AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain!
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -48%
Bextoo Powerbank 30000mAh – Batterie Externe 2 ...
Voir le deal
23.99 €

 solou #2 + keep the pulse alive in you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (29/10/88)
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : laisse la poudre et les frissons éphémères lui faire oublier que son cœur n'a pas toujours été aussi vide et froid.
MÉTIER : Boss @the Hive. Elle passe ses journées au BB8 à diriger ses abeilles.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
solou #2 + keep the pulse alive in you 2935bf9c643d1ec942f75bbb9df18518616984c5
POSTS : 2901 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Après trois ans de sobriété, elle est récemment retombée dans la poudre.
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #7 - Joseph #3 - Solas #2 - Jet #2 - Lene #4 - Lawrence - James #2 - Alec - Finn #8 (fb) - Garrett - 11/5 eh zut.

solou #2 + keep the pulse alive in you ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

solou #2 + keep the pulse alive in you Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

solou #2 + keep the pulse alive in you VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

solou #2 + keep the pulse alive in you 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Aisling #3
RPs TERMINÉS : (43) Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's - Finn #5 - Alice - Mitchell #3 - Amos - Joseph #2 - Jet - Ichabod - Raelyn & Amos - Victoire & Jet - Finn #6 - Amos #3 - Lene #3 - Victoire #2 - Solas - Danika - Mitchell #5 - Ichabod #2 - James - Finn #7 - Victoire #3 - Raelyn #3 - Mitchell #6
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you EmptyMer 24 Fév 2021, 15:35



► keep the pulse alive in you
@Solas Forthys & LOU ABERLINE

Lately I, can't decide, run or hide Oh and when I do, I'm sure I'll end up moving too

Elle avait échoué. Elle l’avait laissé partir. Lou Aberline s’était levée tous les matins avec pour unique but de se venger et de tuer Mitchell Strange, son moteur interne alimenté à la rage et à la détermination. Et lorsque le moment vint, elle en fut incapable. Alors pourquoi se lever à nouveau, hein ? Pourquoi se leurrer avec des objectifs de vie qu’elle n’était pas fichus d’accomplir ? Elle ne faisait plus illusion. Elle n’en avait jamais été capable. Strange était là, au bout du canon de son pistolet. Il s’était tenu devant elle, à sa portée, à sa merci. Pourquoi, comment, tout cela la dépassait ; elle ne se souvenait que d’une tempête d’émotions qui avait entièrement voilé son regard et son jugement. Le reste était noir. Désormais il était de retour dans la nature, et elle, aux prises avec des démons aux crocs plus acérés que jamais, plantés dans sa peau, déchirant sa chair. La jeune femme s’était laissée tomber dans son lit, ce jour-là. Léthargique, vidée, elle avait fixé le plafond des heures durant, pleuré autant de temps, jusqu’à ce que le mélange de larmes et de vertige la plonge dans un sommeil sans rêves, sombre, sourd.

En ce qui lui sembla n’être qu’un clignement de paupières, trois jours passèrent. Trois jours, et Lou n’avait pas quitté ce lit, cette chambre, cet appartement. Le chien tournait en rond, frustré, n’ayant pas vu l’extérieur depuis autant de temps autrement qu’à travers la baie vitrée du duplex, la terrasse la narguant de l’autre côté. Depuis l’étage, la jeune femme ne sentait pas les déjections que Tiny avait été bien forcée de semer ici et là -dans lesquelles elle la laissait vivre alors qu’elle avait promis d’être sa famille, d’en prendre soin. Oui, le salon n’était qu’un champ de bataille couvert de plumes des oreillers décoratifs sur lesquels le canidé avait défoulé ses nerfs, de câbles dévorés furieusement, de morceaux de télévision détruite après son impec sur le sol, de croquettes dont le sac avait été éventré dans la cuisine après des heures à subir la faim ; le tout sur fond de pisse et d’excréments. Et elle n’en avait strictement rien à faire, Lou. Rien de tout ceci n’avait la moindre importance. Parce qu’elle n’était pas vraiment là -ou plus pour longtemps.

Lorsqu’elle se sentait émerger, l’australienne se contentait de préparer la prochaine dose. Chaque geste était devenu si machinal qu’elle aurait pu les effectuer les yeux fermés ; la poudre, la cuillère, la flamme, la seringue. L’aiguille se faufilait entre ses doigts de pieds comme elle l’avait déjà fait des centaines de fois auparavant, et si la sensation était loin d’être agréable, elle était aussi vite oubliée lorsque l’opiacé courait dans ses veines. Alors Lou se laissait retomber dans son lit dans un soupir de soulagement -celui de maintenir ses noires pensées à distance encore un moment. Somnolente, sédatée, tantôt il lui semblait fusionner avec son matelas pour son plus grand bonheur, tantôt elle croyait flotter au-dessus du sol. Elle ne voulait rien sentir, rien entendre, rien penser. Le silence et l’absence habituellement si terrifiantes étaient un salut inespéré. Tout valait mieux que toutes les voix dans sa tête qui lui répétaient qu’elle avait échoué, qu’elle était une ratée, un imposteur, qu’elle n’avait jamais eu les épaules pour tout ceci. Les hurlements moralisateurs de tous ceux qu’elle avait déçus, abandonnés, trahis en route jusqu’à ce fameux jour où elle s’était dégonflée. Leur brouhaha lui donnait l’impression que son crâne allait exploser. Son père, Blanche, Finnley, Lene, Anwar, Aisling, Raelyn, Jeremiah, Ichabod, Joseph et tant d’autres. Absolument tout ce qu’elle avait entrepris n’avait servi à rien. Et ce qu’elle s’infligeait alors, elle le méritait. Elle ne méritait que cela. Piquer et piquer encore jusqu’à ce que son corps lâche. Ou jusqu’à ce qu’elle trouve une nouvelle raison de se lever le matin. S’il était le matin. Si cela avait une importance. Si cela avait un sens.




