AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache
64.99 € 129.99 €
Voir le deal

 It's time to grow up (jenna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyLun 13 Mar 2023 - 19:10



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
C’est fou comme une simple petite décision peut changer une vie.
Deux possibilités s’offrent à lui : soit il se rend à ce rendez-vous, soit il reste chez lui. Deux possibilités s’offrent à lui et lui ouvrent la porte vers deux scenarios. Dans l’un de ces scenarios, il reste comme il est. Sa vie ne change pas. Rien ne change. Il demeure Spanky. Il ne gagne rien, il ne perd rien non plus. Tout continue comme avant. Dans l’autre scenario, c’est un paquet de changements qui l’attend. Une paternité. Une grossesse. Un paquet de responsabilités. La vie insouciante et inconsciente prend fin. Il devient mature. Il gagne peut-être quelque chose mais il perd également quelque chose dans la balance de la vie. C’est assis à la table de sa cuisine qu’il continue de fixer l’écran tout en se demandant s’il doit répondre. Écrire quelque chose. Faire un geste quelconque. Lui envoyer un emoji comme les adolescents qui ne savent plus écrire. Lui dire ok pour qu’elle comprenne qu’il ait lu le message … mais ça, elle le sait car il y a ces deux foutus symboles qui signifient qu’il a reçu et vu le message. Alors il fait quoi maintenant ? Le mort ? Il repose son téléphone sur la table de cuisine, prend une gorgée de son café avant de saisir de nouveau son téléphone. Le 16 mars. On y était. Et il n’avait pas donné le moindre signe de vie depuis. Il savait que Zoya lui aurait cassé les rotules si jamais elle avait su qu’il laissait Jenna sans réponse. Mais il avait été incapable de se décider, incapable de prendre une décision et de lui dire quoique ce soit. Il avait peur. Il craignait son manque de constance. Si jamais il lui disait qu’il venait et changeait d’avis au petit matin. Ou l’inverse, s’il avait soudainement l’envie de composer avec eux et de faire partie de l’équation.

Mais voilà, on était désormais le 16 mars. Le rendez-vous avait lieu dans quelques heures et il allait être temps de prendre une décision. De se décider. Grandir ou continuer à prétendre. Et il finit par chercher l’inspiration … ou alors de ne pas y penser. Il se met à gratter les cordes de sa guitare, prétextant penser à Cam, à sa cure de désintoxication, au possible nouvel album quand il sortira. Il essaie de penser à autre chose et de faire tourner l’heure … pour que finalement, il se dise que tout est trop tard. Il avait manqué le rendez-vous.
Mais voilà, son regard se posa sur l’horloge. « Fuck ! »
Il se lève finalement de cette chaise, s’empare d’une veste et de son téléphone portable pour finalement se dépêcher de grimper dans un taxi. Direction Saint Vincent Hospital. Son regard fixe l’horloge toutes les secondes car il voit les minutes défiler … bien trop vite à son goût. Et si jamais il manque ce rendez-vous ! Son cœur bat un peu plus vite alors qu’il sort quelques billets à la hâte pour payer le chauffeur de taxi. Il s’échappe de celui-ci pour se mettre à courir vers le hall. 09:55. Le palpitant galope. Son regard balaie les différentes annonces des différents services. Urgences. Orthopédie. Neurologie. Bordel. Il a les mains presque moites à l’idée de se planter une nouvelle fois … une nouvelle fois. Encore et toujours. Consultations gynécologiques. Il appuie à plusieurs reprises sur le bouton d’appel et la personne à ses côtés sourit. « Il me semble qu’une fois suffit. » Il tourne la tête vers cette dernière, un sourire désolé et tend le bras pour l’inviter à y entrer en premier. Il se balance de son pied gauche à son pied droit tout en jetant un coup d’œil à son téléphone. 09:58. Lui envoyer un message. Lui dire qu’il sera là dans pas très longtemps, qu’elle doit l’attendre, qu’il y a réfléchi, qu’il veut faire partie de cette aventure. Il le veut. Il en est certains. Les portes s’ouvrent et il s’en échappe d’un geste vif. Pas de Jenna. Plusieurs femmes. Plus ou moins visiblement enceintes. Certaines sont accompagnées, d’autres seules. Il fronce les sourcils tout en se dirigeant vers le comptoir de l’accueil. 10:02.

« Madame Caldwell. » Il se redresse et aperçoit sa silhouette s’élever et il se précipite vers elle.
« Je suis là », dit-il simplement en venant se placer devant elle. « Il y avait pas mal de bouchons, j’ai pris un taxi, je devrais fumer beaucoup moins pour avoir plus d'endurance et je … » Sa respiration est coupée par cette course et ce stress. Il finit par sourire en acquiesçant d’un signe de tête. « Je suis là. J'en suis, Jenna. » Il le répète avant de se tourner vers la porte de consultations qui s’était ouverte et les attendait.

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h


Dernière édition par Edison Dorn le Dim 19 Mar 2023 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 19 Mar 2023 - 21:56



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Quand tu ouvris les yeux ce matin-là, tu pris une grande inspiration en te promettant de rester calme. C’était aujourd’hui que ton check-up était planifié, un rendez-vous pris depuis plusieurs semaines et auquel tu avais convié Edison. Tu ignorais ce que ce dernier avait décidé et s’il viendrait au rendez-vous car il n’avait pas pris la peine de t’appeler ou de te faire un message pour te confirmer sa présence ou non. Le fait que tu n’aies pas eu de nouvelles depuis que tu lui avais annoncé ta grossesse n’était pas du tout rassurant. Au contraire, tu étais persuadée qu’il avait finalement décidé de ne pas être dans la vie de cet enfant mais qu’il n’assumait pas de te le dire. Parce que tu avais encore un peu d’espoir, tu préférais te dire qu’il restait une chance qu’il fasse le déplacement, après tout il avait le jour et l’heure à sa disposition pour le faire. Mais s’il ne venait pas aujourd’hui, tu auras compris le message. tu t’accordais quelques minutes au lit pour reprendre tes esprits avant de te lever. Tu n’avais pas le temps de trainer car tu avais promis à Chelsea d’avoir tout préparé à la galerie pour qu’elle n’ait qu’à faire l’ouverture et couvrir la matinée. C’était un bon moyen pour toi de la mettre à l’épreuve et de voir si elle arrivait à relever le défi. Malgré le doute qui existait sur la décision d’Edison, tu ne pouvais t’empêcher d’être enthousiaste à l’idée d’avoir ce rendez-vous. C’était aujourd’hui que tu allais savoir si un seul bébé résidait dans ton ventre ou s’il y en avait plusieurs. Très honnêtement, un seul te semblait bien suffisant et il n’y avait pas de jumeaux dans ta famille mais tu n’étais pas décisionnaire. Voilà quelque chose que tu n’avais pas eu l’occasion de mentionner à Edison et peut-être n’en auras-tu jamais l’occasion. Tu essayais de rester le plus zen et positive possible même si tu avais des moments d’anxiété assez importants ces derniers temps. Lors de ta précédente fausse couche, tu avais perdu le bébé autour de ce moment-là alors tu espérais de toutes tes forces qu’il était bien accroché cette fois.

