AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

 (Raphael) Shall we dance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eoin O'Hara
Eoin O'Hara
l'indépendance forcée
ÂGE : 23 ans
SURNOM : Eden parce qu'il en marre que tout le monde écorche son nom et parce qu'il aime bien
STATUT : Célibataire
MÉTIER : 3 soirs par semaine serveur au dbd et mis-temps dans café-librarie
LOGEMENT : Chez Eve, Ella et Raya (Bayside)
(Raphael) Shall we dance  Igyf
POSTS : 142 POINTS : 0

TW IN RP : Homophobie, Age gap, Automutilation
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : #99aacc
RPs EN COURS : Eve#1 - Ames#1 - Raphael#1

FB
Ethel#1

UA
Sid#1
AVATAR : Louis Partridge
CRÉDITS : Morning Rose
DC : Aucun
Femme (elle)
INSCRIT LE : 13/10/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t51481-eoin-hold-me-tight
https://www.30yearsstillyoung.com/t51667-eoin-friendship-is-never-over

(Raphael) Shall we dance  Empty
Message(#) Sujet: (Raphael) Shall we dance (Raphael) Shall we dance  EmptyLun 6 Nov - 0:20




Shall we dance   @Raphael Elly
C’était un de ces jours où le jeune homme n’allait pas bien, où il remettait tout en question et où il se disait qu’il n’était pas normal, que ses parents avaient raison, pour son attirance pour les hommes était un péché et qu’un jour il payerait le prix. Il y avait cette sensation de malaise en lui depuis qu’il s’était levé. Il y avait cette autre pensée qui avait germé en lui depuis peu. Il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que si tout ça n’existait pas, il serait toujours entouré de ses frères et sœurs. Bien qu’ils n’aient jamais quitté ses pensées, depuis quelques semaines, le jeune homme n’arrêtait pas de se demander ce qu’ils étaient devenus, combien d’événements, il avait loupé.

C’était aussi un jour où le jeune homme était complètement de repos, pas de café-librairie, pas de DBD. Ç'aurait été tellement plus simple s’il avait pu s’occuper l’esprit avec le travail. Eve était au travail, et il était hors de question de la déranger même avec un simple SMS. Il y avait bien d’autres personnes qu’Eoin aurait pu appeler au secours, et qui auraient sans aucun doute pris sur leur temps pour l’écouter et le rassurer, mais une nouvelle Eoin n’avait pas voulu les déranger. Il devait arriver à rationaliser seul... Il ne s'était pas fait mal volontaire cette fois-ci, mais il avait donc jeté son dévolu sur son paquet de clopes qu'il avait finis, clope après clope… La cuisine, le petit brun avait fait une montagne de cookies qui trônait sur la table de la cuisine depuis le matin. Au moins, il savait qu’il allait faire une heureuse aujourd’hui : Ella serait sûrement très contente de trouver la montagne de cookie en rentrant de l’école. Il avait passé le reste de sa journée à la plage, à bouquiner, à promener Raya c’était une des choses qu’il appréciait dans le fait d’avoir déménagé à Bayside. La mer est toute proche, et il aimait faire de longues promenades avec Raya sur le bord de plage.

Il y a quelque temps, il avait vu qu’un certain Raphaël organisait un atelier de danse à l’association et ça le tentait depuis quelque temps, mais à chaque fois les heures de cet atelier n’étaient pas son travail. Aujourd’hui, c’était la première fois qu’il était de repos un des jours de l’atelier. Eoin avait espéré que l’atelier de danse l’aide à se sentir mieux. Après tout, il a toujours aimé danser, jusqu’à très récemment, il n’avait jamais trop dansé. Encore une fois, la cause était ses parents, la danse, c’était pour les filles d’après eux. À cette pensée, il sentit son estomac se nouer encore plus parce que malgré tout ce que ses parents pouvaient en dire, la danse lui amenait que du bonheur. Quand il danse, il se sent libre. C’est comme si tout son problème s’envole au son de la musique et au pas de danse.

