AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 I am lost this time [Sunny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyDim 11 Juin - 4:22



Ses paupières sont lourdes. La nuit noire qui l’entoure, ponctuée des lumières des feux de circulation et de celles des réverbèrent, paraît enveloppée d’un filtre flou. Agglutinés derrière sa silhouette, les troncs des arbres sont bien solide et droit mais leur ramure, que Joseph ne peut discerner dans la pénombre, suit les caprices du vent et accompagne les criquets dans leur chant. À sa main, une bouteille en plastique qui contient de l’eau selon les enfants, de la vodka selon les adultes qui connaissent les pires maux. Il la porte à sa bouche, ne grimace pas. La batterie de son téléphone est morte, il est complètement seul à la lisière du parc et de la ville, et le trottoir est vacant à cette heure. Il doit bien être onze heures, ou minuit. Les dernières lumières des édifices commerciaux se sont éteints, même les couche-tard et les plus persévérants des hommes d’affaire sont rentrés chez eux après avoir accumulé trop d’heures supplémentaires. Il pourrait se lever sur ses jambes et attraper le premier autobus de ville qui passe dans le coin mais, après avoir jeté un coup d’œil à son portefeuille dans son sac, il grimace, lance un juron, insulte sa malchance ainsi que son C.V. minable qui lui a ouvert les portes à aucune opportunité, puis décide de ne pas bouger de son banc.

Il porte un autre regard vers le parc vêtu de ses habits charbon. Il s’humecte les lèvres, établissant dans sa tête la mince liste des possibilités qui s’offrent à lui. Il est mort de fatigue, un peu bourré, fauché, sa sœur habite à l’autre bout de la ville a n’a de toute façon pas envie de le voir débarquer à cette heure, il n’a plus de contacts à la ruche parce qu’il ne fait plus partie du coup, est sorti de ce monde-là. Il n’a pas d’autres solutions que de somnoler ici et espérer que son corps tiendra une autre journée sans sommeil. Heureusement, il se sent presque à l’abri des regards à cet endroit isolé de Brisbane, ce corridor de buissons que les passants évitent d’emprunter la nuit tombée à cause de sa mauvaise réputation. Certes, les voitures de police patrouillent de temps en temps mais Joseph a le sommeil si léger que son œil s’ouvre lorsqu’il entend le moindre bruit. Il a toujours le temps de se redresser et de feindre d’être occupé avant que les flics ne passent devant lui. Ce n’est qu’un acte auquel il s’est habitué et, même si les policiers insistent parfois pour lui tirer des informations, il s’en sort toujours indemne. Malgré son physique rabougri, il n’inspire pas la frayeur, Joseph et l’aura pacifique qui émane de lui à défaut d’avoir perdu son auréole quelque part dans son enfance.

Il se permet de souffler un peu ; s’étend sur le banc après avoir soigneusement placé son sac à la hauteur de sa tête pour en faire un coussin de fortune un peu bosselé. Bras croisés sur son torse, il ferme les paupières, ravale la nausée qui lui chatouille la langue puis s’étonne de sentir une larme rouler sur sa tempe. Il l’essuie d’un geste vif, ne s’étant pas attendu à sentir l’humidité lui rouler sur la peau. C’est bien sa faiblesse, à Joseph. Peu importe les épreuves qu’il a traversées et les mésaventures qui l’ont amoché, il est toujours aussi sensible et sa carapace de tortue est molle comme un flanby. Il ne s’y fera jamais, à cette vie de nomade que les intempéries lui ont imposé. Même si ses rêves se font de plus en plus rares, il se souvient des plus importants. Il apprécie toujours de se réveiller un matin et de se rappeler le visage d’une femme qu’il ne connait pas auprès de lui, qui lui tend la main et qui ne craint pas de se salir en liant ses doigts aux siens.

Un jour peut-être. Mais pas cette nuit. La compagnie des arbres et des poteaux électriques lui suffiront.  

@Sunny Goldsmith Et voilà ! :l:




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyMar 13 Juin - 16:33






I AM LOST THIS TIME

Aujourd’hui, la jeune femme avait été contrainte de se mettre à une tâche que personne n'aime : faire le point sur les finances, afin de non seulement d’y voir plus clair, mais d’être en règle administrativement. La chance avait été de son côté ces derniers mois, et forcément, elle avait dû commander plus de marchandise, donc dépenser plus, revoir et adapter ses derniers budgets… En bref, ce mois-ci, faire les comptes avait été plus plus long que prévu, puisqu’elle avait dû adapter ses tableurs, ses déclarations, et tout un tas d’autres paperasses. Mais elle ne s’en plaignait pas, Sunny, loin de là. C’était juste que c’était la première fois en trois ans que les choses allaient aussi bien pour elle à la boutique, et elle ne s’y était pas du tout attendue. Alors malgré son organisation habituellement irréprochable, elle avait été prise de court, la poussant légèrement à la panique. Prise dans la spirale infernale de l’administratif, Sunny s’était penchée sur d’autres sujets une fois son bilan terminé, et elle n’avait pas vu l’heure passer. La blonde sursauta lorsque son téléphone sonna. Elle fut surprise de voir l'heure tardive, et de constater que l’appel entrant venait du téléphone de Marnie, car sa tante ne se servait que très rarement de son téléphone portable, sa vieillerie pleine de touches encore trop moderne pour elle. Marnie devait sûrement se demander ce que faisait Sunny, qui avait oublié de lui envoyer un message pour lui dire si elle rentrait ou non pour dîner.

« Marnie ! Oui, ça roule. Je suis désolée, je me suis perdue dans les chiffres. Je sais même pas si ce que je te dis, ça a un sens, j’ai l’impression d’utiliser des chiffres au lieu de mots. Je perds la boule ou… ? », dit-elle à sa tante en rangeant un peu son bureau. La réponse de Marnie la fit ricaner bêtement « Bip bip, bop, Marnie (…) Bon, je meurs de faim, je vais essayer de voir si par chance le food truck au bout de la rue est encore là ! J’ai pas le courage de cuisiner, et non, tu ne touches à aucune casserole ou autre. À tout à l’heure Marnie, j’t’aime ! ». Sunny raccrocha, termina de ranger et partit explorer les rues environnantes en quête de nourriture. Elle mourrait de faim, et honnêtement, elle ne se gênerait pas pour prendre une double ration au food truck. Quelques minutes plus tard, Sunny passait près du parc avec son butin au fond de son sac, un burger végétarien bien garni, un bagel tout aussi chargé pour Marnie, car la connaissant, elle n’avait pas encore mangé, préférant attendre Sunny, et une portion de frites au cheddar ridiculement copieuse. Elle n’avait qu’une hâte: rentrer chez elle pour retrouver sa petite famille, et dévorer son repas. Sun’ balançait doucement son sac au rythme de sa marche, calée sur une chanson dans ses écouteurs, faisant s’entrechoquer sa gourde qu’elle trimballait partout et sa canette de soda bien fraîche. Il y avait clairement plus discret que Sunny à ce moment précis, oui.

Alors qu’elle prenait son petit chemin habituel malgré l’heure tardive, elle vit quelqu’un installé sur un banc non loin d’elle. Plissant les yeux, elle fronça les sourcils en pensant reconnaître l’homme en question. Elle continua son chemin, ce qui lui permettait de voir un peu mieux le visage de la personne allongée, ôtant ses écouteurs au passage. « Jo ?? », interrogea d’une petite voix douce la jeune femme en se penchant légèrement en avant pour mieux voir son visage, se trouvant actuellement face à ses pieds. Elle espérait ne pas l’avoir surpris, et ne pas s’être trompée. Il faut dire qu’il faisait sombre et que les quelques lampadaires éclairant les environs ne dispensaient les rues que d’une très faible lueur dans ce coin-là. Cela lui fit un pincement au cœur de le voir installé sur ce banc, comme ça, un peu à l’abri des regards, mais pas à l’abri des passants. La preuve en était, Sunny l’avait remarqué. Elle se doutait très bien de ce que les personnes sans domicile fixe vivaient. Le danger, surtout. Elle s’imaginait très bien les risques qu’ils couraient à dormir dehors, par tous les temps. Enfin, dormir… Si seulement ils pouvaient dormir, les gens qui s’échouent péniblement dans la rue après une nouvelle journée d’errance. Mais voir quelqu’un dont elle avait fait la connaissance dans cette situation lui faisait mal au cœur. Elle n’avait pas pitié, mais elle aurait aimé le savoir ailleurs. À l’abri, en sécurité.

« Je suis désolée si je vous ai dérangé alors que vous tentiez de vous reposer un petit peu pendant que la nuit est à peu près calme… », même si cela risque de ne pas durer. Les gens sont étonnement actifs la nuit, et ces gens n’étaient pas toujours très bien intentionnés. Les personnes sans domicile fixe devaient être la proie idéale pour les rôdeurs malveillants. Rien qu’à cette pensée, Sunny frissonna. Rentrer chez elle tard, de nuit, ne l’inquiétait pas spécialement. Elle n’était pas du genre à s’angoisser plus que cela, préférant rester optimiste. Mais c’était sûrement parce qu’elle empruntait des chemins éclairés, à peu près fréquentés, et qu’elle était en route pour rentrer chez elle, à l’abri, en sécurité. Un peu embêtée de ne pas avoir été capable de se retenir d’aller le déranger, elle se gratta la tempe « Mais ça faisait un moment que je ne vous avais pas vu, j’étais un peu inquiète. Alors j’ai voulu m’assurer que c’était bien vous… », confia Sunny d’un ton léger pour ne pas l’accabler et risquer de peut-être le faire culpabiliser. Surtout qu’il ne lui devait rien. Ni un bonjour, ni des nouvelles, ni de repasser à l’association, ou même à sa boutique. Peut-être même qu’il ne se souviendrait que très vaguement d’elle si Jo lui demandait de se présenter. Des visages, des gens, des rencontres fugaces, il devait en faire beaucoup, que ce soit volontaire ou non. Alors se souvenir d’une personne avec qui il avait échangé brièvement moins d’une heure, il y a de cela un peu plus de deux mois… Mais Sunny, elle ne l’avait pas oublié Jo. Elle avait même espéré le revoir. Alors il était tout à fait normal pour elle se souffler imperceptiblement en le reconnaissant, soulagée de le voir malgré le fait qu’il soit dans la rue.

Se doutant que la vie était loin d’être rêvée et parfaite, puisque visiblement, Jo dormait encore dehors ce soir, elle demanda, parce qu’il avait le droit à une conversation banale et ennuyeuse, comme n’importe qui avec un toit sur la tête « Comment allez-vous depuis la dernière fois ? Je pensais qu’on se reverrait, puis finalement, l’occasion ne s’est malheureusement pas présentée. ». Elle lui fit un petit sourire en haussant doucement les épaules pour que cela ne sonne pas comme un reproche, car c’était tout sauf cela. Elle était simplement déçue, car elle avait espéré que si Jo n’était pas revenu, c’était que sa situation s’était à peu près améliorée et qu’il n’avait plus besoin de mettre un pied à l’association. Au fond d’elle, Sunny mourrait d’envie de lui demander si elle était responsable du fait qu’il n’était jamais revenu, mais c’était loin d’être la chose à demander. De toute manière, elle serait rapidement fixée si Jo se montrait froid et désagréable. Il n’avait pas l’air d’être le genre de personne à perdre son temps avec des gens qu’il ne pouvait pas encadrer, et il avait bien raison.

@Joseph Keegan :l:

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyDim 23 Juil - 20:40



Le passage des piétons est régulier mais ralenti maintenant que le ciel ne sourit plus. Même si ce n’est pas la première nuit que Joseph passera à l’extérieur, sous le regard perçant de la lune, il ne s’est jamais vraiment habitué à fermer les yeux. Le moindre son l’extirpe de sa quiétude, la feuille qui se flétrie ou le froissement d’un verre de café en carton contre le béton imparfait l’impactent autant que la cacophonie d’un klaxon. Il ne dormira pas vraiment, mais il peut au moins faire semblant et convaincre son cerveau pour survivre un jour de plus.

« Jo ?? » Ce n’est peut-être qu’un soufflement, mais il l’entend un hurlement. Il se redresse par automatisme. Dans la pénombre, il espère détailler le visage de Lily. C’était une voix féminine. Il n’a pas pu en analyser le ton, le débit, l’accent. Ça pourrait être un fantôme autant que sa sœur, autant qu’une étrangère qui aurait deviné son prénom. Mais ça relèverait du tour de magie. « Je suis désolée si je vous ai dérangé alors que vous tentiez de vous reposer un petit peu pendant que la nuit est à peu près calme… » C’est Sunny. Dans la nuit, elle ne rayonne pas autant. Sa fine silhouette se fait avaler, les pigments de sa peau sont peints de bleu royal et ses cheveux ne brillent pas comme un champ de blé. Il lui aura fallu de quelques secondes pour déjà commencer à s’excuser. Cette simple idée arrache un rictus amusé à Joseph, qui passe sa main dans sa coiffe pour prétendre se donner une allure présentable. La vérité, c’est qu’il est surpris qu’elle se souvienne de lui et qu’elle ait pu le reconnaître dans cette atmosphère dont le moindre détail a été filtré. « Mais ça faisait un moment que je ne vous avais pas vu, j’étais un peu inquiète. Alors j’ai voulu m’assurer que c’était bien vous… » Elle n’est visiblement pas fatiguée, contrairement à lui qui se fait maintenir éveillé par l’angoisse et la nausée nichés dans ses entrailles. Petits oiseaux à l’appétit insatiable qui crient et crient encore, le bec ouvert dans les airs. Non, il ne s’habituera jamais complètement à cette vie. L’être humain n’est pas un animal comme les autres. « C’est bien moi. » Elle n’a pas fait sursauter un sans-abri lambda. C’est bel et bien celui qui lui a volé un roulé à la cannelle, et qui en a redemandé avant de disparaître sans laisser de trace, comme il sait si bien le faire. Après tout, il n’a pas envie de nourrir les mémoires de ses apparitions futiles. Il faut croire que celle de Sunny est persistante. Elle n’est pas composée de la même matière que les autres. « C’est inutile de s’inquiéter pour moi. J’ai fait un pacte avec l’Diable, j’peux pas crever. » C’est ce qu’il commence de plus en plus à croire. Il a analysé toutes les autres possibilités ; soit il est immortel, soit il est bon pote avec le Diable… soit il a été créé par une écrivaine dans un autre univers qui le fait vivre sur un forum, ou un site internet quelconque. Qu’est-ce qu’il pourrait bien savoir de tout ça, de toute façon. La vie est un mystère ; la mort aussi, et on vit pour résoudre le mystère de la mort. « Tu t’en sortiras mieux si t’arrêtes de penser à moi. Si un jour j’disparais, c’est parce que j’serai parti vivre ma meilleure vie. » Elle pourra se rassurer en repensant à ces paroles quand elle ne le reverra plus pendant des semaines, des mois, des années. Il ne peut pas lui faire de promesse, et il n’en fait à personne de toute façon. Pas même à lui-même, qu’il s’obstine à manipuler pour se faire croire toute sorte de choses. Cette nuit, même s’il ne dormira pas, son cerveau arrivera à se maintenir éveillé jusqu’à ce que le cycle recommence.

