AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-42%
Le deal à ne pas rater :
Lit cabane enfant ELIAH – 90 x 190 cm – Bois pin massif
69.99 € 119.99 €
Voir le deal

 silent party (eliora #4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 38 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
silent party (eliora #4) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 431 POINTS : 2260

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

silent party (eliora #4) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

silent party (eliora #4) 914a7ff01e7b561378c30fd48e56a9a733d3f683
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

silent party (eliora #4) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

silent party (eliora #4) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : silent party (eliora #4) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1rhett #1eliora #3eliora #4lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dopamine-cyn pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds https://www.30yearsstillyoung.com/t46992-elijah-walker

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyLun 28 Nov - 23:48




Silent Party

@Flora Constantine & Elijah Walker



La nuit était déjà considérablement entamée, et avec elle, Elijah l'était déjà tout autant. L'architecte avait perdu l'habitude des soirées arrosées où la musique assourdissante, les lumières colorées mais tamisées et les boissons fortes s'évertuaient à engourdir ses sens, pourtant, ces occasions avaient marqué son quotidien avec une régularité affolante lorsqu'il vivait de l'autre côté de l'océan, et profitait sans réserve de ce qu'avait à lui offrir la nuit new-yorkaise. Son retour fracassant à Brisbane, près d'un an auparavant, avait été accompagné de tant de rebondissements en tous genres que l'heure n'avait été que trop rarement aux festivités riches en excès, et après des mois marqués par le stress et les mauvaises surprises, Eli renouait doucement avec l’insouciance de sa vie fêtarde d’antan. Une insouciance qu’il savait traîtresse, car il avait déjà fait les frais des terribles conséquences d’une vie marquée par l’excès et l’irresponsabilité, aussi avait-il considérablement ralenti la cadence par rapport aux conduites à risque auxquelles il avait autrefois été abonné. Cela ne l’empêchait pas de profiter décemment de la soirée qui battait son plein à l’Electric Playground. L’esprit rendu léger par les verres qu’il avait déjà descendus, Eli avait alterné entre la table qu’il avait réservée, le bar auquel il venait tout de même s’accouder et la piste de danse où grouillaient les corps qui ondulaient lascivement au rythme de la musique entraînante. Il n’y avait pas que la boisson d’enivrante - l’ambiance l’était tout autant, et Eli avait l’impression de retrouver cette sensation paisible qui s’était faite bien trop rares ces derniers temps.

À ses côtés, la compagnie se faisait variée, et les interlocuteurs, pour la plupart interlocutrices, s’étaient succédé à un rythme soutenu. Il devait avoisiner les deux heures du matin lorsque l’attention d’Eli fut enfin retenue de manière plus notable par l’une des rencontres faites au cours de la soirée. Il n’avait pas bien saisi son prénom, mais elle lui avait expliqué être arrivée l’avant-veille tout droit de la Barbade, et adorer le début de ses vacances à Brisbane. Elle était dotée d’un rire particulièrement communicatif, d’un déhanché proprement hypnotisant et son regard lui signifiait clairement qu’elle n’avait pas l’intention de se limiter à une discussion cordiale. Il n’y avait d’ailleurs pas que son regard qui véhiculait ce message piètrement dissimulé - tout son langage corporel semblait aller en ce sens, de la façon dont elle s’accrochait à son cou lorsqu’elle éclatait de rire à celle dont elle lui caressait l’avant-bras en lui posant des questions sur la vie à Brisbane. Enchanté tant de la compagnie agréable que cette inconnue à la plastique enchanteresse avait à lui offrir, qu’à la perspective de la fin de soirée qu’ils s’apprêtaient à passer tous les deux, Eli s’était fait un plaisir de lui laisser tout le loisir de lui faire du rentre-dedans, lui réciproquant ses avances peu subtiles avec un soupçon de finesse supplémentaire, tout en étant, lui aussi, extrêmement transparent dans ses intentions à son égard. Leur rudimentaire conversation eut tôt fait d’être ponctuée par des échanges de regards langoureux, qui annoncèrent le moment où leurs lèvres finirent par se sceller au milieu de la piste de danse, leurs corps pratiquement emmêlés dans une étreinte sensuelle. Les deux amants d’un soir ne tardèrent pas à arroser davantage leur soirée, Eli ne se privant pas de commander la bouteille de champagne la plus chère qui figurait à la carte de l’établissement, et, installés tout près l’un de l’autre à leur table, ils alternèrent entre gorgées de bulles, éclats de rire et baisers passionnés.

Une main enroulée autour de la taille de la belle barbadienne, Eli s’affaira à remplir à nouveau leurs flûtes vides tout en racontant une anecdote dont la moitié devait de toute façon être parfaitement inaudible dans le vacarme environnant, avant de venir chercher à nouveau ses lèvres pour les capturer avec tendresse. Lorsqu’il recula son visage de quelques centimètres, son regard balaya distraitement les alentours, défilant sur le bar situé à quelques mètres, et ses sourcils se froncèrent l’espace d’un instant en croyant reconnaître une silhouette étrangement familière en train de commander à boire. La pénombre et les lumières colorées ne firent rien pour l’aider dans sa tâche, pourtant, il n’y eut que peu de place au doute. Bien vite, Eli fut convaincu d’avoir vu juste, en voyant se dessiner avec une netteté croissante les traits de Flora Constantine. La surprise passa furtivement sur le visage de l’architecte, dont l’expression resta globalement assez imperturbable, malgré l’émoi qui ne tarda pas à se frayer un chemin dans son esprit engourdi par l’alcool qu’il avait ingurgité jusque-là. Comme happé, il ne put arracher son regard du visage de Flora, comme s’il avait du mal à en croire ses yeux ; pourtant, la boîte de nuit était l’une des plus populaires de la ville, et la présence de la jeune femme ici n’était pas plus incongrue que la sienne. L’espace d’un instant, il eut envie de se lever pour aller à sa rencontre, la saluer, entamer une de leurs discussions agréables dont ils semblaient avoir le secret. Mais, avant qu’il n’ait eu le temps de contempler véritablement cette possibilité, il sentit une nouvelle pression sur son avant-bras et il reporta le regard sur celle qui lui tenait déjà compagnie ce soir, et dont il était parvenu à oublier l’existence pendant ces quelques instants hors du temps. Il se ressaisit et lui adressa un sourire d’excuses assorti d’un clin d’oeil, sans parvenir à s’empêcher, quelques instants plus tard, à jeter un nouveau regard furtif en direction du bar.
rainmaker



❝guaranteed i can blow your mind❞ biting your lip, moving too late in the night. tell me i'm too crazy, you can't tame me. if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind. if we don't fuck this whole thing up, guaranteed, i can blow your mind.

silent party (eliora #4) MDGtleV
silent party (eliora #4) FaiOtwn
silent party (eliora #4) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
silent party (eliora #4) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

silent party (eliora #4) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

silent party (eliora #4) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

silent party (eliora #4) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

silent party (eliora #4) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
silent party (eliora #4) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #4james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

silent party (eliora #4) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMar 29 Nov - 0:26



silent party

Elle avait besoin de se changer les idées. La brune sortait rarement tard le soir, la faute à ses vieux démons tapis dans l’obscurité, mais depuis le défilé Weatherton et ses journées à rallonge au café Flora n’avait pas levé le pied. et elle sentait, malgré elle et ses efforts pour ne pas y penser, la pression se faire de plus en plus lourde sur ses épaules. L’accumulation de semaines particulièrement intenses et de nuits courtes ne faisait pas bon ménage, et elle avait pris la décision de sortir de sa routine pour briser ce cercle vicieux dans lequel elle s’était enfermée. Elle y replongerait dès demain, elle s’en faisait la promesse, mais pour l’heure la brune préférait s’accorder un moment de répit et faire une chose qu’elle faisait rarement : sortir en boîte de nuit. Ce n’était pas ce qu’elle préférait, peu familière avec le laisser-aller des clubs aux musiques trop fortes et aux jeux de lumières aveuglants, mais elle avait besoin de mettre en veille ses pensées. Elle avait bien songé à boire plus que de raison, assise seule sur son canapé, mais cela lui aurait surtout porté préjudice demain matin en se réveillant avec la tête lourde et l’envie de vomir. non, avant cela elle voulait profiter, et elle n’avait pas réfléchi plus longtemps - de peur de se dégonfler, avant de se préparer et de se diriger vers l’Electric Playground. Situé dans son quartier, il s’agissait du meilleur endroit pour perdre ses repères, et avec un peu de chance Flora parviendrait même à retourner à pied chez elle une fois lassée des cocktails et corps dansants.

