AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -7%
PC Portable Gamer LENOVO Legion5 15ITH6H – ...
Voir le deal
699.99 €

 Best day of their lives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Best day of their lives Best day of their lives EmptySam 17 Sep 2022 - 19:30




Best day of their lives 72e96a891c70374ddb09ac9b7733ef91fb912382 Best day of their lives D52dff4b9e067f118496b789703337123b4ec671

I make no promises, I can't do golden rings
feat Caelan Leckie
Connor raccrocha enfin son téléphone après plus d’une heure de conversation avec son adjoint. Il avait passé le trajet en voiture à faire le bilan avec lui de la semaine écoulée, des risques du Week end et des objectifs ainsi que du planning de la semaine prochaine. Autant dire qu’une heure, c’était un petit record de concision et de synthèse au vu de tout ce qu’ils avaient à se dire. Pour autant, quand il regarda à sa gauche et constata que la jeune femme qui l’accompagnait s’était recluse dans une attitude et une expression aussi triste que contrariée, il comprit que c’était peut-être beaucoup. Il se mordit l’intérieur de la joue, ne sachant pas quoi faire ni quoi dire et préféra par conséquent regarder à son tour par sa fenêtre. Il était mauvais. Il l’était d’autant plus qu’il n’était jamais totalement à l’aise avec elle.

La jeune femme a ses côtés se nommait Elsa. Elle venait de fêter ses vingt-six ans et avait comme principale activité la vie de rentière. C’était sa petite-amie et certainement future fiancée, tout du moins s’il arrêtait de se comporter comme un goujat. Si Connor se sentait gêné à ses côtés, c’était en parti à cause du fait qu’ils sortaient ensemble depuis seulement trois mois. Ils se côtoyaient depuis bien plus longtemps mais la jeune femme s’était déclarée finalement récemment, ayant abandonné l’espoir que Connor fasse le premier pas un jour.

Rongé par le silence dans la voiture qui se faisait de plus en plus pesant, Connor tourna la tête vers elle. Elle était vraiment très jolie. Oui, de manière objective, on ne pouvait pas trouver cette jeune femme laide. Elle entrait dans beaucoup de critères des canons de beauté actuels. Elle était blonde aux yeux bleus, petite et très fine, une taille marquée et une poitrine bien arrondie sans être lourde. Les traits de son visage étaient également très esthétiques. Elle avait le nez fin et légèrement relevé, les pommettes hautes, de grand yeux expressifs et une bouche fine sans être absente. Beaucoup d’hommes seraient certainement envieux de la place de Connor. Et pourtant, les papillons dans le ventre n’étaient pas encore arrivés et n’arriverait certainement jamais, il le savait.
Il soupira, se sentant soudain coupable et prit sa main qu’il sera dans la sienne, accompagné d’un léger sourire qui se voulait rassurant.
- Je suis désolé si ça été un peu long, on n’a pas eu le temps de faire le point avec James hier. Je te promets de mettre mon téléphone sur silencieux ce Week end. Tu vas voir, tu vas t’amuser aussi.

La jeune femme lui répondit par une moue qui se transforma bien vite en un sourire un peu innocent, hochant la tête. Le sourire de Connor s’agrandit quant à lui, soulagé d’avoir réussi à lui rendre le sien. Il posa un baiser contre son front comme pour sceller cette promesse, qu’il savait pourtant qu’il ne tiendrait pas et tourna à nouveau son regard vers la vitre.

Le trajet se termina plutôt tranquillement et sans aucune autre anicroche. Une fois arrivés à destination, leur chauffeur les déposa devant l’entrée d’un grand parc avant de repartir aussitôt pour garer la berline et certainement s’occuper de l’installation des bagages du couple. L’accès principal était un grand portail en fer forgé, ouvrant sur une longue allée de sable et de gravier blanc qui semblait se jeter au loin dans la mer. Pourquoi se priver quand on réside si près de l’océan n’est-ce pas ? Connor réajusta les manches de son costume avant de passer sa main contre les reins de sa partenaire, l’intimant d’avancer à sa suite. Le décor était tout à fait pittoresque, inspiré des jardins anglais. Le chemin sur lequel ils s’engagèrent était bordé de pelouse et d’arbres rares aux feuillages colorés. Toute cette végétation était un luxe en soi, le climat délétère ne permettant normalement pas la croissance d’espèces de ce type. Un petit pupitre les accueillit bien vite avec la mention « Mariage d’Alix et Nathaniel » manuscrite ainsi que la photo des futurs époux.

Connor connaissait Nathaniel depuis l’université. Ils faisaient partis de la même confrérie et jouaient tous deux dans l’équipe de rugby. Connor se souvenait de cette époque avec une certaine nostalgie. Une époque d’insouciance, où ses priorités étaient de faire une bonne saison, de s’amuser et de réussir à séduire la fille pour laquelle il avait un coup de cœur. Des priorités bien éloignées de celles qu’il avait aujourd’hui. Il aimait toujours retrouver ses coéquipiers de l’époque. Il avait l’impression de rajeunir et de revenir à cet âge qu’il idéalisait peut-être un peu trop désormais.

Les futurs époux n’avaient pas fait dans la demi-mesure et le parc qui les accueillait, bien que gigantesque, paraissait presque bondé. Elsa et lui croisèrent tout un tas de connaissances de Connor et purent même saluer le marié avant de s’installer pour assister à la cérémonie.
C’est en voyant la mariée traverser l’allée pour rejoindre l’autel dans sa robe blanche qu’un flash désagréable s’insinua dans son esprit. Il imagina l’espace d’une seconde que cette femme pouvait être Claire et que cet homme qui l’attendait, au comble du bonheur, pouvait être lui-même. Puis soudain, Claire s’arrêta dans sa procession. Son visage se transforma et revêtit un masque de haine, ses traits complètement déformés et des larmes ayant creusé leurs sillons sur ses joues. Elle se tourna vers Connor, qui était finalement un simple spectateur, et lui cracha « N’oublies pas que je te hais ». Face à cette vision de cauchemar, il ferma les yeux, sentant son cœur battre à tout rompre dans ses tempes. « Merde » Pourquoi son cerveau lui jouait des tours pareils ? Et surtout pourquoi maintenant ?

Il tenta de reprendre son calme laborieusement durant tout le reste du cérémonial. Malgré tous ses efforts, une mauvaise impression persistait et assombrissait ses pensées. Heureusement, ils purent passer au vin d’honneur dès la fin des échanges. Connor avait dans l’idée que l’alcool l’aiderait à reprendre le dessus.
Il prit rapidement congé de sa partenaire en lui proposant d’aller leur chercher des flûtes de champagne. C’est sur le chemin du retour, peut-être encore un peu perturbé ou en raison de la maladresse de l’autre homme, qu’il se cogna contre son épaule et renversa l’intégralité des deux verres sur son pantalon. Sous le choc, Connor ne put retenir un « Fuck me ! », irrité. Son regard, tourné vers l’un des verre, tombé au sol, et l’autre dans sa main encore plein une demi-seconde plus tôt. Un second « fuck » retentit quand il se rendit compte qu’il était bon pour aller se changer. Ses yeux remontèrent jusqu’à ce qu’il croise ceux de son interlocuteur. Sa bouche s’entrouvrit quand il le reconnu, se sentant soudain bien bête. Pourtant il devait réagir vite au risque de paraître encore plus idiot qu’actuellement.

