AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% ...
Voir le deal

 (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS IAeu3cF ÂGE : 45 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Jola
POSTS : 4263 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : #66cc66
RPs EN COURS :
(08)
Amelyn #76Amelyn #77Kelly #3Cian #6Chad #3Midas #2Anwar #1Finnley #1

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn #76 & #77 › ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162636465666768697071727374757677

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Cian #6I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #3 & Midas #2By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Deuy
Amelyn UAchp 11Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 1234567891011

RPs EN ATTENTE : Olive
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : harley (avatar, gifs signature & crackships profil), WALDOSIA. (code signature), sophiexrph.
DC : Joshua Tennenbaum
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyDim 2 Oct - 22:54






DEVOTED FATHERS
Midas #2  

@Midas Sterling  

Après mes noces factices, Midas et moi avons échangé quelques messages. Nous avons pris des nouvelles des gamines, moi d’Olive, lui de Raelyn. Nous nous sommes assurés que tout allait bien jusqu’à ce que mes textos soient plus laconiques et moins réguliers. Quitter le loft a été une épreuve douloureuse pour moi. Me souvenir de ce que j’ai pu le décider seul m’étonne encore. Faut-il être fou pour s’infliger pareilles épreuves ? Faut-il ne plus être qu’un aliéné pour arrêter sciemment un traitement addictif supposé soigner, justement, de l’assuétude ? Faut-il être complètement dingue pour crucifier soi-même sa relation sur l’autel de la peur ? C’était mon unique motivation : l’effroi d’être mésestimé et, par conséquent, désaimé de ma dulcinée. Par chance, j’ai retrouvé la raison après un énième échec et un syndrome de sevrage supplémentaire. J’ai demandé l’autorisation de me réapproprier ma place chez moi, auprès de ma femme - c’était stupide, elle n’a jamais voulu de cette désertion - preuve que je marchais à côté de mes pompes. Je n’avais, à coup sûr, pas enfiler la bonne paire de chaussures, mais c’est derrière moi, à présent. Certes, j’ai toujours des problèmes avec l’alcool. Je ne dirais pas que la boisson ne me manque pas. Je suis néanmoins plus confiant vis-à-vis de l’avenir et je m’estime assez fort pour une virée en bateau avec Micah, Posy et Midas sous ma responsabilité. Dès lors, je l’ai contacté afin que nous fixions une date qui nous conviendra. Le jour de cette occasion d’un moment en famille, j’ai fait un détour par chez un pâtissier pour acheter des Lamingtons. Devant un épicier, j’ai hésité à m’arrêter pour renflouer le frigo de quelques bières, mais je n’ai pas osé. Je me sais encore trop fragile et je suppose que, quoiqu’il ne soit pas au fait des soucis liés à l’addiction - la rumeur provenant de la presse à scandale ou de la famille le garde de ce genre de maladie et je lui souhaite que rien ne change - il pourra comprendre, mon cousin. Il saisirai tous les enjeux de mon combat. En attendant d’aborder ce sujet avec lui, je récupère la petite et son père au pied de l’appartement. Les enfants attachées, nous avons bavassé autour de banalités jusqu’à la Marina. Nous nous sommes mis en route rapidement et, une fois au milieu de l’océan, j’ai respiré. J’ai avalée des gorgées d’iodes en fermant les yeux, les fillettes dans le parc, monté sur le pont, sous la bonne garde de l’oeil attentif de Midas. « Je suis désolé pour mon silence.» Il n’était pas entier, mais presque devenu inhabituel au vu de la fréquence de nos discussions par texto. «On a traversé des moments compliqués avec Raelyn, mais on en parlera plus tard. Viens, on peut s’asseoir maintenant. On bougera plus.» Autrement dit, j’ai jeté l’encre devant un décor idyllique. Je ne me lasse pas de ses paysages aux couleurs exotiques. Elles m’apaisent et, je l’admets, j’aurais adoré pouvoir me cacher au milieu de ces derniers pour favoriser ma guérison. «Viens, on va s’asseoir. On va contempler ça et se rappeler que la nature est bien faite. Ah et, je n’ai pas de bière malheureusement. J’ai des tas d’autres choses dans le frigo. Et il y a beaucoup d’eau.» l’ai-je informé, prêt à lui servir du soft de son choix. «Alors, comment tu vas ? » J’ai suggéré aussitôt installé, réellement curieux de son évolution personnel. «Tes projets avancent ? » A-t-il trouvé des solutions pour être plus souvent avec sa gamine ? «Elle a tellement grandi. ça lui fait quel âge maintenant ? UNe éternité que je ne l’avais pas vue…» ai-je affirmé en couvant Posy d’un regard affectueux.  