C’est avec peu de choses dans l’estomac que tu partis à la galerie pour te mettre aux fourneaux et préparer les pâtisseries qui seront vendues dans la journée. Avec le ou les bébé(s), tu allais devoir trouver un fournisseur mais tu n’avais pas encore commencé à chercher. Tu allais passer au peigne fin les pâtisseries autour de la galerie et sélectionner ta préférée avant de voir si elle était d’accord pour s’engager avec toi. Tu passais donc une heure à préparer des muffins et des cookies avant l’arrivée de Chelsea. Tu évitais de penser aux deux fois où tu eus à aller vomir dans les toilettes, satanées nausées … Tu avais cru y échapper cette fois mais tu t’étais montrée trop optimiste, elles sévissaient sans aucun répit depuis une semaine. Quand Chelsea arriva, tout était prêt mais toi, tu devais partir. Pour te faire pardonner, tu promis à ton employée de lui ramener un bon déjeuner de son restaurant préféré. Tu laissais donc Chelsea pour monter dans un taxi qui t’amena au Saint Vincent’s Hospital. C’était là que tu te faisais suivre pour cette deuxième grossesse. Tu avais pris un peu de marge alors tu pris quelques minutes pour aller t’acheter des petits gâteaux avant de monter t’installer dans la salle d’attente. Ton estomac était noué alors tu rangeais les gâteaux pour plus tard et sortis ton livre de ton sac. Tu n’arrivais pas à assimiler ce que tu lisais mais tu avais besoin de t’occuper l’esprit. Car les minutes passaient mais il n’y avait aucun signe d’Edison et ton portable était des plus silencieux. Et puis finalement, la pendule sonna dix heures et tu sentis des larmes te monter aux yeux. Tu arrivais à les retenir mais tu n’avais qu’une envie, les laisser couler. Trop absorbée par la peine qui venait de s’emparer de toi, tu ne vis pas un jeune homme complètement perdu pénétrer dans la salle d’attente. Tu revins dans le monde réel quand tu entendis ton nom : « Madame Caldwell. » Machinalement, tu ranges ton livre dans ton sac et tu te lèves pour rejoindre le médecin. A peine levée, soudainement, Edison se trouve devant toi : « Je suis là. Il y avait pas mal de bouchons, j’ai pris un taxi, je devrais fumer beaucoup moins pour avoir plus d'endurance et je …  » Tu as l’impression que c’est un rêve, tu n’arrives pas à croire qu’il est là, devant toi et pourtant, tous les regards de la salle d’attente sont pointés vers vous. Pour être certaine de ne pas rêver, tu poses ta main sur ta joue mais oui, il est bien là. « Je suis là. J'en suis, Jenna. » Tu ouvres la bouche mais aucun son n’en sort alors que ton coeur bat à tout rompre. Les mots qu’il vient de prononcer résonnent dans ton esprit. Il en est … Tu ne vas pas devoir vivre cette aventure toute seule ! L’information fait son chemin dans ton esprit et Edison est déjà tourné vers la porte de la consultation mais tu t’en fiches. Tes bras entourent son cou et tu lui murmures : « Merci. » Tes émotions sont à vif, toi qui ressens tout avec une puissance folle en ce moment. Une larme coule sur ta joue et tu la chasses d’un revers de main alors que tu te diriges vers la porte que tu laisses Edison refermer derrière vous. « Excusez-nous. Docteur je vous présente Edison, le père du bébé. » Tu avais déjà vu ta spécialiste mais c’était la première fois qu’Edison la rencontrait, il te semblait important de faire les présentation. « Bienvenue monsieur. » Se content-elle de dire dans un premier temps avant d’enchainer : « C’est un plaisir de vous recevoir tous les deux pour cet examen de contrôle. Comme vous le savez, nous sommes pratiquement au troisième mois, il est important de vérifier que tout va bien. Madame Caldwell, je vous laisse vous installer. » Tu déposes toute tes affaires sur la chaise avant de t’avancer vers la table d’examen. Tu fais signe à Edison de te suivre avant de lui dire : « On va faire une échographie, tout va s’afficher sur l’écran, tu verras mieux si tu te mets à côté de moi. » Tu avais aussi envie qu’il soit à tes côtés pour cet examen qui pouvait s’avérer décisif à bien des égards …
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 19 Mar 2023 - 22:49



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
Edison referme la porte derrière eux et il plonge dans un univers totalement inconnu. « Excusez-nous. Docteur je vous présente Edison, le père du bébé. » Le « père du bébé », c’est donc comme ça qu’on peut le désigner aujourd’hui. Le père du bébé, un nouveau titre à son palmarès et bizarrement ses lèvres s’étirent en un drôle de sourire quand il l’entend s’échapper des lèvres de la jeune femme. « Bienvenue monsieur. » « Merci », souffle-t-il timide, les mains jointes devant lui car il ne sait absolument quoi en faire. « C’est un plaisir de vous recevoir tous les deux pour cet examen de contrôle. Comme vous le savez, nous sommes pratiquement au troisième mois, il est important de vérifier que tout va bien. Madame Caldwell, je vous laisse vous installer. » Troisième mois. Il savait exactement ce dont il était question. Il avait fait pas mal de recherches sur le net ces derniers jours, tellement de recherches que l’historique de son ordinateur pouvait rendre dubitatif … perplexe. Edison reste dans un coin de la salle d’examen alors que Jenna semble avoir déjà pris ses marques et prend même place sur la table d’examen. « On va faire une échographie, tout va s’afficher sur l’écran, tu verras mieux si tu te mets à côté de moi. » Discipliné et silencieux, pas vraiment dans son élément, il s’approche de la table d’examen pour finalement prendre place aux côtés de Jenna. Son regard se pose sur elle.  « OK … », souffle-t-il avec timidité comme s’il essayait de s’effacer, de disparaître dans le décor. Il se sent de trop, il se sent comme ces foutues tâches qui ne partent pas après plusieurs lavages mais un regard vers Jenna et il essaie de se rassurer. Elle lui a dit merci … cela veut bien dire quelque chose, qu’elle est contente qu’il soit là.

Les mains moites jointes, il finit par croiser les bras tout en observant le moindre mouvement. Il observe Jenna libérer son ventre qui selon lui n’est pas le ventre d’une femme enceinte mais que connait-il en grossesse ? Son regard suit alors les mouvements, les mains du médecin. « Attention, ça va être froid. » Les paroles sont en fond sonore. Il n’y prête pas attention, il est surtout concentré sur l’écran sur lequel on ne voit rien. Rien, car l’examen n’a pas encore commencé. La peur lui prend par les tripes. Il ne sait pas de quoi il a peur : de tous ces articles et risques qu’il a pu lire et découvrir sur la toile. Trisomie 21. Possible malformation. Tout était possible. Tout était envisageable. L’inconnu. Tout se joue maintenant. Il le sait. Il a lu et relu les articles sur la toile. Un mois crucial. Un pilier à franchir. C'est sans doute la raison pour laquelle son coeur bat un peu plus vite, qu'il a ... le trac. Bizarre, cette sensation il ne la ressent plus depuis des années et maintenant, aujourd'hui, elle revient alors qu'il n'a aucun pouvoir. Il ne peut rien faire à part attendre, regarder, et écouter.
Et c’est vers ce minuscule écran que les trois personnes présentes dans la salle se tournent. Edison plisse les yeux, essayant de détecter la moindre chose reconnaissable. L’écran est toujours trouble, le médecin appuie doucement sur le ventre et étale le gel sur ce dernier pour pouvoir rendre l’image plus claire et pour que finalement apparaissent à l’écran :

Spoiler:


@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h


Dernière édition par Edison Dorn le Dim 19 Mar 2023 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
It's time to grow up (jenna) HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
It's time to grow up (jenna) 9XDl7mA
POSTS : 29388 POINTS : 2740

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : loonywaltz
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 19 Mar 2023 - 22:49


Le membre 'Edison Dorn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'dé action' :
It's time to grow up (jenna) LgDAtxA
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 26 Mar 2023 - 14:22



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Après plus d’un mois de silence, Edison est là, à côté de toi pour cet examen. Honnêtement, tu as du mal à le croire parce que malgré le fait qu’il te restait un peu d’espoir, tu n’avais pas vraiment cru qu’il viendrait. Tu ne sais pas encore exactement ce que signifie sa présence, les questions sont nombreuses dans ton esprit mais il est là. Tu ne vais pas affronter cette échographie très importante toute seule et c’est le plus important. Tu ne sais pas ce que sait Edison sur une grossesse, s’il sait à quel point ce moment est important mais vous aurez l’occasion d’en discuter plus tard. Pour l’instant, il n’y a pas de temps à perdre. Suivant les consignes du médecin, tu te lèves et tu enlèves ton t-shirt et déboutonne ton pantalon avant de t’installer sur le fauteuil pour l’examen. Edison n’est clairement pas à son aide alors tu essaies de lui expliquer au mieux ce qu’il se passe même si ton coeur à toi bat à cent à l’heure. Et s’il y avait un problème ? Et si tout ne se passait pas comme prévu ? Tu as du mal à avaler ta salive, tu sais que les minutes qui arrivent vont être décisives. « Attention, ça va être froid. » Tu hoches la tête, tu le sais mais ces paroles te permettent de sortir de ton anxiété quelques secondes, de sortir de ta tête pour te reconnecter au réel. Tu n’es pas seule, tu peux sentir la présence d’Edison à tes côtés. Au moins, s’il y a un problème, tu ne seras pas seule, il sera là pour te rattraper si tu t’effondres. Le produit est bel et bien froid sur ton ventre encore relativement plat. Par réflexe, tu frissonnes mais tu ne dis rien. L’écran en face de vous est pour l’instant toujours noir mais tu entends la machine se mettre en marche alors que le médecin étale le produit et commence l’examen.

