AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

 (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Villanelle
Charlie Villanelle
l'attrape-coeurs
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Hu5cwsy ÂGE : 26 ans. (09.08.1996)
SURNOM : Charles, par un homme mort (littéralement). Charlie Charlo, quand elle se croit elle-même drôle ou qu'elle a trop bu, au choix.
STATUT : "That is one big pile of shit" correspond autant pour définir son ex que sa vie amoureuse de façon générale.
MÉTIER : Vole de ses propres ailes au sein de la police, jamais bien loin d'Anwar qui lui a demandé d'être son binôme (il râle beaucoup mais est pas si pire).
LOGEMENT : #10 Spring Hill.
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 7d1cc70a549c55b331ef1af830b7cf871d29b098
POSTS : 36859 POINTS : 90

TW IN RP : maladie d’un enfant
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (07)angusanwar #3eddie #4trent #7midascameron #2


(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 409684818985ffc921334915474d0992022a7c2f
chaddie #4 › comin' on to the light of day, we got many moons that are deep at play so i keep an eye on the shadow smile to see what it has to say. you and i both know, everything must go away. spinnin' knot that is on my heart is like a bit of light in a touch of dark. do you want this love of mine? darkness helps us all to shine.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 8802f9d1875258c39b23c0dbc567799767dacd1c
chant #7 › don't call me baby again. i know that you're tryna be friends, i know you mean it. do you think it's easy being of the jealous kind? i'm just an arrogant son of a bitch who can't admit when he's sorry. i just hope you see me in a little better light.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are F8c6ed74386c6da1f2b9b7487beb42d8f44d2b3d
venner #2 › call out in the middle of the night, for when else would i hear you? fall out in the cold starlight, i can save you if you do. you will never walk alone, you can always reach me. call me Little Sunshine, call me when you feel all alone. just call me Little Sunshine.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 06a8db5664145baa153e3eca96b59b27c2223a03
jolie #6 › see, the thing about these days is you meet someone, then you tear it up in the back of the vintage store. they hurt you, they desert you in apathetic intervals. see, the thing about these days is i need someone one who reminds me of sweet heroine pulsin' through my veins like it ain't a sin.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 3a66d70410e113774a2fa0a95866c6ae5309718b
lewinelle #2 › yeah, we're only human but that don't mean that we can't change. i can hurt you, you can hurt me, but we feel each other's pain. and that's what makes us human, that i could break your heart in two and still love you through all the days we've been gettin' through. for both our sake, let's put love back in its place.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 39ca89990bdd34c4704855afb0af0b38
police crew: anwar #3 › i must not fear. fear is the mind-killer. fear is the little-death that brings total obliteration. i will face my fear. i will permit it to pass over me and through me. and when it has gone past, I will turn the inner eye to see its path. where the fear has gone there will be nothing. only I will remain.

RPs EN ATTENTE : sohan #4 › jo #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup) cf. fiche de liens

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are CaiK2AI
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : samounette (avatar) › katmcnamara (gif) › rcserph (gif colin) › harley (gif cameron) › loonywaltz (userbars) › mapartche (tigre)
DC : Auden, Lily, Swann, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Empty
Message(#) Sujet: (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are EmptyJeu 15 Sep 2022 - 15:12



Aux yeux d’un parent, les médecins ne donneront jamais assez de détails et ne poseront jamais assez de mots quant à la maladie de leurs enfants. Alors, quand le verdict est finalement tombé pour Siobhan, après de nombreux mois d’errance médicale, Charlie a passé toutes les heures suivantes sur son téléphone quand elle n’était pas sur l’ordinateur, à lire tous les articles qui soient, à arpenter les forums, à rejoindre des groupes Facebook en tout genre, à lire des histoires tragiques. La jeune mère espérait simplement trouver une bonne nouvelle au milieu de toutes les autres, une simple pointe d’espoir qui lui permettrait de dire que non, non cette maladie n’est pas vraiment incurable et non, sa toute jeune fille n’est pas vouée à mourir plus tôt que les autres, le tout à cause d’une malchance du hasard génétique et de la roulette de la vie.