--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS JLuMeCF
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS TiuE8UW
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS B2ZhCTC

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS MjUFQYH
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Hod8yO6
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Qsba
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 313 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa)nicholas #2


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyMer 5 Oct - 11:53



Devoted fathers
Midas Sterling & @Amos Taylor (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 873483867

Prendre Posy sur tout le week-end, c’est le genre de chose que je ne me serais pas autorisé, avant ma discussion avec Amos. Peut-être a-t-il raison. Peut-être que je me mets des barrières seul parce que la peur me paralyse. Certes, les raisons qui motivent mon geste sont nobles : c’est ma gamine que je veux protéger de ces vautours à la solde de la presse à scandale, ce n’est pas mon petit confort personnel. Mais est-ce important quand, à cause de ces raisons, je ne suis pas capable d’être aussi présent qu’elle en aurait besoin ? Si je ne suis pas le père dont elle aurait besoin ? A chaque fois que je la retrouve, j’ai peur qu’elle m’oublie, qu’elle efface ce père absent au profit de l’abruti dont s’est entiché sa mère mais, ce matin, lorsque je suis passé la chercher chez Marley - ma casquette visée sur ma tête et dans en utilisant ma voiture de civil - elle m’a sauté dans les bras et m’a appelé papa. Son sourire s’est étendu jusqu’à ses oreilles et putain, j’ai failli fondre en larmes. Marley m’a donné tout un tas de conseils inutiles - je sais encore comment prendre soin de ma fille - mais je n’ai pas pensé à la réprimander et pour cause, je comprends qu’elle soit nerveuse. Je ne l’ai pas fait souvent. Je ne l’ai pas fait assez. Dans la voiture et alors que je prends la direction de la marina, je tente de rattraper le temps perdu. Marley va à l’école maintenant et, sans surprise, elle a des choses à dire sur tous ses nouveaux camarades. J’apprends qu’Alicia a la même coupe de cheveux qu’elle et qu’Ethan est son amoureux. Je retiens toutes les informations qu’elle me donne, quand bien même la plupart n’ont pas la moindre espèce d’importance. « On va chez papi et mamie ? » Je lui jette un coup d'œil dans le rétroviseur. Elle joue avec sa peluche, qu’elle balade contre la fenêtre en lui faisant sauter des obstacles qu’elle invente au gré des reliefs du paysage. « Non, on va chez Amos. Tu te souviens d’Amos ? » Ma fille secoue vivement la tête, et je ne suis pas surpris : elle était petite, la dernière fois qu’elle a vu mon cousin. « Amos a une petite fille, un petit bébé, plus petite que toi. » Expressive, Posy ouvre la bouche en grand pour me montrer sa surprise. « Et il a un bateau, on va passer la journée dessus. Tu es contente ? » Elle hoche la tête de haut en bas cette fois, un grand sourire sur les lèvres. Elle raconte à sa peluche qu’elle va voir l’océan, elle rigole sans avoir besoin de personne pour partager avec elle son monde imaginaire, et le tout me met du baume au cœur.

Pendant les premières minutes, elle s’est montrée inhabituellement timide. Je suppose que c’est le lot de tous les petits enfants qui rencontrent des personnes inconnues. La petite Micah la fascine. Elle l’observe, l’oreille de son doudou dans la bouche, alors que le bébé se hisse sur ses deux jambes en s’appuyant contre la rambarde de son parc. « Tu veux aller jouer avec elle ? » Posy m’interroge du regard et ses yeux brillent. Elle jette un regard timide à Amos pour savoir si elle a le droit d’entrer dans le parc de son bébé. « Tu fais doucement. » Mais ma fille n’a pas besoin que je le lui demande.

Je l’observe empiler des cubes de formes différentes avec une patience que j’admire. Elle est douce, Posy. Douce, et de toute évidence fascinée par ce petit enfant qui ne parle pas, mais rigole à chaque fois qu’elle fait la grimace. « Je suis désolé pour mon silence. » Je tourne la tête vers Amos, avant de secouer la tête. « Y’a pas de mal. On avait pas arrêté de date. » Et, pendant le mois d’août, j’ai été accaparé par les questions autour du Revival. « On a traversé des moments compliqués avec Raelyn, mais on en parlera plus tard. Viens, on peut s’asseoir maintenant. On bougera plus. » Je lève un sourcil, avant de m’installer sur un des canapé d’extérieur du catamaran. « Viens, on va s’asseoir. On va contempler ça et se rappeler que la nature est bien faite. Ah et, je n’ai pas de bière malheureusement. J’ai des tas d’autres choses dans le frigo. Et il y a beaucoup d’eau. » - « T’en fais pas pour ça. Je bois peu, de toute façon. » Je ne bois qu’en tournée ou lorsqu’une soirée mondaine m’ennuie au point que j’ai besoin de décompresser. Je ne suis pas un amateur de l’amertume de la bière. « C’est un superbe bateau. Félicitations, les affaires ont l’air de marcher. » J’ai entendu ma mère parler du casino au téléphone avec sa sœur. Bien sûr, elles étaient horrifiées mais, moi, je salue la prise d’initiative et l’audace d’Amos. « Des moments compliqués ? Encore des histoires de ronds et de carrés, ou c’est autre chose ? » Autrement dit : est-ce toujours sa relation avec notre famille qui te tracasse et vous complique la vie ? Je fais évidemment allusion à la conversation que nous avons eue l’autre jour.

