AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : ...
Voir le deal
14.50 €

 I'll see your pain, if you don't feel our grace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clarence Aldridge
Clarence Aldridge
l'électron libre
l'électron libre
En ligne
ÂGE : 37 ans (05/12/1986)
SURNOM : Clay pour sa famille. Même s'il a en horreur ce surnom.
STATUT : Veuf. L'or qui orne toujours son doigt malgré les années. Le coeur qui se débat entre deux brunes.
MÉTIER : Médecin urgentiste à l'Hôpital St Vincent. Ancien chef de mission pour médecins sans frontières. Rentré au pays pour sa fille, même si un bout de son âme restera à jamais là-bas. L'envie de repartir jamais bien loin.
LOGEMENT : Logan City #134 Latimer Road. Une grande maison blanche sur 2 étages. Avec sa fille Emilia et Ethel (trop) souvent.
I'll see your pain, if you don't feel our grace. 2e6cabed3379331b553d0b8debae35cb
POSTS : 756 POINTS : 510

TW IN RP : veuvage - décès - trauma
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A toujours un paquet de bonbons sous la main depuis qu'il tente d'arrêter de fumer. ≈ Foutu électron libre qui en fait qu'à sa tête. ≈ Surnommé "Charming" à l'hôpital ≈ Père d'une petite fille de 6 ans prénommée Emilia.
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
RPs EN COURS : - Blake (1) - Ethel (1-2) - Wild (1) - Wild FB (1) - Nina (1) - Ruben (1)

I'll see your pain, if you don't feel our grace. 0c6888db8a4753b4b6fd51d09bf4fc7a636e43f3
.Blake.
The second someone mentioned you were all alone. I could feel the trouble coursing through your veins. Now I know, it's got a hold. Just a phone called left unanswered. wondering where you are. Don't let go, keep a hold.


I'll see your pain, if you don't feel our grace. E15c72fb57123c619f544a2b3f6ccaba
.Ethel.
You bring good to my lonely life, honestly. Why do you leave me with watercolor eyes ? I feel the rush and it's amazing.


I'll see your pain, if you don't feel our grace. Tumblr_on4s5uR4ps1rvv9gno4_400
.Wild.
Be my queen, I'll be your king. We’ll be rulers, I'll give you everything.


I'll see your pain, if you don't feel our grace. 437b5f438a41aefdfeb1342a398ac78a32980aff
.Eden.
UC




RPs EN ATTENTE : - Ulysse (1) - Helen (1)
AVATAR : Robert Pattinson
CRÉDITS : avatar@spider heda (tumblr) signature@endlesslove iconRB@favsicons
DC : Un seul visage pour l'instant.
PSEUDO : Noiram
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/05/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54291-clarence-all-my-tears-have-been-used-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t54343-clarence-and-it-s-like-snow-at-the-beach

I'll see your pain, if you don't feel our grace. Empty
Message(#)I'll see your pain, if you don't feel our grace. EmptySam 25 Mai - 13:30

