AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

 (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyDim 30 Juil 2023 - 20:48






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Fait de notoriété publique : je déteste les bains de foule. Je n’apprécie pas non plus d’attirer les regards sur moi. Et, pourtant, je me suis affiché à cette vente aux enchères, un bout de carton plein imprimé d’un numéro - le mien - et j’ai dépensé une fortune pour récupérer la guitare généreusement offerte par mon cousin à une association caritative de la ville. Je n’ai pas regardé à la dépense : la récupérer était d’une importance capitale parce qu’elle est porteuse d’un symbole. Cadeau au départ pour son aîné, il l’a récupérée, il a appris et, probablement à l’abri derrière les murs de sa chambre - c’est de cette façon que je l’imagine - il a écrit le premier chapitre de sa success story. Aussi, me pointant à l’improviste devant sa porte et néanmoins conscient de prendre le risque qu’elle soit de bois - au sens figuré du terme - j’ai attendu, l’étui détenant ce trésor familial dans mon dos à la manière d’un véritable professionnel. Je l’ai salué d’une accolade dès qu’il m’a ouvert et j’ai ponctué l’expression de son effarement d’un : «Surprise» non-retentissant. «La petite est là ? Que je l’embrasse très fort ? » La bienséance aurait sans doute exigé que je lui présente mes excuses d’avoir débarqué sans prévenir et d’être invité à rentrer avant d’investir les lieux. J’ai toutefois composer le morceau par la fin. Je suis entré et, seulement après, je lui ai demande si «Je ne te dérange pas ? Tu travaillais pas ? ». Dans le fond, la réponse m’importe peu. Je ne m’offusquerais pas si j’étais tombé au mauvais moment. Quelle place est occupée par la susceptibilité en famille ? J’aurais tourné les talons sagement, sans vexation, non sans lui avoir rendu son bien au préalable et veiller à ce que nous fixions un rendez-vous.

A priori, mon arrivée ne le perturbe pas et j’en suis fort aise. Je n’ai pas suivi les informations par rapport à Jo Carter. Toutefois, je ne vis pas dans une grotte. Son ascension est fulgurante. La rumeur lui prête un tempérament de diva, mais je ne m’en suis pas effaré. Au contraire, j’ai supposé que c’était une façon péjorative de signifier qu’elle était une femme de son époque. De ce que j’en sais, elle jumelle tempérament et détermination et n’est-ce pas là ce qui a séduit mon cousin, si ce n’est son talent ? Une part de moi s’interroge sur ce qu’il l’aurait idéalisée, l’artiste. Sauf que je suis moins tracassé que curieux. Je ne suis pas en position de le juger : je vois Raelyn dans l’eau où elle se lave. Son reflet est lisse, parfait puisque ce qu’elle fait n’est pas comparable à ce qu’elle est. «J’ai quelque chose pour toi.» ai-je ajouté en déposant son précieux sur la table basse. «Enfin, pour Posy. C’est peut-être bien un cadeau, mais je n’en dis pas plus. Regarde… puis, tu me diras comment tu vas… » Il me racontera où il en est avec sa dulcinée et, surtout, si son secret est toujours bien gardé. Les circonstances m’ont empêché d’être aussi présent pour lui que je ne l’aurais souhaité, mais jamais il n’a vraiment quitté mes pensées.