« Alors, comment tu vas ? Tes projets avancent ? » - « J’ai pas eu une minute à moi. La production de X-Factor travaille sur un projet de revival, ils veulent que je participe. » Je l’envisage. Je ne l’envisage pas forcément pour les bonnes raisons, mais est-ce important ? Je fais même plus que l’envisager. « Elle a tellement grandi. ça lui fait quel âge maintenant ? Une éternité que je ne l’avais pas vue… » - « Elle a quatre ans et demi. Et oui, j’ai pas vu le temps passer. » Je me souviens encore de l’époque à laquelle pesait à peine trois kilos. « A la voir avec Micah, je me demande si elle souffre d’être fille unique. » Amos et moi sommes issus de deux branches différentes du même arbre : nous sommes faits dans le même bois. Nous avons tous les deux été élevés dans une grande fratrie.





(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 763064237 :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS IAeu3cF ÂGE : 45 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Jola
POSTS : 4263 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : #66cc66
RPs EN COURS :
(08)
Amelyn #76Amelyn #77Kelly #3Cian #6Chad #3Midas #2Anwar #1Finnley #1

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn #76 & #77 › ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162636465666768697071727374757677

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Cian #6I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #3 & Midas #2By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Deuy
Amelyn UAchp 11Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 1234567891011

RPs EN ATTENTE : Olive
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : harley (avatar, gifs signature & crackships profil), WALDOSIA. (code signature), sophiexrph.
DC : Joshua Tennenbaum
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyLun 28 Nov - 12:52





DEVOTED FATHERS
Midas #2  

@Midas Sterling  

Posy n’est qu’une enfant, une toute petite fille qui prend peu à peu conscience de ce qui lui est connu ou étranger. Elle prend la mesure des obligations de bienséance dans ce monde où grouille des adultes et, pourtant, sa timidité surpasse sa politesse. Quoique je me sois accroupi devant elle, Micah entre les bras, histoire de procéder à des présentations en bonne et due forme, la fille de mon cousin hésite à me saluer et, le père en moi en est plus ému que vexé. Pourquoi m’en offenserais-je alors qu’elle emmène sur le “Moineau” un peu de ce qu’était Sofia ? Elle aussi, levait la main pour saluer les nouvelles têtes au lieu de poser un bécot sur la joue râpeuse d’un homme dont elle ignorait tout ou dont elle ne se rappelait pas. Elle était plus à l’aise avec le “high five” et, naturellement, je l’ai proposé à la puce serrant très fort son doudou contre son petit buste. Elle s’est prêtée au jeu, mais sans grande conviction : elle n’a d’yeux que pour ma fille qui la charme de ses grands yeux. Ce manège, elle le sert à tout être semblant ébahi par sa présence, qu’importe l’âge ou le sexe. Je songe aussitôt à sa mère et je me fais la réflexion que, plus tard, d’ici une heure et peut-être dans le courant de l’après-midi, je lui adresserai un message avec pour pièces-jointes une photo des stars du jour. Midas et moi, ne nous apprêtons-nous pas à prendre le large pour les ravir ? Certes, nous aspirons à nous éloigner de l’agitation de vie citadine, ce qui implique pour l’artiste des paparazzi indiscrets pour qui le respect est une notion décatie. Néanmoins, nous souhaitions surtout - du moins, je le crois - reproduire ce que nous avons nous-même vécus dans notre enfance : renforcer les liens au-delà du sang sans segmenter selon des critères comme l’âge ou le nombre de branches qui nous sépare dans le grand arbre généalogique de la famille de ma mère. Qui plus est, la compagnie de l’un seyant à l’autre, le célèbre musicien et moi partageons une étreinte à la hauteur de ce que sera cette journée : sincère et dans ces endroits où règne la confiance. Je ne crains pas pour la sécurité de ma pupille déposée plus tôt dans son parc alors que Posy la rejoint. Je ne redoute pas un geste malheureux et, si je garde un oeil sur les fillettes, c’est davantage par habitude que par obligation. Je ne me gêne pas pour entamer une conversation avec mon invité, non sans l’avoir au préalable invité à s’installer dans l’un des fauteuils du catamaran et l’avoir averti que l’heure est à la tournée minérale. «Merci. Les affaires tournent, effectivement. Mais, j’ai fait l’acquisition de cette merveille avant le casino.» ai-je avoué au sujet du bateau, source de compliments dont je m’enorgueillis tandis que je relate l’occasion qui a fait de moi un larron. « J’ai joué de chance. C’est le genre d’histoire auquel on ne croit pas dans un film. On se dit que c’est impossible. Et, pourtant… » J’ai jeté un coup d’oeil vers l’horizon, là où il se mélange avec le ciel et j’ai soupiré ma plénitude. «On y a passé des moments cruciaux de notre histoire, Rae et moi. Ils comptent beaucoup. Je m’y sens encore chez moi et on y est en sécurité. A l’abri de tout et loin de tout quand on le veut.» ai-je ajouté, réfléchissant ensuite à la meilleure façon d’expliquer les problèmes que mon couple a traversé récemment. «D’une certaine façon, oui. C’est toujours un peu ça avec tout le monde. Mais, c’est surtout une histoire d’alcool.» Mon addiction n’est pas un secret au sein des miens. Ils ont été les premiers à soulever l’assuétude dont j’étais victime ou coupable selon le point de vue. Quelle était-elle, l’opinion de Midas sur la question ? Est-ce bien important ? «Je me bats, mais ce n’est pas toujours facile. Pour le moment, je suis sobre depuis un moment déjà. Mais ça n’empêche pas que Rae a eu à ramasser les pots cassés. J’aimerais la protéger de tout ça. Vraiment. Surtout qu’elle a confiance en moi. Regarde…» Je désigne le parc d’un mouvement du menton. « Elle mérite mieux que ce que je lui ai fait vivre. » Cette fois, j’ai haussé les épaules et, par pudeur, j’ai embrayé sur le quotidien de Midas, sur ses projets, sur ses quelques confidences le soir de mes noces factices. «Et, tu en dis quoi ? » me suis-je enquis à propos de l’émission de télévision qui lui a valu d’afficher son nom au milieu des étoiles de la musique. « Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu es assez mitigé sur la question ? Tu as peur du réchauffé ou de ce que ça peut impliquer pour Posy ? » L’enfant de quatre ans qui dégage d’une telle douceur avec mon bébé que je fonds sur place. « Ou autre chose ? L’envie de te poser peut-être ? » Ce qui somme toute expliquerait sa remarque à propos d’un futur enfant. «Tu as rencontré quelqu’un ? Parce que si tu veux savoir si ta fille a envie d’être grande soeur, le mieux, c’est de lui poser la question…. sauf si….» Si c’est un désir qui n’a rien d’une lubie… Il est jeune, ce n’est pas impossible et, je dois bien l’admettre, il m’arrive de rêver d’agrandir ma famille moi-aussi.





