AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% sur 4 jouets
Voir le deal

 I didn't want to know ... but now, I know (Quinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyDim 30 Oct 2022 - 20:03




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)


« Miss Callahan ne sera de retour qu’en fin d’après-midi mais je peux lui faire passer le message si vous voulez. »
Je n’avais aucune idée à ce moment-là que j’allais me prendre une avalanche d’informations à laquelle je ne suis pas censé avoir accès. Car, le centre équestre, c’est le boulot. Car, Miss Callahan, c’est la boss. Car je ne suis pas du genre à vouloir en savoir trop sur la vie privée de ceux que je ne connais pas. Mais apparemment cette gentille dame a la langue bien pendue et vu la tête qu’elle me tire au moment où je lui annonce ça, elle est sous le choc. Sous le choc ? Pourquoi ? Je balaie les lieux du regard en me demandant si je viens de dire une connerie ou si la soixantenaire a quelques soucis de compréhension. Aucune issue de secours : il n’y a qu’elle et moi alors je hausse les épaules pour lui faire comprendre que j’attends une réponse de sa part : est-ce que oui ou non je dois jouer au messager ou est-ce qu’elle va s’en sortir toute seule ?
« Cette après-midi ?! Cela veut dire qu’elle travaille ! » J’acquiesce d’un signe de tête tout en me demandant si elle n’est pas tombée de son cheval et qu’elle est en train de subir les effets d’un traumatisme crânien. Logique que la bonne femme travaille, c’est son business. « Je pensais qu’elle allait se prendre quelques jours après le décès de son frère. Oh mon dieu la pauvre … c’est possible qu’elle préfère s’occuper l’esprit, après tout, c’était son frère jumeau. Vous devriez veiller sur elle, il ne faut pas qu’elle ignore l’importance du deuil. Moi, quand j’ai perdu mon mari, j’ai eu du mal à l’accepter aussi … ignorer, c’est le pire. Oh non mais … » Elle continue de parler. Je la vois. Je vois ses lèvres qui remuent. Elle pose parfois la main sur mon bras comme pour m’impliquer dans son discours, dans son monologue. Je n’acquiesce pas. Aucun signe que la lumière est allumée en haut, je suis en veille et essaie de me concentrer sur le calme olympien que l’on me connaît : ne pas hurler, ne pas partir en quatrième vitesse, ne pas l’ignorer, sourire. Oui, il faut sourire. Sourire c’est une bonne idée. Alors je souris jusqu’à ce qu’elle finisse par disparaître et j’ai juste le temps d’agiter la main et d’ajouter un « Au revoir. Bonne journée. » Merde. Et si elle m’avait dit des trucs importants entre deux …

La journée se déroule comme les autres, comme les précédentes. L’unique différence est qu’il y a cette information qui traine dans un coin de mon esprit. Elle a perdu son frère jumeau. Pourtant, elle était là pour mon entretien. Elle est toujours là. Comment elle va ? En vrai ? Est-ce qu’elle sourit par habitude ou est-ce que tout va bien ?

Un coup d'œil à ma montre et je constate que ma journée est terminée. Vu l’état physique dans lequel je me trouve, je me dis que c’est pas la pire des idées. Mieux vaut ralentir avant de voir mon nouveau colocataire exploser dans ma poitrine : ce serait un sacré gâchis. Et c’est sur le chemin du retour que je l'aperçois. La boss. Un « Hi. » laconique accompagné d’un sourire poli vient l’interpeller. Ok, j’ai son attention. « Y’a une cliente qui vous a cherché aujourd’hui … Je ne me souviens malheureusement pas du pourquoi ou alors, elle ne me l’a pas dit.» Je dissimule ma gêne derrière un sourire. « … Madame Saint Clair.  » dis-je en tapotant ma tempe de mon index comme si je venais d’être frappé par un éclair de génie. Je croise les bras après avoir haussé les épaules et quand mon regard se plonge dans le sien, je ne me rends même pas compte de la manière dont je la regarde … cette Quinn, elle est douée pour cacher ses blessures. Elle est sacrément douée même.

@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyMar 1 Nov 2022 - 8:22


Mardi 1er Novembre 2022.

« On se met bien à gauche de son poney, on ne le lâche surtout pas, et on fait une file indienne jusqu'au pré, d'accord ? » Un sourire engageant aux lèvres, je montre l'exemple avec ma propre monture et prends la tête de notre cortège. À mes côtés, Zaral avance d'un pas calme et mesuré. Je savais qu'il serait parfait pour cette petite promenade découverte avec les enfants débutants. Son caractère posé à eu l'effet voulu sur ses congénères : aucun départ surprise au trot ou au galop n'est à déplorer - aucune chute non plus, et les minots sont tous plus ravis les uns que les autres. J'espère avoir donné le goût de l'équitation à certains d'entre eux, mais même si ce n'est pas le cas et qu'aucun ne souhaite s'inscrire aux cours hebdomadaires du centre, leurs regards encore brillants d'excitation et de bonheur sont la meilleure des récompenses à mes yeux. [color:9577=#lightblue]« Dernier petit câlin à votre loulou ! Ensuite, on enlève les licols et on se dirige vers la sortie. Vous êtes prêts ? » Je leur demande une poignée de minutes plus tard, alors que les poneys font face à la barrière du pré. Leurs mercis à peine chuchotés aux oreilles et leurs bisous sur les encolures m'attendrissent au plus haut point. Lorsque les mini-humains sont de nouveau de l'autre côté de la clôture, leur tristesse des au-revoirs est vite envolée : juste sous leur nez, les poneys qu'ils viennent de quitter leur offrent un spectacle de courses à fond, de ruades et de roulades dans l'herbe et dans la boue qui font naître de vifs éclats de rire chez leurs spectateurs. Et moi, je ne peux m'empêcher de rire avec eux. Parce que la présence de ces enfants agit tel un baume sur mon cœur endeuillé. Un baume dont eux seuls ont le secret.

Un quart d'heure plus tard, je me dirige vers l'une des écuries - la numéro deux - où je sais que Deacon a effectué diverses réparations cette après-midi. C'est la fin de journée, et j'aimerais le croiser avant qu'il ne reparte, échanger quelques mots avec lui afin de savoir s'il arrive à bien prendre ses marques. Et justement, je le croise en chemin, à l'extérieur de la bâtisse. « Hey. » Ma voix est enjouée, en accord avec l'expression bienveillante qui ne quitte que rarement mes traits lorsque je m'adresse à une tierce personne, quelle qu'elle soit. Deacon m'apprend qu'une cliente m'a cherchée pendant que j'étais partie en balade avec les jeunes. Il essaie de se souvenir de son nom, et quand ce dernier est lâché dans l'atmosphère, je peine à ne pas soupirer de dépit. Rose Saint-Clair est une soixantenaire adorable et une habituée fidèle. Toujours prête à aider, elle a le cœur sur la main et donne beaucoup de son temps à Riverside - bénévolement - depuis son départ en retraite et le décès de son mari. Malheureusement, elle est aussi et surtout une véritable pipelette qui manque souvent de retenue dans le partage d'informations personnelles.

« Oh, » j'acquiesce finalement. C'est un simple mot, prononcé de façon neutre, qui veut tout dire et ne rien dire à la fois. Mes iris croisent ceux de Deacon et ces derniers confirment ce que j'imagine déjà : il sait, désormais. D'une, parce qu'il a croisé la route de Rose Saint-Clair, ce qui enlève le moindre doute potentiel. Et de deux, parce que bien qu'il n'en ai aucunement conscience, son regard a changé. C'est léger, subtil, presque invisible. Sauf pour moi, qui ait eu droit à cette même compassion involontaire de la part des personnes croisées sur le domaine depuis que j'ai repris le travail. Tous, sans exception, avaient cette lueur dans leurs yeux qui n'étaient pas là avant. De fil en aiguille, j'ai appris à contenir mes émotions et à garder mon sang-froid. Ainsi, c'est avec un enthousiasme retrouvé que j'enchaîne. « Merci de m'avoir prévenue. Je lui passerai un coup de fil tout à l'heure. » Et si je ne réussis pas à la joindre, je la verrai dans les jours qui viennent quoi qu'il advienne.