Arrivé à l’atelier de danse, il salua rapidement toutes les personnes présentes. Il ne connaissait pas grand monde, mais il se laisse entraîner dans quelque conversation basique. Puis le cours avait commencé, Eoin a tenté de se laisser porter par musique et suivre les instructions de Raphaël, mais il n’y arrivait pas. Il n’arrivait pas à suivre le tempo, se trompait régulièrement dans les enchaînements. Il y a quelque chose qui le bloque, et il sait ce que c'est. C'est une petite voix qui le souffle qu'il ne devrait pas être là, et qu'il est encore dans le péché à danser dans une association lgbtqia+. Le jeune homme pesta contre lui-même, il se déteste d'être comme ça. C’est peut-être un de ces jours où il aurait juste dû rester sous sa couette à ne rien faire et attendre que ça passe. Il pesta contre lui-même parce que Raphaël semblait y mettre tout son cœur, et lui était incapable de suivre. Il fait des pauses plus souvent que les autres, et en profite pour regarder souvent Raphaël danser. Ce mec est doué, très doué et c’est très plaisant à regarder, et même reposant.

Le cours de danse est terminé. Le jeune homme s’assit au sol s’appuyant contre le mur, les yeux fermés un instant. Vainement, il essaye de chasser une nouvelle fois cette sensation qui lui tiraille les entrailles depuis le matin et que la danse n’a pas réussi à faire disparaître. Un soupir s’échappe de ses lèvres, et il secoue la tête. Quelque autre participant parle d’aller boire un coup quelque part, et l’un d’entre eux le propose à Eoin. Il refuse poliment, il n’a pas vraiment la tête à ça. Le jeune homme se perd de nouveau dans ses pensées, et quelques minutes, plus tard, il se rend compte que la salle est quasiment vide. Il ne reste que lui et Raphaël. Il se gratte la tête, gêné de l’avoir fait patienter. Il lui adresse un sourire « Désolé, je me suis perdu dans mes pensées. » Il remet rapidement ses chaussures « En tout cas, j’ai adoré… Même si je ne suis pas vraiment doué. » 


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
la crise identitaire
la crise identitaire
(Raphael) Shall we dance  MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente-et-un ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Quelque chose de beau se construit entre lui et Kai, mais certains démons ne mourront jamais.
MÉTIER : Professeur de danse au Everybody. Il reprend goût à l'enseignement, s'y sent à sa place, revit enfin. Il fait aussi du bénévolat chez Manzili et tente de se lancer dans la drag (s’il réussit à gérer sa timidité).
LOGEMENT : En colocation avec Andrea et Molly à Redcliffe. Il arrive à respirer dans toutes les pièces de l'appartement alors c'est une amélioration.
(Raphael) Shall we dance  Bc093fdc6df665a1a500b1394e47a412
POSTS : 6227 POINTS : 40

TW IN RP : Pas pour l'instant, c'est tout rose
GENRE : Je suis non-binaire
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Qu’est-ce que la vie, qu’est-ce que le bonheur, qu’est-ce que l’identité ? • s’attache à quiconque lui tend son cœur • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • se découvre une passion pour le drag mais, se lancer, c’est une autre question • commence de plus en plus à accepter de pouvoir plaire • danse pour évacuer ses émotions • asexuel qui emploie enfin le terme • cherche l’amour parce qu’il s’imagine finir sa vie dans les bras d’une autre personne • ne sort plus sans de la couleur sur ses ongles ou ses paupières : il assume enfin sa fantaisie.
RPs EN COURS : (Raphael) Shall we dance  J7mp
RAKAI [4] • I can feel the change. Holding onto little pieces of what remains.

(Raphael) Shall we dance  B9b9e15f5a81c956ae04fadd991aee3d0d9fb498
Marceline • And we will tame all the colors of the rainbow. Just tell me When and Where and we'll figure the How.

(Raphael) Shall we dance  Acc461535d4dab4581c5b9248aa4b07bb6edf045
HALLY [11] • They say real friendships don't end. Well. I hope it wasn't all for nothing.