La soirée bat déjà son plein lorsqu’elle se fraye un passage au milieu de la foule, forçant ses épaules à se détendre et ses pas à la porter vers le bar - il lui fallait un verre avant qu’elle ne tourne les talons et retourne chez elle pour lire un livre sous un plaid. Elle commande auprès du barman, se penchant vers lui pour se faire entendre, puis attend quelques secondes sa boisson avant de s’en emparer. Il est tard et la majorité des fêtards sont déjà bien éméchés - cela rend les choses plus facile, le fait de passer inaperçu bien plus naturel. Elle porte son verre à ses lèvres et se tourne vers la masse, en dérobant une longue gorgée en laissant courir son regard sur ceux et celles qui l’entourent - une soirée comme celle-ci se partage, et elle compte bien trouver un bras auquel s’accrocher.

Elle ne le voit pas tout de suite. Il y a des dizaines de silhouettes autour d’elle, dont une qui se penche à son oreille pour lui offrir un nouveau verre en remarquant le sien déjà vide, et Flora se laisse volontiers entraîner à la suite du grand blond qui s’assure de ne pas la perdre en saisissant son poignet. Elle pose son verre rempli de glaçons sur le comptoir, plante ses yeux noisette dans ceux de l’inconnu, et si celui-ci se penche vers elle pour lui faire part de son prénom la demoiselle se contente d’acquiescer sans l’entendre - il n’a aucune importance, ni lui ni la façon dont il peut s’appeler. Un nouveau verre en main, elle en prend une gorgée avant d’être entraînée à nouveau sur la piste, et abandonne finalement bien vite - trop vite, la boisson offerte lorsque l’inconnu attire sa taille contre la sienne. Rapidement, sans se préoccuper de grand-chose si ce n’est du placement des mains de celui qui les glisse dans son dos, la Constantine noue ses bras dans la nuque de l’inconnu et se contente de tendre le cou lorsqu’il se penche pour y presser ses lèvres. Ils échangent quelques banalités, à peine audibles dans le brouhaha ambiant, et elle entreprend finalement de le faire taire en l’embrassant - parce-qu’il parle un peu trop, qu’elle se moque de ce qu’il peut bien avoir de si important à lui dire. Ils échangent un baiser puis un deuxième, profitant du contact l’un de l’autre, et ce jusqu’à se faire allègrement bousculer par un autre duo à proximité - et qu’une petite discussion s’engage entre les deux hommes qui se reconnaissent, Flora chassant le regard distraitement alors qu’elle n’est plus au centre de l'attention du blond. et c’est à ce moment qu’elle le voit, lui. Elijah, une caraïbéenne sur les genoux, riant à gorge déployée contre ses lèvres. Elle le reconnaît car ceux qui boivent du champagne à une telle heure de la nuit sont une minorité, ceux avec un aussi beau profil sont plus rares encore, et ses sourcils se froncent curieusement alors qu’elle analyse lentement ce à quoi elle assiste. et, avant qu’elle ne puisse détourner le regard, celui azur du brun croise le sien et elle sent un frisson dégringoler le long de sa colonne vertébrale. Prise sur le vif, ses lèvres s'entrouvrent légèrement comme si elle s’apprêtait à parler - bien qu’il soit bien trop loin pour l’entendre et qu’elle ignore quoi lui dire, mais rapidement Flora est coupée dans son élan. Un pouce et un index emprisonnent son menton, et l’homme à ses côtés lui fait tourner son visage dans son sens avant de l’embrasser, contact auquel la brune se laisse aller en se raccrochant mollement à cou. Que fait Elijah ici ? Il a après tout autant de droit qu’elle de se tenir ici, mais sa vision semble si nette au milieu de la masse qu’elle perturbe la demoiselle. Rompant le baiser, le blond l’entraîne un peu plus loin et elle le suit sans trop se poser de questions, jetant un dernier regard à la dérobée vers l’héritier.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

silent party (eliora #4) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 38 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
silent party (eliora #4) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 431 POINTS : 2260

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

silent party (eliora #4) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

silent party (eliora #4) 914a7ff01e7b561378c30fd48e56a9a733d3f683
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

silent party (eliora #4) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

silent party (eliora #4) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : silent party (eliora #4) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1rhett #1eliora #3eliora #4lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dopamine-cyn pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds https://www.30yearsstillyoung.com/t46992-elijah-walker

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMar 29 Nov - 15:05




Silent Party

@Flora Constantine & Elijah Walker



Après l'avoir ramené à la réalité avec douceur, la caribéenne chercha avidement les yeux, puis les lèvres d'Elijah, qu'elle captura dans un nouveau baiser enflammé. Lorsque leurs lèvres se séparèrent, elle lui demanda s'il était bientôt prêt à poursuivre la soirée ailleurs, assortissant à sa question un sourire entendu. Tout en picorant ses lèvres, puis son cou de baisers, Eli s'apprêta à lui répondre mais elle avait déjà repris la parole, évoquant l'hôtel où elle logeait dont elle vanta la douceur des draps. Un petit rire s'échappa des lèvres d'Elijah, qui l'a gratifia d'un clin d'oeil avant de lui susurrer qu'il lui laissait le choix de leur destination, mais que son propre lit était serti de draps en coton égyptien qui méritaient le détour. Les deux amants riaient de bon cœur, plongés dans leur conversation à la lecture double, et même triple si l'on prenait en compte la façon dont les doigts de l'inconnue pianotaient sur l'avant-bras de l'héritier, et son escarpin remontait le long de sa jambe. Eli se mordit la lèvre, ses yeux en disant long sur ses intentions. Pourtant, bien malgré lui et en dépit de combien il était subjugué par sa compagnie, pour une raison qu'il fut incapable de s'expliquer, lorsque leurs lèvres se rejoignirent à nouveau, il ouvrit les yeux et fit vagabonder son regard là où, quelques instants plus tôt, s'était matérialisée une apparition pour le moins troublante. Et ses entrailles de tressaillir à nouveau lorsqu'il l'aperçut, bluffante dans la courte robe qui épousait ses courbes, visiblement en agréable compagnie.

Eli ne comprenait pas.  Il ne comprenait pas pourquoi il ne parvenait à se concentrer pleinement sur la jeune femme à ses côtés, alors même qu'elle avait captivé son attention jusqu'à ce que Flora n'apparaisse dans son champ de vision. Il ne comprenait pas pourquoi ses lèvres pulpeuses semblaient avoir perdu de leur saveur alors qu'il était convaincu de les embrasser avec la même avidité. Il ne comprenait pas pourquoi, alors qu'elle représentait absolument chacun de ses fantasmes rassemblés au sein d'une seule personne, il ne prenait plus le même plaisir à parcourir ses courbes des doigts et du regard. Il ne comprenait pas pourquoi son regard ne cessait de papillonner en direction du bar, à la recherche du visage familier de Flora Constantine. Il ne comprenait pas pourquoi il avait senti son cœur s'accélérer à ce point en croisant son regard, ni pourquoi il l'avait senti se serrer en la voyant s'accrocher au cou d'un inconnu, dont la vue suscita chez Elijah un inexplicable sentiment de jalousie, alors que lui-même était exactement en train de faire la même chose. Eli se sentit perdu, perplexe, et l'alcool ne l'aida en rien à trouver des réponses sensées à ses questionnements.

L'inconnue avait repris la parole, traçant du bout du doigt les sillons du biceps d'Eli à travers sa chemise, se penchant ostensiblement en avant pour mettre en valeur un décolleté pigeonnant. Eli redirigea son attention sur elle, aidé par les arguments plus que convaincants qu'elle lui brandissait pratiquement sous le nez. Elle sourit d'un air triomphant en voyant son regard s'égarer du côté de sa poitrine, laissant échapper un gloussement amusé avant de se rapprocher pour lui susurrer des insanités dans le creux de l'oreille. Eli inhala brusquement, se mordant à nouveau la lèvre, tombant complaisamment dans le piège tendu sans la moindre subtilité par l'inconnue au physique absolument hypnotisant. Elle emprisonna avec douceur mais avec vivacité son lobe entre ses dents d'une blancheur éclatante, soutirant à Elijah une expression de plaisir étranglée. Aussi simplement, elle était parvenue à saisir sa pleine attention, faisant appel à ses instincts les plus primaires et les manipulant d'une main experte. Son pied se frottant toujours à sa jambe, elle se montra de plus en plus entreprenante et se rapprocha de lui à l'extrême, collée à lui alors qu'elle picorait son cou de baisers. La sensation était divinement agréable — pourtant, après quelques instants à profiter sans revenue du divin traitement qu'elle lui avait réservé, les yeux turquoise d'Eli s'ouvrirent à nouveau et, machinalement, parcoururent le chemin qui mena au bar. Flora n'y était plus, et le constat généra un irrépressible et inexplicable sentiment de frustration chez le Walker, qui se sentit dérouté par l'intensité de cette frustration pour le moins malvenue. Tout en continuant de faire l'objet des assauts répétés de la barbadienne, Eli parcourut du regard les alentours, refusant d'admettre ce qu'il recherchait, tout sachant pertinemment qu'il était en train de se voiler odieusement la face.

