AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-41%
Le deal à ne pas rater :
Moniteur 24″ pouces HP M24F FHD
99 € 169 €
Voir le deal

 (mine #6) a taste of gold and iron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jo Carter
Jo Carter
le rossignol muet
le rossignol muet
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (03.11.95)
SURNOM : jo ça ira très bien. autrement t'es mort et c'est pas qu'une image
STATUT : gratte plusieurs fois par semaine à la porte de la chambre d'hôtel de midas. c'est pour le bien de son PrOcEsSuS cRéAtiF sans mentir
MÉTIER : she puts the star in all stars ; chanteuse, candidate de la version all stars de l’émission qui l’a fait connaître, the x-factor australia. adios les boulots miteux et les mains aux fesses au strip-club, hello les allers-retours entre brisbane et sydney, les séances photos, les interviews, les cadeaux à l’oeil et les crises d’angoisses. elle a accepté de participer à tout ça pour rétablir l’équilibre cosmique et récupérer le trophée qu’elle a perdu
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. maisie vient à peine d'emménager avec elles suite à une annonce de colocation postée dans le gratuit du coin ; la phase test est enclenchée
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 5fcb0258de357d2615a294c458360a5fd0d6b731
POSTS : 1398 POINTS : 535

TW IN RP : langage cru et grossier, moqueries récurrentes, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, monde de la nuit (night-club, strip-club), hypersexualisation
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant et unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ demi-finaliste de the x factor aussie; la rançon du succès sans le succès ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : purple
RPs EN COURS :
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 0gBu1bSl_o
MINE ◦ we sat on the roof once conversation took us everywhere and we talked until the sun came up i wish we stayed just like we were up there i consider you i'm not trying to it doesn't matter whether not i want to i can't help it it's a habit your corner in my mind is well established
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 46f0d952c1d80261ec380bf26a6e3203f3d210b8
HARTER ◦ don't go to war for me i’m not the one that you want me to be don't call me up at 2 A.M. tonight it feels so damn good and i wish you would and don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Cdba12bc7228dd532ad9eb714c50315a729168e8
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 9af0507c99ce569459b65f33a262de7abd8e953b
JAURIE ◦ mama told me not to waste my life she said spread your wings my little butterfly don't let what they say keep you up at night and they can't detain you 'cause wings are made to fly and we don't let nobody bring us down no matter what you say it won't hurt me don't matter if i fall from the sky these wings are made to fly
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Tumblr_inline_pecf0cGoRF1rjxgbh_1280
JOLIE ◦ i could feel the tension we could cut it with a knife i know it's more than just a friendship i can hear you thinking 'bout it do i gotta convince you that you shouldn't fall asleep? it'll only be a couple hours and i'm about to leave

midas#10angus#1meg#8charlie#7nicholas#11micah#2maisie#1madison#1archie#5

RPs EN ATTENTE :
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Aac24f3ad24d314b51881a8787a17df466edbd4c
LEROY ◦ it was fun when we were young and now we're older those days when we were broke in california we were up-and-down and barely made it over but i'd go back and ride that roller coaster with you (scénario libre)

+cassie ◦ dahlia ◦ laurie#3 ◦ olive#2 ◦ démon#2

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ◦ ©dailyeuphoria, raquelsgifs, hqroleplaygifs (gifs) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & yasmine khadji & laila ferrer & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good https://www.30yearsstillyoung.com/t29918-jo-carter#1313857 https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter https://www.30yearsstillyoung.com/t41120-libre-anthony-ramos

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #6) a taste of gold and iron (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 EmptyLun 21 Nov 2022 - 20:23




a taste of gold and iron
Jo Carter & @Midas Sterling (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 873483867 (crédit gif/harley)

