AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

 Fleeing is not an option (Crystal & Simon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoire Laclos
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Vicky ou Vic, Victoire étant impossible à prononcer pour beaucoup d'anglophones, elle se présente souvent directement en tant que Vicky. Son prénom de naissance est Juliette, mais ça presque personne ne le sait
STATUT : Célibataire prise dans un crush triangulaire
MÉTIER : Patissière - chocolatière
LOGEMENT : 621 Maine Road, Redcliff
POSTS : 166 POINTS : 2075

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Déterminée # Affectueuse # Honnête # Gourmande # Ouverte à la nouveauté # Aventureuse si bien accompagnée # Séduisante malgré elle # Travailleuse # Drôle quand elle est dans un bon jour # Méfiante envers les autres et surtout les hommes # Traumatisée # Alcoolique et fumeuse de joints # Mignonnement maladroite # Utilise beaucoup de jurons # Incontrôlable quand elle est sous substances (alcool, cannabis) # Asexuelle, Victoire n'est pas intéréssée par l'acte sexuel et n'a pas de désir # Bi-romantique, elle a par contre désespérément besoin d'amour, de tendresse, de bisous et de câlins #
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A fucking messLivia Visconti
What a coincidence !Lex Hamilton
The bake sale fiascoByron Oberkampf
The Overflow IncidentJimena Valladores
Worst customer everJeremiah Etish
Chouquette, moelleux au chocolat et BadasserieEve Zimmer
Fleeing is not an optionCrystal Sanders & Simon Adams
RPs TERMINÉS : One, two, three : drink !Crystal Sanders
PSEUDO : Shinya
AVATAR : Evan Rachel Wood
DC : Non
INSCRIT LE : 28/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30674-victoire-laclos-victime-ou-menteuse-la-presse-et-la-justice-ont-tranche https://www.30yearsstillyoung.com/t30822-victoire-laclos-incognito-et-asexuelle#1355014 https://www.30yearsstillyoung.com/t30837-victoire-laclos https://www.30yearsstillyoung.com/t30840-victoire-laclos

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) EmptyMer 20 Mai - 1:15



Fleeing is not an option
"C’est l’hôpital qui se fout de la charité"
Victoire était arrivée le matin assez tôt, ce ne serait pas un dimanche reposant mais au moins elle le passerait à faire de la pâtisserie au lieu de s’apitoyer sur son sort et de se noyer au fond d’une bouteille de whisky. Cette salle des fêtes et sa gigantesque cuisine professionnelle serait sa maison pour la journée et une partie de la soirée et nuit. Sa mission d’interim initiale avait été modifiée. A la base, elle devait rester uniquement une partie de la journée et rentrer chez elle une fois les milliers de mignardises sucrées prêtes. Elle aurait dû se retrouver affalée sur son canapé bien avant le début de la soirée caritative. Mais voilà, il y avait eu des désistements et l’agence intérim lui avait demandé si elle pouvait rester en qualité d’hôtesse derrière le présentoir de pâtisseries. En gros, elle allait devoir porter une tenue ridiculement courte et expliquer aux invités et donateurs le contenu des pâtisseries tout en arborant un sourire bright. Elle le savait, ça sentait les embrouilles, il n’y avait pas moyen que ça se passe bien. Elle allait se faire draguer toute la soirée et il lui serait très difficile de garder son calme. Les riches sont les pires, ils croient que tout leur est dû… Elle en avait assez fréquenté quand elle était top model. Elle avait d’abord refusé catégoriquement.

Mais elle avait fini par dire oui car on lui avait expliqué qu’elle serait derrière un comptoir, lui même disposé derrière une large table qui accueillerait les monceaux de pâtisseries. Les invités seraient donc tenus à distance. Et puis, on lui avait promis une belle prime et vu le dégât des eaux gargantuesque dans son appartement, elle avait besoin de cet argent pour payer les travaux de réfection. Et dire qu’elle avait été assez stupide, droguée et alcoolisée pour mettre un bain à couler en rentrant du Canvas Bar avant de s’endormir sans jamais avoir prix ce bain ni fermé le robinet. Il faut dire qu’elle était particulièrement à l’ouest cette nuit-là, elle s’était enfuie du bar après avoir embrassé une fille rencontrée quelques heures plus tôt, la laissant plantée là.

Elle avait donc dit oui, et maintenant, après avoir passé sa journée entière avec deux commis à produire des mini pâtisseries en quantités astronomiques, elle se retrouvait dans le vestiaire et devait enfiler la tenue d’hôtesse. Ca lui rappelait toutes ces années de mannequinat où elle devait porter ce qu’on lui disait de porter. Souvent des tenues très près du corps pour dévoiler le fameux corps parfait des top models, parfois très courtes, parfois chics et hors de prix, parfois un bikini minuscule… A cette époque, c’était son métier, son rôle et elle avait fuit ce passé, ce n’était pas agréable de ressentir à nouveau cette subordination vestimentaire. La Victoire d’aujourd’hui ne portait rien de moulant, elle ne montrait jamais ses jambes ni son décolleté en public, il lui arrivait souvent de s’enfouir sous des hoodies et pulls surdimensionnés.

Observant sa tenue du soir, elle essaya de se persuader que ça aurait pu être pire, la jupe bleu marine était courte mais elle descendait tout de même jusqu’à mi-cuisse. La chemise blanche était moulante mais au moins, elle pouvait la boutonner jusqu’en haut. Les chaussures étaient à talon et ça, elle n’arrivait pas à y trouver un quelconque avantage, elle avait mal au dos d’avoir passé la journée en cuisine et elle se serait bien passée de ces mocassins à talons aiguilles. On lui avait demandé d’amener un collant couleur chair pour compléter la tenue, elle avait dû aller en acheter un car elle n’en possédait plus depuis des années. Une fois « déguisée », elle dut se regarder dans le miroir pour attacher ses longs cheveux en une queue de cheval haute. Elle aurait pu se trouver élégante si elle n’était pas obnubilée par ses longues jambes à peine camouflées derrière le collant et sa poitrine bien moulée dans cette chemise. *Au moins, je serai derrière un comptoir, on devrait voir seulement mon buste* tenta-t-elle de se rassurer.

