AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -33%
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle ...
Voir le deal
29.99 €

 Le démon de minuit - PHEIJI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptySam 7 Jan 2023 - 15:43


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  Le démon de minuit - PHEIJI 4041738186   

PHEIJI — Une semaine, une longue semaine ou nous étions restés à l'hôpital tous les deux, dans la même chambre et fort heureusement d'ailleurs. Et nous avons eu tellement de chance de pouvoir en sortir aussi vite aussi, car nous sommes encore bien souffrants et amochés même si tout allait tout de même mieux. Autant psychologiquement que physiquement. Mais c'est tellement mieux de prendre le temps de guérir chez soi avec la meilleure compagne du monde.

Oui, j'aime être à la maison avec toi ; pas à l'hosto non. C'est chiant, long et les repas c'est de la merde et impossible de se faire des câlins comme il faut dans les lits trop petits. Mais nous étions toujours ensemble, ça, c'était plutôt cool ; même parfait. Au retour à la maison, je suis dans mon lit préféré avec toi et il est temps de se reposer un maximum avec un petit film tranquille. J'ai toujours mon attelle à l'épaule que je dois encore garder quelques semaines, mon ventre est bien cicatrisé sous les bandages et concernant ma jambe ; elle est toujours la même. Raide et fragile, mais en meilleur état qu'il y a une semaine, je peux me déplacer avec une seule béquille ; ouais. J'ai eu de la chance, je suis toujours vivant et toi aussi.

Mais - Tu es vraiment une copieuse ! Zéro personnalité ! Dis-je au lit à tes côtés, je t'offre un beau sourire rassuré content d'être enfin avec toi sans être dérangé. Je me moque amoureusement de toi mon étoile, car tu as des béquilles aussi pendant un petit moment pour ta cuisse encore convalescente, mais tu es une battante et ça a l'air daller et tu es tellement mon exemple. Mais j'aime beaucoup t'embêter quand même, tout comme toi ; ma reine de cœur. - Reste là, je vais nous chercher des trucs à grignoter. Je te dis cela en attendant que tu choisisses notre film du soir. La cuisine n'est pas loin d'ici alors je peux me débrouiller seul pour rejoindre celle-ci. Et puis c'est moi l'homme de la maison; je veux me rendre utile aussi.

Une béquille sous le bras pour garder un peu d'équilibre, je veux préparer quelques morceaux de pain grillé avec du beurre, de la confiture, du fromage ; un peu de tout. J'ai l'air d'aller plutôt bien, j'ai l'air de gérer ce que je fais ; mais c'est juste une impression, car quand je serre le couteau de cuisine dans la main, mon cœur s'arrête tout de suite et pas que. Ma respiration gronde d'un coup et je perds soudainement le rythme, je suffoque comme un mort ; je vais faire une putain de crise d'angoisse et crise d'asthme et je sais pourquoi. Ce couteau, un couteau. Ta cuisse, ton agression, Oscar, le sang, les coups, tes hurlements de détresses, tes pleurs, ta voix. Tout est dans ma tête, mon corps vacille n'importe comment puis je lâche ma béquille pour venir appuyer sur mon cœur comme si cela allait arranger les crises sombres et je chope la ventoline qu'est sur le meuble juste là avant que mes jambes ne cèdent au sol. Je ne sais même pas me rattraper, je ne suis qu'un incapable.

Je tombe par terre avec le couteau à la main et l'assiette se brise elle aussi par terre en plusieurs morceaux. L'inhalateur roule plus loin vers notre chambre. Tu le vois ? Je suis dans la merde, je panique, je ne peux pas parler, je ne peux pas crier, je ne peux pas t'appeler. Ma respiration meurt rapidement mais le pire dans tout cela, c'est que je prends quand même le temps d'enfiler ma capuche; une protection est-elle ? Je ne sais pas, je ne sais plus; je n'ai plus d'air. Phoebe, Phoebe; phoebe.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyDim 8 Jan 2023 - 15:37



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - Le retour à la maison faisait le plus grand bien. J'en avais eu marre de l'hôpital et de devoir dormir dans un lit minuscule, manger les plateaux sans goût et saveur et surtout, ne pas pouvoir bouger comme je le voulais. Certes à la maison, j'avais une béquille, mais au moins je pouvais bouger comme bon me semblait. Allongée sur notre lit je profitais du silence de la maison, l'hôpital s'était plutôt bruyant et il avait toujours une infirmière pour passer relever les constantes ou autre, alors le silence de la maison s'était parfait. Keïla était partie en cours, elle avait eu la peur de sa vie la pauvre en voyant arriver le voisin à la sortie de son école. Elle avait fais une crise de panique en apprenant ce qui s'était produit à la maison. Heureusement, elle avait pu venir nous voir et avait rapidement été soulagée. A présent on était à la maison et elle pouvait être pleinement rassuré. J'avais confié la tâche à mon père de faire appelle à une entreprise de vidéo surveillance et d'alarme pour sécuriser la maison, il était hors de question que quelque chose comme ça, se reproduit. Bien que je savais qu'il était sous les barreaux en attendant sa peine, il pouvait toujours payer quelqu'un pour venir finir le travail.

"Tu es vraiment une copieuse ! Zéro personnalité !" Je tournais la tête pour sourire, "Je trouvais que ça te donner trop de charme...j'ai voulu tester pour voir si, ça faisait pareil sur moi !" Je riais un peu tandis que je le regardais se redresser sur le lit. "Reste là, je vais nous chercher des trucs à grignoter." Je hochais la tête avant d'attraper la télécommande de la télévision de la chambre pour lancer Netflix afin de trouver de quoi nous occuper. Le médecin nous avais donné du repos bien que je continuais de surveiller mes commandes et que j'avais bon espoir de pouvoir, dans peu de temps me remettre au travail. J'avais confié la tâche à Eiji de prévenir l'entreprise japonaise du léger contre temps que nous connaissions sans rentrer dans trop de détail. Je ne voulais pas étaler ma vie à des inconnus, surtout si on était amené à travailler ensemble.

Un bruit dans la cuisine attira mon attention et je me redressais, "Eiji ?!" Je prenais une grande inspiration regardant dans la direction de la cuisine sans pour autant oser bouger. Les souvenirs de l'attaque étaient encore très présent dans mon esprit et j'avais peur très rapidement. Le bruit de l'assiette qui se brise au sol me fit sursauter et avec la main tremblante j'attrapais la béquille sur le bord du lit. Je tentais de me persuadé que ça n'était rien et qu'il avait juste fait tomber un truc. Je m'avançais avant de remarquer la Ventoline sur le sol. Je me penchais difficilement pour le récupérer avant d'aller dans la cuisine et de trouver Eiji roulé en boule sur le sol. "EIJI !" Je m'avançais vers lui avant de lâcher ma béquille pour me laisser tomber à ses côtés.

