AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

 [Link 4] Good things take time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyMer 8 Nov 2023 - 3:31



C’était une magnifique journée de printemps. Aucun nuage ne flottait dans le ciel et Min ne se souvenait pas d’avoir déjà vu un ciel aussi bleu lorsqu’il ouvrit les rideaux à son réveil ce matin-là, opinion sans doute biaisée par son extrême bonne humeur. Toute la semaine, il avait surveillé les prévisions météorologiques avec une assiduité quasi maniaque, plus qu’il ne l’avait jamais fait de sa vie. Maintenant que Lincoln avait enfin accepté de courir un petit cinq kilomètres avec lui, Min voulait que les conditions soient parfaites, car si ça ne se passait pas à la date prévue, les chances étaient que ça n’arriverait probablement jamais. Lincoln n’était pas un coureur dans l’âme, Min le savait, et la dernière chose qu’il voulait c’était de le forcer à faire quelque chose qui ne le tentait pas. Certes, il l’avait taquiné plus d’une fois sur le fait de l’amener courir avec lui un jour, mais il ne pensait pas qu’il finirait par accepter son offre. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il avait finalement dit oui. Il pensa à une blague de sa part, mais non, Link était sérieux. Il voulait vraiment courir avec lui. Il avait ensuite insisté sur son très mauvais cardio, mais Min lui avait dit de ne pas trop s’en faire avec ça. Il n’avait l’intention de le pousser jusqu’à l’épuisement et puis Link se surprendrait peut-être lui-même. Dans tous les cas, l’idée de partager l’une de ses passions avec quelqu’un qu’il appréciait lui faisait tout drôle. Ce n’était pourtant pas la première fois. Il courrait avec un bon nombre d’amis, dont Swann, mais avec Link, c’était… différent.

Avant de partir, Min prit soin de remplir un sac à dos avec des vêtements de rechange et tout le nécessaire afin de rendre la course la plus agréable possible. Le désavantage d’une journée aussi ensoleillée qu’aujourd’hui c’était la chaleur. Il aurait préféré un ciel couvert et sans pluie, mais il fera avec. Il monta ensuite dans sa voiture et prit la direction de Kilcoy.

Depuis que Link y était déménagé quelques semaines plus tôt, Min n’avait pas eu l’occasion de le revoir. Il mentirait en disant avoir été heureux en apprenant que son nouvel emploi l’amenait à s’éloigner du centre-ville. Min-Kyung ne s’attendait pas à réagir de cette façon. Il n’était pas si proche de Lincoln que ça. Pourtant, ça lui avait fait un pincement au cœur de réaliser qu’ils ne pourraient plus se voir aussi facilement qu’avant. En revanche, il lui avait suffi de voir l’éblouissant sourire de Lincoln qui irradiait littéralement de fierté d’avoir décroché ce boulot pour oublier sa déception. Le bonheur de Lincoln était plus important que le reste.

Vitre baissée, musique à fond, Min se dirigeait vers le garage où logeait Lincoln, heureux, mais également nerveux à la perspective de le revoir. Quelques heures avant l’entrevue de Link, Min était venu à sa rescousse en lui prêtant une veste. Avant qu’il ne parte, Min s’était approché de lui et, sans réfléchir à ce qu’il faisait, lui avait replacé les cheveux. La sensation n’avait pas quitté ses doigts depuis et les images de cet instant d’intimité lui revenaient à l’esprit aux moments les plus inopportuns. Le geste était innocent, mais quelque chose avait changé à la suite de ça. Ce fut d’autant plus clair lorsqu’il se réveilla au milieu de la nuit, le souffle court et le fantôme d’un contact physique encore sur sa peau. Il était attiré par Lincoln, ça ne faisait aucun doute, mais il y avait plus que ça et ça l’effrayait un peu. Il connaissait le passé amoureux de Link. Pas dans les détails, mais assez pour savoir que sa confiance envers les autres s’en trouvait affectée, et avec raison. De son côté, Min avait eu un certain nombre de partenaires, sans que jamais ça ne devienne sérieux. Qu’il soit un fan de films romantiques ne lui était d’aucune aide, car la fiction rejoignait rarement la réalité. Honnêtement, il s’imaginait mal faire une déclaration d’amour à l’image de celle de Darcy dans Orgueil et préjugé, aussi romantique que ça puisse être. Il n’avait pas la moindre idée de comment s’y prendre et il ne voulait pas forcer les choses, car se montrer trop direct pourrait faire fuir Lincoln tout comme ne rien lui dire ne fera jamais avancer les choses. Il devait faire confiance au fait que, jusqu’à présent, il a toujours été facile de parler avec Lincoln. Il lui avait révélé des choses jamais dites avant lors de cette horrible soirée où il l’avait vu dans un moment d’extrême vulnérabilité. Il subissait encore les conséquences de ces événements, mais il lui suffisait de penser à Lincoln pour se sentir mieux. Min refusait de laisser cette nouvelle distance géographique les éloigner. Est-ce qu’ils resteront amis ou est-ce que les choses évolueront, Min n’en savait rien. Il n’avait qu’une seule certitude : il voulait faire partie de sa vie. C’est dans cet état d’esprit qu’il arrêta sa voiture dans le stationnement du garage. D’un coup de klaxon, il signala sa présence et il ne faisait aucun doute que son sourire à cet instant était aussi brillant que le soleil dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyJeu 9 Nov 2023 - 19:21



Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
Ma vie a beaucoup changé ces dernières semaines, mais pour le mieux. J’avoue que ça m’a fait un peu bizarre de ne plus habiter avec Tessa après tout ce temps, mais à trente ans, il est plus que temps que je me reprenne en main et avec la route que j’aurais eu à faire matin et soir pour venir travailler à Kilcoy, prendre le loft au-dessus du garage comme m’a proposé Abraham était clairement la meilleure option pour moi. Ainsi, je peux retrouver mon indépendance et rien ne m’empêche d’aller à Brisbane la fin de semaine pour voir ma sœur quand nos horaires concordent et qu’on s’ennuie. Après quelques semaines dans mon nouveau chez-moi, l’endroit commence enfin à ressembler à quelque chose. J’ai terminé de vider mes boîtes et je commence même à avoir mes petits repères ici, mais aussi en ville quand je ressens le besoin de sortir pour m’aérer l’esprit. Jusqu’à maintenant, tout se passe pour le mieux et je ne regrette pas ma décision d’avoir envoyé ma candidature pour ce poste malgré la distance. Au moins, la technologie d’aujourd’hui m’a permis de garder contact avec mon monde même si un SMS ne vaut pas un bon café en face en face.

Aujourd’hui, j’attends la visite de Min-Kyung que je n’ai pas revu depuis environ un mois, notre dernière rencontre datant du jour de mon entretien quand il est venu m’aider à trouver quoi mettre pour l’occasion. Ce jour-là, j’ai compris que je ressentais pour lui plus que de l’amitié, mais je n’ai pas eu le courage de faire un pas vers lui depuis. Il faut dire que ce n’est pas quelque chose que j’ai envie de faire au téléphone et mon passé amoureux me retient parce que j’ai peur de souffrir une troisième fois. De plus, Min travaille avec ma sœur et si ça se terminait mal entre nous, ça pourrait tout compliquer à la clinique et ce n’est vraiment pas ce que je souhaite quand Tessa a besoin de lui à ce point. De toute manière, je ne sais pas si mon intérêt pour lui est réciproque et je n’ai pas non plus la force de devoir me battre contre ses parents, perdre ce combat il y a quinze ans m’a largement suffi. Pour l’instant, tout ce que je veux c’est de passer un bon moment en sa compagnie sans trop penser au reste, même si je peux difficilement ignorer que je suis tellement nerveux de le revoir que j’en ai la nausée et que je n’ai donc presque rien mangé aujourd’hui. Je ne suis pas sûr que ce soit une si bonne idée quand le plan est d’aller courir cinq kilomètres, mais bon…

En attendant qu’il arrive, je prépare ma bouteille d’eau et je fais un peu de ménage sans pouvoir m’empêcher d’aller à la fenêtre vérifier s’il est arrivé à toutes les deux minutes. Lorsque j’entends le bruit du klaxon de sa voiture, mon cœur saute un battement. Je ne sais pas comment je vais faire pour survivre à son « petit » cinq kilomètres de course parce que la nervosité suffit à m’essouffler. Bouteille d’eau dans une main, j’attrape son veston et je sors du loft en lui faisant un petit signe de la main à distance avant de lui tourner le dos pour verrouiller la porte. Ou du moins essayer parce que je suis tellement stressé que mes mains tremblantes semblent avoir leur propre agenda. J’ai trop de choses dans mes mains, sans doute, parce que je suis pris dans son veston et dans ma bouteille d’eau tandis que j’essaie d’attraper mon trousseau de clé accroché après l’un de mes doigts. Je l’échappe (le trousseau de clé, pas mon doigt), suivi de ma bouteille d’eau lorsque je me penche pour récupérer le trousseau. « Sérieux… » Je marmonne en verrouillant ma porte, puis je prends une grande inspiration avant de me retourner pour gagner sa voiture. « Hey. » Comme il ne sort pas de sa voiture, je devine qu’il veut qu’on prenne la sienne. C’est sans doute mieux, la mienne empeste la cigarette. « Tiens, ton veston. Merci encore. » Je lui tends en lui souriant timidement avant de prendre place sur le siège passager en passant à deux doigts de me cogner la tête sur sa voiture. Je dépose ma bouteille d’eau à mes pieds, puis j’essuie mes mains moites sur mon t-shirt de Zelda. « Il y a des rangs de campagne pas trop loin. Il n’y a pas d’asphalte… pour tes genoux de vieillard. Haha. » Je me permets un peu d’humour pour détendre l’atmosphère. Sans plus attendre, je boucle ma ceinture et j’ose enfin le regarder plus sérieusement. « Ça va? » demandé-je en détournant le regard, trop intimidé pour soutenir son regard trop longtemps. « Si t’as faim après, il y a une bonne pizzéria pas loin. Comme tu parlais de malbouffe l’autre fois… Même si bon j’avoue que c’est peut-être contre-productif alors qu’on s’en va courir, mais bon. » Je ne dis jamais non à de la pizza, surtout pas quand j’ai besoin de manger mes émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyMar 14 Nov 2023 - 2:33



Derrière le volant de sa voiture, Min-Kyung attendait que Lincoln vienne le rejoindre. Ce qu’il avait prit pour de l’impatience se muait maintenant en nervosité comme le démontrait son pied qui tapait le plancher. Il essaya de se raisonner, mais rien à faire, son cœur martelait sa poitrine comme s’il voulait en sortir. La porte du studio s’ouvrit et Lincoln lui adressa un signe de la main avant de lui tourner le dos. Le rythme de son cœur dérailla pendant une seconde, lui laissant croire qu’il s’arrêterait peut-être pour de bon. C’était une drôle de sensation, mais pas aussi désagréable qu’il ne l’aurait cru. Il vit Lincoln échapper ses clefs au sol, suivies de sa bouteille d’eau lorsqu’il se pencha pour récupérer les premières. Min-Kyung ne put réprimer le sourire qui fleurit sur ses lèvres. L’instant d’après, Lincoln ouvrait la portière de la voiture et se glissait à l’intérieur, la veste qu’il lui avait prêtée pour son entrevue dans les mains. Min la prit et l’envoya à l’arrière, résistant à l’envie d’y enfouir le nez et sentir l’odeur de Lincoln qui s’y attardait surement encore. « Tu n’as pas à me remercier. L’important c’est que tu as décroché le boulot. Toutes mes félicitations encore. Je n’avais pas eu l’occasion de te le dire en personne. »

Tout un mois s’était écoulé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus en personne et cela avait suffi pour qu’une gêne s’installe entre eux. Il la sentait chez Lincoln qui faisait malgré tout son possible pour être détendue. L’idée de courir l’angoissait-elle à ce point? « Il y a des rangs de campagne pas trop loin. Il n’y a pas d’asphalte… pour tes genoux de vieillard. Haha. » Min acquiesça d’un signe de tête alors qu’il enclenchait la marche arrière de sa voiture. « Oui, j’ai fait quelques recherches. Je voulais un sentier sans un gros dénivelé pour que ce soit plus facile. Mes genoux de vieillard te remercient d’avoir pensé à eux. » Il sourit dans un effort de détendre un peu l’atmosphère. C’était toujours facile de parler avec Lincoln, il ne voulait pas perdre ça.

La piste se trouvait à une dizaine de minutes en voiture. Les coureurs l’appréciaient pour sa facilité et les commentaires mentionnaient son accessibilité pour les débutants. En plus, il y avait de la place pour stationner une voiture à proximité. « Ça va? » Min-Kyung tourna à droite à une intersection. « Oui, très bien. Je ne sais pas si je te l’avais dit, mais plus tôt cette semaine une amie à moi qui vit à Melbourne est venue à Brisbane pour le travail. Je lui ai fait visiter un peu, nous sommes allés au restaurant. Ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vue. Elle m’a donné des nouvelles sur d’autres personnes que j’avais perdues de vue, c’était sympa. Je lui ai dit que la prochaine fois, c’est moi qui irais à Melbourne. » Une idée qu’il caressait depuis un moment déjà, surtout à cause de ses parents qu’il n’avait pas revus depuis son déménagement. Il parlait régulièrement avec eux au téléphone et restait évasif dans ses réponses lorsqu’ils lui demandaient quand il avait l’intention de venir les voir. Il repoussait ce moment depuis déjà trop longtemps. « Et toi? Tu aimes toujours ton nouveau job? Je crois que ta sœur s’ennuie beaucoup de toi. L’autre jour, une cliente est venue à la clinique avec son caniche et je pourrais jurer que ses yeux sont devenus brillants. Ne lui répète surtout pas ce que je viens de dire. » Min-Kyung le regarda du coin de l’œil en souriant. « Si t’as faim après, il y a une bonne pizzéria pas loin. Comme tu parlais de malbouffe l’autre fois… Même si bon j’avoue que c’est peut-être contre-productif alors qu’on s’en va courir, mais bon. » « J’allais justement te le proposer. On arrêtera d’en chercher au retour, on l’aura bien mérité. » Min n’avait aucune objection à manger de la pizza après une course, surtout pas aujourd’hui.

