AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €

 he had fire in his veins (laurie & cody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyMer 30 Aoû 2023 - 12:14

:: Roaring Twenties :: Masquerade Ball

Il n’est pas surprenant de retrouver Cody pour un bal masqué, qui dit bal dit danse et pour Cody, c’est sûrement le mot clé qui lui a permis de se retrouver ici, bien qu’il criera sur tous les toits qu’il a évidemment été traîné par une amie. C’est le cas, bien sûr, mais pas que. Vêtu de son costume des années 20 et de son loup en métal, Cody a déjà foulé la piste à plusieurs reprises - et quelques danses ont été accordées à sa très chère sœur qu’il ne s’attendait pas à retrouver ici mais qu’il a reconnue d’un coup d'œil. Depuis, il l’a laissée continuer la soirée qu’elle avait prévu, et il s’est rapidement retrouvé au bar pour commander un verre, puis plusieurs. Adossé au comptoir, Cody observe le monde qui passe et repasse, les tapes sur l’épaule, les mains dans les cheveux, les regards timides et ceux inquiets, stressés, amoureux. Ce point d’observation lui donne l’impression de suivre tout un tas d’histoire à la fois : cette jeune femme a dû fuir de chez elle pour venir ici, ce jeune homme est un fait un bandit, tant d’histoires toutes plus invraisemblables les unes que les autres se forment dans sa tête, créant son propre film en quelques secondes.

A mesure que les verres se remplissent - et se vident -, la pellicule devient plus floue, moins précise et le film se termine, Cody ne cherchant plus à réfléchir aux différentes histoires qu’il peut inventer. Il se sent joyeux, plus confiant que d’habitude, ne pense plus à toutes ces choses qui l’empêchent de réfléchir correctement au quotidien. Il est un peu plus apaisé, l’alcool ayant bien aidé. Il observe toujours le monde et bien vite, son regard tombe sur une jeune femme au bar. Elle est seule, comme lui. Elle a le regard bas, comme lui. Il ne lui en faut pas plus, dans son esprit embrumé se forme une excellente - vraiment ? - idée. Ce bal est censé être un moment festif et Cody se lance à la poursuite - elle n’a pourtant pas bougé mais elle semble s’éloigner - de la jeune femme. Il est sûrement un peu brusque Cody, mais pas méchant, jamais méchant. Au moment où il arrive, elle tend une main - pas vers lui mais tant pis -, il s’en saisit et tire délicatement sur ce bras tendu pour l’entraîner avec lui.

Il veut danser. Et il veut danser maintenant, et avec elle. Peu importe qu’il ne la connaisse pas ou qu’il la dérange ou qu’il passe pour un fou. Il ne s’en rend pas compte. Demain, il aura tout le temps de regretter et de se traiter d’idiot, mais demain est un autre jour. « Viens danser ! » qu’il lui explique en l’entraînant un peu plus loin, sur cette piste improvisée où tant de gens sont déjà amassés pour danser. « Tu es bien trop jolie pour rester seule au bar, il faut danser ! » C’est évident pour Cody, ça coule de source. Il ne devrait même pas avoir à l’expliquer, ils doivent danser. Ils ne peuvent pas rester comme ça dans leur coin à attendre que la soirée passe alors qu’elle a sûrement tant à leur offrir. Finalement, il s’arrête, lâche son bras et devient plus sérieux. Il se penche légèrement, main tendue et sourire aux lèvres - presque un rire -, retour au passé, il l’invite à danser de façon plus élégante que simplement la traîner sans qu’elle n’ait eu le temps de dire pouf. « Loin de moi l’idée de marivauder, encore moins après vous avoir traînée comme ça mais… une danse ? » qu’il demande alors, battant presque des cils. Oui, demain il regrettera ses actions. Heureusement, demain n’est pas encore là.

@Laurie Wright he had fire in his veins (laurie & cody) 1001340119


Dernière édition par Cody Shephard le Dim 17 Sep 2023 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, de Brisbane à Milan, en passant par Paris, il n'y a personne dans ta vie c'est très bien comme ça
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ton compte Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - nouvelle égérie de Prada (collection The Galleria, avec un sac à 3000 dollars attention) - fondatrice et host de Trans Alliance un podcast bimensuel sur la transidentité et tout ce qui touche de près ou de loin à la communauté lgbtqia+ - on oubliera pas tes heures de "bénévolat" au St-Vincent pour éponger ton casier judiciaire
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
he had fire in his veins (laurie & cody) 40b34dd3cc671552da32c9e63632efaafe2b82d6
POSTS : 506 POINTS : 250

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
he had fire in his veins (laurie & cody) 6cad42d62cfe58410d71b280e96344e7496e8c00
adrian (scénario libre) • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

he had fire in his veins (laurie & cody) B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie fb (2016)louis#2olivia#3winston#3cleo

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) raquelsgifs/tumblr, keetikagifs/tumblr, ssoveia
DC : milan mayer • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyJeu 31 Aoû 2023 - 20:37