Je retirais sa capuche pour constater qu'il était entrain de suffoquer. J'attrape l'inhalateur que j'ai ramassé plus tôt avant de lui tendre, "Redresse toi !" Je posais ma main sur ses épaules pour qu'il puisse prendre une dose de son médicament, "Calme toi ! Inspire, expire..." Je ne savais plus trop si s'était à lui que je parlais ou à moi-même tandis que mon coeur était entrain de battre frénétiquement dans ma cage thoracique. Je pouvais sentir le stress monter dans mon organisme et je ne savais vraiment pas ce que je devais faire pour lui venir en aide, je n'avais même pas eu l'occasion de me renseigner sur les premiers soins à effectuer sur une personne victime d'asthme. Je le fixais espérant qu'il puisse reprendre rapidement son souffle la Ventoline toujours dans ma main au cas où il en avait encore besoin.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyDim 8 Jan 2023 - 20:13


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   

PHEIJI — Oui, c'est tellement mieux de pouvoir se serrer sans compter le temps, sans se cacher ni ruminer à mort d'angoisse concernant les médecins qui pouvaient débarquer n'importe où et n'importe comment et à n'importe quelle heure dans notre chambre avec nos petits lits. Ce n'était pas une prison non mais pour se sentir heureux et libre ce n'était vraiment pas terrible et puis tu me manquais à chaque fois ; chaque nuit, même si tu étais toute proche. Tu me connais et tu sais à quel point je n'aime pas l'hôpital et être si impuissant et blessé de la sorte. Je voulais être présent sans cesse pour toi dans ton petit pieu, te couvrir, te bercer, te chantonner nos chansons, te souffler des mots doux rien qu'à nous.

Heureusement que tu étais avec moi dans la même pièce, c'est le seul point positif finalement que nous avons gagnés. Maintenant, cette merde ; c'est derrière nous et nous allons avancer et tourner la page à notre rythme. Nous sommes donc à la maison et je ne peux m'empêcher de me moquer de toi concernant ta blessure de guerre ma petite étoile et comme toujours, tu as du répondant ; j'adore ton petit caractère. Ce caractère rien que pour moi, mon amour de la vie. Tu me dis que les béquilles me donnent du charme.

Trop mignonne, mais tu continues de mentir, tellement. - Je suis flatté Dis-je en riant doucement avant de continuer ma phrase te concernant pour les béquilles - Je te préfères sans... Oui, je te préfère en bonne santé, j'aime te voir courir partout comme habituellement ; cette pile électrique que tu es comme ta fille. Toi et moi, nous sommes assez différents pour ça, mais c'est tellement parfait pour notre couple. Si nous étions pareils pour tout cela n'aurait pas été si puissant. Faut bien du piment, sinon, c'est ennuyant à mort non ? Oui.

Je décide donc de filer de notre lit douillet pour nous préparer quelques petites choses à manger en cuisine, j'adore grignoter au lit et c'est une mauvaise habitude que j'ai toujours eue. Mais c'est trop bien. J'ai été soudainement surpris par mes démons dans ma tête et souvenirs des jours derniers concernant Oscar et ton agression. C'est toujours dans ma tête, je t'entends encore hurler de malheur. J'ai le couteau encore dans la main quand je me laisse tomber au sol comme un con. Comment me contrôler dans ce genre d'instant ? Les crises de panique, c'est pour tout le monde et l'erreur est humaine non ? Je suis une erreur à moi tout seul et tu dois certainement en avoir marre de moi.

Je suis tellement compliqué, malade, faible ; fragile mais surtout tellement amoureux de toi. J'ai eu tellement peur pour toi puis, quand tu avais l'arme à feu collé sur ta tempe ; cette image va me hanter encore pendant un moment. Mon amour, ma reine de cœur ; j'ai jamais eu autant peur de ma vie, je ne voulais pas te perdre. Je ne veux pas te perdre. Ma respiration meurt de plus en plus quand je suis étalé au sol, je veux te retrouver, retrouver ton regard ; est-ce que tu es encore vivante ? Oui, tu es présente, mais c'est le brouillon en moi, je suis en train de tout revivre émotionnellement et cela me provoque une putain de crise d'asthme.  

Mais comme toujours mon étoile contraire, tu sais gérer ma Phoebe; toujours. Je te vois venir à moi aussi vite que tu peux avec ta béquille, j'ai tellement peur que tu tombes ; tu es blessé, tu dois prendre soin de toi, mais dans ce genre de moment, tu es comme moi. Tu ne penses plus à rien, juste à ta moitié et c'est magnifique. Tu m'aimes ? Oui. Mon cœur déconne, mais toujours battant quand je t'entends m'appeler, Eiji; oui, c'est moi, mais je suis tout comme déconnecté.

- Tu vas... tu vas, te faire mal... Oui, je pense toujours à toi d'abord. Je t'aime

Je lâche le couteau que je tenais dans ma main pour venir récupérer l'inhalateur que tu viens de me tendre.

J'écoute que ta voix et je me redresse un peu et je prends une, deux, trois bouffées d'oxygène d'affilé, mais - Ca veut... pas... ca... Je panique, clairement ; je lâche la Ventoline pour venir me frapper le cœur, la gorge. - Faut la.... retirer... Je commence à déscratcher l'attelle me comprimant le bras et l'épaule; j'ai l'impression de suffoquer encore plus avec. C'est une idée de merde mais je veux juste essayer des trucs pour retrouver un souffle, j'ai toujours des reflexes à la con. J'agis de la sorte comme si cela allait arranger les choses à ma respiration détruite. - Je ... Phoe... bee... Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas gérer. J'ai les larmes aux yeux, mais je veux me concentrer sur ce que tu me dis pour reprendre mon souffle, mon cœur bat toujours plus et tu parvins à me reconnecter au monde un peu quand tu viens retirer ma capuche ; c'est une longue histoire. Je suis mal, je sais que tu es stressée aussi ; c'est la merde. Je suis tellement désolé. Je plonge mes prunelles vers toi et je viens chercher ta main et je dégage l'enfin de ta main, c'est toi que je veux tenir; pas ce truc qui ne sert à rien ce soir. Ne pars pas. Tous les deux au sol ; je ne sais toujours pas respirer. Phoebe, trouve une idée. Mais reste ici. Avec moi, ma sécurité; mon air. Ma pierre philosophale.


Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 11:35



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - J'avais oublié à quel point le matelas de notre lit était confortable, j'avais le sentiment de renaître rien que d'être allongée sur celui-ci. On avait eu chaud, très chaud, un peu plus et Oscar mettait fin à nos vies. Je n'arrivais toujours pas à comprendre son passage à l'acte, j'avais réfléchis pas mal de temps à l'hôpital sur ce qui avait pu déclencher sa crise de folie, mais aucunes réponses étaient venu à moi. Même les policiers qui étaient venus nous interroger, n'avaient pas la moindre idée. Oscar refusait de parler, il se terré dans son silence et son avocat ne pouvait rien en tirer. Le mien tenter tant bien que mal d'obtenir des informations, mais sans succès. L'affaire allait être longue, bien qu'il avait à présent des preuves qu'Oscar était à l'origine de mon accident de voiture quelques mois auparavant.

Je sortais de mes pensées quand la voix d'Eiji résonna dans la chambre, il me traitait de copieuse et j'en profitais pour le flatter un peu et rire avec lui. "Je suis flatté. Je te préfères sans..." Je hochais la tête tout en me redressant dans le lit, "Je me préfère sans aussi ! A pouvoir courir partout dans la maison et surtout pouvoir honorer mes commandes...J'espère que ça ne sera pas un coup trop dur pour Honey & Moon...Ce n'est pas le moment alors qu'on est proche de pouvoir décrocher un contrat de partenariat avec une entreprise de mode !" Je soupirais légèrement à l'idée d'avoir dû repousser les rendez-vous professionnel avec les japonais. Oscar me pourrissait réellement la vie sur ce coup. Je regardais Eiji se relever pour partir chercher de quoi grignoter pendant que ma mission était de trouver un film.

C'est lorsque j'entendis un bruit dans la cuisine que je sortais la tête du catalogue Netflix. Une vague d'angoisse me submergea et j'hésitais un instant avant de me lever. Finalement, le bruit de l'assiette cassé me décida à rejoindre Eiji à la cuisine. En chemin, je trouvais son inhalateur et bien vite je le retrouvais recroqueviller dans la cuisine. Il était entrain de faire une crise d'asthme et la panique m'envahit immédiatement, je n'avais aucune idée de ce que je devais faire ni comment on devait pratiquer dans ce cas là. Je me jetais à terre pour lui venir en aide et lui donner sa Ventoline en espérant que ça allait calmer la crise. "Tu vas... tu vas, te faire mal..." Je regards le couteau sur le sol et les images me reviennent soudainement. Est-ce que cette maison allait garder en mémoire nos démons ? "Ca veut... pas... ca..." Je le vois alors se frapper et j'attrape sa main, "Arrête ! Tu vas te faire mal !" Clairement, je ne sais pas quoi faire, j'arrive même pas à réfléchir. Mon coeur bat comme un tambour dans ma cage thoracique et j'ai le sentiment que moi aussi je vais suffoquer.

"Faut la.... retirer..." Je me redresse légèrement, "Non ! Non ! Non ! Arrête !" J'essaie de retenir le scratch de l'attelle en place, "Tu risque d'aggraver les choses en retirant ton attelle..." J'essaie de le calmer et de me calmer par la même occasion peut-être qu'en respirant calmement on trouvera la solution et que tout allait s'arranger. "Je ... Phoe... bee..." Je le regard tandis que mon cerveau se calme un peu et cherche une solution, lors des plongées en apnée on peut aider son partenaire si celui-ci ressent un malaise, il faut le remonter à la surface le plus rapidement possible et pratiquer du bouche à bouche. C'est ça ! Je prenais une grande inspiration comme-ci j'allais plonger avant de venir coller mes lèvres contre les siennes, j'insuffler de mon air pour venir tenter de calmer l'asthme d'Eiji, il ne fallait pas que l'air arrive trop vite pour éviter de lui faire mal ou d'abimer les alvéoles de ses poumons. Je resserrais mes doigts autour de sa main espérant que ça allait pouvoir lui venir en aide et calmer la crise.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 12:24


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   

PHEIJI — Évidement que tu préfères être libre de tes faits et gestes dans la maison, t'occuper dans tous les sens et surtout notre petite entreprise que j'ai aussitôt accepté de travailler avec toi ; le meilleur collaborateur que je suis et je ne veux pas te décevoir. Je suis tellement désolé d'être un gars handicapé de la sorte. Parfois, j'ai tellement honte de ne pas pouvoir réussir à être comme tout le monde pourtant, je suis motivé et je ne veux pas me laisser abattre même si j'ai des maladies; pardon mon étoile d'être un fardeau. Mais - ça va aller... T'inquiètes pas pour ça. Tu es une battante et je le suis aussi. Pour toi. Pour Keïla, pour la famille et projet à temps plein.

Tu es là, je suis là par terre et c'est encore bien sombre dans mon cerveau mais ta voix à le pouvoir de m'apaiser vraiment beaucoup et pas que. Tu sais lire en moi depuis le début, tu commences sérieusement à me connaître et tu sais trouver mes points faibles, mais aussi mes points forts et c'est ainsi que tu me sauves tout le temps. Tu es prête à te blesser encore plus que tu ne l'es déjà quand tu viens me rejoindre dans la cuisine, je m'en veux ; je m'en veux pour tout. Ces bruits ; ces souvenirs d'horreurs. Ils vont s'en aller bien loin un jour, mais nous sommes encore fragiles. Toi et moi, c'est compliqué, mais c'est toujours ok. Je t'écoute très sérieusement pour essayer de retrouver ma respiration éteinte, ma panique cesse d'augmenter et tu me dis que c'est une mauvaise idée de retirer l'attelle.

Vraiment ? Car sur le coup je ne sais plus trop, je ne sais plus rien du tout. Je veux tout simplement dénicher un peu d'oxygène par-ci par-là mais c'est pas une grande réussite. Pas du tout. - Je suis...déso. J'allais m'excuser pour cet incident à la con, le fait d'être une merde. J'ai l'impression d'être de trop et surtout le mauvais homme pour toi quand je suis dans ce genre d'état. Sérieusement, comment tu peux m'aimer ? Comment tu peux rester avec un gars comme moi si imprévisible. Comment tu peux, comment tu peux. Je voudrais être parfait pour toi, être ton bouclier. Tout s'écroule dans ma tête et je ne suis qu'un moins-que-rien. Mes pensées noires s'envolent un peu quand je sens tes lèvres venir se poser contre les miennes. Belle solution. Ton air est le mien à présent, je fais des efforts pour arrêter cette crise. Je suis ton rythme, je vole ta respiration à plusieurs reprises. C'est parfait ; c'est l'idée. C'est l'indice, c'est le secret ; c'est toi ma reine de cœur et tu as encore géré.

