AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

 a picture with a smile • kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laoise McLoughlin
Laoise McLoughlin
a picture with a smile • kieran C6myxzQ
Présent
ÂGE : quarante-neuf ans.
SURNOM : lili, parfois, par ceux qui arrivent aussi à prononcer son prénom.
STATUT : divorcée et résolument célibataire.
MÉTIER : artiste peintre reconnue, prof d'art.
LOGEMENT : une petite maison à moitié rénovée qui abrite aussi son studio, au #77, third avenue, dans logan city.
a picture with a smile • kieran 941e9d2782ecfd65bd0da690857d191f02726510
POSTS : 277 POINTS : 40

TW IN RP :
TW IRL :
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fan invétérée de Ghost depuis que l’un de ses élèves lui a fait découvrir le groupe, elle ne perd jamais une occasion d’assister à l’un de leurs concerts. Elle s’amuse énormément de leur pseudo-satanisme, qui lui semble être un excellent moyen de faire un doigt d’honneur métaphorique à l’éducation religieuse qu’elle a reçue.
CODE COULEUR : #962050
RPs EN COURS : aislingashercaelancesarcodyjonahkieranjaimiesiham
RPs TERMINÉS : arthurcaelancesarginny #1jaimie #1#2 (f.b.)raphael

dimension gothique : anna
AVATAR : jennifer connelly.
CRÉDITS : space corgi (avatar) + astra (signature)
DC : sid, le tatoueur au coeur tendre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27647-i-m-learning-to-be-brave-in-my-beautiful-mistakes-laoise#1186043
https://www.30yearsstillyoung.com/t27751-everything-you-touched-i-loved-o-laoise
https://www.30yearsstillyoung.com/t33555-laoise-mcloughlin

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptyVen 1 Sep 2023 - 19:37


a picture with a smile and – perhaps, a tear
@Kieran Halstead

Le bus avance lentement en cahotant sur la route asphaltée. Dans ma robe à paillettes censée évoquer celle d’une flapper girl des années ’20, je ne me sens pas tout à fait à ma place parmi les autres passagers habillés bien plus simplement en ce vendredi après-midi ensoleillé. Un peu trop ensoleillé, sans doute, pour avoir envie d’aller s’enfermer dans une salle de cinéma obscurcie. En Irlande ou même à Vancouver, j’en aurais certainement profité pour aller me balader et profiter du beau temps. C’est l’avantage, toutefois, d’habiter maintenant sur la Gold Coast australienne : le soleil et loin d’être une denrée rare et je n’ai donc aucune raison de bouder mon plaisir cinématographique. Je remarque à peine les coups d’œil curieux que l’on me lance tandis que je descends de l’autobus, le regard rivé de l’autre côté de la rue sur le Twelve Happy Spectactors. Sa façade déjà fort jolie est agrémentée de bannières dorées annonçant la tenue du festival tandis que, sur la marquise, le programme d’aujourd’hui est écrit en lettres sombres.

À l’intérieur aussi, tout a été pensé pour recréer l’ambiance des roaring twenties. Dès que je pousse la porte, c’est un véritable tapis rouge qui m’attend et, en foulant sa texture moelleuse, j’ai l’impression d’être une starlette de cinéma qui s’aventure pour la première fois sur la croisette. Émerveillée, j’observe le décor autour de moi. Partout, il y a des paillettes et du strass, des serpentins dorés qui pendent du plafond et des gens parés de costumes élaborés. J’aurais envie de m’installer dans un coin de la pièce et de sortir mon cahier à dessin pour croquer sur le vif toutes ces silhouettes fascinantes, pour revenir y piger l’inspiration plus tard. Un simple coup d’œil à ma montre m’apprend en revanche que je ne suis pas en avance. Il est déjà 14h45. Si je ne veux pas rater le début de la séance de 15h, j’ai intérêt à me dépêcher, et tant pis pour la rêverie.

La jeune fille derrière le comptoir porte un bandeau décoré de plumes blanches et me tend mon billet avec un grand sourire, avant de m’indiquer d’un geste de la main dans quelle direction se trouver la salle où aura lieu la représentation. À la porte, un homme accueille les clients. Le teint blême sous son chapeau melon, une petite moustache carrée sous le nez, il flotte dans un costume trop grand. Dès qu’il me voit approcher, il m’accueille en gesticulant fièrement, pointant d’abord son visage puis l’affiche accrochée à un présentoir posé à côté de lui sur laquelle est dessiné en gros plan celui de Charlie Chaplin. Amusée par cette interaction silencieuse, j’incline la tête. « Merci, Monsieur Chaplin, » lui réponds-je tandis qu’il m’invite d’un bras ample à entrer. La plupart des sièges sont déjà occupés, signe évident de la popularité de l’événement. Je repère toutefois ça et là quelques places encore libres. Je descends lentement l’escalier en scannant du regard les rangées jusqu’à ce que je repère un siège à une distance confortable de l’écran et tout près du bout. Je m’excuse poliment en me glissant entre les bancs et les genoux des spectateurs déjà installés, puis me pose finalement entre un jeune homme qui n’était certainement pas né à l’ère de gloire du cinéma muet et une vieille dame ridée qui, elle, a probablement été une contemporaine de Chaplin.

Je n’ai pas à patienter très longtemps avant le début de la représentation. J’ai tout juste le temps d’éteindre mon téléphone avant que la salle ne soit plongée dans l’obscurité et que les projecteurs se mettent en marchent en émettant un ronronnement agréable. Les premières notes d’une mélodie mélancolique retentissent. Je me creuse une place plus confortable dans mon siège, intriguée par les images qui apparaissent à l’écran. C’est la première fois que je regard un film muet et je ne sais trop à quoi m’attendre, ni si je saurai l’apprécier à sa juste valeur. Du texte apparaît, sorte de mise en contexte présentant les personnages. The woman – whose sin was motherhood. Mon cœur se serre, déjà touché par l’histoire de cette femme aux yeux tristes qui émerge de l’hôpital, son bébé enveloppé dans une couverture entre les bras. C’est une histoire qui m’est douloureusement familière. Car moi aussi, j’ai commis le péché impardonnable de devenir mère par amour plutôt que par mariage. Il y a quelque chose de profondément déprimant dans le fait que, plus de soixante ans plus tard, j’ai été soumise aux mêmes pressions sociales et religieuses qui m’ont forcée à délaisser mon enfant que cette femme des années ’20.

L’absence de dialogues me fascine et me déconcerte tout à la fois. Même si je me laisse happer par l’histoire, je ne peux m’empêcher de regretter que les personnages n’aient pas plus de profondeur et de trouver certains passages un peu longuets. Alors de temps en temps, je délaisse l’écran pour observer mes voisins à la dérobée. À ma droite, la vieille damne somnole et ronflote même un peu entre deux scènes. À ma gauche, toutefois, le jeune homme semble captivé par l’histoire qui se déroule sur le grand écran. Les yeux grands ouverts comme pour ne rien manquer, il a l’air chaque fois si ému que je me surprends à avoir envie de replonger dans l’histoire pour essayer de ressentir la même chose que lui.