- Caelan ! Mec ça fait un bail, comment tu vas ? dit-il, lui décochant une tape sur l’épaule.

Il se voulait le plus naturel possible mais au fond, il ne trompait personne. Il grimaça quand il se rendit compte que sa main encore posée sur l’épaule de son interlocuteur était poisseuse.
- Désolé pour ça, tenta-t-il dans un sourire confus, retirant doucement sa main pour la frotter contre son pantalon. T’as eu le temps de regarder à quelle table t’étais ce soir ?  

Du coin de l’œil, il eut tout juste le temps de remarquer que sa jeune petite-amie marchait dans leur direction, certainement au fait de toute la scène qui venait de se dérouler. Décidément, les éléments semblaient s’être ligués contre lui aujourd’hui. Il n’avait pas particulièrement envie de la présenter. La dernière femme qu’il avait présenté était Claire et il n’avait jamais prévenu Caelan de leur rupture.
Revenir en haut Aller en bas
Leroy Kearns
Leroy Kearns
l'ombre du père
Best day of their lives Hu5cwsy Présent
ÂGE : 40 ans (31 janvier 1984)
SURNOM : Lee
STATUT : Célibataire, trop occupé pour s'investir pleinement dans une relation.
MÉTIER : Co-propriétaire et gérant du At Nate's Jazz Club depuis début 2021
LOGEMENT : 107 Edward Street, Spring Hill
Best day of their lives F6f44052b2725d1c2b0861de6d6a0162d1f0dafa
POSTS : 3441 POINTS : 180

TW IN RP : Abandon d'enfant, maladie, décès
TW IRL : Deuil périnatal, prématurité
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Né à Birmingham en Angleterre, est déménagé à Brisbane à 15 ans. ∆ A une fille de 24 ans, Charlotte, qu'il ne connait pas, née de son union avec Eleanor alors qu'il n'était qu'un adolescent. ∆ Anciennement conseiller juridique principale pour le Kearns Hotels Group. ∆ Ainé d'une fratrie de quatre enfants, a deux frères et une soeur plus jeunes. ∆ Possède un camp de champ où il s'évade lorsqu'il a besoin de se ressourcer. ∆ Joue du piano et au golf. ∆ Amateur de bourbon. ∆ A une collection de chemises et de chaussettes assorties. ∆ S'est fait tatouer "Timshel" sur son avant-bras droit.
CODE COULEUR : #006666
RPs EN COURS : Wild #1 ∆ Anwar #1 ∆ Emma #1
RPs EN ATTENTE : Eleanor #1 ∆ Charlotte #1 ∆ James #1 ∆ Cristina #1
RPs TERMINÉS :
RIP Caelan:

AVATAR : Tom Pelphrey
CRÉDITS : Yumita (avatar), Mapartche (dessin) & loonywaltz (UB)
DC : Lincoln Mulligan & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t53239-the-power-of-choice-grants-us-the-ability-to-transform-ourselves-leroy#2791328
https://www.30yearsstillyoung.com/t53301-change-is-inevitable-except-from-a-vending-machine-leroy#2794850

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyJeu 27 Oct 2022 - 21:11




Best day of their lives. -- @Connor Myers
Debout devant son miroir, Caelan était en train de perdre patience tandis qu’il tentait tant bien que mal de nouer sa cravate autour de son cou en préparation pour le mariage d’un vieil ami de l’université où il devait se rendre aujourd’hui même s’il n’avait aucune envie de se mêler à des personnes qu’il ne connaissait pas ou presque. La vérité, c’est que Caelan n’était doué que pour les ôter, il s’était toujours fié sur Iris pour l’aider lorsqu’il voulait en porter une, mais elle n’était plus là et il n’avait d’autre choix que de se débrouiller comme un grand garçon. Ou alors d’abandonner le projet comme il décida de le faire en lançant le bout de tissu à bout de bras sur son lit en soupirant bruyamment. Tant pis. Il remonta ses bretelles sur ses épaules, mit son veston et quitta sa résidence en taxi après avoir pris la petite boîte soigneusement emballée pour les mariés. Durant le trajet, Caelan demeura particulièrement silencieux tandis que le simple fait de penser à assister à un mariage aujourd’hui lui rappelait drôlement le sien qui s’était terminé malgré lui deux ans et demi plus tôt par sa faute. Après tout ce temps, il devait avouer qu’il avait toujours sa séparation en travers de la gorge parce que Iris aurait dû être là pour lui pour le meilleur et pour le pire, n’était-ce pas ce qu’ils s’étaient promis en 2009? Ce n’était certainement pas raisonnable d’en tenir rigueur à son ex-femme alors qu’il savait très bien que la conclusion aurait été différente s’il avait pris ses responsabilités en allant se dénoncer à la police lorsque c’était le temps, mais l’état psychologique dans lequel il se trouvait depuis son délit de fuite, plus particulièrement depuis sa sortie de prison – ou peut-être était-ce sa consommation croissante d’alcool, ne l’aidait en rien à réfléchir clairement.

Demeurer à l’écart pendant la cérémonie fut relativement facile, mais Caelan savait que la tâche serait plus ardue maintenant que le temps des festivités était arrivé. Histoire de se donner un peu de courage, mais aussi un peu plus de facilité à faire semblant en portant un masque, il prit une coupe sur l’un des cabarets qu’un serveur tenait à proximité. Il en prit une deuxième quelques minutes plus tard lorsque la première coupe fut vide tandis qu’il se demandait si on s’apercevrait vraiment de son absence s’il quittait discrètement sans le dire à personne. Le brun n'eut pas le temps de mettre son plan à exécution qu’un autre homme le percuta au moment où il portait sa coupe à ses lèvres, percutant celle-ci contre ses dents. « Fuck me ! Fuck. » Il fronça les sourcils en tournant la tête vers le coupable. « Quelqu’un est allé fort sur l’alcool déjà à cette heure? » demanda-t-il en parlant de celui qu’il ne reconnut que lorsque leurs regards se croisèrent. « Caelan ! Mec ça fait un bail, comment tu vas ? » Lorsque Connor lui donna une tape sur l’épaule, le Leckie fronça les sourcils d’un air perplexe. Son ancien ami semblait bien déterminé à faire semblant que tout allait bien entre eux, mais l’ex ingénieur se rappelait trop bien de la mauvaise note sur laquelle ils s’étaient laissés la dernière fois qu’ils s’étaient parlés il y a quelques années. La compagnie de Myers avait accepté des pots de vin de celle pour laquelle Caelan travaillait à l’époque afin d’obtenir de gros contrats, ce qui ne rejoignait pas du tout les valeurs du Leckie. L’opinion qu’il avait de son ami avait complètement changée et il ne s’était pas gêné de lui faire savoir. « Ça va numéro un. Et toi? Claire n’est pas là? » demanda-t-il d’un air innocent même s’il savait très bien que Claire et lui n’étaient plus ensemble, elle lui avait dit alors qu’ils avaient repris contact depuis qu’elle avait accepté de le représenter lorsqu’il envisageait de se rendre à la police l’an dernier. « Désolé pour ça. T’as eu le temps de regarder à quelle table t’étais ce soir ? » Il haussa une épaule avec nonchalance par rapport à ses excuses, prenant bien le temps d’avaler sa gorgée avant de répondre. « À la table numéro 10. J’imagine que toi aussi? » Son petit doigt lui disait que Connor ne s’était probablement pas vanté de ce qu’il avait fait auprès de leur ami commun Nathaniel. La soirée allait être longue s’ils étaient assis ensemble, ou peut-être était-ce le temps de vider son sac pour qu’ils puissent repartir sur de nouvelles bases, à moins que Caelan soit jeté dehors pour avoir ruiné l’ambiance du mariage. Eh. « Tu travailles toujours pour l’entreprise de ton père? Les enveloppes brunes sous la table, tout ça? » Le regard plongé dans le sien, il se força à sourire en attendant avec impatience sa réponse.


