AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à 163,93€
163.93 €
Voir le deal

 (Raelyn & Aisling #2) Broken doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 23372 POINTS : 4600

TW IN RP : Prise et mention de drogues dures, overdose, violences verbales et physiques banalisées, banalisation du meurtre, menaces, univers de la pègre, alcool.
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
― raelyn's theme ―

(07) mitchell #6solas #2saül #2aisling #2 (2020)amos #76amos #77spencer #9

(ua) amelyn UA #11zombie amelyn #2spencer (UA slasher)amos (UA bunyip)


(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #76 & #77I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #9You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly (scénario libre)Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelyn & Aisling #2) Broken doll B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162636465666768697071727374757677

(ua) 1234567891011

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) & harley (crackships)
DC : Megan Williams (ft. Sydney Sweeney) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Empty
Message(#) Sujet: (Raelyn & Aisling #2) Broken doll (Raelyn & Aisling #2) Broken doll EmptyMar 27 Sep - 22:03



broken doll
Raelyn Blackwell & @Aisling Hayes - mars 2020 (Raelyn & Aisling #2) Broken doll 873483867

Mitchell semble à nouveau vouloir s'intéresser aux affaires du Club après des mois d’absence et d’errance mais, dans les couloirs de l’organisation court déjà la rumeur qu’il ne contrôle plus grand chose. Le suicide de Mavis lui a porté un coup dont peu soupçonnent l’étendue, mais j’étais là lorsqu’il a trouvé le corps. J’étais là pour le voir s’effondrer pour une femme qui, pourtant, ne vivais plus à ses côtés depuis des mois. J’étais là pour le voir ne pas se relever à cause de la mort de celle qu’il trompait pourtant allègrement et depuis des mois, voire des années. J’étais là et, comme la dernière fois qu’il n’a plus pu gérer le Club - pendant son emprisonnement - je me suis substituée à lui avec une facilité hors du commun. Dans les faits, j’opère déjà comme son bras droit depuis des années. Depuis la libération de son frère, Alec s’est peu à peu désintéressé des affaires du gang et Mitchell se voile la face s’il pense que son frère aspire à autre chose qu’à gérer son petit restaurant. Depuis la mort de Mavis, l’américain est par monts et par vaux, souvent à l’étranger, toujours bourré ou défoncé et moi, je tiens les rênes puisqu’il faut bien que quelqu’un fasse tourner la boutique. Peu contestent mon autorité : seul Steven, leader de la branche prostitution du Club, trouve quelque chose à y redire par pur machisme et parce qu’il abhorre le fait que j’ai plus d’influence au sein de l’organisation criminelle qu’il n’en a jamais eue et qu’il n’en aura jamais. Son cerveau de mâle alpha aux capacités limitées l’en empêche : il n’est bon qu’à terroriser les fragiles oisillons qui, par malchance, tombent entre ses mains.

Un mois s’est écoulé depuis que j’ai appris l’identité de la personne à la tête du petit gang de malfrat qui a commencé à apparaître dans les rues de la ville. Un mois que je me demande pourquoi Lou Aberline respire encore, pourquoi Mitch ne lui a pas réglé son compte ou, au minimum, pourquoi ne le fait-il pas maintenant qu’elle tente de marcher sur ses plates bandes. Elle ne me fait pas peur, je ne crains pas de voir mes recettes diminuées à cause de sa bande d’idiots sans cervelle qui pensent que jouer les gros durs fait d’eux un gang, un vrai. Si le fait qu’elle ne soit pas six pieds sous terre m’ennuie, c’est parce qu’elle fait passer Mitchell pour un lâche, un faible qui n’a pas osé aller jusqu’au bout. Parce qu’il l’autorise à vivre, il envoie comme message que le trahir est sans conséquence, qu’il n’a pas ce qu’il faut de courage pour lui mettre une balle dans la tête quand, à cause d’elle, lui et d’autres ont été arrêtés. Grâce aux connexions de Mitchell, il n’y est pas resté longtemps. Mais lui seul a jouit de ce genre de luxe d’autres pourrissent en prison à cause de la candeur de celle que j’ai toujours considéré comme un poison.

