AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -11%
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K ...
Voir le deal
549.99 €

 (bradburry) le rire au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 23 Jan 2023 - 15:51


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Il ne l’entendait plus résonner dans sa grande maison, il ne l’avouera jamais, davantage à la destinée mais, la présence de la Cadburry dans sa grande villa lui manque plus qu’aucune autre personne – sa famille comprit. Elle avait su au fil du temps découvrir un Bradford moins ordonné et moins casse-tête qu’il ne l’est, à première vue. Elle avait réussi à en tirer quelque chose de lui, voulant lui faire prendre conscience que le jeu est terminé, qu’il devrait s’y remettre. Et elle avait réussi à l’époque à le sortir de ses habitudes, il était beaucoup moins fêtard et du moins respecter le fait que Birdie n’est pas toujours envie de partager son salon avec des inconnus sortis de nulle part. Elle avait fait en sorte d’instaurer la règle de pas voir une meuf différentes chaque nuit dans sa villa, mais la seule chose qu’elle n’était pas vraiment parvenu à se faire obéir : c’était ses propres affaires que Mason ne devait sous aucun prétexte toucher. Sinon de déclencher la troisième guerre mondiale. Le brun avait même été surpris de savoir que le Jordan avait droit de toucher au masque pour le visage de Birdie quand lui-même n’avait même pas le droit de toucher à ses fringues. Et il y voyait là, un moyen de protester, quand bien même il n’a pas la même place que Jordan dans le cœur de la blonde, mais quand même ! Ca le faisait bondir. Bien décidé à trouver un moment à partager avec sa blonde de service, sans devoir se trainer quiconque derrière eux, et qui ne comprendrait en rien cette relation, pas sûr que Jordan est aussi assimilé la présence de Mason la fois où le basketteur a débarqué à l’improviste, de retour de Sydney, après l’enterrement de son père et qui a vraisemblablement prit plus de temps que d’ordinaire. Mason avait eu besoin de partir un peu, de s’éloigner de ses habitudes, mais c’était pas réellement pour mieux reprendre sa vie en main, puisque de retour, il est cette fois assigné au banc de remplaçant durant ses matchs. Comme si on pouvait le remplacer, il a eu beau l’expliquer à son entraîneur (avec ses propres mots okay), il n’a rien voulu savoir davantage, et il se dit, que peut-être Birdie n’est au courant de rien. Parce qu’il n’a pas l’intention de se faire tirer une énième fois les oreilles ou de se prendre un coup de pied au cul par la blonde de service ! « T’en as mis du temps, j’t’ai pas manqué ? » Il arrive par derrière son dos, ses mains se glissant sur les yeux de la Birdie, qui regardait le plan de la fête foraine, ne lui laissant plus aucun répit désormais, et voulant à sa façon rattraper le temps perdu. « J’espère que pendant mon absence t’as fait un peu de sport, parce que ça va pas être jolie sinon, aujourd’hui… » Il n’avait pas l’intention de la laisser assise pour le restant de la journée, et elle allait devoir goûter au bien fait du rire et de son côté battante. Il ne lui laissa pas de répit que déjà, il l’obligea à se lever de son banc, pour venir le rejoindre, finalement il lui lâcha le bras en arrivant devant l’attraction phare : des escaliers difformes qui semblent présenter divers passages compliqués : tout ça en reliant un point A à un point B, rien de mieux pour voir une Cadburry suer.


@birdie cadburry (bradburry) le rire au sommet  3922047296
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyMar 24 Jan 2023 - 10:25



Mason est de retour et elle ne l’a même pas appris de la part de l’intéressé en lui-même. Non, c’est Jordan qui l’a informé que son ami et ancien colocataire est de nouveau dans les environs. Autrement dit qu’elle a eu le temps de lui envoyer d’autres messages, de le lui dire et de le revoir depuis qu’il a voulu venir squatter chez eux. Pas tant que ça, ceci dit, et le grincheux de service lui a manqué. Mason a de la chance que Birdie ne l’ait pas rayé de sa vie - après tout, elle a tenté de le contacter mille fois au moins depuis qu’il est parti à Sydney sans jamais y répondre. Mais elle est faible, voyez-vous. Si jamais le basketteur lui refait un coup pareil, il n’y aura plus de retour en arrière possible. Elle va être conciliante, d’autant qu’elle a appris que son père était décédé - la série noire des géniteurs mourants se poursuit, il faut croire. Ça lui fout un frisson dans le dos. Elle a revu le sien y’a trois mois et il va bien.

Alors quand Brady l’invite à venir à la fête foraine qui s’établit cet été à Brisbane, la jolie blonde saute sur l’occasion très rapidement. Jordan n’est pas très friand de ces trucs-là et elle est à peu près certaine que Mason sera opérationnel pour quasiment tout, incluant la grande roue et les manèges à sensation. Il va vouloir lui montrer qu’il est le meilleur, le plus dur, le plus mâle, le plus fort. Donc, forcément, qu’il n’a peur de rien. Elle l’attend avec une robe qui passe crème dans l’univers coloré de la fête foraine, en train de manger une barbe à papa quasiment finie. Elle n’allait quand même pas manquer de satisfaire ses envies de sucre après tout.

« T’en as mis du temps, j’t’ai pas manqué ? » alors qu’elle est assise, des mains gâchent sa vue et une voix apparait derrière elle. « J’espère que pendant mon absence t’as fait un peu de sport, parce que ça va pas être joli sinon, aujourd’hui… » elle tape sa main en souriant avant qu’il ne la lève de son siège. “Brady, quelle surprise, je ne t’attendais plus.” qu’elle dit avec ironie en le laissant le tirer derrière lui. “Oh si, j’ai fait beaucoup de sport.” elle mord sa lèvre. “Surtout celui de chambre.” uniquement celui-là, elle veut dire. “Je suis une adepte, tu sais. C’est le seul sport qui vaille la peine de suer.” qu’elle rajoute en gloussant. Jordan et elle sont très actifs de ce côté-là, elle n’a pas à se plaindre, et merlin sait à quel point elle en quémende. “Et toi alors ? T’as pas peur de te laisser porter par le début de ventre de bière ?” qu’elle ricane en se moquant alors qu’ils s’arrêtent devant les escaliers difformes. “Ooooh, comme dans Poudlard! Attends attends, je finis ça d’abord…” elle dévore la fin de sa barbe avant d’aller jeter la brindille dans la première poubelle. Elle sautille en tapotant ses mains. “Ouh j’ai hâte, ça va être trop drôle! Je suis sûre que ça sera plus facile pour moi. T’es trop grand, trop épais et t’es pas aussi souple que moi.” qu’elle dit en le tapant dans l’épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 30 Jan 2023 - 14:45


