AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Håkon Walsingham
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Bientôt trente-deux tours d'aiguille au cadran.
SURNOM : Aku, pour ses frères qui ne manquent jamais une occasion de l'asticoter. Mon bébé, par sa mère qui s'obstine à l'infantiliser à plus de trente ans passés. Posh, pour ses camarades d'Oxford.
STATUT : Célibataire, un rien frivole sur les bords. Il continue de souffrir de l'absence de ces deux êtres ayant enchanté sa vie, et qu'il n'a jamais véritablement cessé d'aimer
MÉTIER : Paléopathologiste. Il étudie les reliques des défunts perdus dans les âges et tente de déterminer les maladies ou les évolutions dégénératives ayant pu les accabler.
LOGEMENT : C’est à Logan City, au #29 Latimer Road, qu’il a choisi d’établir son repère, en se portant acquéreur d’une bâtisse au charme coquet, et qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le petit pied à terre de la famille à Hobart.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7ePNqqI
POSTS : 7 POINTS : 35

TW IN RP : Menaces, prise d’otage, blessure par balle, stress post-traumatique
TW IRL : Toute forme d'abus ou de violence sur les mineurs ou les animaux. - Les agressions sexuelles.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : En 2020, il réchappe à une prise d'otage dans un centre commercial. ☆ Grièvement blessé par une balle perdue, il est pris en charge et sauvé inextrémis par les chirurgiens du St Vincent's Hospital. ☆ Il fuit la confrontation avec son trauma et se noie dans le travail, afin de maintenir captives ses hantises, qui continuent de lui valoir bon nombre de cauchemars, insomnies et autres terreurs nocturnes.
CODE COULEUR : Håkon marivaude en Teal.
AVATAR : Matthew Noszka
CRÉDITS : Cosmic Love & Siren Charms
DC : /
PSEUDO : Gambit (Yann)
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 19/01/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t47925-hakon-with-foggy-lights-and-fingers-cold

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:31




   

   

   
Håkon Walsingham
C'est par peur d'être heureux
Pièce d'identité

   NOM ≈ Walsingham. Les sonorités poussiéreuses et aristocratiques d'un patronyme, qui impose le respect de Sydney à New-York, en passant par Londres. Un nom que l'on associe instinctivement aux requins de la finance, et qui a depuis longtemps acquis son rond de serviette à la table des Rockefeller, Rothschild et autres Vanderbilt. PRÉNOM(S) ≈ Håkon. On entendrait presque le ronron cristallin des fjords scandinaves. Un baptême à mettre sur le compte d'une excentricité de nobliaux ? Au demeurant, c'est ce qu'il semblerait, étant donné qu'aucuns des augustes parents ne possèdent d'ascendances nordiques. L'extravagance s'avéra cependant tenace, puisque son second prénom n'est autre que Johannes. ÂGE ≈ Trente-deux hivers rigoureux qui s'en viennent. Même s’il s’emploie à en garder l’étoffe, voilà bien longtemps qu’il n’a plus vraiment la gueule d’un jeune premier. Le cours du temps semble n’avoir en rien entamé sa fougue, qui damerait le pion à celle d’un chiot turbulent. Au même titre que ses ambitions gargantuesques qui, en dépit des accomplissements divers et variés parachevés au fil des années, ne connaissent jamais la satiété. LIEU DE NAISSANCE ≈ A l'instar de ses deux aînés, Håkon a vu le jour sur les littoraux de Nouvelle-Galles du Sud dans le fief familial de Terrigal. Livré avant l'heure par la cigogne, il prit tout le monde de court en pointant le bout de son nez au soir d'un 9 juillet, en l'an de grâce 1991. Soit deux semaines avant le date supposée du terme. A croire qu’il tenait d’ores et déjà à échapper à toute entrave, en mettant un point d’honneur à demeurer l’unique maître de son destin. STATUT SOCIAL ≈ Aussi invraisemblable cela puisse-t-il paraître, le fringant Docteur n’a pas toujours été cet irrécupérable célibataire, un rien frivole sur les bords. Il fut même un temps où ses respectables géniteurs, eurent la conviction que le dernier de leurs rejetons serait le premier à convoler en juste noces. Rencontrée à l’aube de ses dix-huit ans sur les bancs de l’université d’Oxford, la milady de bonne famille dont il s’amouracha, cochait tout les critères de la dulcinée romanesque. Charmante et parfaite sous tout rapports, elle réussit l’exploit de trouver non seulement grâce aux yeux de papa, mais également à ceux de maman. Hélas, c’était sans compter sur l’embrasement inopiné d’une vive passion masculine qui, outre le fait de carboniser d’imminentes fiançailles, acheva d’annihiler trois années d’idylle. MÉTIER ≈ Féru d’Histoire et de civilisations éteintes, les Sciences Humaines ont de tout temps été des disciplines, suscitant chez lui un engouement manifeste. Toutefois, et sur un fond de pression familiale, la raison lui sommait de rejoindre les rangs des héritiers d’Hippocrate. Abhorrant sans commune mesure les concessions, Håkon rusa et parvint à concilier ces deux pans du savoir radicalement aux antipodes, en se destinant à une carrière de paléopathologiste. L’une des rares, si ce n’est la seule, occupations professionnelles capable de métamorphoser ses rêves de gosse en réalité ... tout en étant suffisamment prestigieuse pour combler les expectatives paternelles enorgueillies et démesurées. ORIENTATION SEXUELLE ≈ Pour ses proches, ses intimes et les personnes qui se targuent de bien le connaître ; la question n’a pas lieu d’être, tant l’évidence tombe sous le sens. Tous sont unanimes et ne lui connaissent que des inclinations envers les membres de la gent féminine. D’ailleurs, preuve en est avec cette solide romance, qui manqua de virer à l’union matrimoniale. Seulement, ce fut bel et bien par amour irrépressible pour un galant, que Håkon renonça aux joies de la vie conjugale, avec une bien-aimée dont il s’était pourtant viscéralement entiché. Devenu irrésolu, les certitudes qu’il croyait solidement ancrées volèrent en éclats. Permettant ainsi à de nouvelles convictions d’émerger. Qu’importe ce que prônait la morale et l’éducation religieuse reçue. Les hommes aussi étaient, et seront toujours, à même de lui valoir d’ardents émois. GROUPE ≈ 30 ans sinon rien. AVATAR CHOISI ≈ Matthew Noszka.

   
Les informations en vrac

   Maintien droit, port de tête altier, regard fixe. Du haut de son mètre quatre-vingt dix, Håkon est un homme sachant tenir son rang, avec toute la solennité et la dignité que cela implique. Une attitude qui ne manque d’ailleurs pas de faire la fierté de sa mère, à qui il ressemble sur bien des plans, et dont il a toujours été le chouchou tacite. Charismatique, il est celui vers qui convergent, polarisent et se cristallisent les regards. Celui qui armé de sa seule prestance, parvient à captiver l’auditoire. Jusqu'à ce qu'un volubile rouleur de mécaniques l'éclipse, en s'accaparant l'attention de l'assistance. Le changeant ainsi, en une belle gueule dans un blazer parmi tant d'autres. Ce qui dans le fond, n'est pas totalement pour lui déplaire.

Pourtant loin d'être en reste lorsqu’il évolue sur le terrain de l'éloquence, sa discrétion, sa réserve et sa retenue font de lui quelqu'un de taciturne, silencieux et peu loquace. Loin d’avoir l’envergure d’un leader d'opinion, il est cependant capable de se forger son propre avis, même s’il se garde bien de le partager. Revenu de ses études outre-Atlantique imprégné du flegme britannique, il raffole sortir du bois pour se fendre d’un bon mot à l’humour pince-sans-rire et caustique. Ou d’une boutade empreinte d’un esprit Mortemart.

Calme, pondéré et toujours souriant même quand le cœur n'y est pas, c’est l’archétype du gendre idéal. Celui qui en toute circonstance, s'arrange pour être tiré à quatre épingles, impeccable et irréprochable. Tant dans l’allure que dans les propos. Le garçon de bonne famille ayant toujours un petit mot gentil, qui vous fait vous sentir important et considéré. Poli, courtois, prévenant et avenant ; Håkon est rompu à l'art des bonnes manières, et ferait pâlir les Gentlemen d'antan. Bien que distillés avec parcimonie, baisemains surannés, compliments galvaudés et formules de politesse alambiquées, sont autant de petites coquetteries qui trahissent son appartenance sociale.

Fier, un tantinet orgueilleux et ayant une assez haute opinion de lui-même, il sait se donner les moyens de ses ambitions. Au risque de parfois sembler être prêt à tout pour y arriver. Y compris écraser les autres. Dandy espiègle et playboy facétieux, il se montre volontiers expansif et jovial, lorsqu’il a le loisir de lâcher prise, en évoluant loin des hautes sphères et des élites bien-pensantes. Rien ne le ravit plus que de pouvoir ôter ce carcan de gentilhomme lisse et consensuel, afin d’être, l’espace de quelques brefs instants, celui qu’il est vraiment. Un jeune trentenaire désirant simplement cueillir le carpe diem et mordre la vie à pleines dents.

Complexe et paradoxal, ses multiples nuances et ses nombreuses facettes font de lui un homme quelque peu difficile à cerner. Capable de débattre dans un enthousiasme débordant sur les films d’Ingmar Bergman avec de généreux mécènes, dans le but de les charmer et de glaner des donations substantielles. Et pouvant s’adonner à des marathons télé les week-ends, en s’empiffrant de vieilles séries tel que Friends, Sex & the City, Queer as Folk ou Ally McBeal. La définition même du tout et son contraire. Prompt à apprécier l’Automne de Vivaldi ou les Caprices de Paganini, lors du sacro-saint tea time en compagnie de maman et de ses invités triés sur le volet. Et incapable de résister au plaisir de faire de l’aviron sur le lac aux premières lueurs de l’aube, avec Destination Calabria d’Alex Gaudino ou 5150 de Machine Gun Kelly à plein volume dans les oreilles.


   
Le joueur derrière l'écran

   Sur le net, on m'appelle Gambit, mais appelez-moi Yann. J'ai 29 ans (ça commence à piquer  Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1070897682 ), et je viens de France. J'ai découvert 30YSY grâce à une publicité, et j'ai cédé à m'inscrire parce que la tentation me mène par le bout du nez  Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 4251317097  . Malgré mon emploi du temps chargé, je pourrai tout de même être présent(e) autant que faire se peut  Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 3792381926 . Mon personnage est un personnage inventé. Je suis content(e) de vous rejoindre dans l'aventure et il faut que je me sauve, je vais finir par être à la bourre (Tu connais le lapin blanc d'Alice au Pays des Merveilles ? C'est moiiiiii ... !  :facepalm: ).

   Pour recenser votre avatar
   
Code:
<pris>Matthew Noszka ≈</pris> @"håkon walsingham"

   à remplir si vous acceptez le doublon de prénom
   
Code:
<scena>Håkon</scena>
   

   


- - Je veux baisser tous les stores, ramasser mon cerveau en miettes. Mes yeux me jouent encore des sorts, je veux que tout ça s'arrête.


