AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

 l'arnacoeur (meryl & eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eli Grayson
Eli Grayson
le mauvais coton
le mauvais coton
Présent
ÂGE : 30 années perdues qu'il ne rattrapera jamais (13 mai 1993)
SURNOM : Vous pensez pouvoir trouver plus court qu'Eli ? Il vous met au défi
STATUT : Personne n'était prêt à l'attendre alors qu'il était enfermé entre quatre murs
MÉTIER : En recherche d'emploi
LOGEMENT : 30 Pine Street, Bayside (chez son ami Dorian)
l'arnacoeur (meryl & eli) Edd8b68a19be48e086b32cc2cc41d2b3ac4b9111
POSTS : 2216 POINTS : 40

TW IN RP : mention d'agression passée, mention d'une peine de prison, homophobie internalisée
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : “I’m the happiest depressed person you’ll ever meet.”
RPs EN COURS : #2 Meryl #1 Dorian #1 Byron #1 Mickey #4 Sami #2 Spencer (6/5)

UA : #1 juliana #2 juliana

l'arnacoeur (meryl & eli) D5156d89ade12b3a626c1070b5eef3bc8aec095f
∆ sameli ∆ 1 - 2 - 3 - 4“I need to stop thinking about you, because I know you’re not thinking about me.”

l'arnacoeur (meryl & eli) F99d15724ce9bcbecb8eaa1a4df025f0516a83c5
∆ spencer ∆ 1 - 2“Everyone has that one person that they’ll never lose feelings for.”

et comme dirait la psy de spencer be you be proud of you because you can be do what we want to do



RPs TERMINÉS : #1 Meryl #1 Sami #3 Sami #1 Spencer #2 Sami #1 rhett #1 Cami

abandonnés:

AVATAR : Alex Hogh Andersen
CRÉDITS : ranochja (av.) ; thetwotees pour le gif ; harley pour les crakship
DC : Cody Shephard
PSEUDO : ranochja
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 11/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52084-c-est-pas-tres-bien-d-etre-mechant-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t52123-but-you-re-dying-to-be-loved-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t53245-eli-grayson

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyMar 14 Nov 2023 - 13:55



Mai 2023

Il sent le goût métallique du sang qui coule dans sa bouche alors que sa main appuie sur son arcade pour éviter qu’il ne se tâche plus qu’il ne l’est déjà. Assis sur un lit médical, il attend depuis déjà une bonne vingtaine de minutes et personne ne semble vouloir lui accorder l’attention qu’il estime mériter. Il entend d’ici l’autre détenu geindre et se plaindre de blessures - il n’a rien, c’est simplement une mauviette bien incapable de supporter le moindre coup, c’est à se demander ce qu’il fout ici. Quand deux minutes supplémentaires passent et que l’autre continue de se plaindre de douleurs inexistantes, Eli craque et ne peut pas empêcher l’insulte de sortir. « Mais tu vas la fermer ta gueule, tocard ? » Il lève les yeux au ciel et pose son dos contre le mur alors que le gardien lui jette un regard qui vaut mille mots. « Me regarde pas comme ça, je suis sûr qu’il t’emmerde toi aussi. » Main toujours fermement appuyée sur son œil, il soupire et commence à s’impatienter. Il ne va pas se plaindre de cette petite balade surprise qui lui évite de retourner en cellule plus vite que prévu mais il aimerait qu’on vienne lui coller un pansement sur le front, il préférerait éviter de perdre connaissance par manque de sang - la honte.

Alors qu’il s’apprête à faire part de son impatience à voix haute, une jeune femme entre. Il ne l’a jamais vue ; il s’en souviendrait, il n’est pas aveugle et elle n’est pas moche. Elle est jeune, bien coiffée, elle détonne complètement mais voilà qui vient immédiatement piquer la curiosité de notre détenu. Il se redresse, le dos bien droit et affiche son plus beau sourire ensanglanté. « Ah, je pensais pas que c’était les coulisses de Miss Univers, le gardien a dû se tromper de porte. » Il n’est pas peu fier de lui et le rire moqueur du fameux gardien ne pourrait pas le vexer - il faut dire qu’ils s’entendent bien et qu’il sait qu’il lui lancera un putain t’es bon en le ramenant dans ses quartiers. Alors qu’elle s’approche de lui, il garde le dos bien droit et essaie d’attirer son regard vers le sien - est-ce qu’elle le fuit des yeux ? ça ne serait ni la première, ni la dernière ; pourtant il estime être plutôt beau à regarder. « Vous êtes nouvelle, ça fait longtemps que vous êtes là ? C’est vous qui allez me soigner ? Je suis très blessé. » Nouveau rire du gardien ; cette fois-ci, Eli tourne le regard vers lui. Serait-il en train de se moquer ouvertement ? « Arrête toi, je cause et tu me déranges ! » qu’il lui lance avant de reporter son attention sur sa sauveuse. « Faut pas faire attention, il voulait être comique et il se retrouve ici ; vous savez ce que c’est, les carrières ratées et tout et tout. » Lui ne sait pas vraiment ; il faut dire qu’il n’a jamais eu de carrière, sa tentative d’insertion dans la petite pègre n’étant pas une carrière florissante. Mais quand il regarde devant lui, il voit la sortie qui lui tend les bras et alors il l’espère : il pourra se lancer dans une carrière, une vraie. Qui sait ce qu’il deviendra ?

@Meryl Strange l'arnacoeur (meryl & eli) 4052937387
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Strange
Meryl Strange
les entraves familiales
les entraves familiales
l'arnacoeur (meryl & eli) IAeu3cF Présent
ÂGE : 26 ans (26 octobre 1997)
SURNOM : Mer, Miss Univers
STATUT : Célibataire à défaut de tomber amoureuse de la première attention
MÉTIER : Infirmière tout juste diplomée aux Urgences depuis février 2024
LOGEMENT : 12 sherwood road (Toowong) Colocation avec Cody & Mila (squatte toujours chez Gabrielle dès que l'envie lui prend)
l'arnacoeur (meryl & eli) Zk8s
POSTS : 392 POINTS : 240

TW IN RP : Violence-Alcoolisme-Suicide-Abandon (parental) - drogue/alcool - Agression
TW IRL : /
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Vegas (USA), a étudié à San Diego | arrivée à Brisbane en Janvier 2022 | adore le surf à ses heures perdues
AVATAR : Madelyn Cline
CRÉDITS : Zum (avatar) | @JOFRIDAPETTERSEN (gif)
DC : La belle Mulligan
PSEUDO : Zum | Clémentine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44602-meryl-there-s-something-strange-happening-here#2262011
https://www.30yearsstillyoung.com/t44636-meryl-lien-d-une-strange#2264184
https://www.30yearsstillyoung.com/t53124-meryl-strange-instagram

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyDim 19 Nov 2023 - 11:14




 
l'arnacoeur ft   @Eli Grayson    

Gabrielle n’avait pas été foncièrement pour lorsqu’elle avait évoqué l’idée, mais à force d’arguments, Meryl avait su la convaincre de la laisser faire. La jeune femme comprenait sa réticence, ses craintes quant à la vision de sa petite sœur entourée par des détenus. Elle n’a pas vocation à démarrer une carrière en milieu carcéral, loin de là même, mais l’opportunité était là et elle avait voulu s’en saisir. Peut-être par défi, peut-être pour se prouver qu’elle n’était pas qu’une incapable destinée à se morfondre comme l’avait prétendu son frère aîné. Elle se pensait assez forte pour pouvoir gérer ses angoisses et passer un cap après la révélation de son agression. On l’avait rassurée, l’unité dans laquelle elle allait être postée durant ses quelques semaines n’étaient pas non plus une unité à haut risque, mais dans ce genre de milieu, la jeune femme sait que les choses peuvent déraper en quelques secondes.