Victoire rejoignit le briefing des hôtesses et se retrouva au milieu d’une multitude de belles jeunes femmes qui portaient la même tenue qu’elle. Cela la rassura un peu, au moins les invités auraient d’autres hôtesses à regarder. Malheureusement, le boutonnage de sa chemise ne passa pas la vérification de l’hôtesse en cheffe qui lui découvrit le décolleté. On lui intima également de porter du rouge à lèvres « comme toutes les autres » pour créer « une unité visuelle » bla bla bla… Elle se fit prêter le maquillage d’une des autres hôtesses et on alla la poster derrière une table chargée de pâtisseries. Premier accroc dans le parcours : il n’y avait pas de comptoir. Alors oui, l’accès derrière la table était fermé par des petits poteaux amovibles en métal doré reliés entre eux par bandes en velours rouge, mais rien d’infranchissable pour quelqu’un de motivé et qui savait se servir de ses dix doigts.

La soirée allait commencer, Victoire était plantée là entre le mur et la table, se sentant nue et craignant déjà l’arrivée des premiers invités. Cette soirée était organisée au profit de l’hôpital, c’était une bonne cause, il fallait que la jeune femme se comporte comme une personne normale. Pas de scandale, pas de crise d’angoisse et un sourire perpétuel sur ses lèvres rouges écarlates. Les portes s’ouvrirent et la salle richement décorées s’emplit peu à peu de la haute société de Brisbane mais aussi d’une partie du personnel de l’hôpital à en juger par les badges dorés distribués à l’entrée qui indiquaient les profession de leur porteur : médecin, infirmier, aide-soignant, chirurgien…

Pour l’instant, la table aux desserts étaient très peu ravitaillée. Les invités buvaient des coupes de champagnes distribuées par des serveurs en smoking et ils passaient sur les stands d’amuse-bouches salés. Victoire n’avait devant elle que des assortiments de chocolats qu’elle avait réalisés le matin même et quelques chouquettes fourrées de crème fouettée à la vanille, pour ceux qui voulaient commencer par du sucré. Elle donna quelques renseignement : oui les chocolats étaient sans gluten, non la crème fouettée n’était pas sans lactose, ces paquets de chocolats étaient sans fruits à coque pour les allergiques et ceux-ci comportaient des amandes… Ce début de soirée se passait plutôt bien, il y avait peu de passage à la table de Victoire et elle parlait avec plaisir des chocolats et chouquettes aux invités. Tant qu’il s’agissait de sa passion, elle était intarissable et affichait un sourire sincère. Les convives masculins étaient obnubilés par le stand de grillades de luxe réalisées devant leurs yeux et ceux qui s’approchaient de la table pâtisserie ne s’attardaient pas et ne se montraient pas désobligeants. Après tout, peut-être que tout allait bien se passer ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Sanders
Crystal Sanders
La grenade éméchée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Crycry mais elle n'aime pas trop ^^ L'éclopé, Crys'
STATUT : Célibataire. Elle n'a pas trop d'illusion à ce sujet.
MÉTIER : Secrétaire médicale à Pacific Wellness
LOGEMENT : #11 avenue Victoria, Redcliff, en coloc avec ses cousins et le cochon.
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Tumblr_mqjqdwim2w1qzg2sjo2_250
POSTS : 158 POINTS : 735

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Byron #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Grace #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Simon #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Hari #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Victoire & SimonAdèle #1Mia #1



RPs EN ATTENTE : Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Tenor
RPs TERMINÉS : Victoire #1
AVATAR : Shailene Woodley
CRÉDITS : @Fae
DC : Ash l'insatiable
INSCRIT LE : 21/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30543-crystal-sanders-ne-me-demandez-pas-l-avenir-meme-moi-j-en-sais-rien https://www.30yearsstillyoung.com/t30718-crystal-sanders-ne-me-demandez-pas-l-avenir-meme-moi-j-en-sais-rien#1351242

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Re: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) EmptyJeu 21 Mai - 11:22




Fleeing is not an option



Aujourd'hui est une journée un peu spécial. Une soirée caritative était organisé en l'honneur de l’hôpital. Je ne suis ni une donatrice, ni une employée mais plutôt une bénéficiaire. On ma conviée à cette soirée parce que je bénéficie d'un nouveau traitement. Je ne suis pas un sujet expérimentale mais presque. Très peu de patient on eu l'honneur d'en bénéficier. Il était donc important que je sois là pour représenter cette minorité. Ce n'est pas le genre de soirée que je raffole. Un peu trop ... bon chic bon genre à mon goût. Mais je vais jouer le jeu. D'autant plus que Simon m'a demander d'être là. Sa famille fait parti des donateurs. C'était généreux de la part des Adams. Une manière comme une autre de ce faire mousser un peu ... Personne n'est dupe. Mais bon, du moment que l'hôpital en sort vainqueur, j'ai envie de dire que c'est le principal. D'ailleurs se nouveau traitement je l'ai commencé il y a quelques semaines. La première chimio ne s'est pas si mal passé. Du moins ce n'était pas pire que les autres ... J'ai passé une semaine à quatre pattes devant la cuvette des WC. Oui je sais ce n'est pas très glamour ... L'autre semaine recroquevillé dans mon lit a combattre la douleur et à tenter de trouver une température convenable. Bref, le panard !

