AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €

 ladies and gentlemen we are floating again (auden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ophelia Butcher
ladies and gentlemen we are floating again (auden) OJum3bL
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (19 décembre)
STATUT : elle a d’autres priorités qu’être en couple pour le moment, faut pas lui en vouloir de repousser sa « vie privée » encore et encore
MÉTIER : ancienne libraire désormais écrivaine et bientôt scénariste ; même si certain(e)s diraient qu’elle est opportuniste à temps plein
LOGEMENT : 467 princess street, une maison à Logan City habillée des plus jolis bégonias du quartier
ladies and gentlemen we are floating again (auden) 45827cec02d7a54f19a30d2287bc561f
POSTS : 129 POINTS : 0

TW IN RP : kidnapping, disparition, hypocrisie, manipulation
TW IRL : //
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Ça ne m'intéresse pas.
CODE COULEUR : #000000 (black)
RPs EN COURS : Millie (fb) ∞ Aiden ∞ Simon ∞ Alfie ∞ Greta (fb) ∞ Auden #2 ∞ Cristina (fb) ∞ Ezra ∞ Matilda (fb)
RPs EN ATTENTE : Wyatt (fb)
RPs TERMINÉS : Auden #1
AVATAR : Emilia Clarke
CRÉDITS : avengedinchains (avatar), pinterest (icons), loonywaltz (ub)
DC : nope
PSEUDO : nelly
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46425-catcher-in-the-rye-ophelia https://www.30yearsstillyoung.com/t46498-i-m-building-this-house-on-the-moon-ophelia https://www.30yearsstillyoung.com/t46730-ophelia-butcher#2371754 https://www.30yearsstillyoung.com/t46647-ophelia-butcher#2367298

ladies and gentlemen we are floating again (auden) Empty
Message(#) Sujet: ladies and gentlemen we are floating again (auden) ladies and gentlemen we are floating again (auden) EmptyVen 18 Nov 2022 - 15:09



Ophelia aurait voulu tout planifier qu’elle n’aurait jamais réussi un si joli coup de maître. Les mains ancrées sur les hanches, elle fixe le doudou de Sloan laissé distraitement au beau milieu de son salon. Fascinée par le morceau de tissu taché de partout, crotté mais tout de même d’une valeur inestimable, elle essaie de retracer les étapes qui ont mené cette petite pépite d’or à tracer la ligne directrice de la soirée. À un moment, Ophelia arque même la nuque, se demandant si elle ne rêve pas, s’il ne s’agit pas de la couverture réconfortante de n’importe quel autre enfant et surtout pas celui d’Auden. Elle n’en babysitte aucun autre, elle n’en a pas le temps ni l’envie, mais ce scénario lui semble tout de même plus probable que celui dans lequel Sloan aurait laissé sa possession la plus précieuse chez elle au lieu de la garder bien serrée contre son coeur en permanence. Ophelia a un doute, maintenant. Elle est terrifiée qu’Auden pense qu’elle a fait exprès, alors qu’elle s’en voudrait presque de ne pas avoir été si fine, si pleine de ressources. C’est un jeu de champion et lorsqu’elle envoie une photo de son otage par message texte au peintre, elle ne fait même pas l’effort de demander une quelconque rançon. Ophelia est de nouveau calme, maintenant. Elle se doute bien que Williams n’apportera rien d’autre que son intention de passer prendre le doudou et de repartir aussi vite. Elle connaît le personnage, à force.

Mais pas assez à son goût. Refaisant un dernier tour de la maison une fois qu’il lui a confirmé qu’il est en route, Ophelia se fait la liste mentale de tout ce qu’elle sait à son sujet. Auden l’intéresse pour des dizaines de raisons toutes aussi variées les unes que les autres, certaines bien plus farfelues, et plusieurs qui n’ont aucun autre sens que le sens qu’Ophelia leur donne. Son cerveau l’intrigue. Sa manière de penser, de dire les choses, de réagir, de ne pas réagir. Sa façon de bouger, de regarder, d’évoluer dans un espace immense ou dans un lieu plus restreint. Les connexions qu’il fait entre les gens et entre les choses, les actions qu’il pose et surtout celles qu’il fait sans y penser, instinctivement. Ophelia s’intéresse aux terminaisons nerveuses d’Auden, à chacune de ses cellules et à leur manuel d’emploi et d’utilisation. Aux notices poussiéreuses. L’enveloppe d'os, de muscles et de chair rend le défi un peu plus difficile, puisqu’il n’est pas du genre à donner autant de réponses facilement... à donner autant de réponses tout court. Alors elle le déplie à chacune de leurs rencontres. À chaque fois qu’elle le voit, Ophelia défait des noeuds et recompose des puzzles. Elle remonte à l’envers, elle observe et pose des questions désabusées pour l’ennuyer, avant de demander quelque chose de précis sur un détail de lui qu’il est souvent trop distrait pour ne pas lui offrir. Ophelia équilibre maintenant ses vêtements et son maquillage, espérant ne pas avoir l’air de s’être préparée avec un peu plus d’attention qu’à son habitude pour un mercredi soir passé minuit.