If you're looking for stable, that'll never be me But I hope that I'm able to be all that you need If you think that I'm someone to give up and leave That'll never be me









solou #2 + keep the pulse alive in you Spg7okK solou #2 + keep the pulse alive in you R3zxRMA
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Solas Forthys
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans et un thème astral qui fait rêver.
SURNOM : black knight
STATUT : married to the game. it'll teach you a lot but you gotta play to learn.
MÉTIER : membre de la ruche: bras droit, garde du corps et chauffeur de lou aberline. ex membre du club. agent de sécurité, garde de nuit au musée du queensland. ex stup de la police du queensland.
LOGEMENT : en "colloc" avec deux collègues de l'agence de sécurité AN
#adamdriverstaring
POSTS : 255 POINTS : 620

PETIT PLUS : does he always just stare like that ?
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
solou #2 + keep the pulse alive in you VTfCQef

♛ ♞
KEEP THE PULSE ALIVE IN YOU
ft. lou
"death is so terribly final while life is full of possibilities.

the shadows betray you ft. danika
the sun is getting real low ft. louisa
the woods ft. primrose

RPs EN ATTENTE :
solou #2 + keep the pulse alive in you B92a2d76c74ee8f9861d6a3f83676245"WE'LL SEE"

solou #2 + keep the pulse alive in you 7-E117-E9-E-BB4-C-4-B30-BE8-B-27217921-F6-B3
"don't be afraid, I feel it too.

RPs TERMINÉS :
ft. lou I
ft. les gangs
ft. svetlana

solou #2 + keep the pulse alive in you Agression2

solou #2 + keep the pulse alive in you Agression1

AVATAR : adam driver
CRÉDITS : yumita & lilie
DC :
PSEUDO : benedight
INSCRIT LE : 02/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36027-solas-chevalier-noir https://www.30yearsstillyoung.com/t36091-solas-la-voie-heroique

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: Re: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you EmptyMar 09 Mar 2021, 00:00








| keep the pulse alive in you
sol forthys &  @Lou Aberline
A glimpse of a light in this void of existence



C'est très désespéré d'avoir Solas pour protecteur. Son ex fiancée pourrait le certifier que c'est moins par certitude que par intuition donc par nature, qui dépasse la raison. L'instinct de survie ? L'espoir et peut être même carrément le dernier qu'une main puisse encore se tendre au fin fond du trou. Quelle genre de main pour une tâche si héroïque ? Celle qu'il avait donné à son ex, celle que Lou tient pour main droite pour la même raison, la survie.

C'est un poids lourd c'est pour ça qu'il lui revient, à lui qui à les épaules d'Atlas. S'il pouvait la retrouver et la sermonner pendant des heures et des heures. C'est son espoir à lui d'avoir encore une chance de lui sortir une tirade insensée sur une lumière si forte qu'elle va la réveiller elle aussi peut importe où elle se trouve. Il en à tué du temps en travaillant au musée à réfléchir dans l'espoir de trouver un sens à sa situation en attendant sa destinée quelle quelle soit, même montée de toutes pièces par son imagination pendant de longues heures d'ennui juste, croire en quelque chose mais plus fort que tout, sans exception.

Expliquer la lumière c'est comme expliquer le temps, vous imaginez venant de lui ? Mais il essayera tout pour la ramener, il dirait tout et n'importe quoi pour la faire croire encore elle aussi. La lumière ne disparait jamais elle est si constante que tout en est fait même nous, c'est une des rares vérités universelles. Elle n'est jamais qu'éclipsée temporairement, par un objet qui s'interpose nous fait de l'ombre et qu'il nous appartient de casser.

Comment porter la lumière là où elle à disparue ? Avant de porter quoi que ce soit de tel l'ambitieux, il doit faire ses preuves en étant désemparé, en étant dans une forme de dénuement poétique diront nous. Il est devant la porte d'entrée de chez Lou et ce qu'il veut faire c'est entrer chez elle "sans y avoir été invité" pour la trouver et en espérant l'y trouver, en vie. Peu importe la raison pour laquelle il doit en venir là pour apprendre qu'elle n'est pas morte. Quand à son invitation elle est tacite, il à reçu un double des clés de la part de Lou dans son élan de survie.

C'est difficile de pas mentionner au jury la patience exemplaire de Sol qui souffre pourtant d'une carence chronique de cette vertu. Alors que ça fait trois jours que Lou est partie achever sa vendetta le laissant se demander plein de choses, mais en gros à quoi ressemble sa destinée à lui quand il ne fait pas partie de celle de Lou ? Quand il s'est tourné seul vers le BB-8 il s'est senti comme John Snow: he doesn't want it. Sa destinée si Lou n'est pas là et tant qu'elle n'est pas morte, c'est de suivre sa vocation et de la retrouver.

Trois jours c'est quand même le temps que ça à prit pour que Solas la laisse écrire sa légende personnelle et revenir, ensuite donner signe de vie si c'est encore le cas. Et finalement pour qu'il sorte de ses méditations pour penser au moyen de faire en sorte qu'une partie du rêve de Lou ne s'écroule pas en son absence à un moment des plus tendus. C'est beaucoup moins sa vocation de superviser le BB-8 hein, mais comme c'est à elle, il remue littéralement ciel et terre pour que son rêve ne se soit pas effondré en même temps qu'elle à son retour de RTT wherever the fuck that is, et ça à intérêt à être chez elle.

Il va essayer d'entrer. On aime pas le verbe essayer normalement mais la vérité c'est que par précaution il est armé, rien que pour ça on peut pas dire que le déplacement respire la sérénité. Et quand il à contrôlé machinalement cette arme aussi surréaliste que la voiture avec laquelle il s'est déplacé, il sonne par stratégie et comprend immédiatement que Lou n'est pas là et qu'il va essayer d'enter oui, et qu'il va peut être même pas y survivre. La sonnerie à réveillé Tiny de la stupeur silencieuse dans laquelle elle devait être mais qui à accourut pour se jeter sur la porte avec une violence qui la fait trembler et ses aboiements sont déments, sachant que de base elle est pas forcément cordiale. Entre la perspective de se faire défoncer par un animal féroce et celle de retrouver Lou morte ici depuis trois jours, si on à besoin de Jesus c'est maintenant. Sol à une croix noire énorme patchée dans le dos de sa veste, c'est pas assez fort comme appel ?