< C'est quoi cette tenue ?? Tu va pas y aller comme ça ?! > S'exclame Erin en me voyant habillé d'un jean et sweat. Ni une ni deux elle m'attire dans sa chambre pour me faire essayer ses tenues. Je soupire ... < Erin !!! Je vais pas rencontrer le prince Charles non plus > Si je savais ce qui m'attends...le Prince n'était que broutille à côté. Ma cousine fait glisser ses cintres de gauche à droite à la recherche de LA tenue idéale. Elle agite une robe verte émeraude mais ça ne m'emballe pas vraiment. < Hum ... nan j'aime pas trop  > Elle l'a replace dans sa penderie puis reprend ses recherches. Après plusieurs tentatives de sa part, Erin me tend une superbe robe rouge bordeaux. Mes yeux s'illuminent. ça fait tilte dans ma tête. < hA HA ! Je sent que celle là s'est la bonne. Essaye là > Je m'exécute. Le tissus glisse sur ma peau sans aucune difficulté. Il faut dire qu'avec ma taille mannequin tout me va. Je tourne sur moi même telle une danseuse étoile.  Le voile s'envole sous quelques éclats de rires. < Tu es magnifique ! > Mes joues prennent une couleur rosé devant tant de compliments.< Merci t'es un amour. > Je m'assoie sur son lit tandis qu'elle vient m'offrir ses talents de maquilleuse. Il faut dire que Erin est très coquette. Si j'ai besoin de conseils beautés s'est elle que j'irai voir. Elle me maquille sans excès car elle me connait mieux que personne. Je ne suis pas quelqu'un d'extravagante loin de là. D'une main je soulève mes cheveux pour que Erin m'attache un superbe collier de strass. Je suis enfin prête pour me rendre à cette soirée. Ma tenue et enfin en adéquation avec l’événement contrairement à tout à l'heure.

Le trajet me paraît beaucoup trop court. Je stresse un peu. J'ai peur de ne pas être à la hauteur. Peur d'être ridicule... A chaque virage j'entends la bouteille de Nikka qui se balade sous mon siège. Souvenir d'une soirée un peu ...particulière. Peu à peu j'arrive à l'effacer de ma tête. Tant bien que mal le visage de cette femme disparaît de ma mémoire. Mais j'avoue que tout cela à un goût amère. Je n'apprécie pas trop la façon dont elle m'a abandonnée à cette table. Un mélange de colère de culpabilité. Pourquoi je pense encore à elle ?!! Je secoue ma tête pour me l'a chasser de la tête. Me voilà sur le parking. Ma coccinelle prend place sur un emplacement libre un peu à l'écart. Mes yeux se ferment. Je prend une grande inspiration pour enfin prendre mon courage à deux mains et aller rejoindre les autres. Il y a déjà foule. Je suis un peu perdue. Aucuns de ses visages ne m'est familier. Le brouhaha me stresse d'autant plus. Je cherche la petite bouille de Simon mais en vain. Le champagne coule à flot. D'ailleurs je ne tarde pas à avoir ma coupe à la main. On trinque à quoi au juste ? Un amas d'invité se trouve devant les amuse-bouches salés. Mais mon regard s'arrête sur celui des douceurs. Au chocolat s'il vous plait ! Mon pêché mignon...  Un sourire trône sur mes lèvres. Finalement cette soirée ne s'annonçait pas si désagréable. Ma main vient se saisir d'un petit fondant au chocolat. Mes papilles sont en folies. Je ferme les yeux un instant pour mieux savourer l'instant puis je les rouvrent en direction de cette jeune femme qui tient le stand. Nos regards se croisent et là s'est le choc. J'ai l'impression que la terre vient de s'arrêter de tourner.  Le temps s'est arrêter si bien que le brouhaha me parait insignifiant. Je n'arrive pas à décrocher mes yeux des siens. < TOI ! > Je ne sais pas si je suis heureuse de la revoir ou si j'ai envie de lui faire avaler toutes ses chouquettes pour l'étouffer. Je m'apprête à tourner les talons puis finalement je reviens vers elle. Je peux pas rester sur cette note. < Pourquoi tu t'es barré ? Pourquoi tu m'as laissé comme une conne à cette table ? > Les gens se retournent sur moi. Je suis devenue l'attraction de la soirée. Super ... Simon débarque de je ne s'est où. Décidément il a le don de se pointer au bon moment. Il tente de me calmer en m’agrippant le bras. Mais mes yeux ne quittent pas ceux de Vicky. Je sent mon cœur qui se déchire en mille morceaux. Si j'avais su qu'elle serait présente à cette soirée je ne serais pas venue. Non ... < Tu sais quoi, laisse tombé ... > Je me détache de Simon pour fuire avant de craquer devant elle. Je sens mes yeux perler, ce n'est vraiment pas le moment qu'elle se sente victoirieuse de son comportement. Alors je vais m'isoler dans un coin de la salle. Un magnifique piano à queue est mit à disposition des invités. Mes deux coudes viennent s'enfoncer dans les touches  tandis que mon visage trouve refuge dans mes mains. Dite moi que c'est un cauchemar. Dite moi que c'est une mauvaise blague ... Pourquoi elle ? ...pourquoi faut-il que je l'a recroise une nouvelle fois... J'aimerai me dire que c'était juste un mauvais tripe qui a mal tourné. Mais la rousse m'a brisé le cœur ce soir là. Sans le vouloir elle me rappelle que je suis désespérément seule dans ma vie sentimentale. Au bout de quelques minutes je me ressaisis. Mon regard s'attarde sur l'instrument qui se tient devant moi. Mes doigts viennent caresser les touches. J'y joue depuis je suis enfant. Il n'a donc aucun secret pour moi. C'est donc tout naturellement que je joue une mélodie que j'apprécie beaucoup. Au premières notes de musique j'oublie mes querelles et je me laisse transporter par l'ivresse de ma passion. A travers ce morceau je libère toute ma peine et mes craintes pendant trois petites minutes ...

code by bat'phanie



Ohana Fleeing is not an option (Crystal & Simon) 873483867
Je pourrais sourire pour te cacher la vérité.
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) X70z
Revenir en haut Aller en bas
Simon Adams
Simon Adams
les dents longues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 24 ans, 12 août 1995
SURNOM : Sim ou Simsim qui sont des surnoms génériques- Simontre pour les rares personnes qui connaissent son intérêt pour l'horlogerie
STATUT : Célibataire
MÉTIER : Etudiant en Sciences Politiques et stagiaire dans le cabinet politique de son père
LOGEMENT : 74 Kent Street, Fortitude Valley
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) 1588521023-a8mm1sk
POSTS : 453 POINTS : 7165