 

Leroy Kearns

Forging my own path from the fragments of unacknowledged sacrifice, I find strength in the echoes of my resilience, each step a testament to my unwavering determination to define my own worth.

KoalaVolant

Best day of their lives FCp4D84
Best day of their lives Dvuz8Pj
Best day of their lives FhycjZK
Best day of their lives 165911membre2
Best day of their lives LNkkmau


Dernière édition par Caelan Leckie le Lun 16 Jan 2023 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyLun 7 Nov 2022 - 16:04



Faire semblant était une compétence en soi, que Connor avait réussi à manier de mieux en mieux avec le temps mais pour laquelle il n’était cependant pas expert. Le sang froid n’était certainement pas quelque chose qu’il savait garder naturellement, et les personnes qui l’avaient côtoyé plus jeune étaient très bien placées pour le savoir. Connor se souvenait parfaitement de la manière dont Caelan et lui s’étaient accrochés à leur dernière rencontre. Le conflit n’avait pas été consommé, ni même ouvert, leur ami commun les empêchant d’aller trop loin dans leur désaccord. En revoyant l’ingénieur dans ce contexte, et bien qu’assez tendu par sa présence, sa première idée fut de prendre le parti que de l’eau avait coulé sous le pont. S’il prétendait qu’ils n’avaient jamais eu de différent, peut-être serait-ce le cas par la force des choses. Pour preuve, il garda son sourire intact malgré la mention de son ex-fiancée. Caelan n’était certainement pas au courant, ils s’étaient écharpés avant que Connor ne mette fin à leur fiançailles. Lui annoncer cela dans un pareil moment n’était pas pour autant confortable. Il se râcla la gorge, embarrassé et attendit que sa cavalière se porte à leur hauteur, amenant sa main dans le dos de la jeune femme, pour répondre :

- Je vais bien ! Je te présente ma petite-amie, Elsa. Elsa, je te présente Caelan, un vieil ami de l’université.
- Enchantée – répondit-elle, d’un sourire timide

Ceci répondait certainement à la question. Malgré le malaise dans lequel cette présentation le mit, il tenta tant bien que mal de garder son attitude désinvolte, faussement détendue. En réalité, et sans même se l’avouer totalement, Connor n’était pas fier de présenter la jeune femme. Non pas parce qu’elle était plus jeune, dans son cas il ne s’agissait pas nécessairement d’une tare et il se fichait plutôt de ce qu’on pouvait dire à ce sujet. Peut-être bien plus parce que cela ressemblait à une étape. Comme si leur relation était désormais officielle, qu’il était établi que Claire et lui n’étaient plus ensemble. C’était idiot, cela faisait deux ans désormais. Mais il se rendit compte à ce moment-là qu’il n’était peut-être pas aussi prêt qu’il le pensait à la passer, cette étape. « À la table numéro 10. J’imagine que toi aussi ?  » Il haussa un sourcil et tourna la tête vers la jeune femme, n’ayant pas regardé pour sa part le plan de table. Elle acquiesça simplement d’un hochement de la tête.

- C’est ça, je suppose qu’ils nous ont mis par groupe d’amis.  

Parce qu’initialement, c’est bien ce qu’ils étaient. Caelan avait été son mentor, un peu plus âgé que lui, il avait représenté une sorte de modèle pour Connor. Toujours bien meilleur que lui, que ce soit dans le sport que dans d’autres domaines, mais aussi très à l’aise avec les autres. Il était le genre d’homme auquel il avait eu envie de ressembler. Il est étrange de constater comme avec le temps, les gens changent et avec lui, les amitiés. Ces deux hommes qui se regardent en chien de faïence, tandis qu’une dizaine d’année auparavant, ils étaient parfaitement à l’aise et n’avaient pas encore vécus ces moments de vie qui vous font prendre des chemins opposés, clivants.
Il ne s’attendit cependant pas à la phrase d’après, incapable de déchiffrer les intentions de son interlocuteur : « Tu travailles toujours pour l’entreprise de ton père? Les enveloppes brunes sous la table, tout ça?  ». Connor resta un moment figé, son expression souriante toujours en place, ne pouvant se permettre d’exposer son trouble pour le moment. Le silence qu’il laissa se tendre était pourtant particulièrement équivoque, gardant son regard bien encré dans celui de l’ingénieur. Le doute était désormais peu permis quant à la capacité de son ami à oublier. Il se tourna simplement vers la jeune femme qui l’accompagnait et se pencha pour lui demander à l’oreille de le devancer et d’aller jusqu’à la salle de réception sans lui. Il l’accompagna du regard tandis qu’elle s’exécutait, non sans un coup d’œil aux deux hommes.  Il se tourna vers Caelan quand il fut sûr qu’elle ne pourrait entendre leur échange et ramena ses mains dans ses poches après avoir déposé sa coupe vide sur une table à côté de lui.
Sans se départir de son sourire de façade, il se contenta de répondre :

- Figure-toi que j’ai repris sa suite, je suis le nouveau CEO de la compagnie. Et j’utilise pas particulièrement d’enveloppes brunes, c’est dépassé. Et toi ? T’as réussi à retrouver du boulot ?  

Il était amer. Bien que l’attaque ne fût pas directe, il s’agissait bel et bien de leur dernier sujet de dispute et il ne souhaitait pas s’abaisser à y répondre frontalement. Sans le savoir certainement, Caelan touchait d’autant plus à un sujet sensible. Connor passait son temps depuis quelques mois à se battre contre vents et marées pour étouffer une affaire de corruption qui avait ébranlé son père. Il ne le faisait pas par gaité de cœur, il n’était pas même d’accord avec le fait que cette pratique ait pu exister. Il n’en restait pas moins le bénéficiaire de cet héritage et se sentait dans l’obligation de partager ce fardeau, et surtout de faire obstacle à ceux qui comptait les attaquer. C’est pour cette raison qu’il prit cette remarque d’autant plus personnellement.
Il fit mine de regarder autour de son ami avant de reporter son attention sur lui.

- Ah d'ailleurs, et Iris ? Elle n’est pas avec toi ? J’aurais bien aimé la saluer, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vue non plus.  

