AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

 good luck, babe (abigail)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margot Imani
Margot Imani
Présent
ÂGE : (vingt-huit ans) avec la trentaine qui approche bien trop vite.
SURNOM : (margot) margaret de ton vrai prénom, mais personne ne t'appelle comme ça
STATUT : (célibataire) c'est pas faute de tomber amoureuse de la bonne personne bien trop souvent, mais ça dure jamais.
MÉTIER : (autrice) bien connue, assez pour que tes oeuvres soient en vue d'être adaptées.
good luck, babe (abigail) GlEQC4n
POSTS : 23 POINTS : 120

TW IN RP : infidélité, homophobie parentale.
TW IRL : suicide, idées suicidaires.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #6667ab
AVATAR : arienne mandi.
CRÉDITS : poesiescendrees (avatar) harley (gif)
DC : que margot à la maison.
PSEUDO : dday, audrey.
INSCRIT LE : 09/04/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53974-margot-you-say-i-got-a-reckless-streak
https://www.30yearsstillyoung.com/t54034-margot-so-hot-you-re-hurting-my-feelings

good luck, babe (abigail) Empty
Message(#) Sujet: good luck, babe (abigail) good luck, babe (abigail) EmptyJeu 9 Mai 2024 - 3:04



Ça fait un certain temps que l’anxiété et le stress sont à un niveau tout particulièrement haut. Tu sais que c’est normal, parce que même si tu aimes essayer de nouvelles choses, il y a une différence de taille entre un côté aventurier et l’opportunité de transformer ta trilogie en films. Disons que le deuxième point est quelque chose de taille, bien plus que ce dont tu as l’habitude. Ton ambition te pousse en ce sens, la fierté aussi, mais c’est beaucoup d’impondérable, de discussion pour lesquelles tu n’as pas suffisamment de patience. C’est gros, tout simplement. Et ça pèse, forcément, parce que ça te force à patauger dans un univers que tu ne connais pas vraiment avec comme seule ressource Mac. Mac avec qui tu retrouves un semblant d’amitié. Ça pourrait être on ne peut plus plaisant si ce n’était de tout ce que vient peser sur votre complicité. Dire que tu lui en veux encore serait sans doute une exagération, mais on ne peut pas non plus dire que t’es parfaitement remise de la situation entre vous. C’est juste mis de côté, ton égo et ton amour propre peuvent bien en prendre un peu.
Sauf que c’est lourd.
Et c’est pour ça qu’après un autre meeting qui t’apparait interminable que tu décides de décrocher le téléphone pour chercher un peu de réconfort et de bonnes compagnies. C’est ironique comment le geste te ramène encore parfois vers Mac. Il y a une époque ce serait vers elle que tu te serais tournée, volontiers. Heureusement, t’as des gens biens dans ta vie. Des gens qui ne risquent pas de te blesser de la même façon.
C’est ainsi qu’un plan pour la soirée est fait : tu la passerais chez Abigaïl en excellente compagnie. On pourrait croire que regarder un film ne ferait que te ramener à tes problèmes immédiats, mais il n’en est rien. T’es juste contente de pouvoir passer la soirée avec elle.

C’est pour ça que tu te ramènes avec deux bonnes bouteilles de vin - le genre que tu reçois gratuitement pour tu ne sais trop quelle raison. Il faut croire que c’est l’un des avantages de la supposée célébrité dont tu peux te targuer. Si tu peux en faire profiter Abigaïl, pourquoi pas. Même si, en soit, tu penses qu’elle doit avoir son lot aussi. Disons simplement que c’est ta participation à la soirée considérant que tu t’invites chez elle un peu à la dernière minute. Tu la remercieras en bonne et due forme une fois installée. Après tout, sa compagnie ne pourrait que te soulager, enlever le poids sur tes épaules… Tu lui en dois une, tout simplement. C’est pour ça qu’un sourire s’invite sur tes lèvres lorsque tu débarques chez elle et que la porte s’ouvre devant toi. « C’est un bonheur de te voir. » Le mot n’est pas choisi au hasard, ça te promet au moins une bonne soirée. « Je viens avec des offrandes. » Que tu ajoutes avec un sourire alors que tu l’étreints un bref instant. Tu penses pas avoir besoin de détailler le pourquoi du comment vu les bouteilles dans tes mains. Tout comme tu ressens pas le besoin d’expliquer ton commentaire suivant : « Et le fait que ta demeure soit toujours aussi belle explique pourquoi on fait ça chez toi. » Parce que se risquer dans ton domicile signifierait probablement un grave choc pour ton amie. Pas qu’elle y soit jamais entrée, mais bon, disons que l’ordre ne règne pas souvent - pas plus que son oeil pour le design.

