AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

 [MARLEY] ❝ Sydney blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptySam 31 Déc 2022 - 11:46



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Il ne lui répondit pas sur l'instant mais elle sentit les doigts de Jackson resserrer les siens d'une manière à laquelle elle ne s'attendait pas. Il s'accrochait littéralement à elle. L'inquiétude commençait à grandir dans le cœur de la maquilleuse qui parvenait néanmoins à le cacher. Que se passait-il ? Alors qu'ils avançaient il lui répondit enfin : « Sur la mienne. » Elle se sentit vaciller, et tourna la tête en direction de l'agent. Elle aurait pu penser à une mauvaise blague mais tout dans l'attitude de Jackson lui montrait qu'il ne plaisantait pas. Elle accrocha un peu plus sa main tout en gardant le silence et continua d'avancer, le cœur au bord des lèvres. Tout prenait peu à peu corps et forme dans son esprit. Elle n'avait jamais demandé à Jackson où avait eu lieu son terrible accident, ou plutôt, dans quelle ville on avait essayé de le tuer. Dans son esprit, ce ne pouvait être qu'à Brisbane. Quelle étrange ironie du sort, il avait fallu que ce soit à Sydney – ville maudite – qu'on avait failli lui retirer celui pour qui elle aurait donné sa vie.

Au bout de quelques minutes, elle sentit le corps du garçon se tendre et il stoppa leur marche. Toujours accrochée à lui, elle jeta un coup d'oeil à la tombe qui leur faisait face : « Connor Barrett - 1987 / 2020 ». Elle déglutit avec difficulté face aux mots qui explosaient sous ses yeux. Savoir qu'il s'agissait de sa tombe, de celle dans laquelle il aurait dû finir lui donnait le tournis. Elle n'eut néanmoins pas le temps de s’appesantir davantage dessus qu'elle sentit l'agent lui broyer les doigts. Elle ne dit rien, ne bougea pas, encaissa la douleur, consciente qu'il avait besoin d'elle. Il n'était pas question qu'elle le laisse seul face à ses démons. La réaction du garçon fut rapide et vive, il s'écroula à genoux devant la sépulture lâchant au passage la main de la métisse. Prise au dépourvu, incapable de savoir comment réagir, elle resta à ses côtés, silencieuse, patiente, lui laissant le temps nécessaire à sa guérison. Il était fort, il l'avait toujours été, cela ne changerait pas aujourd'hui. Il renaîtrait de ses cendres, elle en avait l'intime conviction.

Marley frémit lorsqu'elle reconnut l'arme dans la main de Jackson. Il venait de la poser contre son crâne. Elle eut envie de la lui arracher des mains mais ne fit aucun geste brusque. Les souvenirs terribles de la crise de paranoïa de Jackson la frappant de plein fouet. Savait-il où il se trouvait ? Avait-il conscience de ce qu'il faisait ou délirait-il une nouvelle fois ? Avec délicatesse, elle posa sa main à l'endroit où il s'était fait tirer dessus. Sentir le trou sous ses doigts la fit frissonner mais elle ne rompit pas le contact. Il fallait qu'il sache qu'il n'était pas seul.

« Je suis déjà mort ! » Elle sentit son cœur louper un battement tandis que son corps vacillait. Elle ne lâcha pas Jackson mais frémit davantage lorsqu'elle le vit lever son arme en direction de la tombe. S'il tirait, ils prendraient des éclats, elle en était persuadée. Deux options s'offraient à elle : tenter de lui enlever l'arme mais cela s'annonçait risqué au vue des réflexes et de la détresse de Jackson, ou attendre patiemment qu'il retrouve ses esprits. Marley opta pour la deuxième solution, espérant qu'elle faisait le bon choix. Tout bascula rapidement sans que la jeune femme ne comprenne réellement pourquoi. Elle vit le corps de celui qu'elle aimait secoué de sanglots, le bras tremblant. Il pleurait. Il lâchait prise. Sans réfléchir davantage, elle se glissa entre la tombe et le corps de l'agent et le prit dans ses bras. Le bras de Jackson tenant l'arme était désormais au-dessus de l'épaule de Marley. Elle sentait le cœur du garçon battre à tout rompre à moins que cela ne soit le sien. Resserrant son étreinte aussi fort qu'elle le pouvait elle murmura dans son oreille : « Tu n'es pas mort Jackson. » Elle se recula légèrement, et ses yeux plantés dans les siens, elle essuya calmement les larmes qui couvraient son visage : « Tu sens ça ? » et elle continua à caresser avec délicatesse les traits crispés de Mills. « Et ça ? » sa main passa dans les cheveux du garçon, cherchant à le rattacher à la réalité, au moment présent. Elle finit par souffler : « Tu es bien vivant Jax. » et avec délicatesse, elle abaissa le bras du garçon lui laissant cependant l'arme dans la main. Elle avait compris que la lui retirer était risqué, il fallait qu'il prenne cette décision seul. Elle inspira profondément et encercla le visage de l'agent de ses deux mains. Les lèvres de la jeune femme trouvèrent le front du garçon et elle y déposa un tendre baiser. Toujours dans cette position, elle décolla sa bouche de quelques centimètres et poursuivit : « Tu es plus fort qu'eux. » 
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyLun 2 Jan 2023 - 6:11






MARLEY & JACKSON





Aveuglé par les larmes qu'il ne peut retenir de couler le longs de ses joues, Jax ne voit pas Marley se faufiler tel un chat. Ce n'est que lorsque cette dernière se love contre lui et l'entoure de ses bras que l'agent réalise la manœuvre. « Tu n'es pas mort Jackson. » La tombe toujours en joue, il inspire profondément l'odeur de la métisse, comme pour mieux s'imprégner de ses mots. « Tu sens ça ? » Incapable d'articuler quoique ce soit, Mills se contente de laisser faire. Les doigts de la maquilleuse parcourent son visage pour en détendre les traits crispés de douleur. « Et ça ? » La caresse dans ses cheveux fait tomber quelques frissons le long de sa colonne vertébrale. Jax déglutis. Par ses actions, Marley l'oblige à regarder autre chose que la sépulture, à ressentir d'autres stimuli que ceux provoqués par les reflux de l'accident. Lentement, Mills peut sentir son esprit raccrocher à la réalité, sa vision se faire plus claire et plus nette. Comme à chaque fois qu'il accouche d'un souvenir, la douleur se retire telle une vague à marrée basse. Ne reste dans sa mémoire que l'humidité inévitable des réminiscences ramenées à la surface comme autant de bouteilles jetées à la mer. « Tu es bien vivant Jax. » Le fait qu'il n'oppose aucune résistance lorsqu'elle se charge de lui faire baisser sa garde montre que Jackson approuve. En effet, il est vivant. Il se tient là, si ce n'est debout, tout du moins en chair et en os, loin de la carcasse décomposée qu'on espérait qu'il devienne après l'avoir abattu comme un chien. Il a survécu là ou d'autres n'ont pas eu cette chance et lorsque Lynch lui affirme qu'il est plus fort qu'eux, l'agent a une pensée pour les autres victimes ainsi que leur famille. Combien de Marley vêtues de noir pour pleurer sur les tombes des agents liquidés par Hoover dans sa soif de pouvoir ? Combien de gamins sans pères ? Combien d'amis endeuillés ? Trop.

À nouveau, Jackson inspire profondément. L'odeur de l'herbe fraîchement coupée lui apparaît alors, tout comme celle des fleurs sur la tombe d'à côté. Il ne l'avait pas réalisé, mais il était en apnée depuis si longtemps que ces premières inspirations allégées du poids qu'il se traînait depuis Brisbane lui font l'effet d'une renaissance. Probablement qu'accepter sa condition de survivant l'aide à reprendre confiance aussi bien en lui qu'en le monde qui l'entoure. Mills pose alors sa main libre sur la nuque de Marley et y exerce une pression de remerciement. À son tour, il pose ses lèvres sur le front de la jeune femme. La manière dont elle vient de le gérer alors qu'il perdait pieds lui inspire un profond sentiment de reconnaissance qu'il se chargera de traduire en actes plus tard. Avant cela, l'agent se redresse, entraîne la métisse dans son sillage et contemple une nouvelle fois la tombe à leurs pieds. Après une longue minute de silence durant laquelle il prend soin de regrouper mentalement tout ce qui lui pèse sur le cœur, tout ce qu'il souhaite enterrer pour de bon, Jax retire le chargeur de son arme qu'il pose en équilibre sur la pierre tombale. Pas de fleurs pour Barret, seulement de quoi se défendre dans l'autre monde. « On s'en va. »

Le chemin du retour se fait dans une espèce de flou que Jackson ne s'explique pas. L'inquiétude quant au fait d'être suivis ou surveillés est toujours présente dans son esprit, mais bien moins angoissante qu'à l'allée. Il s'agit d'une hypothèse, d'une possibilité, d'un facteur à prendre en considération compte tenu de l'histoire complexe le liant à ce lieu mais plus d'une menace omniprésente supposée leur tomber dessus à tout moment. Lorsqu'ils franchissent la grille, Mills souffle un bon coup pour se remettre les idées en place puis se tourne vers Lynch. « Comment tu te sens ? » Demande-t-il en dégainant son portable, prêt à leur commander un taxi. De sa réponse dépendra la suite de la journée.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyLun 2 Jan 2023 - 19:33



