AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 we can go for a walk where it's quiet and dry (flora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
POSTS : 302 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (cinq) - present: aiden #2angusambrose #2cristina #2ophelia #2
RPs EN ATTENTE : flora #2 › james #2 › mabel #2
RPs TERMINÉS :
aidenambrosecristinaflora › jamesmabelopheliadéfilé weatherton

abandonnés:

AVATAR : haley lu richardson.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyVen 9 Sep 2022 - 17:36



we can go for a walk where it's quiet and dry

Les journées s’étaient enchainées sans que Millie ait l’impression d’avoir le moindre moment de sortir la tête de l’eau. Déjà qu’en temps normal, elle était occupée à peu près toutes les heures de la journée - et parfois de la nuit - par le travail que lui donnait James, avec ce défilé qui s’invitait dans les rues de la ville et au jardin botanique, elle connaissait davantage le chemin vers la cafetière que vers son lit. Notez ici tout de même: elle ne se plaignait de rien, et préférait largement que son emploi du temps soit rempli de cette façon là plutôt qu’elle doive passer ses journées à chercher un nouveau travail; c’était un des avantages de travailler pour Weatherton: l’ennui n’était jamais de mesure. Cependant, la partie qui était un brin moins drôle sur la longueur et surtout dans des périodes comme celle qu’ils étaient tous en train de traverser, c’était que Millie avait peu de temps à consacrer aux personnes qui ne bossaient pas avec elle, y comprit même sa colocataire qui lui semblait ne pas avoir croisé depuis des jours et des jours, si ce n’était pas même plusieurs semaines complètes. Et ça pesait, à Butcher, de savoir que Flora était là presque à portée de mains et qu’elle ne puisse pas lui accorder le temps qu’elle méritait.

L’avantage qu’elle avait cependant, alors que le défilé et les différents ateliers mis en place avaient ouvert leurs portes quelques jours plus tôt, c’était que Flora bossait comme elle pour la maison de couture et qui plus était, elle se trouvait être la cousine de James: il y avait donc bien plus de chances pour qu’elles puissent se croiser ici plutôt qu’un sein de leur propre appartement. « Flora ! » Relevant la tête dans la direction de Constantine - la soeur, pas le petit frère qu’elle connaissait oh très bien également -, elle agita la main dans les airs pour indiquer à la brune où elle se trouvait à travers la foule, un sourire parcourant son visage de part en part. Elle avait réussi à se débarrasser des tâches les plus urgentes à régler, et surtout elle s’était échappée à la vigilance de James - il lui taperait sur les doigts plus tard, elle avait le droit de prendre une pause bien méritée. « Ca fait plaisir de te voir ! » Alors qu’elles étaient désormais l’une face à l’autre, Millie n’hésita pas un seul instant pour prendre rapidement Flora dans ses bras et lui donner une accolade. « J’ai l’impression de pas t’avoir vu depuis au moins un siècle. Tu te caches de moi, c’est ça ? » A ses paroles, elle ajouta un petit clin d’oeil pour illustrer parfaitement l’humour qu’elle tentait d’insuffler à ses mots. Après tout, elle savait bien qu’elle était en grande partie responsable si elles ne pouvaient au moins se croiser le soir pour partager un diner ou au moins une discussion; et cela allait s’en dire qu’elle s’en voulait. « T’as pris quelque-chose à boire ? Tu veux qu’on aille se chercher un verre ? J’ai entendu parler que la limonade est à tomber mais j’ai pas encore eu le temps d’y goûter. » Combiner les moments agréables, telle était l’astuce à mettre en place au cas où Weatherton ait besoin d’elle dans les dizaines de minutes à venir et qu’elle ne doive écourter son entrevue avec Flora - ce qu’elle ne souhaitait pour rien au moins, et elle remerciait le ciel d’être assez petite pour se fondre dans la masse des personnes venues, elles, pour profiter des festivités.
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #5james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyMer 28 Sep 2022 - 13:41



we can go for a walk where it's quiet and dry

L'avantage d'une charge de travail bien trop conséquente pour les vingt quatre misérables heures constituant une journée était que, peu importe si Flora voulait s'y essayer en respirant entre deux tâches, il lui était tout à fait impossible de s'ennuyer. Elle aimait ce rythme de vie à cent à l'heure, l'impression de ne toucher terre que quelques minutes le soir avant de s'effondrer dans son lit, même si les mois semblaient des semaines et qu'elle allait fêter ses trente ans du jour au lendemain sans avoir encore accepté son vingt-cinquième anniversaire. Elle se plaisait à se rendre utile, à alterner entre les tasses et les shakers puis les rouleaux de tissus et les classeurs du service compta, s'amusait de ses mésaventures en alternant ainsi sur deux tableaux tellement différents, même si récemment l'un lui prenait plus de temps que l'autre. À l'approche du défilé, toute aide était la bienvenue et la brunette n'avait pas fait exception pour mettre au service de la grande maison sa polyvalence. Délaissant ainsi le Death Before Decaf - enfin, il était évidemment question d'aménagement d'horaires plutôt que d'abandon pur et simple, Flora passait le plus clair de ses journées à arpenter l'établissement avec son sourire léger floqué sur les lèvres. La poussière pouvait bien s'entasser sur les étagères de l'appartement qu'elle occupait avec Millie, ni l'une ni l'autre des deux occupantes n'avait le temps ou le coeur à occuper le peu de temps qu'elles passaient à Fortitude Valley à faire le ménage - et elles étaient loin de se rejeter la faute.

