AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €

 (Midas & Olive #2) when softness lifted us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptySam 15 Oct 2022, 03:35




when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

« Je me souviens même plus de la dernière fois où j’étais allée à Kilcoy. » Au volant de la voiture, je tourne brièvement mon regard en direction d’Olive, aussi bien pour voir sa réaction que, plus globalement, la façon dont elle se sent. Aujourd’hui, nous étions conviés dans la maison familiale des Taylor, à un peu plus d’une heure de Brisbane, pour célébrer le mariage du plus vieux de nos cousins. Son second mariage et, connaissant le point commun de nos mères - elles aiment l’exagération - comment en vouloir à Amos de s’être marié avec sa dulcinée seul et en cachette, avant de l’annoncer à ses parents ? Margaret Taylor aurait voulu organiser une immense fête, et je connais assez mon cousin pour savoir que les foules et l’extravagance ne sont pas à son goût. Si j’en crois ce qu’il m’a confié, les relations sont compliquées entre sa mère et son épouse, jeune maman de leur fille. Je n’ai donc pas été surpris que les deux stars de la journée ne s’éclipsent après le dessert en prétextant que leur fille était fatiguée. A Olive et moi, cela nous a au moins donné une excuse toute trouvée pour ne pas nous attarder non plus : les réunions familiales sont difficiles pour ma cadette. Elle supporte mal le mensonge qu’elle entretient à présent depuis plus d’un an, les questions sur l’hôpital, ses études et tout ce qu’elle a laissé derrière elle depuis des mois. Si j’étais heureux de pouvoir échanger avec nos cousins - et ravi d’avoir tiré d’Amos une solution pour voir ma fille en tranquillité - l’ambiance est trop tendue entre mon père, Oscar et moi pour que je regrette d’avoir quitté la fête juste après Amos et Raelyn. L’excuse était toute trouvée : Olive avait une garde demain, et ne pouvait se permettre de faire la fête jusqu’au aurores.

« Ils ont l’air heureux tous les deux, tu trouves pas ? » Amos et son épouse. Je ne l’avais que peu vu depuis la mort de Sofia, et il n’était plus que l’ombre de lui-même. Aux côtés de sa femme et sa fille, il sourit et semble à nouveau avoir retrouvé une joie de vivre nouvelle. « J’ai parlé un peu avec Amos. Il a l’air terriblement amoureux d’elle. » Je n’ai pas réellement échangé avec la blonde à son bras. La seule chose que je peux en dire - au delà de l’effet qu’elle semble avoir sur mon cousin, c’est qu’elle dégage assez de charisme pour remplir toute une pièce. « C’est bien. Je suis heureux pour lui. » Il le mérite, après avoir traversé l’enfer. Quand Sofia est décédée, j’ignorais ce que c’était que d’être père. Depuis, je ne peux que comprendre qu’il a dû être déchiré. Je n’envisage pas que Posy puisse un jour m’être arraché. « Il a demandé comme tu allais, d’ailleurs. » Je jette à nouveau un coup d'œil à ma petite sœur, tentant de jauger de sa réaction. Elle aussi a souffert de la mort de Sofia. Moi, j’en ai été peiné mais Oli, elle, a perdu sa meilleure amie et sa complice de toujours. Depuis l’enfance, ces deux-là étaient inséparables. Elle semble avoir du mal à savoir comment se conduire avec Amos, depuis, comme si elle gardait en elle un culpabilité qu’elle ne mérite pas d’avoir sur ses épaules : elle n’y est pour rien, Oli. Elle ne pouvait pas prédire le destin de sa petite cousine. Pour l’aider à laisser retomber la pression, j’allume la radio que je règle toutefois sur un faible volume sonore. Au bout de quelques secondes, j’ajoute. « Comment tu te sens ? » Après avoir revu Amos, son bébé, - elle a certainement beaucoup pensé à Sofia - et nos parents ainsi qu’Oscar ? Après avoir entendu ma mère raconter à toutes les vieilles tantes et cousins au dix-huitième degré que sa fille est en passe de devenir une chirurgienne brillante ?





:l::


Dernière édition par Midas Sterling le Jeu 10 Nov 2022, 01:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olive Sterling
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 7yBA86i
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans
SURNOM : Oli.
STATUT : Célibataire, et le coeur dur d'avoir fait confiance à la mauvaise personne.
MÉTIER : Perdue, parce qu'elle a abandonné ses études l'an dernier et qu'aujourd'hui, elle sait plus quoi faire.
LOGEMENT : Squatte depuis trop longtemps maintenant chez son frère au 340 Beachcrest road à Bayside.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us A33ed79b7cff0312e628e6123c64d8c645eaca8c
POSTS : 215 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #f2819a
RPs EN COURS :

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 170ac8b06fb1c0ed84334d77dfba5f3ed386c282
Midas #2 ♡ Family isn't defined only by last names or by blood it's defined by commitment and by love. It means showing up when they need it most. It mens having each other's backs. It means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. It means never giving up on each other.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us D60a42d0f30272f08a64327aead8085e120072b6
Cole (scénario) ♡ When I say I love you more, I don’t mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us, I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us, I love you more than any obstacle that could try and come between us. I love you the most.

Jo #1Nicholas #1


Dimension-Bunyip : Jenna UA

RPs EN ATTENTE : Amos ♡
RPs TERMINÉS : Midas #1
AVATAR : alycia debnam-carey
CRÉDITS : @unfinishedfairytales
DC : la rebelle, wendy craine.
PSEUDO : nomena
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45903-something-is-wrong-olive https://www.30yearsstillyoung.com/t45958-olive-heart-attack https://www.30yearsstillyoung.com/t46625-olive-sterling#2366852

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyLun 17 Oct 2022, 23:49




Malgré son envie de prendre ses jambes à son cou durant toute la journée, Olive avait survécu à ce repas organisé par Margaret Taylor. Ce qui n'était autre qu'une petite victoire, parce que pendant des semaines, elle avait lourdement appréhendé de se retrouver dans la même pièce que l'ensemble de sa famille. Pendant des semaines, elle avait manigancé des plans les moins crédibles du monde pour éviter d'affronter la déception totale de ses géniteurs face au choix qu'elle avait pourtant fait il y a déjà deux ans. Olive, elle se rendait compte que pendant deux ans, elle avait fait en sorte de fuir le plus possible les membres de son sang pour ne pas avoir à dire à haute-voix qu'elle avait abandonné la médecine. « Je me souviens même plus de la dernière fois où j’étais allée à Kilcoy. » La réalité lui revenait doucement à la figure alors que le vent giflait son visage par la fenêtre de la voiture de Midas. Elle n'avait pas osé briser la glace, ne sachant trop quoi dire, quoi faire, c'est donc son frère qui avait pris le devant. Il était bien plus doué qu'elle pour ça, bien plus franc tout court. Olive, elle tourna alors son visage vers lui, un visage crispé par les tumultes de son esprit. « Mes souvenirs sont encore plus lointain que les tiens. » Parce qu'il y avait des souvenirs qu'elle n'avait pas eu envie de revivre dans cette demeure, des moments de vie qui n'étaient aujourd'hui que des souvenirs qu'elle gardait précieusement. Et puis surtout, elle n'avait pas eu de raison de remettre les pieds dans cette maison, et c'était mieux ainsi, du moins jusqu'à aujourd'hui. Visiblement, Olive ne pouvait se cacher plus longtemps du reste sa famille, il était bien présent le temps de se rendre à l'évidence. La chance d'avoir son ainé à ses côtés l'avait quelque peu assuré dans ses choix de rester en retrait. Pire, de trouver une excuse minable pour quitter plus rapidement que prévue cette fête en l'honneur d'Amos et de sa nouvelle femme. Une jolie fête mais dans laquelle Olive n'était pas à sa place. Où elle ne serait sûrement plus jamais à sa place.

Les mensonges guettaient son âme comme une sangsue et elle se rendait compte que tout cela devenait presque trop facile. Sourire et faire semblant que tout était acquis à l'hôpital alors qu'elle n'y avait pas mis les pieds depuis sa démission. Menteuse. Le mot s'était répété en boucle dans sa tête à chaque fois qu'elle avait adressé la parole à un membre de sa famille. Elle secoua la tête pour effacer tout ces échanges sans but. « Ils ont l’air heureux tous les deux, tu trouves pas ? » Les paroles de Midas avaient au moins l'effet escompter puisqu'elles permettaient à Olive de se retrouver dans le présent, elle penserait ainsi plus tard à ce qui avait été d'actualité. « Si complètement, ils se sont bien trouvés. » Et c'était un fait inéluctable. Amos et sa nouvelle femme Raelyn formaient une symbiose parfaite. Ce qu'Olive aurait presque pu facilement envier. « J’ai parlé un peu avec Amos. Il a l’air terriblement amoureux d’elle. » Olive l'avait également remarqué. Elle connaissait le Amos détruit par la perte de sa fille, le père qui a cet instant avait tout perdu et Olive, elle voyait aujourd'hui le changement sur son visage. Cette peine ne disparaitrait jamais complétement, elle était bien placée pour le savoir, mais elle l'avait vu sourire comme si le monde pouvait encore avoir quelque chose de merveilleux à offrir et ça lui avait réchauffer le cœur. « C’est bien. Je suis heureux pour lui. » - « Je le suis tout autant. Il le mérite vraiment. » Parce qu'il restait un homme exceptionnel malgré ses blessures. Olive était ravie de voir que la blonde amenait quelque chose de nouveau dans la vie de son cousin. Pour autant, Olive avait gardé tout cela pour elle. Elle n'avait pas eu la force de se diriger vers lui hormis ses félicitations d'ordre général, elle avait tenté de fuir le brun toute la soirée. De toute manière, il avait été bien trop occuper pour s'en soucier, elle l'espérait. « Il a demandé comme tu allais, d’ailleurs. » Olive soupira. Visiblement, son cache-cache avait été légèrement remarquer. « Je regrette de pas avoir eu la force de lui parler. » Et elle était sincère, parce qu'elle aurait dû avoir le courage de simplement échanger des banalités mais elle savait aussi qu'une tension avait fini par naître en eux depuis la perte de Sofia. Perte dont Olive se sentait responsable malgré tout. Et ça la ronge encore grandement.  « Comment tu te sens ? » La question secoua un peu Olive. Il était clair qu'elle n'arrivait pas à mettre de mot là-dessus, encore moins après cette journée finalement chargée en émotion et pourtant, ce n'était pas de sentiments négatifs qu'elle ressentait. « Je crois que ça va. » En tout cas et jusqu'à maintenant, elle n'avait versé aucune larme, ce qui était sûrement un exploit. « Tu penses que j'ai toujours tort de pas être franche avec eux? De jouer ce rôle encore malgré ces deux dernières années? » Elle avait besoin d'entendre l'avis de son frère à ce sujet, même si la vérité ne serait pas facile à entendre, elle avait besoin qu'on lui dise peut-être, que cette comédie avait trop durer.