Je serre ta main amoureusement pour te remercier, je suis calmé. - Gomen... Oui, je suis désolé. Pardon d'être qui je suis, d'être comme ça parfois ; ce sont mes démons. Ils sont envahissants, mais tu sais les tuer et les faire disparaître. Je cherche à nouveau ton regard, mes larmes d'inquiétude coulent encore sur mes joues. - Est-ce que tu m'aimes encore ... ? Probablement une question bête, mais j'ai besoin de te l'entendre me le dire des milliers de fois s'il le faut. Je veux être ton Otto pour la vie. Je viens me pencher vers toi pour coller ma face vers ton cœur, ce rythme que j'aime. - Parle moi des étoiles... ou de toi. C'est toi mon étoile de la vie. Donc oui, les étoiles dis m'en plus. Juste un peu, fait moi penser à autre chose. Je veux une nouvelle vision de la cuisine. Je veux être dans tes bras un moment, je veux entendre tes mots, je veux te sentir contre moi, je t'aime et pardonne-moi. Est-ce que tu aimes l'univers ? Est-ce que tu aimes le ciel ? Est-ce que tu aimes les étoiles ? Est-ce que tu aimes notre monde atypique mon étoile ? Dis-moi.

Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 13:52



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - J'avais peur pour mon entreprise, mon accident n'était vraiment pas au bon moment et j'étais persuadé que Oscar le savait. Il avait dû le faire exprès sachant parfaitement quand je préparais mes collections pour le printemps. J'espérais pouvoir guérir rapidement pour reprendre très vite mes commandes et ma collection ainsi que mon futur partenariat avec l'entreprise de mode japonaise. "ça va aller... T'inquiètes pas pour ça. Tu es une battante et je le suis aussi." Je souriais légèrement heureuse d'entendre Eiji qui me remonté le moral.

Après quelques minutes d'absence dans la chambre, j'avais entendu du bruit dans la cuisine et j'avais pris mon courage à deux mains pour aller voir ce qui était entrain de se produire. Je retrouvais Eiji sur le sol en panique et surtout en crise d'asthme. La panique m'avait saisie et je tentais de le calmer et de me calmer également. J'avais peur et je ne savais pas du tout comment on pouvait arrêter une crise d'asthme. Je décidais finalement, de mettre en place la technique qu'on apprenait lors des exercices d'apnée. Je venais coller mes lèvres contre celle du japonais pour lui prodiguer un peu d'air, doucement sans forcer trop pour ne pas lui faire mal. Je n'avais aucune idée si, ça allait fonctionner et je resserrais mes doigts contre ceux d'Eiji.

Finalement, son souffle repris un rythme normal et je retirais mes lèvres pour entendre son souffle. "Gomen..." Je secouais la tête en souriant, "C'est rien ! Pas besoin de t'excuser pour ça ! On ne peut pas prévoir ce genre de chose..." Et puis, ce qu'on avait vécu avait de quoi être traumatisant. "Est-ce que tu m'aimes encore ... ?" Je le regardais un instant surprise par sa question, est-ce que j'avais fais quelque chose qui lui faisait penser le contraire ? "Bien sur !" Avouais-je sincèrement, "Est-ce que tu en doute encore Otto ?" Je souriais doucement tout en le voyant venir s'installer contre mon coeur. Je glissais mes doigts dans ses cheveux tandis que le silence reprenait place dans la cuisine. "Parle moi des étoiles..." Je levais la tête vers la fenêtre panoramique qui permettait de voir le ciel, "Les étoiles ?...Je ne suis pas très douée dans ce domaine...Je sais juste qu'il arrive parfois qu'on est deux pleines lune dans le même mois, c'est un phénomène qu'on appelle lune bleue. Chaque pleine lune d'ailleurs porte un nom bien définis suivant le mois où elle apparaît...Certaine personnes s'en servent pour des rituels de magie." Je riais un peu, "Je ne suis vraiment pas une pro dans ce domaine...Est-ce que tu aimes les étoiles ?" Je questionnais sachant parfaitement que si, il me posait la question c'est qu'il avait un minimum de connaissance, surement bien plus que moi.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 14:29


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   

PHEIJI — C'est toi mon étoile de tous les temps, c'est toi mon unique pleine lune depuis toujours et je ne cesse de me passer de toi. Mon souffle renaît doucement quand tu poses tes lèvres humides sur les miennes et tu me sauves avec ton oxygène tant apprécié. J'ai l'impression d'être sous l'eau à cet instant, d'être dans cette belle mer rien qu'a nous. L'océan, ton monde ; ton élément que tu maîtrises à la perfection. Comme tout le temps, tu sais gérer ; tu sais me gérer et me faire valser. J'ai besoin de toi, j'ai toujours besoin de toi et je serais présent abondement aussi pour toi ma reine de cœur. Tu le sais, tu le sais à quel point je suis fou de toi et ma vie ne pourrait pas tourner sans toi.

Donc oui, j'aspire ton air dans mon être pour retrouver un rythme à peu pré correct pour respirer et c'est grâce à toi. - Merci... Dis-je avant de venir poser ma tête sur toi. Merci d'être là, merci de me supporter, merci de me guérir, merci de me faire vivre, merci de me faire vibrer ; merci pour tout. Tu es tellement parfaite, puissante et j'en passe ; je n'ai même plus de mot pour te décrire. Je suis juste vraiment heureux de vivre avec toi, pour toujours. - J'aimerais tellement être parfait pour toi... Je murmure cela quand tu me demandes si je doutais encore de ton amour. Évidement que non, ce n'est pas la question ; je sais que tu m'aimes, mais j'ai toujours besoin d'être rassuré dans ce genre de moment sombre. - Non... je sais bien, je suis un idiot de t'avoir demandé ça. Je relève ma tête en l'air, mes cheveux te chatouillent doucement le menton ; je plonge mon regard vers toi - Pas vrai ? Dis-je en laissant apparaître un petit sourire en coin. Mon cœur bat la chamade maintenant, surtout quand tu m'appelles par ce prénom ; Otto. Tu peux me le dire, que je suis un baka; ton baka paniqué.