C'est alors que, sans s'y attendre alors qu'il avait tout mis en œuvre pour y parvenir, il aperçut à nouveau sa silhouette familière se tenir entre les fêtards attroupés au milieu de la piste de danse. Il semblait presque impossible qu'il soit parvenu à la trouver dans cette foule à la densité invraisemblable, tant la probabilité de l'apercevoir était mince. Mais, en y réfléchissant, il n'y avait en réalité rien de plus logique lorsqu'on prenait en considération l'acharnement dont il avait inconsciemment fait preuve pour la retrouver, manifestement bien plus à même de se concentrer sur cette tâche-là que sur la personne avec laquelle il était censé passer la soirée. Accolée à l'inconnu qu'il avait aperçu à ses côtés quelques instants plus tôt, Flora ondulait au rythme de la musique, et à ce moment-là, elle fut infiniment plus hypnotisante que la jeune femme aux atouts pourtant convaincants à ses côtés. Comme si elle avait senti le regard d'Eli rivé sur elle depuis l'autre côté de la salle, Flora leva à nouveau les yeux vers lui, et ce nouveau phénomène aussi perturbant qu'électrisant survint lorsque leurs yeux s'accrochèrent, sans un mot. Comme par réflexe, Eli eut envie de lui sourire, pourtant, quelque chose l'en empêcha, et il se contenta de la sonder du regard, incapable de détacher ses yeux des siens. L'air absent, il sentit les lèvres de sa conquête continuer à lui picorer le cou, et il ne fit d'ailleurs rien pour l'en empêcher, de toute façon trop distrait pour même prendre conscience de sa présence près de lui, alors que son esprit était quelques mètres plus loin, aux côtés de celle qui le troublait plus que de raison.
rainmaker



❝guaranteed i can blow your mind❞ biting your lip, moving too late in the night. tell me i'm too crazy, you can't tame me. if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind. if we don't fuck this whole thing up, guaranteed, i can blow your mind.

silent party (eliora #4) MDGtleV
silent party (eliora #4) FaiOtwn
silent party (eliora #4) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
silent party (eliora #4) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

silent party (eliora #4) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

silent party (eliora #4) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

silent party (eliora #4) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

silent party (eliora #4) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
silent party (eliora #4) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #4james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

silent party (eliora #4) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMar 29 Nov - 20:02



silent party

TW tentative de viol Elle ignore comment ses yeux ont pu trouver les siens. Le club est bondé, les corps des fêtards tous collés les uns aux autres, et pourtant. Pourtant le visage de l’héritier ne lui a jamais paru aussi évident qu’au milieu des dizaines d’autres, ses yeux bleus aussi nets malgré la distance et les jeux de lumière, et Flora est désarçonnée une seconde durant. Brisbane est une grande ville, et elle est presque certaine de ne jamais avoir vu l’aîné des Walker avant qu’il ne se présente à Weatherton, et voilà maintenant que ce dernier se tenait étrangement partout où elle allait - elle avait parfois l’impression de l’apercevoir dans la rue, son coeur sursautait lorsqu’un grand brun entrait dans le café avant qu’elle ne s’apaise en croisant un visage plus grossier que celui du Walker, et elle n’était pas familière avec ce drôle de sentiment dans sa poitrine. Elle se rendait parfois compte le chercher inconsciemment, ou songer aux courbes de la pièce à laquelle elle donnait vie pour le satisfaire tandis qu’un client lui commandait un latté au caramel. Il était à la fois partout et nul part, et les faits la troublaient - mais elle était plus perturbée encore en le voyant ainsi installé avec une aussi belle femme sur les genoux. Grande, athlétique, la peau chocolat et des formes bien plus généreuses que les siennes, l’inconnue était tout ce qu’elle n’était pas et le constat la troubla plus qu’elle ne l’aurait soupçonné. Évidemment qu’elle avait essayé, qu’elle avait battu des cils en le regardant et en s’appliquant à lui sourire avec douceur, pour autant et ce malgré toute sa bonne volonté Flora ne serait jamais ce type de femme. Elle avait essayé de lui plaire et pensait presque avoir malgré quelques points, mais elle n’était pas elles. La Constantine était plus maladroite, plus tendre, et à l’aube de la trentaine ses traits demeuraient sensiblement les mêmes que ceux de ses années de fac. Elle n’était pas une de celles à l’allure fatale et aux courbes enjôleuses, et ne le serait jamais.

Ils se regardent ce qui lui semble être de longues minutes alors qu’elle a conscience que le moment ne dure qu’une poignée de secondes, son regard prisonnier du sien avant qu’elle ne soit entraînée à l’écart par celui qui l’accompagne, le suivant sans résistance ni entrain - mais le suivant. et alors qu’ils s’embrassent à nouveau un peu plus loin, ses sens happés par les lèvres baladeuses du blond qui caresse le creux de son dos en laissant son odeur sur sa peau, Flora garde les yeux ouverts. Ils papillonnent parfois lorsque les dents de l’inconnu s’accrochent à la peau pâle de son cou, s’attardent sur sa lèvre inférieure ou murmurent quelques bribes flatteuses à ses oreilles, mais la brune n’est jamais pleinement focalisée sur lui. Il n’est pas vraiment son genre mais est suffisant pour quelques baisers, et elle se reporte finalement sur lui lorsqu’il recule son visage d’un air interrogateur. Il lui demande si elle va bien, ce à quoi elle acquiesce avant de glisser ses doigts dans ses cheveux pour le conforter dans ses actions, l’attirant contre sa bouche tandis qu’elle sent ses mains calleuses agripper ses hanches. Elle essaie, elle essaie vraiment d’occulter Elijah de ses pensées, mais ses paupières battent inévitablement lorsqu’elle sent son attention sur elle sans l’expliquer. Ses iris croisent les siennes alors qu’ils sont pourtant tous deux occupés ailleurs, et elle est soudainement incapable de s’en détacher tandis que le baiser gagne en intensité avec celui contre qui son corps est fondu.

La caribéenne est toute contre lui, elle la distingue elle et ses lèvres pulpeuses contre son oreille, et Flora sent son estomac se tordre un instant à la façon dont les traits de l’aîné changent sensiblement de temps à autre. Elle n’en est pas responsable et le regrette - elle envie brièvement l’autre pour son siège sur ses genoux, mais ne lui jalouse en rien ses charmes. C’est de son corps qu’elle l’aguiche, pas de son esprit, et la brunette se jure être capable de lui faire passer un moment bien plus électrisant encore sans même le toucher - et si elle venait à pouvoir combiner l’enveloppe corporelle de l’autre et ses pensées, probablement auraient-ils déjà changé de pièce. Flora soutient le regard encore un moment, se faisant sûrement un peu plus sensuelle dans son baiser avec l’inconnu, avant de finalement perdre de vue le Walker tandis que le blond les fait peu à peu reculer vers une partie annexe du club. Lorsqu’elle se reporte sur lui en se détachant de ses lèvres, un frisson monte sur ses bras et elle réalise la façon dont son regard a changé et dont la main qui se pose sur sa poitrine pour la faire reculer est ferme - uh oh.

Elle se plaît à l’embrasser - plus ou moins, il fait office d’une distraction convenable, mais n’envisage pas d’aller plus loin avec lui. Cependant, à en juger par la soudaine ardeur du blond dans sa démarche et dans ses gestes un peu désordonnés, ils ne sont pas sur la même longueur d'onde. Flora frisonne désagréablement lorsqu’il entreprend de la faire se tourner pour la mettre dans le sens de la marche, l’encourageant à avancer. La brunette se retourne, ses doigts interceptant son poignet avant qu’il ne se glisse dans sa nuque, et un bref moment de latence fait retomber toute fougue précédemment établie. Elle ne veut pas aller plus loin, pas partager avec lui davantage que quelques baisers, et se met brusquement à chercher du regard l’héritier en comprenant que le message fait mouche auprès du blond. Ses yeux noisette s’affolent, son coeur se met à tambouriner et elle prend brusquement conscience de ne pas être en pleine possession de ses capacités pour repousser l’autre. Elle tourne la tête, cherche la familiarité des yeux azur du Walker, se met désespérément à espérer que quelqu’un - qu’il lui vienne en aide, mais Elijah n’est nul part en vue. Il n’est nul part, elle a un peu trop bu, et n’a plus qu’à se tirer des griffes du blond toute seule. Elle a peur, et peu importe le temps que cela dure, elle se sent mal.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

silent party (eliora #4) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 38 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
silent party (eliora #4) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 431 POINTS : 2260