--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS JLuMeCF
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS TiuE8UW
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS B2ZhCTC

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS MjUFQYH
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Hod8yO6
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Qsba
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 313 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa)nicholas #2


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyLun 28 Nov - 13:33



Devoted fathers
Midas Sterling & @Amos Taylor (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 873483867

Je suis attendri par la douceur de ma fille et le spectacle qu’elles offrent elle et la petite Micah. La fille d’Amos ne parle pas encore, se tient difficilement sur ses pieds en s’accrochant à la barrière de son parc, mais Posy semble fascinée par ce petit être qui ne peut pas encore des masses interagir avec elle. Avec la naïveté d’une enfant de quatre ans, elle explique à sa cousine l’histoire de la peluche qu’elle tient dans la main - qui viendrait apparemment d’un pays de fées - et lui raconte tout ce qu’il y a sous la surface de l’eau de l’Océan sur lequel nous nous trouvons. Elle a parlé des fonds marins à l’école visiblement, et semble ravie de pouvoir partager ses découvertes avec une Micah qui l’observe avec des yeux ronds sans comprendre un traître mot de ce que la petite fille - qui articule encore mal qui plus est - lui raconte. Cela ne semble avoir d’importance ni pour l’une ni pour l’autre et, rapidement, ma fille observe celle de mon cousin empiler des cubes aux faces colorées en l’aidant lorsque l’un d’entre eux tombe ou est mal placée. Je pourrais les regarder pendant des heures, hypnotisé par la patience de ma gamine, si je n’étais pas ravi de retrouver Amos et de pouvoir échanger avec lui un peu plus tranquillement que la fois précédente. « Merci. Les affaires tournent, effectivement. Mais, j’ai fait l’acquisition de cette merveille avant le casino. » Si l’on m’avait dit qu’Amos ouvrirait un casino - que l’on dit prospère qui plus est - je ne l’aurais pas cru. « J’ai joué de chance. C’est le genre d’histoire auquel on ne croit pas dans un film. On se dit que c’est impossible. Et, pourtant… » - « J’ai vu son nom. Le Monneau, c’est un chouette hommage. » Personne dans la famille n’ignore que c’était le surnom affectueux qu’Amos donnait à sa première fille, certainement pas moi qui ai passé bon nombre de vacances sous son toit, pour éviter de surcharger la ferme. J’ignore si j’ai bien fait de lui faire cette remarque, mais je me dis que s’il l’affiche sur la coque de son bâteau, je peux au moins m’aventurer sur ce terrain jusque là. « Pour une chouette fille. Je pense que où qu’elle soit… » Autrement dit, qu’elle soit dans cet après auquel nos parents croient dur comme fer ou ailleurs. « Elle doit être heureuse de voir que t’es entouré. Que t’as Micah et ta femme. » Et qu’il va mieux. Je l’ai noté même si, en l’écoutant, je comprends qu’il est impacté par les conséquences du décès de ma cousine. « On y a passé des moments cruciaux de notre histoire, Rae et moi. Ils comptent beaucoup. Je m’y sens encore chez moi et on y est en sécurité. A l’abri de tout et loin de tout quand on le veut. »- « C’est un curieux choix de mots, à l’abri. » J’esquisse un sourire, en observant Amos. « Mais je comprends. C’est un bel endroit. »