Je viens enlacer tes doigts pendant que tu me parles des étoiles, la lune et je bois tes récits. C'est tout comme une histoire du soir et je ne cesse d'être passionné. Tu te débrouilles vraiment très bien même si ce n'est pas ta tasse de thé, c'est assez pour me calmer et me faire retrouver mon souffle. Tant que j'entends ta voix, tant que tu ne me quittes pas, tant que tu continues d'être auprès de moi, c'est parfait. J'ai toujours été fasciné par les mondes parallèles et j'adore en parler avec toi. Et moi, est-ce que j'aime les étoiles, me demandes-tu. - Oui, depuis que j'ai croisé la meilleure de tous les temps... Dis-je en caressant ta main, c'est toi l'unique. Je chuchote presque. - Tu sais que tu es mon étoile ? Je dis cela venant frotter mon front délicatement sur ton épaule. Fais-moi un câlin, cagole moi, embrasse moi, touche moi, cause avec moi comme tu sais si bien faire. Cette possession de tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 15:28



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - Assis dans la cuisine, j'avais réussi à calmer Eiji et sa crise d'asthme. J'étais soulagée de la voir reprendre son souffle tranquillement. Je l'entendais me demander si je l'aimais toujours et je me demandais bien pourquoi soudainement, il voulait savoir ça. "J'aimerais tellement être parfait pour toi..." Je lui demandais si, il doutait encore de mon amour pour lui, "Non... je sais bien, je suis un idiot de t'avoir demandé ça. Pas vrai ?" Je riais légèrement, "Je n'aurais pas osé dire ça ! Mais je comprends, si tu as besoin d'être rassuré alors je te le dirais autant de fois qu'il faut ! Et tu es déjà parfait pour moi !" Je souriais tandis que je glissais mes doigts dans ses cheveux alors qu'il me demandait de lui parler des étoiles. Je ne connaissais pas grand chose à ce sujet et je tentais de parler de la lune tout en regardant par la fenêtre de la cuisine.

Je questionnais par la suite Eiji sur les étoiles et si, il était aimé ça. "Oui, depuis que j'ai croisé la meilleure de tous les temps... Tu sais que tu es mon étoile ?" Je hochais la tête, "Oui ! Mais je me demande bien pourquoi ? Parce que je t'éclaire dans la nuit ?" Je riais légèrement avant de resserrer mes bras autour de lui, "Remarque ça peut être pratique, tu n'as pas besoin de lampe torche comme ça...Mais ça doit être chiant pour dormir quand même, surtout si j'éclaire toute la nuit." Je continuais de rire à ma bêtise, avant de l'embrasser sur le sommet de sa tête. "Je pense qu'on devrait ramasser les morceaux d'assiette." Je relâchais un peu mon étreinte pour venir ramasser les morceaux sur le sol de la cuisine.

Je poussais un léger cri avant de regarder mon doigt et de le mettre dans la bouche par réflexe. Je venais de m'ouvrir l'index sur la porcelaine de l'assiette. "Raaah qu'elle idiote !" Je pestais contre moi-même à l'idée de m'être coupé aussi bêtement. Je tentais de me redresser pour attraper un morceau d'essui tout, mais je m'appuyais sur la mauvaise et jambe et ma cuisse me rappela à l'ordre. Je tombais en arrière sur le dos, heureusement la chute ne fut pas violente. Je regardais le plafond de la cuisine tandis que mes bras étaient posés à côté de ma tête. Je me mettais alors à rire de ma maladresse, "Décidément, je crois que j'aime être sur le sol et regarder le plafond ! D'ailleurs...Je vois que la peinture du plafond aurait besoin d'un petit coup de rafraichissement." Je tournais la tête vers Eiji pour lui sourire et surtout le rassurer.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 18:36


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   



Fusée est-elle.

PHEIJI — Ce besoin constant d'être rassuré, c'est parfois tellement pénible. Autant pour toi que pour moi et je suis si désolé d'avoir besoin de ceci. J'ai toujours besoin de savoir si c'est ok, si tout est toujours ok ; c'est plus fort que moi et je n'y peux rien, c'est ainsi que je suis. Tu m'as choisis, tu ne peux plus revenir en arrière maintenant non, tu es bien trop impliqué dans mon univers. Dans ma tête, dans mes esprits, dans mes rêves, dans tout. Ma Phoebe. Donc, tu m'aimes encore et je ne suis pas un idiot et mon cœur s'emballe quand tu acceptes de bien vouloir me rassurer autant qu'il faudrait ; même toute la vie. Et en plus, apparemment ; je suis parfait pour toi. - Hai...

C'est tout bon alors si je suis à la hauteur de tes espérances malgré qui je suis. Je veux te surprendre encore pendant longtemps, je veux te faire rire jusqu'à pas d'heure. Nous continuons un peu à papoter concernant le monde et les étoiles, toi surtout. J'ai des frissons quand tu passes ta main dans mes cheveux, cette sensation, c'est vraiment une de mes favorites ; je ne sais pas pourquoi. J'ai tellement l'impression de t'appartenir, d'être à toi, d'être ton homme, d'être ton Otto; je t'aime tellement et mes poils se hérissent un peu de bonheur quand tu me parles. Oui, ta voix m'emprisonne à fond ; je suis fou de toi. Car tu éclaires mes nuits, rien que ça. - Si tu savais... Dis-je en plongeant ma tête sur toi encore au sol. J'aime t'entendre ricaner à propos de la luminosité et lampe torche. - c'est vrai que dit comme ça, ça parait tellement idiot ! Je te dis cela en riant un peu, je reprend des couleurs et ma respiration revient à son rythme aussi.

Je te vois commencer à débarrasser ma bêtise, les bouts d'assiette par terre à cause de moi. Tu es bien trop rapide et tu finis par te faire mal au doigt et pour ne rien arranger, tu retombes par terre en voulant te redresser en prenant appui sur ta jambe encore fragile. Je n'ai même pas eu le temps d'amortir ta chute trop soudaine. - Phoebe ! Je ne peux que hurler ton prénom, t'es pas possible ; hyper maladroite comme moi. Tu es vraiment une copieuse petite reine. Je viens rapidement ramasser et pousser les morceaux tranchants pour tout mettre plus loin, loin de nous. Je te vois par terre, la tête vers le haut de la maison; réfléchie.

Tu me parles du plafond, genre sérieusement; vraiment? Tu me fais rire. C'est tellement adorable la façon dont tu essayes de me rassurer. Mais loupé bébé, j'ai toujours peur pour toi. Mon étoile. Je me traîne à tes côtés pour te rejoindre, je chope ta taille. - Tu ne peux pas faire attention ? Dis-je en glissant ma main vers ta cuisse, ton dos, toi.- ça va... ? Je viens prendre ton doigt pour examiner ta coupure, ça saigne un peu ; je viens te suçoter ce dernier. Je ne quitte plus tes yeux non plus. Ouais, je suis taré ; atypique. J'aime ton sang apparemment, tant que c'est le tien je m'en fiche. Je te bois déjà de partout, bee.  