J’accueille néanmoins avec un certain soulagement la fin de la représentation. C’est que la musique et les images silencieuses commençaient à m’engourdir. À l’extérieur de la salle, le soleil doré de la fin d’après-midi entre par les grandes fenêtres et m’éveille un peu. Tentée par l’odeur alléchante qui émane du petit café, je m’en approche pour déchiffrer le menu. Tandis que j’essaie de déterminer si j’ai plutôt envie d’un thé ou d’un café à emporter avant de rentrer chez moi, je remarque que le jeune homme qui était assis à côté de moi durant le film est assis à l’une des petites tables. Il est seul et il voudrait peut-être le rester, mais je ne peux résister à ma curiosité. Délaissant la file, je m’approche de lui. Je lui souris lorsqu’il relève la tête vers moi. « Bonsoir ! Nous étions assis l’un à côté de l’autre pendant la représentation, » que j’explique avant que la confusion n’ait trop eu le temps d’envahir son regard. « Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que tu semblais… » J’hésite, esquisse un mouvement circulaire de la main comme si ça pouvait m’aider à trouver le monde que je cherchais. « Fasciné. » Je hausse légèrement les épaules. « C’était la première fois que je voyais un film muet, je ne sais pas trop quoi en penser. Et tu sembles êtes un amateur de cinéma… » Je ne sais pas exactement ce que j’espère. Une conversation intéressante, sans doute, un point de vue différent qui me ferait apprécier cet art d’un œil nouveau.




God, where the hell are you hiding? My hands are in the air and I'm excited. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. God, I could never be like you. I can't change, I can't change and I don't want to. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. • midnight, tyler glenn.
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
a picture with a smile • kieran MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-quatre (14.07). aïe.
SURNOM : « kiki » (couché, grrrrhhhh).
STATUT : c’est bien aussi la solitude, on s’y habitue (non, pas du tout #help).
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels.
LOGEMENT : #18 james street, fortitude valley, avec august (le coloc), waterproof (le corgi) et bagheera (le chat).
gif @hughdrysdale
POSTS : 3997 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, pensées suicidaires, tentative de suicide, relation toxique, maltraitance, abus physiques et psychologiques, harcèlement scolaire, dépréciation, troubles anxieux, distorsion corporelle, mention d'agression physique (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, très proche de la dernière famille qui s’est occupée de lui ≈ souffre néanmoins de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ a quitté sa fiancée il y a deux ans, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé ≈ a fait une tentative de suicide fin novembre 2022.
CODE COULEUR : kieran bafouille en rosybrown.
RPs EN COURS : a picture with a smile • kieran Tumblr_inline_plhd1mS2X01slbpsl_1280 halstay #12 & ua #3 (parents) ⊹ i hope your ghost will haunt me, i hope i hear you calling my name at 3am. 'cause honey, i love you dearly and i cannot bear you leaving again, not again. oh, i hope your ghost will haunt me 'til the end.

a picture with a smile • kieran 0e4c2e637f2a56a53118b77291743b70048df66b
spencer #5 ⊹ i've been begging, hope you're listening. i've done my wrongs but i'm someone different.

a picture with a smile • kieran 5457bd0bce2c215c3657ae167d094e9f391cf887
ally #1 ⊹ oh, if i can take something to make me feel better than i'm feeling now and everything else will work itself out.

a picture with a smile • kieran 25c8ec668e9df1d3f8bea886cef53927323f4b7e
vivian #1 ⊹ i'm sure they figured it out early on that i would never run, that they could shoot, but that's no fun 'cause then they're killing the stolen son, oh don't tell them anything, anything, please.

a picture with a smile • kieran Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #12 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(20/06 - vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bon ou de mauvais compte. moi, si je devais résumer le rp aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres)ginny (fb)alice (fb)laoisevittoriosiham #3ceciliashilohaugustwildanastasiadanaëbirdie #4zoya #3pénélopealfly #17 (ua)
RPs EN ATTENTE : mickey #3 › flora #3 › olive #2 › greta #2
RPs TERMINÉS : a picture with a smile • kieran MokPW9e
a picture with a smile • kieran 8978
kieyer ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(2001) ichabod (2015) laila #1autumn #1raphael #2owen #2 (2016) archie #1autumn #4 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1andrew #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6ivy #7peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7sawyer #3ichabod #2ally #1eleonor eliotautumn #2may #1 › › lena #2louisa #1mickey #1ezracaitrionaautumn #3raphael #8spencer #1ottoautumn #5eliot #2owen #1aleisha #1 (2022) raphael #9may #2primrose #1birdie #2 & jordan #2autumn #6ivy #8autumn #7spencer #2aleisha #2autumn #8penelopeia #1caitriona #2raphael #10raphael #11autumn #9flora #1albane #1spencer #3archie #4autumn #10 (2023) halstay #11 + masonsiham #1eliot #3albane #2greta #1archie #5zoya #1zoya #2siham #2dina flora #2spencer #4birdie #3mickey #2mavisolive #1albane #3adèle

autumn ua #1 (slasher)autumn ua #2 (married)jina #1 (zombie)jina #2 (zombie)lena #2 (hunger games)

abandonnés
hannah (ua) › › laila #2 (2015) miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2olivermichaela (fb)noreenmurphy (ua)carlylena #2 (hunger games)ninajessalyn #2sawyer #4judeyaraaliyahally aliyahally #1siham #4merylannanoor

RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy

a picture with a smile • kieran 015f
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : (ava) @cristalline ♡ (dessin) mapartche ♡ (sign) astra (gifs) @raquelsgifs, @harley, @hiddlestonss, @womenrph, @aboutstark, @marril96 (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377-
https://www.30yearsstillyoung.com/t29503-
https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptyMar 12 Sep 2023 - 16:56



(FORTITUDE VALLEY, TWELVE). Il aurait dû regarder la programmation. Kieran a cette fâcheuse tendance à se rendre au cinéma sous couvert d’un feeling, s’abstenant de découvrir tout synopsis ou bande-annonce au préalable pour ne pas se gâcher la surprise. Il se laisse guider par un classique qu’il n’a jamais vu, un acteur qu’il apprécie ou un titre qui l’intrigue. Cela lui a apporté de belles déconvenues comme de bonnes découvertes. Aujourd’hui, il ne s’attendait pas à grand-chose, bien qu’il ne soit de loin pas réfractaire au cinéma muet. Au contraire, il tend à ne pas comprendre la manière dont cet art est aujourd’hui jugé ennuyeux et inintéressant par les mêmes qui se délectent des films qui existent aujourd’hui grâce aux œuvres d’hier. Le muet est en fait parti et Kieran a toujours pris soin d’étendre ses horizons, passant du film d’horreur profondément malaisant à une comédie romantique sincèrement nunuche. En ce week-end éclectique, Kieran s’est fait la promesse de se cantonner à une séance par jour, conscient qu’il pourrait vite passer tous ses congés dans ces salles obscures, malgré que quelques films prévus aient déjà été visionnés – et appréciés – par ses soins. Ce n’est pas le cas de The Kid, et il en a un peu honte tant il est considéré comme un classique du cinéma muet. Pour sa défense, Kieran a toutefois passé en revue la filmographie de Chaplin ; à commencer par le Dictateur évidemment dont le retentissement va bien au-delà du 7e art pour s’inscrire dans un véritable combat politique ou Les lumières de la Ville qui l’avait bouleversé plus que de raison en plus d’être un pied de nez au cinéma parlant. Quoi qu’il en soit, The Kid n’est pas de ceux qu’il a déjà pris le temps de découvrir et cela relève presque de l’anachronisme à ses yeux que de le visionner sur un grand écran, en 2023, mais cela a aussi quelque chose d’étonnamment satisfaisant.