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Elle n’avait pas remis les pieds dans la villa du basketteur depuis qu’elle en était partie vivre le grand amour. Elle n’était même pas venue le voir chez lui depuis son retour, juste pour lui faire une surprise, et il ne l’avait pas non plus invitée, fallait dire. Il reprenait peu à peu son quotidien entre les entrainements de basket et les départs de feu ou les divers malaises auxquelles Mason, est confronté aujourd’hui. Et assez étrangement, le fougueux dans l’âme, passionné à toute épreuve trouve un certain réconfort à venir en aide aux plus démunis. Lui, le pitre de service, qui n’prends jamais rien au sérieux, est bien forcé de constater qu’il est différent en mission. Parfois, évidemment il prend quelques risques, qu’on pourrait juger inutile, ou dingue même, mais c’est être pompier de prendre des risques. Aujourd’hui c’est un vrai repos comme il en a rarement, il n’est ni d’astreinte, ni en tournois. Il peut que se focaliser sur sa sortie avec une vieille amie, le genre de personne qu’on ne rencontre qu’une fois dans une vie : et la sienne, c’est Birdie, pas de bol pour elle, elle avait encore de belles années à devoir le supporter. Lui et ses conneries. Lui, et son côté prétentieux et arrogant. Lui, et son côté tête à claque parfois. « Brady, quelle surprise, je ne t’attendais plus. » Il lève les yeux au ciel avant de tirer sa langue en l’encontre de la blonde qui lui fait office avant de la faire se lever de ce banc. Fallait pas qu’elle rêve, en s’asseyant à peine arrivée ! « J’aime qu’on me désire, tu l’sais bien ! » Un petit clin d’œil en coin. Et si cette phrase pouvait clairement porter à confusion, dans le monde de Birdie et de Mason, ce n’était aucun sous-entendu, simplement une vérité déconcertante de deux potes qui se chamaillent pour pas grand-chose. Et qui aime s’envoyer la balle, se rejetant la faute l’un sur l’autre. Déjà pendant la colocation, c’était un peu ainsi, les chamailleries à n’en plus finir, mais quand on est colocataire du Bradford, fallait savoir prendre tout au second degré, tout à la dérision. « Oh si, j’ai fait beaucoup de sport. Surtout celui de chambre. Je suis une adepte, tu sais. C’est le seul sport qui vaille la peine de suer. » Son visage qui se décompose au fur et à mesure que les paroles sortent des lèvres de son amie, finalement, « j’ai bien pigé le principe, pas de détail merci… » Qu’il fait mine tout en levant les mains à hauteur de son torse pour stoper direct la Cadburry dans ses paroles. Il n’voulait rien savoir de ce qu’elle faisait de son temps libre avec l’homme au masque vert. Se souvenant encore de cette scène, ne comprenant toujours pas comment on peut perdre du fric et du temps avec ses futilités. « D’ailleurs comment il va l’homme au masque ? » Qu’il demande, avec un naturel, peut-être qu’elle ne comprendra pas vraiment. « Et toi alors ? T’as pas peur de te laisser porter par le début de ventre de bière ? » Qu’elle demande en se retournant vers lui quand ils arrivent devant l’attraction. Elle glousse, elle se moque clairement, ses yeux qui glissent sur le ventre de Mason. Bon okay, il avait peut-être prit quelques grammes depuis la fois dernière, mais il avait de bonnes excuses non ? (non). La mort de son père alors qu’il ne s’était même pas remit de la mort de son jeune frère, il y a quelques années. Son père ça devrait plus vraiment le perturber, mais d’avoir recroisé Mia à son enterrement, ça c’était beaucoup moins prévu. « J’ai plus personne pour m’filer des coups de pied au cul quand je reste trop longtemps vissé sur le canap ! » Qu’il avoue en tirant la langue dans une moue qu’elle lui connaît que trop bien. « Ooooh, comme dans Poudlard! Attends attends, je finis ça d’abord… » Il n’a même pas le temps de protester, de pouvoir lui chiper qu’elle a déjà tout ingurgité dans sa bouche. Il ronchonne, alors qu’elle revient vers lui en sautillant, tapant dans ses mains, souriante. « Ouh j’ai hâte, ça va être trop drôle! Je suis sûre que ça sera plus facile pour moi. T’es trop grand, trop épais et t’es pas aussi souple que moi. » Et ça l’fait sourire intérieurement, « non mais je tiens bien plus la cadence que toi… » Ca le fait rire, alors qu’elle le tire pour aller prendre deux billets, Mason paye le type avant de laisser passer Birdie devant lui. « Montre-moi tes talents… » Ils se dirigent tout deux vers le manège, et ça commence fort puisqu’ils doivent passer sans trop se faire arroser par les rouleaux qui tournent sur eux-mêmes. « Aaaaah mes cheveux blooonds !!! » Qu'il commence à gueuler en sautillant sur lui-même, se touchant les cheveux, voulant refaire une éventualité d'une Birdie qui niera tout en bloc. La taquinant, comme si souvent... Ouais ça c'était pour son ventre de bière !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyDim 26 Fév 2023 - 12:05



« J’aime qu’on me désire, tu l’sais bien ! »
Sachant que t’as passé un an à esquiver mes appels, je veux bien le croire.

Prends-toi ça dans la tronche, Brady. T’es toute ironique mais tu le lui rappeleras à chaque fois que t’en aurais l’opportunité ; Mason a de la chance que tu ne sois pas trop rancunière comme fille car t’aurais pu l’éjecter de ta vie aussi simplement que ça. Mais comme t’es une bonne amie (voire trop bonne d’ailleurs), tu l’as accueilli au bercail avec les bras plus ou moins ouverts. Cependant, on ne peut pas te demander de ne pas enchérir et en rajouter sur son silence plombant de plusieurs mois menant à un oiseau vexée et frustrée de n’avoir aucune nouvelle après que cet idiot soit parti plutôt rapidement.