Tiens ça loin de moi.” Elle jette rageusement son téléphone à l’autre bout du canapé, ne voulant plus jouer à ce jeu là, surtout alors qu’elle le sait malsain. Les médecins leur ont déjà dit tout ce qu’ils devaient savoir, Trent a déjà contacté ses quelques proches qui pourraient être liés de près ou de loin au domaine de la génétique et une possible piste de guérison. Mais rien. Eux non plus, n’ont pas la réponse à tous les maux. Après avoir rongé tous ses ongles et mordu l’entièreté de la peau de ses lèvres, la jeune mère se referme littéralement sur elle, genoux remontés sur son torse, tête posée contre l’accoudoir. “Tu crois qu’elle pourra aller à l’école ? Est-ce que les autres enfants vont se moquer d’elle ?” Les médecins ont parlé de retards, ils ont parlé de beaucoup d’autres choses encore et si Charlie a tout écouté avec attention, cela ne signifie pas pour autant qu’elle en connaît exactement toutes les connaissances. “Faut qu’on pense à Aaron aussi.” Ils ne doivent pas l’oublier sous couvert qu’il n’ait pas de problème médical et d’une attention toute particulière. Il est toujours un très jeune enfant en besoin d’amour et d’attention et cela ne changera jamais, peu importe ce qu’il advient du quotidien de Siobhan et l’évolution de sa maladie. Maladie, syndrome, elle n’en sait foutrement rien, en réalité: on retrouve les deux sur internet. “J’avais… pendant un moment, je me disais que j’aimerais avoir un autre enfant, un jour.” Le genre d’idée qui arrive aussi subitement qu’elle repart, surtout parce qu’elle ne connaît pas de petit-ami avec qui aller au bout des choses, évidemment aussi parce que les réveils au milieu de la nuit lui remémorent pourquoi sa vie est déjà bien assez intense avec les jumeaux. “Mais maintenant, je sais que j’aurais trop peur d’avoir un enfant en sachant qu’il pourrait être malade.” Parce qu’il y a encore une chose que les médecins ne savent pas, à savoir qui du père ou de la mère a transmis cette maladie à leur fille. Et quelle que soit la véritable réponse à cela, Charlie se sent profondément coupable, ne serait-ce parce qu’elle est la seule à l’avoir portée pendant ces huit mois et quelques.

@trent higgins :l: :l:



(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 118942police2
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are GhillXf
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Gbqg95q
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are YlMyvG3
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are ECMOz3f

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Trent Higgins
Trent Higgins
le syndrome du sauveur
le syndrome du sauveur
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-et-un ans (18.07.1991)
SURNOM : higgins, higgs ou higgo. rares sont ceux qui l'appelent par son prénom.
STATUT : papa à temps plein, ça lui suffit amplement.
MÉTIER : pompier-ambulancier avec un goût un peu trop prononcé à défier les consignes.
LOGEMENT : #45 james street, fortitude valley avec shiloh et les jumeaux.
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 3c4fd66105a6bd6c529480688d54af34a9922e67
POSTS : 341 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : aîné d'une fratrie de quatre, il prend son rôle de grand frère protecteur très au sérieux › passionné de photographie, il a toujours son appareil photo autour du cou › père célibataire de jumeaux de deux ans, aaron et siobhan dont il a la garde complète › fervent de sensations fortes et de nouvelles aventures, sa routine l'emmerde plus qu'il ne le laisse savoir › malchanceux en amour, ça ne l'empêche pas de s'attacher rapidement et trop fort trop souvent.
RPs EN COURS : (7)charlie #7dani #3eddielucasshiloh #4théodore.