Ces dernières semaines, c'est à peine si les deux colocataires se sont croisées. et pour cause, puisque toutes les deux sous le joug de James - son cousin qui, si elle l'aime de tout son coeur et le considère comme son propre frère, ne manque jamais d'indiquer à ses employées quoi faire de leurs précieuses petites mains et ce peu importe le moment de la journée. et alors que leur appartement était en toute logique l'endroit où elles étaient censées se retrouver à la nuit tombée, c'est au milieu du reste de l'équipe de la maison Weatherton que leurs regards se retrouvent et Millie est la première à l'héler. « Flora ! » Sa main se lève en réponse à la sienne, imitant un geste chaleureux et vague alors qu'une masse compacte de personnes les sépare, arrachant un sourire à l'air désolé à la Constantine qui attend toutefois que son amie parvienne à la rejoindre. Cela tient presque du miracle que les deux demoiselles se soient reconnues au milieu de cette fourmilière, et l'opportunité est trop belle pour ne pas être exploitée davantage qu'au travers d'un signe de tête. « Ca fait plaisir de te voir ! » Son sourire se fait plus large tandis que ses bras s'ouvrent, et elle pose un instant son menton sur l'épaule de l'assistante de son cousin en frottant brièvement son dos. « Je commençais à croire que James t'avait séquestrée dans un atelier. » avoue-t-elle d'un ton moqueur feignant l'inquiétude - oh, si tel avait été le cas, le styliste aurait pris grand soin d'elle malgré les apparences. Il avait trop besoin de son aide pour la maltraiter plus qu'il ne le faisait déjà - et ce d'une manière tout à fait affectueuse à n'en pas douter. « Je suis contente de te voir aussi, comment est-ce que tu vas ? » Est-ce que tu as le temps de manger et de dormir, au moins quelques fois dans la semaine ? Est-ce que tu veux que j'empoigne un des éléments du décor et aille mettre un coup derrière le crâne de ton patron pour qu'il te laisse tranquille cinq minutes ? Elle n'irait peut-être pas jusqu'à l'aider à cacher son corps - quoique, mais les deux brunettes sont assez complices pour se comprendre au travers des regards malicieux qu'elles échangent. « J’ai l’impression de pas t’avoir vu depuis au moins un siècle. Tu te caches de moi, c’est ça ? » Une moue faussement offensée balaye brièvement sa malice avant de la laisser reprendre le dessus aussitôt. « Je prends peur quand j'entends le bruit de tes clés dans la serrure, et le temps que je me souvienne avoir une colocataire tu es déjà repartie. » souffle-t-elle dans un clin d'oeil, moqueuse. Elle ne cherche pas à faire culpabiliser son amie, ni à lui faire un quelconque reproche : elle sait que cela n'est pas de sa faute, et préfère jouer de la situation que de s'en lamenter. Elles se rattraperont plus tard, et d'ici là n'ont qu'à tirer le meilleur des petits moments qu'elles se voient accorder. « T’as pris quelque-chose à boire ? Tu veux qu’on aille se chercher un verre ? J’ai entendu parler que la limonade est à tomber mais j’ai pas encore eu le temps d’y goûter. » Elle secoue la tête par la négative à la première interrogation, avant d'acquiescer dans un sourire à la deuxième. Si elles ne prennent pas ces cinq minutes pour un verre et quelques ragots, personne ne les leur donnera. « C'est le moment de rectifier le tir, allons-y. » lance-t-elle en la prenant par la main pour être sûre de ne pas se voir arracher sa compagnie, et une fois leurs limonades en main les deux demoiselles s'éloignent un minimum du brouhaha pour échanger. Elles trinquent à l'honneur de leurs retrouvailles, puis Flora prend la parole. « Sérieusement, je ne sais même plus quand est-ce qu'on a eu une vraie conversation pour la dernière fois. Tu tiens le choc ? Il n'est pas trop invivable ? » l'interroge-t-elle en faisant évidemment référence à James, préoccupée par les cernes dissimulées sous le maquillage de son amie. Avec la pression de l'événement, elle se doute que l'artiste au coeur du projet doit être sur les nerfs - à raison, certes.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
POSTS : 302 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (cinq) - present: aiden #2angusambrose #2cristina #2ophelia #2
RPs EN ATTENTE : flora #2 › james #2 › mabel #2
RPs TERMINÉS :
aidenambrosecristinaflora › jamesmabelopheliadéfilé weatherton

abandonnés:

AVATAR : haley lu richardson.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyMar 11 Oct 2022 - 15:22



we can go for a walk where it's quiet and dry

Rien que le signe de main qu’elle lui rendit suffit à mettre du baume au coeur à Millie. Entre Flora et elle il y avait quelque-chose qui avait de suite fonctionné, et cela pouvait se voir à la façon dont l’idée de se retrouver malgré l’agitation ambiante leur faisait du bien, leur étirait un sourire, leur redonnait des couleurs au visage. « Je commençais à croire que James t'avait séquestrée dans un atelier » Millie ne put s’empêcher de retenir un petit rire alors qu’elle resserrait juste un brin son étreinte autour des épaules de la jeune femme le temps d’un instant, avant de s’écarter légèrement d’elle. « Il aurait pu, il en est capable. » Lorsque James voulait que quelque-chose soit effectué et réalisé, il était capable de beaucoup - et Butcher savait qu’elle n’aurait même pas son mot à dire sur l’histoire, et qu’elle n’aurait qu’à simplement appliquer les consignes. Elle ne le pensait pas réellement capable de la kidnapper de la sorte, pas pour de vrai, mais la dose de travail que Weatherton lui donnait se rapprocher très honnêtement d’une telle situation. « Je suis contente de te voir aussi, comment est-ce que tu vas ? » Avec un petit sourire, elle se contenta d’hausser légèrement les épaules en guise de première réponse. « Comme quelqu’un qui n’a pas beaucoup vu la lumière du jour ces derniers jours ! » Millie adorait son boulot, vraiment et elle se trouvait chanceuse d’avoir été engagée au poste qu’elle occupait aujourd’hui. Cela ne voulait pas dire que ça lui permettait de fermer les yeux sur le fait qu’elle passait - surtout avec le défilé qui avait approché - trop de temps la tête baissée dans le travail pour se permettre de profiter de tout ce qui se passait autour d’elle. « J’ai hâte que le défilé soit passé, mais ça va. Comment tu vas toi ? »

« Je prends peur quand j'entends le bruit de tes clés dans la serrure, et le temps que je me souvienne avoir une colocataire tu es déjà repartie. » - « Rapide comme l’éclair, vive comme la foudre. » Le clin d’oeil donné par Flora fut rendu dans les mêmes mesures par Millie la seconde suivante.

Ce fut la plus jeune des deux qui proposa de s’écarter un peu de la foule; proposition sous-entendue dans l’idée d’aller chercher un verre de limonade. Elle aurait préféré pouvoir se permettre une boisson un peu plus forte pour marquer la journée de boulot, mais cette dernière était loin d’être terminée et elle se devait de garder l’esprit clair et les pensées organisées pour le reste des heures qu’elle passerait sur le champ de bataille. Alors, lorsque Flora acquiesça d’un geste de tête à sa proposition, ce fut main dans la main qu’elles s’éloignèrent du brouhaha ambiant pour pouvoir s’entendre correctement parler. « C'est le moment de rectifier le tir, allons-y. » Elles n’avaient pas beaucoup de temps devant elles, aucune des deux jeunes femmes étaient dupes, mais elles allaient en profiter pour prendre un temps à part et enfin profiter de la présence de l’autre. « Sérieusement, je ne sais même plus quand est-ce qu'on a eu une vraie conversation pour la dernière fois. Tu tiens le choc ? Il n'est pas trop invivable ? » Aux derniers mots de sa colocataire, Millie ne sut retenir un petit rire alors qu’elle était en train de boire une gorgée de limonade - un peu plus, et cette dernière ressortait par son nez. « L’avantage, c’est qu’il est invivable toute l’année, alors je vois presque pas la différence. » Elle exagérait dans ses propos - tout de même -, mais l’idée était là: James savait faire entendre ce qu’il désirait les autres mois de l’année, ça n’allait pas changer pour cet événement en particulier. « Non, blague à part, je peux pas lui reprocher de vouloir faire en sorte que tout soit parfait. Ou proche de parfait. » Il n’y avait qu’à jeter un coup d’oeil autour d’elles pour se rendre compte que le jeu en valait largement la chandelle. Il était possible de mettre le mauvais caractère du jeune homme de côté, en revanche sa créativité et son succès parlaient pour eux-même dans cette histoire. « Je pense que je vais couper mon téléphone pendant au moins vingt-quatre heures dès que l’événement sera terminé pour obtenir un vrai repos, ceci dit. » Elle savait parfaitement qu’elle ne le ferait pas. « Tu t’en sors à jongler entre ici et le DBD, de ton côté ? » Parce-que si Millie avait un emploi du temps digne d’un ministre, c’était pour l’unique raison qu’elle adorait son boulot et qu’elle n’avait aucun regret à lui accorder autant de temps. La jeune femme savait que pour Flora - comme pour Ambrose, par extension -, les choses étaient bien différentes et elle se sentait souvent démunie de ne pas pouvoir faire bien plus pour aider les jeunes Constantine. « Tu sais que si t’as besoin d’aide pour quoi que ce soit, je passe qu’en courant d’air chez nous mais je suis toujours disponible si tu as besoin. »
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #5james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyJeu 20 Oct 2022 - 18:18