J'indique l'écurie d'un geste du menton, centrant la conversation sur le nouvel arrivant. « Tout s'est bien passé ? Vous n'avez pas été interrompu trop de fois par des cavaliers curieux d'en savoir plus sur le petit dernier de l'équipe ? » J'interroge, non sans malice. En tout état de cause, Riverside est une véritable fourmilière. Les gens - comme les équidés - ne cessent de se croiser à chaque instant, dans tous les sens. La majorité étant des habitués venant une à plusieurs fois par semaine, cela fait autant de têtes inconnues pour le responsable maintenance qui n'hésiteront pourtant pas à l'interpeller en le voyant régulièrement, curieux de savoir qui il est, et ce qu'il fait dans le coin. « D'ailleurs, je réalise que je ne vous ai même pas encore posé la question… Vous montez à cheval, Deacon ? » Puis, rictus aux lèvres et paumes levées en signe de paix, j'ajoute. « Ne vous inquiétez pas, un non est une réponse tout à fait acceptable. » J'esquisse une grimace. « Enfin, pour l'instant, » je conclus avec humour.


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :


Dernière édition par Quinn Callahan le Jeu 3 Nov 2022 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyMar 1 Nov 2022 - 17:59




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)


Elle me salue par un hey enjoué que je ne peux que analyser. L’information reçue plus tôt dans la journée a laissé des marques indélébiles sur mon esprit et je ne peux pas m’empêcher d’analyser, de chercher et finalement apercevoir la moindre fêlure. Mais non, Quinn reste la même personne bienveillante et chaleureuse que j’avais eu la chance de rencontrer lors de ce bref mais efficace entretien d’embauche. Oh finit-elle par lâcher et je hausse les épaules tout en hochant d’un signe de la tête. Je me permets d’interpréter ce « oh » bien qu’elle le prononce de la manière des plus neutres possibles. Je suis persuadé que le trait de caractère de cette bonne dame ne lui a pas échappé, qu’elle le connaît même mieux que quiconque ici ; elle parle beaucoup cette petite dame, de tout, de rien. Et aussitôt je suis gêné. J’ai le sentiment de lui avouer savoir des trucs que je ne suis pas censé savoir. Je suis le nouveau, le mec lambda, banal et basique qui doit rester dans les coulisses, qui ne doit surtout pas connaître ce qu’elle est en train de traverser. L’humain aime dissimuler ses peines et ses maux ; je sais de quoi je parle, je l’ai pratiqué pendant des années … quitte à en devenir presque fou.
« Merci de m’avoir prévenue. Je lui passerai un coup de fil tout à l’heure. »
« Pas de quoi. » Je réponds tout en sachant que cette réponse est vaine et que j’aurais très bien pu m’en passer. Mal à l’aise, je m’enferme derrière ces phrases vides de sens et cet air distant ou tout simplement poli.

« Tout s’est bien passé ? Vous n’avez pas été interrompu trop de fois par des cavaliers curieux d’en savoir plus sur le petit dernier de l’équipe ? » Les cavaliers ? Curieux ? Le monde équestre était un monde que je ne connaissais pas. Emily était montée à cheval pendant quelques années. J’avais eu des photos, des dessins et quelques anecdotes racontées par sa mère mais je n’avais jamais eu la chance de la voir s’épanouir dans ce genre d’univers. Un monde inconnu et j’avais été surpris par cette cohésion. Ils se connaissaient tous. Ils s’entendaient tous à merveille. Ils rayonnaient tous, tout le temps. Toujours un sourire poli. Toujours un mot agréable. Cet endroit était tout bonnement un endroit à part. J’esquisse un sourire amusé avant de balancer la tête de droite à gauche pour lui faire comprendre que ouais, en effet, ça avait été un peu compliqué … « On va dire que j’avais sous-estimé la loquacité du public … curieux mais pas méchant. »

« D'ailleurs, je réalise que je ne vous ai même pas encore posé la question… Vous montez à cheval, Deacon ? » Petite grimace dissimulée derrière un sourire. « Ne vous inquiétez pas, un non est une réponse tout à fait acceptable. Enfin, pour l’instant. » Elle conclut par un rictus et j’y répond par un éclat de rire. « Hmm … je ne suis pas encore convaincu par ce sourire. » dis-je tout en gardant les bras croisés, pointant du doigt son sourire qui était bien trop malicieux pour être honnête. « J’vais pas vous mentir, je suis jamais monté. Jamais vraiment eu l’occasion. J’crois que j’ai un peu trop de respect pour franchir le pas. » Respect ? « Respect, c’est un moyen de ne pas dire appréhension. » J’ajoute avec un sourire amusé. « Je me contente d’être là, à bonne distance, les pieds bien ancrés au sol … question de sécurité » et j’acquiesce avec assurance avant d'ajouter sur le même ton qu'elle avait employé plus tôt : « Pour l'instant. »

@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyMer 2 Nov 2022 - 15:59


Curieux mais pas méchant. C'est exactement ce qui semble nous caractériser, à Riverside. La majorité des gens viennent au moins une fois par semaine, si ce n'est davantage pour ceux qui ont une monture en pension. À force de se croiser, ils sont passés de petits signes timides de la main, à de réels échanges : ils ont peu à peu fait connaissance, se sont trouvés d'autres point communs que leur amour des chevaux, et ont fini par devenir des amis. Tant et si bien qu'ils en sont arrivés à former un véritable noyau. Une famille de cœur. Preuve en est - s'il en faut une - le club-house des lieux, toujours fréquenté, quel que soit le jour et quel que soit l'horaire. Mais cette famille n'est pas exclusive, au contraire : chaque nouvelle tête est la bienvenue. Et Deacon Vaughn ici présent en est justement une, qu'ils ont forcément envie de découvrir.
Riverside est tout ce que j'espérais lorsque j'imaginais le centre équestre de mes rêves. Plus qu'un endroit où pratiquer l'équitation, j'avais envie d'un cocon, d'une bulle de bien-être où chacun pourrait s'épanouir, aidé des autres. Savoir que Deacon n'a pas été ignoré et, à l'inverse, a été poussé à se sentir bien accueilli au sein de notre petite communauté un peu à part, me fait plaisir à entendre. Alors certes, les clients ne sont pas tous aussi attentionnés - ce serait utopique que de le croire, mais je me donne tellement pour repérer et éloigner les éléments négatifs, que ça me rassure beaucoup de constater que ces efforts ne sont pas vains. « C'est parfait, » je conclus d'un hochement de tête satisfait.

Je réalise soudain que je n'ai pas posé la question à Deacon, même lors de son entretien d'embauche, ce qui m'étonne de moi-même. D'ordinaire, c'est la première chose que je souhaite savoir. Par une évidente nécessité quand je cherche à recruter des moniteurs ou encore des palefreniers, et sinon, par simple curiosité. En tout état de cause, Deacon n'a pas besoin de savoir monter à cheval pour faire son travail correctement. Ainsi, je n'hésite pas à ajouter une touche d'humour histoire de ne pas lui donner l'impression qu'il y a une bonne et une mauvaise réponse. « Hmm … je ne suis pas encore convaincu par ce sourire. » Ce qui ne fait qu'étirer mes lèvres de plus belle. « Oh, ça va venir, » je lui assure sans changer de ton. « J’vais pas vous mentir, je suis jamais monté. Jamais vraiment eu l’occasion. J’crois que j’ai un peu trop de respect pour franchir le pas. » Un peu trop de… quoi ? Je crois que la confusion se lit sur mon visage puisqu'il s'empresse de préciser. « Respect, c’est un moyen de ne pas dire appréhension. » Ah, d'accord. Donc… « Un moyen de ne pas admettre que ça vous fait un peu peur, en somme, » j'acquiesce avec une légère plaisanterie dans la voix - je prends cette appréhension très au sérieux, autrement. « Je me contente d’être là, à bonne distance, les pieds bien ancrés au sol … question de sécurité, » il ajoute. Je m'apprête à lui dire que je comprends et que ce n'est bien sûr pas grave du tout si je ne le vois jamais grimper sur une selle, lorsqu'il me surprend en me renvoyant mes propres mots. « Pour l'instant. » Mon regard se met à pétiller : je l'interprète comme une promesse d'essayer de vaincre cette peur, un jour. « Il n'y a ni pression, ni obligation. Mais quand vous déciderez de sauter le pas - si vous décidez de le faire… Venez me trouver. » Pour faire bonne mesure, je tends la main entre nous, paume ouverte. « Marché conclu ? »