La naïveté, quand elle est doublée de facultés cognitives limitées, est presque aussi dangereuse que le manque de loyauté. Lou ne voulait peut-être pas trahir Mitchell - j’ignore ce qu’elle est pour lui au-delà d’une pute avec laquelle il couchait et je m’en moque - mais elle a sans le vouloir affaibli le Club plus qu’il ne l’a jamais été. Depuis, l’organisation s’est relevée mais j’ai appris à me méfier des filles comme elle.

Et Aisling en est une, de fille comme elle. Plus courageuse qu’elle n’en a l’air, elle a autrefois gagné ma confiance, mais une confiance limitée et je n’ai guère été surprise d’apprendre que, comme beaucoup d’autres rats, elle avait quitté le navire lors de la tempête de 2015. Elle a fait l’erreur de partir en tentant de voler le Club, de nous voler tous et je suppose que ça a été son erreur, celle qui a poussé Mitch a la rattraper dans sa cavale pour la remettre dans le rang. Mais contrairement au boss, je suis intimement persuadée que la loyauté ne se force ni ne s’achète. On peut régner grâce à un régime de terreur, mais on ne peut pas le faire indéfiniment puisque quelqu’un qui est contraint finira par trahir lorsqu’il trouvera une porte de sortie. Si cela ne tenait qu’à moi, nous nous serions débarrassés de ce problème gênant afin d’éviter que la pomme pourrie ne contamine tout le panier. Et puisque Mitch a été aux abonnés absents ces derniers mois, je me suis octroyé le droit d’agir. Et alors que j’observe la brune rassembler les produits - comprendre drogues - qu’elle doit faire passer dans le club de strip-tease dans lequel elle travaille, je décide qu’il n’est plus possible de faire une confiance aveugle à Mitchell. Amos a raison : il ne contrôle plus rien depuis longtemps. Si je le laisse faire, il nous fera tous couler avec lui, sans vice de procédure pour nous faire sortir cette fois. « Tes mains tremblent, Aisling. » Et si elle ne risque pas de perdre le moindre gramme de poudre que contiennent les sachets plastiques parfaitement hermétiques qu’elle fourre dans son sac à dos - j’ai veillé à la qualité du produit autant que de son contenant - cela m’agace par principe. A-t-elle senti mon regard inquisiteur ? Est-elle simplement mal à l’aise en présence de drogues dures ? « Soit c’est moi, soit c’est la cocaïne. Dans un cas comme dans l’autre, arrête, tu me déconcentre. » Je tape le bout de mon stylo sur le livre de compte que j’ai sous le nez, avant de pousser un soupir et de refermer l’ouvrage. « C’est à cause de ce qu’ils contiennent… » La rumeur court que la jeune femme est sevrée, ou tente de l’être. « Ou bien parce que tu as peur de te faire attraper ? » La peur est une mauvaise chose. Les représentants des forces de l’ordre la flairent à des kilomètres, elle rend suspect.
 




(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas
Aisling Hayes
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans, née le 20 février 1994
SURNOM : Ash par ses amis, Leen par son vampire-dandy. Ivana Rose sur instagram.
STATUT : Essaie d'écouter son cœur, de le confier à Sid malgré sa peur.
MÉTIER : Modèle alternative (Suicide Girls, OnlyFans) effeuilleuse quelques soirs par semaine, poupée brisée à plein temps.
LOGEMENT : Appart' #353 à Redcliffe
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Vpg5
POSTS : 1291 POINTS : 120

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Née en Irlande du Nord dans une famille très catholique, parle avec un accent gaélique. A troqué les rues pluvieuses de Belfast pour le soleil de Brisbane mais son existence est toujours aussi grise. Se croit bonne à rien si ce n’est à jeter son corps en pâture aux caméras. Faut bien payer le loyer et sa dette envers le club. Aisling se réfugie dans les bras de son Sid et dans les chansons qui ouvrent son cœur à sa place. Le son à fond, elle danse pour extérioriser le tumulte de ses sentiments. Parfois, elle chante aussi… mal, elle trouve. Végétarienne, ancienne junkie, sobre depuis 10 mois
CODE COULEUR : #ff6699
RPs EN COURS : Sid [14]Sid [fb2]Sinner [r.a.]Robin [2]Robin [3]LaoisePhoenix [3]Owen [2]JordanRaelyn [2]

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Tumblr_p4a4pebiND1wruyrjo6_400
Sid ♡ I won't turn back I won't cross that hidden danger line. It's a loud and dark world but I think I found the light. I need you to tell me everything will be alright, to chase away the voices in the night; when they call my name.

