AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
MAJ de juillet annoncée
Le 15 juillet le forum changera de design et proposera un nouvel event.
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
-22%
Le deal à ne pas rater :
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming 23,8″ Full HD
139.99 € 179.99 €
Voir le deal

 Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yara Cervantes
Yara Cervantes
ÂGE : 31 ans, née le 22 novembre 1992
SURNOM : Comme si Yara n'était pas assez court, elle pensait y échapper mais... Yaya. Restons en là vous voulez bien.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Ingénieur en cyber sécurité
LOGEMENT : Toowong, 228 Carmody Road
POSTS : 279 POINTS : 560

TW IN RP : Maladie mentale - Trouble du comportement alimentaire
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Elle a abandonné son promis au pieds de l'autel en prévenant par SMS ce dernier et leurs invités... Vraiment, très classe. Heum.
RPs EN COURS : (Sloane #1) - (Sloane #2) - (Angelo #1)
AVATAR : Eiza Gonzalez
CRÉDITS : maytheavatarsbewithyou
DC : Nope
PSEUDO : CurlyFlower
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2024

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty
Message(#) Sujet: Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) EmptyDim 7 Juil 2024 - 16:02

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road.
Libérateur. Voilà ce que représentait aux yeux de l’hispanique ce voyage quasi initiatique complètement imprévu, un coup de tête salvateur in fine. Alanguie sur ce matelas bon marché qui rentrait à peine au sein du van brinquebalant acheté dès le début de son arrivée en terre d’Asie, ce furent les premiers rayons de soleil tout contre la peau matifiée par ce premier mois sur les routes qui eurent finalement raison de son sommeil léger. Un bras reposait tout contre son dos uniquement en mouvement sous les respirations lentes de son propriétaire, la moiteur des corps entremêlés victimes de l’humide chaleur ambiante. Tel un chat, Yara s’étira faisant fi de son partenaire encore endormi lui octroyant un grognement matinal habituel. Un tendre sourire naquit sur les lèvres charnues lorsque d’une main elle en profita pour ébouriffer la tignasse ondulée auburn. Lors d’un moment suspendu au-dessus du temps, la demoiselle en profita pour observer les traits détendus de ce visage à présent connu et apprécié qu’elle avait bon nombre de fois croqué à l’abri des regards inquisiteurs de ce dernier.

Leur rencontre n’avait rien de conventionnelle au sens propre du terme, ils avaient fait connaissance à bord du premier avion qu’avait dû prendre Yara afin de commencer son périple avant que la collision sensuelle de leurs deux corps au sein même des toilettes de leur moyen de transport scelle ce duo improbable. Depuis, ils ne s’étaient plus quittés, le jeune homme n’ayant aucun plan en tête avait proposé de suivre l’inconnue au gré de ses pérégrinations dissolues. Et quelle bouffée d’oxygène il représentait ! En effet, il était tout ce que Yara n’était pas ou aurait voulu être. Complètement libre. Avide de nouvelles cultures, de nouvelles activités et cette soif inextinguible de découverte. Ses yeux s’illuminaient d’un rien, s’époustouflaient de tout. Là où la raison, les craintes et les doutes clouaient au sol Yara c’était la main rassurante d’Angelo et sa foi inébranlable qui la poussait à dépasser son anxiété, à se dépasser elle-même.

Encore à moitié nu, Yara vint recouvrir le dos de son amant de son corps brûlant afin de murmurer à son oreille qu’elle mordillait de concert : « Angelo… Je meurs de faim… » Double sens évident qui faisait bien évidemment référence aux nombreux appétits que réveillait en elle le globe-trotteur invétéré. D’autant plus qu’il était un cuisinier hors pair, ce qui ne gâchait définitivement rien au tableau idyllique de ce dernier mois. « Si tu ne te réveilles pas, je pars sans toi pour la randonnée dans les montagnes de Zhangjiajie. » Faux. Jamais elle n’aurait osé partir seule ou, du moins, pas avant s’être renseignée de tous les tenants et aboutissants de cette dernière, prévoyant le moindre pépin possible et inimaginable.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédit gif : wcrgifs & nirvaneurysm on tumblr