@Abigaïl Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Abigaïl Clarke
Abigaïl Clarke
ÂGE : 36 ans (25.05.1987)
SURNOM : Abi, Lady A., Miss Parfaite
STATUT : Célibataire, du moins, c'est ce qu'elle croit... Elle est loin de se douter qu'elle est en fait fiancée à son ancien petit ami Carmine. Les joies d'appartenir à l'aristocratie!
MÉTIER : Architecte et décoratrice d'intérieur de luxe et directrice de sa propre école de décoration d'intérieur de luxe pour sa propre agence et fondatrice d'une école de perfectionnement en décoration d'intérieur de luxe.
LOGEMENT : Villa au 814 Water Street, Spring Hill
good luck, babe (abigail) K9xo
POSTS : 80 POINTS : 0

TW IN RP : Fière aristocrate, profond besoin de validation, anxiété de performance, burn out, harcèlement et menaces dont elle a été victime, pression sociale d'avoir des enfants, famille toxique
TW IRL : Aucun, à discuter au besoin
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Paraît sûre d’elle, parfaite et intouchable ; manque cruellement d’estime de soi, souffre d’anxiété de performance et est extrêmement sensible ≈ Workaholic ≈ Bisexuelle en cachette ≈ A déjà fait un burn out ≈ A subi du harcèlement et des menaces par des admiratrices de Carmine lorsqu'elle était avec lui, en plus de se faire traiter de profiteuse par certains médias
CODE COULEUR : #bc4749
RPs EN COURS : (6/6 FULL)
Lily #1, Carmine #1, Evan #1, Dan #1 (téléphone) et Scarlett #1
RPs EN ATTENTE : Margot #1
RPs TERMINÉS : Carmine #1 (téléphone)
AVATAR : Nina Dobrev
CRÉDITS : Brenda (avatar) et Minori (signature)
DC : Aucun
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/03/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53870-let-me-adjust-my-crown-and-get-my-day-started-abi
https://www.30yearsstillyoung.com/t53941-lady-a-uc
https://www.30yearsstillyoung.com/t54148-abigail-clarke-instagram#2843007

good luck, babe (abigail) Empty
Message(#) Sujet: Re: good luck, babe (abigail) good luck, babe (abigail) EmptySam 18 Mai 2024 - 19:41



La pluie s’abattait vigoureusement et inlassablement sur les grandes baies vitrées de ton bureau. Ton entourage savait à quel point tu aimais entendre ce bruit. C’était donc dans une ambiance de confort, voire même de réconfort, que tu travaillais ce jour-là. Tu cherchais un bureau anglais du 19e siècle depuis plus d’une heure lorsque tu tombas enfin sur la perle rare. Sans plus tarder, tu le commandas avant de le montrer à sa future propriétaire. Mme Harlow fut en pleine extase devant ta trouvaille. Tu savais qu’elle allait réagir positivement en voyant ton message, mais tu ne t’attendais pas à ce qu’elle te tînt autant d’éloges pour un simple meuble. Sa réaction te toucha et te rappela à quel point tu aimais embellir la vie des gens. Elle te rappela aussi à quel point tu aimais recevoir leurs éloges, mais ce détail, tu décidais de l'enfouir bien loin. Le visage bien fier et le menton bien haut dans les airs, entre la rigolade et le sérieux, tu sortis tes talents d’actrice et fis semblant de recevoir un deuxième Good Design Award. Tu allais faire un discours lorsque ton téléphone sonna et te tira de tes bêtises. C’était Margot. Décidément, pour une fois depuis un moment, la journée te souriait. Les choses étaient plutôt chaotiques pour toi ces temps-ci. Entre l’annonce de ton mariage arrangé, la discussion sans pitié avec tes parents et les articles misogynes à ton sujet, tu ne savais plus où donner de la tête. Pour échapper au chaos, tu t’étais mise à travailler sans relâche. Néanmoins, si ton travail te permettait de te changer les idées, il n’arrivait pas à te procurer un réel sentiment d’apaisement. L’appel de Margot était donc bien tombé et tu te réjouissais à l’idée de voir la brune ce soir.   

