AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -28%
Précommande : Smartphone Google Pixel 8a 5G ...
Voir le deal
389 €

 (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la succession
la succession
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (21.09.85)
SURNOM : evie majoritairement. sa mère l'appelle frankie (pour frances, son second prénom) c'est donc un trigger à ne pas activer si tu tiens à l'avoir de ton côté
STATUT : et c’est reparti pour un tour. les mauvaises langues demanderont "pour combien de temps?" mais avec rhett, ils y croient tellement qu’ils parlent de fonder une famille maintenant
MÉTIER : CEO de la michael hills international (MHI), groupe de luxe qui domine le marché international de la joaillerie. après des mois de formation pour reprendre le poste, poussée par les pearson, la voilà à la tête d’un empire qui n’est même pas le sien, et auquel elle doit rendre son éclat après les déboires du dirigeant d’origine
LOGEMENT : #414 beachcrest road, bayside, avec rhett et ruben (le chien, pas l'autre)
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Fe6d0c19c4542eebc4513386e8228c8677274648
POSTS : 10068 POINTS : 590

TW IN RP : deuil, pression familiale, religion (catholique), anxiété, mention d’agression(s) physiques(s), mention d'infidélité, difficulté à concevoir un enfant, désir de maternité (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
CODE COULEUR : #DE9DAC (#AA336A pour design clair)
RPs EN COURS :
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Tumblr_inline_s75rmvH5UF1wsdcbg_500
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts E42bbda1a4e3d78ee0791d53bac9e694eb43864b
EVERHETT ◦ my feelings used to be serrated but you speak in such a perfect cadence tiptoein' past so many stages but what the fuck is patience? these are fast times and fast nights no time for rewrites we couldn't help it outlines on bed sides give me a second to forget i ever really meant it
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Tumblr_inline_pr5zy2RPYr1rqq37j_400
CHEVIE ◦ don't read the last page but i stay when you're lost and i'm scared and you're turning away i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day

ulysse ◦ auden#2 ◦ chad#7 ◦ ginny#2rhett#34lara#20

RPs EN ATTENTE :
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts E8dab18f7eb7fab7e6a8e50794ffdc587cbd709c
KENNEDY ◦ but i got smarter i got harder in the nick of time honey i rose up from the dead i do it all the time i've got a list of names and yours is in red underlined i check it once then i check it twice oh (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, everhett) ◦ ©taylasgifs (gif pearsons), ©maurawrites (gif chevie), ©rampld2 (gif kennedy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : jo carter & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest
https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Empty
Message(#) Sujet: (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts EmptySam 11 Mai 2024 - 8:42




there's no such thing as bad thoughts
@Rhett Hartfield ☆ crédit/ssoveia

Evelyn avait quitté le shooting pour la MHI bien avant qu’un quelconque retard sur le planning soit notifié, laissant Rhett derrière elle presque sans aucun regret. Elle n’avait pas été capable d’anticiper la propre escalade de ses paroles quand il avait fallu qu’elle se défende et prenne une décision, et elle avait été dure, beaucoup trop dure. Elle avait vu la déception dans le regard de Rhett, elle avait vu qu’il avait soudainement perdu un repère auquel il se raccrochait depuis qu’ils avaient décidé d’avoir un bébé, et elle n’avait pas supporté ça ; de faire dégringoler la somme de ses certitudes en une phrase malheureuse, prononcée sur le coup de la frustration, qu’elle ne pensait seulement parce qu’elle ne savait plus à quel saint de se vouer pour régler ce qui était en passe de devenir un problème, elle le sentait. Elle ne voulait pas vivre dans le déni, elle ne voulait pas non plus se résumer à un échec aussi évocateur que celui-ci alors que, jusqu’à récemment, elle n’avait jamais ressenti le besoin de faire de la possibilité de devenir maman un objectif à atteindre. C’était parce qu’elle était avec Rhett qu’elle avait envie de se lancer dans cette expérience, et parce qu’elle était avec Rhett qu’elle avait essayé de dompter ses peurs pour faire ce à quoi elle n’avait jamais aspiré de sa vie, même en étant plus jeune. Maintenant, ça devenait une obsession qui la rendait apte à dire des horreurs comme celle qu’elle lui avait dite tout à l’heure, et bien sûr qu’elle s’en voulait — mais elle s’en voulait encore plus de ne pas réussir à admettre qu’ils devaient faire quelque chose pour s’assurer qu’ils avaient toutes les cartes en main et qu’il n’y avait pas un vrai problème à traiter qui expliquerait que depuis plusieurs mois, ils essayaient, en vain.