Midas prêchait pour la paroisse de sa soeur, et ce lien qu’ils avaient toujours eu tous les deux, elle l’enviait un peu, Josephine. Pas dans un élan de jalousie similaire à celui qui l’avait faite répudier Charlie à la seconde où le prénom de Midas avait frôlé ses lèvres pour lui cracher à la gueule, absolument pas — que ce serait malsain —, mais plus parce qu’elle n’avait pas eu la chance d’avoir ce lien-là avec sa propre fratrie alors qu’ils étaient six, qu’il y aurait dû y avoir une connexion entre eux tant ils avaient vécu de choses, tant ils avaient souffert de la même façon. Seulement, ça n’avait jamais été comme ça entre Jo et ses frères, et c’était pour ça qu’à l’époque de leur premier tour de chant, à elle et Midas, elle s’était raccrochée à Olive, fascinée par l’idée qu’elle avait tant oeuvré pour que son frère se fasse connaître. C’était un peu idiot, de compter vivre quelque chose par procuration tout en restant suffisamment à distance pour ne pas interférer, mais encore aujourd’hui, ça la touchait bien plus que personne ne serait capable de l’imaginer, de l’entendre parler de sa soeur avec autant d’admiration et de respect dans la voix. Ça la rassurait aussi, qu’il appuie sa démarche sans en donner l’air, comme si elle était capable de prendre enfin une bonne décision, une décision qu’elle ne regretterait pas "Tu pourrais, il est du genre influençable." qu’elle fit seulement en parlant de Nicholas dont il ne voulait pas dicter la marche à suivre. Elle n’en savait rien dans le fond, son rapport avec Nicholas n’avait été exploré que sur la surface.
Comme tout le reste jusqu’à ce qu’ils décident de quitter les lieux de la fête pour une annexe moins exposée à la vue de tous, où elle aurait pu lui admettre qu’en effet, elle mourrait d’envie de s’asseoir sur ses genoux, mais aussi de passer ses doigts dans ses cheveux, et que Bethany ne lui avait offert qu’une opportunité qu’elle avait saisi sans se sentir honteuse d’en profiter, malgré son trouble, et cette chaleur qu’elle avait ressenti dans tout son corps. Ça, c’était le genre de confidence qu’elle pouvait faire à une bonne copine, mais des bonnes copines, elle n’en avait pas, alors elle la garderait pour elle, en faisant un secret de polichinelle que les comptes Instagram dédiés à Midas se presseraient de commenter dès l’heure d’après, quand les premières photos de la soirée seraient publiées ; sûrement sous la coupe de cette assistante dont il lui parlait souvent et qu’elle se surprit à vouloir rencontrer. Mais pas ce soir, visiblement leurs retrouvailles officielles s’accompagnaient d’un dialogue interminable sur un passé qu’ils avaient tous les deux eu du mal à mettre de côté.

