AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-39%
Le deal à ne pas rater :
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
49.99 € 82.35 €
Voir le deal

 let us make peace with what could have been (blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenna Caldwell
Jenna Caldwell
les regrets oubliés
les regrets oubliés
Présent
ÂGE : trente-neuf ans (30/07/1984)
SURNOM : jen quand on lui en donne un.
STATUT : célibataire, maman d'un petit garçon prénommé Henry qui est né le 24 septembre 2023. il est sans nul doute l'homme de sa vie.
MÉTIER : elle a ouvert sa galerie d'art le 5 novembre 2022 à Toowong où Chelsea l'assiste à temps partiel. avant cela elle était conservatrice de musée.
LOGEMENT : elle habite dans sa petite maison au numéro 10 sherwood road, elle laisse Edison squatter le canapé pour les premiers mois de leur bébé.
let us make peace with what could have been (blake) F252e152903371e9b11d35946e4e6e349cebd5ef
POSTS : 1232 POINTS : 0

TW IN RP : deuil, fausse couche, cancer, maladie.
TW IRL : aucun.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : est arrivée à Brisbane à huit ans › a la nationalité Américaine et Australienne › a habité à New York de mars 2020 à juillet 2022 › addict au café › déteste les réseaux sociaux › a fait une fausse couche en novembre 2019 › fait la plupart de ses déplacements en vélo ou en bus › aime dessiner et utiliser des crayons de couleurs pour donner vie à ses dessins › a terriblement peur de la solitude › a accouché le 24 septembre 2023 d'un petit Henry Ian Caldwell-Dorn qui est devenu en quelques secondes la prunelle de ses yeux et tout son monde. et ce malgré sa malformation à la main gauche.
CODE COULEUR : #cc6699
RPs EN COURS : finnley.2evejoaquinblake.2stella
2024 rhett.6 › edison.8 ›

(7/7)

RPs EN ATTENTE : carmine.3 › zoya › august.2 › maritza › madison.2 › ginny › auden.2 › chelsea.3 › allen ›

RPs TERMINÉS : 2023 edisonrhett.3edison.2 (fb)edison.3rhett.4edison.4carmine.2edison.5augustblakerhett.5edison.6audenedison.7chelsea.2hassan
2022 rhettcarminerhett.2matthewfinnleychelseaandrewmadison
AVATAR : rose leslie.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), loonywaltz (ub), tumblr (gifs).
DC : samuel taylor.
PSEUDO : mollywobbles (emma).
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45837-jenna-never-give-up-on-a-dream
https://www.30yearsstillyoung.com/t45963-jenna-midnight-tales

let us make peace with what could have been (blake) Empty
Message(#) Sujet: let us make peace with what could have been (blake) let us make peace with what could have been (blake) EmptyLun 25 Sep 2023 - 9:58




let us make peace with what could have been
@Blake Aldridge & Jenna Caldwell
Ca y est, il était arrivé. Après quasiment neuf mois d’attente, ton fils avait pointé le bout de son nez et l’accouchement s’était bien déroulé. Tu n’en avais pour l’instant qu’un souvenir vague, juste des images qui arrivaient sans lien les unes avec les autres, comme si ton cerveau voulait effacer ce moment de douleur intense. Tu savais que cela ne durerait pas, que ces souvenirs reviendraient avec le temps donc tu ne t’affolais pas. Même si tu gardais en tête des moments de souffrance intenses, tu n’en gardais pas un mauvais souvenir pour autant. Car tout avait été effacé au moment où l’on avait posé ton fils sur ta poitrine et où tu l’avais entendu crier. Toutes les angoisses que tu avais pu ressentir lors de ta grossesse s’évaporaient car désormais, il était là, il ne pouvait pas disparaître comme par magie. Ce sentiment de soulagement n’avait pas arrêté de t’envahir depuis l’accouchement. Il y avait eu le premier allaitement et puis toutes ces heures que tu avais passées à le tenir contre toi, encore presque incrédule qu’il soit bel et bien là dans tes bras. Edison avait été à tes côtés, à prendre des photos et à s’émerveiller de tout ce qui l’entourait. Tu ne pouvais que le rejoindre sur un point, votre fils était parfait. Sa malformation, que tu craignais de constater, ne te paraissait que beauté et naturel. Maintenant qu’il était là, il n’était plus temps de se faire du souci et de s’imaginer le pire, c’était à toi de le protéger, de l’aider à vivre avec et de se forger la carapace nécessaire pour affronter le monde qui l’entourerait.

La nuit avait été très agitée. C’était la première nuit que tu passais avec ton fils car il était né la veille très tôt le matin. Pour l’instant, tu avais été soulagée de ne pas recevoir de visite car tu avais eu besoin de ce temps pour toi, pour te remettre de tes émotions et t’habituer à ne plus avoir cette petite vie en toi. Seul Edison avait été là mais il était rentré dormir chez lui. La nuit avait été agitée car ton fils devait être nourri très régulièrement et il semblait avoir du mal à trouver le sommeil. Tu avais fait ton possible, au bord de l’épuisement. Tu avais pleuré, de fatigue et de détresse mais le soleil s’était levé et tu ne pouvais t’empêcher de te dire que la journée ne pouvait être que meilleure. Il fallait un temps d’adaptation pour tout, il était donc logique qu’il y en ait un également lorsque l’on devenait parent. Aujourd’hui, tu savais que tu allais avoir de la visite et la première était celle de Blake. Il n’était pas aisé de lui faire sortir la tête de son travail alors quand il avait insisté pour passer te voir malgré tout, tu avais été très touchée. Ne voulant pas trop l’en éloigner non plus, tu lui avais proposé de passer le matin pour qu’il puisse ensuite enchainer. Vu que les horaires de visites étaient assez larges, tu lui avais proposé de passer à neuf heures ce qui te laissait le temps de te laver. Les visites d’aujourd’hui ne seraient que familiales donc tu n’avais aucun problème à ne pas être au meilleur de ta forme.