I'll see your pain
if you don't feel our grace

Blake & Clarence


  Le tumulte de la ville est encore une mélodie que tu peines à dompter. Tout te parait à la fois trop confus et strident. Une autre sorte de chaos plus doux et pourtant si brutal. Tu regardes le paysage qui t’entoure et les passants qui semblent faire partie de cette mécanique bien huilée. Tu contemples la scène changeante qui se joue devant tes yeux tel un spectateur tapis dans l’ombre. Une fois de plus, t’as l’impression d’être ce grain de sable qui pourrait tout faire enrayer. De trop dans cette vie que tu avais laissé en suspens depuis ton départ il y a presque une éternité. Tu ne connais rien de Brisbane, mais tu retrouves entre chaque coin de rue l'empreinte australienne. Rien ne semble avoir changé. L’insouciance presque indécente et des plus que criantes de ceux qui jouissent d’une quiétude que tu avais oubliée. Ça pourrait presque te faire rire si tu n'avais pas prévu d’y venir t’installer. Tu fais rougir entre tes lèvres une cigarette pour tenter de mettre de l’ordre dans tes pensées. De calmer cette myriade de sentiments que tu peines à interpréter. T’es assis à la terrasse de ce bar que ton demi-frère t’a indiqué. À l’attendre bien avant l’heure convenue. Comme pour tenter de dompter les lieux avant son arrivée. Dix ans sans vous voir et trop peu de mots échangés. La rancœur toujours scellée entre vous et ces cœurs qui ne semble jamais jouer les mêmes variations. Ce fossé qui vous sépare devient toujours plus grand. Tu l’as rendu seul coupable de tes malheurs avant même sa naissance. Tu lui as démontré à maintes reprises ton indifférence. Coché toutes les cases du mauvais frère pour qu’il se montre aussi virulent que toi. Jouer d’égal à égal dans ce jeu où tu pensais un temps avoir l'ascendant. Encore ce matin, tu étais prêt à revenir sur ta décision. De le laisser en plan pour t’effacer à jamais de leurs vies. Mais c’est toi, qui es revenu vers lui. Qui a dessiné une brèche dans cette fierté que tu aimes brandir au moindre signe de faiblesse. T’as ravalé ton venin pour elle, rien que pour tenir ta promesse. Emilia est devenue ton phare dans cette brume où tu pourrais te perdre. La seule à pouvoir mettre un sourire sur tes lèvres. Elle mérite cette stabilité que tu n’es pas capable de lui offrir à toi seul. Des réponses à ses questions avant que tu ne deviennes le vilain de son histoire. T’as peur Clay, qu’elle puisse un jour te détester. T’as peur qu’elle puisse te rendre responsable du déchirement de ses racines avant même l’âge de savoir voler.

T’as en horreur cette façon que les autres ont de te regarder depuis la mort d’Emma. Ton frère est le seul qui t'épargnera toute forme de pitié. Le seul à ne pas t’imposer cette éternelle question à laquelle tu n’es pas en capacité de répondre. Tu te perds dans les aiguilles du temps sans même te rendre compte que l’heure de vos retrouvailles est sur le point de sonner. Tu regardes devant toi, l’écran flouté par les fumées de cette mort qui continue de brûler. Puis, il y a cette petite voix qui te dit de tourner ton regard. Ton océan quelque peu hasardeux s’égare un instant sur une silhouette qui lui ressemble et qui se rapproche dangereusement de toi. Tu prends une grande inspiration en voyant les traits de son visage devenir un peu plus nets à chacun de ses pas. Entre vous, il y a comme un fil étrange que vous ne pouvez renier. Les liens d’un sang que tu as trop longtemps bafoué. Tu te redresses sur ta chaise avant qu’il ne soit assez proche pour t'interpeller. Tu ne le quittes pas du regard un seul instant. Comme pour y chercher les traits presque juvéniles que tu avais laissés en partant. « Blake… » Chaque lettre claque presque entre tes lèvres sur lesquelles se dessinent une forme étrange que tu tentes d’effacer. T’es plus heureux de le voir que tu l’imaginais. Il a l’air de briller, toujours pourvu de cette aura qui te fait défaut. Alors que toi, tu ronges le noir de tes propres démons. Tu baisses les yeux un instant pour trouver le courage de lui faire face. Tu as presque honte d’être devant lui dans cet état. Maigre, les blessures encore trop vives de ton corps et de ton cœur qui saigne sous ton silence. T’es plus que l’ombre de toi-même. « Toujours aussi bronzé… » Pas d’accolade, ni aucun geste d’affection. Ton océan le noie brièvement avec ce mélange de défiance et de mélancolie. Presque nostalgique de l’époque où ton seul problème était de le provoquer. En réalité, tu tentes d'étouffer la moindre parcelle de malaise. De reprendre ton masque de frère pour sauver les apparences. Les prémices d'un sourire qui se révèle en toute spontanéité.  



design  ϟ vocivus // icons ϟ Noiram


I hear the birds on the summer breeze, I drive fast. I am alone in the night. Been tryin' hard not to get into trouble. I've got a war in my mind. So, I just ride©️ endlesslove.