« Comment allez-vous depuis la dernière fois ? Je pensais qu’on se reverrait, puis finalement, l’occasion ne s’est malheureusement pas présentée. » Il a envie d’être franc et direct, de lui dire qu’elle ne tirera rien de leur relation, si relation il y a. Il a assez taché de personnes dans le passé. Elle ne mérite pas de s’inquiéter pour un pauvre type qui ne fait rien pour rassurer personne. Ça la rendrait malade, de s’attacher à un homme comme lui. Les grands cœurs sont ceux qui saignent le plus lorsqu’ils sont déchirés. Il l’a appris à ses dépens. « Le temps des fêtes était plus difficile qu’le reste. J’avais pas besoin d’revenir. » Ses poumons se gonflent d’un air difficile à absorber. Il hésite un instant puis le souffle par ses narines en soupirant : « Tu sais, t’es pas à l’association ou quoi. T’as pas b’soin d’prendre soin d’moi. Il est minuit, rentre chez toi, pense à toi, et demain tu pourras penser à ceux qui viendront t’revoir pour avoir d’autres pâtisseries. » Ce ne sera pas lui. Il n’en demandera jamais trop à personne. Surtout pas à une jeune femme comme Sunny, dont la vie est encore pétillante et remplie d’opportunités. Aussi, c’est plus facile de repousser les gens que d’assumer de pouvoir les blesser. Le cœur de Joseph a toujours été immense lui aussi, seulement, il s’est presque complètement vidé à force de se faire remuer dans tous les sens. C’est impossible d’extraire plus de jus à un citron qui a été pressé jusqu’à la dernière goutte.  


@Sunny Goldsmith I love you




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyJeu 27 Juil - 0:04





I AM LOST THIS TIME

« C’est bien moi. », répondit Jo très simplement après avoir affiché un rictus un peu plus tôt. Le simple fait de l’entendre confirmer que c’était lui la fit sourire. Elle fronça cependant aussitôt les sourcils lorsqu’il lui dit qu’il ne fallait pas s’inquiéter pour lui, qu’il était apparemment immortel, tout ça. Sunny soupira doucement « Je ne suis pas certaine qu’on puisse vraiment faire confiance au Diable… Et si c’est un argument censé me rassurer, c’est loupé. », pire pacte ever. C’était la double peine. Être immortel pour dormir sur un banc, à la belle étoile, toute sa chienne de vie… Cela avait tout l’air d’une punition, plutôt que d’un pacte censé tourner les choses à son avantage. Elle lui sourit à nouveau « J’ai pensé à vous, et je vais très bien. J’espérais retomber sur vous un jour, donc à vrai dire, je me porte même un peu mieux qu’il y a quelques minutes. Je me dis que je devais finir tard ce soir. Sans ça, je n'aurais pas pu vous revoir. ». C’est vrai que pour le coup, ces heures supplémentaires tombaient bien. Sunny était du genre bosseuse, sérieuse, perfectionniste, mais certainement pas du style à se noyer dans le travail pour retarder le plus possible le moment où elle devrait rentrer chez elle. Bien au contraire. Elle carburait pour avoir le temps de faire un tas de choses après le travail, pour passer le plus de temps possible avec Marnie, ses chats, dans le cadre chaleureux et paisible de sa maison. Ah, pour être chanceuse, ça, elle l’était, Sunny. Elle le savait très bien. Mais il est vrai que ce sentiment de gratitude l’envahissait un peu plus dans des moments comme celui-ci ; confrontée à la vie des autres, à la vie de Jo, bien plus incertaine et difficile que la sienne. Et encore, difficile, c’était un euphémisme.

Alors ce soir, Sunny était ravie d’avoir été obligée de mettre le nez dans ses comptes jusqu’à pas d’heure, autrement, elle n’aurait sûrement pas pu recroiser la route de Jo avant un bon bout de temps, si ce n’est jamais, d’ailleurs. La jeune femme n’était pas dupe, elle savait très bien que les chances de retomber sur Jo étaient très très minces. Jo l’insaisissable. Alors elle savourait sa chance, et était très reconnaissante de sa chance. Elle pouvait désormais prendre de ses nouvelles, s’assurer qu’il allait bien, et surtout: lui éviter de passer une nuit dehors ce soir. Pour rebondir sur la fin de sa phrase, Sunny reprit en haussant les épaules d’un air faussement déçu « J’aurais espéré avoir un petit post-it sur la porte de ma boutique pour m’annoncer la bonne nouvelle, mais une carte postale ça le fera aussi. Je ne suis pas difficile. », plaisanta la blonde. Qu’il disparaisse pour refaire sa vie, loin de la misère, c’était tout ce qu’elle lui souhaitait. Mais il est vrai que s’il disparaissait et qu’elle ne le revoyait jamais, Sunny se demanderait sûrement ce qu’il était devenu, s’il allait bien, s’il était enfin heureux… Elle ne pourrait pas s’en empêcher, et passer à l’association, devant une boulangerie avec des roulés à la cannelle en vitrine, ou encore passer dans cette rue ne l’aiderait pas à moins penser à lui. Elle était comme ça, Sunny. Dès que vous entriez dans un coin de sa tête, impossible d’en ressortir. Et se frayer un chemin jusque son cœur suivait tout naturellement, pour un peu que quelque chose l'ait marquée.

Jo lui répondit ensuite qu’il n’avait pas eu besoin de venir après les fêtes, d’où le fait qu’ils ne s’étaient pas recroisés à l’association, et la blonde hocha la tête, un petit sourire en coin. Quelque part, tant mieux… Même si en réalité, il en avait sûrement eu besoin, mais il s’était débrouillé seul, comme il l’avait toujours fait. L’important, c’était qu’il avait désormais fait le premier pas lorsqu’il avait eu du mal à gérer la solitude pendant les fêtes de fin d’année, et qu’il hésiterait désormais peut-être un peu moins à demander de l’aide s’il en avait vraiment besoin. Du moins, c’était ce que Sunny espérait au plus profond d’elle. La jeune femme pencha légèrement la tête quand Jo soupira, et ne parvint pas à masquer sa peine en entendant ses paroles. Et le laisser seul ici ? Ha ! C’était mal connaître Sunny. Elle ne bougerait pas un cil avant de savoir Jo en sécurité. Soupirant à son tour, une moue triste ayant remplacé son petit sourire joyeux « Je sais. Je ne viens pas aider. Là, je ne suis pas bénévole. Je suis Sunny, et je viens voir Jo. Juste, Jo. Parce que ça me fait plaisir de te revoir, parce que j’en ai envie. », conclu la jeune femme en se posant sur le bord du banc. Elle tourna la tête vers lui, posa ses petits sacs en papier à côté d’elle, avant de lui sourire, même si cela lui faisait mal au cœur qu’il tente de la repousser. Pourquoi les autres mériteraient ils plus son attention et sa sympathie que Jo ? « Dis donc, c’est la dictature du cœur ici ??? On peut plus penser aux gens sympas qu’on croise, ni avoir envie de les revoir pour papoter ?? C’est fou quand même. », s’exclama-t-elle en écarquillant les yeux, exagérant un peu sa réaction pour détendre l’atmosphère. Si Jo lui disait de partir, de ficher le camp, s’il la chassait, elle partirait. A contre-cœur, certes, mais elle se lèverait et disparaîtrait dans la nuit pour respecter sa décision. Mais pour le moment, Jo ne semblait ni agacé, ni en colère, et n’essayait apparemment pas de la repousser pour son propre confort, mais plutôt dans son intérêt à elle. Dommage pour Jo, Sun’ ne comptait pas renoncer aussi facilement. Elle devait, elle voulait être à ses côtés. C’était comme ça, c’était peut-être le Destin qui la faisait insister ainsi, allez savoir.

« Et c’est vrai qu’il est tard, et je n’ai toujours pas mangé. », reprit-elle l’air de rien en mettant les deux sacs sur ses genoux. « Tu as pu grignoter un truc ou pas ? C’est pas la bénévole à l’œil humide qui te demande ça. Regarde, j’ai l’œil sec et normal, promis, je ne vais pas larmoyer si tu me dis que tu as faim. », dit-elle sur le ton de l’humour, sans non plus se moquer de Jo, en se penchant très légèrement pour ne pas envahir davantage son espace, en pointant du doigt son œil droit. Elle cherchait à le mettre à l’aise, en confiance, pour qu’il comprenne qu’elle ne faisait pas ça par pitié, d'où le fait que plus tôt, Sunny avait osé le tutoyer plutôt que de le vouvoyer. Comme pour briser cette barrière de l'aidant et de l'aidé, paraitre moins distante, moins formelle. « Parce que là, le temps que je rentre, je vais trouver ma tante endormie. Et je ne vais pas pouvoir tout manger, en plus, il y a de la viande dans son bagel. », elle jeta un œil au contenu des sacs, cherchant lequel était le sien, et une fois fixée, elle posa l’autre sac au milieu du banc avant de le glisser jusqu’à Jo, s’étendant de tout son long pour qu’il finisse au plus près de lui « Tiens. ». Un petit Hmpf trahissant l’effort pour revenir à sa place avec un minimum de grâce plus tard, Sun’ sentit son ventre gronder. Il était temps de faire sa fête à ce burger. Elle plaça entre eux, sur le sac en papier désormais vide et aplatit, la barquette de frites au cheddar ainsi que les deux fourchettes. Elle glissa un peu vers le centre du banc, se dandinant un coup sur la fesse gauche, un coup sur la fesse droite, pour se rapprocher timidement de Jo. « Est-ce qu’on peut au moins manger ensemble ? », demanda Sunny d’une voix douce, son regard ressemblant soudain fortement à celui du chat potté. « Attention à ta réponse. Je suis fatiguée, et quand je suis fatiguée, je suis encore plus sensible… Je peux pleurer comme une madeleine à tout moment. », plaisanta Sun’ (même si c’était la vérité.. chuut). Elle secoua doucement la tête pour appuyer le côté ‘c’est une blague, ha-ha’, car malgré son côté têtu et sentimental, Sunny voulait tout de même laisser le choix à Jo de refuser ou d’accepter sa compagnie, et ce repas.

@Joseph Keegan ça fait plaisir de te retrouver I love you // chanson écoutée quasi en boucle I am lost this time [Sunny] 873483867

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptySam 12 Aoû - 5:21



« Je ne suis pas certaine qu’on puisse vraiment faire confiance au Diable… Et si c’est un argument censé me rassurer, c’est loupé. » Il aurait envie de lui demander si elle ferait confiance en Dieu, son antonyme qui a hérité de la bonne réputation, des prières et des remerciements, mais il s’abstient de lancer un tel débat. L’heure n’est pas à ce genre de discours et, de toute façon, l’opinion de Joseph à ce sujet est immuable. Il s’est fait sa propre idée et, s’il avait un choix à faire, il tendrait la main au Diable pour espérer avoir une seconde chance. Sa sœur le détesterait de simplement le penser. « J’ai pensé à vous, et je vais très bien. [...] Je me dis que je devais finir tard ce soir. Sans ça, je n'aurais pas pu vous revoir. » Elle ne perd pas de sa locution même à une heure avancée. Elle peut discourir sans se lasser malgré les cernes qui creusent ses paupières. « C’est le destin, alors. » Joseph abdique en lâchant un soupir, ne souhaitant pas non plus la dérober de son enchantement. Elle est heureuse de le voir, il ne comprend pas pourquoi – il ne comprendra d’ailleurs jamais, mais ce sera toujours mieux que de se faire lapider sur la place publique. Il doit simplement s’habituer à cette attention venue d’une autre planète. Ça lui toucherait s’il ne pensait pas les êtres humains incapables de lui accorder la moindre valeur. Sa naïveté lui a déjà fait payer cher. Il n’arrive plus à croire en les cas spéciaux – Sunny n’est pas un cas spécial. Il doit forcément y avoir une raison derrière cette attention non méritée. Il a cessé de creuser la question puisque c’est inutile. La jeune femme lui a bien fait savoir qu’elle a mis un peu de son cœur dans sa main ainsi que dans ses pâtisseries. Joseph devra faire taire cette voix inquiète dans sa tête.

« J’aurais espéré avoir un petit post-it sur la porte de ma boutique pour m’annoncer la bonne nouvelle, mais une carte postale ça le fera aussi. Je ne suis pas difficile. » Ses lèvres se pincent. Il n’aurait pas fait ça. Il est sérieux lorsqu’il prétend qu’elle s’en sortira mieux sans lui. Il n’a rien à lui offrir, du moins, rien de plus que des anecdotes qui hérisseraient les poils de n’importe quelle autre fille de son âge. Elle connait à peine le monde. Elle vient de mettre le pied ici. « J’me méfie des bonnes nouvelles. Elles sont plutôt éphémères. » Une réussite, ça veut aussi dire trois échecs lorsque ça concerne Joseph. Un pas en avant, deux en arrière. C’est ainsi qu’il se balade, esquivant les obstacles au meilleur de ses capacités, mais écopant de quelques égratignures à chaque mauvais mouvement. Les bras de Sunny ne sont pas couverts de ce genre de coupures – enfin, il croit. Elle ne renvoie pas l’image d’une personne qui lui ressemble. C’est pour ça que sa joie ne se calque pas sur elle du garçon, que ses sourires ne sont pas tous miroités et que ses paroles tendent vers la longueur tandis que les siennes se limitent à des résumés étriqués. « Je sais. Je ne viens pas aider. Là, je ne suis pas bénévole. Je suis Sunny, et je viens voir Jo. Juste, Jo. Parce que ça me fait plaisir de te revoir, parce que j’en ai envie. » L’information est toujours aussi difficile à gober. D’un œil averti, il l’observe tandis qu’elle s’installe à son opposé, disposant des sachets de papier entre eux. Il analyse chacun d’entre eux en soufflant une interrogation. « Dis donc, c’est la dictature du cœur ici ??? On peut plus penser aux gens sympas qu’on croise, ni avoir envie de les revoir pour papoter ?? C’est fou quand même. » Il lâche enfin un gloussement, un signe de vie. « Tu ferais une excellente comédienne. » Ça c’est certain. Elle aurait le don de divertir une assemblée entière de sa seule présence. Elle bouffe de l’air, prend de l’espace malgré sa petitesse. Tout est dans le geste, dans la mimique et dans le cœur.

« Et c’est vrai qu’il est tard, et je n’ai toujours pas mangé. » Ça leur fait un point en commun. « Tu as pu grignoter un truc ou pas ? C’est pas la bénévole à l’œil humide qui te demande ça. Regarde, j’ai l’œil sec et normal, promis, je ne vais pas larmoyer si tu me dis que tu as faim. » Il aurait dû s’y attendre. Il a l’impression de pouvoir écrire la suite du scénario avant même qu’il ne se déroule sous ses yeux. Il attrape une information qu’elle lui tend, s’en sert pour faire diversion : « T’es végétarienne en plus ? » Il ne pourrait pas s’offrir ce luxe. Il prend ce qui lui tombe dans les mains. À la fin, les sources de protéines qu’il rencontre ont été arrachées des os d’un animal. Il aurait peut-être décidé d’opter pour un autre régime s’il avait eu le choix. Il se souvient avoir presque fait une crise cardiaque quand il a appris que le morceau de bœuf dans son assiette provenait du même animal que Milkshake et Cheesecake, ses deux vaches laitières. Il n’avait que huit ans, il ne connaissait rien du monde et de ce qui l’attendait dans son dédale équivoque. « Tiens. » Il lève les yeux au ciel. Elle ne lui a pas laissé le choix. Avec toute la grâce d’une otarie, elle s’est étirée sur toute sa longue pour faire glisser un sachet vers Joseph. Le réflexe est spontané : son ventre se met à gronder. Il espère que Sunny n’arrive pas à entendre. Ça lui donnerait raison sur une chose. Il a besoin d’aide. « Est-ce qu’on peut au moins manger ensemble ? » Abdiquant rapidement pour ne pas faire éterniser le débat, il s’empare du sachet, l’ouvre sans minutie pour en découvrir le contenu. Un bagel parsemé de graines de sésame, gonflé de laitue, de tomates, de viande et d’une sauce épaisse. « Hum… » Il commence en tirant une tête déçue. « J’suis allergique à toutes les sortes de grain… » Il attend sa réaction qui vient aussitôt comme l’averse imprévue. C’est la fin du monde pour celle qui voulait bien faire. Elle lui arrache un premier sourire. « Je plaisaaaante. Ne chiale pas. » Qu’il la rassure avant qu’elle ne se jette dans le trafic inexistant. Mieux vaut prévenir que guérir. Elle lui a dit qu’elle était sensible. « Comment une personne sensible peut bosser dans c’domaine-là ? » Il demande d’une voix détachée, pour ne quand même pas lui laisser penser qu’il accepte sa présence – alors que ça lui fait plaisir, au fond. Un peu de chaleur. Il s’empare du bagel, en mord une bouchée gourmande. « J’veux dire… » Il mâche comme un porc. Il n’en a rien à faire des étiquettes. « Tu dois en voir d'toutes les couleurs. T’as un abonnement annuel dans une clinique psychologique ? » Qu’il dit, à moitié sérieux, à moitié blagueur.  