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Sous ses yeux elle vit Jackson renaître tel un phœnix. Ce fut cette image qui la frappa de plein fouet lorsqu'elle le vit reprendre contenance, se ressaisir, reprendre le dessus. Ses traits s'étaient relâchés, son regard avait peu à peu changé, ses muscles s'étaient détendus. Focalisée sur le jeune homme, plus rien n'existait autour de la brune. Son angoisse d'être à Sydney s'était envolée, son père qui gisait à quelques centaines de mètres d'elle n'était plus qu'un lointain souvenir, l'angoisse éprouvée à cause de l'arme dans la main de l'agent s'évaporait progressivement. Elle ne le lâchait pas, ne rompait pas le contact qu'il soit visuel ou tactile. Elle voulait qu'il revienne totalement à lui, qu'il refasse surface. Elle sentait qu'il s'agissait d'un moment clé dans la vie de Jackson et refusait de l'abandonner seul face à sa souffrance et à son combat interne. Soudain elle vit sa poitrine se gonfler tandis qu'il glissait sa main dans sa nuque. Le contact de la poigne de l'agent la fit frissonner tandis que le baiser qu'il déposa sur son front lui permettait de respirer à son tour plus librement. Il se leva l'entraînant avec lui. Marley fit un pas en arrière, lui laissant le temps de dire adieu à cette horrible sépulture. Elle gardait le silence, la tête basse, respectueuse du temps dont il avait besoin. Elle leva cependant le visage lorsqu'elle l'entendit enlever le chargeur de son arme. Lorsqu'elle le vit le poser sur la tombe, elle comprit. Elle comprit qu'il tournait la page, du moins qu'il était décidé à le faire. Elle eut envie de le prendre dans ses bras et de le serrer aussi fort que son petit corps le lui permettait mais elle ne bougea pas. « On s'en va. » Elle jeta un dernier regard à la tombe, incapable de s'enlever l'image qu'elle aurait réellement pu être celle de Jackson. Qu'aurait-elle fait si cela avait été le cas ? Comment aurait-elle fait pour se relever, pour avancer sans lui ? Elle l'ignorait et ne préférait même pas y penser. Elle n'en eut d'ailleurs pas davantage l'occasion puisque l'agent commença à s'éloigner. Marley le suivit dans un silence paisible au vue de la situation et de ce qu'ils venaient de vivre.

Lorsqu'ils furent enfin à l'extérieur et que Jackson lui demanda : « Comment tu te sens ? », Marley se rendit compte qu'elle avait bloqué sa respiration depuis un bon bout de temps et qu'elle tremblait encore comme une feuille. Elle poussa un long soupir, heureuse d'être enfin sortie de cet enfer dans lequel ils s'étaient tous les deux plongés. Elle fronça les sourcils, se questionnant sur son état mental et sur ce qu'elle ressentait puis finit par lui dire : « Soulagée. » Soulagée d'avoir dit au revoir à son père, soulagée de lui avoir dit ce qu'elle ressentait, soulagée de s'être libérée de ce poids et de pouvoir désormais avancer sans penser à ce qu'elle avait fait ou non. Elle était aussi soulagée qu'il ait lâché son arme, qu'il ait posé son chargeur, qu'il ne soit pas parti dans une crise qu'elle n'aurait peut-être pas su gérer. Elle était soulagée de l'avoir vu se métamorphoser devant elle, comme s'il était prêt à tirer une croix sur son sinistre passé. Elle s'étira, son corps courbaturé par la contraction perpétuelle de ses muscles et ajouta : « Et épuisée aussi. » La fatigue physique venait s'accumuler à la fatigue psychologique qui avait pris possession de la maquilleuse. Se massant doucement le crâne comme pour évacuer le surplus de stress encore présent elle lui dit dans un petit rire taquin : « Tu sauras toujours me surprendre... ». Jamais, lorsqu'elle avait préparé ses affaires le matin-même, elle n'aurait pu imaginer ce qu'ils allaient vivre ensemble. Elle accrocha le regard de Jackson et se mordit la lèvre, cherchant la bonne manière d'aborder le sujet. Elle hésita puis murmura : « Mais toi, comment tu vas ? ». Elle avait besoin de savoir. Il était si secret sur ses sentiments, sur ce qu'il ressentait, qu'elle avait parfois du mal à percer sa carapace. Elle ne lui demandait pas d'entrer dans les détails – il ne le ferait sans doute pas – ni même de lui raconter en détails ce qu'il avait vécu à Sydney, mais elle avait besoin d'être assurée qu'il allait mieux.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyMar 3 Jan 2023 - 4:13






MARLEY & JACKSON





Voir Marley s'étirer lui fait réaliser qu'il est lui aussi sujet aux courbatures, notamment au niveau de sa mâchoire que Jackson soulage en baillant volontairement. Serrer les dents est devenu si courant ces dernières semaines que l'agent sent ses muscles raides à l'usage. Il parvient toutefois à sourire lorsqu'elle lui fait remarquer qu'il saura toujours la surprendre. Le but n'était clairement pas d'impressionner Lynch en venant ici mais Mills saisit la perche au vol, désireux d'alléger l'ambiance après cette montée de stress :  « Fuck la routine. » Tu parles d'une vie trépidante ! Il se sent vidé, comme si toute la place que prenaient ses angoisses venait soudainement de s’effacer au profit d’un gouffre ne demandant qu'à se remplir d'heures de sommeil et de récupération bien mérité. Sur l'application, l'agent signale au taxi leur position. « Mais toi, comment tu vas ? » Son regard quitte l'écran pour accrocher celui de la brune. Jax peut lire la montagne de questions derrière son air hésitant. « Mieux. » La rassure-t-il avant d'avancer de quelques mètres le long du trottoir et de prendre place sur l'un des bancs entourant l'entrée du cimetière. D'un geste de la main, il fait signe à Marley de le rejoindre et attend qu'elle ait pris place à ses côtés pour continuer. « J'ai réservé une chambre en centre ville. » À deux minutes à pieds de tout, au cas ou ils souhaiteraient sortir pour la nouvelle année. Il suivra Lynch si elle manifeste le besoin de prendre l'air. Sa ville, ses habitudes, son choix. Jax ne connait de Sydney que ce que ses permissions lui ont permis de découvrir : quelques restaurants, un bar ou deux, la boîte de strip dans laquelle ils se sont rencontrés et les hôtels dans lesquels il dormait avant de retourner se rouler dans le sable du désert australien.

En attendant le taxi, l'agent tend les bras le long du dossier et bascule la tête vers l'arrière. Au dessus de son visage offert au ciel, le soleil caresse de ses rayons réconfortants sa peau couleur chocolat. Il garde les yeux ouverts, observant les quelques nuages blancs défilant dans son champ de vision. « Un an de plus ... » Murmure-t-il, mystérieux, en proie aux introspections de fin d'année. 365 jours plus tôt, il était dans cette même position, flottant au milieu du jacuzzi en compagnie de Louisa. Les aurores boréales lui donnaient alors l'impression que la mythologie viking prenait tout son sens sous le regard bienveillant des étoiles norvégiennes. Aujourd'hui, le beau temps ne parvient pas à lui faire s'imaginer un paradis chrétien de l'autre côté du ciel. Du marbre et des fleurs, voilà à quoi se résume la mort ici bas.

« Une bonne résolution pour 2023 ? » Questionne-t-il sans pour autant se tourner en direction de sa voisine. Un petit sourire de coin souléve la commissure de ses lèvres alors qu'il songe à toutes ces promesses que se font les gens avant d'abandonner en cours de route. Dans la poche intérieure de sa veste, l'arme pèse moins lourd qu'à l'allée. Jax se sent lui aussi plus léger. Même sa colère envers Lynch semble avoir relâché un peu de sa pression sur son cœur sclérosé. Peut-être parviendront-ils à passer un bon moment pour finir 2022 ? Mills n'en sait rien. Pour la première fois depuis leurs retrouvailles musclées dans la laverie, il laisse couler. C'est le dernier jour de l'année pour faire confiance à l'univers. Jax a mérité cette pause et de rendre à Sydney le statut de ville de relâche qu'elle avait perdu en l'envoyant six pieds sous terre.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyMar 3 Jan 2023 - 7:34



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Marley se retint de faire remarquer à Jackson qu'elle aurait peut-être préféré un peu plus de routine que cette expérience qui lui avait paru presque surréaliste lorsqu'il lui répondit : « Fuck la routine. » Elle se contenta de rire doucement tout en observant le garçon détendre un peu plus son corps. Elle lui adressa un sourire chaleureux et rassuré lorsqu'il lui affirma qu'il se sentait mieux. Pour une fois, elle n'avait aucune peine à le croire. Plus elle le regardait plus elle avait l'impression qu'un poids s'était envolé de sa carcasse. Son regard avait lui aussi changé, le voile de colère qui le couvrait ces derniers temps n'était plus qu'un lointain souvenir. Elle le rejoignit sur le banc lorsqu'il lui fit signe de venir et se tendit quelque peu lorsqu'elle l'entendit lui dire : « J'ai réservé une chambre en centre ville. ». Regardant fixement devant elle, elle sentit son corps réagir et frémir face à cette annonce. Une chambre pour deux ou une chambre chacun ? La question lui brûlait les lèvres mais contre toute attente elle préféra ne rien demander. Les paroles qu'il avait eues dans la voiture au départ : « Tant que t'auras ta lâcheté sur la conscience, il ne se passera rien de plus entre nous. » lui revenaient en pleine face. Elle venait d'affronter l'une de ses peurs en se rendant sur la tombe de son père, elle avait en partie effacé l'une des plus grosses erreurs de sa vie : Ne pas se rendre à l'enterrement de son père. Etait-ce suffisant pour faire disparaître l'image de lâche qu'elle renvoyait ? Marley savait bien au fond d'elle que cela n'était pas le cas mais elle préférait ne pas trop y penser. L'instant était au soulagement non aux regrets et aux angoisses.