Le stress la gagne, elle a beau être là depuis plusieurs jours, elle est autant soumise à l’excitation du danger qu’au stress de tomber sur quelqu’un qui se jouerait d’elle et profiterait de sa carrure, même si un gardien reste toujours présent et que son tuteur n’est jamais très loin, la plupart du temps, elle n’en mène pas large quand elle doit intervenir sur un type qui mesure deux fois sa taille et serait capable de l’écraser comme une brindille. Alors bien sûr, quand elle entre dans l’infirmerie, elle a déjà entendu les mots doux prononcés en amont. Quelque part, ça l’amuse un peu, car elle aurait très bien pu être celle disant à l’autre de se la fermer si elle estimait qu’il en faisait trop ! Elle salut en entrant, sa voix ne porte sûrement pas assez, mais il est tôt encore et elle manque sûrement d’assurance. « Ah, je pensais pas que c’était les coulisses de Miss Univers, le gardien a dû se tromper de porte. » Elle fixe le détenu sans trouver son regard, règle numéro une, ne pas montrer sa peur ! Règle numéro deux... ne pas se laisser déstabiliser par les mots. L’homme est jeune, sûrement plus vieux qu’elle de quelques années, le visage abîmé et marqué par le sang.  

« Vous êtes nouvelle, ça fait longtemps que vous êtes là ? C’est vous qui allez me soigner ? Je suis très blessé. » Elle ne peut s’empêcher de laisser passer un rire amusé alors qu’il réussit à accrocher son regard. « Ca fait beaucoup de question en l’espace d’une seconde ! » Elle lance un regard au gardien après la remise en place d’Eli. « Faut pas faire attention, il voulait être comique et il se retrouve ici ; vous savez ce que c’est, les carrières ratées et tout et tout. » « On n’a pas tous la chance de percer ! » Elle s’affaire dans l’armoire verrouillée pour aller y chercher le matériel dont elle a besoin avant de revenir, le plateau mis à distance comme on le lui a appris, au cas où, même si elle n’a rien qui pourrait servir d’arme, le risque zéro n’existe pas. « Je peux ? » L’arcade c’est impressionnant, mais rarement grave. « Et... pour répondre à votre question. C’est mon troisième jour en tant que miss Univers ! La pression est assez dure à tenir, mais je n’ai pas trop de concurrence ici alors... c’est un avantage. » Elle ne le dupera pas de toute façon, son badge étudiante infirmière ne trompera personne de toute façon. Elle ne sait pas si c’est l’âge qui aide, ou alors la façon dont il l’a abordée, sous couvert d’humour alors que la situation s’y prête peu, mais la jeune femme se déride un peu. « Vous ne vous êtes pas raté. » Elle se demande dans quel état est l’autre, question qu’elle ne posera pas pour des raisons évidentes. Meryl vient nettoyer la plaie aussi délicatement que possible, les gestes malgré tout assurés, ça n’est pas la première arcade explosée qu’elle croise, que ça soit au cours de sa courte carrière ou alors dans sa sphère privée. « Ca risque de nécessité quelques points, je comprendrai si vous préférez que ça soit le médecin qui les fasse. » Elle préfère le prévenir, au cas où.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



 

Meryl

- If there's something Strange, in your neighborhood... Who you gonna call?. ☽ Ghostbusters



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Eli Grayson
Eli Grayson
le mauvais coton
le mauvais coton
Présent
ÂGE : 30 années perdues qu'il ne rattrapera jamais (13 mai 1993)
SURNOM : Vous pensez pouvoir trouver plus court qu'Eli ? Il vous met au défi
STATUT : Personne n'était prêt à l'attendre alors qu'il était enfermé entre quatre murs
MÉTIER : En recherche d'emploi
LOGEMENT : 30 Pine Street, Bayside (chez son ami Dorian)
l'arnacoeur (meryl & eli) Edd8b68a19be48e086b32cc2cc41d2b3ac4b9111
POSTS : 2216 POINTS : 40

TW IN RP : mention d'agression passée, mention d'une peine de prison, homophobie internalisée
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : “I’m the happiest depressed person you’ll ever meet.”
RPs EN COURS : #2 Meryl #1 Dorian #1 Byron #1 Mickey #4 Sami #2 Spencer (6/5)

UA : #1 juliana #2 juliana

l'arnacoeur (meryl & eli) D5156d89ade12b3a626c1070b5eef3bc8aec095f
∆ sameli ∆ 1 - 2 - 3 - 4“I need to stop thinking about you, because I know you’re not thinking about me.”

l'arnacoeur (meryl & eli) F99d15724ce9bcbecb8eaa1a4df025f0516a83c5
∆ spencer ∆ 1 - 2“Everyone has that one person that they’ll never lose feelings for.”

et comme dirait la psy de spencer be you be proud of you because you can be do what we want to do



RPs TERMINÉS : #1 Meryl #1 Sami #3 Sami #1 Spencer #2 Sami #1 rhett #1 Cami

abandonnés:

AVATAR : Alex Hogh Andersen
CRÉDITS : ranochja (av.) ; thetwotees pour le gif ; harley pour les crakship
DC : Cody Shephard
PSEUDO : ranochja
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 11/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52084-c-est-pas-tres-bien-d-etre-mechant-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t52123-but-you-re-dying-to-be-loved-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t53245-eli-grayson

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyMer 22 Nov 2023 - 12:10



Eli entend un premier rire et ne manque pas d’afficher un sourire fier, une première étape bien réussie. Il se permet même de regarder le gardien pour lui jeter un regard entendu aux contours de tu vois, je gère quand en réalité, il ne gère sûrement pas grand chose, il faut le reconnaître - et surtout pas sa langue, qu’il ne sait pas garder dans sa poche ! Typique d’Eli. « Ca fait beaucoup de question en l’espace d’une seconde ! » C’est pas faux, mais ce n’est pas comme s’il avait souvent l’occasion de rencontrer une nouvelle - jolie - tête. Le peu de nouvelles personnes qui passent sous ses yeux en ces lieux sont de nouveaux détenus aux visages peu reluisants, Eli ne prend pas un malin plaisir à leur faire la causette comme il peut le faire avec la future Miss. La dernière nouvelle tête qui l’a un tant soit peu - c’est une litote - intéressé se trouve lui aussi de l’autre côté de la barrière et ne partage avec Eli qu’un lieu commun d’exercice - dommage. « On n’a pas tous la chance de percer ! » Eli ne perd pas une seconde pour se retourner vers le principal concerné. « C’est exactement ce que je lui ai dit ! C’est pas ce que je t’ai dit ? » Il retourne son regard vers l’infirmière pour assurer d’un ton final et définitif. « C’est ce que je lui ai dit. » C’est tristement vrai pour le gardien, s’il n’a jamais souhaité se lancer dans l’humour, une carrière d’acteur l’aurait fortement intéressé ; malheureusement, à part pour apparaître dans un petit reportage sur les prisons, il n’a pas encore trouvé le projet qui allait le faire décoller et ses rêves s’amenuisent de jour en jour. « On va bien s’entendre, vous pensez comme moi, hein ? On est pareil moi j’dis. » A de très nombreux détails près mais Eli a bien le droit de rêver un peu, sinon autant crever ici tout de suite vidé de son sang - ça n’arrivera évidemment pas.