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Tumblr_n1ntj6ujmD1qajz3yo4_250
Robin ♡ you lead the blind you lead the stream, the current ways are much to lean, you are the captain of the team!

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Giphy
Phoenix ♡ I need a hero, I'm holding out for a hero 'til the end of the night. He's gotta be strong and he's gotta be fast, and he's gotta be fresh from the fight. He's gotta be larger than life!

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Tumblr_o36lhfvzXs1v63j0ho4_r1_250
Lou ♡ Oh I love the taste of cyanide, oh how I love to feel it burn inside. I'm on the hour and I've been there for a long time but somehow I feel like I'm fading out of line.

RPs EN ATTENTE : Lou [3] ♡

Je ne prends que 6 RPS à la fois.


RPs TERMINÉS : Sid ♡ [1] | [2] | [3] | [4] | [fb1] | [@] | [5] | [6] | [7] | [8] | [9] | [10] | [11] | [12] | [13]
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 2Ldgfbo
Phoenix ♡ [1] | [2]
Lou ♡ [1] | [2]
Owen ♡ [1]
AVATAR : Mellisa Clarke
CRÉDITS : loudsilence (avatar) + Frimelda (sign) + Loonywaltz (ub) + Sid (ub)
DC : Jameson la louve & Kyte le vieux type louche
PSEUDO : Whitefalls/Whitewolf
INSCRIT LE : 07/09/2016
https://www.30yearsstillyoung.com/t11388-aisling-run-away-try-to-find-that-safe-place-you-can-hide https://www.30yearsstillyoung.com/t11572-aisling-hayes-would-you-love-a-creature-like-me https://www.30yearsstillyoung.com/t12482-aisling-hayes https://www.30yearsstillyoung.com/t12436-aisling-hayes

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn & Aisling #2) Broken doll (Raelyn & Aisling #2) Broken doll EmptyJeu 27 Oct - 3:01


Broken Doll

Is it my soul I can't trust? Or am I hellbent in the way I self-destruct? Grinding the reasons to millions of pieces and taking the blame for it all.
Elle pensait en avoir fini avec ce chapitre de sa vie. Elle pensait que rembourser sa dette suffirait, que Mitchell finirait par l’oublier, la laisserait faner loin du club et de ses dangers. Mais elle rembourse trop peu, pas assez vite. Depuis qu’elle a arrêté les lap dance qui lui donnaient l’impression d’être infidèle à Sid, les billets qu’elle récolte en se déhanchant sur la scène couvrent tout juste ses frais. C’est alors que le club lui a proposé de refourguer de la drogue. Elle a couiné, pleuré, essayé de refuser, plaidé qu’en plus de la peur de se faire choper, elle pourrait y laisser sa toute nouvelle sobriété. Elle aurait dû savoir que les sentiments n’émeuvent guère celui qu’elle appelait autrefois « le boss ». Et qu’une proposition n’est jamais un choix, sinon un ordre. Alors la voilà, les mains resserrées autour de la lanière de son sac en bandoulière, le regard à demi camouflé par son épaisse frange, les pas qui résonnent entre les hauts murs de la planque où elle se rend chaque semaine pour les récupérer. Sur le bureau, la poudre blanche l’attend, bien répartie dans les petits sachets transparents comme pour mieux la narguer. Sauf que cette fois ce n’est pas un dealer lambda qui veille sur la dope. Dès qu’elle aperçoit Raelyn, la gorge d’Aisling se serre. Depuis l’instant où elle l’a vue pour la première fois, cette femme l’a toujours impressionnée. Parce qu’elle n’entre pas dans les codes de la féminité, bien qu’elle sache indubitablement en jouer. Il y a chez elle une dureté stratège qui ferait pâlir n’importe quelle graine de gangster. Un charisme qui l’impressionne, un soupçon de cruauté qui l’effraie. Elle la salue d’un petit hochement de tête, pas certaine de pouvoir articuler quoi que ce soit de plus intelligible qu’un vulgaire couinement de souris. Le genre de trucs que Raelyn déteste. La peur, l’angoisse, la faiblesse. Tout ce qui la caractérise au fond, et tout ce qui fait qu’elle n’a jamais été à sa place ici, encore moins maintenant qu’elle n’a plus la cocaïne pour la booster, les downers pour calmer ses nerfs effilés.