Connor savait pertinemment qu’ils avaient divorcé. Ils n’en avaient cependant jamais réellement parlé tous les deux, ayant déjà commencé à s’éloigner à l’époque où ils s’étaient séparés. Cette remarque était parfaitement intentionnelle cette fois-ci, et gratuite. Pourtant, ce n’était absolument pas représentatif de ce qu’il pensait vraiment. Une simple contre-attaque, sans réfléchir réellement aux conséquences. Alors qu’en réalité, quand il avait appris pour leur séparation quelques années auparavant, Connor s’était sincèrement inquiété. Cependant, extrêmement mal à l’aise avec ce type de conversation, il avait toujours attendu que son ami lui en parle directement et n’avait jamais osé aborder le sujet. Il était clair que la manière de l’aborder aujourd’hui n’était peut-être par la meilleure. Le dîner risquait d’être long.


@Caelan Leckie  :l:
Revenir en haut Aller en bas
Leroy Kearns
Leroy Kearns
l'ombre du père
Best day of their lives Hu5cwsy Présent
ÂGE : 40 ans (31 janvier 1984)
SURNOM : Lee
STATUT : Célibataire, trop occupé pour s'investir pleinement dans une relation.
MÉTIER : Co-propriétaire et gérant du At Nate's Jazz Club depuis début 2021
LOGEMENT : 107 Edward Street, Spring Hill
Best day of their lives F6f44052b2725d1c2b0861de6d6a0162d1f0dafa
POSTS : 3441 POINTS : 180

TW IN RP : Abandon d'enfant, maladie, décès
TW IRL : Deuil périnatal, prématurité
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Né à Birmingham en Angleterre, est déménagé à Brisbane à 15 ans. ∆ A une fille de 24 ans, Charlotte, qu'il ne connait pas, née de son union avec Eleanor alors qu'il n'était qu'un adolescent. ∆ Anciennement conseiller juridique principale pour le Kearns Hotels Group. ∆ Ainé d'une fratrie de quatre enfants, a deux frères et une soeur plus jeunes. ∆ Possède un camp de champ où il s'évade lorsqu'il a besoin de se ressourcer. ∆ Joue du piano et au golf. ∆ Amateur de bourbon. ∆ A une collection de chemises et de chaussettes assorties. ∆ S'est fait tatouer "Timshel" sur son avant-bras droit.
CODE COULEUR : #006666
RPs EN COURS : Wild #1 ∆ Anwar #1 ∆ Emma #1
RPs EN ATTENTE : Eleanor #1 ∆ Charlotte #1 ∆ James #1 ∆ Cristina #1
RPs TERMINÉS :
RIP Caelan:

AVATAR : Tom Pelphrey
CRÉDITS : Yumita (avatar), Mapartche (dessin) & loonywaltz (UB)
DC : Lincoln Mulligan & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t53239-the-power-of-choice-grants-us-the-ability-to-transform-ourselves-leroy#2791328
https://www.30yearsstillyoung.com/t53301-change-is-inevitable-except-from-a-vending-machine-leroy#2794850

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyLun 16 Jan 2023 - 21:21




Best day of their lives. -- @Connor Myers
C’était certainement enfantin de sa part de faire exprès d’enfoncer le clou alors qu’il savait très bien que Claire et Connor n’étaient plus ensemble considérant que la jeune femme et lui avaient repris contact depuis un an, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Malgré sa franchise, l’ingénieur était de ceux qui savent choisir leurs batailles en gardant leur opinion pour eux quand le jeu n’en vaut pas la chandelle. Pour ne pas froisser ses proches, il lui arrivait de garder son opinion pour lui, ou du moins en partie, comme il l’avait fait avec Iris à la suite de leur séparation ou même ces derniers mois par rapport au fait qu’elle n’était pas venue le visiter en prison malgré la promesse qu’elle lui avait faite d’être présente pour lui pendant cette période difficile. L’alcool qu’il consommait de plus en plus depuis sa sortie lui faisait dire tout haut ce qu’il pensait auparavant tout bas, sans retenue et sans délicatesse. Il le regrettait par la suite, mais il était trop au fond du trou pour se reprendre en main et la même chose se reproduisait avec une autre personne quelques temps plus tard. Aujourd’hui, c’était Connor qui écopait et qui endurait la mauvaise humeur du Leckie. « Je vais bien ! Je te présente ma petite-amie, Elsa. Elsa, je te présente Caelan, un vieil ami de l’université. » « Enchantée. » Il se força à lui rendre son sourire, elle n’avait rien à voir avec le conflit qui alimentait la relation des deux bruns. « Enchanté. » Poliment, il hocha un coup la tête avant de rapporter son attention sur le copain de la jeune femme qui venait de lui demander à quelle table il était assis. « C’est ça, je suppose qu’ils nous ont mis par groupe d’amis. » Il ricana légèrement en apprenant qu’ils partageaient la même table comme il le pensait, mais aussi à cause du choix de mot de Connor. Il y avait un moment déjà que Caelan ne considérait plus Connor comme un « ami ». « Super. » Il tenta d’avoir l’air enthousiaste, mais l’entrain avec lequel il prononça ce mot était bien trop exagéré pour qu’il soit convainquant. Il se dépêcha de prendre une gorgée de vin, son sourire disparaissant dès que ses lèvres se retrouvèrent derrière la coupe.

Comme si le malaise n’était pas déjà assez palpable, Caelan questionna son ancien ami sur son emploi, à savoir s’il travaillait encore pour la compagnie de son père, celle-là même qui était responsable de sa démission à son ancien emploi. Il détestait la corruption. « Figure-toi que j’ai repris sa suite, je suis le nouveau CEO de la compagnie. Et j’utilise pas particulièrement d’enveloppes brunes, c’est dépassé. Et toi ? T’as réussi à retrouver du boulot ? » « Félicitations, j’imagine. » se contenta-t-il de répondre sans le quitter des yeux. Pouvait-il lui faire confiance? Pouvait-il croire que Connor ne répétait pas les mêmes erreurs que son père ou tentait-il de garder la face tandis qu’ils se retrouvaient en public et que les gens à proximité pouvaient potentiellement entendre leur discussion? « J’avais besoin de changement, de voyager, je suis parti au Canada pendant quelques mois. » Pour fuir ses responsabilités, oublier son divorce, mais surtout le crime qu’il avait commis qui le bouffait de l’intérieur. « Avec toute l’expérience que j’ai, je me suis retrouvé du boulot facilement en rentrant de voyage. » ajouta-t-il en détournant le regard. Il ne s’agissait pas d’un mensonge, il s’était réellement trouvé du travail rapidement en rentrant du Canada, mais il omettait de lui dire qu’il était aujourd’hui sans emploi parce qu’il n’avait plus le droit de pratiquer étant donné son casier judiciaire. « Ce n’est pas trop difficile de prendre les rênes de l’entreprise de ton père avec sa réputation? » Il faisait évidemment encore référence aux enveloppes brunes et qui sait ce que monsieur Myers avait pu faire d’autre qu’il ignorait. « Ah d'ailleurs, et Iris ? Elle n’est pas avec toi ? J’aurais bien aimé la saluer, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vue non plus. » Il serra la mâchoire pendant une fraction de seconde en posant son regard azur sur son ancien ami. Était-il vraiment surprenant qu’il lui retourne la question pour tourner le couteau dans la plaie? Absolument pas, mais Caelan se serait bien passé de parler de sa séparation ce soir. « Nah. T’es vraiment en retard sur les nouvelles, ça fait deux ans et demi qu’on n’est plus ensemble. » En même temps, Caelan évitait tout le monde après sa séparation pour que personne ne se doute de rien, l’apprenant à ses proches plusieurs mois plus tard seulement. « Elle a encore le même numéro de téléphone, t’as qu’à l’appeler si tu veux la saluer, je suis sûr que ça lui ferait plaisir. » En vérité, il n’en savait rien.


