AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-56%
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP TV SQUID GAME à 6,99€
6.99 € 15.99 €
Voir le deal

 (darose #2) short glories on the faint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptySam 22 Oct - 19:29



Damon est pressé, maintenant. Il a insisté pour prendre le premier avion du jour ; et ce n’est pas seulement de quelques heures qu’il avance leur retour en Australie, mais bien de plusieurs jours. Ambrose continuait d’avoir grande hâte de découvrir un peu plus le Canada, lui qui n’y a jamais mis les pieds et n’a pourtant pas hésité un seul instant à répondre par la positive à la proposition du blond d’y aller avec lui. Et le blond en question, lui, sait très bien qu’il n’a pas été accompagné pour découvrir un nouveau pays, mais bien parce qu’il lui proposait tout simplement d’y aller avec lui. Ainsi, c’est en hâte qu’Ambrose avait rassemblé tous ses dossiers sur le feu pour monter dans l’avion. Ironiquement, c’est avec le même empressement qu’il les a finalement remballés, trop peu de temps après avoir posé pied sur le sol canadien, trop peu de temps après avoir commencé à s’habituer à la proximité et à la présence du jeune homme à ses côtés, dans cette nouvelle chambre d’hôtel payée par MHI.

A cette heure-ci, l’avion tout entier dort paisiblement, ses occupants réglés sur le fuseau canadien. Les garçons, eux, n’ont pas eu le temps de s’y habituer, et s’ils sont parfaitement silencieux, Ambrose n’a aucun mal à deviner que le blond à ses côtés est parfaitement réveillé, confortablement installé au fond de son siège dont le coût de la place donne des sueurs froides au politicien. Si quelqu’un apprend qu’il s’est fait payé des voyages en classe affaire par une entreprise privée, il est un homme mort. En attendant, il s’en moque parfaitement, son regard triste porté sur le profil du blond. Même s’il le voulait, il n’arriverait pas à trouver le sommeil, pas alors qu’il fait face à son silence depuis plusieurs heures et qu’il est supposé tout deviner seul, sans doute par télépathie. Ses doigts ont retrouvé les mêmes de l’italien pendant un temps, un seul, avant qu’il ne lui fasse comprendre que le moment était mal choisi. Alors, Rose n’a pas insisté, il s’est renfermé dans sa bulle, s’est remis au travail comme il sait si bien le faire lorsque le monde autour s’écroule doucement.

Maintenant pourtant, il ne tient plus face à cette mascarade, le nœud au fond de sa gorge et celui dans son cœur ne devenant que plus gros à chaque nouvelle minute tombée. “J’ai fait quelque chose de mal ?” Il ne le pense pas, mais il se doit quand même de le demander, parce qu’il faut avouer qu’il ne connaît finalement que très peu de choses de l’homme à ses côtés et qu’il aurait pu aborder un sujet sensible sans même s’en rendre compte, et surtout sans le vouloir. Tout ce qu’il veut, c’est des réponses, et il ne comprend pas pourquoi est-ce qu’elles ne viennent pas. Sur son torse, il croise les bras pour pallier à l’envie de reposer ses doigts entre ses mèches. “C’était ton père ? Qui t’a envoyé ce message ?” Parce qu’il y a ça, aussi, qui a considérablement changé la donne, sans qu’Ambrose n’en soit mis dans la confidence à un moment ou à un autre. “Je peux l’entendre, tu sais. Et je peux t’aider.Si seulement il lui parlait, du moins, il pourrait sûrement l’aider. Il n’a pas l’expérience qu’il voudrait, mais il commence à avoir les épaules bien assez larges pour gérer les remarques d’un homme tel que son paternel, peu importe à quel point elles pourraient s’avérer être basses.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
(darose #2) short glories on the faint IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5617 POINTS : 730

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(darose #2) short glories on the faint DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(six) - present: ambrose #2juliet › maisiemegan #13megan #15wyatt

RPs EN ATTENTE : jo #2 › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : strairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyDim 23 Oct - 15:41



Merde, merde, merde. C’était à peu près le bruit que faisait les mots et les pensées s’appliquaient à faire dans l’esprit de Damon depuis plusieurs heures, semblables à un pivert perché sur le tronc d’un arbre. Merde, merde, merde. Ce n’était pas le genre de situation qu’il avait anticipé, ni de celles dont il avait besoin en cet instant. Certes, ce n’était pas lui le principal concerné parce qu’il venait de se passer, mais la tournure des événements faisait qu’il se sentait tout autant concerné que si c’était effectivement le cas. Merde, merde, MERDE. Sans attendre après Ambrose, il avait réservé deux sièges en classe affaire pour le premier vol qui rentrait en Australie. Les affaires pour lesquelles ils étaient venus jusqu’au Canada pouvaient attendre - autant celles qui étaient réellement reliées à la MHI que celles qui l’étaient bien moins. Damon avait déjà eu de la chance que trop peu de personnes se rendent compte de son petit manège, il en avait profité comme il avait prévu de le faire à la base lorsqu’il avait présenté le plan à Constantine - quatre heures avant d’aller prendre l’avion pour quitter Brisbane cette fois-ci. Le petit jeu auquel ils s’étaient adonnés pendant les derniers jours écoulés prenait fin plus tôt que prévu alors que le message reçu de la part de sa femme ne savait quitter l’empreinte qu’il avait laissé sur ses pupilles. Ma mère est morte cette nuit.

« J’ai fait quelque chose de mal ? » Damon avait pris les billets d’avion sans attendre après Ambrose, mais il lui avait fait prendre ce dernier sans lui donner la moindre explication également. Pas qu’il ne méritait pas d’en obtenir une; simplement les pensées de l’italien avaient été partout mais surtout ailleurs que dans la direction d’une compréhension de la situation par le brun. Fermant un instant les yeux, il soupira. Il ne lui avait rien, mais du coup le jeune homme n’avait aucune idée du pourquoi ils étaient en train de se carapater en quatrième vitesse en direction de leur gros caillou alors qu’ils étaient supposés rester une poignée de jours supplémentaires à se la couler douce. « T’as rien fait de mal, t’en fais pas pour ça. » Non - et c’était peut-être bien là le problème: Ambrose n’avait absolument rien fait de mal, si ça n’avait été que de permettre à Damon de passer du bon temps comme cela faisait longtemps qu’il n’en avait pas eu. « C’était ton père ? Qui t’a envoyé ce message ? » Rouvrant les yeux, il fronça légèrement les sourcils et secoua la tête pour donner une contenance visuelle à ses mots. « Il n’a rien à voir là-dedans. » Pour une fois, qu’il pensa si fort qu’il était à peu près sur que tout l’avion avait pu entendre ce qu’il pensait. « Je peux l’entendre, tu sais. Et je peux t’aider. » - « Ca le concerne pas je te dis. » Peut-être que la voix de Damon en cet instant était un brin énervée, de trop par rapport à ce qu’il aurait voulu communiquer comme émotions.

Ce n’était pas lui, de s’énerver comme de cette façon. Ce n’était pas lui, d’en vouloir à quelqu’un qui n’avait rien demandé. Ce n’était pas lui - mais il ne s’était jamais retrouvé dans cette situation, alors sans modèle ce n’était plus aussi facile d’avancer. « Désolé, j’ai pas le droit de m’énerver contre toi comme ça. » Alors, comme lorsqu’il ne savait trop comment réagir, il s’excusait. Pathétiquement, c’était là la seule action où il n’échouait jamais; une bonne partie du reste du temps il avait surtout l’impression de ne savoir excellent dans aucun autre domaine. « C’était de ma femme, le message. » Des moments qu’ils avaient passé ensemble, Ambrose et Damon n’avaient pas discuté de cette partie là de l’équation - à quoi bon ? L’évidence de l’alliance au doigt du blond n’avait pas été nié par l’autre jeune homme à ses côtés, puisqu’il l’avait pointé du doigt la première fois qu’ils s’étaient retrouvés seuls. « Et l’appel qui a suivi derrière. Et le départ précipité. » Le regard de Damon ne se délogeait pas de ses doigts jouant nerveusement entre eux. Dit comme ça, ses mots sonnaient comme reproches à l’intention du comportent de Megan alors que ce n’était pas du tout le cas. Le comportement qui était surement à reprocher, c’était le sien et aucun autre - Ambrose était toujours mis hors de cause également. C’était Damon, qui était parti à l’autre bout du globe alors que celle qui partageait son toit et son quotidien était restée seule chez eux; et de part ce dernier fait, qui affrontait désormais seule la nouvelle épreuve que la vie était en train de lui fair endurer. « Elle vient de perdre sa mère. »



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyMar 25 Oct - 19:50



Un soupir en guise de première réponse, cela n’a jamais rien d’une bonne chose. Ambrose reste silencieux, enfoncé au fond de sa chaise, son corps balancé contre la paroi, loin de l’italien. Il attend des explications bien plus amples de sa part. « T’as rien fait de mal, t’en fais pas pour ça. » Il le materne, il a une voix douce et c’est presque s’il le prend en pitié. Ce n’est pas ce qu’Ambrose veut entendre. Il est un adulte qui parle à un adulte, il ne veut pas qu’on lui dise ce que cette situation n’est pas mais bien ce qu’elle est. Il croise les bras en guise de maigre signe de contestation, une part de lui pourtant toujours inquiète quant au garçon et à son bonheur, ou tout du moins son état mental actuel. Quelque chose le tourmente, c’est évident. Mais puisqu’il ne semble rien vouloir lui dire, c’est l’australien qui cherche des réponses à sa place, qui propose des pistes, qui évoque la possibilité que Saül soit une fois de plus lié à tout ceci et qu’il ait encore la main mise sur son fils, tel que le politicien le craint. « Il n’a rien à voir là-dedans. » Alors quoi ? « Ça le concerne pas je te dis. » - “Tu m’agaces.” Ce n’est pas un début de guerre: il se contente de statuer les choses telles qu’elles sont. Damon monte un peu plus dans les tours à chaque question du jeune homme, mais il ne propose pas sa propre vision des choses et l’assujettit à un silence qu’Ambrose n’accepte pas. Tout allait parfaitement bien, et soudainement rien ne va plus.