Elle avait erré sans but de long en large de Bayside, demandant à son chauffeur de la déposer à proximité du quartier qu’ils occupaient avec Rhett pour pouvoir rejoindre la maison à pieds. C’est ce qu’elle fit, après plusieurs heures seulement. Elle n’était pas certaine de le retrouver, elle devait bien l’avouer, mais elle ne lui en voudrait pas d’avoir préféré s’échapper pour la nuit s’il en avait besoin pour faire le point sur ce qu’elle lui avait balancé au visage sans faire dans la demi-mesure. Elle, elle avait besoin de s’excuser, ses pensées s’étant éclaircies et sa raison ayant repris sa place au centre de l’adulte de bonne composition qu’elle était d’ordinaire. Elle était prête à assumer ses erreurs, à les déchiffrer pour comprendre que cette situation la pesait effectivement bien plus qu’elle n’aurait été capable de l’imaginer, bien consciente de toutes ces choses que Rhett avait pointé du doigt en lui rappelant que s’ils se donnaient le temps avant de s’affoler pour de bon à propos de tout ça, ils ne devraient cependant pas tarder avant d’envisager ne serait-ce que de consulter un spécialiste. Précautionneusement, elle referma la porte d’entrée derrière elle, l’ayant trouvée déverrouillée, preuve formelle que Rhett était rentré avant elle, et se déchaussa en soupirant doucement pour donner à son coeur un certain répit tandis qu’elle s’apprêtait à rejoindre le jeune homme. A nouveau, elle comprendrait le traitement du silence qu’il serait susceptible de lui administrer, et alors qu’elle faisait son apparition dans leur grand salon, elle cala sa hanche contre le chambranle de la porte tout en posant son regard saturé de remords sur le jeune homme "Hey." lui fit-elle seulement, lui laissant le temps de décider s’il voulait lui répondre, ou non ; de la regarder, ou non. Elle n’insisterait pas s’il décidait de rester perclus en lui-même, elle avait néanmoins besoin de savoir quelque chose qui, l’espérait-elle, dans sa grande naïveté, briserait la glace le cas échéant "À quel point tu me détestes ?"


    you can let it go, you can throw a party full of everyone you know, and not invite your family cause they never showed you love, you don't have to be sorry for leaving and growing up.

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts YmjIc9aj_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Q7Ok7CSp_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts F6y4JDx7_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Ks6KGsxo_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts IWPA46iR_o

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts L2FXzdqX_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts LJbIlU4t_o

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 3070942404:
Revenir en haut Aller en bas
Rhett Hartfield
Rhett Hartfield
le cœur de lion
le cœur de lion
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Hu5cwsy Présent
ÂGE : Quarante ET UN ans. (17/11/1982) Aïe.
SURNOM : Son numéro sur le terrain est devenu un véritable surnom : nine. C'est aussi le nom de sa biographie, parue en janvier 2023.
STATUT : Ils ont passé le cap des deux ans et cela leur a peut-être redonné un espoir nouveau. Evelyn et lui rêvent d'une famille, maintenant.
MÉTIER : Tête d'affiche de sa biographie, Nine, qui est un succès mondial et dont l'adaptation au grand écran est arrivée en février 2024.
LOGEMENT : #414 bayside, auprès d'Evelyn et de Ruben le chien (le vrai chien, pas le surnom, parce que c'est vrai que ça porte à confusion).
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 451d3dfb599ce2d6361627ab84f3d99c9f3400d7
POSTS : 23965 POINTS : 770