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

silent party (eliora #4) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

silent party (eliora #4) 914a7ff01e7b561378c30fd48e56a9a733d3f683
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

silent party (eliora #4) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

silent party (eliora #4) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : silent party (eliora #4) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1rhett #1eliora #3eliora #4lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dopamine-cyn pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds https://www.30yearsstillyoung.com/t46992-elijah-walker

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMar 29 Nov - 21:43




Silent Party

@Flora Constantine & Elijah Walker



À nouveau, cette sensation peu familière et plutôt désagréable vint remuer les entrailles d'Eli tandis que cette force extérieure semblait poursuivre sa tâche de garder vissés leurs regards. À cet instant précis, à la fois bref et interminable, le brouhaha ambiant, les lumières aveuglantes et la foule pourtant dense n'existèrent plus, cédant gracieusement leur place à leur moment à tous les deux. Eli eut l'impression d'être seul au monde, à l'exception évidemment de celle qui se tenait à une dizaine de mètres de lui, et que toutes les considérations étrangères à leur étrange échange de regard s'étaient évaporées sans laisser de trace. À nouveau, il entrouvrit la bouche ; il avait envie de lui parler, de partager avec elle l'un de leurs moments bien trop rares mais si inoubliables où la conversation affluait sans avoir besoin de réfléchir, entrecoupée uniquement par leurs rires et la complicité des regards qu'ils échangeaient, où le sentiment de familiarité et d'aise rivalisait avec le frisson électrisant de l'inconnu. Il avait envie de continuer à apprendre à l'apprivoiser et la laisser, prudemment, en faire autant avec lui.

Mais ce n'était pas possible - ils avaient tous deux d'autres impératifs, d'autres engagements immédiats bien qu'éphémères. Et puis, quand bien même décidait-il de faire fi de la bienséance afin de céder à ses pulsions égoïstes, qu'arriverait-il ensuite ? Allait-il l'empoigner avec la même ferveur que celle qui l'avait habité au contact de sa caribéenne, et l'embrasser à pleine bouche ? Il savait ce scénario impossible et inacceptable, même s'il lui sembla atrocement tentant - l'éthique et le professionnalisme qui encadraient leur relation l'en empêcheraient, en admettant que Flora soit réceptive à cet élan de passion. Non, c'était tout bonnement de la folie, et même si Eli n'avait jamais été fermé aux opportunités loufoques qui avaient déjà pu ponctuer sa vie, il savait que celle-ci n'en était pas une.

Il ne lui restait donc plus qu'à faire ce que lui dictaient la raison et le bon sens, et arracher son regard à celui de la Constantine pour se reporter sur la charmante jeune femme à ses côtés. Pourtant, il dut se rendre à l'évidence que ce programme ne conservait plus l'attrait qu'il avait revêtu quelques minutes plus tôt : la perspective de s'enrouler à ses côtés dans ses draps de coton égyptien ne lui sembla soudain plus aussi attrayante. Et ce fut finalement Flora qui rompit l'étrange sort qui avait semblé lier leurs regards pendant ces quelques instants hors du temps, en disparaissant soudain dans la foule amassée sur la piste de danse. Aussitôt, Eli sembla recouvrir ses esprits, comme sorti de la transe dans laquelle il avait été plongé. Confus, il reporta son attention sur la barbadienne assise à ses côtés, lui adressa un sourire presque convaincant et vint trouver ses lèvres dans un baiser motivé davantage par les remords que par la fougue qui l’avait animé un peu plus tôt. Elle ne sembla pas s’en formaliser outre mesure, preuve que l’écart d’Eli n’avait pas duré aussi longtemps que ce dont il avait eu l’impression. Ils eurent tôt fait de retrouver le fil conducteur de leurs interactions préalables, leurs langues dansant ensemble au rythme des caresses que leurs mains procuraient au corps l’un de l’autre.

Pourtant, le cœur n’y était pas, et Eli finit par trouver une excuse assez faiblarde pour s’extirper de cette scène que de nombreux hommes lui auraient pourtant enviée. Prétextant la nécessité de commander de nouvelles boissons au bar, alors que des serveurs se déplaçaient régulièrement jusqu’à leur table privilégiée pour satisfaire leurs besoins, Eli s’éloigna au terme d’un ultime baiser langoureux et prit la direction du bar. Il était pourtant loin d’être assoiffé, et sa tête n’était pas loin de tourner sous l’effet de tout le champagne qu’il avait déjà ingurgité. Cela ne l’empêcha pas de prendre, comme annoncé, la direction du bar, mais son regard alerte ne semblait en rien concerné par la file d’attente qui se dessinait en face de l’employé assigné au remplissage des verres des uns et des autres. À nouveau, sans vouloir se l’admettre, Eli était concentré sur tout autre chose que la commande de nouvelles boissons ; et sa curiosité eut tôt fait d’être assouvie.

Non loin de la table dont il venait de se lever, il l’aperçut à nouveau. Sauf que la scène dont Flora faisait partie avait désormais tout perdu de sa sensualité antérieure - Eli n’aurait su affirmer avec certitude que ce n’était pas la jalousie qui venait l’habiter de manière incontrôlable qui parlait à la place de raison, mais il eut la nette impression que la dynamique avait changé par rapport à celle qu’il avait aperçue au loin entre l’inconnu et la styliste en herbe. Fronçant les sourcils, Eli résista à la culpabilité du sentiment de voyeurisme qui accompagna ses observations, et scruta la scène avec méfiance, tentant de déchiffrer avec certitude les signaux qu’il avait cru déceler au premier regard. Lorsqu’il apparut nettement que son instinct ne l’avait pas faussé, il n’hésita pas plus longtemps, et franchit d’un pas décidé la distance qui le séparait du couple. Indifférent à l’idée de pouvoir se tromper, et de débarquer potentiellement au milieu d’une scène où il n’était absolument pas le bienvenu, il empoigna avec fermeté l’épaule de l’homme qui surplombait Flora, le tirant violemment en arrière, et lorsque ce dernier commença à protester, sans même chercher à se contrôler, Eli décrocha un coup de poing qui vint s’écraser violemment contre la mâchoire de l’intéressé. Il lui hissa de ne plus s’approcher d’elle, avant de poser un regard inquiet sur Flora, lui demandant à voix basse si tout allait bien, et de naturellement l’envelopper dans ses bras, avec une douceur qui lui laissa le loisir de s’en dégager si l’étreinte vînt à être malvenue.
rainmaker



❝guaranteed i can blow your mind❞ biting your lip, moving too late in the night. tell me i'm too crazy, you can't tame me. if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind. if we don't fuck this whole thing up, guaranteed, i can blow your mind.

silent party (eliora #4) MDGtleV
silent party (eliora #4) FaiOtwn
silent party (eliora #4) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
silent party (eliora #4) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

silent party (eliora #4) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

silent party (eliora #4) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

silent party (eliora #4) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

silent party (eliora #4) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
silent party (eliora #4) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #4james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

silent party (eliora #4) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMar 29 Nov - 23:29



silent party

Le monde se met à tourner d'une manière désabusement lente. Les musiques ralentissent, elle entend sa propre respiration résonner à ses oreilles, et elle jurerait pouvoir communiquer, d'une certaine façon, avec l'héritier. Si bien que, lorsque la réalité la rattrape et que les spots colorés la ramènent dans l'instant présent, Flora se sent anguleuse une seconde. Elle retrouve une certaine stabilité en se raccrochant au blond, le suivant sans résistance, battant plusieurs fois des paupières pour se tirer de la drôle de transe dans laquelle elle s'était plongée. Est-ce l'alcool, l'intensité de leur contact visuel, un peu des deux ? Les informations se bousculent dans son esprit embrumé et elle ne parvient pas à les éclaircir. Peu après, l'interrompant dans sa réflexion, sa bouche se retrouve contre celle de son amant d'un soir et son dos près d'un mur. Sa tête lui tourne un peu davantage, une vague de chaleur la traverse, et elle reprend mollement son souffle. Depuis combien de temps ne s'est-elle pas comportée ainsi ? Profitez d'un si grand - trop probablement, lâcher prise ?

et elle se sentirait presque bien - en dépit des sentiments contradictoires qui se bousculent en elle. Elle profiterait presque, si le blond n'était pas entrain de changer radicalement de comportement en rendant ses mains plus baladeuses, son corps plus ferme contre le sien, et si elle n'était pas obligée de poser ses mains contre son torse pour le repousser un minimum. Ils marquent une pause et elle regarde désespérément autour d'elle, lui demandant de lui laisser un peu d'air, mais se faisant à peine audible dans le vacarme ambiant. Sa tête lui tourne, et si Flora s'apprête à se faire un peu plus explicite dans sa demande, elle n'en a toutefois pas le temps.