Tu t’étais levée une fois que ton fils s’était calmé et endormi et tu avais été prendre une douche rapide. Tout ton corps te faisait mal alors tu n’avais pas insisté trop fort non plus. Tu étais peut-être propre mais tu avais une tête de morte vivante. Les cernes étaient bel et bien présents sous tes yeux mais il te fallait pour l’instant les accepter. Une fois de retour dans ton lit, tu regardais ton fils tranquillement et tes yeux se fermèrent petit à petit sans que tu t’en aperçoives. Ce sont des coups frappés à la porte qui te réveillèrent en sursauts. Ton bout de chou était en train de gazouiller dans son petit bac et tu lui souris comblée. La porte s’ouvrit et le visage du Blake apparut. Lui souriant, tu lui dis : « Entre je t’en prie. Désolé je m’étais assoupie. » En plus d’être fatiguée, tu prenais des cachets pour accélérer le processus de réparation et ne pas trop ressentir de douleur. Tu étais donc fatiguée et sous médicaments, tu espérais ne pas être de trop mauvaise compagnie pour ton cousin. De manière assez logique, Blake se dirigea avant tout vers ton fils, le nouveau membre de cette famille que vous aviez créée. « Blake, je te présente Henry Ian Caldwell-Dorn. » Dis-tu alors que ton fils vous regardait tous les deux en bougeant ses petits bras. « Mon chéri, voici ton tonton Blake. » Voilà une phrase qui sonnait étrange même à tes oreilles tellement vous n’aviez pas l’habitude de l’utiliser. Ton regard se tourna sur Blake pour observer cette rencontre entre deux êtes qui t’étaient extrêmement chers.


let us make peace with what could have been (blake) SasC63f
let us make peace with what could have been (blake) Akkhp61
let us make peace with what could have been (blake) 166540baby1
let us make peace with what could have been (blake) ZKSiRSA
let us make peace with what could have been (blake) 982718museum2
let us make peace with what could have been (blake) EIhyBXy
let us make peace with what could have been (blake) ZZBr7e1
let us make peace with what could have been (blake) Leo10
Revenir en haut Aller en bas
Blake Aldridge
Blake Aldridge
La plume assassine
La plume assassine
let us make peace with what could have been (blake) 7vHkInU Présent
ÂGE : trente ans (21/11/93 - scorpion)
SURNOM : bridge par certains de ses collègues, et c'est resté.
STATUT : un an et demi après l'annulation de ses fiançailles avec Stella, c'est son histoire avec Flora qui a pris fin à son tour lorsqu'ils ont réalisé qu'être attachés l'un à l'autre, ça ne faisait pas pour autant une base solide pour construire quelque chose. un historique sentimental tout ce qu'il y a de plus glorieux, donc.
MÉTIER : journaliste plurimédia et rédacteur en chef de son propre magazine en ligne, The Daily Insider, où il passe l'actualité au crible en malmenant quelques susceptibilités au passage. chroniqueur culturel sur Sky News Radio, chaque jeudi soir. ça met du beurre dans les épinards.
LOGEMENT : #242 Oxlade Drive, à Fortitude Valley, dans un appart qui lui sert presque autant de bureau.
let us make peace with what could have been (blake) EDvKNLy4_o
POSTS : 2834 POINTS : 1260

TW IN RP : classisme, traitement médiatique virulent, duplicité, mentions de harcèlement scolaire (passé)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : journaliste par vocation, toujours en quête de transparence › en bon millennial, il a toujours son smartphone et son macbook à portée de main › a la haute société en horreur, convaincu qu'ils se pensent inatteignables. c'est eux qu'il fustige le plus souvent dans ses articles › a lancé son propre média pour combattre la censure › sa plume est caustique et lui redoutable quand il s'attaque à un sujet › inséparable de sa moto, qu'il a retapé lui-même › social butterfly, il sait où et quand laisser traîner ses oreilles pour choper des infos › a la trahison facile quand c'est pour servir sa cause.
CODE COULEUR : IndianRed
RPs EN COURS : (06) jenna #2ambrose #1logan #2nabi #1allen #1

(ua slasher) carl #3

let us make peace with what could have been (blake) C8f9a716f56ba3088cc901c6ffa84880bcba97e6
caldridge #2 › family is family, in church or in prison. they're there for your first year, they give you your first beer. when you get your heart broke, they're there for your worst year. and you're right back together like no time has ever gone by.

let us make peace with what could have been (blake) B078c714e8210e29d3b2367e5657594ef4ba283c
allen #1 › do you think about me? 'cause I don't have any doubt you must in this life. even though you're never there I didn't feel you disappear from sight. you did it well.

let us make peace with what could have been (blake) 56f8618829b2281246b83b30036e72a147dd3751
aldrine #3 › I know water that's thicker than love, that's deeper than love with my friends. people come and some people go, and some people ride 'til the end. we're still young, still got our mindless ways. and our timeless phase, kickin' songs.

let us make peace with what could have been (blake) Cbb97b2f07fbf68696a90ae3088832a0d6149e39
flake #4 › and then the cold came, the dark days. when fear crept into my mind. you gave me all your love and all I gave you was goodbye. so this is me swallowin' my pride, standin' in front of you sayin' I'm sorry for that night. and I go back to december all the time.

let us make peace with what could have been (blake) 8155d409bdad51cd5a814f0c5d40c0ddce25d25f
stella #2 › now it's just me and a hundred square feet of bittersweet memories. deleted the playlist but I still hear all your favorite melodies. so I'll dance with your ghost in the living room, and I'll play the piano alone. but I'm too scared to delete all our videos, 'cause it's real once everyone knows.

