AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-41%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT Armoire 2 portes battantes + 1 tiroir
99.99 € 169.99 €
Voir le deal

 we lived through scars this time (meloh #8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiloh Atkins
Shiloh Atkins
la reconstruction
la reconstruction
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six ans - (8.11.1996)
SURNOM : elle préfère shiloh et rien d'autre
STATUT : célibataire, n'est plus que l'ombre d'elle-même après une relation abusive.
MÉTIER : couturière de métier et de passion. elle retrouve enfin sa place dans l'atelier Weatherton
LOGEMENT : elle se regroupe au #45 james street, fortitude valley.
we lived through scars this time (meloh #8) Ecba78b5d2f2c7cb827b2377b6db9c421ca2f48f
POSTS : 2730 POINTS : 170

TW IN RP : mention de relation abusive (psychologique et physique), revenge porn, dépréciation de soi
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un frère jumeau, Nathan › sait coudre depuis ses dix ans et ne rate jamais une occasion de créer ses propres vêtements › viens tout juste de revenir à Brisbane › sort d'une relation abusive qui aura durer un peu plus d'un an › naturelle et souriante, elle c'est renfermé sur elle-même ces derniers temps
CODE COULEUR : #AA6195
RPs EN COURS : (06)trent #3 (fb)colin #1james #3megan #9trent #5flora #1

we lived through scars this time (meloh #8) 95f37fdcfddf13286d27fdebbc77fbb8103c7d7d
megan ☽ only you know me the way you know me, only you forgive me when I'm sorry. need you when I'm broken, when I'm fixed, need you when I'm well, when I'm sick. friends that I rely on don't come through, they run like the river, but not you. can't see when I'm fallin', losing myself but then I hear you calling. there you are, with open arms. there you are and I run.

we lived through scars this time (meloh #8) Ce9f6f9fbd015bb6b0465d89e5c7c5661e60a3e4
trent ☽ so no one told you life was gonna be this way. your job's a joke, you're broke, your love life's DOA. it's like you're always stuck in second gear. when it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but i'll be there for you. when the rain starts to pour, i'll be there for you. like i've been there before, i'll be there for you 'cause you're there for me too
RPs TERMINÉS : Louisa #1 (fb)Louisa #2Lucia #1Danika #1Knox #1Oakley #1Chloe #1 (fb)Thomas #1 (fb)Nathan #1James #1Penny #1Megan #1Knox #1Megan #2Trent #1Megan #3Mariage CosiganMegan #4Trent #2James #2Megan #6Megan #7Megan #8Trent #4
AVATAR : elizabeth lail
CRÉDITS : (avatar) longanis - (ub) loonywaltz - (gif) karolinadeanwrites
DC : atlas, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 04/07/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t34993-a-storm-to-weather-shiloh https://www.30yearsstillyoung.com/t41741-shiloh-a-storm-to-weather https://www.30yearsstillyoung.com/t35366-shiloh-atkins https://www.30yearsstillyoung.com/t35364-shiloh-atkins

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyMer 5 Oct 2022 - 21:07



Il est rare que je sois l’une des premières à ranger ma station de travail alors que la journée touche lentement à sa fin. Tellement rare que tous les regards semblent converger vers moi tandis que James fait son apparition dans l’atelier comme c’est de plus en plus le cas ces derniers temps. Pour tout le monde, il paraît juste comme étant extrêmement impliqué dans la confection de sa prochaine collection. À mes yeux, il vient trop régulièrement s’assurer que je ne dépasse pas mes horaires, pour mieux me renvoyer chez moi si j’évoque la maigre intention de terminer ce que j’ai commencé avant de m’en aller. Son comportement n’est pas tant différent, mais depuis mon malaise au défilé, je vois bien à quel point il prend le temps de prêter attention aux détails. Il remarque les déjeuners que je prétends avoir oubliés, il pense que je n’ai pas remarqué que ses demandes se font plus espacées. Son attention est touchante, mais elle démarque toujours une différence de traitement qui commence sérieusement à me mettre mal à l’aise. Le regard des autres est toujours insistant, emplis de sous-entendus que je n’ai pas envie d’entendre. « Je dois m’en aller. » que je souffle doucement alors que mon patron vient de s’arrêter à ma table. « Je rejoins une amie pour un cours de self défense. » La justification n’est là que pour tenir la preuve que j’essaye, tant bien que mal, de prendre soin de moi. « Alors file. » Pas l’ombre d’un sourire, son regard reste de marbre, mais je sais que le message est passé et il sait parfaitement que demain, je resterais bien plus longtemps pour rattraper même si je n’aurais probablement aucun retard sur mon travail.

Je me dois d’essayer. Aller de l’avant, tenter de nouvelles choses, pour me blinder et surtout ne plus me laisser dévorer par la peur que Lawrence a su insuffler dans mon quotidien. Seule, je n’aurais jamais réellement pris l’initiative, tout ne serait resté qu’au statut de l’idée. Il me fallait de la compagnie, la force de Megan pour enfin oser, sauter le pas pour au moyen essayer. Je ne sais pas ce qu’elle a fini par choisir, je ne sais rien si ce n’est que je dois la retrouver dans un dojo à 18 heures précises. Et bien entendu, je suis en retard. En quittant l’atelier, j’ai fait un léger détour par l’appartement pour me changer et prendre un en-cas. Hors de question de faire un nouveau malaise, encore moins en compagnie de la blonde. Je pensais avoir le temps, c’était sans compter sur la circulation qui m’amène à pousser la porte du lieu de rendez-vous avec dix bonnes minutes de retard. Au loin, j’aperçois Megan qui semble trépigner d’impatience. « Je ne t’ai pas posé de lapin. » Un léger sourire se dessine sur mes lèvres avant que je ne m’approche pour lui offrir une étreinte devenue familière, et rassurante. « Disons que je n’avais pas pris en compte la circulation à cette heure-ci. » que j’ajoute tout en venant déposer mon sac près du sien. Au moins, je ne me suis pas trompé en enfilant une tenue de sport. Je ne vais pas mentir, je reste tout de même nerveuse sur le dérouler du cours, ce que l’on va nous apprendre et le potentiel de violence qui se cache derrière tout cela, mais je fais confiance à Megan. « Tu sais un peu ce que l’on va faire ? » Au premier regard, la salle est surtout agencée pour des cours de boxe ou ce qui semble être des arts martiaux. Rien pour venir en aide à des personnes voulant juste apprendre à se défendre.

Sans prévenir un homme à la carrure imposante et aux nombreux tatouages s’approche de nous d’un pas vif. Il arrive vite et se poste un peu trop près, beaucoup trop près même à mon goût. Tout dans sa démarche et son attitude, réveil un souvenir que j’aurais préféré ne pas voir ressurgir. D’un pas, je me glisse derrière Megan. « Vous êtes là pour le cours de défense ? » Incapable de répondre, je m’en remets à mon amie. Peut-être qu’il était trop tôt pour que je me laisse aller à ce genre d’aventure.

@megan williams :l: :l:



we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) 1hanw60
we lived through scars this time (meloh #8) QqLqwzn
we lived through scars this time (meloh #8) Xc1pTzg

:l:
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
we lived through scars this time (meloh #8) Hu5cwsy ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Il se sont fiancés, puis rencontrés. Ils se sont mariés le 20.11.21, et n'ont consommé leur mariage qu'un an après. Elle ne sait pas exactement où ils vont, mais elle fonce tête baissée : avec Damon, ils ont toujours fait les choses à l'envers.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon et Bowie, le chien trop amical et affectueux pour protéger qui que ce soit.
we lived through scars this time (meloh #8) 9m5v
POSTS : 3797 POINTS : 495

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, mentions d'agression physique, deuil.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(07) maisie (2019)aiden #2 (2020)murphy #6damon #21damon #22shiloh #9jo #8

we lived through scars this time (meloh #8) Febe7ca1b8f5b305eb8d0e9c29795d47a77377e8
cosigan #21 & #22 ☆ You made me cry, I won't deny that. Yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but I'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. I'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. ☽ 12345678910111213141516171819202122

we lived through scars this time (meloh #8) 5e60c44207aec5db95e9f504a220603393a98b7d
joseegan #8 ☆ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

we lived through scars this time (meloh #8) 83f02f83aa9d35b507dd02a8ee0fda999bdcd417
misfits #6 ☆ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

we lived through scars this time (meloh #8) 5ca9b049e80c8d43756d6af5a76457d91c094c1f
meloh #9 ☆ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

we lived through scars this time (meloh #8) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #2 ☆ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs EN ATTENTE :
we lived through scars this time (meloh #8) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan (scénario libre) ☆ Sweet like a flower at the beginning, but nothing is ever the way that it seems. Soon as I'm done, I just get up and leave. I swear I don't do it intentionally, I can't help it. A little selfish. You'll be screaming out my name, cursing me for getting oh so close. Didn't mean to cause no pain, but it's just out of my control.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar), harley (crackships) panda gif (gifs signature)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptySam 8 Oct 2022 - 15:20




we lived through scars this time
Megan Williams & @Shiloh Atkins we lived through scars this time (meloh #8) 873483867

Il m’a fallu plusieurs semaines, plusieurs mois avant de sauter le pas et de faire ce que j’avais dit que je ferai : trouver un cours de self defense pour Shiloh et moi. L'avantage de prévoir ce genre d’activité avec la blonde, c’est que je me sens responsable de son bien être et que, pour elle, je ne peux même pas envisager de me débiner. Pourtant, j’ai beau avoir un caractère bien trempé et affirmé, je l’ai envisagé plus d’une fois parce que je suis dans le déni de ma propre situation. M’enrôler dans ce genre de cours, c’est admettre que je suis en danger au quotidien et que je vis dans la peur de représailles. Depuis que Damon a dit à son père qu’il ne voulait pas reprendre sa suite, je crains que l'homme d’affaires ne me rende responsable du choix de son fils. A ses yeux, je serai certainement la coupable attitrée, comme je le suis déjà pour beaucoup de choses.