Molly - Eoin - Noor [2] - Max - Jesse
RPs EN ATTENTE : Eve [2].
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5] - James - Billy [1] - Ivy - Hally [6] -Jean [2] - Ana&Kiki - James [2] - Hally [7] - Billy [2] - Jess [2] - Ivy [2] - Hally [8] - Cameron [FB] - Iris [FB] - Carl - Hally[9] - Maisie [2] - Colocs - Maisie - Chad - RAKAI [2] - RAKAI - RAKAI [4] - Lewilly [2] - Eve - Hally [10] - Jordan - Rakai[3] - Birdie - Chad [2] - Andrea - (9) Cinco de mayo - Maisie [3]

(Raphael) Shall we dance  Fq81
AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : ASTRA et Loika pour la signa, HARLEYSTUFF pour le gif ; loonywaltz pour les ubs
DC : Jo le raton, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301641
https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

(Raphael) Shall we dance  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael) Shall we dance (Raphael) Shall we dance  EmptyLun 20 Nov - 1:33



Depuis quelques semaines déjà, Raphael avait étendu son rayon d’action jusque chez Manzili, l’association pour laquelle Eve travaillait en parallèle à son premier emploi. Quand elle lui avait parlé de la place, un petit paradis où toutes les personnes LGBTQ+ pourraient se sentir chez eux, il a automatiquement accepté sa proposition d’offrir des cours de danse là-bas aussi. Désormais, l’horaire du professeur de danse est plus chargé que jamais. Même s’il avait au départ du mal à synchroniser toutes ses activités, aujourd’hui il a réussi à atteindre un semblant de stabilité et, s’il court encore d’un établissement à l’autre, il est plus heureux que jamais. Il enseigne autant à des enfants qu’à des adultes et les premiers l’aident à retrouver un peu de confiance avec les seconds ; parce que malgré tous les progrès qu’il a faits dans les derniers mois en termes de relations sociales, il n’est pas encore tout à fait à l’aise de se planter à l’avant d’une classe de dix adultes parfois plus vieux que lui. C’est comme s’il ne se sentait pas vraiment légitime de prodiguer des conseils à des gens qui ont plus d’expérience que lui dans d’autres domaines. Certes, son truc à lui, et pour lequel il est naturellement doué, c’est la danse. Mais quand vient le temps de poser ses deux pieds sur le sol et de se tenir immobile, il y a beaucoup de lacunes. Son regard se remet à fuir, sa voix bégaie, mais il fait de son mieux pour s’améliorer jour après jour en pratiquant ses discours devant le miroir ou même devant Kai, qui n’a jamais osé rire de lui (et qui ne rira jamais de lui non plus).

Plus les cours passent et plus Raphael se rend compte qu’il doit reposer son corps. Il n’a plus l’énergie d’un adolescent de quinze ans bourré d’hormones alors il a parfois du mal à danser du début à la fin des exercices, mais il trouve des moyens pour rester actif malgré tout. Sa technique préférée consiste à se promener entre les élèves durant les chansons afin de leur adresser une aide un peu plus personnelle. La plupart du temps, ces derniers ne le regardent pas, trop concentrés à réussir les mouvements, alors il ne fond pas d’inconfort devant leur regard. Il peut leur donner des conseils et se focaliser sur leurs gestes plutôt que sur les jugements qui pourraient passer derrière leurs pupilles. Aussi, il a constaté qu’il arrivait à lire le visage des plus silencieux quand il les approchait, et parfois il y trouvait de la colère, de la tristesse, de la peur. La danse fait ressortir les émotions, même les plus renfermées. Cependant, il s’empêchait d’entrer dans leurs bulles parce que ce n’était pas son travail. Il n’était pas psychologue et on lui avait bien intimé cette consigne : s’il faisait face à une personne en détresse, il devait la référer aux conseillers de Manzili parce qu’il n’y avait rien de plus fragile que la santé mentale. Un seul mauvais pas et une vie pouvait changer pour le pire. Alors il se taisait. Comme il savait le faire (selon Chad), il communiquait ses émotions avec la danse en espérant inspirer ceux qui auraient besoin de faire la même chose. Souvent, à la fin des cours, on le remerciait, et la plupart des élèves affirmaient se sentir bien mieux après chaque entrainement. C’état son travail, et il l’accomplissait sans coquilles. Rien de plus, rien de moins, et il pouvait rentrer chez lui le soir avec un sourire calqué sur les lèvres.

