AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-34%
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à 329€
329 € 499 €
Voir le deal

 you don't have to wear your best fake smile (vivian #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un an - (23.08.1991)
SURNOM : archie, pour la frime.
STATUT : célibataire au plus grand damn de son paternel. Il n'a pas le temps pour ce genre de futilité encombrante.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : un appartement trop grand pour cacher sa solitude au #333 water street (sping hill)
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) F45aaa0d4e77c736b1bdbfd4e04dc4f42f5ebe50
POSTS : 2977 POINTS : 1290

TW IN RP : consommation de drogue, propos homophobe
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (08)murphy #3vivian #1nora #2jiyeon #1greta #1malone #1channing #1swann #5

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Tumblr_inline_nvwqzhN6mv1szaa83_250
greta ☽ load it up when the sun comes down. getaway car for two young lovers. me and the girl straight out of town, over the hills and undercover. she said : green green grass, blue blue sky. you better throw a party on the day that I die

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 149e013078029d83c9d1743f2ff4fba7b58c27ae
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 394216006d406492ed79cb04bb2d7977e1654a87
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space.
RPs TERMINÉS : swann #1seth #2martin #1swann #2murphy #1nora #1seth #3swann #3maisie #1swann #4
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) harleystuff - (ub) loonywaltz - (gif) harleygif
DC : cian, shiloh & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty
Message(#) Sujet: you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) EmptyLun 26 Sep 2022 - 20:56


La salle se trouve au sous-sol de ce qui était auparavant une paroisse de je ne sais quel bord, prêchant tout un univers qui se veut en accord avec l’idée de sauver les pauvres âmes perdues venant se réfugier dans cette réunion grotesque. Pour être honnête, le lieu est tout simplement glauque. Il faut emprunter des escaliers minuscules donc chaque marche grince plus que la précédente avant de tomber sur cette cave aménagée qui dégage une délicieuse odeur de moisi mélangée à un soupçon de transpiration vieille de plusieurs années. Vraiment, un bonheur. Ils ont tenté de rendre cela accueillant avec une table en plastique qui menace de s’écrouler sur elle-même à tout moment, mais qui parvient à maintenir en place une machine à café des années 50 produisant un jus de chaussette digne des enfers. Aujourd’hui, on a même le droit à des cookies rances et un autre plat que je ne saurais clairement identifier, mélange entre une tarte et les restes pour le chien. Pour une fois, Dieu merci, les chaises ne sont pas installées en demi-cercle, mais plutôt toute tournée vers la petite estrade qui se tient au fond de la pièce coincée entre un crucifix aussi grand que ma personne et des affaires entreposées sous un drap. Glauque, vraiment.

« Installez-vous jeune homme, nous allions commencer. » Une dizaine de visages se tournent dans ma direction, le dernier arrivé que tout le monde dévisage. Celui qui détonne dans le paysage. Personne ne pourrait réellement me reconnaître ici, de toute manière, il paraît que l’on vient tous pour se repentir des mêmes merdes. Je baisse la tête avant de me glisser sur une chaise du dernier rang, aux côtés d’une brune que je n’avais jamais vus auparavant. Et c’est ainsi que le cauchemar commence. Le discours de Paul, le saint Paul, sauveur des âmes en peine, est aussi barbant qu’il n’en est ridicule. Il rabâche avec force que malgré la dérive que la drogue a amener dans nos vies rien n’était complètement perdu. Et il continue, à asséner des semi-vérités qui prétendront à soulager la conscience de certains quand la moitié d’entre nous rêverait d’être ailleurs. C’est ce genre de réunion qui pousse les gens à consommer et je m’en veux de ne pas avoir pris quelque chose avant de me pointer ici. Tout ce dont j’ai besoin, c’est qu’il signe le fichu papier attestant de ma présence ce soir. Rien de plus. Je n’ai pas envie que l’on me sauve, je n’ai pas envie d’entendre que la drogue, c’est mal et que Jésus pourrait sauver mon âme. Mais la demoiselle à mes côtés semble hocher la tête à certains propos et cela m’intrigue plus que de raison. « Tu crois vraiment à toute cette merde ? » Je murmure pour ne pas attirer l’attention. Elle sera mon passe-temps pour le reste de la soirée, c’est décidé.