@Angelo Welch
Revenir en haut Aller en bas
Angelo Welch
Angelo Welch
En ligne
Présent
ÂGE : 29 ans (18.04.1995)
STATUT : Libre comme l'air
MÉTIER : Chanteur de karaoké ça marche pas ? Sinon, il dépanne au salon "l'Atelier du thé" en attendant de trouver quoi faire de sa vie.
LOGEMENT : Squatte actuellement chez sa soeur Rina au 319 Montague Road, West end
Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Giphy
POSTS : 41 POINTS : 645

TW IN RP : Homophobie violente, décès de proches, harcèlement scolaire
TW IRL : Age gap, inceste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A davantage sillonné les routes du globe que vécu sur le sol Australien ces dernières années (2015-2024} ≈ ses parents tiennent un ranch dans le Queensland, il y retourne fréquemment ≈ adore les comédies musicales et chanter à tue-tête en karaoké ≈ a toute sorte d'expérience professionnelle dans plusieurs domaines : de fermier il est aussi passé par animateur en club vacances, mais a aussi été serveur en restauration ou jeune au pair ≈ est bénévole au sein d'un refuge de protection animale ≈ a participé à la saison 11 de Big Brother (et il a perdu)
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #0099ff
RPs EN COURS : fb 2018 : Gina#1

fb janvier 2024: Yara#1

juillet 2024 : Catarina#1 + Mavis#1 + Olivia#1
RPs EN ATTENTE : Cornelia
AVATAR : Shawn Mendes
CRÉDITS : goldanthem (avatar)
DC : /
PSEUDO : Cham
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54862-wake-up-you-know-we-got-things-to-see-angelo
https://www.30yearsstillyoung.com/t54898-baby-i-m-just-tryna-find-a-home-angelo#2874964

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) EmptyDim 7 Juil 2024 - 19:46

Les nuits sont froides en ces périodes, mais jamais pour bien longtemps quand Yara partage son lit. Moelleux et propre qui plus est. Parce que des matelas dont les ressorts transpercent la colonne vertébrale ou ceux remplis de puces, il en avait fait les frais. Des matelas, il avait eu le temps d'en expérimenter toute une batterie en neuf années de voyage. Mais celui qui est étendu dans ce van, c'est elle qui l'a acheté. Alors forcément, il est bien. Bon prix et déjà usé, certes, mais bien mieux que ceux qu'il a pu connaitre. Et pour cause : elle a quand même plus de fric que lui, Yara, c'est presque du seconde main de luxe, ça.

Voilà plus d'un mois qu'ils partagent leur chemin sur la route et Angelo est plus que ravi de faire découvrir un nouveau monde à la jolie brune. Elle n'a pas l'habitude de cet inconfort lié au voyage alors que pour lui, c'est comme être à la maison. Il trouve ça marrant, cette différence entre eux, cette façon qu'elle a de le regarder quand il s'émerveille devant chaque paysage. C'est pour ça qu'il aime tant découvrir, Angelo : chaque endroit est unique, chaque culture différente, et c'est là qu'il puise tout son amour pour autrui.

Le souffle chaud de sa partenaire lui chatouille l'oreille, mais c'est sa voix qui le réveille. Un grognement s'échappe de sa gorge, ses mains venant s'agripper aux hanches de la brune. Elle renchérit, menace de poursuivre les aventures sans lui. Un sourire étire ses lèvres et ses yeux s'ouvrent enfin, péniblement. "Tu partirais sans ton accolyte préféré ?" s'indigne-t-il, un air faussement choqué sur ses traits. Il l'attire vers elle pour l'embrasser, et l'envie de réitérer ce qu'ils ont partagé cette nuit le prend. "Cinq minutes au lit et je te fais ton petit dej après", qu'il négocie, le regard epiègle. Ils ont bien ça devant eux, non ?