TW IN RP : addiction aux opioïdes (oxycodone), deuil
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Ancien joueur pro de rugby, il a accumulé les coupes d'Europe et du monde au sein d’un club londonien › Il a avancé sous les roues d’une voiture fin 2017, ce qui a causé la fin de sa carrière autant que le début d’une addiction à l’Oxycodone › Overdose et TS n°2 début 2020 › Bon coeur mais égoïste et égocentrique, il place sa passion pour le sport et ses ambitions avant tout le reste › A du mal à gérer sa colère, surtout depuis qu’il ne se défoule plus sur les terrains › Aime être le centre de l’attention › Incapable de confier ses sentiments, c’est pas un truc d’HOmMe
CODE COULEUR : darkgoldenrod (tan pour design sombre)
RPs EN COURS : (07)amos #3louismickey #12hassan #11evelyn #34ruben #23ainhoa

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts B014821e7e9c3a0069baf6c3d0f89b37748c5b25
hartfield family: ruben #23 & ethel #5 › nothin' to say when everything gets in the way. seems you cannot be replaced and i'm the one who will stay. answer the phone: "Harry, you're no good alone. why are you sittin' at home on the floor? what kind of pills are you on?" in this world, it's just us, you know it's not the same as it was.

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 4bdb6afc84c1bc57bed090f2fc66341cc23613fc
everhett #33 › i never believed in heroes but darkness can turn into light. i know this ain't never say never but i'll never, ever. i won't stop fighting, but not fighting with you. i'll be fighting for you like i'm born again.

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Db5b8bf0bbfcd63bdfa5cb19d2b31e6bb618d6cd
rhessan #11 › we've taken different paths and traveled different road. i know we'll always end up on the same one and when you're under fire i will cover you. if i was dying on my knees you would be the one to rescue me and if you were drowned at sea i'd give you my lungs so you could breathe. i've got you brother.

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 0158b9f9e4a73c529cba207714ed288486105eea
miett #12 › things we lost to the flames, things we'll never see again. all that we've amassed sits before us, shattered into ash. i was the match and you were the rock. maybe, we started this fire. you said, "We were born with nothing and we sure as hell have nothing now". the future's in our hands and we will never be the same again. these are the things we lost in the fire.

RPs EN ATTENTE : norah #2

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 8a8c7dafbd55cd20b2befcb91cb390e0

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens
AVATAR : Chace Crawford
CRÉDITS : ssoveia (avatar) › ssoveia (gif) › nairobi (gif mickey) › loonywaltz (userbars)
DC : Auden, Lily, Swann & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 14/07/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t40337-bring-the-music-back-to-me-rhett
https://www.30yearsstillyoung.com/t41170-
https://www.30yearsstillyoung.com/t41840-rhett-hartfield

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Empty
Message(#) Sujet: Re: (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts EmptyLun 13 Mai 2024 - 13:56



Pendant un instant, il s’est sincèrement posé la question de savoir si Evelyn allait rentrer chez eux le soir venu. Il voulait y croire, évidemment, tout comme il voulait penser que leur dispute était une simple dispute de couple comme il y en a d’autres, comme il en existe chez chacun. Le sujet est difficile, douloureux, mais leurs mots ne sont pas allés trop loin. Ils se sont arrêtés avant le point de non-retour, même si Rhett serait le premier à confesser avoir été terriblement mis à mal par l’aveu d’Evelyn au sujet de son manque de désir d’avoir des enfants. Il le ferait s’il n’était pas bâilloné par son propre ego, du moins. "Hey." Il a entendu la porte se fermer sans se demander qui pouvait bien en être la cause : il n’y avait qu’elle qu’il attendait. Maintenant, c’est à peine s’il relève son regard de son téléphone pour rencontrer celui de la brune, son visage encore maquillé du shooting.