« J’ai bien pigé le principe, pas de détail merci… » tu joues de tes sourcils avec un sourire amusé et moqueur. “C’est toi qu’as demandé en premier.” et franchement, Mason te connait assez pour savoir que niveau sexuelle, tu as toujours été très active et avec un appétit insatiable. Et en plus, t’as un esprit assez beauf, t’es prête à détourner chaque interaction en sous entendu (ou pas) sexuel. Désolée, pas désolée. « D’ailleurs comment il va l’homme au masque ? » l’homme au masque ? Tu as une seconde d’incompréhension avant d’éclater de rire. “Oh iel va très bien, c’est gentil de t’inquiéter.” tu souris avant de demander ; “Comment tu l’as trouvé ?” pas physiquement car Jordan n’est pas au goût de Mason - quoiqu’il peut quand même dire ce qu’il en pense aussi, hein - mais… Le reste. Ils ont failli se croiser quand tu n’étais qu’une histoire de cul avec Jordan, quand t’habitais encore dans la villa. Le destin en a décidé autrement. « J’ai plus personne pour m’filer des coups de pied au cul quand je reste trop longtemps vissé sur le canap ! »Oh, si ce n’est que ça, ça peut s’arranger très rapidement.” tu finis ce que t’as dans les mains sans faire attention que Mason avait toutes les intentions de voler tes dernières miettes, cheh.

« Non mais je tiens bien plus la cadence que toi… » tu hausses des sourcils. “Qui as dit ça ? Ca fait dix ans que t’es plus sur le terrain donc question cadence, je serai pas aussi sûre que toi.” okay, dix ans, t’exagère un peu mais quand même. Vu que Mason a décidé pendant longtemps qu’il était plus fun de ne rien foutre plutôt que de redresser la barre. Mais c’est sa vie et personne ne peut être forcé à ce qu’il ne veut pas. « Montre-moi tes talents… » tu fais craquer tes doigts en agitant la tête sur les côtés, comme une boxeuse s’apprêtant à rentrer sur le ring. “Tu vas voir ce que tu vas voir, mon cornichon amer.” tu sautilles mais tu manques presque de te casser la figure si tu ne te tenais pas à une barre présente juste là. « Aaaaah mes cheveux blooonds !!! » t’éclate de rire. “Tes cheveux, sérieusement ?” toi, tu vis ta meilleure vie car t’en as rien à faire d’être trempée, d’avoir des bleus, de te froisser la tronche. Tu rigoles à chaque nouveau défi, tu trépignes avant de te jeter et y’a même un moment où tu chancelles si bien dans les trucs qui bougent fort que tu tombes sur Mason que tu fais tomber avec toi. “Oooooops!” que tu dis, pas désolée pour un rien et l’air hilare alors que t’es sur ton ami avant de te redresser. “Ca rappellerait presque des souvenirs.” que tu pouffes de rire alors que Mason est allongé avant que tu te relèves. “Je vais rentrer, je vais un schtroumpf, j’adoooore!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 13 Mar 2023 - 16:51


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Il le savait ce que ça allait lui coûter de revenir comme une fleur auprès de son amie et ancienne colocataire. Il le savait mieux que personne, qu’elle ne le laisserait jamais en paix, et qu’elle lui rappellerait pour le restant de sa vie, ce qu’il avait omis de faire pendant juste quelques semaines. Mais c’était le prix à payer pour rester ami avec elle, et à ses yeux, ça en valait bien la peine. Assez étrangement, et contre toute attente, il y avait eu un réel lien qui s’était créer entre eux, pendant cette colocation. Ca avait été compliqué au début, d’autant plus qu’à cette époque, Mason ne recherchait pas de colocataire, et Birdie ne lui avait pas vraiment laissé le choix de sa présence. Il avait eu à peine le temps de refuser l’offre, qu’elle s’était déjà glissé sur le canapé, télécommande en main, à son aise. Et n’avait pas eu le cœur à la foutre dehors avec ses nombreux sacs. Et surtout, bien qu’il ne la connaissait à l’époque pas énormément, il la connaissait aussi chieuse que lui, pouvait l’être aussi. Et curieux, il avait eu envie de savoir ce qu’elle avait dans le ventre. « Sachant que t’as passé un an à esquiver mes appels, je veux bien le croire. » Il lève les yeux au ciel, en soupirant assez fort pour qu’elle l’entende. Evidemment, cela ne l’étonnait guère, cette réflexion de sa part, et au fond, c’était même peut-être un peu mérité. « T’as toujours aimé ça, » et même si c’est faux, c’était pareil ! « C’est toi qu’as demandé en premier. » Il lui tire la langue comme un gamin avant de faire un non avec son doigt, « c’était pas exactement ma question, tu déformes tout… » Qu’il avoue, fier de lui en passant son bras autour de l’épaule de la jeune femme. « Je t’ai demandé quel sport tu avais fait, pas ton passe-temps avec ton nouveau chéri… » Et ça l’fait rire. C’est pas de lui de dire que le sport de chambre n’est pas un sport. Ce n’est pas pour sa notoriété ça. Evidemment. Mais contredire Birdie, c’est tellement un truc qu’il kiffe ! « Oh iel va très bien, c’est gentil de t’inquiéter. Comment tu l’as trouvé ? » Qu’elle demande, en pensant d’ailleurs à son chéri, Mason ne pouvait pas s’empêcher de lui demander des nouvelles. « Bizarre… Non ? » Il hausse les épaules, voir un mec qui se fait un masque, et qui fait à ce point attention à lui, c’est rare. Inhabituel même, pour Mason. « Pas très accueillant, mais ça doit être parce que je l’ai surpris, » et emmerdé aussi, sans doute. Parce qu’emmerder les autres, il sait faire mieux que personne. Toujours vouloir avoir ce putain de dernier mot aussi. Et ça avait marché, parce que le Jordan, il avait vraiment envie qu’il se casse de chez lui, oups. « Oh, si ce n’est que ça, ça peut s’arranger très rapidement. » Il relâche son bras et ça le fait rire, alors qu’elle prend la dernière bouchée. « J’en meurs d’envie… » Il place même ses mains devant lui, les unissant, pour paraître un tantinet plus crédible, mais il la fera pas à l’envers à Birdie, surtout pas avec cette intonation. « Qui as dit ça ? Ca fait dix ans que t’es plus sur le terrain donc question cadence, je serai pas aussi sûre que toi. » Qu’elle lui avoue, devant leur nouvelle attraction. « Dix ans ? Qu’il débute, d’une voix presque outrée, « t’abuses ! Dit aussi que j’ai cinquante piges ! » Et il ne tarde pas à accompagner sa phrase en lui tirant la langue ! Vexé, boudeur, il peste contre elle. Mais ça aussi, ça lui a manqué, faut croire. « Tu vas voir ce que tu vas voir, mon cornichon amer. » Il lève les yeux au ciel en la regardant quand même du coin de l’œil. Se serait idiot de pas la voir chuter. Il devrait même prendre son téléphone pour la filmer. Il est certain de trouver preneur. Elle se fait craquer les doigts, avant de sautiller. « Tes cheveux, sérieusement ? » Qu’elle pouffe, en se retournant vers lui avant qu’elle puisse admirer que finalement, il se fout d’elle et de sa chevelure blonde. Et quand bien même, elle s’en fiche pour le moment, le jeu semble avoir pris le dessus sur leur sérieux. Il passe également à son tour, et sautille, sans même tomber. C’était pourtant pas gagné avec les mesures de ses jambes. « Ooooooops. » Elle se retrouve assise sur Mason, couché à terre. « Ca rappellerait presque des souvenirs. » Ca le fait rire, « on prend pas ses rêves pour une réalité, je suis compliqué moi, m’dame ! » Et ça l’fait rire, parce que tout le monde sait bien que si il y a quelqu’un qui aime flirter et jouer dangereusement à ce jeu, c’est bien lui. Mais heureusement Birdie n’est plus une potentielle ‘proie’ mais bien une amie. Il peut en rire avec elle, de ce fait. « Je vais rentrer, je vais un schtroumpf, j’adoooore! » Il réfléchit un instant, « une Schtroumpfette. » Ca lui va bien mieux. Ils se présentent devant un long tunnel, tout biscornus. Mason est le premier à s’y engouffrer. Birdie le suit de près.


