AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Disque dur SSD CRUCIAL P3 1 To (3D NAND NVMe PCIe M.2)
65.91 €
Voir le deal

 to make some sense of what you've seen (vinnie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptySam 23 Déc 2023 - 17:22




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

Peut-être exagérait-elle les traits de la situation, après tout. Millie n’avait que peu dormi ces derniers jours, et bien sur que cela était du à la tempête qui avait ravagé bien des choses sur son passage malheureusement par Brisbane. Elle avait eu de la chance de ne pas faire partie des dommages collatéraux directement - son appartement allait bien, ses proches aussi, elle ne s’était pas retrouvée blessée ou quelque-chose de cet ordre là -, mais elle savait que ce n’était malheureusement pas le cas de tout le monde; et elle n’avait pas besoin d’aller chercher bien loin dans la liste des personnes qu’elle connaissait pour pouvoir nommer une situation qui était bien moins réjouissante par rapport à la sienne. Ses yeux posés sur James depuis l’autre bout de l’atelier, alors qu’il ne faisait que passer dans le fond de celui ci sans relever le regard sur l’agitation alentour que son passage pouvait provoquer en plus du reste, Millie pinça les lèvres: peut-être qu’elle exagérait effectivement la façon dont elle voyait les choses, mais dans ce cas là James aurait du relever son regard pour voir ce qu’il se passait autour de lui, pour y aller de son petit commentaire, pour démontrer qu’il était présent et qu’il avait un avis à faire respecter.

Peut-être qu’elle exagérait la façon dont elle percevait les choses, et elle se devait de savoir si c’était effectivement le cas. Faisant demi-tour sur ses talons, elle prit le chemin d’un des autres recoins du bâtiment, ignorant son téléphone qui sonnait dans sa poche - ce n’était pas la sonnerie de James, cela pouvait donc attendre, le reste n’était jamais vraiment urgent. Elle gardait l’idée en tête qu’elle pouvait effectivement percevoir la situation avec un brin trop d’inquiétude, mais elle était persuadée qu’elle ne se fourvoyait pas trop; et elle savait très bien qui pourrait confirmer ou infirmer la sensation qui la rongeait depuis plusieurs jours déjà dès qu’elle mettait les pieds à l’atelier.

Arrivée à hauteur de la salle de surveillance, frappant quelques coups contre le bois de l’encadrement de porte de la petite pièce, Millie étira un sourire aux diverses agents présents sur place. « Je suis désolée de vous déranger… » Ce n’était pas tant souvent que cela qu’elle avait besoin de se déplacer elle-même, et souvent c’était soit parce-que James n’était pas satisfait d’un point ou d’une chose et ce n’était donc pas pour des bonnes nouvelles, soit c’était pour la seconde raison: « Je peux te parler deux minutes Vinnie ? » Il n’existait pas véritablement une autre alternative à ses visites ici, son regard étant passé sur plusieurs visages avant de s’arrêter sur celui qu’elle cherchait à travers cette maigre foule. S’il existait bien quelqu’un qui serait apte à lui dire si elle commençait à se faire des histoires ou si elle voyait des choses qui étaient bien réelles, c’était Vinnie; après Millie, c’était surement celui qui observait le plus James de tous les employés de l’atelier. Elle attendit donc que le jeune homme l’ait rejoint en dehors de la salle où il était posté lorsqu’elle était venue déranger la certaine quiétude de sa journée, ses doigts jouant nerveusement les uns avec les autres. Une fois qu’il fut à ses côtés, elle tenta de tirer un nouveau petit sourire - ce dernier fana la seconde suivante. « Je te dérange pas longtemps, promis. » Il avait surement d’autres choses à faire. « Mais j’ai besoin que tu me dises si je deviens parano ou non. » Elle enchaina pour que le jeune homme puisse comprendre rapidement ce dont elle voulait parler. « Je suis la seule à m’inquiéter pour James et trouver qu’il est à côté de la plaque ? »






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyDim 7 Jan 2024 - 13:57




to make some sense of what you've seen



Olga était passée, laissant dans son sillage destruction, malheurs et larmes. Mais aussi des élans de générosités et de soutiens. Seulement, il serait bon que ces élans ne se montrent pas que quand les malheurs étaient visibles. Enfin, Vinnie n’était pas philosophe et certainement que c’était une vision naïve du monde. Assis dans la salle de surveillance, il entendait ses collègues discuter entre eux. Mais lui ne participait pas. Il était rarement invité à participer. En même temps, l’un de ses collègues présents était celui qui lui avait fait une clé de bras alors qu’il volait les biens des invités de James. Donc, pas vraiment étonnant qu’il ne lui fasse pas confiance et qu’il est dit à tout le monde de se méfier de lui. Vinnie s’en fichait. Il n’avait rien à prouver à ses collègues. Tant que James avait confiance en lui. Bien sûr qu’il aurait préféré être ami avec eux, mais c’était comme ça et il n’allait pas pleurer. En parlant de James, il le trouvait ailleurs, distant. Certes, c'était son patron, mais c’était aussi son ami. Du moins, Vinnie voulait le croire. Et puis l’anglais avait toujours une sorte de sixième sens quand il s’agissait de James. Mais c'étaient peut-être seulement ses sentiments qui lui jouaient des tours.  Perdu dans ses pensées, toujours tournés vers la même personne, il ne faisait pas vraiment attention à ce qu’il se passait sur les moniteurs devant lui. Les coups portés à la porte le firent légèrement sursauter et il tourna son regard chocolat vers la porte qui s’ouvrit sur Millie. Deux solutions. Où elle était là pour leur passer un savon de la part de James. Où elle venait parce que James avait besoin des services de Vinnie. Évidemment, il espérait que c’était la seconde solution. C’était ridicule, pathétique et tristement comique, mais Vinnie ne pouvait pas s’empêcher de vouloir être proche de James, même si c’était juste pour des tâches basiques. Rien que le voir et entendre sa voix trente secondes pouvaient lui permettre de rêver pour les huit jours à venir. « Je peux te parler deux minutes Vinnie ? » Le Mancini se redressa, sans faire attention au regard que ses collègues lui portrait. Il suivit Millie dans les couloirs.-”Tu ne me déranges jamais. De toute façon, j’avais besoin de sortir de cette salle. Mais il me fallait une bonne excuse.” Il sourit un peu, mais Millie avait l’air tellement tendu que son sourire à lui aussi se fana. Il devait se passer quelque chose ? Mais quoi ? Heureusement, il n’eut pas à lui tirer les vers du nez. « Mais j’ai besoin que tu me dises si je deviens parano ou non. Je suis la seule à m’inquiéter pour James et trouver qu’il est à côté de la plaque ? »