I'll see your pain, if you don't feel our grace. G5CJ3cs
I'll see your pain, if you don't feel our grace. 7hbkQSw
I'll see your pain, if you don't feel our grace. 1pppgqW
I'll see your pain, if you don't feel our grace. 8OnwP7Y
Revenir en haut Aller en bas
Blake Aldridge
Blake Aldridge
La plume assassine
La plume assassine
I'll see your pain, if you don't feel our grace. IAeu3cF Présent
ÂGE : trente ans (21/11/93 - scorpion)
SURNOM : bridge par certains de ses collègues, et c'est resté.
STATUT : un an et demi après l'annulation de ses fiançailles avec Stella, c'est son histoire avec Flora qui a pris fin à son tour lorsqu'ils ont réalisé qu'être attachés l'un à l'autre, ça ne faisait pas pour autant une base solide pour construire quelque chose. un historique sentimental tout ce qu'il y a de plus glorieux, donc.
MÉTIER : journaliste plurimédia et rédacteur en chef de son propre magazine en ligne, The Daily Insider, où il passe l'actualité au crible en malmenant quelques susceptibilités au passage. chroniqueur culturel sur Sky News Radio, chaque jeudi soir. ça met du beurre dans les épinards.
LOGEMENT : #242 Oxlade Drive, à Fortitude Valley, dans un appart qui lui sert presque autant de bureau.
I'll see your pain, if you don't feel our grace. 1bPCzjt3_o
POSTS : 3227 POINTS : 0

TW IN RP : classisme, traitement médiatique virulent, duplicité, mentions de harcèlement scolaire (passé)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : journaliste par vocation, toujours en quête de transparence › en bon millennial, il a toujours son smartphone et son macbook à portée de main › a la haute société en horreur, convaincu qu'ils se pensent inatteignables. c'est eux qu'il fustige le plus souvent dans ses articles › a lancé son propre média pour combattre la censure › sa plume est caustique et lui redoutable quand il s'attaque à un sujet › inséparable de sa moto, qu'il a retapé lui-même › social butterfly, il sait où et quand laisser traîner ses oreilles pour choper des infos › a la trahison facile quand c'est pour servir sa cause.
CODE COULEUR : IndianRed
RPs EN COURS : (09) logan #2august #3tessa #1eddie #3gabrielle #1dina #1jude #1clarence #1

(ua slasher) carl #3

I'll see your pain, if you don't feel our grace. 56f8618829b2281246b83b30036e72a147dd3751
aldrine #3 › I know water that's thicker than love, that's deeper than love with my friends. people come and some people go, and some people ride 'til the end. we're still young, still got our mindless ways. and our timeless phase, kickin' songs.

I'll see your pain, if you don't feel our grace. B078c714e8210e29d3b2367e5657594ef4ba283c
clarence #1 › do you think about me? 'cause I don't have any doubt you must in this life. even though you're never there I didn't feel you disappear from sight. you did it well.

I'll see your pain, if you don't feel our grace. Cbb97b2f07fbf68696a90ae3088832a0d6149e39
flake #4 › and then the cold came, the dark days. when fear crept into my mind. you gave me all your love and all I gave you was goodbye. so this is me swallowin' my pride, standin' in front of you sayin' I'm sorry for that night. and I go back to december all the time.

I'll see your pain, if you don't feel our grace. 8155d409bdad51cd5a814f0c5d40c0ddce25d25f
stella #2 › now it's just me and a hundred square feet of bittersweet memories. deleted the playlist but I still hear all your favorite melodies. so I'll dance with your ghost in the living room, and I'll play the piano alone. but I'm too scared to delete all our videos, 'cause it's real once everyone knows.