Elle pencha à son tour la tête en arrière et apprécia le soleil sur sa peau tandis qu'elle voyait les nuages défiler. Elle eut un sourire nostalgique en se remémorant les instants passés dans le jardin avec sa petite sœur en train de chercher des formes distinctes parmi les amas cotonneux. Qu'il était loin ce temps de l'insouciance. Et sa sœur, qu'était-elle devenue ? Elle était une jeune femme désormais. Comme si Jackson lisait dans ses pensées et comprenait à quel moment elle basculait dans la mélancolie, il brisa une nouvelle fois le silence : « Un an de plus ». Un soupire échappa des lèvres de Marley tandis qu'elle se fit la réflexion qu'elle n'avait absolument pas progressé durant cette année. Lorsque l'on regardait de plus près sa vie on pouvait même si dire qu'elle avait régressé. La seule chose positive c'était qu'elle ne se voilait plus la face concernant son avenir avec Davies. Elle savait qu'il n'avait rien de réaliste et que ce n'était pas ce qu'elle voulait.

Une légère brise vint chatouiller son visage et déranger ses cheveux. Elle replaça une mèche derrière son oreille et tourna la tête dans la direction de l'agent lorsqu'il lui demanda si elle avait des bonnes résolutions pour la nouvelle année qui arrivait à grands pas. Elle se mordit la lèvre tout en se faisant la réflexion qu'elle ne les tenait jamais. Une cependant lui tenait particulièrement à cœur et elle espérait sincèrement parvenir à la réussir. Sans quitter le visage de Jackson tourné vers le ciel, elle murmura : « Me battre pour obtenir ce que je veux. » Il n'y avait aucun mystère sur ce qu'elle voulait véritablement. C'était lui, c'était celui qui se tenait à ses côtés sur le même banc. Consciente qu'elle ne devait pas trop s’appesantir sur ce sujet, elle ajouta dans un petit rire : « Je t'aurais bien dit faire un peu plus de sport, mais tu ne m'aurais pas crue. » Et elle se remit dans la même position que Jackson, observant les oiseaux s'envoler au loin. « Et toi ? ». A cet instant leur taxi arriva. Elle redressa son corps endolori et se leva. Elle tendit une main à Jackson pour l'aider à se relever et ils retournèrent dans l'habitacle qui les avait amenés ici un peu plus tôt.

Installée sur la banquette arrière la brune sentit une gêne la gagner et une angoisse croître en elle. Elle se racla nerveusement la gorge et tandis que ses doigts trituraient le bas de son tee-shirt, elle confessa à Jackson : « Tu sais, j'suis pas sûre de pouvoir me balader dans Sydney. » Si elle avait surmonté l'une de ses craintes en rendant visite à son père décédé, croiser la route de l'un des membres bien vivants de sa famille l'effrayait toujours autant. Il fallait qu'elle avance petit à petit. La tête appuyée contre l'appui tête elle lui dit dans un souffle : « Mais rien ne t'empêche de sortir ce soir... » Elle fit une courte pause et acheva un brin taquine : « Il paraît qu'il y a un strip-club sympa dans le coin. » Ni elle, ni lui, n'avait oublié que c'était ici qu'ils s'étaient rencontrés. Jamais Marley n'oublierait que c'était dans ce club qu'elle avait rencontré l'homme dont elle était éperdument amoureuse. 
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyMer 4 Jan 2023 - 3:20






MARLEY & JACKSON





«  Me battre pour obtenir ce que je veux. » Jax sent sur lui le regard de Marley mais il ne bouge pas, continue de fixer le ciel au-dessus de leur tête. L'agent ne doute pas des capacités de la brune à se battre. Au cours de leurs nombreuses années passées à se disputer, il a pu constater la force de caractère et la détermination de Lynch lorsqu'il s'agit d'imposer sa volonté, quand bien même cette dernière allait bien souvent à l'opposé de la sienne. Le formateur en lui voit le potentiel de la métisse mais sait également que sans une ligne directrice claire et cadrée, Marley a tendance à se perdre en cours de route ou à prendre de mauvaises décisions dictées par la peur, surtout celle de l’engagement. Il n'en dit pourtant rien, intimement persuadé que le travail qu'elle a à faire sur elle-même ne regarde qu'elle. Chacun ses casseroles se dit-il humblement. « Belle ambition. » « Je t'aurais bien dit faire un peu plus de sport, mais tu ne m'aurais pas crue. » Leurs rire se mélangent tandis qu’ils attendent le taxi. « Et toi ? » Mills n’a pas le temps de répondre qu’un bruit de moteur leur signale l’arrivée du véhicule. Il attrape la main de Marley et prend place à ses côtés sur la banquette arrière. Leurs sacs de voyages séparent leurs cuisses qu’il regarde reposer l’une à côté de l’autre. Bientôt ils seront à l’hôtel et ce cimetière ne sera plus qu’un lointain souvenir … « Accepter l’aide extérieure. » Répond-il en décalé, l’esprit tourné vers le futur et les séances de psychothérapie qu’il devra reprendre s’il veut se donner les moyens d’aller de l’avant.

Par les fenêtres du taxi avançant à travers les entrailles de la ville défilent la vie de la faune locale ainsi que les façades de ces lieux au sein desquels la métisse a grandi et construit des souvenirs qui la rattrapent au point de lui faire avouer qu’elle n’est pas certaine de pouvoir se balader dans Sydney. « Mais rien ne t’empêche de sortir ce soir … Il parait qu’il y a un strip-club sympa dans le coin. » Mills lui accorde un sourire. « Il parait que le room-service sert du champagne pas dégueu. » Jax ne la laissera pas seule face à ses remises en question ; il lui doit bien ça.

Lorsqu'ils arrivent à la réception de l'hôtel, l'agent présente la black card qu'il dédie aux déplacements. Première fois qu'il l'utilise depuis sa réintégration. Une impression de déjà vu le prend tandis qu'on lui présente les clés de la suite. Ses réflexes ont parlé pour lui lors de la réservation en ligne : une baie vitrée, un jacuzzi, un home cinéma ... Les standards d'un homme habitué à voyager et parfaitement conscient que le confort d'une chambre doit se savourer quand certaines missions l'ont déjà amené à dormir à même le sol, perdu en plein milieu de nul part. « T'as faim ? » Demande-t-il face aux portes de l'ascenseur. Un petit son de cloche accompagne l'ouverture de ces dernières. Mills s'efface, laisse Marley entrer la première et presse le bouton de leur étage mais quelqu'un bloque la fermeture des battants. « Désolés. » S'excuse un jeune homme d'une vingtaine d'années suivi de près par plusieurs de ses amis tous plus bruyants et excités les uns que les autres, nouvel année oblige. La promiscuité pousse les usagers à réduire le périmètre de leur zone d'intimité. Jax se retrouve collé à la brune qu'il préserve de se faire écraser en plaçant une main contre la paroi de la cabine. Bras tendu, épaule solide pour contre-pousser, il crée un espace libre entre le mur et son corps musculeux au milieu duquel Lynch semble à la fois petite et penaude. Mills soupire d'amusement. Il pourrait lire dans les pensées de la belle tant la connexion lui semble évidente. « Je sais à quoi tu penses. » La dernière fois qu'ils ont pris l'ascenseur, il a bien failli défaillir avant d'arriver à bon port ... À cet instant précis, c'est probablement de lui dont Marley à faim.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyMer 4 Jan 2023 - 17:46



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

« Accepter l’aide extérieure. » Un sourire tendre et rassuré s'afficha sur le visage de la brune lorsqu'elle entendit la résolution de Jackson. Bien. Très bien. Savoir qu'il ne gérerait plus ses crises et ses problèmes seul lui enlevait un poids dans la poitrine. Peut-être s'inquiéterait-elle moins pour lui désormais. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il entendait par « aide extérieure » mais elle espérait au fond d'elle qu'il s'agissait d'un professionnel, de quelqu'un formé pour réellement l'aider. Bien sûr s'il avait à nouveau besoin d'elle, elle accourrait sans la moindre hésitation mais s'il se tournait vers quelqu'un d'autre ? Elle savait qu'il avait du mal à se confier à Louisa sur ce genre de situations à gérer, elle le lui avait confié quelques jours plus tôt, mais s'il trouvait une autre épaule sur laquelle se reposer ? Un frisson d'effroi la parcourut et elle détourna le visage, bien décidée à ne pas penser à ce genre d'idées noires et moroses. « Il parait que le room-service sert du champagne pas dégueu. » la réponse et le sourire qui l'accompagnait lui mirent du baume au cœur tandis qu'elle laissait reposer sa tête sur l'appui tête, apaisée et soulagée de savoir qu'elle ne passerait pas la soirée du réveillon seule.

