AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -64%
DODO – Couette très chaude 450gr/m² ...
Voir le deal
39.99 €
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

 (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35464 POINTS : 435

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › alex #8 › maddy #7

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 8conP1m
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyDim 2 Oct 2022 - 20:37



Il aimerait pouvoir rassurer pleinement son fiancé quant au déroulé de ce repas mais la vérité, c’est qu’il ne sait lui-même pas à quoi s’attendre. Dix-huit années de vie ne sont pas suffisantes à ses yeux pour pouvoir cerner une personne telle que sa mère, qui n’a jamais été foncièrement mauvaise dans son rôle mais jamais très bonne non plus. A cela s’ajoute la fatigue d’un voyage prévu au dernier moment et un cœur sans doute encore un peu malmené par leur journée de la veille, riche en émotions, pas seulement pour eux mais bien pour le monde tout entier. Ce n’est que le soir venu qu’il a trouvé le temps de remercier Rory de sa présence à ses côtés, de le remercier de ne pas avoir hésité un seul instant à prendre cet avion à ses côtés pour se rendre à des funérailles qu’il se serait sans doute contenté de suivre par le biais de quelques reportages télé dans le cadre habituel des choses. Mais il était là, avec lui, fondu dans la foule avec son costume noir, un véritable soutien dont il n’a jamais douté. Et ce n’est que plus tard encore que ses remerciements ont pris la forme d’une douce étreinte silencieuse, de ses bras noués autour de ses épaules et de son visage niché quelque part entre son omoplate et sa nuque.

Et une fois le matin venu, le soleil discernable derrière les rideaux tirés de leur chambre d’hôtel, Swann n’a pas bougé. Pas de suite. Il a d’abord laissé ses mains retrouver la même place auprès de son fiancé, pour profiter de la simplicité de l’instant autant que de son calme, de son insouciance. Le pays tout entier se remet peu à peu des funérailles, personne ne les attend déjà à Brisbane, et l’heure convenue du repas avec sa mère n’est que dans trois heures. Alors, ils ont le droit de souffler un peu, de profiter de l’instant présent et de savourer les petites avancées qui sont les leurs, celles de Swann surtout, quand bien même le contexte environnant reste ô combien difficile. Mais dans cette foule, au milieu de la masse, il n’a eu aucun mal à prendre et garder la main de son fiancé contre la sienne, sans jamais craindre que ce dernier puisse être reconnu, sans même penser un seul instant au jugement possible d’un parfait inconnu. Ils n’étaient personne, et c’était parfait, assez pour que désormais Swann puisse remettre à sa juste place une autre vérité générale: Rory, lui, est tout à ses yeux.

Tu te sens prêt ?” Il souffle tout bas, quand bien même certain que son petit-ami est réveillé, lui aussi. Loin de lui l’idée de remuer un couteau dans la plaie si tel est le cas, au contraire: il cherche à savoir comment se sent Rory pour ensuite pouvoir l’aider au mieux, à son niveau. Il le connaît assez pour savoir qu’il aura toujours la bonne attitude, là n’est de toute façon pas le problème. Ses lèvres embrassent lentement sa nuque, sa main se dégage de son épaule pour plutôt trouver son torse, tant à la recherche de l’éternelle même proximité que de ses battements de cœur, qui ne mentiront jamais. “On peut toujours annuler et se saouler au thé, c’est dans le thème.” Il rigole tout aussi bas, tentant pourtant de faire comprendre à son fiancé que cette rencontre avec sa mère ne lui importe pas autant que son bonheur et que s’il pense que cela pourrait le remettre en cause, alors le choix de Swann est déjà fait. Après tout, il n’y a qu’un seul des deux qu’il a choisi d’avoir dans sa vie, qu’un seul des deux à qui il a terriblement hâte de jurer un amour éternel, malgré tout ce qui pourrait arriver. “L’hôtel propose pas de barbecues, mais tu devrais pouvoir survivre ici.” Peut-être que vouloir rencontrer Mary Buchanan n’était pas une bonne idée, peut-être qu’il aurait dû se contenter de vouloir rendre un dernier hommage à la Reine, peut-être que lui annoncer ses fiançailles par téléphone était déjà bien assez. Après tout, elle ne voudra sûrement pas faire le voyage jusqu’à l’Australie, et il n’y a que là-bas que Swann souhaite se marier. “Votre alliance vous va encore mieux sous le soleil de Londres, Monsieur Craine.” Le blond commente avec tendresse, un sourire au coin des lèvres que personne ne verra, ses doigts jouant tendrement avec l’alliance de son fiancé. “Mais il n’est pas souvent là, je risque pas de te proposer qu’on ait un pied à terre ici.” Et si ses paroles sont tournées en dérision, autour d’un certain amusement, il n’en pense pas moins et tient à rassurer Rory: il est heureux et comblé d’être à Londres à ses côtés, mais cela ne le laisse pas envisager le moindre instant la possibilité qu’ils y habitent.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about ACin3sG
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about VmnacJv
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about WOfIpRW
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about KQhNuvEk_o
POSTS : 9284 POINTS : 1510

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyLun 24 Oct 2022 - 21:13




(c) harley & davidcorenswct
share a single bed and tell
each other what we dream about.

Le soleil s'était levé depuis plusieurs heures mais Rory, lui, entendait bien traîner au lit encore quelques instants, à simplement profiter du calme de leur chambre avant de replonger dans le tumulte londonien. Au lendemain des funérailles de la Reine, agitation et émotion se feraient probablement ressentir aux quatre coins de la ville et si quelqu'un avait besoin de récupérer après une journée aussi éprouvante, c'était bien son fiancé. Rory le savait, tout ça touchait particulièrement Swann et c'est tout naturellement qu'il avait tenu à être à ses cotés en cette semaine si symbolique pour le peuple britannique – pour toute une partie du Monde, également. Qu'il ne partage pas lui-même un lien aussi étroit avec la Famille Royale ne changeait en rien son désir d'épauler son fiancé après plusieurs semaines déjà émotionnellement harassantes, et alors que Swann n'avait plus mis les pieds dans son pays natal depuis maintenant assez longtemps pour que ce voyage n'ait rien d'anodin, à ce niveau-là non plus. Tout était même plus symbolique encore depuis qu'ils avaient vu dans ce séjour l'occasion idéale pour rendre visite à la mère de l'anglais, que Rory rencontrerait pour la toute première fois. Après qu'il ait partagé la vie de Swann pendant six années au total et se soit fiancé avec lui quelques semaines plus tôt, rien ne paraissait plus naturel que de faire enfin connaissance avec la seule personne à l'avoir jamais élevé. Rory aurait été prêt à attendre aussi longtemps que nécessaire, conscient que ce voyage remuait certaines choses, et un passé que Swann tentait depuis longtemps de mettre derrière lui. Il ne l'aurait jamais forcé à rouvrir cette porte avant qu'il ne s'y sente prêt, et les choses ne pourraient finalement pas mieux tomber maintenant qu'ils n'étaient plus qu'à quelques mois de se dire « oui. »

Tu te sens prêt ?” Roulant sur le matelas pour lui faire face et rapprocher son corps du sien, c'est par un sourire tendre qu'il accueillit ses quelques mots, pas surpris un instant que la première des préoccupations de son fiancé soit encore et toujours son bien-être. « Je me sens un peu fébrile, mais c'est juste un peu d'appréhension. » Il confia tout bas, préférant éviter de l'inquiéter inutilement sans pour autant lui cacher la vérité, chose qu'il n'envisageait pas un seul instant. Il appréhendait, oui, mais c'était uniquement parce que les enjeux étaient des plus importants à ses yeux : rencontrer la mère de l'homme qu'il aimait et qu'il allait épouser était en tous points sacré pour quelqu'un qui avait toujours eu un très grand sens de la famille. « Et toi ? » Son regard plongea dans le sien et ses doigts se glissèrent sous les draps avant de trouver leur place contre le dos de l'anglais, qu'ils caressèrent longuement. “On peut toujours annuler et se saouler au thé, c’est dans le thème.” - « Non, non. Hors de question de faire faux bond à ta mère, tu sais que je me le pardonnerais pas. » C'était l'une des raisons à leur venue en Angleterre et jamais Rory ne lui aurait laissé espérer que cette rencontre aurait lieu s'il comptait se défiler au dernier moment. Swann ne l'inciterait jamais à jouer le jeu à contre-coeur, mais Rory le faisait justement parce que ça lui faisait plaisir. « Je me fais vraiment une joie de la rencontrer, tu sais. » Parce qu'elle était presque la seule famille de Swann et qu'aussi compliquée ait toujours été leur relation, Rory était convaincu que sa mère serait heureuse pour lui et prête à accueillir l'idée de leur union avec bienveillance. Il refusait tout simplement de penser à une autre hypothèse, tâchant de se convaincre que tout irait bien et que cette fois rien de douloureux n'aurait la moindre chance d'atteindre Swann. “L’hôtel propose pas de barbecues, mais tu devrais pouvoir survivre ici.” Oh, Rory mentirait s'il disait qu'il n'était pas un peu dépaysé depuis leur arrivée à Londres, mais aller de découverte en découverte était bien loin de lui déplaire. Il aimait voyager, plus encore auprès de son fiancé. « Je te rassure, les barbecues arrivent tout en bas de la liste des choses que j'espérais trouver à Londres. Contrairement à Hyde Park et ses écureuils que tu dois absolument me présenter. » Et tandis qu'il résisterait à l'envie d'en ramener un avec lui à Brisbane, ils pourraient même en profiter pour faire une promenade romantique et décompresser après ces nombreuses émotions.

Votre alliance vous va encore mieux sous le soleil de Londres, Monsieur Craine.” Blotti contre Swann, l'australien étira un sourire des plus tendres tout contre la peau de ce dernier, ses lèvres profitant de leur proximité pour venir embrasser sa clavicule, amoureusement. « C'est parce que l'homme qui me l'a offerte a beaucoup de goût. » Et ses yeux ne se lassaient jamais d'admirer le bijou qui depuis plusieurs semaines trônait fièrement à son doigt, preuve imparable de l'amour qu'ils se portaient et de leur désir commun de faire leur vie ensemble, de la façon la plus officielle qui soit. D'ici quelques mois, ils se diraient « oui » et la vie ne lui aurait jamais paru plus belle. « Il est aussi extrêmement beau et il embrasse très bien. Peut être que vous le connaissez ? » Un sourire plus malicieux étira cette fois le coin de ses lèvres, lesquelles retrouvèrent cette fois celles de son fiancé. La vérité, c'est qu'il resterait bien au lit toute la matinée à se soucier de rien d'autre que de maintenir la chaleur qui les enveloppait sous les draps, mais ils avaient un tout autre programme pour cette journée. “Mais il n’est pas souvent là, je risque pas de te proposer qu’on ait un pied à terre ici.” Des mots qui n'étaient pas sans rassurer Rory, dans une certaine mesure, bien qu'il se plaise réellement à découvrir Londres à ses cotés et admire chaque recoin de cette ville avec les yeux émerveillés d'un enfant. Ce n'était pourtant pas l'Australie, ses coins de plage et ses journées ensoleillées, un panorama qui l'avait toujours rendu profondément heureux. Le plus important à ses yeux avait toujours été que Swann s'y plaise aussi, et il savait que c'était le cas. « Je devrais être capable de supporter cette grisaille pendant quelques jours, alors tout va bien. » Il en fallait bien plus pour l'empêcher de profiter de ce voyage et de cette immersion dans le monde qui avait vu grandir l'homme qu'il aimait. Son sourire ne tromperait pas son fiancé, il ne regrettait pas un seul instant de l'avoir accompagné – le contraire aurait tout simplement été impossible. Reposant un regard pensif sur le plafond de la chambre, Rory hésita quelques secondes avant de demander. « Ta mère... tu crois qu'elle va m'apprécier ? » Ses doigts apposaient des caresses contre la peau de Swann tandis que son regard se reposa dans le sien, un peu plus soucieux cette fois. « N'aies pas peur de te montrer honnête. Je veux juste me préparer et éviter de faire le moindre faux pas. » Et doucement, il ajouta. « Je veux pas que tu puisses être déçu. » Et quand bien même il savait que ce n'est pas lui directement qui décevrait Swann même dans l'hypothèse où cette rencontre ne se passait pas comme ils l'espéraient, Rory se sentirait coupable de créer la moindre gêne entre son fiancé et la mère de celui-ci. Pour lui, il voulait plus que tout que les choses se passent au mieux.



(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QoPDAKU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about E0B9M70
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about HZjB4DU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 872289volunteer
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bbi5jU8
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Lcds5AP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35464 POINTS : 435

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › alex #8 › maddy #7

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 8conP1m
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyMar 25 Oct 2022 - 14:15



Il voudrait simplement pouvoir prolonger cette matinée, simplement heureux d’avoir passé l’enterrement et de maintenant pouvoir se concentrer sur l’idée de faire découvrir sa ville natale à l’homme qu’il aime. Il aimerait pouvoir se dire qu’ils n’ont que ça à faire, que ça dont ils doivent se soucier: où manger pour qu’il goûte au meilleur, faire attention aux heures de visites, marcher pendant des heures tout en faisant attention à ce que cela ne réveille pas sa blessure et douleur au genou. Ils occuperont leur temps de cette manière ensuite, c’est promis, mais jusque-là ils ont encore une entrée immuable à l’agenda: la rencontre avec sa mère. Puisqu’elle n’est prévue que dans quelques heures, l’anglais accueille avec douceur l’idée que Rory se retourne face à lui, pour ainsi observer le clair de ses yeux dont il ne se lassera jamais. « Je me sens un peu fébrile, mais c'est juste un peu d'appréhension. » Il vrille lentement son poignet pour caresser sa joue et le rassurer, ne pouvant que comprendre ce qu’il lui décrit. Après tout, il n’y a rien de plus normal. « Et toi ? » - “Pareil. Je sais qu’elle va me donner son avis sur les six dernières années, et j’ai pas vraiment hâte sur ce point.” Ce n’est pas seulement une rencontre entre son fiancé et sa mère ; ce sont aussi des retrouvailles entre un fils et sa mère. L’enjeu est double et il en craint chaque partie, sans pour autant que ce soit au point de vouloir faire machine arrière. Au fond, il sait à quel point les choses sont importantes pour toutes les parties. La main de Rory trouve place contre le dos de Swann, lequel ne résiste pas au moment où il est amené près de lui. Au contraire, bien sûr, il accueille cette proximité avec envie, son visage se logeant juste en dessous du sien. « Non, non. Hors de question de faire faux bond à ta mère, tu sais que je me le pardonnerais pas. Je me fais vraiment une joie de la rencontrer, tu sais. » Son propre bras se fraie un chemin contre la peau de son fiancé, il suit le chemin de ses côtes pour à son tour poser sa main contre son dos. “Elle a hâte de te rencontrer, elle aussi. Elle l’a pas vraiment dit comme ça, mais je sais que c’est le cas.” Sa mère ne parle pas avec son coeur, jamais, mais il la connaît assez pour être capable de lire en elle, même au travers de rares appels au téléphone. Il redouble de caresses contre son dos, façon bien personnelle de lui faire comprendre que tout ira bien. Il n’a de toute façon aucune intention de laisser le contraire se passer, surtout pas après leurs derniers souvenirs d’une soirée en famille.