Eli observe le moindre mouvement de la jeune femme, c’est une habitude qu’il a prise - ici, il faut faire confiance à personne, même aux gueules d’ange, même aux mignonnes infirmières, même aux conseillers, à personne tout simplement. « Je peux ? » Eli se contente d’hocher la tête en simple réponse à sa question, il a l’habitude il faut dire, ce n’est pas la première fois qu’il passe par la case infirmerie - et ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve avec la face ensanglantée. Il a vite appris qu’il fallait montrer les poings s’il ne voulait pas se retrouver tout en bas de la chaîne alimentaire. « Et... pour répondre à votre question. C’est mon troisième jour en tant que miss Univers ! La pression est assez dure à tenir, mais je n’ai pas trop de concurrence ici alors... c’est un avantage. » Il n’est pas peu fier le jeune délinquant de se retrouver face à une jeune qui rentre complètement dans son jeu et dans ses bêtises - ça change de tous ces grincheux qu’on peut voir au quotidien et qu’il est difficile de faire sourire. Eli fait de son mieux mais la plupart du temps, il se retrouve face à des murs. « Y’a pas photo, à part vous y’a que de vieux grisonnants qui puent, c’est un enfer. Les gens disent que le pire c’est de vivre enfermé ? Non non, le pire c’est de supporter les vieux croûtons ! » Nouveau regard du gardien. « Nan mais toi t’es un gentil croûton. » Il reporte son attention sur l’infirmière. « Et vous, une très belle plante. Vous allez rester longtemps ? Vous vous appelez comment ? » Il en a plein des questions et il peut continuer encore et encore sans jamais s’arrêter. Si le gardien lève les yeux au ciel en souriant et en soupirant, il ne s’en formalise pas et c’est tant mieux pour Eli qui peut continuer son petit manège.

Il la laisse toucher sa blessure, ça pique un peu mais il évite de grimacer ou de montrer une quelconque gêne ; il ne peut pas passer pour un faible devant l’infirmière, la honte ! « Vous ne vous êtes pas raté. » Il a eu pire et il affiche un sourire fier quand il répond. « T’inquiète pas pour moi, il est dans un pire état ! » Il est fier, il n’y a pourtant aucune raison ; ça témoigne évidemment d’une vie passée à ne pas comprendre le mal de la violence et à estimer que c’est parfois la seule solution. C’est d’ailleurs ce qui l’a amené ici en premier lieu, cette violence parfois incontrôlable mais qu’il a appris à maîtriser au fil des ans enfermé ici - l’isolation n’est pas un lieu qu’il affectionne particulièrement. « Ca risque de nécessité quelques points, je comprendrai si vous préférez que ça soit le médecin qui les fasse. » Encore une fois, ce n’est pas la première fois qu’il va se retrouver à devoir fermer une blessure ouverte mais hors de question de se retrouver face à un croûton quand il peut avoir une jolie infirmière. « Ah non hein ! Vous allez pas m’échapper comme ça, je veux que ce soit vous. » Il s’installe plus confortablement. « Je vais vouloir me battre plus souvent si je me retrouve ici en si belle compagnie, c’est pas bien ça ! » Il y va un peu fort mais ça faisait longtemps qu’il n’avait pas vu quelqu’un digne de son intérêt - c’est faux évidemment mais il préfère ignorer l’autre personne digne d’intérêt, c’est forcément plus simple ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Strange
Meryl Strange
les entraves familiales
les entraves familiales
l'arnacoeur (meryl & eli) IAeu3cF Présent
ÂGE : 26 ans (26 octobre 1997)
SURNOM : Mer, Miss Univers
STATUT : Célibataire à défaut de tomber amoureuse de la première attention
MÉTIER : Infirmière tout juste diplomée aux Urgences depuis février 2024
LOGEMENT : 12 sherwood road (Toowong) Colocation avec Cody & Mila (squatte toujours chez Gabrielle dès que l'envie lui prend)
l'arnacoeur (meryl & eli) Zk8s
POSTS : 392 POINTS : 240

TW IN RP : Violence-Alcoolisme-Suicide-Abandon (parental) - drogue/alcool - Agression
TW IRL : /
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Vegas (USA), a étudié à San Diego | arrivée à Brisbane en Janvier 2022 | adore le surf à ses heures perdues
AVATAR : Madelyn Cline
CRÉDITS : Zum (avatar) | @JOFRIDAPETTERSEN (gif)
DC : La belle Mulligan
PSEUDO : Zum | Clémentine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44602-meryl-there-s-something-strange-happening-here#2262011
https://www.30yearsstillyoung.com/t44636-meryl-lien-d-une-strange#2264184
https://www.30yearsstillyoung.com/t53124-meryl-strange-instagram

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyJeu 23 Nov 2023 - 21:43



 
l'arnacoeur ft   @Eli Grayson    

Elle finit par se détendre un peu Meryl, en surface au moins, car au fond d’elle, la jeune étudiante reste incertaine quant à ses capacités à être efficace dans ce genre de milieu. Elle sait qu’elle n’a pas la tête à l’emploi pour ce genre de milieu, elle a toujours plus ou moins évolué dans un milieu en partie protégé si on met de côté ses premières années chaotiques. Elle a eu la chance de ne pas grandir en foyer, c’était déjà ça, mais sa tante n’avait pas non plus été la personne la plus aimante du monde. Elle avait toujours eu du mal à trouver sa place, où qu’elle aille, quoi qu’elle fasse. « C’est exactement ce que je lui ai dit ! C’est pas ce que je t’ai dit ? C’est ce que je lui ai dit. » Elle jette un oeil au gardien avant de reporter son attention sur le prisonnier. De prime abord, il lui semble sympathique, même si elle reste sur ses gardes, pas non plus née de la dernière pluie. « On va bien s’entendre, vous pensez comme moi, hein ? On est pareil moi j’dis. » « Ah oui ? Et... Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? » Il n’y a pas de dédain dans ses mots, pas de placement plus haut que l’autre. Elle est surtout curieuse de comprendre ce qui lui fait dire ça, même si elle se doute qu’il agit en beau parleur. Sûrement pour chercher à l’impressionner, et s’attirer ses bonnes grâces. Pour autant, elle est bien contente de sa tentative rondement menée pour la détendre.

Elle reprend la main sur la conversation, se concentrant sur la blessure du garçon ne voulant pas s’attirer les foudres de son tuteur, il l’avait déjà bien assez jugée au premier regard elle l’avait vu. Un peu comme il avait pu le faire lui en faisant cette allusion à Miss Univers, pour autant, étrangement la comparaison passait bien mieux entre ses lèvres qu’entre celles de son tuteur ou de quelques gardiens. Se sentant observée, elle s’applique à faire les choses en ordre tout en se livrant un peu. Rien de bien méchant à ses yeux, ce n’est pas comme si elle était venue lui confier sa vie. « Y’a pas photo, à part vous y’a que de vieux grisonnants qui puent, c’est un enfer. Les gens disent que le pire c’est de vivre enfermé ? Non non, le pire c’est de supporter les vieux croûtons ! [...] Et vous, une très belle plante. Vous allez rester longtemps ? Vous vous appelez comment ? » Là encore elle sourit tout en continuant de nettoyer la blessure, essayant de ne pas trop relever le gringue qu’il lui fait et qui doit sûrement rosir un peu ses joues. « Je prends ça pour un compliment. J’ai pourtant quelques cheveux blancs juste là ! » De sa main gantée elle vient désigner le dessus de son oreille. Elle ne répond pas tout de suite à ses questions, elle sent bien que le gardien est habitué au petit manège de l’homme et ça l’amuse, elle peut bien le faire patienter un peu.