( Hai = Oui)
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 21:15



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - Je le connaissais maintenant et je savais qu'il avait besoin d'être rassuré surtout quand des crises comme celle-ci avait tendance à venir. Je faisais au mieux pour lui faire comprendre que ça ne changerait rien, j'étais tombé amoureuse de lui comme il était et il n'avait pas besoin de changer quoi que ce soit. Je ne voyais pas son handicap comme un frein à quoi que ce soit et puis, ça faisait partie de son passé et de son parcours de vie, on ne pourrait pas lui retirer du jour au lendemain.

La conversation dériva sur les étoiles et je me moquais gentiment lorsqu'il m'avoua avoir trouvé une étoile, son étoile en parlant de moi. Je n'avais pourtant pas le sentiment de l'éclairer dans la nuit et puis ça ne devait pas être pratique d'avoir quelqu'un en permanence à ses côtés qui brille dans le noir, un peu en mode lampe torche. "Si tu savais... c'est vrai que dit comme ça, ça parait tellement idiot !" Je ris avec lui et j'aime ce genre de moment quand on se moque ou qu'on dit des bêtises, ça me fait du bien et j'ai l'impression que plus rien ne peut nous atteindre quand on est uni dans nos blagues et nos bêtises.

D'ailleurs, en parlant de bêtise il est temps de ramasser la porcelaine brisé au sol. Je commence à ramasser les morceaux d'assiette avant de sentir une entaille sur mon doigt. Je pousse un léger cri en me traitant d'idiote, j'ai besoin d'un morceau d'essui tout pour comprimer le sang, mais voilà que mon cerveau oublie que ma jambe n'est pas en mesure de me soutenir. Je tombe en arrière et je m'étale sur le sol de la cuisine. Heureusement, je ne tombe pas de haut et je ne me suis pas fait mal. "Phoebe !" Je raconte des bêtises sur la peinture du plafond, bien que plus je regards et plus je me note ça dans un coin de mon esprit pour plus tard. Je sens son bras venir enserrer ma taille et je le regard, "Tu ne peux pas faire attention ?" Je secoues doucement la tête, "Non ! Parce que si je faisais doucement, tu ne serais pas venu à moi et tu ne serais pas entrain de me toucher comme tu le fais maintenant...C'était calculé !" Je ris à ma bêtise une fois encore j'essaie de dédramatiser les choses. "ça va... ?" Je hoche la tête tout en le regardant inspecter la coupure, ça ne doit pas être grave et ça ne doit pas nécessiter une opération.

Mon cerveau vrille soudainement et mon cœur loupe un battement alors qu'il glisse mon doigt dans sa bouche. Mes yeux sont fixés dans les siens tandis que je laisse ma main dans la sienne et mon doigt dans sa bouche. Est-ce qu'une personne censé aurait retiré sa main ? Est-ce que ça signifie que je suis complètement tarée d'aimer ça ? "...Eiji..." Je murmure légèrement tandis que mon épiderme frisonne pas à cause de la fraîcheur du carrelage mais, bien parce qu'il vient de faire.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyLun 9 Jan 2023 - 22:01


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   



Fusée est-elle.

PHEIJI — En plus, j'ai oublié de te reprendre concernant l'insulte que tu t'es infligé. Je vois ta petite coupure et je me rapproche doucement de toi pour savoir si tu es bel et bien ok ; encore vivante et pas trop souffrante par la chute. Je veux surtout rétablir une règle. - Je t'ai déjà dis que la seule personne qui est autorisée à te traiter d'idiote, c'est moi. Je dis cela en te tapotant la tête - Je suis sérieux... Ouais, je suis le seul à avoir le droit de dire ce genre de mot - Sinon... Et je me tais.

Je viens donc te rejoindre rapidement semblable à un pot de colle que je suis. Je viens te tripoter à l'abondance à gogo. Ta cuisse, ta jambe, ton dos, ton ventre, tes épaules. Un peu partout finalement et tu oses me répondre, ne pas vouloir faire attention dans le but de profiter de ces avances et qu'en plus c'était calculé. - Genre ! Je me fiche littéralement de toi en retirant ma main de ton image adorée, je rigole. Oui, je rigole alors que je pleurais de panique il y a dix minutes.

C'est tellement dingue, c'est totalement fou cette vie; tellement soudaine. Je fais genre que je suis dégoûté pour te rendre folle. - Anata wa manipyurētādesu!

Je souffle ça en te provoquant. Je n'aime pas quand tu te fais du mal, je n'aime pas quand tu ne fais pas attention, je n'aime pas. Mais j'aime tes mots si imprévisibles et tu peux même me voir rougir comme un amoureux. Et je veux t'énerver encore plus, car tu ne comprends certainement rien à ce que je viens de te dire ; j'adore jouer avec toi et voir tes réactions. Et j'aime trop quand tu parles japonais aussi, quand tu rentres dans mon monde ; dans ma tête. Tu es divine, tu me possèdes tellement et tu le sais; sorciere.

Je redeviens soudainement sérieux quand je me concentre sur ta coupure, à ta chute aussi. Vraiment, tu aurais pu très mal tomber et je ne veux plus retourner à l'hôpital - Tu dois prendre soin de toi. Calcule ou pas. Je repose ma petite main sur ta belle taille fine et je pianote mes doigts tout le long de ton bras pour venir observer ta main, ton doigt abîmé. Je viens téter ton sang pour te soigner, oui ; c'est étrange comme façon de faire, mais j'aime bien être différent. Pas de pansement, je veux l'être pour toi. Alors, oui, je lèche ton index avec passion sans quitter tes prunelles. Mon ventre se tord quand je t'entends chuchoter mon prénom. - Quoi ? Tu ne veux pas être ma sucette ?

Je murmure cette phrase continuant de sucer ton doigt pour la dernière fois, il y a rien de mieux que la salive. Après ce petit soin. Je libère ma bouche pour sortir ton doigt salé puis je laisse trimbaler ma main gauche vers ta face pour te caresser ton visage d'ange.

Je m'installe doucement à côté de toi, je suis allongé tout proche et ma tête est à ton niveau, c'est cool d'être allongé par terre; moins agréable que le lis mais c'est ok. J'ai des attelles de partout, c'est saoulant, mais je fais tout pour te faire vibrer tout comme tu sais si bien le faire pour moi; handicapé ou pas. J'en profite aussi pour te caresser ta jambe sans te faire du mal avec le bout de mes doigts de pieds, c'est presque sensuel ; ça l'est. Je sens que tu as des frissons, je sais sentir les choses aussi. C'est tout comme parallèle, tu es en moi. J'aime quand tu prononces mon prénom de la sorte ; fais-le encore. Et surtout, touche moi. C'est quoi la suite ? Tu me donnes le feu vert ?- ... ma reine de cœur...