Cette échographie, tu n’as pas eu le temps de la vivre la dernière fois. Ton bébé, tu l’as perdu avant alors tu considères déjà ça comme un miracle de pouvoir être là aujourd’hui. Même si tu as une idée de ce que tu es censée voir, quand une image s’affiche, tu ne sais pas ce que tu vois. Instinctivement, tu tournes la tête vers le médecin qui ouvre la bouche mais avant qu’il ne dise quoi que ce soit, ses yeux se plissent et il ferme la bouche sans rien dire. Ton rythme cardiaque s’accélère et tu regardes de plus près l’image à l’écran mais tu ne vois rien de spécial, tu ne comprends pas ce que tu vois en tout cas. « Tout va bien ? » La question est ridicule car si tout allait bien, le médecin serait en train de te sourire et de te rassurer ce qui n’est pas le cas. « Laissez moi quelques secondes. » Répondis le médecin. Ta gorge se serre et tu sens les larmes te monter aux yeux. Tu ne vois plus rien, tu n’essaies pas, tu appuies ta tête contre le siège et ferme les yeux t’attendant réellement au pire. Par réflexe, tu tends ta main vers celle d’Edison même si tu ne sais pas comment lui vit cette situation. Les secondes passent, toutes plus longues les uns que les autres et puis finalement, la voix du médecin retentit à nouveau, juste après qu’il ait enlevé de ton ventre l’appareil de contrôle : « Tout d’abord, laissez-moi vous rassurer, votre bébé va bien. » Tes yeux se rouvrirent, toujours embrumés alors que ces mots retentissaient dans ton esprit. « Mais quelque chose ne va pas n’est-ce pas ? » Demandas-tu presque dans un murmure. Le médecin ne dit rien pendant quelques secondes avant de continuer : « Lors de cette échographie, nous procédons à diverses tests. Votre bébé les a tous passé sauf un. L’une de ses mains n’est pas correctement formée. Je vais vous montrer. » L’appareil est de retour sur ton ventre et à un certain moment, le médecin fige l’écran. « Vous voyez ici les doigts des pieds de l’enfant qui sont comme on les attend. Et puis ici, … » Dit-il en montrant l’écran. « … sa main bien formée. Vous pouvez compter les doigts. Sur l’autre main, ce n’est pas le cas. » Effectivement, cela pouvait clairement se voir sur l’écran devant toi. Les larmes que tu retenais jusqu’ici se mirent à couler sur tes joues. « Encore une fois, votre bébé est en excellente santé, ce type de malformation n’est pas dangereux ni pour lui, ni pour vous. » Tout ça c’était de ta faute. C’était à cause de toi que ton bébé allait naître avec une malformation. « Je vais vous laisser quelques minutes, je vous attends dans mon bureau quand vous êtes prêts. » Dit le médecin avant de se retirer et de te laisser seule avec Edison. « C’est de ma faute, je suis désolée. » Dis-tu immédiatement parce que tu en étais persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 26 Mar 2023 - 18:31



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
Les regards sont tournés vers l’écran, les nuances de noir, de gris, de blanc et tous essaient de découvrir, d’apercevoir quelque chose de spécial. Pour Edison, tout est déjà spécial. Il aperçoit cette silhouette. Il aperçoit ce qu’il avait imaginé et une vague de chaleur parcoure son corps. Il est si captivé qu’il ne prête aucune attention au médecin, c’est uniquement quand Jenna prend la parole qu’il se tourne vers ce dernier. « Tout va bien ? » « Laissez-moi quelques secondes. » Il n’aime pas cette réponse, sans savoir pourquoi. Premiére fois qu’il met les pieds ici, et il se demande si ce n’est pas quelque chose de grave qui est en train de se passer … s’il n’est pas en train de manquer la vérité criante sur l’écran. Il fronce les sourcils alors que son regard passe du médecin à Jenna au médecin. Edison vient saisir la main de Jenna, tout en fixant le médecin, essayant de décrypter le moindre signe, la moindre signification. D’un point de vue extérieur, on pourrait croire que le géant rassure la rouquine mais croyez-moi, c’est bien l’inverse ou alors tout se passe en parallèle. Car, lui tenir la main est un moyen de surmonter cette mise sur pause, ce temps mis à l’arrêt. Ils sont accrochés aux lèvres du médecin et pendant que ce dernier fixe l’écran, le pouce du géant caresse le dos de la main de la jeune femme.

« Tout d’abord, laissez-moi vous rassurer, votre bébé va bien. » Un soupir de soulagement s’échappe des lèvres du géant. Un réflexe incontrôlé. Pour celle qui a déjà vécu l’enfer, cette information n’est pas suffisante. « Mais quelque chose ne va pas n’est-ce pas ? » « Lors de cette échographie, nous procédons à diverses tests. Votre bébé les a tous passé sauf un. L’une de ses mains n’est pas correctement formée. Je vais vous montrer. » Edison a toujours la main de Jenna dans la sienne, assis sur ce tabouret à ses côtés. Une malformation. « Vous voyez ici les doigts des pieds de l’enfant qui sont comme on les attend. Et puis ici, … » Un tendre sourire se pose sur le visage du géant qui est en train de regarder les pieds de ce petit être grandissant en Jenna. « … sa main bien formée. Vous pouvez compter les doigts. Sur l’autre main, ce n’est pas le cas. » Pendant un instant, il s’imagine glisser son index dans la paume de cette main. Il s’imagine cette petite main se serrer autour de son index, les larmes lui montent aux yeux à cette pensée et ses yeux se plissent en observant cette main … qui ne semble pas être là. « Encore une fois, votre bébé est en excellente santé, ce type de malformation n’est pas dangereux ni pour lui, ni pour vous. Je vais vous laisser quelques minutes, je vous attends dans mon bureau quand vous êtes prêts.»

« C’est de ma faute, je suis désolée. » Il secoue la tête comme s’il vient d’entendre la plus grosse connerie de la galaxie et vient poser une main sur la joue de Jenna, essuyant de son pouce la larme qui coule. « Mais qu’est-ce que tu racontes ? », demande-t-il d’une voix faible tout en continuant de caresser sa joue, sans la quitter du regard. Les larmes qui perlent dans ses yeux sont des larmes de joie, de trop d’émotions … pas les larmes de tristesse et de peur de Jenna. « Tu n’as pas entendu ce qu’il a dit ? Notre bébé va bien … » Il se penche vers elle pour déposer un baiser sur son front. Edison ne sait jamais imaginé être père. Il ne sait jamais imaginé avoir un enfant, le voir grandir, lui offrir une éducation. Il ne sait jamais imaginé ce que cela signifierait et c’est sans doute la raison pour laquelle il vit cet instant comme une bénédiction. Leur bébé va bien. Il va bien. Le cœur bat correctement. Il se développer correctement hormis cette main … en soit, il ne deviendra pas un guitariste … quoiqu’il est convaincu que certains musiciens seraient peut-être meilleurs avec une main en moins dans le monde du hardcore. Il se rapproche de Jenna et ne semble pas prêt à mettre fin à cet instant.
« Les high fives sont de toute manière de plus en plus sur-côtés, tu ne crois pas ? » tente-t-il avec humour avant d’ajouter : «Le bébé va bien, tu vas bien …. » La main qu’il tient dans la sienne, il la porte à ses lèvres pour y déposer un baiser. «Ne t’excuse pas, ne t’excuse jamais pour me permettre de vivre ça … est-ce que tu l’as vu ? »  Les larmes de bonheur dans les yeux d’Edison rendent son regard pétillant, celui d’un gamin la veille de Noel. Assister à cette échographie rend les choses si réelles, si magiques que son cœur ne bat pas vite mais un peu plus fort. Il a le sentiment de se compléter. Il a le sentiment que sa vie prend lentement du sens. Et pour la première fois, il ne craint pas de montrer ses émotions … les précieuses émotions. Cameron lui avait prouvé qu’un handicap n’était pas un clap de fin. Loin de là. Il lui avait prouvé et démontré que c’était un nouveau départ. Il était persuadé que son enfant allait révolutionner l’histoire de l’humanité, rien que ça.
« Tu crois qu’on va pouvoir avoir quelques clichés de cette merveille … de notre merveille … » dit-il avec douceur.  