La scène se déroule très vite. Une main empoigne le col du blond, le brusquant de quelques pas en arrière, et l'air s'engouffre entre eux avant qu'elle ne puisse voir celui l'ayant instauré. Elijah. L'héritier n'est plus aux côtés de la jeune femme des Caraïbes, ni entrain de se servir du champagne, mais bel et bien planté devant l'homme qui entreprend de protester. Ses épaules s'affaissent en signe de soulagement, et peut-être qu'elle laisse un tant soit peu son poids s'appuyer contre le mur auquel elle tourne le dos. Ses cils papillonnent, mais la brune réouvre vite les yeux alors que le poing du Walker s'écrase contre la mâchoire de l'autre, le blond rattrapé de justesse par un autre inconnu à proximité. Elle voudrait leur demander de ne pas faire de scène, dire au grand brun de ne pas s'attirer d'ennuis, mais sa bouche s'entrouvre sans qu'aucun son n'en sorte et ce sont finalement les bras de l'aîné qui l'entourent au moment où elle se résout à refermer les yeux.

Elle cherche à se reprendre, restant contre lui un moment, sa tête cachée contre son torse et ce jusqu'à ce que ses mains viennent s'y poser pour l'aider à se reculer un peu, juste assez pour qu'elle puisse croiser son regard. Comment est-il arrivé à son niveau si vite ? Elle sourit, ses traits témoins du sentiment de sécurité qu'il fait naître en elle, et ce jusqu'à ce qu'elle se recule en agitant grossièrement la main vers l'arrière, désignant de son pouce la sortie du club dont elle prend la direction - la démarche mal assurée, évidemment. Lorsque l'air frais l'enveloppe, Flora l'inspire à pleins poumons tout en enroulant ses propres bras autour d'elle. La musique s'est considérablement atténuée lorsque la porte s'est refermée sur leur passage, et elle ose finalement se reporter sur le Walker, ses yeux noisette et ses cheveux en désordre l'inspectant lui et sa trace de rouge à lèvres au coin de la bouche. Elle sourit, un peu amusée en désignant sa propre commissure sans le quitter des yeux, murmurant par la suite un remerciement aussi pudique et honteux qu'il est sincère.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

silent party (eliora #4) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 38 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
silent party (eliora #4) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 431 POINTS : 2260

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

silent party (eliora #4) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

silent party (eliora #4) 914a7ff01e7b561378c30fd48e56a9a733d3f683
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

silent party (eliora #4) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

silent party (eliora #4) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : silent party (eliora #4) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1rhett #1eliora #3eliora #4lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dopamine-cyn pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds https://www.30yearsstillyoung.com/t46992-elijah-walker

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMer 30 Nov - 9:32




Silent Party

@Flora Constantine & Elijah Walker



Eli n’avait jamais été un homme au sang chaud. Un homme de son rang se devait de se comporter de manière respectable en toutes circonstances, et de toute façon, l’impulsivité n’avait jamais fait partie de son tempérament. La bonne composition et le calme olympien à toute épreuve, eux, si. Il avait l’habitude de répondre à la provocation par un sourire ou un haussement d’épaules, et préférait fuir les conflits plutôt que de les confronter. Rares étaient ceux qui s’étaient déjà attiré son courroux, oui qui l’avaient vu sortir de ces gonds. Pourtant, en voyant l’inconnu profiter de la situation de faiblesse de Flora, Eli n’avait même pas eu à réfléchir. L’espace de quelques instants, sa force calme fut troquée contre un élan de fureur qu’il n’avait même pas cherché à contrôler. Et aussitôt l’inconnu fut-il mis hors d’état de nuire qu’Eli semblait déjà avoir oublié son existence. Animé d’une certaine fébrilité, il s’efforça de faire preuve d’autant de douceur que possible en l’attirant à lui, prudemment. Elle le rassura par la façon dont elle se laissa aller contre lui un moment, lui indiquant ainsi que son geste intuitif n’était pas malvenu, et, dans un réflexe, il s’autorisa à la serrer brièvement contre lui, tant il était soulagé de voir qu’elle n’avait rien. Son cerveau était passé en pilote automatique, et son corps sembla agir de son propre chef, guidé par l’apaisement que la présence de la jeune femme sembla faire naître en lui. Il ne l’avait jamais sentie contre lui, aussi proche, assez pour que les effluves de son parfum fleuri ne se dégagent à travers celle de l’alcool qu’elle avait ingurgité. Tremblant, après lui avoir demandé si elle allait bien, Eli posa sans même réfléchir ses lèvres sur le sommet de son crâne dans un geste aussi protecteur qu’il n’était affectueux, avant de la relâcher doucement. Leurs regards se croisèrent à nouveau, et leur intensité fut renforcée par la proximité qui avait manqué à tous ceux qu’ils avaient échangé plus tôt dans la soirée. Eli lui adressa un sourire rassurant et hocha doucement la tête lorsqu’elle lui fit signe de la suivre vers la sortie. À ses yeux, il était évident que la soirée avait touché à sa fin, et qu’il ne lui restait plus qu’à tirer un trait sans l’ombre d’un regret sur les plans qu’il avait établis jusque-là.

Sa conscience le rattrapa toutefois, et, alors qu’ils étaient en train de parcourir le trajet jusqu’à la sortie, Eli attrapa avec douceur le poignet de Flora, lui demandant de l’attendre juste un instant avant de se précipiter vers la table où il avait passé la majeure partie de la soirée, et où l’attendait toujours la barbadienne qui devait se demander ce qu’il pouvait bien être en train de faire. Il lui présenta des excuses pour le moins minables, prétextant une urgence majeure et la remerciant pour son agréable compagnie. Le tout ne dura pas plus d’une vingtaine de secondes, au terme desquelles il était déjà en train de se précipiter en sens inverse, rejoignant Flora qui l’attendait nerveusement près du bar. En lui glissant à son tour des excuses pour l’avoir fait attendre, il se remit en marche à ses côtés, et lorsque la foule se fit trop dense pour avancer confortablement, il la précéda, sa main venant naturellement trouver celle de Flora pour la garder près de lui. Il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, et lorsque leurs regards se trouvèrent une nouvelle fois, il lui sourit avec une bienveillance extrême, accélérant le pas pour les sortir au plus vite de l’établissement à l’ambiance oppressante.

Elijah relâcha la main de Flora dès que l’air frais vint à leur rencontre, et maintenant que l’urgence de la situation s’était dissipée, une tempête d’émotions vinrent le frapper de plein fouet. Il ressentit de la perplexité à l’idée d’avoir perdu son calme et d’avoir agi avec une telle violence, mais aussi à l’idée d’avoir décidé de manière aussi impulsive de renoncer à tous ses propres projets dès qu’il avait perçu chez Flora le besoin d’être aidée. Il ressentit de la confusion en se remémorant la façon dont il avait senti son corps se couvrir de chair de poule lorsqu’elle avait enfoui la tête contre son torse, et celle dont il avait frissonné en enserrant sa main dans la sienne. Comment expliquer l’intensité de toutes ses réactions, alors que rien ne justifiait celle-ci ?

Il secoua la tête, peu désireux de se poser toutes ces questions inconfortables alors qu’il avait l’esprit trop embrumé pour y réfléchir, et reporta son attention sur Flora, dont le visage arborait une expression amusée. D’abord perplexe, il lui rendit son sourire en réalisant ce qu’elle cherchait à lui faire comprendre et s’essuya machinalement la commissure des lèvres, trouvant sans surprise des traces rougeâtres sur la pulpe de ses doigts. Il répéta le geste à quelques reprises avant de regarder Flora, comme pour lui demander d’inspecter la qualité de son travail. Il crut la voir tressaillir dans l’air frais de la nuit, et se débarrassa aussitôt de sa veste de costume pour la poser sur ses épaules. Un petit silence s’installa alors, et il finit par lui demander si elle voulait qu’il appelle un taxi pour la raccompagner chez elle.

rainmaker



❝guaranteed i can blow your mind❞ biting your lip, moving too late in the night. tell me i'm too crazy, you can't tame me. if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind. if we don't fuck this whole thing up, guaranteed, i can blow your mind.

silent party (eliora #4) MDGtleV
silent party (eliora #4) FaiOtwn
silent party (eliora #4) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
silent party (eliora #4) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

silent party (eliora #4) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

silent party (eliora #4) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

silent party (eliora #4) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

silent party (eliora #4) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
silent party (eliora #4) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #4james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

silent party (eliora #4) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMer 30 Nov - 13:24



silent party

Différentes émotions se bousculent dans son esprit, et la brune n’a pas vraiment le temps de réagir au mesure que les actions s’enchaînent devant elle. En quelques secondes à peine, le blond disparaît dans la foule en lançant un regard mauvais dans leur direction, sa main sur sa mâchoire et l’autre se dressant lorsque d’autres hommes essaient de l’aider. Flora reprend son souffle, celui qu’elle a inconsciemment retenu en assistant à la scène, et se laisse finalement aller dans les bras de l’héritier lorsqu’il se penche vers elle pour s’assurer qu’elle va bien. Le contraste est troublant, et elle sent qu’il fait preuve d’une drôle de douceur en la serrant brièvement contre lui, pas assez longtemps pour la mettre mal à l’aise, assez longtemps pour la faire se sentir en sécurité. et, lorsqu’elle redresse son visage vers le sien pour le rassurer d’un sourire, elle est heureuse de croiser ses yeux. Il est là, et elle va bien. L’instant suivant, sa tête bascule vers l’avant et sent les lèvres - pleines et tendres, du Walker se presser sur son front avant qu’il ne réinstaure une distance entre eux. Troublée, mais de toute façon dans un état d’esprit bancal, Flora esquisse une moue reconnaissante avant de se passer une main dans les cheveux en inspirant profondément. Ils doivent partir, elle doit sortir d’ici, et l’invite à la suivre d’un signe de tête.