we can go for a walk where it's quiet and dry

« Il aurait pu, il en est capable. » De ça et de pire encore, elles le savent toutes les deux, pas qu'il mettrait un jour quoique ce soit de tout ça à exécution. Beaucoup aiment s'en amuser, elles deux les premières, mais James n'est pas aussi tyrannique qu'il aime le croire. Son rire rejoint celui de sa colocataire et elles échangent un de ces regards complices qui les caractérisent tant, Flora imaginant la situation avec le sourire, la porte de l'atelier accidentellement verrouillée et Mils à l'intérieur. Pas que James soit cruel au point de l'affamer, il lui apporterait à coup sûr un sac garni des best sellers du restaurant du coin de la rue, mais quand même. Ceci dis, la plus jeune du duo serait peut-être plus au calme seule dans un studio qu'à devoir poursuivre l'artiste aux quatre coins de la maison. « Le cas échéant, tu sais que tu peux m'appeler. Je viendrais te délivrer. » murmure-t-elle comme si elle avait peur qu'on les entende, sa voix guillerette malgré elle depuis qu'elle se tient face à son amie. C'est l'effet que leur compagnie mutuelle lui procure, et après autant de jours d'abstinence Flora tient à profiter de l'instant. Ainsi, elle prend de ses nouvelles, soucieuse de savoir comment elle se sent réellement au milieu de cette joyeuse tempête. « Comme quelqu’un qui n’a pas beaucoup vu la lumière du jour ces derniers jours ! » Elle le dit sur le ton de plaisanterie, mais il ne s'agit là que d'une vérité à moitié dissimulée. Il est sans doute trop tard pour se plaindre alors que la lumière au bout du tunnel n'a jamais été aussi proche, mais la demoiselle se doute ô combien cette dernière ligne droite doit faire tirer sur la corde raide à toute l'équipe - pas qu'elle se sente trop concernée, même si elle a contribué à son échelle à tout ça. C'est surtout à ceux au-dessus d'elle qu'elle pense, et à combien les prochaines nuits de sommeil leur seront bénéfiques après tout ce stress. « J’ai hâte que le défilé soit passé, mais ça va. Comment tu vas toi ? » Elle esquisse un sourire compatissant, portant brièvement sa main sur l'épaule de sa colocataire en guise de soutient. Elle sait qu'elle se plaît dans son travail, elle ne serait pas aussi douée si ce n'était pas le cas, mais elle a hâte qu'elles puissent repartager un repas à l'appart et une ou deux soirées entre filles. « J'imagine. Tu as prévu combien d'heures de sommeil pour t'en remettre ? » Elle la taquine, mais espère sincèrement qu'elle pourra s'accorder un petit break, aussi bref soit-il. « Ca va de mon côté écoute, je ne me considère pas comme celle étant le plus à plaindre. » Elle a eu de meilleures périodes, certes, mais aussi de bien pires. Alors, dans les grandes lignes, tout va bien.

« Rapide comme l’éclair, vive comme la foudre. » Cela lui correspond bien. Elle secoue la tête d'un air amusé, se reportant sur ce qui les entoure, à deux doigts - littéralement, de schématiser un revolver avec son index et son majeur et de souffler sur ses ongles avec un air dramatique. Les deux brunes s'éloignent un tant soit peu pour mieux pouvoir poursuivre leur conversation, mieux l'entendre surtout, et elles reprennent leurs bavardages une fois des limonades entre les mains. et, à nouveau, un peu plus sérieusement cette fois-ci le sujet se réoriente sur James et le show. Pas qu'elles aient l'intention de vraiment parler d'autre chose, l'ambiance ne s'y prêtant pas vraiment, et la seule musique de ce défilé se répétant en boucle dans toutes les têtes des employés de la maison de Couture. « L’avantage, c’est qu’il est invivable toute l’année, alors je vois presque pas la différence. » Millie manque de faire faire un aller sans retour à sa limonade pour ses narines, et Flora a tout juste le temps de déglutir sans s'étrangler en assistant à la scène. Elles doivent être plus prudentes maintenant qu'elles sirotent ces boissons au citron - tout à fait rafraîchissantes, comme espéré. « C'est vrai, quelle chance. » Elle ricane à voix basse, s'efforçant de rester discrète même si ses joues vont se faire douloureuses plus rapidement que prévu si elles continuent à ce rythme d'enchaîner bêtise sur bêtise. « Il est tellement prévoyant. » Insupportable à l'année pour pouvoir l'être toujours plus sans une once de scrupule lors des grandes occasions, quel grain de génie. « Non, blague à part, je peux pas lui reprocher de vouloir faire en sorte que tout soit parfait. Ou proche de parfait. » À ça, elle acquiesce avec douceur, ses lèvres s'ourlant doucement. Aussi fréquemment qu'elles puissent le taquiner, ou même que le caractère de James puisse être critiqué à voix basse, personne ne peut lui reprocher son sens du détail. Il est aussi doué puisqu'aussi intransigeant, et le fait qu'il soit intraitable lui vaut entres autres sa réputation. « Non, c'est certain. Quand tu vois le résultat, ça en vaut la peine. » constate-t-elle en levant un peu sa limonade pour désigner le lieu dans lequel elle se trouve, simple vitrine d'un travail bien plus acharné que les quelques décors et mises en scène qui le mettent sous le feu des projecteurs. « Je pense que je vais couper mon téléphone pendant au moins vingt-quatre heures dès que l’événement sera terminé pour obtenir un vrai repos, ceci dit. » Elle la regarde du coin de l'oeil, appuyant sur elle une moue aussi septique que surprise. Oh, cela lui ferait le plus grand bien en plus d'être amplement mérité, mais franchira-t-elle vraiment le pas ? « Tu t’en sors à jongler entre ici et le DBD, de ton côté ? » Elle reprend une gorgée de sa boisson à sa question, haussant mollement les épaules à la dérobée. Elle-même se demande comment elle parvient à arriver à l'heure lorsqu'on la demande, et Flora s'interroge plus sérieusement encore sur sa capacité à garder bonne mine uniquement grâce à un trait ou deux d'anticernes. Elle est toutefois loin de s'en plaindre, bien au contraire. Un zombie derrière le bar, c'est drôlement moins vendeur. « Je pédale un peu plus vite sur mon vélo et j'y arrive. J'aurais bientôt des mollets d'athlète. » affirme-t-elle avec assurance, riant doucement pour faire mieux passer la blague. « Je casse quelques tasses supplémentaires, ou alors c'est le hasard - c'est le hasard c'est même certain, mais globalement je m'en sors. » et elle en est ravie. Elle ne pourrait tenir le rythme éternellement, du moins pas sans faire de pause de temps en temps, mais jusque maintenant tout se goupille. « Ne t'inquiète pas pour moi, sincèrement. » Flora ne se pose pas trop de question, dort quand elle a en le temps et continue de courir tant que ses jambes la portent. Pourvu que ça dure. « Tu sais que si t’as besoin d’aide pour quoi que ce soit, je passe qu’en courant d’air chez nous mais je suis toujours disponible si tu as besoin. » Elle a de la chance d'avoir la Butcher. et elle sait, même si la période s'y prête moins en apparence, qu'elle peut compter sur elle pour n'importe quoi. et elle lui est terriblement reconnaissante de son soutien, même si elle ne lui dit pas souvent. « Merci Millie, ça va. Tu sais que ça vaut pour toi aussi, pas vrai ? » Elle n'est jamais bien loin, et peut se saisir à tout moment d'une poêle pour en asséner un coup sur la tête de son cousin. Au besoin, pour lui remettre les idées en place. « C'est bête qu'on se répète ça, mais tout le boulot ne change rien entre nous. Et que ce soit James ou non, si tu n'arrives plus à supporter quelqu'un, tu peux m'appeler pour cacher le corps. » Même si elle préférerait qu'il ne s'agisse pas de son cousin, certes. Nouvelle gorgée de limonade, et elle s'hydrate les lèvres avant de poursuivre. « Tu penses pouvoir poser ne serait-ce une journée de congé après tout ça, ou pas du tout ? »
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
POSTS : 302 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (cinq) - present: aiden #2angusambrose #2cristina #2ophelia #2
RPs EN ATTENTE : flora #2 › james #2 › mabel #2
RPs TERMINÉS :
aidenambrosecristinaflora › jamesmabelopheliadéfilé weatherton

