AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
65.97 € 109.99 €
Voir le deal

 (carmine #1) there's no use, we were made to break

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Danes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (1er juin 1986)
SURNOM : Matt, Matty, Danes
STATUT : Fiancé (ou pas). Il n'a pas dit oui et il n'a pas dit non.
MÉTIER : Avocat des stars, artistes, athlètes et personnalités médiatiques en tout genre. Spécialisé en propriété intellectuelle et en droit du divertissement et des médias, il sera le meilleur négociateur de vos contrats.
LOGEMENT : Il alterne entre la villa de Gabrielle et celle de ses grands-parents en attendant de savoir s'il est ici pour rester ou non.
(carmine #1) there's no use, we were made to break JONATHAN%20BAILEY%20FLAUNT%2008
POSTS : 64 POINTS : 800

TW IN RP : deuil ; anxiété et crises de panique
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ses parents sont morts quand il avait 12 ans. Élevé par ses grands-parents et plus père que frère de Simon de huit ans son cadet. A 18 ans il part à Los Angeles pour ses études de droit. Il revient plusieurs mois par an à Brisbane pour sa famille. Passionné de surf c’est le seul moyen pour lui de compenser son stress et son angoisse. Workaholic et social butterfly il est l’ami de tout le monde mais s’ouvre réellement à peu de personne. De retour à Brisbane depuis août 2022 pour une durée indéterminée depuis l’annonce du cancer de son grand-père.
RPs EN COURS :
(allez ça va déraper je le sens 07/05)
Stranes #1Cristina #1Meryl #1Jenna #1Caelan #1Rhett #1Carmine #1

(carmine #1) there's no use, we were made to break Giphy
STRANESu.c

AVATAR : Jonathan Bailey
CRÉDITS : (c) cheekeyfire pour l'avatar
DC : None on va résister cette fois.
PSEUDO : gingercarnival
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/09/2022

(carmine #1) there's no use, we were made to break Empty
Message(#) Sujet: (carmine #1) there's no use, we were made to break (carmine #1) there's no use, we were made to break EmptyDim 18 Sep - 12:06



2017

Nous sommes deux inconnus. C’est la seule chose à laquelle j’arrive à penser dans cette réunion. A quoi est ce que je m’attendais ? Il est évident que nous devons rester professionnel, évident qu’ici nous ne sommes rien de plus qu’un client et son avocat. La distance va de pair avec notre relation professionnelle. Elle est sans doute exacerbée par notre relation tout sauf professionnelle le reste du temps et qui elle est un secret. Des semaines que je ne l’ai pas vu, depuis la dernière fois où je suis passée à Londres pour d’autres clients et que j’en ai profité pour aller le voir. Et pour nos retrouvailles j’aurais eu le droit à une poignée de mains habituelle.  Je tente de garder la tête froide, exposant le dernier contrat que nous avons réussi à négocier pour la Maison Sighbury concernant leur prochaine collaboration. Je descends le document juridique sans un faux pas, avec une aisance naturelle, mon regard passant des uns aux autres et s’il s’arrête régulièrement sur Carmine c’est uniquement parce qu’il est celui qui aura le dernier mot aujourd’hui en tant que le plus haut placé des personnes représentées ici. Mais mon regard ne s’attarde jamais, ne laisse rien percevoir alors que je me force à ne pas m’arrêter trop longtemps sur le bleu de ses yeux.

Alors qu’un de mes collaborateurs expose un point de droit, je me rassois. J’attrape mon téléphone, tapant discrètement un message à la destination de l’anglais. « Je suis au Ritz-Carlton. On se voit ce soir ? » Nous ne sommes pas à Los Angeles mais à New York où j’ai fait le déplacement car son prochain défilé est cette semaine. Mon cabinet a un bureau à New York, ce qui me permet de faire facilement le déplacement, c’est sûrement la ville où je passe le plus quand je ne suis pas à Los Angeles. Les hôtels de luxe sont payés par mon cabinet, à la hauteur des clients que nous fréquentons. Je joue un jeu risqué, je le sais. J’aurais dû attendre que notre rendez-vous soit terminé. Mais comme toujours je n’ai pas résisté, jouant un peu plus avec le feu à chaque fois que l’on se voit.