Il entre, et c'est difficile d'être impartial et méthodique. Déjà parce qu'il intervient chez Lou, cauchemar psychologique visuel et olfactif, tout en étant littéralement en train de se faire attaquer par une bête. "Tiny" ouai, elle ne s'est pas jetée sur Sol pour se faire réconforter dans ses bras en sachant qu'il venait les aider elle et Lou mais pour le manger, très clairement. Elle est comme lui quelque-part: bien noire, d'origines plus qu'incertaines mais un croisement qui favorise pas la stabilité en tout cas, et sa vocation c'est de défendre Lou et c'est la seule chose qui la retient. Tiny dans cet état c'est un peu comme si l'ambiance c'était dégradée un peu plus, pour le coté épique. Tu veux passer la porte des enfers pour aller chercher Dulcinée champion ? Ecoutes, fais toi d'abord lacérer comme tout le monde...

Sol observe autour de lui à la recherche de Lou mais il s'occupe de Tiny en même temps pour essayer de lui trouver à manger sans succès, donc pour remplir le plus grand récipient qu'il ai pu trouvé d'eau dans le but qu'elle se concentre dessus ne serait-ce que quelques minutes, le temps qu'il en sache plus sur ce qu'il s'est passé ou ce qu'il se passe ici. Il pense aussi vite qu'il monte à l'étage. La télé éclatée, difficile à dire si il y a eu une altercation ici ou si c'est l'oeuvre de Tiny livrée à elle même. La lumière allumée le rend nerveux. Au moins, personne ne s'est occupé de Tiny depuis plusieurs jours mais entre l'odeur des déjections canines et de la déchéance générale il ne reconnaît pas l'odeur de cadavre abandonné. Si Lou avait été tuée et laissée ici il le saurait déjà. A moins que Cerberus en bas ai été capable de la manger pas impossible, mais elle ne se serait pas montrée si affamée. D'ailleurs dès qu'elle n'aura plus soif elle vas revenir vitesse grand V. Il aurait ouvert la baie vitrée dans l'espoir qu'elle aille y tourner en rond au lieu de le chercher lui mais si elle n'a alertée personne jusque là parce qu'elle était confinée à l'intérieur, il est malheureusement préférable d'avoir moins de temps mais qu'elle n'alerte personne aux alentours, tant pis pour lui.

Quand il pousse la porte de la chambre de Lou, la découvrir vraiment ici mais dans son état apparent, c'est comme si cette même porte s'était refermée sur lui avec assez de violence pour souffler la flamme de Solas qui vacille pour la première fois depuis longtemps elle s'éteint même, temporairement. Lou est morte. Il est conscient qu'il ne sait pas encore si elle est vraiment morte mais c'est quand même difficile de le contredire dans l'immédiat elle est morte. Il s'éclipse sur la courte distance qui la sépare de lui pour prendre son pouls sur son poignet tiède qu'il laisse retomber lourdement un peu soulagé. Sa respiration sur l'écran de l'iPhone qu'il vient de dégainé et qu'il retourne de la même main pour coller le flash dans l'oeil qu'il tient ouvert. Bilan et constat déplorable: état de conscience bien plus qu'approximatif mais au moins tout n'est pas perdu.

Il ne peut rien faire d'autre dans l'immédiat que de se laisser retomber lourdement sur le matelas à ses cotés, pour observer le plafond et accuser réception de l'image de Lou morte à coté de lui qui reviendra surement le hanter. Il tourne la tête vers elle, elle à quand même l'air bien morte non ? En argot déjà parce qu'elle est défoncée beyond belief, et morte parce qu'elle ne donne plus signe de vie dans cet état qu'elle s'inflige elle même en espérant l'overdose. Il aurait voulu s'autoriser à baisser les bras lui aussi, temporairement comme la lumière. Juste à coté d'elle dans ce cauchemar pour s'y endormir de fatigue d'un sommeil dont il est dépourvu depuis trois jours. Jusqu'à ce qu'elle se réveille et le trouve là ou jusqu'à ce qu'il se réveille, et qu'il avise à ce moment là. Mais il n'a pas le temps.

En redescendant Solas à rasé les murs en essayant de se faire tout petit, ridicule. Que fait Tiny il n'en sait rien mais tant qu'il n'est pas nez à nez avec elle il s'empresse de rejoindre l'entrée le plus discrètement possible en enjambant la merde et les détritus. Il vas tenter de vaincre et de sortir la chienne, aller la faire manger, rapporter de quoi manger, aller à la pharmacie pour Lou et pour lui aussi qui à déjà été mordu une fois en entrant. Quand Lou se réveillera, son appartement et autant que possible sa chienne auront retrouvés leur état normal.

Et si elle se réveille avant qu'il rentre, il a pris un sac pour s'en servir de poubelle qu'il va sortir et y jeter seringues cuillères et tout ce qu'il à trouvé partout que Lou utilise pour se tuer. La drogue elle même il l'emporte avec lui. Il prendra ses clés là où il récupère le harnais de Tiny et il l'enfermera chez elle.

Sol dépose son 9mm le temps de contrôler Tiny, projet épique. Il hésite un instant à retirer sa veste mais c'est qu'une veste en jean coupée aux manches comme ça s'appelle une battle jacket, si c'est pas le moment idéal pour la porter quitte à ce qu'elle termine en lambeaux pour de valeureuses raisons. Tiny le remarque enfin et va charger Solas qui fait à claquer la laisse enroulée avec force sur ses avants bras pour l'attirer. Ensuite, ce sera le tour de Lou l'Indomptable. Qui sera peut être réveillée par le fracas qui vas suivre:

"Shall we begin ?"





| de sable et d'or
illumine en moi ce qui est obscur


solou #2 + keep the pulse alive in you OnldyEt
solou #2 + keep the pulse alive in you TGairad
solou #2 + keep the pulse alive in you 0q9c4Id
solou #2 + keep the pulse alive in you Vg4o2Xs
solou #2 + keep the pulse alive in you 982718museum2
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (29/10/88)
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : laisse la poudre et les frissons éphémères lui faire oublier que son cœur n'a pas toujours été aussi vide et froid.
MÉTIER : Boss @the Hive. Elle passe ses journées au BB8 à diriger ses abeilles.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
solou #2 + keep the pulse alive in you 2935bf9c643d1ec942f75bbb9df18518616984c5
POSTS : 2901 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Après trois ans de sobriété, elle est récemment retombée dans la poudre.
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #7 - Joseph #3 - Solas #2 - Jet #2 - Lene #4 - Lawrence - James #2 - Alec - Finn #8 (fb) - Garrett - 11/5 eh zut.