Lequel d’eux avait le plus peiné à oublier tout ça, Jo ne saurait pas le dire tant ça remuait des choses à ce moment-là et tandis qu’elle avait la sensation que sa franchise lui vaudrait un revers douloureux, elle sut que ça la tiendrait éveillée quelques heures de plus quand ils iraient dormir chacun de leur côté. C’était étrange de revenir aussi naturellement sur quelque chose qui l’avait autant torturé, lui faisant convoiter tant de scénarios différents à la fois, qu’à un moment donné, elle s’était demandée si elle n’avait pas tout simplement fantasmé tout ça ; l’alchimie qu’elle avait avec lui, la manière dont elle avait réagi quand il avait fait le premier pas vers elle, et la marque qu'il avait laissé sur elle sans qu’elle ne réussisse vraiment à s’en départir avec le temps, quand bien même elle l’avait détesté, jalousé. Mais à l’époque aussi, elle se souvenait s’être à de nombreuses reprises questionnée sur l’idée qu’elle n’avait tout simplement pas fabulé toute cette histoire de connexion avec lui, ses certitudes bousculées quand enfin il avait posé sa bouche contre la sienne. Ce soir, ça la soulageait un peu, de savoir que le sentiment avait été réciproque, même si ça ne partait que d'un désir fugace, qu’il aurait pu ressentir pour quelqu’un d’autre, qu’il avait sans doute ressenti pour quelqu'un d’autre depuis : malgré tout, ils étaient restés alignés du début à la fin, jusqu’à ce que la victoire de Midas ne vienne tout saccager, leur en faisant payer les pots cassés encore aujourd’hui alors qu’ils peinaient à se comprendre et à se lire sans craindre de heurter l’autre. Et s’ils n’avaient aucun regret, Jo se demanda très furtivement si finalement, ce goût de trop peu qui l’avait transie à l’époque, ça n’avait pas tout  simplement tout gâché.
Il se disait peut-être la même chose, c’est en tout cas l’impression qu’elle eut quand il intervint à l’instant où elle partagea avec lui ses regrets "Ça aurait pas rendu plus compliqué ce qui l’était déjà. Mais je comprends ce que tu veux dire, je t’en veux pas pour ça." Vraiment, sembla dire le regard qu’elle lui renvoya à ce moment-là. Elle lui en voulait pour autre chose. Elle lui en voulait d’avoir eu la vie qu’elle avait rêvé d’avoir tout en sachant que, si les rôles avaient été inversés, elle aurait profité autant qu’il le faisait. Mais elle ne l’aurait pas oublié, elle en était persuadée.
C’était tellement dur qu’elle sentit son coeur se serrer, Jo, prononçant une conclusion qui lui permettait simplement de refouler ce qu’elle ressentait sur l’instant quand elle aurait aimé lui affirmer qu’elle aurait su faire des efforts s’il était resté. Elle se retourna vers la coiffeuse quand il reprit la parole pour insister, et lui faire entendre qu’il avait souvent repensé à tout ça. Elle aussi, mais elle ne le lui dit pas, accordant un regard à son reflet dans le miroir, et décidant en un battement de cils que, si ça lui faisait du mal de tomber d’accord avec lui sur une fin qui lui tordait le ventre, à savoir que c’était il y avait longtemps, qu’ils ne pouvaient rien changé, elle ne bouderait pas son expérience à ses côtés sous le prétexte qu’elle comprenait que ses espoirs venaient d’être réduits à moins que rien — elle ne serait pas cette fille là, elle n’avait pas la personnalité pour ça, et ce n’était pas manquer de modestie que le penser ; Jo n’était pas modeste, c’était connu. Elle avala lentement sa salive avant de parler de nouveau, se trouvant trop gauche sur le moment pour faire autre chose que s’observer elle-même et son reflet, puis rebattant enfin des cils pour faire le point sur ce personnage qu’elle avait décidé d’être, elle se souvint de faire semblant.
"T’y as repensé tellement souvent que t’as fini par en faire des chansons. Ouais, j’ai commencé à lister celles qui parlent de moi, j’en suis certaine, et c’est tellement gênant." lui fit-elle en pivotant sur elle-même avec la grâce des divas, mais aussi avec la malice qui lui permettait de refermer ses blessures sans prendre le temps de vraiment les guérir, les laissant cicatriser de travers pendant qu’elle faisait le spectacle, pieds nus, empruntant une fausse mine d’embarras quand ça la flattait d’être sa muse, il le savait très bien. Laissant un rire lui échapper, elle se joignit enfin à lui pour s’asseoir juste à ses côtés, son corps assez près du sien pour qu'il sache que c’était volontaire, et que si elle ne le prit pas dans ses bras à ce moment-là, le petit coup d’épaule qu’elle lui donna après avoir harponné sa propre coupe de champagne, se mouvant doucement dans une danse qui le fit se secouer juste un peu, il était là pour compenser le geste qu’elle s’interdirait de faire le temps de savoir comment se comporter avec lui désormais, et ce sans avoir l’impression de se liquéfier chaque fois qu’il la regardait avec ses grands yeux bleus bordés de cils épais.
Elle but la totalité de sa coupe en une prise, la dévalant comme un shot de tequila, et qui devint amer à l'énonciation du toast de Midas sur qui elle reposa ses yeux un instant après, la tête tournée dans sa direction pendant qu’il vantait son talent, soulignant une évidence dont elle profita pour, dans un léger sourire en coin malgré ce qu’elle ressentait dans le fond d’elle-même, et qui ressemblait presque à une fêlure supplémentaire de son petit coeur de pierre "Forcément que je la mérite, je suis pas venue ici pour faire de la figuration contrairement à toi." Et elle était douée pour faire semblant, il le lui avait dit tout à l’heure ; elle ne pouvait pas démentir. Arquant un sourcil, elle se courba vers la table-basse pour y déposer sa coupe vide, puis dans un léger sursaut pour se tourner vers lui entièrement, un pied glissé sous ses fesses, les voiles blancs de sa robe s’étendant de part et d’autre de sa silhouette assise désormais, elle lui dit avec le ton de conspiratrice qu'il reconnaîtrait de l’époque où ils passaient des heures à bitcher sur leurs concurrents "Maintenant, parle-moi de Bethany." Il était temps de s’intéresser à la concurrence.


    if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind, if we don't fuck this whole thing up, guaranteed i can blow your mind.
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 ItFrTtD
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Pf8cX3Q
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 ZAKiL8h
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 YwJSohR
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 SFaYKhp

    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 KtpRxkJ
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 7ZWT0EU
    (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 YI1xEdJ

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la divine comédie
la divine comédie
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 30 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Jo dort dans chambre d'hôtel plus d'un un soir sur deux. Père de Posy depuis le 04 février 2018.
MÉTIER : Gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor, popstar, auteur-compositeur-interprète, fantasme de ta petite sœur, de ta mère et sans doute de ton père. Ça fait deux ans qu'il promet un quatrième album à son label, mais il n'a pas encore écrit la moindre chanson.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 7527deb366c9509e80f489ba0cba371e09961cc8
POSTS : 395 POINTS : 235