« D’une certaine façon, oui. C’est toujours un peu ça avec tout le monde. Mais, c’est surtout une histoire d’alcool. » Dans la famille, ce n’est pas un secret qu’Amos a traversé des moments sombres après la mort de Sofia. A entendre ma mère, Maggie Taylor le décrivait comme une épave, un déchet qui passait ses journées à boire. Je ne savais pas en revanche que cela le suivait encore de nos jours, trop éloigné du quotidien de mes cousins et plus réellement en contact avec Oscar. C’est lui, la commère de la fratrie. Je tente de ne pas laisser paraître ma surprise, et je comprends mieux qu’il se soit excusé de ne rien avoir. « Je me bats, mais ce n’est pas toujours facile. Pour le moment, je suis sobre depuis un moment déjà. Mais ça n’empêche pas que Rae a eu à ramasser les pots cassés. J’aimerais la protéger de tout ça. Vraiment. Surtout qu’elle a confiance en moi. Regarde… » Il me désigne sa fille et, pensif, j’ajoute. « Je connais un type un peu sage, un cousin à moi, qui te dirait que passer du temps avec ta fille, c’est pas un privilège. » Le sage en question n’est autre que lui, de toute évidence, puisqu’il m’a dispensé de précieux conseils concernant Posy. Passer du temps avec Micah, c’est son droit le plus strict, non ? « Elle mérite mieux que ce que je lui ai fait vivre. » - « Comment tu gères ça ? Tu t’es inscrit dans un programme, tu vois quelqu’un ? » En d’autres mots un spécialiste des addictions ou de la santé mentale ? Dans le milieu dans lequel j’évolue, je connais mon lot d’artistes et d’individus accros à tout genre de substance. Moi, j’en suis toujours resté éloigné, à l’exception d’un joint de temps à autre, parce que la pression que je subis a parfois besoin de redescendre.

« Et, tu en dis quoi ? » Le revival, ce que j’en dis ? Je crois que je me suis focalisé sur qui plutôt que sur quoi et que, concernant l’émission en elle-même, je n’ai pas réellement d’avis. « Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu es assez mitigé sur la question ? Tu as peur du réchauffé ou de ce que ça peut impliquer pour Posy ? » - « Et bien, c’est à Sydney, pas à l’autre bout du monde, donc je devrais pouvoir revenir la voir autant que je le souhaite. » C’est vrai. Une heure de vol ne représente rien avec les moyens colossaux dont je dispose. « Ou autre chose ? L’envie de te poser peut-être ? » C’est bien de quelqu’un qu’il s’agit, mais de terriblement plus compliqué que l’envie de se poser. « Non, rien de tout ça. » Pensif, je m’appuie dans le canapé en regardant les filles une poignée de secondes, avant de reposer mon regard sur mon cousin. « Y’a cette fille, la finaliste de mon émission. » La malheureuse perdante, donc. « J’espère juste que ça nous permettra de renouer le contact, parce que c’était une sacrée artiste. » Du reste, je garde pour moi l’émoi que Jo faisait naître dans mes tripes et dans mon cœur, cet émoi que je n’ai jamais su nommer. « Je suis pas certain que j’ai envie de recommencer tout ça si elle en fait pas partie. Mais au moins, j’ai du poids auprès de la production. » Assez de poids pour qu’ils acceptent de tricher en faveur de Jo, cette fois ? Je l’ignore, mais c’est le plan qui se dessine déjà dans ma tête.

« Tu as rencontré quelqu’un ? Parce que si tu veux savoir si ta fille a envie d’être grande sœur, le mieux, c’est de lui poser la question…. Sauf si…. » J’éclate de rire, avant de balayer l’hypothèse d’une rencontre, d’une nouvelle personne dans ma vie d’un geste de la main. « Non. J’en suis pas là. Et je suis avec personne. » Rien que des aventures, rien de sérieux depuis mon ex, depuis la mère de Posy. « J’ai juste pas envie qu’elle soit malheureuse. Elle a l’air épanouie, non ? » Est-ce que je me trompe par manque d’objectivité ? Est-ce que ma Posy a l’air de se sentir seule ? « Je préfèrerais que Marley trouve un autre mec que le raté avec lequel elle sort. Pour Posy. » Pour moi, je me moque de qui mon ex fréquente. Je ne suis plus blessée par notre semblant de relation depuis longtemps.





(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 763064237 :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
les raisins de la colère
les raisins de la colère
Voir le profil de l'utilisateur
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS IAeu3cF ÂGE : 45 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Jola
POSTS : 4263 POINTS : 0

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : #66cc66
RPs EN COURS :
(08)
Amelyn #76Amelyn #77Kelly #3Cian #6Chad #3Midas #2Anwar #1Finnley #1

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn #76 & #77 › ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738394041424344454647484950515253545556575859606162636465666768697071727374757677

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Cian #6I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #3 & Midas #2By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Deuy
Amelyn UAchp 11Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 1234567891011

RPs EN ATTENTE : Olive
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : harley (avatar, gifs signature & crackships profil), WALDOSIA. (code signature), sophiexrph.
DC : Joshua Tennenbaum
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades https://www.30yearsstillyoung.com/t29131-amos-taylor