Quelques minutes plus tard, Min arrêtait sa voiture dans le stationnement. Il y avait d’autres véhicules ainsi qu’un couple qui se préparait visiblement à faire la même chose qu’eux. Il récupéra son petit sac à dos qu’il portait pour courir et qui contenait une poche remplie d’eau ainsi que ses supports pour genoux. « Pas très sexy, mais ils sont nécessaires », expliqua-t-il en les enfilant. « Le soleil tape fort, alors on va éviter les folies. La dernière chose que l’on veut, c’est une insolation. Si jamais tu manques d’eau, j’en ai dans mon sac. » Il resta silencieux pendant un moment avant de prendre. « Merci d’avoir accepté. Je sais que ce n’est pas trop ton truc, mais ça me fait plaisir… de te revoir, aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyVen 17 Nov 2023 - 4:15


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
Une simple veste, ça parait peut-être banal pour la majorité des gens en ce qui concerne la réussite d’un entretien pour un emploi, mais pas pour moi, pas quand je dois trouver le moyen de gérer mon stress pour faire bonne impression. Au fond de moi, je sais que la veste de Min-Kyung a été un élément important pour ma réussite, non pas parce que mon patron trouvait qu’elle me donnait un look d’enfer - il l’a peut-être pensé, je n’en sais rien, il ne me l’a pas dit -, mais parce que le résultat final m’a donné un regain de confiance en plus des effluves du parfum de son propriétaire qui m’apaisaient chaque fois qu’elles me chatouillaient les narines. À dire vrai, je suis un peu déçu de lui rendre aujourd’hui, j’aimais bien la voir trainer sur le fauteuil près de la porte d’entrée, même si ça fait un moment maintenant qu’elle ne sent probablement plus rien d’autre que toutes les cigarettes que j’ai fumées en me rendant à Kilcoy rencontrer Abraham. « Tu n’as pas à me remercier. L’important c’est que tu as décroché le boulot. Toutes mes félicitations encore. Je n’avais pas eu l’occasion de te le dire en personne. » Fier d’avoir réussi à obtenir cet emploi qui me tenait à cœur, mais surtout d’avoir trouvé du travail dès ma première tentative sans devoir passer multiples entretiens, je lui souris. « Merci, j’apprécie. » Bien plus qu’il ne le réalise probablement.

Je suis bien moins enthousiaste d’aller courir cinq kilomètres, je l’avoue, mais j’essaie de le cacher au maximum parce que je sais que c’est une activité qui lui plait énormément. De toute façon, même si l’activité choisie n’est peut-être pas mon premier choix, j’essaie de me concentrer sur le positif, sur le fait que je serai au moins en bonne compagnie et que nous pourrons rattraper le temps perdu. « Oui, j’ai fait quelques recherches. Je voulais un sentier sans un gros dénivelé pour que ce soit plus facile. Mes genoux de vieillard te remercient d’avoir pensé à eux. » Le bras remonté contre la portière, je tourne la tête vers lui en l’appuyant dans ma paume. « Mes poumons te remercient aussi. » Même s’ils vont probablement changer d’avis dès l’instant où nous nous mettrons à courir parce que ça fait bien trop longtemps que je les ai sollicités pour autre chose que les étouffer. En attendant d’arriver, je prends de ses nouvelles, me demandant ce qu’il a fait ces dernières semaines pendant lesquelles nous n’avons pas pu nous voir. « Oui, très bien. Je ne sais pas si je te l’avais dit, mais plus tôt cette semaine une amie à moi qui vit à Melbourne est venue à Brisbane pour le travail. Je lui ai fait visiter un peu, nous sommes allés au restaurant. Ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vue. Elle m’a donné des nouvelles sur d’autres personnes que j’avais perdues de vue, c’était sympa. Je lui ai dit que la prochaine fois, c’est moi qui irais à Melbourne. » Son récit me rend nostalgique, me fait penser à Adriel dont je n’ai plus de nouvelles depuis longtemps. Mon bro me manque et j’aurais tout donné pour qu’on puisse passer une soirée ensemble comme dans le temps. À bien y penser, je pense que c’est même lui qui m’a donné le t-shirt de Zelda que je porte. « C’est cool ça. C’était la première fois qu’elle venait à Brisbane depuis que tu es ici j’imagine? » Je devine comme il a dit qu’il lui a fait visiter la ville. « C’est une amie que tu connais depuis longtemps? » Ou peut-être du travail? « Tu es allé à Melbourne depuis ton arrivé ici? » demandé-je en croisant mes bras contre ma poitrine. « Et toi? Tu aimes toujours ton nouveau job? Je crois que ta sœur s’ennuie beaucoup de toi. L’autre jour, une cliente est venue à la clinique avec son caniche et je pourrais jurer que ses yeux sont devenus brillants. Ne lui répète surtout pas ce que je viens de dire. » Je ne peux m’empêcher de sourire en pensant à ma sœur. À moi aussi, elle me manque. Si nous avions l’habitude de nous voir un peu moins il y a deux ans quand j’habitais seul, puis avec Adriel ensuite, nous séparer maintenant après avoir habité ensemble pendant tout ce temps n’est pas toujours facile. « Oui j’aime toujours ça. Abraham est vraiment gentil et je t’avoue que ça fait bien mon affaire de ne pas être dans une grosse équipe. » Je me suis toujours mieux entendu avec les filles que les garçons et dans un milieu aussi masculin, considérant mon homosexualité, ça me rassure de ne pas avoir trop de collègues. « Ça commence à en faire des choses que je ne peux pas dire à ma sœur, je ne peux pas te promettre de tout me rappeler. » dis-je en riant pour le taquiner. « Elle me manque aussi… mais je pense que c’est mieux comme ça, on avait tous les deux besoin de notre espace. » Les derniers mois n’ont pas été évidents pour nous, notamment suite à ma rupture avec Byron qui créé un énorme froid entre Tessa et moi pendant un peu plus d’un mois parce qu’elle ne m’a pas dit dès qu’elle l’a su qu’il se prostituait. Qui plus est, suite à ça, j’ai aussi caché plusieurs choses à ma sœur et je crois qu’il est donc vraiment mieux d’avoir chacun notre endroit où cultiver notre jardin secret sans rien se devoir.

Je ne sais pas si c’est parce qu’Adriel me manque et que c’était dans nos habitudes, ou parce que Min-Kyung me parlait de malbouffe l’autre jour, mais je lui propose qu’on se commande une pizza après notre randonnée. « J’allais justement te le proposer. On arrêtera d’en chercher au retour, on l’aura bien mérité. » Je hoche la tête, un petit sourire espiègle au coin des lèvres. « Ok, mais la vrai question c’est… ananas sur une pizza ou non? » Pour être honnête, je m’en fou un peu car je préfère aux peppéronis, mais je ne peux m’empêcher de lui demander parce que je sais que cette question crée beaucoup de débats. Lorsque nous arrivons finalement à destination, c’est nerveusement que je sors de sa voiture en regardant les gens autour de nous qui ont l’air bien plus habitués que moi. Je retire mon hoodie que je lance sur sa banquette arrière à côté de sa veste, puis je prends ma bouteille d’eau que j’avais déposée à mes pieds. « Pas très sexy, mais ils sont nécessaires » Tandis que Min enfile ses supports pour genoux, mon regard glisse sur son corps athlétique dont la vue est loin d’être désagréable malgré l’équipement en plus qu’il doit porter pour protéger ses articulations douloureuses. « C’est vraiment pas si pire, je t’assure… » me contenté-je de répondre d’un ton empressé et nerveux en tournant la tête, prétextant avoir vu quelque chose au loin pour calmer les battements de mon cœur qui s’affole un peu trop alors que je n’ai même pas commencé à courir encore. « Le soleil tape fort, alors on va éviter les folies. La dernière chose que l’on veut, c’est une insolation. Si jamais tu manques d’eau, j’en ai dans mon sac. » Je hoche la tête comme le bon élève que je suis, seulement pour me rendre compte deux secondes plus tard que je n’ai nulle part où mettre ma bouteille d’eau… C’est là qu’on voit qui est l’habitué de nous deux. À défaut d’avoir une ceinture pour l’y mettre ou un sac à dos, je la garde dans mes mains comme un boulet. « Merci d’avoir accepté. Je sais que ce n’est pas trop ton truc, mais ça me fait plaisir… de te revoir, aussi. » Et mon cœur repart pour un tour pendant que je ne peux faire autrement que de lui sourire comme un abruti. Je déglutis difficilement en portant ma bouteille d’eau à mes lèvres pour en prendre une gorgée, espérant que cette petite distraction suffira à ce que je reprenne un air plus sérieux. « Ça fait plaisir… enfin, on s’en reparlera tantôt j’imagine. » Je ricane en me grattant la nuque, craignant de finir cette course en rampant littéralement. « Je suis content aussi. » De te revoir, mais ces mots ne franchissent pas mes lèvres malgré le ton tendre que j’adopte bien malgré moi. « On y va? » Je me surprends à lui demander, mais ce n’est que parce que je me dis que plus vite on s’y met, plus vite c’est fini…
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyMer 22 Nov 2023 - 22:38



Lorsque Lincoln le questionna sur ses amis, Min réalisa qu’il n’avait pas beaucoup parlé d’eux. En même temps, depuis son déménagement, une distance s’était installée entre eux, pas seulement géographique. Certains d’entre eux ne comprenaient toujours pas la décision de Min qui restait évasif lorsqu’on le questionnait. « Non, je ne suis pas retourné à Melbourne depuis que j’ai emménagé à Brisbane, mais je vais devoir le faire tôt ou tard. L’excuse d’être très occupé par mon travail ne passera pas éternellement avec mes parents. » Pas une semaine ne passait sans qu’on lui pose la question et sa réponse était toujours la même. Il ne faisait que repousser l’inévitable. Min pouvait toujours les visiter sans devoir leur avouer quoi que ce soit. Une façon d’avoir la paix pendant un certain temps jusqu’à ce qu’il ait le courage de leur dire enfin la vérité. « Quant à mes amis, elle était la première à faire le déplacement jusqu’ici. Je l’ai connu à l’université comme le reste de mon cercle, sauf quelques exceptions. Les nuits blanches à étudier, l’angoisse des examens et les parties lorsqu’ils sont enfin passés, ça crée des liens apparemment. » Quant aux amis qu’il avait eu étant enfant, il n’avait pratiquement plus aucun contact avec eux. La vie les avait simplement amenés sur des chemins différents. Parfois, il avait des nouvelles, soit par les réseaux sociaux, soit par ses parents. Min savait que l’un d’eux était décédé dans un accident de voiture, une nouvelle qui l’avait attristé à l’époque. En perdant de vue une personne, on assume simplement qu’elle mène sa vie ailleurs. L’idée qu’elle soit peut-être décédée n’est jamais la première à nous venir à l’esprit.

En le questionnant sur son nouvel emploi, Min fut ravi d’apprendre que Link aimait non seulement son travail, mais que l’environnement lui plaisait aussi. Ça se sentait dans sa façon de parler. Il y avait un sourire dans sa voix qui fit sourire Min en retour. « Je suis content de l’entendre. » Et il était sincère, même s’il ne pouvait plus le voir aussi facilement qu’avant. Cette distance n’était pas seulement avec lui, mais avec Tessa également, un éloignement qui se révélait bénéfique cependant. « Vous êtes quand même deux adultes. Je pense à ma sœur et, si je l’aime de tout mon cœur, je ne pourrai pas vivre avec elle tout le temps. Je sais qu’elle aurait toujours son nez dans mes affaires. Pas par méchanceté, mais plutôt par peur que quelque chose m’arrive. » Min était déménagé à Brisbane justement pour avoir de l’espace. « Je suis certain que ça va vous rapprocher d’une certaine façon. Je parle à ma sœur toutes les semaines. Ce n’est pas toujours de longues conversations, c’est surtout pour voir si l’autre va bien et s’il a quelque chose de nouveau dans sa vie. En ce moment, nos conversations tournent surtout autour des bébés. Autant dire qu’elle en sait plus que moi sur le sujet. » Il aurait préféré que sa sœur ne s’éloigne pas autant, mais il fallait voir ça avec philosophie : ça lui donnait un prétexte idéal pour partir en voyage.

De la famille, la conversation continua sur la pizza qu’ils mangeraient après la course. Min-Kyung mangeait une santé aussi souvent que possible, mais il ne se privait pas d’une bonne pizza à l’occasion. Il en faisait même chez lui avec sa propre pâte et sa sauce tomate. « Ok, mais la vrai question c’est… ananas sur une pizza ou non? » Min jeta un regard de biais à Lincoln qui, visiblement, se moquait gentiment de lui. « Je suis végétarien, mais les ananas sur une pizza ça va un peu trop loin. Je préfère la pizza margarita : sauce tomate, mozzarella fraiche, basilic frais et huile d’olive. Très simple, mais tellement délicieux. La prochaine fois que tu viens chez moi, je t’en ferai une maison. » Min voulait cuisiner pour Lincoln. La cuisine était l’une de ses autres passions. Il n’aurait jamais pu en faire un métier, mais faire à manger pour les gens qu’il appréciait lui faisait toujours plaisir. Le fait de vivre seul ne l’empêchait pas de se cuisiner de bons repas, l’alimentation faisant partie intégrante de son entraînement.

