AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 I forget where we were [Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991. (31)
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Un jour, il se mariera avec une poupée gonflable et ça lui ira très bien.
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
I forget where we were [Jo] Oxpz
POSTS : 2924 POINTS : 330

TW IN RP : Homophobie, propos conservateurs, misogynie/sexualisation de la femme, harcèlement scolaire.
TW IRL : TS
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
I forget where we were [Jo] 58e999c9debd7571b2720e0d3c2d2dea08f38fd8
Madison [FB] - Madison [2]
But those are the days that bind us together, forever
And those little things define us forever, forever

I forget where we were [Jo] Tumblr_inline_ptonv2Ux041u13r5i_400
Jo [5]
She's on the A-train
Takin' it the wrong way
Shiny on the surface
Rotten on the inside

I forget where we were [Jo] K9ij
Autumn [3]
I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Theodora - Jameson [3] - Lincoln [FB] - Tessa [FB] - Bellamy [3] - Kieran [4] - Carmine




RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Jo [2] - Lily - Jarchie [11] - Mad [4] + Saddie [1] - Gina - Kieran [3] - Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] - Autumn [2] - Mad [5] - Jo [3] - Jarchie [14] - Aleisha - Basile - Aleisha [2][FB] - Jo [4] - Bellamy - Caitriona - Bellamy [2]

I forget where we were [Jo] H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥ Cette personne est incroyable et je lui dois la vie.
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 22/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301642 https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] EmptyLun 26 Sep - 15:33



Paradise City…. Paradise City… Le nom du club tournait en boucle dans la tête d’Archie sans qu’il ne puisse comprendre pourquoi il avait l’impression de l’avoir déjà entendu quelque part. Il avait fait une petite recherche sur Google pour constater que l’endroit était encore très jeune et que, pour cette raison, il n’y avait jamais encore mis les pieds. Naturellement, le garçon ne se privait jamais de reluquer quelques danseuses sur scène mais il privilégiait sa place préférée, celle qui le comptait parmi ses fidèles clients depuis au moins cinq ans.

Alors il appelle la place que son client a proposé, ne prend pas la peine de chercher davantage sur le site internet parce que flemme, et quand on lui répond, il passe pour un fou. « Eum, oui. » Il se racle la gorge en se redressant dans son siège, comme pris par surprise alors que son téléphone sonnait contre son oreille depuis déjà une dizaine de secondes. « Je vous contacte afin de savoir s’il faut réserver pour… Ah, bon, d’accord, et pour les clients un peu plus prodigieux ? » Oui, Archie se qualifie ainsi sans même bégayer. « Ah… Oui d’accord. Non merci, ce n’est pas pour une salle privée, je viens avec un client alors ce serait bizarre de partager ça avec lui ah ah, elle ne saurait pas où mettre ses mains ! » Qu’il rit, exagérément, visiblement mal à l’aise derrière le combiné, recevant un rire très faux de la part de son interlocutrice. Petit silence. Malaise tanguant. Bon. Passons outre. « Merci beaucoup pour les informations, j’ai très hâte de découvrir l’endroit ! » Puis, seulement en raccrochant, l’illumination lui percute le front comme un oiseau percute la vitre translucide ;

Jo travaille là-bas. Il n’est pas prêt à la revoir. Il a trop honte.

Pas la peine de proposer à son client de choisir un autre endroit où se rincer l’œil en bonne camaraderie. Il ne veut pas faire mauvaise impression en brisant leurs plans à la dernière seconde. Ce contrat doit récupérer deux signatures ce soir, et il les récupérera ces deux foutues signatures. Ça fait bien un an qu’Archie veut mettre cette compagnie dans sa poche et c’est la première fois qu’une de ses offres se fait prendre en considération. Un petit million contre 2% des revenus… D’ici 2024, si la tendance se maintient, il atteindrait l’honorable 15 millions et… et…

Et puis rien, en fait. Il n’a pas besoin de cet argent. Il n’a plus rien à prouver à ce niveau-là. Il a remboursé son père depuis longtemps. Il est simplement addict au gain, certainement malade, même. Plus, encore plus, et jamais assez. Il se fera enterrer dans un cercueil en diamant pour que plus personne ne se souvienne de lui par la suite. Sa tombe sera pillée, volée par un autre homme cupide qui laissera ses os pourrir au milieu des vers de terre, et la Terre continuera à tourner, parce qu’aucun matériel n’a réellement d’importance.