≈ ≈ ≈
{he had fire in his veins}
crédit/(hunterschafer) ✰ w/ @Cody Shephard
Un bal masqué. Bien sûr que tu es là, bien sûr que tu te mêles à la foule, les talons aux pieds, les plumes de ta robe effleurent tes jambes dénudées et tu te sens à ta place.
On pourrait te faire remarquer que tu sautes sur toutes les occasions pour faire la fête en ce moment et que ce soir, c'est juste une excuse de plus. Peut-être, sûrement, tu t'en fiches, est-ce que cela à de l'importance quand toutes les parties présentes se sont prêtées au jeu au sein du casino ? Il faudrait sûrement que tu ailles faire une mise ou deux, après tout, tu as bien porté chance à quelqu'un à l'époque. Non, tu n'as pas envie de penser à la série de losers qui ont partagé ton lit et tes emmerdes pour une nuit, tu ne veux pas. C'est bien pour ça que tu retrouves aussi souvent le bar et que tu enchaines les verres, avec un automatisme certain, toujours juchée sur ta paire de talons, tes yeux bleus scannant la place vide à côté de toi. Le masque ne cache pas l'azur tes yeux et quelqu'un finira bien par t'adresser la parole, non? Cela arrive toujours, c'est l'avantage d'être une jolie fille, on peut toujours partager ses bêtises avec quelqu'un. Toujours.
Un soupir t'échappe quand le moment n'arrive pas et tu te demandes si quelque chose cloche, est-ce la tenue ? Le maquillage ? Il faut que tu ailles vérifier, tu te lèves avec l'aisance de quelqu'un qui a bu beaucoup trop et beaucoup trop vite. Mais il n'y a que des étrangers ici alors... Enfin, c'est avant qu'on ne t'attrape le bras, un homme, masqué aussi et tu remarques aussitôt les détails de son masque, un loup au moins c'est original, avant que ses mots ne fassent du sens. "Hmm?" Tu n'offres aucune résistance, il te faut un moment de plus pour que tu percutes, pour que tout s'aligne et que réalises ce qu'il te propose. Pour que tu comprennes que quelqu'un a mordu à l'hameçon et que peut-être, pour quelques heures, pour une nuit de plus, tu ne seras pas seule. Le pauvre, tu n'as encore rien dit et il se méprend sur la nature de ton silence, tellement qu'il te lâche le bras et c'est assez qu'un sourire apparaisse sur ton visage. Un sourire motivé par l'alcool et sûrement la pire partie de toi alors qu'il t'a entrainé près de la piste de dance.
"J'accepte tes excuses." Tu l'annonces sans perdre ton sourire et tu te rapproches de ce parfait inconnu la seconde suivante. Et il y a décidément un truc qui cloche chez toi, si déjà tes mains viennent se perdre sur ses épaules et que tu y exerces une légère pression. Solide, que tu te dis, il est vraiment là, tu n'es pas toute seule et c'est le plus important. Pas besoin d'un prénom, même pas besoin d'un visage dans le fond, c'est l'atmosphère qui veut ça. "Mais seulement si c'est au moins deux danses et un verre après." La proposition est faite, à prendre ou à laisser et tu es tellement sérieuse que tu fais deux pas en arrière l'instant suivant, pour le laisser respirer et pour qu'il considère ses options. C'est le moment de fuir et d'aller passer la soirée avec une personne plus saine, plus équilibrée et sans aucun problème.
"Deal ?" Tu tends la main cette fois-ci, à lui de décider s'il veut la prendre et t'entrainer sur la piste de danse.

insp:



All I ever wanted was the world, I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall, you say that I'm kinda difficult...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyMer 6 Sep 2023 - 15:43

Cody n'est pas certain qu'il oserait être celui qu'il est ce soir si le contexte était différent, s'il n'avait pas quelques verres dans le système. Il se lâche, c'est le moins que l'on puisse dire. Le rythme de la musique prend possession de son corps avant même qu'il ne se mette à danser, mettant la machine en marche. C'est comme un besoin, sûrement l'alcool qui le lui chuchote à l'oreille. danse, danse, danse alors il ne se fait pas prier et se lance à la conquête de la piste. Mais pas seul, il lui faut une partenaire, cela ne fait aucun doute. Aussi, il trouve rapidement l'heureuse élue et l'entraîne derrière lui comme si c'était la chose la plus normale au monde. Elle n'oppose aucune résistance, ce qui aurait surpris un Cody moins embrumé - un Cody qui n'aurait même pas fait le premier pas il faut dire - mais qui semble bien tout naturel à celui qui court vers la piste centrale.

Il l'entraîne, sourire placardé sur le visage mais il se rend bien vite compte de son geste bien plus que surprenant. Il s'arrête un instant, la regarde et lui pose une question à laquelle elle répond rapidement « Mais seulement si c'est au moins deux danses et un verre après. » C'est la seule confirmation dont il avait besoin : elle accepte, va un peu plus loin que la demande initiale et il a trop sur le cœur et dans la tête pour lui refuser quoi que ce soit ; il est prêt à passer la soirée entière à danser avec cette jeune femme si ça peut lui permettre d'oublier ne serait-ce qu'un instant la belle dont son cœur est épris depuis bien trop d'années. Elle va se marier pense-t-il, alors il peut bien danser. Il n'est pas mécontent de répondre « Avec joie, deux danses et un verre, minimum. »
et de se présenter. « Je suis Cody, vous êtes ? » Il ne lui laisse cependant pas beaucoup de temps pour répondre puisqu'il entraîne sur la piste, la prenant par la main et la faisant tournoyer une première fois. Il est heureux Cody, dans son élément, caché derrière son masque - le vrai et le faux. Il ne la connaît pas mais ça n'a pas d'importance, il danse. Il danse et il oublie tout, il danse et il rit. « J’espère que je ne vous ai pas arrachée à qui que ce soit ? » Qu'il demande à la fois inquiet mais aussi très curieux. Que faisait donc cette jeune femme toute seule. Elle est belle et pleine de grâce son inconnue, aussi il ne comprend pas. « Je refuse de croire que je suis le premier à vous inviter à danser. » Est-ce qu'il la drague ? Est-ce qu'il est juste gentil ? Lui-même n'en est pas certain. S’il était certain de quoique ce soit, il ne serait pas sur cette piste de danse ; il serait encore au bar avec ses pensées, trop rationnel et craintif pour oser quoi que ce soit. « Mais tant pis » qu’il dit « C’est moi le chanceux. »
Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, de Brisbane à Milan, en passant par Paris, il n'y a personne dans ta vie c'est très bien comme ça
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ton compte Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - nouvelle égérie de Prada (collection The Galleria, avec un sac à 3000 dollars attention) - fondatrice et host de Trans Alliance un podcast bimensuel sur la transidentité et tout ce qui touche de près ou de loin à la communauté lgbtqia+ - on oubliera pas tes heures de "bénévolat" au St-Vincent pour éponger ton casier judiciaire
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
he had fire in his veins (laurie & cody) 40b34dd3cc671552da32c9e63632efaafe2b82d6
POSTS : 506 POINTS : 250

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
he had fire in his veins (laurie & cody) 6cad42d62cfe58410d71b280e96344e7496e8c00
adrian (scénario libre) • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

he had fire in his veins (laurie & cody) B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie fb (2016)louis#2olivia#3winston#3cleo

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) raquelsgifs/tumblr, keetikagifs/tumblr, ssoveia
DC : milan mayer • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyLun 11 Sep 2023 - 17:55