Mais le temps pour elle de s’orienter vers l’issue du club et de se mettre en marche, une prise sur son poignet la fait se tourner à nouveau. Elijah lui demande de l’attendre, l’air concerné, avant de disparaître sans lui laisser le temps de répondre. La brune acquiesce alors qu’il s’éloigne déjà, puis déglutit nerveusement en jetant un regard peu rassuré autour d’elle - il a tout intérêt à ne pas s’attarder plus que nécessaire. Le temps pour elle de jeter un oeil à son téléphone - évidemment en rade de batterie, et de s’excuser d’un regard lorsqu’une jeune femme lui demande de se décaler pour accéder aux sanitaires, l’héritier revient à sa hauteur et ils partent cette fois pour de bon vers la sortie. Elle ouvre la voie sur les premiers mètres, puis rencontre des difficultés lorsque la foule se densifie, ce face à quoi les rôles s’inversent et le parallèle de leur rencontre à la poissonnerie la frappe au moment où Elijah prend sa main et la précède en lui tournant le dos. Ses doigts se resserrent autour des siens, son coeur essaie de s'apaiser au sourire d’une bienveillance rare qu’il lui accorde, et le duo atteint finalement la sortie tant convoitée.

L’air frais les enveloppe, leurs mains se séparent, et la brune est brusquement confrontée à la brise fraîche de la nuit. La rue mal éclairée dans laquelle ils se retrouvent la fait frissonner, et la Constantine jette un regard autour d’eux au moment où sa respiration crée un panache dans l’air. Elijah semble avoir besoin d’un moment, lequel elle lui accorde en s’enveloppant dans ses propres bras, s’ornant d’un sourire gentiment amusé en attendant qu’il se reporte sur elle. et, d’une manière tout à fait authentique, l’héritier lui rend son sourire sans comprendre immédiatement, avant de porter ses doigts à sa commissure et de s’affairer à la nettoyer. Immobile, uniquement secouée d’un frisson - dû à la fraîcheur extérieure, Flora le regarde faire et acquiesce en silence lorsqu’il attend son aval. Un silence s’installe assez naturellement à la suite de leur interaction, sans être inconfortable pour autant, et la brunette n’ose pas reprendre la parole immédiatement. Elle est mal à l’aise d’avoir été vue ainsi, dans cet état, et qu’il ait dû venir l’aider - et n’est pas certaine du comportement à adopter maintenant, bien qu’elle se sente étrangement en confiance en sa compagnie. Il est celui à se mouvoir en premier, s’avançant vers elle, posant sans qu’elle ne l’ai vu l’enlever sa veste sur ses épaules. Flora frisonne à la chaleur encore imprégnée sur le tissu qui se diffuse sur sa peau partiellement nue, en rabat les montants sur sa poitrine en le regardant, et l’odeur du Walker la gagne alors qu’elle se blottit timidement sous la veste. Il lui propose de lui appeler un taxi et elle acquiesce doucement, s’excusant sans trop savoir pour quelle partie, admettant ne plus avoir de batterie et tenant à rentrer chez elle. Il s'exécute et elle l’interroge sur la suite de sa soirée, ne mentionnant pas la barbadienne mais plutôt sur ce qu’il a prévu de faire à présent, et avant qu’elle n’ait le temps d’entendre sa réponse Flora est secouée d’une drôle de sensation et a tout juste le temps de lui tourner le dos pour remettre le contenu de son estomac sur le bitume. Elle tâche de préserver sa veste, la gardant contre elle d’une main et coinçant une de ses mèches derrière son oreille de l’autre, se maudissant intérieurement et priant pour que le taxi arrive rapidement.

Finalement, Elijah la raccompagne jusqu’à son appartement. Il le lui propose, ayant visiblement du mal à la croire lorsqu’elle lui assure aller, et elle n’a pas coeur à refuser son aide - pas quand sa présence l’apaise et la rassure, et que la nuit est confortablement installée sur Brisbane. Sa tête lui tourne sur le trajet jusqu’à son domicile, le calme de l’habitacle fait bourdonner ses oreilles, et elle garde le silence en étant assise à ses côtés, s’avouant finalement vaincue en posant sa tête sur son épaule après avoir essayé sans succès de s’appuyer du côté de la portière - les vibrations de la vitre sont insupportables dans son état. Elle articule un remerciement et ferme les yeux, se laissant aller et trouvant une position confortable pour le trajet, ne revenant à elle qu’une fois à destination. L’air frais la gifle une seconde fois lorsqu’elle descend de la voiture, et elle lève les yeux vers son appartement au premier étage avant de se tourner vers le brun. Toujours aussi timide et pourtant tellement reconnaissante, elle lui fait la promesse de le remercier dignement, un sourire tendre sur les lèvres.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

silent party (eliora #4) Sa89
Revenir en haut Aller en bas
Elijah Walker
Elijah Walker
les mauvaises décisions
les mauvaises décisions
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 38 ans (04/01/1985)
SURNOM : eli, simple et efficace
STATUT : indépendant sentimental, la fin de l’histoire est toujours la même. c’est ce qu’il se dit plutôt que d’envisager la possibilité d’une exception, pas vraiment prêt à retenter l’expérience
MÉTIER : architecte au sein du Walker Group, l’ironie ne fait pas rire son petit frère - pour le moment. chargé du cours de Recherche en Environnement et Durabilité à la faculté d'architecture de l'université du Queensland.
LOGEMENT : un penthouse lumineux à Spring Hill, qu’il partage avec son chat siamois Zelda - ou plutôt dans lequel il est autorisé à rester tant qu’il n’oublie pas de remplir sa gamelle
silent party (eliora #4) Tumblr_inline_o4kfqka9TH1rfmocr_250
POSTS : 431 POINTS : 2260

TW IN RP : ex-toxicomanie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : né à Brisbane, il a sillonné les plus belles régions du globe une fois sa majorité atteinte puis s’est installé à New York avant de revenir dans la ville qui l’a vu grandir fin 2021 ✵ aîné de la fratrie Walker ✵ architecte depuis plus de dix ans, il excelle dans son travail ✵ un passé riche d’excès en tous genres, le seul vice ayant persisté au travers des années étant la cigarette ✵ (trop) honnête, il préfère une vérité blessante à un mensonge confortable ✵ très sociable, doué avec les mots et le sourire facile, sa façade s’effondre lorsque l'interaction devient trop réelle
CODE COULEUR : eli se pavane en #00B464
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) Dde90ac573cd439b74630bdbccc2f187d0ac8e1c
ELING ✵ we don't talk much, not anymore. broken bottles and slammin' doors, but we still care about each other, say we care about each other. i know life took us far away, but I still dream 'bout the good old days. when we took care of each other, we were livin' for each other.

silent party (eliora #4) Tumblr_n7u6gesRNW1qbr4j2o6_250
ELEXIE ✵ feels like we’re on the edge right now. i wish that i could say i’m proud, i’m sorry that i let you down. all these voices in my head get loud, i wish that i could shut them out. i’m sorry that i let you down.

silent party (eliora #4) 914a7ff01e7b561378c30fd48e56a9a733d3f683
ELIORA ✵ gimme what you got - your talk is incredible, so, so, so unusual. you taste like surfing videos. i'm going to read your mind, who you hiding? you fake your shyness, i just wish that i could see through you... hot glue, vape juice, hit undo, how the hell are you so cool?

silent party (eliora #4) C9d7ce3b82c69a90e1aa236de0a97e6f6bbe75ee
ELETT ✵ boy, when I left you, you were young, i was gone, but not my love. i want you to be happy, free to run, get dizzy on caffeine, funny friends that make you laugh. i know you'll feel the ghost of some memories so warm.

silent party (eliora #4) Giphy
ELIYA ✵ yes my love, i confess to you - i am only here to break your heart in two. the very flower you chose that day, its only task was to decay. indeed, it's wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light - your loving arms are the true delight.


