AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LE DESTIN
LE DESTIN
l'être suprême
l'être suprême
Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 HlIQNBi Présent
ÂGE : des milliers d'années, mais je suis bien conservé.
STATUT : marié au hasard.
MÉTIER : occupé à pimenter vos vies, et à vous rendre fous (a).
LOGEMENT : je vis constamment avec vous, dans vos têtes, dans vos esprits, et j'interviens de partout, dans vos relations, dans vos joies, vos peines.
Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 55151247c8faf837c79382fe1cd76e6bcdb0516e
POSTS : 30743 POINTS : 200

TW IN RP : nc
PETIT PLUS : personne ne sera épargné, c'est promis les chéris.
AVATAR : je suis tout le monde.
CRÉDITS : harley (avatar) & katebeckets (gif profil)
DC : nope.
PSEUDO : le destin.
INSCRIT LE : 15/12/2014

Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 Empty
Message(#)Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 EmptyDim 14 Mai 2023 - 12:54

saül williams a écrit:
Alors, alors. Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 3922047296

Je suis une mordue de cinéma et je considère les salles obscures comme ma seconde maison. J'écume les magazines de programmation, je zieute les festivals et je tiens un agenda pour prévoir mes séances de la semaine. Mais je suis une addicte à qui le cinéma manque terriblement - et à qui la critique de cinéma manque terriblement aussi. Puisque nous n'avons pas d'endroit où nous pouvons parler/débattre/échanger au sujet des films qui nous font vibrer (de colère, de joie, d'amour, de dégoût, de peur), j'ouvre ce petit club qui n'a pas de règles sinon les quelques suivantes :

- On ne spoile pas.
- On n'insulte personne de "pompe à miel" ou d'autres noms d'oiseaux.
- Les goûts et les couleurs varient à maaax, aussi merci de respecter les avis de tout le monde.
- Je ne sais pas trop si le sujet des séries peut être amené par ici, mais en vrai je trouve que ce qui fait vivre un club ce sont ses membres alors... you do you, on verra bien. Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 873483867

Ici, on peut donc mettre des recommandations pour des films récents, des "j'ai détesté" et aussi des films qu'on a adoré voir même si c'était il y a quarante ans. Tous les genres sont les bienvenus et surtout, si on a besoin de recommandations au sujet d'un cinéma qu'on ne connaît pas (ex. j'adorerais avoir les vôtres sur le cinéma coréen et le style de la comédie noire, je suis vraiment curieuse de cette cinématographie que je n'ai connue que l'année du grand Parasite (2019) et qui manque cruellement à ma culture) c'est ici que ça se passe !

Sans plus attendre, voici mes premières recommandations. Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 3922047296 Je reviens d'une semaine au Festival de Cannes où j'ai eu la chance de découvrir de merveilleux courts/moyens/longs métrages en compétition, hors compétition, qui sont sorti et qui vont sortir. Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 206649278 En compagnie de mon ravioli @auden williams, j'ai passé un super séjour et je voulais laisser quelque part un petit (ps: petit??? lol) résumé sous forme de recommandations pour ceux et celles qui souhaitent aller au cinéma mais qui ne savent pas trop quoi aller voir. Certains films ne sont pas sortis mais je vais renseigner les dates. Je ne mettrai pas les résumé parce que je sais que certains aiment découvrir par eux-mêmes. Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0 873483867

La Croisade de Louis Garrel, 1h07 - sorti le 12 juillet : Des énormes barres de rire. Vraiment un conte touchant et qui part un peu sur de l'absurde. Garrel est excellent et son film est vraiment touchant, je recommande à fond si vous voulez rire (un peu) et penser à la planète (beaucoup).

JFK Revisited : Through the looking glass de Oliver Stone (docu), 1h58 - sorti le 12 juillet : J'ai toujours ressenti beaucoup de curiosité quant au grand mystère qui entoure la mort de JFK, mais je n'ai jamais su où trouver les réponses à mes questions. Ce documentaire est le fruit d'un superbe travail de recherche. Il est passionnant, captivant, on en ressort absolument mindfucked et je ne peux que recommander son visionnage, qui résume très bien point par point toute la complexité et tous les enjeux de cette attaque.

BAC Nord de Cédric Jimenez, 1h47 - sorti en décembre 2020, fait une nouvelle sortie prévue pour le 18 août 2021 : Une giga claque. C'est un film qu'il faut voir en ayant le cœur bien accroché, qui donne envie de se révolter pour des tas de raisons. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est un film qui traite de la police et de sa relation avec la population ainsi que de sa relation avec ses propres membres en interne. Vraiment un de mes coups de cœur, on n'en ressort pas indemne.

Money Boys de Yilin Chen Bo, 2h - sortie prévue pour le 10 novembre 2021 : Oh quelle horreur. Je n'ai pas l'habitude de m'ennuyer au cinéma mais celui là a battu un grand record. C'est pourtant un film dont j'attendais beaucoup pour les sujets qu'il traite mais qui m'a déçu sur 1) la réalisation giga molle, 2) la direction artistique???, 3) la musique et enfin 4) son histoire mal roulée. C'est un style de cinéma et un genre que j'affectionne beaucoup et qui, pour la première fois, n'a pas su capter mon attention plus de une minute et trente secondes. Tout du long, je n'avais qu'une envie : partir.