Un rapide coup d’œil à ma montre m'indique qu'il est quasiment dix-huit heures. Le soleil est peu à peu en train de décliner derrière l'horizon, et la nuit ne tardera pas à tomber. « Je ne voudrais pas vous retenir plus que nécessaire, mais Jonathan - notre comptable, que vous n'avez peut-être pas encore vu - a terminé d'éditer les papiers pour votre embauche. Ça vous ennuie de m'accompagner au bureau quelques minutes, le temps de signer tout ça et de récupérer votre copie du contrat ? » Je ne veux pas qu'il pense que les heures supplémentaires, même pour de l'administratif, sont monnaie courante ici. Si je me permets de lui proposer de nous en charger là, tout de suite, c'est surtout pour lui, pour qu'il puisse avoir en main des documents dont il a peut-être besoin rapidement. « Sinon, ça peut attendre demain matin sans aucun problème, » j'offre donc en alternative, au cas où il serait pressé de rentrer chez lui ce soir.


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :


Dernière édition par Quinn Callahan le Jeu 3 Nov 2022 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyJeu 3 Nov 2022 - 9:28




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)



« Un moyen de ne pas admettre que ça vous fait un peu peur, en somme »  
C’est un raccourci que je lui autorise d’un geste de la tête. Allier la peur à l’appréhension n’est pas une hérésie et je peux tout à faire comprendre qu’elle puisse les associer. Dans mon univers, l’appréhension est un moyen de déguiser la peur ou de l’affronter. Je ne refuse pas de monter. Je repousse l’échéance au moment où ce sera trop tard et où je ne pourrai plus reculer, dos au mur. C’est la raison pour laquelle je me permets d’ouvrir l’éventail des éventualités avec un « pour l’instant ». Pour l’instant, je me tiens à distance. Pour l’instant, je ne suis pas encore convaincu. Pour l’instant, je préfère observer. Pour l’instant. Cette mince possibilité semble la ravir et son regard de passionnée se met à pétiller. Elle a un quelque chose d’attachant en se comportant de la sorte. Les gens biens ont parfois croisé mon chemin mais ce genre de personnes se font rares sur le terrain. Quel genre de personnes ? Celles qui sont prêtes à mettre de côté leurs maux pour les sourires des autres.
« Il n'y a ni pression, ni obligation. Mais quand vous déciderez de sauter le pas - si vous décidez de le faire… Venez me trouver. Marché conclu ? » Et, elle tend la main entre nous pour sceller cet accord anodin. Mon regard se pose sur cette main tendue puis sur son sourire qui se veut rassurant, puis sur mes propres mains. Il me faut une seconde pour finalement saisir sa main et la presser, accompagnant mon geste d’un convaincu et enjoué : « Marché conclu. » Elle ne m’oblige à rien, je l’ai bien compris. Néanmoins, il y a ce quelque chose que je ne peux nommer qui me contraint à vouloir l’impressionner, à vouloir la faire sourire. Je mets ça sur le coup du nouveau boulot, de cette nouvelle vie commencée ici, sous le soleil de Brisbane et envoie valser ces pensées dans un autre coin de mon esprit.

« Je ne voudrais pas vous retenir plus que nécessaire, mais Jonathan - notre comptable, que vous n'avez peut-être pas encore vu - a terminé d'éditer les papiers pour votre embauche. Ça vous ennuie de m'accompagner au bureau quelques minutes, le temps de signer tout ça et de récupérer votre copie du contrat ? Sinon, ça peut attendre demain matin sans aucun problème. »
« Non, non, pas du tout. Je vous suis. », je joins les mains devant moi avec entrain pour lui faire comprendre que je suis prêt à obtenir ses papiers. Quant à la gestion de mon temps libre, il n’y a pas grand chose qui m’attend à part le chat sans nom. Je ne veux pas la déranger, je ne veux pas faire de heurt … Après tout, elle est en train de traverser une épreuve difficile et mon instinct - qui me trompe souvent - me dit de ne surtout pas faire de vagues, de suivre le mouvement. « J’ai pas grand chose qui m’attend à la maison alors ce ne sont pas ces quelques minutes qui vont bouleverser mon existence. » Si ? Je lui emboîte le pas tout en glissant les mains dans les poches de mon jean, ne sachant pas si je dois lui faire une remarque sur ce que je sais malgré moi ou si je dois plutôt faire l’ignorant pour ne pas la brusquer.  « Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous le dire mais » mon regard s'égare sur les murs et couloirs que nous traversons « cet endroit donne vraiment l'impression d'être hors du temps, hors de Brisbane. Chapeau ! » En prononçant ces mots, je me rends compte que c'est peut-être ça la raison de sa présence ici : ça occupe son esprit, ça l'empêche de penser, de penser trop.  

@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyJeu 3 Nov 2022 - 19:42


Il hésite un peu, puis sa main vient trouver la mienne avant de la serrer avec douceur. « Marché conclu. » Je hoche la tête, heureuse de l'entendre le dire. Sans vraiment m'expliquer pourquoi, j'ai comme le sentiment que cet accord n'est pas scellé en vain. Que dans un avenir proche, Deacon saura me rappeler à ma promesse afin que je l'aide à surmonter son appréhension de l'univers équestre. Le plus important étant qu'il sache que ce n'est qu'une simple proposition, et en rien une obligation - surtout pas. Disons que c'est une manière de lui faire savoir que l'opportunité est là, à l'attendre, s'il souhaite la saisir un jour. Et alors que nos paumes, l'une contre l'autre, esquissent ce fameux mouvement vif et court marquant notre engagement mutuel, un éclair nostalgique, fugace, traverse mon regard. Une impression de déjà-vu. Il semblerait que je l'ai oublié, mais j'ai passé le même marché avec mon jumeau, il y a bien longtemps. Lui, qui avait toujours refusé de céder à cette passion qui nous anime, notre père et moi, s'est finalement laissé attendrir lors de l'inauguration du centre équestre. En une poignée de main, avec l'assurance que ce ne serait qu'une petite heure d'essai, j'ai - enfin - réussi à le faire monter sur un cheval. Un mois plus tard, son hongre, Ghost, rejoignait l'écurie. Je ne compte plus le nombre de balades que l'on a faites ensemble depuis, accompagnés de nos fidèles montures. C'était notre manière à nous de nous retrouver, d'échanger les dernières nouvelles. Là où la majorité des gens se posent devant un café, Shane et moi partions sur les sentiers du domaine. Ensemble.

Je ne me laisse pas happer par les souvenirs remontant à la surface, et me concentre de nouveau sur l'homme qui se tient devant moi, lui demandant si ça le gêne de passer au bureau avant de rentrer chez lui : ses papiers sont prêts, il ne manque plus qu'une signature sur son contrat de travail. « Non, non, pas du tout. Je vous suis. » J'acquiesce sans me départir de mon sourire. « J’ai pas grand chose qui m’attend à la maison alors ce ne sont pas ces quelques minutes qui vont bouleverser mon existence. » Célibataire ? Divorcé ? Veuf ? Sans enfant ou déjà grand(s) et hors du nid ? Je ne saurais dire. J'ai beau être un tant soit peu curieuse le concernant, je n'ai pas encore trouvé l'occasion de faire plus ample connaissance avec lui. Ce n'est pas le genre de choses que l'on demande à un entretien d'embauche, ça pourrait être mal interprété. « Allons-y. » Le chemin est relativement court jusqu'au club-house - la bâtisse servant de salle de détente aux clients et dont l'étage est réservé à l'administration. Tout en montant les escaliers, Deacon observe les environs immédiats. « Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous le dire mais cet endroit donne vraiment l'impression d'être hors du temps, hors de Brisbane. Chapeau ! » Mon sourire s'élargit. Chaque compliment sur ces lieux me va droit au cœur, d'autant que ce rêve d'une vie n'est pas uniquement le mien. « Merci. C'est un travail d'équipe, vous savez. » Je me tourne vers lui, espiègle. « Un chef d'orchestre n'est rien sans ses musiciens. C'est pareil ici. » J'ai surtout une immense chance d'être entourée de collaborateurs aussi passionnés et impliqués les uns que les autres. Riverside ne tournerait pas sans eux.