« Tes mains tremblent, Aisling. » La voix mélodieuse la fait sursauter. Ses dents se plantent dans la chair tendre au creux de ses joues, ses yeux guettent discrètement celle qui a toujours mené le club depuis l’ombre et semble désormais le faire de plus en plus dans la lumière. Son regard est direct, impassible. Seuls les plis entre ses sourcils et au coin de ses lèvres peintes trahissent sa contrariété. « Soit c’est moi, soit c’est la cocaïne. Dans un cas comme dans l’autre, arrête, tu me déconcentre. » T’es marrante, comme si j’le contrôlais… La répartie ne cherche même pas à s’échapper de ses pensées. Pourtant, peut-être que c’est quelque chose que Raelyn respecterait. Ouai ‘fin sauf si elle décide plutôt d'm’étriper. Parce que la blonde, elle n’est jamais parvenue à la cerner. Elle ne ressemble à aucune des femmes qui lui a été donné de rencontrer. En réalité, en de nombreux points, elle lui fait plutôt penser à Tiarnán, son frère aîné. Sauf que lui, il était tenu par les liens du sang de ne jamais la blesser… même si parfois, elle serait prête à parier que ça le démangeait. Lui non plus n’avait pas la patience pour ses grandes émotions et ses petites ambitions. « Désolée. » Elle murmure piteusement, essuie ses paumes humides sur ses cuisses en les suppliant d’arrêter de tressauter. En face, Raelyn s’impatiente. Son stylo claque sur le papier et un soupir las lui échappe. « C’est à cause de ce qu’ils contiennent… ou bien parce que tu as peur de te faire attraper ? » Les deux, en vrai. Il y a toujours deux Aisling en présence de Raelyn. Celle qui voudrait répondre de façon spontanée, et celle qui se pince les lèvres pour tenter d’analyser la situation et fournir la réponse la moins risquée. « J’ai pas peur de m’faire serrer. » Elle met toute la conviction qu’elle a à disposition dans sa voix. C’est pas grand-chose, mais c’est mieux que rien. Et surtout, ça camoufle un peu les angoisses qui ont tendance à rendre les membres du club nerveux. Parce que dans ce milieu, il n’y a pas de place pour l’erreur, et encore moins pour la lâcheté. Et malheureusement pour Aisling, elle excelle dans ces deux disciplines.

« Je sais c'que j’fais. » Elle ajoute en fourrant les derniers sachets dans son sac, bien à l’abri dans une bourse veloutée. Et ce soir à la nuit tombée, la poudreuse sera remplacée par une belle somme de billets. J’ai pas peur de m’faire serrer... elle se répète en relevant les yeux vers la boss. Ce n’est pas totalement faux, ni entièrement vrai. La vérité c’est qu’elle sait que son visage lui confère un certain privilège : avec ses grands yeux innocents et sa tête de poupée, les flics n’ont pas vraiment tendance à la suspecter. Ils préfèrent largement glisser des billets dans ses sous-vêtements et essayer de la peloter. Il y en a plusieurs qui viennent se détendre le soir au Candy Club, certains portent même encore leur uniforme de la journée. Ils sont là à mater les filles et enchaîner les verres, lâcher rires gras et grossièretés sans même se douter du trafic qui se déroule juste sous leur nez. « C’est juste… » Elle sait que Raelyn n’a rien à foutre de ses états d’âme. Elle sait aussi qu’elle ne peut pas continuer à esquiver la question qu’elle lui a posée. « J’pensais qu’j’en avais fini avec ça t’sais ? » Elle hisse son sac sur son épaule, croise ses bras devant son corps comme pour se protéger. « Les drogues j’veux dire. J’en consomme plus, j’aime pas y toucher. Et si mon mec en trouvait dans mon sac il m’défoncerait. » C’est un terrain sensible pour lui. Sa mère était addict, elle en est décédée. Elle sait à quel point il serait blessé de croire ne serait-ce qu’un instant qu’elle a replongé. « Sérieux y’a pas d’autres trucs à refourguer ? » Elle tente, parce qu’on ne sait jamais. Des téléphones volés. Des informations à récolter. Des photos osées à capturer. Elle tente, mais elle le sait bien : rien n’est plus lucratif que le commerce dont ils l’ont chargée. Et si elle est ici c’est pour rembourser une dette, pas s’essayer à une nouvelle activité. Puis les drogues, tristement, ça la connaît. 
Pando + whitefalls