Dernière édition par Håkon Walsingham le Jeu 26 Jan 2023 - 15:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Håkon Walsingham
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Bientôt trente-deux tours d'aiguille au cadran.
SURNOM : Aku, pour ses frères qui ne manquent jamais une occasion de l'asticoter. Mon bébé, par sa mère qui s'obstine à l'infantiliser à plus de trente ans passés. Posh, pour ses camarades d'Oxford.
STATUT : Célibataire, un rien frivole sur les bords. Il continue de souffrir de l'absence de ces deux êtres ayant enchanté sa vie, et qu'il n'a jamais véritablement cessé d'aimer
MÉTIER : Paléopathologiste. Il étudie les reliques des défunts perdus dans les âges et tente de déterminer les maladies ou les évolutions dégénératives ayant pu les accabler.
LOGEMENT : C’est à Logan City, au #29 Latimer Road, qu’il a choisi d’établir son repère, en se portant acquéreur d’une bâtisse au charme coquet, et qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le petit pied à terre de la famille à Hobart.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7ePNqqI
POSTS : 7 POINTS : 35

TW IN RP : Menaces, prise d’otage, blessure par balle, stress post-traumatique
TW IRL : Toute forme d'abus ou de violence sur les mineurs ou les animaux. - Les agressions sexuelles.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : En 2020, il réchappe à une prise d'otage dans un centre commercial. ☆ Grièvement blessé par une balle perdue, il est pris en charge et sauvé inextrémis par les chirurgiens du St Vincent's Hospital. ☆ Il fuit la confrontation avec son trauma et se noie dans le travail, afin de maintenir captives ses hantises, qui continuent de lui valoir bon nombre de cauchemars, insomnies et autres terreurs nocturnes.
CODE COULEUR : Håkon marivaude en Teal.
AVATAR : Matthew Noszka
CRÉDITS : Cosmic Love & Siren Charms
DC : /
PSEUDO : Gambit (Yann)
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 19/01/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t47925-hakon-with-foggy-lights-and-fingers-cold

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:31



   

   

   
Il était une fois, mon histoire
Même mes anges ont baissé les bras

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4cdTerrigal, Australie
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4c5 (1991 - 2009)

"Félicitation Weronika, c’est un petit garçon !", se réjouit l’obstétricienne, et amie intime, supervisant en cette nuit de juillet le troisième et dernier accouchement de l’éminente parturiente.

A bout de souffrances et de cris, la femme aux racines polonaises entrevit enfin la délivrance, au terme d’interminables heures d’efforts. Doucement, l’agitation s’estompa et le calme redescendit sur la salle de travail. Matrones et membres du personnel médical quittèrent la pièce au compte goutte, offrant ainsi aux heureux parents un peu d’intimité pour accueillir le fruit de leurs amours. Epuisée, haletante et ruisselante, Madame Walsingham laissa sa tête retomber lourdement sur l’oreiller froissé. Un sourire béat grignota l’ovale de son visage, tandis que ses bras ankylosés enlacèrent le nourrisson emmailloté et blotti tout contre sa poitrine. Incapable de réfréner la joie que lui inspira cet ultime enfantement. De fait, en donnant à l’illustre famille un troisième fils, la matriarche avait plus que rempli son devoir. La pérennité de la lignée était désormais solidement assurée.

En ce qui concerne son richissime époux, l’allégresse fut un brin moins débordante. Comptant déjà deux héritiers mâles, le businessman aurait bien aimé varier les plaisirs, en ayant une petite princesse à pouponner. Néanmoins, cette illusion de déception fut rapidement et à jamais soufflée au loin, sitôt que le bambin lui fit la grâce d’une risette à fendre les plus indestructibles cœurs de pierre. Ainsi naquit Håkon. Encore aujourd’hui, les raisons motivant ce curieux choix de prénom aux consonances scandinaves restent pour le moins floues. Etait-ce dû à l’atmosphère hivernale ? A la blondeur des quelques cheveux épars recouvrant son petit crâne ? A son teint aussi diaphane que la neige, qui se saupoudrait pianissimo sur Terrigal ? A la force de viking miniature dont il fit preuve en empoignant l’auriculaire de son père ? Ou peut-être que cela tint simplement à un savant mélange de tout ces divers éléments ? Aller savoir … .

Terrigal. C'est dans cette pittoresque station balnéaire bercée par les flots du Pacifique, que la famille de financiers décida de s'établir. Calme, paisible et dotée d'un charme tout provincial, la localité aux quelques dix mille âmes s'apparente à un véritable havre de paix pour maman, depuis longtemps lassée par le tumulte des grandes métropoles. En outre, l'édénique municipalité présente l'avantage de n'être située qu'à quelques encablures du bouillonnement économique de Sydney, si cher à papa. Nul doute que ce point de détail dut peser fort lourd dans la balance, et contribua à faire de la ville côtière un emplacement ô combien propice, à l'aménagement d'une résidence principale. Car cela va s'en dire, jamais rien n'est laissé au hasard chez les Walsingham.

Une majestueuse demeure victorienne, juchée sur les hauteurs de la ville à flanc de falaise. Difficile pour les trois enfants de la notable portée, de rêver un cadre de vie plus enchanteur et radieux. Inutile de dire que les garçonnets n'ont manqué de rien, au cours de leur enfance dorée. Du moins, sur le plan matériel. Pour ce qui est de la dimension affective en revanche, le son de cloche fut ostensiblement différent. Respectivement retenus par leurs obligations mondaines et professionnelles, maman et papa brillèrent par leur absence, durant l'éveil et la prime jeunesse de leur descendance. A ce titre, ce fut donc l'armada de nurses, de gouvernantes et de majordomes au service de la famille, qui purent se vanter d'avoir vu grandir et s'épanouir le triumvirat d'héritiers. Si comme ses frères Håkon a souffert des carences affectives parentales, il pâtit également des affres d'un autre malaise existentiel : trouver sa place au sein d'un clan embaumant la perfection. Une gageure plus qu'ardue et épineuse, lorsque l'on ne peut échapper à la comparaison avec deux aînés, pétris de qualités et de talents.

Attentif et observateur, le benjamin remarqua très vite un schéma récurent, dans le fonctionnement éducatif instauré par ses parents. En effet, ces derniers daignaient prodiguer un soupçon d’amour à leur progéniture ... pour peu qu’elle agisse et se comporte conformément à leurs attentes. Si maints enfants auraient boudé la carotte, en refusant catégoriquement de se plier aux règles de cet insidieux chantage affectif ; Håkon lui, y adhéra de bonne grâce. Avide de tendresse, il fut donc tout disposé à endosser le costume du fils prodigue et du petit garçon modèle. Enfin, dans la mesure du raisonnable. Hors de question de renoncer à sa personnalité et ses passions, en devenant une coquille vide incapable de penser ou d’agir de son propre chef. S’évertuer à faire plaisir à ses géniteurs en les rendant fiers : oui. Se changer en une marionnette désincarnée, docile à l’extrême et s’animant au gré de leur bon vouloir : non. A l’image de ses frères, il reçut une éducation digne d’un prince éclairé. De ce fait, il eut donc la chance de fréquenter les écoles privées et les pensionnats les plus huppés du pays. Pieuse et très croyante, Madame Walsingham mit un point d’honneur à leur dispenser un solide enseignement religieux, et à leur transmettre les valeurs lui étant chères. Soucieuse d’en faire de parfaits hommes du monde, elle veilla également à les sensibiliser à l’esthétisme en leur offrant des cours de musique, de chant, de peinture et de danses de salon.

A tout cela vinrent aussi s’ajouter des leçons de maintien, de diction, de bonnes manières et sur l’art de la conversation. De tout les membres de la fratrie, Håkon fut sans conteste celui qui se montra le plus réceptif et assidu, dans le suivi de cette instruction désuète. Désuète et, n’ayons pas peur de le dire, passablement guindée. Le caractère confidentiel de cet art de vivre suranné, lui permit de se sentir estimé et l’aida à cultiver sa singularité. A terme, ce fut en grande partie grâce à ces mœurs archaïques, qu’il réussit à trouver enfin sa place. Non sans acquérir un soupçon de suffisance et de snobisme. Personnalités emblématiques du Gotha australien, les Walsingham gravitent depuis d’innombrables années dans les hautes sphères, et possèdent leurs entrées pour tout les événements les plus selects, où se côtoie l'élite de la société. Carriériste et quelque peu obsédé par sa réputation, papa s’est toujours ingénié à entretenir l’image d’une famille en apparence parfaite, et à qui tout semble réussir, lors des dîners de charité, des galas et autres représentations publiques. Faire ainsi l’admiration des nantis, et à l’occasion susciter l’engouement des médias, aida le jeune nabab à prendre conscience de son rang. Ce faisant, difficile de ne pas se laisser étourdir par un tel déferlement de ferveur, quand on est encore un petit morceau d’homme en devenir.

Un soir, du haut de ses sept ans au sortir du souper, Håkon vint trouver ses parents au petit salon, peu de temps avant l’heure du coucher. Assis dans un fauteuil chesterfield, papa parcourait comme à son habitude le journal, un barreau de chaise havanais à la bouche. Postée à sa droite sur le canapé de style Louis XV, maman revoyait une énième fois le plan de table de la sempiternelle garden party annuelle. Debout en bordure du tapis persan dans son petit pyjama aux motifs Burberry, le gamin soumit à ses aïeux une requête déconcertante. Plutôt qu’une babiole onéreuse, il préféra réclamer les services d’un précepteur, pour bénéficier de cours particuliers en mathématiques et dans les sciences dites dures. Etonnés que leur rejeton leur fasse de sa propre initiative une pareille demande, les époux échangèrent un regard interloqué. Dans un ton cajoleur et un sourire doux, la mère demanda à son chéri pourquoi il tenait tant à suivre ces leçons de soutien. Droit comme un i, les yeux du marmot roulèrent sur la gauche pour soutenir le regard scrutateur de son paternel. Sans ciller, il maintint le silence pendant quelques secondes, et finit par dire de sa voix enfantine dans un aplomb époustouflant :

"Je veux être le meilleur.".

Admirablement surpris, le patriarche honora par l’affirmative le souhait de son fils, déposa un furtif baiser sur son front et le pria d’aller rejoindre les bras de Morphée. A compter de ce soir là, Andrew Walsingham vit son petit viking sous un jour nouveau, et mesura toute l’étendue de son potentiel. En plus d’afficher une ambition patente et précoce, il s’avérait parfaitement conscient de ses lacunes et mettait tout en œuvre pour les pallier, afin d’atteindre ses objectifs. Dès lors, le crack de la finance décida de s’investir davantage dans l’éducation de l’impubère. Son fils deviendra quelqu’un et participera au rayonnement de la dynastie familiale. Il en acquit l’intime certitude. Un jour viendra, ce petit homme fera sa fierté de père et sera une éminente sommité. Pourquoi pas un grand ponte de la médecine.