*****

Les tasses en plastique sont vides de café et des miettes de biscuits de riz sucré traînent sur la morceau de bois qui fait office de table. Pas un premier repas des plus riches mais bien suffisant pour ce matin puisque la majorité des sites qu'ils veulent voir se font soit en télécabine, soit en bus. Puis, ils avaient visiblement préféré profiter du coucher de soleil plutôt que d'aller faire des courses la veille. "Let's go?" qu'il demande en balançant son sac sur les épaules, hâtif de voir les paysages qui vont s'offrir à eux. D'un revers de main, il balance les miettes au sol et empile les gobelets entre eux. Tu sais que j'ai jamais vu le film Avatar ?" dit-il, sans aucune honte. "Apparemment, c'est là-bas qu'ils ont tourné. On m'a dit que c'était grandiose." D'ailleurs, certains disent que le film fait partie de ceux à voir absolument, mais lui, il n'avait jamais pris le temps de le faire.

@Yara Cervantes
Revenir en haut Aller en bas
Yara Cervantes
Yara Cervantes
ÂGE : 31 ans, née le 22 novembre 1992
SURNOM : Comme si Yara n'était pas assez court, elle pensait y échapper mais... Yaya. Restons en là vous voulez bien.
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Ingénieur en cyber sécurité
LOGEMENT : Toowong, 228 Carmody Road
POSTS : 279 POINTS : 560

TW IN RP : Maladie mentale - Trouble du comportement alimentaire
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Elle a abandonné son promis au pieds de l'autel en prévenant par SMS ce dernier et leurs invités... Vraiment, très classe. Heum.
RPs EN COURS : (Sloane #1) - (Sloane #2) - (Angelo #1)
AVATAR : Eiza Gonzalez
CRÉDITS : maytheavatarsbewithyou
DC : Nope
PSEUDO : CurlyFlower
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2024

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) EmptyDim 7 Juil 2024 - 21:45

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road.
Elle avait vraiment l’impression de redevenir adolescente, Yara, loin de ses responsabilités, à distance de cette charge mentale qui l’accablait et qui dictait le moindre de ses faits et gestes. Elle n’avait pas peur d’être elle-même avec lui, Yara, déraisonnable et infantile remettant à plus tard la montagne de complications qui ne manquerait pas de s’amonceler toujours plus haut d’ici à son retour sur les Terres australiennes… Mais cela pouvait attendre. Oui, dans ce regard malicieux au sein duquel elle se perdait bien volontiers elle y puisait un affranchissement dont elle désespérait d’un jour accéder. « Tu partirais sans ton acolyte préféré ? » Elle fit mine d’y réfléchir un quart de seconde en affichant un air circonspect ne faisant pourtant pas naître un doute ne serait-ce qu’infime en lui, avant d’étouffer un rire facétieux dans le baiser qu’il lui vola. « Cinq minutes au lit et je te fais ton petit dej après » Pour la forme, elle se permit d’arquer un sourcil en dessinant de son index les contours de son visage anguleux s’attardant sur sa mâchoire franche qui l’avait toujours diablement attirée. «  Cinq minutes seulement ? » Et dans les bras l’un de l’autre, sans une once d’espace entre eux, ils firent de cette matinée une nouvelle journée pleines de promesses sous le signe d’une passion renouvelée.