Les minutes défilent et voilà que c’est le tour des autres de venir témoigner, de parler de leurs addictions et de ce qui a pu les mener à leur perte ou que sais-je encore. Leurs paroles sont devenues un bruit de fond agaçant qui viens sans cesse titiller mon envie de consommer et qui réveille mon ennui profond. J’observe ma voisine qui paraît si attentive et voilà que je soupire. « C’est à cause de ce genre de réunion qu’on replonge. » Je crois que j’ai attiré son attention. « Quoi ? » Je me baisse sur mon siège pour éviter de me faire remarquer. « La moitié est complètement stone et chacun y va de son petit mensonge pour se racheter une conscience. » Qu’elle me prouve le contraire, j’attends. Je suis surtout curieux de connaître son mensonge à elle, quand elle paraît tellement en contrôle.

@vivian irish you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 3922047296


you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 62tJq9b
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) U0la2WN
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) KPZB94a

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 1484806105:
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Irish
Vivian Irish
le compas dans l'œil
le compas dans l'œil
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (01/02/93; ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Certains ont essayé Vivi, ils en gardent un souvenir amer. Violet par Seth, qui semble incapable de retenir son prénom
STATUT : célibataire depuis quelques temps, innocente infidèle, elle s'ennuie vite
MÉTIER : architecte chez polygon architecture, un cabinet à 99% masculin. bien décidée à changer d'air...
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside), où elle héberge "temporairement" seth
@marzegifs
POSTS : 453 POINTS : 930

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, addictions et consommation de drogues (passé)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : La plus jeune d'une fratrie de 4 enfants, elle a deux grandes soeurs, et un demi-frère plus âgé également ❊ ancienne patineuse artistique de haut niveau ❊ a souffert d'addiction aux antidouleurs, (trop) clean depuis un peu plus de six ans ❊ souffre d'ochlophobie, la peur de la foule ❊ asplénique ❊ la natation est sa nouvelle addiction ❊ une vieille blessure au genou la fait parfois boiter
CODE COULEUR : (uc)
RPs EN COURS : 8/8
jamie (1) - anwar (1) - maisie (1) - theodora (1) - noor (1) & iris (1) - arthur (1) - seth (6)

FLASHBACKS & UA : finnley (bunyip ua) ; sara (bunyip ua)

NaNoWriMo 2022

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 8603
Viviarty ❊ If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Qs93
Jamie ❊ It seems like we like to be living dangerously, our heart sings a temporary lie...

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) W877
Auden ❊ (u.c.)

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) UDrFvHF
Thrash ❊ Remember to toss a coin if you can, what for do you yearn? It's the point of no return... After everything we did, we saw, you turned your back on me.
RPs EN ATTENTE : Wendy (1) - Simon (1) - Maria (1)
RPs TERMINÉS : 2022 › seth - seth (2) - seth (3) - seth (5) - seth (4;fb) - auden (1) -auden (bunyip ua) - tommy (bunyip ua) - dinis (1)

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Y68g

abandons › sinta's house w/ jake and jonathan (indonesia) - jake (indonesia)

AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @ethereal - signature @drake (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley
DC : gaïa la justicière au stylo & cait la famille sans racines
PSEUDO : foehn ; gabrielle
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian https://www.30yearsstillyoung.com/t43769-vivian-irish#2212325 https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) EmptyDim 30 Oct 2022 - 16:04