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyLun 28 Nov - 14:02






DEVOTED FATHERS
Midas #2  

@Midas Sterling  

Ma fille me surprend de jour en jour. Elle est maligne, Micah. Elle sait séduire le monde qui l’entoure en adressant au tout venant des sourires enjôleurs sans distinction d’âge, de sexe ou de couleurs. Certes, à son âge, c’est comparable à de l’innocence ou à ce que les adultes définissent comme de l’insouciance. Moi, je soupçonne mon enfant moins candide qu’il n’y paraît. Ma fierté de père l’imagine sans doute plus intelligente que la norme, faute à mon amour débordant pour l’enfant comme pour sa mère. Pour cause, je considère que ma gamine est dotée d’une intuition qui la pousse à se méfier de quiconque manquerait de bienveillance à son égard. Midas et Posy ne sont pas de ceux-là. Outre les liens du sang, mon bébé semble à l’aise. Protégée par son parc - j’y ai ajouté de la mousse par précaution après de rudes négociations - elle joue, s’amuse et tend l’un ou l’autre de ses jouets à sa cousine. Cette dernière parle. Elle le fait bien et avec plaisir. Quant à sa camarade, elle écoute avec attention ces mots dont elle ne saisit pas tout le sens. Le tableau est si attendrissant, entre les boucles blondes de l’une et le châtain de l’autre, que mon coeur fond et ma langue, elle, se délie. Je suis plus bavard qu’à l’accoutumée. Je me confie à propos du “moineau” sans m’encombrer de la pudeur atavique des Taylor. J’entretiens la conversation, non sans mettre en branle les moteurs du catamaran, avec un engouement non dissimulé. Il ne faiblit qu’à l’évocation de Sofia. Une simple mention à mon aînée pince mon coeur de père. Je déglutis alors plus difficilement, mais je le cache. Je dérobe mon émotion derrière un silence que nombreux décriraient comme gênant. Avec Midas, c’est différent. Il est en terrain conquis sur le catamaran. Mon seul secret ne concernera que les activités illégales qu’abritent le casino. «J’espère. Si ce que dit la rumeur est vraie, j’espère qu’elle est en paix avec mes choix.» ai-je remarqué en plongeant mes yeux bleus vers les fonds de l’océan sur lequel nous voguons. « Et avec les siens, surtout.» J’aspire à ce qu’elle ne m’en veuille pas trop de m’être transfiguré sur le sentier de la vengeance et de la criminalité. C’est à cause de ces deux réalités que j’ai précisé le fond de ma pensée à l’aide d’un “curieux mot”, pour ne citer que mon interlocuteur. Il m’a arraché un sourire franc tandis que mes pupilles accrochent les siennes. «Pas tant que ça. Brisbane n’est pas différente de toutes les autres métropoles du monde. On y trouve de quoi blesser des parents ou des maris à tous les coins de rue.» L’allusion invoque l’alcool - pour moi - et la drogue pour mon épouse et l’oiseau décédé. Midas, loin d’être idiot, en saisira a minima une partie, celle que je rends accessible. Hormis notre histoire d’amour passionnée, la légende personnelle de mon épouse ne m’appartient pas, je ne suis que le gardien de ses confessions. Pour ce qui concerne la mienne, je la déballe en esquivant la turpitude liée à mon addiction. « C’est un type malin, ce cousin. Il a l’air de voir clair.» ai-je remarqué en m’esclaffant. «Je t’accorde le point, mais… j’ajouterai quand même que tu n’es pas susceptible d’être un danger pour ta fille, moi… quand je suis ivre…» Le suspense n’est pas maintenu volontairement. Il existe à cause du souvenir de ma dernière crise de délire en date. «Mais, ça va. Vraiment. Je fais tout ce que je peux. J’ai essayé un programme en effet, mais ça ne s’est pas très bien passé. Alors, j’essaie de compenser. Je vois quelqu’un par contre. Une fois par semaine… et j’essaie d’éviter le danger au maximum tout en continuant à travailler. Je te promets que, tout ça, c’est déjà un programme en soi. » ai-je conclu avant de m’éclipser dans la cabine.