solou #2 + keep the pulse alive in you ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

solou #2 + keep the pulse alive in you Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

solou #2 + keep the pulse alive in you VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

solou #2 + keep the pulse alive in you 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Aisling #3
RPs TERMINÉS : (43) Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's - Finn #5 - Alice - Mitchell #3 - Amos - Joseph #2 - Jet - Ichabod - Raelyn & Amos - Victoire & Jet - Finn #6 - Amos #3 - Lene #3 - Victoire #2 - Solas - Danika - Mitchell #5 - Ichabod #2 - James - Finn #7 - Victoire #3 - Raelyn #3 - Mitchell #6
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: Re: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you EmptyMar 30 Mar 2021, 23:45



► keep the pulse alive in you
@Solas Forthys & LOU ABERLINE

Lately I, can't decide, run or hide Oh and when I do, I'm sure I'll end up moving too

Ni la lumière droit dans la rétine, ni la présence de Solas allongé à côté d'elle, ne parvenaient à l'extraire à sa léthargie. Lou n'était pas inconsciente, encore moins éveillée ; elle se situait à la frontière, flottait, coulait, remontait à la surface inlassablement de ce grand rien qui ressemblait à la mort et ne l'était jamais tout à fait. Le voulait-elle seulement, mourir ? Lorsqu'elle avait introduit la seringue une première fois entre ses orteils, elle en était certaine ; la seule issue à tout ceci, son unique échappatoire était de se laisser dépérir jusqu'à ce qu'on retrouve un cadavre sur ce matelas. Elle n'aurait pas à faire face à son échec, n'aurait aucun compte à rendre, aucune honte à essuyer, aucun égo à reconstituer. Elle n'aurait plus à fuir, à se battre, à choisir ; elle pouvait renoncer. Elle pouvait s'avouer vaincue, terrassée. Et tant pis si choisir la mort laisserait une image faible et lâche d'elle ; une fois de l'autre côté, cela ne serait plus son problème. Oui, trois jours plus tôt, cela semblait être la seule solution. Puis Lou se demandait ; si elle souhaitait véritablement mourir, n'y avait-il pas plus rapide et efficace que cette méthode ? N'était-ce pas la preuve qu'elle en avait peur, ou qu'elle était encore attachée à la vie ? Combative malgré elle, la jeune femme n'avait jamais su lâcher prise. Malgré les désespoirs qu'elle avait connus, elle s'était relevée, s'était battue pour elle-même. Comme les cafards, elle survivait aux bombes atomiques. Et c'était, à peu de choses près, ce qui s'était abattu sur son plan et l'intégralité du monde de l'illégalité de Brisbane. Une bombe. Une onde de choc qui secouait toutes les certitudes et tout ce qui était jusqu'à présent établi. Mais le roi n'était pas mort. Non, le roi s'en était sorti par sa faute. Uniquement sa faute. Et cela méritait bien encore un peu plus d'agonie.

La jeune femme se sentit émerger doucement. Elle devina des sons sans saisir leur provenance ; la cuisine ou son imagination, quelle différence. Sa bouche était sèche, sa gorge abritait un désert. Les tripes tordues par la faim, Lou faisait la sourde oreille aux supplications de son estomac. Muscles engourdis, os de verre, le tout sans volonté ; elle peinait à se mouvoir désormais, réunissait difficilement la force d'ouvrir les yeux. Le point de rupture était si proche, si elle tendait les doigts pour l'atteindre. Le moment où son corps flancherait et la libérerait de ses fardeaux, où elle aurait plus d'héroïne dans le sang que de globules blancs ; si ses doigts lui accordaient ce dernier effort, elle pourrait se sédater de nouveau pour un dernier voyage. Si seulement la seringue était encore là. “Non…” souffla-t-elle à travers ses tuyaux vocaux poussiéreux. La quinte de toux qui suivit tordit son corps en convulsions douloureuses, ses membres alités soudainement crispés par la recherche d'air. Tout avait disparu. La drogue, la cuillère, même le briquet. On lui avait volé sa couronne, voilà qu'on lui subtilisait sa mort. Recroquevillée comme une enfant pendant ce qui lui parût être des heures, Lou subissait désormais le juste retour de l'enfer qu'elle avait fait subir à son corps. Désormais la soif lui embrouillait autant ses pensées que ses sens ; le monde ne se résumait qu'à des formes indistinctes, des bruits lointains. La faim rouait son ventre de coups de couteau, lui donnait froid, puis chaud et froid à nouveau. Elle était vivante, définitivement trop vivante. Et cette conclusion fut accompagnée d'une ultime remontée acide qui éclaboussa le sol de bile.