abandonnés:

AVATAR : haley lu richardson.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyDim 30 Oct 2022 - 21:28



we can go for a walk where it's quiet and dry

« Le cas échéant, tu sais que tu peux m'appeler. Je viendrais te délivrer. » Comploter contre son patron ne faisait pas partie de la description initiale de poste - il s’agissait simplement là de quelque-chose de naturel, pratiquée par tout employé normalement constitué. Mais Millie devait avouer que de faire cela avec la cousine de ce dit-patron avait une saveur particulière, de celles plutôt grandement appréciables. Et puis, il fallait avouer: elle aurait beau se plaindre toute la journée, ce n’étaient pas là de réelles plaintes puisqu’elle adorait son travail et ne changerait de conditions pour effectuer ce dernier sous aucun prétexte, malgré tout. « J'imagine. Tu as prévu combien d'heures de sommeil pour t'en remettre ? » - « Au moins soixante quatorze. » Elle dormirait huit heures et ce serait déjà un grand luxe. « Ca va de mon côté écoute, je ne me considère pas comme celle étant le plus à plaindre. » Millie nota la réponse de Flora dans un coin de son esprit, cette dernière enchainant finalement rapidement sur d’autres sujets; mais elle reviendrait sur cette partie là: elle savait les conditions de travail et le temps que la jeune femme consacrait pour cette partie là de sa vie, et elle aurait bien besoin aussi d’un long weekend de repos, sommeil et cocktails en prime. Elles s’étaient bien trouvées sur ce point là: bucher ne leur faisait pas peur, et elles prenaient leur quotidien en mains lorsqu’il le fallait. Mais parfois, il était vrai qu’il serait appréciable de pouvoir réellement souffler.

« C'est vrai, quelle chance. Il est tellement prévoyant. » - « S’il était pas autant insupportable, je pourrais dire que c’est un amour. » Les moqueries n’auraient jamais d’égal le réel travail fourni par le créateur pour que tout soit beau, tout soit prêt, tout soit parfait. « Non, c'est certain. Quand tu vois le résultat, ça en vaut la peine. » Il n’y avait qu’à regarder autour d’elles: tout était à sa place au bon moment, et un sourire pouvait être vu sur chaque paires de lèvres présentes ici aujourd’hui. Un travail qui portait ses fruits, là était l’art et la manière réussie de faire de James; il fallait avouer que Millie avait grandi et étudié en connaissance les prouesses de la maison Weatherton et aujourd’hui de pouvoir faire partie de tout ce procédé, d’une manière ou d’une autre, était plus qu’appréciable. C’était un privilège.