Le soir même, je l’attends dans ma chambre d’hôtel, incapable de rester en place, j’ai troqué mon costume de l’après-midi pour un autre, plus élégant et plus original, délaissant la veste pour ne garder que le gilet du trois pièces. Je remonte les manches de ma chemise, hésitant à me servir un verre de vin pour patienter jusqu’à son arrivée. J’ai bien sûr amené quelques unes de mes meilleures bouteilles avec moi.  On finit par frapper à la porte et je vais lui ouvrir. Je connais les règles, attend que la porte soit refermée et qu’enfin nous sommes dans notre intimité pour laisser mon regard parcourir son visage, s’attarder sur ses yeux si bleus. « J’ai failli commencer l’apéro sans toi. » je lance provocateur, avec un sourire mutin avant de m’avancer. Dire que la journée a été longue est un euphémisme, à croire qu’il me manque un peu plus à chaque fois. Ma main vient caresser sa joue, mes lèvres viennent trouver les siennes, s’y attardent un moment. Avant de souffler dans un murmure « Tu m’as manqué. » L’aveu est rare comme un secret à demi révélé. « Tu restes combien de temps ? » Je pense déjà à la fin, à combien de temps j’aurais avec lui, combien de nuits volées, combien d’heures bien trop secrètes, combien de baisers pour bien trop peu de temps.

@Carmine Sighbury :l:




Running home.
MATTHEW DANES ☽ Spent so many seasons lost inside my mind. like a message in a bottle, I thought nobody would find. I've been drifting, I've been dreaming, I would land upon the shore, to a haven, to a harbor, that felt so far before.



Revenir en haut Aller en bas
Carmine Sighbury
Carmine Sighbury
Le magnifique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (01.06.1984)
STATUT : Célibataire. L'impression de sonner creux chaque fois qu'il réalise qu'on l'aime pour tout ce qu'il n'est pas plutôt que pour ce qu'il est.
MÉTIER : Pendu à la cravate des costards que ses parents lui taillent depuis l'âge de 5 ans. " Sighbury " brodé en lettres d'or sur chacun des vêtements qu'il porte en vous faisant croire que vous pourriez égaler sa classe si vous les achetiez. La magie du mannequinat …
LOGEMENT : Spring Hill, dans le loft que leurs parents ont offert à sa sœur et où il compte bien se cacher, lui aussi.
(carmine #1) there's no use, we were made to break 23568e19d6649ff9269feed08d2f98bd
POSTS : 284 POINTS : 125

TW IN RP : Classisme. Bodyshaming. Âgisme.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Made in UK, with style, tea and peppermint.
RPs EN COURS :

❖ ❖ ❖ PRESENT ❖ ❖ ❖

GRETA - Brotherhood
(carmine #1) there's no use, we were made to break 8PVq

ASHER - Time will tell
(carmine #1) there's no use, we were made to break 30987966

CONNOR - On a very good day
(carmine #1) there's no use, we were made to break 55da20680f2959097d37c7b99310ffcf51a18e16

❖ ❖ ❖ FB ❖ ❖ ❖

MATTHEW - There's no use, we were made to break
(carmine #1) there's no use, we were made to break Ca36397115f056025d017d84de1cd093b8f93b32

RPs EN ATTENTE : MILA / FULL
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : Avatar : corvidae / Gifs : love you as ever, panterarosa / Sign : anaëlle, ed sheeran
DC : Jackson Mills
INSCRIT LE : 07/09/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46116-carmine-sighbury-uc https://www.30yearsstillyoung.com/t46175-carmine-sighbury-tea-for-two#2344684 https://www.30yearsstillyoung.com/t46149-carmine-sighbury#2343432

(carmine #1) there's no use, we were made to break Empty
Message(#) Sujet: Re: (carmine #1) there's no use, we were made to break (carmine #1) there's no use, we were made to break EmptyLun 19 Sep - 5:58





there's no use, we were made to break
@Matthew Danes

Carmine avait depuis longtemps décroché du contenu de la conversation. Les détails comptables et mathématiques n'avaient jamais passionné cet amateur d'art et de littérature anglaise. Le mannequin observait Matthew. Son regard était fixé aux lèvres de l'avocat qu'il n'avait plus embrassé depuis des semaines. Derrière son apparence sérieuse, nécessaire au contexte, Sighbury roucoulait mentalement. Il était sous le charme de l'aisance avec laquelle s'exprimait Danes ; sous le charme des gestes que ce dernier apposait au contenu de l'exposé juridique. « Je suis au Ritz-Carlton. On se voit ce soir ? » Ces mots lus à plusieurs reprises avant de relever vers leur expéditeur un regard brillant de désir avaient suffi à lui mettre des idées plein la tête et à rendre interminable son aprés-midi. Carmine était plus qu'impatient de retrouver son amant lorsqu'il quitta le taxi jaune caractéristique de la grosse pomme. Après la grisaille de Londres, le ciel dégagé de New-York lui donnait envie de profiter de la nuit en devenir. Le soleil se couchait, le temps était doux, la température idéale pour se poser au balcon de la suite et contempler la ville autour d'un verre de vin.