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 2 Avr 2023 - 10:14



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
La nouvelle tombe, comme un couperet. Tu savais que ce silence de la part du médecin n’était pas bon signe. Tu ne savais pas à quoi tu t’attendais mais ce n’était pas à ça. Il manquait une main à ton bébé … Ce petit être qui grandissait en toi n’aurait pas dix doigts mais seulement cinq. Tu t’étais préparée à plusieurs éventualités, celle de perdre le bébé une nouvelle fois, celle d’avoir des jumeaux mais tu n’avais pas envisagé la possibilité que ton bébé ait un problème de développement physique ou mental. Pourtant c’était une possibilité à ne pas écarter, tu le savais. Enfin, on te l’avait dit la dernière fois mais tu avais été tellement préoccupée par l’idée de perdre le bébé que tout le reste avait été écarté cette fois. Le médecin vous laisse et il n’en faut pas plus pour que tu t’effondres. Le fait que le bébé soit en bonne santé ne te rassure pas, tu te focalises uniquement sur cette nouvelle qui vient chambouler toutes tes certitudes. Encore une fois, c’est de ta faute. Tu n’es pas capable d’avoir un bébé comme tout le monde. Ton bébé va naitre avec une malformation qu’il va trainer toute sa vie comme un boulet. Dans cette tempête qui gronde en toi, la voix d’Edison arrive à tes oreilles, te ramenant un peu dans la réalité. Il est toujours là, il n’a pas bougé. Alors que tes yeux se posent sur son visage, tu y vois des larmes mais ses traits ne semblent pas inquiets ou déçus, il semble juste ému. « Mais qu’est-ce que tu racontes ? Tu n’as pas entendu ce qu’il a dit ? Notre bébé va bien … » Les lèvres d’Edison se posent sur ton front pour te réconforter, pour te faire entendre raison. Il se concentre sur le principal et le plus important parce qu’il vaut mieux que votre enfant aille bien mais ait une malformation à la main qui n’est pas dangereuse pour lui plutôt que tu sois sur le point de le perdre pour des raisons bien pires et le plus souvent involontaires. Pourtant, tu sais qu’il va te falloir un moment pour digérer cette nouvelle. L’handicap n’est pas quelque chose que tu as eu l’occasion de côtoyer beaucoup dans ta vie. Certes, tu as croisé des gens impactés mais ils n’ont jamais été des proches alors tu te sens démunie et pas certaine d’être à la hauteur de la tâche qui t’attend. « Les high fives sont de toute manière de plus en plus sur-côtés, tu ne crois pas ? » La tentative vaut le coup d’être saluée alors tu laisses un faible sourire se faire une place sur ton visage. Tu avais tellement espéré que cette fois, tout se passerait normalement … Ne valait-il pas mieux cet handicap qu’un bébé qui avait des problèmes à se développer et que tu pouvais perdre du jour au lendemain ? « Le bébé va bien, tu vas bien …. » S’accrocher au plus important et ne pas perdre le cap. Pourquoi ce bébé n’aurait-il pas une très belle vie ? Il n’y avait pas de raisons qu’il ne soit pas heureux ou que tu ne sois pas capable de prendre soin de lui. Peut-être auras-tu besoin de faire des recherches, de rencontrer des gens qui pourront t’expliquer mais ce n’est pas la fin de l’aventure, ce bébé est là et il continue à grandir. « Ne t’excuse pas, ne t’excuse jamais pour me permettre de vivre ça … est-ce que tu l’as vu ? » A ta plus grande surprise, Edison a l’air d’être le plus heureux des hommes et le contraste est bluffant entre la personne qui se tient à tes côtés aujourd’hui et la personne à qui tu as annoncé cette paternité surprise. Tu ne sais pas ce qui s’est passé pour lui durant ce mois de silence mais il a l’air d’avoir accepté ce rôle dans son entièreté. Ton regard suit donc le sien vers l’écran qui se trouve en face de vous. Tu n’as vu pour l’instant que cette petite main mal formée qui apparaît comme si quelqu’un l’avait mise en avant mais tu essaies de passer outre et de regarder l’image dans son ensemble. Edison a raison, tu vois le bébé se dessiner dans son entièreté et des larmes te montent aux yeux pour différentes raisons. Tu vas avoir ce bébé, cette fois tu le sens, peu importe les épreuves qui t’attendent. « Il est vivant … » Finis-tu par dire parce que pour toi c’était le plus important. Tu t’étais attendue à ce qu’à tout moment, cela ne soit plus le cas. Cela te suffisait finalement. « Tu crois qu’on va pouvoir avoir quelques clichés de cette merveille … de notre merveille … » De ta main libre, tu essuies tes yeux dont les larmes s’écoulent un peu moins vite qu’auparavant. Tu te sens plus calme, plus sereine alors elles ne vont pas tarder à s’arrêter. « Bien sûr, le docteur peut nous en donner plusieurs exemplaires. » C’était la première fois que tu entendais parler de ce bébé comme d’une merveille mais Edison avait raison, c’était votre petit miracle, celui que vous n’attendiez pas le moins du monde. Tu t’assoies et commence à enfiler ton t-shirt. « Tu as raison, notre bébé va bien, c’est le plus important. J’ai plus de six mois pour trouver comment l’aider à vivre avec cette malformation. » Cela allait être une nouvelle mission de vie, tu allais chercher et lui proposer le meilleur accompagnement dont tu étais capable. « Merci d’avoir gardé la tête froide. » Il n’y avait plus de rationalité en toi quand on te parlait de cet enfant, tu étais complètement à la merci de tes émotions. Une fois rhabillée, tu te mis debout avant de dire : « Allons voir le médecin, récupérons les clichés puis partons d’ici. Tu as le temps de passer prendre un café chez moi ? » Vous aviez beaucoup à discuter parce que même si Edison était là aujourd’hui, il n’en restait pas moins que tu ne savais pas vraiment à quoi t’attendre et que tu avais pleins de questions, tout comme il devait en avoir pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 2 Avr 2023 - 12:29



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
« Il est vivant …» Bel et bien vivant. Edison acquiesce d’un signe de tête silencieux tout en gardant un lien, un contact avec Jenna, qui semble réaliser que cette mauvaise nouvelle n’est pas la mauvaise nouvelle. Rien a changé en soi, du moins pour Edison. Ils vont être parents. Il va être père ; c’est ça la nouvelle pour lui. Et soudain l’arrogance d’Edison refait surface. Il veut fanfaronner. Il veut montrer à la Terre entière combien son bébé est parfait. Il veut hurler à la Terre entière qu’il va être père, et que son enfant est peut-être le futur génie de sa génération. Enfin, il va surtout en parler à ses amis les plus proches … qui se comptent sur les doigts de la main … d’une main pour être exacte … Mouais, il n’y a pas grand monde qui lui vient à l’esprit mais il sait qu’avoir un exemplaire, avoir une photographie près de lui, va l’aider. L’aider à compter les semaines, les mois. L’aider à arrêter de se comporter comme le plus gros débile de cette planète. L’aider peut-être à lutter contre ces vices qui le rongent de l’intérieur.

Edison se redresse doucement quand Jenna s’asseoit pour enfiler de nouveau son tee-shirt. « Bien sûr, le docteur peut nous en donner plusieurs exemplaires. Tu as raison, notre bébé va bien, c’est le plus important. J’ai plus de six mois pour trouver comment l’aider à vivre avec cette malformation. » Edison repose son regard sur la rouquine. Six mois à trouver comment l’aider à vivre avec ? Six mois, c’est pas vraiment beaucoup de mois … il n’avait pas vraiment vu les choses de cette manière. Six mois, c’est même pas le temps qu’il leur faut pour produire un album qui a de la gueule. Six mois, c’est rien du tout. Il déglutit avec difficulté sans rien laisser paraître quand à la courte vague de panique qui vient de se produire dans son esprit. Six mois et une ribambelle de questions font la queue dans son esprit. Ça va du : comment on prépare un biberon ? au est-ce qu’il va devoir déménager pour avoir une pièce supplémentaire ? Évidemment ! Bien sûr ! À moins qu’il ne soit que le père à côté, celui qui est là quand il faut, pas toujours. Son esprit se noie dans ses pensées. « Merci d’avoir gardé la tête froide. » Il hoche la tête, silencieusement … car il doit bien lui avouer qu’il est loin, très loin d’avoir la tête froide à cet instant précis. L’euphorie de la vision de la silhouette de ce petit être vient de laisser place à un nombre incalculable de questions. « On verra combien de temps je sais garder la tête froide … », dit-il d’une voix amusée, pensant aux prochaines échographies, à l’accouchement, aux futures nuits d’insomnie. L’humour, son meilleur refuge.

« Allons voir le médecin, récupérons les clichés puis partons d’ici. Tu as le temps de prendre un café chez moi ? » Du temps ? Il en avait ! Avec Cameron en cure de désintoxication, il avait pas mal de temps même. Il passait le plus clair de son temps à composer, grifonner quelques notes de musique tout en se disant que Cam traversait l’enfer loin de lui, loin d’eux, à cause de lui qui plus est. Mais tout cela est une autre histoire, toute aussi longue. « Faisons comme ça. J’ai le temps, oui, tout mon temps» précise-t-il en tendant le bras pour lui montrer la porte par laquelle avait disparu le médecin. Il la laisse passer devant lui pour finalement lui emboiter le pas et se retrouver dans une salle qui ressemble davantage à une salle de consultation. Le médecin est derrière cet imposant bureau. Il a un sourire qui se veut tout aussi rassurant après avoir provoqué un tremblement de terre dans leurs vies. Edison se dit que ce bureau est imposant pour éviter que les patients ne puissent lui sauter dessus … c’était peut-être un moyen d’instaurer une barrière. Possible. Il prend place tout en se penchant légèrement en avant, le regard curieux se perdant sur quelques objets censés représenter l’anatomie féminine, la grossesse … avant de finalement poser son attention sur le médecin. La consultation se passe comme toute consultation normale. Quelques informations sur les règles à suivre, prise du prochain rendez-vous, quelques instructions et des numéros si jamais ils avaient besoin de parler à qui que ce soit pour ce qu’ils appelaient tous une malformation. Edison avait été le plus brave et le plus sage des étudiants. Il avait même posé quelques questions qui étaient la preuve qu’il s’était bel et bien intéressé sur le sujet et avait même fait quelques recherches, notamment sur le moment où ils auraient la chance de connaître le sexe du bébé … qui avaient provoqué un sourire candide chez le médecin. Une poignée de main plus tard, ils finissent par retrouver l’air extérieur.