Quelle heure était-il, lorsqu'elle se réveilla de nouveau ? Avait-elle perdu conscience deux minutes ou une heure ? L'australienne avait l'esprit plus clair, la tête plus lourde qu'après ses pires cuites et l'estomac définitivement vide. À la force de ses articulations, elle se redressa enfin. Un vertige la frôla, un larsen se glissa entre ses oreilles. Elle se mit en tête de se lever et quand bien même cela donnait comme une fausse bonne idée, à l'aide de tous les meubles qui lui passaient sous la main et d'une bonne dose de ténacité, elle y parvint. Les brindilles qui servaient de jambes à Lou semblaient plus que jamais fragiles et sur le point de s'écrouler. Sous son haut court, à la lumière du plafonnier, ses côtes saillantes traduisaient toute la volonté qu'elle avait eu de disparaître à de nombreuses reprises au cours de sa courte vie. Soutenue par les murs plus que par ses pieds, elle traînait sa carcasse dans le couloir jusqu'à la salle de bains. La lumière était douloureuse, respirer était pénible. Mais elle parvint à sa destination et s'abandonna dans la cabine de douche, son dos glissant tout le long du mur jusqu'à ce qu'elle rencontre le sol. À tâtons, elle trouva le mitigeur et déclencha le jet d'eau. Sa peau prit de longues secondes avant de déterminer si celui-ci était chaud ou froid, mais ses muscles, eux, subissaient bien le choc thermique. Froid, la réponse était froid. Les dents de Lou se serrèrent tandis qu'elle passait ses bras autour de ses genoux. À travers l'eau qui ruisselait sur son visage, son regard redécouvrait les contours du monde. Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle discerne une silhouette avec elle dans la pièce. “Qu’est-ce tu fais ici, Sol?” demandait-elle tout bas entre ses molaires tremblotantes. Levant les yeux jusqu'à trouver son visage, la jeune femme se surprit à ressentir une forme de soulagement. Si quelqu'un devait être le témoin de son état, c'était lui. Si quelqu'un devait la sauver d'elle-même, c'était lui aussi. Et il était là. Il était là et bien qu'elle n'en montrait rien, elle en était reconnaissante. Non, elle ne voulait pas mourir. Elle n'en avait pas le courage. Ici, chez moi. Pas la salle de bain.” qu'elle ressentit le besoin de préciser, parvenant à esquisser un sourire. L'absence de pudeur de l'australienne l'empêchait de se formaliser d'un regard extérieur sur sa silhouette détrempée. Qu'il s'invite dans son appartement ne la dérangeait pas plus, mais elle aimait faire mine du contraire. “C’est toi qui a pris la came ?” elle demanda finalement, se doutant de la réponse. Qui d'autre pouvait bien se soucier assez d'elle au point de s'inquiéter de son absence ? Elle n'était pas en colère, elle ne lui en voulait pas. "Je meurs de faim." Littéralement, ou pas loin..




If you're looking for stable, that'll never be me But I hope that I'm able to be all that you need If you think that I'm someone to give up and leave That'll never be me









solou #2 + keep the pulse alive in you Spg7okK solou #2 + keep the pulse alive in you R3zxRMA
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas
Solas Forthys
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-six ans et un thème astral qui fait rêver.
SURNOM : black knight
STATUT : married to the game. it'll teach you a lot but you gotta play to learn.
MÉTIER : membre de la ruche: bras droit, garde du corps et chauffeur de lou aberline. ex membre du club. agent de sécurité, garde de nuit au musée du queensland. ex stup de la police du queensland.
LOGEMENT : en "colloc" avec deux collègues de l'agence de sécurité AN
#adamdriverstaring
POSTS : 255 POINTS : 620

PETIT PLUS : does he always just stare like that ?
UN RP ? : Seulement si nous avons un lien.
RPs EN COURS :
solou #2 + keep the pulse alive in you VTfCQef

♛ ♞
KEEP THE PULSE ALIVE IN YOU
ft. lou
"death is so terribly final while life is full of possibilities.

the shadows betray you ft. danika
the sun is getting real low ft. louisa
the woods ft. primrose

RPs EN ATTENTE :
solou #2 + keep the pulse alive in you B92a2d76c74ee8f9861d6a3f83676245"WE'LL SEE"

solou #2 + keep the pulse alive in you 7-E117-E9-E-BB4-C-4-B30-BE8-B-27217921-F6-B3
"don't be afraid, I feel it too.

RPs TERMINÉS :
ft. lou I
ft. les gangs
ft. svetlana

solou #2 + keep the pulse alive in you Agression2

solou #2 + keep the pulse alive in you Agression1

AVATAR : adam driver
CRÉDITS : yumita & lilie
DC :
PSEUDO : benedight
INSCRIT LE : 02/01/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t36027-solas-chevalier-noir https://www.30yearsstillyoung.com/t36091-solas-la-voie-heroique

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: Re: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you EmptyDim 18 Avr 2021, 23:58






Pathétique. Solas pensait avoir gardé sur son téléphone la recette des lasagnes que la fiancée du patron avait laissé aux trois agents de sécu dans l’espoir qu’ils se mettent à cuisiner chez eux au lieu d’avoir à engager un chef pour s’assurer qu’ils se nourrissent comme des athlètes.

Comme il ne l’a pas trouvée, il a improvisé en faisant les courses et terrorisé une cliente réticente à l’aider à se souvenir des ingrédients dont il a besoin en raison de l’allure de Solas: D’un côté il a un bandage de fortune imbibé de sang que la pharmacienne lui à fait à l'avant bras en essayant de le convaincre d’aller aux urgences. De l’autre il tient en laisse et muselée une chienne qui reste agressive parce que Solas n’est pas son maître et qu’elle le lui rappelle à chaque instant, potentiellement responsable de ce que cache le bandage d’ailleurs. Quelques traces de sang sur sa veste en jean aussi, dont la croix dans le dos a été lacérée d’un coup de griffes dont il se souviendra longtemps et qu’il est bien content de ne pas avoir reçu au visage.

Il a improvisé encore, de retour chez Lou et dans sa cuisine essayant de créer des couches de nourriture pertinentes au fond d’un plat en verre à priori borosilicate avec l’espoir que ça se transforme miraculeusement en lasagnes savoureuses à la sortie de ce four dont la seule fonction qu’il semble connaître instinctivement, c’est l'ouverture de la porte.

Il est interrompu par Tiny qui se lève d’un bond en aboyant en direction de l’étage, avertissant Solas du réveil probable de Lou. Il demande à la chienne de se taire pour mieux écouter ce qu’elle a déjà perçu. Il ne lui fait toujours pas confiance pour ne pas l’attaquer un jour par vengeance ou juste parce qu’elle a autant de mal que lui à gérer ses émotions mais pour le moment, leur baston de tout à l’heure pour la contenir est assez fraîche dans sa mémoire pour qu’elle se rallonge en couinant, le regard résolument tourné dans la direction approximative de Lou. Il n’entend rien au début et commence à quitter la cuisine pour monter, mais il revient sur ses pas en l’entendant finalement, vomir. Welp, welcome back ?

Il ne monte pas pour autant la voir tout de suite. C’est avec une indifférence feinte pour son réveil qui doit être brutal et en entendant Tiny grogner contre lui comme si elle lui en voulait de ne pas courir pour la rejoindre qu’il retourne aux fourneaux pour trouver le thermostat et faire préchauffer d’accord, mais à quelle température et ensuite combien de temps doivent cuire les lasagnes ? Heureusement qu’il a plus de conviction envers Lou qu’il lui reste d’espoir de sauver ce plat.