Vinnie croisa les bras et se laissa glisser contre le mur. Il se mordilla la lèvre avant de prendre la parole. -”Je pensais que j’étais le seul à avoir remarqué. Enfin, je me demandais si j’avais vraiment raison, il est distant en ce moment. Il ne me parle pas. Je ne me souviens pas la dernière fois qu’on a échangé des mots en dehors des missions qu’il aurait pu me confier. Et même ça, ça se fait rare.” Il glissa ses doigts vers sa main droite pour faire claquer l’élastique qui entourait son poignet. D’habitude, c'était pour refréner ses envies de vol. Mais là, c'était seulement pour calmer son angoisse et sa sensation d’être inutile. -”Il n’est pas là. Enfin si son corps est là. Mais son esprit est loin. Tu sais ce qu’il se passe ?” Il espérait que Millie pourrait l’éclairer et qu’il pourrait trouver une solution. Il avait envie d’aider James. Peu importe ce qu’il devait faire.

(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyMar 9 Jan 2024 - 20:16




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

Elle fut heureuse de voir que le jeune homme la suivit en dehors de la salle de surveillance sans manifester le moindre refus, ou la moindre opposition - elle ne savait pas si elle avait aujourd’hui la patience pour ce genre de chose, alors qu’elle manquait clairement de temps sur son emploi du temps pour gérer tout le reste. Millie aurait voulu se montrer un brin plus chaleureuse avec Vinnie pour le coup, mais elle n’y arriverait pas non plus: la moindre tentative pour esquisser un sourire se soldait par un échec et lui laissait davantage les traits tirés et inquiets sur son visage. « Tu ne me déranges jamais. De toute façon, j’avais besoin de sortir de cette salle. Mais il me fallait une bonne excuse. » - « Tant mieux. » Au moins, elle ne se retrouvait pas au mauvais endroit au mauvais moment, c’était toujours ça de pris.

Parce-que le reste de la conversation qu’elle souhaitait avoir avec le brun n’était pas autant réjouissante, et il avait du le comprendre rapidement car déjà, ses traits à lui avaient autant pris un air sérieux que ceux de la jeune femme, comme s’il agissait en miroir. Elle avait besoin de savoir ce qu’il pensait de la situation, pour qu’il puisse lui indiquer si ce que elle voyait été une invention de son esprit ou si elle pouvait se vanter d’assez bien connaitre James pour réussir à tirer de telles conclusions. « Je pensais que j’étais le seul à avoir remarqué. Enfin, je me demandais si j’avais vraiment raison, il est distant en ce moment. Il ne me parle pas. Je ne me souviens pas la dernière fois qu’on a échangé des mots en dehors des missions qu’il aurait pu me confier. Et même ça, ça se fait rare. » Il était vrai qu’il échangeait moins avec elle aussi, mais ce n’était pas un point qui l’inquiétait car elle avait appris à comprendre autant ses silences que ses paroles avec le temps. « Il n’est pas là. Enfin si son corps est là. Mais son esprit est loin. Tu sais ce qu’il se passe ? » Aux derniers mots prononcées par Vinnie, Millie eut cependant un instant d’arrêt, papillonnant simplement des cils un brin trop rapidement. Elle laissa son regard porté dans le vide encore un moment, avant de le remonter dans celui du jeune homme. « Soit il t’en a pas parlé personnellement et ça veut dire que y’a encore moins de personnes au courant que ce que je pensais… » C’était en réalité le début de l’explication, il n’y avait pas vraiment d’autre option. « Ca veut aussi dire que les bruits de couloir font pas effet pour une fois. » Elle eut un petit rire qui n’était en rien amusé. « C’est peut-être la seule fois où ça aurait servi à quelque-chose. » Attrapant avec fermeté mais douceur à la fois, étrange mélange, le bras de Vinnie elle lui intima de la suivre pour rejoindre une pièce où ils pourraient s’isoler et ne pas être à portée d’écoute.

Parce-que si les bruits de couloir ne faisaient pas effet, il était hors de question qu’elle en soit l’auteur. Dès qu’ils passèrent devant le premier bureau de création de libre, elle poussa doucement le jeune homme à l’intérieur de ce dernier, refermant la porte à leur suite. Bien sur, elle se permit un soupire avant de se tourner de nouveau vers lui. « Je crois pas qu’il aura assez d’énergie pour m’en vouloir de toutes façons si je t’en parle, alors autant en profiter. » C’était peut-être la seule fois où elle irait volontairement dans le sens contraire de ce qu’elle pensait être la façon dont James gèrerait les choses, mais elle savait qu’elle avait besoin d’avancer dans son positionnement et sa façon de voir les choses pour améliorer ce qui pouvait bien se passer autour d’eux; et pour aider le jeune Weatherton à travers cette épreuve de la vie. « Norman a disparu depuis la tempête. » Millie n’avait pas besoin de préciser qui était Norman, tout le monde savait d’où le nom Weatherton provenait et la filiation entre James et lui. « Et James est incapable de savoir s’il est toujours en vie. » Elle commencerait par ça, qui était déjà un gros morceau de la situation.






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyMer 10 Jan 2024 - 18:52




to make some sense of what you've seen



Millie était souvent la tête dans le guidon, il le fallait vu qu’elle avait la lourde tâche d’être l’assistante de James. Et ce n’était pas de tout repos, mais elle s’en sortait avec brio. Alors qu’elle vienne lui parler, ce n'était pas vraiment un choc, mais pas non plus une banalité. Quand elle venait le voir, c’était soit parce que James avait quelque chose à redire et n’avait pas le temps de se déplacer lui-même pour faire part de son mécontentement. Soit ce même James avait besoin d’un service et Millie se faisait porte-parole de ses besoins. Alors, il se demandait quelle serait l’option, mais s'il y avait des remontrances à faire, pas besoin de le faire sortir de la pièce. Il penchait donc pour le second choix. Mais la tension qu’il lisait chez la jeune femme ne lui disait réellement rien qui aille. Elle vivait sous pression, alors pour que ça se sente, c'était que le souci était grave. Alors, il l’écouta puis répondit à sa question. Vinnie quand il n’était pas dans l’entrée ou derrière les caméras, suivait James comme son ombre. Il l’observait et il tentait d’être utile, loyal. L’ombre qu’on ne devait pas voir et qui rêvait de ne briller que dans les yeux d’une seule personne. Même s’il savait que c’était impossible, improbable et que ça ne faisait que freiner sa vie personnelle. Enfin, ce n’était pas le moment de faire une introspection de ses sentiments et puis il était trop têtu pour se rendre compte qu’il était plongé dans une relation imaginaire. Tant que le principal concerné ne lui enverrait pas la réalité dans la tronche, il ne se rendrait certainement compte de rien. Trop heureux de vivre dans sa bulle.  