Aline de Valérie Lemercier, 2h08 - sortie prévue pour le 10 novembre 2021 : Le "vrai faux biopic de Céline Dion" est incroyablement coloré, parfaitement réalisé, bien que dérangeant durant tout son premier tiers. Franchement, la manière dont ils ont fait de Lemercier une petite "Aline Dieu" (vous comprendrez en voyant le film) ne m'a absolument pas convaincue, mais je me suis laissée convaincre par la suite du film. C'était franchement drôle, un poil grinçant par moments et certainement très touchant. Et rien que pour m'avoir permis de chanter des titres de Céline Dion dans le cinéma, le film a gagné mon cœur.

Les Olympiades de Jaques Audiard, 1h46 - sortie prévue pour le 27 octobre 2021 : J'avais peur que le noir/blanc soit trop rébarbatif mais en fait plot twist: ça n'a rendu la ville que plus belle. J'ai absolument adoré ces tranches de vie qui se croisent et se décroisent, on ne s'y ennuie jamais. Ce film qui parle d'amour sous tout un tas de formes différentes (autant de l'amour des autres que de l'amour de soi) méritait bien le tonnerre d'applaudissements qu'il a reçu le jour où nous sommes allées le voir.

France de Bruno Dumont, 2h14 - sortie prévue pour le 25 août 2021 : Je suis mitigée. D'abord parce que le film en soit rend très bien le caractère très très très énervant de son personnage, mais aussi parce que je trouve qu'il le fait d'une façon très maladroite. On s'ennuie, devant France. On s'ennuie à partir du moment où les premiers éléments répétitifs apparaissent et quand on sent que le film grossit le trait dans une tentative de se montrer... drôle? pathétique? Je crois qu'on ressort d'un bon film en sachant pourquoi on a été gêné, ennuyé, triste ou heureux. Et là, je suis sûre que France ne m'a pas convaincue parce qu'il est trop tout mais surtout, trop décevant.

Emergency Declaration de Jae-rim Han, 2h27 (qu'on ne voit pas passer) - je n'arrive pas à trouver la date de sortie et ça me rend folle : La perle, clairement si ce n'est pas mon top 1, c'est mon top 2 de cette semaine. J'aime beaucoup le cinéma coréen auquel je me familiarise doucement parce que c'est un cinéma très léché et qui montre juste ce qu'il faut montrer. On ne blablate pas quinze ans, on ne s'embourbe pas dans des détails inutiles... La cadence du film est impeccable, j'ai été au bord de mon siège sur absolument toute la fin de la séance. Avec le reste de la salle, j'ai ri, j'ai applaudi et j'ai poussé de grands soupirs de soulagement. C'était parfaitement dosé mais franchement pas à voir si les questions de maladie et de terrorisme (ça parle de bioterrorisme, voilà) sont pour vous anxiogènes. Je retournerai le voir en salle une et peut-être deux fois quand il sera sorti, pour sûr.

Benedetta de Paul Verhoeven, 2h11 - sorti le 9 juillet 2021 : Celui-ci a fait scandaaaale au Festival et a bien bien bien divisé tout le monde du cinéma. Il est, pour moi, un film que les profs de série Littéraire montreront à leurs bacheliers dans un magnifique programme intitulé "religion: du livre à l'adaptation". Le sujet est franchement cool, on ne s'ennuie pas, c'est un bon film dont j'attendais ce qu'il m'a donné. Un peu longuet sur la fin, des morceaux un peu lourd mais Virginie Efira est excellente dans son rôle. Le reste du casting est intéressant de toute façon et le film vaut le coup d'œil, mais il est comme un bon 14/20 en maths. Cool, mais j'aurais bien aimé toucher le 15/20 juste pour ne pas me dire "bon, bah voilà quoi".

The French Dispatch de Wes Anderson, 1h48 - sortie prévue pour le 27 octobre 2021 : Non mais le casting??? Non mais Wes Anderson??? Alors attendez je parle d'un film dont j'attends la sortie depuis bien deux ans et que je retournerai voir peut-être deux fois au cinéma tant il est complet, tant il y a de choses à découvrir à l'intérieur. C'est drôle, c'est absurde, c'est coloré et parfaitement exécuté, les personnages sont tous incroyables et n'allez pas voir la bande annonce (sauf si vous aimez visionner des vidéos qui vous font dire "j'ai absolument rien compris"). C'était notre film de clôture et mon dieu quel cadeau (c'est lui, mon top 1, je ne sais pas si ça se sent?). Foncez sans modération, le rire c'est bon pour la santé.
Revenir en haut Aller en bas
 

Club cinéma › the eyes, chico, they never lie 2.0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
fais une pause.
 :: pause café :: les clubs
-