Anata wa manipyurētādesu! - Tu es une manipulatrice !
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyMar 10 Jan 2023 - 21:40



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - "Je t'ai déjà dis que la seule personne qui est autorisée à te traiter d'idiote, c'est moi. Je suis sérieux... Sinon..." Je quitte le plafond des yeux un instant pour poser mon regard dans le sien avant de lui tirer la langue et de rire, "Je suis curieuse de voir ce que tu vas me faire ! Est-ce que je dois avoir peur ?" Je souriais tandis que je le voyais s'installer avec moi sur le carrelage, on était surement fou d'être allonger ainsi comme ça. Je vois bien qu'il est inquiet et j'en profite pour lui dire que c'est entièrement fait exprès pour qu'il puisse venir me toucher. "Genre !" Je ris avec lui à mes bêtises, j'aime rendre l'atmosphère plus légère surtout après qu'il est fait une crise. "Anata wa manipyurētādesu!" Je le regard en haussant un sourcil, je ne comprends pas ce qu'il me dit, je suis incapable de comprendre le japonais surtout quand il ne m'a pas dit la phrase une première fois. "A tes souhaits ?" Je ris de plus belle avant de lui tirer une nouvelle fois la langue. Je suis d'humeur joueuse maintenant et enfantine.

"Tu dois prendre soin de toi." Je lui souris, il est toujours inquiet pour moi, mais parfois il devrait l'être pour soi aussi. "Et moi, je veux que toi tu prenne soin de toi !" Je lui lance un clin d'oeil avant de le voir prendre mon doigt pour le mettre dans sa bouche. C'est tellement soudain, inattendu que je finis par murmurer son prénom. Mon coeur cogne dans ma cage thoracique et la température grimpe d'un coup. "Quoi ? Tu ne veux pas être ma sucette ?" Je le fixe alors qu'il continue d'avoir mon doigt dans sa bouche, puis il le libère et vient caresser mon visage.

Je le regard s'installer à mes côtés sur le carrelage de la cuisine, "Tu vois le plafond...Y a besoin de faire quelque chose..." Je le fixe un instant avant de rire de ma bêtise, j'avais envie de l'embêter un peu. Je me tourne sur le côté et je sens son pied venir frotter contre le mien, mon regard se perds dans le sien tandis que ma main vient jouer avec les mèches de ses cheveux. "Finalement, est-ce qu'on prends pas l'habitude d'être sur le sol de cette maison ?" J'étais tombé sur lui lorsque je l'avais invité à venir dormir à la maison la première fois, puis on s'était retrouvé baignant dans notre sang sur le parquet et maintenant on était allongé dans la cuisine. Je dégageais une mèche de cheveux "... ma reine de cœur..." Je me redressais un peu pour poser mes lèvres contre les siennes tandis que ma main glissait délicatement sur son torse encore blessé par la balle qui l'avait traversé. Mes cheveux dégringolés en cascade pour venir frotter doucement son visage et ma respiration prenait un rythme plus rapide et les battements de mon coeur venait s'accélérer dans ma poitrine. Peut-être bien que j'aimais être par terre avec lui.




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyMer 11 Jan 2023 - 11:55


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   



Fusée est-elle.

PHEIJI — Mon démon de minuit s'apaise et se rendors tout doucement depuis que tu es venu me rejoindre ici, dans cette cuisine d'horreur ; il est temps d'avoir une autre vision des choses. Après tout, c'est la plus belle maison de tous les temps, c'est le meilleur endroit et je me sens tellement mieux ici et je me suis toujours senti en sécurité aussi malgré le drame qu'il s'est passé dernièrement. Maintenant, certes, nous avons des alarmes, des séquelles, des terreurs, des angoisses, des souvenirs, mais nous sommes toujours vivants et rapprochés. Pour toi, pour nous ; pour cette famille que j'ai accepté d'agrandir avec toi. À notre rythme amoureux mon étoile contraire d'amour. Je te vois quitter le plafond pour venir rejoindre mon regard et rigoler à nos bêtises, à l'idiote que tu n'es pas.

Tu oses bien évidemment me provoquer par la suite, j'aime tellement quand tu te moques de moi ; je ne suis certainement pas normal d'aimer ces moqueries, mais tant qu'elles t'appartiennent, je m'en foutais royalement. Je veux juste t'écouter, te parler, t'entendre à perte de temps : le son de ta voix est bien trop important pour moi. Tu es importante, puissante déesse que tu es. Donc, sinon quoi ? Est-ce que tu dois avoir peur de mes récits ? - Oui! Dis-je convainquant ; dominant en laissant échapper un sourire en coin dans le but de poursuivre ce jeu de l'espace. Je te traître de manipulatrice et tu n'as rien compris évidemment, c'était le but. À mes souhaits, me dis-tu. Mignonne que tu es.

Je vole rapidement ton index pour le sucer dans ma bouche et mon cœur commence à battre oui ; il commence à décoller pour notre planète quand je t'écoute me dire qu'il faudrait que je prenne soin de moi. - ce n'est pas au programme... Dis-je en plongeant mes yeux vers toi avant de continuer mes mots - Si je le fais...tu ne t'occuperas plus de moi... Alors tu sais quoi - C'est calculé aussi. Autant jouer avec les mots aussi, tes mots. Ma reine de cœur. Mon unique.

Après cet instant de suçage. Je viens doucement me mettre à côté de toi par terre, je me rapproche abondement car j'aime te sentir à moi; comme toujours. Tu me parles encore du haut de la maison, tu me fais rire. - Et donc ? Il faut changer la couleur, tu crois ? Je suis curieux, je veux savoir à quoi tu penses maintenant. Je veux te déconcentrer et jouer avec ta silhouette ; mes petits doigts de pieds viennent chatouiller ton petit corps un peu partout, tes jambes ; tes mollets surtout.

Est-ce que c'est une habitude d'être au sol finalement, c'est ce que tu me demandes ? - Ouais... Je murmure ça doucement, est-ce une mauvaise habitude en fait ? Ce que je sais, c'est que je vais mieux par rapport à tout à l'heure et - laisse moi te remercier. Dis-je avant de prolonger ce baiser d'amour. Mes papillons se réveillent quand je sens ta main venir pianoter mon ventre. Mes lippes se collent aux tiennes et ma langue retrouve également la tienne pour commencer à valser au bon tambour. Je glisse ma main gauche dans ton cou, ta face, tes cheveux. - C'est du rouge que je vois ici ? Je te chuchote cette phrase en venant tripoter tes belles joues adorées. J'aime cette couleur.