Veston cravate, comme d’habitude. Chaussures cirées, cheveux mi-long ramenés vers l’arrière et figés dans le gel comme d’habitude. Son parfum est subtil, son sourire ne l’est pas. Il accueille son futur partenaire d’une poignée de main solide, comme elle doit l’être. Pas besoin de présentations : ils se sont déjà vus trois fois avant aujourd’hui et, cette fois-ci, c’est la bonne. Les deux hommes ne tardent pas avant d’entrer dans le Club et déjà ils ont un avant-gout du déroulement de la soirée. Il est à peine vingt-et-une heure et l’alcool coule à flot, les femmes embrassent la scène et leur tenue ne tient qu’à un fil. Monsieur Laiton, c’est comme ça qu’il s’appelle, pose déjà ses yeux de rapace sur ces dernières. Il doit avoir le double de l’âge d’Archie et cette simple pensée lui arrache un frisson d’inconfort. Il connait l’endroit et c’est tout naturellement qu’il guide Archie jusqu’à une table un peu isolée où la musique n’arrache pas la tapisserie ; ainsi, ils pourront parler entre deux boissons.

Il n’est pas à l’aise, l’actionnaire, et ce n’est pas parce que cet environnement ne lui est pas familier ; au contraire. En temps normal, il se serait mis à examiner les filles de la tête aux pieds (en passant par la poitrine et les fesses deux fois) afin de choisir sa préférée dès le début mais, à cet instant, c’est une toute autre personne qu’il cherche. Et il la voit aussitôt assis sur son siège, à une dizaine de mètres de lui de l’autre côté de la salle. Jo, toujours aussi resplendissante et intimidante sur ses talons, toujours aussi fière et maquillée, tenant dans sa main un plateau rempli de verres d’alcool. Quand son nez se lève en sa direction, comme si elle avait capté que de nouveaux clients étaient arrivés, il baisse la tête tel le bernard l'hermite qui perçoit un mouvement inquiétant sur la plage. Il se cache même le visage en passant sa main dans sa barbe, se racle la gorge et adresse aussitôt la parole à son ainé afin d’initier l’échange professionnel, mais ce dernier mentionne son intention de commander à boire avant tout. Évidemment, il fait signe à Jo de venir à leur table, se permet même de lancer un «  joli demoiselle » avant qu’elle n’arrive à leur hauteur.            

@Jo Carter :OO:



— L'appât du gain —

They kiss on the ring, I carry the crown.

I forget where we were [Jo] Ycogmzwu
I forget where we were [Jo] J56qafxu
I forget where we were [Jo] A3rl80rg
I forget where we were [Jo] 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (03.11.95)
SURNOM : jo, ça ira très bien. autrement, t'es mort, et c'est pas qu'une image
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
I forget where we were [Jo] Tumblr_inline_r6e7lt9lZ51wx8cux_500
POSTS : 1133 POINTS : 110

TW IN RP : langage cru et grossier, moqueries récurrentes, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, monde de la nuit (night-club, strip-club), hypersexualisation
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : purple
RPs EN COURS :
I forget where we were [Jo] 40891a7aac8b86f539894709beddda3ed0f99ce7
MINE ◦ we sat on the roof once conversation took us everywhere and we talked until the sun came up i wish we stayed just like we were up there i consider you i'm not trying to it doesn't matter whether not i want to i can't help it it's a habit your corner in my mind is well established
I forget where we were [Jo] CDipAVoG_o
HARTER ◦ don't go to war for me i’m not the one that you want me to be don't call me up at 2 A.M. tonight it feels so damn good and i wish you would and don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
I forget where we were [Jo] 9c71f22aacd1267f0bc8c0981f5a3c93cba06b40
JAURIE ◦ mama told me not to waste my life she said spread your wings my little butterfly don't let what they say keep you up at night and they can't detain you 'cause wings are made to fly and we don't let nobody bring us down no matter what you say it won't hurt me don't matter if i fall from the sky these wings are made to fly
I forget where we were [Jo] 86796fcb6054cec52ed612d6259760a28e1fed69
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
I forget where we were [Jo] 30aa6fd0300a4e8f637fccc6b804f2182fabe691
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave

midas#7madison#1meg#7laurie#1nicholas#10archie#5olive#1 (fb 2016)

RPs EN ATTENTE :
I forget where we were [Jo] Aac24f3ad24d314b51881a8787a17df466edbd4c
LEROY ◦ it was fun when we were young and now we're older those days when we were broke in california we were up-and-down and barely made it over but i'd go back and ride that roller coaster with you (scénario libre)

+kai ◦ démon#2 ◦ edge#6

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©hollyweirdgifs, harley, blondewhoregifs, katmcnamaragifs, raquelsgifs (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] EmptyJeu 29 Sep - 3:54




i forget where we were
Jo Carter & @Archie Kwanteen I forget where we were [Jo] 873483867 (crédit gif/blondewhoregifs)