Sauf que, cet après-midi-là, tandis que tout le monde a déserté la salle une fois le cours terminé, Raphael remarque qu’un jeune homme, celui qui avait éprouvé beaucoup de difficultés à suivre le rythme de la musique, n’a pas bougé du sol. Au départ, il lui laisse le bénéfice du doute et s’occupe de ses affaires. Il range ses effets personnels, retire la cassette de sa radio (oui, sa fameuse radio démodée qui le suit depuis toujours) et remet ses chaussures. Quand il est prêt à sortir et à fermer la salle, il constate que le garçon est encore immobile. Il se pince les lèvres. Il n’est pas agacé, seulement inquiet. Sa tête semble submergée d’un nuage gris. « Désolé, je me suis perdu dans mes pensées. » Il soulève la main pour lui dire de ne pas s’en faire. « T’inquiète, je ne suis pas pressé. » Certes, il a hâte de rentrer chez lui et il crève de faim, mais ça peut attendre. « En tout cas, j’ai adoré… Même si je ne suis pas vraiment doué. » Il glousse gentiment. Il n’a pas l’intention de dénigrer les efforts des autres, mais il y a une certitude gravée dans la pierre au sujet de ces cours offerts à Manzili : « Je ne suis pas là pour former de futures stars de musicals. L’important c’est d’avoir du plaisir, il n’y a aucune compétition ici. » Il hausse les épaules, pensant que ces mots suffiraient à le rassurer. En tout cas, il est le bienvenu s’il veut revenir à la prochaine session, qu’il soit doué ou pas. Légèrement embarrassé, il se mord la lèvre intérieure en l’observant se relever. Il n’a pas le droit… AaaAAaa… Mais… « Tout va bien ? J’ai l’impression que tu n’es pas dans ton assiette. Tu ne t’es pas fait mal, j’espère ? » Les douleurs physiques, il a bien le droit de les aborder. Personne ne lui reprochera cet investissement. Il connait ça, les os cassés.        

@Eoin O'Hara I love you




fallen through the cracks.
The broken wing ☽ It's hard to take off from the ground when your wings are cut. Your stomach burns when you're drinking from an empty cup. You know the entire ocean came from my tear ducts? I see the world through fibonacci sequences and Double Dutch.

(Raphael) Shall we dance  YSXQPya
(Raphael) Shall we dance  7lRVLOM
(Raphael) Shall we dance  EIhyBXy
(Raphael) Shall we dance  7ZWT0EU
(Raphael) Shall we dance  908854lgbt
Revenir en haut Aller en bas
Eoin O'Hara
Eoin O'Hara
l'indépendance forcée
ÂGE : 23 ans
SURNOM : Eden parce qu'il en marre que tout le monde écorche son nom et parce qu'il aime bien
STATUT : Célibataire
MÉTIER : 3 soirs par semaine serveur au dbd et mis-temps dans café-librarie
LOGEMENT : Chez Eve, Ella et Raya (Bayside)
(Raphael) Shall we dance  Igyf
POSTS : 142 POINTS : 0

TW IN RP : Homophobie, Age gap, Automutilation
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : #99aacc
RPs EN COURS : Eve#1 - Ames#1 - Raphael#1

FB
Ethel#1

UA
Sid#1
AVATAR : Louis Partridge
CRÉDITS : Morning Rose
DC : Aucun
Femme (elle)
INSCRIT LE : 13/10/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t51481-eoin-hold-me-tight
https://www.30yearsstillyoung.com/t51667-eoin-friendship-is-never-over

(Raphael) Shall we dance  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael) Shall we dance (Raphael) Shall we dance  EmptyMar 19 Déc - 1:07