you don't have to wear your best fake smile
Ça faisait longtemps que Vivian n'avait pas mis les pieds dans la salle décrépite que le groupe utilisait pour les réunions. Elle s'y rendait toujours une fois par mois, mais ces derniers mois, elle avait un peu laissé tomber, et maintenant, elle en avait un peu honte. Clean depuis un peu plus de six ans maintenant, elle aurait pu espacer un peu plus les visites aux narcotiques anonymes, mais après deux mois sans s'être déplacée jusque là, elle était de nouveau entre ces murs abîmés. Parce que malgré tout, elle était toujours inquiète à l'idée de replonger, et ces petites réunions étaient finalement comme une piqure de rappel. Nécessaires. Néanmoins, la jeune femme aurait apprécié que tout soit organisé dans un lieu un peu moins insalubre que celui là. Dès qu'on entrait, une odeur de renfermé prenait à la gorge, et la poussière soulevée par le moindre pas de travers venait piquer les yeux. L'humidité omniprésente avait laissé des marques au plafond et le long de certains murs, rien n'aurait pu indiquer que des gens venaient encore ici, si ce n'est les chaises en plastique disposées dans la petite salle et la table bancale aux multiples tâches de café. Après des salutations rapides aux personnes qu'elle connaissait, dont Paul, le responsable de tout ça pour peu qu'on puisse dire ça, l'architecte avait pris un siège au fond, assez loin des autres. Elle ne comptait pas témoigner aujourd'hui, pas plus que les fois précédentes, simplement observer ce à quoi elle avait échappé. Les témoignages étaient sur le point de commencer, une première personne s'était portée volontaire pour prendre la parole, quand Vivian avait vu le regard de Paul, debout sur la petite estrade, dévier pour se fixer sur quelque chose, derrière elle. « Installez-vous jeune homme, nous allions commencer. » Tous les visages s'étaient retournés avec curiosité vers le nouveau venu quand l'architecte, elle, s'était abstenue. Elle ne voyait pas grand intérêt à dévisager quelqu'un qui était simplement en retard. Paul en revanche, ne se gênait pas pour le dévisager d'un air réprobateur. La jeune femme avait entendu des pas dans son dos, et finalement, le jeune homme en question s'était laissé tomber sur la chaise voisine à la sienne. Ils avaient échangé un regard, se jaugeant un instant avant de retourner chacun à leurs pensées. Plutôt que de laisser parler la personne qui s'était montrée motivée à partager son expérience un peu plus tôt, Paul s'était lancé dans un long discours, que Vivian n'avait que peu écouté, au final. De temps à autre, quand elle saisissait une phrase, la jeune femme hochait la tête machinalement. Elle avait presque sursauté quand l'homme à ses côtés avait chuchoté à son intention. « Tu crois vraiment à toute cette merde ? » Est-ce qu'il l'observait depuis tout à l'heure, ou crevait-il simplement d'envie de lui adresser la parole? Peut-être avait-il un besoin viscéral de rompre le silence? Elle aussi commençait à s'ennuyer à mourir. Un fin sourire naissant sur ses lèvres, elle s'était penchée légèrement vers son voisin pour lui répondre. « Crois-le ou non, c'est ce baratin qui m'a permis de m'en sortir. » Paul était éloquent, plein de compassion et la plupart du temps, il avait de bons conseils. Son plus gros défaut était certainement qu'il utilisait Dieu à tort et à travers. D'une croyance différente, l'architecte avait dû adapter quelque peu son discours pour que ce soit percutant pour elle. Elle était la preuve que sur certaines personnes, ça pouvait fonctionner. Bien sûr, ce n'était pas uniquement grâce à cela qu'elle avait pu s'en sortir, mais ça avait été un début.