Swann change finalement quelque peu de sujet, préférant souligner la présence de son alliance plutôt que de s’attarder un peu plus sur leur appréhension commune de la journée à venir. Sa remarque lui vaut un baiser sur la clavicule de la part de son fiancé, lequel laisse un sourire imprimé sur son visage. « C'est parce que l'homme qui me l'a offerte a beaucoup de goût. » Il sourit toujours autant, éternellement ému par des mots qu’il a pourtant toujours entendu de sa part, des compliments au milieu de tant d’autres. Il est parfait, il l’a toujours été. « Il est aussi extrêmement beau et il embrasse très bien. Peut être que vous le connaissez ? » Cette fois-ci, c’est avec plaisir qu’il retrouve directement ses lèvres le temps d’un baiser partagé. Il voudrait le prolonger, encore et encore, remonter le drap bien au-dessus de leurs têtes et oublier la moindre notion de temps, uniquement pour profiter de la chaleur et de la présence du brun. “Je lui connais un jumeau, lui aussi très beau, et qui embrasse pas si mal que ça. C’est bizarre, ton histoire.” Il sourit, encore et encore. Il en oublie le reste de la conversation pour un temps. “Attends, recommence, juste pour que j’affine mon jugement.” Il mime un doute soudain, quémande un baiser alors qu’il sait très bien ne pas avoir à le faire. Peu importe, en réalité. C’est un jeu qui l’amuse, c’est un jeu qui n’a aucune conséquence. Il l’aime et ils se marieront l’année prochaine, alors rien d’autre n’a d’importance. Ils seront peut-être même parents d’ici-là. « Je devrais être capable de supporter cette grisaille pendant quelques jours, alors tout va bien. » Swann hoche la tête. Tous deux savent ce que cela signifie: ce voyage n’en est justement qu’un, ils ont leur billet de retour et seront effectivement dans l’avion prévu, parce que leur vie est en Australie et que cela n’est pas voué à changer. C’est là-bas que Rory a toujours été heureux, là-bas aussi où Swann a appris à l’être. Là-bas que leur famille sera comblée.

Rory se replace dos contre le matelas, la main de Swann se dégageant donc de son dos. « Ta mère... tu crois qu'elle va m'apprécier ? N'aies pas peur de te montrer honnête. Je veux juste me préparer et éviter de faire le moindre faux pas. » Il continue de caresser sa peau, sans doute bien plus pour se rassurer lui-même que pour rassurer Swann. Et au fond, il n’a aucun mal à comprendre son geste. Absolument aucun. Lui n’a jamais été formellement présenté à ses parents, il a longtemps été l’ami omniprésent avant que son titre ne change. De ce fait, c’est à peine comparable. Un ami n’a rien à prouver. Un petit-ami, en revanche, et qui plus est un fiancé, a beaucoup de poids sur les épaules. « Je veux pas que tu puisses être déçu. » Toujours silencieux, il pose pourtant sur son futur mari un regard soucieux, lequel s’associe avec un baiser contre son épaule. Finalement, il fait passer sa jambe de l’autre côté de son corps, se plaçant ainsi dessus Rory, assis, pour mieux observer son visage et s’assurer de ses réactions. “Ma mère est dure et parfois injuste, mais je sais qu’elle veut que je sois heureux.” Ses doigts se logent près de sa joue et contre son oreille, il caresse doucement ses mèches brunes. A ce geste s’allie un sourire tendre, profondément ému. “Et depuis le temps, elle a très bien compris que c’est toi qui me rends heureux.” Ils ne se parlent pas beaucoup, Swann ose encore moins résumer ces échanges à des histoires concernant uniquement Rory, mais elle a déjà beaucoup entendu parler de lui ; jamais en mal, jamais d'une voix triste à l’autre bout du téléphone non plus. “Je suis sûr qu’elle t’apprécie déjà.” Il souffle finalement, quelques secondes avant de retrouver brièvement ses lèvres pour sceller cette promesse et son amour pour lui avec. Il n’y a rien que sa mère puisse reprocher à Rory, il en est déjà assuré.

Finalement, il se dégage de lui à grands regrets, non sans lâcher sa main pour l’enjoindre à en faire de même à son tour et profiter du soleil de la journée. “Et si je te présentais les écureuils avant qu’on aille la voir ? On a le temps.” Plus que tout, il ne veut pas que son petit-ami passe ce temps à stresser et se poser un millier de questions, le tout pour générer des insécurités qui n’ont pas à prendre en force. Pas ici, pas maintenant. Il est parfait, et sa mère ne fera que s’en rendre d’autant plus compte lorsque l’aura face à lui. Cette journée n’est pas de tout repos pour Rory, mais il veut tenter autant que possible de l’adoucir et de l’alléger, autant qu’il le peut, et même si cela se résume à se balader dans un parc jusqu’à ce que l’heure s’approche dangereusement.

* * *

Maman ? C’est nous.” Il connaît encore le code pour entrer dans l’immeuble mais cela fait bien longtemps qu’il a rendu les clés pour entrer dans l’appartement, au troisième étage de cet immeuble qui aurait toujours besoin d’une rénovation. Depuis le temps, il n’y a pas eu le moindre miracle. Sa main contre le dos de Rory le caresse avec douceur, pour venir se loger contre le creux de sa hanche lorsqu’il entend les pas de sa mère se rapprocher. “Ah, mon fils !” Elle est lunatique, sa mère, et là où elle lui avait à peine accordé un regard lors de sa dernière visite, la voilà qui prend son visage entre ses mains et embrasse chacune de ses joues sans retenue, avant de faire un pas sur le côté. “Et le fameux Rory, enfin !” Sa joie semble sincère, son énergie est sans pareil alors qu’il a le droit au même traitement, ses joues malmenées de baisers à leur tour. L’anglais reste encore sur la retenue, ne voulant pas s’habituer à un tel comportement de sa part. Il préfère encore se contenter d’un sourire poli et faire un pas dans l’appartement lorsqu’elle lui laisse enfin l’occasion de le faire, sa main retombée le long de son corps. Il continue de jeter un regard à Rory pour s’assurer que tout va bien. “C’est donc à cause de toi que mon garçon a décidé de rester là-bas, hm ? Je comprends un peu mieux, maintenant.” Il doute qu’elle n’ait jamais vu de photos de Rory sur internet ou même sur les réseaux de Swann, tout comme il doute qu’elle l’excuse d’être la raison de l’absence de son fils aussi simplement. Il n’en dit pourtant rien, se contentant d’anticiper la suite de ses paroles, déjà évidentes. “Et dire qu’il ne devait partir que cinq semaines, à l’origine.” - “J’en avais jamais parlé à Rory encore, tu ferais vraiment fureur pour écrire un discours au mariage, maman.” Elle trouverait le moyen de lui parler de secrets dont Swann lui-même ne s’était jamais rendu compte de l’existence. Il décide pourtant de faire le choix d’en rire et de prendre du recul sur les choses plutôt que de penser qu’elle lui tend un piège. De toute façon, il n’a pas honte de cette histoire, et plus que jamais il est heureux d’être resté par amour pour Rory, surtout maintenant qu’ils s’apprêtent à se marier. Son regard se pose d’ailleurs sur l’homme en question, à qui il tend un sourire sincère pour signifier que tout va bien. Finalement, il ne s’approche de lui que pour lui prendre sa veste et aider à le faire se sentir à l’aise et à sa place. “Ah oui, ce fameux mariage. Pourquoi est-ce que vous mettez autant de temps à choisir une date, ma parole ? Ne me dis pas que vous hésitez finalement sur l’idée ? J’attends des petits enfants moi, le temps passe.” Et cette question là, plus que jamais, est celle qui marque le début de l’interrogatoire de Rory. Il est beau, il a l’air poli, mais elle veut surtout savoir s’il est assez bien pour son fils et se faire son propre avis sur sa personne.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about ACin3sG
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about VmnacJv
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about WOfIpRW
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about KQhNuvEk_o
POSTS : 9284 POINTS : 1510

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyVen 28 Oct 2022 - 22:45




(c) harley & davidcorenswct
share a single bed and tell
each other what we dream about.

La journée n'aurait pas pu commencer sur une note autre que douce, alors qu'il avait ouvert les yeux sur le visage angélique de son fiancé et s'était réveillé dans ses bras, sans même que le mal du pays se fasse ressentir un seul instant. Ce serait sans doute le cas d'ici quelques jours, lorsque plusieurs de ses repères viendraient à lui manquer, mais pour l'heure il était bien trop soulagé de voir un sourire étirer les lèvres de Swann – les dernières semaines avaient été difficiles à bien des niveaux, mais il lui avait promis qu'ils feraient front ensemble et c'est précisément ce qu'ils faisaient ici. Et l'une des raisons pour lesquelles ce rendez-vous fixé avec la mère de Swann tenait autant à cœur à Rory, qui appréhendait simplement cette rencontre avec celle qui ne tarderait pas à devenir officiellement sa belle-mère. Lui faire une bonne impression et rendre Swann heureux étaient les seules choses qui comptaient à ses yeux. “Pareil. Je sais qu’elle va me donner son avis sur les six dernières années, et j’ai pas vraiment hâte sur ce point.” Son pouce caressa doucement la joue de son fiancé, alors qu'un sourire tendre fendit ses lèvres. « Je suis sûr que tu lui as manqué et qu'elle voudra simplement rattraper le temps perdu. » Il ne prétendait pourtant pas connaître tous les tenants et les aboutissements de la relation que Swann partageait avec sa mère, ce que son fiancé savait mieux que personne, mais Rory avait envie de croire que le passé ne compterait pas autant que ces retrouvailles entre une mère et son fils. Swann avait de bonnes raisons de ne pas être serein lui non plus, mais la bonne nouvelle c'est qu'aucun d'eux n'aurait à affronter ça tout seul. Rory serait là pour le soutenir si les choses devenaient trop éprouvantes, et ils pourraient toujours faire marche arrière à tout instant. “Elle a hâte de te rencontrer, elle aussi. Elle l’a pas vraiment dit comme ça, mais je sais que c’est le cas.” Rory comprit à travers cette précision que sa mère n'était sans doute pas aussi chaleureuse et expressive que pouvait l'être Swann, une pensée qui ne suffit toutefois pas à gommer le sourire sur les lèvres de l'australien. « J'en connais un rayon en matière de mères pas toujours très démonstratives, alors à ce niveau-là je m'en fais pas vraiment. » Il le rassura pour dissiper le moindre doute sur son envie d'honorer cette rencontre. Parce qu'elle était la mère de l'homme qu'il aimait et qu'il allait épouser, et parce qu'elle ferait bientôt partie de leur famille elle aussi – deux raisons pour lesquelles il lui tardait de la rencontrer.

A son doigt, Rory ne se lassait toujours pas d'admirer sa bague de fiançailles, comptant les mois qui les séparaient du grand jour et du moment où il pourrait enfin prononcer ses vœux devant leurs proches. Rien ne l'emplissait plus d'impatience que cette seule pensée – rien, hormis bien sûr la famille qu'ils fonderaient bientôt ensemble – le plus tôt possible, en réalité. “Je lui connais un jumeau, lui aussi très beau, et qui embrasse pas si mal que ça. C’est bizarre, ton histoire.” Leurs lèvres à peine séparées, c'est un rire doux qui franchit la barrière des siennes. « Seulement pas si mal ? » Ses sourcils se froncèrent doucement, ne lui donnait pourtant pas l'air crédible un seul instant et ce comme chaque fois qu'il feignait l'agacement devant l'unique personne en ce monde à n'avoir jamais su lui inspirer un tel sentiment. Ses traits rieurs et son regard plus amoureux que jamais le trahiraient de toute façon facilement. “Attends, recommence, juste pour que j’affine mon jugement.” Et c'est sans se faire prier davantage qu'il retrouva les lèvres de son fiancé dans un baiser mêlant passion et tendresse, qu'il prolongea volontairement plusieurs secondes – ils avaient encore un peu de temps avant de devoir se préparer à sortir, après tout. « C'est vrai que tu as manqué cruellement d'occasions de t'en faire une idée depuis notre arrivée. » En temps normal, il aurait pu utiliser Brownie comme excuse – leur chiot ne résistait jamais à l'idée de les rejoindre dans leur lit – mais cette semaine l'animal était resté bien sagement à Brisbane, confié aux bons soins de Wendy. Le tumulte londonien ne suffisait pas à perturber Rory, mais il en aurait sûrement été autrement pour leur chiot maintenant habitué au calme du bord de mer.

Finalement, toujours blotti contre Swann, c'est une question déterminante que Rory éprouva le besoin de lui poser. Parce que cette rencontre avec la mère de l'anglais n'avait rien d'anodine, il espérait s'y préparer du mieux possible pour éviter de commettre le moindre impair. Tout ne serait sans doute pas parfait, mais c'était sa façon d'éviter le pire. “Ma mère est dure et parfois injuste, mais je sais qu’elle veut que je sois heureux.” Swann à présent assis à califourchon au-dessus de lui, la vision de son visage offrit une première raison à Rory d'être rassuré. “Et depuis le temps, elle a très bien compris que c’est toi qui me rends heureux.” Et ces mots représentaient tout aux yeux de l'australien, qui savait combien les rapports de Swann avec sa mère pouvaient se faire rares et parfois complexes. Qu'elle sache malgré tout qu'ils étaient heureux ensemble et ne souhaitaient rien d'autre que de construire un avenir tous les deux était ce qui comptait le plus pour lui. Il se serait battu pour leur couple, bien sûr, mais il était infiniment soulagé de ne pas en avoir besoin face à quelqu'un d'aussi important pour Swann. Ainsi, c'est d'abord un sourire paisible qui retrouva le chemin de ses lèvres. « Tu as sûrement déjà du lui présenter quelques petites amies, quand tu étais plus jeune. Tu crois que ça risque de la perturber un peu... de te voir avec un garçon ? » Il demanda du bout des lèvres, pesant chacun de ses mots pour ne pas réveiller les craintes de son fiancé, qui commençait lui-même à accepter de mieux en mieux le regard des autres sur leur relation – celui de leurs proches en tout cas, et c'était là le plus important. “Je suis sûr qu’elle t’apprécie déjà.” Et comme s'il devinait que ce geste calmerait les angoisses de l'australien, Swann lui offrit un nouveau baiser que Rory prolongea amoureusement, ses bras l'entourant avec chaleur. « Tout ce qui compte le plus à mes yeux, c'est qu'on puisse lui faire une place dans notre vie si c'est ce dont tu as envie. » Il ne lui imposerait jamais rien, d'un coté comme de l'autre, mais était prêt à faire en sorte que sa mère et lui puissent se voir plus régulièrement si Swann était à l'aise avec cette idée. Et si ce n'était pas le cas, ou pas encore, ils pourraient simplement la voir occasionnellement, maintenir un lien sans pour autant multiplier les visites. « C'est à toi que la décision reviendra, que cette rencontre se passe bien ou non. » Rory, lui, y mettrait simplement tout son cœur pour pour faire que les choses se passent au mieux.

Et si je te présentais les écureuils avant qu’on aille la voir ? On a le temps.
« C'est une idée qui me semble parfaite. »
Et plus que d'être parfaite, c'était aussi tout ce dont il avait besoin pour se détendre et puiser en lui un maximum de courage avant cette rencontre en tous points déterminante. Sa main glissée dans la sienne, les yeux brillants d'émerveillement chaque fois qu'ils croiseraient la route d'un écureuil, Rory aurait alors le cœur plus léger que jamais et son appréhension se dissiperait peu à peu.