:drama: :
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
(bradburry) le rire au sommet  HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(bradburry) le rire au sommet  ZOqJpzo
POSTS : 30378 POINTS : 460

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 13 Mar 2023 - 16:51


Le membre 'Mason Bradford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(bradburry) le rire au sommet  LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyMar 21 Mar 2023 - 22:18



« T’as toujours aimé ça. »Me faire désirée ? Toujours.” que tu réponds avec un petit clin d’oeil avant de mimer un baiser envoyé en l’air. Si tu n’avais pas envie d’être désirée, tu ne t’habillerai pas avec des tenues qui montrent les trois quarts de ta peau. Même si ça n’a rien avoir et que tu t'habilles seulement comme tu veux en premier lieu parce que tu aimes te sentir bien dans tes fringues. « C’était pas exactement ma question, tu déformes tout… »Et on m’aime pour ça!” Tu déclares fièrement alors que Mason passe son bras autour de tes épaules. « Je t’ai demandé quel sport tu avais fait, pas ton passe-temps avec ton nouveau chéri… » Tu pinces le flanc de ton ami. “Tu te plaignais pas de mon sport il fut un temps, hein.” Non puisque tu le pratiquais aussi avec lui. Donc il est assez aigri et vieux jeu, et surtout pas drôle du temps, ton Brady, à ton sens.

« Bizarre… Non ? » Tu t’écartes de lui en plissant les yeux. « Pas très accueillant, mais ça doit être parce que je l’ai surpris. » Avant d’avoir un sourire amusé aux lèvres. “Clairement, c’était pas le bon timing. Faut pas faire comme moi, mon caneton aigri, faut prévenir avant de venir.” Même si Jordan est tout sauf pas accueillant. Bizarre, certaines choses peuvent l’être mais pas pour toi en tout cas. Tu ne comprends pas vraiment. Mais t’as pas de mal à imaginer ton partenaire soulé - et ça, Jordan a du mal à le cacher en général. “Tu l’as clairement emmerdé. T’es un emmerdeur né, faut dire.” T’abuses - d’autant qu’on peut dire la même chose de toi - et t’en ris car tu te fous clairement de sa tronche. Même si c’est vrai ; Mason peut être vraiment chiant quand il s’y met. « J’en meurs d’envie… » Il fait mine de prier devant toi et t’as l’expression complètement hilare. “Tourne toi pour que je te botte correctement le derrière.” Tu peux le faire, lui-même le sait. Surtout pour ce qui vous attend, vous avez besoin de toute votre énergie. Alors s’il faut le secouer, tu le feras plutôt deux fois qu’une. « Dix ans ? T’abuses ! Dis aussi que j’ai cinquante piges ! » Tu fais une moue qui hésite mais sans rien dire car t’es techniquement plus vieille que lui - mais ça, c’est les papiers car en réel, t’es plus jeune, soyons honnête.

« On prend pas ses rêves pour une réalité, je suis compliqué moi, m’dame ! » Alors ça, c’est la blague de l’année. “Tu paaaaarles, t’es aussi facile à pêcher qu’un némo dans un bocal.” Il est hilarant en plus d’être dans le faux. Il suffit qu’on lui fasse du grain et Brady mange dans la main. Tu te relèves pour attaquer la suite, non sans bleus qui vont apparaître partout - et des courbatures le lendemain aussi sûrement. « Une Schtroumpfette. »Oh j’ADORE!” Que tu commentes en tapant dans les mains. Tu veux être une schtroumpfette maintenant. Leurs petites habitations dans des champignons sont si mignonnes! Un tunnel devant vous, Mason passe en premier. “Pour la galanterie, on repassera!” En vrai, tu t’en fiche bien mais t’as son cul en première ligne de mire, quoi. D’autant que Mason s’arrête et semble bloqué pour une raison mystérieuse. “Bon bah alors, t’avances ?” tu t’exclames avant de poser tes mains et ton poids entier contre son derrière pour le faire avancer. “Sur la barbe d’Odin, si tu lâches une caisse maintenant, je t’étrippe.” Pour de vrai. Oui oui.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyJeu 23 Mar 2023 - 15:09