Rien de nouveau sous la lune ; tout était répétitif au club, comme un jour sans fin. Se préparer, pointer, servir et repartir. C’était une routine engageante pour certain, ceux qui avaient peur de leur ombre et qui ne géraient pas bien les imprévus, mais pour Josephine, ça avait une allure de mort à petit feu, et ce n’était pas aussi réjouissant que la perspective de se retrouver de nouveau la vedette toute désignée d’une émission qui l’avait détruite au passage. Quitte à crever, autant le faire dans le luxe et dans la volupté d’une franchise qui l’avait portée en reine, pour la faire redevenir une moins que rien l’instant d’après.
Enfin, tout était relatif, elle ne s’était jamais sentie autre chose que méritante de l’image qu’elle avait récoltée au passage, elle qui respirait la beauté par tous les pores de sa peau sublimée par le maquillage. Mais tout de même, quelle vie pourrie, à traîner sa besogne là où elle savait avoir trop de charisme pour bosser, s’attirant les regards et les propositions d’une danse privée alors qu’elle n'était que serveuse. Elle aurait pu proposer des trucs à Lara et Itziar, leur demander de lui réserver une soirée où elle aurait pu faire son show en chantant des titres à la hauteur de son talent, mais loin d’elle l’idée de passer pour une pauvre fille qui redorait son blason en le faisant polir par le cul de celles qui se désapaient pour faire leur beurre. Putain, quelle galère, qu’elle se disait chaque fois qu’elle se rendait compte qu’elle n’aimait pas travailler ici, comme elle n’avait pas aimé travailler ailleurs à dire vrai. Eternelle insatisfaite, elle savait qu’elle avait d’autre dessein que de faire le pied de grue, à attendre qu’on la siffle pour servir des verres et des sourires factices — on lui avait demandé d’en faire plus, des sourires, ça avait provoqué l’inverse, mais ce n’était pas une si mauvaise chose dans le fond puisqu’il y en avait qui adorait ça, l’air revêche qu’elle se donnait en traînant sa mauvaise humeur derrière elle : là encore, elle avait reçu des propositions qu’il valaient mieux éviter de mettre entre toutes les oreilles, et sa réponse était toujours prête, attendant d’être dégainée comme une arme qu’elle braquait sur celui qu’elle osait. Est-ce que j’ai l’air d’une pute ? Certains osaient dire oui, la majorité se laissait ratatiner par l’aura qu’elle avait, et par la certitude que lui répondre sonnerait la fin de leur misérable existence.

Elle fit changer de côté au chewing-gum qu’elle avait dans la bouche, sa langue se mouvant doucement entre ses lèvres pour lui donner davantage d’attitude, terminant de servir la table d’un bonhomme qui la fixa du regard tout du long sans qu’elle ne se sente gênée par l’idée qu’il la trouvait plus appétissante que la fille qui se produisait sur scène. Elle l’ignora sans vergogne, dégageant de là avec la nonchalance de l’habitude, tournant la tête à droite, puis à gauche, pour constater qu’on l’appelait déjà au loin — et elle s’élança sans plus de cérémonie, ralentissant seulement quand elle rencontra le regard d’Archie.
Elle aurait pu le traiter de putain d’hypocrite d’emblée, et lui demander de se tirer parce que s’il entendait lui tendre un traquenard, il ne savait pas quel genre de choses elle était capable de faire pour le lui faire regretter. Seulement, elle se contenta de le regarder fixement en voyant qu'il était gêné, et étant donné ce qu’elle savait de lui désormais, elle se demanda si c’était à cause de la nudité féminine qui n’était pas suggérée, ou si c’était parce qu’il avait honte de lui. Dans les deux cas, ça ne la toucha pas assez pour qu’elle daigne agir différemment que s’ils ne se connaissaient pas tandis que ses yeux trouvèrent enfin ceux de l’habitué qui la salua d’un clin d’oeil mutin, qui eut l’effet sur elle d’une douche froide, comme elle leur demandait sans faire semblant d’être ravie de les rencontrer "Je vous sers quoi ?" Une main sur la hanche, légèrement déviée de son axe naturel, elle s’adressa surtout à l’homme qui était avec Archie, qui la détaillait sans faire dans la dentelle, s’arrêtant sur la somme des atouts de la petite brune incendiaire qu’elle était, sa tenue du soir mettant en valeur l’idée que, si elle méritait mieux que de servir des verres dans un club de strip-tease, elle n’aurait pas moins eu sa place sur cette scène auréolée d’une lumière tamisée qui sublimait les mouvements lascifs de sa collègue qui s’effeuillait au moment où ils se parlaient. Elles sont toutes magnifiques ici, qu’elle entendit le type dire lorsqu’il se tourna vers Archie pour obtenir son assentiment — et c’est à ce moment-là que Jo tourna directement son regard sur lui sans chercher à faire autre chose que de lui faire entendre qu’elle n’était pas heureuse de le voir, et que si elle s’obstinait à rester là, ce n’était sûrement pas par plaisir.
La preuve, d’une voix acerbe, mâchouillant son chewing-gum qui avait soudain pris un mauvais goût, battant la mesure avec ses doigts dans le creux de sa propre hanche, son plateau pendant au bout de son autre main, elle leur fit savoir sans aucune délicatesse "J’ai pas que ça à foutre sinon, ce serait bien que vous vous décidiez maintenant."