flashbacksshiloh #3.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Tumblr_inline_pkitm3TaiO1uy9est_540
chant ☽ don't call me even if i should cross your mind. hard enough, i don't need to hear your voice on my messages. let's just call it quits, it's probably better so. if i'm not returning your calls it's cause i'm not coming back, i'm closing the door. i used to be tripping over missing you but i'm not anymore. i got the picture phone, baby, your picture's gone. couldn't stand to see your smile, every time you dialled. cause it's over, girl, you know it's over this time.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 34447288a5f8a5f59e2f57e37f199f41d050ca88
higgins ☽ ucuc.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Tumblr_inline_pg57c25TNM1rqmlml_1280
triloh ☽ oh, why you look so sad? tears are in your eyes. come on and come to me now. don't be ashamed to cry. let me see you through. cause i've seen the dark side too. when the night falls on you. you don't know what to do. nothing you confess could make me love you less. i'll stand by you. won't let nobody hurt you. i'll stand by you. so if you're mad, get mad. don't hold it all inside. come on and talk to me now. hey, what you got to hide? i get angry too.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 62c50cc25df7052a518bf7c1bbd8aa33286ced68
troya ☽ all the life she has seen. all the meaner side of me. they took away the prophet's dream for a profit on the street. now she's stronger than you know. a heart of steel starts to grow. when you've been fighting for it all your life. you've been struggling to make things right. that's how a superhero learns to fly. every day, every hour, turn the pain into power.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Tumblr_nx459euLB21rbj2f3o1_400
trenti ☽ when you were younger. blue-eyed boy wonder. never used to ponder on what life may hide. now you're older. the nights are so much colder. never even told her how you feel inside. you were so proud with your head up in the white clouds. she'd call you so loud but you'd never know. now that you're wiser, you'd never compromise her. every day you'd realise her. but this bird has flown. and you've blown out all your candles one by one. and you curse yourself for things you've never done.

RPs EN ATTENTE : tessa #4 › zoya #4 › you?
RPs TERMINÉS : (2022)shiloh #2dani #2meganbirdie & zoya #3charlie #6tessa #3.

(2021)saddie #1saddie #2tessa #1charlie #1adriana #1zoya #1shiloh #1dani #1charlie #3zoya #2tessa #2adriana #2charlie #4charlie #5.

flashbackscharlie #2ninodeklan
AVATAR : logan lerman
CRÉDITS : (av. renegade) › (sign. alaska) › (gifs. tumblr) › (userbars. loonywaltz)
DC : penny › rosalie › autumn › eleonora › matilda.
PSEUDO : vlastuin › marie.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/07/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40400-trent-need-a-place-to-hide-but-i-can-t-find-one-near https://www.30yearsstillyoung.com/t40033-the-road-less-wandered-trent https://www.30yearsstillyoung.com/t40034-trent-higgins https://www.30yearsstillyoung.com/t41630-trent-higgins

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Empty
Message(#) Sujet: Re: (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are EmptyVen 30 Sep 2022 - 10:25



« Tiens ça loin de moi. » Le téléphone de Charlie s’échoue à l’extrémité du canapé et tu n’oses pas y toucher. Tu ne veux plus lire les histoires d’horreur, toi non plus. Tu ne veux pas lire les différentes étapes de la progression de cette maladie génétique qui parcoure le corps de votre fille. Rien ne pourrait laisser présager toutes les difficultés qui viendraient éventuellement parsemer son chemin. Tous les acquis qu’elle a fait dans ses premières années de vie lui seraient arrachés, sans que rien ni personne ne puisse l’en empêcher. Cette pensée est terrifiante, mais jamais autant que celle qui te rappelle que toutes ces difficultés finiront de la pire des façons, dans une sentence que personne ne devrait mettre sur les épaules d’un enfant. 15 à 20 ans, ce n’est pas assez, ce ne sera jamais assez, et tu sais que tu ne peux pas te projeter si loin, mais tu es incapable d’arrêter le tourbillon de pensées qui te matraque depuis le moment où le médecin a finalement posé le diagnostic. « Tu crois qu’elle pourra aller à l’école? Est-ce que les autres enfants vont se moquer d’elle? » Tu échappes un soupir. Charlie aussi, elle se projette. Pas jusqu’à la toute fin, mais dans le milieu. Dans ces années formatives où d’un côté, votre fils continuera d’apprendre et de se développer normalement, alors que de l’autre, la maladie viendra voler des pièces peu à peu de votre fille. Tu n’as pas toutes les réponses, qui sait tout ce qui peut réellement se passer dans les prochaines années, mais en ce moment, ton rôle est de rassuré Charlie, et de te faire croire à la plus douce des possibilités dans ce monde cauchemardesque. « Bien sûr qu’elle pourra aller à l’école. On s’assurera qu’elle aura toute l’aide dont elle aura besoin. » que tu commences, un mince sourire sur tes lèvres. « Elle a encore plein de belles années devant elle, et elle fera fondre le cœur de tous ses camarades de classe. » C’est teinté d’un romantisme en lequel tu ne crois pas réellement, mais auquel il faut que Charlie s’accroche, auquel tu dois t’accrocher toi aussi, pour pouvoir passer au travers de cette tempête qu’est devenue vos vies.