S’il est bien un pêché pour lequel le pétulant privilégié a le malheur de céder plus que de raison, c’est indéniablement l’orgueil. Toutefois, l’arrogance ne l’a jamais aveuglé, au point de présumer de ses aptitudes. Connaissant ses atouts et ses capacités, il ne se lancera sous aucun prétexte dans un projet, dont il sait pertinemment ne pas détenir les compétences nécessaires pour le mener à bien. Ce fut le cas au soir des années lycée. Pour Dieu sait quelle raison, le chef de famille se mit en tête de faire de Monsieur Håkon, comme l’appelaient les gens de maison œuvrant au sein du foyer, un virtuose de la médecine. Un souhait qui avec le temps, vira à l’idée fixe. Seulement, le principal intéressé comprit bien vite qu’il n’aurait jamais la carrure d’un héros en blouse blanche, sauvant des vies à grands coups de bistouri. La fibre littéraire et culturelle, prévalait chez lui bien trop sur la bosse des maths et l’attrait pour les sciences. Après moult heures de recherches, l’adolescent découvrit une vocation qui, en plus de le fasciner, comblerait à coup sûr les exigences parentales placées sur ses épaules. Le plus difficile restait néanmoins à faire. Convaincre papa de la pertinence de son plan de carrière. Adopter une approche frontale et contestataire serait fatalement vouée à l’échec. Pour obtenir gain de cause, le bachelier manœuvra habilement et choisit de s’adresser à son père, dans une langue qu’il comprenait mieux que toute autre. Celle des affaires et des négociations. Armé d’une assiduité édifiante, il confectionna un dossier richement documenté. Consciencieusement, il décortiqua point par point les différentes étapes de son entreprise, et lista les diverses retombées pour la famille sur le long terme. Insistant tout particulièrement sur le gain de renommée non négligeable, que pourrait retirer les Walsingham au sein du microcosme culturel, si d’aventure ils comptaient un paléopathologiste.

Quelques jours après avoir remis en main propre au destinataire ce fichier papier, Håkon s’entretint avec lui. Siégeant à son bureau, le boursicoteur passa son fils sur le grill en s’attardant sur certains aspects de son exposé. Silencieuse, maman se tenait perchée sur ses Louboutin aux côtés de son mari. Une expression rembrunie peinte sur son minois, d’ordinaire si doux, et les bras croisés sous la poitrine. Avec une solide assurance et un calme olympien, l’interrogé apporta quelques compléments d’informations et s’employa à dissiper les éventuelles réticences qui furent émises. En passe d’être convaincu, le pilier de l'ASX voulut cependant savoir pourquoi le futur étudiant avait jeté son dévolu sur une université britannique, plutôt que sur un établissement australien du calibre de Melbourne, Canberra ou encore Sydney.

"Je ne vise pas moins que l’excellence. Seule Oxford peut me l’apporter. Les programmes de Médecine Légale et d’Histoire proposés, sont les meilleurs qui soient au monde. Page sept, paragraphe trois, alinéa deux.", objecta-t-il sûr de son fait, en pointant de l’index le dossier que tenait son père.

Ne pouvant en supporter davantage, Weronika intervint vertement en exigeant que cette aberrante ineptie cesse séance tenante. Visiblement, la bourgeoise ne semblait pas encore prête à couper le cordon avec son dernier fiston. A peine eut-elle le temps de reprendre son souffle entre deux tirades virulentes, que son conjoint exigea la paix en haussant une dextre autoritaire. Sans même prendre la peine d’interrompre sa lecture pour accorder un regard à la furie, qui se tut aussitôt en pinçant les lèvres. Frappé par l’exhaustivité de la présentation écrite s’étalant sous ses yeux, l’homme de fer opina du chef, esquissa une moue admirative et referma le dossier d’un geste ample. Prêt à rendre son verdict.

"Ne perdez pas de vue mon fils, qu’à trop s’approcher du soleil, on finit par se brûler les ailes.".

Des paroles sages et avisées, qui laissèrent pendant un temps planer l’équivoque sur le jugement final du Crésus. Du tac au tac, Håkon porta le coup de grâce aux derniers espoirs de veto nourris par sa mère, en rétorquant par une formule percutante. Une de celles dont il avait le secret.

"Allons, père … je ne vais tout de même pas vous apprendre, que trop de modestie retire au mérite.".

Sensible à l’audace du jeunot et au sel de cette maxime de La Rochefoucauld, les commissures du magnat s'étirèrent faiblement. Un sourire complice et plus prononcé, habilla les lippes de son troisième héritier. Paumes en appui sur le bureau, le quadragénaire se leva et fixa pendant quelques instant le freluquet. Lentement, et dans une atmosphère presque théâtrale, sa main se tendit vers lui. Frustrée par le dénouement de cette entrevue, Madame Walsingham quitta la pièce excédée. Seul avec le chef de famille, le blanc-bec reçut la bénédiction muette en serrant la main se présentant à lui. Avec autant de poigne et de détermination, qu’il en émanait de l’autre côté du meuble en ébène. Les yeux imbriqués dans ceux d’un père irradiant de contentement. Pas peu fier d’avoir obtenu satisfaction, en faisant preuve d’une finesse digne d’un Machiavel.




Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4cdOxford, Royaume-Uni
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4c5 (2009 - 2017)

De vous à lui, la rigueur et la grandeur académique ne furent pas les uniques motifs, qui le poussèrent à rallier les horizons britanniques. Loin sans faut. S’il apposa un continent de distance avec ses proches, ce fut aussi et surtout pour se soustraire à un milieu corseté et collet monté. Car aussi confortable puisse être une cage dorée ; résider au quotidien en son sein avait vite fait de devenir étouffant et oppressant. Bien qu’il trouve que cela fasse cliché de dire cela, Håkon admet que ses années universitaires furent indéniablement les plus belles, qui lui eut été donné de vivre jusqu’à présent. Doucement mais sûrement, les interdits érigés par la morale et la bienséance s’évanouirent un à un. Ce fut le temps des expériences, des découvertes et des premières fois. Sa première sortie au pub entre mecs. Sa première pinte de bière, et par extension sa première cuite. Sa première virée dans un nightclub, qui en appela bien d’autres par la suite. Sa première Malbo’ fumée. Sa première taffe tirée sur un joint. Son premier et dernier cachet d’ecstasy gobé. Une initiation aux plaisirs et aux vices, qui lui offrit l’opportunité de s’enrichir sur le plan humain. Par le biais de rencontres, avec des individus d’origines et conditions disparates. Voire guère fréquentables pour certains. Prenant goût aux festivités, il brûla son temps libre en écumant les quartiers prisés par les noctambules. Au point de devenir un visage familier pour les habitués, qui le rebaptisèrent Posh. Comprenez, le rupin. Le même sobriquet dont fut jadis affublée Victoria Beckham dans sa période Spice Girls. Autant dire que sa gueule d’ange et son allure proprette, détonnaient bigrement dans le paysage

Elancé, la tignasse blonde gominée. La carrure sportive flattée par le port du blazer flanqué de l’écusson d’Oxford. Chemise immaculée et parfaitement cintrée. Un pull jeté sur les épaules durant la mi-saison. Une cravate un tantinet débraillée, pour apporter une infime touche d’effronterie. Le galbe des biceps, des quadriceps et des abdominaux, mis en exergue chaque fois qu’il revêtait son combishort de rameur. Regard de braise et sourire ravageur. Nul doute qu’Håkon a dû faire tourner quelques têtes, lors de son passage sur les bancs de la glorieuse université. La sienne perdit le nord, à l’instant où ses yeux se posèrent sur une gracieuse gymnaste, caressant des rêves olympiques. Digne d’une pièce de Shakespeare, leur rencontre eut pour théâtre le gymnase du campus. Un jour, alors qu’il s’adonnait à un peu de renforcement musculaire en réalisant quelques tractions à la barre fixe ; le dandy fut soudain assailli par six mètres de ruban en soie. Se retrouvant ainsi ligoté tel un bovin pris dans un lasso. Ayant mal calculé la trajectoire de son lancé, la cowgirl en justaucorps chatoyant descendit du praticable et accourut pour récupérer son engin. Longiligne et filiforme. Le teint laiteux, les yeux émeraude et les cheveux d’or structurés en un chignon austère.

"Oh mon dieu, je te prie de bien vouloir m’excuser. J-je … je suis tellement confuse. Attend, laisse moi t’aider.".

Appliquée et minutieuse, la damoiselle s’attela à démêler soigneusement la bandelette de tissu chamarré. Immobile, le gentilhomme ne put qu’observer le ballet décrit par ses gestes prestes. Ravi qu’on lui ait si joliment mis le grappin dessus, et ce dans tout les sens du terme, un sourire resplendissant se peignit sur ses lèvres. Fébrile, un frisson courut le long de son épine dorsale, lorsque les doigts frêles effleurèrent ses trapèzes, sa nuque et ses pectoraux. Désireux de chasser l’embarras de la fautive, il s’employa à minorer cette bévue.

"Je t’en prie, ce n’est rien. Il n’y a vraiment pas de mal, rassure toi. Pour tout te dire, j’ai déjà connu bien plus désagréable comme première prise de contact.".

Il n’y avait bien que chez les jeunes gens du beau monde, que ce genre de compliment feutré et déguisé était encore à l’ordre du jour. Tout comme ce flirt empli de sous-entendus et de non-dits. Saisissant parfaitement l’allusion, les pommettes de l’élégante athlète se rehaussèrent de rouge. Un sourire réjoui se dessina sur son minois, tandis qu’elle reporta son attention sur la tâche qui l’occupait. Sa liberté retrouvée, Håkon put dès lors remplir son devoir, en se livrant aux présentations, politesses et civilités d’usage. Ce cérémonial accompli, il se risqua à énoncer une galante proposition. Non sans avoir au préalable échangé quelques banalités, afin de ne pas paraître pour un mufle doublé d’un fieffé coureur.

"Serait-ce trop cavalier, si je t’invite à faire plus ample connaissance autour d’un thé ? Comme tu as sans doute pu le constater, je m’attache très facilement.", dit-il en dégainant son plus beau sourire de playboy.

Les yeux luisant d’un éclat énamouré. Conquise par l’ambivalence de ce bon mot, faisant écho à leur récente mésaventure, la dénommée Fiona laissa libre cours à son rire cristallin. A l’aide d’une paume gracile, elle couvrit sa bouche et s’empressa de réprimer son hilarité. Séduite par l’esprit et la vigoureuse stature du gaillard, la londonienne se frotta d’un air timoré la nuque, et consentit à honorer sa faveur.

"J’en serai vraiment ravie Håkon. Disons demain seize heures, au High Street Cafe ?".

Ainsi s’écrivit leur il était une fois. Très vite, l’idylle des tourtereaux s’enracina et gagna en sérieux. Après plusieurs mois d’une romance sans heurt, l’inévitable temps des présentations aux familles arriva. Rentré en Australie pour les vacances d’hiver, le blondinet rejoignit le fief familial en compagnie de sa bien-aimée. Aussi à l’aise qu’une sirène barbotant dans l’eau, cette dernière trouva instinctivement ses marques chez les très protocolaires Walsingham, et entra insolente de facilité dans leurs bonnes grâces. Unanimes, tous les membres de la famille sans exception, furent dithyrambiques à son égard. Y compris les parents, pourtant connus pour leur intransigeance légendaire. Même s’ils furent davantage attachés au pedigree de la jouvencelle, qu’à sa personne entant que telle. Car on ne va pas se mentir, avoir pour bru la fille d’un Lord siégeant au parlement britannique … cela avait fière allure sur le papier. Pour eux, la route était toute tracée. Incessamment sous peu, Håkon passera la bague au doigt de cette milady, pour laquelle il n’avait que d’yeux. Comment pourrait-il en être autrement, quand l’amour vient compléter le carré formé par la jeunesse, la beauté, la notoriété et l’argent ? Quand on est en présence de Ken et Barbie assortis, vendus dans la même boîte. Le parfait couple de conte de fées. Un de ceux sur papier glacé, que l’on pourrait sans aucun mal retrouver en couverture de Maisons & Jardins. Entrain de poser sur le divan d’une fastueuse demeure, en compagnie de leurs deux adorables bambins, d’un chat angora et d’un cavalier King Charles.