* * *

A l'heure dite, il se laissa guider jusqu'à un immeuble que ses yeux curieux détaillèrent dans les moindres détails. C'était probablement l'endroit où Swann avait passé son enfance, et à cette pensée son cœur s'emplissait d'une chaleur apaisante. C'était la première fois qu'il mettait aussi concrètement un pied dans son monde, celui du moins qui l'avait vu grandir, et ça ne pourrait pas être plus symbolique après presque six ans d'amour et alors que leur mariage approchait à grands pas. “Maman ? C’est nous.” - “Ah, mon fils !” La main que Swann déposa tout contre son dos aida Rory à garder toute sa contenance au moment où la mère de l'anglais apparut devant eux, valant à Rory d'étirer un sourire sincère mais légèrement intimidé. Même du haut de toute sa hauteur, c'est lui qui se retrouvait complètement impressionné par cette femme qu'il avait hâte de rencontrer. En la voyant prendre le visage de son fils entre ses mains avec toute la tendresse d'une mère, c'est un regard immensément ému qu'il posa sur cette scène. “Et le fameux Rory, enfin !” Un petit rire surpris lui échappa lorsqu'elle recouvrit ses joues de baisers à leur tour, un geste que sa propre mère n'avait pas souvent eu à son égard. On économisait ce genre de démonstrations affectives, chez les Craine. « Je suis enchanté d'enfin faire votre connaissance, Madame Buchanan. » Il souffla avec sincérité, son sourire s'élargissant à mesure qu'il prononçait ces mots. Ce moment signifiait beaucoup de choses, et son inquiétude avait à présent laissé place à l'impatience d'apprendre à la connaître. “C’est donc à cause de toi que mon garçon a décidé de rester là-bas, hm ? Je comprends un peu mieux, maintenant.” - « Oh, et bien... » Rory eut un léger rire, à nouveau, échangeant un regard complice avec Swann. « Je suis sûr qu'il a aussi pris goût au climat australien et aux tourtes à la viande, même s'il l'avouera pas aussi facilement. » Et c'est par l'humour qu'il trouva plus opportun de répondre, comme chaque fois qu'il voulait éviter la moindre gaffe ou perdait légèrement ses moyens, devinant que la mère de son fiancé devait avoir beaucoup de questions au sujet de leur histoire. Si Swann lui en avait partagé une bonne partie, il savait bien que cette rencontre serait aussi l'occasion de satisfaire la curiosité de sa future belle-mère – et ça lui allait parfaitement bien. “Et dire qu’il ne devait partir que cinq semaines, à l’origine.” - « Oh ? » Un peu surpris par la teneur de cet aveu, Rory comprit au regard de Swann qu'il s'agissait bien d'une chose qu'elle n'était pas censée révéler. Non pas qu'il s'agisse de toute façon d'une révélation déterminante, encore moins aujourd'hui. “J’en avais jamais parlé à Rory encore, tu ferais vraiment fureur pour écrire un discours au mariage, maman.” Rory ne se départit pas de son sourire, celui-ci s'étirant même un peu plus. Les voir partager une relation mère-fils était profondément touchant. « Ça fait rien, c'est pas vraiment le genre de secrets glaçants qu'on redoute d'apprendre sur son fiancé. Je savais qu'il était censé rester que pour un temps limité, mais je suis content de connaître le fin mot de l'histoire. » Et cet aveu ne changeait évidemment rien, ni à la manière dont leur histoire avait débuté, ni au bonheur qu'ils partageaient au quotidien et aux nombreux projets qu'ils faisaient ensemble et avaient plus que hâte de concrétiser. Bien loin de faire la moindre différence, cette précision éclairait simplement les choses un peu différemment mais ça n'avait rien d'une mauvaise chose, pas pour Rory qui éprouvait simplement une émotion d'autant plus grande à l'idée que Swann ait éternisé un voyage voué à ne durer initialement que quelques semaines. Un voyage qui n'avait finalement jamais connu de fin, et ce pour son plus grand bonheur : c'est auprès de lui que l'anglais était resté, auprès de lui qu'il avait fini par faire sa vie. Pour rien au monde Rory ne voudrait revenir en arrière ou changer quoi que ce soit, tel que son sourire ému le lui fit comprendre.

Ah oui, ce fameux mariage. Pourquoi est-ce que vous mettez autant de temps à choisir une date, ma parole ? Ne me dis pas que vous hésitez finalement sur l’idée ? J’attends des petits enfants moi, le temps passe.” Les questions s’enchaînaient mais ne déroutaient pas Rory, qui s'attendait à vrai dire à ce que la mère de Swann mette aussitôt le sujet du mariage sur le tapis. Et s'agissant d'un des derniers sujets au monde qu'il pourrait ne pas vouloir évoquer, cette mention faisait au contraire ressortir l'enthousiasme de l'australien. « On a un peu tardé, c'est vrai, on voulait avant tout prendre le temps et ne rien précipiter. Mais on est plus certains que jamais de vouloir nous marier, je peux vous l'assurer. » Son regard brillant autant que la façon dont il noua tendrement ses doigts aux siens le prouveraient sans mal. « Et notre choix s'est finalement porté sur juin. Ce sera le début de l'hiver, en Australie, mais les températures sont généralement douces à cette période et on voulait éviter de nous marier sous une chaleur étouffante. Je crois que son coté anglais l'aurait mal supporté. » C'est un rire qu'il laissa échapper, conscient que Swann s’acclimatait encore parfois à ce climat très différent de celui qu'ils connaissaient à Londres. Ils s'étaient finalement dit que ce serait un parfait compromis et le meilleur moyen de contenter tout le monde tout en profitant d'un cadre aussi agréable que possible. Retrouvant cette fois tout son sérieux, ce sont des mots qui lui tenaient particulièrement à cœur qu'il souffla finalement. « Je dois vous dire que j'aime vraiment votre fils, Madame Buchanan. Swann me rend profondément heureux et je vous assure que personne n'attend plus impatiemment ce mariage que moi. » Il en parlait toujours avec des étoiles plein les yeux, Rory, imaginant le plus beau jour de leur vie comme une journée forcément parfaite à tous les niveaux, et pas seulement parce qu'ils auraient mis tout leur cœur dans les grands préparatifs. Aussi parce que toutes les personnes qui comptaient pour eux seraient présentes et qu'ils célébreraient ce jour-là un amour qui avait résisté à toutes les épreuves. Un amour plus que jamais inébranlable. « Je veux des enfants, et lui aussi. Alors si tout se passe comme on l'espère, vous devriez être grand-mère dans un futur proche. En tout cas, c'est ce qu'on souhaite plus que tout. » Rory échangea avec Swann un regard amoureux, s'efforçant de ne pas s'étendre davantage sur le sujet tant qu'il ne savait pas si son fiancé se sentait à l'aise de discuter des détails de leurs démarches dans ces conditions. Il lui laissait le choix et le suivrait quoi qu'il décide.



(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QoPDAKU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about E0B9M70
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about HZjB4DU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 872289volunteer
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bbi5jU8
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Lcds5AP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35464 POINTS : 435

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › alex #8 › maddy #7

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 8conP1m
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptySam 29 Oct 2022 - 20:45



Les doutes n’accablent pas Swann ce matin, mais ils existent tout de même, et il n’a aucune raison de les garder pour lui alors que Rory l’interroge à ce sujet. Ainsi, il accueille avec bienveillance la caresse rassurante contre sa joue, dont il devine déjà l’objectif. « Je suis sûr que tu lui as manqué et qu'elle voudra simplement rattraper le temps perdu. » Swann hoche la tête par souci de ne pas l’inquiéter pour rien. Il n’est pas certain que les pensées de sa mère puissent être aussi simples et délicates, mais il veut au moins y croire, parce que Rory ne mérite pas d’être témoin d’une scène. Plus que jamais, l’anglais veut que tout se passe bien, parce qu’ils méritent enfin de goûter à un bonheur plein et entier. « J'en connais un rayon en matière de mères pas toujours très démonstratives, alors à ce niveau-là je m'en fais pas vraiment. » Mais le blond reste catégorique: sa mère a hâte de rencontrer l’homme qui partage sa vie depuis tant d’années, sans l’ombre d’un doute. Elle a été heureuse pour lui dès l’instant où il lui a dit être en couple, elle a été d’autant plus heureuse encore lorsqu’il a annoncé leurs fiançailles et peu de temps après, leur séjour en Angleterre. Maintenant, c’est au tour de Swann de caresser sa joue, ayant bien conscience de ce à quoi (et surtout à qui) il fait référence: il est hors de question que cette rencontre lui remémore de mauvais souvenirs avec sa propre mère, c’est une promesse qu’il se fait et espère sincèrement pouvoir tenir. “Elle voudra faire bonne figure devant toi.” Ce n’est pas une annonce douce-amère, et Swann ne cache pas la moindre once de jalousie derrière ces mots. Il ne juge pas le comportement de sa mère particulièrement louable, mais tant que cela la force à se montrer agréable envers Rory, alors c’est tout ce qu’il désire. De toute façon, il ne voit vraiment pas ce qu’elle pourrait vouloir lui reprocher.

La discussion dérive déjà ailleurs, vers leurs bagues de fiançailles qu’aucun ne se lasse d’observer, ni d’en commenter la présence ou encore la beauté. Elles sont le symbole de leur bonheur déjà présent, et uniquement voué à devenir plus immense encore. « Seulement pas si mal ? » La note donné aux baisers de Rory ne semble pas plaire à ce dernier, ce qui, bien loin d’agacer Swann, ne fait bien sûr que l’amuser un peu plus encore, en témoigne le sourire qu’il lui rend aussitôt, couplé à un rire doux. Déjà, l’anglais demande une seconde analyse, laquelle va malheureusement de pair avec le besoin de son fiancé de l’embrasser à nouveau, comme s’il ne connaissait pas déjà parfaitement ce geste à son encontre. Depuis des années, l’embrasser est tout ce dont il a envie en sa présence, et il désire aller bien plus loin encore lorsque le contexte le permet. color=#584DBF]« C'est vrai que tu as manqué cruellement d'occasions de t'en faire une idée depuis notre arrivée. »[/color] Mimant une moue triste, il hoche la tête pour appuyer son propos autant que le faux pathos de la situation. Ainsi, il peut se qualifier d’homme le plus heureux du monde lorsque son fiancé initie déjà un nouveau baiser, toujours aussi passionné, et cette fois-ci un peu plus prolongé alors que Swann lui-même ne pense pas un seul instant à dérober ses lèvres des siennes, un peu trop à son aise au fond de ce lit partagé avec l’homme qu’il aime. “Rectification: je lui connais un jumeau qui fait partie du Australia’s 50 most handsome men alive et qui embrasse particulièrement bien.” Son sourire est plus immense que jamais alors qu’il balance ses yeux dans les siens, encore parfois étonnés de la chance qu’il a de vivre avec une personne telle que lui à ses côtés, non seulement parce qu’il le trouve bien sûr très beau, mais aussi et surtout parce qu’il est doté d’une force de caractère et d’un douceur incroyable.

Une dernière fois, le sujet de sa mère revient entre eux et Swann prend le temps de lui expliquer autant que possible les choses, parce qu’il a à cœur de penser que c’est ainsi que Rory parviendra le mieux à chasser un certain stress qui pourrait l’habiter. Cette discussion là, il y prend part à califourchon sur lui, uniquement pour observer un peu plus tendrement son visage et quémander ses baisers. « Tu as sûrement déjà dû lui présenter quelques petites amies, quand tu étais plus jeune. Tu crois que ça risque de la perturber un peu... de te voir avec un garçon ? » Il note particulièrement la lenteur avec laquelle Rory parle et l’attention qui porte au moindre de ses mots, pour s’assurer de ne pas blesser Swann en retour ou d’évoquer un souvenir douloureux. Ce sont des détails que l’anglais remarque sans pour autant vouloir les lui souligner à voix haute, se contentant à nouveau de caresser sa joue avec son pouce, un sourire plus tendre que jamais affiché sur ses lèvres. “Je lui ai jamais présenté personne.” Il commence donc par statuer, avant de préciser rapidement ses propos, sans jamais arrêter de caresser sa joue. “Elle a sans doute vu passer à l’appartement des amies qui sont devenues plus par la suite, mais j’ai jamais été avec une fille en me disant que j’allais rester avec elle assez longtemps pour que ce soit important qu’elle rencontre ma mère.” Il a eu des petites amies, c’est un fait et il ne l’a jamais caché à Rory, mais il veut aussi qu’il sache qu’il n’a jamais été véritablement et profondément amoureux. Il était en couple parce que tout le monde l’était, parce que les filles en questions étaient belles, drôles et gentilles et qu’il ne le remet pas en question. Mais il n’était pas amoureux, et sûrement qu’elles non plus. “Et elle sait très bien que tu es un garçon, je t’appelle pas Rosita en secret depuis tout ce temps.” Ces mots-là, il les prononce avec un sourire d’autant plus grand encore, pour lui prouver que cela n’a rien à voir de près ou de loin avec des reproches. Rory fait de son mieux pour apporter le sujet sans perturber Swann ou lui remémorer des souvenirs difficiles, et pour ça son fiancé lui en est infiniment reconnaissant. “Elle a jamais fait le moindre commentaire à ce sujet. J’étais pas vraiment à l’aise de lui dire ça au bout d’un téléphone, tu sais, mais elle a même pas relevé l’information. Je pensais même qu’elle avait pas compris que je lui disais être en couple avec un garçon, je crois que j’ai dû le lui répéter plusieurs fois pour être sûr.” Il en parle en souriant et en en rigolant tendrement, maintenant, mais il est plutôt évident qu’il n’en menait pas large à l’époque. Aujourd’hui, c’est avec ce garçon qu’il va se marier et fonder une famille, alors rien ne saurait le rendre plus heureux. Il ponctue ses mots d’un nouveau baiser à son encontre, comme pour le rassurer une ultime fois quant à cette journée et cette rencontre. « Tout ce qui compte le plus à mes yeux, c'est qu'on puisse lui faire une place dans notre vie si c'est ce dont tu as envie. C'est à toi que la décision reviendra, que cette rencontre se passe bien ou non. » - “Elle est la seule famille qui me reste, Matt est mort, Ginny ne lui parle plus vraiment depuis qu’elle est à Sydney, Jillian ne lui parle plus du tout depuis qu’elle est partie Dieu sait où. mais on en reparlera ensemble, plus tard. Ce sera une décision à prendre pour notre famille.” Il veut qu’elle ait une place dans sa vie, mais cela ne se fera jamais au détriment de son couple et de leur famille, raison pour laquelle il veut attendre de voir comment se passe leur  rencontre avant de pouvoir parler de l’avenir.


* * *


Rory se confond en politesses face à la mère de l’anglais, et ce dernier ne sait que l’observer avec un sourire toujours plus grand, toujours plus tendre. Aujourd’hui plus que tout, il est fier de le présenter à sa mère, et il est heureux qu’il en fasse enfin la connaissance. Et quand bien même les premiers mots de sa mère crèvent un secret présent depuis des années, il accueille avec un rire amusé sa remarque ; cela n’avait de toute façon rien d’un véritable secret. Il est d’autant plus touché que Rory cherche à le défendre et à lui trouver des dizaines d’autres raisons qui auraient pu le pousser à rester en Australie quand, au final, une seule d’entre elles a été décisive: lui. « Ça fait rien, c'est pas vraiment le genre de secrets glaçants qu'on redoute d'apprendre sur son fiancé. Je savais qu'il était censé rester que pour un temps limité, mais je suis content de connaître le fin mot de l'histoire. » Ce n’est définitivement pas le genre de secret qu’il qualifie comme tel, en effet. C’est simplement une précision qu’il n’a jamais jugé nécessaire de donner, comme s’il craignait que Rory ressente une certaine pression à l’idée d’être la raison de son séjour prolongé sur le sol australien. Swann échange un regard autant qu’un sourire en sa direction. “Prend des notes, si tu veux écrire une comédie romantique un jour.” Il se moque de lui-même avec une certaine ironie, sans pourtant se sentir coupable de ses sentiments, ou de son geste. Preuve en est, il va se marier avec la raison qui l’a poussé à rester à Brisbane.

Déjà, sa mère commence pourtant son interrogatoire alors que Swann a à peine eu le temps de retirer la veste de son compagnon. A ses côtés, il prend le temps d’observer sa réaction pour s’assurer que le sujet n’est pas sensible ; il sait bien que sa mère veut entendre les réponses de la part de Rory et non de lui, raison pour laquelle il reste encore un temps en retrait, ses doigts pourtant liés à ceux de son fiancé. Il ne dit rien, mais il reste présent. « On a un peu tardé, c'est vrai, on voulait avant tout prendre le temps et ne rien précipiter. Mais on est plus certains que jamais de vouloir nous marier, je peux vous l'assurer. » Depuis sa demande, jamais leur envie de mariage n’a été remise en question. Ils ont connu des moments difficiles, parfois, mais rien qui ne remette en doute leur couple, rien qui ne les fasse douter de leur envie d’une vie ensemble. Ils sont pointilleux, ils veulent que tout soit parfait, et ce genre de choses prend du temps. « Et notre choix s'est finalement porté sur juin. Ce sera le début de l'hiver, en Australie, mais les températures sont généralement douces à cette période et on voulait éviter de nous marier sous une chaleur étouffante. Je crois que son côté anglais l'aurait mal supporté. » Swann rigole en même temps que son fiancé, notant par la même occasion qu’il a choisi de ne pas souligner que juin est aussi et surtout le mois des fiertés australien, énième signe qu’ils ne comptent plus le moins du monde cacher l’existence de leur relation. Toutes les autres raisons sont valables, aussi. “Je pense aux photos de mariage, c’est hors de questions que j’ai des auréoles dessus.” Il désamorce le sérieux derrière chaque question de sa mère par une blague de plus, par un sous-entendu de plus. “Oh, j’espérais que vous alliez passer le pas un peu plus tôt quand même.” Mais elle ne critique pas le mois de juin, alors cela signifie qu’elle comprend leur choix. “On a beaucoup de choses à préparer et nos boulots nous occupent déjà pas mal, on avait besoin de temps.” Elle hoche la tête et replonge déjà son regard en direction de Rory, attendant la suite des réponses à ses questions. « Je dois vous dire que j'aime vraiment votre fils, Madame Buchanan. Swann me rend profondément heureux et je vous assure que personne n'attend plus impatiemment ce mariage que moi. » Rory, lui, répond avec infiniment plus de tendresse aux questions de sa mère, ce que Swann dénote avec amour et reconnaissance, son sourire s’étirant aussitôt après ces mots. “Il m’a dit qu’il t’avait fait attendre, Rory. Moi, y’a longtemps que j’aurais abandonné, amoureuse ou pas, alors je me doute bien que tu l’aimes.” Sa mère n’a pas eu le droit à tous les détails de leur relation, loin de là, mais elle sait au moins qu’ils sont ensemble depuis bien plus longtemps que le dit la version officielle de leur histoire.