« Désolé, j’ai pas le droit de m’énerver contre toi comme ça. » Ce ne sont pas des excuses qu’il veut entendre mais bien des explications. Venant du blond, pourtant, cela suffit à temporiser et sans doute même à calmer Ambrose, qui lui accorde un regard empathique alors que tout son corps crie qu’il est stressé. En peu de temps, il n’a eu aucun mal à comprendre pourquoi Damon a refusé ce poste au sommet de l’entreprise: il n’est tout simplement pas fait pour ça. « C’était de ma femme, le message. » Et ? - “Elle savait pas que t’étais en voyage ? Ou que je suis avec toi ?” Est-ce qu’ils sont encore un de ces couples qu’Ambrose ne comprend pas, ceux comme son cousin et Cristina qui sont mariés sur le papier mais qui passent bien plus de temps avec d’autres qu’avec leur époux ? Il n’a jamais posé la question, sans doute parce qu’il ne veut pas savoir, mais l’idée que Damon puisse avoir été rappelé à l’ordre et que cela change ses propres plans par la même occasion n’a rien pour lui plaire et tout pour jouer avec sa maigre patience. « Et l’appel qui a suivi derrière. Et le départ précipité. » Encore une fois: et ? « Elle vient de perdre sa mère. » Les bras d’Ambrose ne se décroisent pas, sans doute parce qu’il s’attend à une suite qui expliquerait véritablement l’urgence de la situation. “Pourquoi est-ce que ça te touche autant ?” Il veut comprendre, il essaye, il le jure. Il pose des questions pour y voir clair, parce qu’il doit lui-même tenter de se frayer un chemin à travers tous les non-dits de ces mots. “C’est bien sa mère à elle qui est morte, pas vrai ? Pas la tienne ?” Son corps aurait été toujours aussi froid dans quelques jours, alors il ne comprend définitivement pas l’urgence de la situation.

Arrête, tout va bien se passer.” Il souffle plus bas, cette fois, lorsque ses mains s’immiscent entre celles du blond pour qu’il arrête de se triturer les doigts à s’en faire mal. Il les emprisonne doucement, sans pour autant lui laisser le choix. Le rôle du bad cop ne lui va pas au teint, il veut surtout le bien-être du blond. Simplement, il ne le connaît pas assez pour savoir en quoi il consiste exactement et déjà, il comprend que tout est infiniment plus compliqué que ce qu’il n’y paraît.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
(darose #2) short glories on the faint IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5617 POINTS : 730

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(darose #2) short glories on the faint DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(six) - present: ambrose #2juliet › maisiemegan #13megan #15wyatt

RPs EN ATTENTE : jo #2 › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : strairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyMar 1 Nov - 14:53



« Tu m’agaces. » Il n’y avait pas la moindre trace d’accusation dans les paroles d’Ambrose, et c’était peut-être là le meilleur exemple du fait que les choses ne tournaient pas forcément rond dans le monde de Damon. D’ordinaire, lorsque quelqu’un lui pointait du doigt le fait qu’il était énervant, qu’il agaçait, ce n’était pas simplement pour statuer l’idée mais bien pour la tourner en une accusation. Il n’était pas habitué à cette façon là de procéder, et ce fut peut-être ce simple fait qui le fit redescendre de suite d’un étage dans sa colère grondante. Ambrose n’était pas responsable de ce qui était en train de se passer, de ce qui lui échappait et lui glissait entre les doigts; bien au contraire, ces derniers jours sa présence aux côtés du blond lui avait fait du bien.

« Désolé. » Que Damon répéta alors, ayant déjà statué à haute voix qu’il s’en voulait de s’être énervé contre lui - de façon mignonne et presque innocente, cela allait sans dire, il s’agissait de Cosimo ici et non d’un autre Williams. Il ne désirait en rien que cette fin de voyage tourne de cette façon là, qu’importe les raisons qui les poussaient à rentrer en Australie. l’italien aurait pu expliquer ce qu’il se passait au brun avant qu’ils ne quittent le sol, avant qu’il vienne à acheter les billets d’avion; ainsi, cette discussion n’aurait pas eu lieu dans cette cabine d’acier sous pression mais au coeur de Toronto et aurait sans aucun doute était plus agréable. Cependant, sur l’instant, Damon n’avait pas eu la tête à réfléchir à ce type de détails et avait fait ce qui lui semblait le plus logique, avait répondu au plus urgent. Megan avait besoin de lui à ses côtés, et ce n’était pas en état littéralement à l’autre bout du monde qu’il allait pouvoir répondre présent. En revanche, Ambrose aurait peut-être désiré rester sur places quelques jours de plus, le temps initialement alloué à ce voyage d’affaires ayant tourné voyage plaisir pour les deux jeunes hommes. Le brun aurait pu rester à l’hôtel, dont les frais de réservation avaient déjà été réglés, et ne reprendre que l’avion qui les attendait initialement. Damon n’avait pas pensé à tout ça, et c’était uniquement parce-qu’il le poussait à la discussion, qu’il lui indiquait désirer des explications, que ce type de réflexion lui parvenait. D’ici à quelques minutes désormais, il s’en voudrait pour bien plus que simplement avoir légèrement élevé la voix face à Ambrose. « Elle savait pas que t’étais en voyage ? Ou que je suis avec toi ? » Il soupira une nouvelle fois, secouant légèrement la tête. Parfois, il oubliait que les choses étaient encore plus compliquées que ce qu’elles laissaient paraitre, et que le commun des mortels n’était pas au courant de toutes les détails impliqués dans la famille Williams. La question du jeune homme à ses côtés, dont il évitait de croiser le regard pour le moment, en était le parfaite exemple; si Damon avait décidé de l’emmener avec lui à l’autre bout du monde en ayant le droit à un +1 sur son carton d’invitation pour son voyage d’affaires, le fait qu’il n’ait pas posé de questions quant à savoir où se trouvait sa femme l’avait grandement arrangé. Et si Damon s’était habitué à ce que certaines personnes de son entourage proche soient au courant que le mariage entre Megan et lui était pour le moins le moins traditionnel du monde, parfois il oubliait que ce n’était pas le cas de tout le monde et que cela pouvait se révéler un brin plus délicat à se rappeler qu’il y avait certaines explications à respecter. Surtout quand vous aviez passé plus d’une nuit peau contre peau dans les bras de l’homme qui vous posait la question. « Elle est au courant du voyage, et je t’avoue que je sais plus si je lui ai dit que tu venais ou non. » Qu’importe ce que Ambrose pourrait penser de cette réponse, Damon n’en avait que faire en réalité présentement. Si l’idée de crier sur quelconques toits le fait que le jeune Williams se tapait de beaux mecs dans le dos de sa femme et hors-mariage lui passait par l’esprit, il pourrait toujours contre-attaquer en raconter à qui voulait l’entendre que le jeune Constantine - dont il connaissait désormais le nom de famille car il en avait eu besoin pour réserver les billets - aimait à sucer des hommes plus âgés que lui pour faire carrière. Ils seraient quittes, s’ils en arrivaient là.

« C’est pas ça le problème. » Il résidait ailleurs, et bien dans le fait justement que Damon s’était justement trouvé partout sauf chez lui lorsque la nouvelle avait été connue de Megan. La mère de la jeune femme avait fait une overdose, la veille au soir, et avait été retrouvée inanimée par le facteur lorsque ce dernier avait fait sa tournée quotidienne. Et si les larmes avaient été absentes de l’autre côté du fil, lorsqu’il avait appelé sa femme, il avait pourtant senti toute la tristesse et la peine qui pouvaient avoir pris part d’elle. Et il s’en était voulu, une fois de plus, peut-être pour la première fois de cette façon avec Megan, de ne pas avoir été présent. « Pourquoi est-ce que ça te touche autant ? » Pas qu’il ne comprit pas de suite la question, mais surtout que cette dernière l’étonna au plus haut point. Certes, Ambrose et lui ne se connaissaient pas depuis bien longtemps, mais tout de même il s’attendait à tout autre type de réaction de la part du jeune homme que celle qu’il dévoilait. « C’est bien sa mère à elle qui est morte, pas vrai ? Pas la tienne ? » - « Pardon ? » L’italien avait contenu le volume de sa voix - ils se trouvaient dans un avion, et il ne désirait en rien se donner en spectacle -, mais cette dernière s’était quand même élevée un brin de trop dans les aigus. « Ca aurait été ma mère, j’aurais pas eu la foi de monter dans l’avion et tu m’aurais vu pleurer pendant des jours. » Il ne savait même pas pourquoi il ressentait ce besoin urgent de se justifier; comme s’il n’avait pas le droit d’être inquiet pour sa femme, comme s’il n’avait pas le droit de rentrer chez lui pour honorer le décès de sa belle-mère - légalement, malgré tout, c’était ce que Billie avait été. Si ça avait été Elise, à la place de la Monroe, Damon aurait été inconsolable - et rien n’aurait réussi à lui rendre la raison des jours durant, le coeur en berne, les émotions partout et surtout en dehors de son coeur ruiné à jamais.