Aux côtés de Jenna, il vient enrouler son bras autour de sa taille pour la rapprocher légèrement vers lui et sa lourde main la caresse avec tendresse : « C’était l’étape la plus décisive, non ? Et on s’en est plutôt bien sortis … » Tous les trois. « Pas vrai ? »

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptySam 8 Avr 2023 - 12:19



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Se focaliser sur le plus important, c’est ce que tu essaies de faire. Le bébé va bien, il est toujours là et il n’y a aucun signe qui laisse penser qu’il va s’échapper. De toutes les mauvaises nouvelles que tu attendais aujourd’hui, tu ne pensais pas tomber sur une malformation de la main. Les malformations et maladies étaient une possibilité mais cela t’avait à peine effleuré. Tu t’en voulais parce que si tu l’avais envisagé, tu n’aurais pas eu un tel choc face aux paroles du médecin. Ce bébé allait bien, c’était en effet le plus important mais au fond de toi, tu savais que tu allais mettre un peu de temps à accepter cette malformation, à ne pas en avoir honte. Parce qu’un sentiment d’échec s’était emparé de toi. Tu étais incapable de faire un enfant qui aurait toutes ses chances dans la vie, il allait partir avec un handicap et c’était de ta faute. Tu chassais ces pensées pour l’instant, bien consciente qu’Edison n’avait pas à les entendre et ne serait pas prêt à le faire sans connaître toute ton histoire. Et puis il fallait retrouver le médecin, tu auras le temps de penser à tout cela plus tard. Alors que tu te rhabilles, tu rassures Edison sur le fait que vous allez repartir avec plusieurs copies de l’échographie, il pourra la montrer à ses proches. Tu te rendis compte à cet instant précis que tu ignorais qui étaient ces gens qui joueront certainement un rôle dans la vie de ton enfant. Ce sera un sujet de plus à mettre sur la table avec Edison le moment venu. « On verra combien de temps je sais garder la tête froide …  » Peu importait pour toi, s’il arrivait à la garder quand toi tu la perdais, c’était le plus important. Tu avais accepté dans votre relation d’être celle qui rassure, qui arrondit les angles pour qu’Edison ne parte pas en courant. Tu lui es très reconnaissante d’être là à tes côtés, c’est le plus important. Alors que tu te rhabilles, tu lui proposes de venir chez toi pour que vous puissiez discuter tranquillement. « Faisons comme ça. J’ai le temps, oui, tout mon temps. » Tu hoches la tête avant de lui répondre : « Parfait. » C’est un soulagement car après le mois sans nouvelle, les questions sont nombreuses de ton côté et tu ne doutes pas que lui aussi en a quelques unes. Une fois rhabillée, tu te lèves de la chaise d’examen pour te diriger vers le bureau du médecin. Tu passes le pas de la porte qu’Edison te tient ouverte pour retrouver le médecin qui vous attend avec un sourire bienveillant. Il ne commente pas tes yeux qui doivent être encore rouges mais qui sont désormais secs. Le reste de la consultation se passe le plus naturellement du monde. Le médecin te planifie tes prochains rendez-vous, te prescrit des tests sanguins et vous donne des recommandations sur ce que tu dois faire ou ne pas faire, manger ou ne pas manger. Tu n’écoutes que d’une oreille parce que tu le sais déjà tout ça, tu as déjà commencé à suivre un régime strict pour ne pas avoir de regrets. Tu ne voulais pas perdre ce bébé alors tu avais mis toutes les chances de ton côté. C’est donc bien informés et avec un parcours de soin clair qu’Edison et toi sortiez de l’hôpital.

« C’était l’étape la plus décisive, non ? Et on s’en est plutôt bien sortis … Pas vrai ?  » Le bras d’Edison autour de ta taille t’apaise et tu ressens alors un soulagement profond. Tu ne vas pas être toute seule, du moins pas tout le temps. Il était là, contre toute attente, il était revenu et c’était déjà une belle preuve d’engagement de sa part. « Peut-être pas la plus décisive mais c’était une étape importante en effet. Beaucoup de femmes n’ont pas la chance d’y arriver. » Tu avais fait partie de ces femmes, tu savais exactement ce qu’elles ressentaient. Que ce soit parce qu’elles n’arrivaient pas à avoir d’enfants ou alors parce qu’elles l’avaient perdu trop tôt d’ailleurs. « Tu t’en es très bien sorti ne t’en fait pas. » De ton côté, tu n’étais pas vraiment satisfaite de tes réactions mais elles ne pouvaient pas être différentes, une malformation de ton bébé ne pouvait être vécu pour l’instant que comme un échec. « Je ne pensais plus vraiment que tu allais venir après ta disparition soudaine. » Lui dis-tu alors qu’un taxi s’arrêtait devant vous et que tu t’engouffrais dedans. « Je suis contente que tu sois là mais je n’y croyais plus vraiment. Qu’est-ce qui t’a convaincu ? » Tu étais curieuse et le fait que le taxi, une fois ton adresse dans le GPS mit ses écouteurs faisait que tu n’avais pas vraiment peur d’aborder ce sujet dans le taxi. Même si la discussion sera certainement un peu longue et qu’elle se poursuivra chez toi.  
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyLun 10 Avr 2023 - 17:28



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
« Peut-être pas la plus décisive mais c’était une étape importante en effet. Beaucoup de femmes n’ont pas la chance d’y arriver » Il y a quelque chose dans le son de sa voix qui lui donne le sentiment que cette phrase a plus de sens qu’il ne peut y paraître. Il est loin de savoir qu’elle fait partie de ces femmes dont elle fait mention. Il est loin de se douter de l’importance du franchissement de cette étape pour elle. Pour lui, c’est la première fois et tout va bien, non ? Quelque chose qui relève de la pudeur lui ordonne de ne rien rétorquer et de prendre en considération cette phrase telle qu’elle est. « Tu t’en es très bien sorti ne t’en fais pas » Comme un môme, il affiche un sourire satisfait et fier. Il s’en est bien sorti. Pour une première. Il est fier d’ailleurs. Fier d’être venu, fier d’avoir pris son courage à deux et d’être vécu jusqu’ici. Il est fier d’avoir bravé sa peur et ces questions qui l’avaient paralysées pendant des jours, des semaines. Cela en valait la peine. Les clichés qu’il avait enfoui dans son portefeuille en valait la peine. Il allait être père et le fait d’avoir assisté à ce rendez-vous rendait les choses certes plus réelles encore mais encore plus belles. L’euphorie des débuts.

« Je ne pensais plus vraiment que tu allais venir après ta disparition soudaine » Il tourne la tête vers Jenna alors qu’un taxi apparaît er dans lequel ils finissent par s’engouffrer. Il avait pris beaucoup trop de temps avant de se décider. Il aurait pu lui envoyer un message, un emoji, un signe de vie au lieu de s’enterrer dans son coin avec ses pensées et ses questions existentielles. « Je suis contente que tu sois là mais je n’y croyais plus vraiment. Qu’est-ce qui t’a convaincu ? » Assis aux côtés de Jenna, prisonnier du monstre mécanique, il n’a pas la moindre issue de secours. Il doit affronter la vérité. « J’aurais dû t’envoyer un message, te tenir au courant, te dire quelque chose au lieu de me comporter comme le plus horrible des connards et de faire silence radio », commence-t-il par dire en tournant la tête vers elle, « je suis désolé pour ça, de t’avoir donné l’impression de te laisser toute seule. » Il cherche son regard. Sincérement désolé, il avait été plus que déboussolé et il lui avait fallu pas mal de reflexion pour ne pas agir sur un coup de tête. Non, il voulait faire les choses biens … pour une fois. « Ce n’était pas une décision à la légère, je veux dire, c’est une décision … pour la vie. » Oui, à jamais il serait lié avec elle, qu’ils le veuillent ou non et il fallait mieux être certain de ce que l’on peut apporter et promettre. Sa main vient se poser sur son genou sans la quitter du regard. « J’ai envie de faire les choses comme il faut, j’ai envie d’être là pour toi, pour vous, de faire partie de sa vie. » Il caresse doucement et inconsciemment son genou avant de finalement retirer sa main pour les poser sur ses cuisses et s’appuyer davantage contre le dossier de la banquette arrière du taxi. Il a envie d’être quelqu’un de bien. Il a envie de faire partie des « gentils » du film. Un fin sourire étire ses lèvres.