Cependant, elle n’oubliait pas que ce n’était pas le cas pour tout le monde, et que Flora la première avait bien d’autres préoccupations que les celles de son cousin - même si ce dernier était présence constante dans son quotidien, il n’était pas la seule personne la tenant par un contrat. La première réponse de Flora, à la question de son amie, fut d’hausser lassement les épaules. Etait-ce là bon signe, ou tout son contraire ? Les sources de Millie se froncèrent alors un instant sur son visage, attendant presque avec impatience désormais la réponse complète qui viendrait à la suite de sa question. « Je pédale un peu plus vite sur mon vélo et j'y arrive. J'aurais bientôt des mollets d’athlète. » Elle entendait la blague, et le rire de Flora illustrant ce dernier, mais Butcher ne savait pas si elle pouvait se permettre un tel acte de son côté. Elle savait qu’elle glissait là une touche d’humour pour montrer que ce n’était pas si pire, qu’elle trouverait toujours une solution, mais ce n’était malheureusement pas ce type de réponses là qu’elle aurait aimé obtenir de la part de la brune face à elle. « Je casse quelques tasses supplémentaires, ou alors c'est le hasard - c'est le hasard c'est même certain, mais globalement je m'en sors. Ne t'inquiète pas pour moi, sincèrement. » Bien sur qu’elle s’inquiétait pour elle, sincèrement - quelle sorte de personne, quel type d’amie serait-elle, si elle n’était pas un minimum inquiète pour elle ? Millie n’était pas du genre à s’attacher facilement aux autres, ayant toujours trop peur que ces derniers finissent par disparaitre de son quotidien - et que le manque finisse par s’installer. Avec Flora - comme avec le reste de la famille Constantine, en réalité -, tout avait été différent depuis le premier jour. Peut-être avait-elle vu quelque-chose dans le regard de la jeune femme qui lui avait inspiré une confiance qu’elle n’éprouvait que trop rarement, mais il ne manquait que chaque mot qu’elle lui adressait était pensé. « Merci Millie, ça va. Tu sais que ça vaut pour toi aussi, pas vrai ? » Doucement, elle opina du chef. « Je sais, oui. Je sais bien Flora. » Elle savait qu’à n’importe quel moment de la journée, tout comme ceux de la nuit, si elle avait besoin de quelqu’un la jeune femme répondrait présente.

« C'est bête qu'on se répète ça, mais tout le boulot ne change rien entre nous. Et que ce soit James ou non, si tu n'arrives plus à supporter quelqu'un, tu peux m'appeler pour cacher le corps. » Cette fois-ci, elle prit la perche de l’humour et eut un petit rire. « Crois moi, j’ai pas prévu d’avoir à enterrer le moindre corps pour le moment. » Le seul qu’elle aurait voulu ne pas avoir à enterrer, n’avait pas réellement pu l’être puisqu’il s’agissait là de son jeune frère et il n’avait jamais été retrouvé. Elle n’ajouterait donc pas cette activité sur sa liste de passe-temps. « Tu penses pouvoir poser ne serait-ce une journée de congé après tout ça, ou pas du tout ? » Tournant son regard vers les foules qui se tenaient non-loin d’elles, ayant réussies à s’éloigner quelque peu pour avoir une réelle occasion de discuter, Millie prit une grande inspiration avant d’expirer sans se retenir. « Si le défilé est un franc succès, je suis quasiment sure de pouvoir négocier un ou deux jours de vrai repos. » Car jusque maintenant, ils n’avaient pas été un franc succès et elle avait du tout de même effectuer des tâches liées à son boulot pendant ces derniers. « Je sais que j’ai une liste longue comme le bras de magasins de friperie que j’adorais aller voir, mais je prends jamais le temps. Mon père m’a offert une entrée au sauna pour mon anniversaire l’année dernière - selon lui, ça me ferait du bien -, j’ai jamais pris le temps d’y aller non plus. » Si dans son boulot, toutes les choses étaient réalisées et distribuées en temps et en heure, dans sa vie personnelle le constat n’était pas tout à fait le même. Et en réalité, elle ne pouvait pas blâmer James pour toutes ces choses là - même si cela serait tentant -, elle était tout autant responsable de se plonger autant et de manière trop régulière dans le boulot. Mais au moins, elle avait l’esprit tout le temps occupé et c’était plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #5james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyLun 7 Nov 2022 - 18:16



we can go for a walk where it's quiet and dry

« Au moins soixante quatorze. » Elle lui avait demandé combien d'heures de sommeil elle pensait s'accorder - pas la durée supposée de son hibernation. La brune échappe un sourire rieur, même si les deux colocataires savent qu'elle n'en fera rien. Une bonne nuit de sommeil, l'esprit vide pour quelques heures, était déjà un luxe et Flora espérait sincèrement qu'au milieu de leurs plaisanteries pour éviter les questions qu'elles s'adressaient, Millie dormirait vraiment sur ses deux oreilles au moins une nuit ou deux. Elles se comprennent et se rejoignent sur cette insatiable envie de bien faire, de donner toujours le meilleur d'elles-mêmes, et ce même si leurs corps et esprits en pâtissent. Au moins, elles ne se font pas de reproches et se contentent de se soutenir, chose appréciée par la Constantine. « S’il était pas autant insupportable, je pourrais dire que c’est un amour. » Elles se moquent gentiment du tempérament de James, en soulignent les défauts et les qualités - relativement similaires, et pour autant Flora se plaît à ce petit jeu. Car peu importe ce sur quoi elles s'accordent pour taquiner son cousin, le respect qu'elles lui portent demeure sans faille, et les remarques qu'elles s'amusent à faire ne questionnent en rien l'attachement qu'elles lui portent - puisque oui, et même si ce dernier est différent du point de vue de Millie. Son rôle aux côtés de James est trop important pour que l'univers de la couture et son salaire soient les deux seuls facteurs à entrer en compte, et s'il était aussi insupportable qu'elles le sous-entendent, ni l'une ni l'autre ne seraient encore là. « Tu devrais lui créer un t-shirt brodé avec le slogan du meilleur patron. » souffle-t-elle avec un clin d'oeil complice, imaginant sans grand mal son cousin dans une pièce inélégante ornée d'un texte kitsch et de fioritures semblables.