TW IN RP : ras.
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de six, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu)
RPs EN COURS :
(06)
amos #2olive #2nicholas #2jo #10cassie #1 › cassie #2 (fb)

(scénario & pré-lien)
marley (ft. Margaret Qualley)
oscar, le grand frère

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 3d9344589b1e3de2068971ad83f53ead7b552566
mine #10Life a skipping rope, finding solace in a note. Had to struggle when I was broke, writing music just to cope. She was the piano, I'm the xylophone. You can have the trumpet, I'm the saxophone. I'm the strings and you're the timpani. You're my constant tambourine. I'm the chords and you're the melody, this life's one big symphony. ☽ 12345678910

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 9263f65e368a75388a17f0d0f84e489d74b89d92
marley (scénario libre)All this time I've spent with you, all that we've been through. All this time I've spent with you, I am tied to you. A year away, A year alone. The tears have fallen but we have grown. The sun will rise, the seasons change, and here we are. A year has passed, Our children grow. And in their eyes, I see your soul.

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 C7f035a209436b1d74b06a5c9fd73c59c639193d
olive #2Hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. Oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. What if I'm far from home ? Oh brother, I will hear you call. What if I lose it all ? Oh sister, I will help you out.

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Ae471843e6a6fd55bbe96ec861e6a0ec1d2cdff7
missie #1 & #2 (fb)Don't ever say it's over if she is breathin'. Racin' to the moonlight and she is speedin'. She's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. On the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
sterlinoramos #2 & oscar (pré-lien libre)Stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. We're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


POUR INFO :
dialogues en royalblue.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.

AVATAR : Dacre Montgomery
CRÉDITS : bambieyes (avatars), ssoveiagifs, harley, lexiressources, wildwcmenrxs (gifs)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself https://www.30yearsstillyoung.com/t45787-midas-sterling https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #6) a taste of gold and iron (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 EmptyMar 22 Nov 2022 - 10:57




a taste of gold and iron
Midas Sterling & @Jo Carter (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 873483867

« Tu pourrais, il est du genre influençable. » Je lève un sourcil, surpris par tout ce que la gente féminine est capable de détecter chez nous sans que nous ne nous en rendions compte. De mon côté, j’ai beau avoir fréquenté Nicky à de nombreuses occasions - au point de le considérer à présent comme un ami - jamais je ne me serais aventuré dans ce genre de supposition, encore moins d’affirmation. Peut-être a-t-elle raison. Sûrement même, mais il n’en reste pas moins vrai que j’ai fait la promesse du contraire à Oli et que je ferai tout mon possible pour la tenir. Je sais d’avance que je ne pourrais pas m’empêcher de glisser un mot pour elle, mais je me limiterai à ça. « Elle m’a fait promettre de la laisser se débrouiller toute seule, alors je vais me contenter de croiser les doigts pour elle. » Et je pense qu’au fond, ma soeur en a besoin. Elle a besoin de reprendre confiance en elle, et réussir à décrocher un boulot sans l’aide de qui que ce soit est un très bon début. « Mais toi… » Un sourire espiègle se dessine sur mes lèvres. « T’as rien promis. Alors si t’as envie de lui dire à quel point ma soeur est fabuleuse, t’en prives pas. » Et ce que Oli ne sait pas ne pourra pas lui faire de mal, non ? Du reste, ce n’est pas là la preuve d’un manque de confiance en les capacités de ma soeur. Elle a été résidente en chirurgie, je n’ai pas le moindre doute qu’elle réussira haut la main dans le rôle d’aide soignante à domicile. Mais je sais qu’elle doute beaucoup. J’espère qu’elle parviendra à mettre en avant toutes ses belles qualités lors de son entretien avec Nicky et, si Jo peut lui donner un coup de pouce, pourquoi pas, après tout.