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : Cherche à être le digne héritier politique de son père- des relations familiales complexes - il nourrit de fortes ambitions et peut se montrer très compétitif- A une passion peu connue pour l'horlogerie et la littérature romantique (XIX)- Peut facilement jouer de faux semblants pour éviter des problèmes- escrimeur plutôt doué
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS : Rps 16
Kaitlyn~Caroline~Lene~
Eva~Celeste~Sixtine#2~ Jordan~Mimi~Eve~ Hazel~Auden~Gael~
Celeste/Sinead~Lennon~ Victoire/Crystal~ Cosimo
RPs EN ATTENTE : Caroline#2
Molly
Saül
Charlie
Camil

RPs TERMINÉS : Fiche de relations/suivie

AVATAR : Cole Sprouse
CRÉDITS : Avatar: Cocaïne / Signa: Astra (code)+Joseph (abeille)
DC : /
INSCRIT LE : 11/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30310-quand-le-dernier-deviendra-premier-simon-adams https://www.30yearsstillyoung.com/t30403-le-petit-ambitieux-simon-adams

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Re: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) EmptyLun 25 Mai - 19:59





FLEEING IS NOT AN OPTION
En amour comme en guerre, il n'y a point de victoire sans dégâts
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Dans un monde gouverné par la richesse et la puissance, il était nécessaire pour les puissants de faire preuve d'aumônes en faisant des dons à diverses oeuvres caritatives. Bien évidemment tout allait dans leur intérêt propre et rien n’était gratuit bien au contraire. Outre l’image de prestige gagnée en plus de passer pour un bienfaiteur, il y avait les réductions d’impôts et tout autre sorte de récompenses. Donner pour recevoir plus, qu’elle magnifique chose n’est-ce pas ? De ce point de vue là, la philanthropie pouvait passer pour la chose la plus hypocrite qui soit. C’était peut-être le cas. Toutefois certains patriciens étaient des dévots de l’humanisme. Il fallait aider les âmes misérables qui ne pouvaient pas comprendre tous les rouages d’un système infiniment complexe. Les aspirations à l’égalité étaient des songes et la classe moyenne elle même n’en voulait pas. Ce n’était pas un hasard d’ailleurs si les classes populaires votaient le plus souvent pour des partis à droite de l’échiquier politique. lls savaient que la société avaient besoin d’une hiérarchie forte. C’était juste ? Non. Vrai ? Non plus. Il s’agissait simplement d’une esquisse de pensée du cadet Adams qui se préparaient dans sa salle de bain.

Il devait se faire beau, plus que d’habitude si ce critère était quantifiable. En effet, il devait se rendre à l’un de ses galas où les Adams se montreraient… enfin lui et son père. Le reste de la famille ne serait pas présent évidemment. De toute façon rêver d’une unité familiale était quelque chose de totalement chimérique. Puis cela l’arrangeait bien dans le fond. Ainsi il prospérait. Unie il perdrait, divisé il s’éléverait. Quelle douce et charmante ironie. Est-ce qu’il avait du mal à se voir dans un miroir ? Non puisque c’est ce qu’il faisait présentement. A se battre contre sa mèche pour la remettre en place là où il fallait, il perdait quelque précieuses minutes. Chemise blanche pour un costard et une cravate noire. Il fallait être élégant pour ce genre de cérémonie. Puis c'était l’occasion parfaite pour lui de s’afficher avec son père dans le soutien pour la recherche médicale. Un moyen de montrer l’image d’un individu impliqué dans les besoins de santés des australiens. Oui c’était risible, mais les gens marchaient à l’apparat. Il fallait leur donner ce qu’ils voulaient. Point. Triste réalité certes. Une fois sa touffe remise dans le droit chemin, il quitta son domicile pour se rendre à la soirée.

Il avait réussi à convaincre Crystal de venir, après tout son nouveau traitement était financé partiellement par les dons des Adams. Elle ne serait pas l’une des patientes que les journaleux interrogeront, des personnes avaient spécifiquement été sélectionnées pour cela. Mais c’était toujours bien pour l’image. A vrai dire, il serait plutôt attendu à ce qu’elle dise non mais finalement la brune avait assez facilement cédé. Trop peut-être d’ailleurs. Est-ce que cela le gênait que la brune ne soit finalement qu’un élément de décor ? Oui tout de même. Il n’était pas dupe de pourquoi son père lui avait demandé, pas expressément évidemment mais via l’intermédiaire d’un fax, de l’inviter. Enfin c’était fait. De toute façon, elle n’allait pas commettre de frasques non ?

Il arriva à la soirée. Il y avait déjà du monde. Malgré un certain brouhaha, une harmonie de notes provenant d’un piano se faisait entendre. A peine arrivé fut-il alpagué par certains personnages. Échanges de banalités sur banalités, rien de bien transcendant. Une infime partie du gratin coincé de Brisbane se trouvait dans les lieux. Simon ne tarda pas à se voir proposer une coupe de champagne. Pétillant à souhait, commes l’ostentation de richesses lors de cette rencontre. Les tenues vestimentaires dépassées aisément le salaire mensuel d’un ouvrier. La recherche médical était après tout un domaine de la haute. Autant mettre les petits plats dans les grands. Tout se déroulait normalement. Pas de frasque, rien. Par un jeu de rencontre, il finit par croiser par son père qui le présenta à des notables de la ville. Leur échange n’avait rien de celui d’un père et d’un fils d’ailleurs. C’était très formel, comme toujours. Quelques signes de complicité qui n’était rien d’autre que de la façade. Il était l’enfant prodigue après tout. Finalement, après diverses discussions, il atteignit la table des canapés salés. Il regarde sa montre pour voir quelle heure il était. Il se demandait si elle était déjà.

