AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -33%
Casque The Mandalorian, Casque électronique ...
Voir le deal
100.99 €

 (ruben #2) you're on your own, kid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(ruben #2) you're on your own, kid. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(ruben #2) you're on your own, kid. YnwRXvE1_o
POSTS : 9037 POINTS : 310

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : #584DBF
RPs EN COURS : (09) penny #10rosalie #7shining stars agencywendy #2ruben #2swann #35swann #36halston (secret santa)

(ua) swann #28

(ruben #2) you're on your own, kid. X6xpyO7y_o
rowann #28 (ua) & #35 & #36it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536

(ruben #2) you're on your own, kid. Ne9c
crainesrosalie #7 & wendy #2in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(ruben #2) you're on your own, kid. PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(ruben #2) you're on your own, kid. 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(ruben #2) you're on your own, kid. NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(ruben #2) you're on your own, kid. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : grace #2 › zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1swann #32swann #33swann #34

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15



rps abandonnés:

(ruben #2) you're on your own, kid. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(ruben #2) you're on your own, kid. Empty
Message(#) Sujet: (ruben #2) you're on your own, kid. (ruben #2) you're on your own, kid. EmptyLun 7 Nov - 22:50



(c) harley
you're on your own, kid.

Ça ne devrait pas le tracasser autant, d'inviter Ruben à le rejoindre au parc pour refaire le monde autour d'un café. Parce que ça n'avait rien d'inhabituel pour les deux amis, de se retrouver sur leur temps libre pour prendre des nouvelles l'un de l'autre, discuter de leur travail respectif et échanger quelques confessions sur leur moitié. Pourtant Rory n'avait jamais autant appréhendé d'envoyer un simple sms, pétri d'angoisse à l'idée que tout ça soit peut être une mauvaise idée. Depuis les événements survenus au domicile de Ruben et Grace, depuis ce repas cauchemardesque où certaines vérités avaient été dites, il craignait en effet de se retrouver à nouveau face à celui qu'il considérait pourtant comme l'un de ses plus proches d'amis. Parce qu'il ne savait simplement pas comment se comporter depuis que les mots de sa sœur n'avaient de cesse de résonner dans son esprit, lui rappelant la souffrance et la confusion qu'ils avaient causé tout autour de la table. Apprendre qu'elle avait avorté de l'enfant qu'elle attendait n'aurait pas pu lui causer de plus grand choc, à lui qui savait tout de son désir profond de devenir mère un jour mais qui bataillait aussi avec son propre désir de fonder une famille. C'était purement inimaginable, de l'apprendre de cette manière, et Rory avait eu besoin de plusieurs semaines pour digérer les choses et simplement attendre d'être prêt à entendre les explications de Ruben. Il le lui avait promis, lorsque l'acteur avait quitté ce dîner avec l'horrible impression que quelque chose s'était brisé entre son ami et lui. Il l'écouterait, s'il éprouvait l'envie de lui donner sa version de l'histoire, cette fois sans que personne n'intervienne. Il lui accorderait le bénéfice du doute, s'il estimait qu'il n'avait pas toutes les cartes en main pour comprendre la situation et se mettre à sa place, là où Grace avait laissé planer le doute quant à sa responsabilité dans cette histoire et montré une rancœur que Rory ne lui avait pas souvent connu. Quand bien même il n'était pas certain de pouvoir comprendre le rôle que le médecin avait pu jouer dans la décision qui avait brisé sa sœur, il lui devait au moins d'écouter ce qu'il aurait à dire. Leur amitié comptait bien trop pour qu'il lui refuse ce droit.

Oates Park n'était pas exactement la porte à coté lorsqu'on vivait en bord de mer, mais la route entre son domicile et Logan City lui avait au moins permis de mettre un peu d'ordre dans ses pensées. Il avait prévenu Swann qu'il s'absenterait pendant au moins les deux prochaines heures et l'avait laissé en compagnie de leur chiot, petite boule de poils affectueuse et toujours en demandes de plus de caresses. Son fiancé savait quelle importance revêtait cette rencontre à ses yeux et combien il avait besoin de s'entretenir avec son ami, pour avoir été le témoin de sa profonde tristesse après le dîner de l'autre soir. Swann savait que sa famille représentait tout pour Rory, de même que ses amis à qui il serait bien incapable de tourner le dos au premier impaire. C'était d'autant plus vrai pour celui qui l'avait lui-même soutenu à l'époque où sa vie se voulait bien plus compliquée. « Ruben. » Assis sur un banc au milieu du parc, Rory releva les yeux dans sa direction lorsque le jeune médecin apparut, ses lèvres dessinant aussitôt un sourire timide. Ils auraient du pouvoir se saluer avec bien plus de chaleur et d'enthousiasme, mais au vu des circonstances ils n'étaient qu'à peine restés en contact au cours des dernières semaines. Rory avait finalement pris sur lui pour lui envoyer ce message, désireux de briser la glace. « Merci d'être venu. » C'était plus simple de se retrouver ici plutôt que chez l'un ou chez l'autre, pour des raisons qu'il n'avait sans doute pas besoin d'énumérer. Ruben était certainement tout aussi conscient que lui qu'il valait mieux que Grace soit tenue à l'écart après l'autre soir, aucun d'entre eux ne voulant compliquer davantage les choses en se rencontrant juste sous son nez. Elle avait toutes les raisons de mal vivre la situation et tout ce que souhaitait désormais Rory, c'était y voir plus clair. « Je t'ai pris un café avant de venir, je me suis dit que t'en aurais peut être envie. » Il désigna les deux gobelets qu'il était parti acheter dans un café proche du parc, lui tendant l'un d'eux avant de resserrer nerveusement ses doigts autour du sien. Un café ne suffirait pas à délier les langues, aujourd'hui, mais c'était un début. Ruben était venu et ils pouvaient au moins tenter de se parler comme ils en avaient toujours eu l'habitude. Tout ne pouvait pas avoir changé.