C’est lâche. C’est lâche de lui donner qu’un bout de la vérité. Ca n’en fait pas un mensonge pour autant, mais il lui manque certainement plusieurs clés pour comprendre exactement ce qu’il s’est passé dans mon esprit, ce soir-là. Est-ce qu’elle croit que je lui suis insensible, Jo ? Est-ce qu’elle pense que son prénom se noie dans une longue liste de conquêtes et que d’autres femmes m’ont fait tourner la tête jusqu’à oublier cette attirance singulière que j’ai ressentie pour elle ? Se pose-t-elle seulement ce genre de questions ou bien se moque-t-elle de ce qu’il s’est passé ? Comme moi, elle semble regretter de ne pas avoir été plus audacieuse, ce soir-là. Comme moi, elle semble y avoir assez pensé pour avoir élaboré ses théories et tiré ses propres conclusions mais qu’est ce que cela veut donc dire pour notre présent ? Que nous pourrions avoir une chance de reprendre les choses là où nous les avons laissées ? Est-ce qu’elle l’envisage ? Est-ce qu’elle se pose au moins la question ? J’aimerais que son esprit me soit aussi accessible qu’un livre ouvert. Sans doute aurais-je besoin d’un guide pour la traduction - parce qu’elle est foutrement compliquée - mais je ne me risquerais pas dans des hypothèses hasardeuses sur son état d’esprit. « Ça aurait pas rendu plus compliqué ce qui l’était déjà. Mais je comprends ce que tu veux dire, je t’en veux pas pour ça. » Pour ça, non. Pour le reste, elle ne me pardonnerait pas, si elle savait. Je ne me le suis jamais pardonné moi-même et je ne suis pas la victime de cette mascarade.

« T’y as repensé tellement souvent que t’as fini par en faire des chansons. Ouais, j’ai commencé à lister celles qui parlent de moi, j’en suis certaine, et c’est tellement gênant. » Elle se dirige vers moi et se laisse tomber sur le sofa, si proche de moi qu’elle me frôle. Est-ce volontaire ? Connaissant son amour de la provocation, j’ai envie de dire que oui. Mais nous ne sommes plus en public, alors je suis bien le dernier qu’elle dérange, cette proximité. Je suis tenté de passer un bras autour de ses épaules, je l’aurais fait avant. Sauf qu’aujourd’hui, ai-je le droit de le faire ? Va-t-elle me repousser ? Se soustraire doucement, mais écorchant malgré tout ma fierté ? Je me jette à l’eau. J’avale ma salive et je m’y risque, masquant mon malaise derrière un sourire de gamin charmeur, d’adolescent qui repousse et transgresse les règles. « C’est fou quand même. A la base, tu m’as dit que tu n’avais rien écouté et, plus ça va, plus j’ai l’impression que tu connais toute ma discographie. » Je ne me départis pas de mon sourire de crâneur. Je ne nie pas non plus que beaucoup de mes chansons parlent d’elle, au moins un peu. « Tu me la montreras, cette liste. » Et si je n’ai pas l’intention de confirmer ou d’infirmer, elle trouvera sa réponse sur mon visage : je ne suis pas un particulièrement bon acteur, et mes joues rougissent parfois bien trop facilement. D’autant plus lorsqu’il est question d’elle.

« Forcément que je la mérite, je suis pas venue ici pour faire de la figuration contrairement à toi. » - « Tu me blesses. Je suis là parce que j’ai pas encore de figurine à mon effigie chez Funko Pop, et c’est inadmissible. » Dans les faits, je ne suis certes pas là pour les mêmes raisons que la plupart des candidats - percer, étendre sa notoriété, je n’ai plus aucune preuve à faire à ce niveau là et je reçois déjà toute l’attention dont il est possible de rêver - je n’ai pas l’intention de faire de la figuration. J’ai l’intention d’aider Jo à briller, même si je suis persuadé qu’elle n’en a aucunement besoin. Je le lui dois, tout simplement. « Maintenant, parle-moi de Bethany. » J’esquisse un sourire, avant de me replacer, sans pour autant ôter mon bras de ses épaules. « Crois moi, c’est pas d’elle dont tu dois te méfier. » Mais puisqu’elle veut que nous abordions le sujet de la concurrence, alors je m’exécute. Je lui parle d’abord de la blonde et de ses vidéos sulfureuses - tout en lui assurant que je n’ai jamais regardé moi-même, que je ne fais évidemment que lui rapporter ce que j’ai entendu - puis de ceux qui me semblent être des concurrents plus sérieux. Je parle tandis que nous vidons la bouteille, et je continue bien après que la dernière goutte ne soit tombée dans le verre de la brune. Plus les heures filent, plus je suis à l’aise, goûtant au plaisir coupable de retrouver notre proximité et notre aisance l’un avec l’autre d’autrefois.

RP terminé (mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 1949770018






(mine #6) a taste of gold and iron - Page 2 763064237 :
Revenir en haut Aller en bas
 

(mine #6) a taste of gold and iron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-