Mais les deux brunes ne peuvent pas casser du sucre sur le dos de James indéfiniment, et bientôt la conversation reprend un tant soit peu de sérieux lorsque Millie lui demande si elle se débrouille pour jongler entre le café et Weatherton - ce à quoi elle ne répond pas vraiment. La période n'est pas facile, fort heureusement provisoire, et Flora ne considère pas être celle la plus à plaindre. Elle le veut bien de se diviser sur tous les fronts, pourrait réduire ses heures d'un côté pour se donner un peu plus de l'autre, mais l'équilibre de son compte en banque est déjà bien assez fragile sans qu'elle ne ressente le besoin de jouer la carte de la fatigue. Elle va bien, on a besoin d'elle, et tant qu'elle pourra se rendre utile Flora n'est pas prête de s'y refuser. « Je sais, oui. Je sais bien Flora. » Elle sait que ce n'est pas la réponse que la Butcher espérait, mais les deux amies se connaissent trop bien et depuis trop longtemps pour qu'elle essaie de la persuader aller mieux que ça. Elles vont bien, toutes les deux, de façon relative - elles iront mieux quand le show fera la une sur toutes les presses, vantant un franc succès. « Crois moi, j’ai pas prévu d’avoir à enterrer le moindre corps pour le moment. » Elle lui soutire un rire et la brunette place mollement ses mains en évidence, acquiesçant par la positive. Soit, elle n'avait pas trop le temps d'aller creuser une tombe de toute façon, même si elle l'aurait trouvé pour tirer sa colocataire d'un faux pas. « C'est bon à entendre. » note-t-elle toutefois, jetant à son tour un regard sur la foule grouillante de curiosité qui les entoure, se reportant sur Millie l'instant suivant. « Si le défilé est un franc succès, je suis quasiment sure de pouvoir négocier un ou deux jours de vrai repos. » et ce serait déjà pas mal. Couper avec l'ambiance et les locaux, même pour une journée, ça fait déjà beaucoup de bien. Elle acquiesce doucement, la laisse poursuivre. « Je sais que j’ai une liste longue comme le bras de magasins de friperie que j’adorais aller voir, mais je prends jamais le temps. Mon père m’a offert une entrée au sauna pour mon anniversaire l’année dernière - selon lui, ça me ferait du bien -, j’ai jamais pris le temps d’y aller non plus. » Un jour ou deux ne suffiront pas pour tout ça - quoique pour deux journées bien rentabilisées, mais elle sourit à la mention du spa. « Tu sais que, généralement, les cadeaux du genre ont une date de péremption pas vrai ? » Elle s'amuse doucement en la regardant, mais prend note de son envie d'aller flâner dans les friperies de la ville - cela pourrait leur faire une bonne excuse pour se retrouver toutes les deux et lier l'utile à l'agréable. « S'il te faut quelqu'un pour t'accompagner pour les frips, tu sais où me trouver. » Histoire de se réserver officiellement un après-midi, et ce sans pouvoir décommander au dernier moment sans entraîner l'autre dans une annulation de dernière minute - une façon de se convaincre à tenir un programme autre que celui imposé par le boulot. « Ce serait une bonne chose à faire, post-show, de prendre un peu soin de soi en lorgnant sur des fringues qui ne sont pas destinés aux autres. » Elle appuie ses mots d'un sourire avant de prendre une gorgée de limonade, profitant de sa présence tant qu'aucun employé ne secoue les bras pour attirer leur attention.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
POSTS : 302 POINTS : 1230

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (cinq) - present: aiden #2angusambrose #2cristina #2ophelia #2
RPs EN ATTENTE : flora #2 › james #2 › mabel #2
RPs TERMINÉS :
aidenambrosecristinaflora › jamesmabelopheliadéfilé weatherton

abandonnés:

AVATAR : haley lu richardson.
CRÉDITS : stairsjumper (avatar).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) EmptyJeu 17 Nov 2022 - 19:38



we can go for a walk where it's quiet and dry

« Tu devrais lui créer un t-shirt brodé avec le slogan du meilleur patron. » Flora lui souffla l’idée, comme si elle lui confiait là un secret, de ceux que l’on aurait presque honnêtement peur d’admettre. L’idée s’installa assez rapidement dans l’esprit de Millie, alors qu’elle ajoutait un petit rire à celui de son amie - oh, bien sur qu’elle ne laisserait pas James s’en sortir aussi facilement maintenant que mille et unes autres idées germaient dans son esprit. C’était aussi ça, Millie: de l’imagination à revendre et malheureusement dans le cas de son patron pour le coup, de la création en veux-tu en voilà. « D’ici à Noël, j’aurais même le temps de monter toute une collection. » Ce ne serait pas à l’image de la maison de haute couture, c’est sur; mais cela pourrait montrer à Weatherton qu’il n’était pas le seul à savoir faire quelque-chose de ses dix doigts dans le domaine de la mode et que son assistante n’était pas juste douée à noter ses rendez-vous et à lui rappeler ses rendez-vous chez le coiffeur. Peut-être même que sans le vouloir, les deux jeunes femmes tenaient là une idée d’enfer, qui pourrait faire un carton. Elle avait promis qu’elle prendrait quelques heures de sommeil et peut-être un ou deux jours de repos en prime - elle savait d’avance que tant que cette idée ne serait pas mise sur papier et en tissu, elle n’arriverait pas à se la sortir de la tête.