« Je veux des enfants, et lui aussi. Alors si tout se passe comme on l'espère, vous devriez être grand-mère dans un futur proche. En tout cas, c'est ce qu'on souhaite plus que tout. » Son regard remonte dans celui de Rory, plus amoureux que jamais. “On veut lancer des démarches d’adoption d’ici la fin de l’année, mais on vit dans un état conservateur et tu sais… c’est pas facile. Ça l’est déjà pas en temps normal.” Ça l’est un peu plus encore pour un couple comme le leur, et ils savent que le chemin jusqu’à l’adoption risque d’être semé d'embûches. Ils y sont préparés, vraiment, et ils continueront de se battre le temps nécessaire jusqu’à arriver à fonder la famille qu’ils désirent tant. “Adopter ? Tu veux pas un vrai enfant à toi, Swann ?” Il ouvre la bouche pour rétorquer mais se reprend dans son élan et referme la bouche rapidement, pour préférer proposer à tout le monde de passer à table et faire au moins semblant que cette réunion n’est pas un interrogatoire. “Ça sera un vrai enfant à nous, maman.” Elle fait la moue, peu convaincue, sans doute déçue de ne pas voir le sang de sa famille se perpétuer. Swann échappe un regard en direction de Rory pour lui assurer que tout va bien. “Tu auras sans doute un vrai enfant après. J’ai toujours su que tu aurais une grande famille.” Cette fois-ci, il ne cherche pas à reprendre les mots qu’elle utilise, conscient que ce ne serait qu’une perte de temps et qu’il commencerait à l’agacer. “Et toi Rory ? Qu’est-ce que tu en penses ? Regarde moi ces yeux bleus, tu veux pas les donner à ton enfant ?” Pour peu, il serait prêt à penser qu’elle est petit à petit en train de leur demander à chacun de vivre avec une femme qui deviendrait mère dudit enfant ; au fond, il sait simplement qu’elle essaie de le rallier à sa cause, pour qu’au moins une personne dans cette pièce lui donne raison.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about ACin3sG
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about VmnacJv
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about WOfIpRW
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about KQhNuvEk_o
POSTS : 9284 POINTS : 1510

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyJeu 3 Nov 2022 - 21:32




(c) harley & davidcorenswct
share a single bed and tell
each other what we dream about.

La discussion était des plus légères, ce matin, à tel point que Rory en oublierait presque qu'il rencontrerait sa future belle-mère dans à peine quelques heures et que ça n'aurait rien d'un événement anodin, tant pour lui que pour leur couple. Les caresses et les mots doux de Swann savaient simplement toujours comment alléger son cœur et y chasser un peu de sa nervosité, une capacité que l'australien chérissait tout particulièrement à cet instant. Il resterait bien toute la journée dans cette chambre, avec lui, mais savait qu'ils auraient mille autres occasions de traîner au lit tous les deux à leur retour à Brisbane. Ce voyage, lui, impliquait bien trop de choses qu'il n'était pas question de repousser. “Je lui ai jamais présenté personne.” Et soudain, un sourire doux fendit ses lèvres tandis qu'il ne prononça pas le moindre mot, préférant plonger son regard dans le sien pour l'inviter à poursuivre, touché qu'il se livre à ces confessions devant lui. “Elle a sans doute vu passer à l’appartement des amies qui sont devenues plus par la suite, mais j’ai jamais été avec une fille en me disant que j’allais rester avec elle assez longtemps pour que ce soit important qu’elle rencontre ma mère.” C'était une chose que Rory comprenait sans le moindre mal, sachant combien Swann avait toujours accordé de l'importance à l'idée de trouver un jour la bonne personne. Celle avec qui faire sa vie et fonder la famille qu'il désirait tant. Bien sûr, à cette pensée, son cœur se remplit d'une douce chaleur. « Je comprends, oui. Tu voulais attendre de rencontrer quelqu'un avec qui ça pourrait devenir vraiment sérieux avant de lui faire une place encore plus grande dans ta vie. » Et avant de faire les présentations avec sa mère, une étape dont Rory mesurait toute l'importance maintenant qu'il se préparait à l'idée que d'ici peu de temps, c'est lui que l'anglais présenterait à la femme qui l'avait élevé. L'appréhension grandissait au creux de son ventre mais dans l'immédiat, c'est surtout son regard amoureux qu'il reposa dans le sien. « Je suis vraiment heureux d'être cette personne. Je veux dire, d'être le premier que tu lui présentes officiellement. Ça représente beaucoup à mes yeux. » Et heureux, il l'était réellement. Il l'aurait été de la même façon même s'il n'avait pas été le premier avec qui Swann assumerait une relation sérieuse devant sa mère, mais que ce soit le cas rendait tout ça encore un peu plus précieux. « Par contre c'est deux fois plus de pression, alors j'espère que tu m'en voudras pas trop si j'écrase légèrement tes doigts sous le coup du stress. » C'est après un rire qu'il réduisit finalement la distance entre leurs deux visages pour retrouver ses lèvres dans un baiser des plus doux, comme une manière de lui faire comprendre qu'en dépit dudit stress, rien ne lui faisait plus plaisir que d'honorer cette rencontre. “Et elle sait très bien que tu es un garçon, je t’appelle pas Rosita en secret depuis tout ce temps.” Son sourire amusé répondit au sien, heureux que Swann ne semble pas trop appréhender le moment où ils apparaîtraient pour la première fois en couple face à sa mère, parce qu'ils savaient tous les deux que tout n'aurait sans doute pas été aussi simple quelques mois ou années auparavant. “Elle a jamais fait le moindre commentaire à ce sujet. J’étais pas vraiment à l’aise de lui dire ça au bout d’un téléphone, tu sais, mais elle a même pas relevé l’information. Je pensais même qu’elle avait pas compris que je lui disais être en couple avec un garçon, je crois que j’ai dû le lui répéter plusieurs fois pour être sûr.” Ses doigts grimpèrent doucement à hauteur de sa joue pour la caresser avec douceur, cette confession lui tirant un sourire des plus attendris. « Je suis tellement content qu'elle l'ait pris de cette façon. Je sais combien ça a du être difficile et intimidant de le lui annoncer. Ça l'était aussi pour moi, le jour où j'ai dit à mes parents que j'étais autant attiré par les garçons que par les filles. » Et pourtant Rory considérait avoir eu beaucoup de chance qu'ils ne le prennent pas plus mal et se contentent de laisser paraître un certain dépit, peut être, sur le moment. Rien de comparable avec ce qu'il aurait pu expérimenter à un âge où le rejet de ses propres parents l'aurait détruit plus que tout. Rien de comparable à ce que Swann lui aussi aurait pu vivre dans une réalité bien moins rose, si sa mère n'avait pas accepté l'idée de le savoir fiancé à un homme. Heureusement il n'aurait jamais à vivre avec la peine immense que ça lui aurait assurément provoqué, et pour ça Rory était infiniment soulagé que tout se termine pour le mieux. Mais il était avant toute autre chose profondément fier du chemin parcouru par l'anglais au cours des derniers mois, une chose qu'il ne se lasserait jamais de lui répéter. “Elle est la seule famille qui me reste, mais on en reparlera ensemble, plus tard. Ce sera une décision à prendre pour notre famille.” Ils ne prendraient aucune décision aujourd'hui, pas seulement parce qu'ils n'avaient encore aucun moyen de savoir comment se passerait précisément cette rencontre. Aussi parce que c'était le genre de questions qu'il ne se poseraient pas à la légère, à l'avenir, et que rien ne servait d'y penser pour l'instant. « Oui, bien sûr. On en reparlera. » Pour l'heure, ils feraient tout pour que cette journée reste belle et pour que tout le monde passe un bon moment.

* * *

Installé depuis plusieurs minutes dans ce salon où Rory n'avait aucun mal à imaginer Swann courir et chahuter lorsqu'il n'était encore qu'un enfant, l'australien voyait enfin son trac s'atténuer. Nerveux à l'idée de rencontrer celle qui après toutes ces années était encore la femme de la vie de Swann, quand bien même leur relation pouvait sembler complexe et parfois douloureuse pour son fiancé, Rory voulait plus que tout bien faire. La discussion se voulait légère et bon enfant, même quelques peu inattendue à certains égards, comme lorsqu'il apprit au détour d'une confession prétendument anodine que Swann n'avait au départ dans l'idée de rejoindre l'Australie que pour quelques semaines. Un détail qui ne changeait évidemment rien à la suite de l'histoire, et moins encore à l'amour qu'ils se portaient depuis toutes ces années ou à la chance qu'il considérait avoir que sa route ait croisé la sienne six ans plus tôt. “Prend des notes, si tu veux écrire une comédie romantique un jour.” Rory eut un rire doux, teinté d'une certaine émotion. Repenser aux prémices de leur histoire avait tout pour le rendre nostalgique, et il ne repensait même plus au passé avec le moindre pincement au cœur. Tout était aujourd'hui synonyme de joie, et ce pour une raison simple : bientôt, c'est à son fiancé qu'il dirait « oui. » « Ne va pas me donner des idées. » Il souffla dans un sourire complice, reportant son attention sur la mère de Swann avant de réaliser qu'il y avait peut être certains détails qu'elle n'avait pas en sa possession pour comprendre l'entièreté de leur échange. Ou du moins, il ne pouvait pas en être complètement sûr. « Oh, je suis acteur. Mais Swann sait que j'ai toujours nourri l'envie d'écrire et réaliser mes propres films. De produire, aussi. De toucher un peu à tout, en fait, pour ne pas rester sur mes acquis et essayer de nouvelles choses. » Elle savait peut être déjà pour sa carrière au Cinéma, certains de ses films ayant acquis une forte notoriété à l'international et sur certaines plateformes de streaming. Mais ce serait aussi parfaitement son droit de ne pas se tenir au courant de ce genre de choses, et Rory avait particulièrement à cœur de se fondre dans la masse si tôt les caméras éteintes et son quotidien retrouvé. C'est la raison pour laquelle l'australien estimait nécessaire de lui apporter ces quelques précisions. Certains parents nourrissaient des aprioris sur les carrières artistiques, il en avait lui-même fait l'expérience avec les siens voilà des années et ne pouvait au fond de lui qu'espérer qu'il en serait autrement pour la mère de Swann.

Leur mariage, lui, était tout naturellement le principal sujet de conversation du jour, alors qu'ils étaient tous deux bien trop heureux de pouvoir enfin en discuter en tête-à-tête avec elle. Il paraissait malvenu de le faire par téléphone, ainsi cette visite était aussi l'occasion de la tenir au courant des dernières nouveautés, à commencer par la date que le couple avait fixé pour ce grand jour. “Je pense aux photos de mariage, c’est hors de question que j’ai des auréoles dessus.” - « Tu serais pourtant le plus élégant même avec des auréoles. » Oh, que personne ne compte sur lui pour faire preuve de la moindre objectivité quand il était question de son futur mari. Ses yeux brillaient d'un éclat bien trop grand quand il les reposait au fond des siens et songeait à combien il serait l'homme le plus heureux du monde, le jour où il l'épouserait. “Oh, j’espérais que vous alliez passer le pas un peu plus tôt quand même.” Et Rory le comprenait sans mal, l'annonce de leurs fiançailles remontait après tout déjà à plusieurs mois. Il est vrai qu'ils n'avaient rien voulu précipiter et avaient consciemment choisi une date qui leur assure d'avoir tout le temps de mener à bien les grands préparatifs, une étape véritablement importante à leurs yeux. “On a beaucoup de choses à préparer et nos boulots nous occupent déjà pas mal, on avait besoin de temps.” Et bien que leur déménagement remonte maintenant à plusieurs semaines, il restait encore des choses à aménager pour faire de leur demeure un véritable cocon. Les prochains mois seraient riches en changements et en préparatifs, et bien que Rory ait tout particulièrement hâte d'écrire cette nouvelle page de leur histoire avec Swann, il ne voulait rien précipiter pour que tout soit parfait. « On veut vraiment que ce mariage nous ressemble et on a beaucoup d'idées. » Ils pourraient heureusement sans doute compter sur leurs proches pour les aider durant les grands préparatifs, une pensée qui suffisait à répandre encore un peu plus de joie au fond du cœur de l'australien. “Il m’a dit qu’il t’avait fait attendre, Rory. Moi, y’a longtemps que j’aurais abandonné, amoureuse ou pas, alors je me doute bien que tu l’aimes.” Son sourire se dissipa légèrement, sans pour autant que ses traits ne se recouvrent de tristesse. Il comprenait simplement qu'elle avait eu droit à certains détails de leur histoire, y compris ceux qui pouvaient encore aujourd'hui leur laisser quelques regrets. Et il ne blâmait pas Swann de ne pas lui avoir caché que les choses n'avaient pas toujours été aussi simples qu'elles l'étaient aujourd'hui, bien au contraire. C'était une chose que sa mère méritait de savoir, tout simplement parce que ça faisait aussi partie de leur couple. Leur passé les avait aussi mené tout droit jusqu'à ce moment, et qu'ils soient profondément heureux aujourd'hui était tout ce qui comptait. « J'ai tenté d'aller de l'avant, lorsque j'étais convaincu que c'était la meilleure chose à faire. Mais j'en étais incapable, parce qu'on ne peut pas renoncer à quelqu'un qu'on n'a jamais cessé d'aimer. » Il n'en avait pas été capable, en tout cas, lorsque le souvenir de Swann et ses sentiments encore intacts pour l'anglais avaient considérablement compliqué les choses. Il ne lui dirait pas qu'il avait connu quelqu'un durant le temps qu'ils avaient passé séparés, ni qu'il s'était probablement laissé convaincre que cette nouvelle histoire suffirait à panser son cœur – quand c'avait été tout le contraire, en vérité. Tout ce qu'elle avait besoin de savoir, c'est qu'il n'avait jamais regretté de s'être raccroché au mince espoir de retrouver un jour celui qu'il avait toujours aimé. « Rien ni personne ne m'a jamais rendu heureux comme le fait votre fils, vous savez. J'aurais été prêt à l'attendre encore bien des années, et même toute une vie s'il avait fallu, parce qu'il en aurait valu la peine. » Et c'est dans le regard de Swann qu'il reposa finalement le sien, aussi amoureux que le jour où il avait réalisé que son cœur n'avait toujours battu que pour lui, qu'il lui avait en réalité toujours appartenu. C'est ce jour-là qu'ils avaient l'un et l'autre réalisé qu'ils avaient déjà perdu trop de temps à vouloir se convaincre qu'ils pouvaient vivre l'un sans l'autre. Leurs bagues de fiançailles étaient aujourd'hui la meilleure preuve du contraire.