Trois ans. C’est le temps que durerait l’amour. Du moins, le dit-on. Guère superstitieux, Håkon aborda le troisième anniversaire de sa relation avec Fiona, dans une allégresse et une certaine confiance en l’avenir. Sans appréhender un seul instant, le mauvais présage de ce vieil adage populaire. Après tout, il n’y avait aucune raison pour que l’osmose entre eux périclite et se désintègre. Pas l’ombre d’un différend ou d’un désaccord majeur, n’avait été à déplorer jusque là. Pourtant, franchir ce cap de tout les dangers, s’avéra bel et bien fatal pour les amoureux. De ce fait, 2012 sonna le glas de leur dolce vita à l’anglaise. La chronique d’une rupture annoncée, s’amorça dès la rentrée de septembre sur les bords de la Tamise. Heureux de retrouver ses potes de l’équipe d’aviron, après deux mois d’oisiveté intégrale, Posh nota la présence d’un nouveau venu dans l’escouade des rameurs. Costaud, ce colosse à la huppe brune et à la peau hâlée, devait au bas mot atteindre le mètre quatre-vingt dix. Sa barbe soignée et impeccablement taillée, accentuait encore un peu plus la définition de sa mâchoire. A l’écart du groupe de sportifs discutant à bâton rompu, il se démenait tel un beau diable pour amarrer son esquif au ponton. Un pied dans l’embarcation brinquebalante et le second sur la berge. En extension et dans un équilibre précaire. Malgré l’inconfort de la position et l’effort exigé par la besogne, sa trogne conservait une indéfectible expression lumineuse et un abord rayonnant. Aucun signe d’exaspération ou d’agacement, ne transparaissait au fond de ses grands yeux noirs. Qu’importe les circonstances, ils respiraient continuellement la gentillesse, l’intelligence et la malice. Avec toute la déférence qu’on lui connaît, le paléopathologiste en devenir s’excusa auprès de ses coéquipiers et quitta la discussion qui les tenait en haleine. Démarche nonchalante et mains dans les poches, il vint à la rencontre de ce bellâtre aux parfums d’ailleurs.

"Joli style. Inspiration ? L’Homme de Vitruse, peut-être ?".

Sans doute y avait-il mieux à dire dans l’absolu. Quoi qu’il en soit, Håkon estima qu’une accroche sous forme de boutade innocente et bienveillante, était une bonne entrée en matière pour briser la glace. Avenant, il prêta spontanément main forte au skipper. Mettant ainsi fin à ses peines. Accroupi, il poursuivit et termina la réalisation du double nœud coulant autour du bollard. Pendant ce temps, l’étudiant expatrié recouvra un semblant de stabilité et put regagner la terre ferme. Au sec, et soulagé d’avoir réchappé à la catastrophe, il fit alors démonstration d’un sens de la répartie affûté.

"Merci. Oui, le David de Michel-Ange était déjà pris.", répliqua-t-il d’un ton facétieux, en affichant une mimique cabotine.

Goûtant le piquant de cet humour raffiné dont il raffolait, le kid de Terrigal rit de bon cœur et se présenta en bonne et due forme. Fraîchement débarqué de Jaipur pour entamer un Master en Droit International, Sunil faisait partie de ces quelques rares âmes qui, tout comme lui, croyaient encore dur comme fer en des idéaux nobles. Démocrate convaincu, il entendait bien devenir un acteur qui contribuerait au renouveau de l’institution judiciaire en Inde, en y apportant davantage d’équité, d’intégrité et d’impartialité. Ne pouvant que se reconnaître dans cette propension au carriérisme, une sourire vint élire domicile sur les babines du rupin. Par la suite, le curseur de la discussion se déplaça sur leur passion commune pour l’aviron. Spécialiste de la navigation en tandem, le barreur espérait rencontrer autant de succès, qu’il en connut jadis sous les latitudes du Rajasthan. Champion interuniversitaire en titre dans la catégorie monoplace, et toujours avide de nouveaux défis, Håkon se proposa volontiers d’être son partenaire pour la saison. Si bien sûr, la place restait vacante et n’avait pas encore trouvé preneur. Libre comme l’air, son interlocuteur accepta avec entrain. Scellant ainsi les bases d'une union, pour l’heure encore, sportive.

Entière et totale, l’alchimie entre les deux échassiers ne fit pas que des étincelles sur le fleuve. En effet, leur complicité s’étendit et conquit très vite les rives du quotidien. Progressivement, le cercle d’amis du plus jeune des frères Wamsingham, se réduisit comme peau de chagrin. Tant et si bien, qu’il finit par se résumer exclusivement à son sparing partner. La connivence et la complémentarité étaient telles, que la compagnie d’autres individus lui apparut inutile et superflue. Echanger et interagir avec le légaliste suffisait à repaître les appétits de sa vie sociale. Comme s’il avait trouvé une sorte d’alter ego et de jumeau spirituel. Quelqu’un qui lui ressemble. Capable de le comprendre mieux que quiconque. Y compris dans les silences et les absences. Aussi indissociables que des siamois, il devint inconcevable pour eux de vivre quoi que ce soit sans le partager avec l’autre. Des habituels déjeuners à la cafétéria, aux week-ends à geeker jusqu’à plus d’heure sur la console, en passant par un ébouriffant concert d’Avicii dans la grouillante fosse de l’O2 Arena à Londres. Peu de temps avant la fin du semestre, la bromance perdit son B et prit une toute autre tournure. Ce fut à l’issue d’une session d’entraînement des plus prolifiques, où ils améliorèrent de cinq secondes leur record personnel sur la distance du deux-mille mètres. Au plus fort d’une vive effusion de joie, Håkon, emporté par l’exaltation, laça impétueusement ses lèvres à celles de son binôme. Le contact velu picotant les pourtours de sa bouche, lui fit aussitôt prendre conscience de la portée de son geste. L’incitant à reculer brusquement.

"Je … je te demande pardon. Je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris … .", bafouilla-t-il d’une voix affolée en s’agrippant fermement les cheveux.

Terrifié à l’idée d’avoir potentiellement gâché et compromis une amitié dépassant l’entendement, sur le coup d’une impulsion. Redoutant le pire, son cœur se mit à tambouriner comme un damné au creux de sa poitrine. Gorge nouée, il s’affaira à apaiser l’agitation régnant dans son esprit, mais se révéla incapable d’y mettre ne serait-ce qu’une illusion d’ordre. Etait-ce juste un élan de fougue un peu trop appuyé ? Ou l’expression d’un désir inconscient et jusqu’alors inhibé ? Surpris, l’homme de loi demeura muet durant ce qui lui parut être une éternité. Son visage tanné conservait cette emblématique bonhomie, qui lui seyait à ravir. A moins qu’il ne les dissimula avec brio ; la répulsion et le courroux semblaient en cet instant lui être étrangers. Cernées par cette barbe de hipster, ses lippes se murent en un sourire lénifiant.

"Non, tu n’as vraiment pas à t’excuser. Je t’assure. A vrai dire … j’avais fini par me faire à l’idée que cela n’arriverait jamais.", avoua-t-il à demi-mot, en se grattant nerveusement le coin du sourcil.

Contre toute attente, la conclusion calamiteuse, que craignait tant Håkon, ne survint pas. Soulagé, sa stupeur fut à la hauteur de la révélation qui lui fut faite. Quand il osa enfin recroiser le regard du futur plaideur, l’éclat éperdu qu’il vit pétiller dans ses yeux de velours, lui donna le sentiment d’être l’homme le plus important et aimé que n’ait jamais porté cette terre. Alors, dans l’intimité du local réservé au stockage des équipements nautiques, le fils de bonne famille commit par deux fois son plus beau pêché. Comme il se plaira à poétiquement le nommer par la suite.

Enlacé dans la chaleur d’un amant robuste, au milieu des kayaks et pagaies en tout genre, le remord ne tarda pas à s’insinuer sous la peau du gentleman, qui en cet instant ne l’était plus tant. Ce n’était pas lui. Pour rien au monde il ne serait un de ces monstres de cynisme, qui se complaisent impunément et sans vergogne dans l’infidélité. Les beuglantes de la raison, lui intimaient l’ordre de dire la vérité à Fiona. Une vérité qu’elle était plus qu’en droit de connaître, et qu’il lui devait bien. Aussi éprouvante et insupportable soit-elle. Croulant sous le poids de sa conscience, Håkon résolut de confesser son inconduite le soir même. La boule au ventre, il alla au devant d’un inévitable drame, en se raccrochant désespérément au précepte selon lequel l’honnêteté est toujours récompensée. D’humeur enjouée, sa douce et tendre l’accueillit affectueusement et lui énuméra avec enchantement, une liste de destinations potentielles pour leurs prochaines vacances. Plus blême qu’à l’accoutumée, et mortifié par la perspective de faire souffrir sa belle gymnaste, le gamin de haute extraction rassembla tout son courage et inspira à pleins poumons, avant d’expier sa félonie dans une gravité et une solennité de rigueur. Le cœur larmoyant au bord des yeux. En moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire, le cataclysme qui déferla fit voler en éclats la doucereuse bulle, de ces amoureux arrivés au terminus de leur passion. A la douleur de la trahison vint s’ajouter pour la milady, le camouflet que lui porta son viking en lui ayant préféré un homme. Dans les cris, les pleurs et les injures, le dernier né des Walsingham passa le quart d’heure le plus sale de sa vie.

"Tu es vraiment la dernière des ordures !", "Je préférerais ne t’avoir jamais rencontré !", "Je voudrais que tu crèves !".

Tête basse, Håkon ravala sa salive et essuya de plein fouet ce légitime torrent de rage, qu’il estimait avoir amplement mérité. Impardonnable, il demeura silencieux et prostré. A aucun moment il ne chercha à se dédouaner, en opposant des arguments boiteux. Lucide quant au chaos de ses sentiments, il s’abstint de faire des promesses aux allures de mensonges, qu’il se savait incapable de tenir.

Pas de "cela ne se reproduira plus, je te le jure". Ni de "ce n’est arrivé qu’une fois et c’était une énorme erreur.". Et encore moins de "c’était rien d’autre qu’une pulsion. Cela ne signifie rien pour moi, je t’assure.".

Tout ce que le paquet de culpabilité ambulant voulait ... c’était se faire pardonner. Pour avoir causé tant de mal à cet ange, qu’il continuait pourtant d’aimer comme un fou. Seulement, la Vénus bafouée n’était clairement pas en état d’entendre et d’accueillir, ne serait-ce que le début d’une repentance. L’opportunité de faire amande honorable se présenta quelques jours plus tard, lorsque le natif de Terrigal vint lui rapporter ses derniers effets personnels. Sur le seuil de la porte d’entrée, il se confondit en excuses, piteux et tout penaud. Le soufflet de la colère retombé dans l’entre-temps, la bénéficiaire consentit froidement à les accepter, et claqua sans plus tergiverser la porte sitôt la réception du carton accusée. Evidemment, cette rupture aussi soudaine que brutale, ne manqua pas d’émouvoir et de surprendre de l’autre côté du globe. Honteux et horrifié à la seule pensée de livrer à ses proches la vérité nue, Håkon invoqua moult prétextes fallacieux pour expliquer ce revirement inattendu. Son préféré restant, les trop nombreux sacrifices induits par leur carrière respective.