--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyMar 1 Aoû 2023 - 0:50



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

Lorsque le poste de sécurité m’appelle pour me signaler que mon cousin attend à l’entrée, je suis surpris mais sincèrement heureux. Plongé dans les préparations de mon excursion spontanée à Adélaïde Hills, je n’attendais personne mais l’ancien militaire est toujours le bienvenu chez moi. Plus encore alors que, depuis un an, nous nous sommes rapprochés. Les années qui, lorsque nous étions gosses, étaient un obstacle à entretenir une vraie complicité n’ont plus de sens maintenant que nous sommes tous les deux des adultes et des pères et, comme je l’ai dit à Jo, Amos a été bien plus présent pour mois ces derniers moi que l’est Oscar. Sans que cela ne soit conscient chez moi, je lui donne une place laissée vacante par mon ainé parce que j’ai beau être une célébrité, cela n’efface en rien le fait que j’ai besoin d’une figure fraternelle. « Surprise. La petite est là ? Que je l’embrasse très fort ? » Un sourire sur le visage, j’attrape sa paume tendue pour la serrer chaleureusement dans la mienne avant de l’inviter à entrer. « Amos ! Tu aurais dû me dire que tu venais, j’aurais prévenu la sécurité pour t’éviter le contrôle d’identité en règle. » Amos n’a jamais mis les pieds chez moi et, par conséquent, il ne fait pas encore partie de la liste blanche données aux agents qui surveillent la propriété, à l’instar de Harleen, Cassandra ou du reste de mon équipe. « Je ne te dérange pas ? Tu travaillais pas ? » - « Non, tu me dérange jamais, entre. A vingt-quatre heures près, tu m’aurais manqué en revanche. » Puisque sur un coup de tête – et surtout sur un message de Jo – je m’apprête à m’envoler pour traverser le pays et retrouver la brune isolée dans une retraite d’écriture. J’ignore combien de temps je resterai, ou plutôt combien de temps le label me laissera rester puisque nous sommes en train de boucler mon dernier album avant sa sortie, mais je n’avais pas l’intention de demander l’autorisation à qui que ce soit.

Je l’invite à rentrer à, après lui avoir proposé à boire, je l’invite à s’asseoir. Plus tard et s’il le souhaite, il aura le droit à une visite guidée des lieux. Etant donné la taille du domaine dans lequel je vis, c’est une activité à part entière. « J’ai quelque chose pour toi. » Je fronce les sourcils en le voyant déposer ce qui m’a tout l’air d’un étui à guitare sur la table. Si je ne le reconnais pas, c’est parce que je n’ai fourni que l’objet à l’intérieur à l’association caritative auprès de laquelle Amos l’a acheté, ce sont eux qui ont dû lui fournir une protection.« Enfin, pour Posy. C’est peut-être bien un cadeau, mais je n’en dis pas plus. Regarde… Puis, tu me diras comment tu vas… » Interloqué, je m’installe face à lui sur l’un des fauteuils qui se trouve autour de la table basse avant d’attraper l’étui, de le poser sur mes genoux et d’ouvrir les loquets. Mon visage s’éclaire d’une expression de surprise en découvrant le trésor que renferme la protection. « Ma guitare ? » Celle que j’ai confié, il y a un peu plus d’un mois, à cette vente aux enchères caritative. Avant cela, elle avait passé des années dans ma salle de musique sans que je ne joue plus dessus - elle est adaptée aux mains d’un enfant – mais garde une place bien trop spéciale dans mon cœur pour qu’un sourire idiot ne se dessine pas sur mon visage. « Comment t’as ça ? Combien t’as déboursé pour l’obtenir ? » Je précise, puisque la réponse à ma première question est une évidence : il a enchéri dessus lorsque des ventes organisées par Run for Judy. Je me demande comment il a seulement été au courant. « Je te savais pas philantrope. Comment t’as su qu’elle était à vendre ? » Cela témoigne d’une attention que mon propre frère ne me prête même pas.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptySam 16 Sep 2023 - 21:58