-”Soit il t’en a pas parlé personnellement et ça veut dire que y’a encore moins de personnes au courant que ce que je pensais… ” Ouche, ça faisait mal ça. Même si Millie ne devait pas s’en rendre compte. Mais Vinnie n’eut pas vraiment le temps de s’apitoyer sur son sort. La jeune femme le tira dans un bureau vide et Vinnie suivit. De toute façon, il lui semblait qu’on ne lui donnait pas réellement le choix. Vinnie s’attendait à une bombe et en quelque sorte s’en était une. -”Norman a disparu depuis la tempête. Et James est incapable de savoir s’il est toujours en vie.” Vinnie se retrouva projeté en arrière.  ge de 10 ans, alors qu’il jouait à la console dans sa chambre. Le bruit d’une voiture dans l’allée, trois coups frappés à la porte. Et les sanglots de sa mère qui ne s’étaient jamais arrêté depuis ce jour. Perdre un de ses parents, peu importe l’âge, c'était toujours une cicatrice qui ne se refermait jamais. -”Comment ça, il est incapable de savoir s’il est toujours en vie ? Qu’est-ce qu’il s'est passé ?” Vinnie croisa les bras sur le torse avant de s’appuyer contre le bureau dans son dos, il resta silencieux un moment avant d’enfin se décider à ouvrir de nouveau la bouche. -”Malheureusement, si c’est ça qui perturbe James. Ni toi ni moi ne pourrons y faire quelque chose. Nous ne sommes pas membres de sa famille. Dans cette situation… Le deuil est une chose difficile et propre à chaque personne. Peut-être que tu devrais en parler avec des gens plus proches de lui. Qui pourraient se permettre de… D’aborder ce sujet avec lui ?” Lui, il se souvenait que quand on voulait aborder le sujet de la mort de son père ou de son frère à l’époque, il entrait dans des rages noires ou il se contentait de tourner les talons et de planter son interlocuteur sur place. -”Si James ne m’en a pas parlé, tu comprends que je ne peux pas aborder le sujet avec lui. Cela t’attirerait des ennuis, il saurait que ça vient de toi. Et puis, ce n’est pas un sujet qu’on aborde facilement. Encore plus si la personne d’en face ne s’ouvre pas à vous sur le sujet.” Et Vinnie ne voulait pas attirer de soucis à la jeune femme. -”Mais ce que je peux faire, c’est tenter de mener l’enquête pour trouver ce qu’il est advenue de monsieur Norman Weatherton. Mais je ne suis qu’agent de sécurité, je n’aurais pas accès à grand-chose.” Et puis de toute façon, même s’il trouvait quoi que ce soit. Puisqu’il n’était pas censé être au courant, il ne pourrait rien dire à James.  

Vinnie l’avouait à demi-mot, il était impuissant dans cette situation. Qui était-il pour aborder ce sujet avec James ? Si James lui-même ne voulait pas lui en parler ? Et puis le créateur ne semblait pas cherchait sa compagnie ni sa présence. Alors, c’était que ce n’était pas de son aide dont il avait besoin, ni envie. -”Mais je peux te décharger un peu niveau travail si tu veux. Pour te permettre de passer plus de temps avec lui et de tenter de l’aider dans cette épreuve.”

(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyJeu 11 Jan 2024 - 18:10




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

Millie était une jeune femme douce, mais lorsqu’elle avait décidé quelque-chose il était plutôt compliqué en général de la faire changer d’avis et elle savait faire entendre ses arguments pour que cela ne se fasse pas. Alors, bien sur que lorsqu’elle intima Vinnie à la suivre un peu plus loin pour se mettre à l’abris des oreilles indiscrètes dans un bureau fermé, ce n’était pas une question qu’elle formulait à l’intention du jeune homme. Il ne montra aucune résistance, et heureusement: elle n’avait pas l’énergie pour se battre contre lui aujourd’hui. Une fois qu’ils furent dans le bureau, elle lui fournit les premières explications nécessaires afin de comprendre la situation et surtout de quoi elle parlait initialement. Et cela confirma ses doutes: Vinnie n’était pas du tout au courant de ce qu’il se passait. « Comment ça, il est incapable de savoir s’il est toujours en vie ? Qu’est-ce qu’il s'est passé ? » Elle soupira quelque peu, grattant l’un de ses sourcils du pouce. « Il a pas de ses nouvelles depuis la tempête. Et il est pas chez lui. » Même si elle aurait voulu lui donner plus d’explications pour qu’il puisse comprendre davantage la situation et pas seulement dans son ensemble, elle n’aurait malheureusement pas pu: James n’avait pas plus d’informations à lui donner parce-qu’il n’en existait pas davantage pour le moment. « Les premiers jours, il avait juste peur que quelque-chose de grave lui soit arrivé… Il en devient persuadé maintenant. » Parce-qu’à rester plusieurs jours sans nouvelles de son père de la sorte, forcément que ses idées se faisaient de plus en plus précises et convergente vers une plus générale - il la refoulait, et ce n’était pas Millie qui pourrait l’en blâmer.