« T’inquiète pas pour moi, il est dans un pire état ! » « Bien évidemment ! » Elle affiche un sourire un peu mutin, pas qu’elle remette sa parole en doute, mais ça l’amuse de jouer la carte du sarcasme. Il semble fier, assez droit pour ne pas grimacer alors qu’elle s’occupe de la plaie. Elle se doute qu’ici les gens sont dur à la douleur, pas du genre à se plaindre pour une épine sous l’ongle. La plaie un peu plus nette, elle lui offre une porte de sortie et la réaction ne se fait pas attendre. « Ah non hein ! Vous allez pas m’échapper comme ça, je veux que ce soit vous. Je vais vouloir me battre plus souvent si je me retrouve ici en si belle compagnie, c’est pas bien ça ! » Le voilà bien installé, sage qui plus est, un peu plus et elle pourrait presque se demander ce qu’il faisait entre ses murs. Elle ne lui poserait pas la question, peut-être parce qu’elle avait peur de la réponse. Au lieu de ça, elle s’autorise un petit mot en réponse. « C’est mal c’est vrai... » Elle marque un temps de pause. « Hmm... Très bien, dans ce cas, je vais essayer de ne pas trop abîmer votre visage. Je débute alors j’espère me rappeler comment faire. Ca sera ma première fois ! » La jeune femme garde son sérieux autant que possible, désireuse de voir sa réaction. Cela dit, la première partie était vraie, elle ferait de son mieux pour ne pas abîmer son minois, qu’il a de joli d’ailleurs. Elle s’éloigne un instant, le temps d’aller chercher un kit de sutures dans la grande armoire fermée à clés. Meryl revient déposer son matériel, hors de portée comme on le lui a appris à son arrivée. Toujours se méfier de l’eau qui dort, c’est ce que lui avait dit son tuteur. Ne jamais faire confiance avec les détenus ! Elle revient vers lui. « Désolée, ça risque de faire un peu mal... Mais vous êtes un dur à cuire de ce que j’ai cru comprendre. » Elle se rapproche légèrement. « Je ne dirais rien si vous versez une petite larme... Promis ! » Elle lui adresse un clin d’oeil avant de venir vérifier l’état de son œil pour éliminer une fracture ou pire, pour ça elle est forcée de venir appuyer légèrement sur la pommette et l’arcade abîmée. « Meryl... » L’étudiante se décide à répondre à l’une de ses questions, ça n’est pas se montrer trop familière. Elle l’invite à suivre son doigt et ne peut s’empêcher de remarquer le bleu de ses yeux. « Celui qui vous a fait ça n’a pas eu la main trop lourde. » Elle vient chercher la seringue d’anesthésiant. « Est-ce que... j’ai besoin de demander au gentil croûton de vous passer les menottes ?! » Elle a envie de lui accorder sa confiance, mais elle n’a pas non plus envie de finir une aiguille plantée dans la gorge ou alors servir d’otage parce qu’elle aura été négligente... Est-ce qu’elle avait vu trop de film de gangsters ? Sûrement ! Est-ce qu’on avait cherché à lui faire peur dès qu’elle était arrivée ? Sans aucun doute.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



 

Meryl

- If there's something Strange, in your neighborhood... Who you gonna call?. ☽ Ghostbusters



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Eli Grayson
Eli Grayson
le mauvais coton
le mauvais coton
Présent
ÂGE : 30 années perdues qu'il ne rattrapera jamais (13 mai 1993)
SURNOM : Vous pensez pouvoir trouver plus court qu'Eli ? Il vous met au défi
STATUT : Personne n'était prêt à l'attendre alors qu'il était enfermé entre quatre murs
MÉTIER : En recherche d'emploi
LOGEMENT : 30 Pine Street, Bayside (chez son ami Dorian)
l'arnacoeur (meryl & eli) Edd8b68a19be48e086b32cc2cc41d2b3ac4b9111
POSTS : 2216 POINTS : 40

TW IN RP : mention d'agression passée, mention d'une peine de prison, homophobie internalisée
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : “I’m the happiest depressed person you’ll ever meet.”
RPs EN COURS : #2 Meryl #1 Dorian #1 Byron #1 Mickey #4 Sami #2 Spencer (6/5)

UA : #1 juliana #2 juliana

l'arnacoeur (meryl & eli) D5156d89ade12b3a626c1070b5eef3bc8aec095f
∆ sameli ∆ 1 - 2 - 3 - 4“I need to stop thinking about you, because I know you’re not thinking about me.”

l'arnacoeur (meryl & eli) F99d15724ce9bcbecb8eaa1a4df025f0516a83c5
∆ spencer ∆ 1 - 2“Everyone has that one person that they’ll never lose feelings for.”

et comme dirait la psy de spencer be you be proud of you because you can be do what we want to do



RPs TERMINÉS : #1 Meryl #1 Sami #3 Sami #1 Spencer #2 Sami #1 rhett #1 Cami

abandonnés:

AVATAR : Alex Hogh Andersen
CRÉDITS : ranochja (av.) ; thetwotees pour le gif ; harley pour les crakship
DC : Cody Shephard
PSEUDO : ranochja
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 11/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52084-c-est-pas-tres-bien-d-etre-mechant-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t52123-but-you-re-dying-to-be-loved-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t53245-eli-grayson

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptySam 25 Nov 2023 - 7:47



Sûrement qu’Eli est trop à l’aise, il l’est en toutes circonstances, persuadé d’être toujours là où il faut quand il faut et n’ayant honte ni de lui-même, ni de ce qu’il peut dire, ni de ce qu’il peut faire. Ça peut le rendre drôle et attachant mais également insupportable et détestable, selon le public et sa manière d’être. Fort heureusement pour lui aujourd’hui - après tout, elle tiendra bientôt l’aiguille entre ses mains -, la jeune femme ne semble pas tomber dans la catégorie de ceux qui en viennent à le détester dès les premiers instants ; voilà une première victoire pour le jeune détenu ! Mieux, elle semble réceptive et le voilà alors lancé, plus rien ne l’arrêtera, il prend bien trop plaisir à être le centre de l’attention pour laisser filer une pareille occasion. « Ah oui ? Et... Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? » Ne voit-elle donc pas ? Ne réalise-t-elle donc pas ce qui se joue sous leurs yeux ? Eli exagère en effet sûrement légèrement, mais il existe tout de même des points communs qu’il s’empresse de notifier en comptant sur les doigts d’une main - arrivera-t-il à deux ? Rien n’est moins sûr. « Déjà, vous parlez comme moi, moi aussi je lui ai dit qu’on avait pas tous la chance de percer, dans ces mots exacts ! » Il montre son index, premier doigt de la longue - ah ? - liste des similitudes entre les deux. Il lève le majeur et le touche avec son autre main, prêt à lancer le deuxième point commun. « On est jeunes tous les deux ! » En voilà un excellent point commun quand on voit que ce lieu grouille de personnes plus âgées. Le voilà qui se met à sécher et réfléchir avant que l’illumination ne le trouve et qu’il indique un troisième doigt sur sa main gauche. « On est beaux tous les deux, canons même. » Elle n’a pas intérêt à nier celui-là alors qu’il sourit de toutes ses dents, pas peu fier de cette trouvaille. « Je prends ça pour un compliment. J’ai pourtant quelques cheveux blancs juste là ! » Il avance la tête et essaie de regarder sur la tête de l’infirmière, il ne voit rien. « Pff on voit rien du tout et puis au pire, c’est pas grave. On ferait quand même un beau couple, vous trouvez pas ? » Et le revoilà qui papillonne des yeux ; ça l’amuse et ça lui change complètement de ses journées habituelles, il en profite - peut-être même un peu trop.

