AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-34%
Le deal à ne pas rater :
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 – 100Hz HDR 10+, ...
919 € 1399 €
Voir le deal

 Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Savannah Williams
Savannah Williams
les collisions
les collisions
Présent
ÂGE : 34 ans
SURNOM : Sav', Savie, Blondie mais aussi Polpetta, celui qui a tendance à l'agacer mais que seul Ugo s'entête à employer à son égard (Fort heureusement)
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Assistante de direction pour la société Campbell, spécialisée dans l'achat et la construction de complexes immobiliers écologiques -Assez naïve pour croire que travailler pour son ex ne lui attirera pas de problème
LOGEMENT : #218, BaySide
Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? E8rj
POSTS : 14730 POINTS : 280

TW IN RP : Abandon - Dépression - Sexe - Alcool - Deuil - Accident de la route - Manque d'estime de soi
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
PETIT PLUS : Elle joue souvent avec ses cheveux ≈ Elle a pratiqué auparavant le chant en tant qu'artiste professionnelle ≈Elle joue de la guitare et du piano ≈ Elle a causé un accident de voiture dans le passé qui a coûté la vie à un jeune homme. Un secret qu'elle tente de garder pour elle ≈ Elle culpabilise toujours ≈ Elle a un rire extrêmement communicatif ≈ Elle est maman de Mathis, 6 ans, qu'elle cherche à connaître, et qu'elle a eu avec son second amour, James Beauregard.
RPs EN COURS :

Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? D93Q
WILLIAMS FAMILY


Camil#1 Milena#1 Elijah#2 Ginny#4 Penelope#2 Malik#4 Hector#1 Ugo#4 Cade#29 & Milena#2 Evan#7


FLASHBACK
-




RPs EN ATTENTE : Nieves
RPs TERMINÉS : James #1 James #2 James #3 Cade Matteo Colin Thomas James #4 Cade#2 Amal Cade#3 Carlisle Cade#4 Leah Joseph Nicolas Colin Gabriel Cade#5 Cade#6 Auden Cade #7 Cade #8 Seth Carlisle#2 Cade #9 Evan#1 Cade#10 Auden#2 Saül#1 Evan#2 Cade#11 Evan#3 Ivy Cody Cade#12 Family&Cade Cade #13 Evan#4 Cade#14 Ana Cade #15 Famiglia Cade#16 Cade #17 Evan#6 Auden Cade #18 Cade #19 Cade#20 Carlisle#3 Caelan#1 Axel#1 Axel#2 Cade#21 Cade#22 Cade#23 Auden#6 Cade#24 Cade#25 Cade#26 & Jackson #1 Basilius#2 Edison#1 Malik#1 Elijah#1 Ugo#1 Nephtys#1 Malik#2 Cade#27 Ugo#2 Auden#7 Malik#3 Anastasia#4 Ugo#3 Cade#28

FLASHBACK
2011Basilius#1
2012Harold#1 Harold#2
2017Cade Evan#5
2022 - JanvierConnor#1

Abandonnés :
Spoiler:

AVATAR : Margot Robbie
CRÉDITS : ©️ alaska
DC : /
INSCRIT LE : 10/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19937-my-world-is-your-world-savannah-williams
https://www.30yearsstillyoung.com/t20175-soyons-extraordinaires-ensemble-plutot-qu-ordinaires-separement
https://www.30yearsstillyoung.com/t20441-savannah-williams#803173

Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? Empty
Message(#) Sujet: Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? EmptyLun 18 Mar 2024 - 23:28