« Malheureusement, si c’est ça qui perturbe James. Ni toi ni moi ne pourrons y faire quelque chose. Nous ne sommes pas membres de sa famille. Dans cette situation… Le deuil est une chose difficile et propre à chaque personne. Peut-être que tu devrais en parler avec des gens plus proches de lui. Qui pourraient se permettre de… D’aborder ce sujet avec lui ? » Elle tiqua dans un premier temps sur un des mots qu’il avait employé - et concernant ce sujet là, malheureusement là elle ne saurait garder son avis pour elle. « Il est un peu tôt pour parler de deuil Vinnie, j’ai dit qu’il avait pas de nouvelles, pas qu’il en avait eu des mauvaises. » Peut-être qu’elle serait un peu plus sèche que ce qu’elle avait l’habitude d’être avec lui, mais tant pis: la situation était exceptionnelle, il prendrait surement ça pour un stress en plus qu’elle portait sur ses épaules. « Quand à ses proches… Je sais qu’ils en ont déjà parlé avec lui. » Elle vivait avec l’une d’entre elle, le jumeau de cette dernière avait investi leur appartement pendant plusieurs jours justement à l’annonce de la tempête; quand au dernier de la famille, elle pouvait aisément deviner qu’il était surement celui avec qui James en aurait le plus discuté. « Il manque pas de personnes avec qui en parler, c’est pas cette partie là qui m’inquiète. » Il avait de la chance d’être entouré, ça c’était quelque-chose qui ne pouvait être niée. « Si James ne m’en a pas parlé, tu comprends que je ne peux pas aborder le sujet avec lui. Cela t’attirerait des ennuis, il saurait que ça vient de toi. Et puis, ce n’est pas un sujet qu’on aborde facilement. Encore plus si la personne d’en face ne s’ouvre pas à vous sur le sujet. »

« Mais ce que je peux faire, c’est tenter de mener l’enquête pour trouver ce qu’il est advenue de monsieur Norman Weatherton. Mais je ne suis qu’agent de sécurité, je n’aurais pas accès à grand-chose. » Elle secoua quelque peu la tête. « Va pas te mettre dans une situation compromettante, Vinnie, t’en fais pas. » Millie inspira longuement. « James a des ressources, je pense qu’il faut plus que nous pour l’aider là en ce moment. Dans les recherches, je veux dire. » Soupirant de nouveau, elle finit par s’asseoir sur le bord d’un des fauteuils de la pièce; quitte à continuer cette discussion ici, autant qu’elle en profite pour se poser un petit peu - c’était assez rare ces derniers temps. « Et ça me fera rien, si tu lui en parles et que tu lui dis que c’est moi qui t’ai balancé l’info. Il est pas ingrat, il comprendra que j’ai fait ça pour son bien. » Même s’il se cachait derrière ce masque de fer, impénétrable et intraitable, James n’était pas sans coeur malgré tout derrière: elle le savait pour le côtoyer de près chaque jour et avoir un aperçu différent de bien des personnes sur la matière. « Mais je peux te décharger un peu niveau travail si tu veux. Pour te permettre de passer plus de temps avec lui et de tenter de l’aider dans cette épreuve. » - « C’est le secouer un bon coup qui l’aiderait. » Elle le pensait depuis quelques jours déjà, mais l’avouer à haute voix donnait une sensation étrange. Elle remonta son regard vers Vinnie. « Je m’inquiète pour lui, pour de vrai. » Mais - elle avait une vue d’ensemble privilégiée et avait appris à repérer d’autres signes au fil du temps. Et surtout, elle savait ce qui comptait de façon significative pour James, et pour Norman en réalité par extension. « Mais je m’inquiète pour Weatherton aussi. Pour l’atelier. Pour… tout ça. » Elle avait fait un geste circulaire de la main pour désigner tous les locaux autour d’eux. Elle était inquiète pour James mais elle savait qu’il était aussi nécessaire de s’inquiéter pour tout ce qui naviguait autour de lui. « Et j’ai l’impression qu’il faut le secouer un peu avant qu’il sombre encore plus en oubliant qu’il faut que ça continue de tourner autour de lui. »

Elle fit une petite moue. « T’as entendu des gens parler de lui dans son dos, ces derniers jours ? » Ce n’était pas la première fois qu’elle lui posait cette question - elle savait que c’était le genre d’informations auxquelles Vinnie faisait attention, après tout ça concernait James -, mais aujourd’hui plus que d’autres fois elle avait besoin de savoir si d’autres regards avaient remarqué ses changement d’humeur, de comportement, de tout et n’importe quoi qui soulignerait le fait qu’il n’était pas autant efficace qu’il aurait du l’être en temps normal.






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptySam 13 Jan 2024 - 18:22




to make some sense of what you've seen



Vinnie ne savait pas trop que dire où faire à dire vrai.  Il se sentait impuissant et c’était une horreur. James avait toujours trouvé un moyen de l’aider et lui, il était tout simplement inapte à être au côté du Weatherton. Il fit de nouveau claquer l’élastique autour de son poignet. Plusieurs fois de suite, créant des sillons rouges sur sa peau caramel. La tempête, James et lui n’en avaient pas discuté. Vinnie ne s'était pas vraiment fait de soucis pour son patron, il avait les moyens de se mettre en sécurité et lui-même avait passé ce moment avec Bryon dans la maison de son frère. Et comme en plus James ne s'était pas ouvert à lui sur ses inquiétudes envers son père… Vinnie avait bien remarqué que quelque chose n’allait pas, mais il ne voulait pas le forcer à lui parler. Et surtout, il ne pouvait pas. De nouveau, l’élastique claqua contre sa peau avant de son regard sombre ne plonge de nouveau sur la jeune femme. Qui avouons-le… Semblait épuisée. -”Il est un peu tôt pour parler de deuil Vinnie, j’ai dit qu’il n'avait pas de nouvelles, pas qu’il en avait eu des mauvaises.” Qui se voilait la face James ? Ou les personnes autour de lui ? Vinnie resta silencieux un petit moment, jeter de l’huile sur le feu ne ferait pas avancer les choses. Mais Vinnie se disait que tenir ce genre de discours devant James ne l’aiderait pas. Bien sûr, l’ex-petit malfrat aimerait avoir tort, mais son expérience personnelle le poussait vers le pessimisme. Cependant, il n’en dit rien. Après tout, un peu d’espoir ne pouvait faire de mal à personne.  