≈ ≈ ≈
{he had fire in his veins}
crédit/(hunterschafer) ✰ w/ @Cody Shephard
Il pourrait partir et aller trouver une meilleure compagnie pour la soirée. Peut-être que s'il savait tout ce qu'il y a à savoir sur toi, il partirait justement. La pensée est là dans ton esprit, elle flotte entre vous pendant le temps qu'il lui faut pour répondre, mais il ne dit pas non. Cet idiot, que tu ne peux t'empêcher de penser, alors qu'un sourire vient apparaitre sur ton visage caché en partie par ton masque. "Cody, je vais essayer de m'en souvenir." Cody, Cody, Cody, voilà ce que répète déjà ton cerveau embrumé par l'alcool, par autre chose aussi et tu te laisses entrainer sur la piste de danse. "Moi ?" Tout un tas de réponses se bouscule dans ta tête, alors qu'il te fait tournoyer, facilement, trop facilement, dans un mouvement de danse plus que cliché et calculé. Tu pourrais répondre Laurie, mais tu n'es pas certaine de vouloir être Laurie ce soir, qui es-tu alors ? Tu pourrais répondre Jo, c'est une vraie femme après tout, et elle n'aurait même pas besoin de le savoir, du tout. Mais non, ça ne serait pas correct et quand vous vous faites de nouveau face, tu passes tes bras autour de son cou, pour continuer la danse et pas autre chose, avec une réponse.
"C'est Lisa." Un mensonge, mais il s'agit d'un bal masqué après tout, tu n'as pas besoin de dire la vérité, pas besoin d'être honnête. "Enfin pour ce soir du moins." Demain, tu retrouveras la sobriété et toutes ses conséquences. Ce n'est pas le cas pour ce soir et tu te retrouves à rire, dans ses bras, parce que Cody te sort le genre de phrases qui ne devraient pas fonctionner en temps normal. C'est cliché à souhait, tu en connais des femmes qui rouleraient des yeux et qui l'accuseraient de faire de rouler des mécaniques juste pour se faire bien voir.
"Et vous êtes bien le premier." Tu l'admets, un semblant de vérité entre vous deux et un autre mouvement de danse, te fait t'éloigner pour te rapprocher la seconde suivante. Tu le regardes droit dans les yeux, le bleu dans tes yeux ancrés dans le marron des siens, tu hausses les épaules du mieux que tu peux dans cette position, tes mains posées à plat sur son torse et la coupe de son costume. "Cela vaut pour quelque chose, pas vrai ?" Tu n'es pas un bon porte-bonheur, ou alors, Lisa l'est, elle a refilé toute sa mauvaise chance à Laurie ? L'idée te plait assez pour que tu t'y accroches et que tu espères de toutes tes forces que cela soit vrai. "Maintenant, j'ai besoin de savoir si vous faites souvent cela ou si c'est vraiment mon jour de chance." Aborder les blondes dans les soirées, les inviter à danser, est-ce que Cody est un tombeur qui enchaine les filles, enchaine les nuit aussi, ou alors, il s'agit d'une instance complètement rare et tu dois t'estimer heureuse parce que c'est toi qui as été choisi ce soir.
"Ou alors, on peut juste danser." Vous n'êtes pas obligés de parler, pas obligés de faire quoi que ce soit d'autre que de profiter de la nuit, de l'atmosphère électrique et de tous les avantages du casino.



All I ever wanted was the world, I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall, you say that I'm kinda difficult...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyLun 18 Sep 2023 - 14:00

Cody est là, bien ancré sur ses appuis et pas prêt à partir pour le moment. Il veut profiter de sa soeur et il n’a rien trouvé de mieux que venir importuner une jeune femme pour ce faire. Il la traîne au milieu des autres duos, ou danseurs en solitaire, trios parfois même. Il l’entraîne au rythme de la musique qui grésille joyeusement dans ses oreilles ; sa tête bouge sur les basses, sa soirée ne fait que commencer - c’est ce qu’il décide. L’inconnue passe ses mains autour de lui, acceptant par ce geste la danse qu’il lui impose - et le verre après, comme promis - alors qu’il peut enfin mettre un prénom sur un visage. Et comme pour se moquer gentiment, ou tout autre chose, il prononce les mêmes mots qu’elle.  « Lisa, j’essaierai de m’en rappeler. » Il sourit, pas peu fier de lui alors qu’il bouge son corps au rythme du son, entraînant Lisa dans chacun de ses pas. Pour ce soir, il se contentera de cette fausse identité et ne lui demandera pas plus ; il ne la connaît pas et s’il est tout à fait honnête avec lui-même, il sait qu’il ne la connaîtra plus dans quelques jours - quelques heures peut-être même ? Une danse, deux danses, un verre et puis s’en vont.

Mais pour le moment, il ne pense pas au futur ni au passé, se concentre sur l’instant, se complait dans le cliché de l’homme qui a abordé une femme et qui joue toutes ses cartes en quelques minutes pour être sûr que ça marche ; il joue un rôle ce soir - en fait-elle de même ? - mais le jeu marche et l’amuse ; il semble l’amuser elle-aussi puisqu’elle n’est pas encore partie et c’est tout ce dont Cody pouvait rêver ce soir. « Et vous êtes bien le premier. » Ce qu’il dit est vrai, il a du mal à l’imaginer et pourtant ; tant pis, il est le chanceux de ce soir. « Cela vaut pour quelque chose, pas vrai ? » Il hoche la tête, approuvant ses mots sans pour autant leur accorder plus d’importance que ça. « Pour sûr, c’était peut-être écrit, on devait passer une danse ou deux ensemble ce soir. » Qu’est-ce qui lui prend ? Cody ne se reconnaît pas lui-même et ne retient aucune de ses paroles, plus autant en contrôle de lui-même qu’il a pu l’être en début de soirée ; quand il est tombé sur sa sœur, puis sur Sibel. Deux rencontres avant qu’il n’aille retrouver de vieux amis au fond d’un verre d’alcool au bar. « Maintenant, j'ai besoin de savoir si vous faites souvent cela ou si c'est vraiment mon jour de chance. » Il ne peut pas s’empêcher de rire, comprenant parfaitement d’où peut venir la question ; il est venu, a jeté son dévolu sur elle et a refusé qu’elle reste au bar seule alors que tout le monde ce soir semble passer un bon moment. Le liquide ingéré lui donne beaucoup de courage et le sort d’une certaine torpeur habituelle : ce dernier mois a été trop mouvementé pour que Cody ne reste enfermé dans sa petite routine ; aussi ce soir, il se surprend. « Ou alors, on peut juste danser. » Elle lui tend une perche, pense-t-elle qu’échanger quelques mots ensemble l’ennuie ? Ou est-elle elle-même ennuyée par la situation ? Il chasse les mauvaises idées de sa tête de sa réponse. « On se tutoie ? » qu’il demande avant de poursuivre. « Je sais pas pour toi, mais je suis multi-tâches, danser et parler me convient complètement. » qu’il lui confie alors, sourire planté sur les lèvres. « Je n’ai pas l’habitude de faire ça. » qu’il avoue avant de poursuivre. « Je ne suis pas un grand fêtard mais depuis cet été, j’essaie de mettre un peu plus le nez… » il regarde un peu partout autour d’eux. « Dehors. » qu’il termine alors, ne sachant pas vraiment comment qualifier cette soirée ou les soirées qu’il rejoint désormais pour ne pas rester enfermé chez lui en permanence. « Alors, qu’est-ce qui fait qu’on se retrouve dans un bal dansant mais qu’on reste au bar ? » qu’il en demande un peu curieux, bien que connaissant sa réponse à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, de Brisbane à Milan, en passant par Paris, il n'y a personne dans ta vie c'est très bien comme ça
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ton compte Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - nouvelle égérie de Prada (collection The Galleria, avec un sac à 3000 dollars attention) - fondatrice et host de Trans Alliance un podcast bimensuel sur la transidentité et tout ce qui touche de près ou de loin à la communauté lgbtqia+ - on oubliera pas tes heures de "bénévolat" au St-Vincent pour éponger ton casier judiciaire
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
he had fire in his veins (laurie & cody) 40b34dd3cc671552da32c9e63632efaafe2b82d6
POSTS : 506 POINTS : 250