J’en suis revenu les bras chargés de victuailles, du biberon d’eau de Micah et mon portable dans ma poche. Dans la cuisine, j’ai jeté un œil sur l’écran afin de surveiller l’heure, histoire de ne pas affamer ma petite fille. Rae m’ayant laissé un message, j’y ai répondu à la hâte, l’air béat des hommes conquis et amoureux sur les traits. L’est-il, Midas ? A-t-il rencontré quelqu’un qui ferait vibrer sa corde sensible ?  Est-ce possible dans ce monde hypocrite dans lequel nous vivons ? Il a de l’argent, de la reconnaissance. Sa célébrité, c’est une cible dans le dos que les profiteuses lui ont collées. Comment fait-on dans ces conditions pour refaire sa vie ? Pour l’oser quand on a une gamine si jeune à protéger ? Évidemment, ma question est plus ouverte, assez large pour que la conversation s’oriente selon les desiderata de Midas, soit le revival du télé crochet qui l’a révélé au grand public. «Et peut-être l’emmener sur les lieux du tournage. Ce serait merveilleux pour elle. Il doit avoir moyen de faire ça discrètement.» J’ai en stock une pléthore d’idées pour l’y aider si, d’aventures, l’idée de renoncer à ce projet en rapport à son enfant lui aurait traversé l’esprit. Il est des occasions qu’il faut être prêt à saisir dans la vie et, a priori, de ce que je comprends, il paraît disposé à devenir un larron…à cause d’une fille. Je n’en suis guère stupéfait. Les Hommes, y compris moi, nous sommes tous pareils. La tête nous tourne et chute sous la ceinture si facilement que ç’en est parfois affligeant. « Personne. Ok. Mais, ton retour dans l’émission a quand même l’air de dépendre de cette fille.» ai-je ponctué en ouvrant une bouteille d’eau pétillante. «Tu vas vraiment me laisser tirer les conclusions tout seuls ? Allez, accouche… on gagnera du temps… et tu pourras me dire merci plus tard de t’en avoir fait gagné.» Il avance beaucoup trop vite, plus encore lorsque nous sommes parents. Nul doute qu’il ne se risquera pas à prétendre le contraire, lui qui s’interroge déjà sur l’avenir de sa fillette. Je lui obéis : je l’observe avec attention et, les lèvres étirées dans une jolie grimace, je hoche la tête fermement. «Très épanouie. Heureuse même. Apparemment, les choix de Marley en matière de mec ne l’impacte pas. »
 





--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS JLuMeCF
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS TiuE8UW
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS B2ZhCTC

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS MjUFQYH
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Hod8yO6
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Qsba
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 313 POINTS : 170

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa)nicholas #2


(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS EmptyMar 29 Nov - 17:53



Devoted fathers
Midas Sterling & @Amos Taylor (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 873483867

La mort de Sofia est un sujet tabou dans la famille, et ce dans toutes ses branches. Je peux le concevoir mais, en revanche, je ne concevrai jamais qu’il puisse également concerner leur vie. Parler de Sofia, de sa vie et de celle qu’elle était - en taisant le plus douloureux et ce qui a entraîné sa perte - c’est à mon sens lui rendre hommage. C’est entretenir la mémoire de ma petite cousine et je suis intimement convaincu que l’omerta blesse ceux qui tenaient le plus au défunt. Amos, n’est-il pas heureux lorsqu’on partage de bons souvenirs concernant Sofia ? Lorsqu’on se rappelle avec un léger sourire sur les lèvres tout ce qu’elle était de beau ? J’adorais ma petite cousine. Les artistes dans l’âme sont rares dans la famille, et il y avait chez elle une sensibilité pour le beau dont je n’ai jamais réussi à déterminer l’origine. « J’espère. Si ce que dit la rumeur est vrai, j’espère qu’elle est en paix avec mes choix. Et avec les siens, surtout. » J’ignore si les choses qui me viennent sont délicates et se disent, alors je me tais. Je me tais mais, pour témoigner de toute mon affection pour la brune et de celle que je ressens pour mon cousin, je pose une main sur son épaule et je la serre quelques secondes sans rien dire, avant de laisser retomber mon bras. « Pas tant que ça. Brisbane n’est pas différente de toutes les autres métropoles du monde. On y trouve de quoi blesser des parents ou des maris à tous les coins de rue. » Je n’avais pas envisagé que, échaudé par ce qu’il est arrivé à Sofia, Amos fasse preuve d’excès de prudence lorsqu’il est question de son bébé ou de la compagne -  la femme - avec laquelle il a choisi de partager sa vie. Je ne m’en inquiète pas : Micah est bien jeune, il apprendra à ne pas l'étouffer avec le temps, et quant à Raelyn, elle m’a donné l’impression qu’elle n’était pas du genre à se laisser faire. Je jette un regard à nos deux filles, avant de conclure. « Je te dis ça, mais d’ici quelques années on regrettera tous les deux de pas les avoir gardées enfermées à double tour. » Moi, j’ai Marley en guise de garde-fou : mon ex est une femme excentrique et imprévisible. Elle a choisi d’élever sa fille selon les préceptes du laissez-faire et, si je ne suis pas toujours d’accord avec ses décisions parentales, je me tais tant que Posy semble s’épanouir et être heureuse.