Quelques heures plus tard, en entendant l’eau couler dans la douche il se décide enfin à aller la voir. L’écran de son téléphone affiche minuit passé et c’est encore Tiny qui l’a réveillé en aboyant. Il s’était endormi sur le canapé, fatigué du stress des derniers jours et du rangement qu’il à fait chez Lou en attendant qu’elle émerge de sa défonce épique. Et s’il révèle à Lou sa présence chez elle en entrant dans la salle de bain alors qu’elle s’y trouve sous la douche, c’est qu’il se doute qu’elle n'y est pas en train de s'astiquer en fredonnant ses chansons du moment, non. Elle est prostrée, dans un état proche du décès évité de justesse, telle qu’il s’attendait à la trouver.

“Qu’est-ce tu fais ici, Sol?”

Oh shit, she’s definitely back. Elle est tout juste lucide mais les premiers mots que Lou adresse à Solas depuis qu’il l’a vue s’évaporer sans garantie de la revoir un jour sont on ne peut plus fidèles à ce à quoi elle l’a habitué: il a la tête qui tourne. L’adrénaline qui équilibrait le stress et le soutenait avant qu’il la retrouve vivante à déserté son organisme, laissant place à la joie de la retrouver, contrariée immédiatement par sa question. Ce qu’il fait chez elle, elle n’en a vraiment pas la moindre idée ?

Je suis là où le devoir m'appelle, c'est ma fonction principale ? Mon travail ? Ce pour quoi tu es venue me chercher ? Ce pour quoi tu me paie ? Je suis venu te chercher en retour ? Je suis venu te sauver ? Je...

Ouai non on s’arrête là, ça elle ne le sait pas et ce n'est pas le moment de lui dire. Sol ne sachant que répondre entre les variations d’une même vérité, laisse le temps à Lou de plaisanter en forçant un sourire à travers toute la douleur qu’elle ressent. Lui essaye un instant de garder sa contenance mais lâche l’affaire très vite. Ce sera sans succès face à la vague scélérate qui arrive sur lui, un mur d’émotions qui le percute de plein fouet au moment où il s'approche de la douche pour toucher l’eau beaucoup trop froide. Avec tout ce qui lui est passé par la tête pour répondre à la question de ce qu’il fait chez elle et dans la salle de bain justement au lieu d’attendre qu’elle en sorte, la réponse c’est s’assurer qu’elle ne soit plus en danger de mort, que ce soit par overdose en faisant disparaître la drogue de sa portée, ou par hypothermie en ajustant la température de l’eau.

Il s'accroupit, ce qui place son regard à hauteur de celui de Lou. Le sauveur perd ses moyens dis donc et il vacille, plié en deux pour mieux encaisser l'effet rétroactif des trois derniers jours. Elle est si vulnérable devant lui qu’il s’autorise à faire de même peut-être pour la première fois depuis qu’ils se connaissent. Voit elle seulement ce qu’il se passe dans le regard de Solas quand il la regarde comme s'il retrouvait ce qu'il a de plus précieux et qu'il a faillit perdre ? Avec un peu de chance non, entre l’eau qui ruisselle sur son visage et la brume dans laquelle sa conscience se trouve encore.

Cassant son air grave du même sourire que celui qu’elle a réussi à lui faire et d’un geste surprise, il l’éclabousse avec l’eau qui coule. Un peu parce que l'eau n'était pas assez chaude pour lui faire plus de bien que de mal, beaucoup parce qu'elle a plaisanté la première, passionnément parce qu’elle a posé cette question qui le rend tellement fou que si elle n’était pas si affaiblie, il exploserait dans cette salle de bain.

“J'ai toujours été là.”

Comment ça qu’est-ce qu’il fait là ? C’est elle sa mission, il ne peut la perdre que si elle se perd toute seule et en perdition totale c’est bien comme ça qu’il l’a retrouvée après qu’elle soit parti sans lui et qu’elle soit rentrée chez elle sans rien lui dire non plus pour mieux sombrer le plus loin possible, là où même lui n’aurait rien pu tenter d’autre que la nécromancie pour la ramener.

Il s'en tient à cette réponse, parce qu'elle n'est pas encore en état de l'écouter partir en monologue et encore moins d’essuyer sa colère à l’idée qu’elle puisse se foutre en l’air. Qu’elle - Qu'ils se fassent buter par le Club c’est plus ou moins ce à quoi on s’attend, mais qu’elle baisse les bras au point de se laisser mourir est inenvisageable. Dans l'immédiat la priorité de Solas est de prendre soin d’elle, jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau en état de le supporter, lui et tout ce qu’il a à dire sur la destinée.

“J'ai fait à manger.”

Et des courses, si elle préfère manger quelque chose de plus avenant que ce que lui a tenté de préparer. Ce serait dommage d'avoir survécu pour mourir d’overdose, d’hypothermie ou d’intoxication alimentaire. Il se relève, prêt à quitter la salle de bain jusqu’à ce que Lou se sente la force d’en sortir pour descendre manger si elle y arrive sans son aide, mais il s’arrête avant de passer la porte.

“Et oui c'est moi qui ai la drogue.”

Ça sonne comme un aveux alors que c’est sans le moindre scrupule qu’il l’en a privée. Il aurait même pu ne pas répondre, personne d’autre que lui n’est venu ici depuis qu’elle est rentrée chez elle. L’intention première c’était de l’empêcher de se shooter pendant qu’il était sorti. Mais il a la drogue, il ne l’a pas jetée pour autant elle est sur lui c’est ça l’info utile bien qu’elle ait zéro chance de la récupérer de force. Ce qu’il n’a pas, c’est la moindre intention de partir d'ici avant de lui avoir fait un discours dantesque. Lou à 99 problèmes, et son problème immédiat contre toutes attentes c’est Solas.

Il y a en fait deux choses qu’il doit vérifier chez elle. La première, chez elle où elle habite, c’est chose faite: Lou s’y trouve et elle est encore en vie. La deuxième, chez elle en son fort intérieur, c’est qu’elle n’a pas envie de mourir. Elle a échappé à l’overdose par chance, si elle avait vraiment eu envie de se suicider de cette manière elle était tout à fait capable de s’injecter l’unique dose qui aurait fait le travail.