« En soi, c’est une bonne chose et je serais complètement idiot si je n’en ai pas conscience » Une bonne chose. Avoir un enfant est censé être une bonne nouvelle, être quelque chose de positif, être quelque chose qui réjouie bien que cela inquiète. Il aurait été idiot de se priver de ce bonheur. « A compter d’aujourd’hui, tu peux être certaine d’une chose : c’est que tu peux compter sur moi » conclut-il en venant retrouver son regard.

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyLun 10 Avr 2023 - 18:43



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Encore chamboulée des annonces faites dans ce rendez-vous, tu avais du mal à reprendre pieds face à la situation. Même si la chose semblait totalement normale pour Edison, tu avais du mal à accepter que par ta faute, ton enfant allait naître avec un handicap et donc, n’aurait pas les mêmes chances de réussir que les autres. Il n’était pas question de moins l’aimer, au contraire, mais tu n’arrivais pas à vivre cela comme autre chose qu’un échec. Tu savais qu’il allait te falloir un peu de temps pour accepter la nouvelle tout comme tu savais que les réactions allaient être nombreuses quand tu allais commencer à parler de ta grossesse. Tes parents étaient les personnes à qui tu craignais le plus de l’annoncer car tu savais que malgré leur ouverture d’esprit, le fait que tu sois enceinte sans être avec quelqu’un et que le père soit un jeune homme pas vraiment bien inséré dans la société n’allait pas beaucoup t’aider. Mais tu étais prête à affronter tout cela, le regard des autres ne te faisait pas peur, c’était le tient qui était le plus sévère de tous. Rassurer Edison te semblait le plus important mais une fois dans le taxi, tu ne pus t’empêcher de lui poser la question qui fâche, cette question qui tourne dans ton esprit depuis que tu l’as vu réapparaître soudainement dans la salle d’attente. Sa réponse ne tarda pas à venir et Edison ne semblait pas vraiment faire le fier : « J’aurais dû t’envoyer un message, te tenir au courant, te dire quelque chose au lieu de me comporter comme le plus horrible des connards et de faire silence radio. je suis désolé pour ça, de t’avoir donné l’impression de te laisser toute seule. » La solitude, c’était ce dont tu avais le plus peur mais tu avais la chance d’être relativement bien entourée alors tu ne pouvais pas dire que tu t’étais sentie seule. C’était plus que tu t’étais sentie trahie parce que tu avais interprété ce silence comme un abandon et tu avais pensé ne plus jamais revoir Edison suite à ton annonce. « Je n’étais pas vraiment toute seule, rassure-toi. Ma soeur et mon cousin sont au courant, ils m’ont beaucoup aidés. » Tu disais la vérité, Blake et Elsa avaient été d’une aide précieuse pour affronter ce mois d’angoisses incessantes. « Mais plus le temps passait et moins je pensais te revoir. » Dis-tu en passant ta main sur la joue d’Edison. Cette perspective ne t’avait pas du tout plue. Tu t’étais rendue compte que tu t’étais attachée à lui et que cela te ferait mal de le voir disparaître. Tu le comprendrais parce que les raisons étaient nombreuses mais tu serais blessée. « Ce n’était pas une décision à la légère, je veux dire, c’est une décision … pour la vie. J’ai envie de faire les choses comme il faut, j’ai envie d’être là pour toi, pour vous, de faire partie de sa vie. » Tu hoches la tête car il a raison. L’engagement que vous prenez l’un envers l’autre aujourd’hui n’est pas à prendre à la légère. Vous vous engagez pour la vie car cet enfant vous liera désormais jusqu’à votre dernier souffle. Le mariage à côté te semble une bien petite chose … Tu lui avais dit qu’il pouvait réfléchir, que tu lui laisserais le temps qu’il faudrait mais tu n’avais pas pensé que cela prendrait un mois entier sans nouvelle. Tu avais essayé de ne pas y penser mais n’avait pas pu faire autrement. Sa main caresse ton genou et tu frissonnes malgré la chaleur dans l’habitacle. Tu n’en attendais pas tant, tu voulais juste qu’il soit là pour cet enfant qui allait être le vôtre. « En soi, c’est une bonne chose et je serais complètement idiot si je n’en ai pas conscience. A compter d’aujourd’hui, tu peux être certaine d’une chose : c’est que tu peux compter sur moi » A cet instant précis, tu te dis que tu avais eu raison de suivre ton instinct. Derrière le Peter Pan qu’était Edison se cachait un homme qui pouvait grandir et qui n’avait pas peur des prendre des décisions difficiles. Car même si ce ne sont que des mots pour l’instant, c’est sa vie entière qu’il est en train de bouleverser. Cela ne se fera pas de suite et pas immédiatement mais c’est bel et bien le cas. « Et toi sur moi. » Dis-tu ne posant ta main sur la sienne. Tu posais l’autre sur ton ventre avant de dire : « Et ce bébé a de la chance de t’avoir, ne l’oublie jamais. » Il allait falloir qu’Edison s’en persuade parce qu’il allait y avoir un certain nombre de gens qui allaient essayer de l’en dissuader. « Tu n’as pas trop choqué ton entourage avec cette nouvelle ? » Ne pus-tu t’empêcher de lui demander. Car le tient était tombé des nues …
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyLun 10 Avr 2023 - 21:21



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
« Je n’étais pas vraiment toute seule, rassure-toi. Ma soeur et mon cousin sont au courant, ils m’ont beaucoup aidés. » Silencieux et soulagé, il acquiesce d’un signe de tête. Dieu soit loué, elle n’avait pas été seule. Il ne s’était d’ailleurs pas imaginé le contraire. Jenna était quelqu’un de bien ; pour lui il était évident qu’elle soit entourée. Mais l’idée de ne pas avoir été là, de l’avoir laissé sans le moindre signe de vie ; cela lui donnait un sentiment coupable. Sans aucun doute. « Mais plus le temps passait et moins je pensais te revoir. » Son regard scanne le sien alors que les doigts de la rousse viennent caresser sa joue. Il avait oublié combien sa présence avait quelque chose de rassurant, de réconfortant et d’apaisant. Il la découvre de nouveau ; cette sensation de pléniture à ses côtés. Toujours aussi silencieux, ses lèvres forment un « désolé » muet. Désolé de ne pas avoir été à la hauteur, c’est ce qu’il aurait aimé pouvoir dire. « Et toi sur moi. » Les lèvres s’étirent en un sourire et il pose son regard sur l’autre main qui est venue se poser sur son ventre. « Et ce bébé a de la chance de t’avoir, ne l’oublie jamais. » Son regard reste accroché à cette main posée sur son ventre. Ce bébé a de la chance de l’avoir. « Jenna…. », se contente-t-il de murmurer, un sourire toujours accroché aux lèvres. La pudeur du géant. Derrière ce simple murmure, on peut y entendre beaucoup de choses : jenna, n’exagère pas ; jenna, je ne suis pas parfait ; jenna, je ne sais pas si c’est de la chance … bref, son regard retrouve le sien et elle finit par lui poser cette fameuse question. Comment est-ce que se son monde a réagi à la nouvelle ? « Tu n’as pas trop choqué ton entourage avec cette nouvelle ? » Un éclat de rire en repensant aux différentes réactions. A vrai dire, on avait toujours fait des blagues sur Edison et sa vie sentimentale inexistente. On avait parfois fait des paris sur les potentiels mômes qu’il avait pu concevoir au cours des tournées … des inepties qu’il n’avait jamais démenties car ça faisait parler, ça lui donnait de l’importance. L’idiot. Ce qui avait choqué son entourage, c’était que Jenna était parvenue à le faire douter, à le faire hésiter et finalement à le faire grandir et prendre ses responsabilités. Personne y avait cru. Personne ne pouvait imaginer Edison « sérieux ».
« Houla ! Je crois que certains sont toujours en train de se remettre de la nouvelle pour être honnête --- » dit-il d’une voix désormais plus rieuse. Il n’a pas crié la nouvelle sur touts les toits. Il n’en a parlé qu’à de rares personnes mais elles avaient toutes réagi de la même manière. Toutes avaient été surprises d’entendre qu’Edison avait une relation « régulière » … est-ce que c’est le genre d’information qu’il doit confier à Jenna ? Pas vraiment. Du moins, il en a honte et préfère ne pas en faire mention. « --- ton existence éveille la curiosité de pas mal de monde soit dit en passant » ajoute-t-il avec une lueur de complicité au fond des yeux.