Les témoignages défilaient, tous différents mais pourtant similaires. Des substances différentes, mais une même addiction que tous partageaient ou avaient partagé à un moment donné. Elle était attentive, Vivian, simplement par respect des personnes qui essayaient de s'en sortir en faisant un pas dans cette salle. Du coin de l'oeil, la jeune femme voyait son voisin se tortiller sur sa chaise de moins en moins discrètement. Et finalement, il avait à nouveau rompu le silence. « C’est à cause de ce genre de réunion qu’on replonge. » Bien sûr, ce n'était pas gai, pas agréable, pas braiment intéressant. Mais si la jeune femme continuait à venir, six ans plus tard, c'est qu'il y avait bien une raison... Vaguement agacée par ses interventions, la jeune femme avait tourné la tête vers lui. « Quoi ? » Certains s'étaient tournés vers eux pour leur adresser des oeillades courroucées. Déviant un instant du jeune homme, Vivian les avait fusillé du regard. Ils pouvaient bien se sentir offusqués, un petit effort et ils pourraient se concentrer sur le discours de Mellie, à la parole. Ce qui n'était pas son cas, à elle. Loin d'être impressionné ou gêné, il avait continué sur sa lancée, chuchotant toujours pour elle, se ratatinant un peu plus sur son siège. « La moitié est complètement stone et chacun y va de son petit mensonge pour se racheter une conscience. » Bien sûr que oui. Elle-même était passé par là. Et vu la façon dont il en parlait, avec mépris, lui était sûrement encore dans cette phase. « Des drogués doublés de menteurs, c'est comme ça que tu nous vois tous? » Il avait pas l'air stone, l'inconnu, mais peut-être qu'il était dans le même cas qu'elle. Dans tous les cas, elle n'appréciait qu'à moitié le portrait qu'il dépeignait de ceux qui les entouraient. « C'est une analyse un peu limitée tu crois pas? » La situation de la plupart des personnes dans la salle était bien plus complexe que ce qu'il décrivait. Différentes phases par lesquelles tout le monde ici allait passer un jour ou l'autre. Elle était encore en train de le regarder droit dans les yeux quand les premiers applaudissements avaient commencé, timidement. La dernière personne avait parlé, et maintenant, tous iraient à la rencontre des uns des autres pour se féliciter. Vivian n'avait pas bougé. Aussi irritant qu'il lui apparaissait pour le moment, le brun à sa droite l'intriguait également. « J'imagine que tu n'es pas ici juste pour le café? » Immonde, soit dit en passant. « Et t'es pas là par choix, non plus. » Une affirmation plus qu'une question. Il était évident qu'il n'appréciait pas particulièrement d'être là, dans cette salle à la limite du délabrement qui sentait le moisi. En vérité, elle était même étonnée qu'il n'ait pas détalé dès que les applaudissements s'étaient tus.

code par drake.
Vivian Irish &  @Arthur Coventry


:OO::


.
like a bird set free
But there's a scream inside that we all try to hide.


you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Aquari10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Archit10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Tea10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Austra10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Coventry
Arthur Coventry
le poil dans la main
le poil dans la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente et un an - (23.08.1991)
SURNOM : archie, pour la frime.
STATUT : célibataire au plus grand damn de son paternel. Il n'a pas le temps pour ce genre de futilité encombrante.
MÉTIER : glandeur professionnel, dernier héritier d'un bureau immense et de quelques responsabilités à Brisbane
LOGEMENT : un appartement trop grand pour cacher sa solitude au #333 water street (sping hill)
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) F45aaa0d4e77c736b1bdbfd4e04dc4f42f5ebe50
POSTS : 2977 POINTS : 1290

TW IN RP : consommation de drogue, propos homophobe
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : véritable produit de la bourgeoisie londonienne › égoïste, il pensera toujours à lui avant toute chose › addict à la poudre malgré une première désintoxication en août 2021 › grand enfant qui ne sait toujours pas quoi faire de sa vie et préfère s'amuser en pensant qu'il n'y aura jamais de conséquences.
CODE COULEUR : #0C4857
RPs EN COURS : (08)murphy #3vivian #1nora #2jiyeon #1greta #1malone #1channing #1swann #5

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Source
swann ☽ well, well, you better run from me. you better hit the road, you better up and leave. don't get too close, 'cause i'm a rolling stone and i keep rolling on. you better run from me before i take your soul. even if your heart can't take i'll light you up in flames.

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Tumblr_inline_nvwqzhN6mv1szaa83_250
greta ☽ load it up when the sun comes down. getaway car for two young lovers. me and the girl straight out of town, over the hills and undercover. she said : green green grass, blue blue sky. you better throw a party on the day that I die

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 149e013078029d83c9d1743f2ff4fba7b58c27ae
nora ☽ it was just like magic. when your hips came crashing there were fires burning, and my hands learning to paint with passion. it was planets meeting, it was synced up breathing. there were angels calling and more free falling than i believed in. we were chasing stars, across the county lines. two imperfect pieces