« Faut qu’on pense à Aaron aussi. » Tu hoches la tête doucement à nouveau. Bien sûr qu’il ne faudra pas oublier votre fils dans tout ça, lui qui aura inévitablement des questions sur l’état de sa sœur. Quand il se demandera pourquoi il peut faire des choses que Siobhan ne peut pas ou ne peut plus faire. Quand il réalisera inévitablement la peine qui vous habite, et la peur aussi, de voir le temps vous être dérobé trop vite. « Les choses ne changeront pas du jour au lendemain, on va continuer de s’occuper d’eux comme on le fait depuis le début. » Positif. Il faut voir le positif. Le moment où tu arrêtes de te tenir debout, de parler et de penser comme ça, tu crains de t’effondrer sans jamais être capable de te relever. « J’avais… pendant un moment, je me disais que j’aimerais avoir un autre enfant, un jour. » Ça, tu ne t’y attendais pas. Ça, ça te cloue le bec, ça te fait tomber la mâchoire par terre. Ça, ça te pince d’une manière qui est complètement différente. Tu n’avais jamais vraiment pris le temps de penser à cette éventualité, celle qui dit qu’elle souhaiterait éventuellement fonder une vraie famille, avec un autre. Comme si toi et vos enfants, vous étiez pour de faux, comme si vous n’aviez pas la même valeur qu’un futur partenaire potentiel et des enfants hypothétiques pourraient avoir dans le cœur de la blonde. Ce n’est pas le point de tout ça, Trent. Tu prends une longue inspiration alors que ton regard ose enfin croiser celui de la Villanelle. « Mais maintenant, je sais que j’aurais trop peur d’avoir un autre enfant en sachant qu’il pourrait être malade. » « Tu sais pas Charlie… » C’est pire qu’un jeu de chance, la génétique. On ne sait jamais vraiment sur quoi l’on va tomber. « Siobhan a ce syndrome parce qu’on est tous les deux porteurs du gène. Avec quelqu’un d’autre, les chances que ça arrive une deuxième fois sont pas les mêmes… Y’a des tests, tout ça. » Tu essayes sincèrement de la rassurer, mais tu ne sais pas vraiment si toi aussi, tu serais assez serein pour risquer d’avoir un autre enfant possiblement porteur d’un syndrome aussi foudroyant. « J’pense pas qu’on devrait prendre des grosses décisions comme ça en ce moment de toute façon. » Tout paraît encore surréel, la blessure est vive et elle fait cruellement mal. Tu espères que comme avec tout le reste, le temps saura bien faire les choses. « Je sais pas… Je sais pas comment l’annoncer à mes proches. » que tu souffles dans un murmure qui n’est destiné qu’à elle, alors que ton regard se tourne vers la chambre des jumeaux où ils sont tous les deux paisiblement endormis, tous les deux encore inconscient de tout ce qui ravage autour d’eux.



(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are P0rWgDf(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are FyMeElc
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Hod8yO6
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are ECMOz3f
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 1hanw60
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are QqLqwzn
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Charlie Villanelle
Charlie Villanelle
l'attrape-coeurs
l'attrape-coeurs
Voir le profil de l'utilisateur
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Hu5cwsy ÂGE : 26 ans. (09.08.1996)
SURNOM : Charles, par un homme mort (littéralement). Charlie Charlo, quand elle se croit elle-même drôle ou qu'elle a trop bu, au choix.
STATUT : "That is one big pile of shit" correspond autant pour définir son ex que sa vie amoureuse de façon générale.
MÉTIER : Vole de ses propres ailes au sein de la police, jamais bien loin d'Anwar qui lui a demandé d'être son binôme (il râle beaucoup mais est pas si pire).
LOGEMENT : #10 Spring Hill.
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 7d1cc70a549c55b331ef1af830b7cf871d29b098
POSTS : 36859 POINTS : 90

