AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

 (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyMar 25 Oct - 23:19




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
Tu as vu beaucoup trop d'hôpitaux.
Oui, beaucoup trop, décidément les bons mots et les bons adjectifs, surtout quand on considère que tu n'as pas encore passé le cap fatidique de la trentaine. Et qu'aux yeux de beaucoup, de la société, des autres, de ceux qui jugent et critiquent en ne balayant jamais devant leur propre porte, tu n'as pas tant vécu que cela. Pas du tout même, ça ne fait que commencer pour toi, et pourtant, tu es ici aujourd'hui. Le St Vincent a la même allure que tous les autres hôpitaux, et des années à jouer ce petit jeu, tu sais identifier les infirmières, des médecins, des simples urgentistes, aux sage-femmes et toute la ribambelle d'uniformes qui compose le personnel hospitalier... tu ne devrais sûrement pas être ingrate, sans tous ces experts, tu ne seras pas là aujourd'hui, assise sur cette chaise en plastique plus qu'inconfortable, mais surtout, pas à ta place, pas Laurie, un peu plus Lawrence et putain. Cela aurait été une tragédie avec des proportions cosmiques. Tu es là aujourd'hui cependant, l'heure est trop matinale, le maquillage bleuté à souhait, ça va de pair avec ta jupe merci, et tu fixes l'aiguille de l'horloge qui trône sur un des murs de la salle d'attente. En espérant que ça avance plus vite.
Plus que cela, tu as besoin que ça avance plus vite. Ce n'est pas juste la nuit trop courte, ce n'est pas juste l'eye-liner mis à la va-vite pour ne pas louper ce rendez-vous et ce n'est pas juste ton cœur qui bat trop fort dans ta poitrine... c'est la putain de réalité, le fait d'être ici, d'avoir un nouveau médecin qui va te poser les mêmes questions, parler de Lawrence et enfin, tu pourras repartir avec une feuille de papier et les hormones que tu es venue chercher. Non, quémander, comme une véritable addict, qui a besoin de sa dose du moment pour continuer à vivre, mais l'analogie est correcte, non ? Opération ou pas, certaines choses ne changent pas. C'est une vilaine pensée, tu la détestes, tu voudrais être de celles qui sont assez fortes pour les repousser mais tu ne peux pas, et une fois que tu fixes cette porte-là, il est facile de l'ouvrir. De te dire que dans le fond, tu fais semblant, que tu as toujours fait semblant et qu'il y a définitivement quelque chose qui cloche chez toi. T'es pas née complète, bien sûr que non, personne ne l'est, c'est le lot de tous et il faut se trouver au quotidien, pourquoi est-ce que tu mériterais plus d'aide que les autres ? Pourquoi ?
"Désolé, le médecin a un peu de retard, oui, ça arrive même quand on a pris un rendez-vous." La voix à l'accueil s'élève, ça en réveille certains, cela te fait sursauter et réaliser plusieurs choses. D’un, tu as fait tomber ton sac à main sur le sol, ensuite, tu agrippes ton siège un peu trop fortement pour passer pour quelqu'un de normal. Et le pire, le pire, c'est qu'il y a déjà des larmes qui se sont mis à rouler sur tes joues. "Oh putain..." Tu le dis à voix haute, tu attires quelques regards, curieux et amusés mais ça n'a pas d'importance, l'instant suivant, tu es à genoux sur le carrelage froid de l'hôpital et tu remets toutes tes affaires dans ton sac. Tubes de gloss, téléphone et chewing-gum éparpillés un peu sur le sol, tu ramasses tout avec trop de force, balançant le sac sur tes épaules et partant à la recherche des toilettes les plus proches. Ou en réalité, d'un endroit ou te terrer, te cacher et faire passer cette crise de larmes-là. Tu adorerais dire que c'est la première fois que ça t'arrive, que tes émotions sont sous contrôle, tu as dormi uniquement quatre heures après tout, sauf que tu as les nerfs à vif depuis trop longtemps. Cela ne date pas de Brisbane, malheureusement pas. La porte des toilettes ? Tu l'ouvres avec la même force, et si quelqu'un se trouvait derrière, eh bien la pauvre se retrouverait très certainement au sol. Il n'y a personne, en réalité, tu ne vois personne, les larmes sont presque revenues et tu te précipites vers le lavabo le plus proche. Abandonnant tout sur le comptoir, ton sac, ta dignité. Tu as un mauvais regard pour ton reflet, tu as toujours été ta pire critique après tout. "Non, non, non... t'es déjà un problème ambulant, tu vraiment pleurer en plein milieu d'un hôpital ?"
A qui tu parles ? A Laurie bien entendu, qui d'autre ? C'est cliché et digne d'un soap opera de penser que quelqu'un va te répondre, la voix d'un narrateur blasé ? Les rires ou alors les aw compatissants du public ? Non, ça ne fonctionne pas comme ça, il n'y a que toi et... non, il n'y a pas que toi, tu n'es pas la seule dans les toilettes et tu le remarques enfin, avec trois ans de retard. "Le pep talk était pour moi, je ne savais pas que j'avais un public." Que tu lances à l'autre blonde, forçant un sourire sur ton visage, tu joues le jeu jusqu'au bout, pour qui ? Bonne question.



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas
Mavis Barnes
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? G7EhRif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (11.06.1999)
SURNOM : mav, mab, barnes, la petite barnes; rien ne lui convient de toute façon
STATUT : à l'ère de #metoo être la maîtresse de son enseignant ça craint un peu quand même. mais yolo comme ils disent
MÉTIER : étudiante en cinquième année de médecine, elle est au st-vincent le matin et à la fac l’après-midi. un emploi du temps chargé auquel s’ajoute un peu de bénévolat dans le dispensaire du docteur lahiri
LOGEMENT : #1111 highland terrace, toowong, dans un duplex acheté aux frais de papa et maman, situé non loin du campus de la fac
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 3f64cb434c482d3484c68ba91bf471561cab7304
POSTS : 285 POINTS : 215

TW IN RP : noyade, deuil, duplicité, domaine médical, mention de prise de médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques), adultère, misogynie intériorisée
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : jumelle noyée à 13 ans; une rumeur circule, inutile de savoir laquelle › frère plus âgé, qui fait sa vie sans que ça ne l’intéresse › fille à papa, neurochirurgien de renom; maman est juste là pour l’analyse et la bouffée de shalimar qui lui rappelle qu’elle l’aime un peu quand même › travaille dur pour réussir, juré › bcbg, en apparence en tout cas › populaire chez les titulaires du st-vincent qu’elle côtoie dans le cadre de ses études de médecine, ce n’est pas le protégé de papa qui dira le contraire #winkwink › double-face, comme le scotch › there is nothing she does better than revenge
CODE COULEUR : midnightblue
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Ea78fd770b3c238794ee53e84795d6f74a9625dd
RUBIS ◦ once upon a time the planets and the fates and all the stars aligned you and i ended up in the same room at the same time and the touch of a hand lit the fuse of a chain reaction of countermoves to assess the equation of you checkmate i couldn't lose

simon#1winston#1ruben#3axel#1

RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? HuPxCD
BAZ ◦ it's me hi i'm the problem it's me at teatime everybody agrees i'll stare directly at the sun but never in the mirror it must be exhausting always rooting for the anti-hero (scénario libre)
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9aeea82411b43fa942f0a1c5c163b26eaca1fb5a
DAN ◦ we were supposed to be just friends you don't live in my part of town but maybe i'll see you out some weekend depending on what kind of mood and situation-ship i'm in and what's in my system i think there's been a glitch (scénario libre)

+olive

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : olivia holt
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) › ©gifsbysymphony, harley, katmcnamaragifs, quinzelgifs (gifs) › ©astra (code) › ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46706-mavis-she-had-a-marvelous-time-ruinin-everything https://www.30yearsstillyoung.com/t46744-mavis-i-ll-stare-directly-at-the-sun-but-never-in-the-mirror https://www.30yearsstillyoung.com/t46745-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46747-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46746-libre-jamie-campbell-bo