    if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind, if we don't fuck this whole thing up, guaranteed i can blow your mind.
    I forget where we were [Jo] ItFrTtD
    I forget where we were [Jo] Pf8cX3Q
    I forget where we were [Jo] ZAKiL8h
    I forget where we were [Jo] YwJSohR
    I forget where we were [Jo] SFaYKhp

    I forget where we were [Jo] KtpRxkJ
    I forget where we were [Jo] 7ZWT0EU
    I forget where we were [Jo] YI1xEdJ

    :sing::


Dernière édition par Jo Carter le Ven 28 Oct - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991. (31)
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Un jour, il se mariera avec une poupée gonflable et ça lui ira très bien.
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
I forget where we were [Jo] Oxpz
POSTS : 2924 POINTS : 330

TW IN RP : Homophobie, propos conservateurs, misogynie/sexualisation de la femme, harcèlement scolaire.
TW IRL : TS
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
I forget where we were [Jo] 58e999c9debd7571b2720e0d3c2d2dea08f38fd8
Madison [FB] - Madison [2]
But those are the days that bind us together, forever
And those little things define us forever, forever

I forget where we were [Jo] Tumblr_inline_ptonv2Ux041u13r5i_400
Jo [5]
She's on the A-train
Takin' it the wrong way
Shiny on the surface
Rotten on the inside

I forget where we were [Jo] K9ij
Autumn [3]
I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Theodora - Jameson [3] - Lincoln [FB] - Tessa [FB] - Bellamy [3] - Kieran [4] - Carmine




RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Jo [2] - Lily - Jarchie [11] - Mad [4] + Saddie [1] - Gina - Kieran [3] - Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] - Autumn [2] - Mad [5] - Jo [3] - Jarchie [14] - Aleisha - Basile - Aleisha [2][FB] - Jo [4] - Bellamy - Caitriona - Bellamy [2]

I forget where we were [Jo] H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥ Cette personne est incroyable et je lui dois la vie.
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 22/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301642 https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] EmptyMer 19 Oct - 17:20



La salle appartient à Jo. Sa présence irradie de lumière et de chaleur, elle règne comme le soleil maître des planètes dépendantes. Où elle pose les pieds, elle y plante son drapeau ; elle possède ce qui ne lui appartient pas, renomme ce qui est déjà baptisé. Archie, tout tremblant et craquelé, devient une poupée de porcelaine devant sa prestance naturelle et les quelques centimètres qu’elle gagne à bord de ses talons.

Il n’était pas prêt à la revoir ; ou, plutôt, il sentait que c’était le contraire. Il n’avait pas eu le temps de se punir assez longtemps pour avoir été aussi ingrat envers elle. Le problème avec Archie, c’est qu’il n’a jamais été inconscient des mauvaises graines qu’il plante dans des sols qui ne sont pas les siens. Il a toujours su qu’il arriverait à ses fins à la manière du Diable, et ça ne l’avait jamais dérangé avant qu’il ne se rende compte que l’argent ne lui apporte pas tout ce dont il a besoin pour vivre une bonne vie.

Il prendrait ses jambes à son cou s’il ne devait pas faire bonne figure devant l’homme plus expérimenté que lui duquel il veut dérober une signature. Le stylo est pesant dans sa poche, rappelant sa valeur ainsi que celle du contrat sur lequel sa mine doit absolument danser. Il n’est pas question de faire un faux pas et… et…