C’est comme si elle devait être sauvée deux fois: son corps et son âme. Sauve elle l’est, saine on verra. Dans pas longtemps, quand la faim ne sera plus la priorité de Lou par instinct de survie, le manque se fera sentir. Sauf qu'il à besoin d'elle en état d'écouter ce qu'il veut lui dire. La guerre est loin d’être finie celle qui se joue entre le Club et la Ruche certes, mais la Guerre Sainte - l'esprit contre l'ego - encore moins. S'il doit l'aider à se ressaisir il est prêt à donner tout son sens à l'expression "qui aime bien châtie bien", sévèrement même. Il n'attend qu'elle.





| de sable et d'or
illumine en moi ce qui est obscur


solou #2 + keep the pulse alive in you OnldyEt
solou #2 + keep the pulse alive in you TGairad
solou #2 + keep the pulse alive in you 0q9c4Id
solou #2 + keep the pulse alive in you Vg4o2Xs
solou #2 + keep the pulse alive in you 982718museum2
Revenir en haut Aller en bas
Lou Aberline
Lou Aberline
l'indomptable
l'indomptable
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 32 ans (29/10/88)
SURNOM : Aberline, avec un soupir d'exaspération.
STATUT : laisse la poudre et les frissons éphémères lui faire oublier que son cœur n'a pas toujours été aussi vide et froid.
MÉTIER : Boss @the Hive. Elle passe ses journées au BB8 à diriger ses abeilles.
LOGEMENT : #302 orchid street, redcliffe : un duplex avec vue juste pour elle et Tiny, le chien aux gros problèmes d'agressivité qu'elle vient d'adopter (elle est juste incomprise, elle vous dira)
solou #2 + keep the pulse alive in you 2935bf9c643d1ec942f75bbb9df18518616984c5
POSTS : 2901 POINTS : 120

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Son vrai nom est Grimes. Fille unique et choyée d'un couple aisé. Vit mal la solitude et l'ennui, très fêtarde, bavarde. Tombée dans la drogue à 16 ans. Ses parents lui ont coupé les vivres après une overdose. A trahi Mitchell et le Club malgré elle. A vécu dans un squat pendant des mois et s’est prostituée. Sa mauvaise influence a causé plusieurs morts qui la hantent. Après trois ans de sobriété, elle est récemment retombée dans la poudre.
RPs EN COURS : Mitchell #4 (fb) - Mitchell #7 - Joseph #3 - Solas #2 - Jet #2 - Lene #4 - Lawrence - James #2 - Alec - Finn #8 (fb) - Garrett - 11/5 eh zut.

solou #2 + keep the pulse alive in you ImKlFTg
STRANGERLINE ► When you're halfway to hell you could just keep on running or turn around and face yourself.

solou #2 + keep the pulse alive in you Ez9s2GX
LOUNEY ► And it's not your fault I can't be what you need baby, angels like you can't fly down here with me

solou #2 + keep the pulse alive in you VTfCQef
SOLOU ► 'Cause whoever said nothing good ever happens after 2:00 a.m well they never met you

solou #2 + keep the pulse alive in you 2S314cq
LOURENCE ► Guess I'm contagious it'd be safest if you ran, fuck that's what they all just end up doing in the end
RPs EN ATTENTE : Aisling #3
RPs TERMINÉS : (43) Jimmy - Aisling - Archer - Archer #2 - Finn - Cole&Nathan - Mitchell - Lene - Finn #2 - Street Cats - Liam - Anwar - Finn #3 - Cole - Lene #2 - Jack - Aisling #2 - Finn #4 - Raelyn - Joseph - Mitchell #2 - Doherty's - Finn #5 - Alice - Mitchell #3 - Amos - Joseph #2 - Jet - Ichabod - Raelyn & Amos - Victoire & Jet - Finn #6 - Amos #3 - Lene #3 - Victoire #2 - Solas - Danika - Mitchell #5 - Ichabod #2 - James - Finn #7 - Victoire #3 - Raelyn #3 - Mitchell #6
AVATAR : zoe kravitz
CRÉDITS : loonywaltz
DC : jamie keynes, kelly ward & marcus leckie
PSEUDO : loonywaltz (léa)
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 16/05/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t6890-lou-cause-there-s-no-other-way-out-on-this-lonely-town https://www.30yearsstillyoung.com/t11382-love-who-loves-you-back https://www.30yearsstillyoung.com/t7613-lou-aberline#272600

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: Re: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you EmptyMar 04 Mai 2021, 22:25



► keep the pulse alive in you
@Solas Forthys & LOU ABERLINE

Lately I, can't decide, run or hide Oh and when I do, I'm sure I'll end up moving too