RPs EN ATTENTE : silent party (eliora #4) P5kx

Spoiler:

RPs TERMINÉS : elila #1channing #1lexie #1mila #1elila #2zoya #1walkers #1sofia #1eliora #1rhett #1eliora #3eliora #4lexie #3channing #3mila #2gabrielle #1
AVATAR : henry cavill
CRÉDITS : dopamine-cyn pour l'avatar, mon reuf pour le reste
DC : aucun
PSEUDO : balderdash, zoé
Femme (elle)
INSCRIT LE : 18/04/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44193-survival-of-the-fittest-eli https://www.30yearsstillyoung.com/t44486-elijah-king-of-the-clouds https://www.30yearsstillyoung.com/t46992-elijah-walker

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMer 30 Nov - 18:00




Silent Party

@Flora Constantine & Elijah Walker



La scène aurait pu – aurait dû être inconfortable. Même si les mots ne permettaient pas de qualifier précisément le curieux phénomène qui s’était installé entre Eli et Flora, il était évident que quelque chose se tramait, quelque chose qui dépassait le simple cadre professionnel et l’entente plus que cordiale qu’ils avaient développée dans ce contexte. Même avec les œillères les plus performantes du monde, il était impossible de nier de bout en bout les événements qui avaient pris place ce soir. Il était difficile de faire comme si ces regards interminables et d’une intensité rare n’avaient pas eu lieu. Ces regards avaient troublé Eli plus que de raison, et rien qu’à leur nature, leur durée et les émotions qu’ils avaient véhiculées, il savait qu’ils n’avaient pas laissé Flora indifférente non plus. Sinon, comment expliquer que leurs yeux s’étaient retrouvés, encore et encore, depuis des endroits différents, et pendant des périodes de temps si prolongées, alors même que tous les deux avaient d’autres occupations théoriquement bien plus prenantes auxquelles vaquer ? Et même lorsque ces étranges regards à distance avaient pris fin, d’autres phénomènes tout aussi troublants et peu anodins avaient pris leur place, des réactions émotionnelles et des rapprochements physiques qui n’avaient absolument rien de professionnel et que même de simples connaissances n’auraient jamais connus. Et cette pointe de jalousie inexpliquée qu’Eli avait ressentie en voyant cet inconnu aux côtés de Flora, émotion reflétée dans le regard étrangement fixe de l’intéressée lorsque celle-ci l’avait observé se faire dévorer par la barbadienne, était-il censé faire, là encore, comme si elle n’avait jamais existé ? Eli était expert dans le refoulement émotionnel, de manière par ailleurs assez malsaine. Pourtant, et ce contre toute attente, il n’eut pas besoin de recourir à ses talents dans l’art du déni pour affronter la situation à l’extérieur de la boîte de nuit. Alors qu’une gêne et une tension palpables auraient été prévisibles et légitimes, rien de tout cela ne se déclara – au lieu de quoi, les deux acolytes semblèrent retrouver leur aisance et leur complicité habituelles, en dépit d’une pointe de maladresse sans doute imputable à cette proximité supplémentaire dont ils n’avaient pas l’habitude, tous deux comme des poissons hors de l’eau dans ce contexte qui sortait de toutes les lignes du cadre professionnel auquel ils s’étaient habitués.

Le naturel et la spontanéité avaient repris leurs droits, et une fois dissipée la légère gêne liée aux traces de maquillage sur le visage d’Eli, celui-ci retrouva ses bonnes manières et couvrit Flora de sa veste. Il la regarda s’envelopper dans le vêtement, visiblement reconnaissante, et esquissa un sourire taquin en lui glissant qu’il lui seyait à ravir – une déclaration pas si ironique, car, même si Flora avait l’air minuscule dans cette veste bien trop grande pour son gabarit, le tableau dans son ensemble était plutôt adorable. Il s’apprêta à poursuivre leur conversation, relancée par la jeune femme, lorsque celle-ci se détourna brutalement, secouée par un violent haut-le-cœur. Eli arqua un sourcil, l’amusement ne quittant pas ses traits, bien que son expression se fit compatissante. Il attendit que la voie fût libre, désireux également de ne pas l’oppresser alors qu’elle devait se sentir passablement humiliée, et la rejoignit ensuite, un sourire taquin sur les lèvres en se rapprochant d’elle, avant de tendre la main, lui demandant son accord avant de glisser la main dans la poche intérieure de sa veste miraculeusement épargnée par l’incident, et d’en ressortir un mouchoir en tissu monogrammé qu’il tendit à Flora, lui soufflant sur le ton de la plaisanterie qu’au moins, elle venait de réduire drastiquement sa gueule de bois du lendemain.

Il l’accompagna ensuite vers le taxi qu’il avait appelé quelques minutes plus tôt, et lui proposa de l’accompagner sur le trajet, soucieux de s’assurer de son arrivée à bon port. Lorsque le véhicule s’élança en direction des quartiers résidentiels de Fortitude Valley, Eli laissa son regard vagabonder par la fenêtre avant de sentir une légère pression contre son épaule. Surpris, il tourna les yeux vers l’intérieur de l’habitacle, et découvrit, appuyée contre son épaule, une Flora déjà somnolente. Doucement, il déploya le bras pour prudemment entourer les épaules de la jeune femme, afin de lui permettre une position plus confortable. Il sourit doucement en la voyant recroquevillée contre lui, et fit de son mieux pour ignorer la sensation qui vint à nouveau remuer le creux de son ventre en sentant son souffle régulier contre le tissu de sa chemise. Il reporta son attention sur les rues qui défilèrent devant la fenêtre de la voiture, et ses doigts vinrent distraitement jouer avec les pointes des boucles châtain qui lui chatouillaient la main. Il se sentit étrangement apaisé, et décida d’accueillir sans se poser de questions la sensation de bien-être et de plénitude que lui procura la présence endormie de Flora à ses côtés.

Lorsque le taxi s’arrêta, Eli chuchota à Flora qu’ils étaient arrivés, et sourit en la voyant cligner des yeux, visiblement épuisée et peinant à sortir de sa torpeur. Il retira son bras lorsqu’elle redressa la tête, s’extirpa de l’habitacle et tendit la main vers Flora pour l’aider à sortir à son tour. Il fit signe au taxi de l’attendre, et raccompagna la Constantine devant sa porte d’entrée. Lui réciproquant son sourire, il lui assura de ne pas s’inquiéter, et machinalement, réajusta la veste qui avait glissé durant le trajet et tombait de travers sur ses frêles épaules. Alors que ses mains tenaient l’avant de la veste, il crut sentir son cœur battre à travers les couches de tissu. Il s’assura du bon positionnement du vêtement, une vérification pour le moins inutile vu qu’elle s’apprêtait à s’en débarrasser, avant de le relâcher. En esquissant un dernier sourire empreint de douceur, il lui souhaita une bonne nuit, ponctuant ses paroles d’une légère pression, presque aérienne, sur le haut du bras de Flora, et il tourna les talons pour regagner le taxi en direction de son propre appartement.

rainmaker



❝guaranteed i can blow your mind❞ biting your lip, moving too late in the night. tell me i'm too crazy, you can't tame me. if you don't like the way i talk, then why am i on your mind? if you don't like the way i rock, then finish your glass of wine. we fight and we argue, you'll still love me blind. if we don't fuck this whole thing up, guaranteed, i can blow your mind.

silent party (eliora #4) MDGtleV
silent party (eliora #4) FaiOtwn
silent party (eliora #4) 4GUwOAz
Revenir en haut Aller en bas
Flora Constantine
Flora Constantine
le royaume désuni
le royaume désuni
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt neuf ans (02.02.1993)
SURNOM : don't say it
STATUT : célibataire, terrifiée à l'idée d'être prise pour une idiote. l'amour l'effraie, elle préfère le fuir pour s'éviter de quelconques désillusions
MÉTIER : joli minois à tout faire chez Weatherton, elle est également barmaid et serveuse au Death Before Decaf - oui, cirer des chaussures et courir d'un showroom à l'autre n'est pas suffisant pour payer son loyer et les soins de son père
LOGEMENT : au #03 james street à fortitude valley, le nom de la rue est un pur hasard c'est promis. elle partage cet appartement avec Millie, des cochonneries entassées dans les placards et de précieux rouleaux de tissus dans un coin du salon
silent party (eliora #4) 5agy
POSTS : 170 POINTS : 325