Il eut bien rapidement sa réponse lorsqu’il l’entendit hurler. Apparement, elle était bien arrivée. Simon se dirigea vers ce qui semblait être le buffet des douceurs sucrées. En effet, Crystal s’évertuait à ronchonner face à la serveuse. Encore une qui avait mal fait son travail Le cadet Adams tente de calmer la brune en l’aggripant pas le bras. Echec critique. Elle continuer à s’égosiller. Il ne prête pas vraiment attention à ce qu’elle dit. Crystal, calme-toi s’il te plait. Le ton était impérieux. Il ne sait pas si elle l’a écouté ou si elle se résigne d’elle même mais elle décide d’abandonner et de partir plus loin. Simon se retourne vers la rousse, en affichant un air d’incompréhension. Je ne sais pas si on s’est déjà vu, il ne me semble pas, mais saches que tu fais vraiment fortes impression si c’est la première fois que tu travailles ici. Heureusement que ce n’est que Crystal qui pétait une durite, sinon elle se serait faite virer. Le brun la cherche du regard, il voit que la patiente expérimentale a décidé de jeter son dévolu sur le piano. Au moins cela l’occupe.

Il s’adresse de nouveau à la femme contre qui Crystal a perdu son sang-froid. Du coup je suis Simon Adams. Ravi de faire ta connaissance. Si tu veux mon humble avis et il ne tient qu’à toi de m’écouter disait en pointant du doigt la pianiste improvisée, tu ferais bien de trouver un moyen de t’excuser même si je ne connais pas la nature de votre problème. Il apporta son verre de champagne à ses lèvres et le termina. Je te rassure, il y a aucun risque pour ton boulot, la moitié des gens ont déjà oublié et l’autre moitié s’en souviendra plus d’ici deux heures. Une petite frasque parmi tant d’autres donc.

Je ne connais Crystal que depuis six mois, mais c’est la première fois que je la vois dans un tel état. Je miserai sur une peine de coeur ? Corrige moi si j’ai faux.

Il posait son verre sur la table. Air mi-hautain, mi-satisfait. La soirée promettait d’être plus intéressante que prévu.

code by bat'phanie


Spoiler:
 


❝Man cannot forsake his destiny❞
I could live with it if you said fate but predetermination is really an unpleasant word. It insults human beings in two ways. First, it stymies the thought process that analyzes situations. And secondly, it belittles the free will of human beings as something of little value. No matter what the circumstances are, in the end it’s something that we choose to do


Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Ycwffbqh
Revenir en haut Aller en bas
Victoire Laclos
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 31 ans
SURNOM : Vicky ou Vic, Victoire étant impossible à prononcer pour beaucoup d'anglophones, elle se présente souvent directement en tant que Vicky. Son prénom de naissance est Juliette, mais ça presque personne ne le sait
STATUT : Célibataire prise dans un crush triangulaire
MÉTIER : Patissière - chocolatière
LOGEMENT : 621 Maine Road, Redcliff
POSTS : 166 POINTS : 2075

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Déterminée # Affectueuse # Honnête # Gourmande # Ouverte à la nouveauté # Aventureuse si bien accompagnée # Séduisante malgré elle # Travailleuse # Drôle quand elle est dans un bon jour # Méfiante envers les autres et surtout les hommes # Traumatisée # Alcoolique et fumeuse de joints # Mignonnement maladroite # Utilise beaucoup de jurons # Incontrôlable quand elle est sous substances (alcool, cannabis) # Asexuelle, Victoire n'est pas intéréssée par l'acte sexuel et n'a pas de désir # Bi-romantique, elle a par contre désespérément besoin d'amour, de tendresse, de bisous et de câlins #
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : A fucking messLivia Visconti
What a coincidence !Lex Hamilton
The bake sale fiascoByron Oberkampf
The Overflow IncidentJimena Valladores
Worst customer everJeremiah Etish
Chouquette, moelleux au chocolat et BadasserieEve Zimmer
Fleeing is not an optionCrystal Sanders & Simon Adams
RPs TERMINÉS : One, two, three : drink !Crystal Sanders
PSEUDO : Shinya
AVATAR : Evan Rachel Wood
DC : Non
INSCRIT LE : 28/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30674-victoire-laclos-victime-ou-menteuse-la-presse-et-la-justice-ont-tranche https://www.30yearsstillyoung.com/t30822-victoire-laclos-incognito-et-asexuelle#1355014 https://www.30yearsstillyoung.com/t30837-victoire-laclos https://www.30yearsstillyoung.com/t30840-victoire-laclos

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Re: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) EmptyMar 26 Mai - 0:09


Fleeing is not an option
"C’est l’hôpital qui se fout de la charité"
Tandis que Victoire s’évertuait à sourire aux convives qui croisaient son regard et à ceux qui venaient récupérer des amuse-bouches sucrés, elle repéra une jeune femme qui fonçait sur les chocolats. Elle vit d’abord la frêle silhouette vêtue d’une robe rouge bordeaux, puis les cheveux lisses et souples, la démarche et l’allure de cette jeune femme lui disait quelque chose. Puis, en regardant son visage, le flash : Canvas Bar, deux semaines plus tôt, whisky, ecstasy, baiser, fuite. La stupeur s’afficha sur son visage, qu’est-ce qu’elle faisait là ? Elle était à présent certaine que cette soirée allait tourner au vinaigre. Elle n’eut pas le temps d’échafauder un plan génialissime pour éviter la collision, la seule idée qui lui vint fut de s’accroupir pour se cacher sous la table, quitte à ramper sous la nappe. Mais c’était trop tard, Crystal, la bouche pleine de chocolat, l’avait vue. « TOI ! » *Merde, merde, merde… Elle va faire un esclandre devant tous ces gens ? Fuis, Victoire, fuis !* Mais elle n’avait nul part où fuir, elle travaillait et était bloquée derrière ce stand de pâtisseries… Elle essaya de parler : « Je suis… » mais Crystal la coupa aussitôt : « Pourquoi tu t’es barrée ? Pourquoi tu m’as laissée seule à cette table ? ». Elle parlait fort et certaines personnes commencèrent à se retourner, heureusement la superviseure des hôtesses n’était pas dans les parages. Victoire ne sait pas ce qu'elle va répondre, elle ressent à nouveau la culpabilité de ce qu'elle a fait en l’abandonnant sans un mot ce soir-là et les mots lui manquent.