RPs EN ATTENTE : august #3 › flora #4 › stella #2
RPs TERMINÉS : (2023) flora #1sergio #1noor #1flora #2 & elijah #2august #1jenna #1eddie (survival academy)charlie (survival academy)eddie #2 (survival academy)sofia #1 (speed dating)stella #1carl #1dorian #1logan #1flora #3greta #1august #2

(flashbacks) elijah #1 (juillet 2022)

(ua slasher) carl #2


rps abandonnés:

AVATAR : austin butler.
CRÉDITS : avatar @selfmade, gif profil @nairobi, gif jenna @lomapacks, gif allen @faayagifs, gif august @timotheecontent, gif flora @watson-emma, gif stella @lexiresources, userbars @loonywaltz.
DC : rory craine (ft. david corenswet) & james weatherton (ft. joseph quinn)
PSEUDO : charlotte, nairobi.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 13/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48220-when-it-comes-to-the-end-you-re-just-the-same-as-them-blake
https://www.30yearsstillyoung.com/t48271-blake-i-m-the-reporter-baby-you-could-be-the-news
https://www.30yearsstillyoung.com/t48313-blake-aldridge
https://eddiemmunson.tumblr.com/

let us make peace with what could have been (blake) Empty
Message(#) Sujet: Re: let us make peace with what could have been (blake) let us make peace with what could have been (blake) EmptyVen 6 Oct 2023 - 22:40




(c) lomapacks & austinbutlermedia
let us make peace with what could have been.

Blake avait toujours de bonnes excuses pour se laisser absorber par le boulot, mais même pour quelqu'un comme lui il existait des occasions qui méritaient qu'on leur donne la priorité. Alors lorsque Jenna avait été admise à l'hôpital pour son accouchement et que son neveu n'avait plus été qu'à quelques heures de les rejoindre, il s'était juré de s'organiser de façon à pouvoir être à ses cotés le plus tôt possible. Il avait pour ça attendu que sa cousine soit en état de recevoir de la visite et aménagé sa journée pour que personne n'ait à demander après lui tant qu'il ne l'aurait pas décidé : l'actualité n'attendait peut être pas, mais ils étaient assez nombreux à être sur le pont chaque fois qu'une exclusivité tombait entre leurs mains pour qu'on puisse se passer de lui quelques heures. Ce n'était pas tous les jours qu'il revoyait l'ordre de ses priorités et, le journaliste en était conscient, ça ne devrait normalement pas lui demander tant d'efforts de simplement être présent pour l'une des personnes les plus importantes de sa vie. Il faisait pour une fois vraiment de son mieux et était même passé faire quelques emplettes la veille de sa visite à la maternité en se disant que ça ferait sûrement plaisir à Jenna. C'est justement le visage de la jeune maman que ses yeux découvrirent lorsqu'il pénétra dans la chambre d'hôpital où sa cousine paru d'abord un peu surprise de le voir, malgré le fait qu'il l'ait prévenu qu'il passerait. « Entre je t’en prie. Désolé je m’étais assoupie. » A voir la fatigue sur ses traits, il n'avait pas de mal à comprendre qu'elle puisse rechercher le moindre moment de repos qui s'offrait à elle. « C'est rien, tu dois être épuisée. » Il souffla dans une moue empathique avant de refermer la porte derrière lui, s'assurant avant toute autre chose que Jenna allait bien, que l'accouchement s'était bel et bien passé sans encombre. Il le savait déjà mais comptait s'en assurer en personne. « Comment tu vas ? T'as pu fermer un peu l’œil, cette nuit ? » La première nuit avec un nourrisson n'était sans doute pas la plus calme qu'une mère puisse passer, ce qui expliquait qu'elle semble aussi épuisée. S'avançant un peu plus à travers la pièce, c'est de son neveu qu'il s'approcha naturellement l'instant suivant, un sourire s'étirant distraitement sur ses lèvres alors que ses yeux détaillaient le visage angélique de celui qu'il s'était préparé à rencontrer mais qui, malgré ça, le laissait plus ému qu'il l'aurait pensé. « Blake, je te présente Henry Ian Caldwell-Dorn. » S'il n'osait pas encore le toucher, de peur peut être de commettre un impair, il ne détachait pas pour autant son regard de ce petit être qui avait déjà tout pris de sa mère à ses yeux. « Il est minuscule. Je réalise à peine qu'il est vraiment là. » Henry avait été attendu comme le messie pendant des mois, c'était presque surréaliste de se dire que l'attente était terminée et qu'il était enfin des leurs. Notamment pour Blake, qui avait raté plus de choses qu'il l'aurait voulu en se laissant bien souvent accaparer par ses enquêtes – il essaierait de se rattraper, qu'il se disait toujours, tout en sachant que ça n'était jamais aussi simple en pratique.