Arrivés à l'hôtel, la maquilleuse attendait fébrilement derrière l'agent. Se retrouver dans ce genre de lieu en compagnie de Jackson la ramenait inlassablement des années en arrière, à l'époque où ils n'avaient qu'une idée en tête lorsqu'ils passaient les portes de ces établissements : Arracher les vêtements de l'autre et obtenir le plus d'orgasmes possible. « T'as faim ? » lui demanda-t-il alors qu'ils attendaient l'ascenseur. Elle réfléchit quelques instants et se dit qu'en effet son estomac commençait à crier famine. Les portes s'ouvrirent, elle pénétra dans la cabine étroite qui le devint rapidement plus lorsqu'un groupe de jeunes pénétra. Son cœur manqua un battement lorsqu'elle vit la proximité physique de Jackson avec elle. Un bras passé par-dessus son épaule, une main collée à une paroi, son torse à quelques centimètres de sa poitrine, les battements du cœur de la belle s'emballèrent. Elle fixait la musculature de l'agent, se mordant inconsciemment la lèvre inférieure. Les pulsions qu'elle avait à l'égard du jeune homme ne l'aidaient pas à retrouver ses esprits, elle devait prendre sur elle pour ne pas le toucher, pour ne pas le frôler. Quelques années en avant, elle n'aurait pas hésité, sa main aurait innocemment glissé jusqu'à l'entre-jambe de Jackson, juste pour l'exciter, juste pour le voir devoir se contenir devant les étrangers qui les accompagnaient. A cette pensée, elle détourna les yeux mais regarda les miroirs qui recouvraient les parois. Elle ferma les yeux, se maudissant d'être si faible. Les souvenirs de leur nuit passée dans un hôtel pour leur Saint Valentin venaient se bousculer dans sa tête. « Je sais à quoi tu penses. » Elle ouvrit à nouveau les yeux et croisa son regard amusé. Elle n'avait même pas besoin de parler, son corps tendu et la fébrilité présente sur son visage parlaient pour elle. Elle répondit cependant avec taquinerie et provocation : « Que tu as besoin de prendre une douche ? » Son sourire en coin tentait sans succès de cacher le véritable fond de sa pensée, elle souffla donc : « Ou bien que c'est moi qui ai besoin d'une bonne douche froide ? ». Les minutes dans l'ascenseur lui parurent durer une éternité mais le soulagement fut grand lorsque les portes s'ouvrirent et qu'elle put enfin quitter cet espace bien trop clos.

Elle prit une longue bouffée d'air une fois qu'elle se trouva dans le couloir et suivit Jackson sans un mot, décidée à remettre de l'ordre dans ses pensées. Il ouvrit la porte de la suite et Marley entra. C'était magnifique comme toujours. Elle avança presque sur la pointe des pieds, effrayée à l'idée qu'elle risquait d'être submergée par des souvenirs tous plus scabreux les uns des autres. Cela ne manqua pas puisqu'un premier flash vint la provoquer lorsque son regard se posa sur le jaccuzi. Elle déglutit avec difficulté et détourna son regard qui se posa sur l'unique lit de la suite. Un soupir discret lui échappa, la soirée s'annonçait bien plus difficile qu'il n'y paraissait. Marley s'approcha de la baie vitrée et observa la ville qui s'étendait à ses pieds. Elle savait que Jackson avait les mêmes réminiscences qu'elle, l'inverse était impossible. Faire semblant que la situation n'était pas gênante et que la tentation était absente n'était qu'un leurre. C'est pourquoi elle se permit de demander avec innocence : « Tu penses toujours que j'ai ma lâcheté sur la conscience ? » Elle marqua une courte pause et provocatrice acheva : « Non, mais c'est juste pour être sûre... ». Il fallait qu'elle sache si une porte pouvait s'ouvrir sur le plaisir et la luxure ou si au contraire la soirée serait sur le thème du contrôle et de la frustration.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyMer 4 Jan 2023 - 23:22






MARLEY & JACKSON





Le déni de Marley lui fait hausser à plusieurs reprises les sourcils afin de signifier à la métisse que ça ne prend pas. Jusqu'à preuve du contraire, son odeur, aussi forte soit-elle, l'a toujours excitée. Combien de t-shirt lui a-t-elle foutu en l'air à ses retours de footing, alors qu'il dégoulinait de sueur ? Amusé, l'agent garde les lèvres closes le temps que dure leur ascension et laisse au silence le soin d'asphyxier la prétendue chasteté de la maquilleuse qui fuit une fois les portes ouvertes.

Arrivés dans la chambre, Mills balance les sacs dans un coin de la piéce et se laisse choir sur le canapé. Derriére la baie vitrée, le soleil commence à descendre vers l'horizon, baignant la suite d'une couleur orangée. Bientôt Sydney se drapera de paillettes et de feux d'artifices pour accueillir la nouvelle année, sûrement même qu'ils auront une vue de premier choix sur le spectacle pyrotechnique. Intrigué par l'agitation de la brune, Jax l'observe tourner en rond dans la pièce. À la façon dont elle évite de regarder le lit, il devine le fond de sa pensée avant même qu'elle ne reprenne la parole. Juste pour être sûre hein ? L'agent se redresse, prêt à répondre sur le ton de la provocation mais se ravise finalement, rattrapé par les enjeux. Ils ne peuvent pas se comporter comme si de rien n'était, comme si le fantôme de Davies ne flottait pas dans l'angle mort de ce moment de répit post recueillement. Lynch a peut-être dit au revoir à son père mais ce qui nourrit le manque de confiance de Jackson à son égard n'a rien à voir avec la mort de Keith. Quelque part à Melbourne, un mec qui lui ressemble probablement comme deux gouttes d'eau attend toujours qu'elle assume son choix et se comporte en adulte responsable. Mills ne sera pas le pansement de Marley. Il ne lui donnera pas satisfaction sans être certain que cela en vaut réellement la peine. Son cœur, tout aussi dur qu'on puisse l'imaginer derrière ses muscles de guerrier, est un organe fragile et fendu. Pas le genre de porcelaine que l'on donne à une gamine capricieuse qui s'empressera de le claquer par terre à la première difficulté venue. « J'dormirai sur le canapé. » Répond-il en guise de clarification.

Et parce qu'il ne pense pas nécessaire que cette affirmation signe au passage le retour du silence glacial entre eux, Jax enlève son t-shirt. « Jacuzzi ? » Lui compte bien se faire buller en attendant que le room service leur livre des plateaux repas. Ni une ni deux, il se lève et part faire couler l'eau. Une fesse assise sur le rebord du bassin, le menu de l'hôtel à la main, il observe les choix du restaurant : « Ils ont du Mac'n'Cheese ! » Son ogre intérieur bondit d'euphorie. Mills a trouvé son repas. « Qu'est-ce que tu prends ? » Demande-t-il en tendant la carte à Marley.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2023 - 0:19



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Les rues de Sydney fourmillaient de plus en plus. En contrebas Marley pouvait observer les gens se rendre aux différentes soirées auxquelles ils étaient invités. Les gens riaient, souriaient, pressés d'achever l'année 2022 dans la joie et la fête. Elle aussi de son côté était pressée de tirer une croix sur cette année désastreuse sur bien des points. 2023 serait une nouvelle année qu'elle espérait remplie de réussite et de bonheur, bien loin de celle pleine d'échecs qu'elle venait de vivre. Si elle ne gardait pas un bon souvenir des quelques mois qui venaient de s'écouler, Lynch devait cependant admettre que c'était cette année qui lui avait fait comprendre que celui qu'elle aimait n'était autre que Jackson. Ca avait toujours été lui et cela serait toujours lui. « J'dormirai sur le canapé. » Le corps de la brune se tendit tandis qu'elle continuait de regarder à travers la baie vitrée. Les choses étaient dites. Aucun doute ne pouvait perdurer. Jackson était clair dans ses intentions, ferme dans ses décisions. Dire qu'elle ne ressentit pas une pointe de déception serait mentir. La brune avait failli lui dire qu'ils étaient deux adultes et qu'ils pouvaient dormir dans le même lit sans se jeter l'un sur l'autre mais elle s'était ravisée. Etait-elle assez forte pour résister à la tentation ? Elle l'ignorait mais préférait ne pas prendre le risque de peur de tout gâcher. Elle se contenta de répondre un simple : « Très bien » quelque peu distant sans être cependant énervé.

« Jacuzzi ? » Elle sursauta et se retourna vivement en direction de l'agent. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle se rendit compte qu'il avait déjà enlevé son tee-shirt laissant apparaître son torse musclé et ses abdos parfaitement dessinés. A quoi jouait-il ? Essayait-il de la tester ? De la provoquer ? Quel était le but de cette manœuvre ? La maquilleuse l'ignorait. Prise au dépourvu, elle resta scotchée sur place tandis qu'elle l'observait se déplacer jusqu'au bain à remous. Il soufflait le chaud et le froid avec une facilité déconcertante. Elle avait la désagréable impression qu'il la narguait en agissant de la sorte. Il lui mettait sous le nez l'une des choses qui l'attirait le plus chez lui tout en lui interdisant d'y toucher ou d'y goûter. Il s'extasia devant le menu de l'hôtel mais la jeune femme n'y prêta pas vraiment attention, bien trop occupée à fixer le corps à moitié nu de son ancien amant. Elle retrouva cependant ses esprits lorsqu'il lui tendit la carte : « Qu'est-ce que tu prends ? ». D'un pas décidé et tentant de paraître aussi décontractée que possible, elle s'approcha et prit la carte, sa main qui tremblait un peu plus que la normale dut la trahir quelque peu mais après avoir jeté un coup d'oeil au menu elle répondit avec détachement : « J'vais prendre un chicken parma. ». Elle se dirigea alors vers le téléphone de la chambre et passa la commande pendant qu'elle réfléchissait à cette fameuse histoire de jacuzzi. Elle demanda aussi à ce qu'on leur monte une bouteille de champagne. Boire un peu lui permettrait peut-être de penser à autre chose qu'à Jackson qu'elle désirait ardemment.