@Midas Sterling :l:



i'm stronger now
Pretending now that we don't care but tension cuts, cuts the air we're more than scared so lost inside our eyes. We're terrified. Letting my fears show 'til I can face 'em. Letting my tears go 'til I can taste them hell, what do I know where you and I go? Damn it, I hope you come back home..


(Midas & Olive #2) when softness lifted us 6HUpqPL
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 577022hopital
(Midas & Olive #2) when softness lifted us YtxTUla
(Midas & Olive #2) when softness lifted us MFbu7yg
(Midas & Olive #2) when softness lifted us Bbi5jU8

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyMar 18 Oct 2022, 02:34




when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

« Mes souvenirs sont encore plus lointains que les tiens. » Olive n’est pas retournée à Kilcoy depuis la mort de Sofia, et même si j’avais été une meilleure personne pour les Taylor, je n’aurais pas pu le lui reprocher. OIive et sa petite cousine entretenaient une relation particulières, presque fusionnelle et lorsque, plus jeunes, elle et moi étions accueillis par Amos et sa femme, les deux enfants étaient inséparables. Même à moi, elle n’a jamais réellement parlé de cette perte. A-t-elle ressenti que Sofia était dans une situation compliquée ? A-t-elle essayé de l’idée ? N’a-t-elle au contraire rien vu ? Se sent-elle coupable de ne pas avoir su voir venir le destin tragique de la jeune femme ? Je n’ai jamais posé ces questions. Je n’ose pas : chez les Sterling aussi bien que chez les Taylor, nous sommes pudiques. Moi, je manque d’éloquence lorsqu’il s’agit d’être l’épaule sur laquelle pleurer. Alors si j’ai toujours aspiré à être là pour ma cadette, je l’ai laissée venir avec moi avec ce qu’elle souhaitait me confier - ou pas. « J’avais pas revu Chad, Liam et Zach non plus depuis des mois. » Est-ce que cela ne se compte même pas plutôt en années ? Je suis déjà allé boire un verre avec l’un ou l’autre depuis que nous sommes tous à Brisbane, mais j’ai du mal à remettre une date sur mon dernier tête à tête avec l’un de mes cousins. « Si complètement, ils se sont bien trouvés. » Je hoche la tête et lui jette un coup d'œil en coin. Envie-t-elle le couple ? Elle ne s’est pas totalement remise de sa dernière déception amoureuse et, comme pour tout, je n’ose pas demander. « Maggie pose problème visiblement. Elle a du mal avec sa nouvelle belle-fille. » J’esquisse un sourire, rassuré par la tournure teintée de normalité que prend la conversation. Échanger quelques anodins ragots sur le chemin du retour de chez les Taylor, c’est amusant. J’espère que cela apaisera ma petite sœur. « J’aurais pu être à la place d’Amos si un jour j’avais officiellement ramené Marley à la maison. T’imagine la tronche de maman ? » Mon ex n’est pas conventionnelle. Esprit libre, elle l’est bien trop pour avoir un jour la validation de nos parents et le monde est bien fait : elle n’en a jamais eu besoin, notre relation n’ayant pas duré bien longtemps. « Je le suis tout autant. Il le mérite vraiment. » - « Oui, je suis content que le vent ait tourné pour lui. » Avec cette déclaration, le sujet Sofia plane dangereusement au-dessus de notre tête. Ni Oli ni moi ne pouvons faire l’autruche bien plus longtemps. « Je regrette de pas avoir eu la force de lui parler. » - « Ça viendra. Amos est un gars bien. Et il sait que t’y es pour rien. » Même s’il a pu ressentir de la colère en l’encontre d’Oli. Je suppose qu’à l’époque, il avait besoin de coupables, il avait besoin de trouver un exutoire à son sentiment d’injustice et sa détresse. Il venait de perdre son enfant, je donc suis incapable de lui en tenir rigueur.

« Je crois que ça va. » - « Hum ? » Mais encore ? Elle était blanche comme un linge pendant toute l’après-midi, je doute qu’elle se soit sentie si bien que ça. « Tu penses que j'ai toujours tort de pas être franche avec eux? De jouer ce rôle encore malgré ces deux dernières années ? » Je pousse un soupir, avant de me gratter la nuque de ma main libre. « Je pense surtout que ça te bouffe de garder le secret. » Parce qu’elle doit faire attention à tout ce qu’elle dit et je suis même certain qu’elle est nerveuse lorsqu’elle marche dans la rue, à l’idée de croiser un membre de notre famille. « Ils seront en colère, c’est sûr. Mais au moins, t’auras plus à avoir peur qu’ils le découvrent. » Arrêté devant un feu tricolore, je tourne la tête dans sa direction. « C’est pas à moi de dire si t’as tort ou pas. Mais je pense que tu te rends malade à force de tout garder pour toi. Y’a pas une partie de toi qui serait soulagée s’ils le découvraient ? » Et c’est plus que compréhensible.





:l::
Revenir en haut Aller en bas
Olive Sterling
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 7yBA86i
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans
SURNOM : Oli.
STATUT : Célibataire, et le coeur dur d'avoir fait confiance à la mauvaise personne.
MÉTIER : Perdue, parce qu'elle a abandonné ses études l'an dernier et qu'aujourd'hui, elle sait plus quoi faire.
LOGEMENT : Squatte depuis trop longtemps maintenant chez son frère au 340 Beachcrest road à Bayside.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us A33ed79b7cff0312e628e6123c64d8c645eaca8c
POSTS : 215 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #f2819a
RPs EN COURS :

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 170ac8b06fb1c0ed84334d77dfba5f3ed386c282
Midas #2 ♡ Family isn't defined only by last names or by blood it's defined by commitment and by love. It means showing up when they need it most. It mens having each other's backs. It means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. It means never giving up on each other.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us D60a42d0f30272f08a64327aead8085e120072b6
Cole (scénario) ♡ When I say I love you more, I don’t mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us, I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us, I love you more than any obstacle that could try and come between us. I love you the most.

Jo #1Nicholas #1


Dimension-Bunyip : Jenna UA

RPs EN ATTENTE : Amos ♡
RPs TERMINÉS : Midas #1
AVATAR : alycia debnam-carey
CRÉDITS : @unfinishedfairytales
DC : la rebelle, wendy craine.
PSEUDO : nomena
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45903-something-is-wrong-olive https://www.30yearsstillyoung.com/t45958-olive-heart-attack https://www.30yearsstillyoung.com/t46625-olive-sterling#2366852

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyLun 14 Nov 2022, 20:27



Il y a depuis longtemps des endroits où elle n'est plus à sa place. Où elle n'est plus certaine de pouvoir y mettre un pied sans être envahie de remords et il n'est plus question de subir cela indéfiniment. Parfois pourtant, il est impossible d'éviter les faces à faces familiales, même avec toutes les bonnes excuses du monde. Olive en est consciente, donc oui, elle a trainé des pieds, murmurer des centaines de fois qu'elle n'avait pas envie, elle avait quand même mis les pieds chez Margaret Taylor. Une éternité n'était visiblement pas assez pour effacer les souvenirs douloureux de la dernière fois où elle avait mis les pieds dans cette demeure. Cette dernière fois où elle avait dit adieu à sa cousine. Le souvenir de cet instant l'étouffa avant que les mots de Mdias ne ramène la brune à la réalité, au présent. A cette raison pour laquelle tout cela l'affligeait péniblement. C'était un événement heureux que cette fois, ils avaient fêter ensemble. « J’avais pas revu Chad, Liam et Zach non plus depuis des mois. » Au moins, il avait gardé un meilleur lien avec les cousins Taylor que elle-même, c'était une évidence. Et même si Midas avait l'air de prendre le plus de pincettes possibles, Olive comprenait. « Mh, j'ai l'impression que pourtant ils ont pas changés d'un poil. » Ils avaient toujours ce sourire indéniable aux lèvres, comme si rien ne pouvait jamais détruire cela. Elle était toujours impressionnée de voir ses cousins, à quel point ils tenaient bon, à quel point ils étaient différents des Sterling. Mais surtout, Olive elle est soulagée de voir qu'Amos a retrouvé son sourire, à retrouver une raison de continuer à vivre. La jeune femme blonde, sa femme maintenant à l'air de le rendre heureux et c'est tout ce qui importe à Olive. Elle a observé les choses de loin, comme à son habitude, et davantage avec Amos, sans jamais osé discuter avec lui pourtant. « Maggie pose problème visiblement. Elle a du mal avec sa nouvelle belle-fille. » C'était pas difficile à devenir. Margaret avait sa façon de voir les choses d'une certaine manière et tout ce qui pouvait aller à l'encontre de cela était dévastateur pour elle. Or, c'était visiblement typiquement le type de la femme d'Amos d'être à l'encontre des attentes bienfaitrice de Margaret Taylor. « Que serait-elle sans cela voyons Midas? Tu la connais, elle en rate jamais une pour rappeler aux autres qu'ils sont plus minables qu'elle. Quoi qu'il fasse. » Et Olive en avait fait les frais également. Ce qu'elle ne tenait pourtant pas compte. S'il y avait bien un avis qui ne compterait jamais, c'était celui de sa tante. Cette femme avait tendance à être en désaccord avec le reste du monde si tout ne tournait pas dans son sens. Ce qu'Olive ne comprenait guère et préférait donc éviter tout bonnement. « J’aurais pu être à la place d’Amos si un jour j’avais officiellement ramené Marley à la maison. T’imagine la tronche de maman ? » Olive esquive un sourire. Oh oui, il était facile d'imaginer cette horrible scène. Non pas que Marley était quelqu'un d'horrible, enfin à l'avis de l'Australienne, mais la mère Sterling ressemblait davantage au Taylor pour cela. « Le genre de rendez-vous où vaut mieux prendre un tas de précautions, genre gilet pare-balle etc.. » Maman Sterling pouvait être rude à n'en pas douter, davantage quand il était question de son fils. Il valait mieux en un sens, ne pas la rencontrer, ou au pire, faire tout pour qu'elle vous adore. Conseil d'ami. Mais par chance, il n'avait jamais été question que cela n'arrive pour Midas, et c’était peut-être mieux ainsi. Doucement mais sûrement, le sujet retomba sur ce qu'ils venaient de quitter. L'amour entre Amos et Raelyn étaient un doux bonheur pour le cœur d'Olive. Et visiblement son frère partageait également cela. « Oui, je suis content que le vent ait tourné pour lui. » La brune hocha simplement la tête en retour. Difficile d'en dire plus de toute manière. Voilà qui résumait bien son propre ressenti. Mais cette conversation n'était pas vraiment terminée, et cela entraine le sujet qu'Olive redoutait tant. « Ça viendra. Amos est un gars bien. Et il sait que t’y es pour rien. » - « Laisse-moi en douter encore s'il te plait. Peut-être que tu as raison, mais y a cette gêne tout de même immense entre Amos et moi, c'est inévitable. » Elle le ressentait au plus profond d'elle-même, ou peut-être qu'elle était toujours persuadée d'être la cause de la perte de Sofia. De toute évidence, Olive n'était pas prête à faire comme si de rien était. La douleur était encore trop présente pour elle, alors n'imaginait pas ce que cela pouvait être pour un père.