« Hmm... Très bien, dans ce cas, je vais essayer de ne pas trop abîmer votre visage. Je débute alors j’espère me rappeler comment faire. Ca sera ma première fois ! » Ah bon ? Maintenant est le moment où il devrait regretter d’avoir accepté qu’elle ne vienne s’entraîner sur lui ; une seconde d’hésitation peut sûrement se lire sur son visage alors qu’il réalise plusieurs choses : elle va peut-être lui faire très mal ; pire, elle va peut-être le défigurer. Est-ce que ça vaut le coup ? Un petit regard vers elle, oui, ça vaut le coup, allez ! « Vous ferez attention hein ? » qu’il réclame, s’imaginant tout à coup avec une balafre au-dessus de l'œil. Quoique, ça pourrait lui donner un genre pas désagréable. « Si vous ratez, si vous pouvez rater en mode pirate qui a survécu à un truc de dingue. Que je puisse me la raconter quoi ! » Ce serait la moindre des choses. « Mais ratez pas quand même ! » Ce serait quand même largement préférable. Alors qu’il sent bien que le moment fatidique va bientôt arriver, il s’agrippe de façon discrète au lit médical sur lequel il est installé. « Désolée, ça risque de faire un peu mal... Mais vous êtes un dur à cuire de ce que j’ai cru comprendre.  » Il desserre tout à coup sa main, hors de question de passer pour un con, ou pire… un faible. « Je ne dirais rien si vous versez une petite larme... Promis ! » Relevant le menton, il affiche un air fier et lâche un pouffement qu’il veut moqueur. « Verser une larme ? Vous me prenez pour qui ? J’ai pas pleuré depuis ma naissance. » Ce n’est pas très loin d’être la vérité, il n’a jamais réussi à accepter ses émotions et l’enfant calme qu’il était savait que pleurer ne mènerait à rien d’autre que des cris ; il a donc très vite cessé d’exprimer ses besoins et émotions de la sorte, préférant les enfermer tout au fond de lui.

« Meryl...  » Il relève les yeux vers elle, s’interrogeant sur la signification de sa parole avant de réaliser qu’il s’agit là de son prénom et qu’elle ne fait alors que lui répondre ; il a, après tout, posé la question un peu plus tôt. « Eli. » qu’il répond afin de donner le sien - peut-être le connaissait-elle déjà, après l’avoir vu sur un dossier ? Si son nom est bien inscrit et pas simplement un numéro comme il lui semble être la plupart du temps en ces lieux. Suivant son doigt du regard, il ne voit pas le regard qu’elle peut lui lancer - heureusement, il ne serait plus capable de la lâcher ensuite, insupportable qu’il peut être. « Celui qui vous a fait ça n’a pas eu la main trop lourde.  » Il faut dire qu’il n’était pas vraiment en position de force alors qu’Eli lui est tombé dessus de lui-même ; il ne le dira pas bien sûr, ne souhaitant pas passer pour le méchant de service, sait-on jamais que Meryl en vienne à mal interpréter et à lui trouver tout un tas de torts qu’il n’a pas ! Il ne la regarde même pas préparer la seringue, bien peu intéressé par l’objet et tout ce qu’il pourrait pourtant en faire. « Est-ce que... j’ai besoin de demander au gentil croûton de vous passer les menottes ?! » Son regard se veut interrogatif alors qu’il fronce les sourcils. De quoi parle-t-elle ? Il lui faut quelques secondes pour réaliser. « Oh ! Meryl, on se connaît maintenant, vous pouvez compter sur moi je serai sage comme une image. » Si les rôles étaient inversés, sûrement que lui ne lui ferait pas confiance mais il sait pertinemment ici qu’il ne fera rien ; il va se contenter de la laisser faire son travail. Enfin… à peu près, il a quand même d’autres questions à poser - et à renouveler pour celles auxquelles elle n’a pas encore répondu. « Vous faites quoi ici du coup ? Vous allez rester ? » Alors qu’il sent l’aiguille le piquer, il ne peut s’empêcher de grimacer légèrement - mais se refuse à sortir une onomatopée de douleur de sa bouche ! Le produit ne vient pas anesthésier sa langue, en revanche. « Vous avez un copain ? » Du coin de l'œil, il voit le gardien secouer la tête. Bah quoi ? C’est une question tout à fait basique, comme celle qui suit. « Vous en voulez un ? Faut pas rester seule hein ! » Un vrai commercial, notre Eli ; qui sait, il pourra peut-être trouver une reconversion dans ce métier une fois sorti ? « Je demande juste. » Il est curieux, et il estime que ce n’est pas spécialement un vilain défaut, ni un défaut tout court. Si seulement il avait été un peu plus curieux à l’école !
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Strange
Meryl Strange
les entraves familiales
les entraves familiales
l'arnacoeur (meryl & eli) IAeu3cF Présent
ÂGE : 26 ans (26 octobre 1997)
SURNOM : Mer, Miss Univers
STATUT : Célibataire à défaut de tomber amoureuse de la première attention
MÉTIER : Infirmière tout juste diplomée aux Urgences depuis février 2024
LOGEMENT : 12 sherwood road (Toowong) Colocation avec Cody & Mila (squatte toujours chez Gabrielle dès que l'envie lui prend)
l'arnacoeur (meryl & eli) Zk8s
POSTS : 392 POINTS : 240

TW IN RP : Violence-Alcoolisme-Suicide-Abandon (parental) - drogue/alcool - Agression
TW IRL : /
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Vegas (USA), a étudié à San Diego | arrivée à Brisbane en Janvier 2022 | adore le surf à ses heures perdues
AVATAR : Madelyn Cline
CRÉDITS : Zum (avatar) | @JOFRIDAPETTERSEN (gif)
DC : La belle Mulligan
PSEUDO : Zum | Clémentine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44602-meryl-there-s-something-strange-happening-here#2262011
https://www.30yearsstillyoung.com/t44636-meryl-lien-d-une-strange#2264184
https://www.30yearsstillyoung.com/t53124-meryl-strange-instagram