Mentionner leur future famille était plus précieux encore à cet instant précis, Swann tout autant que lui désirant que la mère de l'anglais soit tenue au courant de leurs démarches. “On veut lancer des démarches d’adoption d’ici la fin de l’année, mais on vit dans un état conservateur et tu sais… c’est pas facile. Ça l’est déjà pas en temps normal.” Et Rory d’acquiescer doucement, son sourire témoignant de toute l'impatience que cette seule idée lui inspirait. Il avait tout simplement hâte que les choses deviennent beaucoup plus concrètes et qu'ils n'évoquent plus l'idée d'une adoption comme un rêve à concrétiser tôt ou tard. Bientôt, ils plongeraient probablement dans des tonnes de démarches administratives dont ils peineraient à voir le bout, mais ça en vaudrait la peine à chaque instant s'ils devenaient enfin pères dans un futur proche. “Adopter ? Tu veux pas un vrai enfant à toi, Swann ?” Le regard de l'australien, dans lequel transparaissait maintenant un léger embarras, se reposa un peu plus fébrilement sur son fiancé. “Ça sera un vrai enfant à nous, maman.” La mère de son fiancé ne semblait pas aussi convaincue qu'il l'avait au fond de lui espéré, et ça lui serrait le cœur de penser à la déception encore bien plus grande que ça causait probablement à Swann. Ses doigts se resserrèrent autour des siens dans un geste qu'il espérait rassurant. Sa mère se ferait un jour à cette idée, même si ça lui prenait un peu de temps. Rory en était intimement convaincu. “Tu auras sans doute un vrai enfant après. J’ai toujours su que tu aurais une grande famille.” Rory s'abstint de commenter en voyant que cette partie de l'échange mettait Swann mal à l'aise, se contentant d'un sourire poli. Ils voulaient tous les deux une grande famille et avoir plusieurs enfants, c'était l'un des critères qui avaient implicitement motivé leur choix d'acquérir une maison à la fois spacieuse et chaleureuse. “Et toi Rory ? Qu’est-ce que tu en penses ? Regarde moi ces yeux bleus, tu veux pas les donner à ton enfant ?” Légèrement désarçonné, Rory secoua pensivement la tête, cherchant ses mots pour faire entendre son point de vue sans risquer de froisser cette femme dont il n'avait aucun mal à comprendre les réticences. Ça faisait certainement beaucoup de choses à digérer, pour une mère qui quelques mois plus tôt ne pensait pas voir son fils épouser un autre garçon. Rory tâchait de se mettre à sa place, peut être à tort, simplement parce qu'il n'oubliait pas les paroles qu'avait eu Swann à son égard un peu plus tôt : elle était sa seule famille. « Bien sûr, j'aurais aimé que notre enfant puisse avoir nos gênes, qu'il soit le portrait craché de Swann. Mais ça a moins d'importance à mes yeux que de savoir qu'il sera aimé et qu'il manquera de rien. » Et c'était une chose dont ils veilleraient à chaque instant, ayant plus que mûrement réfléchi à l'idée d'adopter un enfant après avoir déjà partagé le souhait de fonder une famille durant de nombreuses années. Ce n'était pas une chose dont ils auraient pu décider à la légère, et aujourd'hui plus que jamais ils étaient prêts. « Beaucoup d'enfants naissent sans la chance d'avoir quelqu'un pour veiller sur eux. Beaucoup sont privés d'amour et passent les premières années de leur vie à attendre une famille. On se dit qu'en adoptant, on réaliserait notre rêve mais on ferait aussi le bonheur d'un enfant à qui on pourrait offrir une vie plus douce. » C'était ça, qui motivait personnellement son envie d'adopter. Savoir qu'un enfant quelque part était privé de l'amour d'une famille et attendait que la vie lui offre une seconde chance de grandir dans un environnement stable, aimant et épanouissant. « On a envie de pouponner, d'être là dans les premiers moments de sa vie, alors si c'est possible on souhaiterait adopter un nourrisson. Pour créer un lien avec lui le plus tôt possible. » Et pour eux, ça ne ferait pas la moindre différence qu'il soit biologiquement leur enfant ou non. Rory était convaincu qu'il en irait de même pour la mère de Swann, le jour où elle pourrait tenir son petit-fils ou sa petite-fille dans ses bras. « On navigue encore un peu à l'aveugle, mais on a réfléchi à l'éventualité d'adopter ici, en Angleterre. Certaines démarches y sont moins compliquées et le système plus clément avec les couples comme le notre. Et puis ça permettrait à notre enfant d'entretenir un lien plus étroit avec ce pays, ce qui nous tient à tous les deux à cœur. » Même s'ils vivraient en Australie et ne pourraient pas sauter dans un avion pour l'autre bout du monde toutes les semaines, il était important que Swann puisse retrouver sa terre natale de temps à autres et faire découvrir son pays à leur enfant. Il aurait du sang anglais, lui aussi, et ce n'était pas une chose pour laquelle Rory risquait d'éprouver la moindre jalousie. Au contraire, tout ce qui pouvait permettre à son fiancé de faire la paix avec son passé et de retrouver une relation plus apaisée avec sa mère était forcément la meilleure chose qui soit à ses yeux.



(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QoPDAKU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about E0B9M70
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about HZjB4DU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 872289volunteer
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bbi5jU8
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Lcds5AP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35464 POINTS : 435

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › alex #8 › maddy #7

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 8conP1m
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyLun 7 Nov 2022 - 21:23



Il garde son regard plongé dans celui de l’homme qu’il aime, véritablement touché de savoir qu’ils se trouvent en Angleterre et qu’ils peuvent aujourd’hui parler de leur enfance sans que ce ne soit un tabou, sans que ce soit difficile non plus. Le sujet n’est pas abordé souvent, mais Swann ne fait un secret de rien en ce qui concerne son histoire, pas face à Rory tout du moins. Il a une confiance aveugle envers lui, bien assez pour lui dire sans honte qu’il n’a jamais présenté la moindre fille à sa mère, du haut de ses trente ans. A en juger par le sourire que son fiancé lui tend en retour, ce n’est pas une annonce qu’il accepte difficilement. « Je comprends, oui. Tu voulais attendre de rencontrer quelqu'un avec qui ça pourrait devenir vraiment sérieux avant de lui faire une place encore plus grande dans ta vie. » L’anglais hoche la tête, bien sûr, parce que l’homme face à lui est celui qu’il peut au mieux comprendre ce qu’il ressent et expliquer la façon dont il agit, en témoignent les mots simples et précis qu’il emploie en cet instant. Swann attache beaucoup d’importance à la famille et aux amis qu’il présente, plus encore aux petites-amies, et jusqu’à aujourd’hui il n’a connu personne qui avait su gagner assez de place dans son cœur pour que franchir le pas soit une évidence. En réalité, seule la distance a tenu écarté Rory d’une présentation en bonne et due forme avec sa mère, puisque cela fait longtemps qu’il a compris qu’il était le bon. “Tu en sais quelque chose.” Il caresse doucement sa joue, sous-entendant que Rory sait ce dont il parle autant parce qu’ils sont faits du même bois que parce qu’il est sa bonne personne, depuis longtemps déjà. « Je suis vraiment heureux d'être cette personne. Je veux dire, d'être le premier que tu lui présentes officiellement. Ça représente beaucoup à mes yeux. » - “Ça me paraît être une évidence maintenant. Que ce soit toi, je veux dire. Ça compte beaucoup à mes yeux aussi.” Avec Rory, il ne craint pas qu’il ait des mots de travers, il ne craint pas qu’il aborde un sujet tabou ou un autre. Il n’a pas eu besoin de longuement le briefer, il n’a pas eu besoin de le prévenir des semaines en avance pour qu’il se prépare psychologiquement à cette rencontre. Tout s’est fait rapidement lors de l’annonce de la mort de la Reine et de ses funérailles, et chacun s’est finalement dit que le temps était largement venu. Ils ont déjà acté qu’ils allaient passer leur vie ensemble, après tout. « Par contre c'est deux fois plus de pression, alors j'espère que tu m'en voudras pas trop si j'écrase légèrement tes doigts sous le coup du stress. » Swann n’a que très brièvement le temps de rire à son tour avant que ses lèvres soient prises en otage par celles de l’australien, sans que cela ne soit le moins du monde un problème et bien au contraire. Il prend le temps de faire perdurer leur baiser avec douceur et passion, autant parce qu’il en a simplement envie que parce qu’il a à cœur de le rassurer. Il sait que s’il l’embrasse, au moins, il n’est pas occupé à penser à tout ce qui pourrait mal tourner, et cela n’empêche pas Swann de finalement prendre quelques centimètres de distance entre leurs deux visages. Son sourire est omniprésent, son regard passe de l’une à l’autre des iris de l’acteur. “Tu as le droit de me serrer les doigts autant que nécessaire.” Et il est sérieux: il ne s’en plaindra pas, il ne fera pas le moindre commentaire non plus et il ne réagira pas, sauf peut-être s’il tente de caresser le dos de sa main. “Mais tu es parfait, Rory. Elle va t’adorer, tu n’as rien à prouver.” Il est le second fils qu’elle aurait sans doute toujours rêvé d’avoir, alors il n’a rien à craindre. Swann le premier ne comprend pas comment il pourrait se retrouver sous les moindres reproches, en témoigne le baiser supplémentaire qu’il porte désormais contre son front. “Et quoi qu’il puisse se passer, je t’aime.” Quoi que sa mère puisse penser, dire, faire: ce fait est immuable. Il est sa famille, désormais, celle que Swann a choisie.

Avec un peu moins d’aisance cette fois, il avoue aussi à Rory que sa mère sait parfaitement qu’il est fiancé à un homme et de fait plus aussi hétérosexuel comme il avait toujours clamé l’être, sans y réfléchir davantage. Les caresses de son petit-ami contre sa joue sont à leur tour bienvenues et même si Swann lui annonce de bonnes nouvelles, il n’en reste pas moins encore fébrile à l’idée de parler du sujet. Le thème est souvent abordé avec son psy et il arrive peu à peu à aller de l’avant, mais le rythme reste lent. « Je suis tellement content qu'elle l'ait pris de cette façon. Je sais combien ça a du être difficile et intimidant de le lui annoncer. Ça l'était aussi pour moi, le jour où j'ai dit à mes parents que j'étais autant attiré par les garçons que par les filles. » Le blond esquisse un sourire en coin alors qu’il connaît depuis longtemps l’histoire de son coming out et de sa famille qui n’a eu aucun mal à l’accepter et bien au contraire. Swann lui-même a toujours été le bienvenue parmi les Craine, en tant qu’ami d’abord et petit-ami ensuite. Et il est aussi heureux que soulagé que les choses aient été ainsi ; tout le reste était bien assez difficile à gérer, il n’aurait su se battre sur tous les fronts. Au ralenti, il se penche à nouveau près de lui pour poser leurs fronts l’un contre l’autre et sa main près de sa joue. Ses yeux se ferment un instant alors qu’il lui confie quelques mots, tout bas mais non sans assurance. “Tout va bien maintenant.” Ils n’ont plus à faire la moindre annonce à leurs proches, du moins pas sur ce terrain là. Ils ne cachent plus rien au monde non plus, sont enfin fiancés et bientôt (il l’espèrent) parents. Alors oui, maintenant, ils peuvent enfin le dire: tout va bien. Et le pire est définitivement derrière eux, à tous les niveaux ou presque.

* * *

Bien malgré lui, Swann retient sa respiration depuis qu’ils ont passé le pas de la porte. Il ne se sent jamais vraiment lui, jamais vraiment à sa place non plus dès lors qu’il est question d’être auprès de sa mère, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’apprécie pas ce genre d’instants. Elle sa seule mère, la seule famille qu’il lui reste aussi, et son avis restera toujours impactant, quoi qu’il veuille en dire. Néanmoins, cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’est pas prêt à défendre ses convictions face à elle, loin de là. Les mots qu’il laisse voler à l’égard de son fiancé sont des apartés bienvenus. « Ne va pas me donner des idées. » - “J’aimerais voir ce genre de film venant de toi.” La blague n’en était pas totalement une, en réalité, en témoigne la réponse de Swann autant que le regard entendu qu’il lui tend. Il n’est pas du genre à dévorer les comédies romantiques, ou les films de façon générale, mais si l’un d’eux venait à être produit ou peut-être même écrit par Rory, il aurait à coeur de le voir et d’apprécier son travail. Son sourire répond au sien alors qu’il oublie pendant une seconde que sa mère est à côté d’eux, sans doute parce qu’elle est étrangement silencieuse en ce qui la concerne. « Oh, je suis acteur. Mais Swann sait que j'ai toujours nourri l'envie d'écrire et réaliser mes propres films. De produire, aussi. De toucher un peu à tout, en fait, pour ne pas rester sur mes acquis et essayer de nouvelles choses. » - “Oui, oui, je sais. Swann m’a tout raconté. J’ai bien cru que ça allait durer une éternité, d’ailleurs.” qu’elle annonce, sans doute en le coupant un peu, quand bien même sa réponse n’a rien d’agacée. Simplement, elle n’est pas la meilleure pour arrondir les angles, ni entendre le même discours deux fois alors que son fils s’est déjà chargé de lui dérouler le cv autant que les exploits de Rory. L’anglais en profite pour échanger un nouveau regard avec son fiancé tout en haussant les épaules dans une moue mi-désolée, mi-amusée.

Avec une attitude bien différente, sa mère critique à sa façon l’attente qu’a imposée Swann à son fiancé avant qu’ils puissent officialiser leur relation, soulignant sa propre impatience et incapacité à attendre après qui que ce soit. En retour, la réponse de l’australien laisse son fiancé pantois et incapable de déloger son regard de son profil, plus amoureux que jamais. « J'ai tenté d'aller de l'avant, lorsque j'étais convaincu que c'était la meilleure chose à faire. Mais j'en étais incapable, parce qu'on ne peut pas renoncer à quelqu'un qu'on n'a jamais cessé d'aimer. » Swann esquisse un sourire triste et ému, se reconnaissant à son tour dans ces mots-là. Il a eu Murphy ; lui-même a eu Lucia, et chacun pensait sincèrement être heureux avec sa nouvelle bonne personne, sans qu’aucune ne semble finalement l’avoir été. A ses côtés, il fait passer une main dans le bas de son dos, caressant doucement sa peau pour le rassurer et lui assurer en silence qu’ils pensent la même chose, sur ce point comme sur tant d’autres. « Rien ni personne ne m'a jamais rendu heureux comme le fait votre fils, vous savez. J'aurais été prêt à l'attendre encore bien des années, et même toute une vie s'il avait fallu, parce qu'il en aurait valu la peine. » Plus que jamais, le regard de l’anglais se retrouve brouillé par l’émotion, la faute à des mots d’une puissance infinie qu’il ne s’était pas attendu à entendre. Lui aussi, il aurait attendu Rory toute sa vie, si tel avait été son destin. Pour autant, c’est leur vie d’aujourd’hui qu’il est parfaitement heureux et soulagé de vivre et connaître. “Mais c’est pas toi qui était avec ta co-star ? J’ai vu ça en tapant ton nom sur internet.” - “Non maman. C’est juste des conneries que les journaux ont relayés, n’y fais pas attention.” Il reprend rapidement la parole, ne voulant pas qu’elle prenne le temps de creuser davantage le sujet, pas alors qu’il ne doute pas un seul instant que cela reste encore bien difficile à aborder pour Rory. “Si tu le dis.” Elle n’y croit pas un seul instant, et peu importe. Là n’est pas le sujet, parce que Swann connaît la vérité.