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyVen 28 Oct - 13:53




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(ophcliaswrites) ✰ w/ @Laurie Wright
La paille de son gobelet dans la bouche, sa langue jouant l’alternance entre l’avant et l’arrière du tout petit trou permettant de laisser le liquide filtrer à débit régulier, Mavis accorda à son téléphone portable le genre de regard vide qui n’est là que pour combler un moment dans une matinée trop longue, assise sur la lunette des toilettes refermée, le goût de son jus détox faisant ses papilles devenir pâteuses et son attention dériver vers un bruit qui lui fit à peine relever la tête, mais cligner deux fois des yeux avant de reprendre sa contemplation d’une story Instagram de DeuxMoi à propos de Taylor Swift. En faisant médecine, elle savait dans quoi elle s’engageait, et le travail ne lui faisait pas peur, c’était certain. A dire vrai, la solitude n’était pas quelque chose qu’elle appréciait spécialement, alors enchaîner les heures de stage, le bénévolat et les séances de révision, c’était une aubaine. Plus encore, évoluer dans un monde où les pauses existaient à peine, c’était une bonne compensation pour supporter le fait qu’elle détestait être seule, qu’elle détestait le silence, qu’elle détestait avoir la tête trop pleine de choses auxquelles elle ne voulait pas penser sur sa pause-pipi ; qu’elle utilisait pour scroller sur Instagram à la recherche de rien d’autre qu’une distraction inutile, un soupir lui échappant quand elle se décida à se relever pour sortir de la cabine de toilettes qu’elle avait investie quelques minutes plus tôt, rangeant son téléphone dans la poche de sa blouse. On l’attendait sans doute quelque part, pour trier des dossiers, assister à une consultation, ou lui rappeler qu’elle n’était qu’au bas de la chaîne alimentaire et que tous les conseils étaient bons à prendre. Rien à cirer, tu sais qui je suis ?, qu’elle pensait une fois sur deux, sûre d’avoir déjà reçu les bons conseils, ceux de son père, ceux de Ruben pour apprécier qu’on lui en donne d’autres, merci beaucoup. Elle marqua une pause en ouvrant la porte, restant sur son seuil le temps d’une seconde, peut-être ; et son regard rencontra celui d’une jeune femme posée à quelques mètres de là, et qui s’adressa à elle quand elle ne s’occupait que de sa petite vie, celle des autres représentant une poussière dans les rouages bien huilés de la machine qu’elle espérait devenir "J’écoutais pas si ça peut vous faire sentir moins bête." lui dit-elle sans ironie, s’approchant des lavabos pour poser son gobelet d’abord, se laver les mains ensuite en se demandant : est-ce que je dois lui demander si tout va bien, est-ce que ça me regarde, est-ce que ça m’intéresse ?

Mavis, elle n’était pas franchement altruiste. C’était ironique étant donné son choix de carrière. Mais la vérité, c’était que tout le côté social du boulot de médecin, ça lui donnait envie de se tirer une balle ; il fallait être compatissant, se montrer attentif pour mieux soigner les patients, et ça, elle était prête à le faire, vraiment. Mais les entendre geindre sur leur vie ? Non, elle estimait que ce n’était pas son rôle, et qu’elle devait se concentrer que sur le côté pragmatique de chaque cas qui s’imposait à elle, sinon elle aurait fini psy, comme sa mère ; elle apprendrait à voir les choses autrement au cours de sa formation, c’était bien pour ça qu’elle était là après tout, mais en attendant, elle avait encore des progrès à faire en la matière, et c’était parce qu’elle n’était pas douée pour les rapports humains de ce genre qu’elle resta un moment à se décider à lui demander, finissant par empoigner de nouveau son gobelet après s’être séchée les mains, et se tournant vers elle dans la foulée "Je peux vous aider peut-être ?" Elle glissa une main aux ongles courts et soignés dans la poche de la blouse qu’elle portait sur le dos, le badge accroché à sa poche de poitrine signifiant clairement qu’elle n’était pas médecin, pas encore, mais qu’elle avait les compétences pour venir en aide à quelqu’un dans le besoin — quelqu’un qui n’avait pas l’air d’avoir appris une mauvaise nouvelle, et qu’elle devait réconforter en tout cas. Et merde, pensa-t-elle, essayant d’adresser un sourire compatissant à la jeune femme, la bouche fermée assez fort pour ne pas laisser entrevoir ses dents bien alignées, sa tête se penchant en même temps pour l’encourager à lui révéler son problème en espérant en même temps qu’elle serait assez pudique pour ne pas vouloir lui en toucher ne serait-ce qu’un mot. S’il vous plaît, faites qu’elle parte en courant, s’il vous plaît, faites qu’elle parte en courant, s'il vous plaît, faites qu’elle…


    no one wanted to play with me as a little kid, so i've been scheming like a criminal ever since, to make them love me and make it seem effortless, this is the first time i've felt the need to confess, and i swear, i'm only cryptic and machiavellian 'cause i care.

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Mf7aKnj
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 872289volunteer
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 577022hopital

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4PicGqX
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? PtQa10x
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? OBCGg4U

    :prof::

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyDim 6 Nov - 12:36




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
Tu n'es pas toute seule, en temps normal, cela aurait pu être une pensée un minimum réconfortante mais là tout de suite ? Tu as juste l'impression de passer pour une idiote, une idiote finie avec des problèmes qui n'existent pas et qui ferait mieux de se remettre. Et question stupide pour le public : comment on fait ça ? Comment on fait pour s'en remettre justement ? Pour se relever et pour continuer avec un joli sourire sur le visage ? Tu n'as jamais eu la réponse à cette question, Catherine aurait dû t'apprendre comment vraiment faire plutôt que de te trainer loin de Dalby et d'un semblant d'éducation, tout en prétendant que tu es la plus jolie. Elle essaye l'autre blonde dans les toilettes, elle te rassure un minimum et tu marmonnes un : "J'en sais rien du tout..." tandis que tes yeux bleus alternent entre ton reflet et cette parfaite inconnue. C'est la vérité au moins, ce n'est pas de sa faute à elle, tu t'es toujours sentie bête, toujours à devoir trouver les grands mots pour exprimer tout ce que tu ressentais et qui te rongeait de l'intérieur.
Cela a commencé trop tôt à ton goût, quand tu étais dans les mauvaises fringues, confrontée à la réalité de la mauvaise enveloppe et frustrée de la vie, avec toutes ces voix dans ta tête et la bonne, celle de Laurie, à te hurler que quelque chose clochait. C'est dur de se retrouver prisonnier, c'est encore plus terrible quand c'est à l'intérieur de soi-même et encore plus affreux quand on ne possède pas le vocabulaire pour le dire. Elle te propose son aide et tu remarques enfin la blouse et le badge... Elle est médecin, ou juste en formation, peu importe, elle est dans son environnement et pour elle, tu n'es qu'une patiente perdue, peut-être un peu névrosée. Ce qui provoque plus de larmes de ta part en réalité, tu es pathétique à souhait et il n'y a que des médecins bien équipés qui peuvent t'aider. Qu'est-ce qui ne va pas chez toi en dehors de l'évidence ? Les larmes roulent et coulent, te masquant presque la vue mais tu les essuies d'un revers d'une main tremblante, forçant encore le sourire sur ton visage, pour paraitre plus que pour être."Je ne pensais pas être le genre de filles qui racontent ses problèmes à la première venue ou qui pleure dans des toilettes qui sont techniquement publiques mais..." Mais tu en es là et tu finis par véritablement éclater en sanglot, submergée par tout : la raison de ta venue, la honte, l'énorme problème que tu causes. Tu te forces à respirer correctement et tu agrippes les bords du lavabo comme si ta vie en dépendait.
Plus rien ne fait de sens et autant pleurer, peut-être que ça ira mieux, tu n'en sais rien, ton cœur continue de battre trop fort à ton goût, trop fort pour que tu puisses suivre et tu hoches négativement la tête, tentant de trouver des mots. Tu n'as pas les mots, c'est bien le cœur du problème, tu ne sais pas ce que tu pourrais dire qui pourrait faire le moindre sens et expliquer ta trop grande sensibilité. Tu ne vas pas résoudre ça avec quelques traits d'eye-liner, tu le sais, il s'agit d'un truc plus profond que cela et tu maudis vraiment la nature de t'avoir faite aussi faible, visiblement, te donner les mauvaises cartes dans certains domaines, ce n'était pas suffisant."Ce n'est pas une bonne journée, je ne sais pas si c'est être loin de Sydney qui me tombe dessus ou les hormones que je suis venue chercher. Je n’en sais rien." Que tu t'entends dire, ce n’est pas un confessionnal, juste des toilettes et pourtant, la vérité quitte tes lèvres sans qu'on ne te force à être honnête. Tu ne sais pas si l'autre femme présente pourra assembler les pièces du puzzle toute seule, certainement pas, t'es un bordel sans nom et tu ne recommandes à personne de se lancer dans un truc aussi stupide. Stupide, faible, pathétique, tous des adjectifs pour toi et parfois, tu préfères ne pas faire semblant et juste l'assumer, c'est des vagues et des vagues de tristesse et de panique qui t'envahissent, mais qu'est-ce que tu y peux de toute façon ? A force de faire semblant tout le temps, il faut bien un moment où tu arrêtes. Où tu arrêtes de tourbillonner au son de la musique invisible, celle qui résonne dans ta tête, et que tu fasses face à la réalité : tu ne vas pas bien.
"Laurie au fait." Que tu marmonnes dans un sanglot plus faible que le précédent, histoire qu'elle puisse mettre un nom sur la névrosée que tu es.