 

Leroy Kearns

Forging my own path from the fragments of unacknowledged sacrifice, I find strength in the echoes of my resilience, each step a testament to my unwavering determination to define my own worth.

KoalaVolant

Best day of their lives FCp4D84
Best day of their lives Dvuz8Pj
Best day of their lives FhycjZK
Best day of their lives 165911membre2
Best day of their lives LNkkmau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptySam 18 Fév 2023 - 16:13



La défiance était donc désormais de mise dans leur conversation. Connor se laissait porté, répondant du tac au tac, se sentant presque piqué à chacune des réponses de Caelan qui n’étaient pourtant pas plus agressives. Peut-être était-ce juste de la susceptibilité. Au fond, il était vexé de comprendre que leur prise de bec passée et l’origine de celle-ci n’avait pas été digérée. Déjà à l’époque, Connor ne cautionnait pas les arrangements que son père entretenait ainsi que la limite de la légalité avec laquelle il jouait. Mais il n’avait pas pris le recul nécessaire et n’avait pas pu le désavouer, se sentant malgré tout responsable de ces actions.
Il comprit facilement l’ironie dans les réponses parcellaires que lui offrait son « ami ». Il en prenait note et sa propre défiance ne fit qu’augmenter au fil de l’échange. « J’avais besoin de changement, de voyager, je suis parti au Canada pendant quelques mois. Avec toute l’expérience que j’ai, je me suis retrouvé du boulot facilement en rentrant de voyage. » Connor hocha la tête, inconscient des épreuves que Caelan avait dû traverser ces dernières années. Il mit ce besoin de prendre le large sur le compte de sa démission et d’une remise en question plus générale sur sa vie. Il n’était certainement pas le premier à affronter des questions existentielles à leur âge.
« Ce n’est pas trop difficile de prendre les rênes de l’entreprise de ton père avec sa réputation? »
Il retint une grimace. Il revenait encore sur le sujet ? Décidément, il n’allait pas pouvoir s’en tirer avec une simple culbute cette fois-ci. Il ne put malheureusement pas retenir tous les signes de malaise que cette question lui apportait. Il se crispa machinalement, ramenant une de ses mains pour masser sa nuque, détournant le regard une micro seconde avant de les reporter dans ceux de son ami. Il tenta d’afficher un sourire serein.
« On a plutôt bonne réputation auprès de nos investisseurs à qui on rapporte gros, c’est tout ce qui importe. Le reste, c’est juste des rumeurs avec lesquelles on doit travailler. Mais merci de t’en inquiéter, je m’en sors bien pour le moment. » Pour le moment… Le premier scandale avait d’ores et déjà été étouffé. Il ne lui restait plus qu’à découvrir si d’autres étaient à craindre, ce qui n’était en réalité pas aussi facile que ce que sa réponse laissait entendre. Mais il avait l’impression que l’admettre lui ferait plaisir et justifierait bien trop son mépris pour son activité. Ce n’était clairement pas à Caelan qu’il allait avouer ça.
La pique qui suivie de sa part résultait bien entendu d’une réaction. Il n’en était pas spécialement fier, attaquant finalement sur un sujet bien plus personnel que lui. C’était bas et certainement puéril. Malheureusement, il ne réfléchissait pas assez et se laissait trop souvent guidé par ses émotions.
« Nah. T’es vraiment en retard sur les nouvelles, ça fait deux ans et demi qu’on n’est plus ensemble. »
Il ne lui apprenait effectivement rien. Il arbora cependant une mine de circonstance, affligé par la nouvelle. « Oh je suis désolé… » Connor l’avait bel et bien appris à cette époque-là. Il avait attribué cette rupture à la grande remise en question que Caelan devait traverser à cette période-là et qui l’avait poussé à démissionner puis s’enfuir à l’étranger. Il n’avait jamais posé plus de questions à leurs connaissances communes, lui-même bien trop affligé par sa rupture avec Claire à l’époque. « Elle a encore le même numéro de téléphone, t’as qu’à l’appeler si tu veux la saluer, je suis sûr que ça lui ferait plaisir. » Il arqua un sourcil, étonné, doutant légèrement de ce qu’il venait d’avancer. Iris et lui n’avaient jamais été si proches que ça. Ils s’aimaient bien, bien sûr, et Connor avait déjà pu échanger quelques conversations avec elle. Cependant, il y a des règles implicites et celles-ci voulaient que Connor étant en tout premier lieu un ami de Caelan, il n’était pas bienséant de continuer à entretenir des relations avec son ex-femme. D’autant plus si aucun contexte social ne l’obligeait. On pouvait facilement penser, surtout à l’époque, qu’il aurait profité de la situation et « son ami » ne l’aurait certainement pas aussi bien prit qu’il semblait le prétendre. « Je n’y manquerais pas » répondit-il dans un sourire poli. C’était faux.

Son regard se porta sur la montre à son poignet, faisant mine de constater l’heure, comme cherchant une échappatoire à cette conversation qui ne manquerait pas de dévier sur des sujets d’autant moins plaisants si elle s’éternisait.

- Je ne vais pas faire plus attendre Elsa, elle ne connait personne ici ! On se retrouve plus tard – argua-t-il, lui donnant une tape amicale sur l’épaule avant de se diriger vers la salle de réception à son tour.
Une fois le dos tourné il ne put s’empêcher de laisser échapper un léger soupire. Merde... Il savait que leur relation s’était tendue, mais il n’avait jamais envisagé que cela puisse être aussi irréversible. Mine de rien, cette constatation lui laissa un goût amer. Il préféra cependant ne pas s’y attarder, n’aimant pas avoir à faire avec des émotions aussi inutiles que les regrets.