Un léger silence s’installa, mais ne dura pas bien longtemps, alors que les doigts d’Ambrose se glissaient entre ceux de l’italien. Si la chaleur de sa paume contre sa peau lui faisait du bien, ce n’était pas quelque-chose qu’il désirait pourtant ressentir en cet instant. « Arrête, tout va bien se passer. » Dégageant désormais ses deux mains d’entre celles de Constantine, il secoua son visage. Il n’avait pas besoin d’entendre que tout irait bien, après les paroles qu’il lui avait adressé juste avant. Le mouvement de recul serait surement mal interprété mais il s’en moquait allègrement en cet instant. « Pas la tienne, ça se voit que c’est pas la tienne surtout qui te fait réagir comme ça. » Une fois de plus, cette réaction était à ajouter à la liste de celles que Damon allait regretter bien trop rapidement. Mais la tristesse et la froideur de brun à ses côtés le faisait bégayer. « Tu te rends compte de ce que tu dis ? » Ce ne fut qu’à ce moment là qu’il tourna finalement son regard et son visage complètement vers Ambrose. Ses yeux, comme à leur habitude, étaient baignés de larmes mais pour une fois il n’avait pas versé la moindre larme pour le moment. « Y’a littéralement mort d’homme, Ambrose. »



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyMer 2 Nov - 22:09



« Désolé. » Tu l’as déjà dit, Damon. Il y a des mots qu’il pense mais qu’il ne dit pas, parce qu’il estime que cela n’aiderait pas la situation d’une façon ou d’une autre. Ceux-ci en sont le parfait exemple, alors qu’Ambrose se contente de poser son regard sur l’italien tout en tentant d’y comprendre quelque chose à toute cette histoire. A défaut que le blond l’éclaire de lui-même, c’est Ambrose qui pose donc les questions pour aller en ce sens, le questionnant donc d’abord dans un premier lieu sur sa présence ici et le fait que sa femme le sache - parce que ce serait une source de conflit dans tout couple normal, n’est-ce pas ? « Elle est au courant du voyage, et je t’avoue que je sais plus si je lui ai dit que tu venais ou non. » Mais ça n’a pas l’air de le tracasser outre mesure, alors Ambrose raye cette possibilité de la liste des possibles problèmes. Dans le fond, il se moque de savoir ce qu’il dit ou non à sa femme, cela ne le regarde pas: ce qu’il cherche à comprendre, c’est comment il en est arrivé à se retrouver aussi triste et démuni, au point de rentrer au pays par le premier avion. Tout était pourtant parfait, au Canada. Damon avait marqué la négation de ses mouvements de tête, Ambrose se contente désormais de la hocher. “D’accord.” Les mots ne sont pas utiles en eux-même, mais il veut au moins faire comprendre à Damon que ce n’est pas un possible sujet de discorde. D’accord ; parce qu’il sait quelle est sa place. « C’est pas ça le problème. » Maintenant, il le sait. Il sait ce que le problème n’est pas, mais toujours pas ce qu’il est.

Alors, il part sur une nouvelle idée: est-ce qu’il a bien entendu ? Est-ce qu’il s’agit bien de la mère de sa femme qui est morte ? Peut-être qu’il s’agit de celle de Damon et que personne n’a su le joindre là où il était ; peut-être que sa famille a jugé bon de laisser sa femme lui annoncer la nouvelle plus tendrement ? Il n’en sait rien, Ambrose, parce qu’il découvre son monde vitesse grand V et qu’il faut bien avouer qu’il y réside encore de nombreux vides, blancs et autres zones d’ombre. « Pardon ? » Et le voilà, le ton qui dit qu’il vient de merder. Il le reconnaît et ne fait qu’insister un peu plus en posant ses prunelles sombres dans celles infiniment plus douces de l’italien. « Ça aurait été ma mère, j’aurais pas eu la foi de monter dans l’avion et tu m’aurais vu pleurer pendant des jours. » Alors, la seconde théorie part en nouveau en fumée, comme semble le faire la confiance de Damon à son égard. Pourtant, Ambrose jure qu’il veut son bien, mais rien ne paraît aussi évident à comprendre désormais, dans cet avion où le ton monte à voix basse. “Et ça aurait été normal. C’est pas ce que je dis.” Il ne le juge pas parce qu’il est émotif, ce n’est absolument pas ce dont il est question. Il n’aurait peut-être pas agi de la même façon (il n’en sait rien, il ne saura jamais ce que l’on ressent lorsqu’on apprend la mort de sa mère), mais il peut comprendre à quel point ce genre de nouvelle peut s’avérer psychologiquement dévastateur, raison pour laquelle il tente de consoler l’homme à ses côtés en prenant ses doigts dans les siens ; ne serait-ce pour le préserver d’un tel tic nerveux.

Le geste est rapidement repoussé par l’italien, dans un mouvement de recul qui pousse Ambrose à en faire de même et poser son épaule contre la vitre, les bras croisés et les mains enfoncées dans le creux de ses coudes. Il veut faire des efforts, mais pas au point d’être pris pour un con et d’errer sans but. « Pas la tienne, ça se voit que c’est pas la tienne surtout qui te fait réagir comme ça. » Rose accepte mal la remarque, les mots de Damon n’ayant jamais sonnés aussi faux. Il perd son regard sur les nuages derrière le hublot pour ne pas avoir à l’observer, lui, et ses joues emprisonnées entre ses mâchoires sont le seul moyen qu’il a encore aujourd’hui pour contrôler ses sentiments et pensées. Il n’était pas préparé à ce que l’histoire se retourne contre lui aussi violemment, et avec une justesse incisive. Tout ce qui lui vient à l’esprit, ce sont des insultes que Damon ne mérite pas, parce qu’Ambrose reste intimement persuadé qu’il ignore tout de son histoire personnelle: comment pourrait-il en être autrement ? « Tu te rends compte de ce que tu dis ? » - “Et toi ?” Les mots sont accusateurs et prononcés plus fort que ce qu’avait imaginé l’australien. Ils fusent naturellement, en même temps qu’il retourne rapidement son visage en sa direction, ses yeux plus que jamais ancrés dans les siens, avec un sentiment nouveau cette fois-ci: la colère, peut-être, mais un aspect blessé sans nul doute. Le regard du blond est bien différent, brillant et prêt à laisser des larmes couler, ce qui pousse sans doute Constantine à prendre sur lui, chose qu’il fait en refermant un instant les yeux en signe de remords. « Y’a littéralement mort d’homme, Ambrose. » - “Va te faire foutre, Damon.” Cette fois-ci, comme prévu, il souffle les mots tout bras, son dos retrouvant son siège pour qu’il se contente désormais d’observer l’écran face à lui, lequel indique un atterrissage dans de trop nombreuses heures.

Ça va se retourner contre toi, d’autant t’attacher à ce que ressentent les autres.” Parce que ce n’est pas lui qui est triste pour la mort de la mère de sa femme, pas vrai ? Qui serait triste de perdre une belle-mère ? C’est forcément sa femme qui l’a appelé en pleurs, et lui qui s’en veut de ne pas être à ses côtés en cet instant même, surtout parce qu’il est occupé à sauter un parfait inconnu ou presque, à l’autre bout du monde. Les mots d’Ambrose sont toujours calmes et bas, ils sont des conseils mal placés que le blond n’écoutera sans doute pas. Mais il veut tout de même les lui partager, parce que c’est important, parce que ça compte pour lui. “Parce que si je te dis que ma mère est morte à ma naissance, tu vas t’en vouloir d’avoir joué au con. Et honnêtement, y’a une part de moi qui a envie de te dire que c’est bien fait, pour le coup.” Il prend sur lui, utilise une respiration artificielle pour se forcer à faire sortir l’air toxique de ses poumons. Il en a besoin pour rester calme, il en a besoin pour exposer les choses telles qu’elles sont, parce que ce n’est pas le moment de déjà voir voler en éclat ce quelque chose, qui, il l’espère, va un minimum au-delà d’une alliance politique entre eux. Il ne demande pas la lune, juste à peine plus que le minimum. “Ta femme a de la chance de t’avoir, même si tu vas voir ailleurs. Et tu seras là pour elle dans quelques heures, quand elle aura toujours besoin de toi.” Parce ce genre de peine ne s’évanouit pas du jour au lendemain, même si on l’aimerait, et sur ce sujet au moins, il y connaît quelque chose.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
(darose #2) short glories on the faint IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5617 POINTS : 730

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(darose #2) short glories on the faint DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(six) - present: ambrose #2juliet › maisiemegan #13megan #15wyatt

RPs EN ATTENTE : jo #2 › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : strairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyDim 13 Nov - 12:15



Cette situation était, en réalité, un mélange d’incompréhensions des deux côtés. Ambrose n’arrivait pas à saisir pourquoi Damon réagissait de la sorte pour quelqu’un qui n’était pas sa mère mais celle de sa femme, et l’italien était sidéré que quiconque - le brun, en l’occurence dans cette situation - puisse remettre en question l’idée d’être triste pour quelqu’un d’autre. Parce-qu’il était vrai que la tristesse et la détresse de Damon ne découlait pas réellement du fait que Billie venait de quitter ce monde; il n’avait pas d’affect particulier pour la jeune femme, ne l’avait rencontré qu’une poignée de fois et jamais dans des circonstances idéales. Cette détresse découlait du fait qu’il n’avait pu être présent aux côtés de Megan alors que cette situation la touchait elle particulièrement, que même si elle ne manifestait pas réellement ses émotions, il avait pu les entendre et les sentir à travers le téléphone. Si cette nouvelle était arrivée et avait concernée l’un des parents du jeune homme, les choses auraient été encore bien différentes, et il aurait surtout été inconsolable. « Et ça aurait été normal. C’est pas ce que je dis. » Ce n’était pas ce qu’il disait, mais il avait l’impression de devoir se justifier sur un point qu’il lui était on ne pouvait plus logique de son côté. Damon ne comprenait pas qu’Ambrose ne puisse pas entendre la tristesse malgré tout qui s’immisçait en lui face aux nouvelles qui lui étaient parvenues. Pourtant, elle était réelle et il ne s’amusait pas à réagir de la sorte afin de trouver la première excuse qu’il avait pu pour rentrer en Australie. C’était là quelque-chose que Constantine ne voyait pas mais qu’il ne pouvait deviner en réalité, puisque Williams n’avait rien expliqué quant à ce départ précipité: si les choses s’étaient déroulées comme prévues, s’il n’avait pas eu d’impératif, Damon aurait profité jusqu’à la dernière seconde de sa présence à ses côtés, parce-qu’il passait du bon temps avec Ambrose. Ca, c’était la partie qu’il ne pouvait ni deviner ni voir, à regarder la façon dont il réagissait en cet instant.