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 394216006d406492ed79cb04bb2d7977e1654a87
murphy ☽ my bad habits lead to late nights, endin' alone. conversations with a stranger i barely know, swearin' this will be the last, but it probably won't. i got nothin' left to lose, or use, or do. my bad habits lead to wide eyes stare into space.
RPs TERMINÉS : swann #1seth #2martin #1swann #2murphy #1nora #1seth #3swann #3maisie #1swann #4
AVATAR : françois civil.
CRÉDITS : (avatar) harleystuff - (ub) loonywaltz - (gif) harleygif
DC : cian, shiloh & wyatt
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 19/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t40844-icarus-fall-arthur https://www.30yearsstillyoung.com/t41639-arthur-icarus-fall https://www.30yearsstillyoung.com/t40920-arthur-coventry#2033890 https://www.30yearsstillyoung.com/t42270-arthur-coventry

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) EmptyLun 7 Nov 2022 - 18:37


Il déteste que l’assemblée se tourne vers lui, ne supporte pas les regards interrogateurs des uns et des autres. Arthur est prêt à faire demi-tour, mais entre ses doigts se froissent cette maudite feuille de papier, seule preuve de sa présence entre les lieux quand elle sera apposée d’une signature du responsable de la réunion. Il se doit de rester, il n’a donc pas d’autre choix que choisir une chaise et s’y enfoncer pour la prochaine heure. Tant qu’à faire, Arthur choisi de prendre place aux côtés d’une belle brune, au moins, l’heure sera peut-être un peu plus égayer. Mais très vite, il se lasse des histoires des autres, s’emmerde à penser que chacun y va de son petit mensonge pour se donner bonne conscience. Les minutes lui semblent s’être transformées en heure et voilà qu’il s’impatiente sur sa chaise en plastique qui couine dès que sa jambe tremble. « Crois-le ou non, c'est ce baratin qui m'a permis de m'en sortir. » Mon Dieu, sortez les violons. Il offre un regard interrogateur à sa voisine de galère, mais elle paraît sérieuse la demoiselle. Il se demande si un addict à un jour, réellement, pu être aidé par le récit des autres. Chacune des personnes présente dans cette pièce vient à parler de la substance qu’ils ont un jour consommée et tout ce que cela provoque chez Arthur, c’est une cruelle envie de se faire une ligne ou deux. Tellement que ses doigts s’agitent contre sa cuisse dans un geste à peine conscient. Si quelqu’un remarque, il mettra cela sur le compte de l’ennui. Arthur n’a pas de problème avec sa consommation, il en est persuadé. D’accord, il y a eu un petit dérapage, mais maintenant qu’il a repris, il sait gérer. Et surtout, il n’a pas besoin d’être ici, obliger à écouter les déboires des uns et des autres, lui qui ne s’est jamais soucié des autres.

« Des drogués doublés de menteurs, c'est comme ça que tu nous vois tous? » Aurait-il tort de l’affirmer avec conviction ? N’est-ce pas la réalité qui les amène à tous se retrouvait dans cette pièce ? Arthur est convaincu de ne pas être le premier, ni le dernier, à se pointer par obligation plutôt que par conviction. Il n’est pas le seul à n’avoir encore rien échangé, le garçon à l’autre bout de la pièce, il le voit souvent et lui aussi rester murer dans son silence avec une expression d’ennui gravé sur ses traits. Chacun vient avec ses bagages sans n’avoir l’obligation de déposer quoi que ce soit, tous les intervenants peuvent bien s’arranger avec la vérité pour alléger leur conscience. « C'est une analyse un peu limitée tu crois pas? » Il hausse les épaules de manière désinvolte comme pour accentuer son propos. Arthur voit bien que la jeune femme est prête à défendre les intérêts des autres, mais lui, il ne note qu’une seule chose. « Tu dis bien que tout ce baratin t’a permis de t’en sortir et pourtant… T’es encore là. » Assise sur une chaise en plastique pourrie à essayer de se convaincre qu’une ronde d’être humain qui s’auto-congratule pour ne pas avoir touché à une dose depuis trois jours pourra l’aider à se sauver de ses propres démons. Arthur observe la jeune femme avant de lui faire un clin d’œil lorsqu’elle semble incapable de contrer son propos. « Tous des menteurs. » qu’il ajoute pour la frime, juste pour la voir bouillir à ses côtés tandis qu’une dernière intervenante s’évertue à ne pas chialer toutes les larmes de son corps pour avoir osé penser à prendre une pilule. La patience d’Arthur est en train de se fissurer par tous les côtés, lui il aimerait prendre sa dose, sans honte, sans remettre toute sa vie en question. Juste une dose, pour mieux supporter toutes les conneries distribuer à tout va dans cette cave à l’ambiance glauque.