Partie sous hide
 
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Jensen
Phoebe Jensen
l’étincelle retrouvée
l’étincelle retrouvée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans (16.01.86)
SURNOM : Hannah, comme mon arrière grand-mère à qui je ressemble beaucoup / Bee
STATUT : Le coeur glacé en recherche de celui qui pourra le faire fondre pour lui offrir de l'amour à nouveau
MÉTIER : créatrice de robe de mariées dans une boutique sur internet (honey & moon)
LOGEMENT : Bayside, dans une jolie maison dans un quartier résidentiel avec Keïla sa fille
Le démon de minuit - PHEIJI 5fb03e7b56c5f98930c2e5d96c80ac5b90abc7af
POSTS : 610 POINTS : 0

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : divorcée depuis début 2021, maman de Keïla (13 ans/21.04.2009), a eu un accident de la route en janvier 2022, son ex-mari a tenté de la tuer en janvier 2023
CODE COULEUR : #ff3366
RPs EN COURS : Le démon de minuit - PHEIJI 221cea591996bd92b6c101c82b9e6ccf40f75c1c
Connor#1Isy#6Malik#1
Wolfie#1Penny#2
RPs EN ATTENTE : Le démon de minuit - PHEIJI 6070257a097c9f8c06b82599a54d06d78906c226
Louisa & Andrew
RPs TERMINÉS : Le démon de minuit - PHEIJI 6d7705d92c53ddaec578b558aed31e1930c659f5
OakleyEmilyDani#1Dani#2
ZeppelinTimothyIsy#1Isy#2
Isy#3Isy#4Isy#5Ian#1
Ian#2Ian#3Ian#4Penny#1
Eiji#1Eiji#2Eiji#3Eiji#4
Eiji#5Eiji#6Eiji#7Eiji#8
Eiji#9Louisa#1Caelan#1
Caelan#2
AVATAR : Lily Collins
CRÉDITS : HDK
DC : u.c
PSEUDO : Maav
Femme (elle)
INSCRIT LE : 24/05/2020

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyMer 11 Jan 2023 - 20:43



@Eiji Takuma Le démon de minuit - PHEIJI 1949770018 - Il était interdit que je me traite d'idiote, je n'avais pas le droit de dire ça d'après Eiji et seul lui en avait le pouvoir. Je le regardais tout en lui demandant si, je devais avoir peur de ses menaces. "Oui!" Je le fixe tandis qu'il me parle en japonais et que je ne comprends rien à ce qu'il me dit. Je ris légèrement face à ma boutade avant de le voir prendre mon index pour venir sucer le sang qui s'écoulait légèrement de ma coupure. Je le fixais un instant avant qu'il me demande de prendre soin de moi et moi, je souhaitais que Eiji face attention à lui. "ce n'est pas au programme... Si je le fais...tu ne t'occuperas plus de moi... C'est calculé aussi." Je souris une nouvelle fois, "Oh ! Je comprends mieux maintenant !"

Nos corps se collent doucement tandis que je fixe le plafond ramenant une fois de plus la couleur du plafond en riant. "Et donc ? Il faut changer la couleur, tu crois ?" Je sens ses doigts de pieds qui courent sur ma jambe et s'attardent sur mon mollet, "Peut-être bien..." Je n'ai pas réfléchis, je n'y arrive plus de toute façon. Je me tourne légèrement vers lui et je joue avec ses mèches de cheveux tout en lui demandant, si on ne prends pas l'habitude d'être ainsi par terre. "Ouais..." Je venais poser mes lèvres contre les siennes tandis que mon rythme cardiaque augmenté dangereusement et que la chaleur dans mes veines grimpait en flèche. "laisse moi te remercier." Ses lèvres venaient se caler contre les miennes tandis que nos corps continuaient de se coller l'un à l'autre. "C'est du rouge que je vois ici ?" Je souriais légèrement en hochant un peu la tête, "Je crois bien que oui !" Je ris un peu.


Partie sous hide




Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI EmptyMer 11 Jan 2023 - 21:14


Le démon de minuit - PHEIJI
— with   @Phoebe Jensen  :headset:  Le démon de minuit - PHEIJI 2523491165   



Fusée est-elle.

PHEIJI —  En vérité, évidemment que je voulais prendre soin de moi et surtout pour toi. Car oui, quand j'étais à la rue pendant ces dernières longues années, tout était compliqué à vivre et je n'avais plus goût à rien. Pour moi, cela n'allait mener à rien me concernant. Je voulais juste attendre que les heures, minutes, secondes et jours défilent pour attendre que mon corps meure doucement dans le but de rejoindre les étoiles plus haut. Mes parents. Donc ouais, à cet instant précis de ma vie, je ne prenais absolument pas soin de moi du tout ; tout comme la vie, s'était éteinte d'un coup. Mais tu le sais déjà, tu sais que depuis le soir des fous ma vie à radicalement changé et dans tous les sens et uniquement grâce à toi mon étoile éclairée. J'ai rapidement su qu'il fallait que je devienne meilleur homme. J'ai eu envie de me prendre un peu plus en main pour toi, ma santé était devenue soudainement importante à mes yeux, mais uniquement pour ma reine de cœur. Mais j'aime te provoquer et jouer avec toi par rapport à tout cela et toi aussi d'ailleurs. Mais promis, je prends bien plus soin de moi depuis que j'ai croisé ta route ; je fais au mieux. Et je ne veux pas que tu m'abandonnes, je ne veux pas faire tout ceci pour rien ; pour du vent. Je t'aime et tu me fais vivre et ce n'est pas de l'exagération du tout.

Concernant le mur d'en haut, je rigole un peu, mais pour être honnête, je n'en ai strictement rien à faire, mais j'adore te parler et pour tout sujet alors finalement ; ça me plaît. Oui, j'ai tendance à avoir l'esprit à fond contradictoire et c'est très pénible. - Pourquoi pas rouge ? Je ne sais pas, je dis ça comme ça ; c'est peut-être une mauvaise idée et c'est une couleur sûrement bien trop agressive. Quoiqu'il en soit, je chuchote ces derniers mots avant de me concentrer sur toi ; sur nous. Mon cœur s'emballe quand tu trimballes tes petites mains à travers mes cheveux, des baisers d'amour tout doux. Je viens continuer de jouer avec toi en innovant une nouvelle carte dans la bataille. Celle du Joker.



Partie sous hide


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Le démon de minuit - PHEIJI Empty
Message(#) Sujet: Re: Le démon de minuit - PHEIJI Le démon de minuit - PHEIJI Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Le démon de minuit - PHEIJI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-