Pas de secrets entre nous
@Hector Hargreeves & Savannah

Je dépose mes lunettes sur le plateau de mon bureau, venant me passer un instant les mains sur le visage face à cette journée chargée mais ô combien productive. Il doit être un peu plus de vingt heures. L'effervescence des bureaux Campbell a laissé place à un calme apaisant. La plupart des employés ont déserté les lieux, au profit d'une soirée entre amis, ou encore auprès de sa famille. Un programme pour lequel j'aurais également opté si j'avais eu la garde de Mathis cette semaine. Mais ce n'est pas le cas. Et comme souvent dans ces conditions, chaque fois que le petit monstre regagne la demeure de son père pour plusieurs jours, j'éprouve un sentiment de solitude qu'il m'est difficile d'effacer. C'est souvent l'excuse parfaite pour me plonger dans un dossier qui me le fera plus ou moins oublier. Mon immobilité depuis un long moment sur ce fauteuil en cuir me pousse à me lever. J'effectue quelques pas vers la vitre, qui s'étend sur tout un pan de mur, et donne une vue imprenable sur la ville. Une vue dont je ne me lasserais jamais. Le ciel chargé a fini par s'obscurcir, et la pluie s'abat depuis déjà un petit moment sur Brisbane. Mes bras viennent se croiser contre ma poitrine, et mon regard se perd sans plus attendre sur les différentes infrastructures illuminées, et les grands axes routiers, agissant comme un sortilège d'apaisement. Est-ce la hauteur qui me donne cette sensation? Cette impression d'être un instant épargné par tout ce qui pourrait se passer en contrebas? D'être coupé du monde depuis la tour de verre?  Un coup contre la porte me fait sursauter, m'ôtant sans plus attendre de mes rêveries.

Je n'ai pas le temps de décoller mes lèvres l'une de l'autre que la silhouette du jeune homme apparaît derrière la porte. La surprise qui envahit mon visage les premières secondes laisse place à une certaine impassibilité. «Hector». lançais-je à voix haute, comme si j'avais besoin de le dire à voix haute pour prendre conscience qu'il se trouvait bien dans ce bureau, qui est encore à ce jour celui de Evan, bien que je me sois approprié ce dernier par l'absence prolongée du dirigeant. «Hm… Désolée, je n'm'attendais pas à te voir ici» Pour dire vrai, nos rencontres avaient souvent le mérite d'être courtes et brèves, et ce, depuis la première fois que nos regards se sont croisés, comme si chacun de nous s'affairait à vouloir fuir l'autre. Une possible coïncidence qui s'était avérée être un véritable soulagement avec le temps. Moins nous nous voyons, mieux nous nous portons. Il a toujours eu cette capacité à rendre nos échanges particulièrement froids et étranges. Mais ne l'était-il pas lui-même? Cet homme, à l'allure irréprochable, toujours tiré à quatre épingle, et au regard impénétrable, m'a toujours donné l'impression de se sentir supérieur aux autres, comme si le monde des affaires ne pouvait me concerner, et que j'en étais bannie, qu'importe l'image que pouvait lui livrer Evan à mon égard. L'amitié des hommes ne date pas d'hier, pour autant, je ne parviens toujours pas à comprendre comment un homme aussi bon vivant, impulsif, doux et rêveur que Campbell pouvait trouver à cet homme presque frigide et incapable d'éprouver la moindre empathie pour son prochain. Un coincé selon moi. Un frère selon le jeune dirigeant. Cette rencontre fortuite est-elle un coup monté du destin, nous poussant à nous confronter contre notre gré alors qu'il lui était possible d'envisager que je sois encore présente sur place. Ou cherche t-il simplement à profiter de l'absence de Evan pour pouvoir m'épier dans la plus grande innocence? Je me rapproche du bureau, venant appuyer mes doigts sur le bois sur le bureau, comme si cela me permettait de me donner un peu plus de contenance pour pouvoir lui faire face. «Que me vaut cette visite surprise?» demandais-je en luttant pour m'emparer d'un léger sourire pour l'occasion. Les hommes de son genre? J'en croise régulièrement depuis ce début de carrière, des véritables requins capables de piétiner l'autre dès qu'ils le souhaitent, pourtant, il est le seul à me faire sentir ridicule, comme si je n'étais pas à ma place, et ce, malgré que je gère depuis plus d'un an, et dans les conditions les plus difficiles qu'il soit, cette entreprise qui régit la vie de son meilleur ami.