« Hum ? » Olive tourna ses yeux noisettes vers son frère. Visiblement, il n'était pas question qu'il se contente d'une demi-vérité. Et même si elle avait envie de dire ce qui lui trottait indéniablement dans la tête, les mots lui manquaient cruellement. Pour être sincère, les sentiments se mélangeaient inlassablement dans son esprit et tout était confus. Elle se sentait autant coupable que soulagée. Autant déboussolée que certaine. Tout était bizarre. Cependant, elle interrogea son ainé sur ce qui aujourd'hui n'était qu'un mensonge de plus dans sa vie. Malgré les années, elle n'avait toujours pas la franchise d'apprendre la vérité à ses parents, encore moins au reste de sa famille. Elle n'était pas prête, toujours pas. Ce qui était sûrement ridicule, elle pouvait le concevoir. « Je pense surtout que ça te bouffe de garder le secret. » C'était une vérité absolue. Olive avait l'impression de passer plus de temps à élaborer un mensonge qu'à se sentir pleinement épanouie dans sa réalité. Bien sur que sa vie n'avait rien de parfaite, encore moins assez élogieuse pour en parler, mais c'était ce qu'elle avait finalement choisi. C'était sur ça qu'elle se raccrochait. « Ils seront en colère, c’est sûr. Mais au moins, t’auras plus à avoir peur qu’ils le découvrent. » - « Bien évidement, mais j'ai peur de la retombée. Du fait que la vérité éclate et divise. » Parce qu'il y avait bien trop longtemps que le mensonge durait. « Ils n'accepteront jamais mon choix, et j'en suis persuadée. Tu as vu la fierté dans les yeux de maman quand elle parle de l'avenir prometteur de chirurgien qui m'attend. Ça me brise simplement de la décevoir. » C'est ce qui finirait d'arriver, elle en était certaine. Il était donc bien difficile pour elle de faire demi-tour après ces années à mentir. Comme si la réalité n'était visible que pour elle-même.  « C’est pas à moi de dire si t’as tort ou pas. Mais je pense que tu te rends malade à force de tout garder pour toi. Y’a pas une partie de toi qui serait soulagée s’ils le découvraient ? » Il n'avait pas tort, elle le savait au plus profond d'elle-même. Mais elle était aussi surtout mitigée, et elle ne savait plus quoi faire pour avoir l'esprit au clair. « Tu viendrais avec moi? Dans l'éventualité où je me mettrai un coup de pied aux fesses pour tout admettre bien évidement. » Encore une fois, Olive avait besoin de son frère. Besoin de sa présence pour être soulagée, pour être épaulée. Comme elle avait toujours eu besoin de lui. Elle savait que seule, elle n'y arriverait pas. « Je me dis surtout que j'arriverai pas à avancer dans ma vie sans que la vérité ne sorte. » Et la vie de serveuse dans un restaurant ne lui conviendrait jamais pleinement. Oui c'était bien pour avoir un peu d'aide financièrement, mais c'était pas ce qu'elle voulait faire, c'était même pas ce pour quoi elle était douée. « Mais je serai surtout pas comment commencer. » Être directe sur la raison de sa présence? Garder un poil de mensonge pour elle? Ne pas avouer qu'elle a simplement eut un moment de faiblesse? Tout était encore à voir. Elle espérait simplement que Midas ne l'aide, encore une fois.

@Midas Sterling :l:



i'm stronger now
Pretending now that we don't care but tension cuts, cuts the air we're more than scared so lost inside our eyes. We're terrified. Letting my fears show 'til I can face 'em. Letting my tears go 'til I can taste them hell, what do I know where you and I go? Damn it, I hope you come back home..


(Midas & Olive #2) when softness lifted us 6HUpqPL
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 577022hopital
(Midas & Olive #2) when softness lifted us YtxTUla
(Midas & Olive #2) when softness lifted us MFbu7yg
(Midas & Olive #2) when softness lifted us Bbi5jU8

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyMar 15 Nov 2022, 23:56




when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

« Mh, j'ai l'impression que pourtant ils ont pas changé d'un poil. » - « Dis pas ça à Chad, il a doublé de volume au moins, tu le vexerai. » Il est question de masse musculaire évidemment, concernant notre cousin le plus versé dans la pratique du sport de toute la fratrie. La vérité, c’est que je garde principalement contact avec tout ce beau monde via les réseaux sociaux et que l’ouverture de la salle de sport du plus jeune des Taylor, je n’en ai eu vent que par ce biais là. Aujourd’hui, j’ai profité de l’occasion pour féliciter mon cousin mais puisque les invités d’honneur étaient Raelyn et Amos, c’est avec ce dernier que j’ai passé le plus de temps, quand j’en ai eu l’occasion. Et force est de constater que c’était une belle surprise, la promesse de pouvoir reprendre contact avec l’un des membres de ma famille. « Que serait-elle sans cela voyons Midas? Tu la connais, elle en rate jamais une pour rappeler aux autres qu'ils sont plus minables qu'elle. Quoi qu'il fasse. » - « Tu es dure. » Mais j’esquisse malgré tout un sourire puisque Maggie Taylor est en effet bien compliquée. S’élever au niveau de ses standards est aussi si pas plus délicat que c’est le cas concernant notre propre mère. Elle est exigeante, des exigences d’un autre temps. « Je pense qu’au fond, elle se fait du souci pour eux à sa manière. » Puisque dans sa conception des choses, une femme comme celle qu’a choisie Amos ne peut être qu’une diablesse. Coincée au siècle dernier et baignée depuis toujours dans la religion, elle a une vision étriquée du monde d’aujourd’hui. « Le genre de rendez-vous où vaut mieux prendre un tas de précautions, genre gilet pare-balle etc… » J’éclate de rire, avant d’ajouter. « Ouais. Je suis bien contente d’avoir parlé d’elle qu’une fois que c’était fini. » Ma mère m’a évidemment demandé ce qui m’était passé par l’esprit mais puisque mon ex était enceinte, elle a gardé ses serres loin d’elle. Elle était bien trop contente d’être la grand-mère de la petite Posy, et largement soulagée de ne pas avoir à accueillir la brune à chaque réunion de famille. « Posy a parlé de toi d’ailleurs l’autre jour. Ça te dirait si j’organisais une après-midi tous les trois ? » Sans grand surprise, ma fille adore sa tante, elle est même en admiration devant elle. Oli est une magnifique jeune femme, cela ne me surprend donc guère.

« Laisse-moi en douter encore s'il te plait. Peut-être que tu as raison, mais y’a cette gêne tout de même immense entre Amos et moi, c'est inévitable. » Je grimace, mais décide de lâcher l’affaire, pour l’instant. Ce qu’il se passe entre Amos et Olive ne concerne qu’Amos et Olive, il faut simplement que je l’accepte, même si cela me déchire de voir ma sœur si touchée par ce vide dans son existence. « C’est comme tu le sens, Oli. » Je laisse le silence s’installer une poignée de seconde, avant d’ajouter. « Il m’a proposé d’emmener Posy et Micah faire une virée en bâteau, en tout cas. Il a un catamaran depuis quelques années, je sais pas si t’es au courant. » C’est une chouette idée, celle qu’a eu mon cousin. Cela me permettra de passer du temps avec ma fille loin des flash des paparazzi, sans le moindre risque pour sa sécurité et son anonymat. « Je suis content. Au large, j’aurais pas à craindre que quiconque me voit avec elle. » Même si cela me brise le cœur de devoir raisonner comme ça, c’est ma réalité. Et puisque je suis un garçon simple et que la perspective de cet après-midi me ravit, je le partage avec ma sœur, qui reste ma principale confidente.

« Bien évidement, mais j'ai peur de la retombée. Du fait que la vérité éclate et divise. » Elle divisera, c’est une évidence. Mais avec un peu de chance, elle ne causera pas une facture définitive pour autant, j’ai envie de croire en mes parents, j’ai envie de leur faire confiance pour ne pas briser l’assurance de ma petite soeur qui a longtemps été leur petite fille prodige. J’ai envie qu’ils nous prouvent que, pour le bien-être de leurs enfants, ils peuvent faire preuve d’ouverture d’esprit et d’empathie. Je sais qu’ils nous aiment assez pour en être capable. « Ils n'accepteront jamais mon choix, et j'en suis persuadée. Tu as vu la fierté dans les yeux de maman quand elle parle de l'avenir prometteur de chirurgien qui m'attend. Ça me brise simplement de la décevoir. » - « Faut que tu penses à toi, pas à elle ou à papa ou à leur déception. » Il faut qu’elle puisse à nouveau participer aux réunions de famille sans avoir peur qu’on lui pose trop de questions. « Ils t’aiment. Ils seront en colère pendant un moment, je vais pas te mentir, mais personne te rejettera. » J’en reste persuadé. Et si le pire devait arriver, Oli m’aurait moi, toujours et sans la moindre condition. « Tu viendrais avec moi? Dans l'éventualité où je me mettrai un coup de pied aux fesses pour tout admettre bien évidemment. » - « Bien sûr. » Je n’ai pas besoin de réfléchir avant de lui répondre, quel que soit l’état de ma propre relation avec mes parents. Elle pourra compter sur mon épaule, même si nos parents risquent de me reprocher d’avoir gardé son secret ou de l’avoir laissée gâcher sa vie, puisque je suis le coupable désigné pour bien des choses. « Je te laisserai pas tomber, tu le sais. » Je sais que je n’ai plus besoin de le lui prouver. « Je me dis surtout que j'arriverai pas à avancer dans ma vie sans que la vérité ne sorte. Mais je saurai surtout pas comment commencer. » J’esquisse un sourire mince, mais un sourire malgré tout. Olive parle d’avancer dans sa vie et c’est la première fois depuis qu’elle a abandonné ses études et qu’elle s’est réfugiée chez moi. Je profite d’un feu tricolore passé au rouge pour poser ma main sur son épaule et la regarder dans les yeux. « Je suis content. Que tu parles d’avancer. » Va-t-elle chercher un travail ? « T’as commencé à chercher un boulot ? T’as des pistes ? » Qu’envisage-t-elle pour son futur ou, en tout cas, pour se remettre en selle ? « Tu sais que si je peux aider pour quoi que ce soit, je le ferai. » J’ai des relations, après tout.
 