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas
Mavis Barnes
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? G7EhRif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (11.06.1999)
SURNOM : mav, mab, barnes, la petite barnes; rien ne lui convient de toute façon
STATUT : à l'ère de #metoo être la maîtresse de son enseignant ça craint un peu quand même. mais yolo comme ils disent
MÉTIER : étudiante en cinquième année de médecine, elle est au st-vincent le matin et à la fac l’après-midi. un emploi du temps chargé auquel s’ajoute un peu de bénévolat dans le dispensaire du docteur lahiri
LOGEMENT : #1111 highland terrace, toowong, dans un duplex acheté aux frais de papa et maman, situé non loin du campus de la fac
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 3f64cb434c482d3484c68ba91bf471561cab7304
POSTS : 285 POINTS : 215

TW IN RP : noyade, deuil, duplicité, domaine médical, mention de prise de médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques), adultère, misogynie intériorisée
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : jumelle noyée à 13 ans; une rumeur circule, inutile de savoir laquelle › frère plus âgé, qui fait sa vie sans que ça ne l’intéresse › fille à papa, neurochirurgien de renom; maman est juste là pour l’analyse et la bouffée de shalimar qui lui rappelle qu’elle l’aime un peu quand même › travaille dur pour réussir, juré › bcbg, en apparence en tout cas › populaire chez les titulaires du st-vincent qu’elle côtoie dans le cadre de ses études de médecine, ce n’est pas le protégé de papa qui dira le contraire #winkwink › double-face, comme le scotch › there is nothing she does better than revenge
CODE COULEUR : midnightblue
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Ea78fd770b3c238794ee53e84795d6f74a9625dd
RUBIS ◦ once upon a time the planets and the fates and all the stars aligned you and i ended up in the same room at the same time and the touch of a hand lit the fuse of a chain reaction of countermoves to assess the equation of you checkmate i couldn't lose

simon#1winston#1ruben#3axel#1

RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? HuPxCD
BAZ ◦ it's me hi i'm the problem it's me at teatime everybody agrees i'll stare directly at the sun but never in the mirror it must be exhausting always rooting for the anti-hero (scénario libre)
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9aeea82411b43fa942f0a1c5c163b26eaca1fb5a
DAN ◦ we were supposed to be just friends you don't live in my part of town but maybe i'll see you out some weekend depending on what kind of mood and situation-ship i'm in and what's in my system i think there's been a glitch (scénario libre)

+olive

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : olivia holt
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) › ©gifsbysymphony, harley, katmcnamaragifs, quinzelgifs (gifs) › ©astra (code) › ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46706-mavis-she-had-a-marvelous-time-ruinin-everything https://www.30yearsstillyoung.com/t46744-mavis-i-ll-stare-directly-at-the-sun-but-never-in-the-mirror https://www.30yearsstillyoung.com/t46745-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46747-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46746-libre-jamie-campbell-bo

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptySam 12 Nov - 10:19




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(ophcliaswrites) ✰ w/ @Laurie Wright
Putain. Elle ne partit pas en courant, la blonde, et ce malgré les supplications silencieuses de Mavis qui aurait sans doute dû être plus assidue à la prière pour mériter qu’on lui accorde une faveur quand elle le demandait avec autant de conviction. Debout, se tenant droite près des lavabos, elle continua à regarder celle sur qui elle était tombée en train de vivre une crise existentielle en se demandant : si toi tu sais pas ce qui se passe, comment je suis supposée le savoir et t’aider ? D'un geste mécanique, presque désincarné, elle reprit son gobelet de jus détox pour en tirer une gorgée bruyante et le reposa tout de suite après comme si elle avait eu besoin de ça pour se donner de la force et du courage. C’était exactement pour ça qu’elle détestait être confrontée aux femmes en réalité, cette tendance qu’elles avaient à faire d’un tout petit rien quelque chose qu’il fallait triturer pour le démêler, ça lui portait sur les nerfs, et la manière dont les pleurs de la jeune femme redoublèrent ne firent pas exception à la règle. Encore heureux qu’elle avait les yeux fermés pour pleurer tout son soul qu’elle pensa, Mav, ça lui évita de la voir rouler des yeux en cherchant une alternative engageante pour quoi, la réconforter ?
Faites que quelqu’un entre et prenne le relais, qu’elle se dit en sachant très bien que personne ne répondrait à sa supplique silencieuse. Elle garda un instant les yeux levés au ciel, comme si elle jugeait celui à qui d’autres accordaient beaucoup trop de crédit à son humble avis, avant de se pencher sur elle pour lui poser une main sur l’épaule, et enfin, elle chercha son regard quand elle releva la tête pour la regarder lui expliquer qu’elle n’était pas de ce genre là d’habitude, qu’elle savait gérer ses émotions — à d’autres, ouais "On a tous des journées difficiles." qu’elle lui répondit avec une bienveillance feinte, non sans lui accorder un sourire qui lui donnait des airs angéliques dont la somme faisait toujours des merveilles sur autrui tant elle paraissait douce et affable. Des conneries oui, c’était quoi cet étalage de sentiments dans un lieu, effectivement, public ?

Elle lui tapota l’épaule, Mavis, attendant qu’elle termine son petit numéro pour la questionner davantage. Non pas que ça l’intéressait vraiment de connaître les détails de sa vie forcément difficile compte tenu de la manière dont elle sanglotait, mais parce qu’elle avait quand même un fragment de conscience, et que si jamais elle avait vraiment besoin d'une assistance médicale, ça lui collerait au train de ne pas avoir été assez magnanime pour lui tendre la main ; main qu’elle avait toujours de posé sur son épaule, et qu’elle enleva quand elle reprit sur elle, la blonde, et qu’elle releva son visage vers le sien qui lui souriait, future médecin pleine de bonnes intentions "Pour le savoir, on va déjà commencer par se calmer doucement, et prendre une grande respiration, d’accord ?" Et elle l’encouragea à le faire d'un signe de tête, la main qu’elle avait posé sur son épaule se glissant dans la poche de sa blouse comme elle le regardait faire, et qu’après un instant d’hésitation, elle lui demanda, les sourcils très légèrement froncés "C’est pour quoi, les hormones ?" Ça pouvait être le traitement de tout un tas de pathologies ou de démarches médicales. La force du médecin, c’était de ne pas se cantonner à la seule possibilité d’un diagnostique, mais à tout un tas d’autres qui le rendait digne de sa formation dument acquise au cours d’un cursus de l’enfer. Et puis si vous entendez des bruits de sabots, pensez à un cheval, pas à un zèbre, c’était la base d'un apprentissage fastidieux, qui conseillait de partir sur le plus probable d’abord, le moins probable ensuite ; elle pouvait bien être soumise à un dérèglement hormonal basique, ce qui à en juger par la manière dont elle réagissait maintenant aurait été le plus probable aux yeux de la jeune étudiante "Mavis." lui répondit-elle alors, lui donnant son prénom en retour, et marquant un temps pour mieux reprendre ensuite "Si quelqu’un a été dur avec vous, vous avez le droit de vous plaindre à l’autorité compétente pour faire entendre que c’est pas comme ça qu'on traite les patients dans les hôpitaux." Une supposition qu’elle fit juste pour donner le sentiment qu’elle cherchait une solution au problème de la jeune femme qu’elle regarda avec un nouveau sourire "Ou vous pouvez aussi continuer à pleurer jusqu’à ce que vous vous sentez soulagée." Pitié "On sous-estime top souvent les bienfaits d’une bonne séance de pleurs. Mais ça libère endorphines et ocytocine, vous allez planer comme jamais après ce petit moment." Elle faisait ça bien, en plus, de retaper la confiance de ceux qui tombaient entre ses mains, alors qu’elle y croyait à peine.


    no one wanted to play with me as a little kid, so i've been scheming like a criminal ever since, to make them love me and make it seem effortless, this is the first time i've felt the need to confess, and i swear, i'm only cryptic and machiavellian 'cause i care.

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Mf7aKnj
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 872289volunteer
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 577022hopital

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4PicGqX
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? PtQa10x
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? OBCGg4U

    :prof::