Tu étais en train de remplir un plateau de collations en tout genre lorsque la sonnette de l’entrée principale retentit. Un sourire s’afficha immédiatement sur tes lèvres maquillées d’un rose naturel, sourire qui s’agrandit davantage lorsque tu découvris Margot derrière la porte. « C’est un bonheur de te voir. » Elle savait quoi lui dire pour te flatter. Et si quelqu’un répondait bien à la flatterie, c’était bien toi. Un sentiment de nostalgie s’empara de toi en revoyant Margot et en étant de nouveau témoin de sa gentillesse. Elle t'avait manqué. « Margot! Je suis contente de te voir aussi. » Tu la fis entrer avant de refermer la porte derrière vous. « Je viens avec des offrandes. » L’image de l’autrice avec une bouteille de vin dans chaque main te fit rire. « J’ai l’impression que tu as quelque chose à oublier, je me trompe? Merci, en tout cas, c’est très gentil. » Tu disparus un moment dans la cuisine pour revenir quelques secondes après avec le fameux plateau de collations que tu préparais tout à l’heure. Il n’y avait plus que des collations sur le plateau par contre, il y avait aussi deux verres de vin bien remplis. Tu déposas le plateau de collations sur la table basse du salon avant de rejoindre ton invitée qui se trouvait toujours à l'entrée. « Et le fait que ta demeure soit toujours aussi belle explique pourquoi on fait ça chez toi. » Margot avait réellement le don de lui faire plaisir avec ses mots. « Oh! Arrête! Bon, d’accord, j’avoue que ma villa est assez exceptionnelle. » Comme tu ne l’avais pas encore saluée, tu lui fis une chaleureuse accolade. Puis, tu la guidas au salon en lui prenant la main. « J’ai acheté plein de petits trucs à manger et j’ai sorti les plaids et les coussins pour plus de confort. N’hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit. J’ai aussi téléchargé des films, mais avant, je veux savoir ce qui se passe. Je sens qu’il y a quelque chose qui te tracasse. » Ton regard se posa sur les verres de vin que tu te précipitas à aller chercher. « Tiens, un petit verre te fera du bien. »

@Margot Imani


Keep your heels, head and standards high - Coco Chanel
Revenir en haut Aller en bas
Margot Imani
Margot Imani
Présent
ÂGE : (vingt-huit ans) avec la trentaine qui approche bien trop vite.
SURNOM : (margot) margaret de ton vrai prénom, mais personne ne t'appelle comme ça
STATUT : (célibataire) c'est pas faute de tomber amoureuse de la bonne personne bien trop souvent, mais ça dure jamais.
MÉTIER : (autrice) bien connue, assez pour que tes oeuvres soient en vue d'être adaptées.
good luck, babe (abigail) GlEQC4n
POSTS : 23 POINTS : 120

TW IN RP : infidélité, homophobie parentale.
TW IRL : suicide, idées suicidaires.
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
CODE COULEUR : #6667ab
AVATAR : arienne mandi.
CRÉDITS : poesiescendrees (avatar) harley (gif)
DC : que margot à la maison.
PSEUDO : dday, audrey.
INSCRIT LE : 09/04/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t53974-margot-you-say-i-got-a-reckless-streak
https://www.30yearsstillyoung.com/t54034-margot-so-hot-you-re-hurting-my-feelings

good luck, babe (abigail) Empty
Message(#) Sujet: Re: good luck, babe (abigail) good luck, babe (abigail) EmptyDim 9 Juin 2024 - 0:59