Je précède Deacon dans ce bureau qu'il connaît déjà, où deux baies vitrées offrent une vue imprenable sur le cœur des installations et sur les prés, plus loin. Jonathan est parti toutefois, dans son grand professionnalisme, m'a laissé les deux copies du contrat de Deacon près de l'ordinateur. Je les tends à l'intéressé, accompagnés d'un stylo, lui indiquant d'un geste de s'installer sur l'un des fauteuils. « Je vous laisse relire, et n'hésitez surtout pas si quelque chose ne vous semble pas en accord avec ce dont on a discuté. » En attendant, j'en profite pour vérifier le planning des poneys et des chevaux sur le PC, m'assurant que les loulous ayant travaillé le dernier cours du soir soient en repos demain matin. Le bien-être de mes pensionnaires est ma priorité absolue. Lorsque Deacon me rend les papiers signés de sa part, j'en fais de même, ajoute le tampon de l'entreprise, et lui rend l'un des originaux. Je mets le second de côté, que je rendrai à Jonathan.

Nos yeux se croisent, et je lis encore cette lueur dans son regard. Celle instillée par les révélations de Rose Saint-Clair. Peu à l'aise avec les non-dits, je fais le choix d'aborder le sujet une bonne fois pour toutes, dans le but de mieux le mettre de côté ensuite. Je me racle la gorge et essaie de garder un ton de voix assuré. « Je me doute de… l'information que vous a donnée Rose, tout à l'heure. Et je suis désolée que vous ayez eu à l'entendre. » Je connais la soixantenaire : elle n'a sans doute pas lésiné sur le côté tragique et sur mon besoin d'y aller doucement, voire d'être supervisée à l'instar d'une bombe prête à exploser d'une seconde à l'autre. Quelque part, je lui en veux un peu. Que doit se dire Deacon, maintenant ? Que son poste est menacé parce qu'il vient d'être embauché dans une boîte où la gérante est à deux doigts de la rupture émotionnelle ? Je n'ai pas envie qu'il vienne ici chaque jour en se demandant si ce ne sera pas le dernier avant que la clé ne soit mise sous la porte. « Mais je vous rassure tout de suite : Riverside est là pour rester. Et vous êtes là pour rester autant que vous le voudrez bien aussi, » je conclus, avec juste assez de légèreté pour éviter que l'atmosphère ne devienne trop pesante.


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyVen 4 Nov 2022 - 8:57




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)


« Merci. C’est un travail d’équipe, vous savez. »
Mon regard quitte les murs pour se reposer sur la femme qui se trouve devant moi et qui, fière, n’oublie pas de mentionner son équipe.
« Un chef d'orchestre n'est rien sans ses musiciens. C'est pareil ici. » Son analogie me tire un sourire. Un chef d’orchestre accompagné de ses musiciens, cette analogie aurait pu être utilisée sur le terrain. Peut-être aurait-on agi de manière différente avec d’autres analogies que celles employées dans le monde militaire ? Silencieusement, j’acquiesce tout en laissant mes lèvres former un o impressionné et épaté par ce qu’elle a pu accomplir avec son équipe.

Aussitôt entré dans le bureau, je continue ma route jusqu’aux baies vitrées qui offrent une vue imprenable sur les environs. Riverside est au bon endroit. Ici, au milieu de rien, on a le sentiment d’être intouchable, d’être ailleurs. Un endroit hors du temps, exactement ce dont j’avais besoin après mon passage en clinique. Je sursaute quand elle me tend les papiers que je saisis pour prendre place sur un des fauteuils. « Je vous laisse relire, et n'hésitez surtout pas si quelque chose ne vous semble pas en accord avec ce dont on a discuté. » Aussitôt mon regard posé sur les papiers, je plisse les yeux pour essayer de mieux percevoir le contenu et esquisse un sourire gêné avant de plonger ma main dans la poche de ma veste et y sortir une paire de lunettes. Le début de la fin : mon corps me lâche, m’a déjà lâché. Bref, il me laisse en plan un peu trop souvent. Les écritures sont plus précises et je peux enfin vérifier les informations entrées et inscrites par ce Johnatan. Le seul et unique contrat que j’ai signé dans ma vie pour le boulot, c’était un engagement dans l’armée … ensuite, les papiers officiels étaient toujours liés à la famille. Contrat de mariage. Assurance vie. Assurance maladie. Un paquet de paperasse dont je ne m’étais jamais occupée jusqu’à ce que ma femme - mon ex-femme - décide de prendre la poudre d’escampette et vivre sa propre vie. Le stylo suit les différentes informations et je finis par y poser ma signature. Deacon Vaughn. « Il ne me semble pas y avoir de piège ou alors ils sont bien dissimulés. » dis-je sur le ton de la plaisanterie en lui rendant les documents que je récupère une fois officiellement approuvés par la propriétaire de Riverside. Un échange de regard et je lui adresse ce sourire tendre et réconfortant que l’on fait au chaton égaré … Oups !

« Je me doute de… l'information que vous a donnée Rose, tout à l'heure. Et je suis désolée que vous ayez eu à l'entendre. » Je me redresse tout en roulant les papiers entre mes doigts et secoue la tête pour lui faire comprendre que je ne cautionne pas vraiment cette entrée dans sa vie privée. « Mais je vous rassure tout de suite : Riverside est là pour rester. Et vous êtes là pour rester autant que vous le voudrez bien aussi  » « Hm … Non, pas du tout, je n’ai absolument aucune crainte concernant … » dis-je pour commencer, me rendant compte que je ne suis décidément pas à mon aise dans ce genre de conversation. Il faut se ressaisir alors je prends une inspiration pour finalement la regarder et ajouter avec la plus grande sincérité, la même employée pour les familles de ceux restés sur le terrain : « Je suis navré pour votre perte. » Voilà qui est mieux. « Je ne peux imaginer ce que vous traversez actuellement et cela ne me regarde en aucun cas, encore moins en tant que petit nouveau … Néanmoins, si vous avez besoin de quoique ce soit, si je peux faire quoique ce soit, je suis là. » J’acquiesce mes propos tout en gardant les documents roulés autour de mes doigts. « Après une semaine passée ici, je suis même convaincu que vous avez dû entendre ce discours une bonne centaine de fois. » Mes lèvres s’étirent en un sourire. Car, vu la manière dont elle se comporte avec le reste du monde, il m’est impensable que son équipe ou ses amis la laissent seule avec son deuil.

@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyVen 4 Nov 2022 - 12:39


Les papiers désormais signés, Deacon me les tend par-dessus le bureau. À mon tour de faire le nécessaire. « Il ne me semble pas y avoir de piège ou alors ils sont bien dissimulés. » Repérant la plaisanterie dans sa voix, un rictus malicieux étire mes lèvres avant que je ne rétorque, sur le même ton et avec un léger haussement d'épaules. « J'imagine que l'avenir vous le dira. » Je n'oublie pas qu'on ne se côtoie que depuis quelques jours, raison pour laquelle je juge indispensable d'ajouter, en faisant preuve d'un peu plus de sérieux mais sans me départir de mon sourire. « Ce n'est pas le genre de la maison. » Et Jonathan est beaucoup trop appliqué pour laisser la moindre erreur se glisser dans les documents qu'il a la charge de préparer. Indéniablement, il est une perle rare. Celle dont j'avais besoin pour enlever ce poids pesant depuis longtemps sur mes épaules. L'intégrer à l'équipe de Riverside, lui laisser les rênes de cette partie administrative que je ne voulais pourtant déléguer à personne, m'a permis de me consacrer davantage à ma passion, de me retrouver, petit à petit, à une époque où j'étais constamment oppressée par la peur.