Shall we dance   @Raphael Elly
Eoin avait espéré que le cours de danse avec Raphaël lui changerait les idées et le rendrait plus léger, heureux. Après tout, il a toujours aimé danser, et depuis qu’il avait commencé à danser, il voyait la danse comme une échappatoire. Pourtant aujourd’hui ça ne semblait pas marcher. La danse faisait ressortir les émotions qu’elles soient bonnes ou mauvaises et aujourd'hui pour Eoin c’était surtout un des mauvaises émotions et sentiment qui le traversait. Eoin essayait de se concentrer et d'exécuter les mouvements, mais c’était peine perdue. S’il fermait les yeux pour se laisser emporter par la musique, il pouvait très clairement entendre dans sa tête la voix de ses parents lui dire que rien que sa présence ici était quelque chose de mal. Il les entendait dire qu’il devait arrêter de tenter le diable avec les hommes qui croisait son chemin, mais notamment que tout n’était pas perdu s’il revenait dans le droit le chemin. Au fond de lui, il savait qu’être ici ou être gay n’est pas un problème. Mais ils avaient tellement essayé de le faire rentrer dans ce qu’ils considèrent comme étant la norme que le jeune homme avait régulièrement ces pensées obscures qui venaient de le hanter.
Il avait aimé le cours malgré tout. Raphaël est un très bon professeur qui passait du temps avec tout le monde pour les aider. À la fin du cours, il s’était perdu dans ces mêmes pensées obscures. Il ne savait pas depuis combien de temps Rafael attendait patiemment qu’ils reprennent contact avec la réalité. Légèrement gêner d’avoir fait attendre le jeune homme alors qu’il avait sûrement autre chose à faire, Eoin « T’inquiètes, je ne suis pas pressé. » Oui, mais ce n’était tout de même pas très poli de faire attendre les gens. « Je ne suis pas là pour former de futures stars de musicals. L’important, c'est d’avoir du plaisir, il n’y a aucune compétition ici. » « Ce n’est pas faux, mais aujourd’hui c’était particulièrement catastrophique de mon côté» Lâche Eoin dans un petit rire. Eoin finit par se redresser sur ses deux pieds, et a adressé un sourire au jeune homme pour le rassurer.
« Tout va bien ? J’ai l’impression que tu n’es pas dans ton assiette. Tu ne t’es pas fait mal, j’espère ? » Aie… ça se voit tant que ça qu’il ne va pas bien. Il secoue la tête. « Nan, je ne me suis pas fait mal… Je vais bien. C’est juste que… Je me suis perdu dans mes pensées. » Il se mord la lèvre mal à l’aise. Est-ce qu’il peut lui parler librement ? Oui, ça semblait une évidence. Mais est-ce qu’il devait faire perdre du temps à Raphaël avec ses états d’âme ? Et ça, c’était tout autre chose. Il savait que Manzili était pour lui une safe place, et qu’il avait toujours trouvé quelqu’un qui savait le rassurer, mais c’était faire le premier pas qui était toujours compliqué pour le jeune homme. Inconsciemment, ses doigts s’attardent sur son avant-bras, et presque automatique, le jeune homme se met à se gratter. Une mauvaise habitude qu’il doit absolument perdre, et il le sait. « En fait non ça vas pas… Je.. C’est pas physique… C’est juste que… » Bordel que c’était dur à dire, que c’est le bordel dans sa tête, et que même s’il sait qu’il ne devait pas se sentir comme ça Eoin avait du mal à laisser les mots sortir de sa bouche. Il secoue la tête pour se ressaisir « Laisse tombe… ça va aller » Il esquisse un petit sourire qui se voulait rassurant, mais c’était un sourire plus que forcé. Il n’avait pas envie de l’embêter avec tous ses problèmes, et il avait sûrement mieux à faire que d’écouter les problèmes d’un inconnu. Alors qu’il allait pousser la porte, il s’arrêta et se tourna vers le jeune homme « Je…T’as quelques minutes pour parler ? ‘Fin, je ne veux pas déranger… » ça, c'était un autre problème que le jeune homme avait. Cette peur et sensation de déranger les autres quand ils s’agissaient de parler de ses problèmes et qui faisait que finalement, il gardait très souvent tout pour lui.



( Pando )

HJ :
Revenir en haut Aller en bas
Raphael Elly
Raphael Elly
la crise identitaire
la crise identitaire
(Raphael) Shall we dance  MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente-et-un ans mais coincé dans le corps d'un adolescent qui en a pas profité assez. 11 décembre 1992.
SURNOM : Raph, Rafi pour ceux qui aiment les surnoms qui se terminent avec une voyelle.
STATUT : Quelque chose de beau se construit entre lui et Kai, mais certains démons ne mourront jamais.
MÉTIER : Professeur de danse au Everybody. Il reprend goût à l'enseignement, s'y sent à sa place, revit enfin. Il fait aussi du bénévolat chez Manzili et tente de se lancer dans la drag (s’il réussit à gérer sa timidité).
LOGEMENT : En colocation avec Andrea et Molly à Redcliffe. Il arrive à respirer dans toutes les pièces de l'appartement alors c'est une amélioration.
(Raphael) Shall we dance  Bc093fdc6df665a1a500b1394e47a412
POSTS : 6227 POINTS : 40