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

La résidence de mon cousin oscille entre le bunker (montrez patte blanche pour y entrer) et le château en Espagne (Admirez le domaine extérieur et la décoration intérieure d’un goût non-négligeable). Elle témoigne de la réussite de Midas et je suis envahi pas une vague de fierté aussi haute que celle d’un tsunami. Je suis bouffi par ce sentiment parce que mon affection pour mon cousin est débordante et sa réussite est un cadeau pour la part de moi la plus attachée à ma famille. Elle n’aspire que le bien pour tous ses membres, elle tendrait la main à toutes personnes qui s’y lient par alliance ou par le sang. La mère de Posy aurait besoin d’aide que je la secourais sans hésitation sans l’avoir au préalable rencontrée. Mais, qu’importe, ce n’est pas l’objet de ma visite. Au plus j’ai observé le bâtiment qui m’abrite, au plus mes pensées ont divagué, mais j’y reviens à présent que mon tour de paroles survient. «Oh, non, ne t'inquiète pas. Je suis habitué.» Certes, il n’y a pas de vigiles chargé de vérifier l’identité de toute personne qui frappe à la porte du loft. Rae et moi avons opté pour une autre solution. Jamais nous ne recevons de visite : notre adresse est gardée secrète. Chacun sait qu’il convient de prévenir si, d’aventures, il convenait de me rencontrer d’urgence et “sans rendez-vous”, auquel cas je me déplace vers l’appartement supposément témoin des anecdotes de ma vie de famille. Mon épouse et moi sommes des adeptes de l’adage “Pour vivre heureux, vivons cacher”. Mais, le casino, lieu public par essence, il est sécurisé, lui. J’ai imaginé, avec mon équipe, un système qui permet d’assurer la protection de mon personnel, de ma conjointe ou de ma fille - pour les rares fois où elle nous y accompagne désormais - et par la même, réduire l’intensité de mes angoisses. Dès lors, oui, je saisis la nécessité de tout ce processus. «J’ai trouvé ça amusant, il a éveillé ma curiosité et elle est rassasiée. C’est beau chez toi. Vraiment très beau. Tu peux être fier de tout le chemin que tu as parcouru.» l’ai-je félicité, ma paume posée sur son épaule. Je la serre avec affection avant de déposer l’étui de la guitare au sol, à l’attention de son premier et nouveau propriétaire. J’annonce d’emblée mes intentions : offrir à Posy de quoi être fier de son père, elle aussi, toujours et doublement compte tenu qu’il est le point de départ de son histoire et qu’il démontre de sa générosité. «Exact.» ai-je lancé, heureux d’avoir fait mouche. Mon sourire s’étire tandis que je m’assois à mon tour. «Je n’aimais pas l’idée qu’elle tombe dans de mauvaises mains. Et, pour le reste, j’ai mes petits secrets moi aussi, comme tout le monde.» Je maintiens un suspense soutenable et, éclatant d’un rire frais, je lève le voile sur mes pseudo-mystères. «J’ai reçu une invitation à participer à la vente aux enchères, par le biais du casino, c’est le genre de truc où tous les gens qui inspirent l’argent sont conviés. Je n’avais pas l’intention d’y aller, mais j’ai vu la liste des biens et je n’ai plus hésité longtemps. Le prix, ça n’a pas d’importance, c’était pour le bien des gosses, non ? » Et, en parlant de ces derniers, je peux justifier d’où est la mienne, mais qu’en est-il de sa petite ? «En parlant de môme, elle est chez sa mère ? Je n’aurai pas le plaisir de la voir ? » Ni aujourd’hui ni demain. L’information de son départ, recueillie plus tôt, me saute désormais au visage. « Parce que tu te tires dans 24 heures. C’est ça ? Tu pars où ? Faire quoi ? C’est en rapport à Jo, je suppose, non ? »  





--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyMar 26 Sep 2023 - 21:10



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

Les fois où j’ai l’occasion de recevoir de la famille ici sont rares, à l’exception d’Olive bien entendu puisqu’elle vit avec moi depuis maintenant un peu plus de deux ans. Quand Amos pose les yeux sur mon intérieur, qu’il découvre la propriété, je suis coincé entre deux émotions ; en premier lieu la honte – personne n’a besoin de si grand et, à ce stade, mon domicile est un étalage de luxe indécent – suivie de près par une bouffée de fierté. C’est paradoxal, mais je suis malgré tout heureux que les miens réalisent à quel point j’ai réussi. Des ventes de disque, c’est abstrait lorsqu’on a grandi à la ferme. Des passages sur les plateaux télévision et des tournées dans le monde entier, on sait que ça rapporte, mais on ne matérialise pas à quel point. Ici, mon succès saute aux yeux. « Oh, non, ne t'inquiète pas. Je suis habitué. » - « C’est vrai. Le casino, c’est ça ? » Je n’imagine pas mon cousin vivre dans un endroit comme celui-là. Il a les moyens de ses ambitions à présent, d’après ce que j’ai pu comprendre, mais il m’a toujours semblé être un gars plutôt simple. « J’ai trouvé ça amusant, il a éveillé ma curiosité et elle est rassasiée. C’est beau chez toi. Vraiment très beau. Tu peux être fier de tout le chemin que tu as parcouru. » - « Merci. C’est trop - » je hausse les épaules. « - j’en suis conscient. Mais c’est un investissement aussi. » Et je suis au moins certain que ma gamine ne sera jamais dans le besoin. Une fortune comme la mienne ne peut pas être dilapidée en claquant des doigts. Un inconscient pourrait y parvenir, mais au terme d’années d’excès.