@Sunny Goldsmith I love you contente de te revoir aussi petit rayon de soleil. I am lost this time [Sunny] 4251317097




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyMer 13 Sep - 1:33






I AM LOST THIS TIME

Sunny se pinça les lèvres lorsque Jo lui répondit que c’était le Destin, avec une pointe de sarcasme et un air résigné. Bon, de toute évidence, Sunny allait avoir du boulot pour que celui-ci ne cesse de la rejeter et accepte sa présence sans trouver cela étrange. « J’me méfie des bonnes nouvelles. Elles sont plutôt éphémères. », la blonde haussa les épaules en guise de réponse. Elle n’était pas vraiment d’accord, mais débattre sur ce sujet n’avait pas d’intérêt. Puis surtout, Sun’ le comprenait et ne pouvait pas lui en vouloir de penser ainsi. Difficile d’être positif dans son cas, de voir le bon côté des choses, et d’être aussi optimiste qu’elle pouvait l’être. Déjà qu’il arrivait à des gens qui étaient loin d’être à plaindre d’être négatifs et pessimistes, alors une personne malmenée et éprouvée par la vie était totalement en droit de l’être également. Peut-être avait-il été un peu plus comme Sunny avant de se retrouver dans sa situation actuelle, qui sait… Quoi qu’il en soit, la jeune femme ne forcerait pas Jo à voir la vie en rose. Elle n’essaierait pas de lui bourrer le crâne avec des affirmations positives limites toxiques, du genre « God has a plan », « Everything happens for a reason », et autres débilités auxquelles même Sunny ne croyait pas. Alors elle ne s’attarda pas plus que nécessaire sur ces paroles, tout de même navrée que la vie l’ait poussé à penser ainsi. Le visage de Sunny s’illumina lorsqu’elle parvint à arracher un gloussement à Jo. Quel plaisir de le voir sourire, de l’entendre rire, même doucement. Et en plus, sourire lui allait à merveille. « Merci, merci. », dit-elle en saluant son public fièrement, perdant son regard au loin un instant pour s’imaginer en train d’observer le fond du théâtre du haut de sa scène.

« Parce que ça t’étonne vraiment ? », plaisanta la jeune femme après la remarque de Jo sur son régime alimentaire. Quasi sûre qu’il pourrait répondre à cela en secouant la tête d’un air légèrement moqueur. Sunny glissa gracieusement (oui, bon… !) la nourriture jusqu’à Jo qui se trouvait à l’autre bout du banc, ne lui laissant pas le temps de répondre. Pas la peine. « Cool. », lâcha-t-elle après un petit signe de tête en sa direction, satisfaite. Elle sourit à Jo lorsqu’il récupéra la nourriture, toute contente de manger en sa compagnie. Son sourire s’effaça progressivement lorsque la blonde vit sa réaction après avoir ouvert l’emballage. Sun’ fronça aussitôt les sourcils. Mince, quelque chose clochait. Sun’ pouvait lui proposer d’échanger, mais il lui fallait manger quelque chose de bien complet et de la viande. Être végétarienne était effectivement un luxe que les personnes qui peinaient à se nourrir ne pouvaient se permettre. Dans son quotidien, Sunny pouvait ne pas manger de viande, ni de poisson, et ce, sans le moindre désagrément. La chance d’avoir accès à de la nourriture saine et variée, et d’avoir une excellente santé. Elle se doutait que ce n’était pas le cas de Jo et de plein de personnes dans sa situation. Il était sûrement encore temps d’aller lui chercher autre chose au food truck. D’un air dépité, désolée de lui avoir fait envie pour le décevoir derrière, Sunny ouvrit la bouche pour parler, mais se ravisa lorsque Jo prit la parole. Son visage faisait trois pieds de long au début de sa phrase, avant de doucement se figer en entendant la suite. Confuse, Sunny plissa les yeux en prenant un air qui trahissait qu’elle cherchait à démêler le vrai du faux. Peinant tout de même à dissimuler son inquiétude et son chagrin. « … T’es bête ! Tu m’as fait peur ! », s’exclama la blonde en ricanant, faisant semblant de lui mettre une petite tape à distance avant de poser sa main sur sa poitrine, soulagée de savoir que Jo plaisantait. Il n’avait décidément pas changé : il comptait bien continuer à (gentiment) jouer avec elle. Au moins, ses réactions avaient le don de le faire sourire. C’était toujours ça. Mais tout de même, quel sadique ! « Bon appétit ! », Sunny mordit dans son sandwich, et savoura l’explosion de saveurs. Ses papilles étaient aux anges, et elle aussi.

Elle tourna la tête vers Jo lorsqu’il lui posa une question tout à fait légitime : qu’est-ce qu’une pleureuse sensible comme elle faisait dans le milieu du bénévolat ? Et comment y survivait-elle ? Sun’ mit sa main devant sa bouche pleine lorsqu’un sourire étira ses lèvres. Une fois sa bouchée terminée, elle répondit en haussant les épaules « Si on ne fait que ce qui est simple et confortable, on ne voit pas plus loin que le bout de son nez et on n’évolue jamais. A quoi bon. ». Elle ouvrit sa cannette pour boire une gorgée, avant de reprendre « C’est justement pour ça que j’aide les autres: parce que je suis très sensible. J’ai toujours été malade en voyant la misère, les injustices, les inégalités qui ne cessent de se creuser. Malade en voyant que beaucoup de ceux qui peuvent aider ne le font pas, préfèrent se regarder le nombril en jetant leur argent par les fenêtres. Je me suis dit que si moi, dans ma situation avantageuse, je me contente de pleurnicher et me complais dans cette facilité à être simplement anxieux en attendant que les autres fassent quelque chose, c’est ne pas valoir mieux que ces gens. ». Sun’ marqua une pause, et soupira un instant. Ce monde était mal fichu, cette société détraquée, inégale, révoltante. Tous les hommes naissaient, en principe, égaux, mais les dés étaient en réalité pipés. Certains étaient condamnés à souffrir avant même d’être nés, et étaient foutus sans avoir la moindre chance de s’en sortir. « Je n’ai pas pitié de ceux qui sont dans le besoin, j’ai honte. Honte que sans ces associations dans lesquelles je fais du bénévolat, certains se retrouvent sans rien. ». Une moue triste avait effacé le petit sourire de la jeune femme, qui ne parvenait pas à rester impassible et neutre en parlant de tout ça. Évidemment, tout cela n’était pas de sa faute, et Sunny était bien consciente qu’elle ne changerait pas le monde. Mais elle était cependant responsable des choix qu’elle faisait, et décider de ne pas aider les gens dans le besoin lui paraissait inenvisageable. Et même si de sa toute petite place, ses actions semblaient sans réelles conséquences vu l’ampleur des problèmes, faire le bien à son échelle et avec ses moyens lui paraissait être un bon début. Il fallait bien commencer quelque part, il fallait tenter le coup. « Alors je préfère pleurer, avoir un coup au moral à la fin de ma journée, et me dire que je me sens triste parce que j’ai aidé. Ça en vaut la peine. Même si parfois, j’ai un budget mouchoir non négligeable, et qu’on croirait que j’ai été piquée autour des yeux par des abeilles en colère... », lâcha Sunny, amusée. Mieux valait en rire, hm.

Sunny enchaina les frites au cheddar comme si sa vie en dépendait, se délectant du goût du fromage fondu en levant les yeux au ciel par moment. Trop savoureux, trop bon. God bless les mecs qui ont eu l’idée de mettre du fromage sur de la patate. Un rire lui échappa quand Jo évoqua son psy. Clairement, elle avait bel et bien besoin d’un psy, et le bénévolat n’en était (de base) pas la cause. « Ça va, j’ai la chance d’avoir une tante très à l’écoute. Et deux chats. J’alterne. Et au passage, je laisse un peu de répit à mon psy. Il m'en faudrait un pour le bénévolat, et un pour le reste. », avoua la petite blonde en faisant la moue, tout en essayant de rester fun et joviale. Décidée à changer de sujet après avoir évoqué le fait qu’elle consultait bel et bien un psy pour ne pas s’apitoyer devant une personne n’ayant vraiment pas besoin de ses bad vibes, elle demanda après avoir bu un coup « Et toi alors. Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Tu travailles toujours ? Tu as trouvé quelque chose qui te permet d’être plus expansif quand on te demande ce que tu fais, ou toujours le même domaine ? », Sunny n’était pas dupe. Il devait sûrement enchaîner des petits jobs pas toujours agréables ni très légaux, étant probablement aussi payés au black. La jeune femme savait très bien à quel point trouver un travail était difficile pour les personnes sans domicile fixe, les employeurs refusant de prendre le ‘risque’ d’embaucher des… personnes tout à fait normales, oui. Pourquoi aider des gens motivés et ayant besoin de sortir de la rue et de manger, hein. Bah oui. Quelqu’un d’autre le fera (non), donc attendons que les autres fassent ce qui est bien et normal. Comme d’habitude.

@Joseph Keegan I am lost this time [Sunny] 873483867

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyMar 26 Sep - 2:47



« Parce que ça t’étonne vraiment ? » Elle doit avoir l’habitude de se faire associer à tous les clichés de la jeunesse actuelle. Le végétarisme, la simplicité volontaire, la vie de van, l’ouverture d’esprit, et tout le tralala qui est mis en valeur sur les réseaux sociaux dont Joseph ne connait même pas l’existence. Il vit dans son petit monde à part et même s’il n’est pas au courant des modes actuelles, non, ça ne le surprend pas d’apprendre que la jeune bénévole refuse de croquer dans une vache. « T’veux la vérité ou la vérité ? » Qu’il la titille en battant des cils, esquissant presque un sourire amusé, qui s’efface aussitôt qu’il réalise qu’il se laisse un peu trop emporter par sa gentillesse et sa présence. Ce doit être les quelques atomes d’égo qu’il possède encore qui l’incitent à nager à contre-courant. Dans tous les cas, il apprécie de savoir qu’elle peut se permettre de trouver ses protéines ailleurs. Il le ferait s’il le pouvait, mais en attendant il devra se contenter de la commande gratuite que Sunny lui tend, non sans tenter une vanne avant d’en profiter à pleines dents. Cependant, il ne tient pas longtemps : devant la gueule étonnée de la blonde, il ne peut s’empêcher de craquer et de révéler la supercherie. Non, il n’est pas allergique à ce qui se trouve dans ses mains et elle n’aura pas sa mort sur la conscience. « … T’es bête ! Tu m’as fait peur ! » C’était l’effet voulu. Il peut bien se venger un peu, s’il doit partager un repas gratuit en sa compagnie. Elle a trop insisté, elle a gagné, mais il ne perdra pas sa personnalité pour autant. Il reste le même Joseph qui préfère tout tourner en vanne afin de se protéger des émotions les plus destructrices. « Bon appétit. » Il répond à son tour d’une voix plus posée, s’empressant de mordre dans son bagel aux saveurs explosives. Il en ronronnerait presque, s’il n’avait plus de fierté.  

Ne souhaitant pas transformer ce repas en silence inconfortable, il relance les hostilités. Enfin, hostilité est un bien grand mot. Dans tous les cas, Joseph n’arrive toujours pas à comprendre comme une jeune femme comme elle peut bien perdre son temps avec des types comme lui. La majorité pense qu’il n’y a rien à sauver des addicts, des taulards et des maraudeurs. La majorité a d’ailleurs réussi à convaincre l’un de ces visés qui, aujourd’hui, a du mal à accepter le fait qu’on puisse vouloir l’aider sans rien attendre en retour. Aussi, il se demande comment elle peut supporter le poids de toutes ces rencontres. Lui, ça lui aura pris des dizaines d’années pour s’habituer à la misère. Encore aujourd’hui, hypocrite être humain qu’il est, ça lui arrive de contourner d’autres personnes dans la même situation que lui. Les préjugés ne s’évaporent pas comme par magie. Il n’arrive pas à s’associer à ces Hommes qui ont pourtant un parcours similaire au sien. C’est peut-être parce qu’il ne veut pas se confronter à son propre reflet. Le discours de Sunny est à la fois rassurant et naïf, à ses yeux. Ça ne l’empêche pas de l’interroger quant aux préjugés qu’il se prend tous les jours et qui l’empêchent parfois d’entrer dans une boutique ou d’utiliser les toilettes d’un édifice public. « Et tu penses pas qu’il y en a certains qui ont mérité d’se retrouver là ? » Ce n’est pas ce qu’il pense. Il est bien placé pour savoir qu’il y a une histoire derrière chaque vie qu’il rencontre. Des malentendus, des erreurs, un mélange de tout ça, un cocktail de malchance aussi. Il pense que tous les êtres humains sont nés bons, mais que certains ont dû causer une fracture entre eux et la bonté pour survivre. C’est son cas. C’est le cas de X, Y et Z, qui aujourd’hui pataugent autour des associations dans le but de saisir leur dernière chance. « Alors je préfère pleurer, avoir un coup au moral à la fin de ma journée, et me dire que je me sens triste parce que j’ai aidé. Ça en vaut la peine. Même si parfois, j’ai un budget mouchoir non négligeable, et qu’on croirait que j’ai été piquée autour des yeux par des abeilles en colère... » Lèvres pincées, il détourne les yeux pour ne pas avoir à supporter son regard tandis qu’elle lui admet sa fragilité. Il n’y a pas beaucoup de gens qui sont capable d’en parler. C’est tout en son honneur. Il aimerait lui dire beaucoup de chose. Qu’il espère qu’elle arrive à prendre soin d’elle dans cette équation déséquilibrée. Il n’y arrive pas. Comme rarement, les mots sont bloqués dans sa gorge, alors il les avale avec une autre bouchée de sandwich.  

« Ça va, j’ai la chance d’avoir une tante très à l’écoute. Et deux chats. J’alterne. Et au passage, je laisse un peu de répit à mon psy. Il m'en faudrait un pour le bénévolat, et un pour le reste. » À la mention des chats, il sourit. Il n’y peut rien. Il aime les animaux. À défaut d’avoir une tante à son écoute, il peut, de temps en temps, compter sur la présence de Stéphane le chat, qui part et qui revient dans la ruelle. Puisqu’il ne peut pas parler de ce qu’il ne connait pas (les psychologues), il peut parler de ce qu’il connait : « Moi aussi j’ai un chat. Un jour sur deux. » La confession paraît tellement anodine et est dite sur un ton si détaché, qu’elle est presque hilarante. Il vaut mieux qu’il précise avant qu’elle s’imagine des trucs : « C’est un chat errant qu’j’ai trouvé l’année passée. J’l’ai appelé Stéphane, et de temps en temps il vient m’voir car il m’reconnait. J’ai essayé d’le donner à un café d’chats pour qu’ils prennent soin d’lui, mais il passait son temps à tenter d’fuir, et un jour il a réussi. J’l’ai su quand il est apparu sur mes genoux au parc. Puis j’ai compris qu’il était comme moi et qu’il avait besoin d’bouger. Un nomade. » Il lorgne les frites au fromage, s’empêchant d’en voler, reconcentre son attention sur le bagel.  