Alors qu’ils se préparaient à aller courir, Min regarda ses genoux maintenant protégés. Lincoln l’assura que ce n’était pas si pire et il avait raison, mais il était fier de son apparence et si quelque chose le dérangeait, il ne voyait plus que ça. Il remercia Lincoln d’être venu et sa réponse l’amusa malgré lui. « Ça fait plaisir… enfin, on s’en reparlera tantôt j’imagine. » « Ne t’inquiète pas, ça va aller. Ce n'est pas une compétition. Si tu sens le besoin de t'arrêter, tu le fais et c'est tout. Je ne vais pas te juger. Et ne te compare surtout pas à moi. Je suis un freak qui s'amuse à courir 42 km simplement pour le plaisir. » Le sourire de Lincoln… C’est tout son visage qui s’illuminait chaque fois qu’il souriait et Min avait l’impression que de petites bulles flottaient dans sa poitrine et dans sa tête, une étrange sensation qui lui donnait le vertige. Ce n’était pas désagréable, bien au contraire. Il ne voulait pas que Lincoln arrête de sourire. « Je suis content aussi. » Il y avait de la douceur dans sa voix. Est-ce qu’il l’imaginait? Son cerveau cessa de fonctionner momentanément et Min resta planté là à regarder Lincoln jusqu’à ce que ce dernier ne parle à nouveau. « On y va? » « Ha? Heu… non! Il faut… Il faut faire des étirements avant afin d’éviter les blessures. » Min se serait donné une claque. Il devait à tout prix se ressaisir sinon Lincoln allait croire qu’il était un idiot si ce n’était pas déjà le cas. « Tu n’as qu’à faire comme moi. C’est pour réveiller les muscles avant l’effort. » Il enchaîna une série d’exercices simples. « Je crois que c’est bon », dit-il après quelques minutes. « Maintenant, nous pouvons y aller. »

Son cœur battait si fort et le véritable effort n’avait pas encore commencé. La course débuta, Min ralentissant son rythme afin de suivre Lincoln. C’était plus lent de ce qu’il faisait habituellement, mais il n’était pas là pour performer. Il était là afin de passer du temps avec Lincoln et partager avec lui l’une de ces passions. Peut-être que cela l’inspirerait à continuer par la suite. Il était danseur à une période de sa vie, donc en bonne forme physique. Si Lincoln ressentait le besoin de ralentir, alors Min ralentissait aussi. S’il avait besoin d’arrêter, il arrêtait aussi. Jamais il ne lui fit de reproche. Au contraire, il l’encourageait continuellement et lui lançait de petits défis afin de stimuler son esprit de compétition. Le soleil continuait de taper fort dans le ciel. Min avait chaud et transpirait alors qu’il était à peine essoufflé. « N’oublie pas de boire de l’eau, c’est important », rappela Min-Kyung en prenant une gorgée lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyJeu 30 Nov 2023 - 17:11


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
« Non, je ne suis pas retourné à Melbourne depuis que j’ai emménagé à Brisbane, mais je vais devoir le faire tôt ou tard. L’excuse d’être très occupé par mon travail ne passera pas éternellement avec mes parents. » Je peux comprendre qu’il anticipe de les revoir avec le secret qu’il leur cache, mais ses parents doivent le connaître assez pour se douter tôt ou tard qu’il y anguille sous roche s’il les évite. J’espère pour lui que leur prochaine rencontre se passera sans anicroche, ça doit être difficile de craindre la réaction de ses proches à ce point. J’ai longtemps hésité à faire part de mon orientation sexuelle à mes parents, même si au fond je savais que ça ne changerait rien pour eux. Je me compte chanceux d’être dans une famille ouverte d’esprit, pas comme Min ou encore Andy qui a grandi auprès d’un père homophobe et d’une mère qui n’a jamais levé le petit doigt pour défendre son fils. « Quant à mes amis, elle était la première à faire le déplacement jusqu’ici. Je l’ai connu à l’université comme le reste de mon cercle, sauf quelques exceptions. Les nuits blanches à étudier, l’angoisse des examens et les parties lorsqu’ils sont enfin passés, ça crée des liens apparemment. » - « J’imagine, oui. » Je n’ai jamais fait d’études supérieures, prenant une décennie de sabbatique après mon lycée, je peux donc difficilement m’identifier à ce genre d’étudiants. Quelque part, je me dis que j’ai peut-être manqué quelque chose. « C’est bien que vous ayez gardé contact après vos études. » Se faire des amis à l’âge adulte n’est tellement pas aussi facile que quand j’allais à l’école. « Tu vas aller voir ta soeur durant le temps des fêtes finalement? Ou tu vas aller à Melbourne? » Ou peut-être qu’il restera à Brisbane, ce qui ferait vraiment plaisir, d’autant plus que je déteste Noël, mais je m’attends à ce qu’il profite des vacances pour rendre visite à sa famille.  

Je suis content d’avoir déniché mon emploi à Kilcoy, de rendre mes parents fier en ayant enfin repris ma vie ma main, mais ma sœur me manque et ce malgré les différends que nous avons eus plus tôt cette année. « Vous êtes quand même deux adultes. Je pense à ma sœur et, si je l’aime de tout mon cœur, je ne pourrai pas vivre avec elle tout le temps. Je sais qu’elle aurait toujours son nez dans mes affaires. Pas par méchanceté, mais plutôt par peur que quelque chose m’arrive. » Je ne peux m’empêcher de rire doucement en l’imaginant avec sa sœur. Dans notre cas, peut-être que c’est moi qui mets un peu trop mon nez dans ses affaires… Bon d’accord, ce n’était pas voulu, j’ai juste pris son téléphone pour faire une recherche et je suis tombé par hasard sur sa conversation avec Maël dans laquelle il y avait beaucoup de petits cœurs… « Je suis certain que ça va vous rapprocher d’une certaine façon. Je parle à ma sœur toutes les semaines. Ce n’est pas toujours de longues conversations, c’est surtout pour voir si l’autre va bien et s’il a quelque chose de nouveau dans sa vie. En ce moment, nos conversations tournent surtout autour des bébés. Autant dire qu’elle en sait plus que moi sur le sujet. » Je ris, une fois de plus avant de hausser une épaule en pensant à Tessa. « Je ne sais pas… je pense qu’on peut difficilement être plus proches, tu sais, c’est ma sœur jumelle. » Nous sommes ensemble depuis le début, je ne sais pas ce que je ferais sans mon pilier. « Cette année, c’était la première fois qu’on se prenait sérieusement la tête. À trente ans, c’est pas trop mal considérant tout le temps qu’on passe ensemble je pense. » Et j’espère sincèrement que ce sera la dernière fois. Comme si ce n’était pas suffisant de me briser le cœur, Byron avait en plus compliqué les choses entre ma sœur et moi. « C’est toi le parrain? » D’ici à ce qu’il voit son neveu, il risque d’être calé en sujet bébé.

Si je ne suis pas certain d’avoir un jour un enfant à moins, je suis certain de dévirer une pizza au moins dans les prochains jours. Celle du village est excellente, d’ailleurs, mais il faut dire que je ne suis pas difficile à satisfaire. « Je suis végétarien, mais les ananas sur une pizza ça va un peu trop loin. Je préfère la pizza margarita : sauce tomate, mozzarella fraiche, basilic frais et huile d’olive. Très simple, mais tellement délicieux. La prochaine fois que tu viens chez moi, je t’en ferai une maison. » Je salive rien qu’à penser à cette pizza qu’il désire me préparer, mais je ne peux m’empêcher de penser à Byron pendant une fraction de seconde. Mon ex étant un chef cuisinier, il m’avait justement dit quelque chose de similaire lors de l’une de nos premières rencontres, mais concernant une moussaka. Cette moussaka qu’il m’a préparée ce soir où je lui ai fait part de mes sentiments pour lui, mais que je n’ai même pas mangée au final car j’ai assumé qu’il n’aimait pas lorsqu’il m’a répondu qu’il m’appréciait. Des souvenirs que je préfèrerais oublier d’ailleurs, Byron m’a suffisamment fait perdre mon temps. D’un battement de cils, je le chasse de mes pensées et je rapporte mon regard sur Min dont la présence me fait terriblement de bien. « Tu vas me renier si je te dis que j’aime ça, des ananas sur une pizza? » Je pince les lèvres, les yeux rieurs. « J’ai hâte de goûter à ta pizza, tu me mets l’eau à la bouche. » Le stress de le revoir maintenant tombé, mon estomac se réveille et se met à gronder, mais c’est maintenant le temps de courir et non de manger. « Ne t’inquiète pas, ça va aller. Ce n'est pas une compétition. Si tu sens le besoin de t'arrêter, tu le fais et c'est tout. Je ne vais pas te juger. Et ne te compare surtout pas à moi. Je suis un freak qui s'amuse à courir 42 km simplement pour le plaisir. » Mon sourire se transforme en grimacer tandis que mes yeux s’écarquillent de peur. « 42 km hein? » Il est fou, voilà, ou alors c’est peut-être moi qui le suis de me joindre à lui. « Tu vois, moi c’est plus… 42 pas. » Et même là, c’est sans doute plus que ce que j’ai fait depuis les cours d’éducation physique au lycée.

Je lui propose qu’on se lance pour mettre fin au silence, mais la vérité c’est que je serais resté un peu plus longtemps à l’admirer. Lorsque Tessa me l’a présenté à la clinique il y a quelques mois, l’idée qu’il pourrait me plaire ne m’a même pas effleuré l’esprit. À chaque moment passé ensemble depuis à découvrir l’homme qu’il est a fait croître mon intérêt pour lui. Il y a certaines choses que j’ai vécues dans ma vie dont je ne suis pas fier, mais Min-Kyung ne m’a jamais jugé sur mes choix douteux, sauf peut-être la fois où j’ai volé une montre, mais son opinion sur moi a rapidement changé. Il ne sait peut-être pas tout sur mon passé, mais j’ai le sentiment qu’il serait capable de trouver du positif à chaque épreuve traversée sans porter de jugement. Malgré mes expériences passées, je me surprends à espérer que ce soit peut-être le début d’une histoire plus douce, même si mon intérêt grandissant pour lui me donne le vertige. Le risque que ça se termine mal comme mes deux relations précédentes n’est pas à négliger, cependant, je ne voudrais surtout pas que ma sœur se retrouve coincée entre nous deux. Je me sens un peu perdu, déchiré entre l’envie de voir ce que ça peut donner et la crainte de ce qu’il pourrait arriver si je me trompe. « Ha? Heu… non! Il faut… Il faut faire des étirements avant afin d’éviter les blessures. Tu n’as qu’à faire comme moi. C’est pour réveiller les muscles avant l’effort. » Considérant que je faisais de la compétition de danse, je sais très bien à quoi servent les étirements, mais je ne dis rien pour ne pas que Min se sente bête, mais aussi parce que je ne suis pas sûr que le moindre son sortirait de ma bouche si j’essayais de parler. Alors je me contente de lui sourire un peu gêné en hochant la tête. J’imite ses gestes sans dire un mot, ayant comme seul bruit de fond les battements de mon cœur qui me martèlent les tympans. « Je crois que c’est bon. Maintenant, nous pouvons y aller. » Nouveau hochement de tête, j’attends qu’il se lance pour le suivre du mieux que je peux, ma bouteille d’eau dans une main. Rapidement, je sens mon rythme cardiaque s’accélérer. « N’oublie pas de boire de l’eau, c’est important » Je l’imite, puis je continue ma course malgré le goût de métal dans ma bouche. Je suis essoufflé, mais comme un imbécile, j’essaie de calmer ma respiration pour que Min ne l’entende pas trop. Malgré les muscles de mes jambes qui me brulent et ma respiration difficile, je continue pour l’impressionner. Je dépasse mes limites (sans doute atteintes depuis un moment déjà) en n’écoutant pas mon corps qui m’envoie des signaux pour me dire d’arrêter, jusqu’à ce que je sois pris d’un vertige. « Je… » J’essaie de lui dire que je vais m’arrêter, mais c’est le seul mot que j’arrive à prononcer juste avant que mes jambes me lâchent et que je m’écroule au sol, ma bouteille d’eau roulant un peu plus loin.


Dernière édition par Lincoln Mulligan le Lun 4 Déc 2023 - 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyVen 1 Déc 2023 - 1:14



Il y avait tellement de pensées qui se bousculaient à l’esprit de Min-Kyung. Il cala son rythme à celui de Lincoln, mais il trouvait difficile de rester concentré. Il ne faisait plus tellement attention au monde qui l’entourait lorsqu’il courait, au point qu’il évitait de le faire le long des rues afin d’éviter de se faire frapper par une voiture. Oui, il pouvait être distrait à ce point. Difficile pour lui de croire qu’il courait en compagnie de Lincoln. La course avait toujours fait partie de sa vie et il aimait toujours autant cela même si son corps ne suivait plus aussi bien ces derniers temps. Un jour, il devra arrêter. Ça, il le savait, alors partager ce moment avec lui, c’était vraiment spécial. Il était conscient, évidemment, que Link ne faisait ça que pour lui faire plaisir. Il suffisait de lui voir la tête au moment de commencer à courir pour le comprendre. L’effort le touchait droit au cœur et il réfléchissait déjà à comment le remercier. Link voulait gouter à sa pizza alors oui, il cuisinerait pour lui. De la pizza et d’autres plats aussi, tout ce qu’il voudra. Il pourrait même lui préparer des plats coréens question de l’initier à sa culture. Min était peut-être né en Australie, mais la Corée faisait partie de lui. Qui sait, si leur relation devenait vraiment sérieuse, peut-être qu’il l’amènerait là-bas pour visiter. Il lui présenterait sa sœur ainsi que son neveu. Ensuite, ils iraient marcher dans les rues achalandées de Séoul pour manger de la street food et s’imprégner de l’ambiance de la ville. Il se souvenait de la première fois qu’il avait vu les néons colorés et les rues étroites bordées de petites échoppes d’où s’échappaient de délicieux effluves.