Une fois le vin d’honneur passé et toutes les mains serrées, il dû bien se rapprocher de la table qui leur avait été attribuée. Heureusement pour lui Elsa ne lui posa pas plus de questions que cela sur la conversation qu’elle avait pu suivre. Il n’aurait pas aimé avoir à lui expliquer tout l’historique de la mésentente. Il se calma également sur le champagne, se rendant compte qu’il devait être lucide s’il voulait rester maître de son image et éviter les impaires.
Le repas commença par un discours des témoins et des mariés, lui remémorant à nouveau ses propres vœux qu’il avait couché sur le papier quelques années auparavant. Il tentait également d’oublier la présence de Caelan, juste en face de lui. Il se demanda s’il devrait en parler plus tard à Channing ou simplement laisser tomber. Après tout, est-ce qu’il ne se mêlerait finalement pas de quelque chose qui n’en valait peut-être pas la peine ? Se justifier ne résoudrait certainement rien, d’autant plus qu’il restait persuadé de ne rien avoir à se reprocher dans cette histoire.
Une fois les discours passés, ils durent bien se reporter sur les conversations en cours à la table. Adossé au dossier de sa chaise, il joua avec ses couverts distraitement. En réalité il rongeait son frein, repensant aux questions que le brun lui avait posé plus tôt. Sans qu’il ne comprenne pourquoi, le fait que la réputation de son père et de la compagnie ait été remise en question l’agaçait encore. Il prit machinalement le verre de vin en face de lui, avalant une grande rasade avant de le reposer. Puis ce fut finalement plus fort que lui, la question lui trottant bien trop dans la tête pour qu’il ne s’empêche de la poser. Presque sortit de nulle part, il héla son interlocuteur :

- Et toi Caelan tu travailles où maintenant ? Tu ne m’as pas vraiment dit tout à l’heure. – il tourna la tête vers sa compagne, lui expliquant – Caelan est ingénieur. Il travaillait avant pour une entreprise sous-traitante de la mienne. Puis il a démissionné du jour au lendemain.

Il ramena de nouveau son verre à ses lèves, regardant fixement son interlocuteur en attendant sa réponse.
Pourquoi faisait-il cela ? Connor lui-même ne saurait pas dire. Il voulait le faire sortir de ses gonds, un peu par vengeance mais aussi parce qu’il était bien plus à l’aise dans les conflits ouverts.
Puis, les niaiseries et déclarations d’amour dont ils étaient bercés depuis plusieurs heures l’avaient également bien plus tendu qu’il n’oserait l’avouer. C’était comme s’il ne voulait pas être le seul à être mal à l’aise ce soir.


@Caelan Leckie  :l:
Revenir en haut Aller en bas
Leroy Kearns
Leroy Kearns
l'ombre du père
Best day of their lives Hu5cwsy Présent
ÂGE : 40 ans (31 janvier 1984)
SURNOM : Lee
STATUT : Célibataire, trop occupé pour s'investir pleinement dans une relation.
MÉTIER : Co-propriétaire et gérant du At Nate's Jazz Club depuis début 2021
LOGEMENT : 107 Edward Street, Spring Hill
Best day of their lives F6f44052b2725d1c2b0861de6d6a0162d1f0dafa
POSTS : 3441 POINTS : 180

TW IN RP : Abandon d'enfant, maladie, décès
TW IRL : Deuil périnatal, prématurité
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Né à Birmingham en Angleterre, est déménagé à Brisbane à 15 ans. ∆ A une fille de 24 ans, Charlotte, qu'il ne connait pas, née de son union avec Eleanor alors qu'il n'était qu'un adolescent. ∆ Anciennement conseiller juridique principale pour le Kearns Hotels Group. ∆ Ainé d'une fratrie de quatre enfants, a deux frères et une soeur plus jeunes. ∆ Possède un camp de champ où il s'évade lorsqu'il a besoin de se ressourcer. ∆ Joue du piano et au golf. ∆ Amateur de bourbon. ∆ A une collection de chemises et de chaussettes assorties. ∆ S'est fait tatouer "Timshel" sur son avant-bras droit.
CODE COULEUR : #006666
RPs EN COURS : Wild #1 ∆ Anwar #1 ∆ Emma #1
RPs EN ATTENTE : Eleanor #1 ∆ Charlotte #1 ∆ James #1 ∆ Cristina #1
RPs TERMINÉS :
RIP Caelan:

AVATAR : Tom Pelphrey
CRÉDITS : Yumita (avatar), Mapartche (dessin) & loonywaltz (UB)
DC : Lincoln Mulligan & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t53239-the-power-of-choice-grants-us-the-ability-to-transform-ourselves-leroy#2791328
https://www.30yearsstillyoung.com/t53301-change-is-inevitable-except-from-a-vending-machine-leroy#2794850

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyVen 24 Mar 2023 - 4:20




Best day of their lives. -- @Connor Myers
« On a plutôt bonne réputation auprès de nos investisseurs à qui on rapporte gros, c’est tout ce qui importe. Le reste, c’est juste des rumeurs avec lesquelles on doit travailler. Mais merci de t’en inquiéter, je m’en sors bien pour le moment. » Des rumeurs, bien sûr. Il n’en croyait pas un mot considérant ce dont il avait été témoin lorsqu’il avait eu à transiger avec le père de Connor à l’époque. Est-ce que son ancien ami fermait volontairement les yeux sur les actes de son père ou était-il naïf au point de croire tout ce que son paternel lui racontait? Dans tous les cas, ça ne changeait pas que Myers père ne jouait pas selon les règles et que ses actions auraient pu entrainer d’autres personnes dans sa chute si jamais il s’était fait prendre. « Si tu le dis, c’est toi qui le sais. » Maintenant que Caelan ne travaillait plus pour cet employeur, ça ne changeait pas grand-chose à sa vie. Il aurait certainement préféré être toujours à l’emploi de cette boîte que de se retrouver dans sa situation actuelle où il est même refusé dans un restaurant qui sent les frites. L’ambitieux qu’il était avait de la difficulté à se contenter de si peu, il devait vraiment se pencher sur le cas de sa vie professionnelle pour voir s’il y avait une option qui l’intéressait un tant soit peu. « Oh je suis désolé… » L’était-il vraiment? Caelan se méfiait, ne sachant plus comment interpréter les paroles de celui en qui il n’avait plus confiance depuis plusieurs années maintenant. « C’est la vie. » La vie, il l’envoyait promener. « Je n’y manquerais pas » dit Connor lorsque Caelan lui suggéra d’appeler Iris pour prendre de ses nouvelles. Allait-il le faire? Ça l’importait peu, mieux valait qu’il oublie son ex lui rappelait son frère Marcus. « Je ne vais pas faire plus attendre Elsa, elle ne connait personne ici ! On se retrouve plus tard. » Hm hm fit Caelan en détournant la tête à la recherche de la future coupe de vin à vider. En attendant qu’il soit temps de rejoindre sa table, il échangea quelques mots avec certaines personnes qu’il ne connaissait pas sans trop s’éloigner du bar où se tenaient les serveurs. Heureusement pour lui, sa grande taille lui permettait de boire une bonne quantité d’alcool avant d’être trop intoxiqué, bien que la quantité d’alcool grandissante qui prenait place dans ses veines commençait vraiment à se faire sentir.