D’une polémique à une autre, la mère de Swann fait de la famille son nouveau cheval de bataille, surtout alors qu’elle ne cherche pas à cacher qu’elle avait espéré connaître un petit-fils, ou fille, qui soit de son propre sang. En d’autres termes, elle ne comprend pas la décision d’adopter, celle qui émane pourtant des deux intéressés, sans que cela ne soit un compromis pour aucun d’eux. Les arguments de Rory s’ajoutent les uns à la suite des autres et quand bien même chacun aurait en effet aimé retrouver les traits de l’autre chez leur enfant, cela n’enlève en rien l’amour qu’ils donneront à un enfant adopté, sur qui ils veilleront pendant de nombreuses années. “Alors quoi, vous allez adopter un petit africain ? C’est un peu cliché, quand même.” Les doigts de l’anglais se resserrent bien malgré lui autour de ceux de son fiancé, lui qui pourtant a expliqué avec pédagogie et politesse leur démarche et les raisons les ayant poussées vers un tel choix. Ils veulent aimer un enfant qui aurait pu se perdre dans le système, ils veulent faire profiter à un nourrisson du cadre de vie qu’ils peuvent proposer, de leurs oreilles attentives, de leurs conseils avisés et de Dieu sait quoi encore dont un enfant pourrait avoir besoin. Ils seront de bons parents, sans nul doute ; ils n’ont plus qu’à le faire comprendre à une agence d’adoption. “Tu deviens désagréable, là.” Il l’annonce bien plus froidement cette fois, au point où sa mère capitule (c’est-à-dire qu’elle repartira à l’attaque plus tard) en levant les deux mains au ciel. « On navigue encore un peu à l'aveugle, mais on a réfléchi à l'éventualité d'adopter ici, en Angleterre. Certaines démarches y sont moins compliquées et le système plus clément avec les couples comme le nôtre. Et puis ça permettrait à notre enfant d'entretenir un lien plus étroit avec ce pays, ce qui nous tient à tous les deux à cœur. » L’anglais hoche la tête pour confirmer ces propos, lesquels ne sont pas inventés mais bien le fruit de nombreuses heures de discussion. “On pensait prendre une maison secondaire, pas loin de Londres. On en a besoin pour les démarches et puis… ça serait l’occasion de venir un peu plus souvent.” Pour Swann, parce que ce retour au pays n’est que l’assurance supplémentaire de l’évidence, à savoir qu’il lui manque terriblement. Pour leur enfant, aussi, parce que cela serait l’occasion pour lui de découvrir deux mondes différents, ce qui tient à cœur aux futurs parents. “[color=plum]On espère adopter d’ici l’année prochaine.[/i] que ça te plaise ou non. - “Bon et si on passait à table ?” En d’autres termes, sa mère capitule, et c’est sans doute une bonne nouvelle pour le couple, en témoigne Swann qui ne cherche pas à raviver le débat et se contente d’hocher la tête, prenant déjà le chemin de la table puisqu’il anticipe que toute aide de sa part, ou de celle de Rory, sera refusée.

Tu t’en sors très bien.” Il commente contre son oreille, leurs doigts liés. L’anglais remonte finalement sa tête pour embrasser tendrement sa joue, moyen pour lui de lui démontrer une fois de plus son affection autant que de le rassurer. L’échange avec sa mère le fatigue bien plus qu’il ne l’aurait cru, mais il est aussi heureux de la retrouver en sachant que ce n’est là que l’histoire de quelques heures. Dès cet après-midi, il sera à nouveau avec Rory, occupé à lui faire découvrir le tout Londres pour la première fois. “Son avis n’impactera pas notre vie, d’accord ? Garde ça en tête.” Il lui a déjà dit mais estime nécessaire de le lui répéter en cet instant, maintenant qu’il commence à comprendre le caractère parfois ambivalent de sa mère et ses réactions vives. “Les garçons, je vous entends marmonner.” Elle les reprend comme s’ils étaient des enfants, ce qui a au moins le mérite d’arracher un rire à l’anglais, lui qui dérobe rapidement un baiser à son fiancé ; comme s’ils n’en avaient pas le droit, comme s’ils avaient été jusqu’à promettre de faire chambre à part pour que Rory ait le droit de venir à la maison. “Vous restez combien de temps ici ? Je sais que tu es venu pour la Reine bien plus que pour ta vieille mère, mais tout de même, j’ose espérer que vous ne repartez pas aussitôt arrivés.” Swann ouvre la bouche pour rétorquer quelques mots mais, après un regard en direction de son fiancé, accuse quelques secondes de silence avant de se reprendre. “On a beaucoup de travail tous les deux, on peut pas se permettre de partir aussi longtemps qu’on le voudrait.” En d’autres termes, il tente de leur éviter un second rendez-vous à trois, lequel serait forcément allé de paire avec un nouvel interrogatoire, cette fois-ci préparé en avance. “Bon, je vous reverrai au mariage j’imagine. Rory, sers toi.” Le plat est fumant, un ragoût d’une viande ou d’une autre que sa mère n’a pas jugé nécessaire de présenter. “J’espère que tu n’es pas vegan ou quelque chose comme ça au moins ?” Avoir un fils bisexuel passe encore, mais alors vegan, voilà qui aurait fortement déplu à sa mère. La question, posée à Rory, est aussi destinée à l’anglais, si jamais il lui était venue l’idée de changer de régime alimentaire. “J’aimerais faire découvrir la ville à Rory pour le peu de temps qu’on reste, c’est pour ça qu’on a un programme chargé.” Et sans doute qu’ils iront jusqu’à se perdre dans des boutiques réservées aux nourrissons, ou imaginer que leur prochain voyage en Angleterre se fera à trois. “J’ai compris, j’ai compris. Je t’enverrai des propositions de prénom pour le bébé.” Et sa mère n’arrange finalement rien, même si cela veut sûrement dire, à sa façon, qu’elle commence à accepter la situation. “A moins que vous soyez déjà décidés ? Vous allez prendre une fille ou un garçon ?” Et si le terme de prendre fait quelque peu grincer des dents à l’anglais, il choisit de se taire, conscient qu’elle veut entendre l’avis de Rory sur la question. Ils sont de toute façon sur la même longueur d’onde, alors l’anglais ne craint pas le moins du monde les mots qu’il pourrait partager avec elle.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about ACin3sG
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about VmnacJv
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about WOfIpRW
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about KQhNuvEk_o
POSTS : 9284 POINTS : 1510

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : DarkSlateBlue
RPs EN COURS : (06) ruben #2halston (secret santa)las posadas (chez zoya & cameron)swann #38 › nina › rosalie #8

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about X6xpyO7y_o
rowann #37 & #38it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)29303132333435363738

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Ne9c
crainesin our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about PC8GJaYC_o
cringeri've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : zoya #3 › penny #11
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1shining stars agencyswann #32swann #33swann #34penny #10rosalie #7swann #35swann #36

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15 (ua) swann #28



rps abandonnés:

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @visenya, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyDim 13 Nov 2022 - 21:28




(c) harley & davidcorenswct
share a single bed and tell
each other what we dream about.

C'est toujours avec un sourire tendre et une infinie compréhension qu'il accueillait les confidences de son fiancé, lesquelles se faisaient toujours un peu moins nombreuses lorsqu'elles touchaient à son enfance et à ses années passées à Londres, auprès de sa mère. C'est précisément pour ça que Rory en mesurait toute la valeur et savait combien Swann devait se sentir en confiance, pour aborder ces sujets-là aujourd'hui. L'idée que l'anglais n'ait jamais présenté de petite-amie à sa mère du temps de son adolescence avait quant à elle tout pour l'attendrir, alors qu'il l'imaginait tâtonner dans sa vie sentimentale en attendant de rencontrer la bonne personne, ou à défaut quelqu'un dont il tomberait amoureux. Cette pensée faisait forcément écho à ce qu'il avait lui-même vécu étant plus jeune, lorsqu'il lui était bien plus facile de souffrir en amour que de rencontrer quelqu'un qui nourrissait la même envie d'une relation sérieuse. “Tu en sais quelque chose.” Alors ça ne le surprenait pas que Swann s'en soit douté, non seulement parce qu'il n'avait jamais fait un secret de ce genre de choses, mais aussi parce que son fiancé le connaissait par cœur. Son sourire s'étira un peu plus au contact de sa main contre sa joue, tandis que ses yeux brillaient d'un amour véritable pour celui qui lui avait volé son cœur voilà déjà bien longtemps. Swann était son grand amour, sa bonne personne, son tout. Chaque instant passé avec lui justifiait d'avoir attendu des années pour pouvoir vivre leur relation au grand jour, si bien que Rory n'éprouverait jamais le moindre regret. Ils étaient heureux et n'avaient plus la moindre raison de se cacher, aujourd'hui, et rien ne pourrait rendre son cœur plus léger que cette seule pensée. “Ça me paraît être une évidence maintenant. Que ce soit toi, je veux dire. Ça compte beaucoup à mes yeux aussi.” Et Swann savait déjà combien cette rencontre avec sa mère comptait pour Rory, et à quel point il voudrait que les choses se passent au mieux. Le plus important à ses yeux était que son fiancé se sente prêt à renouer avec son passé et avec cette femme avec qui les contacts avaient été moins nombreux ces dernières années. Le reste, ils n'avaient pas besoin d'y penser outre mesure avant de se retrouver devant elle, et à ce moment-là ils tenteraient simplement de lui communiquer leur bonheur. « Pour moi aussi, c'est une évidence. » Il souffla doucement, son sourire reflétant à présent son émotion. Et il n'avait pas besoin de lui préciser qu'il était le seul qu'il ait présenté à sa famille comme le garçon avec qui il voulait faire sa vie, tout comme Swann savait déjà que l'unique personne que sa famille avait rencontré avant lui était sa petite-amie du lycée, Jessian, avec qui l'acteur était resté en bons termes. « Je suis sûr de moi depuis l'instant où je t'ai avoué mes sentiments pour la première fois. Depuis ce jour-là, je suis absolument certain de vouloir écrire mon avenir avec toi. » Et bien que Swann n'ait sans doute plus le moindre doute à ce sujet depuis bien longtemps, il éprouvait le besoin de lui répéter ces mots pour qu'il puisse se les répéter quelle quelle que soit la tournure de cette rencontre avec sa mère, entre deux baisers que le couple était bien incapable de refréner. Rory souriait tout contre ses lèvres, à présent, incapable de croire que cette journée puisse être autre chose que réussie. “Tu as le droit de me serrer les doigts autant que nécessaire.” - « Je vais essayer de ménager ta bague, quand même. » Ils étaient passés par tellement d'épreuves avant de pouvoir seulement espérer porter ces bijoux, symbole d'un amour immuable et d'un mariage qu'il lui tardait profondément de célébrer. “Mais tu es parfait, Rory. Elle va t’adorer, tu n’as rien à prouver.” Et Swann savait combien ces mots signifiaient tout à ses yeux, une partie de lui ne pouvant s'empêcher d'angoisser à l'idée de ne pas être à la hauteur de ce que sa belle-mère imaginait pour son gendre. C'était forcément une pression importante, de faire officiellement les présentations alors que Swann et lui étaient fiancés et que tout ne pourrait pas être plus officiel. Tout ce qu'il espérait, c'est que l'anglais aurait de beaux souvenirs à se remémorer après cette visite. “Et quoi qu’il puisse se passer, je t’aime.” C'est dans un baiser encore un peu plus doux qu'il retrouva ses lèvres, le cœur déjà infiniment plus léger. « Je t'aime aussi. » Et c'était bien la seule certitude dont ils avaient besoin, et la meilleure preuve qu'ils pourraient offrir à sa mère que leur couple était solide et leur future union synonyme de bonheur.

La mère de Swann avait d'ors et déjà accepté que son fils fasse sa vie avec un homme, et c'était un immense soulagement pour le couple qui avait longtemps vécu dans la crainte du regard des autres. Rory le savait, c'était tout particulièrement précieux pour l'anglais, qui aurait profondément souffert d'être rejeté par sa mère et de ne pas pouvoir consolider sa relation avec cette dernière, plus particulièrement encore à quelques mois de leur mariage et alors que leurs projets d'adoption étaient de plus en plus concrets dans leur esprit. “Tout va bien maintenant.” C'est vrai, ils n'avaient plus à se soucier de ce qu'on pourrait bien penser de leur union et Rory s'était promis qu'à compter du moment où leurs proches étaient heureux pour eux, le reste n'avait pas la moindre raison d'importer. « On peut assumer notre bonheur, enfin. » Et lui était tout particulièrement heureux de pouvoir assumer le sien auprès d'un homme aussi attentionné et merveilleux, si soucieux de lui changer les idées et de le rassurer avant cette journée hautement symbolique. Rory se faisait la promesse que quoi qu'il pourrait bien advenir, rien ne ternirait leur joie ou la suite de leur séjour, qui promettait encore tant de découvertes.

* * *

Ses premiers pas face à celle qui ne tarderait pas à devenir sa belle-mère était inévitablement hésitants, Rory étant bien trop conscient des enjeux de cette rencontre. Swann comptait beaucoup dessus, non seulement pour renouer une relation plus saine avec sa mère, mais aussi pour que tout puisse se passer pour le mieux le jour du mariage, la présence de sa mère à la cérémonie étant une évidence qu'ils feraient tous en sorte de voir se réaliser. Rory tâtonnait ainsi de peur de faire un faux pas, espérant du plus profond de son cœur qu'elle saurait voir qu'il était animé des meilleures intentions. Mais aussi et surtout qu'il aimait son fils, profondément et plus qu'il n'avait jamais aimé qui que ce soit. “J’aimerais voir ce genre de film venant de toi.” - « Je risque pas de manquer d'inspiration si je veux le réaliser un jour. » Et son sourire répondit au sien, heureux de pouvoir simplement plaisanter sur la question avec lui, tout en gardant dans un coin de sa tête l'idée que d'ici quelques temps les choses prendraient peut être ce chemin-là. Rory en serait enchanté, pour avoir longtemps répété que la réalisation lui faisait de l’œil et qu'il apprécierait de temps à autres de se retrouver de l'autre coté de la caméra, mais pour l'heure tout ne dépendait pas exclusivement de lui. Même célèbre et même sans que l'argent soit un problème, on ne vous confiait pas les rennes d'un film si facilement. Le jour où il se serait prêt, il lui faudrait naturellement faire ses preuves. “Oui, oui, je sais. Swann m’a tout raconté. J’ai bien cru que ça allait durer une éternité, d’ailleurs.” Ses lèvres retrouvèrent cette fois un sourire à demi-gêné, comprenant sans mal qu'elle ne cherchait pas à être blessante et était simplement d'une franchise à toute épreuve. Elle lui rappelait un peu Grace, ou la franchise déroutante dont son propre père pouvait parfois faire preuve à l'égard de ses enfants. Ainsi Rory avait appris à ne pas s'en formaliser, le regard qu'il échangea avec Swann se chargeant même de faire comprendre à son fiancé que tout allait bien. « J'aime pas vraiment parler boulot quand je suis en famille, de toute façon. » Ainsi ils n'étaient pas obligés de s'étendre sur le sujet, surtout si Swann s'en était déjà confié auprès de sa mère. Rory pouvait comprendre qu'elle ne tienne pas à ré-entendre deux fois les mêmes choses, qui plus est alors que tout le monde n'était pas familier de ce milieu ou curieux d'en apprendre plus à ce sujet. Et oui, l'emploi du mot famille visait simplement à lui faire comprendre qu'à ses yeux, bien sûr, ils en formaient tous déjà une seule. Quand bien même il n'épouserait Swann que dans quelques mois, elle était la mère de l'homme qu'il aimait et ça signifiait bel et bien qu'à ses yeux, elle était de la famille. Une raison supplémentaire pour laquelle Rory avait à cœur de lui expliquer comment les choses s'étaient passées pour lui, après sa rupture avec l'anglais, et lorsque tout aurait pu le pousser à baisser les bras mais qu'au contraire, il avait conservé l'espoir de le retrouver un jour. Ses sentiments pour lui ne s'étaient simplement jamais éteints, tout comme son cœur qui avait continué à battre pour la seule personne à l'avoir jamais rendu pleinement heureux. Il n'osait sans doute pas entièrement se l'avouer à l'époque, mais tout lui paraissait plus supportable que la perspective d'une vie sans lui. Y compris entretenir l'espoir qu'un jour ou l'autre, la vie ferait se recroiser leurs deux chemins sans plus jamais les séparer l'un de l'autre. Et c'est ce qui s'était passé. “Mais c’est pas toi qui était avec ta co-star ? J’ai vu ça en tapant ton nom sur internet.” L'espace d'une seconde, Rory se raidit sur sa chaise, surpris par cette allusion qu'il n'attendait pas. Il n'y avait rien d'étrange à ce qu'elle ait voulu se renseigner à son sujet, surtout quand sa notoriété et l'accès à internet rendaient ce genre de choses plus faciles, mais il n'aurait pas pensé qu'elle tomberait sur ce genre d'articles ou leur accorderait du crédit. C'était pourtant idiot, parce qu'elle le connaissait à peine et pouvait très bien s'être dit qu'il y avait un fond de vérité derrière ces récits. Rory en était à présent conscient et ne le lui reprochait pas. “Non maman. C’est juste des conneries que les journaux ont relayés, n’y fais pas attention.” Son regard croisa celui de Swann en silence, le temps d'esquisser un sourire reconnaissant. Le sujet était loin d'être douloureux ou de soulever le moindre problème, mais il était naturellement touché qu'il s'empresse de rétablir la vérité. “Si tu le dis.” Elle ne semblait pas vraiment convaincue, sans doute parce qu'il était courant d'avoir certains aprioris sur le milieu dans lequel il travaillait et les histoires de cœurs sur lesquelles la presse s'étalait parfois. « Les journalistes ont juste beaucoup d'imagination et ils font souvent ce genre de raccourcis quand deux acteurs tournent ensemble. Mais Swann a raison, rien de tout ça n'était vrai. » Elle n'avait sans doute pas envie qu'il l'abreuve de détails en lui disant que Penny était en vérité sa meilleure amie, qu'elle était aujourd'hui elle-même heureuse en couple et toute jeune mère. Tout ce qu'elle avait besoin de savoir, c'est que la presse inventait des tas de choses pour vendre des magazines. « J'ai toujours aspiré à une vie calme et ordinaire, loin de mon travail. Tout aurait été différent si j'avais été en couple avec quelqu'un du même milieu et c'est pour ça que je chéris autant notre vie avec Swann. » Parce que le reste n'avait pas à avoir la moindre importance, que son travail ne s'invitait dans leur bulle que lorsqu'ils le décidaient et que le reste du temps, ils pouvaient vivre une existence paisible loin des lumières des projecteurs. La seule exception avait été le moment où la presse avait jugé bon d'annoncer leurs fiançailles avant qu'ils ne s'y soient sentis prêts, mais ce n'était pas une chose sur laquelle Rory avait envie de revenir. Swann remontait tout juste la pente et semblait enfin presque aussi heureux et épanoui qu'il l'était avant tout ça, et tout ce qui importait était qu'ils n'aient plus jamais à se sentir dépossédés d'une part de leur histoire. Ils seraient heureux et ils garderaient le contrôle sur leur vie : c'était tout ce que Rory souhaitait.