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptySam 25 Nov 2023 - 18:48



 
l'arnacoeur ft   @Eli Grayson    

Curieuse, loin d’être hautaine et sectaire, l’américaine apprécie les efforts mis en place par Eli pour venir faire baisser son taux d’anxiété. Elle a bien compris son petit manège, cerne un peu le personnage et ça l’amuse d’entrer dans son jeu dans la limite des barrières à ne pas franchir. Elle n’a aucun intérêt à se montrer froide et distante, elle n’a jamais su le faire de toute façon, mais entre se montrer trop familière et sympathique, elle estime qu’il y a un monde. « Déjà, vous parlez comme moi, moi aussi je lui ai dit qu’on avait pas tous la chance de percer, dans ces mots exacts ! » Elle le fixe, non sans un sourire amusé, curieuse d’entendre la suite de son plaidoyer. « On est jeunes tous les deux ! » Ah ça, elle acquiesce d’un signe de tête avec une petite mou, cet argument était valable. Elle s’apprête à rétorquer que ça fait peu, mais il la devance d’un cil. « On est beaux tous les deux, canons même. » Gênée peut-être, elle le fixe, fier qu’il est elle n’irait pas vraiment le contredire sur ce dernier point, mais n’irait pas non plus dans son sens pour s’éviter trop de familiarité qu’on lui reprocherait certainement. Pour seule réponse, la jeune femme se dénigre légèrement, son assurance ayant été salement rabotée le mois dernier en la présence de celui qu’elle avait essayé d’apprivoiser. L’infirmière reste immobile alors qu’il s’approche, un mouvement de recul refoulé, elle l’avait suivi du regard néanmoins, prudente qu’elle était en ces murs. « Pff on voit rien du tout et puis au pire, c’est pas grave. On ferait quand même un beau couple, vous trouvez pas ? » A cette remarque elle laisse un rire passer une nouvelle fois, pas de moquerie, non juste parce que son assurance ne manque pas de transparaître. « On se connaît à peine... je ne suis pas une fille facile vous savez... et figurez-vous que j’ai déjà beaucoup de prétendants ici. Tous n’ont pas vos arguments cela dit. » Meryl joue son jeu, papillonne à son tour tout en prenant soin d’avancer dans ce qu’elle a à faire.

Elle peut presque voir son expression changer alors qu’elle évoque sa première fois, c’est faux bien sûr, mais jouer cette carte était trop tentant pour qu’elle s’en passe. Des sutures, elle en a déjà fait des tas, pas autant qu’un interne en médecine bien sûr, et elle n’irait pas s’attaquer à une plaie complexe, mais pour ce qui est d’une plaie comme la sienne, elle devrait s’en sortir sans mal. « Vous ferez attention hein ? Si vous ratez, si vous pouvez rater en mode pirate qui a survécu à un truc de dingue. Que je puisse me la raconter quoi ! Mais ratez pas quand même ! » Ah ça, elle ne peut s’empêcher de laisser un souffle amusé et un léger éclat de rire passer ses lèvres tout en secouant la tête. « Promis, si je vois que c’est raté... je ferais en sorte que la blessure de guerre soit vraiment une blessure de guerre... Et dans ce cas, je vous amènerai même un cache-oeil. » Si avec ça, il ne comprend pas qu’elle se moque de lui. Elle en rajoute même une couche en jouant avec sa fierté. « Verser une larme ? Vous me prenez pour qui ? J’ai pas pleuré depuis ma naissance. » Et étrangement, elle n’a pas de mal à le croire lorsqu’il dit ça, elle devine la dureté de son cœur à sa façon d’être, il a dû s’en prendre des coups, pas seulement physiques elle entend bien. Elle aussi a souvent eu du mal à gérer le trop plein, elle intériorisait beaucoup trop jusqu’à ce que le trop plein déborde et la submerge. « Je ne vois pas ça comme de la faiblesse.. » Elle n’en dit pas plus, prépare la seringue d’anesthésiant local tout en lui avouant enfin son prénom.

« Oh ! Meryl, on se connaît maintenant, vous pouvez compter sur moi je serai sage comme une image. » Elle fait une petite mou amusé, plisse un instant les yeux en le fixant, elle aimerait dire qu’elle lui fait confiance, assez pour laisser tomber quelques barrières. Le gardien l’interroge du regard, mais elle fait non de la tête en sentant néanmoins une pointe d’adrénaline lui monter à la tête et mettre le feu à ses veines. « Vous faites quoi ici du coup ? Vous allez rester ? » Concentrée sur ses gestes, elle vient piquer à quelques endroits pour anesthésier la zone. Elle ne relève pas la grimace, elle a déjà été à sa place, elle sait que ça n’est en rien agréable, alors sur le visage elle se doute que la gêne est là. Une fois fait elle vient déposer la seringue un peu plus loin. « Je m’exerce sur les détenus... on m’a interdit d’exercer à l’hôpital car j’étais trop dangereuse. » Une fois encore, elle joue les filles on ne peut plus sérieuse, à entretenir le mystère sans vraiment répondre à ses questions alors qu’elle prépare le matériel pour pouvoir réaliser les points. « Je plaisante. Je suis en dernière année d’études et il me fallait un stage. J’ai voulu un peu changer de l’hôpital... découvrir un autre milieu. » Bien moins glam que l’hôpital, cela va s’en dire. Elle se garde bien d’avouer qu’elle est venue ici pour se prouver à elle-même qu’elle était capable d’affronter ses démons. Ce stage, elle l’a choisi par défi, elle sait qu’ici on ne la ménagera pas et que les patients ne seront pas du genre à prendre des pincettes avec elle. « Vous allez devoir me supporter quelques semaines j’en ai bien peur et il se peut que ça soit même moi qui vous retire les fils d’ici là. » Ca lui donnerait une excuse pour revenir ici sans avoir à se faire casser la gueule !

Lumière sur la plaie, elle remarque une fois de plus le bleu de ses yeux, évite pourtant d’y rester fixée comme une idiote, préférant se concentrer sur les bords de la plaie qu’elle fait se rejoindre à l’aide du premier point. « Vous avez un copain ? Vous en voulez un ? Faut pas rester seule hein ! Je demande juste. » La jeune femme tâche de rester concentrée autant qu’elle peut, difficile quand en face de vous, vous avez un Eli curieux comme pas deux. « Eli, vous êtes sûr de vouloir me déconcentrer alors que j’ai votre visage entre les mains ? » C’est plus une question rhétorique qu’autre chose, elle se doute qu’il n’a pas vraiment envie qu’elle le dévisage, ça serait dommage d’ailleurs. « J’ai bien un «mari» cela dit... Quelque part à Vegas... mais je ne l’ai pas vu depuis presque vingt ans... » Meryl et l’amour, une grande histoire constituée d’une succession d’échecs tous plus cuisants les uns que les autres. Finalement ce mariage à l’âge de 7 ans avec un collier de bonbons et une bague lumineuse, c’est peut-être ce qu’elle avait eu de plus sain au cours de sa vie ! Elle entame un nouveau point, continuant de s’appliquer. « A moi d’être curieuse... » Non elle ne demanderait pas ce pour quoi il était là. « Vous draguez toutes les infirmières ou j’ai le droit à un traitement de faveur parce que je suis miss Univers ?! » Pas que ça lui déplaise au contraire, dernièrement on ne pouvait pas vraiment dire qu’on était venu flatter son ego alors elle.  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



 

Meryl

- If there's something Strange, in your neighborhood... Who you gonna call?. ☽ Ghostbusters



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas
Eli Grayson
Eli Grayson
le mauvais coton
le mauvais coton
Présent
ÂGE : 30 années perdues qu'il ne rattrapera jamais (13 mai 1993)
SURNOM : Vous pensez pouvoir trouver plus court qu'Eli ? Il vous met au défi
STATUT : Personne n'était prêt à l'attendre alors qu'il était enfermé entre quatre murs
MÉTIER : En recherche d'emploi
LOGEMENT : 30 Pine Street, Bayside (chez son ami Dorian)
l'arnacoeur (meryl & eli) Edd8b68a19be48e086b32cc2cc41d2b3ac4b9111
POSTS : 2216 POINTS : 40

TW IN RP : mention d'agression passée, mention d'une peine de prison, homophobie internalisée
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : “I’m the happiest depressed person you’ll ever meet.”
RPs EN COURS : #2 Meryl #1 Dorian #1 Byron #1 Mickey #4 Sami #2 Spencer (6/5)