Puis elle l’interroge. Il n’aime toujours pas ça. Il n'aimait pas ça la première fois, il n’aimera pas ça la prochaine non plus. Mais il paraît que ça fait partie de la base des relations humaines, de prendre des nouvelles. Il n’a toujours pas de bonnes nouvelles à donner, alors la question ne fait que l’intimider. Il soupire. « Non j’travaille plus. » De l’admettre, ça lui fait un peu de bien. Même s’il n’a plus aucun revenu depuis qu’il a tiré sa révérence. « J’reste à l’affut des annonces. J’sais comment passer l’balai et laver les vitres alors peut-être qu’un jour j'tomberai sur le jackpot, et j’me mettrai à récurer les toilettes dans un resto ou un cinoche, qu’importe. » L’idée ne lui met visiblement pas des étoiles dans les yeux, mais cette finalité est inévitable. Il n’aura jamais le boulot de ses rêves. Il n’écrira pas de best-seller, ne sauvera pas des vies et ne pilotera pas des centaines de touristes dans les airs tous les jours. Il soulève l’œil, pour la lorgner. « Ne me refile pas tous les pamphlets d’ton répertoire. » Il se doute qu’elle doit avoir ça sous la main, les possibilités d’emploi pour ceux qui n’ont pas de diplômes ou un casier judiciaire. La vérité, c'est qu'il craint un peu de franchir le pas et d'entrer dans le marché du travail, le vrai de vrai, qui lui est tout à fait inconnu. Comment pourra-t-il s'y sentir à sa place, après tout ce temps à vivre dans l'ombre ?

@Sunny Goldsmith I love you




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyDim 15 Oct - 23:34






I AM LOST THIS TIME

Sunny fut secouée d’un petit rire. Elle était désespérément là on l’attendait. Elle était gentille, douce, altruiste, bienveillante, sans une once de cruauté ni de méchanceté en elle. Incapable de faire du mal à une mouche. Alors l’imaginer végétarienne, quasi vegan, c’était loin d’être exceptionnel. La réponse de Jo était claire et confirmait subtilement cela. Elle lui tira la langue, pour répondre à son battement de cils et son envie de la provoquer pour rire. Pour plaisanter. Jo, en train de plaisanter et de se détendre. Un peu. Mais juste assez pour voir sur son visage qu’il s’était rendu compte que cela lui avait totalement échappé. Avec un peu de temps, peut-être finirait-il enfin par être à l’aise en sa compagnie, et se permettrait un tout petit peu plus d’être lui-même lorsqu’il croiserait Sunny. Elle se retint de le taquiner là-dessus, même par un regard ou une moue malicieuse, ne voulant pas qu’il se renferme comme une huître (à raison, évidemment). Surtout qu’ils allaient manger un morceau ensemble finalement, alors mieux valait ne pas être trop maladroite en plus d’être déjà particulièrement chiante insistante avec lui.

Alors qu’ils mangeaient, Jo interrogea Sunny sur ce qui la poussait à faire tout ce bénévolat alors qu’elle était visiblement très sensible. Celle-ci lui répondit en toute sincérité, s’ouvrant un peu plus qu’aux autres, car tout le monde savait que Sunny était émotive et empathique, souriante, toujours prête à aider les autres sans jamais parler d’elle, en s’oubliant parfois (souvent) en voulant toujours en faire trop pour une seule personne, mais peu de gens savaient à quel point cela pouvait l’atteindre profondément, la marquer, et que parfois, il fallait qu’elle se débatte dans la vague d’émotions mêlées de tristesse, d’épuisement, d’anxiété, de peur et de colère. En plus de ses propres peines, elle devait gérer celle des autres, car il le fallait, elle le voulait, et elle refusait de s’écouter et de laisser ses émotions prendre le dessus. Pire truc à faire, je vous l’accorde, même si de base, l’intention est louable et positive. Personne ne savait, ou personne ne demandait, plutôt. Tout le monde partait du principe que Sunny allait bien (parce que c’est ce qu’elle laissait percevoir et le faisait croire, détestant être le centre de l’attention ou qu’on se fasse le moindre souci pour elle). Ça va Sunny ? La forme, comme d’hab !?, Voilà le rayon de soleil !. Oui, ça va, non, pas comme d’hab. Oui, mais le soleil a parfois des jours où les nuages prennent de la place et il flotte toute la journée, toute la nuit, toute la semaine… Oui, ça va, non, pas comme d’hab. Peu importe la forme, c’était le fond qui importait. Alors elle lui donna la réponse la plus honnête possible, s’ouvrant donc un peu à son compagnon de banc de ce soir.

Sunny fronça légèrement les sourcils à sa question. Est-ce qu’elle pensait que des gens méritaient de se retrouver dans ces situations ? C’était assurément une question plutôt délicate, mais cette fois, venant de Jo, cela ne l’étonnait pas plus que ça. La blonde se souvenait très bien de sa première rencontre avec le brun et de leur conversation. Les fameux dix pour cent, tout ça. « Non. », répondit-elle d’abord très simplement. Elle avala sa bouchée, avant de reprendre « Je vais être honnête. J’estime que si une personne n’a jamais fait de mal par pur plaisir à une âme innocente intentionnellement, pour le plaisir de faire du mal, en gros, alors non. Et si une personne a fait ça, elle mérite d’aller en prison. ». C’était plutôt logique, Sunny ne lui apprenait rien. Elle marqua une pause, souhaitant tout de même poursuivre pour qu’il n’y ait pas de malentendu, surtout qu’elle ne connaissait pas l’histoire de Jo. « Chaque cas est plus complexe qu’il en a l’air, je le sais. C’est très rarement noir ou blanc. J’imagine très bien que quand on est dans la misère, on peut tomber sur les mauvaises personnes et parfois, c’est eux ou nous, ou quelqu’un d’autre. Je ne juge pas, ce n’est pas mon rôle. Et moi aussi je suis humaine, faillible et perfectible, alors me permettre de faire la morale à quelqu’un, hein… », elle haussa les épaules avant de boire une gorgée de soda.

Sun' poursuivit sa réponse, évoquant au passage qu’il lui faudrait bien deux psys en plus de sa tante et de ses chats, histoire de s’en tirer avec les histoires des autres en plus des siennes. Elle venait de confier quelque chose qu’elle ne confiait pas à tout le monde ; qu’elle avait parfois du mal à voir le bout du tunnel, et qu’un peu plus d’aide ne serait pas de trop. Non, ce n’était pas un appel à l’aide, Jo n’avait pas à se préoccuper de ses états d’âmes. Elle avait juste souhaité s’ouvrir, se confier à lui. Parce qu’elle se sentait de le faire, et parce qu’elle en avait envie. Elle fut contente de voir que Jo rebondit immédiatement sur le sujet des chats. « Ah bon, un chat ?! », le visage de Sunny s’illumina après ce qui semblait être un petit bond sur place. Remontée sur ressorts. Il venait de parler d’un chat. Un CHAT. Sunny aimait ces boules de poils à un niveau quasi impossible à imaginer. C’était… bizarre, limite, mais c’était comme ça. Elle vouait une admiration et un amour sans bornes à ces p’tites bêtes et elle comptait bien adopter des frères et sœurs pour Jiji et Pumpkin dans un futur proche. « C’est dommage qu’il ne soit pas là ce soir ! », ajouta la jeune femme d’une moue un peu triste, déçue, alors qu’elle avait littéralement deux chats qui l’attendaient déjà à la maison. Elle n’en avait jamais assez de ces petits chats. D’ailleurs, si vous rencontrez Sunny, ne le prenez surtout pas mal, mais si un chat passe près de vous, il y a de fortes chances pour qu’en tournant la tête, vous vous rendiez compte que vous parliez dans le vide, parce que Sunny sera limite allongée par terre à ses côtés en lui parlant d’une voix affectueuse, vous disant ensuite sûrement une phrase entendue par quasiment chaque personne ayant passé du temps avec elle : « c’est mon bébé maintenant, je vais le ramener chez moi, c’est bon. », et ça, même si elle parle de votre chat. Oui. Mais elle ne vous le volera pas, ne vous en faites pas (ou peut-être que si, mais…). Enfin, bon…

La blonde écouta Jo parler de son chat, et de sa relation avec Stéphane. Elle ricana doucement, amusée par le choix de prénom très humain pour son petit pote, et fut tout autant amusée par le caractère du chat. « C’est exactement ce que j’allais dire. Vous vous êtes bien trouvés tous les deux, les deux chats sauvages. », Sunny ria pour appuyer sa taquinerie, avant de lui faire un petit clin d’œil. « C’est cool, ça te fait la meilleure des compagnies. Les chats, -même les animaux en général-, sont gentils, purs, ils ne voient que l’âme. Et ils sont drôles. Bizarrement, ils savent toujours quoi faire pour remonter le moral. », dit-elle tendrement, trahissant son amour pour les chats. Sunny ne manquerait pas d’acheter des friandises pour Stéphane afin de les donner à Jo la prochaine fois qu’elle le verra… Car elle le reverra, pas vrai ??

Sunny prit ensuite des nouvelles de Jo, lui demandant s’il travaillait toujours, et si oui, s’il avait trouvé un emploi dans une branche lui permettant d’être un peu plus loquace. « Mince… », souffla-t-elle en apprenant qu’il n’avait plus de travail. Tout en continuant à manger, finissant bientôt son sandwich, Sun’ l’écouta en hochant la tête pour montrer son intérêt malgré son silence et sa bouche pleine. Une fois sa bouche à nouveau libre, elle répondit très sincèrement « Je crois en toi, tu vas trouver quelque chose. Peu importe quoi, le temps que ça ne te cause pas plus de soucis que ça ne te rapporte de sous… ». Elle joua les innocentes, mais il savait très bien qu’elle parlait des offres douteuses qu’un homme dans la rue pouvait se voir offrir. Elle espérait qu’il ne tomberait jamais là-dedans (elle ne savait pas qu’il avait déjà été contraint de la faire dans le passé)… « Ne me refile pas tous les pamphlets d’ton répertoire. ». La blonde lâcha un rire sonore, venant du cœur, en entendant Jo lui dire ça. « Je suis chiante, hein ? Tu me connais déjà trop bien. », lâcha-t-elle entre deux ricanements. Une fois calmée, elle reprit « Plus sérieusement, je respecte. Si un jour tu as envie d’une piste pour un job, ou un travail, dis-moi. Et si tu ne veux pas de mon aide, je te donnerai juste une liste d’emplois et je te laisserais faire ce que tu veux. T’es largement capable de te débrouiller seul, je n’en doute pas, et ce n’est plus à prouver. Mais en tout cas, tu mérites de faire autre chose que de simple corvées, et d’avoir une stabilité. Et ça arrivera.» , termina Sunny avec un petit sourire chaleureux.

Pour ne pas le mettre plus mal à l’aise, Sunny changea de sujet, l’air de rien. Il n’avait pas envie qu’elle le gave avec ses discours optimistes, ses idées, ses solutions. Jo avait le droit de ne pas le souhaiter, de ne pas être prêt. Il avait cependant tout de même fallu qu’elle lui dise tout ça, parce que c’était Sunny, hein. Fidèle à elle-même. Il ne fallait pas l’oublier. Elle craignait qu’il ne s’imagine que refuser de l’aide ou quelque chose à un moment précis, le condamnait à ne plus jamais se voir proposé d’aide. Ce n’était pas le cas. Elle retenterait, quitte à essuyer des refus cent fois. Elle ne l’abandonnerait pas. Sunny n’abandonne personne. Ayant remarqué qu’un peu plus tôt, Jo lorgnait sur les frites au fromage, elle poussa la barquette un peu plus près de lui « Je t’ai vu les zieuter. On ne va pas les encadrer hein, faut les manger ! Pas de pitié perso quand il y a des frites et du fromage, dernier arrivé, dernier servi ! », dit-elle amusée, d’un regard malicieux, avant de piquer une frite, puis deux, avant de faire semblant d’en prendre d’autres pour qu’il se décide vite. Si elle n’avait pas souhaité partager, elle n’aurait pas posé le carton là, près de lui. Elle n’était ni bête, ni sadique.

Entendant du bruit derrière eux, Sunny se retourna et vit deux hommes plutôt jeunes, un peu éméchés passer un peu trop près de leur banc. Quoi, le trottoir n’était pas assez large ? Elle garda un œil sur eux, pas très rassurée par le peu de lumière et d’âmes dans la rue à cette heure-ci pour les ignorer. Ils restèrent, à son grand désarroi, à traîner un peu plus loin, musique forte, rires bruyants et comportement un peu louche. Ils n’arrêtaient pas de jeter des coups d’œil à Jo et Sunny, ce qui ne la rassurait pas trop. « Je me disais justement : tu ne voudrais pas qu’on te trouve un coin plus tranquille ?? Il y a du passage ici… », demanda la jeune femme, un peu inquiète pour Jo. Il devait en voir passer, du monde, et pas toujours des gens très rassurants. Un peu comme ces deux costauds à la vibe très hostile. Sunny était mal à l’aise, car l’aura de ces deux types était loin d’être lumineuse. « Tu vas me trouver encore plus bizarre dans quelques secondes, mais par tranquille, j’entendais chez moi, en fait. », précisa la jeune femme, clairement pas prête à le faire changer de spot pour l’y abandonner lâchement pour la nuit. « C’est une maison plutôt grande, il y a chambre pour toi si tu le souhaites. Tu as ta salle de bain, ta propre entrée et sortie, même pas besoin de nous croiser ma tante et moi. Si tu veux y rester pour passer la nuit, juste une heure ou deux, peu importe, tu fais ce que tu veux. Juste le temps de te reposer un minimum pour affronter une nouvelle journée… Histoire d’être serein au moins quelques heures. », conclut la blonde en se grattant un peu la tempe, espérant que Jo ne se braquerait pas face à sa proposition, qu’il ne se renfermerait pas après avoir refusé… Pour le coup, Sunny ne termina pas son monologue par une phrase du style « je ne t’oblige à rien » ou encore « tu as le choix », car en réalité, elle voulait à tout prix qu’il ne soit pas seul ce soir. Déjà qu’elle n’avait jamais eu l’intention de le laisser seul ce soir, mais alors avec la compagnie qu’ils avaient désormais à quelques mètres, c’était sûr et certain qu’elle ne décamperait pas d’ici sans lui. Elle savait très bien qu'il allait refuser, alors, avant même qu'il ne réponde, Sunny se mit à réfléchir à ce qu'elle pourrait bien faire...

@Joseph Keegan :l:

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyDim 29 Oct - 20:14



C’est une nuit comme les autres. À force de vivre de cette manière, Joseph s’est habitué aux bas plus nombreux que les hauts et ils ne l’affectent plus de la même façon. Il a fait la paix avec le fait qu’il est victime d’une malédiction digne d’un sorcier égoïste depuis qu’il est né et que, qu’importe ce qu’il fera pour se sortir la tête de l’eau, il ne délogera jamais son corps en entier de cette mer agitée. C’est sa maison, autant que la rue plongée dans la noirceur et ces immeubles aux allures sinistres qui ceinturent son sommeil qui sera, il le prévoit, très léger. Sans sortilège d’endormissement, il ne pourra jamais passer une nuit entière. Il a le sommeil d’un chat. Toujours à l’affut, un œil doré entrouvert, le partenaire de Sabrina l’apprenti sorcière qui compte sur son garde du corps à quatre pattes pour l’avertir du moindre danger qui rôde. Et, du danger, il y en a tout plein.