Puisque Deacon et moi nous trouvons dans un espace privé et clos où les oreilles indiscrètes ne risquent pas de traîner, je décide de prendre en main le sujet Rose Saint-Clair et, par extension, de rassurer mon nouveau collaborateur sur l'avenir du centre équestre ainsi que de son emploi. Car malgré l'effroi et l'inquiétude qu'elle n'a sûrement pas manqué de partager avec Deacon, je me sens tout à fait apte à gérer mon entreprise. Elle est, pour être franche, l'une des rares choses qui me changent les idées. Qui me permettent de me relever, lentement mais sûrement. « Hm … Non, pas du tout, je n’ai absolument aucune crainte concernant … » Il hésite, mal à l'aise. Je me sens coupable d'avoir amorcé la discussion. Peut-être aurait-il préféré qu'on passe cette information - qu'il n'a jamais demandée en premier lieu - sous silence. Ce serait compréhensible. « Je suis navré pour votre perte. » Je pince les lèvres et hoche la tête. Je ne peux m'empêcher de me dire que je ne suis sûrement pas la première à qui il destine ces mêmes mots, après toutes ces années dans l'armée. Cela devient-il plus facile avec le temps ? Sans doute pas.

« Je ne peux imaginer ce que vous traversez actuellement et cela ne me regarde en aucun cas, encore moins en tant que petit nouveau … Néanmoins, si vous avez besoin de quoique ce soit, si je peux faire quoique ce soit, je suis là. » Ses condoléances, bien que sincères, relevaient de la politesse. Sa proposition, en revanche, va au-delà de ça, et ça me touche. « Merci. » Mon regard suffit à lui témoigner la gratitude que je lui porte. « Après une semaine passée ici, je suis même convaincu que vous avez dû entendre ce discours une bonne centaine de fois. » Un demi-sourire éclaire mon visage. Une chose est sûre, il a vite cerné l'ambiance de Riverside, son côté familial où l'entraide mutuelle, quels que soient les obstacles, est primordiale. « Oui. J'ai de la chance d'être entourée comme je le suis. » Je laisse passer une courte seconde de silence. « Même en ce qui concerne Rose, » j'ajoute avec une pointe d'humour. « Je suis certaine qu'elle vous a demandé de garder un œil sur moi. » En tout état de cause, elle le demanderait même aux dizaines de chevaux du club, si elle le pouvait. « Elle veut seulement bien faire. » N'est-ce pas le cas de tous ? Et si, parfois, la peine arrive à me faire croire que c'est une mauvaise chose, lorsque mon esprit s'échappe à nouveau de la brume, je mesure l'incroyable soutien dont je bénéficie.

C'est à cette seconde précise que j'entends gratter derrière la porte fermée, puis un jappement, étouffé par la cloison, s'élever dans l'atmosphère. « Ah. Il va être temps pour vous de faire la connaissance du vrai chef des lieux, » j'annonce en me levant pour aller ouvrir à notre visiteur inattendu - je le croyais déjà rentré en compagnie de ma nièce. Alpha se fraie un chemin dans le bureau, sa queue de Saarloos remuant un peu trop joyeusement à mon goût. Sa réaction n'est pas habituelle. D'ordinaire, il se montre toujours méfiant face aux gens qu'il ne connaît pas, et compte tenu de son passé, cette réserve est d'autant plus exacerbée quand il s'agit d'hommes. C'est donc avec des yeux ébahis que je le vois foncer droit sur Deacon. Il semble hésiter un instant et le regarde, les oreilles dressées. Il émet un couinement que je suis bien incapable d’interpréter avant de poser sa truffe contre la main de Deacon. Alpha est en train de réclamer des caresses à un étranger. Je vais me pincer et me rendre compte que je suis en plein rêve, ce n'est pas possible autrement. « Ôtez-moi d'un doute… Vous vous êtes déjà croisés, tous les deux ? » Pourquoi pas ? Alpha vagabonde comme bon lui semble la journée, quand je suis occupée à divers endroits du domaine. Ça ne serait pas si improbable que ça qu'il ait aperçu Deacon, et que ce dernier ait déjà montré patte blanche auprès du chien sans que je ne sois présente. Pourtant, mon instinct me souffle que ce n'est pas le cas. Sinon, pourquoi l'observer de cette manière si intense, là, tout de suite, comme si c'était la première fois qu'il le voyait ?


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptySam 5 Nov 2022 - 14:21




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)


« Oui. J’ai de la chance d’être entourée comme je le suis. » Je ne suis pas certain que ce soit de la chance, mais plutôt qu’elle mérite d’être entourée de la sorte. Après tout, elle a bâti cet endroit de ses propres mains et est responsable de l’ambiance qui y règne. Évidemment qu’elle mérite d’être entourée et qu’elle l’est. Il ne m’a pas fallu plus de deux jours au sein du centre équestre pour n’entendre que des louanges de l’endroit mais également de sa propriétaire. Les premiers jours, je pensais à la politesse mais au fur et à mesure des journées, l’atmosphère de Riverside devenait contagieuse, même sur ma personne, ce qui devait relever du miracle.
« Même en ce qui concerne Rose, je suis certaine qu’elle vous a demandé de garder un œil sur moi. » Elle touche un point sensible et je lui montre pattes blanches en levant les épaules un peu désabusé à l’idée de trahir une futile promesse faite à une habituée. « Elle veut seulement bien faire. » « De ce que j’ai pu comprendre, elle tient beaucoup à vous, oui. » dis-je avant de me faire interrompre par des grattements derrière la porte, ce qui attire mon attention et m’oblige à me tourner de trois quart pour suivre la propriétaire des lieux des yeux.

«  Ah. Il va être temps pour vous de faire la connaissance du vrai chef des lieux » L’annonce est judicieuse, elle attire davantage mon attention et c’est désormais le regard fixé sur la porte que j’attends qu’elle l’ouvre. Ni une ni deux en sort un saarloos curieux et enjoué, qui se dirige vers moi. Silencieux mais sourire aux lèvres, je le regarde et attend qu’il fasse le premier pas vers moi : pas vraiment envie de me faire mordre et encore moins de manquer de respect au « vrai chef des lieux ». Doucement je m’accroupis pour lui faire comprendre qu’il n’a rien à craindre et c’est ainsi que sa truffe mouillée vient se poser sur sa main qui désormais peut s’égarer dans le pelage de ce dernier. Accroupi, j’en oublierai presque la propriétaire, qui est sous le choc. Concentré et amusé par l’enthousiasme du canidé, j’en profite pour le caresser quand elle prend finalement la parole. Mon regard alterne entre elle et le bonhomme à mes pieds. «Ôtez-moi d'un doute… Vous vous êtes déjà croisés, tous les deux ?» « Déjà croisés ce pot de colle ? … » Je me concentre sur le chien pour essayer de me souvenir d’une potentielle rencontre. « Pas que je sache et je suis physionomiste » dis-je sur le ton de la plaisanterie tout en prenant appui sur un de mes genoux pour me redresser. « Pourquoi ?  »

« Et, c’est quoi son petit nom au vrai chef des lieux ? » que je lui demande sans perdre mon sourire alors que le canidé étire le cou pour continuer à venir se frotter contre ma main.
@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyDim 13 Nov 2022 - 10:50


D'un haussement d'épaules, Deacon me confirme ce que je soupçonnais déjà : Rose lui a non seulement mentionné le décès de mon frère, mais elle lui a aussi demandé de veiller sur moi. Discrètement, bien sûr. Je peux presque entendre ses mots ainsi que la manière dont elle les a prononcés pour faire comprendre à notre nouveau collaborateur que cette tâche était de la plus haute importance. Je secoue doucement la tête. Une part de moi trouve son attitude déplacée. Une autre comprend que derrière celle-ci, se cachent de bonnes intentions. « De ce que j’ai pu comprendre, elle tient beaucoup à vous, oui. » Manifestement, Deacon l'a compris aussi. « Riverside est un peu sa seconde maison, » je lui confirme avec un petit sourire contrit. Rose n'a désormais plus son mari, et aucun de ses trois enfants n'a choisi de faire sa vie sur le territoire Australien. Le premier est aux États-Unis, la seconde dans le Sud de la France, et le petit dernier est un globe-trotteur aguerri qui refuse de se poser quelque part plus de six semaines. Rose vit donc seule. Son cheval en pension est son bébé, le centre équestre est son foyer, et moi, je suis ce qui se rapproche le plus d'une véritable fille pour elle. Elle a tendance à vouloir prendre soin de moi autant qu'elle aurait souhaité pouvoir prendre soin de sa propre progéniture. Me surveiller tel le lait sur le feu en cette période difficile lui donne le sentiment d'être utile, le sentiment qu'on a besoin d'elle. Qui suis-je pour le lui enlever ?