Sunil ne fut pas qu’une passade ou une aventure éphémère. En effet, le doctorant entretint une relation exclusive de cinq ans avec le sémillant indien. S’ils vécurent les prémices de leur bonheur à l’abri des regards, les inséparables finirent par assumer au grand jour leur romance. N’éprouvant dès lors aucune honte à se promener main dans la main dans le parc, ou à s’embrasser à l’ombre d’un chêne séculaire sur le campus. Cependant, hors de question pour l’un comme pour l’autre, d’informer leur famille de cette idylle. Persuadés que leurs parents, conventionnels jusqu’à l’os, auraient fustigé et jugé contre-nature leur inclination. En outre, il fallait également ajouter à cela la différence de religion, qui ne manquerait pas de susciter elle aussi une violente levée de boucliers. Hélas, la cruauté de la fin n’épargne pas les plus belles choses. L’époque bénie de l’université arrivait déjà à son terme. Brillant, l’avocat reçut très vite une proposition, pour un poste à la hauteur de son talent à la Cour Suprême de New Delhi. Le vœu de toute une vie s’offrait à lui. Pourtant, il était prêt à y renoncer et à rester sous les cieux britanniques. Pour un homme qu’il avait dans la peau, dans la tête et dans le sang. Sachant pertinemment qu’il avait en face de lui une ambition et un ego aussi disproportionné que le sien, l’expert en restes humains fit montre de la plus belle preuve d’amour qui puisse être. Faisant passer le bonheur et la réussite de son apollon avant les siens.

"Non … non, il faut que tu acceptes. Je ne veux pas … je ne veux pas être celui qui t’empêche de réaliser ton rêve. Si tu restes … tu finiras tôt ou tard par avoir des regrets. Je t’aime … je t’aime trop pour être égoïste et … et … .", bredouilla-t-il pitoyablement et hors d’haleine, entre deux sanglots à déchirer le vent.

Ce fut le temps des adieux et des dernières fois. Les derniers baisers amers. Les derniers je t’aime chevrotants. Les dernières caresses tremblotantes. Les dernières étreintes évanescentes. Et maintenant ? Que faire ? Est-ce que la béance criblant le cœur du snobinard se résorbera ? Sera-t-il encore à même d’aimer à s’en taillader les veines ? Comme il l’a aimé. Comme il les a aimé. Comme il les aime. Oui … Dieu, qu’il les aime.




Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4cdBrisbane, Australie
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1f4c5 (2019 +)


Diplômé avec les honneurs, le Docteur Walsingham se vit offrir un pont d’or par le très sérieux Royal Anthropological Institute of Great Britain and Ireland, qui voulut s’allouer ses compétences en lui proposant un poste de chercheur, ainsi qu’une rondelette bourse d’étude. Pendant deux ans, il vécut au rythme de conférences et d’expéditions archéologiques au quatre coins du globe. En dépit d’une existence bien remplie et d’un train de vie somme toute enviable, un trouble, dont l’assermenté pensait ne jamais être atteint, acheva de le gagner. Celui du mal du pays. Enlacé à un spleen baudelairien. Tout au royaume de feu sa gracieuse majesté, lui rappelait constamment ses amours défunts et envolés. Sa démission dûment remise à ses employeurs, le fils prodigue rentra alors sur ses terres australiennes. Toutefois, et ayant pris goût à la liberté loin du carcan familial, il évita à tout prix d’établir son nouveau port d’attache à Sydney et ses proches alentours. Parti dans le Queensland pour des raisons dont il lui avait évasivement fait part, l’érudit décida de rejoindre son frère Harry, installé à Brisbane. Généreusement hébergé par son aîné les premiers temps, Håkon découvrit les tenants et aboutissants ayant motivé le violoniste, à élire domicile ici. Résoudre le mystère entourant la disparition soudaine de sa petite-amie : Erin. Même s’il n’avait que rarement eu l’occasion de la côtoyer, le benjamin gardait de la disparue l’image d’une femme sympathique et foncièrement bienveillante. Touché par cette quête noble et vertueuse, le cœur d’artichaut coiffa sans la moindre hésitation sa casquette de Watson, afin de prêter assistance à son Sherlock Holmes fraternel. Alliées à la cohabitation, ces recherches eurent le mérite de rapprocher et resserrer les liens entre le cadet et son puîné.

Œuvrant de concert dans ce qui s’apparenta à un véritable travail de limiers, leur enquête les amenèrent à faire quelques découvertes. Des découvertes suffisamment probantes, pour pousser un corbeau à adresser des menaces à l’encontre du paléopathologiste. D’abord sous forme d’appels hostiles au beau milieu de la nuit. Puis par le biais de lettres anonymes, lui promettant une mort imminente. Allant crescendo, l’escalade de l’intimidation atteignit son paroxysme, quand on lui fit parvenir des colis postaux contenant des dépouilles animales. Tétanisé, Posh porta à la connaissance de son frère ces éléments, et l’informa qu’il se désolidarisait désormais des investigations qui les accaparaient. Hasard ou non, quelques jours plus tard, le lâcheur se retrouva pris dans la tourmente d’une prise d’otage au centre commercial. Au bout de filandreuses heures de panique, le point d’orgue du drame se noua lorsque les forces d’interventions donnèrent l’assaut. Pris entre deux feux, une balle perdue perfora l’abdomen du nanti qui vint gésir à terre. Baignant dans une auréole de sang, les morsures du froid ravagèrent les extrémités de ses membres. Progressivement, l’engourdissement colonisa l’entièreté de sa carcasse tressaillante, et sa respiration ralentit inexorablement. Une à une, les sensations corporelles s’endormirent. Accroché au plafond, le regard embué chavira. Avec la force du désespoir, l’agonisant porta une main au médaillon autour de son cou. Recelant un portrait de Fiona. La seconde se cramponna au portefeuille dans la poche de son jeans. Abritant une bandelette de clichés pris avec Sunil dans un photomaton. Si sa dernière heure était venue, Håkon la passerait au plus près des deux personnes qu’il aurait voulu avoir pour la vie à ses côtés.

Miraculeusement revenu de l’enfer grâce à la maestria des chirurgiens du St Vincent's Hospital, le blessé entama une longue et douloureuse convalescence. Si l’intervention s’était déroulée sans qu’aucune complication soit à déplorer, le pronostic quant à son rétablissement resta néanmoins très réservé. Bien que réséquées avec succès, la gravité des lésions ayant touché sa moelle épinière, n’excluait pas l’éventualité que le rupin ne recouvre jamais l’usage de ses jambes. Jouissant de l’égide de sa bonne étoile, Håkon retrouva l’intégralité de ses fonctions motrices, à force de détermination et de pugnacité. En revanche, et à la différence de son intégrité physique, les séquelles eurent de sérieuses prises sur son psychisme. Encore aujourd’hui, il n’est pas rare que le jeune trentenaire sursaute et angoisse, si d’aventure un bruit sourd retentit. Moins fréquents qu’au lendemain de la fusillade, cauchemars et terreurs nocturnes continuent de squatter ses nuits. Lui valant bien des insomnies. Craignant perpétuellement pour sa vie, Monsieur troisième fuit le berceau de ses hantises, en se portant volontaire pour une mission archéologique aux confins du Kazakhstan, dans une nécropole récemment exhumée. Sitôt les fouilles arrivées à leur conclusion, le chercheur regagna les contrées de Brisbane, la peur vissée aux tripes. Auréolé de gloire, il revint avec dans ses valises, une découverte qui lui valut de nombreuses publications dans des revues historiques et médicales cotées. Celle d’une mutation génétique, observée chez une tribu de femmes guerrières, ayant vécu au premier millénaire avant Jésus Christ. Une consolation qui lui parut bien dérisoire, au regard du malaise lancinant qui rechignait à le quitter. Aujourd’hui, il mène une existence très discrète dans le quartier Logan City. Une existence dans laquelle la peur lui tient la main et truste depuis trop longtemps le statut de compagne.

   


- - Je veux baisser tous les stores, ramasser mon cerveau en miettes. Mes yeux me jouent encore des sorts, je veux que tout ça s'arrête.


Dernière édition par Håkon Walsingham le Mer 25 Jan 2023 - 14:32, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ambrose Constantine
Ambrose Constantine
l'autel des ambitions
l'autel des ambitions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans, les rêves d'un enfant de dix ans. (08/01/1999)
SURNOM : Rose, par ses amis. Constantine, par le reste du monde.
STATUT : Célibataire. Il gère presque la situation. (non)
MÉTIER : Collaborateur de Camil, il apprend à ses côtés dans l'objectif d'un jour être à la tête du pays. Chanteur et lead du groupe The Leftovers, parce que dormir huit heures par nuit est un concept à la con.
LOGEMENT : Chez papa Weatherton, encore. Norman l'accueille depuis toujours et puisqu'Ambrose n'a pas l'argent nécessaire pour son propre chez lui, ce n'est pas prêt de se terminer.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 9a376d3716dc5d54c66b7facadc1b57a708c2228
POSTS : 4742 POINTS : 730

TW IN RP : deuil, maladie, anxiété
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Petit dernier d'une famille endeuillée › Veille sur son père qui est dans un institut spécialisé › Fauché comme les blés (et pire encore) › Ambitieux, talentueux, utopiste sûrement aussi › Vie dictée par son ambition politique › Se rêve libre lorsqu'il chante et compose › Une vie à cent à l'heure, pas le temps pour les expériences et amusements de son âge › Bébé requin en apprentissage parmi les requins
CODE COULEUR : slategray
RPs EN COURS : (08)camil #2millie #2ruben #1 (fb 2016)hérineruben #2 & james #2sand witcheszoya #6sixtine #1


Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Giphy-downsized-large
weathertine: flora #2 & august #1 & malone #3 & james #2 › a prophecy told we're building our empire from the ashes of an old. it's the sound of another deadline whistling past your ears. it's the sight of a million regrets mounting over years. it's the words that were never spoken that echoes through the times. it's the smell of the burning temples swept away by rhymes.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_pe1mzssJFm1u9urvd_400
amya #6 › wake up in the mornin', stumble on my life. can't get no love without sacrifice. if anything should happen, i'd guess i wish you well, a little bit of heaven, but a little bit of hell.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Aeca534e137bdd637366ccb6aa374561a09208b0
gwen (scena) › straight from the cover shoot, there's still a trace of body paint on your legs and on your arms and on your face. and i'm keeping on my costume, and calling it a writing tool, and if you're thinking of me, i'm probably thinking of you.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold D74893084f30c51d8d8b2c3f63930dd763e3fefd
darose #3 › it’s the church of burnt romances and i’m too far gone to pray. darling, you feel like there ain’t enough dying stars in your sky. i’ll fall upon my knees and they’ll say « i told you so ». set fire to history, i’m breaking my own rules, i'm crying like a fool, the lonely shadow dances from the cradle to the grave.

RPs EN ATTENTE : flora #2

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 6b349210b2f4d76238843e8b2d3aacd3
the leftovers › psychotic kids, they don't know what they want. psychotic kids, we've got to keep control of them. dropped a hairdryer into my bath. shocks like that make me laugh. it's fun to laugh when you're sad. be happy, come on let me be happy.