Ton visage s’illumine un peu plus lorsqu’Abigail te rend le commentaire, te dit qu’elle est aussi contente de te voir. Ce n’est pas que tu en avais douter autant que tu n’y avais simplement pas envoyer ton esprit, mais c’est évident que ça te fait plaisir. Elle t’a manqué, voilà l’évidence et ce n’est pas sans raison que tu te tournes vers elle pour te changer les idées. Elle est aussi retirée, loin de tes problèmes et tes tracas, faisant d’elle une personne idéale pour passer un bon temps. C’est aussi pour ça que tu te ramènes avec des bouteilles de vin en guise d’offrande. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Le tout avec un petit sourire, le signe que ta vis-à-vis tapait dans le mile avec son commentaire. Ce n’est pas étonnant, peut-être qu’elle ne connait pas aussi bien que Mac, mais elle te connait tout de même mieux que la majorité des gens. L’inverse est vrai en soit, ce pourquoi tu ne bouges pas d’un poil quand elle disparait.
Tu te sens à l’aise dans sa demeure, toujours occupée à admirer chacun des recoins qui détonnent tellement du bordel qui règne chez toi. À bien y penser, tu sais pas c’est quand la dernière fois que tu l’as invitée chez toi mais autant le dire, t’es sincère quand tu soulignes que vous faites ça chez elle pour une raison. La réaction d’Abigail à ton compliment ne se fait pas attendre et tu te retrouves à sourire un peu plus. « Exceptionnelle c’est le mot. » Avec un hochement de tête en prime, l’air de confirmer le mot.

T’aurais pu garder cette confirmation pour un peu plus tard alors qu’elle t’entraine vers le salon après une chaleureuse accolade. Tu serres sa main dans la tienne, contente de pouvoir te rattacher à ce contact. C’est la simplicité du geste qui t’aide, tout comme l’attention avec laquelle elle a préparé ta visite. T’écoutes tout ce qu’elle dit avec un sourire, visiblement touchée. « T’avais pas à en faire autant tu sais. » Tu le penses, mais t’ajoutes le plus important presque aussitôt. « Mais merci. » T’avais raison de te tourner vers elle, c’est pile le genre de soirée qui te changerait les idées et ferait des miracles. T’attrapes le verre de vin qui t’en tendu avant d’en prendre une gorgée. « C’est si évident que ça ? » Ce serait pas étonnant, t’es pas la personne qui cache le mieux ses émotions, t’es pas celle qui les contrôle le plus d’ailleurs. Pour l’heure tu te permets de gagner un peu de temps avant de vider ton sac en allant t’installer sur le canapé armée de ton verre et d’un plaid - tout ce qu’il faut dans la vie. Ce n’est qu’après ça que tu décides de te vider un peu. Tu le fais un peu à reculons, pas parce que tu as du mal à t’ouvrir à Abigail, non, c’est plutôt que t’aimes pas parler de problèmes sérieux. Te plaindre pour un rien est bien plus simple. « Je sais pas si tu as su que ma trilogie allait être adaptée en film ? » T’as pas souvenir de lui en avoir parlé spécifiquement, il faut dire que même maintenant, t’as un peu de mal à y croire par moment. « Je suis contente hein, c’est juste… tellement plus compliqué que je pensais. » C’est une montagne, sans même faire entrer Mac dans la balance et ça non plus ce n’est pas rien. Tu préfères juste y aller une chose à la fois, persuadée qu’au moins pour ça, Abigail pourra sans doute être d’excellent conseil.

@Abigaïl Clarke
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

good luck, babe (abigail) Empty
Message(#) Sujet: Re: good luck, babe (abigail) good luck, babe (abigail) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

good luck, babe (abigail)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-