Il y a les âmes vagabondes qui ne trouvent pas le repos – les vendeurs de poudre magique qui cherchent à arrondir leurs fins de mois. À l’orée des bars, il y a les oiseaux nocturnes qui vomissent l’alcool ingéré et qui n’hésitent pas à s’empiffrer d’une autre bouteille pour espérer oublier. Puis, il y a les détracteurs maléfiques et leur cape charbon qui cherchent des souvenirs à absorber, pour se nourrir de la peur, des regrets, de la mémoire de personnes qu’ils n’auront jamais pu devenir. Et, à travers toute cette cohue meurtrie, une petite lumière, un soleil à la chevelure dorée, même pendant la nuit, qui tend la main à un animal abandonné sur un banc. Joseph n’y croit toujours pas, à cette générosité que lui offre Sunny sans rien demander en retour. On l’a habitué aux insultes, pas à l’empathie. On regrette l’état d’un enfant né malade, ou celui d’une femme qui se découvre un cancer du sein à l’âge de quarante ans. Mais, ceux de l’espèce de Joseph, ils sont rapidement oubliés parce que nombreux sont les préjugés qui les suivent tels des boulets enchainés à leur cheville. Joseph fait partie des sang-de-bourbe et cette étiquette ne se décollera pas de son front de sitôt. Il y en a beaucoup, comme lui, et la majorité s’entend pour dire que certains méritent ce qui leur arrive. Lui-même y croyait, à ces conneries, lorsque son père lui étampait la paume à l’arrière de la tête quand il ne se lavait pas les mains avant de toucher à de la nourriture, ou lorsqu’il se laissait manipuler par l’autorité telle une poupée vaudou dans laquelle on plantait des aiguilles. Sunny est d’un autre avis. « Je vais être honnête. J’estime que si une personne n’a jamais fait de mal par pur plaisir à une âme innocente intentionnellement, pour le plaisir de faire du mal, en gros, alors non. Et si une personne a fait ça, elle mérite d’aller en prison. »  Lèvres pincées, Joseph fixe ailleurs. Il en a fait beaucoup, de choses regrettables. Toujours, il n’avait pas l’impression d’avoir le choix de faire autrement. Parfois, il n’était pas principal responsable des actions, mais il n’a rien fait pour arrêter le massacre de se faire. Quelle part de responsabilité devrait-il prendre dans tout ça ? Il a déjà fait son temps en prison, mais parfois il se demande s’il ne devrait pas retourner faire un tour à Azkaban puisqu’il a détruit bien plus de vies qu’il ne pourrait l’imaginer en proposant la poudre en échange de l’argent. Combien de personnes sont-elles mortes par sa faute ? Il ne le saura jamais. C’est cette incertitude qui l’empêche de pardonner tous les torts qu’il a faits, aussi maladroits et inconscients soient-ils. Sunny parle avec tant de légèreté ; c’est comme si ce n’était pas la première fois qu’elle racontait cette histoire, qu’elle exprimait son avis sur le sujet. Ferait-elle un pas en arrière si elle apprenait que Joseph est certainement responsable pour certains décès ? Le noir et le blanc se rééquilibraient-ils s’il a ruiné la vie de certains addicts pour s’assurer de ne pas mourir, lui ? Il ne vaut mieux pas poser la question. Le temps qu’il a pris derrière les barreaux n’est jamais objet de discussion. Il ne se vantera jamais d’avoir un jour paru devant le ministère de la magie parce qu’il aurait utilisé un sort interdit.

C’est tout à fait naturellement que Joseph attrape l’opportunité de parler de Stéphane, son chat mi-errant mi-apprivoisé. Ça lui fait un point commun avec Sunny, et c’est sur ce genre de détail qu’il veut se raccrocher pour continuer à espérer de faire partie de la même espèce qu’elle. Elle est heureuse de l’entendre parler de cet animal parce que son visage s’éclaircit, ses pupilles se mettent à briller, et ça arrache un ricanement timide à Joseph qui aurait bien aimé lui présenter la bête si elle osait sortir de l’ombre ce soir. Malheureusement, il ne peut jamais prévoir ses allées et venues. Elle est comme Gandalf : elle part sans prévenir et revient dans les moments opportuns. « C’est exactement ce que j’allais dire. Vous vous êtes bien trouvés tous les deux, les deux chats sauvages. » C’est vrai que, s’ils ne se ressemblaient pas autant, ils ne se croiseraient pas aussi souvent. « C’est cool, ça te fait la meilleure des compagnies. Les chats, -même les animaux en général-, sont gentils, purs, ils ne voient que l’âme. Et ils sont drôles. Bizarrement, ils savent toujours quoi faire pour remonter le moral. » Il esquisse un sourire en opinant du chef, terminant d’avaler la bouchée de son bagel pour renchérir : « Ouais. Des p’tites boules de poil magiques qu’on ne mérite pas vraiment. » Il fait, pour confirmer ses propos. Il ne mérite pas Stéphane parce qu’il n’a pas de sécurité à lui offrir ; seulement des gratouilles de temps en temps, et un morceau de sandwich s’il en a assez pour partager. Il faut dire que c’est compliqué de subvenir aux besoins à un autre être vivant alors qu’il peine à manger deux fois par jour depuis qu’il ne rapporte plus un seul dollar dans son portefeuille. Il n’a pas eu la chance d’Harry Potter ; il n’a pas hérité de milliers de pièces bien rangées à la banque. Au contraire, il s’est fait couper les ailes comme Maléfique. « Tu peux l’voir si tu gardes l’œil ouvert. Il est noir, roux et blanc ; c’est pas trop commun comme couleurs. Il s’promène dans l’coin la nuit, alors si tu rentres souvent du boulot à c’t’heure-ci, tu pourrais l’croiser. Il répond à son nom, étrangement. » Et, si Stéphane la croisait, il serait fort chanceux parce que Sunny a bien plus que le cœur dans la main ; elle a aussi des frites – et c’est tout ce qui compte pour un animal à l’estomac plus gros que sa tête. Une créature fort surprenante que Norbert Dragonneau aimerait probablement étudier !

Sans surprise, le sujet dévie vers ce qui dérange. Toujours peu à l’aise de parler de sa situation sociale, Joseph répond brièvement qu’il n’a effectivement plus de travail depuis la dernière fois. La bonne nouvelle : il n’est plus une branche du marché noir. La mauvaise : il ne peut plus répondre à ses besoins primaires non sans faire quelques sacrifices. Certes, il peut toujours faire un tour chez sa sœur et, dans le pire des cas, il croit bien que Jules pourrait l’aider quelques jours, mais il refuse de devenir une charge mentale pour les autres. Il ne veut pas devenir un poids lourd. Il veut aussi croire en la possibilité de réussir seul, parce que qu’est-ce qu’il deviendrait s’il ne pouvait plus s’occuper de lui-même ? Dans tous les cas, il ne peut pas rassurer Sunny, qui, il se doute, n’hésiterait pas à lui dicter la liste de tous les emplois disponibles pour les gens qui se trouvent dans sa situation. Seulement, tout comme il ne veut pas être obligé de compter sur Lily ou Jules, il ne veut pas refiler la responsabilité à une personne qu’il n’a vu que deux fois dans sa vie. « Je suis chiante, hein ? Tu me connais déjà trop bien. » Il ne pense pas qu’elle est chiante. Il a seulement l’impression qu’elle perd son temps avec lui, et qu’elle devrait s’occuper de ceux qui ont encore des dizaines de chances et d’années devant eux. Même si la mort l’a toujours épargné jusqu’à présent, il n’a pas l’impression qu’elle sera aussi généreuse pour l’éternité. Il n’est pas immortel comme de nombreux sorciers populaires, au contraire. « Merci, Sunny. » Que Joseph rétorque simplement quand elle lui explique qu’elle sera toujours là s’il a besoin d’un coup de pouce mais qu’elle respecte son désir d’indépendance. Et, recevant le feu vert, il finit par choper une poignée de frites qu’il engouffre dans son bec, le fromage parmesan fondant sur sa langue, saveur qu’il n’avait pas goûtée depuis des années. Et, ça, il s’en rend compte seulement lorsqu’il réalise qu’il s’agit bien de l’une des huit merveilles du monde – une invention bien trop délicieuse pour le commun des mortels, sûrement offerte par le diable après qu’un pentagramme ait été dessiné sur le sol. Il s’en régale, s’approprie une autre petite dizaine de bâtonnets de pomme de terre, puis il constate la présence d’autres garçons aux comportements douteux seulement lorsque Sunny les désigne indirectement. « Je me disais justement : tu ne voudrais pas qu’on te trouve un coin plus tranquille ?? Il y a du passage ici… » Il connait bien le coin et est le premier à savoir qu’il n’y a pas un endroit plus sécuritaire que le parc, où le moindre crime est identifié. L’endroit est encerclé de blocs appartements. Si quelqu’un sautait à la gorge de Joseph, des policiers seraient avertis dans de brefs délais. Cet endroit est stratégique ; il n’est pas trop calme, pas trop animé non plus. Un juste milieu qui convient au sans-abri qui a testé bien d’autres coins avant de jeter son dévolu sur celui-ci. Aussi, il apprécie la présence des arbres qui le ramènent à ses premiers amours ; les champs infinis, les herbes hautes, les marais, les rivières, les clairières, où il fuyait la réalité. Dans une autre vie, il était certainement une sorcière entretenant un lien fort avec la nature. « Il y aura du passage partout. » Il explique, continuant à profiter de ce plat comme s’il n’y avait pas les deux hommes à une vingtaine de mètres du banc de parc. Il reconnait l’un d’eux, d’ailleurs. Un type baraqué et bagarreur qui sait toutefois mettre de l’eau dans son vin. Des histoires de famille qui ont mal tourné. Son cousin qui l’a emporté dans ses affaires louches, quelque chose dans cette lignée. « Ils ne nous feront rien. Ils ne joueront pas avec l’diable, et ils savent que j’ai rien d’intéressant à leur offrir. » Il observe Sunny du coin de l’œil et précise : « Et tu risques rien non plus. » Trop de possibles témoins et un obstacle considérable ; lui-même et ses 1 mètre 83 qui intimident par défaut. Joseph a beau avoir un fond innocent, les autres fantômes de la nuit n’en savent rien. Son look l’a probablement sorti de plusieurs situations avaient même qu’elles ne se déclenchent. Il agit sur lui comme un sortilège de protection. Malgré tout, ses paroles qui se veulent rassurantes ne conviennent pas à Sunny qui partage son envie de partir d’ici et, pire… « Tu vas me trouver encore plus bizarre dans quelques secondes, mais par tranquille, j’entendais chez moi, en fait. » Il cesse de mâcher, abasourdi par sa proposition. Il écoute la suite d’une seule oreille paresseuse, ayant déjà balayé d’un coup de balai de sorcière la possibilité sans même la considérer. Il ne se permettrait jamais de s’imposer chez elle. Ce n’est pas son travail, d’héberger les mauvais présages qui peuvent déclencher des malédictions. « Non, Sunny. » La réponse aura le mérite d’être clair. « Tu prends des risques inutiles. » Ça lui fait mal de s’engager dans cette voie, mais il doit le faire pour le bien de la jeune femme dont la générosité pourrait la trahir : « Tu sais pas qui j’suis, tu peux pas faire confiance à tous les types comme moi. Un jour tu tomberas sur l’mauvais, et ce s’ra trop tard pour faire marche arrière. » Il termine d’avaler les dernières bouchées de bagel, se fichant bien de parler la bouche pleine : « J’ai pas peur d’être dehors. J’vais m’en tirer, pense à toi en premier, j’m’en sortirai, et toi tu pourras en aider d’autres… » Il la lorgne. « En journée, quand t’es disposée à aider, et quand y’a de l’organisation et des gens autour d’toi, par sécurité. » Il est certain qu’elle a assisté à des formations dans lesquelles elle a appris par cœur les limites à ne pas franchir en faisant ce genre de bénévolat. Elle ne peut pas sauver des vies, elle n’est pas l’élue comme un certain garçon à la cicatrice en forme d’éclair et elle ne peut pas sacrifier d’elle-même pour ceux qui pourraient en exiger davantage et lui aspirer tout ce qu’elle possède. Ou pire encore. Certains chiens à trois têtes prénommés Touffu pourraient la gober d’une seule bouchée si elle approche trop sa main. « Rentre chez toi. Merci pour la bouffe, c’était bon et je vais bien dormir. » C’est tout ce qu’elle souhaite, pas vrai ? Qu’il passe une bonne nuit. Il n’a qu’à la convaincre que c’est ce qui se produira maintenant que son ventre est plein.      

@Sunny Goldsmith I love you




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptySam 11 Nov - 21:14







I AM LOST THIS TIME

Parler de ce petit chat égaya un peu la conversation, et Sunny était toute contente de savoir que Jo avait de la compagnie. Une compagnie pure, positive, pleine d’amour et de poils. Et en plus, sa description enjouait encore davantage la petite blonde. Il avait l’air tout beau, ce Stéphane. Ou plutôt, cette Stéphane. Car oui, un chat tricolore était, quatre-vingt-dix-neuf pour cent du temps… Une chatte. Mais qui sait, peut-être que Stéphane était un mâle ayant le syndrome de Klinefelter, et qu’il faisait partie de ces très, très rares mâles tricolores. Sunny ne dit rien à ce sujet, pas la peine. C’était loin d’être important, bien qu’une petite anecdote parfois intéressante pour son interlocuteur ou interlocutrice. L’important, c’était que Jo l’appréciait, ce chat, et que ce chat l’aimait aussi en retour. Hochant rapidement la tête, Sunny répondit sans cacher son enthousiasme à l’idée de croiser Stéphane un jour « Oui oui, clairement, je ne manquerais pas d’ouvrir l’œil et de l’appeler si je le vois quand je passe dans le coin. Je vais garder des friandises à la boutique pour quand j’irai me promener. On ne sait jamais ! ». La Goldsmith allait garder un œil sur le copain de son ami, et s’assurer qu’il allait bien. Nouvelle mission débloquée.

Alors que Sun’ prenait des nouvelles de Jo, elle apprit qu’il ne travaillait plus. Elle n’eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit, que celui-ci la stoppa net. Bon, Sunny allait le laisser tranquille et ne pas lui sortir une liste longue comme le bras de solutions et d’annonces d’emploi qu’elle avait sous le coude. Elle respectait la décision de Jo, mais évidemment, elle s’empressa de lui apporter son soutien. Sunny ne s’attendait pas à entendre Jo la remercier. C’était un simple merci, qui ne voulait pas dire qu’il accourrait s’il avait besoin de quelque chose, elle le savait bien. Mais qu’il ne fasse pas une blague ou qu’il ne sorte pas une réplique qui ferait perdre ses moyens à Sun’ la surprenait grandement. Difficile donc de ne pas lui sourire en retour. Elle espérait vraiment que Jo finira par trouver un emploi, même pour quelques semaines, afin de se faire un peu d’argent de manière légale, de reprendre confiance en lui, et de pouvoir trouver, qui sait, un emploi pour de bon…

L’œil droit de Sun’ se crispa lorsqu’il lui répondit que du passage, il y en aurait partout, peu importe où ils iraient. Non, pas vraiment. Du passage, il n’y en aurait pas là où elle s’imaginait emmener Jo. Parce que cet endroit, c’était chez elle. Il ne savait pas encore qu’elle allait lui proposer de l’inviter chez elle. « Mouai. », répondit-elle, avec sa moue de nana peu convaincue, lorsque Jo lui dit que ces deux types n’étaient pas des menaces. Jo semblait confiant face à ces deux types, et qu’ils, comme il lui assurait, ne viendraient pas les embêter. Peut-être était-ce parce qu’il leur avait déjà flanqué une raclée un jour, parce qu’ils étaient ‘amis’, qu’ils avaient déjà eu des ennuis ensemble, ou passé la nuit dans le même coin… La raison importait peu, en fait. Sunny se fichait de tout ça. Peut-être que ces types-là, effectivement, se tiendraient à carreau, mais en serait-il de même si une bande d’imbéciles éméchés décidaient de s’en prendre à un ‘pauvre’ sans-abri, comme ça, gratuitement ? Sans être non plus parano, la blonde n’était pas spécialement rassurée à l’idée de le laisser là, même si lui ne s’en faisait pas. La Goldsmith lui proposa de venir chez elle, et évidemment, Jo refusa son invitation. Le contraire l’aurait étonnée. « Des risques ? Quels risques ? », demanda la jeune femme en arquant un sourcil, étonnée. Cette question sonnait plus rhétorique qu’autre chose, mais Jo ne manquerait pas de répondre à la jeune femme. Sunny ne proposait pas d’héberger n’importe qui, elle n’était ni stupide, ni inconsciente. Elle devait assurer la sécurité de sa tante Marnie, avec qui elle partageait la maison, et de ses deux matous d’amour. Il était hors de question de faire entrer n’importe qui non plus. Non, elle ne risquait rien avec Jo. Elle le savait. Elle faisait confiance à son instinct, car il ne lui avait jamais faux bond, et cette fois non plus, il ne se trompait pas. Elle sentait au fond d’elle qu’elle pourrait tout à fait laisser Jo venir chez elle sans crainte, ni méfiance. Il ne ferait rien de mal, ne volerait rien, n’abîmerait rien, se comporterait bien. Parce qu’il était humain, en fait, avant d’être un homme à la rue. Il était civilisé, gentil, bon. C’est tout. C’était un sujet qui n’était pas à débattre, il n’y avait rien à ajouter, ni rien qui pourrait la dissuader ou lui faire annuler son invitation.