Peut-être qu’il aurait dû porter son choix sur Metropolis ou sur le plus récent The Artist, car Kieran ne s’attendait pas à ce qu’un film muet l’atteigne à ce point. L’histoire est de celle qui lui est familière – et d’une manière hautement déplaisante. Cette mère si démunie qu’elle n’en a pas d’autre choix que de laisser son enfant, pour mieux vivre ses rêves par la suite, et cet homme qui fait de son mieux avec le peu qu’il possède. Kieran a grandi dans un foyer où peu n’était pas suffisant aux yeux des services sociaux – et il y a d’autres méfaits qui ont amené à leur décision de le retirer à ses parents. Toujours est-il que ce film a personnifié une question qu’il n’a jamais cessé de se poser, celle de savoir ce que ses géniteurs sont devenus après avoir abandonné leurs droits parentaux sur lui. Des questions auxquelles Caitriona, sa cousine retrouvée, pourrait répondre, mais qu’il n’a pas souhaité lui soumettre puisqu’il considère qu’elle n’a pas de place dans sa vie. Il s’est habitué à être seul durant deux décennies et savoir qu’il ne l’est plus est loin de le réconforter – cela remet tout en perspective, et ce sont des changements auxquels il n’est pas encore prêt.

Il en a été attristé autant que fasciné, s’est plongé avec ferveur dans cette histoire, son cœur se brisant au retrait de l’enfant par les services sociaux. La raison a jugé ce fait crédible ; il n’était pas en mesure d’élever convenablement l’enfant. Ses sentiments, eux, ont mis en avant le fait qu’encore une fois, de nombreux éléments n’étaient pas pris en compte, à commencer par l’amour que pouvait lui porter Charlot, autant que l’affliction que pourrait ressentir l’enfant en étant amené dans un environnement en tout point inconnu. Il a connu, ça, aussi. Et si les protagonistes de l’époque s’étaient félicités de le retirer d’un environnement jugé insalubre, négligent et violent, Kieran n’avait connu que ça, rendant son adaptation bien plus difficile d’autant plus qu’ils étaient peu nombreux, ceux qui s’étaient intéressés à la manière dont il vivait tout cela – d’une violence encore plus vive que celle qu’il connaissait chez lui.

Alors non, il ne ressort pas indemne de cette séance, mais n’en a pas moins été investi et fasciné. À l’issue de la projection, il a donc pris le temps de faire une pause en commandant un café et en s’arrêtant à l’une des petites tables mises à la disposition des clients, jouant à avec ses lunettes désormais retirées de sur son nez, lorsqu’il est interrompt par un visage qu’il met quelques secondes à restituer, aidé par la femme qui s’adresse à lui. « Bonsoir ! Nous étions assis l’un à côté de l’autre pendant la représentation, » - « Oh, euh, oui, bonsoir... » Un peu hésitant, sa main vient machinalement se glisser dans sa poche, à la recherche d’un portemonnaie ou d’un téléphone oublié qui justifierait qu’elle s’adresse à lui. Il vient ici chaque mardi depuis presque deux ans, et rares sont ceux qui s’arrêtent sur lui à l’issue d’une séance. « Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que tu semblais… » Il fronce les sourcils un instant, s’interrogeant sur le mot pour lequel elle va opter. « Fasciné. » Et c’est un sourire timide qui se dessine sur ses lèvres, alors qu’il s’attendait à un vocabulaire bien moins agréable – trop habitué à ce que ce soit de cette manière qu’on le décrit. « C’était la première fois que je voyais un film muet, je ne sais pas trop quoi en penser. Et tu sembles êtes un amateur de cinéma… » - « Tu me demandes mon avis ? » La surprise peut se lire sur son visage, alors que, n’ayant aucune envie de l’amener à croire qu’il en est dérangé, il ajoute rapidement : « Pas que ça m’embête, hein, mais euh, tu risques d’en avoir pour long, souvent je sais pas m’arrêter... » Il préfère s’en amuser, avant de planter ses yeux bleus dans les siens, pour lui demander, plus sérieux : « Qu’est-ce qui t’a déplu ? » Il demande, parce que c’est bien de ça dont il s’agit, pour qu’elle ne sache pas quoi en penser.

@Laoise McLoughlin a picture with a smile • kieran 1949770018



:l: :



Dernière édition par Kieran Halstead le Mar 17 Oct 2023 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laoise McLoughlin
Laoise McLoughlin
a picture with a smile • kieran C6myxzQ
Présent
ÂGE : quarante-neuf ans.
SURNOM : lili, parfois, par ceux qui arrivent aussi à prononcer son prénom.
STATUT : divorcée et résolument célibataire.
MÉTIER : artiste peintre reconnue, prof d'art.
LOGEMENT : une petite maison à moitié rénovée qui abrite aussi son studio, au #77, third avenue, dans logan city.
a picture with a smile • kieran 941e9d2782ecfd65bd0da690857d191f02726510
POSTS : 277 POINTS : 40

TW IN RP :
TW IRL :
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fan invétérée de Ghost depuis que l’un de ses élèves lui a fait découvrir le groupe, elle ne perd jamais une occasion d’assister à l’un de leurs concerts. Elle s’amuse énormément de leur pseudo-satanisme, qui lui semble être un excellent moyen de faire un doigt d’honneur métaphorique à l’éducation religieuse qu’elle a reçue.
CODE COULEUR : #962050
RPs EN COURS : aislingashercaelancesarcodyjonahkieranjaimiesiham
RPs TERMINÉS : arthurcaelancesarginny #1jaimie #1#2 (f.b.)raphael

dimension gothique : anna
AVATAR : jennifer connelly.
CRÉDITS : space corgi (avatar) + astra (signature)
DC : sid, le tatoueur au coeur tendre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27647-i-m-learning-to-be-brave-in-my-beautiful-mistakes-laoise#1186043
https://www.30yearsstillyoung.com/t27751-everything-you-touched-i-loved-o-laoise
https://www.30yearsstillyoung.com/t33555-laoise-mcloughlin