« J’ai failli commencer l’apéro sans toi » Carmine ne lui en aurait pas voulu. Pas après que Matthew l'eut embrassé de la sorte, le faisant se sentir si spécial, si attendu. « J'ai cherché ton odeur toute la journée. » Répondit-il à voix basse, le nez perdu dans les cheveux du brun qu'il avait encerclé de son bras et rapproché un peu plus de lui. « Le défilé a lieu samedi, je décolle dimanche soir. »  Le jet était déjà programmé, le timing calculé à l'heure prés afin que les créations des Sighbury puissent éblouir d'autres paires d'yeux au sein même de la ville de lumière, Paris. « As-tu faim ? » Une question anodine et pourtant pleine d'attention. Carmine s'inquiétait de savoir Matthew à l'aise. Il ne s'imaginait pas l'inconfort que la situation en elle-même représentait aux yeux de Danes. Aussi prit-il la direction du canapé sur lequel il s'assit avec l'élégance d'un prince, les jambes croisées et le dos droit. Là, il entreprit de consulter le menu du room service de l'hôtel. « On pourrait commander des toasts ... » Parfait pour accompagner le vin. « ... Leur choix de plats végétarien m'impressionne. » Ce qui n'était clairement pas monnaie courante avec Carmine dont le quotidien brillait de tant de paillettes et de détails pensés pour le satisfaire que le mannequin ne s'étonnait plus du luxe dans lequel il vivait.
Code by Joy





Beautiful people
Drop top, designer clothes, front row at fashion shows. " What d’you do ? " and " Who d’you know ? " Champagne and rolled-up notes. Prenups and broken homes. Surrounded, but still alone ... Let’s leave the party.

(carmine #1) there's no use, we were made to break FhycjZK
(carmine #1) there's no use, we were made to break JRATd1d
(carmine #1) there's no use, we were made to break 3yMbGgA


Dernière édition par Carmine Sighbury le Ven 23 Sep - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Danes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 36 ans (1er juin 1986)
SURNOM : Matt, Matty, Danes
STATUT : Fiancé (ou pas). Il n'a pas dit oui et il n'a pas dit non.
MÉTIER : Avocat des stars, artistes, athlètes et personnalités médiatiques en tout genre. Spécialisé en propriété intellectuelle et en droit du divertissement et des médias, il sera le meilleur négociateur de vos contrats.
LOGEMENT : Il alterne entre la villa de Gabrielle et celle de ses grands-parents en attendant de savoir s'il est ici pour rester ou non.
(carmine #1) there's no use, we were made to break JONATHAN%20BAILEY%20FLAUNT%2008
POSTS : 64 POINTS : 800

TW IN RP : deuil ; anxiété et crises de panique
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Ses parents sont morts quand il avait 12 ans. Élevé par ses grands-parents et plus père que frère de Simon de huit ans son cadet. A 18 ans il part à Los Angeles pour ses études de droit. Il revient plusieurs mois par an à Brisbane pour sa famille. Passionné de surf c’est le seul moyen pour lui de compenser son stress et son angoisse. Workaholic et social butterfly il est l’ami de tout le monde mais s’ouvre réellement à peu de personne. De retour à Brisbane depuis août 2022 pour une durée indéterminée depuis l’annonce du cancer de son grand-père.
RPs EN COURS :
(allez ça va déraper je le sens 07/05)
Stranes #1Cristina #1Meryl #1Jenna #1Caelan #1Rhett #1Carmine #1

(carmine #1) there's no use, we were made to break Giphy
STRANESu.c

AVATAR : Jonathan Bailey
CRÉDITS : (c) cheekeyfire pour l'avatar
DC : None on va résister cette fois.
PSEUDO : gingercarnival
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/09/2022

(carmine #1) there's no use, we were made to break Empty
Message(#) Sujet: Re: (carmine #1) there's no use, we were made to break (carmine #1) there's no use, we were made to break EmptyMar 20 Sep - 22:59