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Vous ne vous étiez pas vu depuis une éternité, et vous n’avez jamais rien perdu de cette complicité. Tantôt taquin, tantôt boudeur et râleur presque professionnel, Mason ne manque jamais une occasion pour faire enrager son amie – et inversement. Il ne le dira pas, et encore moins de vive voix, mais elle lui a manqué. Cette chieuse blonde lui a manqué, et son humour décalé, avec. Elle a toujours un mot pour avoir le dernier mot, et ça ne manque pas une occasion pour vouloir replacer Mason à sa place. Mais il a de la réserve le petit, et beaucoup d’humour. Parfois, disons. « Me faire désirée ? Toujours. » Elle est fière à en voir le sourire qui se glisse sur son visage alors qu’il lui tire bien volontiers la langue. « Et on m’aime pour ça! » Il lève les yeux au ciel et fait mine de s’étouffer dans son rire. Bon, même si dans le fond elle n’a pas tort, non jamais il le dira à voix haute ! « Tu te plaignais pas de mon sport il fut un temps, hein. » Qu’elle avoue en lui donnant un coup, « tu l’pratiquais avec le meilleur, c’est pour ça ! » Qu’il rétorque, cette fois, avec une fierté non dissimulée. Ils viennent à parler de Jordan, et réciproquement, ils ne se sont pas forcément laissés bonne impression. Faut dire que si Mason veut la même complicité qu’avec Birdie, ça risque d’être compliqué. Et quand bien même ils ont une passion commune, ils font partie de deux univers complètement différents. « Clairement, c’était pas le bon timing. Faut pas faire comme moi, mon caneton aigri, faut prévenir avant de venir. » Il soupire Mason, « la prochaine fois, j’prendrais rendez-vous des mois à l’avance, » qu’il souligne, légèrement ironique, oui. Mais elle savait amadouer ce râleur naît, fallait pas s’inquiéter. « Tu l’as clairement emmerdé. T’es un emmerdeur né, faut dire. » Il hausse les épaules, ça rentre dans une oreille, ça sort de l’autre. Lui, emmerdeur ? Noooon ! « Il t’a raconté quoi ? » Il plisse un peu les yeux, alors qu’ils continuent d’avancer dans l’attraction, « tourne toi pour que je te botte correctement le derrière. » Et il s’exécute, ça lui fait même pas peur. Et pour la narguer, il secoue ses fesses devant elle, avant de rire, et de vite filer avant qu’elle ne parvienne à ses fins. « Tu paaaaarles, t’es aussi facile à pêcher qu’un némo dans un bocal. » Pffff, mais bon « c’est qu’une réputation ça ! » Non, Mason, c’est un peu plus que ça… Et ça l’fait rire l’idiot ! Birdie qui applaudit des mains, « oh j’ADORE! » Mason fait mine de réfléchir, « toi c’est pas bien compliqué pour savoir qui tu serai, mais moi… » Un soupire sort de ses lèvres avant qu’il rectifie, « j’serai pas grincheux ! » Il réfute cette idée minable qu’il lit déjà dans son regard ! Mais c’est sans compter que le tunnel apparaît dans son champ de vision, et sans plus attendre, Mason fonce tête baissée, le premier. « Pour la galanterie, on repassera! » Qu’il entend, la rabat-joie ! Mais le hic, c’est qu’il est bien trop grand, et sa tête passe pas, faudrait qu’il rampe, « bon bah alors, t’avances ? Il peut même pas se baisser entièrement, et allonger ses jambes, qu’on le pousse déjà par les fesses. Sur la barbe d’Odin, si tu lâches une caisse maintenant, je t’étrippe. » Mason pouffe de rire, tentant de toute ses forces de réaliser son rêve.


pardon, pardon, mais 2 chances / 3 de t'inonder de bonnes odeurs. :drama: :

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
(bradburry) le rire au sommet  HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
(bradburry) le rire au sommet  ZOqJpzo
POSTS : 30378 POINTS : 460

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyJeu 23 Mar 2023 - 15:09


Le membre 'Mason Bradford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
(bradburry) le rire au sommet  LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyDim 2 Avr 2023 - 14:10



« Tu l’pratiquais avec le meilleur, c’est pour ça ! » Tu ricanes mais sans rien répliquer ; Mason était doué, c’est certain, car tu ne l’aurais pas gardé sous le coude si ce n’était pas le cas. Après tout, c’est un chieur infini, un râleur par excellence, jamais satisfait, toujours grognon. Mais il avait l’endurance des sportifs et… Tout plein de choses bien placées là où il faut, comme le sportif qu’il est. Et il avait une villa bien trop grande et trop vide pour lui tout seul, ça aide. Mason est typiquement le genre de gars que tu adores emmerder car il rentre dedans à pieds et mains jointes, donc c’est très drôle et distrayant à voir.

« La prochaine fois, j’prendrais rendez-vous des mois à l’avance. » Tu lui fais un large sourire car oui, t’es une femme très occupée, Brady serait bien de gré de s’en rappeler avant de débarquer en ville comme une fleur sans prévenir - y’a que toi qui peut faire ça, c’est ça ? « Il t’a raconté quoi ? » Tu secoues la tête. “Pas besoin qu’iel me dise quoique ce soit. Je te connais. T’es un chieur né.” Tu ne vas certainement pas jeter Jordan en pâture. Et tu ne te rappelles même plus ce qu’iel t’avait dit de toute façon - pour de vrai. Mais tu connais aussi très bien Mason donc tu n’as qu’à imaginer une scène, ce qui n’est pas très compliqué. « C’est qu’une réputation ça ! » Tu roules des yeux. “Faut assumer, Brady.” Une réputation vient forcément de quelque part. Il n’y a pas de fumée sans feu.

« Toi c’est pas bien compliqué pour savoir qui tu serai, mais moi… » Tu arques un sourcil ; “Forcément, y’a qu’une seule meuf dans ce monde bleu.” Ce qui est particulièrement déstabilisant quand on y pense. Tu te demandes soudainement comment ils procréent et naissent, les Schtroumpfs. Tu grimaces en t’imaginant si tout le monde passe sur une même et unique personne. Pas une création de mec pour rien, ça. « J’serai pas grincheux ! » T’éclate de rire. “Tu confonds avec les sept nains, là.” A part si tu ne te rappelles pas des Schtroumpfs. Ce qui est possible aussi.

Une fois dans le tunnel, bloquée par la corpulence de Mason que tu pousses au cul, tu finis par grimacer en sentant une odeur nauséabonde. Tu lui tapes les fesses en reculant. “PUTAIN, Brad, t’es chiant! Ca chlingue et ça vient de toi, j’en suis sûre!” Y’a pas d’autres explications. “Allez, avance, bordel d’un poisson grillé! Sinon, je monte par-dessus, j’en ai rien à foutre.” Tu trouveras une solution B et C s’il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 10 Avr 2023 - 17:00