"À quel point tu me détestes ?" Il lui en veut de jouer sur la corde sensible à ce point et de ne pas simplement lui demander s’il lui en veut mais bel et bien s’il la déteste. « Je te déteste pas mais je t’en veux. » Il annonce donc et précise sa pensée, chose bien rare de la part du Hartfield qui ne met d’habitude pas le moindre mot sur ce qu’il ressent ou ne ressent pas. « T’aurais dû me le dire si tu voulais pas d’enfant. » Le sujet le touche assez pour qu’il ne veuille pas tourner autour du pot, ni même mimer l’idée selon laquelle assez de temps s’est passé pour qu’il puisse lui pardonner et qu’ils passent ensemble à autre chose : ce n’est pas le cas, et ce n’est pas non plus un problème que simple le temps pourrait parvenir à clarifier. Il a besoin de ses mots, de son point de vue, de ses explications. Il a besoin d’autant de ces choses qu’il ne peut pas inventer, ni même deviner par lui-même. Rhett a refusé d’en parler sur l’instant parce que le ton n’était pas adéquat à une telle discussion et qu’ils s’énervaient trop vite entre eux pour arriver à mener un dialogue digne de ce nom, mais maintenant il veut croire qu’elle a assez pris l’air et lui tout autant pour qu’ils en soient capables, tels les deux adultes matures et responsables qu’ils sont. « T’as fait un tour ? » La voix adoucie, il demande non pour obtenir des comptes de sa part mais bien pour s’assurer qu’elle a simplement fait un tour ou au pire retrouvé une de ses amies durant un temps, mais rien de plus - et non, promis, il n’est pas en train de sous entendre qu’elle aurait pu aller voir un autre homme et il le pense tout aussi peu. Ils parlent enfants, ils sont au-delà de ces craintes médiocres et quand bien même ils en viendraient à ne plus parler enfant suite à cette discussion, Rhett n’en penserait pas moins de la force et la légitimité de leur couple.











(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 2392430899 :
Revenir en haut Aller en bas
Evelyn Pearson
Evelyn Pearson
la succession
la succession
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts FQgUS3L Présent
ÂGE : 38 ans (21.09.85)
SURNOM : evie majoritairement. sa mère l'appelle frankie (pour frances, son second prénom) c'est donc un trigger à ne pas activer si tu tiens à l'avoir de ton côté
STATUT : et c’est reparti pour un tour. les mauvaises langues demanderont "pour combien de temps?" mais avec rhett, ils y croient tellement qu’ils parlent de fonder une famille maintenant
MÉTIER : CEO de la michael hills international (MHI), groupe de luxe qui domine le marché international de la joaillerie. après des mois de formation pour reprendre le poste, poussée par les pearson, la voilà à la tête d’un empire qui n’est même pas le sien, et auquel elle doit rendre son éclat après les déboires du dirigeant d’origine
LOGEMENT : #414 beachcrest road, bayside, avec rhett et ruben (le chien, pas l'autre)
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Fe6d0c19c4542eebc4513386e8228c8677274648
POSTS : 10068 POINTS : 590