Putain. Il est aussi insignifiant que pluton et ses vaines tentatives de regagner son titre de planète. "Je vous sers quoi ?" Elle ne le regarde pas mais c’est parce qu’elle l’a vu. Son regard détaché, hautain, toujours aussi irrité, déployé vers ailleurs ou sur l’homme mûr, l’évite soigneusement jusqu’à ce qu’Archie soit invité à prendre une décision aux côtés de son futur partenaire de fortune. Quand leurs yeux se croisent – seulement une seconde parce qu’il n’a pas le courage de soutenir ses iris flamboyants – il déglutit et attrape le sous-verre en liège au milieu de la table comme s’il allait y trouver une carte quelconque. Il se racle la gorge en ne découvrant qu’une publicité pour une Victoria Bitter, choix misérable considérant la situation. Ses ongles râpent ses propres cuisses sous la table et il hausse les épaules, passant sa langue sur ses lèvres sèches, préférant regarder avec insistance l’autre homme qui doit à tout prix prendre la décision à sa place. Il n’a pas l’impression que sa voix se déploierait sous la bonne octave. "J’ai pas que ça à foutre sinon, ce serait bien que vous vous décidiez maintenant." La remarque pressée et acerbe surprend davantage Laiton que Kwanteen, qui se contente de baisser les yeux comme un chien puni. « On vous dérange, peut-être ? » Dit le soixantenaire sur un ton désobligeant, visiblement mécontent du service. La remarque passive-agressive serre les dents d’Archie qui soulève afin la main à l’horizontale, à quelques centimètres au-dessus de la table, élan à la fois spontané et terrorisé. « Allons. Elle a peut-être passé une mauvaise journée, pressons-nous. » Qu’il insiste sans regarder la serveuse, jetant son dévolu sur la première boisson qui lui passe par la tête : « Ce sera un whiskey double pour moi, et je prendrai sur mon addition tout ce qu’il consommera. » Proposition qui vole un sourire entendu à Laiton juste avant qu’il ne passe commande à son tour, non sans oublier de préciser à la fin : « J’apprécierais que le service soit fait avec le sourire, ainsi la boisson aura bien meilleur goût. » Nouveau crissement dans la bouche pâteuse d’Archie, il se plaque la main sur la barbe en faisant mine de replacer quelques poils. Plutôt crever que de voir la réaction de la jeune femme. C’est lui ou la chaise sous ses fesses est de plus en plus molle ? C’est lui ou les lumières se tamisent ? C’est lui ou la musique s’efface lentement ? Avec un peu de chance, il se prendra seulement son plateau de service de plein fouet à l’arrière du crâne, perdra quelques dents et un peu de dignité, puis la terre continuera à tourner autour du soleil comme si rien ne s’était passé.  
         

@Jo Carter I love you



— L'appât du gain —

They kiss on the ring, I carry the crown.

I forget where we were [Jo] Ycogmzwu
I forget where we were [Jo] J56qafxu
I forget where we were [Jo] A3rl80rg
I forget where we were [Jo] 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (03.11.95)
SURNOM : jo, ça ira très bien. autrement, t'es mort, et c'est pas qu'une image
STATUT : keep 'em waiting like dot, dot, dot, dot, dot, dot
MÉTIER : fût un temps, elle aurait répondu chanteuse, mais ce temps est révolu. elle s’est barrée de l’electric playground au nouvel an, dans ta gueule les étrennes du 1er janvier, mac-le-boss, pour mieux rejoindre l’escouade de serveuses de paradise city, un club de strip-tease fondé par lara et itziar, et qui a ouvert ses portes le 14 février 2022 (cette blague)
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava
I forget where we were [Jo] Tumblr_inline_r6e7lt9lZ51wx8cux_500
POSTS : 1133 POINTS : 110

TW IN RP : langage cru et grossier, moqueries récurrentes, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, monde de la nuit (night-club, strip-club), hypersexualisation
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : purple
RPs EN COURS :
I forget where we were [Jo] 40891a7aac8b86f539894709beddda3ed0f99ce7
MINE ◦ we sat on the roof once conversation took us everywhere and we talked until the sun came up i wish we stayed just like we were up there i consider you i'm not trying to it doesn't matter whether not i want to i can't help it it's a habit your corner in my mind is well established
I forget where we were [Jo] CDipAVoG_o
HARTER ◦ don't go to war for me i’m not the one that you want me to be don't call me up at 2 A.M. tonight it feels so damn good and i wish you would and don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
I forget where we were [Jo] 9c71f22aacd1267f0bc8c0981f5a3c93cba06b40
JAURIE ◦ mama told me not to waste my life she said spread your wings my little butterfly don't let what they say keep you up at night and they can't detain you 'cause wings are made to fly and we don't let nobody bring us down no matter what you say it won't hurt me don't matter if i fall from the sky these wings are made to fly
I forget where we were [Jo] 86796fcb6054cec52ed612d6259760a28e1fed69
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
I forget where we were [Jo] 30aa6fd0300a4e8f637fccc6b804f2182fabe691
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave

midas#7madison#1meg#7laurie#1nicholas#10archie#5olive#1 (fb 2016)

RPs EN ATTENTE :
I forget where we were [Jo] Aac24f3ad24d314b51881a8787a17df466edbd4c
LEROY ◦ it was fun when we were young and now we're older those days when we were broke in california we were up-and-down and barely made it over but i'd go back and ride that roller coaster with you (scénario libre)

+kai ◦ démon#2 ◦ edge#6

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) ◦ ©hollyweirdgifs, harley, blondewhoregifs, katmcnamaragifs, raquelsgifs (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] EmptyVen 28 Oct - 3:37




i forget where we were
Jo Carter & @Archie Kwanteen I forget where we were [Jo] 873483867 (crédit gif/blondewhoregifs)