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptyLun 9 Oct 2023 - 21:30


a picture with a smile and – perhaps, a tear
@Kieran Halstead

Il a l’air surpris que je l’aborde, mais je suppose que ce n’est pas étonnant. Il voulait probablement profiter d’un moment de tranquillité, peut-être pour prendre le temps de réfléchir à ce qu’il vient de voir. « Tu me demandes mon avis ? » Il a les yeux très bleus. Très grands aussi. Ça lui donne un peu l’air d’un gamin, surtout quand il hausse les sourcils comme ça. Même s’il ne semble pas spécialement hostile, je suis sur le point de m’excuser, inquiète de l’avoir véritablement dérangé, quand il reprend la parole. « Pas que ça m’embête, hein, mais euh, tu risques d’en avoir pour long, souvent je sais pas m’arrêter… » Je ne sais pas pourquoi, mais c’est ce qui me convainc de me poser sur la chaise en face de lui. J’ai toujours aimé voir la passion illuminer le visage des gens, encore plus lorsqu’il s’agit d’un sujet que je ne maîtrise pas forcément moi-même. « Qu’est-ce qui t’a déplu ? » C’est à mon tour d’être surprise par la précision de sa question et aussi le sérieux que je lis sur ses traits. Comme j’ai envahi son moment de tranquillité, je lui dois bien de me montrer aussi sérieuse que lui. Je m’accoude sur la table, appuyée sur mes bras croisés, et fronce légèrement les sourcils en réfléchissant à ce que j’ai ressenti pour mieux partager mes impressions.

« Même si je dois reconnaître que c’est impressionnant de voir qu’on peut raconter une histoire sans la moindre parole comme ça, je n’ai pas pu m’empêcher de trouver les personnages terriblement unidimensionnels. » Ils ressemblaient plutôt à des caricatures grossières qu’à de véritables humains malgré la complexité étonnante des thèmes abordés dans l’histoire. « Je suppose que j’aurais aimé en savoir plus le vagabond et sur le petit. Sur la mère aussi, dont on ne connaît qu’une partie de l’histoire.  » Ma voix craque un peu, comme si j’avais un chat dans la gorge tout à coup. Je toussote un peu pour l’éclaircir, un peu gênée par ces émotions sorties de nulle part. Je m’empresse de changer de sujet pour les empêcher de s’installer officiellement. « Et puis, j’ai beaucoup aimé la musique, mais je dois avouer que dans une salle de cinéma sombre pendant une heure… ça m’a un peu donné envie de faire une sieste. » J’esquisse un sourire amusé tandis que je songe à ma voisine qui, elle, ne s’est pas gênée pour succomber au sommeil. Du coin de l’œil, j’aperçois l’homme déguisé en Charlie Chaplin qui revient se placer devant les portes d’une salle pour accueillir les visiteurs. À côté de lui, un adolescent à l’air morose passe le balai pour récolter les grains de popcorn égarés sur le sol. Je ramène mon attention sur le jeune homme. « Et toi, qu’est-ce qui t’a plu ?  » Je suis sincèrement curieuse de le découvrir. De voir, aussi, s’il réussira à influencer mon opinion.




God, where the hell are you hiding? My hands are in the air and I'm excited. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. God, I could never be like you. I can't change, I can't change and I don't want to. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. • midnight, tyler glenn.


Dernière édition par Laoise McLoughlin le Dim 15 Oct 2023 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
a picture with a smile • kieran MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-quatre (14.07). aïe.
SURNOM : « kiki » (couché, grrrrhhhh).
STATUT : c’est bien aussi la solitude, on s’y habitue (non, pas du tout #help).
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels.
LOGEMENT : #18 james street, fortitude valley, avec august (le coloc), waterproof (le corgi) et bagheera (le chat).
gif @hughdrysdale
POSTS : 3997 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, pensées suicidaires, tentative de suicide, relation toxique, maltraitance, abus physiques et psychologiques, harcèlement scolaire, dépréciation, troubles anxieux, distorsion corporelle, mention d'agression physique (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, très proche de la dernière famille qui s’est occupée de lui ≈ souffre néanmoins de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ a quitté sa fiancée il y a deux ans, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé ≈ a fait une tentative de suicide fin novembre 2022.
CODE COULEUR : kieran bafouille en rosybrown.
RPs EN COURS : a picture with a smile • kieran Tumblr_inline_plhd1mS2X01slbpsl_1280 halstay #12 & ua #3 (parents) ⊹ i hope your ghost will haunt me, i hope i hear you calling my name at 3am. 'cause honey, i love you dearly and i cannot bear you leaving again, not again. oh, i hope your ghost will haunt me 'til the end.

a picture with a smile • kieran 0e4c2e637f2a56a53118b77291743b70048df66b
spencer #5 ⊹ i've been begging, hope you're listening. i've done my wrongs but i'm someone different.

a picture with a smile • kieran 5457bd0bce2c215c3657ae167d094e9f391cf887
ally #1 ⊹ oh, if i can take something to make me feel better than i'm feeling now and everything else will work itself out.

a picture with a smile • kieran 25c8ec668e9df1d3f8bea886cef53927323f4b7e
vivian #1 ⊹ i'm sure they figured it out early on that i would never run, that they could shoot, but that's no fun 'cause then they're killing the stolen son, oh don't tell them anything, anything, please.

a picture with a smile • kieran Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #12 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(20/06 - vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bon ou de mauvais compte. moi, si je devais résumer le rp aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres)ginny (fb)alice (fb)laoisevittoriosiham #3ceciliashilohaugustwildanastasiadanaëbirdie #4zoya #3pénélopealfly #17 (ua)
RPs EN ATTENTE : mickey #3 › flora #3 › olive #2 › greta #2
RPs TERMINÉS : a picture with a smile • kieran MokPW9e
a picture with a smile • kieran 8978
kieyer ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(2001) ichabod (2015) laila #1autumn #1raphael #2owen #2 (2016) archie #1autumn #4 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1andrew #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6ivy #7peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7sawyer #3ichabod #2ally #1eleonor eliotautumn #2may #1 › › lena #2louisa #1mickey #1ezracaitrionaautumn #3raphael #8spencer #1ottoautumn #5eliot #2owen #1aleisha #1 (2022) raphael #9may #2primrose #1birdie #2 & jordan #2autumn #6ivy #8autumn #7spencer #2aleisha #2autumn #8penelopeia #1caitriona #2raphael #10raphael #11autumn #9flora #1albane #1spencer #3archie #4autumn #10 (2023) halstay #11 + masonsiham #1eliot #3albane #2greta #1archie #5zoya #1zoya #2siham #2dina flora #2spencer #4birdie #3mickey #2mavisolive #1albane #3adèle

autumn ua #1 (slasher)autumn ua #2 (married)jina #1 (zombie)jina #2 (zombie)lena #2 (hunger games)

abandonnés
hannah (ua) › › laila #2 (2015) miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2olivermichaela (fb)noreenmurphy (ua)carlylena #2 (hunger games)ninajessalyn #2sawyer #4judeyaraaliyahally aliyahally #1siham #4merylannanoor

RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy

a picture with a smile • kieran 015f
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : (ava) @cristalline ♡ (dessin) mapartche ♡ (sign) astra (gifs) @raquelsgifs, @harley, @hiddlestonss, @womenrph, @aboutstark, @marril96 (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377-
https://www.30yearsstillyoung.com/t29503-
https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptyDim 15 Oct 2023 - 22:15



Kieran n’a pas l’habitude d’être abordé aussitôt la séance finie – ce n’est pas faute de l’espérer, en réalité, alors que cela a toujours représenté une déception à ses yeux. Il vient ici chaque semaine, réglé comme un coucou suisse, impatient à l’idée de visionner le film qu’il a choisi cette semaine, mais toujours attristé de n’avoir jamais personne pour débriefer. Et aujourd’hui, alors que l’opportunité se présente, Kieran s’en retrouve si étonné qu’il pourrait presque laisser cette occasion s’envoler, incapable de réagir tout de suite. Quand il est enfin en mesure de le faire, c’est d’abord une question qui prend la forme d’une inquiétude qu’il pose à la femme face à lui. Il n’a aucun souci avec le fait qu’elle lui demande son avis – bien au contraire – mais elle pourrait en avoir un quand elle réalisera qu’elle ne peut plus se débarrasser de lui. Il est passionné, quand il s’y met, Kieran, et que cela touche aux sujets qui l’inspirent. L’Art et le cinéma figurent en tête de liste et ce sont là deux domaines qu’il n'a pas la possibilité de partager avec tout le monde ; alors elle ne sait pas à quel point elle vient de sauter dans un piège. Lorsqu’elle finit par s’asseoir face à lui, Kieran est aussi réjoui qu’inquiet. Réjoui d’avoir enfin quelqu’un qui est disposé à l’écouter déblatérer le temps qu’il faudra, et inquiet qu’elle puisse finir par s’en agacer, d’autant que leur vision du film qui vient de se terminer semble contradictoire. Le fait qu’elle ne sache pas quoi en penser indique qu’elle n’a pas franchement apprécié la séance et il ne tarde pas à lui demander des précisions, pour mieux aiguiller son discours. Pas que ce soit son rôle de la convaincre, non, Kieran n’est pas un bon orateur, mais il est curieux ; cela implique de s’intéresser aux avis des autres plutôt que d’affirmer le sien. D’autant plus concernant un sujet comme le cinéma, qui ne peut pas mettre tout le monde d’accord et c’est justement toute la beauté du 7ème Art. « Même si je dois reconnaître que c’est impressionnant de voir qu’on peut raconter une histoire sans la moindre parole comme ça, je n’ai pas pu m’empêcher de trouver les personnages terriblement unidimensionnels. » Kieran écoute sans prendre le risque de l’interrompre, attendant qu’elle expose d’autres raisons, conscient que ce n’est probablement pas la seule derrière sa réticence quant à ce cinéma. « Je suppose que j’aurais aimé en savoir plus le vagabond et sur le petit. Sur la mère aussi, dont on ne connaît qu’une partie de l’histoire. » À mesure qu’il écoute, il hoche doucement la tête pour lui signifier qu’il en prend note, s’étonnant un instant de l’intensité de sa voix alors qu’elle parle d’un sujet qui, à première vue, ne l’emballe pas particulièrement. « Et puis, j’ai beaucoup aimé la musique, mais je dois avouer que dans une salle de cinéma sombre pendant une heure… ça m’a un peu donné envie de faire une sieste. » À ces mots, c’est un léger rire qui s’échappe d’entre ses lèvres, alors qu’il peut le comprendre. « Et toi, qu’est-ce qui t’a plu ? » Kieran reste silencieux un instant, dans l’idée de mettre de l’ordre dans ses pensées. « C’est justement parce que le temps est limité pour raconter l’histoire que ça me plaît, et parce que tu peux pas compter sur d’autres artifices que la gestuelle ou les expressions des acteurs, ça te… hm, ça t’oblige à y penser, une fois le film terminé. » Il débute, jouant avec sa tasse de café à moitié vide. « Je veux dire, ça reste ouvert, ça te permet d’interpréter le film comme t’en as envie, et ses personnages aussi, dans un sens, c’est impossible que ça te laisse indifférent, et t’en es bien la preuve. » Il souligne avec un sourire amusé, car même si elle n’a pas forcément apprécié, c’est un fait : ça ne la laisse pas indifférente. « Et oui, c’est peut-être frustrant, les personnages peuvent te sembler unidimensionnels, mais finalement, est-ce que c’est vraiment essentiel d’en savoir plus ? La mère, par exemple, est-ce que c’est nécessaire de connaître l’ensemble de ses motivations pour sympathiser avec la douleur d’avoir à abandonner son enfant ? » Il questionne, avant de rapidement poursuivre : « Et pour l’enfant et le vagabond, est-ce que ça empêche de ressentir l’impuissance de voir leur vie déchirée par une autorité abusive ? » Le concernant, non, ça ne l’en a pas empêché, bien au contraire. « Au-delà de ça, je dirais que j’ai aussi aimé la balance entre comédie et drame, c’est touchant sans tourner au pathos et c’est drôle sans être exagéré. Dans un film qui ne peut que compter sur les gestes, je sais pas, je me dis que l’équilibre doit pas être facile à trouver, et là ça m’a l’air bien maîtrisé. » Il a ri, Kieran, il a même versé une larme, à une scène particulièrement marquante : « et justement, le jeu des acteurs. Ils peuvent compter que sur leurs talents, ils peuvent pas s’aider de textes émouvants qui vont toucher la sensibilité du spectateur, et… enfin, le gamin tu l’as vu ? Il est plus doué que la plupart des acteurs qu’on voit au cinéma aujourd’hui. » Kieran a été marqué par la manière dont il se débat et hurle quand la police vient le chercher, alors qu’il veut rester avec le vagabond. « Mais ça, c’est pour ce film, si tu me lances sur le cinéma muet en général, j’ai encore plus d’arguments. » Qu’il s’amuse, se réduisant désormais au silence alors qu’il boit une gorgée de son café, dans une vaine tentative de s’hydrater la bouche.