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Le problème avec le Bradford, c’est qu’en plus de jouer les chieurs – et de savoir très bien y jouer d’ailleurs, il déteste le premier degré. Il prend tout à la rigolade et au second degré, ça lui a valu sa place de capitaine, quand on a tenté de le remettre dans le droit chemin, mais qu’il n’a pas su modérer ses blagues, et il a visiblement poussé le bouchon un peu trop loin. Enfin, c’est pas ce qu’il pense, lui. Parce qu’il n’y a jamais eu de réelle limite, parce qu’il n’a jamais cessé de se penser indispensable pour son équipe, et vit mal la victoire des Bullets Brisbane quand il devrait simplement s’en réjouir. « Pas besoin qu’iel me dise quoique ce soit. Je te connais. T’es un chieur né. » Il lève les yeux au ciel, c’est franchement pas ce dont il a envie d’entendre de la bouche de la Cadburry, mais pourrait-il lui en vouloir ? Elle fait partie des personnes qui le connaissent mieux que personne. Elle fait partie des personnes qui l’ont côtoyé, ses derniers mois, qui l’ont vu dégringolé. Elle fait partie des anciens qui ont sans doute tenté de le maintenir hors de l’eau – et quelque part, elle a réussi là, où bien d’autres ont échoués. Parce qu’elle est franche Birdie, parce qu’elle sait piquer là où ça fait mal, et quand bien même elle l’a vu dans ses pires moments, elle a aussi toute sa place auprès de l’homme qu’il est devenu aujourd’hui. Avec toutes ses galères qui l’ont conduit à repartir de Brisbane pour fuir, ou ne pas assumer son rôle de frère et de fils. Mais elle sait que la famille et lui, c’est un peu un sujet tabou, un sujet qui lui fait mal sans qu’il n’accepte cette sentence. Il préfère les détester, ne pas parler d’eux lui permets de rester aussi longtemps que le temps le désire, loin de la triste réalité : il n’a pas su être à la hauteur dans son rôle – tout comme il n’est à la hauteur de rien ses dernières années. « C’est pas ma faute si vous savez pas rire. » Qu’il rétorque avec trop de facilité pour qu’elle en reste là, probablement. Elle aime bien avoir le dernier mot la Cadburry, surtout quand ça le concerne, assez étrangement. «  Faut assumer, Brady. » C’est pas vraiment sa définition, n’est-ce pas ? Assumer quoi ? Ses conneries ? Qu’il ne se passe pas une semaine sans qu’on parle de lui dans les journaux, et si c’était des points positifs, la vie serait plus docile avec lui, mais c’est pas vraiment le cas. « Je peux sérieusement penser, à autre chose que de baiser ! » Il est pris dans son propre piège, il sait que c’est pas spécialement vrai. Si elle est devenue son amie aujourd’hui, ils ont déjà plus d’une fois ouvert le bal, alimenter le feu l’un et l’autre. Et si c’est plus leur désir aujourd’hui, il n’empêche qu’il n’a pas su la repousser, ou faire autrement d’une réalité qui était flagrante au début. Mais il n’baissera pas les armes, Mason, il n’avouera jamais combien il lui est difficile de pas sombrer dans l’autre monde, lorsqu’il voit des flammes dans le regard de l’autre. Ca passe de l’envie à la possession, en une fraction de seconde, et ça, il peut nier que ça fait battre son cœur, bien trop vite, mais aussi pour un temps limité. Comme un compte à rebours. « Forcément, y’a qu’une seule meuf dans ce monde bleu. » Il lève les yeux au ciel, lui au moins avait tout le choix pour lui. « Tu confonds avec les sept nains, là. » Il réfléchit une seconde, se grattant le sommet de sa tête, merde ! « Ouais bon le grognon quoi ! » Grincheux ou grognon c’est pareil pour lui, « tu m’verrais bien en l’intello ? » Il pouffe de rire, en se la pétant largement, sans blague, il choisit juste son contraire, en plus, il ressemblerait plus au schtroumpf costaud. Ils viennent finalement à se glisser chacun à leur tour dans le tunnel, et c’était pas une bonne idée que Mason passe le premier, mais elle a eu guère le choix la Birdie, « PUTAIN, Brad, t’es chiant! Ca chlingue et ça vient de toi, j’en suis sûre! » Oups, c’est sûrement que ça vient de lui, tant pis, il va repousser l’idée le plus loin possible. Elle lui tape sur ses fesses. « Allez, avance, bordel d’un poisson grillé! Sinon, je monte par-dessus, j’en ai rien à foutre. » Elle hurle, il se met aussi à gueuler, sans faire un effort pour se bouger les fesses – et d’ailleurs mieux vaut pas à l’instant même. « Et j’te jure tu tapes encore une fois sur mon cul, je t’en relâche une autre ! » Ouais et clairement ça voulait dire une, qui sentirait davantage et qui ferait pour une fois du bruit ! Une, dont Birdie et d’ailleurs personne au monde n’aimerait se retrouver dans un périmètre de moins d’un mètre de lui ! « C’était pas bien difficile, » Qu’il lâche, en se relevant, finalement il avait décidé de se bouger le cul, non pas pour elle, mais plutôt parce qu’il comptait pas passer la nuit dans ce tunnel. « Ca t’a fait quoi ? Ca t’a manqué ? » Il se retourne vers elle, mais sans savoir pourquoi, il sent déjà son regard accusateur porté sur lui, elle manque d’humour la Cadburry ! « Promis je le répète à personne, ça t’a manqué hein ? » Il passe même son bras autour du cou de son amie, feintant un humour qu’elle ne risque probablement pas de partager avec lui. Mais c’était pour lui rappeler les bons souvenirs…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyMer 26 Avr 2023 - 10:21



« C’est pas ma faute si vous savez pas rire. »
Moi je sais pas rire ? MOI JE SAIS PAS RIRE ?

J’exagère, j’extrapole et j’augmente dans les aiguës mais j’en fais exprès ; Mason ne peut pas me dire, à moi, Birdie Cadburry, que je ne sais pas rire. Ma vie est une grande blague à elle toute seule. Je fais en sorte de ne pas prendre trop au sérieux les choses, les faits, les sentiments, les gens car non seulement c’est chiant mais en plus, ça peut nuire au mental. Je ne veux pas que mon mental soit nuit. Alors non, Mason fucking Bradford n’a pas à dire ça de moi car je trouve ça très offensant, oui oui. “Jordan a le sens de l’humour lui aussi. Mais pas avec tout le monde.” Mon compagnon a une carapace qu’il faut savoir fissurer. Ce n’est pas en une seule fois que cela est possible. Tout simplement parce qu’iel n’est pas forcément à l’aise comme je peux l’être très facilement avec les inconnus. Iel a besoin d’adaptation, tout simplement. Je ne pourrai pas le blâmer ; iel est comme iel est, je l’aime pour ça et plus encore. « Je peux sérieusement penser à autre chose que de baiser ! » J’hausse une épaule. “Je pense beaucoup à baiser, y’a rien de mal à ça.” Surtout quand j’ai un corps à ma disposition sans avoir besoin de chercher, que je connais de mieux en mieux et qui est capable de me faire vriller en deux deux. Mais j’ai toujours eu des pensées de beauf, des blagues de beauf, le sexe est un langage courant chez moi, il n’y a aucun mal à ça tant que ce n’est pas lourd et que c’est consentant, et drôle. Je ne comprends pas que Mason n’assume pas d’être un coureur de jupons, c’est même plutôt flatteur, non ?