J’ai fouillé mes réseaux sociaux et j’ai appelé le club qui m’intéressait - un qui proposait des séances pour les adultes débutants - en me répétant que je ne le faisais que pour Shiloh et que si je m’y rendais, c’était pour l’accompagner. Ça a aidé, un peu en tout cas. Vêtue d’une tenue de sport simple, je me ronge les ongles en l'attendant. Je me dis que, si elle m’a plantée, c’est de moi qu’elle aura besoin d’apprendre à se défendre puisque, sans elle, mon ”alibi” tombe à l’eau. Je ne peux plus prétendre accompagner une amie si elle ne pointe pas le bout de son nez. Elle apparaît à l’angle de la rue, et je pousse un soupir de soulagement. « Je ne t’ai pas posé de lapin. » - « Parce que tu savais parfaitement que je viendrais te chercher et que je te traînerais de force jusqu’ici ? » Je lui adresse un clin d'œil et, alors qu’elle tombe dans mes bras, je les enroule autour de ses épaules pour l’entourer d’une étreinte rassurante. « Disons que je n’avais pas pris en compte la circulation à cette heure-ci. » - « Y’a pas de mal, j’ai l’impression que le cours a pas encore commencé. » J’ai vu quelques femmes entrer dans le bâtiment depuis que j’attends, mais pas assez pour craindre d’être en retard. « Tu sais un peu ce que l’on va faire ? » - « Pas du tout. J’ai regardé un peu leur site internet, mais ça disait pas grand chose sur le déroulé des cours. » Je hausse les épaules, avec une indifférence feinte pour cacher que j’appréhende moi aussi. Peut-être moins que la blonde qui se cache derrière moi alors qu’une voix masculine s’adresse à nous. « Vous êtes là pour le cours de défense ?  »

Je me retourne pour observer l’homme qui nous interpelle. Grand, bien bâti : l’instructeur - je l’imagine mal en client désireux d’apprendre à se défendre, il n’a pas l’air d’avoir besoin d’aide pour ça - dégage quelque chose d'impressionnant. Assez pour que Shiloh fasse un pas en arrière pour se placer derrière moi. « Oui. C’est Shiloh et je suis Megan, on s’est parlé en téléphone la semaine dernière, à propos d’un cours d’essai. » - « Je me souviens. Entrez, les vestiaires sont juste à droite et, dans cinq minutes, on va commencer. » Je hoche la tête et, alors qu’il s’éloigne, je me tourne vers la blonde et j’enroule mes doigts autour de son avant-bras. « Tout va bien ? Tu vas tenir le coup ? »





we lived through scars this time (meloh #8) A44L8rk
we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) QIDiPqb
we lived through scars this time (meloh #8) Fqo0cUp
we lived through scars this time (meloh #8) LKqJkYj
we lived through scars this time (meloh #8) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Shiloh Atkins
Shiloh Atkins
la reconstruction
la reconstruction
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six ans - (8.11.1996)
SURNOM : elle préfère shiloh et rien d'autre
STATUT : célibataire, n'est plus que l'ombre d'elle-même après une relation abusive.
MÉTIER : couturière de métier et de passion. elle retrouve enfin sa place dans l'atelier Weatherton
LOGEMENT : elle se regroupe au #45 james street, fortitude valley.
we lived through scars this time (meloh #8) Ecba78b5d2f2c7cb827b2377b6db9c421ca2f48f
POSTS : 2730 POINTS : 170

TW IN RP : mention de relation abusive (psychologique et physique), revenge porn, dépréciation de soi
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un frère jumeau, Nathan › sait coudre depuis ses dix ans et ne rate jamais une occasion de créer ses propres vêtements › viens tout juste de revenir à Brisbane › sort d'une relation abusive qui aura durer un peu plus d'un an › naturelle et souriante, elle c'est renfermé sur elle-même ces derniers temps
CODE COULEUR : #AA6195
RPs EN COURS : (06)trent #3 (fb)colin #1james #3megan #9trent #5flora #1

we lived through scars this time (meloh #8) 95f37fdcfddf13286d27fdebbc77fbb8103c7d7d
megan ☽ only you know me the way you know me, only you forgive me when I'm sorry. need you when I'm broken, when I'm fixed, need you when I'm well, when I'm sick. friends that I rely on don't come through, they run like the river, but not you. can't see when I'm fallin', losing myself but then I hear you calling. there you are, with open arms. there you are and I run.

we lived through scars this time (meloh #8) Ce9f6f9fbd015bb6b0465d89e5c7c5661e60a3e4
trent ☽ so no one told you life was gonna be this way. your job's a joke, you're broke, your love life's DOA. it's like you're always stuck in second gear. when it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but i'll be there for you. when the rain starts to pour, i'll be there for you. like i've been there before, i'll be there for you 'cause you're there for me too
RPs TERMINÉS : Louisa #1 (fb)Louisa #2Lucia #1Danika #1Knox #1Oakley #1Chloe #1 (fb)Thomas #1 (fb)Nathan #1James #1Penny #1Megan #1Knox #1Megan #2Trent #1Megan #3Mariage CosiganMegan #4Trent #2James #2Megan #6Megan #7Megan #8Trent #4
AVATAR : elizabeth lail
CRÉDITS : (avatar) longanis - (ub) loonywaltz - (gif) karolinadeanwrites
DC : atlas, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 04/07/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t34993-a-storm-to-weather-shiloh https://www.30yearsstillyoung.com/t41741-shiloh-a-storm-to-weather https://www.30yearsstillyoung.com/t35366-shiloh-atkins https://www.30yearsstillyoung.com/t35364-shiloh-atkins

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptySam 22 Oct 2022 - 21:17



« Parce que tu savais parfaitement que je viendrais te chercher et que je te traînerais de force jusqu’ici ? » Le clin d’œil complice qui vient souligner ses propos suffit à m’arracher un éclat de rire. Je ne doute pas une seule seconde qu’elle serait arrivée en fuir à l’appartement si je lui avais fait l’affront de me dégonfler. « Tu m’as tiré l’oreille une seule fois, j’en ai encore des traces. » que je plaisante tout en venant la saluer comme à mon habitude, par une étreinte chaleureuse. Ce serait mentir que d’affirmer que je n’ai jamais pensé à l’option même de ne pas venir au rendez-vous. L’idée m’a effleuré l’esprit à plusieurs reprises, mais il a fallu du temps à Megan pour nous trouver un cours qu’elle semble juger digne de confiance et je lui avais promis. Cela fait trop longtemps que je me cache derrière des excuses qui n’ont ni queue ni tête pour ne pas entreprendre les étapes qui me permettront d’aller de l’avant. La bonne volonté de mes paroles n’est plus suffisante, je me dois désormais de prendre action sur tout cela, même si je suis loin d’être sûre de moi, même si je me demande encore si cela aura un quelconque bénéfice. À chaque jour qui passe, je suis terrorisée à l’idée que Lawrence continue à me suivre, qu’il puisse me coincer dans une rue tranquille pour venir étancher sa soif de vengeance. Si je ne sors plus sans mon spray au poivre, je me dois tout de même de connaître d’autres techniques. J’ai lu bon nombre d’articles d’anciennes victimes affirmant que cela les avait aidés à reprendre le contrôle de leur corps et à apaiser certaines craintes. J’ai conscience que rien ne se fera de manière miraculeuse, je me dois de donner de ma personne. Même si je n’ai aucune idée de ce que Megan à réserver pour nous, je ne souhaite pas reculer. « Pas du tout. J’ai regardé un peu leur site internet, mais ça ne disait pas grand-chose sur le déroulé des cours. » - « D’accord. » Ce sera une surprise donc. Déjà, je sens mon rythme cardiaque qui s’accélère, incapable de véritablement pouvoir gérer l’inconnu. J’aurais préféré obtenir un déroulé exact de ce qui nous attend, mais il faudra faire sans.

Mon instinct tout entier me crie de plonger derrière Megan dès l’instant où un homme s’approche de nous d’un pas trop rapide. « Vous êtes là pour le cours de défense ? » - « Oui. C’est Shiloh et je suis Megan, on s’est parlé en téléphone la semaine dernière, à propos d’un cours d’essai. » J’adresse un pathétique signe de la main à l’instructeur qui finit par m’adresser un léger sourire qui lui donne un air bien plus aimable. « Je me souviens. Entrez, les vestiaires sont juste à droite et, dans cinq minutes, on va commencer. » Je hoche la tête tout en suivant Megan vers la porte qu’il nous a indiqué. J’avais déjà plus ou moins enfiler ma tenue, mais il semblerait que le passage au vestiaire soit une obligation. « Tout va bien ? Tu vas tenir le coup ? » La vérité serait que je n’ai plus vraiment envie d’aller plus loin. Mon cœur semble s’être lancé dans une course effrénée qui me laisse déjà avec la respiration un peu trop courte, mais je suis fatiguée d’abandonner au moindre imprévu. « Oui, ça va. » que j’affirme tout en me redressant quelque peu. « Je veux vraiment le faire. » Je me dois d’aller de l’avant, il faut que je sorte de ma coquille, qu’importe si cela se doit d’être fait en plusieurs étapes, si je recule un peu pour mieux avancer ensuite. Je me suis promis de tester ce cours et je vais le faire. « Je me suis promis de plus avoir peur et ça commence aujourd’hui. » Le positif attire le positif, pas vrai ?

Le cours est principalement fréquenté par des femmes, surtout des jeunes même si quelques-unes pourraient tout de même avoir l’âge d’être notre mère. Malgré ma détermination, je reste un peu en arrière, laissant l’aura de Megan prendre toute la place. J’écoute avec attention l’instructeur se présenter et nous faire une rapide présentation de ce qui va bien pouvoir se dérouler durant le cours. L’idée est assez simple, nous donner toutes les clés pour se défendre afin d’avoir la fenêtre de temps nécessaire pour échapper à son assaillant. Aucune violence non-nécessaire. L’instructeur nous indique une première technique appelé bouclier éperon qui consiste à mettre une distance avec l’agresseur par un simple coup de main porter rapidement tout en se protégeant le visage. Il nous explique plusieurs fois le geste avant de nous demander de nous entraîner. « Tu veux essayer la première ? » que je lui demande tout en répétant encore le mouvement de bras que nous a indiqué l’instructeur. J’ai bien du mal à me dire que cela pourrait avoir un véritable effet sur un homme de la carrure de Lawrence, mais je ne veux pas sous-estimer les choses. « Vise le plexus. » La seule fois, où j’ai réellement voulu me défendre, c’est là que je l’avais atteint et surtout là où il fut assez déstabilisé pour relâcher son étreinte sur mon poignet. Megan capte l’enchaînement avec aisance quand j’ai besoin d’un peu plus de temps. « Avec toi, c’est simple. » que je souffle. « Mais quand t’es terrorisé, y’a rien qui fonctionne, moi, je me fige sur place. » Et même si elle en a été témoin, c’est bien la première fois que je l’avoue à haute voix. « Je sais pas s’il existe une technique pour passer au-dessus de ça. »



we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) 1hanw60
we lived through scars this time (meloh #8) QqLqwzn
we lived through scars this time (meloh #8) Xc1pTzg

:l:
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
we lived through scars this time (meloh #8) Hu5cwsy ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Il se sont fiancés, puis rencontrés. Ils se sont mariés le 20.11.21, et n'ont consommé leur mariage qu'un an après. Elle ne sait pas exactement où ils vont, mais elle fonce tête baissée : avec Damon, ils ont toujours fait les choses à l'envers.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon et Bowie, le chien trop amical et affectueux pour protéger qui que ce soit.
we lived through scars this time (meloh #8) 9m5v
POSTS : 3797 POINTS : 495