you feel like heaven
Thunder in the blue skies, lightning in the daylight, storm clouds in our eyes. Tidal waves in my heart, earthquakes in the still dark, eclipses in the night.
F R I M E L D A

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 873483867:
Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Hu5cwsy ÂGE : 35 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin, désormais. Leur fille, Micah, est née le 26.12.2021 et il se sont mariés à l'abri des regards en avril 2022.
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 23372 POINTS : 4600

TW IN RP : Prise et mention de drogues dures, overdose, violences verbales et physiques banalisées, banalisation du meurtre, menaces, univers de la pègre, alcool.
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
― raelyn's theme ―

(07) mitchell #6solas #2saül #2aisling #2 (2020)amos #76amos #77spencer #9

(ua) amelyn UA #11zombie amelyn #2spencer (UA slasher)amos (UA bunyip)


(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #76 & #77I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 3c127edd2db06ac22f08a8fa29af15fa2fe6852f
spencer #9You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 57bad798c0947776e83082fbd8a0661ad3156642
carly (scénario libre)Cause I was born, I was born to the night. In the night, I survive all the poison, the pleasure, the highs. Dusk 'til dawn, in the city where the wild things are. When the wolves are out, no doubt they're cryin' out my name.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


(Raelyn & Aisling #2) Broken doll B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162636465666768697071727374757677

(ua) 1234567891011

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : harley (avatar) & harley (crackships)
DC : Megan Williams (ft. Sydney Sweeney) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn & Aisling #2) Broken doll (Raelyn & Aisling #2) Broken doll EmptyJeu 27 Oct - 17:53



broken doll
Raelyn Blackwell & @Aisling Hayes - mars 2020 (Raelyn & Aisling #2) Broken doll 873483867

« Désolée. » Aisling tremble, Aisling s’excuse alors que nous savons toutes les deux qu’il est impossible de m’amadouer et que, au contraire, le fait de ressembler à une petite colombe fragile a de grandes chances de m’agacer plus qu’autre chose. La douceur, l’innocence et la naïveté ne sont pas des qualités que je respecte. Je ne comprends que la froideur, l’assurance et l’orgueil. Aisling est aussi différente de moi que je ne le suis d’un chaton et, face à ses excuses, je pose mon stylo et je relève les yeux vers elle, décidée à régler le problème. Si pour ça, je dois m’adonner à un pep talk voué à rebooster la jeune femme, je le ferai bon gré mal gré. « Ne t’excuse pas poupée. Résous le problème. » Je l’encourage du regard, avant de tenter de deviner quelle en est l’origine. Je ne suis pas orgueilleuse au point de croire dur comme fer que seule ma présence peut susciter chez elle ce genre de nervosité. Je sais que j’y participe, mais j’appartiens certainement à quelque chose de plus complexe, quelque chose qui dépasse ma petite personne. « J’ai pas peur de m’faire serrer. » - « Tu es idiote dans ce cas. » Je me contente de ça mais, en voyant que ses yeux de chaton ne me lâchent pas, je précise. « Si tu n’as pas peur, soit tu es idiote, soit tu es une tête brûlée. Et je t’imagine mal dans cette dernière catégorie. » Ce qui est néfaste, c’est lorsque la peur tétanise. Avoir le ventre noué, c’est souvent gage de prudence. Ce n’est pas une mauvaise chose, lorsque c’est contrôlé. « Tu dois avoir peur. Tu dois simplement pas le subir. » La peur donne des ailes, n’est-ce pas ?