UA : #1 juliana #2 juliana

l'arnacoeur (meryl & eli) D5156d89ade12b3a626c1070b5eef3bc8aec095f
∆ sameli ∆ 1 - 2 - 3 - 4“I need to stop thinking about you, because I know you’re not thinking about me.”

l'arnacoeur (meryl & eli) F99d15724ce9bcbecb8eaa1a4df025f0516a83c5
∆ spencer ∆ 1 - 2“Everyone has that one person that they’ll never lose feelings for.”

et comme dirait la psy de spencer be you be proud of you because you can be do what we want to do



RPs TERMINÉS : #1 Meryl #1 Sami #3 Sami #1 Spencer #2 Sami #1 rhett #1 Cami

abandonnés:

AVATAR : Alex Hogh Andersen
CRÉDITS : ranochja (av.) ; thetwotees pour le gif ; harley pour les crakship
DC : Cody Shephard
PSEUDO : ranochja
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 11/11/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t52084-c-est-pas-tres-bien-d-etre-mechant-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t52123-but-you-re-dying-to-be-loved-eli-grayson
https://www.30yearsstillyoung.com/t53245-eli-grayson

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyLun 27 Nov 2023 - 16:02



Sûr de lui, Eli papillonne entre les mots doux et ignore le rire moqueur que le gardien peut arborer ; il a d’autres chats à fouetter et les réactions de Meryl ne font qu’amplifier son envie de la taquiner. Déjà qu’il a du mal à s’arrêter quand il dérange pourtant - alors quand il ne dérange pas, c’est foutu, elle ne va pas réussir à l’arrêter. C’est un instant suspendu au milieu de tous ces mois d’incarcération ; il n’irait pas jusqu’à dire que chaque journée est un supplice et qu’il n’a pas ri depuis des mois : ce serait complètement faux. Il ne peut pas affirmer non plus ne pas avoir déjà joué de son charme ; il le fait peut-être même un peu trop avec une personne qu’il ne peut nommer à voix haute. « On se connaît à peine... je ne suis pas une fille facile vous savez... et figurez-vous que j’ai déjà beaucoup de prétendants ici. Tous n’ont pas vos arguments cela dit. » Il est tombé sur la bonne personne aujourd’hui et pourtant, il ne s’y attendait pas le moins du monde. Quelles étaient les chances pour qu’il se retrouve face à une jeune et jolie infirmière qui n’allait pas l’envoyer bouler au bout de quelques mots ? C’est son jour de chance, dommage qu’il ne puisse pas jouer au loto, qui sait s’il ne serait pas reparti millionnaire ? Voilà un rêve qu’il aimerait bien voir réaliser, gagner au loto, ne plus avoir à se soucier de l’argent. Si aujourd’hui il n’a pas à trop y penser, il sait que bien vite - une fois qu’il sera sorti - la question viendra se poser et il lui faudra trouver des ressources. C’est un problème pour une prochaine fois, mais un problème qui ne le quitte jamais vraiment. Pour le moment, il se doit de se concentrer sur la conversation qui se déroule entre l’infirmière et lui. « Vous pouvez tous les renvoyer chez eux, franchement je suis le meilleur y’a pas de doute possible là-dessus ! » D’un point de vue tout à fait extérieur, il suffit de regarder où il se trouve pour voir le mensonge dans ses paroles ; il n’est sûrement pas le meilleur et tous les prétendants que la jeune femme peut voir défiler à sa porte ont un avantage probable sur lui : ils peuvent venir jusqu’à sa porte, lui devra s’arrêter à la grille de la prison et ne pourra pas aller bien plus loin pour le moment.

Visiblement, si on en croit les mots de la jeune femme - et Eli y croit -, on peut également trouver meilleure infirmère pour le recoudre. « Promis, si je vois que c’est raté... je ferais en sorte que la blessure de guerre soit vraiment une blessure de guerre... Et dans ce cas, je vous amènerai même un cache-oeil. » ça ne le fait même pas rire, signe d’une légère angoisse qu’il ne peut s’empêcher de ressentir ; c’est bien de faire des blagues mais qui sait, peut-être qu’il finira vraiment avec une balafre sur le visage et un cache-oeil pour dissimuler la misère ? Ce n’est pas vraiment ce qu’il avait imaginé pour sa sortie, ressembler à un pirate n’était pas vraiment dans ses plans. Mais il décide de lui faire confiance, tant pis ! « Je m’exerce sur les détenus... on m’a interdit d’exercer à l’hôpital car j’étais trop dangereuse. » Il blêmit un peu plus, est-ce possible ? N’est-il pas déjà blanc comme un linge ? « Je plaisante. Je suis en dernière année d’études et il me fallait un stage. J’ai voulu un peu changer de l’hôpital... découvrir un autre milieu. » Le soulagement peut se voir sur son image et s’entendre dans le souffle qu’il relâche d’un seul coup alors qu’il comprend que son  visage ne sera pas défiguré ; elle n’est pas incompétente et il ne risque rien, ce qui ne l’empêche pas d’afficher une moue. « C’est pas drôle, vous n’êtes pas drôle. » Il garde un petit sourire en coin pour ne pas la froisser, mais c’est vrai, elle n’est pas drôle ! « C’est pas grave, vous avez d’autres qualités mais pas celle-là. Vous non plus, vous ne pourrez pas vous lancer dans une carrière d’humour. » Finalement, la voilà qui a également des points communs avec le garde. « Vous allez devoir me supporter quelques semaines j’en ai bien peur et il se peut que ça soit même moi qui vous retire les fils d’ici là. » Décidément, que de bonnes nouvelles en l’espace de quelques secondes. « ça me va, si vous arrêtez vos blagues ! » Il ne faudrait pas qu’il en vienne à préférer ne pas se faire retirer les fils de peur de se retrouver avec un sourcil en moins - c’est qu’il peut être sacrément naïf Eli.

Eli ne peut pas s’arrêter de parler ; il a pourtant appris à se taire étant enfant, il n’intéressait pas grand monde au sein de sa famille et ne parlait pas énormément - peut-être qu’il comble désormais les silences devenus trop pesants ? Peut-être que c’est une façon de se venger sans qu’il n’en soit réellement conscient ? Il n’a pas d’explication, il faut dire qu’il ne se pose même pas la question, il est juste lui-même, un peu trop bavard. « Eli, vous êtes sûr de vouloir me déconcentrer alors que j’ai votre visage entre les mains ? » Petit rire vient remplir la pièce et il grimace de douleur alors que son mouvement vient faire bouger son visage et donc enfoncer l’aiguille un peu plus profond ; il l’a bien mérité il faut dire. Ceci répond donc à la question, il ferait mieux de la laisser se concentrer et de ne pas trop bouger pour que ça se termine vite. Mais c’est plus fort que lui ! « J’ai bien un «mari» cela dit... Quelque part à Vegas... mais je ne l’ai pas vu depuis presque vingt ans… » Et elle l’intrigue aussi et lui répond alors finalement, c’est un peu sa faute à elle également… non ? « A moi d’être curieuse... » Eli essaie de ne pas bouger bien que ça lui est difficile. Il s’attend à tout. « Vous draguez toutes les infirmières ou j’ai le droit à un traitement de faveur parce que je suis miss Univers ?! » Il lui faut toute la force du monde pour se contenter d’un sourire et éviter le rire qui viendrait le faire bouger dans tous les sens. Sa réponse ne se fait pas attendre. « Je drague pas, je discute. » Ce n’est pas sa faute si les deux se mélangent. « Vous faites exprès de me parler pour que je bouge et que je souffre, c’est ça ? » Sa bouche se tord en fausse grimace. « Et vous, ça vous arrive souvent de tomber sous le charme d’un beau et charmant détenu ? » Il insiste, c’est une distraction ; pas une distraction de la prison ou du moins… pas que alors qu’un visage flashe derrière ses paupières. Pour le moment, sourire placardé sur le visage, il profite de la distraction qu’on lui offre et s’amuse de la situation. Alors que Meryl termine les points et lui donne un miroir, il vient s’observer sous toutes les coutures : pas de déformation en vue ! « Bon ! C’est quand notre prochain rendez-vous ? » Tout sourire, il espère fixer une autre date, pour ses fils ou autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Strange
Meryl Strange
les entraves familiales
les entraves familiales
l'arnacoeur (meryl & eli) IAeu3cF Présent
ÂGE : 26 ans (26 octobre 1997)
SURNOM : Mer, Miss Univers
STATUT : Célibataire à défaut de tomber amoureuse de la première attention
MÉTIER : Infirmière tout juste diplomée aux Urgences depuis février 2024
LOGEMENT : 12 sherwood road (Toowong) Colocation avec Cody & Mila (squatte toujours chez Gabrielle dès que l'envie lui prend)
l'arnacoeur (meryl & eli) Zk8s
POSTS : 392 POINTS : 240