RPs TERMINÉS : 2022zoya #1saül #1zoya #2millie #1murphydéfilé (event)cristina #1zoya #3flora #1camil #1damon #1madsmalone #1james #1malone #2yara #1zoya #5marley (event)cristina #2damon #2malone #4malone #3

uaraelynraelyn #2raelyn #3gretazoya #4saül #3
AVATAR : Damiano David
CRÉDITS : thepsthings (avatar) › la-fourmi (gif) › erika. (gif zoya) › harley (gif damon)
DC : Charlie, Auden, Lily, Swann & Rhett
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 28/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45954- https://www.30yearsstillyoung.com/t45982- https://www.30yearsstillyoung.com/t45999- https://www.30yearsstillyoung.com/t46254-

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:33


Quelle classe Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2390413160
Bienvenue parmi nous, bon courage pour la fin de ta fiche :l:



Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold OzMRtqs
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 8UJb5dM
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold LctL9WN
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold HThKVK0
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold VZW8BUM

:prof: :

Revenir en haut Aller en bas
Raelyn Blackwell
Raelyn Blackwell
le mont des vanités
le mont des vanités
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Hu5cwsy ÂGE : 36 ans (23.12.1986) - capricorne ascendant scorpion
SURNOM : Raelyn est le prénom qu'elle s'est choisi, elle est née Rachel-Lynn.
STATUT : Amos a bouleversé toutes ses certitudes : la reine des glaces est loin désormais, et le couple s'est marié à l'abri des regards en avril 2022. Ils sont parents d'une petite Micah depuis plus d'un an. (26.12.2021)
MÉTIER : Boss du Club, la pègre de Brisbane, depuis février 2021. Copropriétaire avec Amos de l'Octopus, un Casino qui a ouvert ses portes en avril 2021. Baronne de la drogue, reine de la nuit et jeune maman, une vie somme toute bien remplie.
LOGEMENT : Maintenant à trois, dans un vieil entrepôt transformé en luxueux loft au 721 Daisy Hill Road à Logan City. L'adresse de leur domicile est un secret que le couple garde jalousement.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 399a3a0adac30bc9c964a5ffaa4d4e7f3494aae0
POSTS : 24038 POINTS : 4560

TW IN RP : Prise et mention de drogues dures, overdose, violences verbales et physiques banalisées, banalisation du meurtre, menaces, univers de la pègre, misogynie, alcool.
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : petit modèle, charismatique, magnétique, il est facile de se faire berner par son charmant minois › diplomate, elle possède des nerfs d'acier › accro à la cigarette, alcoolique à ses heures perdues, elle luttera toute sa vie contre son addiction à la cocaïne › opportuniste et prête à tout pour servir ses propres intérêts, elle possède des notions de bien et de mal bien à elle › longtemps volage, elle l'a été jusqu'à ce qu'elle tombe amoureuse d'Amos : ils se sont mariés le 9 avril 2022 › a récupéré le contrôle du Club en février 2021, devenant le leader de l’organisation criminelle
RPs EN COURS :
― raelyn's theme ―

(07) mitchell #6solas #2saül #2aisling #2 (2020)amos #78amos #79 › spencer #10

(ua) amelyn UA #11zombie amelyn #2spencer (UA slasher)amos (UA bunyip)

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2c812e83f641f81c84131a7d9002751486832595
amelyn #78 & #79I don't know just how it happened, I let down my guard, swore I'd never fall in love again but I fell hard. You came into my crazy world like a cool and cleansing wave. Before I knew what hit me, baby, you were flowing though my veins. I'm addicted to you, hooked on your love, like a powerful drug I can't get enough of.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 9e9234daecf621079fd64dc9762456204e027a44
spencer #10You know there's still a place for people like us, the same blood runs in every hand. Take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breathe without no back up, so much stuff you got to understand.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold C252cb1f2f1cdac1bd3bff749a25119abd4cf532
mitchell #6You can say what you have to say, 'cause my mind's made up anyway, I'm taking the high road going above you. This is the last time that I'm gonna trust you. But you can say what you want about me, keep talking while I'm walking away.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_rjco5fENVW1xku34k_500
carly (scénario libre)What brings you to the lost and found, dear ? Won't you pull up a seat ? Everybody got a price around here to play, make me an offer, what will it be ? Welcome to the playground, follow me. Tell me your nightmares and fantasies, Sink into the wasteland underneath.


RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens


Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold B59055a75dd7112e5443a505e7c79a1ee60cfe76
amelynI was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. You got power, you got power over me ☽ 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323334353637383940414243444546474849505152535455565758596061626364656667686970717273747576777879

(ua) 1234567891011

POUR INFO :
dialogues en indianred.
j'écris à la première personne du singulier et au présent.
+ crédits complets dans mon moodboard

AVATAR : Lady Gaga
CRÉDITS : me/stairsjumper (avatar) & harley (crackships)
DC : Megan Williams (Sydney Sweeney) & Midas Sterling (Dacre Montgomery)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/02/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t23235-raelyn-you-can-try-to-break-me-i-cut-my-teeth-on-people-like-you https://www.30yearsstillyoung.com/t23281-raelyn-if-you-re-a-strong-female-you-don-t-need-permission https://www.30yearsstillyoung.com/t23333-raelyn-blackwell https://www.30yearsstillyoung.com/t24159-raelyn-blackwell

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:36


Bienvenue parmi nous Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1949770018
Bon courage pour ta fiche Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 206649278




:gniark: :
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:51


Han le prénom ! Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 224775235
Bel avatar !

Bienvenue par ici Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1017170121
Revenir en haut Aller en bas
Jiyeon Park
Jiyeon Park
l'âme vagabonde
l'âme vagabonde
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 28 ans (27/05/1994) Gemini sun, Taurus moon and Virgo rising.
SURNOM : Ji (par la plupart des gens) Jiji (par les five), Phoebe ou Phoeb’s (par Hugo) Yeonie et emmerdeuse (par sa famille), Wifey (par Icare) et baby Ji (mais ça c'est elle qui aime bien ce surnom, quasiment personne ne l'utilise)
STATUT : En couple avec Marceline et pour le moment Jiyeon est plutôt fidèle ! A voir combien de temps ça va durée, puisqu'elle a une notion bien a elle de la fidélité.
MÉTIER : Signée à la Shining Stars Agency, elle est influenceuse à temps plein, enchaine les photoshoot pour des fringues et les contrats publicitaires en tout genre.
LOGEMENT : Chez son frère au #33 sur James Street à Fortitude Valley. C'est pas ultra confortable mais elle ne fait pas sa difficile, déjà que son frère supporte qu'elle squatte chez lui...
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold X8g0Uyz
POSTS : 1684 POINTS : 670

TW IN RP : Alcohol abuse - Manipulation - Sex - Eating disorder
TW IRL : Quand on m'envoie de long message moralisateur qui me font pleurer. (my depressed ass needs kindness. thanks)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : ENFP-A ≈ Née un 27 Mai 1994, sous le signe du gémeaux ≈ mesure 1,66m et pèse 45kg ≈ Elle parle coréen, français (même si elle fait beaucoup de fautes) et anglais avec un adorable accent. ≈ Influenceuse, passion instagram, elle a déjà 3,1M d'abonnés. ≈ Met régulièrement des lentilles de contactes colorées pour avoir les yeux plus clair. ≈ Allergique aux chats. ≈ Mauvaise cuisinière. ≈ Addict à Starbucks. ≈ Grande bordélique, désorganisée, systématiquement en retard. ≈ Très sociable et adore sortir en soirée. ≈ Soju et bière over everything ≈ Fidèle en amitié, beaucoup moins en amour.
CODE COULEUR : Est chiante mais adorable en #6633cc, en anglais ou en français.
RPs EN COURS :
« A person with a good scent has a big wound inside. A well-ripe wound smells like flowers. »
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold BvdNvup
FIVE ♡ If you wanna be my lover, you gotta get with my friends. Make it last forever, friendship never ends.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold DiVLQlJ
MARCELINE ♡ I washed my hands of us At the club. You made a mess of me. I pictured you with other girls, In love. Then threw up on the street
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold VHEq0if
MARVIN ♡ swear I don't love the drama, it loves me And I can't let you go, your hand print's on my soul, It's like your eyes are liquor, it's like your body is gold.

Bellamy#3Marceline#5Eleonora#1Kai#1Kai & Hugo#1Taehyung#1(fb)Bellamy#3 & Maria#1Dani (fb)Les Five #2Jiyoon #1Marvin #4


RPs EN ATTENTE :
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold GGlDS8y

Heather & Diana (flirt et disputes) 〜 Les Five vs Seth (drama time) 〜 Les Five à Vegas (Celine notre queen) 〜 Jackson Mills.

RPs TERMINÉS :
AVATAR : Lee Sunmi (queen of kpop soloists ♡)
CRÉDITS : smmg (avatar) tumblr (gif)
DC : Andrea Welch (Zoey Deutch)
PSEUDO : smmg/Marie
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45824-jiyeon-set-myself-on-fire https://www.30yearsstillyoung.com/t45845-jiyeon-can-t-control-myself#2328549 https://www.30yearsstillyoung.com/t45847-jiyeon-park#2328575 https://www.30yearsstillyoung.com/t45848-jiyeon-park#2328603 https://www.30yearsstillyoung.com/t46978-best-believe-i-m-still-

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:52


Bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1017170121



I have this thing where I get older, but just never wiser. Midnights become my afternoons. When my depression works the graveyard shift, All of the people I've ghosted stand there in the room.
sunmisunmi
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 908854lgbt
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold OdFvFRG
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7ZWT0EU
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold OrLErGE
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold ZluH9hz
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold QIDiPqb
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 4PicGqX
Revenir en haut Aller en bas
Håkon Walsingham
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : Bientôt trente-deux tours d'aiguille au cadran.
SURNOM : Aku, pour ses frères qui ne manquent jamais une occasion de l'asticoter. Mon bébé, par sa mère qui s'obstine à l'infantiliser à plus de trente ans passés. Posh, pour ses camarades d'Oxford.
STATUT : Célibataire, un rien frivole sur les bords. Il continue de souffrir de l'absence de ces deux êtres ayant enchanté sa vie, et qu'il n'a jamais véritablement cessé d'aimer
MÉTIER : Paléopathologiste. Il étudie les reliques des défunts perdus dans les âges et tente de déterminer les maladies ou les évolutions dégénératives ayant pu les accabler.
LOGEMENT : C’est à Logan City, au #29 Latimer Road, qu’il a choisi d’établir son repère, en se portant acquéreur d’une bâtisse au charme coquet, et qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le petit pied à terre de la famille à Hobart.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7ePNqqI
POSTS : 7 POINTS : 35

TW IN RP : Menaces, prise d’otage, blessure par balle, stress post-traumatique
TW IRL : Toute forme d'abus ou de violence sur les mineurs ou les animaux. - Les agressions sexuelles.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : En 2020, il réchappe à une prise d'otage dans un centre commercial. ☆ Grièvement blessé par une balle perdue, il est pris en charge et sauvé inextrémis par les chirurgiens du St Vincent's Hospital. ☆ Il fuit la confrontation avec son trauma et se noie dans le travail, afin de maintenir captives ses hantises, qui continuent de lui valoir bon nombre de cauchemars, insomnies et autres terreurs nocturnes.
CODE COULEUR : Håkon marivaude en Teal.
AVATAR : Matthew Noszka
CRÉDITS : Cosmic Love & Siren Charms
DC : /
PSEUDO : Gambit (Yann)
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 19/01/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t47925-hakon-with-foggy-lights-and-fingers-cold

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 13:57



Merci à toutes et à tous pour votre accueil et vos encouragements ; cela fait vraiment très plaisir. Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2523491165 Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 873483867