« Ouais bon le grognon quoi ! Tu m’verrais bien en l’intello ? » J’éclate de rire. “De ouf! Petites lunettes, petit col, chaussures vernies et la chemise rentrée dans le pantalon, tu ferais sensation!” Que je m’amuse à dire en l’imaginant. “On devrait totalement essayer ça.” Ça pourrait être très drôle. “Mais tu serai encore plus grincheux et grognon.” Que j’ajoute avec un large sourire amusé.

Mon sourire est moins présent quand je suis nez à cul avec son postérieur, avec une odeur de merde qui commence à s’évaporer dans l’espace réduit de ce tube ridicule. « Et j’te jure tu tapes encore une fois sur mon cul, je t’en relâche une autre ! »Je t’emmerde, Brady!” Je ne tape pas son cul, je le pousse et le voilà enfin en train de s’extraire. « C’était pas bien difficile. » Je sors et me relève à mon tour, prenant appui sur lui car je suis plus âgée, hein, et plus souple aussi, plus fine, plus fluette, je peux tomber plus facilement. « Ça t'a fait quoi ? Ça t'a manqué ? » Je roule des yeux alors que Mason cherche les compliments. « Promis je le répète à personne, ça t’a manqué hein ? » Son bras autour de moi, je profite de la proximité pour lui pincer le flanc. “Me faire péter dessus ? Incroyable comment ça m’avait manqué!” Comme si je manquais d’humour, moi. D’ailleurs, ma main file sur son postérieur pour taper dessus avant de l’empoigner. “De la bonne chair bien ferme, miaaaam! Je suis sûre que Jordan apprécierait aussi.” Je suis partageuse comme ça mais j’ai surtout envie de voir la tronche de Mason.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyLun 15 Mai 2023 - 17:36


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


« Moi je sais pas rire ? MOI JE SAIS PAS RIRE ? » Comme à son habitude, Birdie mord à l’hameçon sans qu’il est besoin de le lancer bien loin. Et sa réaction qui ne l’étonne pas, le fait rire. Elle abuse toujours, montant dans les tours et si elle le pouvait elle tenterait de grandir pour retrouver la même taille que son interlocuteur, mais fort heureusement, ce n’est pas encore possible. Alors il prend les choses avec légèreté, poussant son amie dans ses retranchements, avec un sourire en coin, qui soutiendrait ses dires avec une aisance qui ne plairait pas à la jeune femme. Pour autant, il sait bien qu’elle ne prend pas beaucoup de chose au sérieux, sinon elle ne serait pas là, devant lui sans lui en vouloir. « Jordan a le sens de l’humour lui aussi. Mais pas avec tout le monde. » Ou pas avec les bonnes personnes on va dire. Il n’apprend rien à Birdie, si il dit qu’une fois, ça lui a suffi. Qu’il n’espérait pas retomber sur lui de sitôt, comme si c’était possible. Parce que Mason est pas le genre à se prendre la tête dans ce genre de situation, il avait déjà suffisamment de galère dans son job et avec ceux qui voudraient lui piquer la place de capitaine – merde, c’est déjà arriver ça ! « J’suis pas tout le monde, » il souligne, d’un ton rieur, avec cette envie de l’embêter. « Je pense beaucoup à baiser, y’a rien de mal à ça. » Oui sans aucun doute, « je le plaindrai presque… » Ouais, presque. Quoi qu’il est peut-être un peu pareil. Le problème de Mason c’est pas réellement ça, c’est qu’il refuse de s’attacher. Il refuse d’ouvrir cette porte. « De ouf! Petites lunettes, petit col, chaussures vernies et la chemise rentrée dans le pantalon, tu ferais sensation! » Sans blague, Mason reste dubitatif, il n’veut même pas s’imaginer comme une horreur pareil. « Et on peut sérieusement pécho comme ça ? » Ou l’art des interrogations de Bradford. Lui c’est un sportif, avec tous les défauts et ses vices. Il laisse les bouquins et les habits de pingouin pour un autre. « On devrait totalement essayer ça. » Elle est un peu enthousiaste d’un coup, il n’aime pas vraiment ça, le basketteur. « Mais tu serai encore plus grincheux et grognon. » Il réfute cette hypothèse, « le jour où tu m’verras comme ça, fais-moi plaisir, achève moi ! » Et il était d’un sérieux peu ordinaire, finalement coincé dans le tunnel, plus elle rouspétait après lui, plus il n’arrivait pas à retrouver son chemin vers la sortie, « je t’emmerde, Brady! » Bon il n’aura fallu que d’une ou de deux menaces pour qu’enfin il délivre Birdie de son tunnel. « C’est si doux sortant de ta bouche, » qu’il avoue avec une ironie déconcertante. « Je croyais qu’à l’époque, ça t’avais suffi, » oui il joue Mason, comme elle sait si bien le faire à son tour pour le provoquer. « Me faire péter dessus ? Incroyable comment ça m’avait manqué! » Il lève les yeux au ciel, « t’es nulle ! » Elle comprend rien et une moue sur son visage avant qu’elle vienne effleurer ses fesses, avant qu’il se reçoive un coup dessus, « de la bonne chair bien ferme, miaaaam! Je suis sûre que Jordan apprécierait aussi. » Il soupire, et sa mâchoire se crispe, dans ses rêves ! « Tu vois qu’est-ce que je te disais, t’aimes mes fesses ! » Il s’en vante, ça le fait presque rire, mais il tente d’oublier la deuxième partie de sa phrase. Il dépose même un baiser sur son front, tel une protection sans faille entre eux, avant de s’éloigner d’elle. « J’ai peur que t’abuses de mon cœur, » qu’il se vante de nouveau, espiègle, avant de demander, « tu veux pas qu’on se trouve un truc à bouffer ? » Deux ventres sur pattes, faut bien les nourrir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptyVen 19 Mai 2023 - 21:15



« J’suis pas tout le monde. »
T’es pas spécial non plus.