La colère, découlant de l’incompréhension, n’était pas quelque-chose lui allant au teint mais c’était cette émotion là que son corps avait décidé de mettre en avant pour la suite de cette conversation. Oh, il n’avait pas encore ouvert la bouche que déjà il regrettait tout geste et parole de la suite, de cette partie, de la conversation; il ne lui en fallait déjà pas beaucoup normalement mais là il savait qu’il tentait de froisser volontairement le brun à ses côtés car son coeur à lui était blessé, et au fond de lui les regrets étaient cachés derrière le moindre de ses mots. « Va te faire foutre, Damon. » Dans toutes autres circonstances, il aurait laissé l’humour prendre le dessus et lui aurait répondu qu’il ne disait pas non à cette idée. Aujourd’hui, il avait surtout envie de secouer Ambrose pour le faire redescendre dans cette réalité et lui faire comprendre qu’il déraillait à imaginer que Damon n’était pas dans son droit de ressentir les choses de cette façon là. Qu’il aille se faire foutre lui-même; des mots qui ne passeraient jamais la barrière labiale du blond mais qui aurait pu se lire partout dans la profondeur de ses yeux, si le brun n’avait pas détourer le regard. Comment avaient-ils pu en arriver là, alors que quelques heures plus tôt encore lorsque ses yeux se tournaient vers lui, Damon pouvait voir de la félicité et du désir dans la profondeur de son regard ? Alors que le matin-même encore il se réveillait peau contre peau avec cet homme qu’il n’aurait su anticiper dans sa vie ?

Damon préféra reporter son attention partout ailleurs plutôt que sur Ambrose, croisant les bras sur son torse, réagissant comme l’enfant qu’il était finalement. Peut-être était-ce ça, l’un des éléments qui détonnaient dans toute cette situation et qui avait tendance à être de trop mis de côté: il n’était encore qu’un enfant, qu’un adulte en apprentissage de la vie - même s’il vivait comme s’il connaissait tout de la vie depuis trop de temps déjà, comme si les conséquences n’existaient pas dans son monde, il avait encore beaucoup de choses à apprendre. « Ça va se retourner contre toi, d’autant t’attacher à ce que ressentent les autres. » Il expira un petit rire sarcastique, ne lui allant toujours que trop peu au teint, comme tout le reste de sa réaction actuelle. Ambrose enfonçait une porte ouverte et ne faisait que souligner l’évidence dont Damon avait déjà conscience; toute sa vie avait été dictée par ses émotions, ses ressentis et ce que les autres pourraient en penser. C’était à cause de ca qu’il en était là aujourd’hui. Mais il ne savait agir d’une autre manière, ce coeur lésé ambulant. Il n’avait jamais su faire autrement que d’embrasser tout ressenti à plein poumons, que de laisser les joies comme les peines l’envahir en moins de temps qu’il n’en faut pour s’en rendre compte. Il était parfaitement conscient de cette façon d’agir mais il ne saurait - et ne voulait - pas envisager les choses autrement. En tous cas, jusqu’à temps que Ambrose reprenne la parole, il n’avait jamais pensé à agir autrement. « Parce que si je te dis que ma mère est morte à ma naissance, tu vas t’en vouloir d’avoir joué au con. Et honnêtement, y’a une part de moi qui a envie de te dire que c’est bien fait, pour le coup. » La lueur et les nuances présentes dans le regard du blond changèrent en une fraction de seconde, alors que son coeur se brisait une énième fois en entendant cette partie là de l’histoire du jeune homme à ses côtés qu’il n’aurait su deviner seul. Oh, bien sur qu’il s’en voulait désormais comme s’il était lui-même responsable de ce malheur, alors qu’il n’aurait jamais pu intervenir ni rien faire pour arranger les choses dans cette situation. Il s’en voulait d’avoir laissé les émotions parler à sa place, d’avoir laissé l’inconfort de son propre coeur dicter les paroles adressées à Constantine alors qu’effectivement, il n’aurait su deviner ce qui en ressortait derrière ces yeux sombres et ce beau sourire. « Ambrose… » - « Ta femme a de la chance de t’avoir, même si tu vas voir ailleurs. Et tu seras là pour elle dans quelques heures, quand elle aura toujours besoin de toi. » Il avait agi comme le plus sombre des abrutis. La vérité de la réalité se trouvait là. En rien partie intégrante de ses habitudes, il avait préféré se fier au ton utilisé plutôt qu’à ce que pouvait cacher les paroles. Il y avait peut-être eu mort d’homme aujourd’hui, mais ce n’était pas la seule fois qu’une telle chose était arrivée. Et contrairement à ce qu’il avait clamé à haute voix, Ambrose pouvait comprendre ce qu’il se passait. A quel hauteur, il ne pourrait dire mais il n’était pas étranger de la situation qui était en train de se dérouler autour d’eux, alors qu’ils étaient au dessus des nuages.

Il laissa quelques instants, peut-être une bonne minute s’écouler, avant de faiblement murmurer ses prochaines paroles. « Je suis désolé Ambrose. » Que pouvait-il bien dire, Damon, dans la situation actuelle des choses ? Il avait pensé qu’en agissant comme il l’avait, en prenant les décisions et en ne pensant pas à tout ce qui était autour de lui - Ambrose comprit, en étant tout à fait honnête -, la situation serait plus facile à maitriser, à anticiper, à appréhender. Cependant, il ne pouvait se permettre d’agir ainsi si c’était pour blesser les gens se trouvant à portée de coups, surtout si ces derniers n’avaient rien demandé et n’étaient que des dommages collatéraux. Alors, une fois de plus puisqu’il ne tenait plus les comptes depuis bien longtemps désormais, Damon s’excusa. Son regard se mit à parcourir les traits du visage du brun à ses côtés, alors qu’il ne cherchait même pas à chasser la larme rebelle qui elle avait réussi son coup et s’était glissée le long de sa peau. Cette révélation avait comme mis un coup de pieds dans la fourmilière, remis les émotions du blond en place; et Constantine avait raison sur ce coup: ressentir autant de choses à la place d’autrui finirait par le perdre. Mais il préférait agir de la sorte, se laisser porter par un tel comportement et passer le reste de sa vie à tenter d’être présent pour les personnes qui comptaient pour lui, à tenter de les comprendre plutôt que de mettre un cadenas sur son coeur. Un juste milieu pourrait être optimal, mais ne réussirait jamais à être mis en place chez lui. « Je voulais pas être méchant gratuitement comme ça. » Qu’il compléta, parce-que c’était cette partie là qui posait problème dans sa façon d’agir - il voulait qu’Ambrose comprenne que ce n’était pas le côté où il ressentait pour autrui qui le dérangeait. « Je m’en veux juste de pas avoir été à ses côtés quand elle a appris la nouvelle. » Qu’il avoua finalement à demi-mots, dans un murmure qu’il n’aurait jamais pensé possible encore quelques mois plus tôt, se remettant dans le fond de son siège. Dieu qu’il aurait tout donné pour pouvoir se griller une cigarette en cet instant, pour tenter de diriger ailleurs ce malêtre qui était à peine supportable. « C’est juste pas à toi de subir les conséquences. J’aurais du t’expliquer ça avant de nous faire rentrer. » Parce-qu’il y avait aussi toute cette partie de l’histoire où Ambrose se retrouvait coincé dans cet avion avec comme destination l’Australie alors qu’il aurait très bien pu préférer rester sur place, profiter encore un moment et un instant du programme, avant de revenir en direction de leur rocher de l’autre côté du globe. Damon ferma les yeux, laissa un soupire échapper d’entre ses lèvres, s’enfonçant dans ce ramassis d’émotions qu’il aurait peut-être préféré pouvoir mettre de côté au moins le temps de mettre ses pensées au clair. Il voudrait ajouter quelque-chose, dire au brun qu’il n’était pas celui en tort dans tout ça et qu’il avait lui joué à être idiot de bout en bout. Mais il préféra se taire pour ne pas envenimer les choses, pour ne pas rajouter une couche là où il en détenait déjà un sacré nombre.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyJeu 17 Nov - 15:06



Comme il l’avait anticipé, le regard autant que l’attitude du blond change du tout au tour lorsqu’il lui confie avoir déjà perdu sa mère, il y a plus de vingt ans de ça. Ce n’est pas le contexte dans lequel il aurait voulu lui en parler, mais la force des choses s’en est mêlée et, avec elle, sans doute un certain besoin de le remettre en place alors que cette attitude de rebelle ne lui va absolument pas au teint. « Ambrose… » Il ne veut pas de sa pitié, il veut encore moins de ses condoléances. C’est pour ces raisons qu’il reprend rapidement la parole, ne faisant que souligner ce qu’il pense de lui, à savoir qu’il fait partie des rares bonnes personnes en ce monde et qu’il ne devrait pas laisser ses propres sentiments altérer cette réalité. Il est trop dur avec lui-même, de toute évidence, et ne le mérite absolument pas. « Je suis désolé Ambrose. » - “Ne le sois pas.” Il lui souffle ces quelques mots avec bien moins de véhémence et infiniment plus de douceur, cette fois. Son regard s’adoucit à son tour lorsqu’il se rend compte que l’italien l’observe, et c’est en silence qu’il chasse de son pouce la larme qu’il ne souhaite pas voir ruisseler contre sa joue. Son index lui fait tourner un peu plus le visage lorsqu’il le positionne contre son menton, cherchant uniquement à s’assurer qu’une autre ne coule pas de l’autre côté.