La tension était palpable autour de la table, et Jo se rendit compte qu’elle émanait surtout d’Archie. Foncièrement, elle ne lui en voulait pas. Elle savait qu’elle ne pouvait pas prétendre autre chose que de contempler sa condition en prenant de la hauteur, se retrouvant à trouver ça dommage que sa pensée eut été celle qu’elle était, à laisser prévaloir ce qu’il voulait être aux yeux des autres, plutôt que d’être ce qu’il était vraiment. C’était son problème, et c’était sur cette idée qu’elle avait préféré battre en retraite à la seconde où il s’était agacé de la voir bienveillante quand il avait fait son coming-out en face d’elle et de sa grand-mère. C’était sûrement un acte qu’il n’avait pas prémédité sur l’instant, s’étant laissé cueillir par ses émotions du moment, et se sentant en sécurité face à la jeune femme qui, si elle était du genre à apposer son opinion sur tout et n’importe quoi histoire de ne pas laisser le silence s’installer, était assez ouverte d’esprit pour ne pas s’offusquer de l’orientation sexuelle de l’une de ses connaissances. Pour la faire courte, elle s’en foutait royalement, de qui il baisait, de qui lui plaisait. Ce n’était pas utile d’en faire un drame à ses yeux, et peut-être que ça, elle le tenait de sa famille qui avait été relativement ouverte pour accepter que chacun de leurs enfants étaient différents. C’était bien la seule chose positive qu’elle avait retenue de l’éducation qu’elle avait reçue finalement, et qu’Archie le lui reproche, c’était jeter un pavé dans une mare asséchée par le beau temps, celle dans laquelle elle avait pataugé assez longtemps pour ne pas perdre espoir quant à l’idée que si les Carter n’avaient pas souvent été là pour elle ces derniers temps, ils tous partageaient des valeurs qui rendaient leur famille réelle, au moins le temps d’un instant.
"Franchement, ouais." qu’elle rétorqua, Jo, dès que l’accompagnateur d’Archie lui demanda s’ils la dérangeaient. Elle n’était pas faite pour bosser dans le commerce, la chanteuse, et si elle savait faire bonne figure parce qu’elle avait besoin de blé, il ne fallait pas non plus trop la titiller pour qu’elle retrouve ses bonnes vieilles habitudes et qu’elle sorte les griffes. On ne lui disait pas quoi faire, ça c’était une prérogative qu’elle s’autorisait en tant que femme libre et indépendante qu’elle était. Elle ne laisserait jamais un client, ou n’importe qui d’autre s’affoler de sa désinvolture quand ce n’était pas elle qui était là pour se rincer l’oeil devant un parterre de nanas paumées, certaines ayant choisies d’être ici, c’était un fait, mais d’autres n’ayant que ça pour envisager un avenir moins noir que celui auquel elles essayaient d’échapper. C’était eux, les clients les plus riches qui détenaient le pouvoir, Lara n’arrêtait pas de le répéter aux filles pour qu’elles réussissent à recevoir les meilleurs pourboires, mais ce n’était pas une raison suffisante aux yeux de Jo pour les porter en souverains. C’était même le contraire, à dire vrai.

Arrête de juger, Jo, qu’elle avait entendu à de maintes reprises, mais quand elle s’imaginait la vie de ces hommes en dehors du club, elle ne pouvait pas s’empêcher de juger. Surtout quand elle en connaissant un d’entre eux. Ce soir, c’était Archie et sa propension à se prendre pour son chevalier blanc quand elle n’avait clairement pas besoin d’aide — à son contraire, l’ayant mise sur la touche en s’en prenant à elle et à Leroy simplement parce qu’il ne supportait pas d’être qui il était vraiment. Grand bien lui faisait, elle avait eu pitié de lui sur le coup, mais plus maintenant, et parce que vite tourner la page pour en écrire de nouvelles sans l’aide de personne faisait partie intégrante de son mode de fonctionnement, elle ne se laissa pas attendrir par sa tentative de lui sauver la mise. Non, elle dit à l’homme qui l’accompagnait "J’ai pas passé une mauvaise journée, et quelque chose me dit que si vous êtes pas content du service, vous devriez aller soulager votre crampe ailleurs, monsieur." Le monsieur qu’elle prononça, elle le rendit doucereux et complaisant, plissant tous les traits de son visage dans une grimace de soumission qu’elle ne leur laissa pas le temps d’apprécier,  leur disant dans la foulée "Ce sera donc deux whiskys doubles." Un choix qu’elle fit à la place de l’homme qui la regardait, les yeux comme des soucoupes, ceux de Jo se posant brièvement sur Archie quand elle toupilla sur ses talons pour se barrer de leur table et aller voir ailleurs si elle y était.


    if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind, if we don't fuck this whole thing up, guaranteed i can blow your mind.
    I forget where we were [Jo] ItFrTtD
    I forget where we were [Jo] Pf8cX3Q
    I forget where we were [Jo] ZAKiL8h
    I forget where we were [Jo] YwJSohR
    I forget where we were [Jo] SFaYKhp