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, mentions d'agression physique, deuil.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(07) maisie (2019)aiden #2 (2020)murphy #6damon #21damon #22shiloh #9jo #8

we lived through scars this time (meloh #8) Febe7ca1b8f5b305eb8d0e9c29795d47a77377e8
cosigan #21 & #22 ☆ You made me cry, I won't deny that. Yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but I'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. I'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. ☽ 12345678910111213141516171819202122

we lived through scars this time (meloh #8) 5e60c44207aec5db95e9f504a220603393a98b7d
joseegan #8 ☆ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

we lived through scars this time (meloh #8) 83f02f83aa9d35b507dd02a8ee0fda999bdcd417
misfits #6 ☆ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

we lived through scars this time (meloh #8) 5ca9b049e80c8d43756d6af5a76457d91c094c1f
meloh #9 ☆ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

we lived through scars this time (meloh #8) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #2 ☆ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs EN ATTENTE :
we lived through scars this time (meloh #8) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan (scénario libre) ☆ Sweet like a flower at the beginning, but nothing is ever the way that it seems. Soon as I'm done, I just get up and leave. I swear I don't do it intentionally, I can't help it. A little selfish. You'll be screaming out my name, cursing me for getting oh so close. Didn't mean to cause no pain, but it's just out of my control.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar), harley (crackships) panda gif (gifs signature)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyMer 26 Oct 2022 - 10:32




we lived through scars this time
Megan Williams & @Shiloh Atkins we lived through scars this time (meloh #8) 873483867

« Oui, ça va. Je veux vraiment le faire. » Je hoche la tête, avant de poser une main rassurante dans le dos de Shiloh. Je sais que tout ça l’effraie, je sais que cela remue aussi peut-être des choses qui n’ont rien d’agréable, mais j’ai confiance en sa capacité à réussir à avancer malgré ses peurs et ses traumatismes. Je suis là, je n’ai pas l’intention de la brusquer mais je ne la laisserai pas se défiler pour autant : elle a raison de vouloir prendre son destin en main. Elle a raison de vouloir trouver les clés pour ne plus laisser Lawrence la terroriser, deux ans après la fin de leur relation. « Je me suis promis de plus avoir peur et ça commence aujourd’hui. » Je lui adresse un sourire rassurant, avant d’ajouter. « Il va comprendre qu’il s’en est pris à la mauvaise personne. Et qu’il a tout intérêt à plus t’approcher. » Si elle lui tient tête et sait se défendre, et si elle va au bout de sa plainte et du procès, peut-être qu’il la laissera enfin tranquille pour de bon.

J’entre dans le gymnase et, après un tour au vestiaire dans lequel je laisse mes affaires et j’attache mes cheveux, Shiloh et moi rejoignons le reste de la ”classe” à l’intérieur. Je ne suis pas facilement impressionnable, mais j’appréhende cette première séance. La bonne nouvelle, c’est que ça a l’air d’être le cas de la quasi totalité des jeunes femmes qui sont présentes ici. L’instructeur commence par se présenter, avant d’ajouter. « Je suis pas là pour vous envoyer du rêve : je suis pas là pour vous apprendre des techniques de combat sophistiquées. L’objectif c’est de vous donner une idée de à quoi ressemble une agression, et ce qu’on peut faire. » Du reste, je reste attentive à toutes les consignes qu’il donne. Il nous explique que lors d’une agression et dans la majorité des cas, tout se joue avant ou les premières secondes. Il nous explique la conduite à tenir si nous avons des clés à la main - dans le cas où nous rentrions chez nous ou dans notre voiture - si nous sommes entravés mais avec les mains libres. Il parle des trois endroits clés ou frapper : les yeux, les genoux et les parties génitales. A l’idée de mettre un coup de genoux dans les bijoux de famille de Saül Williams la prochaine fois qu’il s’en prendra à moi, j’esquisse un sourire amusé.

« Tu veux essayer la première ? » L’heure est venue d’essayer nous même les premières techniques montrées par l’instructeur, et je me place face à Shiloh en hochant la tête. « Allez, j’ouvre le bal. » Je sais que la demoiselle aura besoin d’un peu plus de temps que moi pour se sentir comme un poisson dans l’eau. De mon côté, si je suis absolument certaine qu’il me faudra du temps pour ne pas me sentir ridicule, je suis passée maître dans l’art du fake it until you make it. « Vise le plexus. » Les conseils de Shiloh s’ajoutent à ce que nous donnent le brun qui tourne parmi les différents duo, et je m’applique à tous les applique. Quand vient le tour de Shiloh, je l’encourage pour qu’elle prenne confiance en elle. « Avec toi, c’est simple. Mais quand t’es terrorisé, y’a rien qui fonctionne, moi, je me fige sur place. Je sais pas s’il existe une technique pour passer au-dessus de ça. » - « C’est pour ça qu’on est là. A force de répéter, ça deviendra un réflexe, tout le monde peut y arriver. » Même toi, me retins-je d’ajouter de peur de la vexer. Mais Shiloh n’est-elle pas l’incarnation de la douceur et de la timidité ? « Ça se fera pas en une journée, mais t’arriveras à passer au dessus de ça. » Et, après tout, tout ça n’est que mesure de prévention non ? Si la justice fait son travail, son ex ne devrait plus avoir le droit d’approcher d’elle. Moi, je me dis que ma situation est différente et que, jusque-là, Saül a toujours été un tyran impuni.

La séance se termine et la blonde comme moi la finissons en nage. « Tu veux aller prendre un café quelque part ? » Je sais que tout ça a été éprouvant et que mon amie a peut-être des choses sur le cœur. Alors que nous cheminons, je risque une question à voix basse. « Pour tout ça, tu as déjà pensé à consulter quelqu’un ? Un psychologue, je veux dire… » Peut-être est-ce tout indiqué pour l’aider à se débarrasser de ses angoisses, peut-être que cela pourra aussi lui donner les armes pour réagir face à une prochaine confrontation.





we lived through scars this time (meloh #8) A44L8rk
we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) QIDiPqb
we lived through scars this time (meloh #8) Fqo0cUp
we lived through scars this time (meloh #8) LKqJkYj
we lived through scars this time (meloh #8) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Shiloh Atkins
Shiloh Atkins
la reconstruction
la reconstruction
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six ans - (8.11.1996)
SURNOM : elle préfère shiloh et rien d'autre
STATUT : célibataire, n'est plus que l'ombre d'elle-même après une relation abusive.
MÉTIER : couturière de métier et de passion. elle retrouve enfin sa place dans l'atelier Weatherton
LOGEMENT : elle se regroupe au #45 james street, fortitude valley.
we lived through scars this time (meloh #8) Ecba78b5d2f2c7cb827b2377b6db9c421ca2f48f
POSTS : 2730 POINTS : 170

TW IN RP : mention de relation abusive (psychologique et physique), revenge porn, dépréciation de soi
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un frère jumeau, Nathan › sait coudre depuis ses dix ans et ne rate jamais une occasion de créer ses propres vêtements › viens tout juste de revenir à Brisbane › sort d'une relation abusive qui aura durer un peu plus d'un an › naturelle et souriante, elle c'est renfermé sur elle-même ces derniers temps
CODE COULEUR : #AA6195
RPs EN COURS : (06)trent #3 (fb)colin #1james #3megan #9trent #5flora #1

we lived through scars this time (meloh #8) 95f37fdcfddf13286d27fdebbc77fbb8103c7d7d
megan ☽ only you know me the way you know me, only you forgive me when I'm sorry. need you when I'm broken, when I'm fixed, need you when I'm well, when I'm sick. friends that I rely on don't come through, they run like the river, but not you. can't see when I'm fallin', losing myself but then I hear you calling. there you are, with open arms. there you are and I run.

we lived through scars this time (meloh #8) Ce9f6f9fbd015bb6b0465d89e5c7c5661e60a3e4
trent ☽ so no one told you life was gonna be this way. your job's a joke, you're broke, your love life's DOA. it's like you're always stuck in second gear. when it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but i'll be there for you. when the rain starts to pour, i'll be there for you. like i've been there before, i'll be there for you 'cause you're there for me too
RPs TERMINÉS : Louisa #1 (fb)Louisa #2Lucia #1Danika #1Knox #1Oakley #1Chloe #1 (fb)Thomas #1 (fb)Nathan #1James #1Penny #1Megan #1Knox #1Megan #2Trent #1Megan #3Mariage CosiganMegan #4Trent #2James #2Megan #6Megan #7Megan #8Trent #4
AVATAR : elizabeth lail
CRÉDITS : (avatar) longanis - (ub) loonywaltz - (gif) karolinadeanwrites
DC : atlas, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 04/07/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t34993-a-storm-to-weather-shiloh https://www.30yearsstillyoung.com/t41741-shiloh-a-storm-to-weather https://www.30yearsstillyoung.com/t35366-shiloh-atkins https://www.30yearsstillyoung.com/t35364-shiloh-atkins

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyMar 1 Nov 2022 - 23:59



Malgré mon profond désir de passer inaperçue parmi les élèves, je m’efforce de prêter une réelle attention aux paroles de l’instructeur. Il ne prend pas de pincettes préférant se concentrer sur la véritable raison de notre présence ici et toutes les clés qu’il pourra nous transmettre afin de se sentir en sécurité. La plupart des femmes présentes semblent chercher à vouloir se protéger des agressions désormais de plus en plus courantes et je réalise lentement que je ne suis pas la seule à avoir peur. Même si toute ma fragilité se trouve entre les mains d’un seul homme, je comprends que l’on a toute ce regard par-dessus notre épaule lorsque l’on sent que quelqu’un nous suit d’un peu trop près et vouloir apprendre à se défendre n’est en rien une faiblesse. « Allez, j’ouvre le bal. » C’est avec une véritable aisance qu’elle remplit le premier exercice. J’observe le moindre de ses mouvements, mon esprit ne pouvant s’empêcher de sur analyser la situation pour trouver toutes les failles possibles. Je suis incapable de m’empêcher, le seul sentiment qui domine, c’est la terreur que m’inspire Lawrence. « C’est pour ça qu’on est là. À force de répéter, ça deviendra un réflexe, tout le monde peut y arriver. » Je voudrais tellement pouvoir la croire ainsi, être persuadé que je serais capable de le faire. Je le pensais, avant qu’il ne revienne. Je croyais m’être relevé, je pensais pouvoir lui faire face et tout avait volé en éclats en une seule soirée. « Ça se fera pas en une journée, mais t’arriveras à passer au-dessus de ça. » Je hoche la tête tout en observant les femmes qui nous entourent. « Oui. » Mon affirmation est encore un peu faible, mais je n’ai plus envie d’avoir peur. Je sais que rien de tout cela ne pourra disparaître en un jour, mais être ici, c’est déjà un pas en avant et pour le reste du cours, je me concentre réellement. Je donne tout ce que j’ai, répéter les gestes, observe l’instructeur et tente de trouver le bon mindset. Tout est fragile, mais au fur et à mesure que les minutes s’écoulent, je me dis que, dans le fond, je pourrais en être capable.