« C'est ici qu'on se retrouvait toujours pour courir, avant. » Il souffla après plusieurs secondes, ses yeux posés dans le vague tandis qu'il effleurait le sujet avec une prudence nouvelle, inhabituelle lorsqu'on connaissait les deux amis. Ils connaissaient bien cet endroit pour l'avoir souvent arpenté ensemble et ça n'était pas sans raison s'il l'avait fait venir jusqu'ici. Quelque part, Rory espérait probablement renouer avec certains souvenirs, du temps où bien des choses se voulaient plus simples. Du temps où rien ne lui semblait pouvoir fragiliser l'amitié indéfectible qui l'avait toujours lié à Ruben. « Je me rappelle d'une fois où j'avais un peu trop forcé sur mon genou blessé et où tu m'avais aidé à marcher jusqu'à ta voiture avant de me raccompagner chez mes parents. » Repenser à cette anecdote aurait du lui inspirer un sourire nostalgique, mais aujourd'hui le cœur n'y était pas vraiment. Il ne lui avait pourtant pas demandé de le rejoindre pour rester assis en silence à contempler l'horizon. Rory avait envie de faire un pas vers lui, quand bien même c'était bien plus compliqué qu'il l'aurait cru. « Mon père m'aurait passé un savon si t'avais pas été là. Au lieu de ça, il a fait comme si de rien était et il t'a proposé de rester dîner avec nous. Parce que t'as toujours été comme le troisième fils qu'il aurait voulu avoir, et qu'à cette époque-là j'étais très loin de répondre à ses attentes en la matière. » Et Rory ne le disait pas avec la moindre rancœur, ayant simplement accepté depuis longtemps que ses choix avaient souvent été contestés par son père. Après la blessure qui l'avait contraint à arrêter le football, il n'avait eu de cesse de le décevoir parce qu'il n'avait pas emprunté les chemins qu'il aurait désiré pour lui. Devenir acteur était bien loin de contenter les exigences de ses parents, mais c'est son père qui avait toujours montré le plus d'hostilité face à cette perspective. Peu importe le nombre de films qu'il pourrait bien tourner et le nombre de récompenses qu'il pourrait se voir décerner, il manquerait toujours quelque chose aux yeux de son paternel. Une brillante carrière comme médecin, par exemple, l'aurait rendu profondément fier de son fils. « Pour moi aussi, t'as toujours été comme un membre de la famille. C'est pour ça que je comprends pas ce qui a pu se passer pour qu'on en arrive là. Entre toi et Grace. Entre toi et moi. » Ses mots étaient remplis de regrets bien plus que de reproches, quand bien même son regard ne parvenait pas tout à fait à soutenir le sien. Ça non plus, ça n'avait rien d'habituel pour les deux amis habitués à tout partager depuis le premier jour, depuis que Ruben était devenu cette présence rassurante et inestimable dans la vie de l'acteur. Leur amitié n'avait jamais connu de traversée aussi mouvementée que celle-ci, et ça lui faisait craindre que les choses ne redeviennent jamais tout à fait comme avant. « Est-ce que tu m'en aurais parlé, si elle l'avait pas fait ? Est-ce que tu m'aurais dit que tu voulais pas de cette grossesse et que c'était le sujet de tensions entre ma sœur et toi ? » A tel point que Grace l'avait interrompue quand c'était probablement la dernière chose qu'elle était capable d'endurer, après avoir si longtemps souhaité fonder une famille. Lui aurait-il seulement dit que les choses allaient bien plus mal entre sa fiancée et lui que Rory n'aurait jamais pu le suspecter ? Ou aurait-il gardé le secret des mois durant, ne laissant rien paraître au prochain dîner de famille ou à son propre mariage, lorsqu'il aurait prononcé ses vœux avec le sourire et sans jamais que Rory puisse soupçonner quel drame se nouait en réalité dans l'intimité du couple ? Grace avait peut être choisi le pire moment pour confier ce qu'elle avait sur le cœur, mais elle avait parlé là où Ruben aurait peut être préféré se murer dans le silence. Des secrets, Rory n'en voulait plus entre eux.



(ruben #2) you're on your own, kid. JTdVfXP
(ruben #2) you're on your own, kid. QqLqwzn
(ruben #2) you're on your own, kid. QoPDAKU
(ruben #2) you're on your own, kid. E0B9M70
(ruben #2) you're on your own, kid. HZjB4DU
(ruben #2) you're on your own, kid. 872289volunteer
(ruben #2) you're on your own, kid. Bbi5jU8
(ruben #2) you're on your own, kid. Lcds5AP
(ruben #2) you're on your own, kid. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas
Ruben Hartfield
Ruben Hartfield
la main de midas
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-et-un ans (04.12).
SURNOM : (rhube) ben.
STATUT : fiancé, comme si lui passer la bague au doigt était la solution parfaite à ses problèmes (spoiler alert: lui demander d'avorter parce-qu'il ne veut pas d'enfant n'en était pas une non plus, de solution parfaite).
MÉTIER : neurochirurgien fraîchement diplômé, exerçant au st vincent’s hospital. met ses connaissances au service de la fondation pearson depuis plusieurs années.
LOGEMENT : loft au #404 water(melon sugar) street, sur spring hill, avec grace et les deux chats qu'ils ont recueilli (à défaut d'accueillir un enfant).
(ruben #2) you're on your own, kid. 7b89d68a84df3c27c3ad497bbe25290709f33eae
POSTS : 2310 POINTS : 530