    I forget where we were [Jo] KtpRxkJ
    I forget where we were [Jo] 7ZWT0EU
    I forget where we were [Jo] YI1xEdJ

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Archie Kwanteen
Archie Kwanteen
le parasite
le parasite
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Le trentenaire ayant accompli la vie d'un soixantenaire qui a gagné au loto. 12 août 1991. (31)
SURNOM : Les gens s'amusent à ajouter un adjectif à son prénom, tout simplement. Il peut être archi-con, archi-faux, archi-[...]lamentable. C'est comme vous voulez.
STATUT : Un jour, il se mariera avec une poupée gonflable et ça lui ira très bien.
MÉTIER : Actionnaire. Trois billets sortent de sa poche et il en retrouve six lorsqu'il y replonge la main.
LOGEMENT : Une maison très humble à Bayside. Seulement trois salles de bains. L'une d'elles a été emménagée pour son chien Bucky, de toute façon.
I forget where we were [Jo] Oxpz
POSTS : 2924 POINTS : 330

TW IN RP : Homophobie, propos conservateurs, misogynie/sexualisation de la femme, harcèlement scolaire.
TW IRL : TS
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : De nature arrogante, il a passé toute son enfance et son adolescence à se moquer des gens différents. • Il a été éduqué comme un « vrai » homme ; pourtant, il cache en lui une petite lumière rose • Multimillionnaire, il passe la majorité de son temps à dépenser son argent pour séduire la gente féminine • Il priorise toujours les mots aux poings, surtout les plus convaincants • Il est très tactile – c’est un réflexe de manipulateur expérimenté • Il n’a eu qu’une seule petite amie mais il n'a pas été amoureux. • Pour ne pas décevoir ses parents, il lutte contre sa véritable nature tous les jours
RPs EN COURS :
I forget where we were [Jo] 58e999c9debd7571b2720e0d3c2d2dea08f38fd8
Madison [FB] - Madison [2]
But those are the days that bind us together, forever
And those little things define us forever, forever

I forget where we were [Jo] Tumblr_inline_ptonv2Ux041u13r5i_400
Jo [5]
She's on the A-train
Takin' it the wrong way
Shiny on the surface
Rotten on the inside

I forget where we were [Jo] K9ij
Autumn [3]
I swear you were beautiful to see
You could dance on fire with me

Jameson [2] - Theodora - Jameson [3] - Lincoln [FB] - Tessa [FB] - Bellamy [3] - Kieran [4] - Carmine




RPs TERMINÉS : Jarchie [1] - Jarchie [3] - Dani - Jarchie [4] - Jarchie [6] - Mad - Jarchie [2][FB] - Kieran - Jameson - Mad [2] - Jarchie [8] - Jarchie [7] - Bennett - Jo - Jarchie [5][UA] - Kieran [2] - Mad [3] - Jarchie [10] - Autumn [1][FB] - Jarchie [9] & Mad [4] - Jo [2] - Lily - Jarchie [11] - Mad [4] + Saddie [1] - Gina - Kieran [3] - Jarchie [12][FB] - Jarchie [13] - Autumn [2] - Mad [5] - Jo [3] - Jarchie [14] - Aleisha - Basile - Aleisha [2][FB] - Jo [4] - Bellamy - Caitriona - Bellamy [2]

I forget where we were [Jo] H40c
AVATAR : Jack O'Connell.
CRÉDITS : Jess pour les gifs ! ♥ Cette personne est incroyable et je lui dois la vie.
DC : Jo le raton et Raph le flamant.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 22/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35135-money-is-power-i-am-the-power-archie https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301642 https://www.30yearsstillyoung.com/t35219-archie-kwanteen https://www.30yearsstillyoung.com/t35309-archie-kwanteen

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] EmptyMar 22 Nov - 14:37


Il n’était pas prêt. Archie n’avait pas terminé son introspection – qu’il ne la terminera jamais. Trente-et-un ans, toujours la même cervelle immature et égoïste qui attend ses cadeaux de Noël sans en offrir en retour, qui ment à la bonne étoile en prétendant avoir été sage parce qu’il a seulement brisé le cœur de trois personnes qui le méritaient. Il complimente les gens qui ont quelque chose à lui offrir. Il paraît bien pour obtenir. Ses attentions sont à double tranchant, cachent un désir plus profond que celui de vouloir faire plaisir. Il n’apprend rien, Archie, parce qu’il a été souillé par une richesse innée qu’il n’a jamais méritée. Il ne s’est jamais battu, jamais complètement ; il est né avec une longueur d’avance sur les autres et prétend avoir fait ce bond lui-même alors que de puissants chevaux tirent le char dans lequel il déguste un plat d’amuse-gueules hors de prix. Un imbécile qui croit que le pardon lui sera donné comme tous les autres cadeaux dans le passé.