« Je voulais pas être méchant gratuitement comme ça. » Sa main aurait dû retrouver place le long de son corps mais elle s’y refuse désormais, surtout après les mots de Damon. Finalement, elle glisse plutôt le long de son cou pour trouver sa nuque et la base de son crâne, de ses cheveux qu’il caresse doucement, sans un mot. “Je sais.” Il ne connaît finalement pas grand chose de sa vie ni de sa personne, c’est un fait, mais Ambrose sait au moins qu’il n’y a rien de dur ou de méchant en lui. Il a agi sous le coup de l’émotion, tel que tout le monde l’aurait fait à sa place. « Je m’en veux juste de pas avoir été à ses côtés quand elle a appris la nouvelle. » Mots qu’à son tour Ambrose associe à la culpabilité d’avoir été avec lui, sentiment qu’il ravale pourtant dans un parfait silence, son regard porté sur le blond alors qu’il ravale sa salive, comme pour faire passer la pilule. Ses doigts continuent de trouver leur chemin entre ses mèches, dans le même silence lourd de sens. « C’est juste pas à toi de subir les conséquences. J’aurais du t’expliquer ça avant de nous faire rentrer. » Le mal est fait, maintenant, et rien ne saurait changer les choses ni la façon dont elles se sont passées. Sa belle-mère est morte et eux, ils rentrent déjà au pays. Toronto est déjà à des milliers de kilomètres, l’innocence qu’il avait associé à cette ville l’est tout autant. Pour Damon autant que pour lui-même, Ambrose abaisse l’accoudoir entre eux, uniquement pour enrouler un peu plus son bras autour de ses épaules et le faire basculer en sa direction, certain qu’il a à son tour besoin de ce genre de contact. Il n’a pas perdu sa mère mais ressent les choses comme si tel était le cas. Elle a de la chance de l’avoir, sa femme, c’est ce qu’il lui aurait dit en cet instant, s’il ne l’avait pas déjà fait quelques maigres minutes plus tôt. “Tu l’aimais, avant ? Quand vous vous êtes mariés ?” Avec des mots prononcés plus bas que jamais, il cherche à comprendre la situation dans laquelle il se trouve, plus perdu que jamais maintenant qu’il se rend compte d’à quel point il tient à sa femme ; et d’à quel point il ne semble ressentir aucun remord à l’idée de partager le lit d’un autre. Le discours est paradoxal et impossible à comprendre, surtout alors qu’Ambrose n’a aucune carte en main et un avis biaisé sur la situation, déjà incapable de se montrer objectif ou impartial lorsqu’il s’agit du blond. Il aurait voulu que ce voyage perdure, animé par des intentions uniquement égoïstes. Encore une fois, il lui prouve simplement qu’il est Ambrose Personne, avec des armes différentes de celles qu’avaient été celles de son paternel. Le résultat reste pourtant le même, et Ambrose continue de le garder près de lui, pour les dernières heures qui leur appartiennent avant le cruel retour à la réalité. “Tu t’en veux d’avoir été avec moi ?” Il n’est pas égocentrique, Ambrose. Il sait que lui en particulier n’est pas le problème ; tout comme il craint que le problème soit n’importe quelle personne dont la compagnie se soit substituée à celle de sa femme. Après tout, il ne peut que se douter de la propension du blond à aller voir ailleurs, à en juger la facilité avec laquelle ils se sont rapidement retrouvés à enlever leurs vêtements en hâte. Tout ce qu’il souhaite savoir, au fond, c’est si c’est la dernière fois qu’il le voit, et ce besoin de réponse va bien au-delà du plan de vengeance qu’il fomenter petit à petit contre Saül.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
(darose #2) short glories on the faint IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5617 POINTS : 730

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(darose #2) short glories on the faint DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(six) - present: ambrose #2juliet › maisiemegan #13megan #15wyatt

RPs EN ATTENTE : jo #2 › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : strairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyLun 21 Nov - 3:09



« Ne le sois pas. » Comment pouvait-il ne pas l’être, désolé, dans de telles circonstances ? Ce n’était pas parce-que Ambrose lui soulignait en parallèle qu’il ressentait trop de choses à la place des autres et qu’il devrai cesser d’agir de cette sorte que Damon allait effectivement obéir au doigt et à l’oeil et appliquer les conseils du brun. C’était là tout à fait le genre de situation, une fois encore, où ressentir les choses à la place des autres était bien placé, toléré. L’italien savait qu’il avait abusé de ce comportement auparavant et dans des contextes qui ne méritaient pas une telle sensibilité de sa part; aujourd’hui que ce soit par rapport Megan ou Ambrose, les deux étaient justifiées pour Damon. Parce-que s’il n’était pas désolé, il lui restait quoi, en réalité ? Un comportement tout droit sorti d’un catalogue qui n’était pas le sien et dans lequel il n’aurait surement pas du piocher ? Une méchanceté gratuite dont ils seraient tous deux surement bien passés, dans un contexte qui n’appelait pas à une telle façon de réagir ? Il préférait encore être désolé une fois supplémentaire plutôt que méprisant comme il l’avait été. En témoignait cette larme traitresse, toujours la même, qui s’écoula le long de son épiderme. S’il n’agit pas pour la faire disparaitre, ce fut finalement Ambrose qui s’en chargea; du bout de son index, il fit disparaitre la touche salée de son visage. « Je sais » Que l’australien lui concéda finalement. C’était là une bien maigre consolation, mais c’était toujours un poids qui pouvait être retiré de ses épaules - frêles, il l’avouait sans aucune difficulté. Il n’était pas fait pour affronter les difficultés de ce monde, Damon, et pourtant elles n’avaient cessé d’être envoyées dans sa direction. Aujourd’hui était une épreuve supplémentaire dont il se serait bien passé, car s’il voulait bien faire sur absolument tous les plans, il savait d’avance qu’il ne pourrait être parfait ne tous points: il devait rentrer en Australie pour être auprès de celle qui avait besoin de lui.

Le contact de la peau d’Ambrose glissant sur la sienne avait au moins le don d’apaiser ses émotions en cet instant - il esquissa un fin sourire, l’espace d’un instant, alors que les circonstances n’y prêtaient pourtant pas. Ni au sourire, ni un tel contact qui se révélait être plutôt de l’ordre personnel et intime que en accord avec le sérieux de leur discussion; et le supposé sérieux du pourquoi ils étaient partis jusqu’au Canada en premier lieu. Et si le brun n’avait pas repris la parole, peut-être que les lèvres de Damon auraient terminé par présenter un sourire bien plus présent, bien plus détendu. « Tu l’aimais, avant ? Quand vous vous êtes mariés ? » Il prononça les mots du bout des lèvres, d’une voix bien plus basse; peut-être était-ce là une façon de en pas froisser le blond à ses côtés, mais cela pouvait également parfaitement comme un signe qu’il n’assumait pas d’oser demander à haute voix une telle chose. Dans tous les cas, aucune des deux situations ne semblait préférable aux yeux de l’italien; il se serait bien passé de ce type de question. Elle était légitime, il n’avait rien à redire sur cette partie là de la vérité - après tout, Ambrose ne s’était pas encore tout à fait aventuré sur ce terrain là, ou pas d’une manière aussi frontale, alors qu’il était parti en voyage d’affaires à l’autre bout du monde avec un homme marié qui n’avait pas hésité un seul instant pour faire de lui son invité sur l’affaire. Cependant, maintenant Damon allait devoir trouver une solution pour se sortir de cette embuscade, car il ne pouvait pas se permettre de réellement répondre à la question. « J’aurais préféré que tu ne poses jamais cette question… » Il avait répondu d’une voix tellement basse que si Ambrose ne prêtait pas une attention particulière au blond en cet instant, il aurait pu ne pas entendre ses mots. Le premier réflexe de Damon fut tout de même de commencer par une vérité: il aurait préféré qu’il ne pose jamais la question, comme ça de son côté il n’aurait jamais eu à lui répondre. « Le mariage est une question de loyauté. » Son regard se perdait depuis plusieurs minutes déjà dans une direction qui n’était en rien le visage - et encore moins le regard - de l’australien à ses côtés. Il ne voulait pas voir les émotions qui traverseraient ses iris lorsqu’il comprendrait, parce-que loin d’être bête, que Cosimo le menait en bateau pour ne pas répondre réellement à la question. Même si dans son cas, il disait toujours la vérité: entre Megan et lui, le mariage établi était surtout une question de loyauté. Il y avait plus d’un élément qui s’étaient ajoutés en cours de route et au fil du temps, mais leur histoire avait démarré de la sorte. La complexité de leur union, l’italien ne pouvait pas la formuler maintenant à haute voix car s’il le faisait, il serait obligé de parler à Ambrose du rôle de Saül et de l’impact de ce dernier dans ce mariage. Et il était important, puisque point de départ.