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyJeu 17 Nov - 20:16




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
Il y a une main qui se perd sur ton épaule, un there there, qui devrait être prononcé et qui est presque là, et tu aimerais dire que c'est suffisant. Que tu vas juste essuyer tes larmes, trouver la force de sourire et repartir affronter le monde des grands comme ça, ce n'est pas le cas. Au moins, tu n'es pas toute seule, elle ne s'en rend peut-être pas compte l'autre blonde, ce serait beaucoup plus difficile et compliqué si tu étais seule avec tes pensées. Parce que tu as des pensées qui sont dévorantes et épuisantes, ouais, des ennemis qui s'amusent à te foutre des coups en plein dans l'estomac pour te regarder te débattre sur le sol ; à paniquer et à désespérer. Tu en as vu des thérapeutes au fil des années, on t'a assuré que les pensées dépressives venaient avec les autres problèmes que tu avais, toi, tu aimes juste te dire que c'est Lawrence qui prend sa revanche de temps en temps, parce que tu ne lui as jamais laissé la parole. Quel connard vraiment, cependant, tu ne l'écoutes pas lui, non, tu l'écoutes elle, alors qu'elle t'assure que tout le monde a des journées difficiles. Ouais, tu fais partie du monde, tu mets un pied devant l'autre, tous les jours, oui, elle a raison.
"Okay. D'accord." Tu murmures un peu trop faiblement, et tu imposes le rythme soudainement, respirant de manière plus lente et posée, comme si tu avais le contrôle. Inspiration, expiration, le monde ne parait plus si rouge que cela, les flammes sont toujours là, sauf qu'elles te lèchent la peau et tu n'as plus envie d'hurler. Comment est-ce qu'elle a fait ça ? Voilà, ce que tu as envie de lui demander à l’autre jeune femme. Tu te concentres sur cela, ta respiration, à remettre ton monde et à ta perspective à la bonne place, sur le bon angle, hochant la tête. Tu desserres tes poings et tes yeux se portent sur le miroir la seconde suivante, alors que tu réponds le plus honnêtement du monde : "C'est pour mon énorme queue." Ou alors pour ton absence de. Peu importe, c'est en partie la vérité, et tu ne vois pas ce que ça pourrait changer de mentir ou prétendre que c'est autre chose. "Enfin, plus si énorme que ça, ça a été transformé et tout et ... tada ! Maintenant je ne peux plus faire pipi debout." Un changement un peu déroutant qu'on se le dise, rassurant dans un sens, mais un changement tout de même. Tu ne fais même pas exprès d'être un peu cynique, dans un sens, ça fait du bien de le dire à voix haute et tu hoches la tête la seconde suivante, tu as un prénom, avant de te diriger vers le dispensaire de serviettes en papier.
Tu en attrapes, pour vraiment faire disparaitre les larmes de tes joues, il y en a quelques-unes logées dans tes yeux, mais elles ne sont pas sur le point de rejoindre les autres, tu le sais maintenant, tu arrives à parler, ton cœur s'est presque calmé et peut-être que tu en as trop fait... encore une fois. Est-ce que ça a de l'importance ? Non, tu n'es pas toute seule et c'est ce qui compte. Tu es avec Mavis, pour un temps ou deux, tu es certaine qu'elle a mieux à faire, vraiment, mais elle n'a pas encore fait demi-tour et est-ce que tu lui as déjà dit que tu étais une égoïste finie ? Jo pourrait lui dire quelques choses sur le sujet, vraiment. "Mon rendez-vous était il y a dix minutes techniquement, mais il y a du retard, ce qui va de pair avec les hôpitaux, je le sais." Tu n'es pas en train de te plaindre, vraiment pas en train de te plaindre, c'est normal les retards, ta réaction non. "C'est juste dur de revenir ici, de quémander ma dose après l'opération... c'est trop visiblement." Tu ne regardes même pas Mavis en disant cela, de nouveau, tu es focalisée sur ton propre reflet, tes mains se perdent dans ta crinière un peu dérangée, est-ce le moment de te faire une queue de cheval pour paraitre un peu plus soignée ? Non, ça ne le ferait pas. "On m'a dit que ça serait plus facile après." Maigre sourire, tu hausses les épaules, tu n'es pas convaincue, c'est définitivement un des ces jours-là, tu n'as pas gardé le reçu, on devrait tout de même te rembourser, une partie du moins.
"... Désolée, je ne suis pas comme ça d'habitude, je jugerais la meuf qui déballe son sac comme ça, désolée." Oui, tu jugerais, sauf que tu es toujours celle qui vide son sac, toujours. "Je n’ai pas de sous mais..." Ton sac, oui, ton sac, tu sors une brosse à cheveux, ta trousse de maquillage et ... oui, un cadeau de ta manager, histoire de. Tu te tournes vers Mavis, lui tendant un tube de gloss estampillé MAC. "Il est neuf j'en ai des tas, je bosse dans la boutique du Queen Street Mall."



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas
Mavis Barnes
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? G7EhRif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (11.06.1999)
SURNOM : mav, mab, barnes, la petite barnes; rien ne lui convient de toute façon
STATUT : à l'ère de #metoo être la maîtresse de son enseignant ça craint un peu quand même. mais yolo comme ils disent
MÉTIER : étudiante en cinquième année de médecine, elle est au st-vincent le matin et à la fac l’après-midi. un emploi du temps chargé auquel s’ajoute un peu de bénévolat dans le dispensaire du docteur lahiri
LOGEMENT : #1111 highland terrace, toowong, dans un duplex acheté aux frais de papa et maman, situé non loin du campus de la fac
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 3f64cb434c482d3484c68ba91bf471561cab7304
POSTS : 285 POINTS : 215

TW IN RP : noyade, deuil, duplicité, domaine médical, mention de prise de médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques), adultère, misogynie intériorisée
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : jumelle noyée à 13 ans; une rumeur circule, inutile de savoir laquelle › frère plus âgé, qui fait sa vie sans que ça ne l’intéresse › fille à papa, neurochirurgien de renom; maman est juste là pour l’analyse et la bouffée de shalimar qui lui rappelle qu’elle l’aime un peu quand même › travaille dur pour réussir, juré › bcbg, en apparence en tout cas › populaire chez les titulaires du st-vincent qu’elle côtoie dans le cadre de ses études de médecine, ce n’est pas le protégé de papa qui dira le contraire #winkwink › double-face, comme le scotch › there is nothing she does better than revenge
CODE COULEUR : midnightblue
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Ea78fd770b3c238794ee53e84795d6f74a9625dd
RUBIS ◦ once upon a time the planets and the fates and all the stars aligned you and i ended up in the same room at the same time and the touch of a hand lit the fuse of a chain reaction of countermoves to assess the equation of you checkmate i couldn't lose

simon#1winston#1ruben#3axel#1

RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? HuPxCD
BAZ ◦ it's me hi i'm the problem it's me at teatime everybody agrees i'll stare directly at the sun but never in the mirror it must be exhausting always rooting for the anti-hero (scénario libre)
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9aeea82411b43fa942f0a1c5c163b26eaca1fb5a
DAN ◦ we were supposed to be just friends you don't live in my part of town but maybe i'll see you out some weekend depending on what kind of mood and situation-ship i'm in and what's in my system i think there's been a glitch (scénario libre)

+olive

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : olivia holt
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) › ©gifsbysymphony, harley, katmcnamaragifs, quinzelgifs (gifs) › ©astra (code) › ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46706-mavis-she-had-a-marvelous-time-ruinin-everything https://www.30yearsstillyoung.com/t46744-mavis-i-ll-stare-directly-at-the-sun-but-never-in-the-mirror https://www.30yearsstillyoung.com/t46745-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46747-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46746-libre-jamie-campbell-bo

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyLun 21 Nov - 11:05




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(ophcliaswrites) ✰ w/ @Laurie Wright
Si elle battit des cils à la réponse de Laurie, Mavis ne dit rien, pensant plutôt, et ce immédiatement, que ce n’était pas utile d’être aussi crue pour établir les contours flous d’une situation qui lui était tombée dans le bec sans qu’elle ne le demande. C’était bien sa veine, à croire qu’elle attirait les cas sociaux plus qu’elle ne le voudrait. Elle n’eut pas de oh de surprise lorsqu’elle comprit ce qui rendait fébrile la jeune femme transgenre en face d’elle, et sa prise d’hormones parut soudainement plus claire pour l’étudiante qui la regardait se calmer au fur et à mesure qu’elle lui conseillait de respirer, tout simplement. Ce n’était pas si facile, elle pouvait se le figurer sans vraiment en avoir quelque chose à faire, Mav, mais au moins elle ne lui tourna pas le dos en l’écoutant de nouveau déblatérer son discours qui lui donna envie de lui en coller une parce que sincèrement, qui parlait comme ça dans la vraie vie ? C’était le propre de cette génération, de vouloir dégueuler des dialogues à la Glee en pensant que l’instant d’après, un numéro de comédie musicale viendrait régler une problématique de société. 

"Dommage, ça a l’air plutôt pratique comme option." lui fit-elle simplement sans penser à la faire rire, juste parce que devant autant de vulgarité, elle ne savait pas faire autrement que de détourner la tête, Mavis. Ce qu’elle ne fit pas puisqu’au fond, elle en avait vu d’autres, et si les esprits s’ouvraient au plus le monde prenait de l’âge, il y avait des choses beaucoup plus graves qu’avoir l’impression de quémander une identité dont on se sentait floué dès la naissance.



Sois compatissante, Mavis, lui dirait son père, et elle l’essayait de l’être, vraiment. S’appuyant sur le rebord des lavabos pour regarder Laurie sécher ses larmes, la petite Barnes essaya sans vraiment le vouloir de discerner la personne qu’elle avait été il devait y avoir quelques années de ça, sans réussir véritablement à trouver un intérêt véritable à cet exercice, se disant juste que sa mâchoire était assez carrée pour briser des nez, et faire chavirer des coeurs "Vous êtes strictement suivie à propos de tout ça ? Au point de vue psychologique ?" lui demanda-t-elle finalement, une question qui en valait une autre parce qu’étant donné l’état dans lequel elle se mettait, il y avait fort à parier qu’elle avait besoin d’une bonne conversation avec un professionnel "On a une aile dédiée à la santé mentale ici, vous pourriez peut-être y trouver une permanence qui vous soulagera le temps de décharger vos émotions auprès de quelqu’un de plus compétent que moi ?" Là, elle se déchargeait de la tache de faire l’intérimaire psy ; si elle avait voulu suivre les traces de sa mère, elle n’en serait pas là aujourd’hui. 