Il blesse. Il blesse et, le pire dans toute cette histoire, c’est qu’il connait le pouvoir de ses mots. Il ne le fait pas innocemment. Il s’est forgé un empire basé sur l’intimidation alors, chaque insulte qu’il emploie, chaque geste qu’il commet, il l’emprunte dans le répertoire qu’il remplit tous les jours de nouvelles atrocités. L’amitié, il en connait la théorie mais pas la pratique. Quand vient le temps pour lui de répondre à sa part du marché, il décampe dans son char pour remettre la main sur son plat d’amuse-gueules hors de prix : parce que c’est plus facile d’affronter la réalité telle qu’elle est.

Un véritable ami aurait le courage d’imposer sa parole à la conversation qui s’annonce tendue. L’homme qui accompagne Archie est l’un des siens – seulement deux fois plus vieux. Plus d’expérience dans le domaine de l’ingratitude, pas de retour en arrière possible. Le plus jeune pourrait encore être sauvé. "Franchement, ouais." Mais, le problème, c’est qu’il doit défendre une femme qui n’a pas besoin d’être défendue. Jo ne réfléchirait pas deux fois avant d’affronter un bataillon complet. Elle s’en sortirait avec quelques égratignures et cinq têtes coupées dans son filet (dont celle d’Archie). Dans le scénario qui se présente à l’actionnaire, il n’a pour solution que de baisser son arme, faire profil bas et changer le sujet. Malheureusement, la tâche n’est pas si facile que ça puisque son compagnon de buverie n’en a rien à faire des sentiments de la serveuse qu’il croit dominer en vue de son statut social plus prestigieux. "J’ai pas passé une mauvaise journée, et quelque chose me dit que si vous êtes pas content du service, vous devriez aller soulager votre crampe ailleurs, monsieur." Ça ne pouvait de toute façon pas se passer autrement. Jo est Jo. La bombe et une bombe. L’explosion est une explosion. "Ce sera donc deux whiskys doubles." Qu’elle souffle avant de tourner les talons comme elle sait si bien le faire. Archie n’a toujours pas relevé les yeux, petit chien piteux qui a mordillé les chaussures de son maître et qui se fait dorénavant reprocher son comportement entêté. « C’est ce que j’allais prendre aussi, de toute façon. » Grogne le requin afin de ne pas perdre la face. « Elle a un fort caractère. » Fredonne Archie en froissant entre ses doigts la paperasse au milieu de la table, énonçant l’évidence afin d’éviter d’afficher son parti pris pour la jeune femme qu’il a blessée.

Un instant, ses yeux s’égarent dans la salle comme s’il la cherchait, alors que le plus vieux des deux se plonge dans le ventre du sujet qui devait animer cette soirée. Ils ont un contrat à signer mais, ce détail qui n’en n’était pas un avant maintenant, passe à des kilomètres au-dessus de la tête du jeune millionnaire. « Excusez-moi. » Il impose, soulevant son doigt afin de le stopper dans sa lancée. Le geste est irrespectueux, le regard du plus vieux se fronce. Archie n’a pas le courage d’y plonger le sien qu’il se redresse de son siège, suivant une ligne droite qu’il s’est imaginée entre les tables et les clients, ligne qui l’emporte jusque dans la salle des employés, où il a vu Jo s’engloutir avec un plateau vide. Leurs corps se rencontrent plus brutalement qu’il ne l’aurait espéré, la serveuse s’étant retournée sans le voir, et voilà que le contenu de ses deux verres tombe en cascade au sol, attirant l’attention des autres employés qui ne sont pas ravis de voir un client dans cet espace réservé au personnel. Archie ne peut que lâcher un « Oh merde ! » qui réverbère contre les murs tel un coup de feu, et il s’abaisse aux pieds de Jo pour ramasser les morceaux de verre brisés, se mettant dans une position d’asservi. « Je suis désolé. » Il lâche, comme une sorte de plainte remplie de remords, alors qu’il tente de réparer sa maladresse comme un idiot qui ne sait pas s’y prendre parce qu’il ne répare jamais ses erreurs. « Je ne voulais pas te percuter. » Je ne voulais pas te faire du mal. « C’était con de ma part, j’aurais pas dû entrer ici. » Je suis un con, je n’aurais jamais dû t’insulter. « Je vais rembourser les dégâts. » Je vais changer, Jo, s’il-te-plaît, laisse-moi une dernière chance. « Je suis désolé. » Je suis désolé.

@Jo Carter I forget where we were [Jo] 4014933344



— L'appât du gain —

They kiss on the ring, I carry the crown.

I forget where we were [Jo] Ycogmzwu
I forget where we were [Jo] J56qafxu
I forget where we were [Jo] A3rl80rg
I forget where we were [Jo] 1r05zwx4
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

I forget where we were [Jo] Empty
Message(#) Sujet: Re: I forget where we were [Jo] I forget where we were [Jo] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

I forget where we were [Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe
-