Une fois de plus, il se faisait tout un tas de scénarios dans sa tête. Sur ce point, il n’était pas mieux que ces adolescentes qui prenaient un sourire pour une demande en mariage. Bon, il exagérait peut-être un peu, mais Min se trouvait stupide de s’emporter de la sorte même s’il n’y pouvait rien. Lincoln lui faisait cet effet-là. Aucun autre avant lui ne lui avait fait ça. Certes, d’autres hommes avaient suscité son intérêt, mais jusqu’à aujourd’hui, Min s’était interdit d’imaginer ce que pourrait être son avenir avec quelqu’un à ses côtés. En rencontrant Lincoln quelques mois plus tôt, il n’avait jamais pensé en arriver là aujourd’hui. Il l’avait trouvé beau, sans plus. C’est en apprenant à le connaître qu’il réalisa que quelque chose de spécial était en train se produire. Lincoln avait été présent à des moments critiques de sa vie ces dernières semaines. Il lui avait tendu la main et l’avait écouté même si rien ne l’obligeait à le faire. Ils se connaissaient à peine! Il lui avait ouvert son cœur en plein milieu de la nuit, les nerfs à vif à la suite de son agression, partageant des choses qu’il n’avait jamais dites à haute voix parce qu’en faisait cela, ça les rendait réelles. Il ne pouvait plus faire semblant. L’inverse était aussi vrai. Lors du vol de la montre, Min aurait pu dénoncer Lincoln. À ce moment-là, il ne lui devait rien du tout. Pourtant, quelque chose l’en avait empêché. Autour d’un café, ils avaient discuté et Link lui avait partagé un peu de son histoire. Morceau par morceau, il en avait appris un peu plus sur lui. Aujourd’hui, il ne pouvait pas prétendre tout savoir, mais il en avait découvert juste assez pour apprécier l’homme qu’il était et savoir que c’était quelqu’un de bien à qui la chance n’avait pas souri souvent. Min espérait être celui qui renverserait la tendance. C’était peut-être un peu prétentieux de penser cela.

Plongé dans ses rêveries, Min ne réalisa pas tout de suite que Lincoln éprouvait des difficultés. C’est le bruit sourd qu’il fit en tombant qui le ramena brutalement à la réalité. « Lincoln! » Min se précipita à ses côtés et il le retourna doucement pour l’étendre sur le dos. « Lincoln? Tu m’entends? » La panique monta en lui comme une vague déferlante jusqu’à ce que ses réflexes de vétérinaire ne prennent le relais. Certes, Link n’était pas un chien venant de se faire renverser par une voiture, mais Min avait l’habitude de travailler sous pression. Dans l’immédiat, Lincoln avait besoin de lui. Il ne pouvait pas se permettre de s’abandonner à la panique et à la culpabilité. Il fera ça plus tard lorsqu’il ira mieux.

Non sans douceur, Min-Kyung tassa les mèches bouclées détrempées de sueur du front de Lincoln. Sa peau était humide et pas excessivement chaude. Il vérifia également dans son cou et glissa sans cérémonie une main sous son t-shirt. Il transpirait toujours et c’était très bon signe. Ça écartait le coup de chaleur qui aurait nécessité une ambulance. Lincoln revenait déjà à lui et sa confusion était certainement plus due au fait qu’il était couché au sol avec Min au-dessus de lui. « Tu fais un épuisement par la chaleur. Il faut t’amener à l’ombre. Crois-tu pouvoir te lever? On a quelques pas à faire. C’est juste là. Je vais t’aider. » Il passa un bras de Link autour de ses épaules et son propre bras derrière son dos puis il le souleva. C’était peut-être l’adrénaline ou peut-être qu’il était plus léger qu’il ne le pensait, mais il n’eut pas de mal à le remettre sur ses pieds. Il remarqua les éraflures et le sang qui coulait le long de ses jambes. Il faudra nettoyer tout ça. Il l’aida à marcher la petite distance jusqu’à un bosquet d’arbres où une table à piquenique les attendait. « Voilà. Attends-moi, je reviens. » Min alla récupérer la bouteille d’eau. De retour près de Link, il y rajouta de l’eau depuis sa propre bouteille et tira de son sac un petit sachet. « Ce sont des électrolytes en poudre. » Il versa le contenu du petit sachet dans la bouteille d’eau et la brassa vigoureusement avant de la lui rendre. « Tu vas boire doucement, par petites gorgées. Tu devrais te sentir mieux après ça. Quand tu te sentiras plus solide sur tes jambes, on retournera à la voiture et à l’air climatisé. » De son sac, Min tira ensuite une serviette qu’il imbiba d’eau. « Il faut te rafraichir », qu’il expliqua tout juste avant de venir lui éponger doucement le front, puis le cou. « Je suis désolé », dit-il enfin. « J’étais perdu dans mes pensées, je n’ai pas remarqué… Je… Tout est ma faute, vraiment. Je n’aurais pas dû insister à ce point, mais je voulais vraiment partager ça avec toi… Je suis un imbécile. » Min-Kyung passa la serviette mouillée sur les joues de Link, mais il n’osait plus le regarder dans les yeux. Maintenant qu’il était hors de danger, l’adrénaline retombait et les émotions revenaient en force. Le voir ainsi blessé et affaibli par sa faute… « Je suis désolé », répéta-t-il, sa voix pas plus haute qu’un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyLun 4 Déc 2023 - 19:50


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
« Lincoln! Lincoln? Tu m’entends? » La voix de Min-Kyung résonne sans que je ne comprenne le moindre mot qu’il prononce, assourdi par un bruit de sifflements dans mes oreilles. Lorsqu’il me retourne sur le dos, mon regard croise brièvement le sien avant que je ne ferme les yeux, aveuglé par le soleil qui plombe sur ma peau. Je cherche mon souffle, ma poitrine se soulevant au rythme frénétique de ma respiration tandis que les mains de Min parcourent mon corps pour vérifier mon état général sans même que je ne m’en rende compte. Au bout d’un moment, je rouvre les yeux en toussant, surpris de le voir au-dessus de moi, mais trop épuisé pour en être réellement gêné. « Tu fais un épuisement par la chaleur. Il faut t’amener à l’ombre. Crois-tu pouvoir te lever? On a quelques pas à faire. C’est juste là. Je vais t’aider. » La bouche pâteuse, je déglutis difficilement en hochant doucement la tête. Un bras par-dessus ses épaules, je fléchis les genoux et je tente de l’aider à me lever comme je peux, mais j’ai l’impression que mes jambes ont été remplacées par deux spaghettis cuits. Qui plus est, j’ai les jambes en feu, autant mes muscles que ma peau éraflée par ma chute. À quelques pas de l’endroit où je suis tombé se trouve une table à pique-nique où m’amène Min. Lorsqu’il me lâche, je me laisse lourdement tomber sur le banc en soupirant.  « Voilà. Attends-moi, je reviens. » - « D’accord. » murmuré-je en appuyant mes coudes sur mes cuisses pour enfouir mon visage dans mes paumes.

Quelques secondes plus tard, le bruit des pas de Min qui s’approche me fait relever la tête. Sans dire un mot, je l’observe verser la contenu de son sachet dans ma bouteille d’eau qu’il me tend ensuite. « Ce sont des électrolytes en poudre. Tu vas boire doucement, par petites gorgées. Tu devrais te sentir mieux après ça. Quand tu te sentiras plus solide sur tes jambes, on retournera à la voiture et à l’air climatisé. » Sans me faire prier, je prends une gorgée d’eau, peut-être un peu trop grosse parce que je me mets à tousser dans le creux de mon coude. « Merci. » dis-je entre deux quintes de toux avant de prendre une deuxième gorgée avec prudence. « Il faut te rafraichir. » Concentré sur le liquide froid que je sens glisser le long de mon œsophage, le contact de la serviette fraîche sur mon front me prend un peu par surprise, mais me fait tellement de bien. Je le laisse faire en fermant les yeux, jusqu’à ce qu’un frisson me parcourt l’échine lorsqu’il éponge ma nuque brûlante. « Je suis désolé. J’étais perdu dans mes pensées, je n’ai pas remarqué… Je… Tout est ma faute, vraiment. Je n’aurais pas dû insister à ce point, mais je voulais vraiment partager ça avec toi… Je suis un imbécile. » Surpris qu’il se flagelle pour mon état alors que ce n’était pas du tout sa faute, je rouvre les yeux en fronçant les sourcils, cherchant son regard du mien sans jamais le trouver. Il s’en veut, il n’y a aucun doute, et je culpabilise encore plus de ne pas avoir écouté les signaux que mon corps m’envoyait. Si je l’avais fait, rien de tout ça ne se serait passé et Min-Kyung ne se sentirait pas coupable pour une situation dont il n’avait aucun contrôle. Comment aurait-il pu deviner que je n’allais pas bien? « Mais non… » - « Je suis désolé. » répéta-t-il une fois de plus d’un air coupable.  « Min… » Alors qu’il éponge mes joues pour me rafraichir, je pose une main sur son avant-bras pour l’arrêter dans son mouvement et qu’il me regarde. Si ma respiration commençait à se calmer, ce n’est pas le cas de mon coeur dont cette soudaine proximité suffit à l’affoler dans ma poitrine. « Tu n’as rien fait de mal… j’aurais dû arrêter avant. Je suis allé trop loin… » Je lâche son bras, puis je porte la bouteille d’eau à mes lèvres pour en prendre une nouvelle gorgée. « C’est pas ta faute, je ne voulais pas que… tu me trouves nul… » avoué-je en fixant ma bouteille que je tiens à deux mains sur mes cuisses. Autant dire qu’il y avait plus de risques qu’il me trouve nul maintenant que je me suis écroulé parce que je n’ai pas suivi les conseils qu’il m’a donnés tout le long du parcours, à quoi j’ai pensé? Tout ça parce que j’ai voulu l’impressionner quand il savait bien que je n’avais pas les poumons d’un marathonien. Je ne suis qu’un abruti. « Je suis désolé, j’aurais dû t’écouter. Tu me l’avais dit en plus de boire et de m’arrêter… j’ai fait qu’à ma tête. » Je relève la tête pour lui adresser un sourire désolé, agitant ensuite doucement mes jambes devant moi pour vérifier leur état. « Si on ne marche pas trop vite, je pense qu’on peut y aller. » Je ne dirai pas non à une voiture climatisée, bordel que j’ai chaud…
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptySam 9 Déc 2023 - 1:34



Trop occupé par son autoflagellation, Min ne laissait pas l’occasion à Lincoln de placer un mot. Évidemment, il ne contrôlait rien à la situation, mais il se sentait coupable d’avoir poussé Link à accepter. S’il n’avait pas insisté à ce point, il ne se serait pas senti obligé de venir avec lui. Une main posée sur son bras l’arrêta de parler. « […] C’est pas ta faute, je ne voulais pas que… tu me trouves nul… » Min le regarda un instant. « Je ne penserai jamais ça de toi, Lincoln », dit-il doucement, un faible sourire naissant sur ses lèvres. Puis il détourna le regard, gêné. Dans sa poitrine, son cœur faisait des sauts périlleux et refusait de se calmer. « Je suis désolé, j’aurais dû t’écouter. Tu me l’avais dit en plus de boire et de m’arrêter… j’ai fait qu’à ma tête. » Min regarda sa montre intelligente à son poignet. « Tu sais, tu as quand même couru un peu plus que la moitié de la distance prévue. » Min était impressionné malgré tout. Certes, Lincoln aurait pu décider de marcher la distance au complet et il n’aurait porté aucun jugement, mais il avait quand même choisi de faire son possible et même repousser dangereusement ses limites dans le but de l’impressionner. Personne n’avait jamais encore mis sa vie en danger pour lui et il espérait que ça ne deviendrait pas une habitude.