Elle lui sourit doucement, lui avouant avec un égard qui avait beau être feint, qui n’était pas sans regorger de professionnalisme, ses mains toujours glissées dans les poches de sa blouse "Je ne suis qu’externe. Je n’ai officiellement pas le droit d’aiguiller les patients dans un sens ou dans un autre, mais je peux me permettre de faire de la prévention, et de vous dire que ce n’est pas mal de demander un peu d’aide." Oh, sortez les violons, et ce davantage quand la blonde se répandit en excuses, et que Mavis affecta davantage une mine empathique lorsqu’elle la regarda s’agiter et fouiller dans son sac pour lui tendre un tube de gloss qu’elle refusa d’une main sortie des poches de sa blouse, un léger rire lui échappant en même temps qu’elle inclinait doucement la tête sur le côté "Gardez-le pour quelqu’un qui saura en faire bon usage." Elle ne remarquait pas que, sur le visage de Mavis, il n'y avait aucune trace de maquillage ? "Je n’ai pas besoin qu’on me fasse de cadeau pour faire ce qui deviendra bientôt mon métier." Une vraie sainte, et le pire, c’était qu’au-milieu de ça, elle y croyait tout de même un peu à sa propre litanie — qu’elle reprit en se décollant des lavabos, empruntant un léger soupir dans la foulée "Je peux essayer d’intervenir auprès de la relève pour que votre rendez-vous soit traité en prioritaire." Principalement pour sortir enfin d’ici, où ça sentait la tristesse et le Pink Sugar "Mais vous devez me promettre d’aller parler à quelqu’un."  


    no one wanted to play with me as a little kid, so i've been scheming like a criminal ever since, to make them love me and make it seem effortless, this is the first time i've felt the need to confess, and i swear, i'm only cryptic and machiavellian 'cause i care.

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Mf7aKnj
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 872289volunteer
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 577022hopital

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4PicGqX
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? PtQa10x
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? OBCGg4U

    :prof::

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyMar 29 Nov - 10:48




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
Pratique ? Tu n'en sais rien, franchement déprimant et dégradant, ouais, ça serait plus cela que tu diras, mais tu en as trop dit sur le sujet, tu as trop parlé de Lawrence alors qu'il ne mérite pas d'attention. Mavis essaye sûrement d'être polie parce que vous êtes sur son territoire et pour ne pas dire ce qu'elle pense vraiment. Il y a toujours des réactions différentes quand tu révèles ton statut de femme trans et au fil des années, tu as tout entendu et absolument tout vu. Il y a l'incompréhension, le dégoût, ceux qui croient dur comme fer que ce n'est pas ce que Dieu ou une entité supérieure aurait voulu pour toi... et il y a des réactions complètement opposées, ceux qui te trouvent brave, qui comprennent dans un sens, qui posent des questions. Le pire reste tout de même les gens qui trouvent cela cool à souhait, qui se disent que c'est la mode en ce moment, toutes ces personnes un peu différentes qui sont enfin mises en lumière... Toi tu trouves ça fatiguant au final, tu ne peux parler pour les autres, juste pour toi, et devoir faire des longues explications, plus longues que certaines, c'est juste épuisant.
Les larmes sont essuyées, Mavis a un sourire sur le visage et elle te dit de garder ton tube de gloss, tu ne le prends même pas mal, tu comprends sa logique, surtout si c'est soigner les maux des autres qu'elle veut faire, c'est tout à son honneur, vraiment. Toi, tu ne pourrais pas, tu as déjà dû mal avec tes propres problèmes, alors ceux des autres ? Un cauchemar vraiment. "Okay... sinon... On se parle depuis cinq secondes et vous me proposez déjà d'être suivie par un professionnel... c'est bon, plus besoin de passer par la case du diner suivi du ciné obligatoire." Tu dis cela avec toute la légèreté que tu peux conjurer en ce moment, tu forces même un rire à sortir de tes lèvres , faux au possible, avant de vraiment sortir ta trousse à maquillage et de regarder les dégâts que tu as causé avec ta crise de larmes. Beaucoup, le médecin n'a pas besoin de le savoir que tu te dis en sortant du far à paupières et tout un tas de crayons, ça restera un secret entre Mavis et toi. "J'ai tout le temps de l'aide... Tout le temps." Tu appuies sur les trois derniers mots, même pas pour te faire bien voir, parce que c'est la vérité, même Jo te l'a reproché, tu espères tout avoir en versant des grosses larmes. Ce qui fonctionne parfois, tu ne le fais même pas exprès, quelqu'un de plus habile que toi s'en servirait pour avancer, pour briller. Toi tu pleures juste quand c'est trop et que tu n'as pas d'autres alternative, pathétique en somme.
"Une malédiction quand on est jolie et qu'on pleure." Le sourire revient sur ton visage, il ne s'installe pas là trop longtemps de toute façon, tu n'as pas envie de le faire, tu reprendras ton rôle quand tu auras quitté les toilettes, Mavis vient de te consoler, elle mérite sûrement mieux que ça. Que cette petite interaction et tous les problèmes que tu viens de déballer alors que vous ne vous connaissez pas. "Je ne pourrais pas faire ce métier, ni même ce genre d'études pour commencer, vous devez avoir les épaules larges." Et être très intelligente, que tu penses sans le dire à haute voix, trop concentrée sur tes sourcils la seconde suivante pour le partager. Tu n'as même pas fini le lycée, tu as fui Dalby au premier accroc avec ta mère, décidant que tu n'avais pas besoin d'une éducation pour dévorer le monde tout cru. Résultat ? C'est toi qui te fais balloter de galère en galère, sans vraiment avoir d'idées ni même de contrôle sur tout ce que tu fais ou sur tout ce que tu devrais faire. "J'étais suivie avant mon opération, c'est obligatoire avant ce genre de procédures, maintenant, c'est juste moi et... " Et il y avait les hormones de façon plus fréquente, il y avait le suivi, il y avait quelqu'un pour t'expliquer que tu n'étais pas complètement folle et qu'il y avait des solutions. "C'est juste moi." Ce qui n'est pas une meilleure alternative, ou même sain si on se penche véritablement sur le sujet et sur la question.
"Je suppose que vous avez raison, je devrais en parler pendant mon rendez-vous." Recommencer tout ce petit cirque ici, à Brisbane, avoir un psychologue, ou un thérapeute, tu as oublié la différence entre les deux, et discuter d'instance telle que celle-ci. "J'ai quoi en échange si je promets ?" Promettre est tellement un mot sérieux, un mot de grandes personnes, le genre de personne qui sait se tenir droite et qui n'hésite absolument pas, tu n'utiliserais aucun de ses adjectifs pour te décrire, tu le sais. "Ce serait l'inverse en fait, je vous dois un truc Mavis."



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas
Mavis Barnes
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? G7EhRif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (11.06.1999)
SURNOM : mav, mab, barnes, la petite barnes; rien ne lui convient de toute façon
STATUT : à l'ère de #metoo être la maîtresse de son enseignant ça craint un peu quand même. mais yolo comme ils disent
MÉTIER : étudiante en cinquième année de médecine, elle est au st-vincent le matin et à la fac l’après-midi. un emploi du temps chargé auquel s’ajoute un peu de bénévolat dans le dispensaire du docteur lahiri
LOGEMENT : #1111 highland terrace, toowong, dans un duplex acheté aux frais de papa et maman, situé non loin du campus de la fac
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 3f64cb434c482d3484c68ba91bf471561cab7304
POSTS : 285 POINTS : 215

TW IN RP : noyade, deuil, duplicité, domaine médical, mention de prise de médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques), adultère, misogynie intériorisée
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : jumelle noyée à 13 ans; une rumeur circule, inutile de savoir laquelle › frère plus âgé, qui fait sa vie sans que ça ne l’intéresse › fille à papa, neurochirurgien de renom; maman est juste là pour l’analyse et la bouffée de shalimar qui lui rappelle qu’elle l’aime un peu quand même › travaille dur pour réussir, juré › bcbg, en apparence en tout cas › populaire chez les titulaires du st-vincent qu’elle côtoie dans le cadre de ses études de médecine, ce n’est pas le protégé de papa qui dira le contraire #winkwink › double-face, comme le scotch › there is nothing she does better than revenge
CODE COULEUR : midnightblue
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Ea78fd770b3c238794ee53e84795d6f74a9625dd
RUBIS ◦ once upon a time the planets and the fates and all the stars aligned you and i ended up in the same room at the same time and the touch of a hand lit the fuse of a chain reaction of countermoves to assess the equation of you checkmate i couldn't lose

simon#1winston#1ruben#3axel#1

RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? HuPxCD
BAZ ◦ it's me hi i'm the problem it's me at teatime everybody agrees i'll stare directly at the sun but never in the mirror it must be exhausting always rooting for the anti-hero (scénario libre)
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9aeea82411b43fa942f0a1c5c163b26eaca1fb5a
DAN ◦ we were supposed to be just friends you don't live in my part of town but maybe i'll see you out some weekend depending on what kind of mood and situation-ship i'm in and what's in my system i think there's been a glitch (scénario libre)