Il ne réagit pas à ses autres paroles. James avait assez de personnes autour de lui. Pas besoin de lui. C’était un peu ce qu’il avait compris. Il l’observa se laisser tomber dans le fauteuil et il s’approcha d’elle avant de se poster à côté du fauteuil, mais en lui tournant le dos pour observer la ville à travers la vitre. Elle en faisait beaucoup pour James et Weatherton et elle semblait vraiment fatiguée en ce moment. Comme quoi, il n’y avait pas que James qui avait besoin qu’on le mette face à son état ou ses priorités. -”Le secouer ? Et donc ? Qu’est-ce que tu proposes ? On l’oblige à s’asseoir et on lui fait part de nos inquiétudes ? On le met face à ses responsabilités ?” Vinnie ne savait pas si c’était le mieux à faire. Mais après tout, quoi de mieux pour oublier la potentielle mort de son père que de se mettre tête baissée dans le travail ? Même si, c’était peut-être bon les affaires, mais surement pas pour James…  

Il resta comme ça sans bouger, les yeux fixés dans le vide, regardant tout et rien en même temps. Perdu dans ses pensées, cherchant un moyen de se rendre utile, mais ne trouvant rien. Il tourna la tête cependant à la dernière question de Millie. -”Tu as vu quelqu’un avec le nez de biais ou des béquilles ? Alors c’est que je n'ai rien entendu…” Il sourit un peu, c’était une blague… Oui enfin une blague… Ce n'était pas sûr ça. -”Non, je n’ai entendu personne parler dans le dos de notre patron. Parce que croit moi, sinon j’aurais mis fin à ça très vite.” Qu’on parle sur lui, il s’en fichait, mais qu’on parle dans le dos de James ? C’était un crime de lèse-majesté. Et il ne laisserait personne trainer l’honneur, le nom, le travail ou quoi que ce soit d’estampiller Weatherton dans la boue. -”Toi aussi Millie, tu devrais te reposer un peu. Je ne veux pas te faire de peine hein… Mais je n’aime pas mentir aux jolies filles. Et tu as une sale tête aujourd’hui… Tu es certaine que tu ne veux pas que je te décharge un peu niveau travaille ? Tu n’aideras pas James si tu t’effondres de fatigue.”

(c) 0tsana




to make some sense of what you've seen (vinnie) 1723716604  to make some sense of what you've seen (vinnie) 674657830  to make some sense of what you've seen (vinnie) 324315736
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyLun 15 Jan 2024 - 21:19




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

« Le secouer ? Et donc ? Qu’est-ce que tu proposes ? On l’oblige à s’asseoir et on lui fait part de nos inquiétudes ? On le met face à ses responsabilités ? » Millie haussa quelque peu les épaules, relevant son regard vers Vinnie une fois qu’elle se fut installée un brin davantage dans le fauteuil. « Pourquoi pas ? » L’idée n’était pas si idiote que cela, en réalité, et d’en parler avec le jeune homme ne faisait que de l’installer un peu plus davantage dans son esprit. Après tout, James était du genre à mettre les gens devant le fait accompli si c’était là quelque-chose qui pouvait aider et faire avancer le bien commun - et Weatherton représentait le bien commun. Elle savait que c’était aussi quelque-chose qu’il pourrait faire à son égard s’il pensait que cela lui permettrait de rendre son travail meilleur. Alors, si elle lui rendait la pareille… Elle soupira en silence, se frottant délicatement l’un de ses sourcils du pouce.

Si elle était venue vers Vinnie aujourd’hui, ce n’était pas uniquement pour discuter de James - car si cela restait sa principale préoccupation, elle ne pouvait nier avoir une majeure partie de ses pensées concentrées sur Weatherton de façon plus globale aussi ces derniers jours. « Tu as vu quelqu’un avec le nez de biais ou des béquilles ? Alors c’est que je n'ai rien entendu… » Même si le ton de Vinnie n’était pas de mise, Millie savait qu’il tirait là autant que possible à la vue des circonstances sur l’humour. Elle tira un petit sourire: au moins, là était une réponse qui prouvait qu’elle pouvait compter sur lui de ce côté là. « Non, je n’ai entendu personne parler dans le dos de notre patron. Parce que croit moi, sinon j’aurais mis fin à ça très vite. » - « Je me doute, Vinnie. » Le ton qu’elle employait pour lui répondre était un brin plus doux, légèrement plus posé aussi; finalement, se mettre à l’abris des regards et des oreilles dans ce bureau avait d’autres effets bénéfiques: elle était à l’abris des bruits parasites au moins une fois dans la journée et cela permettait de reposer quelque peu son esprit. Elle pensait qu’elle réussissait d’ailleurs à masquer plus facilement que cela, que la charge de travail et de pression était importante et conséquente ces derniers jours - mais aux paroles que Vinnie prononça par la suite, elle comprit rapidement que ce n’était pas le cas. « Toi aussi Millie, tu devrais te reposer un peu. Je ne veux pas te faire de peine hein… Mais je n’aime pas mentir aux jolies filles. Et tu as une sale tête aujourd’hui… Tu es certaine que tu ne veux pas que je te décharge un peu niveau travaille ? Tu n’aideras pas James si tu t’effondres de fatigue. » Elle eut un petit rire qu’elle ne sut retenir. « J’ai une sale tête mais au moins je suis toujours jolie, c’est toujours ça de pris. »

Elle se laissa à s’installer le dos à plat contre le fauteuil, finalement, laissant un soupire las lui échapper. « Je saurais pas me reposer tant que la situation s’améliora pas. » Et ce n’était pas que par rapport à James et Weatherton de façon générale malheureusement, mais bien parce-qu’elle ne connaissait on ne pouvait trop la situation dans laquelle se retrouvait leur patron. Mais ça, elle n’avait pas envie de l’exposer à Vinnie ou à quiconque - elle préférait passer tout cela sous l’idée qu’elle souhaitait faciliter le quotidien du jeune homme, personne n’en serait étonné. « Et j’ai plus de ressources que j’en ai l’air, t’en fais pas pour moi. » Ce ne serait pas la première fois qu’elle trimerait pour réussir à atteindre ses objectifs, qu’importait ce qu’ils pouvaient être cette-fois ci exactement. « Quand à l’idée de me décharger d’un peu de travail… » Elle inspira longuement, laissa échapper un petit rire à la suite avant de relever son regard en penchant quelque peu sa tête sur le côté, regardant de nouveau Vinnie. « Si tu sais coudre et assembler, comparer, choisir des patrons pour la prochaine collection, t’es le bienvenu. » Parce-que c’était ce sur quoi elle aurait besoin de plancher dès que leur discussion là serait terminée, elle avait parfaitement le planning de sa soirée en tête et les choses qui devaient être rendues dans les temps surtout.