« Mon chéri, voici ton tonton Blake. » Un terme qu'il était bien décidé à adopter, ayant après tout toujours considéré Jenna comme sa propre sœur et ayant déjà raté de nombreuses années auprès de sa nièce, débarquée dans sa vie tout juste quelques mois plus tôt. « Ton futur tonton préféré. » Il souligna, un brin de malice au coin des lèvres, se gardant bien de préciser que la compétition n'était pas particulièrement rude en la matière, en vérité. Relevant son regard pour le reposer sur sa cousine, il souffla. « Il est magnifique, Jenna. » Il paraissait déjà très éveillé pour un nourrisson, sa curiosité se lisant dans ses yeux qui semblaient pressés de découvrir le monde tout entier. Une image attendrissante qui ne lui fit pas pour autant oublier les sacs qu'il avait apporté avec lui, et qu'il déposa au pied du lit de Jenna en soufflant. « Je voulais pas venir les mains vides, alors je t'ai apporté des chocolats. Je me suis dit que ça t'aiderait à reprendre des forces. » Jenna le connaissait, elle savait que l'art de faire des cadeaux n'était pas celui qu'il maîtrisait le mieux mais qu'il était plus souvent rempli de bonnes intentions qu'on le soupçonnerait, quand ça touchait à sa famille en tout cas. « Et un petit ensemble pour Henry. J'ai gardé le ticket de caisse, si jamais il l'a déjà. » Son choix s'était porté sur un petit haut et un pantalon assortis, qu'il était allé acheter sur sa pause déjeuner en songeant que ce genre de choses faisaient toujours des cadeaux utiles. Il s'était peut être senti un peu perdu face au choix impressionnant qu'offrait la boutique, mais le temps où il pouvait demander conseil à Stella pour ce genre de choses lui paraissait loin. Reposant son regard sur Henry, il finit par demander. « Sa main, ça va aller ? Ils t'ont confirmé que c'était qu'une malformation bénigne ? » Ou quel que soit le terme adapté et que sa cousine maîtrisait sans doute mieux que lui ; tout ce qui lui importait c'était que les médecins aient pu écarter tout problème de santé plus sérieux. Ils savaient tous les deux que grandir avec une différence ne serait pas tous les jours facile pour le petit Henry, mais aussi qu'il serait suffisamment bien entouré pour affronter tout ça. Blake, lui, pensait déjà aux gamins qu'il intimiderait si on s'en prenait à son neveu – c'était aussi ça, le rôle d'un oncle, après tout.



let us make peace with what could have been (blake) PwjukqI
let us make peace with what could have been (blake) BlWlDkN
let us make peace with what could have been (blake) YI1xEdJ

let us make peace with what could have been (blake) 7IiCeQW
let us make peace with what could have been (blake) YaJG0rc
let us make peace with what could have been (blake) TTEVNp3
 let us make peace with what could have been (blake) 2154485008 :
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Caldwell
Jenna Caldwell
les regrets oubliés
les regrets oubliés
Présent
ÂGE : trente-neuf ans (30/07/1984)
SURNOM : jen quand on lui en donne un.
STATUT : célibataire, maman d'un petit garçon prénommé Henry qui est né le 24 septembre 2023. il est sans nul doute l'homme de sa vie.
MÉTIER : elle a ouvert sa galerie d'art le 5 novembre 2022 à Toowong où Chelsea l'assiste à temps partiel. avant cela elle était conservatrice de musée.
LOGEMENT : elle habite dans sa petite maison au numéro 10 sherwood road, elle laisse Edison squatter le canapé pour les premiers mois de leur bébé.
let us make peace with what could have been (blake) F252e152903371e9b11d35946e4e6e349cebd5ef
POSTS : 1232 POINTS : 0

TW IN RP : deuil, fausse couche, cancer, maladie.
TW IRL : aucun.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : est arrivée à Brisbane à huit ans › a la nationalité Américaine et Australienne › a habité à New York de mars 2020 à juillet 2022 › addict au café › déteste les réseaux sociaux › a fait une fausse couche en novembre 2019 › fait la plupart de ses déplacements en vélo ou en bus › aime dessiner et utiliser des crayons de couleurs pour donner vie à ses dessins › a terriblement peur de la solitude › a accouché le 24 septembre 2023 d'un petit Henry Ian Caldwell-Dorn qui est devenu en quelques secondes la prunelle de ses yeux et tout son monde. et ce malgré sa malformation à la main gauche.
CODE COULEUR : #cc6699
RPs EN COURS : finnley.2evejoaquinblake.2stella
2024 rhett.6 › edison.8 ›

(7/7)

RPs EN ATTENTE : carmine.3 › zoya › august.2 › maritza › madison.2 › ginny › auden.2 › chelsea.3 › allen ›

RPs TERMINÉS : 2023 edisonrhett.3edison.2 (fb)edison.3rhett.4edison.4carmine.2edison.5augustblakerhett.5edison.6audenedison.7chelsea.2hassan
2022 rhettcarminerhett.2matthewfinnleychelseaandrewmadison
AVATAR : rose leslie.
CRÉDITS : fassylovergallery (avatar), loonywaltz (ub), tumblr (gifs).
DC : samuel taylor.
PSEUDO : mollywobbles (emma).
Femme (elle)
INSCRIT LE : 15/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45837-jenna-never-give-up-on-a-dream
https://www.30yearsstillyoung.com/t45963-jenna-midnight-tales

let us make peace with what could have been (blake) Empty
Message(#) Sujet: Re: let us make peace with what could have been (blake) let us make peace with what could have been (blake) EmptyDim 22 Oct 2023 - 21:03