« N’importe quoi. », dit-elle en haussant les épaules, secouant légèrement la tête, avant de boire un coup. « Je distribue pas des flyers à tout le monde pour inviter chez moi chaque personne que je croise, ou quoi. Je n’invite pas n’importe qui, Jo. Tu n’es pas n’importe qui. Je sais, ça te dépasse, je suis désolée, mais c’est comme ça. Je ne l'explique pas, c’est au fin fond de mes entrailles que je le ressens, et je ne me trompe jamais. », elle roula des épaules avant de reprendre, en s’essuyant les mains après avoir terminé son burger « Je sais que tu n’as pas peur, parce que tu sais te défendre, que tu es grand, que la rue ce n’est pas nouveau pour toi, et que tu n’as pas le choix que d’être dehors, parfois. Souvent, même. Alors tu fais avec, et tu n'as pas peur, ou plus peur, peu importe. ». Se rapprochant un peu de lui, tout en veillant à ne pas non plus se coller pour ne pas accentuer le malaise, Sun’ poursuivit « Mais moi, je n'aime pas te savoir ici, là, tout de suite, donc je te repropose de venir chez moi. C’est toujours non ? », interrogea la petite blonde en penchant un peu la tête en avant d’un air très sérieux, comme pour se faire un peu plus intimidante, sans grand succès. Jo était catégorique. N o n.

Sunny retroussa sa lèvre inférieure avant de lâcher un bref soupir, « Bon... ». Elle posa ses mains sur ses jambes, les faisant claquer sur ses cuisses, avant de récupérer les emballages vides « Bah, je vais devoir rester là aussi, alors ! Le souci, c’est qu’il n’y a pas de place pour deux sur ce banc, hm ? A moins que tu ne sois ma little spoon ce soir, que tu dormes dans mes bras forts et sécurisants, mais... » , Sun’ explosa de rire après avoir tenté tant bien que mal de garder son sérieux durant sa phrase. « … Nan, nan. Je plaisante, je plaisante. », elle tapota ses abdos, morte de rire à cause de sa propre blague, avant de reprendre, s’arrêtant quasi brusquement de rire, « Par contre, je reste vraiment ici, c’est décidé. ». À en juger par la réaction de Jo, il ne s’attendait pas à cela, et à vrai dire, Sunny non plus. Décidément, elle était encore capable de se surprendre elle-même.

@Joseph Keegan :l:

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyLun 11 Déc - 2:41



C’était un deal étrange que Joseph venait de passer-là. Pas le genre de deal qu’il faisait dans le passé à base de trucs illégaux contre de l’argent salie. Un deal pour la survie d’un chat qui ne lui appartient pas, mais c’est tout comme. Si Stéphane peut gagner un nouvel ange-gardien qui cache des croquettes dans ses poches, c’est encore mieux. Ils seront deux à veiller sur cette boule de poils pleine de nœuds qui se fait sûrement jeter des godasses dans les ruelles. « Super. » Le garçon conclut donc en laissant s’échapper un petit sourire satisfait avant de relever les yeux pour scruter les alentours comme le hibou attentif qu’il est la nuit.

Quand bien même il apprécie la proposition de Sunny, il refuse de la laisser baisser ses gardes ainsi. Pour le peu qu’il sache, elle pourrait avoir tendance à offrir un toit à n’importe quel sans-abri qu’elle croise dans la rue et, des gens dangereux, Joseph en connait une bonne poignée. Il sait de quoi l’homme est capable. Certains ne voient pas des femmes, mais bien des victimes vulnérables. Lui, il ne risque presque rien en extérieur ; pour Sunny, c’est différent. Personne n’approche un grand gaillard couvert de cicatrices parce que ces dernières traduisent une vérité menaçante : il a survécu à toutes les dernières attaques alors il peut survivre la prochaine. Même si Joseph n’a jamais volontairement fait de mal à une mouche, les autres détracteurs de la nuit n’ont pas à le savoir. Sa sécurité, il la doit à ses airs louches et à son portefeuille abimé mince comme une pellicule plastique. Le sac que trimbale Sunny avec elle renferme sûrement quelques trucs qui pourraient capter l’intérêt d’un mauvais œil. C’est de ça, dont elle doit se méfier, parce que les risques sont véritables. Elle devrait le savoir, à force de côtoyer des profils similaires. « Je distribue pas des flyers à tout le monde pour inviter chez moi chaque personne que je croise, ou quoi. Je n’invite pas n’importe qui, Jo. Tu n’es pas n’importe qui. Je sais, ça te dépasse, je suis désolée, mais c’est comme ça. Je ne l'explique pas, c’est au fin fond de mes entrailles que je le ressens, et je ne me trompe jamais. » Elle est encore jeune, elle a le temps de se tromper. Les erreurs sont des leçons, certes, mais dans le milieu de la ruralité elles peuvent s’avérer dommageables. Joseph est le mieux placé pour savoir qu’il ne lèverait jamais la main sur Sunny – notamment parce que ce n’est pas dans sa nature – mais elle ne peut pas se fier à son instinct pour ce genre de décision. Il félicite le fond de ses entrailles pour avoir raison, cependant il ne veut pas que ça devienne une habitude pour elle. Ce genre d’hébergement doit être encadré. Elle n’a jamais vu sa carte d’identité – qui pourrait être faussée, elle ne le saurait jamais. Alors que la jeune femme se rapproche de lui sur le banc, il se crispe. Il ne faut pas lui en vouloir de ne pas savoir réagir à cette affection inhabituelle. C’est soudain. Un cheveu tombé sur la soupe. D’abord la nourriture, maintenant le toit. C’est trop pour que son cerveau fasse de l’ordre dans l’information. « Mais moi, je n'aime pas te savoir ici, là, tout de suite, donc je te repropose de venir chez moi. C’est toujours non ? » Lèvres pincées, il soutient son regard en secouant la tête à la négative. « Non. Mais merci, c’est gentil. » Et, ça, il le pense vraiment. Il ne rencontre pas ce genre de gentillesse tous les jours.

Sunny fait claquer ses mains, laissant croire à Joseph qu’elle est sur son départ. Il gobbe deux ou trois dernières frites avant qu’elle débarrasse le banc des emballages en papier. « Bah, je vais devoir rester là aussi, alors ! Le souci, c’est qu’il n’y a pas de place pour deux sur ce banc, hm ? A moins que tu ne sois ma little spoon ce soir, que tu dormes dans mes bras forts et sécurisants, mais... » Ses yeux s’ouvrent comme deux soucoupes. Il n’est pas à l’aise. Il a l’impression qu’il pourrait être son père, et ce genre de plaisanterie vient creuser les tombes de ses traumatismes. Dans sa poitrine, son cœur s’est mis à battre avec vivacité. Il est en alerte, crise d’angoisse imminente dont il connait l’origine sans en comprendre l’existence. Il ne pensait pas qu’une blague innocente raviverait la flamme brûlante. « … Nan, nan. Je plaisante, je plaisante. » Le rire qu’il lâche est seulement là pour dissimuler son malaise. Il refuse de laisser quiconque le lire comme un livre ouvert. Il y a des choses dont il ne pourra jamais parler. « Une vraie comédienne. » Il bredouille pour couvrir sa gêne de plusieurs couches de pinceaux. Aussi, il a redressé son dos pour que sa posture fasse contraste à ses pensées pleines d’angles pointus. « Par contre, je reste vraiment ici, c’est décidé. » Cette fois, il la regarde d’un air un peu plus sérieux.

« C’est décidé ? » Question rhétorique qu’il suspens dans l’air. « Tu fermeras même pas l’œil. » Il n’a jamais dormi, la première nuit à la belle étoile. Ni la seconde, ou la troisième, même la cinquième. Aujourd’hui, son sommeil est un assemblage de courtes siestes rapidement interrompues. « Y’a pas un seul café qui compense pour une nuit sur un banc d’parc. » Il n’a pas l’impression qu’il arrivera à la dissuader. Il est têtu, le soleil. Il ne faut pas lui demander de cacher ses rayons ; il en est incapable. « Et demain, tu iras au boulot dans ta crasse, et ta journée sera loooooongue. » Son regard se fait insistant. « Tu ressembleras à un zombie et tu f’ras fuir tes clients. » Il peut en sortir toute une farandole, d’arguments décousus.        

@Sunny Goldsmith I love you




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyLun 15 Jan - 22:21







I AM LOST THIS TIME

Sunny vit que sa petite plaisanterie avait eu l’effet inverse de ce qu’elle attendait. Elle avait choqué Joseph. La blonde ne savait même plus où se mettre en sentant la vibe de la conversation devenir profondément malaisante. Aïe. Elle vit le regard de Jo, son sourire crispé, son intonation forcée, et eu envie de détaler (ce qui n’aurait pas été pour lui déplaire, à Jo). « C’était pas… Enfin… C’était une blague innocente hein, je voulais pas… C’est pas mon genre. Désolée si je t’ai mis mal à l’aise… », balbutia la jeune femme, les joues rougies par la honte et le malaise. Elle n’était pas du genre à draguer, ni à faire des blagues graveleuses. Elle voulait simplement inverser les rôles : être la fille frêle et un peu effrayée par deux hommes la nuit, jouant les gros bras protecteurs. Elle eut envie de se faire un face palm brutal en voyant que la plaisanterie avait pu prendre une autre signification. Sunny ignorait si c’était cela qui l’avait choqué ou autre chose, mais cela lui servirait de leçon quoi qu’il arrive.

Jo et Sunny passèrent rapidement à autre chose, essayant de ne pas s'attarder sur ce moment malaisant au possible. "C'est décidé ?, interrogea Jo, espérant qu'elle ne voulait pas vraiment rester ici. « Oui. », dit-elle simplement lorsqu’il lui demanda si c’était décidé. À la seconde où elle l’avait vu, elle avait décidé de rester avec lui, et même si elle était un peu méfiante à l’égard des deux hommes (être une femme dans l’espace public, hein), elle ne laisserait pas Jo pour autant. Sunny était sportive, courageuse, débrouillarde, et elle saurait sans doute se défendre si on venait lui chercher des noises. Elle écouta le brun essayer de la dissuader avec des arguments qu’elle connaissait déjà. Tout ce qu’il disait n’avait rien d’étonnant, et Sunny savait qu’elle risquait de ne pas fermer l’œil, mais cela lui importait peu. Les insomnies, elle connaissait, et au moins, cette fois, elle sera justifiée. « Même pas peur. », lui répondit la jeune femme en secouant la tête, levant légèrement le menton comme pour le snober, histoire qu’il comprenne que rien de ce qu’il pourra dire ne parviendra à la faire changer d’avis. L’insomnie, le bruit, la saleté, l’inconfort, rien de tout cela ne lui faisait peur. Elle n’était pas en sucre, elle pouvait supporter tout ça au moins une nuit. Elle avait la chance d’avoir le choix, d’avoir un toit. Alors elle n’allait certainement pas se plaindre d’une nuit mouvementée dehors. « Mince alors, moi qui pensais que c'était la belle vie de dormir dehors. Me voilà déçue ! », fit-elle, légèrement moqueuse, mais pas méchante. Évidemment. « C’est un peu tôt pour Halloween, mais j’ai envie de dire, un peu d’originalité ça ne fait jamais de mal », si elle devait ressembler à un zombie en dehors de la saison des horreurs, tant pis. Elle regarda Jo du coin de l’œil, amusée, avant de dire en se levant « Bon ! Je vais juste chercher quelques trucs, puisque je vais passer la nuit ici. Je reviens dans une vingtaine de minutes, je compte sur toi pour m'attendre ici ! ». Sunny récupéra tout son petit bazar en vitesse, avant de filer rapidos, tout en se retournant de temps à autre pour regarder Joseph, espérant ne pas le voir détaler. Sun' se demandait s'il allait soit partir pour lui échapper, soit rester ici en se disant qu'elle plaisantait sûrement à moitié, et qu'une fois chez elle, elle aurait changé d'avis. Ha-ha.  

« Marnie, je suis rentrée ! Mais je dois repartir, je suis désolée. J'ai enfin recroisé quelqu'un que je connais, il refuse de venir à la maison, donc je vais devoir aller dormir au parc. », s'exclama Sunny en attendant sa tante dans le salon, en caressant Jiji et Pumpkin, venus l'accueillir. Jiji semblait avoir compris la blonde, et décida de la snober, puisque de toute évidence, elle avait décidé de découcher. Lâcheuse. Marnie, passant dans l'autre pièce, s'arrêta net et passa la tête dans l'encadrement de la porte pour marquer une pause dramatique en réponse aux paroles de sa nièce. « Jo, le garçon du roulé à la cannelle, là. Tu te souviens ? », précisa Sunny en se dirigeant vers la cuisine pour fourrer des snacks et des boissons dans son sac à dos. Certes, ils n'allaient pas faire une pyjama party conventionnelle, mais finalement, c'était tout comme. Et si elle pouvait faire plaisir à Jo d'une quelconque manière, elle le ferait. Et pour cela, il fallait qu'il ait du choix. Sun' alla chercher deux sacs de couchage, pour que Jo en ait un neuf, bien confortable lui aussi. Dix minutes plus tard, elle saluait sa tante, ses bébés poilus, et prit un bus pour retrouver Jo.

Sunny rejoint son colocataire du jour près de son banc, surprise de voir qu'il n'était pas parti. « Je ne pensais pas que tu serais toujours là à mon retour... C'est cool. », lâcha la jeune femme en souriant. Il avait surtout voulu garder son spot, se disant qu'une fois dans son confort, son idée farfelue aurait quitté sa cervelle de moineau. Mais Sun' était contente de le voir malgré cette pensée. « Bon. Et si on se trouvait un coin dans le parc, plutôt ? Le banc est trop court pour deux. », grimaça Sunny. Certes, ils n'allaient pas passer une nuit fantastique, et allaient encore moins dormir à poings fermés, mais elle aurait tout de même souhaité pouvoir s'allonger pour au moins se reposer. « Tiens, je t'ai apporté un sac de couchage au cas ou. On sera raccords comme ça. », fit Sunny en farfouillant dans son sac à dos pour en sortir une pochette ronde dans laquelle se trouvait le sac de couchage plié soigneusement, et de manière à pouvoir rentrer facilement dans un sac à dos. Elle lui tendit son dû, avant de lui dire en souriant, ayant hâte de se poser même si cela devait être sur le sol dur et inconfortable du parc « Allez, mettons-nous en route, j'ai des snacks dans mon sac qui n'attendent que nous. ».