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptySam 20 Jan 2024 - 18:49




to make some sense of what you've seen



-”Pourquoi pas ?” Vinnie ne sait pas. Il a tendance à toujours prendre parti pour James. Il pourrait le voir tuer quelqu’un devant lui, qu’il dirait qu’il n’a rien vu et que James est forcément innocent. Donc là, l’idée de le secouer. Vinnie ne savait pas vraiment si c’était bien la chose à faire. Même s’il savait que Millie le connaissait depuis longtemps et qu’elle ne voulait que son bien et celui de l’entreprise. Il fit de nouveau claquer l’élastique qui se trouvait autour de son poignet. -”Si tu penses que ça peut lui faire du bien, fais-le. Mais j’aimerais être avec toi.” Il voulait aider James lui aussi. Même si ce serait sûrement un peu difficile de voir James être mis à mal. Mais si cela pouvait lui permettre de se bouger. Cependant, si c’était un deuil auquel il devait faire face, alors Vinnie se demandait si le bousculer autant serait une si bonne idée ? On ne réagissait pas tous pareils devant la douleur de la perte d’un parent. Et bien que James semble fort, personne ne pouvait prévoir de sa réaction. Certes, Millie lui avait fait la remarque que pour le moment personne n’avait parlé de mort. Mais Vinnie n’était peut-être pas des plus optimistes sur cette affaire-là. Il expulsa un peu d’air entre ses lèvres entre ouverte et passa une main sur son visage, toujours tourné vers la ville qui respirait sous son regard sombre. Qu’est-ce qu’il était fatigué. Mais c’était sa faute et il refusait que son travail n’en pâtisse. Une fois que ses études seraient terminées, il savait que sa vie se calmerait un peu.

-”Je me doute, Vinnie.” Il tourna son regard vers la jeune fille et lui lança un sourire bienveillant et amical. -”Si des fois, tu as besoin de mettre fin à des bruits de couloir. N’hésite pas à m’en parler. Je tente d’être à l’affut, mais je peux passer à côté de certaines choses de temps en temps.” Mais s'il y avait bien une chose que Vinnie ne supportait pas, c’était qu’on s’en prenne à l’honneur de celui qui lui avait tout offert. C’était hors de question que cela se passe sous son nez. Il ferait tout pour protéger James, son nom et son héritage. Et il rigolait qu'à moitié quand il parlait de nez cassé et de béquilles. Il ne rigolait pas du tout d’ailleurs. Il savait que James voulait qu’il reste sur le droit chemin, mais ce que James ne savait pas, ne pouvait pas lui faire de mal. N’est-ce pas ? Il passa une main dans ses cheveux avant de parler à Millie sans détour.

-”J’ai une sale tête mais au moins je suis toujours jolie, c’est toujours ça de pris.” L’agent de sécurité rigola un peu avant de lui lancer un clin d’œil. -”Comme si tu en doutais. Tu pourrais marcher sur les podiums au lieu d’être dans l’ombre. Mais tu sais prendre une petite pause, ça ne te ferait pas de mal. T’effondrer n’aidera personne.” Il gonfla les joues quand elle lui parla de ce qu’il pourrait faire pour l’aider. Oui, non, ça, il ne savait pas. Et ça l’agaçait de ne pas pouvoir être plus utile. -”Alors, tout ça, je ne sais pas le faire. Mais… Tu es sûr que tu n’as pas besoin d’aide avec les gestions des mannequins ?” Dit-il dans un petit sourire en coin, plus pour alléger la situation. -”Je pourrais les surveiller, les protéger, les aider à fermer leurs vêtements… Je suis certain d’être très bon dans ce domaine.”

(c) 0tsana




Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptySam 27 Jan 2024 - 18:38




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

Elle pouvait voir dans son regard qu’il était en train d’analyser la solution qu’elle lui proposait, de peser le pour et le contre de ce que lui ferait dans une telle situation et s’il oserait agir de la sorte face à celui qu’il admirait particulièrement. Elle n’était pas dupe: elle savait qu’il n’aurait pas un tel courage, et ce n’était pas grave parce-que ce n’était pas ce qu’elle lui demandait ou attendait de lui en cet instant; elle voulait juste savoir s’il avait une meilleure idée que la pire de celles qu’elle avait elle en réserve de son côté. « Si tu penses que ça peut lui faire du bien, fais-le. Mais j’aimerais être avec toi. » Pinçant les lèvres, elle baissa un instant son regard. « Ca te ferait plus de mal qu’autre chose d’être là, Vinnie, c’est pas nécessaire. » Une partie d’elle avait envisagé l’idée d’écarter la vérité du chemin, de lui dire qu’elle le tiendrait au courant et qu’elle allait voir comment aborder les choses avant de revenir vers lui. Mais Millie n’était pas du genre à mentir et surtout elle savait d’avance qu’elle n’attendrait pas après Vinnie pour agir de cette sorte; elle connaissait James, savait à quel point sa confiance était friable et surtout à quel point il n’aimait pas se donner en spectacle de cette sorte: elle n’aurait besoin de personne d’autre à ses côtés le jour où elle irait lui parler.

« Si des fois, tu as besoin de mettre fin à des bruits de couloir. N’hésite pas à m’en parler. Je tente d’être à l’affut, mais je peux passer à côté de certaines choses de temps en temps. » Un tendre sourire s’esquissa sur ses lèvres. « Je sais que je peux compter sur toi pour toi. Et je compte déjà sur toi inconsciemment parce-que je sais que tu le ferais, je crois. » Il y avait peut-être d’autres choses à remettre en cause dans le comportement plus général de Vinnie, mais pas sa dévotion pour faire en sorte que tout se passe pour le mieux pour James au sein de sa propre entreprise.

Il eut un petit rire lorsqu’elle rebondit sur ses compliments, et cela lui arracha un petit sourire de son côté aussi; un peu de légèreté dans cette conversation ne faisait pas de mal après tout, et n’était pas malvenue. « Comme si tu en doutais. Tu pourrais marcher sur les podiums au lieu d’être dans l’ombre. Mais tu sais prendre une petite pause, ça ne te ferait pas de mal. T’effondrer n’aidera personne. » Elle pencha quelque peu son visage sur le côté, une mine autant ravie des compliments qu’il ne semblait pas tarir à son égard que soulignant en silence qu’il exagérait dans ses propos. « L’ombre me va mieux, crois moi. » Et ce n’était même pas en rapport avec sa beauté ou non, qui elle restait objective; elle n’aimait pas lorsque la lumière était projetée dans sa direction parce-que la dernière fois que cela avait été le cas, ça avait ruiné sa vie et elle n’avait pas besoin de ça. Devenir la petite main de James afin de toucher à ce qu’elle aimait faire tout en restant en retrait, c’était le meilleur position qu’elle aurait pu adopter. « Mais promis je fais attention à moi quand même. » Plus ou moins - cela n’avait pas d’importance ces derniers jours, de toutes façons.