Feel like shit.
The world was on fire, no one could save me but you. It's strange what desire, will make foolish people do. I never dreamed that I'd meet somebody like you. I never dreamed that I'd lose somebody like you


Revenir en haut Aller en bas
Hector Hargreeves
Hector Hargreeves
Présent
ÂGE : 40 ans ont passé depuis sa naissance.
SURNOM : Personne n'ose lui donner de surnom, hormis sa sœur Halston qui le surnomme le robot quand il n'est pas là, notamment pour dénoncer qu'il n'exprime rien en public.
STATUT : Marié depuis des années à Ada Hargreeves, père de deux magnifiques enfants. Dans ce tableau idyllique, il y a aussi une amante qu'il fréquente, qui chamboule chaque jour ses convictions et le met face à certaines de ses contradictions.
MÉTIER : Travaille pour un cabinet d'avocat de Houston, mais il est en cours de reconversion.
LOGEMENT : Il habite à Bayside, Wellington Street dans une villa portant le numéro 802.
Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? Hector-3
POSTS : 23 POINTS : 40

TW IN RP : Infidélité, Tension familiale, Vengeance professionnel, Conservateur.
TW IRL : Aucun, je suis ouvert à tout les sujets.
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
RPs EN ATTENTE : ∆ Halston Hargreeves
∆ Eddie Yang
∆ Savannah Williams
AVATAR : Jamie Dornan
CRÉDITS : Avatar (Tumblr) Crackship (moi-même) Signature (KoalaVolant)
DC : Aucun
PSEUDO : Oxa
Homme (il/lui)
INSCRIT LE : 26/02/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53525-il-faut-bien-un-berger-pour-surveiller-le-troupeau-sinon-celui-ci-sera-disperse-et-desorganiser-telle-est-ma-mission#2807735
https://www.30yearsstillyoung.com/t53696-hector-hargreeves-le-berge-des-hargreeves#2815974
https://www.30yearsstillyoung.com/t53701-hector-hargreeves-instagram#2816676

Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? Empty
Message(#) Sujet: Re: Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? EmptyMar 9 Avr 2024 - 21:54





Pas de secrets entre nous ?

Bien évidemment, voyons !
En tant qu'avocat, le Hargreeves à plusieurs clients à travers le monde et particulièrement aux États-Unis, mais ici en Australie son panel de client n'est pas aussi bien étoffer que ce qu'on pourrait le croire. Mais il n'est pas vide pour autant, il peut compter parmi cette liste la Campbell Compagny qui est une entreprise un peu spéciale pour Hector, vu qu'elle appartient à son meilleur ami, oui oui je sais, ça peut être déroutant quand on connaît le personnage de savoir qu'il a un meilleur ami, beaucoup de monde le pense solitaire et en effet il ne mentionne que rarement son amitié avec Evan. Cela peut être d'autant plus surprenant quand on sait que les deux hommes sont diamétralement opposés au niveau de leurs caractères respectifs, l'un est un bon vivant l'autre froid et sa vie est régit part des règles et pourtant une amitié s'est créer entre ses deux hommes. C'est tout naturellement qu'il a accepté d'être l'avocat de l'entreprise de son ami, bien que récemment, il est devenu un peu plus que cela. Pour quelle raison ? La justice américaine à épingler Evan pour fraude, lui et Hector ont donc bataillé au tribunal pour prouver le contraire tout en sachant d'avance qu'il savait pertinemment bien que les charges retenues contre son ami étaient vraies, qu'il était coupable. Mais peu importe, Hector ne comptez pas laisser tomber Evan. Encore aujourd'hui, le verdict n'est toujours pas prononcé et depuis peu Evan est partie à nouveau aux États-Unis pour participe à une énième séance, mais sans Hector cette fois-ci. Pourquoi ? Le Hargreeves l'a toujours accompagné jusqu'à maintenant, mais cette fois-ci Evan lui à demander de rester à Brisbane pour une mission en particulier : soutenir sa remplaçante. Ce qui l'a d'abord refusé dans un premier temps, argumentant qu'il n'était pas une nounou et que l'a dite personne n'était pas en odeur de sainteté aux yeux d'Hector, mais Evan fini par le convaincre après une soirée entière à le cuisiner.