D’une démarche légèrement chancelante, le géant prit place à sa table en passant à deux doigts de s’asseoir sur la nappe beaucoup trop longue. « Oh pardon. » marmonna-t-il en empêchant la vaisselle de tomber de justesse. Si à une autre époque il aurait été un des premiers à se lever pour porter un toast à l’honneur des mariées en racontant des anecdotes croustillantes à leur sujet, cette fois-ci, il préféra se faire discret le plus que possible pour ne pas attirer l’attention. Il se sentait de trop à cette table qu’il partageait avec des fantômes de son passé, mais aussi à ce mariage où il ne savait pas à qui parler. Il regrettait d’être venu, de devoir faire semblant que tout allait bien parce que la majorité des gens présents ici ce soir ignoraient ce qu’il avait fait. Tandis que Caelan fixait le centre de table avec beaucoup trop d’intérêt, la voix de Connor le sortit de ses pensées. « Et toi Caelan tu travailles où maintenant ? Tu ne m’as pas vraiment dit tout à l’heure. » Parce qu’il n’en avait pas envie, justement. « Caelan est ingénieur. Il travaillait avant pour une entreprise sous-traitante de la mienne. Puis il a démissionné du jour au lendemain. » Caelan se força à sourire malgré son regard qu’il darda sur Myers. « Je ne travaille pas présentement, mais je rencontre quelqu’un bientôt pour un emploi. » Il préféra donner le moins de détails que possible sur ce fameux emploi, il ne  voyait rien de gratifiant à travailler aux Docks avec d’autres anciens détenus. « J’ai travaillé un peu pour le Walker Group ces derniers mois, mais ce n’était pas pour moi. » Il n’avait pas réussi à s’y intégrer, certaines collègues lui faisant la vie dure dès qu’elles avaient appris pour son incarcération. Les dents serrées, il appuya ses coudes contre la table en plongeant son regard dans celui d’Elsa. « Je préfère travailler pour une boîte honnête où il n’y a pas d’échanges d’enveloppes brunes. L’entreprise ne correspondait plus à mes valeurs. Un point sur lequel nous n’avons pas la même opinion, n’est-ce pas Connor? » Il inclina la tête en direction de son vieil ami. « J’imagine que tu ne t’en aies pas vanté? » N’est-ce pas?


 

Leroy Kearns

Forging my own path from the fragments of unacknowledged sacrifice, I find strength in the echoes of my resilience, each step a testament to my unwavering determination to define my own worth.

KoalaVolant

Best day of their lives FCp4D84
Best day of their lives Dvuz8Pj
Best day of their lives FhycjZK
Best day of their lives 165911membre2
Best day of their lives LNkkmau


Dernière édition par Caelan Leckie le Mer 26 Avr 2023 - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyLun 27 Mar 2023 - 19:14



Obnubilé par ses propres états d’âmes, Connor ne faisait même plus attention à l’état dans lequel se trouvait son interlocuteur. Il ne remarqua pas sa démarche chancelante, la manière dont il failli renverser toute la vaisselle, son regard perdu et son mutisme anormal. C’est dire qu’il faisait preuve d’un égocentrisme exacerbé… Car en réalité, ces éléments, il les avait bien vus mais avait inconsciemment choisi de les éluder. Il était bien plus simple dans sa position de se sentir en colère et attaqué, plutôt que d’essayer de comprendre ce qu’il se passait.
« Et toi Caelan tu travailles où maintenant ? Tu ne m’as pas vraiment dit tout à l’heure. Caelan est ingénieur. Il travaillait avant pour une entreprise sous-traitante de la mienne. Puis il a démissionné du jour au lendemain. » Sa réflexion eut au moins l’intérêt de lui faire esquisser une expression. De son air suffisant, il répondit au sourire désabusé de l’ingénieur tout en soutenant son regard. Que cherchait-il ? A le rabaisser pour se sentir lui-même supérieur ? Il y avait certainement un peu de ça. Peut-être aussi était-ce la conséquence de ces années à l’avoir admiré et mis sur un piédestal, proportionnelle à la vexation qu’il avait ressenti face à ses accusations. C’était un jeu puéril mais il semblait que Connor avait régressé à cet instant. Redevenant ce gamin agaçant, persuadé que le monde lui appartenait car papa possédait déjà tout. « Je ne travaille pas présentement, mais je rencontre quelqu’un bientôt pour un emploi. »  Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres, tandis qu’il acquiesçait en signe de compréhension. Cette réponse ne l’étonnait finalement pas et collait aux nouvelles qu’il avait pu avoir de lui prenant ses distances avec son environnement. « J’ai travaillé un peu pour le Walker Group ces derniers mois, mais ce n’était pas pour moi. »  Ou plutôt n’avait-il pas eu envie de se remettre à travailler. C’est du moins l’image que s’en faisait Connor, du haut de son perchoir. Caelan pétait un câble, cherchait du sens là où il n’y avait peut-être pas besoin d’en trouver pour ne pas avoir à se poser les questions difficiles, et à prendre les décisions qui l’étaient tout autant. C’était ainsi qu’il voyait les choses, ou plutôt qu’il les jugeait, tout en ayant pourtant que de très brèves informations sur la vie de son ancien ami. Sans se rendre compte que lui-même était en train, lentement, de prendre le même chemin.
« Je préfère travailler pour une boîte honnête où il n’y a pas d’échanges d’enveloppes brunes. L’entreprise ne correspondait plus à mes valeurs. Un point sur lequel nous n’avons pas la même opinion, n’est-ce pas Connor? »  Son visage se décomposa au fil de sa tirade, n’aillant pas imaginé dans sa grande vanité que Caelan oserait mettre ce sujet sur la place publique. « J’imagine que tu ne t’en aies pas vanté? » En effet, et pour cause, les gens autour d’eux n’étaient pas que d’anciennes connaissances, voir même des amis. Il s’agissait aussi pour la plupart de personnes de son milieu, de pairs, qui avaient potentiellement investis ou tout au moins des obligations dans l’entreprise familiale. Il se figea l’espace d’un instant, sentant un frisson lui remonter l’échine tandis qu’une poussée d’adrénaline venait de le prendre.
A cet instant, l’australien se vit parfaitement lancer le contenu de son verre à la figure de son interlocuteur et se jeter sur lui pour l’attraper par le col. Un flash qui lui donna presque l’impression qu’il s’agissait de la réalité. C’est la main d’Elsa sur son avant-bras qui le reconnecta avec la réalité, lui demandant doucement « De quoi est-ce qu’il parle, Connor ? » Il se rendit alors compte que les yeux étaient rivés sur lui, à l’affût de sa moindre réaction. Beaucoup avaient certainement également anticipé une réponse violente de l’industriel, ce qui aurait été parfaitement désastreux pour son image et sa crédibilité. Mais il avait joué avec le feu et s’y était finalement brûlé. L’honnêteté hein ? Quelle entreprise multimilliardaire, de surcroît dans son domaine, pouvait se targuer de cette qualité ?
Connor fit de son mieux pour se reprendre rapidement, se rendant compte que plus il mettrait de temps à répondre à son invective, plus il donnait raison à Caelan. Un sourire narquois, beaucoup plus tiré que tout à l’heure, repris place sur ses lèvres tandis qu’il répondit d’abord à sa cavalière. « L’écoutes pas, il raconte n’importe quoi. Il croit avoir vu des choses mais divague complètement. » Il ne quitta cependant pas des yeux une seconde son interlocuteur et enchaina. « Tu devrais arrêter de boire Caelan, ça te rend aigrit… Me rends pas responsable de tes propres échecs. »  Si le froid était déjà bien installé à la table, il venait de le glacer.