let us make peace with what could have been
@Blake Aldridge & Jenna Caldwell
Blake était une des personnes sur terre qui te connaissait le mieux. Voilà pourquoi cela ne te dérangeait pas qu’il te rende visite aujourd’hui. Si cela avait été quelqu’un d’autre, tu aurais peut-être refusé la visite. Mais pour Blake, tu faisais l’exception car tu savais qu’il ne pourrait pas se dégager quelques heures quand cela t’arrangerait. Il t’avait vu dans tous types de situation, il était la personne idéale pour te découvrir proche de l’épuisement. L’essentiel finalement était qu’il rencontre Henry, c’était tout ce qui t’importait. Ton cousin arriva à l’heure, comme à son habitude, et se montra compréhensif : « C'est rien, tu dois être épuisée. » Tu le laissais fermer la porte derrière lui. Tu avais la chance d’avoir une chambre privative, tu avais donc la liberté de faire venir qui tu souhaitais pour te rendre visite. « Comment tu vas ? T'as pu fermer un peu l’œil, cette nuit ? » Une ébauche de sourire se dessina sur tes lèvres. Tes traits devaient parler d’eux-mêmes, d’où la question de Blake. L’épuisement était réel car même si tu avais pu dormir un peu dans la journée, hier, il te manquait des heures de sommeil par rapport à ton rythme habituel. « Je vais bien. Encore un peu endolorie mais rien d’anormal à ce stade. » Inutile de le cacher, tu sentais encore tes muscles endoloris et les traces de cet accouchement qui s’était déroulé sans encombre mais qui restait un évènement traumatisant pour le corps d’une femme. « Je ne te cache pas que je n’ai pas beaucoup dormi. Henri avait besoin de manger régulièrement et j’avais du mal à trouver le sommeil au bon moment. » Malgré l’épuisement, trouver le sommeil n’était pas simple. L’adrénaline n’avait pas encore totalement quitté ton corps et puis il y avait cette peur de quitter ton fils des yeux, comme s’il allait s’évaporer. C’était ridicule, certes, mais tout n’était pas rationnel en ce moment pour toi. « Et toi tu vas bien ? » Ne pus-tu t’empêcher de lui demander en retour car tu n’avais pas eu l’occasion de beaucoup voir ton cousin avant l’accouchement. Le regard de Blake était irrémédiablement attiré par le bébé qui était à tes côtés alors tu ne le fis pas attendre plus longtemps. Tu fis les présentations, voyant ton cousin pour la première fois impressionné. Comme si de sa si petite taille Henry pouvait déstabiliser son oncle. Cette pensée te fit sourire intérieurement. « Il est minuscule. Je réalise à peine qu'il est vraiment là. » Il n’y avait pas eu de bébés depuis un moment dans votre famille et Blake était encore assez jeune pour que ses amis ne soient pas en train de pondre des bébés dans tous les sens. Il n’était donc pas habitué. « Ton futur tonton préféré. » Tu n’avais aucun doute que Blake saurait trouver une place toute particulière dans la vie et dans le coeur de ton fils, pour ça, tu lui faisais confiance. « Il est magnifique, Jenna. » Cette fois, c’est un vrai sourire qui se dessina sur tes lèvres. Tu savais que ton cousin ne te disait pas cela pour te faire plaisir, tu savais qu’il le pensait réellement. « Merci. » Lui dis-tu, profondément touchée. Tu te surpris à sentir une larme sur ta joue, preuve de ton état émotionnel très instable. « Tu veux le porter ? » Peut-être que c’était trop tôt, que Blake n’en aurait pas du tout envie mais tu ne voulais pas devenir cette mère possessive qui refusait que l’on touche son enfant. Si Blake avait peur de le demander, tu mettais les pieds dans le plat.

Avant de prendre, peut-être, son neveu dans les bras, Blake vint déposer près de toi sur le lit les sacs qu’il avait amenés. « Je voulais pas venir les mains vides, alors je t'ai apporté des chocolats. Je me suis dit que ça t'aiderait à reprendre des forces.Et un petit ensemble pour Henry. J'ai gardé le ticket de caisse, si jamais il l'a déjà. » Tu attrapais le sac qui contenait le cadeau pour ton fils, les chocolats pouvaient attendre. Tu déballais le paquet, curieuse de voir ce que ton cousin avait choisi. Avec Blake, les cadeaux c’était souvent quitte ou double. Mais le petit ensemble qu’il avait choisi était vraiment très mignon. « Pas question de l’échanger, je le garde car il est parfait. Je le lui mettrai lors de ta prochaine visite. » Lui dis-tu avec un clin d’oeil parce que tu comptais bien revoir Blake bientôt, probablement quand tu seras de retour chez toi. Tu repliais les affaires pour les ranger avant de sortir la boîte de chocolats que tu n’ouvris pas immédiatement. « Merci beaucoup pour ces gentilles attentions. Ta présence aurait suffit. » Lui dis-tu car tu étais vraiment heureuse de le voir et touchée qu’il ait pris ce temps pour toi. Blake prit place à tes côtés dans le fauteuil pour visiteurs de la chambre alors qu’il te demandait : « Sa main, ça va aller ? Ils t'ont confirmé que c'était qu'une malformation bénigne ? » C’était une de tes nombreuses craintes. Cette déformation à la main t’avait fait passer de nombreuses nuits blanches durant ta grossesse mais, comme annoncé par les médecins, il se trouvait que c’était une malformation bénigne qui n’aurait aucune conséquence sur la santé de ton fils. Elle en aurait sur sa vie et sa capacité à faire certaines choses mais pas sur sa santé. « Comme prévu, c’est une malformation bénigne. Ils ont fait les premiers examens et Henry devra être suivi, surtout les premières années pour vérifier. Il est en parfaite santé. » Dis-tu en regardant ton fils avec des yeux remplis d’admiration. Cela avait été la bonne nouvelle de la journée d’hier, tu l’avais savourée. Le regard toujours tourné sur ton fils, tu ajoutais : « Henry est là et en bonne santé, c’est tout ce qui compte. Je n’ai pas eu cette chance la dernière fois. » Tu ne te rends pas compte des mots qui sortent de ta bouche. Tu es trop fatiguée et sous calmants pour qu’il y ait un filtre. Mais, sans le savoir, tu viens par ces quelques mots de lâcher une bombe.