« Si on ne marche pas trop vite, je pense qu’on peut y aller. » « D’accord, je vais marcher près de toi, juste au cas. » La progression fut lente et Min se tenait tout près de lui pour être capable de le rattraper si jamais il trébuchait à nouveau. En chemin, ils croisèrent d’autres coureurs et des randonneurs, certains leur jetant des regards curieux. Éventuellement, ils atteignirent la voiture qui avait eu le temps de bien se réchauffer sous le soleil. Min la démarra et monta la climatisation au maximum. « Tu vas le sentir dans tes jambes demain. As-tu quelque chose contre les douleurs musculaires? J’ai un tas de trucs dans mon sac, mais je n’ai pas pensé à prendre le baume que j’utilise après avoir couru de longues distances. » Min grimaça. C’était pourtant l’une des premières choses à laquelle il aurait dû penser. Ce n’était pas la seule chose qu’il avait oubliée cette semaine. À vrai dire, il était distrait depuis quelque temps et la raison se trouvait sur le siège passager. Il devenait de plus en plus évident qu’il devrait lui parler tôt ou tard, lui dire ce qu’il ressentait au risque d’apprendre que l’intérêt n’était pas réciproque. Au risque de voir ses fantaisies voler en éclat, Min préférait la vérité. « Je vais te ramener chez toi. Je vais nettoyer tes blessures et tu iras prendre une douche. Après tout ça, je propose d’aller chercher de la pizza comme on avait dit et on pourrait jouer à Mario Smash ou je ne sais pas quoi, c’est comme tu veux. Dans tous les cas, je peux t’assurer que tu vas me détruire, car je n’ai pas touché à une manette de jeu vidéo depuis mon adolescence. » Il espérait vraiment qu’il accepte. Min ne voulait pas terminer la journée sur une mauvaise note et l’idée de se faire massacrer en jouant aux jeux vidéo l’amusait. Ça lui rappellerait de vieux souvenirs en plus d’en créer de nouveaux avec une personne qu’il appréciait de plus en plus. Peut-être que l’occasion de lui parler finirait par se présenter d’elle-même. « Et pourquoi ne pas ajouter un dessert comme de la crème glacée et peut-être aussi de la bière question de rendre ce que l’on vient de faire absolument inutile? Évidemment, si tu as autre chose à proposer… » Min espérait surtout qu’il ne lui dise pas qu’il n’en avait pas envie et qu’il préférait rentrer se reposer même s’il le comprenait après ce qu’il venait de vivre…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyJeu 14 Déc 2023 - 5:20


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
Je manque d’estime et de confiance, je crois que ce n’est un secret pour personne, mais jamais je n’aurais cru mettre ma vie en danger dans l’espoir d’obtenir l’approbation de quelqu’un à qui je tiens. Après coup, je réalise à quel point c’était stupide et que notre séance de course aurait pu se terminer bien plus mal que présentement et en plus des conséquences sur ma santé, il aurait été dommage de devoir écourter notre journée ensemble. Je culpabilise, j’essaie de le rassurer comme je peux en lui expliquant pourquoi je me suis dépassé comme je l’ai fait. « Je ne penserai jamais ça de toi, Lincoln » Un tantinet rassuré, je relève tout de même la tête pour sonder son regard pour vérifier qu’il ne se contente pas de dire ce que je veux entendre, même si au fond je sais que Min ne se gênerait pas à le dire s’il pensait autrement. Les yeux pétillants, je me perds un instant dans la profondeur de son regard tandis que mes lèvres s’étirent en un léger sourire pour faire écho au sien. Je reprends finalement mes esprits lorsqu’il détourne la tête et j’en profite pour m’excuser de ne pas l’avoir écouté. « Tu sais, tu as quand même couru un peu plus que la moitié de la distance prévue. » Je fronce les sourcils, clairement surpris par ce qu’il vient de dire. « Sérieux? » J’ai du mal à le croire, il me semble que j’avais l’impression que j’allais m’écrouler après à peine une vingtaine de foulées si ce n’est pas moi. « C’est vrai ou tu dis ça pour me convaincre de retenter l’expérience? » demandé-je en riant légèrement même si je ne suis pas certain de vouloir retourner courir de sitôt. Peut-être que je serai d’un autre avis lorsque mes poumons ne seront plus en feu… ou peut-être pas.

Après un petit moment à me reposer, je me sens assez solide pour être en mesure de marcher jusqu’au stationnement. « D’accord, je vais marcher près de toi, juste au cas. » Tout le long du trajet du retour, les effluves enivrants de son déodorant me chatouillent les narines. Si son veston était propre lorsqu’il me l’a prêté, je suis certain d’avoir senti la même odeur agréable lorsque j’enfouissais mon nez dans le bout de tissu, je pourrais la reconnaître sans difficulté. Un peu chamboulé par ce qui vient de se passer, mais aussi par la proximité entre nos deux corps et mes pensées qui se bousculent dans ma tête, je demeure relativement silencieux jusqu’à ce que nous atteignions finalement sa voiture dans laquelle je me laisse tomber comme si je pesais une tonne. Les bras dans les airs et les mains derrière ma tête, je ferme les yeux et je profite de l’air frais qui caresse mon visage et qui fait virevolter quelques bouclettes sur mon front non sans laisser échapper un petit gémissement de satisfaction. « Tu vas le sentir dans tes jambes demain. As-tu quelque chose contre les douleurs musculaires? J’ai un tas de trucs dans mon sac, mais je n’ai pas pensé à prendre le baume que j’utilise après avoir couru de longues distances. » D’une main, j’agrippe le bas de mon t-shirt et je l’agite pour me faire du vent. « À part des cigarettes, c’est rare que je prends quoi que ce soit pour être honnête. Si j’ai quelque chose dans ma pharmacie, ça doit être expiré depuis des années. Ça aide vraiment ton baume? » Les courbatures après un effort physique m’ont toujours fait un peu rire, c’est bien le seul type de douleur qui m’amuse, peut-être que je ne trouverai pas ça aussi drôle demain en travaillant. « Je vais te ramener chez toi. Je vais nettoyer tes blessures et tu iras prendre une douche. Après tout ça, je propose d’aller chercher de la pizza comme on avait dit et on pourrait jouer à Mario Smash ou je ne sais pas quoi, c’est comme tu veux. Dans tous les cas, je peux t’assurer que tu vas me détruire, car je n’ai pas touché à une manette de jeu vidéo depuis mon adolescence. » Sa proposition me fait vraiment plaisir comme en témoigne l’immense sourire qui étire mes lèvres et le petit rire que je suis incapable de réprimer. « Je te laisserai des chances, promis. Ou pas. » Bon ok, juste assez pour qu’il ait envie de répéter l’expérience. « Pourquoi on ne se ferait pas livrer la pizza? On n’aura pas besoin de ressortir comme ça… On pourrait la commander en arrivant et s’occuper du reste en attendant que la commande arrive. » J’ai surtout très hâte de pouvoir prendre ma douche pour pouvoir troquer ces vêtements qui collent à ma peau humide pour des vêtements propres et secs qui ne sentent pas la sueur. « Et pourquoi ne pas ajouter un dessert comme de la crème glacée et peut-être aussi de la bière question de rendre ce que l’on vient de faire absolument inutile? Évidemment, si tu as autre chose à proposer… » Il y a bien une idée qui me traverse l’esprit, mais je ne me sens pas du tout à l’aise de lui en faire part pour l’instant alors je chasse l’image de ses lèvres de mon esprit en un battement de cils, tentant de me concentrer davantage sur le reste de sa proposition. « Oui… bonne idée. J’ai toujours de la bière dans mon frigo et de la crème glacée… c’est sûr que je ne dirai pas non. » Je salive déjà. « Ça me semble plutôt complet comme programme, mais si je pense à autre chose, je te dirai. » ajouté-je en lui souriant timidement.

Mon niveau d’énergie diminue drastiquement durant le voyage, à un point tel où j’étais à deux doigts de m’endormir lorsqu’il stationna sa voiture devant le garage. À moitié endormi, je me redresse dans mon banc en regardant autour d’un air un peu perdu. « Désolé… je suis vraiment de mauvaise compagnie. » Je ris légèrement en me frottant les yeux avant de sortir de sa voiture, bouteille d’eau à la main. En regardant les marches à monter pour atteindre le loft, je pousse un soupir de découragement, puis je me lance en m’agrippant à la rampe en tentant de me motiver en me disant que plus vite je commence à monter, plus vite je serai chez moi. Une fois à l’intérieur, je retire mes chaussures du bout des orteils et je les pousse dans un coin sans trop porter attention à leur emplacement. « Le menu de la pizzéria est sur la table si tu veux regarder quelle sorte tu aimerais avoir. » D’un signe de la tête, je désigne la mini table à manger devant nous avant d’atteindre le réfrigérateur que j’ouvre pour lui montrer ma sélection de bière. « J’ai un peu de toutes les sorte, fais comme chez toi! » Sans attendre, je me dirige vers la salle de bain de laquelle je ressors avec une trousse de premier soin qui n’a clairement pas été achetée hier. « Je ne sais pas si ce qu’il y a dedans est encore bon, mais j’avais ça sous le lavabo. » dis-je en la déposant sur la table pour qu’il puisse regarder s’il a tout ce dont il a besoin pour prendre soin de mes blessures, j’avoue ne pas vraiment m’y connaître dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyDim 17 Déc 2023 - 16:33



Min-Kyung fut soulagé de voir un sourire naître sur le visage de Lincoln, même s’il effleurait à peine ses lèvres, il suffit à faire paniquer son cœur déjà en émois. Pendant un moment, leurs regards se croisèrent et Min se demanda stupidement comment un homme pouvait avoir d’aussi long cils. Link refusait de croire qu’il a couru autant, pourtant c’était la vérité. La montre ne pouvait pas mentir. « C’est vrai ou tu dis ça pour me convaincre de retenter l’expérience? » Min secoua la tête. « Non, pas si tu refuses. Et si tu ne me crois pas, regarde la montre. » Min lui montra les chiffres, la preuve de son exploit même si les choses auraient pu très mal se terminer.

Dans la voiture, l’air frais de la climatisation fit frissonner Min qui était aussi trempé de sueur que Lincoln. Il espérait maintenant ne pas attraper froid avec le choc de température. Il était néanmoins soulagé de voir que Link allait mieux et que le pire avait été évité même s’il risquait de payer cher demain les élans de son orgueil. Il lui demanda s’il avait quelque chose chez lui pour soulager les douleurs musculaires. Il n’en avait pas, avouant du même coup ne prendre pratiquement jamais rien. « À part des cigarettes, c’est rare que je prends quoi que ce soit pour être honnête. Si j’ai quelque chose dans ma pharmacie, ça doit être expiré depuis des années. Ça aide vraiment ton baume? » « Ça soulage les courbatures. Tu peux vivre sans, mais ça aide. Ça rend la descente d’escalier un peu moins pénible au lendemain d’un 42 km. » Min ponctua sa phrase d’un sourire. Lincoln était très loin d’avoir couru une telle distance, mais s’il n’avait pas fait d’exercices physiques depuis longtemps, il en aura peut-être l’impression à son réveil demain.

Désireux de voir la journée se poursuivre plus longtemps, Min proposa en plus de la pizza, une soirée jeux vidéo en sachant très bien qu’il n’avait pas la moindre chance contre lui. Il s’en moquait. À vrai dire, il ne voulait rien de plus que de passer du temps en sa compagnie même si pour cela, il devait se faire massacrer à un jeu auquel il n’avait pas touché depuis ses 16 ans. Son amour propre y survivrait, surtout si ça signifiait voir Lincoln sourire comme il venait de le faire, le genre de sourire qui illuminait tout son visage et donnait de l’éclat à ses yeux. « Je te laisserai des chances, promis. Ou pas. » « Ne me laisse pas de chance. Si je dois te battre, je veux que ce soit une victoire honnête. Ça n’arrivera pas, mais laisse-moi rêver. » Min ne put s’empêcher de rire. Après la frayeur, il avait maintenant le cœur léger. Lincoln proposa même de faire livrer la pizza, ce qui leur éviterait de devoir ressortir. Min accepta. De toute façon, il devait absolument s’occuper des blessures de Lincoln. Ce n’était rien de grave, mais il fallait les nettoyer quand même et s’il pouvait prendre une douche aussi, ça ne serait pas de refus. « Ça me semble plutôt complet comme programme, mais si je pense à autre chose, je te dirai. » Un autre sourire, plus timide cette fois. Min avait bien d’autres idées en tête, mais aucune qu’il n’osait partager. Pas tout de suite en tout cas.

En route vers le garage, Lincoln ne dit pas un mot. Min savait que c’était simplement son niveau d’énergie qui était tombé. Il profita de l’arrêt aux lumières pour le regarder discrètement. Son nez, le tracé prononcé de sa mâchoire, ses boucles balayées par la brise et ses longs cils qui touchaient presque ses pommettes lorsqu’il fermait les yeux, Min ne s’en lassait pas et il lui fallu toute sa concentration afin de les ramener à destination sans les envoyer dans le décor. Lincoln émergea au moment où la voiture s’arrêta dans le stationnement du garage. « Désolé… je suis vraiment de mauvaise compagnie. » « Tu n’as pas à t’excuser. C’est juste ton énergie qui est tombée. Un bon repas et tu te sentiras mieux. » Min le suivit à l’intérieur et remarqua le moment d’hésitation juste avant de monter les marches. Il ne dit rien, mais le suivit de près juste au cas.

Dans l’appartement, Lincoln se débarrassa de ses chaussures sans se soucier de l’endroit où elles atterrissaient. Min retira les siennes et les plaça bien ordonné près de la porte. Sur la table, il trouva le menu du restaurant. Il parcourra rapidement les options ainsi que les grandeurs de pizza. « Tu veux quoi? Étais-tu vraiment sérieux en affirmant aimer les ananas sur une pizza? Je ne te juge pas… Enfin si, peut-être un peu. » Il sourit. « On prend une ou deux pizzas? J’ai l’impression que d’en commander deux, ça risque de faire beaucoup… Et je sais que je suis casse-pied en ne mangeant pas de viande, mais j’irais pour la margherita. » Il écouta la proposition de Lincoln avant de commander en conséquence. Ils allaient surement avoir trop de pizza, mais c’était une soirée où Min n’avait pas l’intention de se priver.