+olive

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : olivia holt
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) › ©gifsbysymphony, harley, katmcnamaragifs, quinzelgifs (gifs) › ©astra (code) › ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46706-mavis-she-had-a-marvelous-time-ruinin-everything https://www.30yearsstillyoung.com/t46744-mavis-i-ll-stare-directly-at-the-sun-but-never-in-the-mirror https://www.30yearsstillyoung.com/t46745-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46747-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46746-libre-jamie-campbell-bo

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyMar 6 Déc - 14:59




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(ophcliaswrites) ✰ w/ @Laurie Wright
"C’est pour ça que je suis ici." Engoncée dans sa petite blouse de stagiaire volontaire et compétente, Mavis se redressa de toute sa petitesse, une main sortie de sa poche se dressant dans l’espace qui la séparait de Laurie "Enfin, pas ici dans les toilettes de l’hôpital, ici à l’hôpital tout court — vous avez très bien compris ce que je veux dire." Elle ne la prenait pas pour une débile profonde, c’était juré — encore que rien n’était moins sûr à ce stade, mais comment savoir avec la petite Barnes. Que croyait-elle, Laurie ? Que c’était un moyen pour elle se lier connaissance que de s’être arrêtée sur ses larmes de crocodile ? Elle n’avait même pas envie de le faire à la base, seulement elle tenait à garder la conscience tranquille. Du reste, ses tergiversations pour savoir qui elle était, ça la regardait elle, et personne d’autres. Mavis n’avait pas d’avis à accorder à la crise identitaire d’autrui, c’était déjà assez compliqué comme ça de savoir qui elle, elle était, que de chercher à savoir ce que les autres étaient ça lui passait au-dessus comme un vol d’éléphants en tutus bariolés.
Elle avait relativement toujours su qui elle était, mais elle avait davantage pu s’affirmer quand sa jumelle était morte. Parce qu’elle prenait toute la place, parce qu’elle brillait plus fort qu’elle ne l’avait jamais fait. Si Marion avait été toujours en vie, où en serait-elle aujourd’hui ? Peut-être à la place de Laurie, à se demander quoi faire de sa carcasse quand elle était née avec le visage de quelqu’un avec qui elle le partagerait toute sa vie. L’avantage de la disparition de Marion, c’était qu’elle était devenue unique, et que tout le monde la voyait comme telle désormais. Ses parents, Ruben, même son abruti de frère consentait parfois à la traiter en individuel, et plus comme la face d’une pièce lancée à l’aveugle pour provoquer sa chance "C’est une bonne chose, non ? De recevoir de l’aide de ses proches ? Ça veut dire que vous comptez aux yeux des vôtres." Elle eut un léger froncement de sourcils, Mavis, ses yeux posés sur le profil de la jeune femme qui semblait regretter d’être une petite chose fragile qu’on protège — peut-être que si elle arrêtait de chialer, ce serait moins le cas, déjà "Ça vous paraît injustifié ? Dans ce cas-là, revendiquez votre droit à vous débrouillez seule. C’est valide aussi de vouloir avancer sans personne." Et de ça, elle en savait quelque chose. Putain, elle était de bons conseils, quand même. Elle le savait parce qu’elle adorait tellement s’écouter parler que quand sa propre voix lui revenait aux oreilles, elle se disait qu’elle suivrait les conseils de cette fille-là si elle venait à la croiser dans la rue ; à côté de ça, ça na partait pas d’une intention de bienveillance de saupoudrer la conversation qu’elle entretenait avec Laurie de ses préceptes, mais l’exercice étant bon à prendre, et si son père lui demandait bientôt comment elle s’en sortait niveau rapports sociaux avec ses futurs patients, elle lui raconterait sa rencontre avec Laurie.

De là à en faire un cas qu’elle voulait véritablement suivre, il fallait avouer qu’il n’y avait plus grand-chose à faire pour la jeune femme. Sa transition paraissait terminée, c’était sur le plan mental qu’elle devait être suivie désormais, et de nouveau, elle était persuadée que ce n’était pas son domaine. Néanmoins, elle eut un léger sourire quand elle souligna les épaules larges qu’elle devait avoir pour suivre ce cursus, et pas peu fière, Mavis lui répondit sans pour autant sortir de son rôle de bonne soeur en blouse blanche "Le sacrifice en vaut la chandelle, et puis si personne n’endossait ces études-là, vous vous retrouveriez à parler à des incompétents qui vous conseillerez de mauvaises choses pour gérer vos émotions comme vous empiffrer ou dépenser votre salaire en nouveaux gloss." Un léger mouvement de tête en même temps qu’un rire, et elle fit retourner la conversation vers la jeune femme qui enfin lui avoua que, si elle avait été suivi dans le passé, elle ne l’était plus aujourd’hui "C’est juste vous et vos émotions. Encore une fois, je suis pas une spécialiste, mais j’ai l’impression que la conversation qu’on vient d’avoir, elle vous a déjà fait du bien. Imaginez si vous veniez consulter une à deux fois par semaine." Ce serait mieux que rien, songea-t-elle en plus de se dire que ça ne l’étonnait pas que des gamins et des gamines plus jeunes qu’elle claquaient entre les doigts de leurs parents — parce qu’au-delà de son indifférence, Mavis pouvait très bien imaginer à quel point on devait être seul, à se sentir en marge d’une société qui vous répudie quand vous ne rentrez pas dans des cases. Elle ne pouvait pas prétendre partager quelque chose avec la personne qu’elle avait en face d’elle, mais elle avait assez de jugeote pour savoir que ce monde n’était pas fait pour des gens comme elle, et finalement, ça la toucha suffisamment pour qu’elle ajoute, la tête penchée sur le côté "Vous voulez que je vous accompagne ?" Sa proposition sortit de nulle part, et c’était en ça qu’elle savait qu’elle était vraiment faite pour être médecin au fond ; c’était son besoin profond d’aider qui reprenait le dessus sur sa nature la moins glorieuse, son père en serait fier. Clignant un instant des yeux, elle ajouta dans un très léger sourire "Ce sera mon exercice du jour, de vous assister si vous le souhaitez, et d’intervenir pour que vous receviez le suivi adéquat." Ça remonterait aux oreilles de ceux qui l’évaluaient et lui ferait gagner des points d’avoir su gérer une situation pareille quand ça restait assez rare, de traiter avec des problématiques comme celles-ci. Un nouveau sourire lui fendit doucement le visage quand Laurie reprit la parole pendant qu’elle empoignait de nouveau son gobelet presque vide, mais dont elle porta tout de même la paille à ses lèvres par un réflexe inconscient qui lui fit aspirer une gorgée d’air qu’elle avala rapidement pour lui dire, avec son meilleur ton sortit tout droit de la fin tragique d’une mauvais soap-opera "Vous gagnerez une alliée, Laurie." Générique de fin, lumières qui se rallument, tonnerre d’applaudissements : et l’oscar de la meilleure actrice est attribué à Mavis Barnes.


    no one wanted to play with me as a little kid, so i've been scheming like a criminal ever since, to make them love me and make it seem effortless, this is the first time i've felt the need to confess, and i swear, i'm only cryptic and machiavellian 'cause i care.

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Mf7aKnj
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 872289volunteer
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 577022hopital

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4PicGqX
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? PtQa10x
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? OBCGg4U

    :prof::