La séance touche à sa fin, mais il sait, par expérience, qu’il doit attendre un peu avant de se jeter vers le responsable. Il doit démontrer un peu d’attention, jouer avec la vérité, pour faire croire aux autres qu’il n’est pas encore prêt à partager, mais qu’il a entendu les histoires de tous et toutes les merdes qui feront de lui un participant crédible. Sa voisine semble vouloir rester à ses côtés et cela amuse fortement Arthur, de l’avoir perturbé au point qu’elle ne semble plus vouloir lâcher le morceau désormais. « J'imagine que tu n'es pas ici juste pour le café? » La grimace qui se dessine sur le visage de l’anglais fera office de réponse. S’il avait besoin d’une tasse de café, il se rendrait dans le premier Starbucks du coin et pas dans ce taudis, merci bien. « Et t'es pas là par choix, non plus. » - « Je suis aussi transparent que ça ? » Il joue l’homme blessé d’avoir été percé au grand jour, mais ne peut se retenir d’échapper un léger rire. Une fois encore, il hausse les épaules, se fichant bien de l’avis de la brune à son sujet. Exaspérer, il finit par agiter la feuille qui n’a jamais quitté le creux de sa main. « J’ai mes raisons. » L’obligation imposée par son père, le devoir de prouver à tous qu’il avait appris de ses erreurs et que plus jamais il ne ferait de l’ombre à son nom de famille. Un mensonge parmi tant d’autres, une énième mascarade dans le bal d’une vie faite de faux-semblant. Il est habitué, Arthur, il sait manipuler son monde depuis qu’il est né après tout. « Mais je reste curieux… » Il se dévoile à nouveau, avec son éternel sourire ravageur et son regard brillant. « Qu’est-ce qui t’amène à revenir ici ? » Il ne l’avait jamais croisé auparavant, non pas qu’Arthur soit le plus régulier des intervenants, et surtout, il a bien compris qu’elle cherchait à défendre les bienfaits de ce type de thérapie. Est-ce que l’envie la démange comme c’est le cas, actuellement, avec Arthur. Il a beau serrer les poings, le tremblement reste présent et d’avoir entendu chacun parler de la manière dont ils prenaient leur dose, n’a pas arranger son craving. Elle devient sa nouvelle distraction et il n’a pas envie de la voir s’échapper immédiatement.


you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 62tJq9b
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) U0la2WN
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) KPZB94a

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 1484806105:
Revenir en haut Aller en bas
Vivian Irish
Vivian Irish
le compas dans l'œil
le compas dans l'œil
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans (01/02/93; ♒︎)
SURNOM : Viv, Vee. Certains ont essayé Vivi, ils en gardent un souvenir amer. Violet par Seth, qui semble incapable de retenir son prénom
STATUT : célibataire depuis quelques temps, innocente infidèle, elle s'ennuie vite
MÉTIER : architecte chez polygon architecture, un cabinet à 99% masculin. bien décidée à changer d'air...
LOGEMENT : une villa au #210 beachcrest road (bayside), où elle héberge "temporairement" seth
@marzegifs
POSTS : 453 POINTS : 930