TW IN RP : deuil, avortement, adultère.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : quatrième enfant de la fratrie Hartfield, a toujours tout fait pour exister par lui-même, loin de l’ombre de ses aînés › neurochirurgien récemment diplômé, il ferait tout pour protéger sa carrière, au dépend de ses proches › a été anéanti par la disparition de son grand frère Jackson début 2020, mais ne l’a pas montré à personne, préférant assumer une fausse culpabilité seul dans son coin › a fauté une nuit avec une étudiante de la faculté, et plutôt que d’assumer auprès de sa petite-copine, il l’a demandé en mariage.
CODE COULEUR : steelblue.
RPs EN COURS : (neuf) - present: caitriona #2gretaharrymavis #2rory #2 | past: ambroseethelgrace #6mavis
RPs EN ATTENTE : hassan › rhett #10 › simon
RPs TERMINÉS : 2022: caitrionaethelevelynevelyn #2evelyn #3gracegrace #2 › grace #3grace #4grace #5 › meganmurphyrhett #2rhett #3 › rhett #4rhett #5rhett #6rhett #9roryswannhartfieldchez anggun › tea party | 2020: rhettrhett #7rhett #8 | alternative: raelynrhett #10
baby bye bye bye:

AVATAR : harry styles.
CRÉDITS : alcaline (avatar) › harley (profil gif) › swishbish (signature gifs) › loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. haley lu richardson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 04/02/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t42899-and-so-the-battleships-will-sink-beneath-the-waves-ruben https://www.30yearsstillyoung.com/t45771-ruben-sign-of-the-times https://www.30yearsstillyoung.com/t43548-ruben-hartfield

(ruben #2) you're on your own, kid. Empty
Message(#) Sujet: Re: (ruben #2) you're on your own, kid. (ruben #2) you're on your own, kid. EmptyMer 16 Nov - 15:01



(c) harley
you're on your own, kid.

La loi de Murphy affirmait que s'il existe au moins deux façons de faire quelque chose et qu'au moins l'une de ces façons peut entraîner une catastrophe, il se trouvera forcément quelqu'un quelque part pour emprunter cette voie. C’était là une théorie qui n’était en rien prouvée, plus utilisée en guise d’adage et de ligne de conduite qu’avec sérieux par les hommes de sciences. Ruben le premier n’y croyait pas, tout comme il avait supposément du mal à croire certaines choses tant qu’il n’en avait pas eu de preuve tangible. Il ne savait pas exactement si cela lui venait de l’école de médecine ou de convictions qui lui étaient propres, internes depuis des années, mais il avait toujours été formel sur l’idée de préférait les preuves aux croyances. Quitte à faire hausser quelques sourcils de surprise dès maintenant, ce principe là s’appliquait aussi à ses yeux pour la religion. Ce n’était pour aujourd’hui aucun domaine de ce type qui serait mis en avant, puisque si Ruben se mettait à reconsidérer l’existence de la loi de Murphy, c’était pour son usage personnel et pour sa vie privée. Car s’il y avait bien une situation, un contexte dans lequel il avait emprunté la voie qui menait à la catastrophe, c’était ces derniers temps. Sinon, Rory n’aurait pas mis des semaines avant de le contacter pour lui proposer d’aller prendre ce café.

Craine lui avait promis de le contacter, et il l’avait fait. Cela avait usé une bonne partie de la patience de Ben, ne comprenant pas pourquoi il ne désirait pas plus plutôt arracher le pansement d’un coup sec pour ne plus avoir à y penser, à en parler, mais son ami avait pris un tout autre chemin. Après le diner catastrophe - comme il s’amusait à l’appeler dans son esprit - qui s’était déroulé sous son propre toit, Ruben avait du mettre à la porte ses invités lorsque sa fiancée, qui l’était encore miraculeusement à l’heure actuelle, leur avait révélé qu’elle ne portait plus le futur enfant du couple. Si l’explication s’était arrêtée là, les choses auraient peut-être pu tourner presque de façon correcte, mais elle avait statué à haute voix que tout ceci était la faute du docteur Hartfield et c’était là que la tempête s’était levée. Il avait vu dans le regard des invités qu’une ombre s’y imposait, et que ce n’en était pas une de tristesse et de sympathie pour Ruben; mais celle qui se rangeait du côté de Grace sans avoir entendu ce que l’accusé avait à dire pour sa défense. Même si Rory avait effectivement finir par le contacter pour qu’ils puissent discuter, il avait bien vu que ça avait été la même chose du côté de son ami. Et même s’il comprenait que Craine prenne d’instinct le parti de sa soeur, cela laissait tout de même un goût amer dans le fond de la bouche de Ben; jamais ils ne s’étaient retrouvés dans cette situation d’opposition depuis qu’ils se connaissaient, et il n’avait jamais eu l’intention que cela commence alors qu’ils entraient tous deux dans la trentaine.

« Ruben. » - « Salut Rory. » Le jeune acteur lui avait donné rendez-vous dans Oates Park, et Hartfield lui avait dit de nommer l’heure qui lui convenait et qu’il s’arrangerait autour pour se montrer et être présent. Il avait tout de même compris qu’il était celui devant fournir les efforts, au moins sur les derniers mètres qui les séparaient désormais, afin d’être entendu. Et ça, justement, il l’entendait; il avait vu la profonde tristesse qui avait envahi les yeux de Rory lorsque la nouvelle était tombée comme un cheveu sur la soupe. Il connaissait aussi plus que parfaitement que la construction d’une nouvelle famille était un sujet délicat pour lui, le touchant particulièrement. « Merci d'être venu. » En guise de réponse, il se contenta d’un petit hochement de tête, alors qu’il finit par s’asseoir sur le banc aux côtés de son ami. Ce début d’échange était des plus éloignés de ce à quoi ils avaient l’habitude, et Rory aurait voulu lui serrer la main en guise de salutations que cela n’aurait même pas étonné Ruben dans l’état actuel des choses. Dire qu’en temps normal, si les tensions n’étaient pas présentes, ils se seraient salués avec un accolade comme s’ils ne s’étaient pas vu depuis des semaines - ce qui aurait été effectivement le cas. « Je t'ai pris un café avant de venir, je me suis dit que t'en aurais peut être envie. » C’était plutôt d’un remontant alcoolisé type Scotch dont Ruben aurait besoin en cet instant, et afin d’affronter la suite de cette conversation, mais il étira un maigre sourire en première instance de réponse à l’attention de Rory. « C’est une bonne idée, merci. » Le jeune homme savait parfaitement qu’il ne dirait jamais non à un café de toutes façons, ils avaient passé assez de temps ensemble, à se côtoyer, pour que cette vérité là soit ancrée dans son esprit sans soucis. Tant de temps passé ensemble pour se retrouver sur un banc au milieu d’un parc impersonnel lorsqu’il fallait aborder des sujets qui l’étaient au plus haut point. A quel moment ils avaient tourné comme ça, hein ? Comment était-ce possible que le vent ait tourné dans ce sens dans leur relation ?