TW IN RP : deuil, pression familiale, religion (catholique), anxiété, mention d’agression(s) physiques(s), mention d'infidélité, difficulté à concevoir un enfant, désir de maternité (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : de retour en ville depuis fin 2017 ◦ fille de kai pearson, membre des queensland reds|wallabies, décédé lors de la CDM de rugby '91 ◦ londonienne d'adoption ◦ diplômée en arts graphiques, passionnée par la calligraphie ◦ listeuse compulsive ◦ rapports tendus avec sa mère, celie pearson, créatrice de la fondation pearson ◦ control-freak, réservée sur ses émotions ◦ travailleuse, réputée dans son domaine ◦ n’a jamais remis les pieds dans un stade, hait le sport ◦ catholique, a effectué sa scolarité dans un ensemble catholique privé pour cause de mauvais comportement ◦ sans permis ◦ féministe
CODE COULEUR : #DE9DAC (#AA336A pour design clair)
RPs EN COURS :
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Tumblr_inline_s75rmvH5UF1wsdcbg_500
PEARSONS ◦ so what if the rain falls? let's find the gold at the end of the rainbow so what if the rain falls? i'll shower in shimmers of gold so what if the sky falls? we'll build a life right on the cotton clouds so what if the sky falls? we'll play hide and seek with the stars
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts E42bbda1a4e3d78ee0791d53bac9e694eb43864b
EVERHETT ◦ my feelings used to be serrated but you speak in such a perfect cadence tiptoein' past so many stages but what the fuck is patience? these are fast times and fast nights no time for rewrites we couldn't help it outlines on bed sides give me a second to forget i ever really meant it
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Tumblr_inline_pr5zy2RPYr1rqq37j_400
CHEVIE ◦ don't read the last page but i stay when you're lost and i'm scared and you're turning away i want your midnights but i'll be cleaning up bottles with you on new year's day

ulysse ◦ auden#2 ◦ chad#7 ◦ ginny#2rhett#34lara#20

RPs EN ATTENTE :
(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts E8dab18f7eb7fab7e6a8e50794ffdc587cbd709c
KENNEDY ◦ but i got smarter i got harder in the nick of time honey i rose up from the dead i do it all the time i've got a list of names and yours is in red underlined i check it once then i check it twice oh (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : meghan markle
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, everhett) ◦ ©taylasgifs (gif pearsons), ©maurawrites (gif chevie), ©rampld2 (gif kennedy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : jo carter & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 12/02/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t18595-evelyn-sorry-i-m-too-busy-pinning-organization-ideas-on-pinterest
https://www.30yearsstillyoung.com/t18638-evelyn-speak-now

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Empty
Message(#) Sujet: Re: (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts EmptyMer 15 Mai 2024 - 17:06




there's no such thing as bad thoughts
@Rhett Hartfield ☆ crédit/ssoveia

Elle ne s’attendait évidemment pas à rentrer avec un comité d’accueil différent que celui sous lequel elle rejoignait Rhett. Il avait tous les droits d’être fâché contre elle, elle ne le lui enlèverait pas, et si son entame était un peu maladroite — loin d’elle l’idée d’initier une quelconque forme de chantage affectif en l’incitant à tempérer son ressenti pour qu’elle se sente mieux, elle ne se sentirait pas mieux dans tous les cas, alors à quoi bon —, il n’était pas moins sûr qu’elle s’en voulait de ce qui s’était passé le matin-même. La hanche soudée au chambranle de l’ouverture de la pièce où elle avait trouvé Rhett, elle baissa légèrement la tête quand il lui répondit, accusa dignement l’évidence, et lui dit sans chercher à se dédouaner, consciente de l’affront qu’elle lui avait fait : il lui en voulait "Je sais, et c’est normal. Je le comprends, je t’assure." Elle n’essaierait pas de le convaincre qu’il avait tout simplement mal pris les choses, qu’il avait mal entendu, ce serait lui faire offense alors qu’elle avait pensé et dit cette phrase qu’elle lui avait présentée comme une défense nonchalante quand elle n’était qu’une invective impitoyable.