:l::
Revenir en haut Aller en bas
Olive Sterling
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 7yBA86i
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans
SURNOM : Oli.
STATUT : Célibataire, et le coeur dur d'avoir fait confiance à la mauvaise personne.
MÉTIER : Perdue, parce qu'elle a abandonné ses études l'an dernier et qu'aujourd'hui, elle sait plus quoi faire.
LOGEMENT : Squatte depuis trop longtemps maintenant chez son frère au 340 Beachcrest road à Bayside.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us A33ed79b7cff0312e628e6123c64d8c645eaca8c
POSTS : 215 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #f2819a
RPs EN COURS :

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 170ac8b06fb1c0ed84334d77dfba5f3ed386c282
Midas #2 ♡ Family isn't defined only by last names or by blood it's defined by commitment and by love. It means showing up when they need it most. It mens having each other's backs. It means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. It means never giving up on each other.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us D60a42d0f30272f08a64327aead8085e120072b6
Cole (scénario) ♡ When I say I love you more, I don’t mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us, I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us, I love you more than any obstacle that could try and come between us. I love you the most.

Jo #1Nicholas #1


Dimension-Bunyip : Jenna UA

RPs EN ATTENTE : Amos ♡
RPs TERMINÉS : Midas #1
AVATAR : alycia debnam-carey
CRÉDITS : @unfinishedfairytales
DC : la rebelle, wendy craine.
PSEUDO : nomena
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45903-something-is-wrong-olive https://www.30yearsstillyoung.com/t45958-olive-heart-attack https://www.30yearsstillyoung.com/t46625-olive-sterling#2366852

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyVen 18 Nov 2022, 21:41




Cet échange presque anodin faisait du bien à la jeune femme. Le temps d'un instant au moins, elle se concentrait sur ce simple dialogue sans penser à tout le reste. « Dis pas ça à Chad, il a doublé de volume au moins, tu le vexerai. » Bon, peut-être que oui, ils avaient changés, du moins physiquement, tout comme elle devait avoir bien changer avec le temps c'était un fait. Ce qu'elle voulait surtout dire par là, c'est que les caractères des garçons étaient identiques à ses souvenirs. Elle avait toujours eu plus d'affinités avec Chad qui était une sorte de double malgré la différence d'âge. Alors qu'avec Liam et Zach les relations étaient une toute autre affaire. Ils avaient grandit ensemble, c'est sûrement ce qui faisait la différence dans l'esprit d'Olive qu'ils étaient tout autant sa famille, mais les années avaient fini par séparer indéniablement les jeunes gens. « C'est vrai qu'il est devenu impressionnant. J'y réfléchirai à deux fois avant de le taquiner. » Parce qu'il ne devait sûrement pas avoir du tout la même force qu'à l'époque, Olive était persuadée qu'il l'enverrait valser de l'autre côté d'une pièce si c'était faisable. Mais la famille Taylor avait surtout son lot principal qui n'était autre que Margaret, et Olive devait reconnaitre que même si c'était sa tante, elle avait beaucoup de mal avec ses façons trop droites de voir le monde. « Tu es dure. » - « Tu dis ça parce que tu as toujours été son préféré. » Malgré la carrière de Midas, sa tante n'a jamais eu à redire au contraire d'Olive qui n'était jamais assez bien. Une mèche rebelle qu'on lui remettait en place, le menton trop bas qu'on lui relevait. Il fallait toujours qu'elle soit parfaite avec Margaret ce qu'elle détestait au plus haut point. Elle n'en voulait pas à son frère pour autant, bien au contraire, quand il était dans les parages au moins, sa tante ne s'intéressait plus vraiment à ses défauts et c'était mieux ainsi. « Je pense qu’au fond, elle se fait du souci pour eux à sa manière. » Et il devait avoir raison, mais Olive préférait ne pas être concernée par cela. Tant que ses cousins étaient heureux, c'était entièrement le principal et c'était encore mieux si cela faisait de l'ombre à sa tante. Raelyn aurait bien des soucis à se faire dans cette famille et elle lui souhaitait bon courage, même si elle n'avait pas eu l'audace de lui dire. Elle n'était pas la seule qui aurait eu du soucis à se faire si elle avait mis les pieds au sein de sa famille, et Midas ne manqua pas de l'instant pour en faire face « Ouais. Je suis bien contente d’avoir parlé d’elle qu’une fois que c’était fini. » Et Olive était totalement d'accord avec lui. Son histoire était déjà assez compliqué pour ne pas que maman Sterling mette son grain de sel dans cela. « Tu t'es enlevé une grande épine du pied » Sûrement en sortant finalement la jeune femme de sa vie pour tout ce que cela aurait engendré de faire partie intégrante de la famille Sterling. « Posy a parlé de toi d’ailleurs l’autre jour. Ça te dirait si j’organisais une après-midi tous les trois ? » Un sourire radieux se dessina sur le visage de la jeune Australienne alors que le nom de Posy résonnait dans la voiture. Une éternité qu'elle n'avait pas vu sa nièce et l'idée de pouvoir passer du temps avec elle la ravissait. « Oh. Oui, ce serait avec grand plaisir même. Ce petit monstre me manque énormément ! » Olive manquait parfois de bonnes occasions pour passer du temps avec le petit diable alors l'idée d'un après-midi ensemble était une joie dans son petit cœur triste. « Tu sais définitivement comment me rendre le sourire Midas. » L'évocation de sa nièce avait fait valser sa mauvaise humeur.

« C’est comme tu le sens, Oli. » Et elle était persuadée qu'il faudrait encore pas mal de temps avant qu'elle ne retrouve une confiance certaine à affronter le regard d'Amos. Elle se sentait coupable à chaque fois qu'il était dans les parages même si jamais elle n'aurait pu prévoir les événements concernant Sofia. L'Australienne était encore trop facilement impacté par tout cela, et peut-être qu'elle se rongeait l'esprit inutilement mais c'était ainsi. « Il m’a proposé d’emmener Posy et Micah faire une virée en bâteau, en tout cas. Il a un catamaran depuis quelques années, je sais pas si t’es au courant. » Non, elle n'était pas au courant puisque Olive avait décidé de ne pas s'attarder sur la vie privé de son cousin. Et elle n'avait pas eu l'occasion de discuter avec lui pour apprendre directement la nouvelle de sa bouche. Olive haussa alors simplement les épaules comme réponse à son frère. « Je suis content. Au large, j’aurais pas à craindre que quiconque me voit avec elle. » Cela rendait triste Olive que son ainé ne puisse s'afficher pleinement heureux avec sa fille, mais elle comprenait aussi aisément son choix. C'était avant tout pour protéger l'enfant de la médiatisation et de tout le bordel qui suivrait si un jour le monde apprenait que Midas Sterling a une fille. « Ce n'est pas trop épuisant à la longue de devoir toujours te cacher? De ne pas profiter pleinement de cette beauté? » Elle n'avait encore jamais vraiment posé la question à son ainé, mais maintenant qu'ils étaient dans la confidence Olive saisit l'occasion à son tour d'interroger son frère sur ses sentiments.

Doucement, le sujet en revint aux principales inquiétudes qui rongent Olive depuis des années maintenant. Tout n'avait été au fur et à mesure du temps un mauvais engrenage dans lequel Olive s'était mis et pour lequel aujourd'hui, elle n'était pas certaine de pouvoir sortir indemne. « Faut que tu penses à toi, pas à elle ou à papa ou à leur déception. » Bien sur, mais cela lui paraissait plus facile à dire qu'à faire. Parce que l'avis de ses géniteurs avaient toujours eu un impact considérable sur les choix de vie de la jeune femme. « Ça rentre pourtant forcément en compte, j'ai peur de la réaction qu'ils auront. » Elle n'a aucune idée de ce qui pourrait se passer à la suite de cette révélation, de comment sa mère surtout réagirait et si au final, elle ne la chasserait pas à tout jamais de sa vie. Ce qui était une possibilité à prendre en compte et qui impacterait plus que prévu Olive. Parce qu'elle aimait sa famille, et ce mensonge la rongeait et ne lui permettait pas d'être elle-même complétement c'était un fait. « Ils t’aiment. Ils seront en colère pendant un moment, je vais pas te mentir, mais personne te rejettera. » Elle partage cet avis également. C'était une évidence même. A défaut, Olive savait aussi ce qui lui permettrait d'affronter ses parents, et Midas était son bouclier. « Bien sûr. » La réponse du brun la rassura. Non pas qu'elle s'était attendue à un refus de sa part, mais le voir accepter de vive-voix lui retira un peu de cette boule au ventre qui lui comprimait la poitrine. Au moins, elle ne serait pas seule dans cette tempête et même s'il ne faisait que lui tenir la main, c'était déjà ça d'acquis. « Je te laisserai pas tomber, tu le sais. » Elle le savait au fond d'elle, il avait toujours été là c'était un fait évident. Et encore aujourd'hui il le prouvait. « Tu es ma bonne étoile Midas, ça ne fait aucun doute. » Il donnait toujours beaucoup pour elle, et parfois elle ne sentait pas à la hauteur. Elle savait qu'il faudrait un jour qu'elle soit digne de lui rendre la pareille, de faire en sorte d'être présente pour lui. Ce serait à jamais sa manière de le remercier d'être là, encore et encore. « Je suis content. Que tu parles d’avancer. » Et elle en avait besoin plus que jamais maintenant, ce serait une belle façon pour elle de clôturer ce douloureux chapitre de sa vie. Elle se le devait avant tout. « T’as commencé à chercher un boulot ? T’as des pistes ? » C'était le moment parfait pour rebondir et lui raconter la drôle de découverte qu'elle avait vécu et qui, elle l’espérait amènerait quelque chose de vraiment sympa. « Et bien oui. » Un sourire radieux se dessina sur le visage d'Olive, le premier depuis le départ chez les Taylor. « Je suis tombée sur une annonce un peu particulière d'un certain Nicholas qui a besoin d'une infirmière pour sa grand-mère, je l'ai contacté et j'ai un entretien à venir.  » Elle ne savait pas ce que cela donnerait, mais c'était l'occasion parfaite pour elle de retourner dans son domaine de prédilection tout en fuyant quelque peu l'hôpital. Elle pourrait remettre sa blousse blanche sans avoir de craintes, ni de stress. « Elle s'appelle Esmée, et ça a l'air d'être une femme extraordinaire. » Du moins d'après ce qu'elle avait pu lire dans les messages de Nicholas. « Et d'après ce que j'ai compris aussi, c'est un ami à toi. » Ce qu'était pas vraiment prévu d'ailleurs. « Tu sais que si je peux aider pour quoi que ce soit, je le ferai. » - « Mais je veux pas que tu interviennes en ma faveur par rapport à cela, j'veux réussir cet entretien parce que j'ai les capacités d'y arriver. » Elle savait que son frère serait une aide ultime pour réussir, mais elle voulait se prouver à elle-même qu'elle était encore douée pour ça et que tout n'était pas perdu.