Et puis, s’il souhaitait l’aider, peut-être avait-il déjà des idées qui lui trottaient en tête ? Elle se doutait que la réponse serait négative, tout autant que celle qui viendrait lorsqu’elle lui demanda sans réellement le faire s’il avait les mêmes talents que James pouvait avoir avec ses dix doigts. « Alors, tout ça, je ne sais pas le faire. Mais… Tu es sûr que tu n’as pas besoin d’aide avec les gestions des mannequins ? » Millie haussa un sourcil. « Je pourrais les surveiller, les protéger, les aider à fermer leurs vêtements… Je suis certain d’être très bon dans ce domaine. » Et à ces mots là, elle eut un rire sincère et franc qui lui échappa, fermant les yeux un instant tout en secouant sa tête de gauche à droite. « T’es pas croyable Vinnie. » Il ne perdait pas le nord - et il aurait tort de le faire, en réalité, surtout là où ce changement de sujet permettait d’alléger d’autant plus leur conversation et l’atmosphère de cette dernière. « Laisse le mannequins tranquilles voyons. Tu vas les traumatiser après. » Elle se leva du fauteuil dans laquelle elle était installée, levant les yeux au ciel. « Si tu les fais fuir, tu vas te faire gronder, tu le sais en plus. » James était particulièrement protecteur de son travail, et les mannequins s’y associant faisaient partie d’un ensemble: hors de question d’y toucher. Millie finit par faire quelques pas en direction de Vinnie, par replacer le col de sa chemise, par hausser un sourcil. « Commence par prendre soin de ta tenue et peut-être que c’est toi qui finiras sur les podiums, après tout. »






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyMer 31 Jan 2024 - 15:47




to make some sense of what you've seen



-”Me faire du mal ? À moi ? Comment ?” D’accord, il était attaché à James et sûrement que le voir mal le rendrait malade. Mais il n’était pas non plus lié corps et âme à James. Enfin, c’était peut-être seulement une manière polie de lui faire comprendre qu’on ne voulait pas qu’il vienne traîner dans leurs pattes. Il secoua la main pour dire qu’il n’attendait finalement pas de réponse. Après tout, dans l’échelle sociale de Weatherton, elle était au-dessus de lui. Il n’avait pas à lui demander de justifier ses choix. Ce n’était pas à lui de le faire. -”Comme tu voudras Millie.” Si elle avait besoin d’aide, elle savait qu’il se rendrait disponible quoi qu’il arrive. Mais si elle ne voulait pas de lui, il ne s’imposerait pas. Il connaissait sa place. Et il en était ravi de sa place, il ne demandait pas plus. De toute façon, il ne pourrait pas faire plus, il n’avait pas les compétences nécessaires. La seule volonté n’était pas toujours suffisante pour briser certains murs. Il fit claquer inconsciemment l’élastique autour de son poignet, perdu dans quelques pensées qu’il ne maîtrisait pas et auxquelles il ne s’accrochait pas. Il se laissait porter, laissant son esprit digérer ce qu’il avait entendu, cherchant un moyen de se rendre utile à James, mais n’en trouvant aucune. À part faire son travail et même ça, ce n’était pas aider véritablement James à traverser la tempête dans laquelle il se trouvait, ou dans laquelle il allait se trouver. Ce sentiment qu’il sentait poindre en lui, c’était un sentiment qu’il avait ressenti toute sa vie. Une ombre, un fantôme qui le suivait à la trace et auquel il lui était impossible d’échapper. Ce sentiment ? Celui d’être inutile, bon à rien. Il l’avait ressentie la première fois à 10 ans, puis presque tous les jours depuis. C’était difficile de le percevoir parce que Vinnie était doué pour cacher ses sentiments derrière son sourire et sa gentillesse. Il reforma d’ailleurs rapidement son masque et haussa les épaules. « Je sais que je peux compter sur toi pour toi. Et je compte déjà sur toi inconsciemment parce que je sais que tu le ferais, je crois. » C’était son travail, ou peut-être qu’il s’imaginait que c’était son travail, en tout cas, James avait trop fait pour lui pour qu’il laisse une personne dire du mal de lui.-”Je ne laisserais personne dégoiser sur James devant moi. Ou même derrière moi. On s’en fiche. Le résultat sera le même, un nez cassé. Et ça, c’est si je suis de bonne humeur.” Il ne fallait pas oublier, que même si Vinnie était un gentil gars, placide, souvent joyeux en apparence et amusant, il avait connu le foyer et la rue. Donc, il était tout à fait à même de se défendre. Et de défendre l’honneur de ceux qui comptaient pour lui. C’était un poufsouffle en faite… La cuisine pas loin, on le prenait souvent pour un idiot, mais il cachait juste bien son jeu. Il porta son attention sur elle, plein phare sur son visage pour lui rappeler qu’elle aussi, elle était faite de chair et de sang et que donc elle avait aussi besoin de repos. Mais elle promit de faire attention et Vinnie ne pouvait pas lui en demander plus. Ils n’étaient pas vraiment amis et un peu plus que collègues. Une étrange position entre deux. Il ne pouvait qu’espérait, que si elle avait réellement besoin, elle saurait qu’elle pouvait compter sur lui. Il lui avait tendu la main, elle le savait. Puis la conversation prit une tournure un peu plus légère, parce qu’il fallait toujours être un peu léger, sinon la vie devenait bien trop sérieuse. -”Comment ça! Je suis un gentleman ! Je suis beau, bon ok, relativement beau comparé à un mannequin, je suis encore plutôt jeune et j’essaie de prendre soin de moi. Je suis adorable et gentil. Je ne vais pas les traumatiser !” Il gonfla un peu les joues dans une moue enfantine, faisant mine de bouder. -”James à tous les jouets les plus cool. J’ai l’impression d’être de retour à l’école à observer les enfants riches jouer avec les figurines batman pendant que moi, je devais me contenter de jouer le criminel mort sur le sol…” Il rigola par la suite pour montrer qu’il n’était pas sérieux avant de la laisser remettre son col correctement. -”C’est un rêve. Et les rêves ne sont pas faits pour être réalisés et puis je suis trop vieux maintenant… J’ai même trouvé un cheveu blanc la semaine dernière…”