« J’ai cherché ton odeur toute la journée. » Dans ses bras, tout me semble facile, naturel, électrique. Un frisson me parcoure l’échine alors qu’il me serre un peu plus contre lui. Les mots me rassurent, me rappellent qu’il est tout autant accrocs que moi, qu’il y a une raison du pourquoi nous n’arrêtons pas cette relation malgré la distance, malgré le secret, malgré l’interdit. « Le défilé a lieu samedi, je décolle dimanche soir. » Mon cœur semble chuter dans ma poitrine. C’est trop peu. Trop peu de jours, trop peu de nuits. Je me recule légèrement, gardant pourtant les mains sur son torse, comme si j’étais incapable de trop m’éloigner. « Déjà ? Si tôt ? » Ce n’est pas assez, ce n’est plus assez depuis déjà longtemps en vérité, mais je me contente de ce qu’il m’offre, incapable de résister à sa présence. Je me mords les lèvres pour retenir tout ce que j’aimerais dire, collant mon front contre le sien. « Tu ne pourrais pas rester quelques jours de plus ? » Ma question est un murmure et je connais déjà la réponse.  Ce n’est pas comme si je pouvais rester éternellement ici non plus, Los Angeles m’attend, le départ est inévitable.

« As-tu faim ? » « Ca dépend de quoi. » je lance provocateur, un sourire malicieux alors que je le regarde aller s’assoir sur le canapé. Carmine avait l’allure d’un dieu grec et le charme anglais ne faisait que le rendre un peu plus irrésistible. Je vais nous servir deux verres de vin avant de lui en tendre un. « J’ai ramené une bouteille de LA. Tu me diras ce que tu en penses. » En tant qu’amateur et collectionneur j’ai choisi un vin d’exception que j’espère qu’il aimera.

« On pourrait commander des toasts… .. Leur choix de plats végétarien m'impressionne. »

Ma main se crispe sur mon verre. Je m’assois à côté de lui, prenant mon temps pour répondre, cherchant à trouver les bons mots. J’hésite un moment avant de venir caresser sa joue. « Ou…on pourrait peut être aller au restaurant cette fois. Je reconnais un très bon italien dans l’Upper East Side. » Un lieu où nous risquions à court sûr d'être pris en photos par les paparazzis. Mon regard s’accroche au sien. Nous quittons rarement nos chambres d’hôtel ou nos lieux d’habitation privé. Peu importe que cela soit là bas ou ici.  Nous ne sommes pas un couple classique, nous sommes avant tout amants. Nous n’allons pas au restaurant, nous ne sortons pas nous promener main dans la main, nous ne nous sommes pas présentés à nos amis respectifs ou à notre famille. Mais surtout, nous n’avons jamais été vu en public, là où les paparazzis pourraient prendre leur plus belle photo du mannequin au bras d'un homme. Je joue avec le feu en posant cette question et je le sais pertinemment. « J’aimerais bien…sortir pour une fois. » Il y a tout ce que je ne dis pas. Que je veux plus qu’un secret dans une chambre d’hôtel, que je veux pouvoir glisser ma main dans la sienne au grand jour. Que j’aimerais pouvoir l’embrasser dans la rue peu importe les conséquences. Je veux plus, plus que ce que nous avons actuellement et c’est la première fois que je réalise que cela me pèse bien trop pour que je l’enferme encore une fois au fond de moi.

@Carmine Sighbury :l:




Running home.
MATTHEW DANES ☽ Spent so many seasons lost inside my mind. like a message in a bottle, I thought nobody would find. I've been drifting, I've been dreaming, I would land upon the shore, to a haven, to a harbor, that felt so far before.



Revenir en haut Aller en bas
Carmine Sighbury
Carmine Sighbury
Le magnifique
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans (01.06.1984)
STATUT : Célibataire. L'impression de sonner creux chaque fois qu'il réalise qu'on l'aime pour tout ce qu'il n'est pas plutôt que pour ce qu'il est.
MÉTIER : Pendu à la cravate des costards que ses parents lui taillent depuis l'âge de 5 ans. " Sighbury " brodé en lettres d'or sur chacun des vêtements qu'il porte en vous faisant croire que vous pourriez égaler sa classe si vous les achetiez. La magie du mannequinat …
LOGEMENT : Spring Hill, dans le loft que leurs parents ont offert à sa sœur et où il compte bien se cacher, lui aussi.
(carmine #1) there's no use, we were made to break 23568e19d6649ff9269feed08d2f98bd
POSTS : 284 POINTS : 125