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyDim 18 Déc - 12:37




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
Oui, ironiquement, parler avec une parfaite inconnue est la chose la plus censée que tu aies fait aujourd'hui. Mavis ne sait pas qui tu es, autant en face d'elle que face à une caméra où soudainement tu sembles retrouver un peu plus de couleurs, ou même dans l'intimité quand tu arrêtes de faire semblant et que tu te fais rattraper par tout ce que tu cherches à fuir. Tu es peut-être grande, ouais la nature a donné à Lawrence des grandes jambes et Laurie les a conservées, mais tu voudrais pouvoir te fondre un peu plus dans la masse parfois. Pour pouvoir souffler, pour pouvoir respirer, faire le point sans que tout te paraisse absolument insurmontable et sans que l'air ne vienne à manquer et que ta vision se brouille. Tu le sais, on te l'a dit, c'est un long travail à faire sur toi-même, des comportements à changer, des options à considérer et pourtant, si tu l'as bien entendu, tu n'as jamais emprunté ce chemin-là. Tu as juste hoché la tête, écouté, et a attendu le moment où on a enfin signé ce petit bout de papier pour approuver ton opération. Si certaine que c'était la seule chose manquante, que cela résoudrait l'équation et qu'enfin, tu pourrais accéder à tout ton potentiel.
Ce n'est qu'un tas de conneries, tu le vois maintenant, tu n'as pas été entièrement réparée sur cette table d'opération. Tu es juste toi, sans aucune concession, et les problèmes sont toujours bien là. "Sans personne ? Je crois que je finirais par m'effondrer au bout de deux jours... allez un jour et demi, on ne va pas se mentir." Soupir fort, tu dévisages Mavis de la tête aux pieds quand elle te dit ça, avant de nouveau te concentrer sur ton reflet et l'image que tu renvoies. Du blush, il te faut du blush, voilà ce que tu te dis alors que tu considères les paroles de cette étudiante et future soigneuse. Mavis prend tout cela très au sérieux, la façon dont elle parle, le discours est très méthodique, très clinique, tu aimerais bien avoir ce genre de pensées tout aussi organisées et pas le chaos ambulant qui règne sans cesse dans ta tête. Tu n'as pas cette chance, malheureusement, tout ce que tu peux faire c'est écouter et espérer que des gens comme elle aient l’amabilité de te dire quoi faire. A quand remonte ta dernière pensée originale ? C'est une excellente question. Tu n'as même pas envie de te pencher sur cette problématique-là.
"Une à deux fois par semaine ?" Tu répètes les mots de Mavis, le pinceau à la main, pourquoi ça te semble si difficile à considérer. Tu l'as déjà fait, et il faut bien l'admettre, tu souffres de maux dont on ne guérit pas, ce n'est pas comme si on pouvait te donner un sirop pour faire partir les doutes, l'anxiété latente ou même le fait de ne pas être assez. D'être un imposteur pourri jusqu'à la moelle qui ne mérite pas d'être là. Et tout ça, ce genre de pensées plus qu'humiliantes il faut bien l'avouer, ce n'est pas normal. Tu auras beau sourire, faire un petit tour sur toi-même pour faire virevolter les pans de ta robe du jour, ou être bruyante et grossière à souhait, ça ne change pas cela, malheureusement pas et tu le sais très bien ça. Tes joues ont changé de teinte et tu reposes le pinceau, pour te tourner vers Mavis et sa proposition, plus que généreuse, autant répondre avant qu'elle ne regrette ou réalise que tu n'es qu'un amas d'ennuis et de soucis, vraiment. "Honnêtement ? Oui. Je ne pense pas pouvoir gérer tout ça toute seule, j'ai déjà dû le faire avant l'opération, et je crois que j'ai usé de toute ma force à ce moment-là. Je suis nouvelle ici, à Brisbane je veux dire, donc je vais devoir tout reprendre depuis le début... c'est surtout ça qui m'a fait paniquer." Tu le vois maintenant, et là encore, devant une parfaite inconnue, dans trois conversations, Mavis ne sera plus intéressante, de même que son avis, oui vraiment, c'est triste à dire, c'est souvent de cette manière-là que tu fonctionnes. Encore un autre truc à évoquer sur ce fameux canapé, en serrant dans tes bras une peluche qui elle aura connu de meilleur jour. Ta décision est déjà prise et il faut bien l'avouer, si tu ne le fais pas maintenant, tu vas te dégonfler, c'est bien pour cela que tu fourres tout ce que tu avais sortie de nouveau dans ton sac, à la hâte.
"Ou quelqu'un qui fait très bien son boulot." Que tu ne peux t'empêcher de faire remarquer, parce qu'elle a réussi à te faire changer d'avis avec une simple phrase. Tu ne sais même pas si tu as besoin d'une alliée, d'un ange gardien, d'un demi-million pour aller faire du shopping ou qu'on te secoue, mais tu ne refuses jamais de l'aide quand on te la propose, jamais. "Vous avez gagné, allons donc demander de l'aide et à continuer mon suivi psychologique, peut-être qu'il y aura quelqu'un de compétent ici pour m'écouter." Ton sac trouve de nouveau tes épaules et tu prends une profonde inspiration, bien certaine que si vous ne quittez pas les toilettes maintenant, tu vas avoir une autre crise de larmes. "Vous avez le droit de me trouver ridicule hein, vous ne seriez vraiment pas la première dans ce cas."



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas
Mavis Barnes
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? G7EhRif
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 23 ans (11.06.1999)
SURNOM : mav, mab, barnes, la petite barnes; rien ne lui convient de toute façon
STATUT : à l'ère de #metoo être la maîtresse de son enseignant ça craint un peu quand même. mais yolo comme ils disent
MÉTIER : étudiante en cinquième année de médecine, elle est au st-vincent le matin et à la fac l’après-midi. un emploi du temps chargé auquel s’ajoute un peu de bénévolat dans le dispensaire du docteur lahiri
LOGEMENT : #1111 highland terrace, toowong, dans un duplex acheté aux frais de papa et maman, situé non loin du campus de la fac
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 3f64cb434c482d3484c68ba91bf471561cab7304
POSTS : 285 POINTS : 215

TW IN RP : noyade, deuil, duplicité, domaine médical, mention de prise de médicaments (anti-dépresseurs, anxyolitiques), adultère, misogynie intériorisée
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : jumelle noyée à 13 ans; une rumeur circule, inutile de savoir laquelle › frère plus âgé, qui fait sa vie sans que ça ne l’intéresse › fille à papa, neurochirurgien de renom; maman est juste là pour l’analyse et la bouffée de shalimar qui lui rappelle qu’elle l’aime un peu quand même › travaille dur pour réussir, juré › bcbg, en apparence en tout cas › populaire chez les titulaires du st-vincent qu’elle côtoie dans le cadre de ses études de médecine, ce n’est pas le protégé de papa qui dira le contraire #winkwink › double-face, comme le scotch › there is nothing she does better than revenge
CODE COULEUR : midnightblue
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Ea78fd770b3c238794ee53e84795d6f74a9625dd
RUBIS ◦ once upon a time the planets and the fates and all the stars aligned you and i ended up in the same room at the same time and the touch of a hand lit the fuse of a chain reaction of countermoves to assess the equation of you checkmate i couldn't lose

simon#1winston#1ruben#3axel#1

RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? HuPxCD
BAZ ◦ it's me hi i'm the problem it's me at teatime everybody agrees i'll stare directly at the sun but never in the mirror it must be exhausting always rooting for the anti-hero (scénario libre)
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9aeea82411b43fa942f0a1c5c163b26eaca1fb5a
DAN ◦ we were supposed to be just friends you don't live in my part of town but maybe i'll see you out some weekend depending on what kind of mood and situation-ship i'm in and what's in my system i think there's been a glitch (scénario libre)

+olive

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : olivia holt
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gif) › ©gifsbysymphony, harley, katmcnamaragifs, quinzelgifs (gifs) › ©astra (code) › ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & jo carter & laila ferrer
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46706-mavis-she-had-a-marvelous-time-ruinin-everything https://www.30yearsstillyoung.com/t46744-mavis-i-ll-stare-directly-at-the-sun-but-never-in-the-mirror https://www.30yearsstillyoung.com/t46745-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46747-mavis-barnes https://www.30yearsstillyoung.com/t46746-libre-jamie-campbell-bo

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyVen 6 Jan - 11:00




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(ophcliaswrites) ✰ w/ @Laurie Wright
Il était beaucoup trop tôt pour autant de contradictions en si peu de temps. Mais peu importait dans le fond ; lorsqu’elle aurait fait changer d’avis la jeune femme qui se trouvait à ses côtés, la vie de Mavis reprendrait son court, et sa satisfaction à toujours réussir à obtenir ce qu’elle voulait, elle passerait également à autre chose pour mieux s’attarder sur un autre cas, sur une autre cible.
Une ou deux fois par semaine, c’était une bonne moyenne pour traiter les doutes d’une personne comme Laurie. Du moins, c’était ce qu’elle pensait sans pour autant être une experte. Néanmoins, elle avait assez côtoyé de psys dans son entourage très proche pour savoir que c’était ce qu’ils conseillaient généralement, ou sinon il fallait envisager l’internement, et quelque chose lui disait que ce n’était pas dans les intentions de Laurie d’adhérer à cette éventualité "C’est ce qu’il faut pour aller mieux, et c’est pas si fastidieux. Il suffit juste de parler de vous." Ce qui semblait être assez simple à faire pour elle, puisque depuis tout à l’heure, son discours s’agrémentait de moi je. Roulement d’yeux intérieur — focus, Mav "Ça fait peur, une nouvelle ville, un nouveau suivi. Mais si vous l’avez déjà fait, c’est à votre portée, vous le savez." lui fit-elle en restant dans le cadre de la professionnelle de santé qu’elle s’apprêtait à devenir. Elle était fière d’elle, Mavis, de réussir à passer au-delà de sa mauvaise impression de la jeune femme pour l’aider à considérer ses options. D’ailleurs, le fait que cette dernière souligne qu’elle faisait bien son boulot, ça la rengorgea de quelque chose proche de la reconnaissance ; avant de se rappeler qu’elle le savait qu’elle faisait bien son boulot, pas besoin de la flatter. Seulement, il fallait rester humble, il fallait rester sage et puisqu’elle avait réussi à garder le cap jusqu’ici, elle ne lui cracha pas à la figure qu’elle le savait, merci beaucoup "J’apprends à bien le faire, oui." De nouveau, elle roula intérieurement des yeux, mais à cause d’elle-même cette fois-là. Elle garda la face devant la jeune femme qui s’était repeinturlurée le visage pour quoi, paraître à son avantage ? Inutile étant donné qu’elle l’avait vue verser des larmes de crocodile quelques minutes plus tôt à peine ; peut-être qu’au fond, un suivi plus poussé de son état mental était nécessaire, parce qu’à enchaîner les contradictions et les changements d’humeur comme elle le faisait, il y avait sans doute quelque chose à creuser très profond. Sauf que ça aussi peu importait, son travail s’arrêtait à l’instant où elle la dirigerait vers le bon service, le bon professionnel qui saurait poser des diagnostiques. De ça, elle était assez consciente, Mavis, de ne pas encore avoir tout à fait les bonnes cartes en mains pour qu’on prenne son avis en considération, et comme son domaine n’était pas la psychologie, et encore moins la psychiatrie, elle s’en fichait pas mal en définitive.