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
he had fire in his veins (laurie & cody) 6cad42d62cfe58410d71b280e96344e7496e8c00
adrian (scénario libre) • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

he had fire in his veins (laurie & cody) B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie fb (2016)louis#2olivia#3winston#3cleo

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) raquelsgifs/tumblr, keetikagifs/tumblr, ssoveia
DC : milan mayer • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyDim 24 Sep 2023 - 18:53


≈ ≈ ≈
{he had fire in his veins}
crédit/(hunterschafer) ✰ w/ @Cody Shephard
"Ouais, c'était le destin ou quelque chose d'aussi magique." Voilà ce que tu murmures, parce que, voire des signes absolument partout ne t'a pas porté chance jusqu'ici. Peut-être que tu peux te laisser avoir par une soirée de plus ? Tu portes un masque, Lisa aussi, Cody également, c'est le moment de se lâcher un peu et d'oublier tous les soucis du quotidien et de laisser l'anxiété au placard. C'est pour ça que tu es là ce soir ? Tu décides que oui et danser en parlant, c'est ta spécialité de toute façon. Tu laisses Cody mener la danse et la conversation, plus légère que jamais et tu as un petit rire, pas du tout faux, alors qu'il lâche plus d'informations. Il a l'air... sincère ? De ce que tu peux détecter, le ton de sa voix, sa posture, le fait qu'il veuille presque retourner en arrière maintenant, Cody n'a clairement pas l'habitude de faire tout ça. Tu as connu des mecs beaucoup plus directs et moins polis.
"Alors déjà, je peux te dire que c'est une ligne clichée à souhait ça, et pas grave, je suis pas là pour juger." Il a le droit à un sourire de la part de Lisa, alors que tu dis la vérité. Tu es beaucoup de choses, mais pas de celles qui remettent les gens à leur place parce qu'ils ne sont pas comme ils devraient l'être. Cody te parait avoir l'âge d'un grand fêtard, il a sûrement les épaules assez carrées pour enchainer les conquêtes mais peut-être qu'il ne le fait pas. Il a ses propres raisons, comme tu as des raisons pour mentir sur ton identité ce soir ou pour être là sans compagnie ou même cavalier. "Je suis tout le temps dehors, j'aime le bruit, l'alcool, danser en talons hauts et me faire raccompagner chez moi." La phrase est accompagnée d'un clin d'œil, à peine perceptible avec le masque, mais il est là quand même. C'est une autre perche que tu lui tends, il pourra interpréter ça comme il le veut, tout te va: danser, prétendre, te laisser entrainer ailleurs pour remonter un peu ta robe et... peu importe, ça te va. Tout te va.
"C'est facile de se faire des amis comme ça." Des amis, une gueule de bois, repartir avec un goût pâteux dans la bouche et l'impression d'avoir vécu un jour de plus. Ou d'avoir survécu un jour de plus. Tu ne sais pas. La musique change, c'est plus lent, ça ressemblerait presque à une ballade et tu te rapproches, pour qu'il continue de guider, alors que tu continues ton début de confessions."Pas besoin de réfléchir, pas besoin de faire semblant, et avec les masques, c'est encore mieux." Voilà pourquoi tu es là ce soir, pour chercher un semblant d'anonymat, parce que ton quotidien commence à te peser sans artifice. Que ça devient de plus en plus difficile de maquiller la vérité et la culpabilité, voilà pourquoi tu es là ce soir. Mais tu repousses tout ça bien loin, tu préfères poser une question sans aucune conséquence à la place, parce que l'atmosphère légère s'y prête bien.
"Allez sans réfléchir, c'est quoi ton film préféré ?" Allez Cody, qu'il en dise plus sur lui, ça sera une très bonne distraction et exactement ce que tu es venue rechercher. "T'as même le droit de mentir pour te rendre plus cool... même si je dois avouer que tu es déjà cool."



All I ever wanted was the world, I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall, you say that I'm kinda difficult...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptySam 30 Sep 2023 - 7:01

Ce que se dit Cody, c’est qu’il n’a rien à perdre ; personne ne l’attend à la maison ou ne fait vibrer son téléphone, personne ne l’observe du coin de l’oeil prêt à bondir s’il fait un faux-pas - qu’est-ce qui serait considéré comme un faux-pas d’ailleurs ? Personne n’est là pour lui rappeler que ce n’est pas lui, qu’il n’est pas ce garçon exubérant qu’il affiche ces derniers temps, métamorphosé par trop de changements en trop peu de temps, par tant de nouvelles rencontres et de trajectoires autrefois dessinées mais désormais remodelées. Il n’a rien à perdre alors il lâche tout, il se lance dans le vide, prêt à tomber ou à être rattrapé, au choix. Il se questionne sur leur venue ici, chacun de leur côté, attend que Lisa s’ouvre un peu à lui pour qu’il puisse en faire de même, c’est bizarre et en même temps, pas tant, ça fonctionne. « Je suis tout le temps dehors, j'aime le bruit, l'alcool, danser en talons hauts et me faire raccompagner chez moi. » L’inverse de Cody, son opposé même, ce qui fait sûrement qu’il est bien incapable de percevoir le sous-entendu de la jeune femme, restant à l’écouter et à intégrer toutes ces informations. Est-il en train de devenir comme elle ? Après tant d’années à vivre en attendant que les années passent, serait-il arrivé à ce point dont tant de gens parlent ? Cette crise de ceux qui n’ont pas assez vécu et se rendent compte qu’ils ont bousillé des années à attendre que la vie passe ? Il ne pense évidemment pas que ça soit le cas pour Lisa, ou du moins ne se le permettrait pas. Mais lui, en est-il arrivé là ? Serait-il au carrefour de son existence, regardant droit devant mais regrettant ce qui se trouve derrière ? Et surtout, quel chemin prendre, quelle route emprunter ?