TW IN RP : mentions de blessures graves, ochlophobie, addictions et consommation de drogues (passé)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : La plus jeune d'une fratrie de 4 enfants, elle a deux grandes soeurs, et un demi-frère plus âgé également ❊ ancienne patineuse artistique de haut niveau ❊ a souffert d'addiction aux antidouleurs, (trop) clean depuis un peu plus de six ans ❊ souffre d'ochlophobie, la peur de la foule ❊ asplénique ❊ la natation est sa nouvelle addiction ❊ une vieille blessure au genou la fait parfois boiter
CODE COULEUR : (uc)
RPs EN COURS : 8/8
jamie (1) - anwar (1) - maisie (1) - theodora (1) - noor (1) & iris (1) - arthur (1) - seth (6)

FLASHBACKS & UA : finnley (bunyip ua) ; sara (bunyip ua)

NaNoWriMo 2022

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) 8603
Viviarty ❊ If you ever find yourself lost in the dark and you can't see, I'll be the light to guide you.

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Qs93
Jamie ❊ It seems like we like to be living dangerously, our heart sings a temporary lie...

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) W877
Auden ❊ (u.c.)

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) UDrFvHF
Thrash ❊ Remember to toss a coin if you can, what for do you yearn? It's the point of no return... After everything we did, we saw, you turned your back on me.
RPs EN ATTENTE : Wendy (1) - Simon (1) - Maria (1)
RPs TERMINÉS : 2022 › seth - seth (2) - seth (3) - seth (5) - seth (4;fb) - auden (1) -auden (bunyip ua) - tommy (bunyip ua) - dinis (1)

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Y68g

abandons › sinta's house w/ jake and jonathan (indonesia) - jake (indonesia)

AVATAR : anya chalotra
CRÉDITS : avatar @ethereal - signature @drake (icons waldosia & little liars) - userbars @loonywaltz - crackships @harley
DC : gaïa la justicière au stylo & cait la famille sans racines
PSEUDO : foehn ; gabrielle
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/03/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t43712-bird-set-free-vivian https://www.30yearsstillyoung.com/t43768-bird-set-free-vivian https://www.30yearsstillyoung.com/t43769-vivian-irish#2212325 https://www.30yearsstillyoung.com/t43770-vivian-irish#2212365

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) EmptyHier à 12:42



you don't have to wear your best fake smile
Il avait quelque chose d'agaçant, le brun. Il était désinvolte, toisait toute l'assemblée d'un air supérieur mal placé. Ici personne ne se trouvait au dessus d'un autre, puisqu'ils étaient tous liés par la même faiblesse. Tous. Y compris l'horripilant personnage qui se trouvait juste à côté d'elle, et qui haussait les épaules pour un oui pour un non. Des drogués passés maîtres dans l'art du mensonge, hein? « Tu dis bien que tout ce baratin t’a permis de t’en sortir et pourtant… T’es encore là. » Elle était restée sans mots pendant plusieurs longues secondes, cherchant la meilleure façon de le rabrouer, un peu déstabilisée parce que d'habitude elle répondait du tac au tac. Dès que ça touchait à ce genre de sujet, elle parfait ses moyens. Pathétique. Voyant qu'elle ne répondait toujours pas, il avait pris ça pour de la faiblesse certainement, et lui avait adressé un clin d'oeil condescendant. « Tous des menteurs. » Quel abruti, celui-là. Encore un qui n'était pas là de son plein gré, se complaisant dans son addiction parce qu'après tout, c'était pas si grave.