@Eiji Takuma : Chishiya ! Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 199959295 Tu parles à mon cœur d'accro à Alice in Borderland avec ce FC du feu des dieux. :keur:
Merci à toi. Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2954228499


- - Je veux baisser tous les stores, ramasser mon cerveau en miettes. Mes yeux me jouent encore des sorts, je veux que tout ça s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:04


Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 3217047551 tu m'as fais rire ! Ça fait plaisir ce genre de mot ! Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 3258319053 ton avatar est dingue ! Je le redis, courage pour ta fiche et validation :maah: à très vite, si tu veux Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 565115192
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Lewis
Cameron Lewis
la jambe de bois
la jambe de bois
Voir le profil de l'utilisateur
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7vHkInU ÂGE : 27 ans (16 avril 1995)
SURNOM : Cam, Camo, Kamikaze, etc. Le choix ne manque pas.
STATUT : En couple avec Charlie depuis octobre, la tête remplie de questions
MÉTIER : Guitariste et choriste dans un groupe de musique post-hardcore appelé The Sand Witches
LOGEMENT : 86 agnes street, bayside
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Bee472bec77783f35b58e24d1db93925713d4b2c
POSTS : 1364 POINTS : 215

TW IN RP : Drogue
TW IRL : Deuil périnatal, prématurité
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Originaire de Brisbane, a deux frères et une sœur ∆ A une petite fille nommée Hannah, née le 13 janvier 2020 ∆ A un doberman de 5 ans nommé Dallas ∆ Possède un voilier surnommé Octopussy sur lequel il organisait des fêtes ∆ Amateur de jeux de société, de tir à l’arc et de paintball ∆ Jambe gauche amputée sous le genou depuis juillet 2021
CODE COULEUR : #993366
RPs EN COURS : Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Giphy-downsized-large
Lewis ∆ Admit it, eating stolen chocolate from your sibling's share tasted much better than yours!

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 0e9897d062c41d2ddd001c21c64b586e1aa990f6
Cameya ∆ Just because we don't talk doesn't mean I don't think about you. I'm just trying to distance myself because I know I can't have you.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 8b30d4646b726cbae3e7a2478b52ff0a5b129de5
Lewinett ∆ Hope is being able to see that there is light despite all of the darkness.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 7e3d916cf7ee6a06d0473f4364aa45f21849b647
Camus ∆ Friendship is being there when someone's feeling low and not being afraid to kick them.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold B2c9347e6140891aa5a8626f42040b15a74aaca1
Lewilly ∆ Some people will only "love you" as much as they can use you. Their "loyalty" ends where the benefits stop...

(8/6)
AnwarLewilly #2Zoya #4Charlie #2Freya #3Las Posadas chez les LewisThe Sand WitchesAngus
RPs EN ATTENTE : Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Lsmu

Pré-lien du groupe The Sand Witches
RPs TERMINÉS : WinstonZoyaJinaFreyaFelixLewisLewilly #1Zoya #3Charlie #1Freya #2
AVATAR : Christian Antidormi
CRÉDITS : Ciloute (avatar)
DC : Caelan Leckie & Lincoln Mulligan
PSEUDO : Miss O'N3d
Femme (elle)
INSCRIT LE : 02/10/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t40714-cameron-this-world-will-never-be-what-i-expected#2025778 https://www.30yearsstillyoung.com/t40811-cameron-i-can-t-escape-myself#2030892 https://www.30yearsstillyoung.com/t40814-cameron-lewis#2030953

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:09


J'adore le prénom, il y a un joueur d'hockey dans ma ville qui a le même. Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 763064237 (L'information pertinente, je sais. Arrow )

Bref, bienvenue parmi nous et bon courage pour l'écriture de ta fiche! :l: N'hésite pas si tu as la moindre question. Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2954228499


Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold SPHm3K0
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold A3jDYNV
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold I7IpUTV
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold RFFUDzh
Revenir en haut Aller en bas
Chad Taylor
Chad Taylor
l'ancien bon parti
l'ancien bon parti
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 39 ans (29 Jan 1983)
SURNOM : Chad est le diminutif de Charles. Mais à moins d'avoir été marié ou d'avoir grandi avec lui, personne ne le sait.
STATUT : en couple avec Casey Hanson. Divorcé de Kelly Ward depuis 2017.
MÉTIER : coach sportif, gérant de la salle de sport EveryBody, et pompier volontaire
LOGEMENT : une maison au #32 latimer road (logan city)
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 0b3ed76efcab258bc2819170e86460a764559367
POSTS : 2501 POINTS : 40

TW IN RP : homosexualité, divorce, accident
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : en plus de préserver les siens, Chad est une tombe lorsqu'il s'agit de garder un secret. Il est redoutable au poker
CODE COULEUR : dodgerblue
RPs EN COURS :
(5/5)
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold PTEupvM
CHELLY - After all that we've been through, I know we're cool.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold RlLeW9k7_o
TAYLOR BROTHERS
Amos#4

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold IckyGlisteningGordonsetter-size_restricted
CHASEY - If our love is wrong, then I don't ever want to be right.


RaphaelRhett#3 • Hassan#3 • Alfie

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tonton-yuta
Inscrivez-vous à → la salle


RPs EN ATTENTE : Olive • Midas
RPs TERMINÉS :
Andy#1Joanne#1Evie#1Kelly#1Leo#1Casey#1Joanne#2Jaylen#1Andy#2 & Leo#2Evie#2Hassan#1Evie#3Kelly#2LeneCasey#4Amos#1Kelly#3Evie#4Liam & AmosLiam#1KaneCasey#5Kelly#4Amos#2MilesOctopusKane & TaliaCasey#6Hassan#2Raelyn#1Rhett#1Kelly#5Rhett#2Casey#8Amos#3

abandonnés : Casey#2LeenaCasey#3 • Aedan#1#2QuinnZachLiam#2ElijahCasey#7 + Quinn & ElieMadisonAmelyn & Liana & ChaseyEvie#5Liam#3Kelly#6

AVATAR : Tom Hopper
CRÉDITS : (c) TiPiT (avatar) & loonywaltz (UB + crackship Chelly <3)
DC : Micah Tomlinson
PSEUDO : TiPiT
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 03/12/2017
https://www.30yearsstillyoung.com/t17683p30-chad-dancing-with-our-hands-tied https://www.30yearsstillyoung.com/t17733-chad-taylor-just-a-lost-boy-not-ready-to-be-found https://www.30yearsstillyoung.com/t21033-chad-taylor

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:12


bienvenue à toi Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 2954228499



I'm done hating myself for feeling

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold IcdDGTz
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 901199fireman

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 908854lgbt
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold RzhrAU5
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold CG4jJfI
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold MjUFQYH
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 33 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie
STATUT : Retour à la case départ. C'est seule qu'elle devra avancer désormais
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_ogyyafvoey1qlt39u_250
POSTS : 11122 POINTS : 815

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 5 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 200729120509389952
WILLIAMS FAMILY



Eiji#1Malik#1
Edison#1


FLASHBACK
2011Basilius#1
2022 - JanvierConnor#1

RPs TERMINÉS : James #1James #2James #3CadeMatteoColinThomasJames #4Cade#2AmalCade#3CarlisleCade#4LeahJosephNicolasColinGabrielCade#5Cade#6AudenCade #7Cade #8SethCarlisle#2Cade #9Evan#1Cade#10Auden#2Saül#1Evan#2Cade#11Evan#3Ivy CodyCade#12Family&CadeCade #13Evan#4Cade#14AnaCade #15FamigliaCade#16Cade #17Evan#6AudenCade #18Cade #19Cade#20Carlisle#3Caelan#1Axel#1Axel#2Cade#21Cade#22Cade#23Auden#6Cade#24Cade#25
Cade#26 & Jackson #1

FLASHBACK
2012Harold#1Harold#2
2017Evan#5

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
DC : Aaron Cooper
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement https://www.30yearsstillyoung.com/t20258-savannah-williams https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:18


Quel bel homme et quelle belle plume :maah: Hâte d'en connaître d'avantage sur ce charmant monsieur. Bon courage pour la suite Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 3258319053




Take my advice, I don't use it anyway
"Life is not a fairy tale.
If you lose your shoe at midnight, you're just drunk"
Revenir en haut Aller en bas
Birdie Cadburry
Birdie Cadburry
la fée tagada
la fée tagada
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 blagues. (O1.O4.88)
SURNOM : généralement bird ou la chieuse. mulinella par son maki. une compétition d'absurdités avec son mari. babe ou b. chantonné par son partenaire.
STATUT : mariée à son bff aux yeux de la loi, mariée à son partenaire aux yeux de l'univers.
MÉTIER : le local à logan city avec will commence à prendre forme.
LOGEMENT : l'arche de jorbir s'échoue au #5 james street à FV.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_o43183STbG1qlt39u_250
POSTS : 52949 POINTS : 1035

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : énergique, chiante, optimiste, fêtarde, indécise, parle pour rien, défie les patiences, vit dans son monde ᴥ la réflexion s'arrête avant la logique ᴥ marche pieds nus, lit tout, accro aux fraises tagada et langues de chats ᴥ consomme de l'hallucinogène et fume occasionnellement ᴥ créatrice de ses tenues et écrivaine de ses idées ᴥ angoisse de la solitude, du noir et des armes ᴥ son extravagance camoufle sa vulnérabilité ᴥ douée dans la politique de l'autruche ᴥ a trois tatouages
CODE COULEUR : elle piaille en #D19922.
RPs EN COURS :
flashback
malachi 3zoya 11/will 19sofia 3/will 15

presentmalachi 4jordan 53/kieran 2sofia 2heather 12zoya 9jordan 86/zoya 10marvinjordan 90/will 18jordan 89mason 3

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Ia8g
cadburn ⁓ the family - that dear octopus from whose tentacles we never quite escape, nor, in our inmost hearts, ever quite wish to. aurora (scénario) ▬ lila (scénario)

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold A1ts
jorbir ⁓ so put your love on me, up on me oh, boy, i love it when you're touchin' me, holdin' me no way nobody put that thing on me up on me, like you do feel like a holiday, you know that i want it, babe. 12345678910111213141516171819202122232425262728293031323435363738394041424344454647484950515254555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858788

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold V8no
wildie ⁓ red, white, blue is in the sky summer's in the air and baby, heaven's in your eyes i'm your national anthem. 14235678910111213141617

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Jsy5
madie ⁓ like the wind that cries i can feel you in the night a distant lullaby underneath the shattered sky just hold on it won't be long i will find you here inside the dark. 12

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold B37x
ashdie ⁓ come follow me, we're goin' make history cause we are the champions like Freddie Mercury yeah, we gonna rock you, never gonna not too always making headlines, yeah, we're the hot news. 127534689101112

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Aa7i
birdoya ⁓ so let's raise a cup 'cause i found someone to carry me home. tonight we are young so let's set the world on fire we can burn brighter than the sun. 12345678

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Xw1o
headie ⁓ it's just us two in this party that Louis, that Prada looks so much better off ya turn me up, be my waitress. now we not in love so let's make it. 123456789101113

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Qcil
weatherburry ⁓ what good is the warmth of summer, without the cold of winter to give it sweetness. 12


RPs EN ATTENTE :
masterpieces par la princesse Disney Heather:

RPs TERMINÉS :
flashbacks
malachiwillzekeasheralexsofiajosephasher 2jordan 1albazoya 6zoya 7roseavalondancaleb 2deklanisaacasher 5asher 7 › › will 4jax