Finalement après quelques hésitations, elle se dit qu'elle allait rejoindre le garçon dans le jacuzzi. Elle n'avait pas pris son maillot de bain mais elle s'en fichait royalement. Il voulait la faire baver, elle ne se priverait pas pour en faire autant. Elle enleva donc son jean et son tee-shirt et se retrouva en sous-vêtements. Un rapide coup d'oeil la rassura quant au fait qu'elle avait un joli ensemble et non pas une vieille culotte. Son string et son soutien-gorge noirs en dentelles mettaient en valeur ses formes. Comme si tout était normal, alors que clairement cela ne l'était pas, elle entra dans l'eau chaude, frôlant au passage la cuisse de Jackson qui se trouvait déjà à l'intérieur. Elle s'installa en face de lui mais la proximité entre eux deux était encore bel et bien présente. Elle posa sa tête en arrière sur le rebord de la baignoire et fixa le plafond. « Le lit non mais le jacuzzi pas de problème hein. » C'était plus une constatation qu'autre chose. Elle releva le visage, le sourire aux lèvres et accrocha le regard de Jackson cherchant à lire ce qu'il ressentait. De son côté, il n'y avait aucun doute : Elle se sentait frustrée et avait envie de lui.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2023 - 5:58






MARLEY & JACKSON





« J'vais prendre un chicken parma. » Tandis qu'elle passe commande, Jackson tombe le reste de sa tenue et prend place dans le jacuzzi. La couche appréciable de bain moussant lui sert de maillot de bain. L'agent n'a pas de complexes, pas non plus envie de s'entraver de tissu quelconque. Après la crispation ressentie au cimetière, il lui tarde de laisser sa masse musculaire se détendre et simplement de profiter de ce moment de calme. S'il y prête attention, Mills peut affirmer qu'à cet instant aucune voix ne raisonne dans sa tête. Ce silence d'esprit le surprend autant qu'il l'enchante. Avec un peu de chance, il dormira d'un sommeil sans rêves cette nuit ...

Et puis Marley décide de le rejoindre et cet espoir semble tout de suite beaucoup moins réaliste. Jax était certain de ne rien ressentir à la vue du corps de la maquilleuse ; certain de ses choix, de la légitimité des barrières imposées entre eux et du verrouillage clair, net et précis de cet aspect de leur relation. Mais la réalité le rattrape sournoisement quand la dentelle apparaît. Ce que son cerveau pense et la façon dont son corps agit sont deux choses bien distinctes. Le premier fait le rapprochement entre ce jacuzzi et celui du réveillon de l'année précédente, partagé avec Louisa. Mais Lynch n'est pas Fleming ; là où l'agent est capable de faire abstraction du physique pour voir en la femme séduisante qu'est Aquilla une sœur plutôt qu'une partenaire potentielle, il ne voit ici que ce que le deuxième traduit par un début de trique tout sauf acceptable compte tenu des circonstances. Lorsqu'elle entre dans l'eau, Jax se tasse de son côté du bain. Cela lui apprendra à pêcher par excès de confiance se fait-il la réflexion tout en adoptant la même position que la brune, tête basculée sur le support prévu à cet effet.

Dans le silence qui s'en suit, Jax cherche la paix auprès des jets lui massant le dos. Se concentrer sur la pression de l'eau projetée contre sa peau l'aide à chasser de son esprit les images sulfureuses dont sa libido abreuve ses pensées. « Le lit non mais le jacuzzi pas de problème hein. » Mills tourne la tête en direction de Marley. Cette dernière parvient à lui soutirer un sourire coupable. Au moins peut-il se féliciter d'avoir le savon de son côté : il suffit à l'agent de se racler la gorge et de prendre une voix assurée pour faire illusion quand, sous la surface, la partie la plus instinctive de son anatomie tend à prouver qu'il vie la situation moins sereinement qu'il n'y parait : « Tu s'rais capable de profiter de mon sommeil ! » Une blague avec un fond de vérité. Jax se l'imagine sans mal attendre qu'il somnole pour le tripoter. Sans être mal intentionnée, sans forcément avoir conscience de la portée de ses gestes, il sait la métisse sans scrupules et toute aussi mauvaise que lui lorsqu'il s'agit de contenir ses pulsions sexuelles. Le désir les rend sauvages, possessifs. Leur couple chaotique en a été la preuve et les retrouvailles à la laverie n'ont fait qu'enfoncer le clou : dans l'amour comme dans la haine, c'est bel et bien de se rentrer dedans dont se languissent leur corps incendiaires. Il ne prendra pas le risque de se réveiller en train de la prendre parce qu'elle se sera un peu trop frottée durant la nuit.

En attendant les plats et le champagne, Mills décide de mettre un peu de musique. Il passe le bras par dessus le rebord du jacuzzi et tâtonne les poches de son pantalon resté au sol à la recherche de son portable. Quelques clics plus tard, une play liste chill emplie la pièce à volume raisonnable pour converser. « Ton plus grand fou rire en 2022 ? » Lance-t-il après avoir repris sa position initiale, le corps parfaitement immergé et le regard curieux. Un jeu, voilà ce que Jax lui propose. De quoi les occuper agréablement, sans biais hormonaux, sans sarcasmes ni reproches. Cette soirée est une trêve, quand bien même leurs réflexes persistent jusque dans la façon dont ils partagent ce moment de détente : trop proches pour être des amis, plus assez pour être des amants.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2023 - 7:31



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

Le corps parcouru de frissons et de légers spasmes alors que la température de l'eau était bien trop élevée laissa entendre à Marley que cette proximité avec Jackson mettait en péril sa décision de bien se tenir. Elle s'était promis de prendre sur elle et de se comporter comme une adulte responsable et respectable mais commençait sérieusement à douter de ses capacités. Le corps couvert de mousse de Jackson semblait appelé le sien qui tel un aimant était attiré par lui. Elle ignorait ce qui se trouvait sous la couche de mousse, se demandait s'il avait gardé son boxer ou non mais préférait ne pas trop s'attarder sur la question de peur d'obtenir une réponse qui ne viendrait qu'aggraver la situation. Marley se rassura en remarquant que Jackson évitait aussi de trop la regarder. Sans doute qu'il avait lui aussi du mal à faire abstraction de la nudité de son corps. Elle savait que le jeune homme ne voulait rien de plus, il le lui avait dit. Mais elle le connaissait. Elle savait qu'entre ce qu'il disait et ce que son corps désirait il y avait bien souvent une large différence. Elle en avait eu la preuve dans la laverie. Alors qu'il ne désirait qu'une seule chose : Qu'elle se casse, son corps n'avait pas obéi à son esprit et une catastrophe avait été évitée de peu. Ce douloureux souvenir la fit tressaillir mais fut bientôt balayé d'un revers de main par la réponse de l'agent : « Tu s'rais capable de profiter de mon sommeil ! ». Elle prit un air faussement outré tandis que son regard joueur et provocateur continuait de fixer Jacksnon. Elle aurait voulu lui dire qu'il avait tort mais elle savait qu'il y avait de grandes chances pour qu'en effet elle se colle à lui. Elle croisa les bras ce qui fit un mouvement dans l'eau et enleva la mousse qui l'entourait. La poitrine tournée en direction de Jackson elle souffla amusée : « J'préfère quand t'es éveillé. » Ce qui ne voulait pas dire qu'elle n'avait jamais profité du sommeil de Jackson pour l'exciter et faire en sorte qu'il se réveille pour prendre possession de son corps.

L'eau et la musique que Jackson venait de mettre dans la pièce lui faisaient un bien fou et elle sentait les muscles de son corps se détendre. Elle prit conscience qu'elle s'était crispée une bonne partie de la journée et ne serait pas surprise si elle découvrait avec horreur quelques courbatures le lendemain. Les tensions accumulées dans ses muscles et dans son esprit ne demandaient qu'à être évacuées. Allongeant à nouveau la tête, elle étira ses jambes, soucieuse de faire disparaître une quelconque contracture. Son mollet toucha celui de Jackson mais elle ne le retira pas. Après tout, elle n'y était pour rien si le bain à remous était trop petit. « Ton plus grand fou rire en 2022 ? » Elle garda les yeux clos, réfléchissant à la question qui venait de lui être posée. Etrangement, aucune réponse ne lui vint instinctivement. Elle qui avait l'habitude de partir dans des grands éclats de rire incontrôlés prenait conscience que l'année 2022 n'avait pas été si drôle. Le fait qu'aucune réponse ne lui vienne la perturbait quelque peu. Finalement un sourire illumina son visage qu'elle redressa en direction de Jackson : « Quand une gourdasse de mannequin a défilé avec un morceau de papier toilette collé sur les fesses. » Marley était incapable d'expliquer la raison de la présence de ce papier sur la jeune femme mais lorsqu'elle s'en était rendue compte elle avait explosé de rire dans les coulisses. La panique avait gagné les techniciens et le styliste mais la brune n'avait pu s'empêcher d'en rire. La mannequin avait été exécrable durant tout le maquillage et la métisse n'avait pu s'empêcher de penser que le karma existait. Elle fit un large sourire à Jackson et ajouta : « J'te jure que j'y suis pour rien. » Même si elle avait voulu se venger, elle ne l'aurait jamais fait de la sorte, bien trop consciente qu'à tout moment elle pouvait perdre son boulot.