Le frugale petit déjeuner fut englouti rapidement par les deux compères qui d’un commun accord silencieux ne souhaitaient pas perdre une minute de plus à végéter. « Let's go? » Armée de son appareil photo se balançant autour de son cou et d’un sac à dos avec quelques vivres succins, Yara hocha positivement la tête et rangea brièvement leur installation de fortune s’étonnant encore de sa capacité d’adaptation, elle qui n’avait que rarement voyager en dehors des resorts et autres hôtels. « Tu sais que j'ai jamais vu le film Avatar ? » A l’entente de cette information, la geek qui sommeillait en elle grimaça face à ce manque évidemment de connaissance en pop culture tout en se rappelant au combien elle avait à apprendre de lui sur tant d’autres choses. « Rappelle-moi de parfaire ton éducation avec quelques classiques lorsqu’on sera rentrés tu veux ? » Ironisait-elle, le bousculant de l’épaule tandis qu’ils se mettaient en route afin de parvenir jusqu’au parc de Tianzi et d’attraper le premier bus, si ses souvenirs étaient bons. « Apparemment, c'est là-bas qu'ils ont tourné. On m'a dit que c'était grandiose. » Si l’information était véridique, ça allait littéralement leur couper le souffle et l’impatience gagnait déjà la jeune femme qui s’empara de sa main pour accélérer le pas. « Ils doivent faire référence aux montagnes flottantes et oui, je te confirme, ça a l’air magnifique ! J’espère juste que mes ampoules ne me donneront pas trop de fil à retordre et je t’interdis de me traiter de chochotte ça fait VRAIMENT mal. » Termina-t-elle en lui tirant la langue, rieuse.

Parfois, la technologie lui manquait atrocement, l’abandon de son portable éjecté par la fenêtre de son taxi en arrivant aux abords de l’aéroport n’avait sans doute pas été la meilleure idée pourtant force était de constater que malgré son absence elle emplissait sa vie actuelle de tout un tas chose autrement plus intéressantes. De temps à autre, sa conscience la réveillait en pleine nuit et c’était en sueur le cœur au bord des lèvres qu’elle songeait à tout ce qu’elle avait laissé derrière elle pour des raisons dont elle perdait le sens au fil des jours… Mais il ne fallait pas bien longtemps pour faire fuir ses fixations intempestives à grand renfort de partie de jambes en l’air et autres réjouissances en compagnie d’Angelo. Oui, il rendait vraiment tout plus facile. « Quel a été ton plus beau voyage ? Toi qui as passé plus des trois quarts de ta vie sur les routes. » Elle avait une sorte de fascination pour ce mode de vie diamétralement opposé au sien et qu’elle découvrait avec les yeux d’un enfant au travers de leur road trip foutrement improvisé. Ils n’abordaient jamais leur vie en dehors de leur bulle si ce n’étaient des sujets légers et visant à mieux connaître l’autre, pas pour combler des blancs inconfortables. « Il faudra que je pense à rafraîchir ta tignasse la prochaine fois qu’on s’arrête en ville, on ne verra plus tes yeux d’ici peu et tu commenceras à piquer mes élastiques ! » Occasionnellement elle entrevoyait quelques similitudes physiques qu’il partageait avec son ex-fiancé, un douloureux rappel de ce qu’elle avait laissé derrière elle sans un regard et qu’elle n’avait d’ailleurs pas crut bon de partager avec Angelo. Ce pan de sa vie qu’elle fuyait à l’autre bout du globe.

Codage par Libella sur Graphiorum
Crédit gif : wcrgifs & nirvaneurysm on tumblr


@Angelo Welch
Revenir en haut Aller en bas
Angelo Welch
Angelo Welch
En ligne
Présent
ÂGE : 29 ans (18.04.1995)
STATUT : Libre comme l'air
MÉTIER : Chanteur de karaoké ça marche pas ? Sinon, il dépanne au salon "l'Atelier du thé" en attendant de trouver quoi faire de sa vie.
LOGEMENT : Squatte actuellement chez sa soeur Rina au 319 Montague Road, West end
Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Giphy
POSTS : 41 POINTS : 645