@Midas Sterling :l:



i'm stronger now
Pretending now that we don't care but tension cuts, cuts the air we're more than scared so lost inside our eyes. We're terrified. Letting my fears show 'til I can face 'em. Letting my tears go 'til I can taste them hell, what do I know where you and I go? Damn it, I hope you come back home..


(Midas & Olive #2) when softness lifted us 6HUpqPL
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 577022hopital
(Midas & Olive #2) when softness lifted us YtxTUla
(Midas & Olive #2) when softness lifted us MFbu7yg
(Midas & Olive #2) when softness lifted us Bbi5jU8



Dernière édition par Olive Sterling le Lun 21 Nov 2022, 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptySam 19 Nov 2022, 05:25




when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

« C'est vrai qu'il est devenu impressionnant. J'y réfléchirai à deux fois avant de le taquiner. » - « T’as vu la taille de ses bras ? Je sais même pas comment c’est possible, à vrai dire. » Nous avons retrouvé un peu de légèreté, Olive et moi, et je suis contente de voir qu’elle se détend un peu. Alors, j’en rajoute. J’éclate d’un rire un peu trop sonore et que je force, mais à peine. Gamin, j’étais capable de faire des pieds et des mains pour ramener un sourire sur le visage de ma petite soeur quand elle était triste ou mélancolique. Aujourd’hui, les choses n’ont guère changé, si ce n’est que je me sens bien plus souvent impuissant face à la détresse de ma cadette. A nos âges, on ne résout plus nos problèmes en faisant le pitre ou en s’offrant des friandises. « Tu dis ça parce que tu as toujours été son préféré. » - « Écoute, il faut bien que je sois celui de quelqu’un ! » Et puisque concernant mes propres parents, Oli et Oscar m’ont été préférés, je sous-entend donc que je fais avec ce que j’ai. C’est vrai qu’elle m’a toujours bien aimé, Margaret. Contrairement à mes parents, elle semble me placer sur un piédestal et me considérer comme un parfait exemple de réussite. Dois-je me sentir coupable d’en profiter parfois un peu ? Toutefois et malgré ce que nous avançons pour plaisanter, je suis conscient que son comportement est parfois toxique pour beaucoup de personnes, ses fils étant les premiers concernés. Nos mères sont bornées. Elles appartiennent à une autre époque et, à côté de sa sœur, ma mère peut parfois sembler être un exemple d’ouverture d’esprit, c’est dire. « Tu t'es enlevé une grande épine du pied. » - « Ouais. Nos parents étaient pas prêts pour elle. » Marley est une imprudente, une audacieuse et une impertinente. Autant de choses qui, aux yeux de nos parents, n’en font pas la belle-fille idéale. Je ris doucement tout en secouant la tête.

« Oh. Oui, ce serait avec grand plaisir même. Ce petit monstre me manque énormément ! » - « Tu lui manques aussi. Je vais tâcher d’organiser ça. » Dès qu’il est question de ma fille, je peux devenir un grand bavard. D’une certaine façon, je crois que je comble un peu mon manque d’elle en étant intarissable lorsque la conversation se centre sur elle. « Elle parle de plus en plus, elle a de plus en plus de vocabulaire. » Elle grandit, et j’en suis autant triste et nostalgique que fier et attendri. « Autant te dire qu’on a plus à avoir peur qu’elle ait le moindre problème de développement à ce niveau là. » Posy a mis plus longtemps que la moyenne avant de prononcer autre chose que quelques mots sans fil conducteur. Marley et moi avons eu peur que quelque chose cloche dans son apprentissage de la parole mais il semblerait que mon bébé était dans l’observation. Aujourd’hui, même si elle reste une petite fille discrète, nos craintes se sont envolées. « Tu sais définitivement comment me rendre le sourire Midas. » Je pose ma main sur l’épaule de la brune, et je réponds à sous sourire par un tout aussi grand. Je préfère la voir comme ça. « Ce n'est pas trop épuisant à la longue de devoir toujours te cacher? De ne pas profiter pleinement de cette beauté ? » Mon sourire s’efface. Le sujet n’est pas tabou, et je n’en veux pas à Oli de l’aborder, mais après qu’Amos m’ait donné pas mal de pistes de réflexion, je crois que j’ai besoin de faire le point. « Si. Mais c’est pour elle que je le fais, pas pour moi, tu le sais bien. Je veux qu’elle puisse décider si elle veut tout ce bordel ou pas dans sa vie. » Je ne cherche pas à cacher l’existence de ma fille pour rester célibataire et disponible aux yeux de mon public féminin. Je souhaite simplement que mon bébé conserve son droit à l’intimité, sur lequel j’ai de mon côté fait une croix depuis un moment.

« Ça rentre pourtant forcément en compte, j'ai peur de la réaction qu'ils auront. » - « T’es une adulte Oli. Faut pas que tu vives pour eux. » Et si je suis contente qu’elle ait pris la décision de tout arrêter pour elle, il y a encore du chemin à faire à ce niveau là. Toutefois, je n’insiste pas : je sais qu’elle a besoin d’avancer à son rythme. J’ai simplement peur qu’attendre complique tout pour elle. « Tu es ma bonne étoile Midas, ça ne fait aucun doute. » - « T’es la mienne, minus. » J’ôte ma main de son épaule avec un sourire de crâneur sur les lèvres. Olive a repris des couleurs et elle respire mieux. Moi aussi, par conséquent, c’est aussi simple que ça. « Et bien oui. » Curieux, je lui jette des coups d’oeil tout en gardant les mains fixées sur le volant. « Je suis tombée sur une annonce un peu particulière d'un certain Nicholas qui a besoin d'une infirmière pour sa grand-mère, je l'ai contacté et j'ai un entretien à venir. » Je ne fais pas tout de suite le rapprochement, le prénom de mon ami étant un prénom commun. « Elle s'appelle Esmée, et ça a l'air d'être une femme extraordinaire. Et d'après ce que j'ai compris aussi, c'est un ami à toi. » Mes yeux s’écarquillent maintenant que tout s’éclaire. « Nicky ? Ouais, on s’est rencontrés en début d’année. » Et je sais que c’est un type bien, un homme réellement préoccupé par la santé de sa grand-mère et qui traitera Olive avec décence et humanité. « C’est un chic type. Et sa grand-mère une femme exceptionnelle. Elle a fait une mauvaise chute, j’étais passé la voir à l’hôpital, je suis content de savoir qu’il a pris la décision d’embaucher quelqu’un. » Puisque lors de ma visite à Esmée, j’avais échangé avec Nicky et je lui avais partagé mon point de vue : pour pouvoir vivre sa vie, il avait besoin d’aide. J’ignorais que mon ami avait sauté le pas. « Mais je veux pas que tu interviennes en ma faveur par rapport à cela, j'veux réussir cet entretien parce que j'ai les capacités d'y arriver. » - « Bien sûr que t’as les capacités pour y arriver. » C’est un boulot d’infirmière ou d’aide soignante, et ma petite sœur était en dernière année de chirurgie. Je sais qu’elle a perdu confiance en elle, mais je ne me fais pas le moindre souci quant à ses capacités. « Tu verras, elle a de l’esprit, Esmée. Elle se fera certainement un malin plaisir à te taquiner. » Sincèrement heureux de cette extraordinaire coïncidence, j’adresse à nouveau un immense sourire à ma sœur. « Il cherche quelqu’un à plein temps ? Tu les rencontres quand ? » Loin de moi l’idée de pousser ma soeur à sortir de l’appartement pour gagner sa vie - je l’entretiendrai jusqu’à la fin de ses jours si elle me le demandais et si je pensais que c’était ce dont elle a besoin - mais mettre le nez dehors et reprendre un rythme lui fera le plus grand bien.





:l::
Revenir en haut Aller en bas
Olive Sterling
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 7yBA86i
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans
SURNOM : Oli.
STATUT : Célibataire, et le coeur dur d'avoir fait confiance à la mauvaise personne.
MÉTIER : Perdue, parce qu'elle a abandonné ses études l'an dernier et qu'aujourd'hui, elle sait plus quoi faire.
LOGEMENT : Squatte depuis trop longtemps maintenant chez son frère au 340 Beachcrest road à Bayside.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us A33ed79b7cff0312e628e6123c64d8c645eaca8c
POSTS : 215 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #f2819a
RPs EN COURS :

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 170ac8b06fb1c0ed84334d77dfba5f3ed386c282
Midas #2 ♡ Family isn't defined only by last names or by blood it's defined by commitment and by love. It means showing up when they need it most. It mens having each other's backs. It means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. It means never giving up on each other.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us D60a42d0f30272f08a64327aead8085e120072b6
Cole (scénario) ♡ When I say I love you more, I don’t mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us, I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us, I love you more than any obstacle that could try and come between us. I love you the most.

Jo #1Nicholas #1


Dimension-Bunyip : Jenna UA

RPs EN ATTENTE : Amos ♡
RPs TERMINÉS : Midas #1
AVATAR : alycia debnam-carey
CRÉDITS : @unfinishedfairytales
DC : la rebelle, wendy craine.
PSEUDO : nomena
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45903-something-is-wrong-olive https://www.30yearsstillyoung.com/t45958-olive-heart-attack https://www.30yearsstillyoung.com/t46625-olive-sterling#2366852

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyMar 22 Nov 2022, 20:40



Le ton de la conversation est plus agréable et le soulagement teint le visage d'Olive qui retrouve un peu de son sourire. Manière de faire qu'elle aurait presque oublier depuis son arrivée chez les Taylor. Maintenant, c'était loin derrière et elle pouvait laisser le nœud dans sa poitrine se délier. « T’as vu la taille de ses bras ? Je sais même pas comment c’est possible, à vrai dire. » La remarque lui décroche même un rire. C'est vrai qu'Olive a écarquillé les yeux en voyant Chad apparaitre dans son champ de vision. Sa chemise était prête à exploser sous les muscles du jeune homme, ça l'avait impressionné. Mais ce n'était pas la seule chose qu'elle avait gardé à l’œil tout au long de la journée, puisqu'elle n'avait eu de cesse de prendre le plus grand soin d'esquiver Madame Taylor. Olive, elle n'avait pas eu envie de subir un interrogatoire durant lequel elle aurait dû rabâcher encore et toujours les mêmes mensonges, c'était trop. « Écoute, il faut bien que je sois celui de quelqu’un ! » La réponse de Midas déchira un instant Olive. Elle était pleinement consciente de la différence que m'était parfois ses géniteurs entre ses frères et elle, et parfois même entre les deux garçons. Parce que l'un n'était jamais mieux que l'autre et inversement, ça avait toujours été comme ça dans cette famille. Avec le temps, elle avait simplement appris à ne pas faire d'histoire et à rester dans les clous quand les autres apprenaient à vivre par eux-même sans rester sous les attentes des parents. « Cela n'empêche qu'ils sont fières de toi quand même. » Et Olive n’avait aucun doute là-dessus, même si Madame Sterling ne l'avouerait jamais au grand jour, Olive l'avait surprise plus d'une fois sourire bêtement devant un replay de X-Factor à l'époque où Midas n'était pas encore la star d'aujourd'hui. Bien évidement, elle l'avait toujours gardé pour elle, persuadée que de toute manière on ne la croirait pas. Ce qui ne serait pas si illogique, elle-même aurait parfois dû mal à le croire, mais oui, ses parents avaient bien un cœur, il était juste enfui sous un tas de faux-semblants et de bonne conduite. Voilà tout. « Ouais. Nos parents étaient pas prêts pour elle. » Olive haussa les épaules. « J'pense que même elle n'était pas prête pour nos parents. C'est pas plus mal au fond.» Elle n'avait eu que peu de rapport avec Marley, mais suffisamment  pour savoir que la jeune femme était à l'antipode de ce que les parents Sterling attendaient pour leur enfant. Alors, même si ce n'était pas agréable pour Midas, la jeune Australienne était soulagée que Marley ne soit qu'un pan du passé. Elle était simplement reconnaissante d'avoir eu la plus merveilleuse des nièces dans cet apport de bizarrerie.