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyLun 1 Mai 2023 - 17:25



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Il n’a plus le choix Edison désormais. Il ne peut plus s’enfuir et refuser d’avoir les discussions qui fâchent. La vérité c’est que tu ne sais pas vraiment ce que tu veux lui dire et là, tout de suite, tu n’attends rien de lui. Pourtant, il y a des dizaines de sujets à aborder, des milliers de questions à se poser mais tu lui es déjà reconnaissante d’être là, le reste pourra attendre un peu. Ta reconnaissance ne doit cependant pas cacher le fait que tu as douté de sa venue. Plus que douté, tu commençais à désespérer et à te faire un peu de souci de n’avoir rien entendu de sa part. Mais au dernier moment, in extremis, il était venu et sa présence avait été essentielle dans cette échographie. Seuls ses mots rassurants avaient fait que tu ne t’étais pas effondrée plus que ça. Qu’aurais-tu fait si tu avais été toute seule ? Tu n'en as pas la moindre idée et tu ne veux pas le savoir. Alors tu lui répètes, encore une fois que malgré tout ce qu’il peut penser, c’est sûr, ce bébé a de la chance de l’avoir. Et à sa réaction, tu sais que tu vas devoir le répéter encore et encore pour qu’il l’entende réellement. Car aujourd’hui, il ne te prend pas au sérieux, bien persuadé d’être un poids plus qu’autre chose. « Jenna…. » Tu ne réponds pas, tu te contentes de lui sourire, sereine, sans jamais quitter son regard. Car tu ne sais pas ce qui vous attend mais cette vérité-là, c’est sans doute celle que tu ne mettras jamais en doute, à aucun moment. Décidant de te lancer sur un sujet moins compliqué, tu l’interrogeais sur les réactions de ses proches car il avait tout de suite été honnête avec toi et t’avait confié qu’il allait en parler aux personnes qui lui étaient le plus chères. Comme tu t’y attendais, ces dernières avaient été très surprises. Certainement comme ton entourage mais pour des raisons bien différentes. « Houla ! Je crois que certains sont toujours en train de se remettre de la nouvelle pour être honnête. Ton existence éveille la curiosité de pas mal de monde soit dit en passant » Le pas mal de monde était certainement à relativiser vu qu’il dépendait du nombre de personnes à qui Edison avait fait cette confidence mais tu n’avais pas de mal à le comprendre. Il avait dû avoir de nombreuses aventures, être un nom sur une liste ne t’avait pas du tout gêné mais c’était à l’époque où un bébé n’était pas en train de grandir en toi. Un sourire amusé s’était naturellement dessiné sur ton visage. De ton côté, tu avais été avare en information en ce qui concernait le père de ton enfant. Principalement parce que tu voulais attendre de savoir s’il allait assumer son rôle mais aussi un peu parce que ton entourage ne s’attendrait jamais à ce que tu lui présentes quelqu’un si éloigné de tes critères habituels. « Je peux les rencontrer si tu le souhaites, je ne vis pas dans une haute tour gardée par un dangereux dragon. » Ne pus-tu t’empêcher de dire les yeux rieurs. « Je te donnerai l’adresse de la galerie, ils peuvent passer quand ils veulent si tu ne veux pas de présentations trop officielles. » Ce serait peut-être plus simple pour tout le monde ainsi mais rien n’était moins sûr. Tu n’arrivais pas à imaginer qui était exactement l’entourage d’Edison et tu espérais ne pas avoir mis les deux pieds dans une situation compliquée à gérer, pour lui comme pour toi. « Si ça peut te rassurer, mon entourage a été aussi très surpris. Les questions à ton sujet son pour l’instant restées sans réponse ce qui ne fait qu’attiser leur curiosité. Mais pour ta sécurité je préférais ne rien dire le temps que tu te décides. » Que ce soit ta sœur ou Blake le fouineur, tu savais que la moindre information donnée serait utilisée et ils n’auraient eu aucun scrupule à venir rendre une petite visite à Edison … Or, comme tu le lui avais dit, ce choix, il devait le faire tout seul. Le taxi s’arrêta devant chez toi et tu réglais le voyage avant de sortir de la voiture. Edison était déjà venu chez toi-même si en général, vous vous retrouviez plutôt chez lui car Finnley pouvait toujours être dans les parages. Ce n’était pas le cas aujourd’hui et puis même si c’était le cas, cela ferait une personne en moins à rencontrer par la suite. « Tout ça pour dire que tu ne vas pas y couper, il te faudra rencontrer mon entourage, surtout ma sœur que je ne pense pas tenir encore très longtemps. » Dis-tu en ouvrant la porte d’entrée et en lançant à Edison un petit sourire désolé. Il ne savait clairement pas dans quoi il s’engageait le pauvre … « D’ailleurs, tu as de la famille à Brisbane ? » Vous n’aviez jamais parlé de tout cela auparavant et ça allait commencer à devenir important. « Je te sers quelque chose ? » Lui demandas-tu alors que tu te servais un verre de jus de fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Edison Dorn
Edison Dorn
la corde sensible
la corde sensible
Présent
ÂGE : 30 ans (né le 15 août 1993)
SURNOM : Ed • Eddie • Spanky • (d)horny
STATUT : célibataire. un coeur à ne surtout pas prendre tellement il est pourri à moins que ...
MÉTIER : propriétaire du loophole (salle de concert) • chanteur & guitariste dans le groupe de musique post-hardcore « The Sand Witches »
LOGEMENT : appartement sur bayside
It's time to grow up (jenna) 53d9fb74d22a20daa1b748d1ff5997f3ca29a59c
POSTS : 1949 POINTS : 290

TW IN RP : drogue, addiction au jeu (tout et n'importe quoi, course de chevaux, poker, roulette, il pourrait parier un de ses reins au Uno), violence au sein du foyer familial, maltraitance, vulgarité
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : l'impensable a eu lieu : il est devenu père d’Henry le 24 septembre 2023 • la mère de son fils a mis les voiles six mois après la naissance de leur fils, le laissant seul avec pas mal de rage au cœur • clean depuis un an : aucune addiction, ni alcool, ni drogue, juste la nicotine qui persiste
RPs EN COURS :
■■■□

cameron #05
alice #01
faith #01

RPs TERMINÉS :
cf. fiche de liens
AVATAR : stephen james hendry
CRÉDITS : @skeyde-in-somnia (avatar & gif profil) @stephenjamesh (gifs signature)
DC : ugo de luca • molly biggs • tone lewis
PSEUDO : émilie, éms
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 19/12/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t47458-edison-dorn-he-s-got-a-very-punchable-face
https://www.30yearsstillyoung.com/t47468-spanky-dhorny-take-that-bad-day-and-headbutt-it-in-the-face#2411280
https://www.30yearsstillyoung.com/t47469-edison-dorn#2411373

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyMar 2 Mai 2023 - 17:12



TIME TO GROW UP
They say boys don't cry
But your dad has shed a lot of tears
They say I should be a strong man
But baby, I'm still filled with fear
Sometimes I don't know who I am
Sometimes I question why I'm here
I just wanna be a good dad
Will I be? I have no idea
(Macklemore & Ryan Lewis)


16 mars 2023
« Je peux les rencontrer si tu le souhaites, je ne vis pas dans une haute tour gardée par un dangereux dragon. Je te donnerai l’adresse de la galerie, ils peuvent passer quand ils veulent si tu ne veux pas de présentations trop officielles.» Et soudain tout devient encore plus réel. Jenna devra recontrer – tôt ou tard – ses amis, les membres de son groupe, sa famille ? L’idée que son monde devienne visible aux yeux de la rousse lui met un petit coup de pression qu’il dissimule derrière un sourire. Il sait que c’est une étape à franchir mais il ne s’est pas encore posé la question sur la manière dont cette étape doit se passer. Une rencontre organisée durant laquelle il joue les modérateurs. Ou alors une rencontre surprise à laquelle il ne participe pas … rien d’officiel ? Est-ce qu’il y a un bon et mauvais choix ? Qu’est-ce qui est préférable ? « Je ne me suis pas encore vraiment attardé sur la manière dont les présentations doivent ou ne doivent pas se faire », avoue-t-il avec ce fin sourire aux lèvres, révélant ainsi que ce sujet est encore à approfondir. « Je pense pas qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises manières de faire mais … je sais pas … l’idée de juste donner l’adresse de la galerie », il lève une épaule en claquant sa langue contre son palais. Pas vraiment convaincu. Il finit par ajouter d’un air pensif : « ça mérite plus qu’un rendez-vous for your info » Il va falloir s’attarder sur la question. Pour l’instant, ils sont un binôme. Et c’est déjà un sacré pas. Étape par étape. Il doit désormais apprendre à composer avec quelqu’un. « Si ça peut te rassurer, mon entourage a été aussi très surpris. Les questions à ton sujet son pour l’instant restées sans réponse ce qui ne fait qu’attiser leur curiosité. Mais pour ta sécurité je préférais ne rien dire le temps que tu te décides. » Les yeux rieurs, il acquiesce pour la remercier. Pour sa sécurité. Il devrait plutôt s’excuser de l’avoir laissé sans réponse aussi longtemps, le crétin.