Jouant avec sa main sur l'eau, Marley s'amusait à faire des petites vagues tandis qu'elle réfléchissait à la prochaine question qu'elle allait poser. C'était plutôt délicat. Elle n'avait pas envie de se prendre un pique en pleine face ni envie de ramener Jackson dans des souvenirs qui pouvaient lui être douloureux. Finalement elle demanda : « Ton moment le plus honteux ? ». Elle attendait avec impatience la réponse de l'agent. Lui qui avait l'habitude de tout contrôler devait bien avoir eu un moment ridicule non ? Elle précisa de son côté : « Moi je me suis pris un seau d'eau de travaux sur la tronche il y a quelques semaines. » Axel avait beaucoup ri lorsqu'elle le lui avait raconté à bout de nerfs. 
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2023 - 17:14






MARLEY & JACKSON





« J'préfère quand t'es éveillé. » Il savait bien qu'il n'avait pas rêvé ! Les souvenirs de Marley jouant la carte de l'innocence ces fois où il se réveillait sur la béquille sans savoir s'il avait fait un rêve porno ou bien si c'était elle qui l'avait allumé durant son sommeil remontent à la surface et pince ses lèvres d'une moue faussement rancunière. Jax ne poussera pas l'hypocrisie jusqu'à dire qu'il lui en tient rigueur. Trop de mains perdues sous ses jupes quand elle ne s'y attendait pas pour que cela soit crédible ...

Il s'attendait à ce qu'elle lui sorte une liste longue comme le bras d'anecdotes hilarantes mais constate que l'année de la maquilleuse n'a de toute évidence pas été aussi fun que le souvenir qu'il garde d'elle, à savoir celui d'une femme toujours prête à s'amuser d'un rien. Silencieux, Mills la laisse réfléchir à sa réponse et caresse inconsciemment le mollet de la brune avec le sien. La friction de leur peau lubrifiée par l'eau l'apaise, le ramène à ces instants de calme durant lesquels ils pouvaient parler durant des heures tout en fixant le plafond. « Quand une gourdasse de mannequin a défilé avec un morceau de papier toilette collé sur les fesses. » Une expiration amusée s'échappe des narines de l'agent dont l'esprit s'imagine la scène derrière ses paupières closes. « J'te jure que j'y suis pour rien. » Le simple fait qu'elle ait à la préciser en dit long sur le nombre de fois où Marley fut coupable d'avoir manigancé des mauvais coups. « Pas du tout ton genre ...  » Commente-t-il ironiquement avant de se mettre à réfléchir pour répondre à la question de la brune.

Instantanément, Jackson repense à la chute sur la glace le dernier jour de leurs vacances en Norvège. La véhémence avec laquelle Louisa continue d'en parler prouve que sa gamelle était spectaculaire et qu'une cheville foulée n'était pas cher payé en conséquences mais ce souvenir apporte avec lui celui de Sofia soignant son articulation blessée et Jax sent sa paix intérieure vaciller. L'agent ne souhaite pas repenser à la kiné ; revoir la déception sur son visage au moment de lui sortir son speech de loser. Que fait-elle pour la nouvelle année ? Est-elle avec sa famille ? Ses amis dont il a l'impression de ne plus faire partie depuis qu'il a raté le coche et que le retour de Lynch dans sa vie l'a complétement éloigné de Shaw ? Ces questionnements désagréables lui font reprendre sa jambe et ajuster sa position sur l'appui-tête. Jax abandonne la référence au patin à glace. Pas le genre de boîte de pandore qu'il désire sortir des tiroirs à l'heure de tourner la page sur 2022.

« Toi l'eau des travaux, moi la macarena. » Mills est secoué d'un rire étouffé au souvenir de cette partie d'échecs perdue contre Judy. Il explique à Marley qu'en guise de gage l'adolescente lui avait demandé de danser la macarena face à Joy lors du prochain appel groupé qu'ils ont l'habitude de se faire tous les trois, lui, la petite et l'ancienne vice-présidente de l'association. « Elle bosse à Toronto maintenant.  » Précise-t-il afin d'éclaircir les points de son histoire. « J’suppose qu'elle était de garde ..  » car les collègues de la chirurgienne présents dans la salle de repos avaient eu le droit à une vision en direct live de l'agent se déhanchant au rythme de la musique. Aujourd'hui encore, lorsqu'un membre du service que dirige Joy au Canada passe en arrière plan d'un appel en visio, Jackson a le droit aux rires des collègues de Petterson ainsi qu'aux mimes de lui se donnant à fond face à la caméra ...

D'une main pleine de mousse, Mills s'essuie le visage sur lequel quelques gouttes de sueur commencent à perler. La chaleur de l'eau et les odeurs du bain moussant détendent son corps, lui permettant de mieux gérer la proximité physique avec la métisse. « L'accomplissement qui te rend la plus fière ? »  Renvoie-t-il, désireux de rester dans le domaine des choses positives.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyJeu 5 Jan 2023 - 20:54



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

La jambe de Jackson caressait la sienne pendant qu'elle lui racontait son plus gros fou rire. Elle avait frémi lorsqu'elle s'était rendue compte qu'il ne s'agissait pas d'un spasme de sa part mais bien d'un geste répété. Elle n'avait pas bougé de peur de briser la magie de cet instant et avait savouré chaque friction de jambe contre la sienne. Il avait suffi qu'elle sente sa jambe contre elle pour qu'une nuée de papillons se mette à s'envoler dans son bas ventre. Il avait toujours eu ce pouvoir sur elle et elle doutait sincèrement qu'il disparaisse un jour. « Pas du tout ton genre ... » avait-il répondu avec ironie lorsqu'elle lui avait fait part de l'incident du papier toilette. Pourtant elle ne mentait pas, elle n'avait rien fait. C'était une petite peste et certains disaient d'elle qu'elle était une garce mais elle restait professionnelle. Jamais elle ne mettrait en péril l'un de ses boulots. Ses manigances étaient plus fourbes, plus insidieuses moins faciles à détecter. Oui elle se vengeait, oui elle pouvait manipuler, oui il lui arrivait d'être mauvaise, mais toujours de manière à ce qu'on ne puisse pas l'accuser directement. Elle repensa à ce jour où elle avait mis du laxatif dans la boisson de ce vieux photographe libidineux qui n'avait eu de cesse de la peloter à chaque fois qu'elle maquillait les mannequins. La satisfaction qu'elle avait ressenti lorsqu'elle l'avait vu devenir tout blanc et se faire dessus en une micro seconde n'avait pas de prix.

Elle l'observa chercher une réponse à sa question. Il mit du temps aussi et la demoiselle put suivre le fil de ses pensées. Elle voyait le visage de Jackson se crisper par moments, jusqu'à ce qu'il retire sa jambe et qu'il se redresse brusquement dans son coin. Son cœur loupa un battement, et elle eut l'impression qu'une petite partie s'en détacha. Le charme venait d'être rompu sans qu'elle ne sache pourquoi. Au fond d'elle la maquilleuse avait bien une petite idée. Une femme. Cela ne pouvait être qu'une femme qui le fasse réagir de la sorte. Elle détourna le regard attristée par cette constatation mais peu désireuse qu'il s'en rende compte. Elle savait qu'elle n'avait rien à dire, aucun reproche à lui faire. L'amertume et la jalousie grandissaient cependant en elle. La demoiselle n'était pas stupide, elle se doutait bien que Jackson avait eu des aventures pendant toutes ces années où elle n'était pas restée en ville. Mais avait-il eu une véritable histoire ? Etait-il tombé amoureux ? Son cœur s'était-il mis à battre plus vite pour une autre ? La curiosité la rongeait mais la peur de voir exploser la vérité sous son nez l'empêchait de poser la moindre question.

« Toi l'eau des travaux, moi la macarena. » Elle écarquilla les yeux et entrouvrit la bouche. Elle avait du mal comprendre, ce ne pouvait pas être possible. Lui ? En train de danser la macarena ? Elle écouta attentivement son anecdote, buvant un peu plus à chaque seconde ses paroles. Elle riait par moments, à d'autres ses éclats de rire enfantins venaient emplir la pièce. Il l'attendrissait avec cette gamine dont il lui avait déjà parlée. Ils avaient l'air proches tous les deux et Marley comprenait peu à peu l'importance qu'elle avait dans sa vie. Lorsqu'il acheva de parler, elle prit un air outré et boudeur et exigea : « Y a pas moyen, après manger je veux la même danse. C'est pas juste que tant de personnes t'aient vu danser la macarena et pas moi ! » Il y avait peu de chance que sa requête n'aboutisse mais savait-on jamais, sur un malentendu... Peut-être que le champagne aiderait. Après avoir tenté de lui donner un ordre, elle reposa sa tête sur l'appui-tête et ferma les yeux. « L'accomplissement qui te rend la plus fière ? » Cette fois-ci la métisse n'eut pas besoin de réfléchir plus longtemps. Gardant sa position elle répondit instinctivement : « Le fait que désormais lorsqu'il y a un grand événement les gens pensent à moi en tant que maquilleuse. » Elle sourit, réellement heureuse de savoir qu'elle comptait vraiment dans son milieu professionnel. Il était loin le temps où elle gagnait sa vie en se foutant à poils. Elle demanda à Jackson : « Le plus grand défi que tu as relevé ? » et se redressa pour observer sa réponse.