Ce qui nous amène à ce fameux soir, en dehors de ses rendez-vous, il va rarement au siège de l'entreprise en pleine journée, notamment parce qu'il avait d'autres clients que son ami, mais surtout que certains employés étaient ses yeux et oreilles à l'intérieur de ses murs, pourquoi ? Pour surveiller cette nouvelle gérante bien entendu, ce n'est pas son genre de laisser les reines de l'entreprise à une inconnue. C'est pourquoi il vient souvent le soir vadrouiller dans le bâtiment et finir ses dossiers au bureau, enfin avant ce n'était pas si courant, mais depuis la nomination d'une certaine personne à la tête de l'entreprise, il vient plus souvent, étrange non ? Après sa ronde quotidienne, qui correspond à éplucher les registres des employés qui ne sont pas venus ou arrivée en retard, le travail effectué dans la journée, les comptes-rendus, la paperasse administrative, si les bureaux ont étaient rangées et nettoyer avant la fin de journée... je vous l'avais dit qu'il était un tantinet manique non ? Encore une fois, il ne faisait jamais ça quand Evan était aux commandes, mais depuis l'arrivée d'une certaine personne à la tête de l'entreprise l'Américain repasse chaque soir en toute discrétion derrière la nouvelle gérante pour savoir si tout à bien été fait. Encore aujourd'hui, il ne comprend toujours pas la décision d'Evan d'avoir mis à la tête de son entreprise cette femme, enfin si, il le sait, mais trouve cela tellement imprudent, décidément, il ne changera jamais celui-là.

Pendant sa ronde, il passe devant le bureau de cette fameuse gérante dans le plus grand des hasards, bien entendu et remarque de la lumière en dessous de la porte qui trahissait la présence d'une personne à l'intérieur. Surpris ? Pas du tout, en réalité, il savait déjà qui était dans la pièce et même depuis quand elle est arrivée, comment ? Tout simplement grâce à une caméra qu'il a fait installer dans ce bureau et un peu partout dans le bâtiment, a ce point-là ? Oh si seulement vous savez ce qui est réellement capable de faire pour avoir à l'œil ceux qui se méfie, comme le dit un dicton, garde tes amis près de toi, mais tes ennemis encore plus près ! Mais alors qu'il peut la surveiller secrètement, pourquoi venir la voir ? La intervient la tâche ingrate qui lui incombe: Révélé le vrai visage de cette femme sans que cette dernière ne le soupçonne ! Evan et elle ont un lien passé assez fort, il en fut le témoin privilégié pendant des années à les observer, il sait pertinemment bien que son ami est trop accro à cette jeune femme pour entendre raison et croyait-le, pour lui faire entendre raison, c'est quasiment impossible. Et si jusqu'à maintenant, il a toujours su garder une certaine distance dans leurs histoires et se contentant seulement de faire entendre raison à Evan par les mots, cette fois-ci, il va changer son fusil d'épaule et lui montrer le vrai visage de cette femme pour lui apporter des preuves solides qu'elle n'est pas digne de lui et qu'elle est même dangereuse pour lui et son entreprise.

Il ouvre délicatement la porte sans frapper contre cette dernière et entre sans s'annoncer, après avoir remarqué qu'elle n'était pas sur son bureau son regard se dirigea vers l'énorme vitre qui donnait une vue imprenable sur Brisbane et son centre-ville. Il remarque très vite qu'elle n'avait pas remarqué encore sa présence, peut-être qu'elle était trop absorbée par le paysage urbain qui se trouvait devant ses yeux. Il l'observa attentivement et ne pouvait s'empêcher de juger ce qu'il voyait et constater leurs différences : Derrière cette vitre et du haut de cet immeuble, la sensation d'être au-dessus de tout est plus fort que soit, Hector l'a ressenti lui aussi quand il était plus jeune du temps ou les hôtels Hargreeves étaient au sommet de leur gloire. Pour Hector, il y a deux types de personne dans le monde professionnel : les premiers, les rêveurs comme il aime les appeler, ceux qui veulent absolument avoir quelque chose de particulier pour se démarquer des autres et idéalisé tout ce qui les entoure par exemple. Les deuxièmes sont ceux comme Hector qui ne se préoccupe pas des apparences, s'il faut arracher une mauvaise herbe pour l'intérêt général ou personnel alors soit, autant le faire vite est bien sans tergiversé ! Si pour elle, se retrouver ici procure une sensation de liberté, pour Hector le parcours du combattant qui mène pour récompense, la solitude.