Le taxi s’arrête et les voilà qu’ils s’échappent du monstre mécanique pour prendre la direction de chez Jenna. « Tout ça pour dire que tu ne vas pas y couper, il te faudra rencontrer mon entourage, surtout ma sœur que je ne pense pas tenir encore très longtemps » Dans d’autres conditions, il aurait fait sans doute une blague graveleuse sur le fait qu’il s’entend plutôt avec les sœurs mais pas cette fois. Non, à la place, il lui offre un sourire convaincu et rassuré. « J’ferais de mon mieux pour pas décevoir et justifier le suspens », dit-il d’une voix rieuse … bien loin d’imaginer ce qui l’attend. Son mode de vie l’a toujours protégé de ce genre de situation, de rencontre. Et pour être honnête, il est loin d’être doué pour ce genre de situation mais cela, on s’en rendra compte d’ici quelques temps. « D’ailleurs, tu as de la famille à Brisbane ? », qu’elle lui demande, le contraignant à relever la tête vers elle, figé pour une demi seconde. Sa famille. Il déglutit et remercie le ciel qu’elle finit par ajouter : « Je te sers quelque chose ? » Il tend le cou pour voir ce qu’elle se sert. « J’vais prendre la même chose que toi … », dit-il en désignant d’un signe de tête le jus de fruits qu’elle était en train de se servir.

Une main dans sa nuque, il essaie de dissimuler sa gêne mais sait également que c’est le moment de se lancer, de parler. La technique de l’autruche, c’est plus vraiment d’actualité. Composer à deux. « Mes parents vivent à Brisbane, ouais … » Les sourcils se froncent légèrement pour quelques secondes. « Mais je n’ai pas de contact depuis … », un sifflement pour signifier que ça fait bien trop longtemps, « pas vraiment le genre de parents avec qui tu souhaites garder contact et pas vraiment le genre de grands-parents que tu veuilles donner à ton enfant ; crois moi » Il fait les yeux ronds en hochant d’un signe de tête à ce « crois-moi ». « C’est te rendre service que de t’épargner une quelconque rencontre avec les Dorn. J’ai construit ma famille à partir de mes potes, de mon groupe. C’est ce qu’on dit, non ? Les amis, ce sont la famille que tu as la chance de pouvoir choisir » Voilà de quoi conclure sur une note plutôt positive après avoir plus que vaguement évoqué ses parents.

@Jenna Caldwell

code by black arrow



It's time to grow up (jenna) RFFUDzh
It's time to grow up (jenna) Dknw6aY
It's time to grow up (jenna) ZAKiL8h
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) EmptyDim 21 Mai 2023 - 10:21



it's time to grow up
@Edison Dorn & Jenna Caldwell
Alors que tu parles à Edison de rencontrer son entourage, tu te rends compte que tu ne sais pas vraiment à quoi t’attendre. Votre relation n’aurait jamais dû en arriver là, tu ne l’avais jamais envisagé comme ça alors d’un commun accord tacite, il y avait eu certaines discussions que vous n’aviez pas eues. Certains sujets que vous évitiez ou que vous abordiez vaguement sans donner de détails. Tu ne savais pas grand chose d’Edison et de sa vie en dehors de vos rencontres et de son groupe de musique mais cela allait devoir changer. Le petit être qui grandissait en toi allait avoir besoin de ses deux parents et tu ne savais pas très bien ce que cela voulait dire dans votre situation mais tu étais rassurée à l’idée que tu avais un peu de temps pour le découvrir. « Je ne me suis pas encore vraiment attardé sur la manière dont les présentations doivent ou ne doivent pas se faire. Je pense pas qu’il y ait de bonnes ou de mauvaises manières de faire mais … je sais pas … l’idée de juste donner l’adresse de la galerie. ça mérite plus qu’un rendez-vous for your info.  » Tu hoches la tête car tu ne peux qu’être d’accord. Mais encore une fois, tu cherchais à ne pas mettre trop de pression sur Edison, tu cherchais à lui laisser une porte de sortie pour qu’il soit le plus confortable possible. Tu ne voulais pas t’imposer dans son monde mais il était important pour toi de le connaître car ton enfant allait le côtoyer et tu avais besoin de savoir à quoi t’attendre. Vu que tu ne savais pas vraiment à quoi tu pouvais t’attendre, tu étais prête à tout. « C’est comme tu préfères, du moment que je les rencontre. » Il était important pour toi de faire comprendre à Edison que si tu étais conciliante sur le comment et le quand, il n’était pas question de se dérober à cette étape, tu ne le laisserais pas enterrer le sujet. Pour l’instant il en avait le droit mais tu reviendras à la charge, ta persévérance ne te lâchait jamais. Alors que vous sortiez du taxi pour rejoindre la maison, tu lui confiais que tu allais avoir du mal à retenir ta soeur encore longtemps, ton cousin aussi d’ailleurs. Edison allait devoir les rencontrer plus rapidement qu’il ne le pensait. « J’ferais de mon mieux pour pas décevoir et justifier le suspens  » Tu ne savais pas à quoi ta famille s’attendait mais tu étais certaine que ce n’était pas à Edison. Cependant, ils étaient tous bien plus ouverts d’esprit qu’il le pensait ce qui devrait permettre une rencontre cordiale. Cette grossesse n’avait pas vraiment été désirée mais ton entourage avait bien compris qu’elle l’était devenue et tu espérais qu’ils se focaliseraient là-dessus.

Une fois à l’intérieur, tu en profitais pour demander à Edison s’il avait de la famille à Brisbane. Tu le vis se figer, pas longtemps mais assez pour que tu le remarques. Tu ne savais pas quel était le problème mais tu ne voulais pas insister. Tu lui proposais à boire : « J’vais prendre la même chose que toi …  » Sortant un deuxième verre du placard, tu y versais du jus de fruits et tu le tendis à Edison sans rien dire. Avant d’insister, tu veux lui laisser une chance de te livrer des informations de lui-même. Auparavant, ne pas avoir ces informations ne te dérangeait nullement mais aujourd’hui, c’était différent. Et tu fis bien car il reprit la parole : « Mes parents vivent à Brisbane, ouais … Mais je n’ai pas de contact depuis …  » Deux opposés, c’était ce que vous aviez toujours été mais les différences désormais soulignées sous vos yeux étaient totales. « pas vraiment le genre de parents avec qui tu souhaites garder contact et pas vraiment le genre de grands-parents que tu veuilles donner à ton enfant ; crois moi. C’est te rendre service que de t’épargner une quelconque rencontre avec les Dorn. J’ai construit ma famille à partir de mes potes, de mon groupe. C’est ce qu’on dit, non ? Les amis, ce sont la famille que tu as la chance de pouvoir choisir  » Tu comprends soudain mieux la panique d’Edison à l’idée de devenir père si ses parents n’avaient pas été de bons exemples. Tu as envie d’en savoir plus, il est évident que tu es curieuse mais tu décides de ne pas te montrer trop curieuse d’un coup. Tu pouvais donc mettre de côté les grands parents mais cela ne t’aidait pas concernant les personnes qu’Edison considérait comme sa famille. « Je te fais confiance, je pense que ton instinct est plutôt bon quand il s’agit de t’entourer. » Lui dis-tu avec un clin d’oeil. Tu pensais à toi et au choix qu’Edison avait fait de continuer à te côtoyer. « Qui est-ce qui compose cette famille que tu t’es composée du coup ? » Tu préférais aller sur ce terrain plutôt que d’essayer de comprendre pourquoi Edison ne parlait plus à sa famille et à quoi avait ressemblé son enfance. « De mon côté, je suis toujours proche de mes parents qui habitent à Brisbane tout comme ma soeur et mon cousin éloigné. Je considère ce dernier comme mon frère et je préfère te prévenir, il est journaliste et bien trop curieux donc n’hésite pas à le remettre à sa place. » C’était ce que tu faisais des fois quand il allait trop loin même si tu n’avais pas grand chose à lui cacher. « Tu auras l’occasion de rencontrer certains de mes amis, ceux qui restent en tout cas. » Un air triste se dessina sur ton visage à la pensée de Joanne. La mort de ton amie te hantait toujours même si tu essayais de faire de ton mieux pour la digérer au milieu de tout ce qui se passait actuellement dans ta vie. Pour l’instant, inutile de parler de Rhett car tu ne savais même pas ce que tu pouvais attendre de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

It's time to grow up (jenna) Empty
Message(#) Sujet: Re: It's time to grow up (jenna) It's time to grow up (jenna) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

It's time to grow up (jenna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-