TW IN RP : ptsd, achluophobie, maladie, deuil, mention d'overdose, d'addiction et de drogues
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : née à Sydney, elle vit à Brisbane depuis ses six ans › terrible cuisinière, elle mange toutes les cochonneries qui lui tombent sous la main › elle ne sait pas nager › elle a développé une peur phobique de l'obscurité suite à un accident de voiture › artiste, elle passe des heures à dessiner tous les jours › elle adore les animaux, peu importe qu'ils soient mignons ou non › maladroite, deux pieds gauches et un sourire innocent pour s'excuser d'avoir renversé votre café › elle rêve de voyages et d'évasion › très douce, grande enfant
CODE COULEUR : #7380B5
RPs EN COURS :
silent party (eliora #4) 83e3aec30ba7f805f6c96f4d99fe57a6794c5705
ELIORA › you still know of dawn, but you always return. when you hid under my black wings, they couldn't have protected you from anything. once in flight they would have let go. you would have once again wound up below. only broken, indeed, its wrong to keep you near me. one could call me cruel and deceiving, but in your sacred air i am full of light.

silent party (eliora #4) 7af2b1c79e534ae906eb6e6edac1f4e6a75c279c
WEATHERTINE › under the surface, you don't know what you'll find until it's your time. no second chances but all we can do is try. i made up my mind. i can't see you but i hear your call. baby, hold on now, we're going home. if we make it or we don't, we won't be alone. if you're waiting all your life, you won't ever go. when I see your light shine, i know i'm home.

silent party (eliora #4) Exjd
STRINE › i'm only one call away, i'll be there to save the day. superman got nothing on me, i'm only one call away. call me, baby, if you need a friend. i just wanna give you love. reaching out to you, so take a chance. no matter where you go, know you're not alone. i'm only one call away. darling, if you feel like hope is gone, just run into my arms.

silent party (eliora #4) 18c9a4da9a22a958ccd0d2117c762129a505469b
FLINE › so no one told you life was gonna be this way, your job's a joke, you're broke, your love life's doa. it's like you're always stuck in second gear, when it hasn't been your day, your week, your month or even your year. but i'll be there for you, 'cause you're there for me too.

silent party (eliora #4) Anui
AURA › i see the wires pulling while you're breathing. you knew you had a reason, it killed you like diseases. i can hear it in your voice while you're speaking, you can't be treated. mr know-it-all, had his reigns and his fall. at least that is what his brain his telling all.

RPs EN ATTENTE :
silent party (eliora #4) P5kx

RPs TERMINÉS : (2022) auden #1ambrose #1(event) défilé weathertonelijah #1millie #1elijah #4james #1elijah #3auden #2bellamy #1carl #1

nanowrimo 2022 › 40 000 mots ✓

silent party (eliora #4) 2Fmhih2

AVATAR : emma watson
CRÉDITS : dracarys (avatar) astra (signature) loonywaltz (userbars)
DC : channing walker (ft. matthew daddario)
PSEUDO : eternalia, astre (amandine)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45755-we-accept-the-love-we-think-we-deserve-flora https://www.30yearsstillyoung.com/t45768-flora-what-lies-beneath-the-surface https://www.30yearsstillyoung.com/t45770-flora-constantine https://www.30yearsstillyoung.com/t47662-flora-constantine

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) EmptyMer 30 Nov - 20:53



silent party

Elle lui est reconnaissante de lui accorder un bref moment lorsque la fraîcheur extérieure combinée à la trop grande quantité d'alcool qu'elle a ingurgité lui tordent brusquement l'estomac. et même si elle voudrait disparaître sous terre, Flora se redresse légèrement lorsque le brun vient à fouiller les poches de sa propre veste, en sortant peu après un mouchoir en tissu bien trop précieux pour se réduire à un tel usage, le lui tendant avec un sourire amusé - pas qu'il y ait quoique ce soit d'amusant selon elle. Elle s'en saisit, ferme mollement les yeux en l'appuyant contre sa bouche, et ne peut s'empêcher de sourire un peu lorsqu'il plaisante quant au fait qu'elle vienne de considérablement faciliter son réveil du lendemain matin. Un léger murmure peu convaincu monte dans sa gorge, et elle baisse à nouveau les yeux même si un sourire persiste sur ses traits.

Le taxi arrive peu après, et au terme d'une brève négociation - elle n'est pas en mesure de négocier quoique ce soit et accepte sans détour la proposition de l’héritier, le duo embarque dans le véhicule pour rejoindre son appartement de Fortitude Valley. Le trajet se fait en silence, et elle remercie intérieurement le chauffeur de ne pas leur infliger une onde radio quelconque tandis qu'elle bascule sa tête sur l'épaule de celui installé près d'elle. Elle regrettera sans l'ombre d'un doute toute cette soirée, les moindres moments la composant - même et surtout ceux durant lesquels ses yeux ont parcouru avec intensité ceux du Walker, aussi agréable que cela ait pu être à l'instantané. Elle se reprochera son manque de professionnalisme - inexistant, et devra assumer les conséquences de ses actes d'ici quelques jours pour présenter les avancées de sa tenue à son client. Mais Flora préfère, pour l'heure, se laisser aller sur son épaule et somnoler quelques minutes, soufflant confortablement d'aise contre la chemise du brun tandis qu'elle le sent enrouler son bras autour d'elle sans faire le moindre commentaire. Elle se torturera l'esprit plus tard.

Lorsqu'ils arrivent enfin à destination, la brune bat péniblement des paupières en relevant sa tête - lourde comme du plomb, de l'épaule sur laquelle elle s'est reposée. Son regard trouve timidement celui de l'héritier, ses azures d'une compassion particulièrement tendre, et elle se recule lentement en jetant un œil au travers de la fenêtre de la voiture désormais arrêtée. Ils sont dans sa rue, et elle s'est véritablement endormie - aussi bref que cela ait été, sur lui. Flora remercie le chauffeur et descend de l'habitacle à la suite d’Elijah, à nouveau bousculée par la fraîcheur de la nuit et son obscurité, se reportant sur l'homme près d'elle lorsqu'il s'avance pour réajuster sa veste. Elle laisse ses bras retomber le long de son corps pour lui permettre de replacer le vêtement, ses yeux noisette ondulant sur son visage sans que le moindre son ne s'échappe de ses lèvres, si ce n'est un remerciement à voix basse lorsqu'il rompt le contact. Ils n’ont jamais été aussi proches, elle n’avait jamais sentie ses doigts sur elle, et la sensation est pourtant aussi étrange que réconfortante. Ces mêmes mains qui s’affairent à réajuster la veste sont les mêmes qui se sont emparées sans une once de délicatesse du col de l’inconnu, et elle est un tant soit peu déstabilisée par le contraste dont l’héritier est capable de faire preuve. Elle a l’impression d’être terriblement fragile à en juger par la délicatesse dont il fait preuve, et cela n’a rien du sentiment déplaisant qu’elle lui aurait attribué venant de qui que ce soit d’autre.

La rue est bien plus calme que celle dans laquelle ils se sont retrouvés à la sortie du club, et Flora serait presque mal à l'aise face à la véracité désormais incontestable de la situation - il l’a ramenée chez elle, jusqu'au pas de sa porte, est désormais en train de s’assurer qu’elle n’attrape pas froid et ce après qu'elle ait pourtant vomi sur le bitume à quelques mètres de lui. Elijah presse délicatement son épaule en lui souhaitant une bonne nuit, et elle acquiesce doucement en lui rendant la pareille, effleurant son bras du bout des doigts en passant près de lui, prenant la direction - aussi vaillamment que possible, de son appartement. Elle se tourne une dernière fois pour lui adresser un sourire maladroit, et disparaît par la suite à l'intérieur du bâtiment, entendant le taxi s'éloigner à mesure qu'elle atteint la porte de l'appartement.

Elle cherche ses clés et les fait tourner dans la serrure, pénétrant dans l’appartement aussi silencieusement que possible - au cas où Millie serait là ce soir et déjà endormie, et abandonne ses chaussures dans l’entrée en refermant derrière elle. Elle se débarrasse de son sac à main et, se contentant d’allumer les lumières strictement nécessaires, Flora prend la direction de sa chambre avant de se laisser tomber sur son lit sans prendre la peine de retirer sa robe - cela peut amplement attendre demain. Elle rabat un plaid sur elle, ajuste sa tête sur l’oreiller, et ferme les yeux dans les secondes qui suivent, bien décidée à ne les rouvrir que lorsque le soleil l’y obligera.
rainmaker



my love i confess to you ☽ i am only here to break your heart in two, the very flower you chose that day. i only warned you with a lowered voice, be wary of my river's undertow, it flows with water from the coldest source.

silent party (eliora #4) Sa89
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

silent party (eliora #4) Empty
Message(#) Sujet: Re: silent party (eliora #4) silent party (eliora #4) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

silent party (eliora #4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-