TW IN RP : maladie d’un enfant
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Gamine devenue adulte par la force des choses, habituée à ce que tout lui soit dû › Mère de jumeaux nés en novembre 2019, seul leur père en a la garde › Peur panique de l’abandon › S’attache trop vite, trop fort › A arrêté les drogues depuis qu’elle a mis un pied dans la police › Oiseau libre, s’en va où le vent la mène › Rêve grand, le quotidien et ses habitudes l’ennuient › Ressent le besoin de sauver le monde entier › Peu proche de sa famille, elle tente de l’être de ses enfants
RPs EN COURS : (07)angusanwar #3eddie #4trent #7midascameron #2


(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 409684818985ffc921334915474d0992022a7c2f
chaddie #4 › comin' on to the light of day, we got many moons that are deep at play so i keep an eye on the shadow smile to see what it has to say. you and i both know, everything must go away. spinnin' knot that is on my heart is like a bit of light in a touch of dark. do you want this love of mine? darkness helps us all to shine.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 8802f9d1875258c39b23c0dbc567799767dacd1c
chant #7 › don't call me baby again. i know that you're tryna be friends, i know you mean it. do you think it's easy being of the jealous kind? i'm just an arrogant son of a bitch who can't admit when he's sorry. i just hope you see me in a little better light.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are F8c6ed74386c6da1f2b9b7487beb42d8f44d2b3d
venner #2 › call out in the middle of the night, for when else would i hear you? fall out in the cold starlight, i can save you if you do. you will never walk alone, you can always reach me. call me Little Sunshine, call me when you feel all alone. just call me Little Sunshine.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 06a8db5664145baa153e3eca96b59b27c2223a03
jolie #6 › see, the thing about these days is you meet someone, then you tear it up in the back of the vintage store. they hurt you, they desert you in apathetic intervals. see, the thing about these days is i need someone one who reminds me of sweet heroine pulsin' through my veins like it ain't a sin.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 3a66d70410e113774a2fa0a95866c6ae5309718b
lewinelle #2 › yeah, we're only human but that don't mean that we can't change. i can hurt you, you can hurt me, but we feel each other's pain. and that's what makes us human, that i could break your heart in two and still love you through all the days we've been gettin' through. for both our sake, let's put love back in its place.

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 39ca89990bdd34c4704855afb0af0b38
police crew: anwar #3 › i must not fear. fear is the mind-killer. fear is the little-death that brings total obliteration. i will face my fear. i will permit it to pass over me and through me. and when it has gone past, I will turn the inner eye to see its path. where the fear has gone there will be nothing. only I will remain.

RPs EN ATTENTE : sohan #4 › jo #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup) cf. fiche de liens

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are CaiK2AI
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are RLrbzsL

AVATAR : Sophie Turner
CRÉDITS : samounette (avatar) › katmcnamara (gif) › rcserph (gif colin) › harley (gif cameron) › loonywaltz (userbars) › mapartche (tigre)
DC : Auden, Lily, Swann, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 30/03/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23553-villanelle-a-hug-is-just-a-way-to-hide-your-face https://www.30yearsstillyoung.com/t33108-charlie-auden-lily-swann-ichabod https://www.30yearsstillyoung.com/t23677-charlie-villanelle https://www.30yearsstillyoung.com/t23771-charlie-villanelle

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Empty
Message(#) Sujet: Re: (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are EmptyVen 30 Sep 2022 - 17:21



« Bien sûr qu’elle pourra aller à l’école. On s’assurera qu’elle aura toute l’aide dont elle aura besoin. » Elle sera une enfant différente, voilà ce qui terrifie Charlie. Les autres se moqueront d’elle, ils la regarderont étrangement, ils feront des commentaires qu’aucun parent ne voudrait entendre, que Siobhan elle-même aura aussi du mal à accepter, bien sûr. La jeune mère se pince les lèvres, de toute façon vouée à accepter les choses telles qu’elles sont: la science n’a pas trouvé de remède miracle, elle ne le peut pas non plus, et ce même si elle le voudrait de tout son cœur. « Elle a encore plein de belles années devant elle, et elle fera fondre le cœur de tous ses camarades de classe. » Charlie sourit tristement, ne croyant qu’à moitié à ce mensonge. “J’espère qu’elle sera du genre optimiste. A prendre les choses du bon côté.” Parce que sinon, la vie sera bien plus difficile encore pour elle. « Les choses ne changeront pas du jour au lendemain, on va continuer de s’occuper d’eux comme on le fait depuis le début. » Ils feront ce qu’ils font depuis le début, mais d’une manière différente. C’est le constat que Charlie pose bien malgré elle, cachant un sourire qui se voudrait rassurant derrière des lèvres qu’elle se mord à cause du stress. “On lui dira les choses telles qu’elles sont, quand elle sera en âge de comprendre. A elle, et à son frère.” Ils doivent savoir à quoi s’attendre pour leur futur, ils doivent savoir que leur enfance et leur adolescence ne sera sûrement pas comme celle de tous leurs autres camarades, sans qu’ils n’y puissent rien.