« C'est facile de se faire des amis comme ça. » A ces mots, il retrouve ses esprits et regagne les yeux de la jeune femme par les siens. « Serait-ce donc le début d’une amitié ? » qu’il demande d’un air taquin, bien incapable de prédire ce que ces quelques minutes peuvent apporter à leurs vies, mais bien curieux de la suite. La suite arrive bien vite, la musique change, leurs corps se rapprochent, Cody ne bouge pas, il ne fuit pas, il est toujours là, dans le moment ; c’est déjà bien surprenant. Il n’ose pas bouger ses mains, en devenant presque stoïque ; il passe un bon moment mais il n’est pas le plus doué avec la gente féminine, bien trop habitué à rester seul chez lui à se morfondre sur un amour perdu. « Pas besoin de réfléchir, pas besoin de faire semblant, et avec les masques, c'est encore mieux. » Il écoute attentivement, partageant son opinion ; les masques sont sûrement la raison pour laquelle il se débride de la sorte, prêt à envoyer valser tout ce qu’il a toujours été pour inviter une jeune femme à danser. « C’est vrai que les masques aident, on peut être qui on veut là-dessous. Par exemple, je peux être un acteur de renommée mondiale à Brisbane seulement pour tester mon nouveau jet privé. » Petit sourire aux lèvres, il s’imagine être une toute autre personne, serait-il plus heureux ? « Et toi, qui serais-tu ? » Parce que prétendre est bien plus simple.

« Allez sans réfléchir, c'est quoi ton film préféré ? » Elle le prend par surprise, il ne peut s’empêcher de réfléchir. « T'as même le droit de mentir pour te rendre plus cool... même si je dois avouer que tu es déjà cool. » Nouveau rire qui s’échappe de ses lèvres, il n’a jamais entendu cet adjectif pour le décrire, sauf peut-être de sa sœur quand elle était encore trop jeune pour se rendre compte de la vérité ; et qu’elle l’idéalisait encore beaucoup trop. Après avoir passé tant de soirées seul chez lui, il aime beaucoup de films mais rien ne peut surpasser celui qu’il donne à Lisa. « Million Dollar Baby. » Le casting, la boxe, l’histoire, la boxe, la mise en scène, la boxe ; s’il adore Rocky et autre Creed, rien ne surpasse ce film, qu’il peut regarder plusieurs fois d'affilée sans se lasser. « C'est assez cool ? » Sa réponse en dit long et il se rend à quel point une simple question, qui semble toute bête, peut ouvrir tant de possibles. « La personne morte ou vivante avec qui tu irais dîner tout de suite si tu le pouvais ? » qu’il demande à son tour, ne cessant la danse qui les emporte depuis tout à l’heure, leurs corps de plus en plus proches, les questions posées plus doucement maintenant qu’ils ne sont plus si loin, que la musique ne passe plus tant entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, de Brisbane à Milan, en passant par Paris, il n'y a personne dans ta vie c'est très bien comme ça
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ton compte Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - nouvelle égérie de Prada (collection The Galleria, avec un sac à 3000 dollars attention) - fondatrice et host de Trans Alliance un podcast bimensuel sur la transidentité et tout ce qui touche de près ou de loin à la communauté lgbtqia+ - on oubliera pas tes heures de "bénévolat" au St-Vincent pour éponger ton casier judiciaire
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
he had fire in his veins (laurie & cody) 40b34dd3cc671552da32c9e63632efaafe2b82d6
POSTS : 506 POINTS : 250

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
he had fire in his veins (laurie & cody) 6cad42d62cfe58410d71b280e96344e7496e8c00
adrian (scénario libre) • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

he had fire in his veins (laurie & cody) B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie fb (2016)louis#2olivia#3winston#3cleo

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) raquelsgifs/tumblr, keetikagifs/tumblr, ssoveia
DC : milan mayer • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyLun 23 Oct 2023 - 23:09


≈ ≈ ≈
{he had fire in his veins}
crédit/(hunterschafer) ✰ w/ @Cody Shephard
Est-ce que Cody te demande qui tu es ce soir ou en général ? Tu ne sais pas, mais tu as envie de rire, parce qu'il n'aura pas de réponses directes, tout simplement parce que tu ne connais pas la réponse à cette question toi-même. Vraiment pas, il se passe beaucoup trop de choses dans ta tête au quotidien pour que tu puisses lui donner une réponse définitive. Entre Laurie et Lawrence, c'est le bordel, ça a toujours été la guerre entre les deux et tu es toujours celle qui perd au final. Cela, tu peux le voir clairement, tu l'as toujours vu clairement, alcool ou non d'ailleurs. "Hmm, c'est pas la plus vieille question du monde ça ? Tu n'auras pas de réponse tout de suite mon grand." Du tout, et parce que dire cela, ça te fait paraitre comme une fille mystérieuse, avec de l'ampleur et des secrets et pas du tout comme quelqu'un de paumé. Ce qui est beaucoup plus proche de la vérité quand tu y songes bien. Pas ce soir, ce soir vous dansez et tu lui as posé une question, sa réponse t'arrache un nouveau rire.
Okay, il ne t'a pas répondu un truc cliché comme Fight Club ou American Psycho, mais on n'est pas si loin du compte en réalité. Cool ? Tu n'en sais rien, tu n'es pas une experte sur le sujet et même si tu essayes de te vendre comme tel ce soir. "Hmm... okay, on aime la boxe ? Ou alors c'est la cinématographie qui t'a séduite ? Ou alors c'est un mensonge ?" Peu importe, tu t'en fiches vraiment, tu as ta réponse et c'est le plus important au final. Sa nouvelle question te surprend un peu, ton regard bleuté trouve le sien et tu es bien certaine qu'il te voit, malgré le masque, malgré les bêtises, l'alcool et tout le reste. Tu restes silencieuse pendant quelques secondes, parce que tu pourrais mentir, parce que tu pourrais dire la vérité, tu doutes que vous vous revoyiez après ça en fait, du tout même. Mais les mots te manquent, tu as le cœur un peu trop lourd pour cette simple conversation et tu t'accroches aux épaules de Cody avec un peu trop d'insistance pour que ça fasse du sens en fait.
"Hmm, c'est simple, mon père." Les mots t'échappent avant que tu ne puisses les arrêter, tu ne sais pas ce qui te pousse à faire une telle confession, un tel aveu, tu ne lui dois pas grand-chose. Même pas la vérité en réalité, mais Cody sait qui tu choisirais. Un diner avec ton père, pour lui demander pourquoi il est parti, pourquoi il n'est jamais revenu et aussi pour lui dire que le petit garçon à qui il souhaitait joyeux anniversaire il y a des années de cela n'existe pas vraiment."Ouais, la fille qui danse avec un parfait inconnu à des daddy issues, tu peux rire." Un sourire mauvais passe sur ton visage, tu réussis à le maintenir une fois, deux fois, avant de passer à autre chose et de lâcher Cody. "Mais je le fais bien et je m'en porte très bien." Un mensonge, ça, tu le sais, cela, tu peux l'entendre, tu voulais jouer, tu pensais que ce serait une soirée parfaite, visiblement pas, tu t'es brûlée.
"Il va me falloir un verre de plus si on continue à ce rythme-là..." Tu hoches la tête, avant de t'éloigner, pour aller retrouver le bar et t'appuyer sur le comptoir, comme si ta vie en dépendait. Comme si.