Cependant, avant d’en arriver jusqu’au moment où elle pourrait laisser exprimer ses idées, il fallait survivre au défilé et aux jours qui entouraient ce dernier. Si c’était une course sans étapes de repos pour Millie, la jeune femme savait que cela représentait une grande partie du quotidien de sa colocataire - et pour des raisons bien différentes des siennes. En plus de devoir remplir ses tâches au sein de Weatherton, Flora devait assurer ses services au DBD et ce n’était en rien une partie de plaisir de jongler avec tout ça. Mills connaissait dans les grandes lignes les raisons qui poussaient toute la famille Constantine à se donner autant, à bruler la corde par les deux bouts, et elle respectait chacun d’eux pour avoir autant de courage. Elle ne pouvait pas faire bien grand chose pour les aider, malheureusement, alors dès que la moindre occasion pouvait se présenter, elle rappelait à Flora qu’elle était là si besoin était ressenti à ce moment là. Elle ajouta avec humour que même si c’était pour enterrer un corps, la pareille était identique à l’originale - c’était la jeune femme face à elle qui avait suggéré cette idée si James devenait trop insupportable, mais si la situation se présentait pour n’importe quel aspect de la vie de Flora, elle se montrerait présente sans la moindre hésitation. « C'est bon à entendre. » Et seulement lorsque tous les corps seraient en terre, que toute la poussière serait battue et que tout leur travail serait terminé, alors elle pourrait s’accorder un instant pour souffler. In fine, dans cette situation, ce n’était pas James le problème mais bien Millie elle-même: outre le fait que ce soit marqué dans la loi, elle pourrait facilement prendre quelques jours de repos et/ou de congés, elle ne voyait pas James s’y opposer de façon ferme et non-négociable. Non, le vrai problème dans cette situation était elle-même qui ne savait pas faire autrement que d’occuper ses mains et son esprit autant d’heures dans la journée que cela était possible.

« Tu sais que, généralement, les cadeaux du genre ont une date de péremption pas vrai ? » Flora faisait ici référence à l’entrée au sauna que le père de Millie lui avait offert lors son anniversaire de l’année passée. La jeune femme fronça le bout du nez. « Je sais. J’ai déjà du repousser la date de péremption une fois, faut vraiment que j’y aille là ça devient critique. » Surtout qu’elle était d’accord avec son père sur ce coup, qu’une telle journée lui ferrait du bien - en plus, elle adorait aller au spa. « S'il te faut quelqu'un pour t'accompagner pour les frips, tu sais où me trouver. » Alors, un fin sourire se glissa sur les lèvres de Butcher. Oh, ce n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd - tout comme ses propres paroles avaient été correctement interprétées, apparement. Parce-que certes elle avait envie de parcourir les différentes friperies de la ville, mais ce n’était pas quelque-chose qui était réellement amusant à faire seule et elle aurait apprécié un peu de compagnie pour cette aventure. Flora était toute nommée pour être à ses côtés pour une telle journée. « Ce serait une bonne chose à faire, post-show, de prendre un peu soin de soi en lorgnant sur des fringues qui ne sont pas destinés aux autres. » - « De toutes façons, je comptais pas y aller avec quelqu’un d’autre que toi. » Et elle était plutôt ravie d’annoncer ça à Flora. « Tu sais quoi ? T’auras qu’à me donner ton prochain jour de repos, et je ferrai en sorte d’être disponible à ce moment là. De toutes façons, si je dis à James que c’est pour passer du temps avec toi, il saura pas refuser de me laisser tranquille au moins une journée. » Elle rattraperait tout le travail mis de côté en vingt-quatre heures le lendemain, ça vaudrait le coup. « Et on ira au spa en même temps, à ce moment là. C’est deux entrées que j’ai, autant que tu profites de la seconde. » Finalement, alors que le monde autour d’elles semblait d’agiter de nouveau, Millie consulta son portable avant de faire la grimace. La pause était terminée, il fallait croire - elle avait au moins cinquante messages sur les différents groupes WhatsApp consacrés autant au défilé qu’à Weatherton de façon générale. « T’oublies pas de me dire dès que t’en sais plus, d’accord ? » Le regard relevé en direction de Flora et le sourcil haussa allant de paire avec étaient on ne pouvait plus sérieux: elle ne la laisserait pas se défiler facilement. « Je suis désolée, faut que j’y retourne. Profites du reste du défilé quand même ! » Elle claqua rapidement une bise sur la joue de cette Constantine là avant de repartir en coulisses et faire comme si de rien n’était, qu’elle ne s’était jamais absentée.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty
Message(#) Sujet: Re: we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) we can go for a walk where it's quiet and dry (flora) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

we can go for a walk where it's quiet and dry (flora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-