TW IN RP : Homophobie violente, décès de proches, harcèlement scolaire
TW IRL : Age gap, inceste
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : A davantage sillonné les routes du globe que vécu sur le sol Australien ces dernières années (2015-2024} ≈ ses parents tiennent un ranch dans le Queensland, il y retourne fréquemment ≈ adore les comédies musicales et chanter à tue-tête en karaoké ≈ a toute sorte d'expérience professionnelle dans plusieurs domaines : de fermier il est aussi passé par animateur en club vacances, mais a aussi été serveur en restauration ou jeune au pair ≈ est bénévole au sein d'un refuge de protection animale ≈ a participé à la saison 11 de Big Brother (et il a perdu)
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : #0099ff
RPs EN COURS : fb 2018 : Gina#1

fb janvier 2024: Yara#1

juillet 2024 : Catarina#1 + Mavis#1 + Olivia#1
RPs EN ATTENTE : Cornelia
AVATAR : Shawn Mendes
CRÉDITS : goldanthem (avatar)
DC : /
PSEUDO : Cham
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/06/2024
https://www.30yearsstillyoung.com/t54862-wake-up-you-know-we-got-things-to-see-angelo
https://www.30yearsstillyoung.com/t54898-baby-i-m-just-tryna-find-a-home-angelo#2874964

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) EmptyAujourd'hui à 0:16

Bien sûr que les cinq minutes proposées se sont transformées en un quart d'heure de soupirs, de cris et de plaisir. Quoi de mieux pour commencer la journee ? Ceci étant, ils ne traînent pas pour autant pour la suite de la matinée et se mettent bien vite en route pour découvrir un nouveau lieu. Cet endroit est d'ailleurs prisé par les touristes en période de grandes vacances. Ils auraient sans doute plus de chance de profiter sereinement en plein mois de février, de prendre le temps sur les chemins et de discuter davantage avec les locaux. Définitivement bien plus intéressant.

Et donc, est-ce vraiment étonnant qu'Angelo n'ait pas vu ce fameux film qui est venu tourner ses scènes dans les montagnes de Zhangjiajie ? « Rappelle-moi de parfaire ton éducation avec quelques classiques lorsqu’on sera rentrés tu veux ? » Elle s'offusque et il en rit. "Mon éducation se porte très bien avec les classiques que j'ai vu. Franchement, Shrek et High School Musical, ça sort de l'ordinaire aussi", rétorque-t-il à moitié sérieux. Il n'a jamais voulu prendre l'habitude de binge-watcher des séries ou de se mettre à jour sur les derniers films à la mode, qui rentrent dans les "classiques". Il avait bien trop peur de perdre son temps quand il voyait les minutes s'écouler derrière des épisodes de quarante minutes ou les trois heures trente du film. En revanche, il pouvait passer des heures sur des feed insta pour choper des bons plans voyage. Et ça, c'est pas une perte de temps Angelo ? "Mais ouais, si les montagnes me convainquent, je peux céder", il capitule, prenant davantage cet argument pour potentiellement revoir la brune sur Brisbane que pour réellement voir le film. Même si leur romance s'arrête en Asie, Angelo aime garder le lien avec les personnes avec qui il a vécu des choses fortes. Et comme il vit tout en grand, il aime forcément très souvent garder ces amis précieux autour de lui.

C'est marrant quand même, ces amitiés qu'il a créées au fil des années. Il a fait des rencontres fabuleuses, des personnes avec qui seul le voyage faisait partie de leurs centres d'intérêt en commun. Et avec Yara, il cultive aussi leurs différences qui ne les empêche pas de profiter de l'un l'autre, de se découvrir encore et d'apprécier passer du temps ensemble. Quand Angelo enregistrait un maximum de paysages dans sa petite mémoire (et sur son téléphone quand vraiiiiment il fallait immortaliser le moment), Yara, elle, avait prévu l'appareil photo. Quand Angelo optait pour les auberges de jeunesse ou à la belle étoile, Yara, elle, dormait majoritairement dans des hôtels. Quand Angelo se passionnait pour une vie d'aventures et de découvertes à travers le monde, Yara, elle, n'avait que peu voyagé. Alors lui faire découvrir sa façon de voyager propre à lui, c'était partager une partie de sa personne aussi.