RPs EN ATTENTE : clarence › flora #4 › stella #2
RPs TERMINÉS : (2024) ambrose #1

(2023) flora #1sergio #1noor #1flora #2 & elijah #2august #1jenna #1eddie (survival academy)charlie (survival academy)eddie #2 (survival academy)sofia #1 (speed dating)stella #1carl #1dorian #1logan #1flora #3greta #1august #2

(flashbacks) elijah #1 (juillet 2022)

(ua slasher) carl #2


rps abandonnés:

AVATAR : austin butler.
CRÉDITS : avatar @selfmade, gif profil @echoinyourshadow, gifs sign @selfmade, gif august @timotheecontent, gif clarence @faayagifs, gif flora @watson-emma, gif stella @lexiresources, userbars @loonywaltz.
DC : rory craine (ft. david corenswet) & james weatherton (ft. joseph quinn)
PSEUDO : charlotte, nairobi.
Femme (elle)
INSCRIT LE : 13/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48220-when-it-comes-to-the-end-you-re-just-the-same-as-them-blake
https://www.30yearsstillyoung.com/t48271-blake-i-m-the-reporter-baby-you-could-be-the-news
https://www.30yearsstillyoung.com/t48313-blake-aldridge
https://berzvtto.tumblr.com/

I'll see your pain, if you don't feel our grace. Empty
Message(#)I'll see your pain, if you don't feel our grace. EmptyMar 11 Juin - 20:02


(c) kaxbrekkergifs & nairobi
I'll see your pain if you don't feel our grace.

Dire qu'il appréhendait ces retrouvailles serait un euphémisme, mais compter sur lui pour l'admettre était une autre paire de manches et une preuve de plus qu'il se raccrocherait toujours à sa fierté dès qu'il était question de Clarence – pas étonnant alors que les deux demi-frères soient ainsi restés plusieurs années sans même se retrouver face à face. L'affronter aujourd'hui reviendrait presque à affronter un quasi inconnu si de rares appels au cours des dernières années ne lui avaient pas permis de se tenir au courant de la vie que son demi-frère menait à des milliers de kilomètres de là, assez de fois au moins pour qu'il nourrisse l'impression d'avoir vécu tout ça par procuration et pour que d'une certaine manière, il se soit sûrement préparé à l'idée qu'un jour peut être, c'est de sa bouche et plus par téléphone que Clarence lui contenait ses aventures. Il ne l'avait sûrement pas fait venir pour ça, mais ce ne serait pas exagéré de dire qu'une part de lui aspirait à rattraper le temps qu'ils avaient perdu et qui leur avait coûté d'être loin l'un de l'autre dans certains des moments les plus douloureux qu'ils aient eu à traverser. Une chose qui n'avait rien de tellement surprenante quand on les connaissait, eux et leur foutue incapacité à partager autre chose que des querelles et des divergences d'opinion depuis toujours, mais qui restait malgré tout une source de regrets peu assumée de la part du journaliste. Au fond, il ne savait pas vraiment ce qu'il attendait de cette rencontre ni ce qui pourrait bien tourner différemment de d'habitude, mais ce qui était sûr c'est qu'il se serait reproché de ne pas avoir répondu à son invitation. De lui avoir tourné le dos là où Clarence avait pour une fois fait l'effort de faire un pas vers lui. Le Blake d'il y a quelques années avait attendu ce moment maintes et maintes fois sans jamais qu'il ne se présente, après tout.