La pâtissière s’apprête à bégayer des excuses mais un jeune homme en costard avec un air suffisant se rue vers Crystal et lui intime de se calmer en l’attrapant par le bras. Il la connaît puisqu’il l’a appelée par son nom, c’est qui ce type ? Et en plus, il se met à lui parler comme s’il possédait les lieux, comme si elle était sa domestique. Trop d’émotions d’un coup, elle voit Crystal s’éloigner et concentre son attention sur le petit péteux qui a l’air d’avoir dix ans de moins qu’elle. Elle aurait voulu trouver une répartie cinglante, mais ça n’aurait de toutes façons pas été une bonne idée, tout ce qu’elle réussit à articuler s’échappe de sa bouche sur un ton indigné : « Mais ! Je n’ai rien fait du tout ! ». Vic détourne le regard un instant pour essayer de repérer où est partie Crystal et elle la voit s’asseoir au grand piano à queue qui trône dans la salle et se mettre à jouer. *Mais qu’est-ce qu’elle fait ? Elle est là pour animer la soirée ? C’est une pianiste ?*

Le jeune freluquet à cravate se présente à elle. Simon Adams. *Oui, et qui ça intéresse ?* Il la tutoie et dit être ravi de la rencontrer. *Ah non mais… J’ai échappé à la drague jusque là, mais Crystal + plan séduction d’un « fils de » dans ton genre, ça va faire trop* Instinctivement, elle se renfrogne. Ne laisser paraître aucune ouverture, c’était la clé. Mais en réalité, il paraissait plus préoccupé par l’accrochage entre elle et Crystal. Il la désignait du doigt en lui donnant son « humble avis ». *Qui lui a demandé son avis à celui-là déjà ?* Il lui conseillait de s’excuser auprès de Crystal. Mais c’était qui ce gars ? Le frère de Crystal ? Son ami ? Crystal était-elle une bourgeoise qui allait s’acoquiner avec la plèbe le samedi soir ? C’est vrai qu’elle avait acheté une bouteille de whisky hors de prix pendant cette soirée… Victoire ne comptait pas contredire trop frontalement le jeune pingouin aux cheveux rebelles, si ça se faisait c’était le fils d’un multimilliardaire ou pire d’un politicien… La jeune rousse n’avait pas envie de s’attirer des problèmes, elle voulait juste toucher sa paye à la fin de la soirée et ne plus jamais revoir cet uniforme ridiculement court. Pendant qu’il vidait sa coupe de champagne, elle répondit en masquant à peine le sarcasme dans sa voix : « Oui bien sûr, M. Adams. »

Puis, il essaya de la rassurer avec un ton qu’elle trouva particulièrement paternaliste. Elle n’avait rien à craindre pour son job, les gens allaient oublier ce petit incident très rapidement etc, etc. Elle ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel et répondit : « Si je quitte ce stand, je peux dire adieu à mon salaire du soir, M. Adams. Tout le monde ne peut pas se permettre ce genre de choses. » Victoire sentait qu’elle n’était pas loin de se montrer clairement désobligeante, ou peut-être qu’elle avait déjà franchi la ligne… Il est vrai qu’elle voulait aller s’excuser auprès de Crystal, même si son premier instinct avait été d’éviter le conflit. Elle se sentait vraiment coupable d’avoir été aussi lâche et mal polie avec celle qui lui avait offert un premier vrai, beau baiser. *C’est peut-être l’ecstasy qui te faisait voir tout ça en rose, mais enfin passons…*

Et voilà que le fameux Simon se mêlait toujours plus de ce qui ne le regardait pas. Au moins, il venait d’apprendre à Victoire qu’il ne connaissait Crystal que depuis quelques mois, il y avait peu de chance que ce soit son frère alors. A moins d’une histoire sordide de gamins séparés, de familles cachées, d’enfant illégitime… *Tu regardes trop de séries, ma vieille, on n’est pas dans Game Of Thrones* Et voilà que le gosse de riche se permettait de faire des hypothèses sur leur dispute, en visant juste en plus. Elle lui jeta un regard noir et une répartie acerbe finit par lui échapper : « Corrigez-moi si je me trompe mais, ça ne vous regarde pas, non ? »

Elle balaya la pièce du regard et croisa le regard de sa « collègue » hôtesse qui lui avait prêté un rouge à lèvre. Elle la héla tout en lui faisant des gestes pour l’inviter à s’approcher : « Hé ! Cin… Cindy ? Cyn… thia ? Cynthia ! » Cette dernière était chargée de se promener parmi les convives pour « faire joli » dans le décor, enfin c’était ce que Victoire en avait conclu car elle n’avait pas bien saisi l’utilité de son poste. La jeune femme s’avança et Victoire lui demanda : « Je dois régler un souci, tu veux bien garder le stand un instant ? ». Elle lui adressa un regard suppliant et celle qui ne s’appelait ni Cindy, ni Cynthia accepta rapidement. Victoire lui expliqua ce qu’elle devait dire si on lui posait des questions sur les chouquettes et les chocolats et elles échangèrent de place. Passant dans la zone ouverte du lieu, Victoire se sentit d’autant plus mal à l’aise dans sa jupe courte et sa chemise moulante. Elle tira sur sa jupe à plusieurs reprises pendant le trajet entre son stand et le piano.