« Tu veux aller prendre un café quelque part ? » Je hoche la tête, le visage enfoui dans ma serviette pour y essuyer la sueur. « Bien glacé ! » Après un petit passage au vestiaire pour se rafraîchir, on s’inscrit au cours des prochaines semaines avant de se retrouver à l’extérieur. Sans pouvoir affirmer que la séance a créé un véritable déclic, je me sens tout de même un peu plus légère. « Pour tout ça, tu as déjà pensé à consulter quelqu’un ? Un psychologue, je veux dire… » A sa question, je réalise que cela fait un moment que l’on n'a pas pris le temps de discuter toutes les deux. Enfermer dans ma bulle au point de m’en brûler les ailes, je n’ai pas vraiment voulu emmener Megan dans ce tourbillon. Depuis sa rencontre avec Lawrence, je ne cherche qu’à la protéger, sans jamais prendre en compte le fait qu’elle continue à s’inquiéter pour moi. « J’ai plusieurs choses à te raconter. » que j’annonce doucement alors que l’on arrive dans le café qui avait retenu notre attention. Je préfère attendre d’avoir passé nos commandes et de pouvoir l’entraîner à une table un peu isolée avant de me mettre à parler. « Je veux pas que tu t’inquiètes d’accord ? » Consciente que cela ne présage jamais rien de bon, j’enchaîne très rapidement. « Avec la dernière visite de Lawrence, j’ai complètement perdu pied pendant un temps. » Tous mes efforts s’étaient vu voler en éclats et je m’étais laissé à un comportement quelque peu destructeur et les mots sont faibles encore. « Je ne dormais pas beaucoup et… Disons que j’ai loupé plusieurs repas, au point de faire un malaise au travail. » Ce fut le déclic nécessaire, cela et la soirée avec Trent, pour que je prenne conscience de tout ce qui n’allait pas. « J’avais tellement peur qu'il revienne que j'ai finis par faire une crise de panique assez importante un soir à l’appartement. » Je ne rentrerais pas dans les détails, bien trop honteuse pour venir lui conter tout cela. Est-ce qu’elle va m’en vouloir de lui avoir cacher tout cela ? « Je voulais pas t’inquiéter Megan, tu t’étais déjà pris un coup à cause de moi… » Ce fut suffisant pour que ma culpabilité soit démultipliée, je n’avais pas besoin de l’entraîner encore plus loin dans ma spirale. « Mais ça m’a fait prendre conscience de certaines choses et j’ai rendez-vous avec une psychologue la semaine prochaine. » Il aura fallu tout ce temps, mais avec les demandes de Megan, les paroles de Trent et l’inquiétude de James, j’ai finis par comprendre que je ne pourrais pas m’en sortir seule. « Je l’ai déjà eu au téléphone et j’ai eu un bon feeling, je crois. » J’avais besoin de cela pour oser sauter le pas et réellement me rendre dans un cabinet. « D’ailleurs, mon avocate a fait mettre en place la mesure d’éloignement, pour moi et pour toi aussi. » J’ai dû lourdement insister pour que le prénom de Megan soit ajouté à la demande, mais mon avocate a fini par comprendre mes craintes lorsque je lui ai amené les photos de la blessure de mon amie. « Et si rien ne change, le procès débutera mi-Janvier. » Et je sais clairement, que je ne suis pas encore prête pour cette étape, mais j’ai encore quelques mois pour m’y préparer.



we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) 1hanw60
we lived through scars this time (meloh #8) QqLqwzn
we lived through scars this time (meloh #8) Xc1pTzg

:l:
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
we lived through scars this time (meloh #8) Hu5cwsy ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Il se sont fiancés, puis rencontrés. Ils se sont mariés le 20.11.21, et n'ont consommé leur mariage qu'un an après. Elle ne sait pas exactement où ils vont, mais elle fonce tête baissée : avec Damon, ils ont toujours fait les choses à l'envers.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon et Bowie, le chien trop amical et affectueux pour protéger qui que ce soit.
we lived through scars this time (meloh #8) 9m5v
POSTS : 3797 POINTS : 495

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, mentions d'agression physique, deuil.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(07) maisie (2019)aiden #2 (2020)murphy #6damon #21damon #22shiloh #9jo #8

we lived through scars this time (meloh #8) Febe7ca1b8f5b305eb8d0e9c29795d47a77377e8
cosigan #21 & #22 ☆ You made me cry, I won't deny that. Yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but I'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. I'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. ☽ 12345678910111213141516171819202122

we lived through scars this time (meloh #8) 5e60c44207aec5db95e9f504a220603393a98b7d
joseegan #8 ☆ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

we lived through scars this time (meloh #8) 83f02f83aa9d35b507dd02a8ee0fda999bdcd417
misfits #6 ☆ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

we lived through scars this time (meloh #8) 5ca9b049e80c8d43756d6af5a76457d91c094c1f
meloh #9 ☆ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

we lived through scars this time (meloh #8) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #2 ☆ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs EN ATTENTE :
we lived through scars this time (meloh #8) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan (scénario libre) ☆ Sweet like a flower at the beginning, but nothing is ever the way that it seems. Soon as I'm done, I just get up and leave. I swear I don't do it intentionally, I can't help it. A little selfish. You'll be screaming out my name, cursing me for getting oh so close. Didn't mean to cause no pain, but it's just out of my control.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar), harley (crackships) panda gif (gifs signature)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyMer 2 Nov 2022 - 18:20




we lived through scars this time
Megan Williams & @Shiloh Atkins we lived through scars this time (meloh #8) 873483867

« Bien glacé ! » J’ôte ma serviette éponge de mon cou pour m’éponger le front, et je ris doucement à la remarque de ma meilleure amie. « Bien glacé, c’est bon pour moi aussi. Y’a un Starbucks un peu plus loin dans la rue si tu veux. » Mon addiction à la célèbre multinationale américaine n’est plus un secret pour grand monde. Je connais leur carte par cœur et accorde mon choix de boisson à mon humeur du jour.

Une fois à l'extérieur, je reviens sur les mots de Shiloh, ceux qui, pendant le cours, m’ont interpellée. Je me pose forcément des questions sur l’état émotionnel et psychologique de mon amie et, je dois le reconnaître, je n’ai pas pris assez le temps de le faire après l’agression. J’avais mon lot de traumatismes à gérer, et surtout mon lot d’emmerdes. J’ai considéré que la priorité allait à ma santé à moi, puisque Lawrence n’a pas touché cette fois, mais j’ai négligé l’impact que cette agression pouvait avoir sur la jeune femme par manque de temps. « J’ai plusieurs choses à te raconter. » Elle prend des pincettes et, déjà, je fais la grimace. Je sens que je ne vais pas forcément aimer ce que la jeune femme a à me dire. Rien que ne concerne son ex n’est jamais une bonne nouvelle, de toute façon. « Avec la dernière visite de Lawrence, j’ai complètement perdu pied pendant un temps. » - « Tu as perdu pied ? Comment ça ? » Je fronce les sourcils et, à nouveau, je m’en veux de ne rien avoir remarqué. « Je ne dormais pas beaucoup et… Disons que j’ai loupé plusieurs repas, au point de faire un malaise au travail. J’avais tellement peur qu'il revienne que j'ai fini par faire une crise de panique assez importante un soir à l’appartement. » A mesure qu’elle parle, mon sourire s’efface et mon inquiétude grandit. « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Je serais venue après de toi autant de fois que ça aurait été nécessaire. » Je sais que la blonde m’imagine en train de vivre ma jolie histoire d’amour avec mon doux mari, mais je ne veux pas qu’elle imagine une seule seconde que je l’abandonne. J’ai toujours à cœur de veiller sur elle, comme je le fais depuis des années. « Je voulais pas t’inquiéter Megan, tu t’étais déjà pris un coup à cause de moi… » Je secoue la tête en poussant un soupir. « C’est pas important ça. Tu sais que tu peux me parler de ce genre de choses. Tu peux m’appeler à n’importe quelle heure, je viendrai dès que tu en auras besoin. » Je le pense. Et je sais que, si je le lui demandais, Damon me conduirait à l’appartement de mon ancienne colocataire au beau milieu de la nuit. Il l’a dit lui-même : si elle compte pour moi, alors Shiloh compte aussi pour lui et sa sécurité tout autant.

« Mais ça m’a fait prendre conscience de certaines choses et j’ai rendez-vous avec une psychologue la semaine prochaine. Je l’ai déjà eu au téléphone et j’ai eu un bon feeling, je crois. » Je hoche la tête en me faisant la réflexion que, finalement, peut-être qu’un peu de bon est ressorti de tout ça. A force de la pousser dans ses retranchement, Lawrence a fini par faire réagir la pourtant si douce jeune femme. « C’est une bonne chose. » Moi, je ne l’envisagerais jamais : faites ce que je dis, pas ce que je fais. J’ai trop de secrets à garder pour me permettre une psychanalyse. Trop de secrets qui ne m’impactent pas que moi. « C’est un homme, du coup ? » Si je suis surprise, c’est parce que j’aurais plutôt parié sur une femme pour rendre Shiloh assez à l’aise pour parler de son expérience. Je l’ai déjà vue réagir vivement, en présence de représentants de la gente masculine. « Il t’as été conseillé par une connaissance ? » Je m’intéresse réellement à la question. « D’ailleurs, mon avocate a fait mettre en place la mesure d’éloignement, pour moi et pour toi aussi. » - « Je suis soulagée. Surtout pour toi à vrai dire. J’ai besoin de passer signer quelque chose ? Je peux passer aux bureaux de son cabinet si nécessaire. » Je vis de toute façon là où sont concentrés tous les cabinets d’avocats, notaires et autres professions qui ont les moyens de louer des bureaux à Spring Hill. « Et si rien ne change, le procès débutera mi-janvier. » - « Tu te sens prête ? » Je n’ai pas envie de le dire à voix haute mais j’espère qu’elle en a conscience : les avocats de Lawrence vont tenter par tous les moyens d’attirer de la sympathie sur lui et de la dépeindre comme une sorcière, une vile tentatrice qui essaie maintenant de lui soutirer de l’argent par tous les moyens.