Que tu rétorques joyeusement avec ce visage satisfait de lui clouer le bec. « Je le plaindrai presque… » Là, tu éclate de rire. “C’est ça, ouais! T’aimerai bien avoir une meuf qui pense à ça aussi souvent de toi, j’en suis certaine. Et crois-moi que Jordan s’en plaint pas… Bien au contraire.” Tu finis tes mots sur un clin d’oeil, prête à recevoir la grimace de Mason, voire même une plainte de dégoût de s’imaginer ce que vous pouvez faire de plaisant mais c’est de sa faute, c’est lui qui a commencé sur le sujet, tu ne fais que suivre. « Et on peut sérieusement pécho comme ça ? » Tu hausses les épaules. “Il en faut pour tous les goûts, mon pélican à paillette.” Le look tout propre sur soi doit bien plaire à des gens sur cette planète. Toi, tu as tendance à tout mettre dans un même panier ; si tu sens la vibe, si tu sens l’attirance, il n’y aucune raison de se restreindre. T’aimais bien croquer dans différents fruits et goûter différentes saveurs. Maintenant, c’est le même fruit mais tu essaies de varier les saveurs, huhu. « Le jour où tu m’verras comme ça, fais-moi plaisir, achève-moi ! » Tu te mets à rire. “Inutile de me le dire deux fois.” Tu as entendu son aval pour l’achever, tu sauras le ressortir quand il faudra.

« C’est si doux sortant de ta bouche. » Tu lui tires la langue. « Je croyais qu’à l’époque, ça t’avais suffi. » Mais maintenant, cette époque est révolue. Quelle tristesse pour Mason car il a qui pour lui taper le cul ? « T’es nulle ! » Et bien toi, il faut croire. Même en couple, ça ne t’empêche pas d’aller tapoter le derrière du basketteur parce que c’est fun et qu’avec Mason, les choses sont limpides depuis le début. Vous vous chamaillez, vous vous chambrez mais jamais vous ne vous faites volontairement du mal. Sauf le silence de Mason pendant de longs mois - il a de la chance que tu ne sois pas si rancunière que ça. « Tu vois qu’est-ce que je te disais, t’aimes mes fesses ! »Mais bien sûr que j’aime tes fesses, mon asticot!” Le fait que tu sortes avec Jordan ne change pas certaines choses. “Ce ne sont juste plus mes préférées.” Que tu glousses alors qu’il t’embrasse le front. Tel un grand frère protecteur alors qu’il est plus jeune que toi, l’idiot. « J’ai peur que t’abuses de mon cœur. » Tu secoues la tête alors qu’il s’éloigne. “Je vais surtout te frapper, ouais.” Et ça, Mason le sait. « Tu veux pas qu’on se trouve un truc à bouffer ? »OUI! J’ai faim! De barbe à papa! De pomme d’amour! De churros! Paie ton festin, tu me dois bien ça. Les dommages collatéraux et tout ça tout ça.” Aka l’absence, le silence radio, le manque de nouvelles. Oui, tu vas en user et abuser mais à juste titre à ton sens. Assez ironique pour quelqu’un qui a fait subir la même chose à ses proches il y a plus d’une décennie de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  EmptySam 27 Mai 2023 - 15:01


(bradburry) le rire au sommet  0uat
 «  le rire au sommet ! (évent)»  (bradburry) le rire au sommet  873483867  birdie cadburry & mason bradford.


Il a évidemment cette prétention de se penser au-dessus des autres, pas de Birdie spécialement. Mais de manière générale, des autres qu’elle côtoie. Peut-être parce que même si il est resté plus ou moins le même, il y a cette façon de gagner son argent qui est différente de la populace. Il est connu, et quand bien même, approchable, ça ne reste pas moins un joueur de basket qu’on voit à la télé, ou qui fait parler de lui. Il ne s’en lasse jamais de voir son nom sur le journal, et même de la presse à scandale. Quand il se droguait, chose qu’il a dû arrêter pour maintenant son poste de capitaine mais plus encore : pour pouvoir rester dans son équipe. Puis, quel avenir aurait-il pu avoir chez les pompiers aussi en continuant dans cette voix ? « T’es pas spécial non plus. » Il a ce sourire idiot au coin des lèvres, il devrait pourtant le perdre car Birdie tente de lui faire fermer son clapet mais il en rajoute toujours, Mason. Elle ne changera pas depuis le temps… « J’suis même mieux que ça, et t’en fera pas deux à mon niveau… » Et qu’elle tente même pas de soupirer ou de lever les yeux au ciel, elle ne parviendra pas à obtenir le dernier mot avec cette tête de mule. « C’est ça, ouais! T’aimerai bien avoir une meuf qui pense à ça aussi souvent de toi, j’en suis certaine. Et crois-moi que Jordan s’en plaint pas… Bien au contraire. » Bon, la phrase commençait bien, parce que clairement, oui c’est quelque chose qu’il aime expérimenter, il n’y a qu’à voir sa relation avec la Carlson pour savoir qu’au-delà de leur relation, il aime plaire et qu’on le fasse vibrer. Chose qui ne s’autorise pas très souvent, du moins jamais plus d’une fois. « Aaaah j’veux pas savoir ce que tu fais de ton temps libre avec ton mec. » Il grogne, peste, se débat intérieurement pour effacer la tête de Jordan de son esprit. Ca c’était mal passé lors de son entrevue, et il n’avait pas hâte de le retrouver d’ailleurs. Il n’espérait jamais ! Voilà que la conversation dérive sur les habits, et ça le fait grimacé de s’imaginer habille ainsi. Quand bien même, il est parfois obligé de s’habiller ainsi, lors de conférence, ou d’interview télé. « Il en faut pour tous les goûts, mon pélican à paillette. » Il lève les yeux au ciel, « sans paillettes, » qu’il rectifie, un sourire en coin. « Inutile de me le dire deux fois. » Fort heureusement, il n’y aura aucune raison qu’elle le voit ainsi pendant longtemps. « Oui je compte sur toi pour t’en souvenir. » Hélas. Qu’est-ce qu’il n’avait pas encore dit. « Mais bien sûr que j’aime tes fesses, mon asticot! » Et il en serait presque vexé du contraire. « Il y avait intérêt. » Qu’il marmonne dans sa barbe. « Ce ne sont juste plus mes préférées. » Il hausse les épaules. Même si ça ne l’étonnait guère. « Je vais surtout te frapper, ouais. » Qu’elle ose ! Il a du répondant le basketteur ! « OUI! J’ai faim! De barbe à papa! De pomme d’amour! De churros! Paie ton festin, tu me dois bien ça. Les dommages collatéraux et tout ça tout ça. » Il tire la langue, avant de poser son regard autour de lui, et de lui rétorquer, amusé, . « et après on sera quitte ? » Ca lui allait finalement. Mason embarqua Birdie auprès de lui pour s’arrêter devant le premier stand.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(bradburry) le rire au sommet  Empty
Message(#) Sujet: Re: (bradburry) le rire au sommet (bradburry) le rire au sommet  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(bradburry) le rire au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-