« C'est ici qu'on se retrouvait toujours pour courir, avant. » Ce fut le signal pour Ruben de ne pas piper mot, de laisser le temps et l’espace à Rory pour qu’il puisse s’exprimer comme bon lui semblait. « Je me rappelle d'une fois où j'avais un peu trop forcé sur mon genou blessé et où tu m'avais aidé à marcher jusqu'à ta voiture avant de me raccompagner chez mes parents. » Un rire soupiré se fit entendre côté Hartfield, alors qu’il se souvenait parfaitement de cet épisode. Il n’était pas encore diplômé à l’époque, mais avait déjà assez de connaissances dans le domaine médical pour savoir que le jeune homme avait surtout besoin de repos. « Mon père m'aurait passé un savon si t'avais pas été là. Au lieu de ça, il a fait comme si de rien était et il t'a proposé de rester dîner avec nous. Parce que t'as toujours été comme le troisième fils qu'il aurait voulu avoir, et qu'à cette époque-là j'étais très loin de répondre à ses attentes en la matière. » Ruben avait usé de son charme de façon presque honteuse pour négocier la situation avec le patriarche Craine, afin d’être sûr que Rory ne se retrouve pas dans une situation encore plus embêtante qu’il ne l’était déjà, et cela avait fonctionné à merveille. Il avait toujours eu un don pour se faire adorer des parents des autres, en plus des siens bien sur, et avec les Craine cela s’appliquait depuis le premier jour où il s’était présenté sur le pas de leur porte, une quinzaine d’années auparavant. Effectivement, ce soir là comme tant d’autres, c’était à diner que Ben avait été invité et non à quitter les lieux - le petit prodige que Craine sénior s’amusait à l’appeler de temps à autres, et ce n’était pas l’égo du principal concerné qui allait se plaindre de quoi que ce soit. « Pour moi aussi, t'as toujours été comme un membre de la famille. C'est pour ça que je comprends pas ce qui a pu se passer pour qu'on en arrive là. Entre toi et Grace. Entre toi et moi. » Alors, ils entraient enfin dans le vif du sujet. Si les mots de Rory n’avaient été en rien emplis de rancoeur ou de reproches, peut-être que la suite n’allait pas s’annoncer aussi rose qu’il l’aurait espéré, qu’ils l’auraient espéré en réalité. Depuis le premier jour, il était vrai que les deux hommes s’étaient assez rapidement considérés comme des frères, tant leur lien s’était créé pour ne jamais se défaire ni s’entacher; et Ruben avait longtemps cru que rien ne pourrait amener à ce résultat de toutes façons, puisque la pire trahison qu’il aurait pu faire Rory n’était pas au courant qu’elle avait déjà été réalisée et que ce n’était même pas de cette dernière qu’ils s’apprêtaient à discuter.

Le regard de Hartfield ne lâchait pas les traits du visage de son ami, assis à ses côtés, bien qu’il soit parfaitement au courant que la suite de cette conversation ne serait en rien une partie de plaisir. Peut-être qu’ils étaient sur le point d’exposer des points de vue tellement divergeant qu’ils ne sauraient revenir de cette confrontation, mais Ruben ne comptait pas changer de façon de voir les choses pour les beaux yeux de Rory. Il ne l’avait pas fait pour Grace, ce n’était pas un autre Craine qui réussirait cet exploit - ni aujourd’hui, ni avant un bon bout de temps. C’était peut-être problème de cette situation, d’ailleurs, qu’il soit autant borné sur la question; mais c’était aussi cette façon de faire qui l’avait poussé loin dans sa vie, qui lui permettait aujourd’hui de toucher du bout des doigts son rêve. Il ne laisserait rien, ni personne, l’empêcher d’accéder à ce qu’il enviait tant. « Est-ce que tu m'en aurais parlé, si elle l'avait pas fait ? Est-ce que tu m'aurais dit que tu voulais pas de cette grossesse et que c'était le sujet de tensions entre ma sœur et toi ? » Alors, un soupire échappa en premier lieu à Hartfield. Il voyait bien que là où il cherchait à exprimer ses pensées, Rory n’arrivait pourtant à soutenir son regard alors que le coeur du sujet était abordé. Dans une situation normale, il ne se serait pas gêné pour souligner ce détail; aujourd’hui, la balle n’était pas dans son camp et il se devait de faire attention aux faux pas. En somme: il allait un minimum devoir marcher sur des oeufs et il ne supportait pas ça. « Je te l’aurais dit, oui. » Cependant, il s’accrocherait à la vérité et seulement cette dernière, tant que le sujet abordé n’était pas celui de l’idée d’aller voir ailleurs - là, il nierait et démentirait la moindre rumeur si une existait. « Quand, j’en sais rien par contre. » Ce n’était en rien un manque de volonté de sa part, pour le coup. « J’attendais juste de savoir quand et comment Grace voulait en parler autour d’elle, après avoir annoncé surement trop rapidement qu’elle était enceinte, que cet enfant ne verrait jamais le jour finalement. » Il tentait s’insuffler un peu de chaleur dans ses paroles, pour ne pas donner l’impression de parler de cet être humain comme d’une transaction bancaire qui aurait mal tournée. « Crois moi quand je te dis que j’aurais mis mon veto une fois de plus si elle m’avait dit qu’elle voulait faire ça comme ça s’est passé ce soir là chez nous. » Le brun retint un petit rire sarcastique qui aurait fait tâche dans le décor, alors qu’il s’adossa complètement contre le banc pour laisser à son tour son regard divaguer au delà de leur simple banc. « J’aurais fait en sorte que ce soit amené plus en douceur. Pas que ça aurait changé la finalité de la situation mais… Ouais. » Au moins, il aurait tenté de mettre un peu plus de formes pour annoncer le fond.