Le frigo de Lincoln contenait effectivement pas mal de bière, y compris la sorte préférée de Min. Sans doute le hasard, car c’était une marque populaire, mais ça lui faisait étrangement plaisir de voir ça. C’était une chose toute simple qu’ils partageaient sans le savoir. « J’ai un peu de toutes les sorte, fais comme chez toi! » « Merci, mais plus tard. Avant, je dois m’occuper de ta jambe. » Lincoln dénicha une trousse de premiers soins qui avait un urgent besoin d’être renouvelée. Min fouilla à l’intérieur et trouva des lingettes désinfectantes, mais surtout des gants. Même s’il connaissait Lincoln, il était de loin préférable d’éviter d’entrer en contact direct avec son sang. Sur ce point, Min était toujours d’une extrême prudence. « Ça ira, mais tu devrais la renouveler. Quelques lingettes désinfectantes et des pansements, c’est le minimum, mais on peut trouver des kits complets sur le marché. » Il ne disait pas cela sur le ton du reproche. Tout le monde devrait avoir en sa possession une trousse de premiers soins. Les accidents n’arrivaient pas tous les jours, mais c’était toujours mieux d’avoir quelque chose sous la main au cas où.

Invitant Link à s’assoir sur une chaise, Min enfila les gants avant de s’agenouiller devant lui. Il souleva sa jambe en la prenant au niveau du mollet et appuya le pied sur sa cuisse. Lincoln ne saignait plus depuis un moment, mais le sang avait laissé quelques coulisses qui séchaient maintenant sur sa jambe. Les blessures étaient superficielles, rien de plus que des éraflures. Min retira un caillou qui était resté collé avant de prendre une lingette dont la forte odeur d’alcool lui piqua aussitôt le nez. « Ça risque de piquer un peu. » Puis, il commença. Son toucher était léger et il travailla rapidement. Sa nervosité du départ disparu rapidement, car les gestes lui étaient familiers. Certes, Lincoln ne ressemblait en rien à ses patients habituels, mais ça restait essentiellement la même chose. « Tu sais », commença-t-il après un moment à travailler en silence « mes patients sont habituellement bien plus poilus. » Il leva les yeux de sa tâche, un sourire sur les lèvres. « Et tu es nettement mieux élevé. Tu n’as pas essayé de me mordre ou de m’arracher un membre! » Min résista à l’envie d’ajouter que ses cheveux bouclés lui rappelaient quand même certains de ses patients, car il ne voulait pas l’insulter par inadvertance. « J’ai terminé. » Il se releva et jeta le matériel utilisé dans la poubelle. « Au fait, ça te dérangerait si je prenais une douche ici? J’ai amené mes affaires et j’en aurais pour 10 minutes, pas plus. J’ai juste besoin d’une serviette. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptySam 23 Déc 2023 - 4:40


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
Plus la journée avance et plus je crains que Min-Kyung n’ait pas envie de revenir à Kilcoy pour me rendre visite. Comme si m’écrouler en pleine séance de course n’était pas suffisant, voilà que je m’assoupis durant le trajet du retour. Je culpabilise, j’ai l’impression de le laisser tomber aujourd’hui tandis qu’il a été plus que gentil de faire la route pour passer la journée avec moi. J’espère que le reste de la journée se déroulera sans embuche pour remonter un peu la cote parce que je serais véritablement déçu qu’on ne répète pas l’expérience. L’expérience de se voir, pas celle d’aller courir hein, parce que bon ça… c’est une autre histoire. « Tu n’as pas à t’excuser. C’est juste ton énergie qui est tombée. Un bon repas et tu te sentiras mieux. » J’essaie de m’en convaincre en hochant la tête, l’estomac gargouillant rien qu’à penser à la pizza qui nous attend. « J’espère que je ne me sentirai pas assommé après une overdose fromagée. » dis-je en riant, tout en sachant très bien qu’une fois à la maison et concentré sur notre nouvelle activité, je pourrais veiller jusqu’aux petites heures du matin. « Tu veux quoi? Étais-tu vraiment sérieux en affirmant aimer les ananas sur une pizza? Je ne te juge pas… Enfin si, peut-être un peu. » Je grimace de façon exagérée en haussant les épaules d’un air désolé. « J’étais malheureusement sérieux. Tu penses pouvoir l’ignorer ou ton opinion sur moi est changée à jamais? » demandé-je, une lueur espiègle dans le regard. « En réalité, il est difficile de me décevoir avec de la pizza, j’aime tout… » C’est probablement mon mets préféré d’ailleurs, il est si simple de me faire plaisir. « On prend une ou deux pizzas? J’ai l’impression que d’en commander deux, ça risque de faire beaucoup… Et je sais que je suis casse-pied en ne mangeant pas de viande, mais j’irais pour la margherita. » J’acquiesce d’un hochement de tête, j’aurai bien d’autres occasions de me commander une autre variété si j’en ai envie, autant faire plaisir à Min. « Alors Marguerita ce sera. Et puis on peut en commander deux! Les restants ne seront pas perdus avec moi… et puis j’adore la pizza froide. » Pas de possibilité de se brûler avec la garniture si tout se défait de la pâte, tout reste en place. « Est-ce que là aussi tu me juges? » Ça ne me dérange même pas si c’est le cas, la pizza froide en vaut la peine.

Histoire d’exaucer son souhait de boire une bonne bière, je lui montre ma sélection en ouvrant le réfrigérateur en lui disant de faire comme chez lui. « Merci, mais plus tard. Avant, je dois m’occuper de ta jambe. » Je grimace en baissant les yeux vers ma jambe blessée. J’avais presque oublié déjà et je ne suis pas trop emballé qu’il touche à mes blessures, mais bon, il faut ce qu’il faut. Je quitte la cuisine un instant pour aller chercher ma vieille trousse de premiers soins, laissant le soin à Min de vérifier s’il a tout ce dont il a besoin. « Ça ira, mais tu devrais la renouveler. Quelques lingettes désinfectantes et des pansements, c’est le minimum, mais on peut trouver des kits complets sur le marché. » - « Il y en a une plus à jour au garage en bas si jamais il manque quelque chose. » Mais je note d’ajouter une trousse sur ma liste d’achats au cas où je me blesserais de nouveau. Je tire une chaise sur laquelle je prends place, dos à la table, suivant les moindres gestes de Min qui s’agenouille devant moi. Lorsque ses mains se posent délicatement sur mon mollet, ma jambe a un spasme alors qu’un bruit aigu s’échappe d’entre mes lèvres, un frisson me parcourant l’échine. « Pardon, je suis un peu chatouilleux… » Ça aurait pu être pire, j’aurais pu le frapper... J’espère juste ne pas puer des pieds après le sport que nous venons de faire. Pour demeurer immobile, je pince mes lèvres et je focalise mon attention sur autre chose, comme son visage élancé que j’aperçois de si près pour la première fois. Mon regard s’attarde sur ses traits, sur ses sourcils qu’il fronce et ses lèvres qu’il mordille lorsqu’il est concentré. Chaque fois qu’il lève les yeux vers les miens, je me perds dans son regard perçant. « Ça risque de piquer un peu. » J’entends ce qu’il me dit, mais je n’enregistre pas l’information, me contentant de hocher la tête sans prononcer le moindre mot parce qu’il me fait perdre mes moyens, une légère érubescence trahissant la bouffée de chaleur qui vient de me monter à la tête. Sauf que la douleur ressentie lorsqu’il désinfecte mes plaies me fait l’effet d’une douche froide et me sort de mes pensées tandis que je lâche un gémissement de douleur. Le visage crispé, je ferme les yeux en prenant une profonde inspiration le temps que la douleur se calme. « En tout cas si j’étais encore endormi, ça, ça réveille… » dis-je en riant légèrement, ouvrant finalement les yeux pour vérifier où il en est. « Tu sais, mes patients sont habituellement bien plus poilus. » Je fronce les sourcils d’un air amusé, tirant sur le col de mon t-shirt pour laisser entrevoir un peu de pilosité. « Je suis quand même poilu pourtant. » Je perds clairement le combat contre un chien à poils longs par contre. « Et tu es nettement mieux élevé. Tu n’as pas essayé de me mordre ou de m’arracher un membre! » Je ne peux m’empêcher de rire lorsqu’il me compare à ses patients, persuadé que les patients difficiles doivent être majoritairement des chats. « Ça peut s’arranger… Je suis capable de montrer les dents. » Mais plutôt que de les montrer pour le menacer, je lui souris à pleines dents en plaçant mes mains sous mon menton pour montrer à quel point je suis sage. « J’ai terminé. » Je pousse un soupir de soulagement en baissant la tête pour regarder le travail. « Merci. » Je me relève à mon tour pour ranger le reste de l’équipement dans la trousse de premiers soins. « Au fait, ça te dérangerait si je prenais une douche ici? J’ai amené mes affaires et j’en aurais pour 10 minutes, pas plus. J’ai juste besoin d’une serviette. » - « Une douche? » J’ai l’air surpris, pourtant c’est logique qu’il n’ait pas envie de passer le reste de la journée dans ses vêtements collants et sa sueur. Moi non plus, d’ailleurs. « Hmmmmm… oui oui tu peux. » Je pointe en direction de ma mini salle de bain avant de m’y rendre moi-même pour lui sortir une serviette que je pose à côté du lavabo. « Si jamais t’as besoin d’autre chose, c’est là. Te gêne pas. » Je désigne la porte sous l’évier d’un geste de la main, puis je lui explique rapidement comment la douche fonctionne avant de m’éclipser pour lui laisser son intimité, non sans le frôler en quittant la pièce étroite. Lorsque je ferme la porte derrière moi, je pousse un profond soupir pour essayer de revenir du vif émoi qu’a suscité cette soudaine proximité. Je m’éloigne ensuite de la salle de bain et je profite de l’absence de Min pour ramasser le loft le plus que possible. Je mets la table et je vais ensuite dégager le canapé et la table de salon de toutes mes choses, me dépêchant d’aller cacher toutes ces traineries dans mon garde-robe de chambre. Je ramasse mon sac de chips de la veille et la bouteille de boisson gazeuse qui l’accompagnait pour aller les jeter, espérant qu’il n’a pas eu le temps de trop remarquer l’état de la place en arrivant, je n’ai vraiment pas envie de faire mauvaise impression. L’avantage d’avoir eu la nausée ce matin et de ne pas avoir mangé, c’est qu’il n’y au moins pas de vaisselle sale dans la cuisine. En attendant qu’il termine, je prends place sur le canapé une bonne fois pour toute après m’être relevé deux ou trois fois en voyant autre chose à nettoyer. Lorsque la porte de la salle de bain s’ouvre enfin, je relève rapidement la tête en essayant d’avoir l’air le plus détendu que possible. « Ça va, ça a fait du bien? » Question sans doute stupide, mais c’est la première qui m’est venue à l’esprit et j’ai vraiment besoin de me concentrer sur autre chose que ses cheveux humides et la peau de son cou qui luit encore un peu. « Je vais aller prendre ma douche moi aussi, j’espère que tu m’as laissé de l’eau chaude? » dis-je pour rire dans l’espoir de calmer un peu ma nervosité de me retrouver ensuite seul chez moi avec lui. « En attendant tu peux te servir, je vais prendre la même chose que toi. » Vêtements sous le bras, je me dépêche d’aller dans la salle de bain où les effluves du savon de Min flottent encore dans l’air. Une simple odeur qui suffit à me faire perdre la tête, ou peut-être est-ce aussi le fait de le savoir à quelques pas à peine. Une quinzaine de minutes plus tard, je sors enfin de la salle de bain. « Tu veux qu’on se fasse une partie en attendant que la pizza arrive? »
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptySam 23 Déc 2023 - 23:13



En lui demandant la permission pour prendre une douche, Min semblait avoir complètement déstabilisé Lincoln qui le regarda sans comprendre jusqu’à ce qu’il réalise enfin ce qu’il voulait. Min n’était pas mieux de son côté. Après que Link avait affirmé qu’il pouvait aussi montrer ses dents avant de s’exécuter en lui offrant son plus beau sourire, lui faisant pratiquement oublier ce qu’il était en train de faire. Quel idiot… « Merci, ça ira. » La porte se referma et Min se retrouva seul avec lui-même.

Min fit son possible pour ne pas trop prendre de temps. Malgré le bruit de l’eau, il pouvait entendre Lincoln s’affairer dans la pièce à vivre, sans doute pressé de faire un peu de ménage. Honnêtement, il n’avait même pas remarqué si ça trainait. Une dizaine de minutes plus tard, il sortait de la salle de bain, le parfum de son savon embaumant tout le loft. Il portait un pantalon léger et un simple t-shirt. « Ça va, ça a fait du bien? » Min acquiesça d’un signe de tête. « La douche est toujours agréable après avoir eu chaud. » Il s’installa sur le canapé. « Je vais aller prendre ma douche moi aussi, j’espère que tu m’as laissé de l’eau chaude? » « Je ne crois pas que ce sera un problème », dit-il avec un sourire. Il attendit que Lincoln soit dans la douche pour aller se prendre une bière. Incapable de rester assis tant ses pensées se bousculaient dans sa tête et que son imagination s’amusait à lui montrer Link nu, il alla plutôt se poster à l’une des fenêtres pour la boire à petites gorgées. Selon la fille au téléphone, la commande devrait prendre environ 45 minutes avant d’arriver. Il avait finalement opté pour deux pizzas, une garnie et une margherita. Il avait également ajouté des frites pour la variété. Elles n’étaient toujours pas arrivées lorsque Lincoln sortit à son tour de la salle de bain. « Tu veux qu’on se fasse une partie en attendant que la pizza arrive? » « Je les surveillais justement. Oui, on peut commencer. Tu auras surement le temps de me battre avant qu’elles n’arrivent. »

Pour ça, Link n’eut aucun mal à le battre. En fait, il eut le temps de le battre deux fois avant que le livreur ne vienne sonner à la porte. Min paya la commande en plaidant qu’en tant que perdant, c’était à lui de le faire. Il savait qu’il n’avait aucune chance, mais son fort esprit de compétition ne résista pas bien longtemps à l’humiliation et il jura de le battre au moins une fois avant la fin de la soirée, un défi qu’il regretta rapidement, car Link savait ce qu’il faisait contrairement à lui. Avec l’aide combiné de la pizza et de la bière, l’atmosphère se détendit rapidement. Tous deux riaient des performances pathétiques de Min bien qu’il s’améliorait d’heure en heure. Au bout d’un moment, il changea de tactique et s’employa à déconcentrer Link, d’abord en le chatouillant puis en essayant de lui bloquer la vue. « Tsss… à cette heure, tous les coups sont permis. » Au diable la victoire honnête! Il ponctua sa phrase de son plus charmant sourire.