2019zoya 4rudyaylinwren

2020elwynaylin 2joseph 2zeke 2levizeke 3malachi 2aylin 3zoyaeliasoliviaelias 3heathercalebjacobjordan 2jordan 3noaneaanaelizabethana 2jordan 4dylanejordan 5ana 3ana 4jensonheather 2will 2heather 4/will 3kieranlexiemasondan 2james

2021jordan 6wren 2asher 3jordan 7asher 4jordan 8mason 2jordan 9heather 4will 6jordan 10jordan 11asher 6/levi 2sofia 2will 7/jordan 12jordan 13will 8jordan 14heather 5jordan 15jordan 16heather 6levi 2jordan 17jordan 18jordan 19asher 8jordan 20heather 7will 9jordan 21/penny 1jordan 22jordan 24jordan 25jordan 26penny 2jordan 27jordan 28asher 9jordan 29jordan 30/heather 8jordan 31bday jessalyn/jordan 32jordan 34zoya 2will 10jordan 35jordan 42/lenaquinnjordan 36jordan 37jordan 38jordan 52asher 10jordan 39zoya 3jordan 40

2022jordan 41jordan 43jordan 44penny 3/jordan 46jordan 47jordan 48rudy 3jordan 49/reganzoya 5/trentheather 9jordan 50will 12jordan 51quinn 2jordan 54jordan 55heather 10heather 11/dianadiana 2jordan 56jordan 57/will 13jordan 58adèleles 4 lutinsjordan 59jordan 60/sergiojordan 61james 2jordan 62jordan 63/zoya 8jordan 64jordan 65jordan 66jordan 67diana 3jordan 70will 14asher 12jordan 71jordan 72jordan 73jordan 74jordan 75jordan 76jordan 77diana 4jordan 78will 16jordan 79jordan 87jordan 80jordan 81jordan 82jordan 83will 17heather 13/diana 5jordan 84jordan 85jordan 88
AVATAR : imogen poots.
CRÉDITS : (av) me. (crackship) me, maki & hh. (ub) jamie. (signature) astra.
DC : ras.
PSEUDO : cristalline.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 08/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27830-birdie-o-raging-storms-twirl-inside-her https://www.30yearsstillyoung.com/t27896-birdie-o-raging-storms-twirl-inside-her https://www.30yearsstillyoung.com/t27897-birdie-cadburry https://www.30yearsstillyoung.com/t36571-birdie-cadburry https://madebycristalline.tumblr.com/

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:20


bienvenue Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 199959295



:gayheart: :
Revenir en haut Aller en bas
Deborah Brody
Deborah Brody
l'obscure clarté
l'obscure clarté
Voir le profil de l'utilisateur
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold MTtf4TM ÂGE : Trente-quatre ans. (26.02)
SURNOM : Deb, Debbie, parfois Brody. Connasse plus récemment mais par un bâtard, cela a-t-il une réelle importance ? Hum.
STATUT : Officieusement en apprentissage d'amour de soi. Officiellement avec Camil Smith depuis 2020. Son ancre dans la sphère privée sans qui elle ne serait plus là aujourd'hui.
MÉTIER : Sa fragilité mentale ne lui permet pas de travailler pour le moment.
LOGEMENT : Appartement au #151 à Oxlade Drive (Fortitude Valley), désespérément seule.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Q48c
POSTS : 26041 POINTS : 250

TW IN RP : Dépression. Pensées suicidaires. TS. Violences physiques et verbales. Maternité. Abandon. Sexe. Alcool. Drogue. Tabac. Médicaments. Nourriture.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : A Brisbane depuis l'été 2016. Avant ça, elle a toujours vécu à Dublin en Irlande. • Elle vient d'une famille très catholique mais elle est athée. • Elle a donné naissance à un petit garçon le 20 avril 2017 qu'elle a mis à l'adoption. • Elle n'a jamais eu de relation longue bien qu'elle soit un véritable cœur d'artichaut. • Se bat contre une dépression depuis qu'elle a appris faire une grossesse nerveuse fin octobre 2021.
CODE COULEUR : #3D8D6B
RPs EN COURS :

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 9hob
KEEDY – Un nouvel univers où les larmes, les peines ne seraient qu'un mythe, qu'une putain de légende urbaine.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold M4kd
SMIDY – And I tend to close my eyes when it hurts sometimes. I fall into your arms. I'll be safe in your sound til I come back around.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Gfi2
MIDY – The reason I hold on 'cause I need this hole gone. Well, funny you're the broken one but I'm the only one who needed saving. 'Cause when you never see the light, it's hard to know which one of us is caving.

2022 – Cade#1Camil#8Joseph#8Caleb#1Sunsan#2Hayden#1Adorján#2Jackson#4Andrew#1

RPs TERMINÉS :

2018 –
Joseph#1Ben#1Vitto#1Kane & Wren#1Wren#UA
2019 – Elwyn#1Mitchell#1Austin#1Allie & Nino#1Camil#1Raelyn#1Raelyn & Joseph#2Joseph#3Raelyn#3One shotJoseph#4Calie#1Camil#2Joseph#5Mitchell#2Wren#2
2020 – Camil#3Camil#4 (& Sixtine#1)Joseph#UAJoseph#6Jax#1Jax#2Camil#5Wren#3
2021 – Camil#6Svetlana#1Wren#4Joseph#7Jean#1Heather#1Jackson#1Camil#7Sunan#1Sergio & Gabriel#UAIsaac#UA
2022 – Harold#1Jackson#2Jordan#UAJordan#1Mabel#1Louisa#1Adorján#1Jackson#3

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Lxbb
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold A6v1OZr
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold LkjGlzk
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold H6Kkwzz

AVATAR : Daisy Lowe.
CRÉDITS : cocaïne (ava) • beylin (code sign) • joseph (le potager)
DC :
PSEUDO : Cocaïne.
INSCRIT LE : 28/11/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t22389-acid-candy-d-brody https://www.30yearsstillyoung.com/t37713-notebook-d-brody https://www.30yearsstillyoung.com/t22582-deborah-brody#918039 https://www.30yearsstillyoung.com/t22593-deborah-brody https://rpgressource.tumblr.com/

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:23


Bienvenue à toi et bon courage pour le reste de ta fiche :l:



I'm like a rubber band
until you pull too hard
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Cavanagh
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 37 ans, née le 11 novembre 1985
SURNOM : Lucifer par ses anciens collègues, mais s’y risquer, c’est vouloir réduire considérablement son espérance de vie
STATUT : Célibataire, mariée à son travail
MÉTIER : Détective privée à son compte
LOGEMENT : 306 orchid street, Redcliffe, un appartement avec deux chambres, dont une lui sert de bureau. Elle rencontre cependant ses clients dans des cafés ou des hôtels.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_o26qmrducq1qlt39u_400
POSTS : 76 POINTS : 1065

TW IN RP : Violence, armes, maladie, nudité
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Enfant non désirée, elle devient vite indépendante. * Petite fille de marins écossais, elle a appris très tôt à naviguer. * Fan de rugby, elle pratique la boxe et se shoote à l’adrénaline. * A pris des cours de pole dance. * A fait ses études de droit à Los Angeles. * Policière au sein de la brigade des stups de 2008 à 2015, avant d’être radiée. * Intransigeante, orgueilleuse, bornée, rancunière, cynique : un vrai sucre d’orge.
CODE COULEUR : Lucy s'exprime sans filtre ni tact en #009999
RPs EN COURS : Cade * Matilda * Anwar * Connor * Gaby * Chelsea * Channing

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Ferm
Cavanagh * And you, you'll be blessed, You'll have the best, I promise you that, I'll pick a star from the sky, Pull your name from a hat, I promise you that, promise you that, Promise you that you'll be blessed.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Og8w
Luby * Wherever you go, just always remember, That you got a home for now and forever, And if you get low, just call me whenever, This is my oath to you.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Loae
Macy * You'll always have my shoulder when you cry, I'll never let go, never say goodbye, You know, You can count on me like one, two, three, I'll be there, And I know when I need it I can count on you like four, three, two, And you'll be there, 'Cause that's what friends are supposed to do.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold L9hg
Cavarhi * What can I say ? I don't want to play anymore. What can I say ? I'm heading for the door. I can't stand this emotional violence. Leave in silence, Leave in silence.

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Pgf8
Cacy * Cold heart, with a smile, I'm free, extra wild, Locked up, for a while now, Look at what you made me, Look at what you made me do, You tell me I'm savage, You wish you could have it, I'm a little bit, I'm a little bit, I'm a little bit, dangerous.

AVATAR : Lyndsy Fonseca
DC : La pétillante Adriana Castillo, Lexie Walker la peste & Mila Valentini la menteuse
PSEUDO : Chachouchou
INSCRIT LE : 02/01/2023

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:29


Très jolie plume ! Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 674657830
J'ai hâte d'en lire plus, et je viendrai sans doute gratter un lien avec l'une de mes brunettes ! Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 1949770018




Allez là, Te laisse pas crever comme ça, Donne du travail au karma
by wiise

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold L1zV3Kz
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold RFK1Pd3
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold GZFHSTH
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 335306globetrotter
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Xc1pTzg
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold YI1xEdJ
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold FximBIO
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold YtxTUla
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Caldwell
Jenna Caldwell
les regrets oubliés
les regrets oubliés
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans (30/07/1984)
SURNOM : jen quand on lui en donne un.
STATUT : célibataire, encore et toujours.
MÉTIER : elle a ouvert sa galerie d'art le 5 novembre 2022 à Toowong. avant cela elle était conservatrice de musée.
LOGEMENT : elle a acheté une petite maison au numéro 10 sherwood road, elle laisse finn squatter la chambre d'amis.
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Tumblr_inline_nvtdkvQY0R1qlt39u_250
POSTS : 719 POINTS : 1100

TW IN RP : deuil, fausse couche, cancer, maladie.
TW IRL : aucun.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : est arrivée à Brisbane à huit ans › a la nationalité Américaine et Australienne › a habité à New York de mars 2020 à juillet 2022 › addict au café › déteste les réseaux sociaux › a fait une fausse couche en novembre 2019 › fait la plupart de ses déplacements en vélo ou en bus › aime dessiner et utiliser des crayons de couleurs pour donner vie à ses dessins › a terriblement peur de la solitude.
CODE COULEUR : #cc6699
RPs EN COURS : 2023carmine.2matthew.2maëledisonrhett.3
2022finnleymadisonowenchelseaandreweve

(12/12)

RPs EN ATTENTE : hassan › edison.2 (fb) › ruben ›

RPs TERMINÉS : 2022 rhettcarminerhett.2matthew
AVATAR : rose leslie.
CRÉDITS : neverland-graphics (avatar), loonywaltz (ub), tumblr (gifs).
DC : identité unique.
PSEUDO : mollywobbles (emma).
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45837-jenna-never-give-up-on-a-dream https://www.30yearsstillyoung.com/t45963-jenna-midnight-tales https://www.30yearsstillyoung.com/t47523-jenna-caldwell

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:32


bienvenue parmi nous et bonne rédaction de ta fiche Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 674657830


Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold SasC63f
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold ZKSiRSA
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold 982718museum2
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold EIhyBXy
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold ZZBr7e1
Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Leo10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty
Message(#) Sujet: Re: Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Håkon ≈ With foggy lights and fingers cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: bonjour la trentaine
-