D’ailleurs, à ce propos. Elle a vu le reflet de l’objectif d’une caméra, dans les buissons de bégonias, face à chez elle. Il se peut qu’elle ait utilisé le doudou de Sloan pour avancer dans son plan, mais Ophelia dormira sur ses deux oreilles ce soir et les soirs suivants. Parce qu’elle n’a fait que de profiter d’une situation qui allait arriver de toute façon, un heureux hasard. Elle n’a rien provoqué, simplement surfé sur la vague. Mesdames et messieurs les jurés, elle est innocente à la seconde où elle ouvre la porte et tend, du bout des doigts avec un dédain qu’elle cache à peine parce qu’elle trouve la scène hilarante, le doudou de Sloan à Auden. La transaction aurait pu prendre cinq minutes et aurait dû, certainement. Elle ignore où est son fils et qui s’en occupe, en serait jalouse à en crever si elle se laissait un moment pour y penser, mais Ophelia est en mission. « Attends. » elle capitalise sur le fait qu’il est occupé, qu’il est toujours occupé, et qu’elle n’a pas les épaules pour servir à elle seule de bonne raison pour qu’il traîne des pieds chez elle autrement que pour les discussions d’usage. C’est pourquoi elle se dépêche elle aussi, comptant déjà à rebours les secondes qu’il sera naturellement en mesure de lui attribuer. « Tu es pressé ? » évidemment, la question est rhétorique. Ophelia ne lui laissera pas le temps de répondre qu’elle enclenche déjà la seconde vitesse, se décalant pour qu’on puisse parfaitement voir son visage en plus du profil d’Auden, du fond des buissons. Mais ce n’est pas que ça, qui lui importe. « J’aurais d’autres questions, pour écrire Gatsby. » à trop vouloir jouer sur plusieurs fronts, Ophelia risque de se brûler les ailes. Elle se sent observée, l’est assurément par le photographe qui n’en a encore que pour quelques instants avant de les laisser tranquilles. Surtout, elle sent les yeux d’Auden sur elle qui auraient tout pour jouer le rôle d’un juge sans qu’elle doute un seul moment de leur efficacité à rendre une sanction tranchante. Elle ne peut pas faire dans le superficiel. Elle ne peut pas inventer, jouer aux distractions, battre des cils et espérer qu’il lui donne ce qu’elle veut sans le verbaliser. Ça, c’est quelque chose qu’elle a appris, au fil des nuits blanches durant lesquelles elle ne somnole jamais, lorsqu’ils se quittent après qu’elle lui ait rendu Sloan. « Peu importe à quel point je pense à toi, y’a toujours des trous noirs. » Ophelia tente le tout pour le tout, et saute si définitivement dans la gueule du loup qu’elle ne prend même pas le temps d’en calculer les risques. Il est là, le risque dont elle parlait la première fois.




ladies and gentlemen we are floating again (auden) A4144747c6764bf344c531693038c9da ladies and gentlemen we are floating again (auden) 5b277ecbd0bd3c68c3654f1247b68ac2




Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 38 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Mari, père, frère, amant, partenaire, bourreau, artiste, Dieu, maître suprême, oeuvre d'art,... il répond à tout, même les insultes.
STATUT : Marié, il n'a simplement pas parlé à sa femme depuis un an et demi. Rien de grave.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie, en toute humilité. Nouveau collaborateur de la maison Weatherton, la collection sera (enfin) prête pour la fin d'année.
LOGEMENT : #517 Bayside. En colocation avec Sloan, son fils de 2 ans.
ladies and gentlemen we are floating again (auden) 9e678f8098174cc3f19ae618b12659624fc10505
POSTS : 18928 POINTS : 0

TW IN RP : violences physiques et verbales
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (05)darcyjames #7flora #2ophelia #2cesar #6


ladies and gentlemen we are floating again (auden) Peaky-blinders
famiglia: damon #11 & savannah #9 & saül #25 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

ladies and gentlemen we are floating again (auden) 043bb84fa42bd426b271b83d4dba80196018457b
williagni (scena) › io c'ho vent'anni e non mi frega un cazzo. c'ho zero da dimostrarvi. non sono come voi che date l'anima al denaro dagli occhi di chi è puro siete soltanto codardi. e anche se ho solo vent'anni dovrò correre, per me.

ladies and gentlemen we are floating again (auden) Dc5256182a63fe0a17684d7c2b263c9912aeea21
willton #7 › i tried to run and wait it out but i've become a mess of doubts. i know i'm hard to be around when i'm down and now. i'm just using up your trust. too much, it's always too much. i'm addicted to the rush. tell me am, i am on your mind?

ladies and gentlemen we are floating again (auden) Bc5bd307f5458f57ec430a9c27d5e191ab527c68
ophelia #2 › we will break away together. i'll be the shadow, you'll be the light. nothing ever lasts forever. we will go softly into the night. the past is spun like a yarn and mangled with flesh and blood and bones, i wonder, did no one hear the distant thunder?