TW IN RP : Pas pour l'instant, c'est tout rose
GENRE : Je suis non-binaire
ORIENTATION : Ça ne m'intéresse pas.
PETIT PLUS : Qu’est-ce que la vie, qu’est-ce que le bonheur, qu’est-ce que l’identité ? • s’attache à quiconque lui tend son cœur • style vestimentaire très aléatoire, prône les couleurs par-dessus tout • se découvre une passion pour le drag mais, se lancer, c’est une autre question • commence de plus en plus à accepter de pouvoir plaire • danse pour évacuer ses émotions • asexuel qui emploie enfin le terme • cherche l’amour parce qu’il s’imagine finir sa vie dans les bras d’une autre personne • ne sort plus sans de la couleur sur ses ongles ou ses paupières : il assume enfin sa fantaisie.
RPs EN COURS : (Raphael) Shall we dance  J7mp
RAKAI [4] • I can feel the change. Holding onto little pieces of what remains.

(Raphael) Shall we dance  B9b9e15f5a81c956ae04fadd991aee3d0d9fb498
Marceline • And we will tame all the colors of the rainbow. Just tell me When and Where and we'll figure the How.

(Raphael) Shall we dance  Acc461535d4dab4581c5b9248aa4b07bb6edf045
HALLY [11] • They say real friendships don't end. Well. I hope it wasn't all for nothing.

Molly - Eoin - Noor [2] - Max - Jesse
RPs EN ATTENTE : Eve [2].
RPs TERMINÉS : Mirael - Dianael - Swann [lettres FB] - Swann [2] - Ginny [2][FB] - Rady - Rady [2] - Laoise - Adèle - Jess - Mirael [2] - Hally - Hally [2][FB] - Adelina - Sage - Max - Ellie - Rady [3][FB] - Danika - Dianael [2] - Swann [2] - Gafi - Penny - Hally [3] - Rady [4] - Channing - Hally [4] - Jean - Rory - Hally [5] - James - Billy [1] - Ivy - Hally [6] -Jean [2] - Ana&Kiki - James [2] - Hally [7] - Billy [2] - Jess [2] - Ivy [2] - Hally [8] - Cameron [FB] - Iris [FB] - Carl - Hally[9] - Maisie [2] - Colocs - Maisie - Chad - RAKAI [2] - RAKAI - RAKAI [4] - Lewilly [2] - Eve - Hally [10] - Jordan - Rakai[3] - Birdie - Chad [2] - Andrea - (9) Cinco de mayo - Maisie [3]

(Raphael) Shall we dance  Fq81
AVATAR : George Mackay.
CRÉDITS : ASTRA et Loika pour la signa, HARLEYSTUFF pour le gif ; loonywaltz pour les ubs
DC : Jo le raton, Archie le varan et Sami l'ocelot.
PSEUDO : Mapartche.
INSCRIT LE : 06/03/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t29466-dancing-my-way-in-raph
https://www.30yearsstillyoung.com/t45364-joseph-raphael-archie-fiche-commune#2301641
https://www.30yearsstillyoung.com/t32279-raphael-elly

(Raphael) Shall we dance  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael) Shall we dance (Raphael) Shall we dance  EmptyMar 6 Fév - 22:15