Ruben laissa ensuite un petit silence s’installer entre eux, essayant de mettre en ordre ses pensées et ce qu’il souhaitait expliquer à Rory par la suite. Car même si le contenu de ses paroles serait dans tous les cas le même, il pouvait faire en sorte que cela ne soit pas une condamnation directe de la part de son ami lorsqu’il aurait terminé de lui expliquer son point de vue. Il ne se défilait pas; il arrangeait simplement la situation à son avantage autant que possible. « Lorsqu’on a commencé à se fréquenter pour de vrai, Grace et moi, j’ai tout de suite été clair avec elle sur le sujet des enfants. Ce n’était pas ma priorité, et elle l’avait entendu. Même: elle s’était rangée à mon avis, au début. » Ca, c’était une bonne poignée d’années plus tôt, lorsque les choses étaient encore faciles et presque innocentes. Entre temps, ils avaient grandi et évolué, et certaines conversations auraient du être remises sur le devant de la scène bien plus rapidement que prévu. « On n’en a jamais rediscuté plus que ça, parce-que le besoin ne s’est pas présenté jusqu’au soir où je suis rentré chez nous et où elle m’a annoncé être enceinte. » Etre enceinte, et non pas Attendre notre premier enfant ou toute formulation qui aurait pu laisser penser qu’il y avait une part de lui qui voulait prendre part à cette situation. « Ca nous a tous les deux pris au dépourvu, surtout qu’elle était persuadée à ce moment là que j’avais déjà revu mon avis sur la question. » Puis, Ruben tourna de nouveau son regard ers Rory - empli de sincérité, de vérité, même si ce n’était pas les choses qui étaient le plus facile à entendre. « J’aime ta soeur, Rory. Elle est la femme de ma vie et je pourrais jamais le prouver assez je pense. Mais je peux pas me permettre de ne pas faire passer ma carrière en premier alors que c’est ce pour quoi je travaille d’arrache pied depuis des années. » Sur la première partie de ses explications, Ruben savait que Rory l’entendrait sans trop de problèmes; même si la finalité de la situation lui brisait le coeur, il n’avait pas besoin de le dire Ben le voyait dans son regard, il pourrait entendre le fait que l’amant de sa soeur ne soit pas sur la même longueur d’ondes que cette dernière. C’étaient là leurs problèmes de couple. Cependant, le jeune chirurgien savait que la seconde partie de l’explication, celle où il avançait le fait qu’il avait demandé à Grace d’agir ainsi pour préserver sa carrière serait bien plus dure à avaler. « Ce n’était pas tout à fait faux, quand Grace a dit l’autre soir que c’était de ma faute. » Plus ou moins, à une formulation près de toutes façons c’était l’idée générale qui avait été évoquée. « Je lui ai demandé de ne pas poursuivre la grossesse, parce-que je ne suis pas prêt à avoir des enfants. En revanche, j’ai appris après coup qu’elle avait été jusqu’au bout de l’idée et qu’elle avait avorté. Elle a pris la décision finale toute seule. » Il voulait bien porter la responsabilité d’avoir implanté l’idée dans l’esprit de Grace, mais en revanche il tenait à souligner qu’il n’était pas aller jusqu’à lui forcer la main.






Revenir en haut Aller en bas
Rory Craine
Rory Craine
l'océan des possibles
l'océan des possibles
Voir le profil de l'utilisateur
(ruben #2) you're on your own, kid. Hu5cwsy ÂGE : trente-et-un ans (19/03/91 - poisson)
SURNOM : Craine pour la plupart des gens.
STATUT : fiancé à l'amour de sa vie, un rêve encore inaccessible plusieurs années en arrière. la vie ne lui a jamais paru plus douce que depuis qu'une bague trône fièrement à son doigt.
MÉTIER : acteur dont la carrière trouve un second souffle. il sera bientôt à l'affiche d'un nouveau long métrage, qu'il co-produit pour la première fois.
LOGEMENT : #84 Agnes Street, une charmante villa à Bayside. Swann et lui goûtent à la tranquillité du bord de mer, avec leur chiot, dans un endroit qui leur ressemble.
(ruben #2) you're on your own, kid. YnwRXvE1_o
POSTS : 9037 POINTS : 310

TW IN RP : anxiété, alcoolisme d'un proche (mère)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : très proche de sa famille, il idéalise ses ainés et surprotège ses petites sœurs › a pratiqué le football australien durant son adolescence mais a du arrêter après une blessure au genou › la comédie a été la lumière au bout du tunnel lorsqu'il ne croyait plus en rien › son dernier film ne sortira pas en salles, il a frappé le réalisateur après que celui-ci ait agressé sa co-star › idéaliste et romantique, il rêve de fonder une famille › sensible et dévoué aux autres › anxieux par nature › bénévole à l'hôpital depuis août 2020.
CODE COULEUR : #584DBF
RPs EN COURS : (09) penny #10rosalie #7shining stars agencywendy #2ruben #2swann #35swann #36halston (secret santa)

(ua) swann #28

(ruben #2) you're on your own, kid. X6xpyO7y_o
rowann #28 (ua) & #35 & #36it's the way you're smiling at me, it's in the way you hold my hand. it's the way i've watched you change me, from a boy into a man. it's a million things about you, and i don't know what it is. but i have never known a love like this. it's funny how everything i dreamed about starts to seem so empty without you. i have never known a love like this.12345678910111213 (UA)14 (UA)15 (UA)16171819202122232425262728 (UA)2930313233343536

(ruben #2) you're on your own, kid. Ne9c
crainesrosalie #7 & wendy #2in our family portrait we look pretty happy. we look pretty normal, let's go back to that. in our family portrait we look pretty happy. let's play pretend, act like it goes naturally. can we work it out? can we be a family? i promise i'll be better, mommy i'll do anything.