Un grattement à la porte nous sort de notre conversation. Je laisse Alpha entrer, m'attendant à une inspection en bonne et due forme, et à la méfiance pure et dure du Saarloos. Sauf que l'instant suivant, à mon plus grand étonnement, Deacon est en train de glisser sa main le long du pelage de l'animal qui, en lieu et place d'un grondement dissuasif, dresse les oreilles et remue la queue pour en réclamer davantage. Choquée, je demande à Deacon s'ils se sont déjà vus sur le domaine en mon absence. Les mots pot de colle me font presque rire de nervosité : personne d'autre que les Callahans n'ont jamais été en mesure de parler d'Alpha en ces termes, même s'il sait se montrer affectueux avec Elie et mes amis les plus proches. « Pas que je sache et je suis physionomiste. Pourquoi ? » Sa plaisanterie me passe au-dessus. Je suis trop soufflée par cet étrange comportement pour qu'elle fasse son chemin jusqu'à mon cerveau. Deacon doit sentir la confusion qui m'étreint puisqu'il brise de nouveau le silence avec une autre question - sensée être plus simple, cette fois. « Et, c’est quoi son petit nom au vrai chef des lieux ? » « Alpha, » je souffle, les yeux vissés sur l'intéressé sans interruption. Après une énième caresse réclamée et obtenue, comme si je n'étais pas déjà assez perdue, il daigne enfin lâcher Deacon. Encore que, lâcher est un bien grand mot : il demeure près de lui et s'asseoit, avant de plonger son regard dans le mien. Je peine à deviner ce qu'il tente de me faire comprendre. « Ça veut dire qu'il peut rester avec nous ? » Je questionne le chien, à moitié sur le ton de l'humour, histoire de m'alléger un peu le cœur. Il jappe joyeusement en guise de réponse, ce que je prends pour un oui. Je reporte mon attention sur Deacon. « Le chef des lieux à parlé. Bienvenue officiellement à Riverside. »

Je retourne derrière mon bureau. Pour le coup, le Saarloos me suit puis se couche au sol, à côté de moi. « Vous êtes quelqu'un de très spécial, Deacon Vaughn, » je m'exclame finalement. Je me dis qu'il mérite de plus amples explications sur ce qui vient de se passer. « Alpha a été maltraité par le passé. Ça a été un long travail que de gagner sa confiance. Il se méfie toujours des inconnus, et surtout des hommes. Mais avec vous… » Je pousse un soupir, témoin de mon incompréhension totale face à cette situation inédite. « En six ans, vous êtes le premier avec qui il réagit de cette façon. En toute franchise, je ne sais pas l'expliquer. » La seule raison que je vois est que Deacon et lui se sont déjà apprivoisés, contrairement à ce qu'il affirme. Mais je n'imagine pas Deacon mentir là-dessus. Ça n'aurait pas de sens. Je me lève et me dirige vers le coin café de la pièce, également muni d'un mini-frigo. J'ai besoin de me remettre des émotions de la journée. « Une bière ? » J'offre de but en blanc à mon interlocuteur. « Elles sont légères, et j'ai aussi du sans alcool, » je ne manque pas de préciser, sans doute histoire de me donner bonne conscience. Mes iris trouvent ceux de Deacon, et un sourire amusé étire mes lèvres. « Et puis, je suis curieuse de savoir ce qui vous a amené dans cette belle ville qu'est Brisbane. » Lors de l'entretien, son CV entre les mains, j'ai appris qu'il n'était pas d'ici. Je me dis qu'évoquer son emménagement est une bonne amorce pour une conversation plus personnelle. Une conversation qui me permettra d'en apprendre plus sur le nouveau membre de notre équipe. Et qui sait, peut-être que je finirais par savoir ce qui, chez lui, éveille tant l'intérêt d'Alpha ?


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyDim 13 Nov 2022 - 16:36




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)



« Riverside est un peu sa seconde maison » me dit-elle pour excuser ou expliquer le comportement intrusif et maternel de la bonne dame. Si elle ne s’en offusque pas davantage, je me dis qu’il est peut-être temps pour moi de digérer la situation et ne plus y penser.
« Alpha, » est donc le petit nom réservé à ce chien qui semble m’avoir adopté encore plus rapidement que les différents clients et employés du centre équestre, ce que je ne pensais pas possible jusqu’à l’heure actuelle. Comme quoi, on peut toujours être surpris. « Alpha donc, t’as l’air d’être un bon gars » dis-je à voix basse tout en lui grattant le dessus de la taille pour me relever alors que Quinn semble toujours être sonnée par la situation qui selon moi est des plus ordinaires. A moins qu’une attaque surprise de la part d’Alpha aurait été plus « normale » et attendue. « Ça veut dire qu'il peut rester avec nous ? » Je tourne la tête vers le chien, la tête penchée sur le côté, espérant que ce dernier n’aboie pas comme un sauvage, me poussant directement vers la sortie. J’ai bien trop besoin de ce boulot et de cet air frais. « Pas le moment de me tourner le dos » que j’ajoute en direction du canidé qui jappe pour apparemment confirmer que je suis au bon endroit. Ouf ! « Le chef des lieux à parlé. Bienvenue officiellement à Riverside. » Je me redresse tout en posant une main sur mon torse, offrant même une petite révérence à la maîtresse des lieux. « Ravi de savoir que le patron ait validé ma présence. » et Alpha suit Quinn pour se coucher au sol, à ses côtés.

Moi, je roule les documents officiels de manière plus serrée pour pouvoir les glisser dans la poche arrière de mon jean : une mauvaise habitude que je regrette souvent quand je finis par retrouver ces documents pliés en quatre, en six. « Vous êtes quelqu'un de très spécial, Deacon Vaughn, » s’exclame-t-elle alors que je me contente d’étouffer un rire amusé parce qu’il n’y a pas plus banal que moi. « Alpha a été maltraité par le passé. Ça a été un long travail que de gagner sa confiance. Il se méfie toujours des inconnus, et surtout des hommes. Mais avec vous… » Quand elle commence ses explications, mes orbes se posent de nouveau sur Alpha, que je découvre sous une autre facette. Un chien qui a vécu l’enfer, un chien qui a traversé l’enfer et a connu l’homme par ses pires travers. Je ne le quitte pas des yeux au cours de ses explications avant de la regarder de nouveau tout en soufflant un : « oh … je vois », qui est sans doute la preuve la plus réaliste que je viens de prendre conscience de notre première rencontre. « En six ans, vous êtes le premier avec qui il réagit de cette façon. En toute franchise, je ne sais pas l'expliquer. » J’hausse les épaules, un peu abasourdi. « Je pense que parfois il y a des choses qui ne s’expliquent pas » le trouble qu’elle ressent et dégage me mettent presque mal à l’aise, comme si j’avais fait quelque chose de mal, comme si tout cela n’aurait pas dû avoir lieu. Gêné, loin d’être le premier à vouloir être sur le devant de la scène, j’hausse de nouveau les épaules tout en posant mon regard sur Alpha, essayant de deviner ce qui a pu lui passer par la tête pour m’adopter aussi, moi.