En prenant en considération la façon dont son père avait rencontré le jeune politicien, Damon était sur d’une chose: ce dernier ne pouvait apprendre pour quelle raison le mariage des deux jeunes gens, dont l’une devenue Williams par l’union, avait eu lieu. Il se servirait de cette information contre Saül, et même si cela permettrait à l’héritier de ne pas avoir à se salir les mains pour faire payer celui qui faisait de sa vie un enfer depuis sa tendre enfance, il ne saurait se résoudre à agir de la sorte. Malgré tout, après tout ce temps, après toutes les choses qu’il avait pu imposer lui de son côté. Il se forgeait un caractère avec le temps, mais Cosimo restait sous une influence de son paternel imprégnée depuis bien longtemps maintenant. Et puis, faire imploser le scandale autour de son mariage aurait au moins davantage de le libérer de ses obligations, et de lui rendre cette partie de sa liberté qui lui avait été retiré. Deux choses persistaient malgré tout à cette idée: il aurait trop perdu en peu de temps pour réussir un jour à se dire qu’avoir accepté les conditions de bases avait été bénéfique pour lui d’une quelconque façon; et il n’était plus sur ces derniers temps de vouloir faire imploser cette histoire, justement. « Tu t’en veux d’avoir été avec moi ? » A ces mots là, il secoua sans hésiter un seul instant sa tête. « Non. » Et il ne mentait pas non plus en cet instant: il ne regrettait pas se s’être retrouvé avec Ambrose, qu’importe les circonstances et ce qui avait pu se passer ces dernières heures - à ses côtés ou à l’autre bout du monde. Damon s’en voulait de ne pas avoir été aux côtés de Megan, mais pas d’avoir eu le brun aux siens ces derniers jours. Les choses n’étaient pas aussi simples, il le savait, et le comprenait depuis le début en réalité: il ne pourrait pas jouer sur tous les tableaux à longueur de temps, et si cela avait fonctionné pendant une période donnée, les choses seraient forcément différentes dans les temps à venir. Rien parce-qu’il s’était engagé auprès de sa femme à ce que cela le soit, différent - il n’excellait pas encore dans le domaine, il fallait l’avouer. « Je m’en veux de pas avoir su tenir parfaitement mes promesses. » Ces dernières n’étaient pas complètement vouées à l’échec, mais disons qu’il ne démarrait pas au mieux pour les respecter. « Tu me poses la question parce-que toi tu t’en veux d’être venu, finalement ? » Parce-qu’il y avait également toute cette partie là de la situation que Damon savait devoir voir en face: lui avait passé de belles journées dans cette escapade imprévue, surtout parce-que Ambrose avait été à ses côtés - rien que de repenser au temps passé ensemble lui donnait quelques petits frissons de plaisir -; mais ce dernier pouvait ne pas partager ce ressenti et si c’était le cas, bien sur qu’il s’en voudrait à lui-seul et non à l’australien. Il n’y avait qu’une seule personne sur cette terre à qui il était bien capable d’en vouloir pour quelque-chose, et pour le moment Saül n’était pas au centre de cette conversation.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyMar 22 Nov - 23:22



Il ne sait pas vraiment ce qu’il fait, comme toujours, mais il tente de donner l’impression que tel est le cas, comme toujours. Il ne comprend pas les réactions de Damon et ne veut pas les encourager, mais il veut aussi et surtout lui montrer qu’il est là pour lui, raison pour laquelle il fait passer ses doigts entre ses cheveux pour tenter de rendre un peu moins douloureuses ces longues heures d’avion. « J’aurais préféré que tu ne poses jamais cette question… » - “T’es pas obligé de répondre.” Constantine parle rapidement, parce qu’il ne veut pas lui forcer des aveux qu’il ne veut pas donner. Après tout, Damon ne lui doit rien et il le sait très bien. Il ne veut pas le mettre mal à l’aise, bien qu’il souhaite évidemment obtenir des réponses. Peu importe, sans doute. L’état de son mariage ne devrait pas le regarder, et les sentiments qu’il nourrit ou non à l’égard de sa femme sont tout aussi peu ses affaires. Il aurait dû se taire en premier lieu, il le sait bien, mais une part de lui avait soudainement pensé qu’il était en droit d’obtenir des réponses, maintenant. De toute évidence, ce n’est pas le cas. « Le mariage est une question de loyauté. » Il se contente de faire tout sauf de répondre à la question, mais le brun ne se battra pas contre lui. Peu importe ce qu’il pourrait répondre, cela ne change rien à la situation. Damon a un cœur bien trop grand pour rentrer dans son corps, voilà tout ce que l’australien en pense alors qu’il n’a de cesse de caresser sa nuque et la base de ses cheveux en silence, espérant à son tour que son absence de paroles aura quelque chose de rassurant. Cela fait cent ans que le mariage n’est plus qu’une simple question de loyautés, mais peu importe.

Pour autant, Ambrose a encore des questions à lui poser. Des questions qui, cette fois, le touchent personnellement et pour lesquelles il souhaite avoir des réponses, parce que cela n’a plus seulement à voir avec de la curiosité. « Non. » Une part de lui attend le fameux mais allant avec, dans la phrase “non Ambrose, je ne m’en veux pas d’avoir été avec toi, mais…”. Il y a toujours eu un mais dans sa vie, et il veut aujourd’hui croire qu’il est préparé à l’impact qui finit toujours par arriver. « Je m’en veux de pas avoir su tenir parfaitement mes promesses. » - “Donc y’aura pas d’autres voyages d’affaire.” Ce n’est pas un reproche, simplement un constat. S’il s’en veut de ne pas avoir su tenir ses promesses (laquelle en particulier ? la fidélité ? bien sûr que non, il ne l’a pas tenu, celle-là) alors cela signifie qu’il les a ébranlées auprès d’Ambrose, peu importe ce qu’elles sont exactement. Et il y a fort à parier que Toronto a été le lieu de beaucoup de sacrilèges, peu importe à quel point Ambrose a de son côté apprécié ce temps loin de Brisbane et de tout ce que la ville signifie, pour le meilleur et pour le pire. « Tu me poses la question parce-que toi tu t’en veux d’être venu, finalement ? » Sa tête se balance sans but de droite à gauche alors qu’il ramène son bras près de son corps, cessant tout contact physique avec le blond. Il croise finalement les bras et repose son dos contre le hublot, position maladroite pour tenter de lui faire face. “Non, absolument pas.” Peu importe si la mère de sa femme est morte durant le séjour ; il pense égoïstement que cela ne sont pas ses affaires - tout comme il continue de penser que cela ne devrait pas être celles de Damon non plus. Et puisqu’il estime qu’il n’y a rien de plus à dire sur le sujet, il choisit de se terrer dans le silence, sur cette partie de la discussion du moins.

Je vais mettre des fleurs sur la tombe de ma mère chaque année. Le lendemain de sa mort, parce que j’ai pas envie de croiser une personne ayant eu la même idée que moi.” Sa femme fera le deuil à sa façon, laquelle sera sans nulle doute différente, mais il lui présente au moins sa vision des choses, comme pour tenter de l’aider à appréhender le futur, peu importe ce dont il sera exactement fait. Il hausse les épaules pour dédramatiser la situation et se replace finalement dans le fond de son siège, pour se laisser la possibilité de porter son regard sur les nuages plutôt que l’italien. “J’aurais voulu te connaître dans un contexte différent.” Sans qu’il ne ressente toute la honte du monde à l’idée que le blond sache très bien ce qu’il faisait avec Saül une fois les portes de son bureau fermé, sans ressentir une pointe de culpabilité à l’idée d’être possiblement la cause de son mal-être ou bien de disputes au sein de son mariage. Ils auraient pu être amis en un claquement de doigts, si les choses avaient été différentes. Ils ont le même âge, et Ambrose aurait adoré grandir avec une personne telle que le blond à ses côtés, durant toutes ces années. “Change toi avant d’aller la voir. Tu sens mon parfum.” Il ne veut pas briser son mariage et encore moins sa vie, mais il ne prendra pas lui-même la décision d’arrêter de le voir pour autant. Alors, il fait de son mieux et comme il le peut, à grands coups de conseils aussi maladroits que terriblement avisés.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
(darose #2) short glories on the faint IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour, alors il a passé la bague au doigt de megan en novembre dernier.
MÉTIER : continue ses études en sciences politiques en parallèle de son apprentissage à la michael hills, mais avec de moins en moins d'envie et d'entrain.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 5617 POINTS : 730

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia universiy à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(darose #2) short glories on the faint DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(six) - present: ambrose #2juliet › maisiemegan #13megan #15wyatt

RPs EN ATTENTE : jo #2 › papa auden le best
RPs TERMINÉS :

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : strairsjumper (avatar), RENEGADE (signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, la main de midas (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptyVen 25 Nov - 15:04



S’il existait une liste officielle des questions auxquelles Damon n’aurait jamais voulu avoir à répondre aux côtés d’Ambrose, celle que ce dernier osa avancer était surement placée tout en haut de cette liste. Dans ce type de situations, de façon plus générale, il n’aimait guère les questions qui pouvaient en découler car elles le forçaient à mentir, à contourner les véritables faits. Tout ça dans le but de se protéger lui, bien sur et de protéger Megan; mais également de protéger Saül et même si tout le but original de l’exercice se trouvait ici, c’était devenu de plus en plus compliqué pour Damon d’y trouver son compte. « T’es pas obligé de répondre. » Que c’était prévenant de sa part: lui poser une question sans réellement attendre de réponse en retour. Oh, il savait qu’une partie d’Ambrose attendait patiemment qu’il réponde, qu’il mette quelques mots d’explication au moins sur la situation dans laquelle il se trouvait, l’italien. Lui aussi aurait bien aimé pouvoir en arriver à une telle conclusion et calquer ses actions sur cette dernière. « C’est surtout que je peux pas, répondre. » Il avait échappé ces mots là dans un murmure, n’assumant bien sur aucunement en être réduit à ça. Ou plus aussi facilement que cela avait pu être le cas lorsque les contours de sa nouvelle vie avaient été dessinés par d’autres auteurs. Et puis, il ne pouvait surtout pas parce-qu’il savait très bien que les informations qu’il pourrait avoir à donner, dans les mains de quelqu’un comme Ambrose, pourrait être une déclaration de guerre sur bien trop de niveaux d’un coup pour qu’il ait envie à un seul instant de les compter. La seule chose qu’il pouvait admettre à haute voix, sans s’éloigner trop de la vérité et sans révéler ce qu’il ne faudrait pas au brun, c’était qu’à ses yeux le mariage était une question de loyauté. Surement pas celle à laquelle ce dernier s’imaginait, mais celle que Damon était obligé de taire. En agissant de la sorte, il restait loyal à Megan, même si sur bien d’autres points qui pourraient être cités en cet instant, il ne l’était en rien; preuve en était: ce n’était pas à elle à ses côtés dans cet avion, alors qu’il était parti à l’autre bout du monde pour un voyage d’affaires qui n’en avait que le nom et aucune des actions menées pendant ce dernier s’apparentait aux affaires. Ou peut-être qu’il avait réussi à faire un brin acte de présence ici et là - mais clairement, les pensées du jeune italien étaient ailleurs lorsque ça avait été le cas. « J’aurais aimé pouvoir t’en dire plus. » Je suis désolé resta dans sa gorge, même s’il l’était réellement.