TW IN RP : Violence-Alcoolisme-Suicide-Abandon (parental) - drogue/alcool - Agression
TW IRL : /
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Née à Vegas (USA), a étudié à San Diego | arrivée à Brisbane en Janvier 2022 | adore le surf à ses heures perdues
AVATAR : Madelyn Cline
CRÉDITS : Zum (avatar) | @JOFRIDAPETTERSEN (gif)
DC : La belle Mulligan
PSEUDO : Zum | Clémentine
Femme (elle)
INSCRIT LE : 21/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t44602-meryl-there-s-something-strange-happening-here#2262011
https://www.30yearsstillyoung.com/t44636-meryl-lien-d-une-strange#2264184
https://www.30yearsstillyoung.com/t53124-meryl-strange-instagram

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) EmptyLun 27 Nov 2023 - 21:57



 
l'arnacoeur ft   @Eli Grayson    

« Vous pouvez tous les renvoyer chez eux, franchement je suis le meilleur y’a pas de doute possible là-dessus ! » La blonde ne peut s’empêcher de secouer la tête d’un air amusé, un sourire vissé sur ses lèvres.  « Je vais donc y réfléchir... Je m’en voudrai de passer à côté d’une telle opportunité. » On ne croise pas l’homme de sa vie dix fois après tout, alors ça serait dommage ! Plus détendue qu’à son arrivée, elle se permet une petite boutade qu’elle laisse perdurer dans le temps. Peut-être trop, mais après tout le personnage est là pour jouer, alors elle a bien le droit de s’amuser un peu avec lui... D’autant qu’il semble courir et prendre ses mots pour argent comptant et ça lui donne juste envie d’en rajouter encore un peu au point où ça peut en devenir absurde quand elle évoque l’entraînement sur les détenus. Et elle peut presque le voir se décomposer alors elle se sent obligée de désamorcer les choses et le soulagement qu’il montre en dit long. « C’est pas drôle, vous n’êtes pas drôle. C’est pas grave, vous avez d’autres qualités mais pas celle-là. Vous non plus, vous ne pourrez pas vous lancer dans une carrière d’humour. » Meryl fait une moue amusée, le rire du gardien en dit long lui aussi. « Hm... en fait quand on y regarde de plus près, c’est assez drôle ! » Elle se garde de clamer qu’il n’a pas d’humour, après tout elle ne le connaît pas, elle ne sait pas comment il pourrait prendre la provocation. « Mais bon... je prends note... Pas de carrière dans l’humour. » Elle sourit répondant à sa question. « ça me va, si vous arrêtez vos blagues ! » « Je vais essayer d’être plus professionnelle dans ce cas. »

Meryl s’engage dans ses sutures, elle se fait aussi précautionneuse que possible, mais pas toujours simple quand le patient bouge et elle sent bien qu’elle lui fait mal quand il grimace. Elle poursuit, tout en répondant à ses questions, avec toute l’ironie du monde quant à son mariage de gosse. « Je drague pas, je discute. » Et c’est qu’elle pourrait presque être déçue que ça ne soit pas le cas. « Vous faites exprès de me parler pour que je bouge et que je souffre, c’est ça ? » Elle cesse un instant tout mouvement, se demandant s’il en joue ou si elle est vraiment maladroite. « Désolée, j’ai bientôt fini. Je n’ai plus qu’une suture et après je vous laisse tranquille. » Elle retrouve son sérieux l’espace d’un instant, son côté professionnel reprenant le dessus, elle n’est après tout pas là pour le blesser plus encore. « Et vous, ça vous arrive souvent de tomber sous le charme d’un beau et charmant détenu ? » A ça, elle répond dans un premier temps par un sourire. « Ca m’arrive parfois, même si mon truc c’est plutôt les beaux princes sur leur cheval blanc ! Miss Univers oblige, c’est que j’ai une image à tenir ! » Elle vomit l’image mentale qu’elle se fait, tant c’est loin des hommes qu’elle a l’habitude de fréquenter au final. La jeune femme termine avant de venir lui montrer le résultat, pas peu fière d’elle pour être franche. « Bon ! C’est quand notre prochain rendez-vous ? » « Idéalement ? Dans deux jours pour que je puisse vérifier que la cicatrisation se passe bien et refaire le pansement... Dans les faits, j’ai bien peur qu’on ne vous laisse pas revenir ici avant que je ne retire les fils. » On l’a prévenue, ici les conditions ne sont pas l’hôpital et sauf en cas de blessure importante, les excès de zèle sont plutôt mal vu. Elle vient appliquer une crème pour hydrater la plaie et éviter au maximum une cicatrice disgracieuse. « Je vais vous donner ça, application tous les jours jusqu’à ce qu’on se revoit... d’ici... » Elle regarde sa montre pour se caler. « Hm... milieu de semaine prochaine dans cinq ou six jours. » Elle sait que les délais ici sont en fonction des gardiens et des détenus. « En attendant... Plus de bagarre ! Sinon il faudra que je me trouve un nouveau beau et charmant détenu à martyriser. »  Et soyons franche, elle n’a pas envie de le voir débarquer ici pour un coup de couteau ou autre arme blanche improvisée. Elle vient recouvrir d’un pansement pour protéger la plaie avant de venir le fixer. « Vous n’avez pas de chance, j’ai donné mon dernier pansement reine des neiges au détenu précédent... J’ai été forcée de mettre un pansement classique... j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop. » Dans un autre contexte, elle aurait pu sortir la carte du bisou magique, mais sur son lieu professionnel et particulièrement ici, elle préfère s’abstenir, elle n’a pas envie de se faire virer pour comportement inadapté, elle tient à son stage mine de rien.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



 

Meryl

- If there's something Strange, in your neighborhood... Who you gonna call?. ☽ Ghostbusters



Spoiler:

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

l'arnacoeur (meryl & eli) Empty
Message(#) Sujet: Re: l'arnacoeur (meryl & eli) l'arnacoeur (meryl & eli) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

l'arnacoeur (meryl & eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-