Victoire arriva dans le dos de Crystal alors que celle-ci finissait de jouer les dernières notes de Halo de Beyoncé. Elle resta immobile derrière elle un instant puis se décida à ouvrir la bouche : « Tu joues très bien… » Si Crystal se retournait, elle allait voir le visage contrit de Victoire qui s’en voulait sincèrement. Elle se déplaça pour faire davantage face à Crystal et lui dit sans arriver à la regarder dans les yeux : « Je suis désolée, j’ai paniqué l’autre soir. J’ai agi comme une conne… » Quand Crystal l’avait vue au stand de pâtisserie, Victoire avait cru déceler des émotions très fortes sur le visage de celle-ci. Comment faisait-elle donc pour faire si forte impression sur les gens ? Enfin, habituellement et à son grand damne, c’était surtout la gent masculine qui succombait irrémédiablement à ses charmes. Et alors qu’enfin une femme lui montrait de l’intérêt, elle avait paniqué comme une idiote ! Pourquoi ? Le sexe bien sûr. Elle aurait dû dire à cette inconnue qu’elle venait d’embrasser qu’il ne fallait pas compter sur la bagatelle si elles rentraient ensemble ? Qu'elle aurait droit tout au plus à des câlins ? C’était ridicule pour une femme de 31 ans, mais ça n’était pas un caprice, elle était asexuelle. Un point c’est tout. Mais un point difficile à assumer. A cet instant, une serveuse passa avec un plateau de coupes de champagne et Victoire ne put s’empêcher d’en attraper une au vol. Elle vérifia où était la superviseure. Elle lui tournait le dos. Victoire enfila donc la coupe cul sec et s’empressa de la poser sur le piano, à bonne distance d’elle pour qu’il ne semble pas lui appartenir. Elle reporta son regard sur Crystal et lui lâcha : « Je sais pas ce que tu as imaginé, mais je ne suis pas une fille pour toi… »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Crystal Sanders
Crystal Sanders
La grenade éméchée
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 29 ans
SURNOM : Crycry mais elle n'aime pas trop ^^ L'éclopé, Crys'
STATUT : Célibataire. Elle n'a pas trop d'illusion à ce sujet.
MÉTIER : Secrétaire médicale à Pacific Wellness
LOGEMENT : #11 avenue Victoria, Redcliff, en coloc avec ses cousins et le cochon.
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Tumblr_mqjqdwim2w1qzg2sjo2_250
POSTS : 158 POINTS : 735

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
UN RP ? : Où tu veux quand tu veux.
RPs EN COURS : Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Byron #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Grace #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Simon #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Hari #1
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Giphy
Victoire & SimonAdèle #1Mia #1



RPs EN ATTENTE : Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Tenor
RPs TERMINÉS : Victoire #1
AVATAR : Shailene Woodley
CRÉDITS : @Fae
DC : Ash l'insatiable
INSCRIT LE : 21/04/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t30543-crystal-sanders-ne-me-demandez-pas-l-avenir-meme-moi-j-en-sais-rien https://www.30yearsstillyoung.com/t30718-crystal-sanders-ne-me-demandez-pas-l-avenir-meme-moi-j-en-sais-rien#1351242

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Re: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) EmptyMar 26 Mai - 11:09



Fleeing is not an option



J'étais loin de me douter que ce soir je croiserai de nouveau le chemin de la rousse. Non, vraiment pas. Est-ce que j'aurai esquiver cette soirée ?  Mon cœur balance. D'un côté j'ai envie de l'a fuir comme la peste. Puis de l'autre je me sent irrémédiablement attiré par cette femme. Pour qui ? pourquoi ? Franchement je n'en sais rien. Car elle n'a rien fait pour ce montrer attirante. Nos premiers échanges n'étaient pas des plus amicale. Quoi qu'il en soit, nos regards ce croisent de nouveau devant son stand de gourmandise.  Mon palpitant s'emballe. Dans un premier temps je n'ai pas les mots. Je suis figée. Mon regard est captivé par le sien. Ma bouche s'agite sans qu'aucuns son ne sorte. Alors que j'avais tenter de l'effacer de ma tête les semaines précédente, voilà qu'elle me tombe dessus sans prévenir. Les gens autour de moi n'ont aucune importante à mes yeux. La seule personne qui m'intéresse c'est elle. D'ailleurs elle tente de ce camoufler derrière cette table mais trop tard, je l'ai vu. Je ne vois qu'elle, malgré qu'elle soit jumelé avec d'autres serveuses habillé de la sorte. D'ailleurs ... ça ne lui ressemble pas. Je peux pas dire que je connaisse Vicky sur le bout des doigts mais elle n'a pas la tête d'une fille à faire la Pin up. Passons. Je fini par enfin reprendre mes esprits et lui dire le fond de ma pensée. La colère m'envahit. Si bien que je hausse la voix sans y prendre garde. J'attire l'intention sur nous deux sans le vouloir. « Je suis… »  Mais je ne l'a laisse pas s'exprimer. J'enchaîne de plus belle jusqu’à ce que les émotions l'emporte. Simon parvient à me raisonner. Je le sent agripper mon bras. Instinctivement je tourne les yeux dans sa direction. Crystal, calme-toi s’il te plait. Je ne sais pas si c'est l'ami qui me parle ou si c'est l'homme d'affaire qui ne veut pas que je fasse d'esclandre à sa soirée.  Avant d'avoir vraiment l'air ridicule je tourne les talons sans vraiment savoir où aller. J'ai mal. Mais ce n'est pas une douleur physique. C'est le genre de douleur qui vous brise de l'intérieur sans que vous puissiez faire quelque chose. Un doliprane n'y changera rien. Un peu d'alcool peut-être. Mais ce n'est pas le moment de ce miner la tête. La dernière fois que je l'ai fais ... ça c'est mal terminé. La preuve en est. D'un pas décidé, je m'éloigne. Mes talons résonne sur le parquet. Ce n'est pas dans mes habitudes d'en porter mais ma démarche n'en ai pas moins féline. Sans le vouloir, mes pas me mènent directement à ce superbe piano à queue. Ce instrument m'a bercé toute ma jeunesse. C'est donc tout naturellement que je viens m'installer sur le tabouret qui ce situe juste devant.