(ruben #2) you're on your own, kid. PC8GJaYC_o
cringer #10i've heard it said that people come into our lives for a reason. bringing something we must learn and we are led to those. who help us most to grow if we let them, and we help them in return. i know i'm who i am today because i knew you. like a comet pulled from orbit as it passes the sun. who can say if i've been changed for the better but because i knew you, i have been changed for good.

(ruben #2) you're on your own, kid. 6c4cef0dee03fa13b8701c9c4e16ed20bfb8ae19
ruben #2one week, and four years. you know my ways, I know your fears. but then there's a misunderstanding. but what will it take to hear me out? communication breaks, then trust starts to fray. unmet needs forty ways. why not go for it? it's a harder thing to do than to say.

(ruben #2) you're on your own, kid. NEPb15bt_o
lewaineshe's not the type to give herself enough love. she lives her life, hand in a tight glove. i wish that i could fix it, i could fix it for you. i'll follow you way down wherever you may go. i'll follow you way down to your deepest low. i'll always be around wherever life takes you. you know i'll follow you.


(ruben #2) you're on your own, kid. GVMA6aOW_o

RPs EN ATTENTE : grace #2 › zoya #3 › heather #2 › sohan #3
RPs TERMINÉS : (2022) swann #21maisieswann #22swann #24swann #25swann #26rosalie #6swann #27ruben #1murphy #2swann #29wendyfamily chaos & swann #30arthurswann #31grace #1swann #32swann #33swann #34

(2021) penny #4penny #5swann #5, lucia #1 & matt #1 (léolie's wedding)penny #6 (blind test)clyde #1raphael #1rosalie #1rosalie #2 & wyatt #1swann #6sohan #2penny #7wendy & micah(event) chez miles(event) chez eddie(event) chez thomas(event) chez les craine(event) chez charlie & léocraines #1chloe #2matt #2swann #7wendy #1swann #8ivy #1garrett #1jean #1swann #9micah #1swann #12michaela #1mariage calex (swann #17)penny #8stellaswann #16 & alexswann #18rosalie #4murphy #1 & swann #20swann #19swann #23 & zoya #2penny #9

(2020) jessian #1swann #1penny #1lily #1penny #2swann #2heather #1may #1penny #3erin #1sohan #1ava #2charlie #1le noël du royaume enchanté

(flashbacks) chloe #1 (2012)clément #1 (2016)swann #3 (2018)freddy #1 (2019)ava #1 (2015)swann #4 (2018)swann #10 (2016)swann #11 & maddy #1 (2018)zoya (2020)zoya #2 (2021)

(ua slasher) rowann #13rowann #14rowann #15



rps abandonnés:

(ruben #2) you're on your own, kid. B32r

AVATAR : david corenswet.
CRÉDITS : avatar @selfmade, banns profil @zaja, crackship rowann & ruben @harley, userbars @loonywaltz.
DC : james weatherton & colin brenner.
PSEUDO : nairobi, charlotte.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t33433-here-s-looking-at-you-kid-rory https://www.30yearsstillyoung.com/t39538-rory-this-is-not-a-review-it-s-a-love-note https://www.30yearsstillyoung.com/t33882-rory-craine https://www.30yearsstillyoung.com/t33883-rory-craine https://eddiemmunson.tumblr.com/

(ruben #2) you're on your own, kid. Empty
Message(#) Sujet: Re: (ruben #2) you're on your own, kid. (ruben #2) you're on your own, kid. EmptyMer 7 Déc - 19:14



(c) harley
you're on your own, kid.