Elle se redressa, son gobelet réutilisable dans la main, son petit air victorieux faisant saillir ses si jolies pommettes "Vous verrez, vous vous sentirez bien mieux ensuite." Qu’est-ce qu’elle en savait vraiment ? Elle avait toujours refusé de se faire suivre après la mort de Marion. Au lieu de quoi, sa propre mère lui avait fait prendre quelques cachetons en espérant que ça la ferait parler, ce qu’elle n’avait jamais fait — et l’analyse, elle l’avait connue toute sa vie de façon détournée, alors s’enfermer dans un cabinet pour mieux déblatérer sur ses doutes et ses difficultés, trop peu pour elle. Elle savait qui elle était, elle n’avait pas besoin qu’on l’aide à mettre le doigt dessus.
Prenant la tangente, elle précéda Laurie dans l’action de quitter les toilettes, s’arrêtant sur ses dernières paroles avec l’air farouche de ceux qui sont pris la main dans le sac. De nouveau, son jeu d’actrice était tellement bon qu’il y aurait eu quelque chose à tenter dans ce domaine si seulement elle n’avait pas tellement envie de prouver à son père qu’elle pouvait le surpasser ; et une main se posant sur sa poitrine, sa bouche s’entrouvrant doucement comme elle tournait la tête vers Laurie, elle s’offusqua avec tout autant de délicatesse "Je me permettrais jamais de juger mes patients, Laurie. Vous faites de votre mieux." Sainte Mavis. Vite, apportez-lui son auréole.


    no one wanted to play with me as a little kid, so i've been scheming like a criminal ever since, to make them love me and make it seem effortless, this is the first time i've felt the need to confess, and i swear, i'm only cryptic and machiavellian 'cause i care.

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Mf7aKnj
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 872289volunteer
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 577022hopital

    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4PicGqX
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? PtQa10x
    (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? OBCGg4U

    :prof::

Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 26 ans, officiellement, la naissance de Lawrence était en 1996, celle de Laurie en 2018
SURNOM : Laurie en est un dans le fond, c'est ton vrai prénom, les flemmards peuvent t'appeler lau, mais une seule syllabe, vraiment?
STATUT : how do I make you love me? how do I make you fall for me?
MÉTIER : brand ambassador pour MAC & make up artist dans la boutique MAC du Queen Street Mall, tu es là pour maquiller, conseiller et promouvoir, avec un joli sourire sur le visage et toute la personnalité du monde, que personne n'oublie ton statut d'influenceuse, avec ta page Instagram et ton compte YouTube où il commence à y avoir du monde
LOGEMENT : squatte un hôtel dans la ville en attendant d'avoir une meilleure offre
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 9434491e819da507d05c562c1f1991d1769c4c49
POSTS : 117 POINTS : 350

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78 et pourtant, tu restes un brin timide et fermée, tu préfères vivre dans ta tête qu’avec les autres • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram •
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 1313007eaf93d9d4376c848ccbe574fffe03ab78
jaurie • Don't know what I did, but they seem pretty mad about it, god hates us? Alright then, buckle up, at dawn we're riding, walk a mile on these coals, busy cleansing my soul, getting ready for the night, damned for eternity, but you're coming with me, into the afterlife, this hell is better with you...

sara#1muiredach #1winston#1micah#1jiyeon#2willow#1


RPs EN ATTENTE :
(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? 4a0ae7256a2a9c73934834894505056cfda0fe18
adrian (scénario libre) • Can I ask you a question? did you ever have someone kiss you in a crowded room? and every single one of your friends was makin' fun of you, but fifteen seconds later, thеy were clappin' too? then what did you do?

(+ bellamy • marley#2 • jo#3 )

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) ledger-heath/tumblr, doramilaje/tumblr & corneliawrites/tumblr
DC : edge price • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes •
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543p45-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right https://www.30yearsstillyoung.com/t46642-laurie-wright https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? EmptyMer 11 Jan - 14:09




≈ ≈ ≈
{where's my fucking teenage dream?}
crédit/(dear-indies/tumblr) ✰ w/ @Mavis Barnes
"Oui, je l'ai déjà fait." Cela, tu le marmonnes plus que tu ne le dis, pas certaine que Mavis t'entende au final. Ce que tu ne penses pas et en même temps, tu prends déjà tellement de place dans la conversation, tu en connais qui t'auraient déjà foutu une ou deux gifles. Ou qui auraient roulé des yeux face à tous tes petites simagrées, qui t'auraient dit que la vie est difficile pour tout le monde et que tu n'as absolument rien de spécial. Tu voudrais le croire, les contradictions elles ne sortent pas que de tes lèvres, elles sont également dans ta tête. Entre l'absence cruelle et notable du paternel, les mots constants de Catherine, la vie avortée de Lawrence... Même cela, ce truc que tu fais, de parler de lui, du passé, du corps que vous avez partagé jusqu'à peu comme si c'était une autre personne, même ça... C'est un ancien conseil d'un de tes premiers thérapeutes. De parler de Lawrence à la troisième personne, pour t'en séparer, t'en distancer, parce que tu l'as toujours dit, ce n'est pas toi. La personne qui était en charge de te faire et de te finir a merdé, et toi avec tes grosses larmes et tes mèches trop blondes, tu dois en subir les conséquences au quotidien.
Alors, oui, tu connais le mantra, tu connais la routine, les exercices que l'on va te donner, tu les as déjà faits et ça ne devrait pas être si difficile à considérer que cela. Ça l'est cependant, devoir tout recommencer c'est... Fatigant, épuisant et très certainement humiliant. Pas autant que de suivre Mavis hors des toilettes et encore moins quand elle pose sa main sur sa poitrine et qu'elle t'assure ne pas te juger. "Oh, vous êtes douée, Mavis, l'illusion est parfaite, vraiment." Tu dis cela avec un fin sourire sur ton visage, tu résistes à l'envie de l'applaudir, tu préfères la croire plutôt que d'ajouter Mavis à la liste des gens que tu emmerdes profondément et qui doivent déjà te détester. Cela aussi, c'est fatigant, ce n'est pas sain et dans quelques heures à peine, l'autre blonde aura déjà oublié qui tu es, tu ne te fais absolument aucun doute à ce sujet. "Je choisis de vous croire, vous pensez ce que vous voulez de moi." Peut-être qu'elle ne joue pas la comédie, peut-être qu'elle se soucie vraiment de ton sort et peut-être que quelque part, il existe une réalité où tu as toujours été Laurie et que tu n'as pas à être là. Que tu es aimée, choyée, entourée de tes proches et que tu t'occupes d'eux en retour parce que tu es équippée pour ce genre de choix de vie et que tu sais comment faire. Que tu as gardé le contact avec ton père, avec ta mère, même avec Jo et que tu leur parles normalement, peut-être. Tu peux toujours espérer pas vrai ?
"Et non vraiment, je ne fais pas de mon mieux, si c'était le cas, j'aurais pas raconté la moitié de ma vie en larmes face à quelqu'un, mais hein..." Tu hoches la tête, ta main droite se serre sur ton sac à main, pas seulement lourd à cause de tous tes pinceaux et de tes palettes, mais bien d'autre chose, ce truc qui t'a serré la gorge il y a quelques minutes et qui t'a poussé à éclater en sanglots, pour te réfugier le plus loin possible de cette salle d'attente. Mais vous y êtes justement, dans les couloirs du St Vincent maintenant, qui ne sont plus vides, ce n'est plus juste toi et Mavis et quand quelqu'un croise votre route, ton sourire de cent watts, celui que tes abonnés connaissent très bien est de retour sur ton visage. "Je vous suis." Tu lances ça comme si c'était la chose la plus intéressante du moment, ton regard croisant celui de Mavis avec ta nouvelle expression sur le visage, le sous-entendu est là, toi aussi, tu sais très bien faire semblant, tordre et déformer l'image que tu renvoies aux autres et bluffer tout le monde. Si tu te trompes et que Mavis est véritablement sincère, elle ne comprendra en rien le message et tu passeras pour encore plus perdue que tu ne l'es déjà, mais si c'est le contraire, elle comprendra très bien. "Faisons la totale, le rendez-vous avec un psy, la prescription pour mes hormones... La totale !" Et est-ce que tu as l'air joyeuse en disant tout cela ? Oui, et c'est voulu.



A couple rebel top gun pilots, flying with nowhere to be, don't know you super well, but I think that you might be the same as me, behave abnormally...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty
Message(#) Sujet: Re: (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? (mavis & laurie) where's my fucking teenage dream? Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(mavis & laurie) where's my fucking teenage dream?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-