Sa belle-mère, elle, n'entendait pas vraiment de cette oreille qu'ils fondent l'espoir d'adopter plutôt que d'avoir un enfant de leur propre sang. Une chose que les deux hommes auraient tout autant désiré mais qui ne faisait finalement pas la moindre différence à leurs yeux, considérant tout l'amour qu'ils donneraient à cet enfant qu'ils avaient particulièrement hâte d'accueillir dans leur foyer. Rory ne le voyait pas tant comme un acte charitable que comme l'évidence même, celle d'offrir amour et protection à un enfant qui n'aurait pas eu cette chance dès sa venue au monde. Parce que leur situation était forcément plus particulière que pour beaucoup de couples hétérosexuels, ils éprouvaient l'envie de transformer la vie de cet enfant pour le meilleur tout en voyant leur plus grand rêve se concrétiser. De cette façon, Rory ne voyait que des raisons de s'en réjouir, n'imaginant pas plus beau cadeau au monde que de devenir père dans un futur proche, aux cotés de l'amour de sa vie. “Alors quoi, vous allez adopter un petit africain ? C’est un peu cliché, quand même.” C'est finalement un brin de tristesse qui se répandait l'espace d'un instant dans le regard de Rory. Il restait incapable de lui en vouloir d'exprimer simplement ses ressentis avec une franchise implacable, mais il est vrai qu'il avait espéré qu'elle se mettrait à leur place. Et que pour elle non plus, tout ça ne ferait finalement pas la moindre différence. Elle serait bientôt grand-mère, elle ferait bientôt la connaissance de son petit-fils ou de sa petite-fille. Rien d'autre que la santé et le bonheur de cet enfant ne devrait alors importer, au moins aux yeux de l'australien. “Tu deviens désagréable, là.” - « C'est rien, Swann. C'est rien. » Il souffla à son fiancé, à tout prix désireux d'éviter à la situation de dégénérer d'une façon ou d'une autre. Il ne voulait pas que le ton monte entre Swann et sa mère, encore moins sur un sujet aussi important et symbolique que la famille qu'ils entendaient fonder ensemble. Qu'il y ait quelques différends était sans doute inévitable, mais il ne voulait pas que cette partie de la conversation jette un froid sur le reste du dîner. « Il y a des enfants dans le besoin partout, en réalité. » Il se contenta ainsi de souffler, espérant probablement tempérer les choses. Ils n'iraient probablement pas jusqu'en Afrique pour adopter, simplement parce qu'il y avait de nombreux enfants en attente d'une famille ici aussi. “On pensait prendre une maison secondaire, pas loin de Londres. On en a besoin pour les démarches et puis… ça serait l’occasion de venir un peu plus souvent. On espère adopter d’ici l’année prochaine.” Tendrement, Rory déposa sa main sur celle de son fiancé comme pour approuver ses propos, profondément impatient d'écrire cette nouvelle page de leur histoire avec lui. Le plus important, en définitive, était que cette perspective les rende aussi heureux l'un que l'autre. “Bon et si on passait à table ?” L'acteur secoua doucement la tête. « C'est une bonne idée, oui. » Ainsi sans doute que la discussion s'apaiserait d'elle-même.

Le couple profita d'un bref instant seul à seul pour échanger sourires et regards complices, Rory trouvant un réconfort bienvenu dans la façon qu'eut aussitôt Swann de le rassurer. “Tu t’en sors très bien.” Ses lèvres s'étirèrent avec douceur, preuve qu'il avait certainement besoin d'entendre ces mots après que les dernières minutes lui aient paru un peu étranges, par moment. Il n'en tenait pas rigueur à la mère de Swann et était toujours autant animé par l'envie de faire de son mieux, mais son inquiétude autant que ses doutes s'étaient trouvés ravivés par chaque remarque de sa future belle-mère, bien malgré lui. « Tu crois ? J'ai l'impression que je fais un peu tout de travers, j'ai peur qu'elle finisse par penser que tu mérites bien mieux. » Le sourire resté accroché à ses lèvres prouverait néanmoins à Swann qu'il n'était pas vraiment sérieux et s'inquiétait juste de la première impression qu'il pouvait lui faire, tandis que cette rencontre représentait tellement de choses à leurs yeux. Il s'en voudrait d'avoir dit ou fait quelque chose qui aurait pu gêner la mère de son fiancé, raison pour laquelle il prenait autant de précautions que possible. “Son avis n’impactera pas notre vie, d’accord ? Garde ça en tête.” L'australien secoua doucement la tête, conscient que cette rencontre ne changerait rien à la suite de leur séjour et moins encore à la vie qu'ils comptaient écrire ensemble. Ils seraient heureux, et ni cet échange ni quoi que ce soit ne pourrait rien y changer. « C'est la première rencontre, les suivantes seront sûrement plus faciles. Lorsqu'on se connaîtra un peu mieux, elle et moi. » Il avait envie de croire que même si cette première prise de contact était un peu maladroite et la mère de Swann encore un peu réservée à son sujet, les choses finiraient par devenir plus simples. C'était aussi sa manière de lui dire qu'il serait heureux de remettre ça à l'avenir, lors de leur prochain voyage à Londres et s'ils étaient effectivement amenés à passer un peu plus de temps en Angleterre par la suite. Peu importe que tout ne soit pas absolument parfait, Rory ferait ce qu'il faut pour que la mère de Swann et lui trouvent de nombreux terrains d'entente à l'avenir. “Les garçons, je vous entends marmonner.” Une remarque qui leur tira à tous les deux un rire spontané, délicieusement complice, suffisant à adoucir l'instant et à retirer un peu de pression à Rory. “Vous restez combien de temps ici ? Je sais que tu es venu pour la Reine bien plus que pour ta vieille mère, mais tout de même, j’ose espérer que vous ne repartez pas aussitôt arrivés.” Songeant que cette partie de la conversation était avant tout entre Swann et sa mère, Rory échangea un regard avec son fiancé, sa main reposée dans la sienne. “On a beaucoup de travail tous les deux, on peut pas se permettre de partir aussi longtemps qu’on le voudrait.” L'idée que ça puisse causer de la déception à la mère de Swann était naturellement une source d'inquiétude pour l'acteur, qui s'empressa d'ajouter. « On va faire notre possible pour rester quelques jours, mais ça ne dépend pas entièrement de nous. On est attendus à Brisbane assez vite. » Et c'est vrai, peut être bien qu'il paraissait encore un peu tôt pour multiplier les visites chez sa belle-mère et qu'il valait mieux qu'ils laissent passer un peu de temps avant de se réinviter chez elle et reprendre le jeu des questions-réponses là où il l'avait laissé, mais jamais Rory n'oserait le lui laisser penser un seul instant. “Bon, je vous reverrai au mariage j’imagine. Rory, sers toi.” - « Ça a l'air délicieux. » Voir avec quelle énergie elle avait visiblement préparé ce repas lui laissait au moins penser qu'une partie d'elle était heureuse de les recevoir et que la suite ne pourrait qu'être plus simple, définitivement. “J’espère que tu n’es pas vegan ou quelque chose comme ça au moins ?” Secouant la tête, Rory comprit que la question était plus sérieuse qu'en apparences et qu'une plaisanterie ne serait peut être pas appropriée. « Non, non, je vous rassure. » Ce serait par ailleurs un incroyable gâchis dans un pays comme l'Australie, réputé pour plusieurs de ses spécialités à base de viande tout autant que pour la passion de ses habitants pour les barbecues. Si Rory était un mangeur de viande plus raisonnable que la moyenne, il n'en appréciait pas moins ce qu'il avait sous les yeux. “J’aimerais faire découvrir la ville à Rory pour le peu de temps qu’on reste, c’est pour ça qu’on a un programme chargé.” Son sourire s'étira à cette idée, ce voyage représentant à ses yeux une fabuleuse occasion de découvrir le monde dans lequel Swann avait vu le jour, non pas seulement au travers de cette visite chez sa mère mais aussi de la découverte des quartiers qu'il affectionnait. « Il y a tant de choses que j'aimerais voir. C'est la première fois que je viens à Londres, alors Swann me sert de guide. Heureusement il est le plus charmant qu'on puisse trouver. » Son regard tendre replongea dans le sien et les coupa du reste du monde le temps de quelques secondes. Londres était une ville immense où l'acteur aurait tôt fait de se perdre si son fiancé n'était pas là pour le guider, et il n'aurait pas non plus voulu découvrir cet endroit différemment. Il serait non seulement heureux d'y revenir à l'avenir, mais peut être aussi qu'il aurait tôt ou tard l'occasion d'y tourner. Ça ne ferait alors que leur donner davantage de raisons de passer plus de temps dans le pays natal de l'anglais. “J’ai compris, j’ai compris. Je t’enverrai des propositions de prénom pour le bébé.” Malgré le détachement évident qu'elle montrait à l'idée de cette adoption, Rory ne pouvait s'empêcher d'y voir une tentative de rapprochement, ou la preuve qu'elle n'était pas aussi hermétique à cette idée que sa réaction de tout à l'heure l'avait laissé penser. Sans surprise et comme à son habitude, il s'efforçait simplement de rester optimiste. “A moins que vous soyez déjà décidés ? Vous allez prendre une fille ou un garçon ?” La question le prit légèrement de court, probablement parce qu'il réalisait que Swann et lui ne se l'étaient pas vraiment posés jusque là, simplement parce qu'il n'y avait pas de préférence à avoir à ses yeux et qu'ils étaient bien loin de se fermer à quoi que ce soit. « On ne sait pas encore, à vrai dire. On n'a pas vraiment réfléchi à la question, parce que l'un ou l'autre nous rendrait tout aussi heureux. » Ils ne se lanceraient pas dans cette histoire d'adoption avec une liste longue comme le bras de critères à retrouver chez leur futur enfant, quand bien même ils avaient mûrement réfléchi à la question avant de se lancer et étaient parfaitement préparés. « J'ai toujours voulu avoir au moins une fille, parce que j'ai trois sœurs et que ça a simplement toujours été une évidence pour moi. » Il confia dans un sourire, sachant que Swann comprendrait mieux que quiconque son attachement particulier pour ses sœurs et le fait que ça aurait forcément quelque chose de très symbolique et précieux, d'avoir une fille un jour. C'était toutefois loin d'être une idée arrêtée ou un désir qu'il laisserait dicter leurs démarches. « Mais on a le temps de voir venir les choses, pour l'instant tout ce que je souhaite le plus au monde c'est devenir père, avec Swann. » Ainsi elle comprendrait sans doute qu'ils avaient l'intention d'agrandir leur famille encore par la suite, n'imaginant pas élever un enfant unique quand Swann avait lui-même longtemps cherché après l'amour d'une fratrie. Ils voulaient remplir leur foyer de rires et de gazouillements, voir leur chien s'amuser avec des bambins surexcités et tenir leurs enfants dans leurs bras pendant qu'ils décoreraient les sapins de Noël. Les détails n'avaient pas tant d'importance tant que ce tableau pouvait prendre vie un jour.



(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QoPDAKU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about E0B9M70
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about HZjB4DU
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 872289volunteer
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bbi5jU8
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Lcds5AP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Swann Buchanan
Swann Buchanan
l’ange gardien
l’ange gardien
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Trente trois ans, il accepte mal les années qui passent. (20/01/1990)
STATUT : Depuis juin, il appelle bien plus souvent Rory 'mon fiancé' que par son prénom.
MÉTIER : Kinésithérapeute sur les plateaux de tournage, se sentir utile aux autres lui est nécessaire.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille depuis peu son couple et leur chien, pour son plus grand bonheur.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 35464 POINTS : 435

TW IN RP : automutilation, pensées suicidaires
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dîtes pas du mal de Doctor Who ni de la Reine, il risque de froncer les sourcils › Papa d'un petit Berger Australien, à défaut d'avoir un enfant
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (06)maisie #2arthur #5las posadas (zoya's)rosalie #3rory #38

uanoa #5

pré lien
assistant kiné

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #37
& #38 › all i learned growing up was that love spit me out on the pavement next to the cuts and the blood. sweetheart, you are changing my mind, i swear that i'm doing my best, i won't let you down. you look at me, understanding everything. it's so fascinating. you patch up the blood and the cuts but our blood got mixed up so i guess we belong to each other. you shine so bright in a spotless mind.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Yox3
swalex #8 › summer of 2012, burnt in my mind : high, crazy and drunk, five in a room. throwing drinks at each other, making fun of our lovers, getting kicked out on the street. we were best friends forever but the truth is i'm so good at crashing in, making sparks and shit but then i'm a bad friend.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #5 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Eed2f45abdc09d4de822f2a71e6a6b4b65d81f88
swaddy #7 › the crown you wear makes you numb to the thorns. there's a mirror at the end of the road. the lights are on but no one knows you're suffocating. there's nowhere to run.

RPs EN ATTENTE : greta #2 › isaac #3 › alex #8 › maddy #7

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 8conP1m
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Bf45a03e218c4f25e21e00a7ee89ac66
mcgraths › the more that you say the less I know. wherever you stray i follow. i'm begging for you to take my hand, wreck my plans.