we lived through scars this time (meloh #8) A44L8rk
we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) QIDiPqb
we lived through scars this time (meloh #8) Fqo0cUp
we lived through scars this time (meloh #8) LKqJkYj
we lived through scars this time (meloh #8) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Shiloh Atkins
Shiloh Atkins
la reconstruction
la reconstruction
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six ans - (8.11.1996)
SURNOM : elle préfère shiloh et rien d'autre
STATUT : célibataire, n'est plus que l'ombre d'elle-même après une relation abusive.
MÉTIER : couturière de métier et de passion. elle retrouve enfin sa place dans l'atelier Weatherton
LOGEMENT : elle se regroupe au #45 james street, fortitude valley.
we lived through scars this time (meloh #8) Ecba78b5d2f2c7cb827b2377b6db9c421ca2f48f
POSTS : 2730 POINTS : 170

TW IN RP : mention de relation abusive (psychologique et physique), revenge porn, dépréciation de soi
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un frère jumeau, Nathan › sait coudre depuis ses dix ans et ne rate jamais une occasion de créer ses propres vêtements › viens tout juste de revenir à Brisbane › sort d'une relation abusive qui aura durer un peu plus d'un an › naturelle et souriante, elle c'est renfermé sur elle-même ces derniers temps
CODE COULEUR : #AA6195
RPs EN COURS : (06)trent #3 (fb)colin #1james #3megan #9trent #5flora #1

we lived through scars this time (meloh #8) 95f37fdcfddf13286d27fdebbc77fbb8103c7d7d
megan ☽ only you know me the way you know me, only you forgive me when I'm sorry. need you when I'm broken, when I'm fixed, need you when I'm well, when I'm sick. friends that I rely on don't come through, they run like the river, but not you. can't see when I'm fallin', losing myself but then I hear you calling. there you are, with open arms. there you are and I run.

we lived through scars this time (meloh #8) Ce9f6f9fbd015bb6b0465d89e5c7c5661e60a3e4
trent ☽ so no one told you life was gonna be this way. your job's a joke, you're broke, your love life's DOA. it's like you're always stuck in second gear. when it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but i'll be there for you. when the rain starts to pour, i'll be there for you. like i've been there before, i'll be there for you 'cause you're there for me too
RPs TERMINÉS : Louisa #1 (fb)Louisa #2Lucia #1Danika #1Knox #1Oakley #1Chloe #1 (fb)Thomas #1 (fb)Nathan #1James #1Penny #1Megan #1Knox #1Megan #2Trent #1Megan #3Mariage CosiganMegan #4Trent #2James #2Megan #6Megan #7Megan #8Trent #4
AVATAR : elizabeth lail
CRÉDITS : (avatar) longanis - (ub) loonywaltz - (gif) karolinadeanwrites
DC : atlas, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 04/07/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t34993-a-storm-to-weather-shiloh https://www.30yearsstillyoung.com/t41741-shiloh-a-storm-to-weather https://www.30yearsstillyoung.com/t35366-shiloh-atkins https://www.30yearsstillyoung.com/t35364-shiloh-atkins

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyDim 13 Nov 2022 - 14:23



« Tu as perdu pied ? Comment ça ? » L’espace d’un instant, j’hésite réellement à tout lui raconter. Je pourrais rester évasive, juste lui dire que je ne dormais pas beaucoup, que mes pensées était accaparé par la dernière visite de Lawrence, mais ce serait lui mentir, encore une fois. Je me suis jurée que je ne mentirais plus à mes proches, qu’importe le poids de mes mots ou l’impact qu’ils pourraient avoir. Alors je prends une inspiration et je commence à lui raconter, sans m’attarder non plus, en survolant la situation, pour ne pas tout jeter sur elle en une seule fois. « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Je serais venue après de toi autant de fois que ça aurait été nécessaire. » Mon regard croise le sien et je sais que Megan ne place aucun reproche dans ses mots, elle n’a de cesse de me rappeler qu’elle sera toujours présente pour moi, mais cette fois-ci, je n’ai pas voulu me tourner vers elle. Je ne saurais pas réellement expliquer le pourquoi du comment. Je pensais pouvoir m’en sortir seule, je m’étais imposée l’idée de devoir m’endurcir sans toujours compter sur les autres et je me suis clairement perdue en chemin. Je ne voulais pas être un poids pour elle et surtout je ne voulais plus autant l’impliquer pour qu’elle finisse par se prendre les répercussions en pleine tête. « C’est pas important ça. Tu sais que tu peux me parler de ce genre de choses. Tu peux m’appeler à n’importe quelle heure, je viendrai dès que tu en auras besoin. » Je secoue la tête avec force avant de me tourner pour mieux lui faire face. « Non, tu peux pas dire ça, c’est important ! » Je cherche mes mots, mais tout s’en vient en un flot inarrêtable. « Tu peux pas savoir ce que j’ai ressenti quand il a levé la main sur toi. J’aurais préféré qu’il me batte dix fois plus fort plutôt qu’il s’en prenne à toi. » Elle est laide la vérité, j’ai accepté qu’il s’en prenne à moi durant des mois et des mois, je lui trouvais des excuses, il n’avait pas eu une enfance facile, il finissait toujours par s’excuser, par me promettre qu’il ne recommencera pas, il était doux après, moins dur dans ses propos, plus tendre dans ses gestes. Je l’aimais et je voulais tout lui pardonner, parce que j’étais persuadé que personne ne pourrait m’aimer comme lui, que je ne pourrais jamais retrouver une telle relation, avec cette complicité et la façon dont sa voix me faisait toujours vibrer de la tête aux pieds. J’ai tout accepté par amour pour lui, mais il a fini par s’en prendre à l’une des personnes qui compte le plus dans ma vie et c’est seulement là que j’ai compris la limite. « J’ai accepté tout de lui, parce que j’étais amoureuse et aveugle, mais le voir s’en prendre à toi de manière aussi gratuite ? Je peux pas commencer à t’expliquer ce que ça m’a fait, Megan, j’ai cru qu’il allait te ruiner aussi, je me suis imaginé les pires scénarios ou tu ne voulais même plus me voir et j’ai laissé tout ça m’atteindre avec beaucoup trop de force. » Je suis tombé à nouveau dans ce trou sans fin. « J’étais pas capable de penser de manière rationnelle et je voulais pas t’impliquer davantage, je pensais pouvoir m’en sortir toute seule, il a fallu que ce soit mon corps qui tire la sonnette d’alarme pour que je réalise que je pourrais jamais m’en sortir toute seule. » Il a fallu que je me fasse peur et surtout que j’effraye mes proches pour prendre conscience que tout était en train de me bouffer de l’intérieur. Un court instant, je me revois approcher Trent, persuadé que si j’arrivais à le satisfaire, il ne m’en voudrait pas pour avoir gâché sa soirée. Je frissonne à cette pensée et baisse le regard sur le trottoir. « Je me suis fait peur, vraiment peur… » Avec cette crise et mes pensées qui ne cessaient de me dire que peut-être que si je pardonnais à Lawrence, il arrêterait de vouloir s’en prendre à mes proches. « Et je crois que j’avais besoin que quelqu’un d’extérieur me présente les faits. » que je souffle doucement. « Mon avocate a pris le temps, elle m’a mis sous les yeux tout ce qui n’allait pas dans le comportement de Lawrence envers moi. Elle n’est pas mon amie, je la connaissais pas avant et elle a pointé du doigt tout ce que je refusais encore un peu de voir. » Je ne saurais réellement comment expliquer les choses, comment lui dire ce qui a provoqué le déclic, cela fut long et laborieux, mais il a été fait désormais. « Je savais déjà tout ça parce que tu me l’avais dit, mais qu’une personne qui ne me connaît absolument pas me dise exactement la même chose… Je sais pas Megan, ça a vraiment changé quelque chose. » J’espère qu’elle comprendra, qu’elle va entendre que c’est avant tout grâce à elle, qu’elle avait implanté la graine du changement en premier et que j’avais simplement eu besoin d’un dernier coup de pieds pour prendre conscience du reste.

Et avec tout ça, je finis par lui dire le reste. Le cours que l’on vient de prendre fait partie du changement que je souhaite opérer, même si je parais peu sûre de moi, même si j’ai encore des réactions qui laisse à penser le contraire. C'est d’abord les cours et surtout, c’est le prochain rendez-vous avec une psychologue qui risque de changer les choses. « C’est une bonne chose. » Je crois qu’il était réellement temps que je franchisse ce pas. « C’est un homme, du coup ? » - « Non ! » Je secoue la tête vivement, je n’aurais pas été capable de me retrouver seule dans un bureau avec un homme que je ne connais pas pour parler des violences commises par un autre homme. Non, je préfère me tenir loin de la gente masculine. « Il t’a été conseillé par une connaissance ? » - « Mon avocate m’a donner une liste de noms, je l’ai choisi elle parce que j’ai eu un bon feeling avec au téléphone et parce qu’elle a déjà travaillé sur des affaires similaires à la mienne. » Une femme qui comprend, qui en a aider d’autres par le passé. Je ne sais pas réellement ce que ça va donner, je ne sais pas si je suis véritablement prête à parler de tout cela en détails, mais j’ai envie que cela change, que la honte change de camp surtout.

« Je suis soulagée. Surtout pour toi à vrai dire. J’ai besoin de passer signer quelque chose ? Je peux passer aux bureaux de son cabinet si nécessaire. » Je secoue la tête à nouveau. « Tu vas recevoir les papiers par coursier la semaine prochaine. » Il lui faudra juste signer et le tout sera renvoyé au bureau de mon avocate. Ce n’est qu’un bout de papier, mais c’est ce dont j’avais besoin pour m’apaiser un peu, savoir qu’il ne pourrait pas approcher Megan sans être puni. Et désormais, après tout cela, il ne restera plus qu’une seule étape : le procès. « Tu te sens prête ? » Et pour continuer dans l’élan de sincérité autour de notre conversation, je secoue la tête. « Non… » Je le sais désormais, je ne suis pas encore prête pour cela. « Je suis pas prête à entendre dire que je voulais tout ça, que j’ai profité de sa situation pour vivre une vie confortable. » C’est ce qu’il va utiliser contre moi, j’en suis certaine désormais. « Mais j’en ai au moins conscience et… J’ai encore quelques semaines pour tenter de me blinder pour y faire face. » Je ne sais pas ce que le procès va donner, je ne sais pas si on va chercher à m’entendre, à voir la peur panique qu’il m’inspire désormais, mais je ne veux pas abandonner cela, j’ai besoin qu’on m’entend désormais. « Au départ, je voulais le voir en prison, maintenant, je voudrais juste qu’on lui fasse reconnaître ses torts. » Je voudrais juste me persuader que je n’ai jamais rien fait pour mériter cela et que l’amour, le vrai, ça ne ressemble en rien à ce que l’on partageait.



we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) 1hanw60
we lived through scars this time (meloh #8) QqLqwzn
we lived through scars this time (meloh #8) Xc1pTzg