Soupirant à ce qu’il ajouta, Evie ne bougea pas de la place qu’elle s’était choisie, et laissa passer quelques secondes avant de dire quoi que ce soit de sensé. Et puis enfin, elle se lança "Ce n’est pas aussi tranché que ça, Rhett." Vouloir un enfant, ne pas en vouloir, le problème n’était pas tant celui-ci : elle voulait un enfant, bien sûr qu’elle voulait un enfant "J’ai parlé sous le coup de la colère. Je sais aussi que ce n’est pas une excuse, et je n’essaye pas de m’en trouver." Ce n’était même pas de la colère au fond, et l’admettre à voix haute, c’était en plus devoir admettre que son amour propre avait été mis à mal. Ce n’était pas simple, elle n’estimait pas être du genre à avoir besoin qu’on polisse son ego, mais sur ce sujet-ci, tandis que sa féminité était remise en cause d’une façon aussi cruelle que ça, elle était soumise à tout ce qu’elle avait toujours voulu éviter de faire lorsqu’à l’époque elle disait ne pas vouloir d’enfant : se justifier, et ça l’insupportait. Elle pressa ses lèvres l’une contre l’autre "J’ai été vexée, parce que tu auras me dire ce que tu veux pour me convaincre du contraire, mais nos difficultés à mettre ce bébé en route, elles ne te seront jamais reprochées, à toi." Qu’il ose lui dire qu’il n’avait pas lui-même pensé que ça pouvait peut-être bien venir d’elle, elle ne le croirait pas, pas une seule seconde. Elle ne lui reprochait pas d’avoir de l’ego, elle aimait qu’il soit sûr de lui, seulement l’objectivité à l’égard de sa propre personne n’était pas le point fort de Rhett, il ne le deviendrait pas dans une situation aussi déterminante que celle-là.

Elle fixa un point dans la pièce sans quitter l’endroit où elle était, fronçant les sourcils en tachant de mettre de l’ordre dans ses pensées "Tu as parlé de spécialiste, on sait tous les deux ce que ça implique, et ça me fait peur, c’est tout." D’entendre dire des choses qui, définitivement, remettraient en cause ce qu’elle était supposée être, et ce à quoi elle avait tenté d’échapper durant des années en n’alimentant pas le désir de devenir maman. C’était différent aujourd’hui, c’était pour ça que la pression pesait plus lourd sur ses épaules, qu’elle ressentait tout différemment aussi. Elle hocha la tête quand il lui demanda si elle avait fait un tour, jugeant inutile de lui faire un exposé détaillé de ce qu’elle avait fait pour se remettre la tête à l’endroit — marcher, seulement ça —, et revint à leur point de départ en affirmant, résolue "Je ne veux pas qu’on change notre plan. Je veux un enfant." Elle posa ses yeux sur lui, attendit qu’il fasse la même chose pour ajouter "Mais je ne veux pas qu’on me fasse ressentir que je suis défaillante d’une façon ou d’une autre. Même si c’est le cas, même si on trouve quelque chose qui expliquera médicalement que ça prend autant de temps pour nous." Pour nous elle s’appliquait à parler d’eux, et pas uniquement de l’un où de l’autre, sincère quand elle disait ne pas vouloir être stigmatisée en fonction de ce qui pouvait bien se passer et qui expliquait leurs difficultés "Je ne veux pas que ça pose une étiquette sur la femme que je suis, ou celle que je suis supposée être." Elle ne voulait pas être traitée comme un rebut de la société — et peut-être que le terme était trop fort, mais elle était une femme, des histoires de femmes flagellées pour leur incapacité à concevoir, elle en connaissait plus que c’était tolérable d’en connaître.


    you can let it go, you can throw a party full of everyone you know, and not invite your family cause they never showed you love, you don't have to be sorry for leaving and growing up.

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts YmjIc9aj_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Q7Ok7CSp_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts F6y4JDx7_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Ks6KGsxo_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts IWPA46iR_o

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts L2FXzdqX_o
    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts LJbIlU4t_o

    (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts 3070942404:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Empty
Message(#) Sujet: Re: (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts (everhett #34) there's no such thing as bad thoughts Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(everhett #34) there's no such thing as bad thoughts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-