Malheureusement, ils avaient déjà dépassé le moment où être désolé pourrait suffire, en témoignait autant la façon dont Damon cherchait ses mots pour répondre à Ambrose et dont ce dernier s’éloignait déjà, si ce n’était pas encore tout à fait physiquement de lui, déjà dans ses questions et dans le ton que prenait sa voix. Il reconnaissait les signes, Damon; il ne pouvait blâmer personne d’autre que lui-même de voir ces derniers arriver. « Donc y’aura pas d’autres voyages d’affaire. » La voix d’Ambrose, sur ces derniers mots, était neutre, égale, maitrisée. L’italien aurait préféré y déceler de la colère, de l’amertume, quoi d’autre encore il ne savait trop mais un quelque-chose qui lui montrait que ce n’était pas une finalité qui avait été anticipée. Une partie de lui savait parfaitement que c’était là se mentir et qu’ils avaient tous les deux, à un moment donné, su que les choses s’en iraient dans cette direction là. C’était toujours plus décevant de le vivre, que lorsque cela avait été imaginé. « Je pense pas. » Le regard de Damon ne savait remonter vers celui du brun, lorsqu’il prononçait ces paroles là; ce qui était idiot car il n’énonçait que la vérité et il n’aurait pas du se trouver à se sentir de la sorte. Pourquoi fallait-il toujours qu’il se retrouve confronté à des émotions qui auraient pu être si facilement évitées, mais qui avaient décidé de s’installer à l’intérieur de lui sans avoir prévenu à l’avance et sans payer le loyer ? Je suis désolé qu’il aurait voulu une fois de plus lui dire, alors qu’il aurait dû être honnête avec lui-même: des deux, il était celui peiné par cette nouvelle qui n’en était pas une. En témoigna la réponse d’Ambrose lorsqu’il osa finalement lui demander s’il s’en voulait, lui, de son côté de l’avoir suivi jusque Toronto. « Non, absolument pas. » Etrangement, une partie du coeur de Damon était quelque peu peinée de cette réponse. Il se contenta d’hocher légèrement la tête, s’habituant déjà à l’absence de la chaleur de la peau du brun contre la sienne alors qu’il s’était écarté de lui. Ambrose cherchait à lui faire face, en revanche, mais le blond avait du mal à relever le regard vers le jeune homme. Il aurait voulu que cette discussion puisse être menée sans l’éviter, mais cela aurait été trop simple pour que ça puisse être vrai. Ca n’aurait pas été lui dans son entièreté s’il avait su mener cette discussion les yeux dans les yeux, sans apparaitre en prime comme le pire des torturés au passage.

« Je vais mettre des fleurs sur la tombe de ma mère chaque année. Le lendemain de sa mort, parce que j’ai pas envie de croiser une personne ayant eu la même idée que moi. » Le changement de sujet fut ce qui poussa le jeune italien à changer son regard de direction, à jeter un coup d’oeil en direction d’Ambrose. Il avait parfaitement saisi que ce dernier n’arrivait pas à comprendre la réaction de Damon, dans cette situation, là où il pensait que ses inquiétudes n’avaient pas leur place. Pourtant, dans les mots et les conseils associés qu’il lui glissait en cet instant, il y avait comme une part d’empathie qui toucha le blond. Les azurs de ce dernier se posèrent sur le visage de Constantine alors qu’il haussait les épaules, comme si c’était là presque des paroles en l’air, dites pour passer le temps, qu’elles n’étaient pas autant emplies de compassion qu’elles pourraient le laisser croire. Une question que Damon dut taire pour ne pas la laisser s’échapper trottait tout de même dans son esprit: agissait-il ainsi pour ne pas avoir également à se rendre sur la tombe de sa mère le jour de son propre anniversaire, si cette dernière était morte à sa naissance ? Oh Dieu, qu’il n’aurait pas du s’autoriser à penser de la sorte - il n’avait qu’une envie maintenant, c’était de prendre Ambrose dans ses bras alors que des deux il était clairement le plus boulversé. Tout dans l’attitude de l’australien était bien plus mesurée, maitrisée, que dans la sienne: sa façon d’hausser les épaules comme si de rien n’était, de se tourner finalement presque complètement vers le hublot comme s’ils parlaient de la pluie et du beau temps jusque maintenant et qu’il fallait vérifier leurs dires, à autant de hauteur d’altitude. Rien ne pouvait laisser paraitre une autre émotion que l’indifférence si ce n’était les paroles qu’il prononça par la suite. « J’aurais voulu te connaître dans un contexte différent. » Tout aurait été tellement plus simple, dans un contexte différent. Ce n’était pas la première fois que Damon en venait à se faire la réflexion, et pas seulement aux côtés d’Ambrose - mais dès qu’il se retrouvait attaché à de nouvelles personnes depuis ces deux dernières années. « Je t’aurais jamais laissé sortir de la chambre d’hôtel, dans un contexte différent. » Il souffla à la fois ce qui était un fin rire et un soupire, tant ses émotions étaient mélangées quant à l’idée de ce contexte. Si les choses avaient été différentes, ils ne se seraient en réalité pas rencontré car Damon aurait changé la trajectoire de sa vie depuis bien des années, et n’aurait jamais fini par mettre un pied en Australie. Peut-être aurait-il fini par disparaitre lors d’un accident, ou d’une maladie bénigne qui aurait finalement mal tourné. Dans un contexte différent où leurs chemins auraient fini tout de même par se croiser, Damon aurait tout fait pour garder la peau d’Ambrose contre la sienne en tout temps, sans se soucier du reste du monde. Dans une autre vie, de toutes façons, il y avait bien des choses qui auraient allumé des étincelles dans son quotidien sans que ces dernière soient prémices d’une explosion, mais plutôt de feux d’artifices.

« Change toi avant d’aller la voir. Tu sens mon parfum. » Lentement, ce ne fut qu’à ce moment là que Damon eut une vraie réaction - plus qu’une simple phrase murmurée alors que ses pensées l’envahissaient à partir dans tous les sens et à essayer de démêler le vrai du faux dans ses émotions. « C’est pas un détail important. » Après tout, ce n’était pas comme si c’était une surprise ou un secret qu’il s’était envolé avec quelqu’un d’autre, et qui n’était en l’occurence pas sa femme. Même s’il n’était pas loyal de ce côté là, il ne cachait pas s’aventurer vers d’autres horizons lorsqu’ils avaient tous deux le dos tourné. L’inverse étant, qui plus était, tout aussi vrai. « J’aime bien ton parfum, en plus. » Et il aurait aimé pouvoir profiter des quelques jours qui étaient encore normalement associés à leur voyage d’affaires pour s’enivrer de ce dernier. « Si j’avais su qu’on serait dans l’avion aujourd’hui, j’en aurais profité davantage. » Bien sur, là était une façon de dire que la vie était mal fichue et qu’avec un peu plus de prévisions, les gens pourraient faire les choses bien des fois différentes. Ce n’était pas possible, ni dans cette situation ni dans aucun autre, et Damon le savait bien; mais quitte à se retrouver face aux conséquences de ses décisions, il n’était plus à ça que d’exprimer ce qu’il en pensait tout de même. Ce n’était pas parce-qu’il sentait le besoin au fond de lui de retourner aux côtés de Megan dans cette situation qui était délicate et imprévue, qu’il ne pouvait pas regretter d’avance ne pas avoir eu un prolongement de ses moments aux côtés d’Ambrose. Avant qu’il ne se rende compte de son geste, sa main se levait déjà pour faire glisser la pulpe de son index le long de la nuque du brun, ses doigts atteignant rapidement ses cheveux et s’y perdant l’instant d’après - comme lui-même avait pu le faire quelques instants plus tôt avec ceux de Damon. L’italien n’aurait su dire si c’était l une façon d’agir pour se rassurer lui-même, pour agir comme tel auprès d’Ambrose ou simplement pour ancrer le fait que toute cette situation avait bien existé un jour. Le seul ressenti qui restait, s’imprégnait, c’était ce goût tant amer que doux dans le fond de sa gorge: il savait qu’il faisait le bon choix, qu’il se devait de rentrer auprès de sa femme, mais cela ne l’empêchait pas d’éprouver des regrets par vagues lorsque son regard se posait sur les traits du visage d’Ambrose. « J’aurais senti ton parfum plus longtemps encore. » Surement jusqu’à en perdre la raison. Jusqu’à sentir sa peau bruler au contact de la sienne. « J’aurais bien senti ton parfum là, maintenant, si j’avais pu. » Son regard qui se ravisa pourtant à peine avait-il prononcé ces mots, s’éloignant du visage du brun, se concentrant à son tour sur les nuages qui entourait l’oiseau de fer les ramenant vers leur rocher loin de leur oasis.