En parlant de nièce, le cœur d'Olive se mit à fondre d'amour à l’évocation de son prénom. « Tu lui manques aussi. Je vais tâcher d’organiser ça. » Elle sourit bêtement à la pensée qu'elle pouvait avoir de l'importance pour cette petite chose toute mignonne qu'était la fille de Midas. Presque son portrait caché d'ailleurs. « Il faudrait que je songe à te demander plus souvent à la voir. » Parce qu'elle n'osait jamais trop le faire Olive. Elle savait que c'était déjà compliqué pour Midas de voir son enfant, alors elle ne se permettrait pas de lui prendre le peu qu'il a. « Elle parle de plus en plus, elle a de plus en plus de vocabulaire. » - « Oh, ça doit être impressionnant ! » En tant que petite dernière, Olive n'avait pas eu la chance de voir grandir un enfant au sein de son foyer. Elle devait pourtant admettre que l'évolution d'un enfant était incroyable et l'intriguait particulièrement. De voir à quel point il était fasciné par le monde qu'il découvrait peu à peu, à quel point il était innocent et fragile. Olive ferait tout ce qu'elle pouvait pour que sa nièce soit la plus heureuse possible. « Autant te dire qu’on a plus à avoir peur qu’elle ait le moindre problème de développement à ce niveau là. » Olive haussa les sourcils surprise de cette révélation. Elle n'avait pas eu idée de l'inquiétude de Midas quant au développement de sa fille. Elle s'en voulait de ne pas avoir été plus attentive. « Tu dois être soulagée alors ! C'est une bonne chose. » Sa nièce aurait accès à autant de mots qu'elle le souhaiterait, Olive s'en faisait la promesse. Quitte à gaver cet enfant d'histoire et de phrases aussi longues qu'elle. Le sourire de Midas vient réchauffer son cœur et Olive en oublie pour un temps l'essentiel. La perspective de passer une journée avec sa nièce et son frère la ravissant plus qu'autre chose. Mais la jeune Australienne est parfois maladroite, et pensant que c'est le bon moment, elle interroge Midas. Elle s'apprête à n'avoir qu'une réponse brève, un "je n'ai pas le choix" mais la réponse de Midas fait sens « Si. Mais c’est pour elle que je le fais, pas pour moi, tu le sais bien. Je veux qu’elle puisse décider si elle veut tout ce bordel ou pas dans sa vie. » - « Tu es un père extraordinaire. Je ne voulais pas douter de ta volonté tu sais, je m'inquiète juste pour toi. » Pour le fait qu'il doit toujours être vigilant à la moindre chose. Qu'il doit rasé les murs pour éviter une photo volée de Posy et lui qui mettrait une pagaille sans nom et qui ferait également du mal à la jeune enfant. Elle savait et comprenait ses décisions quant à la protection de son enfant. Il était juste dans ses choix.

« T’es une adulte Oli. Faut pas que tu vives pour eux. » Oui, c'était bien le cas, mais ça n'empêchait qu'elle ressente une peur immense de ne plus être intéressante pour ses parents. Ne plus être assez bien pour eux tout court d'ailleurs. « Je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est important pour moi ce qu'ils pensent. » Et cela pouvait être ridicule, tant pis. Olive avait besoin de l'aval de ses parents, parce que c'est ainsi qu'elle avait toujours fonctionner, et c'était difficile de voir les choses différemment maintenant. D'autant qu'elle s'enfonçait encore dans un mensonge supplémentaire à chaque instant. Il était donc grand temps de passer outre ce cap. « T’es la mienne, minus. » Un sourire radieux se dessine sur son visage. C'est tout ce dont elle a besoin à cet instant, rien de plus. Olive profite de cet instant pour se lancer dans les grandes nouvelles du moment, rien n'est fait bien évidement, mais elle sait que c'est sur la bonne voie et que les choses peuvent être meilleures à venir. Elle explique alors à son frère l'annonce qu'elle a eu la chance de trouver et l'échange qui a suivi avec un certain Nicholas. « Nicky ? Ouais, on s’est rencontrés en début d’année. » - « Décidément, le monde est vraiment petit. » Il y avait vraiment peu de chance pour qu'Olive puisse tomber sur une connaissance de Midas. « C’est un chic type. Et sa grand-mère une femme exceptionnelle. Elle a fait une mauvaise chute, j’étais passé la voir à l’hôpital, je suis content de savoir qu’il a pris la décision d’embaucher quelqu’un. » C'est une opportunité rêvée de pouvoir reprendre du service tout en travaillant pour des personnes agréables. Olive n’avait que cela en tête et elle espérait que la suite se passe bien. « D'après Nicholas et je le comprends, il est primordial qu'Esmée puisse avoir quelqu'un au quotidien après cela justement.  » Et elle serait ravie d'être cette aide précieuse. Elle espérait simplement que ça fonctionne, et qu'Esmée n'ait pas envie de la mettre à la porte l'instant d'après. « Bien sûr que t’as les capacités pour y arriver. » Ça aussi elle l’espère sincèrement, mais elle n'en fait pas la remarque pour autant à son frère. « Tu verras, elle a de l’esprit, Esmée. Elle se fera certainement un malin plaisir à te taquiner. » - « J'ai cru comprendre cela aussi, visiblement, c'est même l'une des priorités d'Esmée. Quelqu'un avec de l'humour.  » Olive ne peut s'empêcher de faire une grimace. Elle n'a jamais été douée pour faire rire les autres, mais elle ferait l'effort si c'était nécessaire d'apprendre à lâcher prise et à rire. « Il cherche quelqu’un à plein temps ? Tu les rencontres quand ? » - « J'ai rendez-vous dimanche chez Esmée pour la première rencontre. Et oui, c'est un temps plein, enfin du moins autant qu'elle aura besoin de moi.  » Ce qui la changera considérablement de son boulot de serveuse actuelle qui n'est que ponctuel. « Tu penses que j'ai des chances de lui plaire tout court? » Sans parler des capacités à soigner bien évidement. Simplement, Olive doutait tellement d'elle que c'était parfois difficile de savoir. Elle savait que son frère serait juste avec elle. « J'attendais d'en savoir plus pour t'en parler, pour qu'il y ait plus qu'un "peut être que" mais j'suis tellement impatiente que c'est plus fort que moi. » Elle trépignait presque sur son siège.

@Midas Sterling :l:



i'm stronger now
Pretending now that we don't care but tension cuts, cuts the air we're more than scared so lost inside our eyes. We're terrified. Letting my fears show 'til I can face 'em. Letting my tears go 'til I can taste them hell, what do I know where you and I go? Damn it, I hope you come back home..


(Midas & Olive #2) when softness lifted us 6HUpqPL
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 577022hopital
(Midas & Olive #2) when softness lifted us YtxTUla
(Midas & Olive #2) when softness lifted us MFbu7yg
(Midas & Olive #2) when softness lifted us Bbi5jU8

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyMer 23 Nov 2022, 21:44




when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

« Cela n'empêche qu'ils sont fiers de toi quand même. » J’esquisse un sourire, pas convaincu, mais peu enclin à rentrer dans ce type de débat. Olive place trop d’espoir en nos parents, et je suis prêt à entendre que j’en place peut-être trop peu, refroidi principalement par les réactions de notre père et d’Oscar, il est possible que j’ai mis tout le monde dans le même panier. Quoi qu’il en soit, mon statut de célébrité m’aurait porté au rang de fils préféré et de golden boy dans bien des familles, mais pas dans la mienne, nous pouvons au moins tomber d’accord sur ça. Et si j’en ai beaucoup souffert lorsque ma carrière a démarré je crois qu’aujourd’hui je me suis fait une raison. Il en va de même pour Marley : ma mère ne la porte pas dans son coeur, mais puisqu’elle n’a jamais été présentée comme une compagne mais comme une ex, et qu’elle a fait d’elle la grand-mère de mon petit rayon de soleil, son existence est tolérée au sein de la famille Sterling. Pour résumer : un statu quo qui convient bien à tout le monde. « J'pense que même elle n'était pas prête pour nos parents. C'est pas plus mal au fond. » - « Oui, c’est sûr. J’espère simplement qu’en grandissant, Posy sera pas trop perturbée par sa famille un peu singulière. » Qu’elle choisisse de garder le secret concernant l’identité de son père et de la révéler, ma fille n’aura pas la même enfance ou la même adolescence que la plupart de ses camarades, pas le même schéma familial non plus. J'essaie d’envisager la chose comme étant positive mais, pour l’instant, j’en tire encore de la culpabilité. « Il faudrait que je songe à te demander plus souvent à la voir. » - « Tu peux le faire aussi souvent que tu veux. Je sais que ça lui fera plaisir. » Ma fille est bien trop jeune pour verser dans l’introversion et l’expression de ses ressentis, mais je le devine aux immenses sourires sur son visage et au nombre de fois où elle demande des nouvelles de sa tante.

« Oh, ça doit être impressionnant ! »
« Tu dois être soulagée alors ! C'est une bonne chose. »

Parler des progrès de ma fille, c’est quelque chose qui ne me dérangera jamais. Au contraire et comme je l’affirme à ma cadette : « Tu sais, il faut m’arrêter, sinon je peux en parler des heures et tu en auras marre, au bout d’un moment. » Malheureusement, je ne vis pas avec mon bébé. Par conséquent et contrairement à sa mère, je ne partage pas son quotidien et lorsqu’on me pose une question à laquelle je ne sais pas répondre, je suis systématiquement renvoyé face à ma tristesse de ne pas passer assez de temps avec elle et de passer à côté de ses plus belles années de vie. Le temps file si vite et si, d’un côté, j’aimerais pouvoir en profiter bien plus, une partie de moi a hâte qu’elle soit plus grande, en âge de prendre ses décisions et de suivre son chanteur de père en tournée. Ma fille, j’aspire à lui mettre des étoiles plein les yeux. Je veux qu’elle pense à moi en se disant qu’elle a un père hors du commun, le genre de père qui ne sera jamais un vieux ringard qui lui fait honte. « Tu es un père extraordinaire. Je ne voulais pas douter de ta volonté tu sais, je m'inquiète juste pour toi. » - « Je sais, t’en fais pas pour ça. Je crois juste qu’il faut que je trouve une nouvelle organisation pour passer plus de temps avec elle. » Et que l’on se pose peut-être à nouveau des questions, Marley et moi, sur la pertinence de conserver le secret quand cela entrave ma relation avec Posy.