Rory détestait avoir l'impression que le naturel de ses échanges avec Ruben avait laissé la place à l'embarras et l'hésitation. Il détestait ne pas savoir sur quel pied danser avec l'une des personnes qui le connaissaient le mieux en ce monde et aux cotés de qui il avait traversé autant de joies que d'épreuves avec les années. Mais plus que tout, il détestait ne pas savoir quand ils avaient bien pu prendre ce chemin-là sans qu'il ne le remarque, sans qu'il ne puisse empêcher les choses de connaître cette tournure. Il n'y a encore pas si longtemps, il aurait été impensable qu'ils puissent avoir le moindre secret l'un pour l'autre, pourtant aujourd'hui son cœur se serrait de savoir qu'au sein de leur relation aussi, les non-dits avaient fini par prendre beaucoup de place. « Je te l’aurais dit, oui. Quand, j’en sais rien par contre. » Rory n'avait aucune envie de douter de sa parole, quand bien même il avait été blessé que ces vérités éclatent au beau milieu d'un repas familial qu'il croyait naïvement pouvoir préserver des secrets et autres manigances qui régnaient habituellement chez les Craine. « J’attendais juste de savoir quand et comment Grace voulait en parler autour d’elle, après avoir annoncé sûrement trop rapidement qu’elle était enceinte, que cet enfant ne verrait jamais le jour finalement. » Le regard de l'acteur fut de nouveau plongé dans une profonde tristesse, alors que se repasser le fil des événements était tout aussi douloureux que l'autre soir. « Crois moi quand je te dis que j’aurais mis mon veto une fois de plus si elle m’avait dit qu’elle voulait faire ça comme ça s’est passé ce soir là chez nous. » Si les choses avaient été particulièrement difficiles à vivre pour la fratrie Craine et toutes les personnes autour de la table, Rory savait bien qu'il en avait été de même pour Ruben, qui plus est lorsqu'il avait été pris à parti par sa fiancée et que tous les regards s'étaient aussitôt tournés vers lui. Lui aussi avait passé une rude soirée. « J’aurais fait en sorte que ce soit amené plus en douceur. Pas que ça aurait changé la finalité de la situation mais… Ouais. » Rory secoua doucement la tête, conscient qu'il n'avait rien pu prédire lui non plus et que ça lui était simplement tombé dessus comme sur eux tous. Grace avait saisi l'occasion pour livrer ce qu'elle avait sur le cœur et si Rory comprenait que sa sœur ait éprouvé le besoin de se libérer de ce poids, il regrettait sincèrement que les choses se soient passées ainsi. « De toutes les façons dont elle aurait pu s'y prendre pour nous l'annoncer, je déplore vraiment qu'elle ait choisi celle-ci. Je sais qu'elle était au plus mal, et en colère... mais je crois qu'on méritait tous mieux que de l'apprendre comme ça. » Il n'arrivait pourtant pas à en vouloir véritablement à Grace, incapable de ne pas voir que sa sœur n'était pas dans son état normal et que cette manifestation était pour elle une sorte d'appel au secours. Il aurait donné n'importe quoi pour qu'elle puisse se confier à lui sans faire autant de tort à leur famille. « Je regrette qu'elle se soit pas sentie assez en confiance pour m'en parler. J'arrête pas de me demander ce que j'aurais pu faire ou dire pour que ce soit le cas. » Avait-il raté une occasion de lui faire sentir qu'elle pouvait tout lui dire, sans le moindre jugement ? Avait-il été trop occupé par ses propres soucis pour percevoir que quelque chose n'allait pas ? C'était l'un des constats les plus douloureux au sujet de toute cette histoire : sa sœur avait gardé ses tourments pour elle et il était bien loin d'imaginer ce qu'elle traversait réellement. En tant que frère aîné, cette idée lui était forcément insupportable. « Je sais que tu voulais pas mal faire en gardant le silence, mais c'est douloureux de savoir que tout s'est joué sous mon nez et que j'ai rien vu. » Ce n'était même pas à eux directement qu'il en voulait le plus de n'avoir rien dit, dans cette histoire, mais à lui-même qu'il reprochait d'avoir été aussi aveugle.

Tout autour d'eux, le reste du parc apparaissait étrangement silencieux, renforçant plus encore l'impression que la tension ambiante n'avait rien d'habituelle entre les deux amis. Qu'au lieu de ces silences pesants et ces regards furtifs, ce sont des rires bruyants et des accolades fraternelles qu'ils devraient normalement partager. Mais depuis l'autre soir, bien des choses se voulaient différentes et Rory le regrettait au plus profond de son être. « Lorsqu’on a commencé à se fréquenter pour de vrai, Grace et moi, j’ai tout de suite été clair avec elle sur le sujet des enfants. Ce n’était pas ma priorité, et elle l’avait entendu. Même: elle s’était rangée à mon avis, au début. » C'était un sujet que les deux hommes eux-mêmes n'avaient évoqué que quelques fois, probablement conscients que leurs envies à ce sujet étaient à l'opposée l'une de l'autre et que là où Ruben avait toujours eu à cœur de privilégier sa carrière et sa réussite professionnelle, Rory avait toujours caressé l'espoir de fondre une famille le plus tôt possible. Il aura finalement fallu des années avant que les choses ne soient enfin plus simples et pour que Swann et lui entrevoient enfin cette possibilité beaucoup plus concrètement. « Je sais que vos carrières sont extrêmement importantes pour vous. Je t'assure, je comprends que c'ait toujours été ta première priorité. J'ai même toujours admiré ton courage et ta volonté. » Parce que Ruben n'avait jamais ménagé ses efforts pour en arriver là où il en était aujourd'hui, que Rory avait vu tous les sacrifices que ça avait représenté et que loin de les avoir un jour jugé, il les avait toujours compris. Ruben ne devrait pas être culpabilisé d'avoir de l'ambition et de vouloir que ses efforts en aient valu la peine, c'est tout le reste que Rory avait beaucoup plus de mal à digérer. Le reste qui impliquait Grace, et cette grossesse qu'au bout du compte elle semblait désirer du plus profond de son cœur. C'est de l'avoir vue détruite et en proie à cette immense détresse qui lui laissait un arrière-goût particulièrement amer. « On n’en a jamais rediscuté plus que ça, parce-que le besoin ne s’est pas présenté jusqu’au soir où je suis rentré chez nous et où elle m’a annoncé être enceinte. » Rory ne pouvait qu'imaginer combien cette annonce avait du être troublante, pour Ruben qui ne s'y attendait pas une seule seconde. « Ça nous a tous les deux pris au dépourvu, surtout qu’elle était persuadée à ce moment là que j’avais déjà revu mon avis sur la question. » Son regard navré se reposa dans celui de son ami, conscient que cette annonce et la surprise qu'elle avait suscité avaient été le point de départ de toute cette histoire. « Vous aviez vraiment jamais parlé de ce qui arriverait si jamais... vous vous retrouviez un jour dans cette situation ? De ce que vous feriez ? » Il ne doutait pas un instant qu'ils avaient du prendre toutes les précautions possibles pour qu'un tel cas de figure ne se présente pas et éviter ainsi de se poser des questions qu'ils comptaient sans doute éviter aussi longtemps qu'ils le pourraient, mais le risque zéro n'existait pas et le destin s'était chargé de le leur rappeler.