All I ever wanted was the world, I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall, you say that I'm kinda difficult...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyMar 7 Nov 2023 - 14:18

Lisa se la joue mystérieuse et il faut dire que Cody apprécie ; ils ne sont pas là ce soir pour faire des rencontres éternelles, il profite de l’instant présent et de ce moment que lui offre la jeune femme sans réellement penser au lendemain ou au futur, et tant pis s’il repart sans la connaître vraiment, ils auront passé un moment suspendu au milieu du temps et finalement, ça ne peut que suffire. « Hmm, c'est pas la plus vieille question du monde ça ? Tu n'auras pas de réponse tout de suite mon grand. » ça lui suffit, il n’en demande pas plus et tant pis si elle ne répond pas à sa question, lui peut se faire un million de projection sur la personne qui lui fait face, tout autant que sur lui-même. C’est peut-être plus simple comme ça. Il pourrait garder cette part de mystère également en ne répondant pas à ses questions, c’est d’ailleurs bien son genre de ne pas se dévoiler même s’il ne réalise pas vraiment que c’est ce qu’il fait au quotidien ; mettant le tout sur le dos d’une certaine pudeur, même avec ses proches qui ne sont pas au courant des moindres détails de sa vie. Il pense notamment à Adèle qui ne connaît que très peu d’éléments de sa vie et dont il estime avoir pourtant été si proche - sauf ces dernières années qui se sont avérées plus compliquées et qui ne semblent pas aller en s’améliorant.  « Hmm... okay, on aime la boxe ? Ou alors c'est la cinématographie qui t'a séduite ? Ou alors c'est un mensonge ? » Il ne peut pas s’empêcher de rire un peu devant l’enchaînement de questions. Alors qu’elle semble détachée - bien normal, ils ne se connaissent absolument pas et ne se connaîtront probablement pas plus après ce soir -, elle semble également curieuse devant sa réponse surprenante - l’est-elle vraiment ? elle lui semblait tout naturel pourtant. « On aime la boxe. » qu’il se contente de confirmer sans en ajouter plus ; il peut partir très rapidement dans le sujet tant c’est un sport qui le passionne depuis de très nombreuses années - depuis l’enfance vraiment - mais il essaie de ne pas se laisser aller à un monologue qui viendrait bien évidemment ennuyer au plus haut point son interlocutrice. « Pourquoi je mentirais sur mon film préféré ? » Il ne comprend pas vraiment l’intérêt de se lancer dans un nombre incalculable de mensonges sans importance mais il en vient à se poser la question : Lisa serait-elle en train de lui mentir sur toute la ligne ? Et si oui, pourquoi ?

Tentant de ne pas se laisser influencer par ces pensées parasites, il enchaîne sur une question de son choix. La réponse ne se fait pas attendre. « Hmm, c'est simple, mon père. » La réponse vient l’attraper au passage alors qu’il se rend compte d’une chose très vraie qu’il n’oserait dire à voix haute : lui aussi. « Ouais, la fille qui danse avec un parfait inconnu à des daddy issues, tu peux rire. » Il ne rit pas, il l’écoute mais il se perd un peu dans ses pensées, voyant tout de suite le visage de son père qui lui revient en mémoire. Il ne connaît pas l’histoire de cette jeune femme - et il ne lui demandera bien évidemment pas de précisions -, les conditions de ces rencontres sont sûrement très différentes et pourtant, maintenant que la graine est posée, il s’imagine dîner avec son paternel et échanger sur tout ce dont ils n’ont pas pu parler cette dernière décennie que Cody a du passer sans lui. Son père était son roc, son pilier, celui à qui il disait tout - le seul à qui il parlait d’ailleurs. Quand ce meilleur ami s’est éteint, beaucoup de choses en Cody sont parties avec lui. Il donnerait tout pour s’asseoir à nouveau à une table avec lui - et surtout, il ne s’en relèverait plus, refusant de laisser passer le moment.