let us make peace with what could have been (blake) SasC63f
let us make peace with what could have been (blake) Akkhp61
let us make peace with what could have been (blake) 166540baby1
let us make peace with what could have been (blake) ZKSiRSA
let us make peace with what could have been (blake) 982718museum2
let us make peace with what could have been (blake) EIhyBXy
let us make peace with what could have been (blake) ZZBr7e1
let us make peace with what could have been (blake) Leo10
Revenir en haut Aller en bas
Blake Aldridge
Blake Aldridge
La plume assassine
La plume assassine
let us make peace with what could have been (blake) 7vHkInU Présent
ÂGE : trente ans (21/11/93 - scorpion)
SURNOM : bridge par certains de ses collègues, et c'est resté.
STATUT : un an et demi après l'annulation de ses fiançailles avec Stella, c'est son histoire avec Flora qui a pris fin à son tour lorsqu'ils ont réalisé qu'être attachés l'un à l'autre, ça ne faisait pas pour autant une base solide pour construire quelque chose. un historique sentimental tout ce qu'il y a de plus glorieux, donc.
MÉTIER : journaliste plurimédia et rédacteur en chef de son propre magazine en ligne, The Daily Insider, où il passe l'actualité au crible en malmenant quelques susceptibilités au passage. chroniqueur culturel sur Sky News Radio, chaque jeudi soir. ça met du beurre dans les épinards.
LOGEMENT : #242 Oxlade Drive, à Fortitude Valley, dans un appart qui lui sert presque autant de bureau.
let us make peace with what could have been (blake) EDvKNLy4_o
POSTS : 2834 POINTS : 1260

TW IN RP : classisme, traitement médiatique virulent, duplicité, mentions de harcèlement scolaire (passé)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : journaliste par vocation, toujours en quête de transparence › en bon millennial, il a toujours son smartphone et son macbook à portée de main › a la haute société en horreur, convaincu qu'ils se pensent inatteignables. c'est eux qu'il fustige le plus souvent dans ses articles › a lancé son propre média pour combattre la censure › sa plume est caustique et lui redoutable quand il s'attaque à un sujet › inséparable de sa moto, qu'il a retapé lui-même › social butterfly, il sait où et quand laisser traîner ses oreilles pour choper des infos › a la trahison facile quand c'est pour servir sa cause.
CODE COULEUR : IndianRed
RPs EN COURS : (06) jenna #2ambrose #1logan #2nabi #1allen #1

(ua slasher) carl #3

let us make peace with what could have been (blake) C8f9a716f56ba3088cc901c6ffa84880bcba97e6
caldridge #2 › family is family, in church or in prison. they're there for your first year, they give you your first beer. when you get your heart broke, they're there for your worst year. and you're right back together like no time has ever gone by.

let us make peace with what could have been (blake) B078c714e8210e29d3b2367e5657594ef4ba283c
allen #1 › do you think about me? 'cause I don't have any doubt you must in this life. even though you're never there I didn't feel you disappear from sight. you did it well.

let us make peace with what could have been (blake) 56f8618829b2281246b83b30036e72a147dd3751
aldrine #3 › I know water that's thicker than love, that's deeper than love with my friends. people come and some people go, and some people ride 'til the end. we're still young, still got our mindless ways. and our timeless phase, kickin' songs.

let us make peace with what could have been (blake) Cbb97b2f07fbf68696a90ae3088832a0d6149e39
flake #4 › and then the cold came, the dark days. when fear crept into my mind. you gave me all your love and all I gave you was goodbye. so this is me swallowin' my pride, standin' in front of you sayin' I'm sorry for that night. and I go back to december all the time.

let us make peace with what could have been (blake) 8155d409bdad51cd5a814f0c5d40c0ddce25d25f
stella #2 › now it's just me and a hundred square feet of bittersweet memories. deleted the playlist but I still hear all your favorite melodies. so I'll dance with your ghost in the living room, and I'll play the piano alone. but I'm too scared to delete all our videos, 'cause it's real once everyone knows.

RPs EN ATTENTE : august #3 › flora #4 › stella #2
RPs TERMINÉS : (2023) flora #1sergio #1noor #1flora #2 & elijah #2august #1jenna #1eddie (survival academy)charlie (survival academy)eddie #2 (survival academy)sofia #1 (speed dating)stella #1carl #1dorian #1logan #1flora #3greta #1august #2

(flashbacks) elijah #1 (juillet 2022)

(ua slasher) carl #2


rps abandonnés:

AVATAR : austin butler.
CRÉDITS : avatar @selfmade, gif profil @nairobi, gif jenna @lomapacks, gif allen @faayagifs, gif august @timotheecontent, gif flora @watson-emma, gif stella @lexiresources, userbars @loonywaltz.
DC : rory craine (ft. david corenswet) & james weatherton (ft. joseph quinn)
PSEUDO : charlotte, nairobi.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 13/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48220-when-it-comes-to-the-end-you-re-just-the-same-as-them-blake
https://www.30yearsstillyoung.com/t48271-blake-i-m-the-reporter-baby-you-could-be-the-news
https://www.30yearsstillyoung.com/t48313-blake-aldridge
https://eddiemmunson.tumblr.com/

let us make peace with what could have been (blake) Empty
Message(#) Sujet: Re: let us make peace with what could have been (blake) let us make peace with what could have been (blake) EmptyMer 15 Nov 2023 - 19:12




(c) lomapacks & austinbutlermedia
let us make peace with what could have been.