Jusqu'à ce que la jeune femme sur l'estrade ne descende, Vivian avait observé l'inconnu avec intérêt, essayant de comprendre ce qui pouvait bien le motiver à venir ici, lui qui se moquait ouvertement de ses petits camarades. Ça ne pouvait pas être pour le bon café, puisqu'ici, le jus de chaussette était le seul breuvage disponible. La grimace du brun en était la preuve, en parfait écho à celle qui s'était dessinée sur les traits de l'australienne. Ce n'était pas pour la nourriture, qui malheureusement laissait un goût de poussière sur la langue si on avait le malheur d'essayer de grignoter. L'analyse avait été rapide; c'était clairement pas son choix d'être assis aujourd'hui, ou les fois qui avaient précédé ou qui suivraient. « Je suis aussi transparent que ça ? » Pas besoin d'être un génie pour le percer à jour. Il avait joué les offusqués pendant une seconde avant de laisser échapper un semblant de rire. À croire que rien ne pouvait l'atteindre, et au final, c'était peut-être vrai. Mais alors qu'elle allait abandonner l'idée d'avoir une réponse de sa part, il avait agité une feuille devant son nez, froissée dans sa poigne. « J’ai mes raisons. » La jeune femme avait levé les yeux au ciel. C'était donc le genre de type à jouer les mecs mystérieux, sans vouloir livrer la moindre information sur lui-même. À voix haute en tout cas, puisqu'il était clair que ça avait un lien avec ce fameux papier. Une ordonnance d'un juge, ou d'un médecin peut-être. Quelque chose que Vivian connaissait bien... Mais qui à l'époque n'avait pas eu beaucoup de prise sur elle. « Mais je reste curieux… » Elle avait reporté son attention sur lui, découvrant un regard rayonnant tout droit dirigé sur elle, une étincelle dans le regard. Qu'est-ce qu'il essayait de faire, au juste? « Qu’est-ce qui t’amène à revenir ici ? » Elle imaginait bien que certains se demandaient ce qu'elle pouvait bien faire là. Elle qui ne tremblait pas comme certains autres, qui ne prenait jamais la parole. Rares étaient ceux qui continuaient à venir après avoir réglé leurs problèmes. La seule personne ici présente qui savait qui elle était et par quoi elle était passée, c'était Paul. Et il se gardait bien de la faire intervenir, la plupart du temps. Elle ne tenait pas à le faire, d'ailleurs. Il savait parfaitement qu'elle n'était qu'une ombre dans un coin de la pièce. Désireuse de voir et d'écouter, sans être vue. À son tour de hausser les épaules, brisant le contact visuel pour regarder ailleurs. « Le passé, j'imagine. » Elle avait passé tellement de temps sur ces chaises en plastique inconfortables à l'époque... D'abord contre son gré, puis de sa propre volonté. La jeune femme connaissait l'endroit par coeur, même si maintenant, elle ne se déplaçait que plus rarement jusque dans cette salle délabrée. « Venir ici de temps en temps... C'est une bonne piqûre de rappel. » Non pas qu'elle en ait réellement besoin, elle arrivait parfaitement à vivre loin de n'importe quel antidouleur. Ou en tout cas, aussi bien que l'on pouvait. Pour autant, elle savait qu'il lui serait facile de replonger, et priait pour ne plus subir le moindre accident qui pourrait enflammer la tentation. Il y avait des périodes où tout allait pour le mieux... Et d'autres où c'était moins simple. Pour autant, en ce moment, elle était dans une bonne passe, et c'était tant mieux. Avec un fin sourire, elle avait reporté son attention sur le brun, toujours à ses côtés. « Mais j'imagine bien que tout le monde ne voit pas ça de la même façon. » Dans tous les cas, aujourd'hui, c'était lui qui détonnait le plus. Le reste du groupe du jour était bien moins prétentieux, et bien plus sérieux quant à leur présence à cette réunion. Ça crevait les yeux que lui, aurait préféré mille fois être ailleurs. « Et je vois bien que vous trouvez tout ça ridicule. » Ça ne pouvait pas passer inaperçu, son attitude en agaçait plus d'un dans l'assemblée, c'était flagrant. Mais il l'intriguait assez pour qu'elle ne soit pas pressée de déguerpir, pour une fois. Du coin de l'oeil, elle avait vu Paul qui les observait de loin, discutant distraitement avec Brandy, la dernière arrivée, son sourire habituel bien disparu. Étrange. « Je vous avais jamais vu. Mais je ne viens probablement pas assez souvent pour connaître toutes les nouvelles têtes. » Pourtant, c'était agréable. Un peu de sang neuf entre les murs décrépis de leur prison du jour. Plutôt intéressant par dessus le reste, malgré son air hautain.

code par drake.
Vivian Irish &  @Arthur Coventry


.
like a bird set free
But there's a scream inside that we all try to hide.


you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Aquari10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Archit10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Tea10
you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Austra10

:rainbow: :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) you don't have to wear your best fake smile (vivian #1) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

you don't have to wear your best fake smile (vivian #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: dovercourt center
-