:rainbow::


Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire, il trouve le temps de retrouver Millie de temps à autres pour des soirées sushi, quand elle n'est pas elle même occupée par son travail.
MÉTIER : Collaborateur de Camil, assistant, collègue, c'est flou. Il l'aide dans l'ombre avec quelques autres, bien plus âgés, bien plus grisonnants aussi. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
(darose #2) short glories on the faint 5a082e6a7b52d1f18c9efe5ba9def7e1e7615704
POSTS : 3216 POINTS : 1150

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : darkslategray
RPs EN COURS : (11)yara #1damon #2cristina #2zoya #5camil #2millie #2marley (event)malone #3malone #4ruben #1 (fb 2016)

ua bunyipsaül #3


(darose #2) short glories on the faint 6b1ba516efe4606fb642b3c6c677cf2e
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 #4 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

(darose #2) short glories on the faint Giphy.gif?cid=790b7611c071a19e47a4e661f3481a2eb27ef13b5c8cd590&rid=giphy
amya #5 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

(darose #2) short glories on the faint Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

(darose #2) short glories on the faint C3b44435e7c1240225a0cb1ff45660b6e8d867be
darose #2 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2 › REPAS DE NOEL WEATHERTINE

(darose #2) short glories on the faint 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : labxnairs (avatar) › la-fourmi (gif)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint EmptySam 26 Nov - 9:19


« C’est surtout que je peux pas, répondre. » Damon a à coeur de faire part de sa vérité mais Ambrose ne sait plus quoi en penser de son côté, entre son envie de le croire coûte que coûte et la partie raisonnable de son coeur qui lui dit que tout ceci est bien trop gros pour être véritable. Il lui ment sûrement, oui, bien sûr. Après tout, qui ne peut pas répondre sur les sentiments qu’il éprouve à l’égard de sa femme ? Même James aurait sûrement dit qu’il n’aime pas Cristina comme les autres mariés s’aiment (au début, tout du moins), mais qu’il a en elle une confiance sans limite et qu’il ne s’imagine pas une vie sans. Et Ambrose aurait hoché la tête, ses rêves d’un véritable bonheur toujours plus ébranlés, mais ses questions au moins rassasiées. Damon ne lui offre pas même ça. « J’aurais aimé pouvoir t’en dire plus. » Il ne sait pas si en retour Ambrose aurait aimé en savoir plus. C’est une question qu’il n’aurait jamais dû poser, tout simplement, et il aurait dû s’en rendre compte lui-même tant le simple fait qu’il soit à ses côtés à la place de sa femme hurle qu’il y a un problème. Pourtant, c’est justement ce problème qui l’a poussé à se montrer curieux et à croire qu’à lui, peut-être, il voudrait se confier. Cette erreur de jugement l’énerve, et il s’énerve bien plus contre sa propre personne que contre Damon, qui ne fait sûrement que jouer son rôle dans toute cette histoire. “Ouais.” Est le seul argument, qui se caractérise justement par l’absence de tout argument, qu’Ambrose ajoute à toute cette discussion. Las et fatigué, il se contente de souffler ce simple mot, sans doute sans vraiment y croire lui-même. Peu importe les raisons qui le poussent à agir ainsi, il n’a plus envie d’en savoir plus maintenant, plus que jamais certain que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Pour autant, il a besoin de l’entendre statuer que le dernier espoir auquel Ambrose continue de s’accrocher est totalement vain: il a besoin qu’il lui dise que ce voyage d’affaire était le premier et le dernier et que, de ce fait, cela ne sert plus à rien d’espérer. « Je pense pas. » Il ne pense pas qu’il y en aura d’autres, l’espérer est donc une entreprise vaine. Il hoche la tête, ne serait-ce que pour lui faire comprendre qu’il l’a entendu et compris. Ses yeux se posent maigrement sur le profil de l’italien, tout en espérant qu’à son tour il ne relève pas ses prunelles, parce que leur contact serait trop lui demander en cet instant, alors qu’il rassemble toutes ses forces pour faire comme si de rien n’était et contrôler les mouvements de son torse, et surtout de son coeur. Pour cela, il dégage ses mains de la nuque du blond, forcé de s’habituer à l’absence de son contact: cela ne devrait pas être compliqué, en théorie, puisqu’ils ont additionné plusieurs dizaines d’heure ensemble, lesquelles se battent sans la moindre arme ni défense face à plus de vingt années de vie.

C’est une technique rhétorique comme une autre, que de noyer le poisson dans l’eau et de ne jamais répondre aux questions des journalistes, ou des adversaires. Personne ne répond par ‘oui’ ou par ‘non’, en politique, et tout le monde parle toujours d’un millier de sujets à la fois. Si Ambrose n’a pas à coeur de noyer quoi que ce soit avec Damon, il plonge naturellement dans la seconde tactique de défense, changeant subtilement ou presque de sujet de conversation pour parler de sa propre mère, et surtout de sa façon à lui de faire le deuil. La comparaison avec sa femme est presque impossible, mais peut-être que cela pourrait l’aiguiller pour qu’il y comprenne quelque chose à son tour. Ou peut-être que tout simplement, Ambrose veut se confier une dernière fois à lui ; parce qu’il se doute déjà que l’absence de futurs voyages d’affaires n’est qu’une synecdoque pour désigner l’absence, tout court. L’absence de Damon. Et cette fois-ci, c’est au tour de l’australien de regarder ailleurs, toujours aussi peu capable d’accepter le regard d’autrui sur sa personne lorsqu’il est question de sa mère, même lorsque le silence se fait finalement entre les deux hommes. Il y est habitué, bien conscient qu’il ne trouve simplement rien de quoi répondre. Ambrose ne s’en formalise pas, faussement occupé à sa contemplation des nuages. « Je t’aurais jamais laissé sortir de la chambre d’hôtel, dans un contexte différent. » La répartie de l’italien face à ses propres mots l’amuse. L’ambiance est trop pesante pour qu’un véritable rire puisse éclater, mais cela lui fait au moins relever les lèvres en un fin sourire autant que rire brièvement, alors que ses prunelles bien plus sombres retrouvent temporairement les siennes. “T’aurais pas eu à te battre pour ça.” Dans leur chambre d’hôtel, il aurait associé de tels mots à des baisers contre sa peau ou ses lèvres. Dans cet avion, il n’y a qu’un sourire triste pour les accompagner.

Mais Ambrose ne sait pas jouer à un jeu pour lequel sa défaite est assurée, alors il ne va pas plus loin dans ses paroles, prenant au contraire soin de couper leur pseudo-élan mélancolique en lui donnant de pseudos-conseils amoureux. « C’est pas un détail important. » - “Ca l’est pour elle.” Il ne connaît pas sa femme et ne prétendra pas le contraire, mais il peut au moins aisément deviner que le contexte est cette fois-ci bien différent que tout ce qu’ils ont connu et qu’elle aura besoin de savoir le blond de son côté ; ou tout du moins qu’elle aura besoin d’oublier qui ne l’est pas constamment. Avec qui il traîne et il traîne en temps normal est peut-être généralement un détail de leur couple, mais une fois qu’il la retrouvera, à la seconde où ils atterriront, Ambrose mettrait sa main à couper que cela n’a plus rien d’un détail. « J’aime bien ton parfum, en plus. » Cette volte-face dans ses propos en provoque un autre au jeune politicien, qui retrouve son regard avec incompréhension, sans chercher à cacher ce sentiment. « Si j’avais su qu’on serait dans l’avion aujourd’hui, j’en aurais profité davantage. » De pair avec ses mots, il relève à son tour sa main pour qu’elle trouve refuge contre la peau fine de sa nuque et, rapidement, entre ses mèches. Il perd à nouveau le peu de contrôle qu’il avait su reprendre sur sa respiration jusque-là, le retour de son cœur battant allant de pair avec sa tête qu’il fait basculer en arrière et ses épaules qu’il remonte, pour faire lâcher prise à l’italien. Il aimait ce geste il y a quelques heures encore, il l’aimait terriblement, mais en cet instant il ressent une sensation de brûlure bien plus qu’autre chose sur le chemin tracé par ses doigts. « J’aurais senti ton parfum plus longtemps encore. » - “Arrête.” Il souffle bien plus bas que Damon cet ordre qu’il n’a aucune envie d’imposer, au fond. « J’aurais bien senti ton parfum là, maintenant, si j’avais pu. » Et si le regard de l’italien se pose ailleurs, celui d’Ambrose reste ancré sur son profil, plus ému et surtout perdu que jamais. Ses yeux sont rendus brillants par des larmes qu’il ne laissera pas couler, mais qui traduisent au moins une chose: il n’arrive pas à se contrôler autant qu’il le voudrait, en cet instant bien précis. “T’as une idée d’à quel point t’es égoïste ?” Ses sourcils ne sont froncés qu’à cause de la tristesse, laquelle prend infiniment le pas sur une certaine colère à son égard. “Tu peux pas me dire que tout s’arrête et après jouer à ça.” Et il sait, il sait que Damon ne joue pas et qu’il essaie à son tour de faire au mieux pour concilier envies et besoins, mais ils ne semble pas pouvoir accorder les leurs, et continuer de tenter de le faire lui fait bien plus de mal que de bien, au final. Il voudrait pleinement faire entendre sa voix mais l’espace de l’avion le lui interdit, raison pour laquelle il se contente de murmurer avec conviction des mots qui ne regardent qu’eux. “Tu crois que j’aurais pas voulu rester un peu avec toi, moi ?” Qu’il aurait aimé rester dans cette foutue chambre d’hôtel, qu’il aurait aimé sentir son parfum, qu’il aurait aimé se montrer insouciant de toute la vie qui continue d’être à Brisbane. Il était bien, à ses côtés. Il était heureux, il était lui-même, il était loin de ses problèmes. Était.Tu vas rentrer et tu vas retrouver ta femme, me fais pas rappeler en mémoire tout ce que je vais perdre.” Ce n’est pas un ordre, c’est une supplique prononcée entre des joues qu’il malmène sous ses dents alors que, plus que tout, il aimerait que leurs gestes jurent avec leurs paroles, ne serait-ce que pour l’avoir près de lui une dernière fois, plus certain que jamais qu’il n’y aura aucun après. Damon va rentrer pour retrouver une autre personne qui compte à ses yeux. Ambrose va rentrer et il sera seul, constat qui ne lui a jamais fait autant de mal que présentement.



(darose #2) short glories on the faint OzMRtqs
(darose #2) short glories on the faint 8UJb5dM
(darose #2) short glories on the faint LctL9WN
(darose #2) short glories on the faint HThKVK0
(darose #2) short glories on the faint VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(darose #2) short glories on the faint Empty
Message(#) Sujet: Re: (darose #2) short glories on the faint (darose #2) short glories on the faint Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(darose #2) short glories on the faint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-