Puis, le miracle arriva enfin. Min réussit à battre Lincoln. Il leva les bras, triomphant. « Ah! Enfin! Je n’ai aucune idée de comment j’ai fait, mais j’ai gagné. Alors, comment on se sent dans la défaite? » Min lui donna un petit coup d’épaule, peinant à contenir sa joie. « Bon, je demande une pause salle de bain. Je te laisse te remettre de tes émotions. » Min s’empressa de se lever avant que Link ait envie de lui lancer quelque chose à la tête. L’excitation retomba d’un cran lorsque la porte de la salle de main se referma derrière lui. Min s’attarda un peu devant le miroir au-dessus du lavabo. Min n’avait pas oublié son intention de parler à Link, mais la soirée se déroulait comme un charme. Il ne voulait pas gâcher l’ambiance alors qu’ils s’amusaient tous les deux beaucoup. En vérité, il n’avait pas ris autant depuis un bon moment. Il en avait mal aux abdos. Il savait aussi que s’il ne le faisait pas maintenant, il y avait de fortes chances qu’il ne le fasse jamais. Min décida qu’il préférait connaître la vérité sur les sentiments de Link envers lui que de s’imaginer quelque chose qui n’existait pas.

Quelques minutes plus tard, il revenait s’installer sur le sofa, toujours souriant. « Ton amour propre va s’en remettre? Dis-toi que le mien gît encore là sur le sol et qu’il faudra plus qu’une victoire sur… combien de parties on a fait? J’ai perdu le compte. Bref, il en faudra plus pour s’en remettre… » Il rit doucement, son regard se posant sur la manette qu’il tenait maintenant dans ses mains. Son rire s’évanouit. Il avait l’impression que son cœur se trouvait quelque part au niveau de ses amygdales. « Il y a quelque chose que j’aimerais te dire avant de poursuivre. C’est quelque chose que je veux te dire depuis un petit moment déjà, mais la bonne occasion ce n’est jamais présenté. Hum… » Min aurait pu parler sans le regarder, continuer à fixer la manette tout en lui déballant son cœur, mais il tenait à le faire en face. Il voulait que Link voie à quel point il était sincère. Alors il se tourna en sa direction. Il rougissait déjà. « Je ne suis pas doué avec les mots. Je suis loin d’être un poète… » Il inspira profondément. « Ç’a toujours été facile de parler avec toi, même au début quand, honnêtement, rien ne laissait présager qu’on en arriverait là. L’histoire de la montre, j’aurais pu agir différemment. J’avais raison de le faire, mais j’ai choisi de t’inviter à prendre un café. Je ne sais pas pourquoi, peut-être que j’ai vu quelque chose que je n’ai pas compris alors. Je ne regrette pas de t’avoir invité. Je crois que c’est même l’une de mes meilleures décisions à vie, car j’ai découvert à quel point… tu es quelqu’un de bien. Vraiment… Tu m’as aidé à un moment où j’étais le plus vulnérable. Tu n’as même pas posé de questions, tu es juste venu prouvant que tu as un cœur immense. Et puis je t’ai dit des choses que je n’avais jamais prononcées à voix haute. J’ai fait face à une vérité que j’essayais de fuir. À ce moment, je savais déjà que je te voulais dans ma vie… Tu l’étais déjà, mais je ne voulais pas que ça s’arrête… Puis les semaines ont passé, les mois… Tous ces messages textes, ces conversations… Doucement, tranquillement… Je ne l’ai pas vu venir, ça m’a pris un peu par surprise, une belle surprise, quand j’ai compris ce que je ressentais. » Il planta son regard dans le sien, son expression douce, timide… et peut-être un peu paniqué aussi.  « Tu me plais, Lincoln. J’aimerais… être celui qui te fait sourire. Je sais… je sais que c’est compliqué. Même de mon côté, il y a ma famille… mais sache que j’ai pris une décision et ma décision, c’est toi… c’est d’être heureux avec toi. Je ne sais pas exactement où ça va nous mener, même si c’est juste un petit bout de chemin… Je voulais te le dire et là j’ai l’impression de déblatérer, alors je t’en prie… dis quelque chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyDim 24 Déc 2023 - 4:54


Good things take time. -- @Ho Min-Kyung
La présence de Min-Kyung chez moi ce soir me rend particulièrement nerveux, mais je n’ai pas envie qu’il retourne chez lui pour autant, au contraire, je suis impatient de passer la soirée en sa compagnie. Cela fait plusieurs semaines que j’ai pris conscience que mes sentiments pour lui n’étaient pas que de nature amicale, mais je n’ai pas osé lui en parler parce que nous ne nous sommes pas vus pendant près d’un mois, mais aussi parce que je crains que mes sentiments pour lui ne soient pas réciproques considérant qu’il a lancé l’idée qu’on sorte dans un bar ensemble pour rencontrer d’autres hommes tout en assurant les arrières de l’autre. Je tiens à l’amitié que nous avons bâtie ces derniers mois et j’ai tout sauf envie de tout gâcher s’il me considère comme un seul ami. Pourtant, aujourd’hui serait le moment parfait pour me confier à lui, mais jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé le courage de le faire. Si la douche m’a donné un peu d’espoir de réussir à lui parler, il s’est vu complètement anéanti dès que mon regard a croisé le sien en sortant de la salle de bain. « Je les surveillais justement. Oui, on peut commencer. Tu auras surement le temps de me battre avant qu’elles n’arrivent. » - « Plusieurs fois, même. » répliqué-je pour le taquiner, mais aussi pour me détendre un peu. Je lui tends une manette, puis je prends place à côté de lui en lançant le jeu. « Je vais essayer de ne pas trop de démolir, promis. » Sans lui donner de chance, bien sûr, j’ai bien entendu la demande de Min. Je porte ma bière à mes lèvres pour en prendre une gorgée, puis je lance la première partie que je gagne haut la main comme bien des suivantes d’ailleurs. Au bout d’un moment, Min change de stratégie et me surprend en enfonçant ses doigts sous mes côtes. « Hey! Qu’est-ce que tu fais? » Je me penche sur le côté pour me défendre contre son attaque en riant, me levant carrément du canapé pour aller à l’autre bout du salon lorsqu’il tente de me cacher la vue. « C’est quoi ça?! Tu ne veux pas que je te donne de chance, mais t’es prêt à tricher?! » - « Tsss… à cette heure, tous les coups sont permis. » Hm hm. Je plisse les yeux pour le fusiller du regard sans pouvoir m’empêcher de sourire. Il a beau tricher, c’est quand même moi qui remporte cette partie. « BAMMMMM! C’est qui le meilleur? » Manette dans une main, je fais ma petite danse de la victoire que je faisais chaque fois que je remportais la ceinture « trophée » face à Adriel, un adversaire plus que redoutable. Lorsque je me retrouve face à Min, cependant, je remarque son cellulaire qui semble placé pour me filmer. Je m’arrête, d’un coup. « Qu’est-ce que tu fais? Tu m’as filmé? » Les sourcils froncés, je m’approche de lui en tendant le bras. « Donne-moi ça. Supprime ça! » Je me mets à rire en me penchant presque par-dessus lui pour essayer de subtiliser son téléphone, abandonnant le projet en grognant sans vraiment être fâché contre lui. Je vais me venger en l’éclatant une fois de plus à Super Smash Bros. Enfin ça c’est ce que je pensais, il faut croire que j’étais trop déconcentré parce que c’est lui qui a gagné. « Ah! Enfin! Je n’ai aucune idée de comment j’ai fait, mais j’ai gagné. Alors, comment on se sent dans la défaite? » Je ricane. « J’ai perdu rien qu’une partie, à toi de me le dire. » - « Bon, je demande une pause salle de bain. Je te laisse te remettre de tes émotions. » - « C’est ça. » Je le pousse gentiment lorsqu’il se lève pour aller à la salle de bain. Bière à la main, je l’attends sans pouvoir arrêter de sourire en pensant à la belle soirée que je passe avec lui.

Du coin de l’œil, je le vois revenir vers moi. « Ton amour propre va s’en remettre? Dis-toi que le mien gît encore là sur le sol et qu’il faudra plus qu’une victoire sur… combien de parties on a fait? J’ai perdu le compte. Bref, il en faudra plus pour s’en remettre… » Amusé, je passe ma langue sur mes lèvres en le regardant. « C’est toi qui ne voulais pas que je te laisse de chance… on peut rejouer hein, mais je ne suis pas sûr que tu vas rattraper le ratio victoires-défaites. » Après, ça ne me dérange pas, je suis vraiment content qu’il ait eu du plaisir en partageant ce passe-temps avec moi-même si ça faisait des années qu’il n’avait pas toucher à un manette de Nintendo. « Il y a quelque chose que j’aimerais te dire avant de poursuivre. C’est quelque chose que je veux te dire depuis un petit moment déjà, mais la bonne occasion ce n’est jamais présenté. Hum… » Sans même me douter de quoi il s’agit, je hausse une épaule en déposant ma bière sur la table basse. « Ok. Je t’écoute. » Mais lorsque mon regard trouve enfin le sien et que je vois son visage devenir écarlate, je comprends que c’est sérieux et j’angoisse de ne pas savoir de quoi il souhaite me parler. « Je ne suis pas doué avec les mots. Je suis loin d’être un poète… » Je déglutis difficilement, sondant son regard à la recherche d’un indice qui m’aiderait à comprendre de quoi il est question. « Ç’a toujours été facile de parler avec toi, même au début quand, honnêtement, rien ne laissait présager qu’on en arriverait là. L’histoire de la montre, j’aurais pu agir différemment. J’avais raison de le faire, mais j’ai choisi de t’inviter à prendre un café. Je ne sais pas pourquoi, peut-être que j’ai vu quelque chose que je n’ai pas compris alors. Je ne regrette pas de t’avoir invité. Je crois que c’est même l’une de mes meilleures décisions à vie, car j’ai découvert à quel point… tu es quelqu’un de bien. Vraiment… » Je souris timidement, peu habitué à me faire complimenter de la sorte. Ce n’est vraiment pas désagréable venant de lui d’ailleurs, mais je ne sais pas trop comment réagir En même temps, je sens dans son ton et sa gestuelle qu’il n’a pas terminé de parler alors je me contente de lui sourire doucement pour l’encourager à continuer tout en triturant le bas de mon t-shirt.« Tu m’as aidé à un moment où j’étais le plus vulnérable. Tu n’as même pas posé de questions, tu es juste venu prouvant que tu as un cœur immense. Et puis je t’ai dit des choses que je n’avais jamais prononcées à voix haute. J’ai fait face à une vérité que j’essayais de fuir. À ce moment, je savais déjà que je te voulais dans ma vie… Tu l’étais déjà, mais je ne voulais pas que ça s’arrête… Puis les semaines ont passé, les mois… Tous ces messages textes, ces conversations… Doucement, tranquillement… Je ne l’ai pas vu venir, ça m’a pris un peu par surprise, une belle surprise, quand j’ai compris ce que je ressentais. » Plus il parle et plus mon cœur s’emballe dans ma poitrine. Les derniers mots qu’il prononce font naître une vague d’espoir dans le creux de mon ventre, me donne envie de croire que nous sommes sur la même longueur d’ondes et que cette discussion pourrait être le début de quelque chose de beau. « Tu me plais, Lincoln. J’aimerais… être celui qui te fait sourire. Je sais… je sais que c’est compliqué. Même de mon côté, il y a ma famille… mais sache que j’ai pris une décision et ma décision, c’est toi… c’est d’être heureux avec toi. Je ne sais pas exactement où ça va nous mener, même si c’est juste un petit bout de chemin… Je voulais te le dire et là j’ai l’impression de déblatérer, alors je t’en prie… dis quelque chose. » Embrasse-moi, que j’ai envie de lui répondre, mais je me retiens parce qu’il mérite de connaître mon ressenti et mes craintes d’abord, mais aussi parce qu’il y a plus urgent présentement comme en témoigne mon pied qui tape nerveusement contre le sol et ma jambe qui se tortille dans tous les sens. « Il faut vraiment que j’aille pisser… » Je vois à sa réaction qu’il s’attendait à tout sauf à ça et je me sens terriblement mal de briser le moment alors que ça lui a pris tout son courage pour m’ouvrir son cœur, mais j’ai les yeux jaunes et je me retiens de le couper pour aller à la salle de bain depuis quelques minutes déjà. Mal à l’aise, je me caresse la nuque d’une main d’un air désolé, posant ensuite ma main sur son avant-bras. « Bouge pas, okay? Je reviens… » Pressé, je me lève et je me précipite vers la salle de bain en commençant à détacher le lacet de mon pantalon avant même d’avoir fermé la porte derrière moi, espérant qu’il ne profitera pas de mon absence pour s’éclipser. Pendant que je me lave les mains, j’observe mon reflet dans le miroir tout en repassant les paroles de Min dans ma tête sans être incapable de faire disparaître ce sourire niais de mon visage. Cache ta joie. Je me donne une tape sur chaque joue comme pour reprendre mes esprits, me pointant ensuite dans le miroir. « Sérieux j’ai dit. » Je fronce les sourcils, puis je me mets à rire silencieusement, le cœur embrasé par la déclaration de Min qui doit être en train de paniquer de l’autre côté de la porte d’ailleurs. La main sur la poignée, je prends une grande inspiration avant de la tourner pour regagner le salon où il m’attend, inquiet.