« Une bière ? Elles sont légères, et j'ai aussi du sans alcool, » Je me tourne vers elle et la voit sortir une bière de ce mini-frigo. « Et puis, je suis curieuse de savoir ce qui vous a amené dans cette belle ville qu'est Brisbane. » « J’vais vous prendre du sans alcool dans ce cas. », que je lui réponds avec le même sourire tout en saisissant la boisson qu’elle finit par me tendre, un merci au bout des lèvres. « Ce qui m’a amené ici, il va vous falloir sans doute plus d’une bière », lui dis-je d’une voix amusée et soudainement, sans savoir vraiment pourquoi je me sens un peu à mon aise et décide même de prendre place sur un des chaises et de m’y asseoir. Je m’y installe plus confortablement, lève ma boisson dans sa direction … alors qu’à une époque, je ne me serais jamais imaginé trinquer avec une boisson sans alcool : la crise de la cinquantaine sans doute ou alors simplement ce corps étranger dans ma poitrine. « Brisbane a jamais été sur mon itinéraire --- disons que c’est Brisbane qui m’a appelé », dis-je pour commencer avalant une première gorgée, qui je dois l’admettre est rafraîchissante après une journée comme celle-ci. « Je suis venu pour des raisons de santé. Mais, je vous rassure tout de suite, je suis on-ne-peut-plus en forme désormais et peut tout à fait faire le boulot. » J’ajoute en hochant d’un signe de tête. « J’me suis dis que c’est un coup du sort et que ça me permettrait d’être à proximité des doc’, ça c’est la bonne excuse pour ne pas avoir ma fille sur le dos toute la journée » et je bois une nouvelle gorgée, tout en me disant que ce n’est sans doute pas la conversation que je dois avoir lors de mes premières semaines au sein du centre équestre.
@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas
Quinn Callahan
Quinn Callahan
la fracture originelle
la fracture originelle
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 41 ans (09/04/1981).
SURNOM : Queenie, réservé à son autre moitié, et qu'elle n'entendra désormais plus que dans ses souvenirs. Quinnie pour quelques rares privilégiés.
STATUT : Ses sentiments pour Elie sont en train de changer, et ça la terrifie.
MÉTIER : Propriétaire et gérante du Riverside Equestrian Center, un centre équestre situé sur un domaine de 180 hectares en plein cœur de la réserve naturelle de Daisy Hill, à Logan City.
LOGEMENT : 1824, Daisy Hill Road, Logan City.
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 02715c1bb4efab01112c98daff36e3704b40d0fd
POSTS : 796 POINTS : 0

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Passionnée par la nature, les animaux et en particulier les chevaux. ≈ A été enlevée à 9 ans mais seuls quelques rares proches sont au courant. ≈ A vécu à Ashburton en Nouvelle-Zélande de ses 10 à 18 ans. ≈ Dort très peu, et il faut toujours qu'elle s'occupe. ≈ Est très bonne cuisinière et aime travailler les produits frais et locaux. ≈ L'énergie des autres est son moteur au quotidien. ≈ Est très proche de sa famille. ≈ A perdu son jumeau début août 2022, et n'arrive pas à remonter la pente depuis.
RPs EN COURS : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Qdg7
ROMY (à venir) ≈ When you feel embarrassed, then I'll be your pride. When you need directions, then I'll be the guide. For all time.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Or8b
CASEY #5 ≈ One million memories, ten thousand inside jokes, one hundred shared secrets, and only one reason to it all : us.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Tj1r
CHRIS #1 ≈ For good times and bad times, I'll be on your side forever more. That's what friends are for.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 0wk0
DEACON #1 ≈ No one can unring this bell, unsound this alarm, unbreak my heart new. God knows, I am dissonance, waiting to be swiftly pulled into tune.

(2022) AmyMillieLaurie (UA) Hélène.

RPs EN ATTENTE : I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 86hh
SARAH (scénario libre) ≈ Find my hand in the darkness. Take my hand and we'll make it through, all the way to the light, together.

RPs TERMINÉS : (2021) Casey 1Elie 1Amy 1Jake 1Casey 2Cade 1Birdie 1 (2022) Casey 3Birdie 2Casey 4 (UA) Hélène 1Hélène 2.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 8ggy
QUANE ≈ I've tried so hard to tell myself that you're gone. But though you're still with me, I've been alone, I'm alone.

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 6u1j
ELINN ≈ There was little we could say and even less that we could do to stop the ice from getting thinner under me and you.

AVATAR : Yvonne Strahovski.
CRÉDITS : law avatar (ava).
DC : Alexa, la promesse assassine & Silver, la grâce obscure.
PSEUDO : Lumen.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39337-wild-at-heart-quinn https://www.30yearsstillyoung.com/t39349-quinn-wild-at-heart https://www.30yearsstillyoung.com/t39419-quinn-callahan#1943583

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyDim 20 Nov 2022 - 18:43


Je me doute que ma surprise face au comportement du Saarloos semble des plus inattendues à Deacon, raison pour laquelle je me décide à lui en expliquer les raisons. Quand on voit son chien d'ordinaire méfiant envers tout le monde - et en particulier la gent masculine - aller réclamer des caresses à un inconnu, ça ne laisse pas de marbre. À fortiori lorsqu'on connaît le passé violent de l'animal en question. Alpha a mis du temps à me faire confiance, et a mis encore plus de temps à accorder sa confiance à ma famille et mes amis. Même s'il est libre de déambuler sur le domaine comme bon lui semble, de manière générale, il évite de passer au milieu des foules et personne, à Riverside, n'ignore qu'il faut le laisser tranquille. Puis, Deacon Vaughn débarque et soudain, c'est comme si le coeur de mon chien s'était changé en guimauve. Six ans de vie commune, et il n'a absolument jamais accepté les câlins d'un étranger aussi vite. Je suis même sûre que mon père refusera de me croire quand je lui raconterai la scène. Je serais prête à parier tout ce que j'ai.

L'embarras de mon vis-à-vis est manifeste, et il hausse les épaules. « Je pense que parfois il y a des choses qui ne s’expliquent pas. » Je me sens gênée, pour le coup. Peut-être n'a-t-il pas la même sensibilité à propos de nos amis à quatre pattes. Que, de son propre point de vue, l'attitude d'Alpha n'est rien d'autre qu'un heureux hasard. Qu'il ne faut pas aller chercher plus loin ou tenter d'en déduire quoi que ce soit. Moi, je demeure convaincue qu'il y a quelque chose. J'espère simplement obtenir la réponse à ce mystère un jour. Pour l'heure, je préfère amener Deacon sur un sujet différent, qui le mettra plus à l'aise. Après tout, je le comprends : il a déjà assez entendu d'informations inopinées autant que déroutantes pour aujourd'hui, voire pour le restant de la semaine. « Oui, très certainement, » je conclus donc, non sans un sourire à son attention.

Je lui propose la fraîcheur d'une bière, ce qu'il accepte avec plaisir. Je l'accompagne avec une marque sans alcool et une fois installés, m'attends à ce qu'il m'en révèle un peu plus sur ce qui a provoqué son emménagement à Brisbane. « Ce qui m’a amené ici, il va vous falloir sans doute plus d’une bière. » J'échappe un rire face à son humour - qui cacherait un fond de vérité ? -  avant d'écarter les bras devant moi. « J'ai le temps ! » C'est une plaisanterie, bien entendu. Ce ne serait pas très professionnel de passer la soirée avec un nouveau collaborateur, même si en effet, personne ne m'attend à la maison : Elie gère la sécurité d'un grand événement privé, en centre-ville, et rentrera tard - ou tôt, dépendamment d'où on se place. J'ai beau accorder beaucoup d'importance au fait d'aller au-delà du 'professionnel pur et dur' avec les employés de Riverside, il reste des limites à ne pas franchir.