L’eau glacée l’avait d’abord secouée avant de la rendre léthargique de nouveau. Le choc thermique avait lancé son coeur dans un course folle, et le palpitant n’avait jamais si bien porté son nom. Pompant plus fort qu’il ne l’avait pu depuis des jours, il envoyait valser dans ses veines la chaleur résiduelle de son anatomie dans ses membres engourdis, redonné un peu de couleur à ses joues. Puis elle pâlissait de nouveau, lèvres bleues, doigts fripés, muscles tremblants ; roulée en boule sous le jet , les bras autour de ses jambes, Lou ne faisait rien pour empêcher les bienfaits de la douche se transformer en hypothermie. Ce n’était que du froid. Cela s’ajoutait à la longue liste de ce qui ne la tuerait pas. Sa vie, elle la devait probablement à Solas. Même si la jeune femme ne s’était pas donné les moyens d’une mort rapide et efficace, il n’y avait aucun doute qu’un fix ou deux auraient fini par faire le job. Sans nourriture, sans eau, elle avait conscience qu’elle jouait une fois encore les miraculées. C’était peut-être ce dont son égo avait besoin, de valses à répétition avec la faucheuse, juste au bord d’une tombe à son nom ; danser, jouer à tourner en rond, y mettre un orteil, un pied, et s’échapper quand minuit sonnait. Peut-être qu’elle avait besoin de se mélange de vulnérabilité et d'invincibilité qui ressortait de chacune de ces rencontres. Mais pour le moment, la seule ombre dans la pièce n’était pas la mort ; c’était Solas. Pas aussi taciturne que d’habitude, l’australienne lui arrachait un sourire et elle estimait que cela était une preuve suffisante qu’il ne lui en voulait pas d’avoir disparu des jours durant, d’avoir voulu fuir et jouer la carte de la facilité -car les cadavres n’avaient pas de comptes à rendre. Il était sûrement l’une des rares personnes que Lou verrait se réjouir de sa survie. Bien qu’elle n’avait pas l’intention que son élan autodestructeur se sache, d’autres ne seraient tout simplement pas aussi heureux qu’elle ait survécu à Mitchell encore une fois -et par-dessus le marché, qu’elle ne soit pas parvenue à le tuer. La pensée lui donnait un coup dans l’estomac. Quelle lâche, quelle abrutie elle avait été. Puis les gouttelettes heurtèrent son visage. “J'ai toujours été là.” assurait Sol. "C'est vrai." Elle esquissa un sourire. En tout cas, la brune était bien heureuse qu’il soit présent, que ce soit par loyauté, parce qu’il s’était véritablement inquiété pour elle, ou par volonté de sauver un excellent gagne-pain. Elle ne voulait pas le savoir, craignant bien trop la réponse qu’elle redoutait et le mètre supplémentaire dans le grand trou de solitude qu’elle s’était creusée elle-même, plus profond encore que la faim qui tordait son estomac. “J'ai fait à manger.” Un rire douloureux échappa à Lou tandis que l’espace d’une seconde l’image d’un Solas revêtant un tablier de cuisine et s’affairant derrière les fourneaux lui paraissait aussi ridicule que le Space Ranger de Pixar participant à une tea party. "Alors je risque de crever d'intoxication alimentaire au lieu d'overdose, c'est diabolique." Peut-être bien qu’il était remonté contre elle, finalement.

Et oui c'est moi qui ai la drogue.” Elle le savait, elle s’en doutait. Avant que Solas ne quitte la salle de bain, elle acquiesça d’un signe de tête, bouche fermée. Lou n’avait pas le remerciement facile, et cette approbation tacite de la décision du brun était à cet instant au sommet de ce qu’elle avait à offrir comme gratitude. Immédiatement après l’avoir observé disparaître dans le couloir, la jeune femme quitta la cabine de douche. Que le sol était bas. En se redressant, elle comprit que la douleur qu’elle avait ressenti plus tôt en traînant sa carcasse dans la salle de bains n’était pas qu’un appel à l’aide de son corps épuisé ; le pied ayant reçu toutes les injections de ce dernier jour avait enflé, une veine s’était rompue et les points d’entrée de l’aiguille, rougis, brûlaient entre ses orteils. "Bordel." Si ce n’était pas pathétique. Désormais consciente de la douleur, s’appuyer sur sa jambe gauche relevait de la torture, et oui, l’australienne avait bien trop de fierté pour demander de l’aide à Solas qui en avait déjà bien assez fait. Elle grimaçait à chaque pas, d’abord jusqu’à ce peignoir dans lequel elle s'emmitouflait volontiers, puis jusqu’aux escaliers du duplex, menant au salon. Pourquoi avoir pris un appartement avec de foutus escaliers, telle était la question. Descendre une marche après l'autre, appuyée de tout son poids contre la rambarde, lui sembla prendre une éternité. Au dernier palier, Tiny l’attendait sans patience aucune. Les murs tremblaient à chacun de ses aboiements puissants. Lou s’asseya en bas de l’escalier et réceptionna les immenses pattes de la chienne sur ses épaules, option grands coups de langue sur toute sa face. Impossible de se débattre. La brune se contentait de flatter de caresses le col de l’animal. "Hey, Tiny. J'parie que t'as réservé ton meilleur accueil à Sol ?" fit-elle avec une ironie non dissimulée. Son regard se porta sur celui-ci, du coin de ses yeux malicieux. La chienne n’aimait pas des visiteurs, et après avoir passé des journées entières livrée à elle-même, nul doute que toute présence humaine rimait de nouveau avec menace pour elle. Lou avait le sentiment d’avoir trahi sa compagne à quatre pattes, elle qui souffrait déjà d’un passé difficile pour une bête si pleine d’affection pour quiconque remplissait la gamelle et lui donnait un toit. En l’adoptant, elle avait fait le serment d’être sa famille et qu’elle ne ressentirait plus jamais la solitude, de la même manière que sa présence permettait à la jeune femme d’être moins esseulée. Elles étaient supposées se sauver l’une l’autre. Et elle l’avait laissée tomber. "Je suis désolée." glissa Lou à Tiny dans un murmure étranglé, le visage fourré dans son poil noir, les bras autour de son imposant garrot.

Un grand coup de langue sécha ses larmes naissantes, les remplaça par un éclat de rire. La jeune femme se releva de nouveau, et de son boitement malhabile, sautilla jusqu’à la cuisine. "T'as préparé quoi, chef ?" demanda-t-elle à Solas en prenant place sur l’une des chaises hautes autour du comptoir qui bordait l’espace ouvert. A l’odeur, elle savait déjà qu’elle avait été mauvaise langue ; cela n’était pas la senteur d’un plat immangeable. Son estomac, en revanche, ne tolérerait certainement pas plus de quelques bouchées de n’importe quelle nourriture, largement espacées de quelques minutes. “Comment… Est-ce qu’il s’est passé quelque chose à la Ruche, en mon absence ?” Elle se pinça ses lèvres, assurément coupable. Coupable d’avoir failli à sa parole, de ne pas avoir tenu ses promesses. Coupable d’égoïsme et d'orgueil. Coupable de ne pas avoir été à la hauteur et, plutôt que de faire face, se cacher pour mourir.




If you're looking for stable, that'll never be me But I hope that I'm able to be all that you need If you think that I'm someone to give up and leave That'll never be me









solou #2 + keep the pulse alive in you Spg7okK solou #2 + keep the pulse alive in you R3zxRMA
:l::
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

solou #2 + keep the pulse alive in you Empty
Message(#) Sujet: Re: solou #2 + keep the pulse alive in you solou #2 + keep the pulse alive in you Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

solou #2 + keep the pulse alive in you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: redcliffe :: logements
-