Les relations familiales sont au cœur de beaucoup de nos discussions, à Oli et moi. Cela n’a rien d’étonnant, puisque les choses ne sont jamais simples, chez les Sterling. « Je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est important pour moi ce qu'ils pensent. » - « Je sais. Et c’est compréhensible. » Je ne suis pas en train de tenter de la convaincre du contraire. Je suis en train d’essayer de lui donner l’impulsion nécessaire à s’affirmer, et à assumer qu’elle prend ses décisions pour elle et uniquement pour elle. C’est un travail de longue haleine et, de toute évidence, elle n’est pas tout à fait prête et je ne veux pas la brusquer.

« Décidément, le monde est vraiment petit. » Les paroles de ma sœur font écho à ce que je suis en train de me dire. En effet, je suis surpris - mais positivement - que mon ami soit à l’origine de l’offre d’emploi qui intéresse ma sœur. Si elle est avec Esmée et Nicky pour ses nouveaux premiers pas dans l’univers médical, alors je serais un peu rassuré pour elle. « D'après Nicholas et je le comprends, il est primordial qu'Esmée puisse avoir quelqu'un au quotidien après cela justement. » - « Je suis d’accord. Mais tu verras bien vite que c’est une tête de mule. Il voulait se débrouiller tout seul, et j’ai essayé de lui rappeler qu’il devait aussi vivre sa vie à lui. » Et qu’il fallait donc qu’il envisage de se faire aider pour prendre soin de sa grand-mère. « J'ai cru comprendre cela aussi, visiblement, c'est même l'une des priorités d'Esmée. Quelqu'un avec de l'humour. » J’éclate de rire, et je secoue la tête de gauche à droite. « Tu vas pas t’ennuyer avec elle. » Je tourne la tête vers ma sœur pour lui jeter un coup d'œil. « Je suis content pour toi Oli. C’est vraiment une bonne chose. »

« Tu penses que j'ai des chances de lui plaire tout court ? » Taquin, je lui jette un coup d'œil en coin. « A Nicky, ou à Esmée ? » Rien ne me permet de supposer la moindre attirance ou le moindre intérêt - ils ne se sont jamais rencontrés - mais la simple idée de voir ma timide cadette rougir m’amuse. Je redeviens l’adolescent taquin qui a mis sa jeune sœur mal à l’aise plus d’une fois, à l’adolescence, lorsqu’elle a commencé à fréquenter des garçons. « Je plaisante. J’ai pas l’ombre d’un doute. T’es surqualifiée pour le poste, tu vas forcément être comme un poisson dans l’eau. » Loin de moi l’idée de dire qu’elle est trop bien pour exercer comme aide soignante. Si cela peut l’aider à remettre le pied dans le monde médical sans sauter d’un coup, en trempant simplement les orteils dans un premier temps, je suis heureux pour elle et soutient entièrement sa décision. J’ai conscience qu’elle doit reprendre confiance en elle, avant toute chose. « J'attendais d'en savoir plus pour t'en parler, pour qu'il y ait plus qu'un "peut être que" mais j'suis tellement impatiente que c'est plus fort que moi. » - « T’es tellement enthousiaste. Ça faisait longtemps. Je suis vraiment heureux. » Olive a été mélancolique et malheureuse trop longtemps. J’ai eu mal au cœur pour elle, ces derniers mois. Et je me suis senti démuni de ne pas avoir de solution à lui apporter. « Et tu vas cumuler avec le restaurant ? Jongler avec les deux ? » Ou bien commence-t-elle à réfléchir à renouer avec son premier amour, la médecine ?





:l::


Dernière édition par Midas Sterling le Mer 30 Nov 2022, 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olive Sterling
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 7yBA86i
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Vingt-sept ans
SURNOM : Oli.
STATUT : Célibataire, et le coeur dur d'avoir fait confiance à la mauvaise personne.
MÉTIER : Perdue, parce qu'elle a abandonné ses études l'an dernier et qu'aujourd'hui, elle sait plus quoi faire.
LOGEMENT : Squatte depuis trop longtemps maintenant chez son frère au 340 Beachcrest road à Bayside.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us A33ed79b7cff0312e628e6123c64d8c645eaca8c
POSTS : 215 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #f2819a
RPs EN COURS :

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 170ac8b06fb1c0ed84334d77dfba5f3ed386c282
Midas #2 ♡ Family isn't defined only by last names or by blood it's defined by commitment and by love. It means showing up when they need it most. It mens having each other's backs. It means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. It means never giving up on each other.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us D60a42d0f30272f08a64327aead8085e120072b6
Cole (scénario) ♡ When I say I love you more, I don’t mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us, I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us, I love you more than any obstacle that could try and come between us. I love you the most.

Jo #1Nicholas #1


Dimension-Bunyip : Jenna UA

RPs EN ATTENTE : Amos ♡
RPs TERMINÉS : Midas #1
AVATAR : alycia debnam-carey
CRÉDITS : @unfinishedfairytales
DC : la rebelle, wendy craine.
PSEUDO : nomena
Femme (elle)
INSCRIT LE : 26/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45903-something-is-wrong-olive https://www.30yearsstillyoung.com/t45958-olive-heart-attack https://www.30yearsstillyoung.com/t46625-olive-sterling#2366852

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyMar 29 Nov 2022, 19:49




Personne n'était parfait, et Olive était amplement bien placée pour le savoir. Peut-être que tout aurait été facile autrement, ou du moins différent. Alors, elle devait bien reconnaitre qu'il était facile d'avoir des doutes, davantage quand on connaissait le mode de fonctionnement des parents Sterling. Disons qu'il y avait surtout certains critères à respecter et que tout le monde ne pouvait intégrer aisément ce cercle au grand regret d'Olive. Mais ils restaient malgré tout ses parents, et Olive avait beaucoup de mal à se détacher de cela, comme si tout n'avait de sens que par eux. Par chance, certaine personne avait pu éviter la rencontre désagréable avec les parents Sterling, et en un sens Marley était sûrement très chanceuse, même si elle n'était pas très commode non plus. « Oui, c’est sûr. J’espère simplement qu’en grandissant, Posy sera pas trop perturbée par sa famille un peu singulière. » Olive devait bien reconnaitre qu'elle ne se faisait pas trop de doutes à ce sujet. « Cet enfant a la chance d'avoir une tâta extraordinaire. » Olive marque une légère pause en haussant un sourcil. « Oh, et un père plutôt sympa. » Un rire léger passa ses lèvres. « Ne t'en fais pas pour Posy, elle s'en sortira haut la main. » La jeune Australienne en était persuadée. Ce ne serait sûrement pas toujours facile, et parfois différent de la normalité, mais Posy s'en sortirait. Et Olive se promettait intérieurement d'être toujours présente pour sa nièce au moindre besoin, à la moindre faille. C'était le minimum qu'elle pouvait faire pour elle et avec tout l'amour qu'elle lui portait. « Tu peux le faire aussi souvent que tu veux. Je sais que ça lui fera plaisir. » Olive garde les mots de son frère dans un coin de sa tête, songeant à ce qu'elle rate à parfois rester entre les murs de l'appartement de Midas. Mais les choses allaient maintenant pouvoir prendre un autre tournant.

« Tu sais, il faut m’arrêter, sinon je peux en parler des heures et tu en auras marre, au bout d’un moment. » Tout cela n'était que moins certain. Olive adorait pleinement entendre son ainé raconter des anecdotes sur sa fille, parce que grâce à cela, il rayonnait comme jamais. Olive pouvait comprendre à quel point il était facile de souffrir des difficultés à voir son enfant grandir et s'épanouir au fait d'être bien trop pris par un boulot, mais elle savait aussi que Midas faisait toujours de son mieux, que ce soit pour Posy ou pour lui-même et que tôt ou tard, sa fille comprendrait les choix qu'il a du faire pour la protéger. Après tout, ce n'était que dans l'intérêt de la petite-fille, rien de moins. « Je sais, t’en fais pas pour ça. Je crois juste qu’il faut que je trouve une nouvelle organisation pour passer plus de temps avec elle. » - « Et tu trouveras, je me fais pas de bile là-dessus. » Parce qu'il était prêt à le faire, et c'était sûrement là toute la différence. « Tu sais aussi que si t'as besoin, je serai là pour t'aider. » Même si elle ne pouvait faire grande-chose, il était important qu'elle le rappelle à Midas. Bien sur, c'était sa vie, sa fille, mais si Olive pouvait aider, c'était tout ce dont elle ferait.

Olive est bien la première à comprendre à quel point les relations avec les géniteurs sont parfois complexes et semées d'embuches. Parce qu'elle est actuellement dans cette tourmente, et qu'elle fait lentement durer le plaisir. Ce qui bien évidement, ne fait que peser énormément sur sa conscience et son cœur. Ce qui ne devait être qu'un petit mensonge éphémère était devenu deux années de faux-semblants et d'une nouvelle histoire purement inventée pour ne pas avoir à affronter la vérité. « Je sais. Et c’est compréhensible. » Et rien ne pourrait malheureusement changer cela. Olive n'ajouta rien, c'était un combat qu'elle menait depuis trop longtemps et elle n'avait pas envie d'impliquer davantage Midas dans ses mensonges, il en faisait déjà beaucoup trop pour elle. Il avait beau ne rien dire à ce sujet, Olive pouvait comprendre que cette situation ne l'enchante pas. C'était aussi pour lui qu'elle avait besoin d'être franche avec ses parents, au moins une fois et pour longtemps.