TW IN RP : Classisme. Bodyshaming. Âgisme.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Made in UK, with style, tea and peppermint.
RPs EN COURS :

❖ ❖ ❖ PRESENT ❖ ❖ ❖

GRETA - Brotherhood
(carmine #1) there's no use, we were made to break 8PVq

ASHER - Time will tell
(carmine #1) there's no use, we were made to break 30987966

CONNOR - On a very good day
(carmine #1) there's no use, we were made to break 55da20680f2959097d37c7b99310ffcf51a18e16

❖ ❖ ❖ FB ❖ ❖ ❖

MATTHEW - There's no use, we were made to break
(carmine #1) there's no use, we were made to break Ca36397115f056025d017d84de1cd093b8f93b32

RPs EN ATTENTE : MILA / FULL
AVATAR : Garrett Hedlund
CRÉDITS : Avatar : corvidae / Gifs : love you as ever, panterarosa / Sign : anaëlle, ed sheeran
DC : Jackson Mills
INSCRIT LE : 07/09/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46116-carmine-sighbury-uc https://www.30yearsstillyoung.com/t46175-carmine-sighbury-tea-for-two#2344684 https://www.30yearsstillyoung.com/t46149-carmine-sighbury#2343432

(carmine #1) there's no use, we were made to break Empty
Message(#) Sujet: Re: (carmine #1) there's no use, we were made to break (carmine #1) there's no use, we were made to break EmptyVen 23 Sep - 3:06




there's no use, we were made to break
@Matthew Danes

Un sourire complice étira les lèvres de Carmine. Les insinuations de Matthew et son tempérament passionné jouaient en la faveur de ses charmes. Cette fougue américaine plaisait beaucoup à l’anglais, tout comme le goût raffiné de son amant pour le bon vin. Il accueillit d’un hochement de tête courtois le verre que lui tendit l’autre homme et ajusta la position de son corps afin que leurs jambes se touchent sur le canapé. « Ou … on pourrait peut être aller au restaurant cette fois. Je connais un très bon italien dans l’Upper East Side. » Évidemment. Dans le silence qui suivit, Carmine soutint le regard de Matthew. Il y avait sur l'expression de son visage une douceur bienveillante, un air de compréhension délicate que le bleu de ses yeux teintait d'affection. Il comprenait. Le mannequin saisissait le besoin caché derrière cette proposition et s'en émut intérieurement avant même que Danes n'ajouta avoir envie de sortir, pour une fois. Bien que l'idée de se montrer en ville en compagnie de Matthew impliquait fatalement d'avoir à reprendre leurs masques de client et d'avocat, Sighbury pouvait le faire. Il était coutumier des apparences et de la bonne figure. Paraître à l'aise, que ce soit dans l'expectative, la contrariété ou la peur n'était pas un défi à ses yeux. On parlait ici de nécessité.

« Quelle bonne idée. » Répondit-il sans se départir de son sourire, rendant à son partenaire la caresse et pointant vers lui son verre. « A nos retrouvailles. » Le vin était délicieux ; Carmine le signala par un froncement de sourcils délicat accompagné d'une moue appréciatrice. « Comment se sont passées ces dernières semaines ? » Interrogea-t-il, curieux de savoir ce qu'avait été le quotidien de Matthew en son absence. Leur dernière nuit en tête à tête remontait au mois précédent, lors d'un déplacement de Dane à Londres. Le mannequin se souvenait l'avoir entendu parler de gros dossiers sur lesquels son cabinet et lui misaient beaucoup. Sighbury, quant à lui, avait vu comme à l'accoutumée son actualité publiée dans la presse mondaine. Une presse que tout le monde ne lisait pas, mais dont il savait son amant au courant des derniers articles, comme l'impliquait son statut d'avocat de stars.

Code by Joy





Beautiful people
Drop top, designer clothes, front row at fashion shows. " What d’you do ? " and " Who d’you know ? " Champagne and rolled-up notes. Prenups and broken homes. Surrounded, but still alone ... Let’s leave the party.

(carmine #1) there's no use, we were made to break FhycjZK
(carmine #1) there's no use, we were made to break JRATd1d
(carmine #1) there's no use, we were made to break 3yMbGgA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(carmine #1) there's no use, we were made to break Empty
Message(#) Sujet: Re: (carmine #1) there's no use, we were made to break (carmine #1) there's no use, we were made to break Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(carmine #1) there's no use, we were made to break

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-