(c) 0tsana


Revenir en haut Aller en bas
Millie Butcher
Millie Butcher
le fantôme du présent
En ligne
ÂGE : vingt-quatre ans; les années s'ajoutant au compteur ne font qu'éloigner les souvenirs restés, eux, bloqués dix ans en arrière.
SURNOM : millie en est déjà un, son prénom n'étant plus utilisé depuis des années désormais. mills, de temps en temps, quand l'humeur y est propice.
STATUT : célibataire, incapable de se projeter dans la moindre relation sur le long terme, sabotant sa vie privée avec une aisance à faire peur. la compagnie de ambrose trois nuits par semaine est aussi douce que son surnom.
MÉTIER : 'larbin' mentionnait l'annonce lorsqu'elle a postulé pour être assistante de james weatherton. elle n'a pas encore été virée, c'est qu'elle doit à peu près bien s'en sortir.
LOGEMENT : #03 james street (vous saisissez l'ironie ?) dans fortitude valley, en colocation avec flora et un million de rouleaux de tissus entassés dans un coin de sa chambre.
to make some sense of what you've seen (vinnie) 4385c7011d295f93fd5a4f226d21e6e6068ca48b
POSTS : 889 POINTS : 3040

TW IN RP : deuil, kidnapping, disparition.
ORIENTATION : J'aime les beaux garçons.
CODE COULEUR : slateblue.
RPs EN COURS : (huit) - present: aiden #3anwarcecilialucasmavis #4stellashiloh | past: auden
RPs EN ATTENTE : ambrose #5 › james #4
RPs TERMINÉS :
aidenaiden #2ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angusflora › flora #2jamesjames #2james #3mabelmavismavis #2mavis #3défilé weatherton

the other side:

AVATAR : zendaya coleman.
CRÉDITS : ethereal (avatar) › beldamgifs (profil+signature gifs) › loonywaltz (ub).
DC : ezra beauregard, le cœur navré (ft. sam claflin) › damon williams, la lueur de l'ombre (ft. rudy pankow) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 22/07/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45439-you-were-my-town-now-i-m-in-exile-seein-you-out-millie
https://www.30yearsstillyoung.com/t45656-millie-one-life-for-the-two-of-us
https://www.30yearsstillyoung.com/t53061-millie-butcher-instagram

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) EmptyJeu 8 Fév 2024 - 11:47




to make some sense of what you've seen
lieu: cbd, spring hill.
(c): nairobi (gif), luleaby (codage).

***

« Me faire du mal ? À moi ? Comment ? » Lentement mais de façon déterminée, elle pencha quelque peu sa tête sur le côté. Oh, elle savait parfaitement comment cela pourrait lui faire du mal - mais comment expliciter cela sans lui en faire, du mal, justement ? Elle savait que Vinnie n’était pas une petite chose fragile, mais elle savait aussi que ce n’était pas la peine de remuer la terre là où ce n’était pas nécessaire. « Parce-que je prends pas de pincettes pour parler à James, que je sais que ça te plairait pas et que ça lui plairait pas à lui que je le fasse si t’es dans le coin. » Elle esquissa une petite moue qui s’apparentait à un je suis désolée, parce-qu’elle savait que le comportement actuel de Vinnie partait d’un bon sentiment. « Comme tu voudras Millie. » Ce serait comme elle le voudrait oui, de toutes façons, malgré tout.

« Je ne laisserais personne dégoiser sur James devant moi. Ou même derrière moi. On s’en fiche. Le résultat sera le même, un nez cassé. Et ça, c’est si je suis de bonne humeur. » - « Ne te casse pas quelque-chose en retour, surtout. » Ce n’était pas nécessaire.

Tourner la conversation vers quelque-chose de pus léger, vers des sujets plus amusants n’était pas une mauvaise chose: elle n’avait pas envie que cette discussion reste marquée dans l’esprit du brun comme simplement un point sur lequel ils n’étaient pas parvenus à être d’accord. Pas qu’ils se devaient quoi que ce soit, mais il était un bon gars et elle n’avait pas envie d’être dans une situation de malaise face à lui. Alors lorsqu’il changeait de sujet, elle lui accorda facilement son rire - mais c’était mérité. « Comment ça! Je suis un gentleman ! Je suis beau, bon ok, relativement beau comparé à un mannequin, je suis encore plutôt jeune et j’essaie de prendre soin de moi. Je suis adorable et gentil. Je ne vais pas les traumatiser ! » Mille secoua quelque peu son visage. « Si tu vas leur parler comme tu m’expliques les choses à moi, en leur disant que tu vas les déshabiller, tu vas te prendre un vilain retour de flamme et tu l’auras cherché Vinnie. » Elle savait qu’il ne se comporterait pas de cette sorte, raison pour laquelle c’était un petit sourire amusé qu’elle abordait - mais elle préférait quand même, même avec humour, lui souligner la façon dont les choses tourneraient s’il ne faisait pas attention. « James à tous les jouets les plus cool. J’ai l’impression d’être de retour à l’école à observer les enfants riches jouer avec les figurines batman pendant que moi, je devais me contenter de jouer le criminel mort sur le sol… » Il ajoutait un rire ici et là, mais elle sentait que c’était le vécu qui parait. Réajustant le col de sa chemise, elle lui fit un petit sourire. « Ca tient qu’à toi de faire partie de la court des grands, tu sais. » S’il voulait accéder à d’autres échelons de l’entreprise, il y arriverait en se donnant les moyens. « C’est un rêve. Et les rêves ne sont pas faits pour être réalisés et puis je suis trop vieux maintenant… J’ai même trouvé un cheveu blanc la semaine dernière… » Elle eut un petit rire. « T’es pas trop vieux, et t’s déprimant à dire ça en plus. » Il tapait la trentaine, ce n’était pas la fin du monde: bien des personnes réussissaient leur vie après ce cap là. « Et ça devient à la mode les cheveux poivre et sel, alors profites-en: c’est ton moment de devenir mannequin. » Tapotant son épaule avec douceur, elle haussa quelque peu les épaules. « Tu sais à qui il faut demander pour en arriver là. » Pas à elle, mais à celui qui devenait le centre de toutes les personnes embauchées à l’atelier très rapidement - trop rapidement pour s’en rendre compte. « Tu lui en as déjà parlé ? »






Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty
Message(#) Sujet: Re: to make some sense of what you've seen (vinnie) to make some sense of what you've seen (vinnie) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

to make some sense of what you've seen (vinnie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: central business district
-