« J’aime ta sœur, Rory. Elle est la femme de ma vie et je pourrais jamais le prouver assez je pense. Mais je peux pas me permettre de ne pas faire passer ma carrière en premier alors que c’est ce pour quoi je travaille d’arrache pied depuis des années. » Ces mots, Rory les accueillit avec l'expression bienveillante et reconnaissante d'un ami qui chérissait l'idée que Ruben lui parle enfin en toute transparence. Quand bien même ça arrivait peut être un peu tard. « Je sais que tu l'aimes, Ruben. Je t'assure que j'ai jamais mis ça en doute un seul instant. » L'acteur n'avait jamais eu à douter de ses sentiments à l'égard de sa sœur et même l'autre soir, lorsque le couple formé par Grace et Ruben semblait danser sur un fil tendu au-dessus du vide, il avait refusé de voir les choses sous un autre prisme. A ses yeux, ils étaient faits l'un pour l'autre depuis le jour où Ruben s'était confié pour la première fois sur son amour pour Grace, et ça n'était pas seulement parce que Rory avait toujours été un incorrigible romantique. Ils voyaient en eux des âmes sœurs, depuis tout ce temps. « Mais ce que j'ai vu l'autre soir... ça m'a fait réaliser que je m'étais toujours convaincu que vous pouviez pas avoir de problèmes, parce que votre couple a toujours été comme un modèle d'harmonie à mes yeux. » Il les avait toujours trouvé tellement assortis, tous les deux. Tellement complémentaires, aussi, tant dans leurs aspirations que dans leurs tempéraments. Peut être que ça l'avait amené à les idéaliser en tant que couple, à ne pas voir qu'eux aussi pouvaient traverser des épreuves. « J'ai toujours su que pour vous le travail passerait avant, et tant que vous étiez heureux tous les deux je trouvais même ça super, que vous soyez sur la même longueur d'ondes. Mais aujourd'hui je sais que ma sœur n'est peut être pas aussi heureuse que je l'ai toujours cru, et c'est un constat douloureux. » Pour le frère qu'il était et qui s'était toujours persuadé que Grace avait justement tout pour être heureuse et épanouie dans la vie qu'elle menait auprès du jeune chirurgien. Le bonheur de sa fratrie comptait plus que tout à ses yeux et avoir vu sa sœur dans cet état l'autre soir avait été un crève-coeur à plus d'un égard. « Ce n’était pas tout à fait faux, quand Grace a dit l’autre soir que c’était de ma faute. » Finalement, Rory reporta toute son attention sur Ruben, appréhendant la suite sans être tout à fait certain de ce qu'il redoutait d'entendre exactement. « Je lui ai demandé de ne pas poursuivre la grossesse, parce-que je ne suis pas prêt à avoir des enfants. En revanche, j’ai appris après coup qu’elle avait été jusqu’au bout de l’idée et qu’elle avait avorté. Elle a pris la décision finale toute seule. » Son cœur se serra inévitablement à cette pensée, rien n'étant plus douloureux que d'imaginer Grace subir cette interruption de grossesse seule, quand bien même c'est ce qu'elle avait voulu. « Mais on sait tous les deux qu'elle l'a fait à contre-coeur. Probablement parce que c'était à ses yeux le seul moyen de préserver votre couple et de ne pas te perdre, toi. » Peut être bien que Ruben ne l'avait pas formulé ainsi devant sa sœur, qu'il ne lui avait pas posé d'ultimatum ni spécifiquement demandé de choisir entre cet enfant et leur couple. Mais aussi vrai que Rory le savait incapable de placer sa sœur au pied du mur, il savait aussi que Grace l'avait probablement perçu de cette façon sans même qu'il ne formule ces mots. « Réponds-moi honnêtement, Ben. Tu l'aurais accepté, si elle avait été contre ta volonté et qu'elle avait gardé cet enfant ? » Lui aurait-il pardonné si cet enfant avait vu le jour et que sa venue avait tout compliqué ? Une part de lui n'envisageait pas même l'idée qu'il puisse en avoir été autrement, mais une autre part était malgré tout habitée par le doute. « Je crois que dans cette histoire il fallait forcément que l'un de vous se sacrifie pour contenter l'autre, et je crois que ma sœur a du faire ce sacrifice pour que tout puisse continuer comme avant. » Pour qu'ils puissent retrouver leur harmonie d'antan et pour qu'ils puissent poursuivre leur carrière respective, que Rory savait d'une importance capitale pour la stabilité de leur couple. « Et je crois que ça l'a brisé de le faire. Et que si tu l'aimes et que tu veux arranger les choses, tu peux plus te permettre de la placer un jour dans cette situation. Pas alors qu'elle s'est sacrifiée pour vous. » Il suffisait de voir la peine dans le regard de Grace lorsqu'elle avait annoncé son avortement pour comprendre que ça l'avait véritablement brisée. « Je choisirai aucun camp, parce que j'ai envie de penser que vous êtes toujours dans le même, elle et toi. Mais je sais que tu sais que je suis son frère avant d'être ton ami, et que pour ça je supporterai pas qu'elle se retrouve blessée à nouveau. » Et qu'aussi vrai qu'il tenait profondément à Ruben et voulait plus que tout voir les choses s'arranger, c'est sa sœur qu'il s'évertuerait à protéger envers et contre tout.



(ruben #2) you're on your own, kid. JTdVfXP
(ruben #2) you're on your own, kid. QqLqwzn
(ruben #2) you're on your own, kid. QoPDAKU
(ruben #2) you're on your own, kid. E0B9M70
(ruben #2) you're on your own, kid. HZjB4DU
(ruben #2) you're on your own, kid. 872289volunteer
(ruben #2) you're on your own, kid. Bbi5jU8
(ruben #2) you're on your own, kid. Lcds5AP
(ruben #2) you're on your own, kid. Qi7UeVN
 :l: :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(ruben #2) you're on your own, kid. Empty
Message(#) Sujet: Re: (ruben #2) you're on your own, kid. (ruben #2) you're on your own, kid. Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(ruben #2) you're on your own, kid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: oates park
-