« Je sais c'que j’fais. »
« Très bien. »

Elle n’en donne pas l’intention, en tout cas. Mais puisque ma question était égoïste - l’objectif était d’avoir la paix et de le plus être parasitée par son agitation - je n’ai pas l’intention de la pousser à parler. Je ne suis pas psychologue, et je ne suis pas non plus une épaule sur laquelle on pleure. Bien mal avisée serait la personne qui voudrait que je joue ce genre de rôle. « C’est juste… J’pensais qu’j’en avais fini avec ça t’sais ?  » Avec le Club ? Le penser alors qu’elle nous devait de l’argent, c’était idiot, ça aussi. C’était mal connaître l’organisation, ou nous prendre pour une association caritative. Je suis une femme - peut-être est-ce ce qui la pousse à se confier à moi - mais je suis implacable en affaires. Je serai allée la chercher moi-même pas la peau du cou si Mitchell n’avait pas fait en sorte de la mettre face à ses dettes et engagement. « Les drogues j’veux dire. J’en consomme plus, j’aime pas y toucher. Et si mon mec en trouvait dans mon sac il m’défoncerait. » La drogue est donc le problème, même si je doute qu’elle soit ravie d’être toujours en contact avec les malfrats que nous sommes. Aisling représente tout ce que je méprise chez le sexe féminin. En bon petit oisillon, elle n’a pas pu se retenir plus d’une minute de parler de son ”mec”, comme s’il était maître de ses actes et de ses choix. Il me défoncerait. C’est ce qu’elle a dit et elle y a gagné un haussement de sourcil. Si Amos et moi nous affichons à présent au Club depuis quelques semaines, jamais personne n’aura l’ascendant sur moi. Jamais. « Sérieux y’a pas d’autres trucs à refourguer ? » J'esquisse un sourire amusé, et je laisse même un rire bref m’échapper. Pensive, je penche la tête sur le côté alors que mes doigts jouent à présent avec mon stylo. « Si tu préfères écarter les cuisses pour Steven plutôt que de bosser pour moi, je peux en faire part à Mitch. » La voilà la seule autre marchandise qu’elle possède et qui pourrait faire les affaires du Club. Je doute que ce soit un sort qui lui paraisse plus enviable. « Mais tu sais comme moi qu’il aime goûter la marchandise. » Personne n’est aveugle face aux agissement de Steven, chef de file de la branche prostitution de l’organisation criminelle. « Avec moi, tu es au moins safe de ce côté-là. » Puisque de mon côté, responsable de tout ce qui touche à la drogue, je ne goûte ni la poudre, ni ceux ou celles qui la refourguent. Même avant qu’Amos et moi ne devenions quelque chose, à défaut de nous coller l’étiquette de couple, je ne mélangeais pas affaires et plaisir. « J’étais une toxico avant. » Je repose mes yeux sur mes livres de comptes, partageant cette information comme si je parlais du quartier où j’habite ou des restaurants que je préfère en ville. Je n’ai pas honte. Je n’en fais pas un secret non plus. « Le frisson, il disparaît jamais. » Je lui désigne du menton les sachets de poudre disposés sur le table devant moi. J’ai mis des années à ne plus être tentée. Je crois que, les mauvais jours, j’entends encore l’appel des sirènes de la drogue. Mais je n’y ai plus jamais touché depuis plus de douze ans. « Résister, c’est juste une question de force de caractère. » Et de solidité de son sevrage également. Mais puisqu’elle clame être sobre, c’est un cap qui doit être passé. « Et envoyer chier ton mec, c’est la même chose. » De la force de caractère. C’est ce qu’il faut pour apprendre à ne plus être bouffée par son partenaire à mes yeux.





(Raelyn & Aisling #2) Broken doll 1949770018:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raelyn & Aisling #2) Broken doll (Raelyn & Aisling #2) Broken doll Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Raelyn & Aisling #2) Broken doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-