Cody sent la jeune femme le lâcher et il revient d’un coup à la réalité, brusquement sorti de ces pensées qu’il regrette déjà. Il n’entend pas la première phrase qu’elle prononce alors qu’il revient tout juste à lui. « Il va me falloir un verre de plus si on continue à ce rythme-là… » Elle part et il se retrouve un peu comme un con toujours debout, toujours bien ancré sur ses appuis. Il vient sûrement de gâcher une soirée qui s’annonçait pourtant agréable. Il pourrait partir, la laisser seule et ignorer, rentrer chez lui et oublier. Il ne le fait pas, se contente de se diriger vers elle et de prendre place à ses côtés ; l’ambiance n’est plus la même tout à coup. « Désolé. » qu’il se contente de dire après avoir posé ses coudes sur le comptoir. « J’ai tout gâché n’est-ce pas ? » qu’il demande en la regardant. « Je te juge pas tu sais et surtout, je ris pas. » C’est vrai, la situation ne le fait pas rire et les problèmes que la jeune femme peut avoir non plus, ce n’est pas le genre de Cody. « Moi aussi j’irais manger avec mon père. » Qu’il lui avoue alors comme pour tout remettre sur un pied d’égalité. « Et maintenant, on boit ! » qu’il annonce avant de lever la main pour commander des verres - 6 shots pour être exact. Ils sont sur le même pied d’égalité, Cody s’est excusé, il n’a pas l’intention de laisser ce mauvais mood emporter leur soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Laurie Wright
Laurie Wright
la lumière des podiums
la lumière des podiums
Présent
ÂGE : 27 ans, décidément trop âgée pour les bêtises commises et non assumées
SURNOM : lau, la tornade, la chieuse, l'aimant à problèmes, tout ça c'est correct et te décrit très bien
STATUT : seule, de Brisbane à Milan, en passant par Paris, il n'y a personne dans ta vie c'est très bien comme ça
MÉTIER : influenceuse avertie & mannequin plus si débutante que cela; les gens sont sur ton compte Instagram pour le côté honnête et brut, on maquille, on mange, on pleure, on fait tout sur ta page - nouvelle égérie de Prada (collection The Galleria, avec un sac à 3000 dollars attention) - fondatrice et host de Trans Alliance un podcast bimensuel sur la transidentité et tout ce qui touche de près ou de loin à la communauté lgbtqia+ - on oubliera pas tes heures de "bénévolat" au St-Vincent pour éponger ton casier judiciaire
LOGEMENT : habite dans Fortitude Valley, un petit appartement du côté de kent street, le 89, c'est toi
he had fire in his veins (laurie & cody) 40b34dd3cc671552da32c9e63632efaafe2b82d6
POSTS : 506 POINTS : 250

TW IN RP : pensées dépressives, consommation excessive d'alcool et drogues légères, transidentité (& dysphorie de genre), traitement médicaux légers (hormonal, mention d'aiguille) & lourd (hospitalisation, opération de réassignation sexuelle)
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : trans women are women, get over it • né Lawrence Wright à des kilomètres de Brisbane dans un trou paumé nommé Dalby • c’est Laurie, ça a toujours été Laurie • fille unique, élevée par une mère autoritaire et un brin étouffante • reine de beauté, tu as vu plus de scènes et de podiums que n’importe quelle fille de ton âge • 1m78, souvent sur des talons, on te remarque, ça ne loue pas • pas romantique, tu tombes amoureuse à chaque fois qu’on respire trop fort devant toi • beauty guru, on dit merci à Instagram
DISPONIBILITÉ RP : Je ne suis pas disponible
CODE COULEUR : #3333ff
RPs EN COURS :
he had fire in his veins (laurie & cody) 6cad42d62cfe58410d71b280e96344e7496e8c00
adrian (scénario libre) • Guess it's been a while since you last said sorry, crying in the dark at your best friends' parties, you've had enough, gotta turn the lights up, go home, couldn't wait to turn fifteen, then you blink and it's been ten years, growing up a little at a time then all at once...

he had fire in his veins (laurie & cody) B3eec9913541a30fa46e301f7108ae389a0dc751
jaurie • In my head, I play a supercut of us, all the magic we gave off, all the love we had and lost. and in my head, the visions never stop, these ribbons wrap me up, but when I reach for you, there's just a supercut...

jaurie fb (2016)louis#2olivia#3winston#3cleo

RPs TERMINÉS : (cf.fiche de liens)
AVATAR : hunter schafer
CRÉDITS : (av) malibu (gifs profils & sign) raquelsgifs/tumblr, keetikagifs/tumblr, ssoveia
DC : milan mayer • lara pearson • nicholas hurley • abel reyes • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 09/10/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t46543-peaking-in-high-school-is-cringe-anyway
https://www.30yearsstillyoung.com/t46640-laurie-consider-the-flowers-they-don-t-try-to-look-right
https://www.30yearsstillyoung.com/t46643-laurie-wright

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyDim 19 Nov 2023 - 17:07


≈ ≈ ≈
{he had fire in his veins}
crédit/(hunterschafer) ✰ w/ @Cody Shephard
Tes talons sont hauts, plus haut que ceux que tu portes d'habitude, mais au moins, ils te portent jusqu'au bar. Tu ne sais même pas si tes jambes tremblent à cause de l'adrénaline, à cause de l'alcool et plus dans ton système, ou juste parce que tu es lâche et que tu sais que tu es en train de faire une énorme bêtise. À flirter avec Cody comme si cela n'avait pas de conséquences, et peut-être que cela n'en a pas ? Après tout, il s'agit d'une soirée masquée, tu n'es même pas Laurie ce soir et si tu le souhaites, tu peux vraiment t'éclipser une fois que minuit arrive. Tu n'as pas de carrosse qui va se transformer en citrouille, juste une personnalité qui change en fonction de la personne que tu veux impressionner, en fonction de la personne en face de toi. Ce soir, c'est Cody, demain, ce seront tes abonnés, un client, un photographe... Est-ce que c'est fatiguant ? Putain que oui, voilà ce que tu te dis alors que Cody fait son apparition dans ton champ de vision.
Il est de nouveau là. Avec toi au bar, alors que tu viens de lui donner de bonnes raisons de partir et de trouver bien meilleure compagnie pour la soirée. Ce serait tellement facile à faire en réalité, pourquoi est-ce qu'il est encore là en fait ? Tu clignes des yeux alors qu'il prononce des excuses et tu réponds avec un temps de retard. "Pas besoin de t'excuser." Sincèrement, c'est toi la plus ridicule, absolument pas lui. Tes sautes d'humeur et ta déprime n'ont pas vraiment de place au sein de ces murs, pas pendant une soirée aussi décadente et joyeuse. À quoi bon sortir de chez toi si c'est pour ruiner l'ambiance de la sorte, non vraiment, à quoi bon ? "Hmm? Non, tu n'as rien gâché du tout." Il ne te voit pas froncer les sourcils, c'est impossible avec le masque et tu es soudainement contente que cela cache une partie de tes expressions. Tu supposes que c'est le but, c'est bien pour cela que les masques ont été inventés et cette soirée est juste une excuse toute bidon pour que les gens fassent ce qu'ils veulent vraiment. Cody veut passer à autre chose, il te confie qu'il aurait une réponse similaire et tu ne sais pas si tu dois douter de sa parole ou pas. Tu pourrais, tu ne le connais pas, c'est juste le type avec un masque de loup pour le moment. Qui commande de l'alcool l'instant suivant, comme si c'était la chose la plus cruciale du monde.
"Tu sais comment parler aux filles, c'est certain." Tu retrouves ton sourire face à l'alcool et face aux shots. Cela tu sais faire, tu sais quel rôle tu dois jouer et tu trinques, ton verre contre le sien, alors que tu t'enfiles l'alcool la seconde suivante. C'est parfait, ça te brûle la gorge, ça brouille encore plus les sens et c'est exactement ce que tu veux. Trois shots pour lui et trois shots pour lui, à la fin du dernier, tu grimaces légèrement, on t'excusera, mais la tequila a un goût immonde, tu l'as toujours dit. "On a bu, je me suis tournée en ridicule... qu'est-ce qu'on fait maintenant ?" Tu dis cela alors que tu reposes le dernier verre, vide, à côté du sien. Ton regard bleuté se porte sur la piste de danse pendant quelques instants et tu laisses filtrer un rire le moment suivant. Tu n'as rien vu de marrant, c'est juste la tequila qui fait son effet et ça te parait très important de rire là tout de suite. Tu ignores pourquoi, pourquoi se poser autant de question en fait, tu te rapproches de Cody. "On retourne sur la piste de danse, ou alors, on va ailleurs, pour laisser tomber le masque et tout le reste, d'ailleurs ?"
Comme approche, il y a franchement mieux, mais tu t'en fous sur le moment. Ta robe est très jolie, ce que tu caches en dessous aussi et il ne peut pas te dire qu'il t'a suivi dans ta petite spirale juste pour repartir avec une poignée de main bien amicale et comme si de rien était. Tu te rapproches de lui et tu passes un bras autour de son cou, tu es venue seule à cette soirée, tu peux bien repartir accompagnée après tout."Attention, c'est une offre limitée dans le temps et promis, je t'oublierai demain matin, tu pourras faire pareil." Le scénario idéal, tu le sais, il le sait, alors pourquoi faire semblant en réalité ? Ton bras est toujours autour de son cou et ta main dérive sur son épaule, tu lisses les pans de son costume, comme si c'était ton rôle. Cela ne l'est pas, tu en as plus que conscience, et si tu étais sobre, tu te trouverais très certainement ridicule, mais tu ne l'es pas alors..."Parce que non, mon prénom ce n'est pas Lisa." Le mystère est levé et plus que jamais, il est certain que ce n'est qu'un jeu pour toi, à Cody de décider s'il veut continuer ou pas.  