Mes doigts sont suspendu aux touches jusqu’à ce que je les poses délicatement dessus pour jouer un morceau que je maitrise bien. Quelques regards d'admiration ce tourne vers moi. Mais je n'y prête pas attention. Je me laisse transporter par la mélodie en fermant mes paupières et j'essaye ne penser à rien d'autre qu'a cette chanson. Mes doigts s'agitent sur le clavier comme si ils étaient possédé. ça me fait un bien fou. J'ai besoin de ce moment de répit pour me ressaisir. Quatre minutes, c'est le seul sursis que j'aurai avant que la tornade vienne à la charge.« Tu joues très bien… » Cette voix je pourrais l'a reconnaître entre mille. J'ouvre les yeux instantanément. J'hésite. Puis je tourne ma tête au dessus de mon épaule pour croiser le regard de mon interlocutrice. J'ai envie de l'envoyer bouler mais je n'en ai pas le courage. Elle s'approche pour me faire face mais son regard est fuyant. « Je suis désolée, j’ai paniqué l’autre soir. J’ai agi comme une conne… » Je fronce les sourcils. Je ne comprend pas vraiment la raison de son mal être. C'est bien la première fois qu'on me dit que j'impressionne. < T'as eu peur de quoi ? Jusqu’à preuve du contraire c'est toi qui m'as embrassé la première. > C'est le genre de relation que je ne maitrise pas vraiment. J'ai une attirance pour les femmes mais je dois avouer que ça m'effraie autant qu'elle. Je n'ai jamais coucher avec une personne du même sexe. Ce soir là j'avais juste envie de partager une étreinte avec elle. Je lève les yeux dans sa direction. Un clone s'approche avec un plateau remplit de verres de champagne. Vicky en vole un. Je me lève pour en prendre un moi aussi. Je vois qu'elle n'a pas perdu ses habitudes ... Mes lèvres viennent  se poser délicatement sur mon verre. Je bois une gorgée tout en l'a fixant. < Est-ce que tu regrette ? > Est-ce qu'elle a agit de la sorte sous l'influence de la drogue et de l'alcool ? < Moi non > Mon regard ce veux plus dur < La seule chose que je regrette c'est que tu n'es pas eu le cran de me dire les choses en face avant. J'aimerai te dire que c'est la drogue qui a eu raison de moi. Mais ce baiser était pleinement assumé. > Ouais. J'ai aimé l'embrasser. Et si c'était à refaire je le referai quite a me prendre une claque. « Je sais pas ce que tu as imaginé, mais je ne suis pas une fille pour toi… » Cette fois je m'enfile mon verre cul sec pour le déposer à côté du sien. Je fais un pas dans sa direction pour me retrouver nez à nez avec elle. Je l'a regarde d'un air offusqué avant de pointer mon doigt sur son buste.< Depuis quand tu sais ce qui est bon pour moi ? Regarde moi dans les yeux et dit moi que tu n'a pas apprécier m'embrasser ?! > Elle ignore tout de ma vie. De ce que j'endure depuis dix sept ans. Surement que si elle en avait connaissance elle m'aurait volontiers offert ce moment éphémère. Ou au contraire elle m'aurait fuit comme la peste. L'espace d'un instant je me perds dans ses yeux puis je me ressaisi en secouant la tête. < C'est bon on a plus cinq ans. Je vais pas te demander de m'épouser ou de coucher avec moi. J'avais juste envie de t'embrasser et si c'était à refaire je le referai. Mais ne me dis pas ce qui est bon pour moi. Je suis sûr que tu te mens à toi même. Arrête de te mettre des freins sans arrêt. Vie ta vie comme elle vient. Croit moi ... elle est trop courte pour ce prendre la tête. > Je fais un pas en arrière pour ne pas qu'elle est l'impression que je l'étouffe. J'ai dis ce que j'avais à dire. Vicky ne semble pas sereine dans sa tête. J'aimerai l'aider à ce libérer sans pour autant avoir recours à des substances illicite. J'ai du mal à garder de la rancune envers elle. Mon visage ce radoucit quelque peu. < C'est toi qui as confectionné ces gâteaux au chocolat ? > Un sourire se dessine aux coins de mes lèvres. < Ils sont délicieux ... > Est-ce que je suis entrain d'enterrer la hache de guerre ? Certainement. Je ne suis pas du genre à me prendre la tête pour des conneries. Mais je reste à présent sur mes gardes avec elle. Pas question de souffrir à nouveau. Dommage qu'elle travaille. J'aurai bien passé un bout de ma soirée avec elle. Je me serais sentie moins seule autour de tout ces gens qui ne me ressemblent pas. J'en vois un venir avec ses grosse pattes en direction de Vic. J'ai garder le souvenir qu'elle n'appréciait pas vraiment la proximité des hommes. Il a cru quoi ? Qu'elle était un pantin qu'il pouvait ce procurer à sa guise. Je me gratte la gorge tandis qu'il l'a relooke sans ménagement. < Je peux vous aider ?  Madame est avec moi. Je vous prierai donc de passer votre chemin > Si elle ne voulait pas de moi plus si affinité, elle n'allait pas pour autant ce débarrasser de moi aussi vite. Tout le monde sait que trop bien que quand Sanders entre dans votre vie, c'est la votre qui s'en retrouve chambouler à tout jamais. L'homme s'éloigne tandis que je fais un petit clin d'oeil à Vicky. < Bon allez. J'efface l'ardoise. Mais jamais tu me replante de cette façon. T'façon la prochaine fois que tu va aux toilettes je t'accompagne. > Je glousse bêtement.  < Plus sérieusement. Si t'as envie de me dire merde tu me le dis enface hein. Pas besoin prendre des gants. > Enfin... je préférai qu'elle en prenne quand même. J'aperçois Simon qui passe par là. Je lui saisis le bras avant qu'il ce fasse happer par la populace qu'il tente de séduire avec sa mèche rebelle. < Vient par là toi > Je l'embrasse sur la joue pour lui laisser une grosse trace de rouge à lèvre. Je sais qu'il va me haïr. Qu'importe. J'aime l'embêter. < Vic, je te présente mon pingouin préféré. > Je souris vivement avant de me tourner vers le jeune homme. < Adams, voici Vicky.  Un blanc ... une amie > J'ai envie de l'a considérer comme telle. Ce n'est plus simplement la rousse que j'ai croisé au bar. J'aimerai approfondir cette amitié et voir où cela nous mène.


code by bat'phanie



Ohana Fleeing is not an option (Crystal & Simon) 873483867
Je pourrais sourire pour te cacher la vérité.
Fleeing is not an option (Crystal & Simon) X70z
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty
Message(#) Sujet: Re: Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Fleeing is not an option (Crystal & Simon) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

Fleeing is not an option (Crystal & Simon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: toowong :: st vincent's hospital
-