Puis soudainement, Hector referme la porte derrière lui, mais avec plus de fermeté pour créer un bruit et que sa futur interlocutrice remarque sa présence. Ce qui marche, l'intéressé se retourne avec surprise en constant qu'Hector était dans la même pièce qu'elle. << Mademoiselle Williams >> Réplique-t-il d'une façon très formelle pour la saluer, avant qu'elle ne lui dit qu'elle ne s'attendait pas à le voir ici, ce qui était le but, en règle général, il se contente de venir dans les locaux de Campbell est si Savannah y était aussi, il restait à l'égard préférant garder un œil sur elle, mais de loin, mais ce soir, c'est différent. Viens ensuite un moment de blanc, ou ses deux-là se toisaient du regard, si en apparence, ils ne laissèrent rien paraître, ils se jugèrent l'un et l'autre sans aucun doute. Il n'est guère difficile pour Hector de savoir ce que les gens pensent de lui, un homme sans cœur et rigide comme le marbre, il l'accepte volontiers parce que c'est vrai et qu'il se fiche de ce que pensent les gens de lui. Il faut dire qu'il n'est pas non plus tendre avec elle, si il reconnaît qu'elle est une belle femme pour lui sa beauté cache son opportunisme, volage, instable et sournoise sont les mots qui lui viennent à l'esprit quand il regarde plus loin que les apparences. Le silence fut rompu à l'initiative de Savannah quand cette dernière se dirigea vers le bureau d'Evan pour s'y adosser avant de lui demander la raison de sa présence ici. Il ne répondit pas sur le moment, préférant regarder la manière dont elle s'adossait au bureau qui montrait un manque criant de confiance en elle ou tout du moins de prestance et avait l'air de vouloir se mettre à égalité devant la prestance d'Hector. Mais cela ne le surprend pas, des femmes comme elle, il en a déjà vue dans sa carrière, prétextant qu'elle sont bien meilleure que leur prédécesseur masculin juste parce quelle sont des femmes et qui ne peuvent pas s'empêcher à la première occasion de montrer qui commande pour asseoir leurs autorités. Dans le cas présent, elle souhaite sans doute montrer que c'était bien elle qui dirige l'entreprise, en tout cas, elle avait rapidement pris ses aises constate-t-il. Hector s'avance avec prestance pour arrivée sur la gauche. << Je suis venu chercher des documents >> Ce qui était faux, enfin pas totalement, il avait simplement demandé à un employé de déposer un dossier dans ce bureau. Pourquoi tout ce stratagème pour venir lui parler ? Ne pas lui donner la satisfaction de lui montrer qu'il souhaite se rapprocher d'elle. Il s'abaisse pour ouvrir l'un des tiroirs pour se saisir des documents en question sans demander l'autorisation à l'intéresser bien évidemment.

Leur regardent se croisent pendant quelques secondes avant que l'Américain ne rompe en faisant demi-tour et de poser délicatement son index sur le bureau en bois et le fait glisser en même temps qu'il faisait le tour du bureau, mais sur un rythme lent qui augmentait encore plus la pression du moment et la prestance du Hargreeves. Après avoir fait tout le tour du bureau en prenant son temps et en tapotant légèrement son index sur le bois du bureau, le voilà arrivée sur la droite de Savannah. << Et vous ? Que faite vous dans le bureau d'Evan, si tard le soir ? >> Réplique-t-il à nouveau une fois redressé avec toujours l'absence d'expression sur son visage, mais en restant comme à son habitude le gentleman qu'on lui connaît, après tout, même si l'envie n'est pas là, il doit se rapprocher d'elle pour le bien de son meilleur ami. D'ordinaire, c'est à ce moment-là qu'il repart aussi vite qu'il est apparu, depuis qu'ils se connaissent, c'est la première fois qu'ils discutent aussi longuement pour dire à quel point ils s'évitaient tous les deux, enfin surtout Hector. Mais il ne partira pas cette fois-ci !

@Savannah Williams



Choisir entre la raison

Ou bien la passion

KoalaVolant

userbar:
Revenir en haut Aller en bas
 

Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: central business district
-