RPs EN ATTENTE : river #2 › ezra #12 › sergio #2 › vivian #3
RPs TERMINÉS : ladies and gentlemen we are floating again (auden) 25dxp5w4
ladies and gentlemen we are floating again (auden) OnoekxN

cf. fiche de liens
AVATAR : Louis Garrel
CRÉDITS : dezaia (avatar) › theatticwriter (gif) › harley (willton) › loonywaltz (ub)
DC : Charlie, Lily, Swann, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer https://www.30yearsstillyoung.com/t37070- https://www.30yearsstillyoung.com/t24386-auden-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

ladies and gentlemen we are floating again (auden) Empty
Message(#) Sujet: Re: ladies and gentlemen we are floating again (auden) ladies and gentlemen we are floating again (auden) EmptyMer 23 Nov 2022 - 15:48



« Attends. » Je n’ai pas envie d’attendre, pas alors que Saül est sûrement en train de chercher comment se procurer le calendrier des pompiers de la ville pour assouvir ses nouveaux pseudo-désirs, le tout sous l’oeil intrigué de Sloan qui a décidé qu’il ne voulait pas dormir, ce soir. Il a fort à parier que cela a quelque chose à voir avec son doudou manquant, précieux objet que je suis chargé de venir lui chercher, pour le sauver d’une fin du monde imminente que tout parent peut aisément comprendre. Pourtant, j’attends. La peluche dans la main, je me retourne avec curiosité en sa direction, sans doute aussi un peu soucieux de l’empressement qui semble soudainement être le sien. « Tu es pressé ? » - “Oui. Pourquoi ?” Elle me pose une question pour laquelle elle connaît déjà la réponse, c’est d’une évidence folle, et cela signifie aussi qu’elle se moque bien de ma réponse. Elle va agir comme si j’avais répondu par la négative.

« J’aurais d’autres questions, pour écrire Gatsby. » Je ne me contente plus seulement de jeter un regard en arrière et finis donc de pleinement me retourner, mes épaules face aux siennes. Sa répartie m’amuse, j’esquisse un sourire le prouvant. Gatsby, oui, bien sûr. “Oh, vraiment ?” Mes sourcils se haussent dans la pénombre de la nuit, mes bras se croisent sans que cela ne marque la fin de notre discussion. Je me montre curieux, comme toujours ; et d’autant plus lorsqu’il s’agit de ma propre personne, justement. « Peu importe à quel point je pense à toi, y’a toujours des trous noirs. » Cette fois-ci, en plus de la curiosité, c’est surtout l’incompréhension qui se lit sur mon visage. Ses mots semblent sortis de nulle part et pourtant elle les prononce avec l’éternel naturel qui est toujours le sien, peu importe la situation, peu importe le contexte. “C’est une phrase du livre ?” Elle ne pense pas à moi et je ne pense pas à elle ; voilà pourquoi je ne rentre pas dans son jeu, voilà pourquoi j’en viens rapidement à la première conclusion qui me vient à l’esprit. Elle est cohérente et facile d’accès, je n’en demande pas davantage. Gatsby n’était qu’une blague, mais peut-être qu’elle l’a prise au pied de la lettre ; je n’en sais rien, je ne la connais pas, et elle ne me connaît pas non plus.

Peu importe le véritable fond de sa pensée, je refuse de m’y attarder. Tout n’est sûrement qu’un malentendu. “Qu’est-ce que tu veux savoir ?” Ma tête se penche légèrement pour marquer la curiosité qui reste toujours la mienne, bien que l’impression tenace de ne rien comprendre à la situation se fait une place dans mon esprit.


ladies and gentlemen we are floating again (auden) ZWjeJy0
ladies and gentlemen we are floating again (auden) 4t8obn7
ladies and gentlemen we are floating again (auden) KHoP2yg
ladies and gentlemen we are floating again (auden) Dvuz8Pj
ladies and gentlemen we are floating again (auden) J3ATkGv
ladies and gentlemen we are floating again (auden) 8OlF2I7

ladies and gentlemen we are floating again (auden) Xb7bl1ie


ladies and gentlemen we are floating again (auden) 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
 

ladies and gentlemen we are floating again (auden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: logements
-