Quelque chose change en Raphael quand il prend le rôle du maître et délaisse celui de l’élève. Ça ne doit pas être le sentiment de supériorité parce que le danseur n’a jamais tenu la compétition à cœur, et il ne se sent pas plus important qu’un autre quand il excelle dans un domaine. Mais, en face de ces gens qui sont venus apprendre ses chorégraphies à lui, il se sent à l’aise, lui qui pourtant n’a jamais été talentueux en matière de social. Quand il explique une routine, un mouvement, il oublie son corps qui ne lui appartient pas, ne devient qu’un écran sur lequel les apprentis doivent calquer leurs gestes. Il n’est plus Raphael. Il est le professeur de danse, et la façade est assez opaque pour que ça fasse une différence. Il n’est pas gêné quand un élève prend plus de temps que les autres pour changer ses chaussures, et il ne sent pas des yeux l’épier lorsqu’il range ses effets personnels dans son sac et retire la cassette de sa radio vintage. Même, il rassure le jeune homme en lui affirmant qu’ils ne sont pas pressés et qu’il peut prendre tout le temps dont il a besoin. Il espère juste qu’il ne s’est pas blessé. « Ce n’est pas faux, mais aujourd’hui c’était particulièrement catastrophique de mon côté. » Pour être honnête, ce n’est pas le genre de chose que Raphael peut remarquer dans une classe de dix. De plus, ils n’en sont qu’à quatre classes alors il n’a pas eu le temps de classer le niveau de ces gens qui sont venus pour s’amuser. Trouve-t-il un moindre intérêt à les classer, d’ailleurs ? Non. Personne ne se compare ici. Ils ne se préparent pas pour les auditions les plus importantes de leurs vies. La plupart des gens n’aspirent même pas à devenir danseur. Ils le font car c’est une manière ludique de faire du sport, et pour certains même ça leur rappelle Just Dance, mais avec un groupe et de plus grands espaces pour tendre les bras. « Il y a des journées où rien ne va, même pour moi. » Surtout pour lui. Il passe du pire au meilleur en un claquement de doigt, Raphael. Pas seulement à cause de la blessure à sa jambe, qui lui rappelle sa présence un jour sur deux. Il suffit d’un état mental moins bon pour que la performance s’écrase. Le cerveau peut avoir du mal à faire plusieurs choses à la fois. « Nan, je ne me suis pas fait mal… Je vais bien. C’est juste que… Je me suis perdu dans mes pensées. » Et ça pourrait expliquer ce qui se passe, ce manque de dextérité aujourd’hui et son estime moins haute. Puisqu’il n’a pas envie d’entrer dans sa bulle et de le déranger, il se contente de pencher la tête sur le côté pour accueillir une confession si confession il doit y avoir. Il ne va pas le forcer à parler, mais clairement ça lui ferait un peu de bien de vomir quelques mots qui lui écrasent la poitrine. « En fait non ça vas pas… Je.. C’est pas physique… C’est juste que… » Empathique, Raphael se pince les lèvres. Il a l’impression de regarder une version de lui-même en 2010. Un mini lui complètement perdu. Il faut croire que c’est une expérience universelle. « Laisse tombe… ça va aller » Il n’insistera pas, mais il préfère quand même le rassurer lorsque Eoin décide de se diriger vers la sortie : « Tu sais, c’est une safe place, même dans ma classe. La plupart des gens qui viennent à l’association vivent des choses compliquées, alors il n’y a rien de honteux. » Il s’assoit sur le rebord de son bureau, réalise que, pour la première fois, en croisant ses mains sur ses genoux, il prend la position de l’adulte à l’écoute. Étrange, comme les rôles peuvent s’inverser. « Je…T’as quelques minutes pour parler ? ‘Fin, je ne veux pas déranger… » Il lui adresse un sourire rassurant. « Bien sûr. » S’étirant le tronc pour atteindre la chaise derrière le bureau, il la fait glisser jusque devant lui, à une distance raisonnable pour que le plus jeune soit à l’aise (et lui aussi d’ailleurs). « Installe-toi. J’ai une pomme, si tu as faim. » Qu’il propose, au cas où ça pourrait l’intéresser. Mais il sait à quel point les craintes peuvent nouer l’estomac alors il ne lui mettra pas le fruit dans la main contre son gré. Il était le premier à ignorer son appétit après les séances de sport, et aussi le premier à payer le prix d’une sous-alimentation. Pourtant, le cerveau réfléchit toujours mieux quand il est nourri.    

@Eoin O'Hara I love you




fallen through the cracks.
The broken wing ☽ It's hard to take off from the ground when your wings are cut. Your stomach burns when you're drinking from an empty cup. You know the entire ocean came from my tear ducts? I see the world through fibonacci sequences and Double Dutch.

(Raphael) Shall we dance  YSXQPya
(Raphael) Shall we dance  7lRVLOM
(Raphael) Shall we dance  EIhyBXy
(Raphael) Shall we dance  7ZWT0EU
(Raphael) Shall we dance  908854lgbt
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Raphael) Shall we dance  Empty
Message(#) Sujet: Re: (Raphael) Shall we dance (Raphael) Shall we dance  Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Raphael) Shall we dance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong
-