Sans être certaine que le moment soit approprié, Charlie se confesse pourtant sur son envie d’avoir un nouvel enfant, laquelle elle conjugue au passé, sans pour autant en être totalement certaine. Elle aime l’idée d’élever un enfant, mais maintenant qu’elle sait qu’elle peut mettre au monde un nourrisson voué à mourir trop jeune, cela remet toutes ses envies maternelles en perspective. « Tu sais pas Charlie… » Il essaie, Trent. Malgré la surprise de l’annonce qu’elle lui fait, il essaie de voir le bon côté des choses, il essaie de trouver le meilleur à lui dire, il essaie de la rassurer alors que lui aussi, vit la même chose. “Je peux pas anticiper de quoi sera fait le futur, mais je sais au moins que je suis une partie du problème.” Elle coupe court à ce qu’il tente de lui dire, gardant pourtant son ton bas et doux. Il ne peut pas l’infantiliser sur ce sujet, pas alors qu’elle a écouté les mêmes explications de lui. Rien ne dit qu’à l’avenir, elle sera avec une personne elle aussi porteuse du gène, et que le problème pourrait se produire à nouveau. Les chances sont infimes, mais elles existent, et cela suffit à Charlie pour s’en vouloir et craindre l’avenir, elle qui l’a pourtant toujours accueilli à bras ouverts et avec optimisme. “Tout comme toi…” Elle ne l’accuse pas, elle ne lui fait reposer aucune faute sur les épaules, mais elle souligne la vérité: lui aussi, s’il veut un nouvel enfant un jour, il se confrontera à cette problématique. « J’pense pas qu’on devrait prendre des grosses décisions comme ça en ce moment de toute façon. » Elle hoche la tête, concède à reporter cette discussion à plus tard, voire même jamais.

« Je sais pas… Je sais pas comment l’annoncer à mes proches. »
Hey, Trent. Viens là.

Ses bras s’ouvrent lorsqu’elle se relève, se rapprochant de lui sans un bruit, ses chaussettes glissant contre le parquet alors qu’elle ne lève même pas les pieds. Rapidement, ses bras retrouvent ses épaules qu’elle enlace doucement, dans un geste qui se veut rassurant. Plus que jamais, ils vivent la même épreuve. “Ils ont pas besoin de le savoir de suite. Tu n’as aucun compte à rendre à personne, d’accord ?” Son visage près du sien, elle dégage une de ses mèches et caresse doucement sa tempe, tentant de le rassurer avec ses maigres moyens. “Je ne le dirai pas de suite à Eddie. Il veut être papa, je veux pas lui rajouter une pression supplémentaire.” Le chemin est long et difficile, elle ne veut pas lui rajouter une nouvelle source de doute et de peur supplémentaire. Il a toute sa confiance, là n’est pas le sujet. Elle veut seulement le protéger, parce que c’est sa façon de lui prouver son affection et son amour. “Tu peux en parler à ta famille avant. Ça serait peut-être plus simple de commencer avec eux ?” Elle propose, Charlie, elle essaye de trouver des solutions pour lui, quand bien même ce sont celles qui s’appliqueraient le moins du monde à sa personne. Peu importe ; elle n’a même pas réfléchi à qui en parler en premier, sans doute encore un peu trop occupé à tout nier en bloc.



(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are 118942police2
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are GhillXf
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Gbqg95q
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are YlMyvG3
(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are ECMOz3f

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Empty
Message(#) Sujet: Re: (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are (chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(chant #7) every time we talk, it just hurts so bad ‘cause i don’t even know what we are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-