Lorsqu'elle le regarda, elle se mit à rire en se rendant compte qu'il s'était mis de la mousse plein le visage. Elle secoua ses propres mains et lorsqu'il n'y eut plus que de l'eau dessus, elle s'approcha de lui. « T'en as mis partout » lui dit-elle amusée tandis qu'elle commençait à enlever la mousse qui recouvrait les pores du garçon. Alors que ses doigts glissaient sur ses joues, Marley prit conscience que leurs corps étaient plus proches que jamais. Sa semi-nudité ainsi que celle du garçon étaient presque en contact. Ses doigts s'attardèrent un peu plus longuement sur son visage tandis que son regard ne pouvait s'empêcher de fixer ses lèvres. Il suffisait qu'elle se penche, un peu, juste un peu et elle pourrait l'embrasser. A cette pensée des frissons parcoururent son échine tandis qu'elle se mordait la lèvre inférieure pour ne pas faire quelque chose dont il n'avait pas envie. L'envie, elle. Elle l'avait.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Mills
Jackson Mills
la tête brûlée
la tête brûlée
Voir le profil de l'utilisateur
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 IAeu3cF ÂGE : 35 ans (17.02.87).
SURNOM : Ses proches l’appellent Jax, ses collègues Mills et le staff des kinées du St Vincent « Le cul de l’Australie » (quand il a le dos tourné, évidemment). Y'a aussi " bâtard ", mais ça c'est from Brody, alors ça compte pas.
STATUT : Célibataire. Champion toutes catégories des plans affectifs foireux et des histoires qui foncent droit dans le mur.
MÉTIER : Agent fédéral et formateur au MOSC. Contourne sciemment le sujet dès qu’on cherche à en savoir d’avantage sur ses activités professionnelles. Également président de l'association RUN FOR JUDY qu'il gère sur son temps personnel.
LOGEMENT : 396 Doggett Street ; Fortitude Valley.
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Tumbex
POSTS : 14036 POINTS : 1420

TW IN RP : Violences physiques et verbales. Armes à feu. Complotisme. Hypersexualisation de la Femme. Racisme. Sexe. Masculinité toxique.
TW IRL : Cancer.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Atteint d'amnésie partielle suite à un tir à la tête en novembre 2020 (cicatrice visible sur le côté du crâne). Retrouve progressivement la mémoire (black out de février à décembre 2020). Paranoïaque peinant à s’assumer comme tel, dormir avec une arme le rassure. Porn food et sports addict (mange comme 4, s’entraîne comme 10, ne (re)connaît pas ses limites). Instinctif, impulsif et téméraire, il est aussi lunatique au possible, provoquant par nature et bagarreur dans l'âme. Parle peu mais frappe fort. Faible quand il s’agit de résister aux courbes féminines …
CODE COULEUR : [color=#A28453][b]« ... »[/b][/color]
RPs EN COURS : .
.
TEMPS PRÉSENT :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MARLSON7
[url=soon]MARLEY #9[/url] - Serait-elle à ma place, plus forte qu'un homme, au bout de ces impasses où elle m'abandonne. Vivre l'enfer, mourir au combat ... Faut-il pour lui plaire aller jusque là ?

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 JAXLEY
ASHLEY #1 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MILOU
MILOU #7 - soon.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 GABSON-2
GABSON #3 - soon

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 De2cedfee4eefc5e2750db10cb83c5f9
RUN FOR JUDY #2 : Aprés-midi de Noël (sujet commun, viendez !)

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Debson
DEBSON #4 - Turning me on, you just send me down. Down on my knees, pretty little tease. And I will wash off all the dirty, dirty thoughts I had about you.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 D0a596d4318bd9c388d8e41324bdf392
EPSILON PROJECT - NEO #3 - SPARROW #2
.
.
FLASHBACK :

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Elisonfinal
ELIZABETH #8 - Baby, it hit so hard I'm holding on to my chest, maybe you left your mark reminding me to forget. It doesn't matter where you are, you can keep my regrets. 'Cause baby, I got these scars, reminding me to forget.

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 MICKSON
MICKEY #1 - Note pour trop tard : On t'dira d'être premier, jamais d'être heureux. Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note, qu'ont pas confiance en eux. T'es au moment d'ta vie où tu peux devenir c'que tu veux ; le même moment où c'est l'plus dur de savoir c'que tu veux.
.
.
RPs EN ATTENTE : BILLIE / GABRIEL / JIYEON / ISLA / YASMINE / ANTHONY / FULL
RPs TERMINÉS : FICHE DE RPs
AVATAR : Michael B Jordan.
CRÉDITS : avatar : blaz / gifs : tumbex + sofia + niazha16 / code sign : koalavolant/ texte : justin timberlake
DC : Carmine Sighbury
INSCRIT LE : 22/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36418-jackson-mills-corrupted-files#1685384 https://www.30yearsstillyoung.com/t36499-jackson-mills-million-miles-aways#1695295 https://www.30yearsstillyoung.com/t36498-jackson-mills#1695289

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyVen 6 Jan 2023 - 14:46






MARLEY & JACKSON





Ainsi donc Marley est parvenue à atteindre son objectif : percer dans le milieu du maquillage. Jackson affiche une moue appréciatrice, sincère dans la façon qu'il a de se réjouir de sa réussite. Leurs désaccords et les rancœurs que chacun garde pour soi ne changent rien au fait qu'ils se sont vu grandir et ont évolué aux côtés de l'autre. Elle l'a connu recrue avant de qu'il ne passe formateur. Il l'a connue strip-teaseuse avant qu'elle ne choisisse de raccrocher afin se consacrer au maquillage. Les échecs et les défaites qu'ils ont essuyé tout au long de leur parcours n'ont d'égales que les victoires célébrées ensemble « Ça mérite de porter un toast !  » affirme-t-il, déçu que le champagne ne soit pas encore arrivé. Mais l'agent n'a pas l'occasion de se plaindre du temps mis par le room service pour les sustenter que Lynch embraye sur une question périlleuse : « Le plus grand défi que tu as relevé ? »

Mills s'y revoit comme si c'était hier : Le toit de la banque, la crosse de l'arme contre sa joue, les portes du tribunal dans son viseur et les échos de la voix de Gabrielle le menaçant de le balancer aux autorités s'il osait mettre son plan à exécution. L'attente, insupportable, du signal et, finalement, l'appel de son indique. Hoover était condamné, tout était terminé. Pourtant, la tentation de le descendre à sa sortie du palais de justice avait cloué l'agent sur place, l'empêchant d'accepter le verdict pour ce qu'il était : un juste retour des choses. Ce matin là, Jackson, aveuglé par son ressentiment, s'était senti glisser du mauvais côté de la Justice. Il avait senti son indexe hésiter sur la détente, sa fréquence cardiaque s'accélérer soudainement à l'idée de le faire, d'en finir pour de bon et de rendre à cette enflure la monnaie de sa pièce. Œil pour œil et dent pour dent, headshot pour headshot. Armé du sniper qu'il s'était procuré en jouant de ses connaissances au sein de la police fédérale, Mills aurait pu faire couler avec lui plusieurs de ses camarades en uniforme dans le seul but d'assouvir sa vengeance personnelle ... Mais Judy l'avait appelé à ce moment précis afin de le remercier d'être présent et d'avoir créé l'association. Alors il avait posé son arme et était rentré chez lui dans le plus grand des secrets, sans que personne ne sache qu'il avait été là, prêt à tomber pour homicide volontaire et prémédité, abandonnant au passage tous ceux qui comptaient sur lui.

Mais il ne peut avouer ça. L'existence du PSI, leur prise d'initiative dans une contre-enquête non autorisée, le guet-apens tendu au Casino et le fait qu'il a suivi et photographié les gamines du colonel afin de mieux faire chanter ce dernier lors de la confrontation, tout cela doit rester secret. Marley se porte mieux de ne pas savoir. Il a toujours fait de son mieux pour la préserver des vérités qui, en plus de l'inquiéter ou de la fâcher, risqueraient de la mettre en danger. Mills est bien placé pour le savoir : ceux qui en savent trop ont la fâcheuse tendance de finir au cimetière et ce n'est clairement pas ce qu'il souhaite pour la métisse, quand bien même elle pousse parfois sa patience à rude épreuve. « Organiser le marathon. » Ment-il sans ciller, trouvant sa force de persuasion dans le fait que les enjeux de l'évènement en avaient fait un défi titanesque à relever. « La paperasse ... » soupire-t-il en roulant des yeux. Jax n'est pas connu pour sa patience, encore moins pour sa passion de l'administratif. Les montagnes de papiers qu'il a du remplir pour l'occasion ont bien failli avoir raison de sa force mentale. Mais il a tenu bon et l'édition 2022 du marathon de Brisbane avait fièrement propulsé RUN FOR JUDY au sommet du top twitte avec le buzz du dinosaure embauché comme mascotte des animations. À cette pensée, Jackson affiche un sourire nostalgique. Juin lui paraît si loin …

« T'en as mis partout  » Mills revient dans l'instant présent avec une pointe de panique en constatant que Marley se rapproche. Figé, il accueille avec raideur l'aide que lui offre la brune pour le débarbouiller. Sous la mousse ondulant à la surface du bain, son sexe recommence à faire des siennes. Il connait ce regard. Elle va l'embrasser, c'est certain. Et il se laissera faire, comme l'idiot qu'il est, parce que son orgueil est trop imbu de lui-même pour admettre qu'il a ses limites, qu'il est faible face à la chair ...