A peine entré dans la chambre, le visage du journaliste s'était éclairé en voyant sa cousine et en apercevant le tout petit être auquel elle avait donné naissance. Un moment qu'il avait beaucoup attendu, c'est vrai. « Je vais bien. Encore un peu endolorie mais rien d’anormal à ce stade. » Elle allait bien, et c'était tout ce dont il avait besoin d'être sûr maintenant qu'il l'avait face à lui, les dernières heures ayant aussi été rythmées par l'envie d'enfin faire la connaissance de celui qu'il considérait naturellement comme son neveu. « Ils t'ont dit quand tu pourrais sortir ? » Ça ne devrait sûrement pas tarder, surtout alors qu'elle semblait assez bien se remettre et n'avait pas subi de complications pendant l'accouchement. Le plus longtemps elle resterait à l'hôpital, le plus il serait soulagé, mais il se doutait qu'elle était aussi impatiente de rentrer chez elle pour y prendre ses marques avec Henry. « Je ne te cache pas que je n’ai pas beaucoup dormi. Henri avait besoin de manger régulièrement et j’avais du mal à trouver le sommeil au bon moment. » La nuit semblait avoir été éprouvante et il imaginait que sa visite aurait pu mieux tomber, pour autant il n'avait pas l'intention de rester trop longtemps – Jenna avait besoin de repos, il l'avait vu dès qu'il avait passé la porte de la chambre. « C'est pas la peine que je te mente en te disant que t'as une mine radieuse, alors. Tu me croirais pas. » Il souffla sur le ton de l'amusement, à peu près certain qu'elle avait de toute façon suffisamment l'habitude de sa franchise à toute épreuve pour ne plus s'étonner de rien. « Et j'ai bien peur que tu doives t'habituer aux nuits trop courtes. Cela dit ton colocataire acceptera peut être de te relayer la nuit quand Henry se mettra à pleurer. » Finnley, ce type qu'il avait croisé à quelques reprises chez sa cousine mais qu'il ne connaissait pas plus que ça, en vérité. Il lui avait toujours semblé relativement simple, comme type, pas du genre dont il aurait pu se méfier. « Enfin, si t'as toujours un colocataire. Tes plans ont peut être changé avec l'arrivée d'Henry. » Elle allait peut être vouloir habiter seule avec son fils ou réfléchir à une alternative qui impliquerait Edison. Un prénom que Blake ne formulait pas encore, incertain quant à la meilleure façon de s'y prendre pour que sa voix ne trahisse pas les réserves qu'il continuait de nourrir à l'égard du père de l'enfant. C'était plus fort que lui.

« Et toi tu vas bien ? » D'un léger haussement d'épaules, Blake laissa entendre qu'il n'avait pas de réponse particulière excitante à lui donner si on comparait ses récents exploits avec celui que sa cousine venait d'accomplir. Non pas qu'il ne soit pas fier de ce qu'il accomplissait quotidiennement au Daily Insider, tout autant que des sujets qu'il traitait et qui contribuaient à lui construire une solide réputation et une certaine légitimité dans le milieu, mais même quelqu'un comme lui savait que le boulot ne faisait pas tout – pas toujours, en tout cas. « Ça va, oui. Je bûche sur pas mal d'articles ces derniers temps, j'ai pas une minute à moi mais tu sais que ça m'empêche pas d'en redemander. » Il ironisa en s'assurant de ne pas s'étendre davantage sur le sujet, peut être parce qu'il lui cachait par la même occasion que sa vie personnelle était loin d'être aussi stable en comparaison. Qu'un certain rebondissement survenu quelques jours plus tôt en compagnie de Flora avait même compliqué les choses entre la brune et lui. Parce que cette relation restait un secret de polichinelle que la jeune femme et lui avaient veillé à ne pas ébruiter, pour un résultat pas franchement concluant à l'arrivée. S'il comptait bel et bien lui en parler, il songeait que le moment n'était peut être pas des mieux choisis pour l'embêter avec ça. « Merci. » L'émotion se lut un instant sur le visage de Jenna et Blake s'efforça de ne pas se laisser submerger en retour, reportant son regard sur le visage attendrissant du tout jeune Henry. Magnifique, il est vrai. « Tu veux le porter ? » Lorsqu'il releva la tête pour croiser le regard de Jenna, il hésita une seconde à la manière de répondre à cette proposition qu'il n'avait pas vraiment vu venir. « Oh, euh... oui ? Enfin, je sais pas trop comment je suis censé m'y prendre pour être honnête. » Elle le connaissait, elle savait qu'il n'était pas particulièrement habitué à côtoyer de tous jeunes enfants et que son rapport le plus étroit avec l'un d'eux était cette relation balbutiante qu'il tentait de construire avec sa nièce, débarquée dans sa vie quelques mois plus tôt. « Je devrais peut être m'asseoir pour qu'il tombe de moins haut au cas où... ça va, je plaisante. » Il plaisantait et n'avait pas l'intention de laisser le bébé lui échapper des bras, mais c'était au moins une façon de montrer à sa cousine qu'il prenait cette responsabilité au sérieux, se penchant au-dessus du nourrisson avec une appréhension qu'il n'avait pas souvent éprouvé dans sa vie.