All I ever wanted was the world, I can't help that I need it all, the primadonna life, the rise and fall, you say that I'm kinda difficult...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) EmptyVen 1 Déc 2023 - 7:29

Une nuit au milieu des autres, une nuit suspendue dans le temps qui vient casser la routine et les habitudes de Cody, une nuit qu’il oubliera le lendemain - c’est en tous cas peut-être ce qu’il espère alors qu’il ne peut s’empêcher d’enchaîner les verres comme si sa vie en dépendait - peut-être pas sa vie mais son esprit, ce besoin qu’il peut ressentir pour que les pensées cessent de papillonner sans cesse et de venir le déranger à chaque minute de sa vie. Il est en boucle, ça passe et ça repasse alors ce soir, il n’a trouvé qu’une solution : oublier.

C’est un jeu du chat et de la souris qui se déroule sous ses yeux avec Lisa ; ils jouent, elle fuit, il la rejoint, ils se retrouvent. Chaque minute de cette soirée est une surprise à laquelle il ne pouvait ni s’attendre ni se préparer. Mais le temps qui passe et l’échange qu’il peut avoir avec l’inconnue n’est pas déplaisant, il passe une bonne soirée il faut le dire, ce qui fait qu’il ne peut pas la laisser s’enfuir et qu’il la suit jusqu’au bar pour s’excuser et pour, potentiellement, poursuivre leur conversation. Elle ne repart pas, ne semble pas vouloir le fuir pour de bon, il a encore une chance ; alors il la saisit. « On a bu, je me suis tournée en ridicule... qu'est-ce qu'on fait maintenant ? » Est-ce qu’elle attend une réponse ou est-ce qu’il peut lui laisser le choix ? Lui n’a pas l’habitude de rencontrer des femmes lors d’une soirée, ni de ce qu’il se passe ensuite, ce n’est pas son genre, généralement. « Qu’est-ce que tu veux faire ? » Qu’il demande alors, préférant lui laisser le choix, la décision. « On retourne sur la piste de danse, ou alors, on va ailleurs, pour laisser tomber le masque et tout le reste, d'ailleurs ? » Des propositions qui le laissent pantois, mais un choix final qui lui appartient. Il n’a de cesse de se répéter en boucle que ce n’est pas son genre, qu’il n’a jamais fait une telle chose, que son coeur est pris ; des excuses qui marcheraient en temps normal mais qui sont emportées par la vague de l’alcool qui coule sûrement un peu trop fortement dans ses veines. C’est peut-être pour ça qu’il n’y a aucune hésitation dans sa voix quand il répond, même s’il lui faut de trop nombreuses secondes. « Chez toi ? » La phrase n’est pas complète, un besoin d’aller vite, de ne pas trop réfléchir aux conséquences de ses mots et de ses actes. Tant pis si elle a menti, tant pis si elle porte un autre prénom que celui qu’elle lui a confié ce soir, tant pis s’ils sont trop différents, s’ils ne se parlent plus jamais, tant pis pour tout ça. « T’en dis quoi, pas Lisa ? » qu’il demande, sourire aux lèvres qu’il n’imaginait pas ; car ce n’est pas lui, ce n’est pas le Cody qu’il a toujours connu. Cette soirée le transforme, il n’est plus le même ; et il n’est pas certain d’être meilleur.

Elle accepte, il la suit et la nuit passe en un claquement de doigts au milieu des soupirs et des regards. Le réveil, lui, est difficile et sans surprise pour Cody, son esprit se souvient des informations par bribes mais est bien incapable de reconstituer la totalité de la soirée. Alors qu’elle dort encore, il récupère ses vêtements jonchés à même le sol ; il ne laisse pas de mot, ils savent tous les deux, ils savaient tous les deux, ça ne fait aucun doute. Alors il ferme la porte délicatement sur une histoire d’un soir et il retrouve la froideur du vent pour retourner à sa vie normale ; la parenthèse est fermée.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

he had fire in his veins (laurie & cody) Empty
Message(#)he had fire in his veins (laurie & cody) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

he had fire in his veins (laurie & cody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-