@Caelan Leckie
Revenir en haut Aller en bas
Leroy Kearns
Leroy Kearns
l'ombre du père
Best day of their lives Hu5cwsy Présent
ÂGE : 40 ans (31 janvier 1984)
SURNOM : Lee
STATUT : Célibataire, trop occupé pour s'investir pleinement dans une relation.
MÉTIER : Co-propriétaire et gérant du At Nate's Jazz Club depuis début 2021
LOGEMENT : 107 Edward Street, Spring Hill
Best day of their lives F6f44052b2725d1c2b0861de6d6a0162d1f0dafa
POSTS : 3441 POINTS : 180

TW IN RP : Abandon d'enfant, maladie, décès
TW IRL : Deuil périnatal, prématurité
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Né à Birmingham en Angleterre, est déménagé à Brisbane à 15 ans. ∆ A une fille de 24 ans, Charlotte, qu'il ne connait pas, née de son union avec Eleanor alors qu'il n'était qu'un adolescent. ∆ Anciennement conseiller juridique principale pour le Kearns Hotels Group. ∆ Ainé d'une fratrie de quatre enfants, a deux frères et une soeur plus jeunes. ∆ Possède un camp de champ où il s'évade lorsqu'il a besoin de se ressourcer. ∆ Joue du piano et au golf. ∆ Amateur de bourbon. ∆ A une collection de chemises et de chaussettes assorties. ∆ S'est fait tatouer "Timshel" sur son avant-bras droit.
CODE COULEUR : #006666
RPs EN COURS : Wild #1 ∆ Anwar #1 ∆ Emma #1
RPs EN ATTENTE : Eleanor #1 ∆ Charlotte #1 ∆ James #1 ∆ Cristina #1
RPs TERMINÉS :
RIP Caelan:

AVATAR : Tom Pelphrey
CRÉDITS : Yumita (avatar), Mapartche (dessin) & loonywaltz (UB)
DC : Lincoln Mulligan & Cameron Lewis
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/09/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t53239-the-power-of-choice-grants-us-the-ability-to-transform-ourselves-leroy#2791328
https://www.30yearsstillyoung.com/t53301-change-is-inevitable-except-from-a-vending-machine-leroy#2794850

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives EmptyMer 26 Avr 2023 - 1:18



Best day of their lives. -- @Connor Myers
Le délit de fuite que Caelan avait commis quelques années plus tôt était la plus grosse erreur de sa vie et il avait payé pour son geste non seulement en faisant de la prison durant quelques mois, mais aussi en perdant son permis, son métier et la femme de sa vie. Aujourd’hui, même s’il était le seul responsable de ce qui lui arrivait, il en voulait à la vie. Pourquoi est-ce que Connor pouvait reprendre les rênes de l’entreprise de son père sans que la réputation de celle-ci n’ait été compromise par les agissements de son père? Caelan n’avait aucune idée de ce que le père de son ancien ami devenait, mais à sa connaissance, il vivait la belle vie. Au final, ce qui avait changé la donne était le fait que l’ancien ingénieur avait décidé de se dénoncer. S’il avait choisi de garder le silence comme il l’avait fait beaucoup trop longtemps, il aurait pu continuer de pratiquer en tant qu’ingénieur, au détriment de ses liens familiaux, cependant. Qui plus est, la culpabilité, les remords et les mensonges perpétuels le rendaient fou et il aurait été incapable de continuer ainsi plus longtemps. Il était puni parce qu’il avait choisi la vérité, trop peu trop tard, plutôt que de faire comme s’il ne s’était rien passé. Il essayait de voir le bon côté des choses en se disant qu’il avait retrouvé certains de ses proches qui s’étaient éloignés en apprenant ce qu’il avait fait (ou pas fait), mais malgré ça, un immense mal-être l’habitait et son incarcération n’aidait en rien, au contraire.

« De quoi est-ce qu’il parle, Connor ? » L’air satisfait, il soutint le regard de Connor sans bouger d’un centimètre, le combat de coq était commencé. Lequel des deux allait détourner le regard en premier? Qu’allait répondre Myers pour s’expliquer à sa nouvelle flamme pour ne pas perdre la face? Cette provocation ne ressemblait en rien au Leckie qui faisait habituellement tout pour éviter le conflit malgré sa grande franchise, mais l’état dans lequel il se trouvait ce soir à cause de l’alcool, mais aussi ces derniers mois étant donné les regrets et la déprime, il ressentait un besoin étrange de chercher l’autre homme, dans le piquer dans l’attente qu’il dérape. De nature pourtant pacifique, Caelan espérait presque que le brun réagisse violemment pour que ce ne soit pas lui ce soir qui se donnerait en spectacle, qui attirerait les regards, mais aussi le jugement. Il testait les limites de cet ami qui n’en était plus un, l’alcool lui faisant dire des choses qu’il allait regretter amèrement. « L’écoutes pas, il raconte n’importe quoi. Il croit avoir vu des choses mais divague complètement. » Il secoua négativement la tête en ricanant bruyamment. « Je sais ce que j’ai vu, je suis loin de divaguer. » répondit-il en se penchant vers lui sans le quitter des yeux. Il avait bu ce soir, certes, mais il n’avait pas une goutte d’alcool dans le sang le jour où il avait découvert le pot-aux-roses. « Tu devrais arrêter de boire Caelan, ça te rend aigrit… Me rends pas responsable de tes propres échecs. » Il serra la mâchoire et comme un adolescent qui refusait de se faire dire quoi faire, il avala d’un trait le contenu de sa coupe en défiant Connor du regard. « T’es pas ma mère. » Il prit une pause, le temps de lâcher un rôt bruyant en portant son poing à sa bouche. « Ni mon père. » Il rit. « Heureusement pas le tien non plus. » Il était bien le seul à se trouver drôle ce soir. « C’est triste, on passait de bons moments tous les deux. » ajouta-t-il d’une voix pâteuse. Il faisait évidemment référence à l’époque où ils étaient encore proches tous les deux, de l’époque où il n’avait pas assez de doigts pour compter tous ses amis. Aujourd’hui, il n’en reste qu’une poignée et il était en train de perdre les rares qui lui restaient. « Si tu préfères que ton père t’entraine dans sa chute avec ses conneries, c’est ton choix. » Les questionnements se lisaient sans difficulté dans le regard de leurs voisins de table, mais ils n’eurent pas le temps de poser de questions que le marié posa une main sur l’épaule du géant pour le distraire. « Hey Caelan! Tu peux venir m’aider une seconde? » Bien qu’il ne s’agissait que d’un prétexte pour l’attirer loin de cette table où le malaise était plus que palpable, Caelan se leva difficilement pour suivre son ami qui s’excusa silencieusement à Connor. Ne tenant pas à ce qu’il y ait une scène à son mariage, Nathaniel attira Caelan vers la sortie où un taxi les rejoignit quelques minutes plus tard. Le peu d’honneur qu’il lui restait était sauvé.


 

Leroy Kearns

Forging my own path from the fragments of unacknowledged sacrifice, I find strength in the echoes of my resilience, each step a testament to my unwavering determination to define my own worth.

KoalaVolant

Best day of their lives FCp4D84
Best day of their lives Dvuz8Pj
Best day of their lives FhycjZK
Best day of their lives 165911membre2
Best day of their lives LNkkmau
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Best day of their lives Empty
Message(#) Sujet: Re: Best day of their lives Best day of their lives Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Best day of their lives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-