« Blake… » La façon qu'il eut de l'accueillir lui aurait peut être paru glaciale s'il s'était attendu à autre chose, mais ça n'était pas le cas quand on avait comme lui passé des années sans voir son demi-frère et que nos rapports avec ce dernier n'avaient jamais transpiré l'enthousiasme et le vivre-ensemble. « Clarence. » Les salutations s'en tiendraient là et c'était sans doute dans l'intérêt de tout le monde, ni son aîné ni lui n'ayant envie de rendre le moment inconfortable en y instaurant des gestes qui n'auraient rien de naturels pour eux. « Toujours aussi bronzé… » De toutes les choses qu'il aurait pu relever pour sous-entendre qu'il avait changé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus – et à juste titre, puisqu'il n'avait même pas fêté son vingtième anniversaire lorsqu'ils s'étaient retrouvés face à face pour la dernière fois – Clarence le prenait de cours en faisant allusion à l'un des quelques détails qui, eux, n'avaient effectivement pas changé. Qu'il choisisse de mettre l'accent sur celui-là en particulier ne devrait pas le surprendre : il avait toujours eu son propre humour, pour preuve sa remarque lui tira un demi-sourire entendu. « C'est le surf. » Il annonça en toute décontraction, d'une voix pourtant sérieuse. « Tu devrais essayer, tu prendrais quelques couleurs. » S'il avait voulu prendre beaucoup moins de gants, il se serait contenté de lui faire remarquer qu'il avait une mine affreuse, un visage blême, les traits tirés et vraisemblablement fatigués. Pourtant, malgré tout ce qui les avait toujours opposé, son sens de la famille était semble-t-il encore assez prononcé pour qu'il ne veuille pas le piquer directement. Pas là où ça risquerait de faire un peu mal, en tout cas.

Le voir esquisser ce sourire avait quelque chose de déroutant, sans doute parce qu'il ne saurait plus dater la dernière fois qu'il en avait vu un s'étirer sur les lèvres de Clarence, là où le Blake qu'il était quelques années plus tôt jurerait l'avoir plus souvent vu froncer les sourcils et marquer son agacement dès qu'il avait le malheur de se trouver dans les parages. Il n'avait jamais rien fait pour arranger les choses, Blake, mais une part de lui s'était toujours demandée comment il avait bien pu lui taper aussi facilement sur les nerfs à peine débarqué dans la famille et pas encore en âge de prononcer un seul mot. « Si on m'avait dit y'a quelques années que tu m'inviterais à boire un coup, je pense que je l'aurais pas cru. » Il finit par rompre le silence à son tour, forcé de trouver toute cette situation assez absurde quand on savait qu'ils n'avaient jamais été fichus d'agir comme deux frères avant aujourd'hui, ou à trop peu d'occasions pour qu'il puisse seulement s'en rappeler. A l'époque où Clarence faisait encore quotidiennement partie du paysage, il était impensable qu'ils sortent manger un morceau ensemble ou que Blake songe seulement à s'inviter durant l'une des sorties de son aîné. Il savait très bien quel accueil lui aurait été réservé, tout comme Clarence savait très bien que le jeune Blake aurait trouvé un moyen de le provoquer sans même avoir à tellement s'épuiser pour ça. Aujourd'hui, pourtant, ils étaient bel et bien assis l'un en face de l'autre, dans un cadre d'une banalité presque affligeante, et quiconque les observerait n'irait sûrement pas imaginer que ça n'avait rien d'ordinaire pour eux. « Vous prenez vos marques, Emilia et toi ? » Depuis leur arrivée à Brisbane, depuis que cette ville était devenue leur terre d'accueil. Clarence et sa fille semblaient mener un quotidien très différent à l'autre bout du monde, du moins c'est ce qu'il avait déduit des rares appels qu'il lui avait passé ou de ceux auxquels sa mère avait eu droit. Et si l'on pourrait légitimement douter de la sincérité qu'il mettait dans sa question, la vérité c'est qu'une part de lui s'inquiétait pour sa nièce, pour cette gamine privée de ses repères et pour qui sa propre famille était en partie constituée d'étrangers – et cette idée le troublait plus qu'il l'aurait pensé, Blake, cette situation lui inspirant d'autant plus de regrets depuis qu'ils n'étaient plus géographiquement éloignés les uns des autres.



I'll see your pain, if you don't feel our grace. PwjukqI
I'll see your pain, if you don't feel our grace. BlWlDkN
I'll see your pain, if you don't feel our grace. YI1xEdJ

I'll see your pain, if you don't feel our grace. 7IiCeQW
I'll see your pain, if you don't feel our grace. YaJG0rc
I'll see your pain, if you don't feel our grace. TTEVNp3
 I'll see your pain, if you don't feel our grace. 2154485008 :
Revenir en haut Aller en bas
 

I'll see your pain, if you don't feel our grace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-