Même sa nonchalance habituelle n'aurait pas pu l'inciter à se présenter dans cette chambre d'hôpital avec les mains vides, aucune autre personne au monde ne pouvant susciter chez lui autant de dévouement que Jenna. Sa cousine venait de donner naissance à un petit être pour qui il n'avait mis qu'une demi-seconde à se prendre d'une affection sincère, alors aucun moment ne lui semblait plus propice pour les gâter l'un et l'autre que celui-ci. S'il était resté relativement prudent dans le choix de ses prudents et n'avait pas pris d'initiative inconsidérée, il avait surtout misé sur des cadeaux pratiques, l'un ayant vocation à redonner des forces à la jeune maman et le second à habiller son neveu. « Pas question de l’échanger, je le garde car il est parfait. Je le lui mettrai lors de ta prochaine visite. » Il avait opté pour un imprimé et des couleurs relativement neutres, Blake, songeant que son cadeau aurait plus de chances de convenir à Jenna, qui restait celle à pouvoir décider de ce que son fils porterait. « Je suis content qu'il te plaise. » D'autant plus qu'il avait été surpris et un peu déstabilisé par le choix qu'il pouvait y avoir dans les boutiques spécialisées, ayant du demander conseil à une vendeuse pour être seulement sûr de la bonne taille à choisir. Aussi plein de bonne volonté qu'il soit, Blake n'y connaissait pas grand chose en nourrissons et il avait encore besoin de prendre ses marques avant de s'y retrouver un peu mieux. Une chance que Jenna ait sûrement prévu de le mettre à contribution à l'occasion – une bonne excuse pour aménager quelques peu ses journées de travail, pour une fois. « Merci beaucoup pour ces gentilles attentions. Ta présence aurait suffit. » Il le savait mais considérait que c'était la moindre des choses de venir avec un cadeau, Jenna ayant fait suffisamment pour lui et avec les années pour qu'il puisse au moins lui offrir des chocolats lorsqu'elle accouchait d'un petit gars tout à fait adorable, de son point de vue. Il n'en aurait peut être pas fait autant pour qui que ce soit d'autre, ou pas pour grand monde en tout cas, mais pour ça comme pour bien d'autres choses la rousse restait une exception. Son regard couvait maintenant Henry sans qu'il puisse s'empêcher de questionner Jenna sur sa malformation, celle que les médecins lui avaient diagnostiqué pendant la grossesse et qui valait à sa main gauche de ne pas s'être développée tout à fait normalement. Ce n'était pas tant de l'inquiétude qu'un besoin d'avoir tous les éléments pour s'assurer que la situation était sous contrôle, que rien de tout ça n'était autre chose que bénin. « Comme prévu, c’est une malformation bénigne. Ils ont fait les premiers examens et Henry devra être suivi, surtout les premières années pour vérifier. Il est en parfaite santé. » Des mots qui le rassuraient forcément et qui virent même s'étirer un léger sourire sur les lèvres du blond, qui sans minimiser ce que représentait une malformation physique était avant tout soulagé que le fils de Jenna ne souffre d'aucun problème de santé plus sérieux. Il y avait certaines choses dont on ne pouvait jamais être totalement sûr avant la naissance, après tout. « C'est le plus important. Et puis j'ai toujours entendu dire que ces choses-là, il valait mieux les vivre quand on est encore tout petit, que c'était plus facile quelque part. » Simplement parce qu'il était possible de s'habituer bien plus facilement à ce que ça impliquait, sans connaître la frustration d'avoir perdu une partie de la dextérité qu'on possédait avant ou devoir accepter du jour au lendemain que notre main n'aurait plus jamais le même aspect que ce qu'on avait connu. « Lui, il va juste grandir en apprenant à se servir de sa main différemment. Je suis sûr que ça ira. » Henry connaîtrait forcément des difficultés et ils en étaient conscients l'un comme l'autre, mais Blake était convaincu qu'en étant bien entouré il recevrait tout l'amour et tout le soutien dont il aurait besoin pour les affronter. Ce ne serait pas tous les jours facile, certainement, mais il suffisait de le voir pour deviner qu'il serait aussi robuste que sa maman. « Henry est là et en bonne santé, c’est tout ce qui compte. Je n’ai pas eu cette chance la dernière fois. » Soudain, Blake fut pris d'un sursaut de stupéfaction et cligna des yeux plusieurs fois comme pour s'assurer qu'il avait bien entendu. « La dernière fois ? » Il n'était pas certain de ce qu'elle avait voulu dire, Jenna, quand sa façon de formuler sa phrase laissait penser à une éventualité qui lui paraissait hautement improbable. De quelle dernière fois voulait-elle parler et en quoi ça avait un rapport avec Henry ? « De quoi tu veux parler Jenna, tu... » Au fond de lui, bien sûr qu'il était conscient que les calmants qu'on lui avait donné influaient probablement sur sa façon de s'exprimer, mais ça ne semblait pas être une invention pour autant. En fait, elle l'avait même dit avec une telle décontraction qu'il ne pouvait que s'interroger deux fois plus. « C'était pas ta première grossesse ? » Il demanda sans même être certain de la façon dont il voulait lui poser la question ou de la réponse qu'il espérait obtenir. Ce n'était pas comme s'il avait déjà considéré le contraire, comme s'il avait déjà eu des raisons de penser que Jenna était déjà tombée enceinte sans le lui avoir dit. Parce qu'elle le lui aurait dit, n'est-ce pas ? Qu'elle l'aurait mis dans la confidence, quelle que soit la tournure que cette grossesse avait prise, pas vrai ? Après tout, ils ne s'étaient jamais rien cachés, il ne pouvait pas en être autrement à ce sujet.



let us make peace with what could have been (blake) PwjukqI
let us make peace with what could have been (blake) BlWlDkN
let us make peace with what could have been (blake) YI1xEdJ

let us make peace with what could have been (blake) 7IiCeQW
let us make peace with what could have been (blake) YaJG0rc
let us make peace with what could have been (blake) TTEVNp3
 let us make peace with what could have been (blake) 2154485008 :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

let us make peace with what could have been (blake) Empty
Message(#) Sujet: Re: let us make peace with what could have been (blake) let us make peace with what could have been (blake) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

let us make peace with what could have been (blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-