"Je pourrais pas te répondre un seul voyage. Ils m'ont tellement tous apporté que j'en garde un souvenir hyper fort." Les nombreux pays qu'il a pu visiter lui ont permis de grandir, mais aussi d'adopter une vision bien différente de celle de ses parents, très précautionneux et terre-à-terre. "Mais je crois que le Canada garde une place importante dans mon cœur quand même." C'était sa première destination, celle qui lui a donné le goût pour la découverte. "J'y suis parti pour un PVT - c'est un permis vacances travail - pendant près d'un an, juste après avoir quitté mes études sup." Il lui avait déjà parlé de son amour pour les animaux, transmis par ses parents avec leur ranch, et qu'il avait donc été dans une école vétérinaire pendant trois années sur Brisbane. "J'avais trouvé un petit job tranquille dans une épicerie italienne, je bossais quatre jours sur sept et le reste du temps, je vadrouillais avec des potes pour découvrir les environs." Les aventures datent d'une dizaine d'années mais il s'en souvient comme si c'était hier, un sourire de gosse tracé sur ses lèvres. "Puis quand j'ai pu mettre assez de côté, j'ai démissionné et on est parti en Gaspésie pour un roadtrip. On a rencontré des ours et des orignaux c'était assez magique." L'amoureux des animaux était comblé. "De base on devait faire le tour en une quinzaine de jours, mais finalement moi j'ai lâché le groupe et j'ai mis deux mois à le faire, ce tour. Parce qu'on a fait des rencontres plutôt cool sur le chemin, genre des hôtes qui avaient besoin d'aide pour retaper leur grange, j'pouvais pas vraiment leur refuser ça." Il pourrait parler pendant des heures de ses expériences inouïes, de son amour pour autrui et la découverte des cultures de chaque pays. " Après, en voyage qui m'a beaucoup marqué aussi, je pense au Laos. C'est carrément une autre façon de vivre là-bas, et j'ai pu passer plusieurs jours avec des paysans dans les champs et rizières, franchement, je leur tire ma révérence." En échange de son aide dans les champs, il pouvait être logé-nourri gratuitement. Rien de mieux pour découvrir la cuisine locale et les traditions.

"Et toi, t'as jamais voulu découvrir le monde ?" Il comprenait les gens qui avaient besoin de stabilité, de créer des projets précis et tout prêts pour se rassurer. Ses parents avaient cette vision de la vie bien définie, ses soeurs faisaient globalement partie du lot de ces gens-là aussi, mais lui, il avait eu du mal à envisager cette vie bien posée et toute tracée. Neuf ans qu'il est en vadrouille et c'est seulement maintenant qu'il commence à être rassasié, à se demander s'il ne voudrait pas poser bagage tout de même. Mais là présentement, ce n'est toujours pas d'actualité de façon imminente. Là maintenant, il voulait juste profiter de son voyage et du bout de chemin partagé avec Yara, sans avoir à se demander où il voudrait être dans trois mois. Là, son seul but de la journée, c'est d'atteindre le bus pour les montagnes flottantes. Et potentiellement se faire couper les cheveux aussi d'après Yara visiblement. "Quoi, t'aimes pas mes bouclettes ?" qu'il s'offusque, passant une main dans trois mèches rebelles qui lui tombent sur les yeux. "J'peux aussi me les laisser pousser suffisamment pour me faire une queue de cheval aussi. T'auras quelque chose à attraper quand je serai en bas, hum", qu'il dit pointant le bassin de la brune du menton, un sourire espiègle sur ses lèvres. Parce que oui, il revenait souvent à ça : leurs moments précieux partagés dans leur petit cocon dans leur van.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty
Message(#) Sujet: Re: Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road. (Angelo #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-