« C’est un type malin, ce cousin. Il a l’air de voir clair. » J’esquisse un sourire alors qu’il entre dans mon jeu et vante à ce tour les mots sages de nul autre que lui. « Je t’accorde le point, mais… J’ajouterai quand même que tu n’es pas susceptible d’être un danger pour ta fille, moi… Quand je suis ivre… » Je ne suis pas proche d’Amos : nous nous sommes en tout cas perdus de vue assez longtemps pour que je ne puisse plus supposer de ce qu’il est ou ce qu’il n’est pas. En revanche, je ne peux croire qu’il n’est pas en train d’exagérer. « Tu l’as déjà mise en danger, Micah ? » Je lui pose la question avec, dans mon ton, des indices qui laissent penser que je suis incapable de le concevoir, et que j’essaie plutôt de l’amener à se faire la réflexion qu’il n’est pas un danger pour son bébé. « T’es un bon père Amos. T’as peut-être tes démons à combattre, mais je pense pas que ça te condamne à supplier pour passer un peu de temps avec elle. Pas si t’as jamais fait de faux pas la concernant. » Et pour moi, c’est impossible que ce soit le cas. « Mais, ça va. Vraiment. Je fais tout ce que je peux. J’ai essayé un programme en effet, mais ça ne s’est pas très bien passé. Alors, j’essaie de compenser. Je vois quelqu’un par contre. Une fois par semaine… et j’essaie d’éviter le danger au maximum tout en continuant à travailler. Je te promets que, tout ça, c’est déjà un programme en soi. » - « Tu es sobre depuis quand ? » Peut-être que, dans la vie de tous les jours, ces questions ne se posent pas. Mais dans le monde de la musique, dans mon milieu artistique, ce n’est pas être une exception que de fréquenter les cures de désintoxication. Si mon cousin peut l’éviter, je le lui souhaite évidemment mais, en tout cas, le sujet ne constitue pas un tabou à mes yeux. Toutefois, j’ajoute : « T’es pas obligé de me répondre, si c’est un sujet délicat. » Il me donne l’impression de se battre, mais de ne pas être totalement sûr de lui, l’ancien militaire.

« Et peut-être l’emmener sur les lieux du tournage. Ce serait merveilleux pour elle. Il doit avoir moyen de faire ça discrètement. » - « Tu te rends compte ? J’en suis à me demander si c’est bon ou mauvais pour elle alors que, dans quelques années, elle me suppliera certainement de signer des copies d’albums pour ses copines. » Et elle racontera certainement à tous ses camarades qui est son père et toutes ces fois où elle a accédé à des coulisses d’émissions ou de concerts. Être enfant de star fait peut-être rêver beaucoup de monde, et ma fille choisira peut-être de porter son nom haut et fort, mais je souhaite malgré tout que cela reste son choix, que cela ne lui soit pas imposé. « Personne. Ok. Mais, ton retour dans l’émission a quand même l’air de dépendre de cette fille. » Mes doigts jouent avec le premier objet qui m’est tombé sous les mains - une cordelette de quelques centimètres posée sur la table basse - et je baisse les yeux sans m’en rendre compte alors que le sujet Jo est mis sur la table. « Tu vas vraiment me laisser tirer les conclusions tout seuls ? Allez, accouche… On gagnera du temps… Et tu pourras me dire merci plus tard de t’en avoir fait gagné. » Je pousse un soupir et passe une main dans ma nuque, la grattant distraitement. « On s’était pas parlé depuis des années, elle et moi. » Et je le regrette assurément. « Mais je sais pas, je me sens différent avec elle. Comme si on avait une connexion qui va bien au-delà de ce que je peux ressentir avec qui que ce soit d’autre. C’est peut-être juste musical… » Jo est mon âme soeur artistique, dans le sens le plus noble et le moins niais du terme. « … Mais je suis resté sur la frustration de pas savoir ce qu’il aurait pu se passer la première fois. Alors ouais, je suppose que ma participation dépendra de la sienne. J’ai rien à gagner à faire ce genre de télé-crochet. » Ma carrière est déjà à son apogée, et j’ai dépassé de loin le statut de candidat d’une émission du genre. Je suis une pop-star, une qui n’a plus besoin de passer à la télévision en direct le samedi soir pour vendre des disques. « Si ce n’est un peu de temps pour bosser sur mon prochain album sans la pression du label. Mais ça, c’est un autre sujet. » Un sur lequel je m’attarderai peut-être plus tard, ou un autre jour, qui sait. « J’ai envie de voir ce qu’il aurait pu se passer si j’avais pas été jeune et con, y’a six ans. » Et si nous avions été un peu plus courageux, Jo et moi. « Mais c’est pas comme si… On est pas ensemble, elle et moi. C’est pas ce genre de lien. » Ou peut-être que ça le pourrait ? Je n’ose pas émettre la possibilité à haute voix, de peur de me porter malheur ou d’avoir l’air ridicule si d’aventure la brune me repoussait et me remettait à ma place de concurrent. « Très épanouie. Heureuse même. Apparemment, les choix de Marley en matière de mec ne l'impactent pas. » Je jette un coup d'œil à mon bébé, mon cœur de père rassuré que mon cousin confirme ce que j’ai déjà observé chez ma fille. « Je crois aussi, ouais. » Ma fille s’aperçoit que nous les observons, sa cousine et elle, et elle se cache les yeux derrière ses petites mains en prétendant se cacher. « Oui, on parle de toi canaille. Vous vous amusez bien ? » - « Hum hum. » Elle émet un petit son haut perché qui semble vouloir dire ”je suis bien trop occupée pour te parler papa” et j’éclate de rire, avant de tourner mon visage vers Amos. « Madame Posy semble être trop prise par des sujets plus importants pour nous répondre. J’ai pas hâte d’arriver à l’âge où elle deviendra vraiment insolente. »





(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS 763064237 :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS (Midas & Amos #2)  DEVOTED FATHERS Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Midas & Amos #2) DEVOTED FATHERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-