@Laoise McLoughlin a picture with a smile • kieran 1949770018



:l: :

Revenir en haut Aller en bas
Laoise McLoughlin
Laoise McLoughlin
a picture with a smile • kieran C6myxzQ
Présent
ÂGE : quarante-neuf ans.
SURNOM : lili, parfois, par ceux qui arrivent aussi à prononcer son prénom.
STATUT : divorcée et résolument célibataire.
MÉTIER : artiste peintre reconnue, prof d'art.
LOGEMENT : une petite maison à moitié rénovée qui abrite aussi son studio, au #77, third avenue, dans logan city.
a picture with a smile • kieran 941e9d2782ecfd65bd0da690857d191f02726510
POSTS : 277 POINTS : 40

TW IN RP :
TW IRL :
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Fan invétérée de Ghost depuis que l’un de ses élèves lui a fait découvrir le groupe, elle ne perd jamais une occasion d’assister à l’un de leurs concerts. Elle s’amuse énormément de leur pseudo-satanisme, qui lui semble être un excellent moyen de faire un doigt d’honneur métaphorique à l’éducation religieuse qu’elle a reçue.
CODE COULEUR : #962050
RPs EN COURS : aislingashercaelancesarcodyjonahkieranjaimiesiham
RPs TERMINÉS : arthurcaelancesarginny #1jaimie #1#2 (f.b.)raphael

dimension gothique : anna
AVATAR : jennifer connelly.
CRÉDITS : space corgi (avatar) + astra (signature)
DC : sid, le tatoueur au coeur tendre
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t27647-i-m-learning-to-be-brave-in-my-beautiful-mistakes-laoise#1186043
https://www.30yearsstillyoung.com/t27751-everything-you-touched-i-loved-o-laoise
https://www.30yearsstillyoung.com/t33555-laoise-mcloughlin

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptySam 28 Oct 2023 - 15:36


a picture with a smile and – perhaps, a tear
@Kieran Halstead

Pendant un moment, il ne dit rien. Je reconnais l’air concentré de quelqu’un qui réfléchit à ce qu’il veut dire, alors je le laisse rassembler ses idées en l’observant discrètement d’un œil curieux. « C’est justement parce que le temps est limité pour raconter l’histoire que ça me plaît, et parce que tu peux pas compter sur d’autres artifices que la gestuelle ou les expressions des acteurs, ça te… hm, ça t’oblige à y penser, une fois le film terminé. » J’aime bien cette idée : qu’une faiblesse apparente ou une contrainte soit en fait une force, comme un reflet de la vie ou, parfois, ce sont dans les échecs qu’on découvre de quoi on est vraiment capable. Il poursuit son idée, souligne que la façon dont le médium sert à raconter l’histoire permet aussi l’ouverture qui provoque toute une gamme d’émotions chez le spectateur. « Et oui, c’est peut-être frustrant, les personnages peuvent te sembler unidimensionnels, mais finalement, est-ce que c’est vraiment essentiel d’en savoir plus ? La mère, par exemple, est-ce que c’est nécessaire de connaître l’ensemble de ses motivations pour sympathiser avec la douleur d’avoir à abandonner son enfant ? » Je pianote distraitement du bout des doigts sur la table, réfléchis sincèrement à la question qu’il vient de me poser. Je suppose que non. Il aurait fallu très peu de choses, au fond, pour que je m’identifie à son personnage. J’imagine que j’aurais aimé que ces détails plus précis viennent brouiller les cartes, nous séparent elle et moi, me permette de mettre de la distance entre son histoire et la mienne, m’empêche de ressentir l’écho de cette douleur que je porte en moi depuis des décennies. Mais n’est-ce pas là totalement le contraire de ce que le cinéma cherche à accomplir ? « Et pour l’enfant et le vagabond, est-ce que ça empêche de ressentir l’impuissance de voir leur vie déchirée par une autorité abusive ? » Il y a comme une ombre au fond de ses grands yeux qui n’est pas sans me rappeler celle qui envahit encore de temps en temps les miens lorsque je croise mon regard dans un miroir. Peut-être que s’il défend aussi ardemment ce film, c’est que l’histoire vient toucher une corde sensible chez lui aussi.

L'impression fugace se dissipe tandis qu’il poursuit son exposé, souligne la maîtrise de Chaplin, qui a su jouer à la fois avec l’émotion et les rires sans jamais laisser un ou l’autre l’emporter et gâcher l’ambiance du film. « Et justement, le jeu des acteurs. Ils peuvent compter que sur leurs talents, ils peuvent pas s’aider de textes émouvants qui vont toucher la sensibilité du spectateur, et… enfin, le gamin tu l’as vu ? Il est plus doué que la plupart des acteurs qu’on voit au cinéma aujourd’hui. » J’hoche la tête, enthousiaste. Là-dessus, je ne peux vraiment pas le contredire. Le petit crève l’écran dès la première seconde où il apparaît en scène et, à quelques reprises, il réussit même à voler la vedette à Chaplin. « Mais ça, c’est pour ce film, si tu me lances sur le cinéma muet en général, j’ai encore plus d’arguments. » Je n’en doute pas une seconde, à voir la passion dont il a déjà fait preuve pour ce film en particulier. Et je sens que je vais certainement vouloir creuser un peu plus ses opinions et ses connaissances. Mais d’abord, je veux lui prouver que j’ai bel et bien écouté tout ce qu’il vient de déballer et participer un peu à la dicussion. « Tu n’as vraiment pas tort. C’est sûr que si on pense à un film moderne comme Twilight, où les créateurs avaient la totalité de la langue anglaise à leur portée et ils ont quand même réussi à raconter une histoire un peu médiocre, avec des personnages qui sont aussi unidimensionnels que ceux de The Kid, mais en mille fois moins intéressant, ça remet un peu les choses en perspective. Au fond ça n’a absolument rien changé à ma vie de voir une énième histoire d’amour un peu niaise entre une adolescente avec une personnalité en carton et un vampire à la personnalité douteuse trop vieux pour elle. Ça ne m’a pas particulièrement marquée non plus, alors que je vais certainement me souvenir de ce film-ci. D’ailleurs, les personnages secondaires de Twilight étaient souvent plus intéressants que les personnages principaux. On peut se demander, alors, s’ils n’auraient pas mieux fait de raconter l’histoire des membres de la famille d’Edward plutôt que son insipide romance, ça ça avait du potentiel. À quoi bon créer dix ou quinze personnages autour de ceux qui sont censés porter l’histoire si ces derniers sont ennuyeux à mourir ? Au moins, tous les personnages dans The Kid étaient captivants à leur façon. » Je m’interromps brusquement, sens mes joues me brûler un peu. Clairement, la verve de mon compagnon inattendu m’a infectée. Ce n’est pas mon genre normalement de me laisser emporter ainsi. Je lui offre un sourire d’excuses un peu complice. « Pardon, j’espère que tu n’es pas fan de Twilight. C’est passé à la télé hier, je suppose que c’était encore frais dans mon esprit. » Je l’avais pourtant regardé à moitié endormie, la tête dans le cirage et un joint à la main. La marijuana n’avait étonnamment pas rendu le film plus potable. Un coude appuyé sur la table, le menton appuyé sur ma paume, je lui demande : « T’as un film muet préféré ? Un incontournable que tout le monde devrait voir au moins une fois dans sa vie ? »

Spoiler:




God, where the hell are you hiding? My hands are in the air and I'm excited. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. God, I could never be like you. I can't change, I can't change and I don't want to. I've been on the run, so I'm not coming Sunday. It's alright, I'll probably talk to you at midnight. • midnight, tyler glenn.
Revenir en haut Aller en bas
Kieran Halstead
Kieran Halstead
les cicatrices de la mémoire
les cicatrices de la mémoire
a picture with a smile • kieran MTtf4TM Présent
ÂGE : trente-quatre (14.07). aïe.
SURNOM : « kiki » (couché, grrrrhhhh).
STATUT : c’est bien aussi la solitude, on s’y habitue (non, pas du tout #help).
MÉTIER : illustrateur (fauché) en freelance et prof (dépité) d’arts visuels.
LOGEMENT : #18 james street, fortitude valley, avec august (le coloc), waterproof (le corgi) et bagheera (le chat).
gif @hughdrysdale
POSTS : 3997 POINTS : 180

TW IN RP : dépression, pensées suicidaires, tentative de suicide, relation toxique, maltraitance, abus physiques et psychologiques, harcèlement scolaire, dépréciation, troubles anxieux, distorsion corporelle, mention d'agression physique (j'adapte mes rps au besoin, contactez-moi ♡).
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : placé en foyer, très proche de la dernière famille qui s’est occupée de lui ≈ souffre néanmoins de cette absence d’identité propre ≈ réservé, maladroit, optimiste, vit dans un monde imaginaire ≈ a quitté sa fiancée il y a deux ans, soulagé malgré sa phobie de la solitude ≈ essaie de reprendre confiance en lui, de renouer avec ses proches, de retrouver sa place ≈ préfère la compagnie des pop et des jeux vidéo aux humains ≈ du talent au bout des doigts, aucune motivation d’en faire quelque chose ≈ trop mou, trop paresseux, trop paumé ≈ a fait une tentative de suicide fin novembre 2022.
CODE COULEUR : kieran bafouille en rosybrown.
RPs EN COURS : a picture with a smile • kieran Tumblr_inline_plhd1mS2X01slbpsl_1280 halstay #12 & ua #3 (parents) ⊹ i hope your ghost will haunt me, i hope i hear you calling my name at 3am. 'cause honey, i love you dearly and i cannot bear you leaving again, not again. oh, i hope your ghost will haunt me 'til the end.

a picture with a smile • kieran 0e4c2e637f2a56a53118b77291743b70048df66b
spencer #5 ⊹ i've been begging, hope you're listening. i've done my wrongs but i'm someone different.

a picture with a smile • kieran 5457bd0bce2c215c3657ae167d094e9f391cf887
ally #1 ⊹ oh, if i can take something to make me feel better than i'm feeling now and everything else will work itself out.

a picture with a smile • kieran 25c8ec668e9df1d3f8bea886cef53927323f4b7e
vivian #1 ⊹ i'm sure they figured it out early on that i would never run, that they could shoot, but that's no fun 'cause then they're killing the stolen son, oh don't tell them anything, anything, please.

a picture with a smile • kieran Tumblr_nwa28cKVWY1qdjmcko6_250
hally #12 ⊹ mess me up, yeah, but no one does it better, there's nothin' better, that's just the way you make me feel.

(20/06 - vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bon ou de mauvais compte. moi, si je devais résumer le rp aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres)ginny (fb)alice (fb)laoisevittoriosiham #3ceciliashilohaugustwildanastasiadanaëbirdie #4zoya #3pénélopealfly #17 (ua)
RPs EN ATTENTE : mickey #3 › flora #3 › olive #2 › greta #2
RPs TERMINÉS : a picture with a smile • kieran MokPW9e
a picture with a smile • kieran 8978
kieyer ⊹ close your eyes and think of me and soon i will be there to brighten up even your darkest night. you just call out my name and you know wherever i am i'll come running, to see you again.

(2001) ichabod (2015) laila #1autumn #1raphael #2owen #2 (2016) archie #1autumn #4 (2017)archie #2 (2019) reese #1archie #3 hannahkeith (2020) sawyer #1andrew #1dylane #1eve #1raphael #1jessalyn (+ sawyer)eve #3ivy #4ivy #5lucia #1birdieprojet xelias #6eve #4ilariamolly #1hannah #2anastasiadylane #2ava #2halsey #2eve #5raphael #3raphael #4clyde #1lenamolly #2sawyer #2 (2021) ivy #6ivy #7peterjordan raphael #5anastasia #2 & raphael #6eve #6raphael #7sawyer #3ichabod #2ally #1eleonor eliotautumn #2may #1 › › lena #2louisa #1mickey #1ezracaitrionaautumn #3raphael #8spencer #1ottoautumn #5eliot #2owen #1aleisha #1 (2022) raphael #9may #2primrose #1birdie #2 & jordan #2autumn #6ivy #8autumn #7spencer #2aleisha #2autumn #8penelopeia #1caitriona #2raphael #10raphael #11autumn #9flora #1albane #1spencer #3archie #4autumn #10 (2023) halstay #11 + masonsiham #1eliot #3albane #2greta #1archie #5zoya #1zoya #2siham #2dina flora #2spencer #4birdie #3mickey #2mavisolive #1albane #3adèle

autumn ua #1 (slasher)autumn ua #2 (married)jina #1 (zombie)jina #2 (zombie)lena #2 (hunger games)

abandonnés
hannah (ua) › › laila #2 (2015) miramavihalseylexcalista sashaelias #7 & ava #1fionarheareeseava #3ellisonrhea 2.0ally #2averyclyde #2olivermichaela (fb)noreenmurphy (ua)carlylena #2 (hunger games)ninajessalyn #2sawyer #4judeyaraaliyahally aliyahally #1siham #4merylannanoor

RACE OF AUSTRALIA
lancementelias #1birdie & eliasjacob & eliasivy #1grace, isaac & eliassienna, gregory & eliassujet communivy #2eve #2élimination s1lancement s2elias #2ivy #3sienna #1elias #3suite s2elias #4elias #5team grisy

a picture with a smile • kieran 015f
AVATAR : dan cutie pie smith.
CRÉDITS : (ava) @cristalline ♡ (dessin) mapartche ♡ (sign) astra (gifs) @raquelsgifs, @harley, @hiddlestonss, @womenrph, @aboutstark, @marril96 (ub) @loonywaltz.
DC : finnley coverdale & maisie moriarty.
PSEUDO : leave.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29377-
https://www.30yearsstillyoung.com/t29503-
https://www.30yearsstillyoung.com/t30784-kieran-halstead

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran EmptyLun 1 Jan 2024 - 16:04