RPs TERMINÉS : (2022) rory #21rory #22rory #24maddy #5rory #25rory #26wendy #1ruben #1rory #27penny #7rosalie #1rory #29alex #6arthur #3rory #31tea partydéfilé (event)rory #32maddy #6rory #34arthur #4sofia #2mariagreta #1isaac #2alex #7rory #35rory #36wendy #3

(2021) sashalucia #14, rory #5 & matt #8lucia #15lucia #16 & mcgrathspenny #3matt #5ariane #3lucia #17jill #3lucia #19ariane #4matt #7lucia #20rory #6rory #7alex #2rory #8rory #9penny #4maddy #2noa #3penny #5noa #4rory #12maisie #1sofia s. #1mariage calexalex #3deklanrory #18wendy #2arthur #1maddy #4rory #20 & murphyrory #19penny #6martin #3zoya #1 & rory #23rory #16 & alex #4alex #5danikamaisie #2

(2020) lucia #12maxence #1lucia #13nathanael #1lucia #9penny #1penny #2lucia #10lucia #11 + dbd crewraphael #3lucia #8martin #2ariane #2lucia #7saül #1lucia #6noa #2raphael #2ariane #1martin #1lucia #4danikalucia #5 & hannahginny #2, matt #3 & jill #1lucia #1matt #1 & lily #1matt #2 & lily #2ginny #1rory #1maddy #1

(flashbacks) chloerory #3rory #2rory #4spenceralex #1raphael #1wendy #1rory #10rory #11 & maddy #3

(ua)bébou #1rory #28

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 4eefd80f47917894d64114d7f27fa037980e6208

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › harley (gif) › harley (rowann, arwann, sawddy) › alex (swalex) › loonywaltz (ub) › mapartche (paon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann https://www.30yearsstillyoung.com/t41172- https://www.30yearsstillyoung.com/t29801-swann-mcgrath https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about EmptyJeu 17 Nov 2022 - 15:28



« Pour moi aussi, c'est une évidence. » C’est autant une évidence que de sourire auprès de lui, maintenant. Rory a amené dans sa vie un bonheur dont il n’aurait jamais cru pouvoir espérer l’existence, et le voilà maintenant devenu évidence malgré les différents hauts et bas de leur vie. Aujourd’hui, ce n’est en rien à propos de leur couple que leurs doutes se fondent, mais bien à tout ce qu’il se passe autour, aux aléas du métier de Rory, aux hauts et bas de leurs familles respectives. Un rien peut devenir beaucoup, pour l’un comme pour l’autre, mais ils savent qu’ils peuvent toujours compter sur l’autre pour avoir les mots justes et l’étreinte nécessaire pour se rassurer et s’aimer. En témoigne ce voyage que Swann est profondément heureux de faire malgré le contexte particulier ; il mentirait s’il disait que la présence de son fiancé à ses côtés n’était pas parfois nécessaire lors de ses moments de doutes et de remises en question. Il en attend beaucoup et craint d’être déçu, idée que Rory a à cœur de chasser de son esprit, encore et encore. En cet instant, il n’a plus rien à chasser du cœur de l’anglais, ce dernier étant comblé par la simple présence de l’homme qu’il aime et de la facilité avec laquelle ils arrivent toujours à se confier sur des pans infiniment importants de leurs existences. « Je suis sûr de moi depuis l'instant où je t'ai avoué mes sentiments pour la première fois. Depuis ce jour-là, je suis absolument certain de vouloir écrire mon avenir avec toi. » Le cœur du blond se réchauffe et gronde d’un bonheur sourd, lui qui ne se lassera jamais d’entendre ces mots de la part de son petit-ami. Peu importe à quel point ils ont à coeur de se le répéter, cela reste toujours infiniment important, et il ne garde pas de telles pensées pour lui en retour non plus. Sa main retrouve tendrement la joue du brun contre laquelle elle se referme pour la caresser avec l’éternel même amour. “Mon amour.” Il souffle à son tour, chaque jour plus amoureux de lui encore, sentiment qui transparaît aisément dans le nouveau baiser qu’ils échangent, lequel lui donne envie de le prendre à nouveau dans ses bras et se perdre sous la couette de leur lit, un ne pas déranger accroché sur la poignée de porte de leur chambre d’hôtel. “On va l’écrire, cet avenir. C’est promis.” Quoi qu’il advienne de cette rencontre avec sa mère, quoi qu’il advienne du reste du monde aussi. Ils resteront ensemble et ils resteront heureux, parce que l’un ne peut décemment pas aller sans l’autre, surtout maintenant qu’ils ne se cachent plus de rien ni de personne. Certaines insécurités demeurent mais c’est un combat de chaque instant pour Swann que de les faire taire, et il n’imagine pas une autre issue que sa victoire totale, en témoigne le sourire qu’il n’arrive pas à refréner, ses lèvres tout près des siennes, éternellement envoûtées.

Rory lui fait part de ses appréhensions quant à la rencontre à venir, idée que l’anglais n’a aucun mal à comprendre tant il était lui-même quelque peu anxieux à l’idée de rencontrer sa famille, à l’époque où il n’était pourtant qu’un ami parmi sans doute bien d’autres. « Je vais essayer de ménager ta bague, quand même. » Il rétorque face à la proposition de lui serrer les doigts autant que nécessaire. La remarque amuse l’anglais qui ne retient pas son rire, doux et loin d’être moqueur. “Elle ne risque pas de quitter mon doigt.” Et elle ira toujours très bien, peu importe à quel point il ressent le besoin de s’appuyer sur lui face aux remarques de sa mère, lesquelles peuvent parfois être plutôt assassines et qui arrivent sans crier gare. Quoi qu’il advienne, le parti de Rory sera le sien, parce qu’il est l’homme qu’il a choisi et la seule personne en ce monde avec qui il s’imagine écrire l’avenir et être heureux. Ses mots transparaissent à travers un nouveau baiser, infiniment plus tendre cette fois. « Je t'aime aussi. » Et il finit bien malgré lui par quitter la place sur ses genoux, uniquement parce qu’il sait que les écureuils promis de Hyde Park lui permettront de décompresser avant la rencontre tant redoutée. Quoi qu’il en soit, il reste près de lui.


* * *


« J'aime pas vraiment parler boulot quand je suis en famille, de toute façon. » Aux yeux de Swann, cela n’a rien d’un problème, surtout alors qu’il sait à quel point Rory aime son travail et tout ce qu’il représente. Il a une vie chargée, des horaires de travail impossibles, et pourtant il ne s’en plaint jamais. L’anglais se passionne pour le cinéma au travers des yeux et des récits de son fiancé et jamais il ne lui demandera d’abréger une anecdote ou une autre simplement parce qu’il prend trop de place ou se vante - autant de propos que sa mère aurait pu avoir pour idée de prononcer. Aujourd’hui pourtant, il ne se concentre déjà plus sur les paroles à multiples interprétations de sa mère mais bien sur la réponse de son fiancé, lui qui parle de famille avec tout le naturel du monde, ce qui amène aussitôt Swann à partager avec lui un sourire et un regard plus tendre que jamais. Cela fait même taire sa mère, chose rare. Il joint naturellement leurs mains déjà posées sur la table sans chercher à se cacher, ses doigts s’enroulant autour des siens, non plus pour le rassurer mais bel et bien pour lui faire comprendre qu’il l’aime plus que tout en ce monde. La bulle de bonheur dans laquelle ils venaient d’être téléportée éclate soudainement lorsque se mère évoque une partie du scandale autour de Penny, ce qui est un mensonge éhonté que Swann a à cœur de résoudre aussi rapidement que possible. Rory aurait de toute façon sensiblement tenu le même discours, mais il ne veut pas le laisser seul face à de tels soupçons - il l’a déjà fait pendant bien trop longtemps. Le regard que les deux hommes échangent brièvement lui fait comprendre qu’il a bien fait de s’interposer, et c’est un certain soulagement au fond de son cœur. Il ne veut pas que les choses tournent mal, et il veut encore moins que Rory se sente mal à l’aise. « Les journalistes ont juste beaucoup d'imagination et ils font souvent ce genre de raccourcis quand deux acteurs tournent ensemble. Mais Swann a raison, rien de tout ça n'était vrai. » Et peu importe à quel point Swann chérit son amitié avec Penny, il lui arrive parfois de lui tenir rigueur de toute cette histoire, bien malgré lui. Une part de lui continue de penser qu’elle s’était un peu trop prise au jeu ; tout comme, au fond, il ne peut que comprendre pourquoi elle aurait voulu le faire. Lui le premier, il est bien placé pour comprendre à quel point il est facile d’aimer Rory Craine. Simplement, il se retient de faire le raccourci de toutes les histoires d’un soir que le voisinage a associé à sa mère, bien trop conscient que pour le coup, cela n’a pas grand chose de simples rumeurs.

Il est d’autant plus soulagé d’avoir tenu sa langue lorsque Rory reprend la parole, déviant lentement mais sûrement le sujet principal de la conversation, pour le plus grand soulagement du brun, qui n’avait pas envie d’entendre à nouveau ce genre de discours. « J'ai toujours aspiré à une vie calme et ordinaire, loin de mon travail. Tout aurait été différent si j'avais été en couple avec quelqu'un du même milieu et c'est pour ça que je chéris autant notre vie avec Swann. » Sa main, toujours posée sur la sienne, caresse tendrement sa peau. Leur vie n’est pas aussi simple et rose qu’il le décrit, mais il a à coeur de penser qu’un jour ils arriveront pleinement à trouver leur place sur ce plateau, qu’ils seront heureux et, surtout, qu’ils le resteront. “On a acheté une maison sur la plage, cet hiver. Enfin, cet été.” La vision du monde est différente en Australie, raison pour laquelle il s’adapte rapidement à celle de sa mère, craignant déjà qu’elle lui en veuille d’avoir acheté une maison un an plus tôt sans le lui dire - comme si cela allait changer quoi que ce soit à sa propre vie. Tout ce qu’il se contente de faire, c’est de corroborer le récit de Rory autant que de la tenir informée des derniers changements dans leur vie, ceux-là même qui la rendent infiniment plus douce.

Lorsque le sujet de l’adoption arrive dans la discussion, sa mère mime plus que jamais l’incompréhension face à leur choix, Swann craignant déjà qu’elle ne lui demande quand est-ce qu’il retrouvera la raison et une petite-amie au passage, pour enfin lui offrir les petits-enfants qu’elle désire. Et si ses mots ne vont fort heureusement pas jusque-là, cela ne l’empêche pas de répondre sans réfléchir, incapable de la laisser leur reprocher leux choix de vie de la sorte. Il ne lui demande de toute façon pas son avis, et cela ne changera pas. « C'est rien, Swann. C'est rien. » Rory tente d’apaiser la situation et de le calmer par la même occasion, le regard de l’anglais désormais ancré dans celui de sa mère alors qu’il sent celui de son fiancé, infiniment plus doux, posé contre son profil. « Il y a des enfants dans le besoin partout, en réalité. » - “C’est bien ce que je dis.” - “Maman.” Il la reprend une fois de plus, sans pour autant chercher à lancer un véritable débat sur le sujet. Leur décision est prise et ne changera pas. Ils adopteront un bébé qu’ils aimeront plus que tout, peu importe où est-ce qu’il est né. Ce qu’il concède finalement de faire, c’est lui expliquer un peu plus leur point de vue sur la question, à commencer par l’idée d’adopter un enfant en Angleterre, où les démarches sont grandement facilitées pour eux. Désormais, c’est au tour de Rory de déposer sa main sur la sienne et à l’anglais de souffler lentement, reprenant ses esprits après avoir autant pris sur lui. Il ferme les yeux un court instant et expire silencieusement, ne souhaitant pas voir la situation dégénérer mais étant tout autant incapable de la laisser dire ou penser du mal de sa famille. Et finalement, elle sonne la fin de leur discussion en proposant simplement de passer à table, comme si tous les problèmes de ce monde pouvaient être réglés aussi rapidement et simplement.

A la seconde même où sa mère passe le pas de la porte, Swann en profite pour échanger tout bas quelques mots avec son fiancé, soucieux de le rassurer et de déjà lui dire tout ce qu’il pense de cette discussion. Malgré les hauts et les bas de cette dernière, tout va bien. Il est parfait, comme toujours, et surtout il s’en sort admirablement bien malgré les mots difficiles de sa génitrice. « Tu crois ? J'ai l'impression que je fais un peu tout de travers, j'ai peur qu'elle finisse par penser que tu mérites bien mieux. » - “Qu’elle le pense si elle veut, mais moi je connais la vérité.” Sa main quitte la sienne pour trouver sa joue. Swann doute certains jours de mériter une personne aussi merveilleuse que l’est son fiancé, alors il serait bien incapable de penser mériter mieux - et quand bien même: il n’a aucune envie de s’imaginer vivre auprès d’un autre, ou d’une autre. C’est à ses côtés qu’il a bâti ses rêves et à ses côtés qu’il les vivra. “Tu passes le test avec brio.” Elle ne le lui dira pas, alors Swann s’en charge, avec des mots aussi simples que sincères. « C'est la première rencontre, les suivantes seront sûrement plus faciles. Lorsqu'on se connaîtra un peu mieux, elle et moi. » - “Et bientôt, vous parlerez dans mon dos comme des meilleurs amis.” Sans doute pas bientôt, en réalité, mais Swann veut croire en cette idée, ne serait-ce parce qu’elle le rend heureux. Il sait que Rory a à coeur de tisser un lien avec sa mère, tout comme il est son cas avec la sienne, et il espère que cette dernière acceptera de descendre de son piédestale pour comprendre qu’elle n’aurait jamais pu rêver d’un beau fils aussi parfait que lui, peu importe l’angle d’étude. Tel un adolescent, il en profite pour l’embrasser dès qu’il entend les pas de sa mère se rapprocher d’eux - aujourd’hui, Rory le sait pourtant: il n’éprouve plus la moindre once de culpabilité à l’idée de l’embrasser sous le regard d’autres personnes, inconnues ou non.

Et s’ils abordent leur future visite de la ville, laquelle occupera les quelques petits jours qu’ils passent à Londres, sa mère reprend bien vite son interrogatoire en se souciant à nouveau de leur future adoption, notamment du sexe de son futur petit-fils, ou petite-fille. Une part de lui sait déjà qu’elle espère une fille, parce qu’elle a toujours rêvé d’en avoir une elle-même, en vain. « On ne sait pas encore, à vrai dire. On n'a pas vraiment réfléchi à la question, parce que l'un ou l'autre nous rendrait tout aussi heureux. » Il ne peut qu’hocher la tête face à ces mots, son petit-ami expliquant parfaitement la situation. Ils se moquent du sexe de leur futur enfant autant qu’ils se moquent de l’origine de ce dernier, justement parce que rien de tel n’a d’importance à leurs yeux dans le processus d’adoption. Tout ce qu’ils désirent, c’est fonder leur propre famille et donner un peu de leur amour à de petites têtes blondes, ce qui est pourtant un processus infiniment plus compliqué que ce que de simples mots pourraient résumer. « J'ai toujours voulu avoir au moins une fille, parce que j'ai trois sœurs et que ça a simplement toujours été une évidence pour moi. » - “Il est un grand frère très présent.” Swann souligne, ses mots allant de pair avec ceux de son fiancé. Il est un grand frère parfait, un petit-frère qui l’est tout autant, et par-dessus tout il sera un merveilleux père, le moment venu. A son tour, Swann est sans doute un peu plus attendri encore à l’idée de l’imaginer père d’une petite fille, même s’il sait qu’il serait tout aussi présent et compréhensif s’il l’était d’un petit garçon. « Mais on a le temps de voir venir les choses, pour l'instant tout ce que je souhaite le plus au monde c'est devenir père, avec Swann. » Sa mère hoche la tête, fusillant du regard son fils qui a osé attendre plus de deux secondes avant de se servir du plat à son tour. “Tu me tiendras au courant, Swann. Ou Rory, je compte sur toi si jamais il oublie encore d’appeler sa vieille mère.” Et Rory sait justement très bien que ce qu’elle appelle ‘oubli’ sont tout autant de moments où Swann choisit délibérément de ne pas l’avoir au téléphone. Mais cela n’empêche pas l’anglais de sourire poliment, tout en se promettant d’effectivement la tenir au courant alors qu’elle semble faire des efforts pour prendre une place dans leur vie. “Ne t’en fais pas maman. On attend ce moment depuis des années, on ne risque pas d’oublier de prévenir qui que ce soit.” Et même s’il parle à sa mère, c’est vers Rory que son regard se tourne, plus doux et heureux que jamais. Bientôt, leurs voyages se feront à trois et la chambre d’ami ne portera plus ce nom. Il veut y croire, plus que tout. “Je pense que Rory a passé l’interrogatoire maintenant, pas vrai ? Raconte moi plutôt comment vont les choses, ici.” Et dans une moue à moitié convaincue, elle accepte pourtant de rattraper les dernières années de sa vie, son accent anglais plus prononcé que jamais alors qu’elle ne semble plus faire d’efforts d’élocution maintenant qu’elle ne s’adresse plus spécifiquement à Rory. Au moins, ce dernier peut souffler un peu et profiter de toutes les anecdotes qu’elle partage sans honte sur son fils, fils dont la main s’est désormais posée contre la cuisse de l’homme qu’il aime. Tout va bien, maintenant.


(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about ACin3sG
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about JTdVfXP
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about QqLqwzn
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about VmnacJv
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about WOfIpRW
(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about 62tJq9b

:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty
Message(#) Sujet: Re: (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about (rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rowann #34) share a single bed and tell each other what we dream about

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-