« Désolé… » Je déglutis difficilement en reprenant place à côté de lui sans oser le regarder tout de suite, pensif. Au bout d’un moment, je tourne enfin la tête vers lui pour lui sourire tendrement. « C’est vraiment beau, ce que t’as dit. » Nerveux, j’essuie mes mains moites sur mes pantalons avant de les coincer entre mes cuisses. « Je sais pas par où commencer, hmmmm… » Je ris nerveusement, pivotant ensuite légèrement mon corps pour lui faire face, mon genou touchant le sien. J’aimerais que ce soit simple, de seulement lui répondre que ses sentiments sont réciproques, mais j’ai besoin de savoir dans quoi je m’embarque après ce que j’ai vécu. Gêné, une légère érubescence colore mes joues alors que je plonge mon regard dans le sien. « Tu peux déstresser déjà, tu me plais vraiment beaucoup aussi… » commencé-je par dire en riant légèrement, reprenant un air sérieux avant de poursuivre. « T’es vraiment sûr pour tes parents? » Ou est-ce qu’une fois que la lune de miel sera terminée, il n’aura pas le courage de leur tenir tête comme Andy l’a fait? Cette histoire a beau remonter à il y a quinze ans, ça me fait encore mal d’y penser, je me souviens des expressions de son père et de sa main m’empoignant les cheveux comme si c’était hier. « C’est juste que… c’est un combat que j’ai déjà perdu dans le passé, les beaux-parents. Je ne peux pas me faire trahir encore une fois… » Min a l’air bien plus mature qu’Andy l’était à l’époque, mais je n’ai plus confiance en mon jugement. « Après ça, j’avais juste envie de me cacher. Ça m’a pris plus de dix ans avant d’avoir envie de réessayer et tu connais la suite. » Je souris tristement en me remémorant mes histoires passées même si j’essaie de me dire que rien n’arrive pour rien et que je n’aurais sans doute pas la relation que j’ai actuellement avec lui si Byron était encore dans ma vie. « Après Byron, je pensais vraiment que ça allait prendre des années encore avant de rencontrer quelqu’un… Et quand je t’ai vu à la clinique au début, je t’ai même pas remarqué plus que ça en fait. » Je prends une pause, humectant mes lèvres avec ma langue, l’esquisse d’un sourire au coin des lèvres. « Mais plus je passais du temps avec toi, plus j’aimais la personne que je découvrais. Ta présence m’apaise. » Doucement, je glisse mes pieds sur le canapé, pressant mes genoux contre la cuisse de Min tout en appuyant ma tête dans ma paume, mon coude posé sur le dossier du canapé. « Je ne voudrais pas que Tessa soit coincée entre nous deux si jamais… » Si jamais il pense me faire le même coup que mon ex. « Mais si t’es sérieux… » Le cœur battant la chamade, je pose ma main sur son bras que je caresse du bout des doigts, le regard pétillant. J’anticipe la suite, mais pas question de revenir en arrière maintenant. La respiration courte et profonde, je sens mon cœur faire un bon en pensant à ce que je m’apprête à lui dire. « Sache que j’ai vraiment envie que tu m’embrasses… » murmuré-je avec fébrilité sans le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ho Min-Kyung
Ho Min-Kyung
les ailes déployées
les ailes déployées
ÂGE : 35
SURNOM : Min
STATUT : En couple avec Lincoln depuis le 4 novembre 2023
MÉTIER : Vétérinaire
[Link 4] Good things take time Tumblr_n81vs8MylF1scm9d0o3_250
POSTS : 253 POINTS : 120

TW IN RP : Pression parental, homosexualité refoulé
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : Cookies de bienvenue ~ feat Eve Daxson

Si je m'attendais à ça... ~Andy Hall

Well, I didn't see it coming either ~Tessa Mulligan

We've met before, haven't we? ~Ames Kensington

Good things take time ~Lincoln Mulligan

ça, ce n'était pas prévu ~Penelopeia Harrison
RPs TERMINÉS : Swann 1,Tessa 1,Link 1,Sawyer 1 ,Link 2, Swann 2,Albane 1, Swann 3,link 3
AVATAR : Lee Soo-Hyuk
CRÉDITS : Pinterest
DC : Aucun
INSCRIT LE : 18/06/2023
https://www.30yearsstillyoung.com/t49834-ho-min-kyung
https://www.30yearsstillyoung.com/t49862-nouveau-depart-min-kyung

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time EmptyMar 26 Déc 2023 - 22:03



« Il faut vraiment que j’aille pisser… » De toutes les réactions envisageables, Min n’avait pas pensé à celle-là. Voilà qu’il ne savait plus du tout comment réagir, pris au dépourvu. « Ok… » Il le suivit des yeux alors que Lincoln s’enfermait dans la salle de bain. Il avait envisagé le pire, s’y était préparé, pourtant la réalité ne se rapprochait aucunement de ce que son imagination lui avait préparé. Il se sentait profondément stupide. Pourquoi avait-il ouvert sa grande bouche? Ils passaient jusque-là une si bonne soirée. Deux heures plus tôt, il avait même essayé de filmer Lincoln faisant sa petite danse de la victoire. Après l’avoir vu une première fois, il avait préparé son téléphone, mais n’avait réussi qu’à capturer la fin ainsi que sa réaction en réalisant qu’on venait de le filmer. Lincoln avait essayé de lui arracher son téléphone des mains sans être vraiment fâché. Tous les deux riaient et là, plus personne n’avait le cœur à s’amuser. Comment agir naturellement après ça? Comment retrouver l’insouciance et le plaisir après avoir eu le cœur piétiné? Ce n’était peut-être que le choc et la surprise. Min n’était pas en état de réfléchir correctement, ses oreilles bourdonnaient tant les pensées se bousculaient dans sa tête. Peut-être qu’après une bonne nuit de sommeil il y verra plus clair. Dans l’immédiat, il voulait partir et aller le plus loin possible de cet endroit. Il sortit ses clefs de ses poches, mais au moment où il se dirigeait vers la porte, un fragment de lucidité l’arrêta. Un bon nombre de bouteilles jonchait l’appartement. Il ne pouvait pas conduire, pas après avoir bu autant d’alcool. Rentrer en taxi lui couterait une fortune. Il se rassit. Dans la salle de bain, Lincoln se lavait les mains. Il n’y échappera pas à cette conversation hautement inconfortable qui promettait de suivre. Il rangea ses clefs dans ses poches. Il ne voulait pas que Link croie qu’il était sur le point de s’enfuir même si c’était le cas.

« Désolé… » Lincoln le fuyait du regard alors qu’il reprenait place sur le sofa. À ses côtés, Min-Kyung n’était pas mieux. « C’est moi qui suis désolé… Je n’aurais pas dû… Je voulais, j’ai cru… » Il avait envie de pleurer. Après le choc, la déception. Au fond, il était content d’avoir réussi à dire ce qu’il avait sur le cœur, mais réaliser que ses sentiments n’étaient pas partagés… Finalement, l’ignorance n’était peut-être pas une si mauvaise chose. « C’est vraiment beau, ce que t’as dit. » Min sourit tristement, le regard sur ses genoux. « Je t’ai dit ce que j’avais sur le cœur, mais je comprends si… » Il y avait beaucoup trop d’émotions dans sa voix. Il essaya désespérément de la contrôler, mais autant attraper de la fumée à main nue. « Je sais pas par où commencer, hmmmm… » Il pinça les lèvres, mais ne dit rien. Min ne se faisait plus confiance pour parler. Peu importe ce que Link dirait, il se contenterait d’écouter, emmuré dans son silence comme chaque fois que les émotions le submergeaient et qu’il était dépassé par les événements. Il attendait que la tempête passe en priant pour que les dégâts ne soient pas trop graves. Lincoln se retourna vers lui, son genou venant se presser contre le sien. Quelque chose s’alluma en lui, une faible lueur, un espoir stupide et incontrôlable. Min releva la tête pour regarder Lincoln, le visage parfaitement neutre, le masque qu’il avait appris à porter pour cacher ses pensées. « Tu peux déstresser déjà, tu me plais vraiment beaucoup aussi… » Min cligna les yeux. Il fallut quelques secondes pour que l’information se rende à son cerveau et le masque fit place à l’étonnement et l’incrédulité. À l’intérieur de lui, l’étincelle devint une flamme semblable à celle d’une bougie. « T’es vraiment sûr pour tes parents? » Min se redressa. « Oui! Oui… tout à fait! Je… Je ne dis pas que ça va être facile. Au contraire… Mais avec toi et Swann, un ami que je vais te présenter… et ma sœur aussi, qui est de mon côté… On va passer au travers, j’ai confiance. » Il le regarda, souriant tendrement et étourdi par ses émotions qui partaient dans tous les sens. « J’ai pris ma décision. Sans le savoir, le jour où je suis parti de Melbourne, c’était parce que je ne voulais pas de la vie qu’ils voulaient m’imposer. Je n’avais aucune raison de partir sinon. J’y avais mes amis, un super job où j’étais sur le point de devenir copropriétaire de la clinique… un super appartement aussi, mais j’ai tout laissé derrière pour repartir à zéro. » Et ça n’avait pas été facile, mais il ne regrettait rien. Néanmoins, il comprenait la réticence de Lincoln. Il portait les blessures de ses mauvaises expériences. « Je comprends ta peur et tes doutes, mais je ne suis pas Byron. Je sais que ça va peut-être prendre du temps avant que tu me fasses pleinement confiance, mais je suis patient, très patient. Et… comme je t’ai dit, je veux te faire sourire. » Tous les jours, jusqu’à ce qu’il ne veuille plus de lui. « Mais plus je passais du temps avec toi, plus j’aimais la personne que je découvrais. Ta présence m’apaise. » « Et la tienne me donne du courage… » Min se demandait si Link comprenait à quel point il l’avait aidé. Évidemment, il n’était pas le seul, il en devait beaucoup à Swann aussi, mais il avait la certitude que sans lui, les choses auraient pris plus de temps avant d’aboutir. Lincoln avait apporté à son existence très rangée la dose de chaos nécessaire pour le forcer à avancer. « Je ne voudrais pas que Tessa soit coincée entre nous deux si jamais… » « Ça n’arrivera pas. Ça rend peut-être la situation un peu plus sensible vu que je travaille avec elle, mais je crois être rendu à l’âge où je sais faire la différence entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle. Il y a quelques années, je n’aurais peut-être pas pu en dire autant. » Et il fallait bien l’admettre, dans pas si longtemps, il sera plus proche de ses quarante ans que de ses trente ans. Le temps passait tellement vite, surtout depuis son installation à Brisbane. Une vie entière coincée en quelques mois tant les émotions furent intenses. « Mais si t’es sérieux… » « Je le suis… » Min n’arrivait pas à croire qu’il se soit trompé à se point. S’il avait pu prendre sa voiture et partir… Bon sang, il serait passé à côté de ça? Il ne pouvait pas quitter Lincoln des yeux alors qu’il s’installait plus confortablement. Son cœur était remonté dans sa gorge. « Sache que j’ai vraiment envie que tu m’embrasses… » Aux martèlements frénétiques de son cœur s’ajouta une agréable chaleur se propageant dans ses entrailles et un frisson qui remonta sa colonne vertébrale. « Tu ne me le diras pas deux fois… » Il sourit et se pencha vers lui. Jamais il ne l’avait vu d’aussi près. Son regard ne se détacha pas du sien. Il n’était plus qu’à quelques centimètres, leurs souffles se mélangeaient. Il levant la main, son pouce venant caresser la mâchoire de Lincoln avant de se glisser sur sa nuque, ses doigts logés dans sa chevelure bouclée. « Ça fait longtemps que j’ai envie de faire ça… » Souffla-t-il alors que ses doigts resserraient légèrement leur emprise sur ses boucles. Il l’embrassa, ses lèvres effleurant celles de Lincoln d’abord avec douceur et tendresse, puis avec plus d’insistance alors qu’un puissant élan de désir le submergea. Il étira le baiser jusqu’à ce qu’il ait le souffle trop court pour continuer. Puis il resta là, son front appuyé contre celui de Lincoln, sa main toujours dans ses cheveux, ivre de plaisir et de soulagement.

Min finit par se reculer à contrecœur, car s’il continuait comme ça, il risquait d’aller trop loin. Son corps entier était électrisé et il en redemandait. Certaines choses étaient maintenant difficiles à dissimuler. Aussi sensible qu’un adolescent, ce n’est pas croyable! Il changea de position dans l’espoir que ça ne paraisse pas trop et attrapa un coussin du sofa pour le mettre sur son ventre ce qui, après réflexion, rendait ça encore plus évident. Trop tard… « J’ai cru… au début… que tu ne voulais pas. J’ai failli partir. J’en avais vraiment envie, mais je suis trop ivre pour prendre la voiture. Ça aurait été incroyablement stupide si je l’avais fait… Je te promets d’être honnête. Depuis le début de notre relation, on parle à cœur ouvert et je veux que ça continu. Je suis… très heureux. Dire que j’ai failli causer ta mort ce matin. » Il rit, ivre de bonheur et d'alcool. « Je te jure de ne plus recommencer. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[Link 4] Good things take time Empty
Message(#)[Link 4] Good things take time Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Link 4] Good things take time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-