Son cœur s'allège alors que la discussion avec son ainé tourne en quelque chose de nouveau. Olive saisissant l'occasion pour lui raconter la nouveauté improbable du moment, sa future rencontre avec Nicholas et sa potentielle nouvelle activité. Il n'y avait encore rien de confirmer, mais c'était déjà un grand pas pour Olive. Une nouvelle vie commencerait sûrement bientôt et lui changerait complétement de son quotidien actuel. La perspective de cet avenir était amplement radieux. « Je suis d’accord. Mais tu verras bien vite que c’est une tête de ligne. Il voulait se débrouiller tout seul, et j’ai essayé de lui rappeler qu’il devait aussi vivre sa vie à lui. » Oh comme cela lui rappelait quelqu'un ! « Tu as eu raison, et j'espère qu'il saura en profiter à l'avenir. » Et cela même si elle ne réussissait pas l'entretien, et même si Esmée ne l'appréciait pas. C'était tout autant important pour Olive. « Tu vas pas t’ennuyer avec elle. » - « J'espère bien. Et j'espère aussi que je trouverais enfin le moyen de m'épanouir pleinement. » Elle avait en quelque sorte besoin de ce renouveau pour retrouver assez confiance en elle. Pour comprendre qu'elle n'était pas juste bonne à rien et qu'elle pouvait faire encore quelque chose de ses mains. « Je suis content pour toi Oli. C’est vraiment une bonne chose. » Un sourire radieux et sincère se dessina sur le visage d'Olive. Les mots de son frère ravivèrent une flamme éteinte dans son être.

« A Nicky, ou à Esmée ? » Olive leva les yeux au ciel à la remarque de son frère. « Voyons Midas. » Olive rouspéta tout en ne pouvant s'empêcher de rire à la question de son ainé. Il était vrai qu'elle n'avait pas spécifiée. « Pour être franche, j'espère plaire à l'un, comme à l'autre. » Même si c'était surtout l'avis précieux d'Esmée qui rentrait en compte après tout mais Nicholas avait aussi son mot à dire et il était important pour Olive qu'elle plaise aux deux. « Je plaisante. J’ai pas l’ombre d’un doute. T’es surqualifiée pour le poste, tu vas forcément être comme un poisson dans l’eau. » Voilà qu'il exagérait juste assez pour qu'Olive accepte de prendre le compliment. « On croise les doigts alors ? Genre même les orteils, t'es ok? » Et tant pis pour l'équilibre si ça pouvait lui permettre d'obtenir le poste. Oui, elle était impatiente Olive de rencontrer Esmée et Nicholas, elle était impatiente de voir si elle était encore douée pour cela même si c'était loin des opérations auxquelles elle avait assisté il y a des années. C'était simplement une nouvelle opportunité à saisir pour elle de reprendre du service, et c'est tout ce qu'elle souhaitait. « T’es tellement enthousiaste. Ça faisait longtemps. Je suis vraiment heureux. » Elle commençait doucement à l'être aussi pleinement. « Et tu vas cumuler avec le restaurant ? Jongler avec les deux ? » Un instant, elle avait presque oublié le restaurant. « Je ne pense pas, même si ce n'est que ponctuel, je suis une vraie quiche avec ce rôle. J'ai toujours peur que le client se retrouve avec son assiette dans les cheveux. » Olive restait maladroite dans les éléments qu'elle ne pouvait contrôler. La médecine lui avait apporté un calme apaisant et il était rare qu'elle ne perdre le contrôle. Alors qu'à l'inverse, elle était une catastrophe ambulante avec un plateau d'assiettes. Non, il valait sûrement mieux pour le patron du restaurant qu'elle n'y retourne pas même si elle était immensément reconnaissante auprès du brun pour avoir eu cette opportunité. « Je vais déjà voir comment se passe l'entretien avec Nicholas, et en suite je parlerai avec Caleb, le patron de l'Interlude de ma démission. » Ce qui allait être encore une grande étape pour Olive qui détestait faire cela. « J'aimerai me concentrer à 100% sur Esmée, et aussi sur moi-même, ça fait trop longtemps que j'ai laissé des choses de côté. » Olive avait besoin de se reprendre en main tout simplement. De revivre un peu plus pour elle, et moins dans cette peur constante qu'on ne découvre la vérité. Elle avait besoin de reprendre goût à la vie, en quelque sorte.

@Midas Sterling :l:



i'm stronger now
Pretending now that we don't care but tension cuts, cuts the air we're more than scared so lost inside our eyes. We're terrified. Letting my fears show 'til I can face 'em. Letting my tears go 'til I can taste them hell, what do I know where you and I go? Damn it, I hope you come back home..


(Midas & Olive #2) when softness lifted us 6HUpqPL
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 577022hopital
(Midas & Olive #2) when softness lifted us YtxTUla
(Midas & Olive #2) when softness lifted us MFbu7yg
(Midas & Olive #2) when softness lifted us Bbi5jU8

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Célibataire, il a les yeux qui brillent vite, mais pas longtemps. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Olive #2) when softness lifted us 16230d7e6c6a83758ee3d85e2c29ea2266044281
POSTS : 306 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : être propulsé au rang de célébrité n'a pas fait de lui l'enfant prodige de la famille : pour ses parents étroits d'esprit, il a choisi une voie qui manque de sérieux › depuis X-Factor, il communique à peine avec son père et son frère ainé › il regrette de ne pas passer plus de temps avec Posy, mais a choisi de garder son existence secrète pour la protéger d'un tapage médiatique › il sait qu'il est fait pour la musique et la scène, c'est là qu'il se sent le plus vivant, mais il étouffe : chanter de la musique pop n'est pas son choix, son label lui laisse très peu de liberté artistique
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2faustjo #7leto (secret santa) › nicholas #2



(Midas & Olive #2) when softness lifted us 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #7Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 1234567

(Midas & Olive #2) when softness lifted us 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our, our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Adb01907e4d59b3e3f3ea2acf170313b370d957f
cassie (scénario libre)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en navy.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : ssoveia (avatars), harley, lexiressources, wildwcmenrxs, sophiexrph (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us EmptyHier à 21:11



when softness lifted us
Midas Sterling & @Olive Sterling (Midas & Olive #2) when softness lifted us 873483867

Si je suis un garçon gorgé d’assurance - en apparence en tout cas, et je joue ce rôle depuis si longtemps qu’aujourd’hui il semble me coller à la peau - il n’en est rien lorsqu’il est question de ma petite fille. Je suis devenu père sans m’y attendre, sans que cela soit un projet longuement mûri avec une partenaire de confiance et, depuis, j’ai la sensation que je me contente de faire de mon mieux sans jamais maîtriser la question. Alors évidemment, je doute parfois. Souvent même. Et entendre mon entourage - Amos tout à l’heure, Olive maintenant - me confirmer que je fais les choses correctement pour Posy et qu’elle a tout l’air d’être une petite fille heureuse et épanouie vaut tous les trésors de ce monde à mes yeux. J’ai certainement les yeux qui pétillent un peu plus, en entendant Oli me dire toutes ces choses rassurantes.

J’aimerais que ma cadette soit capable de poser sur elle-même le même regard qu’elle pose sur le reste du monde. Sauf qu’elle est plus exigeante avec elle qu’elle l’est lorsqu’il s’agit d’autrui, beaucoup trop exigeante même et cette vision déformée de sa valeur et de ses qualités la pousse systématiquement à manquer de confiance en elle. Beaucoup tueraient pour être aussi brillants et brillantes qu’elle, mais elle semble pourtant toujours remettre en question son jugement. Je suis heureux que, pour une fois, elle ait saisi l’opportunité qui se présentait à elle sans laisser le doute l’empêcher d’avancer. « Tu as eu raison, et j'espère qu'il saura en profiter à l'avenir. » - « Ce sera à toi de l’aider à comprendre que parfois, c’est une bonne chose de se faire aider. » Je suis bien conscient que Nicky est à l’abri des affres de la fierté et de l’égo, ce n’est pas de ça qu’il est question, bien plus de culpabilité à l’idée “d’abandonner” sa grand-mère aux mains de quelqu’un d’autre. « J'espère bien. Et j'espère aussi que je trouverais enfin le moyen de m'épanouir pleinement. » - « Tu le mérites. » Je pose ma main sur l’épaule de ma sœur quelques secondes, avant de finalement la reposer sur le volant et de me concentrer à nouveau sur la route.

« Voyons Midas. » Ma touche d’humour a au moins eu l’effet escompté : celui de rendre ma sœur un peu plus bavarde concernant ses espoirs pour ce potentiel nouveau job et la façon dont elle se sent vraiment. « Pour être franche, j'espère plaire à l'un, comme à l'autre. » - « Et tu seras parfaite. » Je n’ai même pas besoin de parler au conditionnel ou d’émettre une réserve, je suis tout simplement heureux que le destin ait si bien fait les choses : Olive va aller progressivement mieux, Esmée sera entre deux bonnes mains et Nicky recommencera peut-être à penser un peu à lui. « On croise les doigts alors ? Genre même les orteils, t'es ok ? » Je lâche le volant une minute pour tourner la tête dans sa direction et croiser l’index et le majeur de ma main gauche. « On croise tout. » Même si, encore une fois, c’est à mon sens entièrement superflu.

« Je ne pense pas, même si ce n'est que ponctuel, je suis une vraie quiche avec ce rôle. J'ai toujours peur que le client se retrouve avec son assiette dans les cheveux. » - « T’as jamais été la plus adroite d’entre nous. » Olive est parfois capable de trébucher avec rien de plus que ses propres pieds, sans qu’aucun obstacle ne se mette dans son passage. « Je me suis toujours demandé comment c’était possible que tu tiennes un bistouri sans le laisser tomber dans le corps d’un patient. » Je ris en la houspillant gentiment, bien conscient qu’une fois les portes du bloc opératoires passées, ma petite sœur devient une toute autre personne. Elle était douée dans ce qu’elle faisait, si j’en crois ses échos et son parcours sans tâche - jusqu’à sa démission. « Je vais déjà voir comment se passe l'entretien avec Nicholas, et ensuite je parlerai avec Caleb, le patron de l'Interlude de ma démission. » Je hoche la tête, content qu’elle ait conscience qu’il vaut mieux éviter de se surmener. Personne n’a jamais mis de mot sur les causes qui ont poussées ma soeur à tout lâcher l’an dernier, mais celui de burn-out a longtemps plané au dessus d’elle sans que personne n’ose le prononcer, certainement pas la principale intéressée. « J'aimerai me concentrer à 100% sur Esmée, et aussi sur moi-même, ça fait trop longtemps que j'ai laissé des choses de côté. » - « T’as raison de pas te mettre la tête sous l’eau en cumulant deux boulots. » Surtout que, soyons honnêtes, elle n’en a pas besoin. « Tu trouveras ta voie Oli. Ça prendra le temps que ça prendra, mais j’ai aucun doute à ce sujet. » Je lui adresse un coup d’oeil rapide et un grand sourire. « Si c’est un retour vers la médecine, alors ce sera formidable. Mais ça le sera tout autant si c’est autre chose. » Elle a des tas de qualités qui ne demandent qu’à être exploitées. « Et pendant ce temps, tu peux rester chez moi aussi longtemps que tu veux. La maison est bien trop grande pour moi tout seul. » Je sais qu’elle le sait, que je l’ai dit souvent, mais un rappel ne fait jamais de mal puisque je ne veux pas qu’elle se sente mise en pression d’une quelconque manière.





:l::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Olive #2) when softness lifted us (Midas & Olive #2) when softness lifted us Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Midas & Olive #2) when softness lifted us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-