:l:
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
we lived through scars this time (meloh #8) Hu5cwsy ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Il se sont fiancés, puis rencontrés. Ils se sont mariés le 20.11.21, et n'ont consommé leur mariage qu'un an après. Elle ne sait pas exactement où ils vont, mais elle fonce tête baissée : avec Damon, ils ont toujours fait les choses à l'envers.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon et Bowie, le chien trop amical et affectueux pour protéger qui que ce soit.
we lived through scars this time (meloh #8) 9m5v
POSTS : 3797 POINTS : 495

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, mentions d'agression physique, deuil.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(07) maisie (2019)aiden #2 (2020)murphy #6damon #21damon #22shiloh #9jo #8

we lived through scars this time (meloh #8) Febe7ca1b8f5b305eb8d0e9c29795d47a77377e8
cosigan #21 & #22 ☆ You made me cry, I won't deny that. Yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but I'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. I'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. ☽ 12345678910111213141516171819202122

we lived through scars this time (meloh #8) 5e60c44207aec5db95e9f504a220603393a98b7d
joseegan #8 ☆ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

we lived through scars this time (meloh #8) 83f02f83aa9d35b507dd02a8ee0fda999bdcd417
misfits #6 ☆ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

we lived through scars this time (meloh #8) 5ca9b049e80c8d43756d6af5a76457d91c094c1f
meloh #9 ☆ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

we lived through scars this time (meloh #8) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #2 ☆ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs EN ATTENTE :
we lived through scars this time (meloh #8) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan (scénario libre) ☆ Sweet like a flower at the beginning, but nothing is ever the way that it seems. Soon as I'm done, I just get up and leave. I swear I don't do it intentionally, I can't help it. A little selfish. You'll be screaming out my name, cursing me for getting oh so close. Didn't mean to cause no pain, but it's just out of my control.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar), harley (crackships) panda gif (gifs signature)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyLun 14 Nov 2022 - 10:28




we lived through scars this time
Megan Williams & @Shiloh Atkins we lived through scars this time (meloh #8) 873483867

Je n’aime pas être maternée. Il n’y a rien que je hais plus que le sentiment que mes proches tentent de me préserver en me laissant d’une certaine façon de côté, dans l’ignorance des choses graves qui peuvent leur arriver. J’ai alors l’impression que l’on me considère comme trop faible pour supporter la vérité ou, pire encore, comme pas assez fiable pour être mise dans la confidence. J’aime profondément Shiloh et je dois puiser dans toute mon affection pour elle pour ne pas être tentée de - comme trop souvent - ramener tout à moi. J’y parviens parce qu’elle réagit plus vivement qu’elle ne l’a jamais fait, se révoltant presque contre des mots que je voulais de mon côté rassurants. J’ai envie de la rassurer, du lui dire que, ces derniers mois, Lawrence a été le cadet de mes soucis, qu’il n’est même pas celui qui a frappé le plus fort et que ce n’est pas entièrement à cause de lui que je suis terrorisée quand je suis seule chez moi. Si Damon et moi avons recruté Bowie, c’est surtout parce que j’ai peur de voir débarquer mon beau-père à chaque instant : l’ex de Shiloh n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà trop rempli. « J’ai accepté tout de lui, parce que j’étais amoureuse et aveugle, mais le voir s’en prendre à toi de manière aussi gratuite ? Je peux pas commencer à t’expliquer ce que ça m’a fait, Megan, j’ai cru qu’il allait te ruiner aussi, je me suis imaginé les pires scénarios ou tu ne voulais même plus me voir et j’ai laissé tout ça m’atteindre avec beaucoup trop de force. » Je m’immobilise sur le trottoir et, doucement, j’enroule mes doigts autour de son poignet pour qu’elle s'arrête également. « Shiloh… Jamais je t’en voudrai à cause de ses actes à lui. » Je ne parviens même pas à imaginer qu’elle puisse penser ça. Mais la blonde a grandi sur un petit nuage, entourée de douceur et d’amour. Contrairement à moi, elle n’a pas été endurcie par ses expériences aussi tôt que je l’ai été. Elle parle d’avoir voulu se débrouiller seule, elle parle de son corps qui a tiré la sonnette d’alarme et c’est à mon tour de l’être, alarmée. Je fronce les sourcils mais je reste muette, espérant que mon silence et mon regard doux la convaincront de développer. « Je me suis fait peur, vraiment peur…  » - « Comment ça tu t’es fait peur ? » Respecter les limites des autres et leur droit à l’intimité, ce n’est pas une chose que j’ai été entraînée à faire. « De quoi tu parles exactement, quand tu te dis que ton corps a tiré la sonnette d’alarme ? » C’est vrai que, lorsque je l’observe avec plus d’attention, je réalise qu’elle a l’air épuisée. Ses traits sont tirés, et ce que j’avais mis sur le dos d’une fatigue passagère m’apparaît à présent sous un nouveau jour. Dans quel état était-elle, exactement ? Pourquoi n’a-t-elle pas appelé pour, au moins, chercher à se changer les idées avec moi ? « Je veux pas que t’aies peur de me dire les choses… C’est une ordure, je le sais, je pourrais jamais te reprocher quoi que ce soit à toi. » De ma bouche, elle n’entendra aucun discours culpabilisant pointant du doigt que c’est elle qui a fait entrer Lawrence dans mon existence. Je suis de toute façon déjà bien assez douée pour m’attirer des ennuis toute seule. « Et je crois que j’avais besoin que quelqu’un d’extérieur me présente les faits. Mon avocate a pris le temps, elle m’a mis sous les yeux tout ce qui n’allait pas dans le comportement de Lawrence envers moi. Elle n’est pas mon amie, je la connaissais pas avant et elle a pointé du doigt tout ce que je refusais encore un peu de voir. » Je grimace, mais je hoche la tête doucement : Shiloh a besoin que je la comprenne ou, en tout cas, d’avoir la conviction que c’est ce que je fais. Qu’importe que mes besoins et mon opinion sur le sujet.

« Je savais déjà tout ça parce que tu me l’avais dit, mais qu’une personne qui ne me connaît absolument pas me dise exactement la même chose… Je sais pas Megan, ça a vraiment changé quelque chose. » - « Si t’as pu ouvrir les yeux grâce à elle, alors c’est une bonne chose. » Est-ce que c’est de ça qu’elle avait besoin depuis le début ? De quelqu’un d’extérieur parce qu’au fond d’elle, elle a toujours pensé que j’étais en quelque sorte biaisée ? Quand je lui disais que les actes de Lawrence étaient des horreurs, se disait-elle que je n’étais pas objective puisqu’il m’avait privée de mon amie pendant des mois ? Il l’a cognée, bon sang. « Et je suis contente que tu vois quelqu’un aussi. Tu sais que si la psy que tu vois te convient pas, rien ne t’empêche d’aller voir quelqu’un d’autre. » Elle a déjà dû être briefée mais je ne peux m’en empêcher : avec la blonde, j’agis de façon bien plus maternelle qu’avec qui que ce soit d’autre.

« Tu vas recevoir les papiers par coursier la semaine prochaine. » Je hoche la tête sans faire le moindre commentaire : j’ai bien l'intention de tout signer rapidement et de le lui renvoyer au plus vite, j’espère seulement que le médecin qui m’a reçue aux urgences n’a rien à voir avec le dossier monté par l’avocate de Shiloh, que les photos ne montrent pas les bleus autour de mon cou que je n’ai pas envie d’avoir à expliquer puisqu’ils n’avaient rien à voir avec Lawrence et que n’importe quel bon avocat le pointerait du doigt. Les marques de strangulation étaient antérieures, et le chirurgien que j’ai vu aux urgences à été suspicieux, assez pour que j’espère que mon dossier médical n’ait pas été réclamé. Sans mon autorisation, c’est impossible, non ? « Non… Je suis pas prête à entendre dire que je voulais tout ça, que j’ai profité de sa situation pour vivre une vie confortable. » Mon cœur se serre en entendant ces mots. Je n’ai pas envie de lui mentir et de lui dire que tout sera facile et que son nom ne sera pas traîné dans la boue. Il le sera sans l’ombre d’un doute puisque c’est ce que les avocats de la défense réservent généralement aux femmes victimes de ce genre d’abus. Ils les placent comme les coupables, comme des allumeuses qui se sont lassées de leurs petits amis et qui ont voulu partir avec plus d’argent et de renommée. Mon dieu, c’est tellement loin de ce qu’est Shiloh. « Mais j’en ai au moins conscience et… J’ai encore quelques semaines pour tenter de me blinder pour y faire face. » - « Parles-en à ta psy. Parles-en aussi et surtout à ton avocate, je suis certaine qu’elle pourra te préparer à ce genre d’attaque et t’aider à y répondre. » Et surtout, elle l’aidera à ne pas se laisser déstabiliser, puisque c’est exactement ce que les avocats de son ex chercheront à faire. Il faut être malsain pour vouloir défendre ce genre d’individu, à mon sens. « Au départ, je voulais le voir en prison, maintenant, je voudrais juste qu’on lui fasse reconnaître ses torts. » - « Je peux pas imaginer une seule seconde qu’il soit pas condamné. » Parce que je me suis rangée du côté de mon amie sans la moindre hésitation, sans l’ombre d’un doute. Je n’ai pas remis une seule fois sa parole en cause, parce que je la connais mais également parce que je suis loyale pour les quelques élus que je considère comme mes proches. Pour eux, je serais prête à entrer en guerre.





we lived through scars this time (meloh #8) A44L8rk
we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) QIDiPqb
we lived through scars this time (meloh #8) Fqo0cUp
we lived through scars this time (meloh #8) LKqJkYj
we lived through scars this time (meloh #8) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas
Shiloh Atkins
Shiloh Atkins
la reconstruction
la reconstruction
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-six ans - (8.11.1996)
SURNOM : elle préfère shiloh et rien d'autre
STATUT : célibataire, n'est plus que l'ombre d'elle-même après une relation abusive.
MÉTIER : couturière de métier et de passion. elle retrouve enfin sa place dans l'atelier Weatherton
LOGEMENT : elle se regroupe au #45 james street, fortitude valley.
we lived through scars this time (meloh #8) Ecba78b5d2f2c7cb827b2377b6db9c421ca2f48f
POSTS : 2730 POINTS : 170

TW IN RP : mention de relation abusive (psychologique et physique), revenge porn, dépréciation de soi
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : a un frère jumeau, Nathan › sait coudre depuis ses dix ans et ne rate jamais une occasion de créer ses propres vêtements › viens tout juste de revenir à Brisbane › sort d'une relation abusive qui aura durer un peu plus d'un an › naturelle et souriante, elle c'est renfermé sur elle-même ces derniers temps
CODE COULEUR : #AA6195
RPs EN COURS : (06)trent #3 (fb)colin #1james #3megan #9trent #5flora #1

we lived through scars this time (meloh #8) 95f37fdcfddf13286d27fdebbc77fbb8103c7d7d
megan ☽ only you know me the way you know me, only you forgive me when I'm sorry. need you when I'm broken, when I'm fixed, need you when I'm well, when I'm sick. friends that I rely on don't come through, they run like the river, but not you. can't see when I'm fallin', losing myself but then I hear you calling. there you are, with open arms. there you are and I run.