Rares sont les occasions où Kieran se sent suffisamment en confiance pour verbaliser ce qui s’apparente à une opinion. Et, en cet instant précis, son assurance tient plus de sa maîtrise du sujet que de son aisance face à son interlocutrice. Sans se sentir légitime ou intéressant, il y a toutefois quelques domaines où il se sent en mesure d’assurer une conversation sans se ridiculiser ; et c’est très exactement ce qui lui permet l’arrivée de cette femme. Le cinéma n’est peut-être pas une passion qui l’accompagne depuis son enfance, mais lorsqu’il a découvert l’attraction que les films pouvaient avoir sur lui, Kieran en a pris soin de cultiver cet intérêt, qui a pu virer à l’obsession par le passé. Si aujourd’hui il se limite à une séance hebdomadaire fut un temps où Kieran pouvait passer des heures enfermé dans sa chambre d’adolescent, à consommer long-métrage sur long-métrage, pour la raison même qui fait que le cinéma existe : pour s’évader. Au milieu des incertitudes liées à ses parents, à son identité et même à sa légitimité à exister, Kieran trouvait du réconfort pendant quelques heures au sein de tous ces mondes dans lesquels il pouvait prétendre exister, les gardant en mémoire bien longtemps après le générique de fin, s’autorisant ainsi à s’y échapper dès que la situation l’exigeait. Des films, il n’en a pas seulement visionné : il s’en est fait, les siens, basés sur des univers déjà existants qu’il a développé à outrance dans son esprit, transformant la prison que celui-ci pouvait être en une échappatoire absolument nécessaire à sa survie. Dans le fond, son amour pour le 7ème Art s’explique peut-être plus pour cette raison que pour celle derrière laquelle il se cache souvent ; oui, c’était vital et sans doute que sans les mondes imaginaires dont il se nourrissait perpétuellement, Kieran n'aurait pas su endurer son angoissante réalité.

Alors il parle, et cela est suffisamment rare pour être souligné : il ne murmure pas, il ne bute pas sur ses mots, il ne bégaie pas et si sa voix flanche à quelques reprises, c’est uniquement en réponse aux émotions que le film lui a procurées plus qu’une peur de s’exprimer. Le cinéma lui a donné une légitimité à exister qui se traduit par la passion dont il fait preuve face à cette inconnue, qui ne pourra pas s’en offusquer : il l’a prévenu qu’il pouvait devenir inarrêtable. Un instant, lorsqu’elle débute sa tirade sur Twilight, Kieran fronce les sourcils, s’interrogeant quant à savoir s’il s’agit d’une manière surprenante de mettre un terme à cette conversation en choisissant une métaphore qui implique l’un des films les plus moqués de ces vingt dernières années. Une façon respectueuse, mais ô combien vexante, de revenir sur des questionnements qu’il n’a pas mis plus de cinq minutes à lui faire regretter. Et malgré la surprise de l’artiste, ce dernier reste attentif au discours de cette femme, parce qu’il y a une qualité qu’on ne peut enlever à Kieran : il n’est pas élitiste. Il n’a jamais compris le besoin de dénigrer les intérêts des autres pour élever les siens, et même s’il semble avoir un avis sensiblement similaire à celui de son interlocutrice, il n’ira toutefois pas jusqu’à en rire pour le seul plaisir de s’en moquer. « Un film sur Alice ou Rosalie, ça, ça aurait eu de la gueule. » Il se contente de commenter après un certain temps, souriant discrètement. Les personnages secondaires et surtout féminins de Twilight étaient nettement plus complexes que les autres, et tant qu’à devoir absolument rester sur ce thème, il a clairement sa préférence. « Mais euh ouais, t’as… compris mon idée. » Il finit par dire, soudainement moins à l’aise, alors que le discours était bien trop farfelu pour lui, mais il se gardera bien de le préciser. « Pardon, j’espère que tu n’es pas fan de Twilight. C’est passé à la télé hier, je suppose que c’était encore frais dans mon esprit. » - « Non, mais tu vois, c’est exactement ce que j’aime dans le cinéma : tout le monde a quelque chose à en dire, il suffit de trouver le bon sujet. » Twilight, ici, en l’occurrence, même s’il en est encore surpris. « Et tu soulèves un autre point, le fait que trop souvent, la gamme des personnages est bien trop grande pour le temps à disposition, ce qui fait que la plupart ne sont pas développés et servent juste de ressort à l’intrigue. Je comprends autant l’idée que la nécessité, mais, en tant que spectateur, s’est souvent frustrant. J’ai l’impression qu’on retrouve moins cette situation dans les films muets. » Il ajoute, finissant par se taire en réalisant qu’encore une fois, il monopolise sans doute la conversation. « T’as un film muet préféré ? Un incontournable que tout le monde devrait voir au moins une fois dans sa vie ? » Haussant un sourcil, surpris de cette question à laquelle il ne s’attendait pas, Kieran finit par rire doucement. « Je suis incapable de faire le moindre choix, c’est horrible ce que tu me demandes là. » Il avoue, alors qu’il est vrai qu’il a toujours été incapable de prendre la moindre décision, de ce qu’il veut manger au restaurant à la direction qu’il veut faire prendre à sa carrière. « La plupart des gens te citeront la liste des films de Chaplin, c’est la réponse la plus sûre, la plus acceptée et, franchement, la plus facile aussi. » Il débute, avec un fin sourire, avant de continuer : « ils en valent la peine, et je recommande à tout le monde d’avoir vu au moins une fois Les Lumières de la Ville. » Il apprécie ce film, c’est un fait, mais il n’irait pas jusqu’à dire qu’il s’agit de son préféré. « Mais à titre personnel, je te dirais Häxan. Sûrement parce que j’aime fait un pied de nez au cinéma américain qui domine l’industrie depuis trop longtemps alors qu’il a tellement d’autres pays qui créent des pépites, et parce qu’on associe mal, voire pas du tout, film muet et horreur. Et il m’a franchement terrifié, plus que certains films actuels qui ont pourtant beaucoup plus de moyens pour te traumatiser, sans doute parce que justement, c’est simple dans la manière de te faire peur, ce qui le rend d’autant plus terrifiant, sans parler du grain de l’image qui achève le tout. » Pas besoin de mille artifices, ce qui rend cette peur pure, et que Kieran s’en souvient encore. « Et c’est une sorte d’hybride, j’arriverais pas à le décrire, mais c’est un style particulier et vachement intéressant. Puis c’est pas juste un film qui veut jouer avec toi, il y a vraiment un message derrière que j’ai trouvé assez surprenant considérant qu’il date du début des années 20 et que je trouve toujours d’actualité. » La santé mentale exploitée en 1922, il n’y aurait pas cru, Kieran. « Je veux pas te spoiler dans l’hypothèse où tu voudrais le voir, mais laisses les lumières allumées et… oh, j’ai fractionné ta question en deux parties, désolé. Et je parle trop - encore. » Cette fois, c’est un rire nerveux qui s’échappe d’entre ses lèvres, alors qu’il baisse légèrement la tête à mesure qu’il sent ses joues chauffer. « Euh du coup tu peux casser mon sérieux avec une autre tirade sur un film décrié, genre euh, pourquoi 50 nuances de Grey est une fantastique histoire d’amour, par exemple ? » Qu’il pourra peut-être, cette fois-ci, juger avec une contre-argumentation visant à souligner pourquoi ce film est un danger public à ses yeux.

@Laoise McLoughlin a picture with a smile • kieran 1949770018

Spoiler:



:l: :

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

a picture with a smile • kieran Empty
Message(#) Sujet: Re: a picture with a smile • kieran a picture with a smile • kieran Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

a picture with a smile • kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: fortitude valley :: Twelve Happy Spectators
-