@Joseph Keegan :l:

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptySam 10 Fév - 17:40



Joseph n’a pas envie d’inspirer la pitié. Joseph ne parle pas de lui pour, justement, éviter d’inspirer la pitié. Cependant, certains commentaires ou certaines blagues maladroites peuvent faire resurgir en lui certains moments qu’il tente d’oublier, en vain. N’a-t-il pas la mémoire d’un éléphant ou celle d’un ordinateur puissant ? Il a essayé les hallucinogènes sur toutes leurs formes afin d’effacer sa carte mère, sans succès. Il y a certaine sensation dans son corps qui ne sont jamais parties. Il suffit d’appuyer au bon endroit pour qu’il se crispe, se replonge dans son enfance cauchemardesque. Mais, si Joseph n’apprécie pas de se rappeler l’Église et cet homme pervers, il déteste encore plus contaminer les autres de son malaise. Sunny n’a pas voulu mal faire. Mais la voilà à s’empourprer, s’excuser sans savoir pourquoi, et le garçon refuse de la laisser ainsi. « T’inquiète, pas d’panique. C’est rien. » Elle ne pourra s’accrocher à aucune autre bouée. Seulement la parole de Joseph, qui veut qu’elle ne s’en fasse pas trop, parce qu’elle n’est pas, et ne sera jamais, responsable de ses maux. Au contraire, elle est une des rares personnes à lui tendre la main sans craindre qu’il la morde. Même s’il lui prévient des risques que peuvent apporter une telle confiance aveugle, elle refuse d’entendre le moindre argument. Son idée est faite. Elle va rester ici pour la nuit, que Joseph accepte ou pas. Elle semble têtue, la jeune femme, et malgré les arguments qu’il formule, elle ne se laisse pas influencer. Non, passer la nuit en extérieur n’est pas un luxe, mais la blonde s’en fiche complètement. « Même pas peur. » Il fronce les sourcils, la dévisage presque, dans l’espoir qu’elle change d’avis. « Mince alors, moi qui pensais que c'était la belle vie de dormir dehors. Me voilà déçue ! » Il esquisse un minuscule sourire qu’il lui empêche de voir. Il ne veut pas la laisser gagner sans se battre pour sa sécurité. Bien sûr que d’avoir de la compagnie lui ferait du bien au cœur, mais il n’apprécie pas l’idée d’imposer sa misère à une personne qui n’a rien fait de mal pour se retrouver là. Lui, il l’a mérité, selon la majorité. Dans sa tête, c’est plus compliqué que ça, ce n’est pas tout gris ou tout noir, mais il est vrai que certains choix qu’il a faits n’étaient pas les meilleurs. C’est l’accumulation d’erreurs qui l’a amené ici, et aujourd’hui il doit assumer. Seul. « C’est un peu tôt pour Halloween, mais j’ai envie de dire, un peu d’originalité ça ne fait jamais de mal » C’est comme un jeu pour elle. Elle ne se rend peut-être pas compte qu’une partie de Monopoly se terminera toujours mieux qu’une nuit à la belle étoile, qu’importe si la table se fait renverser par la fenêtre ou pas. « Bon ! Je vais juste chercher quelques trucs, puisque je vais passer la nuit ici. Je reviens dans une vingtaine de minutes, je compte sur toi pour m'attendre ici ! » Il se redresse en même temps qu’elle, prêt à l’arrêter, mais son idée est faite. Désormais, il n’a pas le droit de la trahir en désertant. Seulement dans ce moment-là, elle serait vraiment vulnérable. Joseph est encore la seule personne qui peut empêcher d’autres malotrus profiter d’une jeune femme en plein milieu de la nuit noire. « Et j’compte sur toi pour changer d’avis à mi-ch’min. » Il bredouille, abandonnant dans un soupir, reposant son dos sur le siège en se massant les tempes. Elle en avait déjà fait assez pour lui. Plus que tout le monde. Mais elle ne sait pas s’arrêter. Ça peut autant lui apporter du bien que du mal. Joseph ose espérer que la vie l’épargnera, celle-là, et que son grand cœur la protégera. Se retrouvant à nouveau seul, c’est une sensation de déjà-vu qui le submerge et l’incommode, tandis qu’il s’allonge à nouveau sur le banc qu’il prend pour son lit.

Il ne passe pas proche de s’endormir, son cerveau refusant de fausser compagnie à celle qui lui a promis de revenir dans vingt minutes. Il ne compte pas les secondes, ne les voit pas passer, mais la voix de Sunny vient le sortir de ses pensées une seconde fois. « Je ne pensais pas que tu serais toujours là à mon retour... C'est cool. » Il n’avait pas le choix. Elle ne le lui a pas laissé. « Pour que tu te r’trouves seul avec les mecs de tantôt ? Tu rigoles. » Là, elle aurait été en danger. Joseph arrive encore à faire semblant de savoir comment se défendre. Son visage abimé laisse penser qu’il s’est battu dans le passé, ce qui est autant vrai que faux. Les apparences, il n’y a rien de plus important pour survivre dans un milieu hostile. Il suffit de parler à Joseph pour se rendre compte qu’il est inoffensif, mais personne ne lui parle, justement. « Bon. Et si on se trouvait un coin dans le parc, plutôt ? Le banc est trop court pour deux. » Il rigole faussement. Elle a donc vraiment envie de choper un ticket. Manque-t-elle d’aventures dans sa vie à ce point-là ? « J’te préviens, si on s’fait choper par les flics, c’est pas moi qui paye l’amende. » Il ne pourrait pas, d’ailleurs. « J’espère qu’tu vends assez d’plantes dans ta boutique pour t’en sortir, si jamais. » C’est trop tard pour faire marche arrière, alors autant lui présenter les risques tels qu’ils sont. Il connait un coin à l’abris des poulets, mais c’est trop loin d’ici. Le soleil commencerait à se lever à leur arrivée. « Tiens, je t'ai apporté un sac de couchage au cas ou. On sera raccords comme ça. » Il lâche un énième soupir. Vraiment, il ne comprend pas. C’est difficile à croire à ce genre de gentillesse dans ce monde hostile pour Joseph. Il ne s’est jamais senti bien accueilli, qu’importe où il mettait le pied. Il n’y a que dans son gang qu’il se sentait à sa place, malgré les actes illégaux qu’il devait commettre pour rester un membre de la meute. L’impression d’avoir une famille surpassait son éthique. C’était tout ou rien, alors il a choisi tout, jusqu’à ce qu’il se retrouve la joue collée au sol, les menottes aux poignets, et les regrets dans les poches. « Merci. » Il répond simplement en attrapant le sac qu’elle lui tend avant de se mettre en route vers le parc dont l’herbe est un peu humide. Ce sera pire, demain matin, quand la rosée se formera au raz du sol. « Des snacks, hein ? » Il ricane, ouvrant la marche, parce qu’il sait par où passer pour éviter d’attirer les regards. Il la guide jusqu’à une clairière, près d’un pont de bois qui traverse une minuscule rivière. Là-bas, il y a quelques arbustes épais qui ceinturent cinq mètres carrés d’herbe tendre. Ils seront presque en sécurité. « Tiens. Ici. » Il désigne en traversant les buissons pour atteindre la surface plate. Il y a quelques mégots de cigarette qui jonchent le sol, mais il les ôte avec sa semelle. Se sont les siens, pour la plupart. Il apprécie de se poser ici pour regarder lézards et oiseaux s’abreuver au ruisseau.

« J’imagine qu’on te le dit souvent mais… T’es complètement timbrée. » Il lui désigne, du doigt, le coin où elle peut dérouler son sac de couchage. Lui, il déroule le sien près des buissons, où il peut garder un œil sur les passants à quelques mètres de là. Il n’a pas l’intention de dormir. Par défaut, Sunny est devenue la personne qu’il doit protéger. Bien entendu, il ne lui dira pas qu’il ne trouvera pas le sommeil parce que ce serait de lui admettre que son plan pour lui offrir une bonne nuit ne fonctionnera pas. Elle tenterait de trouver une autre solution, un motel par exemple, et ça c’est inconcevable. « J’espère que tu sais vraiment c’que tu fais et que j’suis pas juste une expérience pour toi. »          

@Sunny Goldsmith I love you




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas
Sunny Goldsmith
Sunny Goldsmith
l'astre du jour
l'astre du jour
I am lost this time [Sunny] 7vHkInU Présence réduite
ÂGE : 26 ans (16.06.1997)
SURNOM : Sunny est le diminutif de 'Sunshine', mais elle se fait aussi appeler Sun'
STATUT : Célibataire épanouie.
MÉTIER : Fleuriste le jour, propriétaire depuis 3 ans de sa boutique à Logan City, près de la galerie d'art et du parc. Créatrice la nuit. Tremble, Batman.
LOGEMENT : #517 Daisy Hill Rd, Logan City.
I am lost this time [Sunny] D1dca191ff386ee4cfcca54453e18f7e0281281f
POSTS : 1875 POINTS : 50

TW IN RP : Deuil, dépression, mort d'un enfant (le dernier, je l'évoque très rarement, voire quasi jamais, mais cela fait partie de son histoire).
TW IRL : Toute forme de violence envers un être vivant. (maltraitance infantile, animale, agressions…)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : vit avec sa tante adorée, Marnie ❁ a deux chats: Jiji et Pumpkin ❁ amoureuse des animaux et de la nature ❁ bénévole au refuge, à la brocante et à l'épicerie solidaire ❁ toujours en mouvement, très sportive ❁ vegan ❁ excellente pâtissière ❁ accro aux roulés à la cannelle ❁ rêve d’ouvrir un café qui réunirait ses passions: l'art, la pâtisserie, et les fleurs ❁ adepte des arts créatifs, elle touche à tout, et fait don de l'argent des ventes de ses créations sur son site.
CODE COULEUR : distribue sa bonne humeur en #cc6666
RPs EN COURS :
RPs EN ATTENTE :

solas #2

RPs TERMINÉS :

jo #1 + corey + emery + max + garrett + solas #1

Sunny's starter pack:

AVATAR : Kiernan Shipka
CRÉDITS : avatar; actias luna (moi), signa; magma, icons; moi, gifs: kaceypacks, ubs; loonywaltz., starter pack: stairsjumper
DC : Zelda, la Reine des blasés.
PSEUDO : Actias Luna.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/02/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t48448-sunny-shine-on
https://www.30yearsstillyoung.com/t48497-sunny-thnks-fr-th-mmrs

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptyJeu 15 Fév - 15:33





I AM LOST THIS TIME

Sunny fit part à Jo de sa surprise de le retrouver là où elle l’avait laissé, et sa réponse la fit sourire. Naturellement, elle sauta sur l’occasion pour faire part de son contentement. Joignant les mains pour les rapprocher de sa frimousse malicieuse, Sunny fit, d’une moue satisfaite et toujours avec son sourire aux lèvres « Ahh, je voiiiis, tu te faisais du souci pour moi !! Je le savais. », lui dit-elle en battant des cils, faisant allusion au fait qu’elle savait qu’il était quelqu’un de bien, comme elle le pensait. Sinon, pourquoi n’aurait-il pas voulu la laisser seule ici ? Ils ne se connaissaient pas après tout, et il n’était pas responsable de sa sécurité, ou quoi que ce soit de ce genre. Il n’y a que quelqu’un de gentil et de bienveillant qui ne laisserait pas une personne -surtout une femme-, seule en pleine nuit, avec deux personnes qui ne lui inspiraient pas confiance. Elle lui fit donc cette remarque, sans être étonnée une seule seconde, faisant confiance à son instinct depuis le début avec Jo. Mais touchée, ça, elle l’était quand même.

Souhaitant avoir un peu plus de place pour pouvoir s’allonger, et essayer de se reposer malgré l’environnement peu confortable et peu rassurant, Sunny proposa à Jo de trouver un autre coin, plutôt dans le parc, dans un coin ‘tranquille’, si on peut dire ça comme ça. La réponse de Jo fut sans appel : « J’te préviens, si on s’fait choper par les flics, c’est pas moi qui paye l’amende. ». Elle pouffa et fit des yeux ronds « Encore heureux ! », répondit-elle. Sun’ n’était pas inquiète du tout. Elle n’avait même pas pensé à cela, à vrai dire. Quelle idée de mettre des amendes à des gens n’ayant pas d’autre choix que de dormir à la rue ?! Mais si jamais un policier voulait leur coller une amende, elle la paierait. Ce qui l’inquiétait, en entendant Jo parler d’amende, c’était le fait que des policiers pouvaient peut-être le prendre en grippe, ou lui chercher des noises, étant un homme sans domicile fixe, il pouvait être (encore) victime d’injustice. Mais Sunny ferait tout pour s’assurer, si amende elle devait payer, que Jo ne soit concerné en rien par cette infraction, et qu’on lui fiche la paix. Sun’ aussi pouvait se montrer dure, et face à l’injustice, elle n’hésitait jamais à montrer les crocs. La réplique de Jo la fit sourire, mais elle répondit très sérieusement « Oh, je trouve qu’il y a bien plus dérangeant dans cette ville, en plein jour, qu’une personne dormant dans un coin reculé d’un parc que personne ne fréquente en pleine nuit. Où est-ce qu’ils veulent que tu ailles en plus ?! Que tu te caches de la vue de tous, que tu te réfugies dans les égouts ? Franchement. Je la paierai leur amende, avec un pourboire pour qu’eux et leurs supérieurs s’achètent une décence et un cœur, au passage. Je vends assez de fleurs pour ça. », termina la jeune femme en reprenant la dernière question purement rhétorique de Jo.

Sun' fit un sourire à Jo lorsqu’il la remercia pour le sac de couchage, puis ils se mirent en route pour changer d'endroit. « Des snacks, hein ? », Sunny gloussa doucement et le suivit dans le parc en répondant « Je suis la fée des gourmandises. Je ne peux pas m'en empêcher... », plaisanta la jeune femme. Si elle faisait toujours en sorte qu'il y ait quelque chose à grignoter pour ses ami.e.s lorsqu'elle venait ou qu'iels venaient, pourquoi les choses seraient-elles différentes ce soir. Le coin où Jo venait de les emmener était très joli, et lui plaisait beaucoup. Passer un pont, un point d'eau, et de la verdure : rien de mieux pour convaincre Sunny d'y poser son sac de couchage sans sourciller. À vrai dire, même si le seul coin potable avait été plein de roches, elle n'aurait rien dit. Sun' n'était pas chiante, pas difficile, et encore moins regardante, surtout dans ce genre de situation. Elle avait beaucoup campé étant jeune, et avait encore l'habitude de faire de longues randonnées où il était parfois nécessaire de se reposer sur des surfaces pas toujours planes et confortables, alors une nuit à la belle étoile sur de l'herbe humide, elle y survivrait sans soucis. « C'est mignon comme coin, j'aime bien. », lui confia la petite blonde en souriant. Elle attendit son feu vert pour installer son sac de couchage, et s'exécuta lorsqu'il lui pointa l'endroit où le faire. C'est en riant gaiement que Sunny déplia son sac à l'endroit désigné par Jo, puis haussa les épaules en se tournant vers lui « Baaah... On ne me le dit pas comme ça en général, mais c’est l’idée, oui. Je suis une passionnée, je ne fais pas les choses à moitié on va dire. ». Elle se mit à rire de nouveau, avant de s'installer en tailleur sur son duvet.
 