we lived through scars this time (meloh #8) Ce9f6f9fbd015bb6b0465d89e5c7c5661e60a3e4
trent ☽ so no one told you life was gonna be this way. your job's a joke, you're broke, your love life's DOA. it's like you're always stuck in second gear. when it hasn't been your day, your week, your month or even your year, but i'll be there for you. when the rain starts to pour, i'll be there for you. like i've been there before, i'll be there for you 'cause you're there for me too
RPs TERMINÉS : Louisa #1 (fb)Louisa #2Lucia #1Danika #1Knox #1Oakley #1Chloe #1 (fb)Thomas #1 (fb)Nathan #1James #1Penny #1Megan #1Knox #1Megan #2Trent #1Megan #3Mariage CosiganMegan #4Trent #2James #2Megan #6Megan #7Megan #8Trent #4
AVATAR : elizabeth lail
CRÉDITS : (avatar) longanis - (ub) loonywaltz - (gif) karolinadeanwrites
DC : atlas, wyatt & arthur
PSEUDO : paindep.
INSCRIT LE : 04/07/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t34993-a-storm-to-weather-shiloh https://www.30yearsstillyoung.com/t41741-shiloh-a-storm-to-weather https://www.30yearsstillyoung.com/t35366-shiloh-atkins https://www.30yearsstillyoung.com/t35364-shiloh-atkins

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyDim 27 Nov 2022 - 20:59



« Shiloh… Jamais je t’en voudrai à cause de ses actes à lui. » Au fond de moi, je sais tout ça. J’en suis persuadé, je voudrais tellement ne pas en douter, mais Lawrence avait su insuffler cette crainte chez moi, que tout le monde finisse par me tourner le dos et que je me retrouve à nouveau complètement seule comme je pouvais l’être lorsque nous étions encore ensemble. J’aperçois la déception dans le regard de Megan, mais je ne sais pas comment lui expliquer toutes les craintes qu’il a su graver en moi. « Je sais. » que je finis par souffler doucement pour tout de même lui prouver que je ne douterais jamais d’elle. Megan est celle qui a résisté le plus longtemps et surtout celle qui m’a accueilli les bras ouverts quand je pensais que personne ne voudrait de moi. Elle a été mon ancre durant toute la tempête et pourtant cet événement a fait que j’ai fini par la mettre à distance. Je ne voulais pas être un poids supplémentaire pour elle, pas quand elle a essuyé des coups par ma faute. Inconsciemment, je me suis persuadé que c’était bien mieux ainsi, qu’elle pourrait vivre sa vie avec Damon sans avoir à gérer sa vieille copine qui est incapable de s’en sortir. « Comment ça tu t’es fait peur ? De quoi tu parles exactement, quand tu te dis que ton corps a tiré la sonnette d’alarme ? » Il aurait fallu que je choisisse mes mots avec plus d’attention. Je n’ai pas réellement envie de lui raconter ce qui a bien pu se passer avec Trent, l’enfer que m’a fait traverser cette crise d’angoisse et tous les souvenirs que cela à soulever. Je ne veux pas me rappeler de cette soirée, mais désormais, j’ai commencé à inquiéter Megan. « J’étais pas dans un bon état d’esprit. » que je commence doucement. Comment lui dire que j’ai fait dix pas en arrière, prête à replonger tête baissée pour ne pas laisser la peur me gagner. « J’étais prête à tout lâcher et retourner avec lui pour qu’il vous laisse tranquille. » Ce n’est jamais évident d’avouer ses faiblesses, encore moins quand cela revient à dire qu’une personne a encore autant d’influence sur moi. Un claquement de doigts, quelques menaces et je pourrais me jeter à ses pieds pour le supplier de ne pas leur faire du mal. « Je l’ai vraiment considéré, j’étais prête à le faire. » Je me serais jeté dans la gueule du loup pour le calmer. « Et j’ai eu honte de ça, Megan, parce que je ne devrais pas en être encore là, pas après tout ce que j’ai fait pour tenter de l’éloigner. » Au milieu de tout ça, je l’ai laissé reprendre du terrain, j’entendais à nouveau tous les reproches qu’il savait me faire. « J’ai laissé la panique me gagner, je me suis à nouveau trouvé grosse comme quand il n’arrêtait pas de me dire de faire attention, alors je mangeais moins, et j’étais tellement angoissé à l’idée de le voir revenir que je ne dormais pas, mais je m’épuisais au travail parce que je ne voulais pas que James me retenir mon poste. » Un vrai cercle vicieux, le pire de tous. « Je ne suis pas fière de ça. » Et c’est pour cela que j’ai tenu la blonde éloignée de moi, parce qu’elle aurait compris tout de suite et peut-être que cette fois-ci, j’ai eu besoin d’avoir le déclic par moi-même, sans que l’on me force la main. « J’ai fait plusieurs petits malaises, parce que j’ai laissé ma panique m’épuiser. » J’ai tiré si fort sur la corde que mon corps m’a immédiatement rappelée à l’ordre. « Je veux pas que t’aies peur de me dire les choses… C’est une ordure, je le sais, je pourrais jamais te reprocher quoi que ce soit à toi. » - « Je voulais pas encore être un poids pour toi. » Et ça aussi, j’ai honte de le dire à haute voix, parce que Megan a toujours été présente et que je ne devrais pas penser ici, mais parfois, on ne contrôle pas les fourberies de notre esprit.

« Si t’as pu ouvrir les yeux grâce à elle, alors c’est une bonne chose. » Mon cœur se serre face à cette conclusion. « C’est grâce à toi aussi. » que je m’empresse d’ajouter alors que ma main se pose sur l’avant-bras de la Williams. Certes, j’ai eu besoin que quelqu’un d’autre me secoue vigoureusement, qu’une personne extérieure à mon cercle de proche pose les mêmes mots qu’eux, mais si j’ai bien conscience d’une chose, c’est que : « J’en serais pas là aujourd’hui si tu n’avais pas été là pour m’accueillir les bras ouverts. » Je lui dois énormément à Megan et je lui en serais jamais reconnaissante de m’avoir à nouveau laissé cette place dans sa vie et surtout d’avoir eu autant de patience à mon égard quand elle ne s’était jamais égarée à autant de douceur envers qui que ce soit. « Et je suis contente que tu vois quelqu’un aussi. Tu sais que si la psy que tu vois te convient pas, rien ne t’empêche d’aller voir quelqu’un d’autre. » Une fois encore, elle me prouve à quel point elle est investie dans mon bien-être et je pourrais presque en avoir les larmes aux yeux quand malgré tous mes efforts, une petite voix me crie encore que je ne mérite pas toute sa gentillesse. « Je vais déjà essayer avec elle un rendez-vous ou deux, mais je te tiendrais au courant. » Cela avait été une erreur de la tenir écarté ainsi de ma vie et j’en ai parfaitement conscience.

Juste avant d’arriver devant le café de son enseigne préféré, elle évoque le procès. La dernière étape, l’ultime moment où je pourrais peut-être enfin entendre dire que toute notre relation n’avait rien de normal. « Parles-en à ta psy. Parles-en aussi et surtout à ton avocate, je suis certaine qu’elle pourra te préparer à ce genre d’attaque et t’aider à y répondre. » Elle a déjà abordé le sujet de la défense, le meilleur angle d’attaque à prendre pour que Lawrence n’ait aucune emprise sur mes émotions ce jour-là. C’est un moment que je redoute tout autant que j’en ai hâte. Je vais pouvoir lui faire face sans avoir peur de ses gestes, parce que nous serons entourés, parce qu’il ne pourra pas me faire reculer dans un coin, pas physiquement du moins. « Je vais essayer de me blinder. » Je sais qu’il saura me faire flancher, qu’il aura la phrase de trop à un moment donné, mais je veux être prête à l’affronter. Après ces dernières semaines, je suis déterminée à ce qu’il ne m’atteigne plus jamais. « Je peux pas imaginer une seule seconde qu’il soit pas condamnée. » - « Je l’espère, mais je veux pas trop espérer non plus. » C’est tout un paradoxe, mais je tente d’être réaliste et de ne pas laisser mes espoirs s’animer. « Mais je veux mettre tout ça derrière moi. » Maintenant plus que jamais j’ai besoin d’avancer, j’en suis pleinement consciente désormais.

On se retrouve au comptoir du Starbucks et j’observe la carte sans trop savoir ce que j’aimerais commander. J’avais parlé d’un café glacé, mais maintenant tout me fait envie et je me retourne vers Megan qui est bien plus habitué des bonnes choses de la chaîne. « Tu me conseilles un truc en particulier ? » que je demande tout en me décalant pour laisser passer une jeune femme vers la caisse. « Prends ce que tu veux, c’est moi qui offre. » Je lui dois bien cela et je n’ai pas envie que notre petite réunion cesse trop vite. On a beaucoup parlé de moi, mais cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu le temps de me soucier de mon amie, j’en ai parfaitement conscience. Je lui laisse tout de même le temps de commander pour nous avant de promener mon regard sur la salle pour nous sélectionner une table libre avec deux fauteuils qui paraissent incroyablement confortables et parfaits pour se détendre un peu après notre activité. « Comment tu vas toi ? » que je finis par demander alors que Megan s’installe en face de moi. « Tout se passe bien avec Damon ? » Il est grand temps que je reprenne réellement mon rôle à ses côtés, elle s’est trop inquiété pour moi, elle a été mille fois présente et je serais bien trop mal à l’aise si on ne faisait que parler de ma personne à longueur de temps.



we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) 1hanw60
we lived through scars this time (meloh #8) QqLqwzn
we lived through scars this time (meloh #8) Xc1pTzg

:l:
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
Le plus doux des poisons
Le plus doux des poisons
Voir le profil de l'utilisateur
we lived through scars this time (meloh #8) Hu5cwsy ÂGE : 24 ans (28.03.98) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Il se sont fiancés, puis rencontrés. Ils se sont mariés le 20.11.21, et n'ont consommé leur mariage qu'un an après. Elle ne sait pas exactement où ils vont, mais elle fonce tête baissée : avec Damon, ils ont toujours fait les choses à l'envers.
MÉTIER : Jouer les égéries pour Michael Hills, la marque de beau-papa, lui a ouvert les portes de la noriété éphémère. Grisée par son nombre de followers qui augmente à toute vitesse, elle en profite tant qu'elle le peut, oubliant au passage que ce n'est pas d'être devant l'objectif qui l'anime. Ancienne paparazzi, modèle photo débutante et wannabe influenceuse.
LOGEMENT : #61 St Paul's Terrace, à Spring Hill, avec Damon et Bowie, le chien trop amical et affectueux pour protéger qui que ce soit.
we lived through scars this time (meloh #8) 9m5v
POSTS : 3797 POINTS : 495