« Brisbane a jamais été sur mon itinéraire --- disons que c’est Brisbane qui m’a appelé, » débute Deacon alors que je prends une première gorgée. J'acquiesce, invitation silencieuse à partager davantage s'il le souhaite. J'apprends que c'est un problème de santé qui est responsable de sa venue ici. Je me serais attendue à tout sauf à ça. Ce n'est pas si commun. À moins qu'il n'ait eu besoin d'un spécialiste introuvable ailleurs sur le territoire australien ? Ou simplement parce que le meilleur du domaine médical nécessaire à Deacon se trouve ici ? Je garde mes interrogations pour moi, n'ayant évidemment aucune légitimité à les formuler à haute voix. C'est trop personnel. Ce serait trop déplacé. Je me fais néanmoins la réflexion - amusée - que Rose n'aurait pas fait preuve d'autant de scrupules. « Mais, je vous rassure tout de suite, je suis on-ne-peut-plus en forme désormais et peut tout à fait faire le boulot. » En réalité, je n'y avais pas songé une fraction de seconde. « Le plus important est que vous ayez retrouvé votre santé. » Le reste n'est que secondaire.

Je me retiens d'ajouter que s'il lui faut un aménagement d'horaires, un congé particulier pour un éventuel suivi ou quoi que ce soit d'autre, il ne doit pas hésiter à demander. On peut toujours s'arranger, surtout quand ça touche ce sujet-là. On n'a qu'une vie. Ma nature avenante voudrait le lui préciser, et ma raison, plus sage, me dicte que dans un tel cas, il l'aurait mentionné à l'entretien. Insister là-dessus ne ferait que l'incommoder. Ma raison finit par gagner le combat, et Deacon en profite pour aller un peu plus loin dans ses confidences. « J’me suis dis que c’est un coup du sort et que ça me permettrait d’être à proximité des doc’, ça c’est la bonne excuse pour ne pas avoir ma fille sur le dos toute la journée. » Il a donc au moins un enfant qui, de toute évidence, surveille avec attention l'état de son paternel. Quel que soit le souci auquel il fait face, je suis ravie qu'il soit entouré et soutenu. « Quel âge a votre fille ? Elle est venue à Brisbane avec vous ? » J'aurais également bien voulu savoir si elle a des frères et/ou des soeurs, et où se situe la maman dans ce paysage familial, sauf qu'on échange autour d'une boisson : ce n'est pas un interrogatoire. S'il se sent d'humeur à aller plus loin que ces deux questions, Deacon le fera sûrement, et sans coup de pouce de ma part. Ma curiosité me perdra, je le sais. Shane me le disait souvent, un rictus gentiment moqueur pendu à ses lèvres, lui, le sauvage en chef des Callahans, qui n'a jamais compris mon intérêt démesuré - selon ses propres mots - pour autrui.


@Deacon Vaughn I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) 873483867



:l: :
Revenir en haut Aller en bas
Deacon Vaughn
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : cinquante ans (09 novembre)
SURNOM : deek
STATUT : divorcé & père de famille (sa fille emily a vingt-deux ans)
MÉTIER : responsable maintenance du centre équestre Riverside
LOGEMENT : il vit dans une tiny house, à logan city
I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) F76f137f1e5979cdaedadb543a824faa33e42b77
POSTS : 76 POINTS : 0

TW IN RP : violence physique et psychologique. greffe de coeur. transplantation. deuil. décès.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : ancien militaire dans l'armée de terre. il a porté le titre de major pendant ses dernières années de service à l'étranger • a subi une greffe de coeur en août 2022 • a recueilli un chat errant qu'il prénomme le chat mais qui est devenu une des raisons de se lever chaque matin
CODE COULEUR : #FFFFF0
RPs EN COURS : Quinn #1Louis #1Muiredach #1
AVATAR : norman reedus
CRÉDITS : evie (avatar)
DC : aucun dédoublement pour l'instant
PSEUDO : Michi
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46829-deek-ou-la-preuve-que-l-orthographe-a-son-importance

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) EmptyMar 22 Nov 2022 - 7:31




I didn't want to know, but now I know
(rp numéro un)



Elle a le temps, me dit-elle avec ce même humour et air rassurant. Elle ne serait pas au bout de ses surprises si jamais on en venait à vraiment parler de tous les détails concernant mon état de santé. On en aurait pour des heures voire des jours surtout que je commence à connaître les questions qui voient le jour dans l’esprit de mes interlocuteurs dès que j’en viens à mentionner : greffe. Une greffe, c’est toujours impressionnant mais alors une greffe cardiaque, c’est un peu le summum de la discipline. Je ne perçois plus ces questions comme de la curiosité maladive mais simplement de la curiosité naïve. Alors, oui, nous pourrions miser sur plusieurs heures de discussion si j’en venais à m’attarder sur les détails.
J’aborde alors le sujet dans les grandes lignes, faisant d’une greffe cardiaque un simple souci de santé désormais révolu. Les grandes lignes. Je suis en vie. Je suis en forme et apparemment mon corps a même accepté le nouveau colocataire puisque j’ai pu éviter les risques de rejet. A ma manière, je fais de cet événement un détail sur lequel il n’est pas nécessaire de s’attarder. Pas encore tout du moins. « Le plus important est que vous ayez retrouvé votre santé. » A cette remarque, je claque des doigts tout en la pointant du doigt ayant un effet « eurêka ». Car c’est exactement ce qui compte en fin de compte : que je sois en forme, que j’ai pu retrouver un second souffle, ma santé … même si cela ne signifie pas retrouver sa vie d’antan. Cette dernière, j’ai fini par en faire le deuil ou je suis en deuil si on voit le tout comme une procédure.

« Quel âge a votre fille ? Elle est venue à Brisbane avec vous ? » Un drôle de sourire apparaît sur mon visage comme à chaque fois qu’il est question d’Emily. La fille unique du père autrefois absent et désormais bien trop présent. J’écarquille les yeux néanmoins quand elle mentionne une potentielle présence de la demoiselle à Brisbane. Quelle folie ! Ce serait définitivement une folie que de me retrouver avec ma fille entre les pattes. Emily s’inquiète beaucoup trop et en vient même à oublier que c’est à vingt-deux ans que l’on doit collecter les mauvaises ou stupides décisions, que l’on doit faire des conneries monumentales. Du moins, c’était comme ça que je percevais la vingtaine du haut de ma trentaine. « Dieu soit loué, non » dis-je d’une voix rieuse tout en levant les mains en l’air. « Emily a vingt-deux ans. Déjà. » Grimace amusée du père qui prend conscience que sa « princesse » est une adulte désormais. « Elle étudie pas très loin de Perth, c’est là que nous vivions avec mon ex-femme. Et je peux vous prier de croire que depuis mes soucis de santé, elle est devenue une espèce de garde-fou légèrement paranoïaque. Fort probable qu’elle m’enferme chez moi et me refuse le moindre mouvement si jamais elle était dans les parages … Mieux vaut se contenter des traditionnels facetimes. » J’ajoute en esquissant un sourire amusé, portant la bouteille à mes lèvres pour en boire une gorgée. Parler d’Emily me rend toujours fier. La fierté d’un père qui voit sa fille devenir adulte, devenir quelqu’un de bien. Elle a toujours été le joyau de mon couple, de la famille. Elle a toujours été la raison qui fait tenir … même lorsqu’on est au plus bas. Aujourd’hui, je la vois devenir adulte et je la vois prendre soin de moi avec tant d’effort et d’acharnement qu’elle me fait également prendre conscience que je suis déjà de l’autre côté de la pente : celle qui descend. « J’aime bien la présenter comme ça mais en réalité, elle est parfaite. » L’objectivité paternelle a parlé.

« Et vous ? Vous avez des enfants ? » que je demande sans vraiment savoir si je m’aventure sur un terrain glissant. Je sais combien cette question peut parfois blesser sans en avoir la volonté. Néanmoins, poser la question quand on aborde cette thématique me semble naturelle et je dois avouer que je n’y pense pas vraiment à cet instant, j’en oublie même que je suis en train de parler à celle qui signe mes chèques.

@Quinn Callahan


still standing

≈ Join the Fight, Treat Your Heart Right.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty
Message(#) Sujet: Re: I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) I didn't want to know ... but now, I know (Quinn) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

I didn't want to know ... but now, I know (Quinn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city
-