On sonne à la porte de la suite. Pris d'un vertige de soulagement, Jackson bondit du bain. Il mettra son empressement sur le compte de la faim. En deux enjambées, l'agent s'extrait de l'eau, attrape l'un des peignoirs éponge mis à leur disposition et marche jusqu'à la porte en tâchant de calmer son érection. Pas besoin de traumatiser le valet de chambre ! Un pourboire plus tard, il pousse le chariot jusqu'à la table du salon et s'empare de la bouteille dont il fait sauter le bouchon. À défaut de tirer son coup, il peut au moins en boire un !  « Viens trinquer à ta carrière ! » Lance-t-il en direction de la métisse, bien décidé à porter ce fameux toast qu'elle mérite après avoir travaillé si fort.

(c) sweet.lips




Cry me a river


You told me you love me. Why did you leave me all alone ? Now you tell me you need me when you call me on the phone. Girl, I refuse, You must have me confused with some other guy. The bridges were burned : now it's your turn, to cry.


KoalaVolant
[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Signature-JACKSON


Dernière édition par Jackson Mills le Sam 7 Jan 2023 - 3:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marley Lynch
Marley Lynch
la poudre d'escampette
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Mal' - la tigresse - la panthère
STATUT : Célibataire, en fuite d'une demande en mariage qui la fait frémir.
MÉTIER : Maquilleuse professionnelle pour la télévision, le cinéma, la musique, la mode.
LOGEMENT : 280 oxlade drive, Fortitude Valley. Dans un appartement pas encore totalement aménagé, comme si à tout moment elle pouvait disparaître à nouveau.
I'll be your queen.
POSTS : 1277 POINTS : 930

TW IN RP : nudité - violence - drogue
TW IRL : x
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle est parfaitement à l'aise avec sa sexualité et n'hésite pas à céder à ses pulsions - c'est une piètre cuisinière - ancienne strip-teaseuse il lui arrive de remettre les pieds dans des clubs juste pour observer les autres danser - elle boit énormément de café, encore plus d'alcool - elle est imprévisible
CODE COULEUR : [color=#cc0066]
RPs EN COURS : Greta #1 ; Eddie #1 ; Penelopeia #1 ; Axel #1 ; Louisa #2 ; Heather Harris #1 ; Basilius #1 ; Mabel #2 ; Malik #3
RPs TERMINÉS : Jackson #1 ; Jackson, flashback #1 ; Jackson #2 ; Malcolm #1 ; Malik #1 ; Louisa #1 ; Jackson, Flashback #2 ; Jackson, Flashback #3 ; Jackson #3 ; Laurie #1 ; Ambrose #1 ; Jackson #4 ; Mabel #1 ; Malik #2 ; Jackson #5 ; Andrew #1
AVATAR : Rihanna
CRÉDITS : Avatar: Deborah ♥♥♥ , gifs: Liloo_59 ♥, code signature: Pando.
DC : Aucun
PSEUDO : Ju
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46709-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46787-marley-the-fire-under-the-ice https://www.30yearsstillyoung.com/t46788-marley-lynch

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 EmptyVen 6 Jan 2023 - 23:39



Sydney Blues
@Jackson Mills  ft. Marley Lynch

« Organiser le marathon. » Elle sourit face à cette réponse bien qu'elle soit surprise. Elle aurait pensé qu'il lui aurait parlé de son travail. Elle savait à quel point ce qu'il faisait était risqué, dangereux mais diablement important. Elle avait du mal à croire que le plus grand défi qu'il ait relevé n'ait aucun rapport avec son boulot de formateur. Pourtant elle ne dit rien. Comme toujours il évitait de lui parler de son travail, comme toujours il était vague ou silencieux par rapport à ce sujet. Si c'était pour la préserver de ce monde qui avait tendance à l'effrayer, cela l'agaçait tout autant. Elle avait l'impression qu'il lui cachait des choses. Si ce soir c'était plutôt légitime de sa part, cela la ramenait inévitablement en arrière, à leurs années passées ensemble. Combien de fois avait-elle fait une crise parce qu'elle ignorait ce qu'il faisait ? Combien de fois s'étaient-ils disputés parce qu'elle savait qu'il lui cachait des choses ou qu'il lui mentait ? Beaucoup trop pour qu'elle ne puisse les compter. Un rire lui avait cependant échappé lorsqu'il avait maudit la paperasse qu'il avait dû remplir. A bien y réfléchir, il disait peut-être vrai. Elle connaissait le peu de patience de Jackson – ils étaient similaires sur ce point – et elle savait qu'il détestait remplir des dossiers. Aucun des deux n'aimait le faire. Ils se chamaillaient toujours pour savoir qui remplirait telle feuille et qui réglerait les problèmes administratifs.

L'ambiance bascula lorsqu'elle s'approcha de lui. Elle le sentit. Jackson s'était tendu et pétrifié. Il n'avait rien dit, l'avait laissé faire. Il n'avait eu aucun mouvement de recul mais ne s'était pas approché non plus. La tentation de saisir cette opportunité pour l'embrasser était bien trop forte et Marley sentait sa conviction de ne rien faire s'envoler petit à petit. Son corps tout entier réclamait celui de Jackson, elle avait l'impression que ses lèvres appelaient les siennes. Sa respiration était plus rapide et presque douloureuse tellement elle luttait pour ne rien faire. Soudain, on sonna à la porte de la suite. Elle laissa retomber sa main dans la mousse tandis que l'agent se levait d'un bond. Figée, perdue face à la situation, Marley ne se rendit même pas compte qu'il était nu. Dos tourné à la porte de l'entrée, elle était incapable de se retourner pour observer la scène. Elle l'entendit récupérer le chariot et donner un pourboire mais ne parvenait toujours pas à bouger. Les yeux clos, elle tentait de calmer sa respiration et de retrouver ses esprits. C'était difficile, c'était douloureux. « Viens trinquer à ta carrière ! » l'entendit-elle l'appeler après qu'il ait ouvert la bouteille de champagne. Tremblante elle se leva et enfila à son tour un peignoir. Légèrement chancelante, elle s'approcha de la table du salon et prit la coupe que Jackson lui tendait. Elle mit quelques instants mais finalement elle parvint à relever la tête pour le regarder. Elle tendit son verre et avant de trinquer murmura : « A ma carrière. A ta renaissance. » Parce que c'était aussi ça qu'il fallait célébrer. C'était le pas immense qu'il avait fait en avant cet après-midi. Elle entrechoqua son verre avec celui de Jackson et but une longue gorgée.

Elle était heureuse d'être avec lui pour célébrer la nouvelle année, heureuse d'être à ses côtés sans un cri, sans une dispute ni même un reproche. Pourtant elle souffrait. Elle se rendait compte que la situation la torturait plus qu'elle ne l'aurait cru. Elle se pensait capable de pouvoir être en sa présence sans qu'il ne se passe rien entre eux, mais ce n'était pas le cas. Ils n'avaient jamais été comme ça. Ils n'avaient jamais été de simples amis, ils avaient toujours été plus. Ce plus lui manquait. Elle but une nouvelle gorgée et finit par poser son verre sur la table. Elle le regarda et murmura : « Je vais me rhabiller. » Joignant le geste à la parole, elle se dirigea vers son sac et sortit son short de pyjama et le débardeur qui l'accompagnait. Elle se mit dans un coin de la pièce et prit soin d'enlever ses sous-vêtements que Jackson n'arracherait pas ce soir et enfila sa tenue.

Finalement elle retourna auprès de Jackson et s'installa sur un fauteuil, le verre à nouveau à la main. Consciente qu'il fallait qu'elle reprenne le dessus et qu'elle cache par tous les moyens la tristesse qui croissait en elle, elle lui demanda sur un ton qui se voulait détendu : « Tu as des projets pour l'année 2023 ? ». La soirée n'était pas terminée, minuit n'avait pas sonné, il fallait qu'elle tienne bon. Il ne fallait pas qu'elle s'effondre.  
made by black arrow


Que sais-tu de l'amour? Pas grand chose
On est tous passé par là, les mains vides, le cœur lourd
Le mal au ventre, le teint livide, les yeux rougis, la gorge nouée
On est tous passé par là, morale à plat
Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente
À en souffrir jusqu'à haïr et dégueuler.
❝Rose noire ; Georgio❞
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: [MARLEY] ❝ Sydney blues [MARLEY] ❝ Sydney blues - Page 2 Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

[MARLEY] ❝ Sydney blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-