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, mentions d'agression physique, deuil.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(07) maisie (2019)aiden #2 (2020)murphy #6damon #21damon #22shiloh #9jo #8

we lived through scars this time (meloh #8) Febe7ca1b8f5b305eb8d0e9c29795d47a77377e8
cosigan #21 & #22 ☆ You made me cry, I won't deny that. Yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but I'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. I'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. ☽ 12345678910111213141516171819202122

we lived through scars this time (meloh #8) 5e60c44207aec5db95e9f504a220603393a98b7d
joseegan #8 ☆ Sometimes, baby, I'm so carefree, with a joy that's hard to hide. And then, sometimes, again it seems that all I have is worry, and then, you're bound to see my other side. But I'm just a soul whose intentions are good. Oh Lord, please don't let me be misunderstood.

we lived through scars this time (meloh #8) 83f02f83aa9d35b507dd02a8ee0fda999bdcd417
misfits #6 ☆ Are you a stranger ? But you seem so familiar, it's hard to explain. And maybe I'm broken, but my arms are wide open for you. And you'll never know it, but you're just like me. Now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. And I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. So now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

we lived through scars this time (meloh #8) 5ca9b049e80c8d43756d6af5a76457d91c094c1f
meloh #9 ☆ You have my heart, and we'll never be worlds apart. When the sun shines, we'll shine together. Told you I'll be here forever, said I'll always be your friend, took an oath, I'ma stick it out 'til the end. These fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

we lived through scars this time (meloh #8) 8cfeb39614d4b7948b153340e7201903ce8a763d
aiden #2 ☆ Now I'm worried for my soul, and I'm still scared of growin' old. You were good to me. And I'm so used to letting go, but I don't wanna be alone. Still, no matter where I go, at the end of every road, you were good to me.

RPs EN ATTENTE :
we lived through scars this time (meloh #8) Dd8244143fdb9b9d4b9cc987e5aae6e227d55678
scogan (scénario libre) ☆ Sweet like a flower at the beginning, but nothing is ever the way that it seems. Soon as I'm done, I just get up and leave. I swear I don't do it intentionally, I can't help it. A little selfish. You'll be screaming out my name, cursing me for getting oh so close. Didn't mean to cause no pain, but it's just out of my control.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en darkgoldenrod.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard
AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar), harley (crackships) panda gif (gifs signature)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me https://www.30yearsstillyoung.com/t45663- https://www.30yearsstillyoung.com/t38732-megan-monroe https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) EmptyLun 28 Nov 2022 - 10:57




we lived through scars this time
Megan Williams & @Shiloh Atkins we lived through scars this time (meloh #8) 873483867

« J’étais prête à tout lâcher et retourner avec lui pour qu’il vous laisse tranquille. Je l’ai vraiment considéré, j’étais prête à le faire. » Mes yeux s’écarquillent. J’ai promis il y a bien longtemps que jamais je ne jugerais Shiloh. Cette promesse, je l’ai faite à la jeune femme, et je me la suis faite à moi-même également. Et ce n’est pas ce que je suis en train de faire, je suis simplement horrifiée que la blonde en soit encore là, et je me sens coupable d’avoir été trop centrée sur mon petit nombril pour ne pas avoir vu que, ces derniers mois, elle allait mal au point d’envisager de replonger dans une relation abusive. « Et j’ai eu honte de ça, Megan, parce que je ne devrais pas en être encore là, pas après tout ce que j’ai fait pour tenter de l’éloigner. » Doucement, j’enroule mon bras autour de ses épaules. « T’as pas à avoir honte. » C’est son ex qui devrait ressentir ce sentiment. Je suis consciente que même ça - surtout ça - c’est entièrement de la faute de Lawrence qui lui donne l’impression que puisqu’elle lui a échappé et tant qu’elle lui résistera, il fera de sa vie un enfer. Bien sûr qu’il se sert des gens qu’elle aime : la jeune femme a le coeur sur la main et il en a conscience, l’ordure. « Par contre, la prochaine fois que t’as ce genre d'idée, tu viens me voir et je te la ferai passer passer. Parce que c’est hors de question. » Moi vivante, Shiloh ne retombera pas dans les griffes de ce manipulateur. S’il veut la récupérer, il devra me passer sur le corps pour ça. Et si j’en crois ma discussion avec le colocataire et ami de toujours de la blonde, je ne serai pas seule à m’opposer à lui. « J’ai laissé la panique me gagner, je me suis à nouveau trouvée grosse comme quand il n’arrêtait pas de me dire de faire attention, alors je mangeais moins, et j’étais tellement angoissée à l’idée de le voir revenir que je ne dormais pas, mais je m’épuisais au travail parce que je ne voulais pas que James me reprenne mon poste. » Je me sens coupable d’être passée à côté de ça. Cet hiver, nous sommes-nous beaucoup vues ? Peut-être un peu moins que d’habitude, mais nous ne sommes pas restées plusieurs mois sans le faire. Comment ai-je pu ne pas voir qu’elle allait mal à ce point ? « Je ne suis pas fière de ça. » - « Arrête de dire ça. Personne te juge. » Et si elle me répond que certains l’ont fait, j’exigerai leur nom complet et leur adresse pour aller leur rendre une petite visite et leur faire passer l’envie de le faire. « J’ai fait plusieurs petits malaises, parce que j’ai laissé ma panique m’épuiser. » Mon bras, toujours passée autour de ses épaules, se resserre un peu plus sur d’elle. « Et ça va mieux ? Tu dors de nouveau ? » Je ne l’ai pas trouvée affaiblie pendant le cours. Mais peut-être a-t-elle juste appris à mieux le cacher ? A moi, je ne veux pas qu’elle se sente obligée de dissimuler ce genre de choses. « Et Trent, il vit avec toi non ? Il a rien vu ? » Comment est-ce seulement possible ? Il m’a donné l’impression de tenir à elle mais, à l’idée qu’il soit resté aveugle à la détresse de Shiloh, je ressens une bouffée de colère incontrôlable. Elle est le reflet de celle que je ressens déjà à mon égard puisque, moi aussi, j’aurais dû voir. J’aurais dû m’apercevoir que quelque chose n’allait pas et qu’elle ”rechutait”. J’avais toutes les clés en mains pour le comprendre puisque je ne suis pas sans savoir que Lawrence est venu la menacer.

« Je voulais pas encore être un poids pour toi. » - « Arrête de penser comme ça. Sérieusement Shiloh, tu seras jamais un poids pour moi. Que je suis mariée et qu’on vive plus ensemble ne change rien à ça. Même si j’étais mère de cinq enfants, j’aurais toujours de l’énergie pour toi. » Je le pense du fond du cœur. En grandissant, elle a été ce que j’avais de plus proche d’une grande sœur, même si je semble avoir pris ce rôle depuis que nous sommes toutes les deux des adultes. Bien sûr, je ne lui dis pas tout, je la protège de mes repoussantes vérités. Mais n’est-ce pas comme cela que fonctionnent les familles ? Je n’en sais rien, après tout. « C’est grâce à toi aussi. J’en serais pas là aujourd’hui si tu n’avais pas été là pour m’accueillir les bras ouverts. » Et je le referais tous les jours. Lorsque je l’ai trouvée sur le pas de ma porte, je n’ai pas envisagé une seule seconde de la jeter dehors. J’esquisse un sourire tendre, tout en caressant son épaule de ma main passée autour d’elle.

Je la relâche finalement pour que nous puissions reprendre une marche moins entravée par cette étreinte, mais je reste attentive à ses réactions, à la moindre émotion que trahirait ses mimiques et son visage. « Je vais essayer de me blinder. » - « Tu as raison. » Parce que personne ne pourra jamais empêcher son ex et ses avocats d’essayer de la calomnier. « Tu sais que tu dis la vérité. » Et c’est tout ce qui doit compter pour elle. Ensuite, à son avocate de prouver à la justice de notre pays que c’est le cas. « Je l’espère, mais je veux pas trop espérer non plus. » - « Je comprends. » Comment pourrait-il en être différent ? Nous savons toutes les deux qu’il s’agit du combat de David contre Goliath. Son ex se présentera au tribunal avec une armée d’avocats réputés, et il aura derrière lui son armée de fan sur les réseaux sociaux. « Tu devrais désinstaller tes réseaux sociaux, au moins pendant le procès et juste après. » Ainsi, elle ne verra pas toutes les horreurs que pourraient raconter ces idiots qui se cachent derrière leur écran. « Mais je veux mettre tout ça derrière moi. » Je hoche la tête, ne voyant rien à ajouter à ce dernier point alors que nous poussons la porte d’une enseigne de la célèbre chaîne de cafés américaine.

« Tu me conseilles un truc en particulier ? Prends ce que tu veux, c’est moi qui offre. » Je la remercie, avant de m’avancer au comptoir et de commander pour nous deux boissons d’halloween - bientôt commencera la période de noël - et, même si j’ai à présent largement les moyens de m’offrir toutes les boissons à la carte et les goodies avec, je laisse la jeune femme réfler l’addition. A table, mon gobelet fumant entre les mains, je laisse Shiloh changer le sujet de conversation puisque je sens qu’elle en a besoin : nul doute que le sujet précédent était particulièrement éprouvant pour elle. « Comment tu vas toi ? Tout se passe bien avec Damon ? » J’esquisse un sourire de façade et me replonge dans le rôle de la jeune mariée comblée. Avec Shiloh, je ne referai pas l’erreur que j’ai commise avec Joséphine parce que j’avais besoin de me confier. Je la tiendrai à distance de la laide vérité puisqu’elle a besoin de croire encore au prince charmant, la blonde. Alors, comme toujours, je tais toutes ces choses qui me font mal au cœur et je me concentre sur le positif : Damon est un garçon charmant, avec la main sur le cœur. J'ajoute un mensonge : nous sommes parfaitement heureux.

RP terminé we lived through scars this time (meloh #8) 1949770018




we lived through scars this time (meloh #8) A44L8rk
we lived through scars this time (meloh #8) VsgJxpQ
we lived through scars this time (meloh #8) QIDiPqb
we lived through scars this time (meloh #8) Fqo0cUp
we lived through scars this time (meloh #8) LKqJkYj
we lived through scars this time (meloh #8) YwJSohR
:l::

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

we lived through scars this time (meloh #8) Empty
Message(#) Sujet: Re: we lived through scars this time (meloh #8) we lived through scars this time (meloh #8) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

we lived through scars this time (meloh #8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-