Alors que la blonde sortait le sac de snacks pour le mettre entre eux, Jo brisa le silence pour dire quelque chose qui lui fit vraiment mal au cœur. « J’espère que tu sais vraiment c’que tu fais et que j’suis pas juste une expérience pour toi. ». Le genre de truc qui vous tord le bide. « Jo... », elle fronça les sourcils, un peu décontenancée par ses paroles. Elle soupira discrètement, avant de prendre la parole pour le rassurer « Je t’assure que tu n’es pas un cobaye. Je ne prends pas cette nuit comme une petite expérience sociale pour me distraire. Je n'attends rien de toi, je ne te demande rien. À part peut-être que tu me fasses confiance, mais ça, ça se gagne au fil du temps, ça se mérite. Et je suis totalement OK avec le fait que tu seras peut-être toujours méfiant à mon égard. Si tu me tolères, mais que tu continues de te méfier, je serai déjà reconnaissante que tu me tolères. », elle lui fit un petit sourire d'une douceur rare, pour appuyer ses propos. Sunny était émue, désolée de devoir lui dire cela pour le rassurer. Elle ne lui voulait aucunement du mal. Ses intentions étaient pures, même si elle pouvait tout à fait comprendre que cette soudaine attention semble bizarre. Alors elle allait lui expliquer pourquoi elle était là, pourquoi lui. Pourquoi. Même s'il trouverait sûrement toujours ça bizarre, et un peu ridicule. « J'ai juste eu un très bon feeling pendant notre premier échange, le genre de truc qu'on n'explique pas. Je sais que tu es quelqu'un de bien, et tu m'as déjà donné raison plus d'une fois. Alors j'ai forcément envie de te parler, de m'assurer que tu vas bien. Ce que je fais avec toi, là, je le fais avec n'importe quelle personne avec qui j'ai envie de passer du temps. Je ne vois pas pourquoi j'agirai différemment avec toi, parce qu'un jour tu dors dans un lit, d'autres sur un banc... Je m'en fiche. Même si j'aimerais que ta situation soit stable et idéale pour que tu sois heureux et en sécurité, ça n'a pas d'impact sur la façon dont je te perçois, ni rien. », conclut la blonde, toujours en lui faisant ce petit sourire qui se voulait chaleureux, mais tout en retenue. Le sujet était délicat, important, et cette discussion nécessaire. Pas de quoi fanfaronner ni offrir de grands sourires radieux quand Jo s'ouvrait juste assez pour témoigner d'une certaine inquiétude quant à la gentillesse de Sunny envers lui.

Sunny appuya son coude droit sur le genou sous celui-ci, puis posa sa tête dans sa main, toujours le regard rivé sur Jo. Les sourcils de nouveau légèrement froncés, elle se risqua à poser une question au brun « Ca te parait vraiment si étrange que ça, mon comportement, le fait que je sois juste gentille avec toi, tout ça ? Ou c'est juste parce que c'est moi, et que je fais peur. », lui demanda-t-elle en lui faisant une légère pointe d'humour, un genre de porte de sortie pour Jo si jamais la question déclenchait quelque chose de désagréable en lui, et qu'il ne se sentait pas d'y répondre. La jeune femme ne voulait pas le mettre mal à l'aise, ni le forcer à parler de choses qu'il ne souhaitait pas évoquer pour des raisons plus qu'évidentes.

@Joseph Keegan :l:

(c) SIAL





┗ Heart of Gold(smith) ┛
☼ Spread love everywhere you go. Let no one ever come to you without leaving happier. — Mother Teresa

I am lost this time [Sunny] Laq6

I am lost this time [Sunny] Ac1UarQ
I am lost this time [Sunny] Mmuu87y
I am lost this time [Sunny] 872289volunteer
I am lost this time [Sunny] EIhyBXy
I am lost this time [Sunny] QqLqwzn
I am lost this time [Sunny] MGSbLAu
I am lost this time [Sunny] OoPeK5X

I am lost this time [Sunny] PRYZTo9
Revenir en haut Aller en bas
Joseph Keegan
Joseph Keegan
la balle à blanc
la balle à blanc
I am lost this time [Sunny] 9OYzxwd Présent
ÂGE : 41 ans. 26/04/1983. Comment ça il est encore en vie ? C'était pas prévu dans le script, putain.
SURNOM : Jo. C'est court et c'est simple mais, surtout, ça lui permet de se présenter sans utiliser le vrai prénom qu'il déteste.
STATUT : Il ne trouvera peut-être jamais la femme de sa vie. Il n'a rien à offrir, si ce n'est qu'un cœur battant faiblement sous ses cinquante couches de poussière.
MÉTIER : Concierge de nuit à l'hôpital St Vincent. Il en voit littéralement de toutes les couleurs. Ça ne l'empêche pas de faire le clown devant les enfants alités pour leur remonter le moral.
LOGEMENT : IL A UN APPARTEMENT ! OUI OUI ! Célébrons cela avec une bonne coupe de vin et un petit joint à consommer sur le balcon, évidemment, pour ne pas enfumer ses colocataires Stella, Sara et 25% Dina.
I am lost this time [Sunny] 29bcaeae4816a6e0824cab9ec7e2f3ec146a3e0e
POSTS : 36274 POINTS : 0

TW IN RP : Drogue, dépendance, violence, abus sexuels.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Il paraît qu’il n’est pas bien dans sa tête mais il fait de son mieux pour ne pas être le méchant de l’histoire. Il a de bonnes valeurs, Joseph, seulement, il n’est pas né dans un monde fait pour lui. Les punitions que lui infligeaient son père tambourinent encore dans son crâne – il essaye d’oublier en s’entourant de bonnes personnes sans jamais réaliser qu’il brise tout ce qu’il tient dans ses mains. Il craint de mourir seul, comme tout le monde, mais la mort en elle-même ne l’inquiète pas. Il croit que sa dernière chance n'est pas encore arrivée.
RPs EN COURS : I am lost this time [Sunny] Tumblr_nk9munzdRB1rl6zbso5_r1_250 EMMA. You're anchored in the past and wishing for a future with a ghost. Can't you see that this is a dead end ? - Emma

I am lost this time [Sunny] Tumblr_inline_phcaxytzks1t8bm8b_250 KEEDY. The burning sensation never stops. You just get used to it. When it's done consuming you, somehow, it makes you feel alive. - Deb [10]

I am lost this time [Sunny] Giphy La coloc des petits foufous. It shouldn't work. And it doesn't. WhatsApp

(7) Sunny [2] - Maritza [2] - Birdie [3] - Arsinoé

UA : Itziar #1
RPs TERMINÉS : Yanis - Blake - Yanis [2] - Aubrey - Aubrey [2] - Kane - Aubrey [3] - Liam - Owen - Aubrey [4] - Tess - Blake [2 ripblake] - Jolex - Aubrey [5] - Gaby [ab] - Lindsey [ab] - Clara - Eve - Jolex [2] - Jolex [3] - Jolex [4] - Primrose - Sid - Juliana - Gabriel L. - Romy - Caroline - Deborah [2] - Terrence - Charlie - Gabriel L. [2] - Lily - Freya - Adrian [FB] - Manthas [FB] - Jessalyn - Lily [2] - Alfie&Juliana - Théodore - Savannah - Spidey - Romy [2] - Murphy - Alfie [2] - Deborah [3] - Louanor [FB] - Lily [1] - Deborah [4] - Birdie [FB] - Lou - Juliana [2] - Robin-Hope [FB] - Greg - Deb [5UA] - Murphy [2] - Blake [FB] - Alfie [3] - Lily [2] - Kyte [FB] - Tobias - Geisa [abandonné] - Blake [2] - Greg [2] - Charles - Sin - Olivia [FB] - Olivia & Lily - Blaze [FB] - Lily [3] - Blake [3] - Lily [4] [FB] - Primrose [2] - Ichabod - Matt & Lily - Rhea [FB] - Lou [2] - Deb [6] - Olivia [3] - Vitto - Ichabotte [2] - Sawyer [FB] - Alice - Alfie [4] - Jacob - Ichabotte [3] - Lily [5] - Lou [3] - Sid & Lily - Ilaria - Lily [6] - Sawyer [2][FB] - Lily [7] - Alfie [5][FB] - Lou [4] - Lily [8] - Sawyer 3 [FB] - Federico [ab] - Lily [9] - Deb [7] - Jasper - Jules - Lou [5] - Prim - Finn - Lily [10][FB] - Jules [2] - Lily [11] et Alfie [7] - Lily 11 - Deb [8] - Laila - Lily 12 - Jules [3] - Sunny [FB] - Mickey - Lily 13 - Maritza - Lily 14 - Cody #1 [UA] - Mickey [2] - Deb [9] - Stella - Greta

I am lost this time [Sunny] B4pd
Parce que je ne serais rien sans les mots de Deborah.

I am lost this time [Sunny] Tenor
ALEPH. Je me souviens deux enfants trop petits pour se soucier des conséquences. Je vois deux hommes qui se sont cassé les jambes en tombant de trop haut.

I am lost this time [Sunny] E0a4faf8fde5666a1a397a16876388f804a7da9b
KEEGANs. - Raconte-moi une histoire dans laquelle ils sont heureux.

AVATAR : Sebastian Stan.
CRÉDITS : Emily May Rose pour les ratons de la signa, Harleystuff pour le vava.
DC : Raph le flamant, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 25/09/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t21527-pardonnez-moi-mon-pere-j-ai-peche-sans-un-permis-de-peche
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301640

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] EmptySam 9 Mar - 19:33



« Ahh, je voiiiis, tu te faisais du souci pour moi !! Je le savais. » C’est en levant les yeux au ciel et en soufflant un soupir mi-amusé qu’il lui répond. Joseph n’a pas un égo bien grand, mais ça le divertie presque de la titiller. Elle sait déjà qu’il se fait du souci pour elle : dès le moment où elle a décidé de s’asseoir à côté de lui sur ce banc, il s’est fait du souci. Passer la nuit en extérieur en plein milieu du centre-ville est une expérience qu’il ne conseille à personne, encore moins à une femme de son âge et de son calibre. Qui sait sur quel genre d’homme elle pourrait tomber – sur Joseph, vingt ans plus tôt, quand il vendait de l’illégalité pour rendre fier sa famille artificielle composée de mecs perdus comme lui mais méchants jusqu’aux racines ?

En direction du parc, Joseph a visiblement abandonné la lutte. Après tout, il lui a déjà fait connaître tous les dangers à dormir à la belle étoile dans un lieu qui ne s’y prête pas, et désormais c’est son choix à elle de faire une connerie. Il a bien compris qu’elle ne le laisserait pas. Elle est une sangsue rose collée à sa semelle. « Oh, je trouve qu’il y a bien plus dérangeant dans cette ville, en plein jour, qu’une personne dormant dans un coin reculé d’un parc que personne ne fréquente en pleine nuit. Où est-ce qu’ils veulent que tu ailles en plus ?! Que tu te caches de la vue de tous, que tu te réfugies dans les égouts ? Franchement. Je la paierai leur amende, avec un pourboire pour qu’eux et leurs supérieurs s’achètent une décence et un cœur, au passage. Je vends assez de fleurs pour ça. » Fructueuse, cette entreprise de fleurs ! Il l’écoute d’une seule oreille, se concentrant sur les pas qu’il fait dans l’herbe pour ne pas mettre le pied dans une crotte de chien. Leur vision est limitée ici, c’est l’une des raisons pour lesquelles ils ont moins de chance de se faire apercevoir par des flics. Dans tous les cas, le joli discours de Sunny n’a pas l’effet escompté. Il sait qu’elle a bon cœur, qu’elle ne souhaite que s’afficher de son camp, mais il sait déjà tout cela. La société rejette l’existence des types comme lui et c’est ainsi depuis la nuit des temps. Rien ne fait du sens dans la tête de Joseph ; il s’est toujours considéré humain comme les autres. Il se voit en ces passants dans la rue, la même hauteur, les mêmes jambes pour faire un pas devant l’autre, la même cervelle remplie de rêves. Ça n’empêche personne de penser qu’il vaut moins sans même savoir d’où il vient et pourquoi il est ici aujourd’hui. Silencieux, il préfère ne rien répondre afin de faire comprendre à la jeune femme que ce débat ne trouvera pas de solution et qu’il a simplement accepté sa situation. Cependant, elle réussi à nourrir son intérêt quand elle parle de snacks qu’elle aurait soi-disant apportés. Les plaisirs simples de la vie, y’a que ça qui compte pour un homme qui en a trop vu. Ça ne sert à rien de pourchasser l’inatteignable quand il y a un roulé à la cannelle dans son assiette juste sous son nez. « Je suis la fée des gourmandises. Je ne peux pas m'en empêcher... » « Tu gagnes un point. » Elle devra se contenter d’un tout petit point parce que c’est tout ce qu’elle aura, si ça peut la décourager de refaire ce genre de bêtise une autre nuit.

Les voilà arrivés là où Joseph a déjà passé quelques nuits il y a de ça plusieurs années. Sans surprise, elle ne peut s’empêcher de passer un commentaire quant à la beauté du lieu. Elle n’a peut-être pas vu tous les déchets au raz de la rivière à quelques mètres d’ici. C’est une fausse nature abimée par le passage du temps et de l’égoïsme. « C’était plus mignon avant. » Quand il y avait encore des canards qui pataugeaient ici et là sans craindre d’avaler un bouchon de liège. Prenant le temps de s’installer là où il s’est toujours installé, Joseph se surprend à sourire en déroulant son sac de couchage. Ses jeans ne seront pas trempés demain matin. Par ailleurs, tandis que ses paupières commencent à se faire lourdes et qu’il a pris place sur son sac, il va pour entourer ses jambes de ses bras mais il réalise qu’il n’a plus l’âge de se poser dans de telles positions. Il n’est plus aussi flexible qu’un gamin ! Pour combler le silence, il souhaite une dernière chose à voix haute : que Sunny ne fasse pas tout ça pour se donner bonne conscience et expérimenter. Elle prend le temps de coudre un discours qui ne perce toujours pas la carapace de Joseph ; cependant, elle aura eu le mérite d’essayer. Il en faut plus pour apprivoiser le raton-laveur auquel on a jeté des bouteilles de bière sans relâche. La vie lui a peint un portrait médiocre de l’humanité. Il ne croit pas en l’authenticité, voit des masques partout, a l’impression d’être le seul à se regarder dans le miroir plutôt que son reflet fantasmé. Personne ne parle de la mort. On emploie les euphémismes pour réduire son importance. On dit que papa est parti alors qu’il n’a pas survécu au cancer qui le bouffait. Et Joseph, lui, a été confronté à la réalité dès sa naissance, sans que jamais les tabous ne soient tatoués dans sa peau. « J'ai juste eu un très bon feeling pendant notre premier échange, le genre de truc qu'on n'explique pas. […] Même si j'aimerais que ta situation soit stable et idéale pour que tu sois heureux et en sécurité, ça n'a pas d'impact sur la façon dont je te perçois, ni rien. » Il la regardait jusqu’à présent, mais cette fois, alors qu’elle lui confie un ultime sourire, il se laisse tomber sur le dos pour observer le ciel pollué. Un long soupir gonfle sa poitrine. Il n’a pas le cœur à répondre. Il est confus, s’est entremêlé dans ses émotions. Quelques secondes plus tard, il sent ses yeux perçant le fixer encore plus. Il entend la prochaine question avant-même qu’elle ne soit prononcée. « Tu fais pas peur. » Autant mettre les choses au clair dès le début. « C’est juste pas normal d’faire c’que tu fais. C’est tout. » Elle nage en sens inverse. Il n’en voit pas souvent, des gens comme elle. Il y a eu Deborah. Juste elle. Mais leur rencontre était inhabituelle et encadrée. Avec Sunny, c’est comme un cheveu dans l’assiette ou une balle perdue. « J’crois j’devrai accepter de simplement pas t’comprendre. » Sur ces mots, il se roule sur le côté, dos à elle, pour fermer les paupières et chercher un peu de sommeil. C’est bon. Il a abandonné. La victoire pour le soleil, et maintenant il chercher à se faire border par la lune.            

@Sunny Goldsmith je nous ai lentement guidés vers la conclusion si ça te va :l:




Ill and doomed
King raccoon ☽ Let's pick the truth that we believe in like a bad religion, tell me all your original sins. So many questionable choices. We love the sound that our voice makes. Man, this echo chamber's getting loud. Let's just watch the world burn, thinking about each other.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

I am lost this time [Sunny] Empty
Message(#) Sujet: Re: I am lost this time [Sunny] I am lost this time [Sunny] Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

I am lost this time [Sunny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-