Des moyens, Amos en a certainement plus encore que je ne l’imaginais : c’est le constat que je tire du présent qu’il me fait. J’ignore le montant qu’il a dû débourser pour remporter l’enchère. Ce que je sais, c’est qu’il a dû affronter des collectionneurs zélés et qu’il est forcément conséquent. Il s’agit presque du genre de cadeau qu’on ne peut accepter, mais c’est sans compter sur la valeur sentimentale du cadeau. Mon cousin s’est intéressé à ma carrière, et rien que ce fait là suffirait à me faire ressentir une bouffée de reconnaissance. « Exact. Je n’aimais pas l’idée qu’elle tombe dans de mauvaises mains. Et, pour le reste, j’ai mes petits secrets moi aussi, comme tout le monde. » Je sors la guitare de son étui et, la soupesant entre mes mains, j’étire un sourire béat. « J’ai reçu une invitation à participer à la vente aux enchères, par le biais du casino, c’est le genre de truc où tous les gens qui inspirent l’argent sont conviés. Je n’avais pas l’intention d’y aller, mais j’ai vu la liste des biens et je n’ai plus hésité longtemps. Le prix, ça n’a pas d’importance, c’était pour le bien des gosses, non ? » Je hoche la tête et pose une main sur ma poitrine, plus touché que je ne suis capable de l’exprimer. Amos et moi avons pour point commun que notre éducation ne nous a pas rompus à l’art des longues conversations à cœur ouvert. « Je sais pas comment te remercier. Je l’offrirai à Posy, pour sûr. » Si tant est que ma petite fille en veuille. « J’espère bien qu’elle aura la fibre musicale. Ou au moins qu’elle fera pas partie de ces adolescent pourris gâtés qui n’ont pas la valeur de ce genre de trésor familial. » C’est amusant quand on y pense, de savoir qu’elle appartenait à l’origine à Oscar. « Tu sais qu’elle est à mon frère, à la base ? » Mais Oscar s’en est désintéressé en quelques jours, trop gâté pour réellement comprendre la valeur de ce genre de cadeau. Nous l’étions tous les trois, à l’époque.

« En parlant de môme, elle est chez sa mère ? Je n’aurai pas le plaisir de la voir ? » Je secoue la tête, désolé de répondre par la négative. « Parce que tu te tires dans 24 heures. C’est ça ? Tu pars où ? Faire quoi ? C’est en rapport à Jo, je suppose, non ? » - « Elle passe toujours la semaine chez Harleen. Mais ouais, je la récupère pas demain parce que je vais m’absenter quelques jours. » Ou plus, je n’en sais rien. Certainement jusqu’à ce que le label me tire les oreilles et me rappelle que j’ai un album à finaliser. « Et c’est ça, t’as du flair. » Mes joues rougissent alors que je constate qu’il n’a fallu que quelques minutes à Amos pour deviner ce qui m’a mis en mouvement à la dernière minute. « Elle participe à un genre de camp d’écriture vers Adélaïde Hills. Je vais y passer quelques jours, elle m’a proposé de la rejoindre… » Et étant donné que je crève d’envie de me remettre avec elle, je ne pouvais pas refuser. Je n’ai pas envisagé une seule seconde de le faire. « C’est assez exceptionnels ces derniers temps que j’ai ses bonnes grâces, alors j’en profite. » Je lui adresse un clin d’œil, avant de ranger précautionneusement la guitare dans son étui. « Je vais la déposer dans la salle de musique. Tu veux que je te rapporte quelque chose à boire ? »





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyDim 1 Oct 2023 - 13:53





I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Qu’importe la façon dont j’ai été accueilli par les gorilles devant sa porte, mon obsession pour la sécurité - J’aime imaginé qu’elle dépend d’une déformation professionnelle - me pousse à trouver la précaution adaptée et pleine de bon sens. Qui pour prétendre avec certitude qu’il n’existe pas une fan hystérique qui aura trouvé son adresse ? Qui pour affirmer que cette dite folle ne découvrira pas l’existence de Posy et qu’elle ne deviendra donc pas une menace pour elle ? Qui oserait juger les comportements d’un homme prudent qui essaie simplement de prendre soin de sa famille ? Celui-là serait à blâmer davantage que mon cousin. Aurais-je l’opportunité de laisser s’exprimer l’étendue de mon obsession que j’aurais un portail, moi aussi, un portail étroitement gardé par des hommes triés sur le volet en fonction de leur compétence les plus violentes ou académiquement parlant, les plus martiales. Pour ne pas étouffer Raelyn, nous avons opté ensemble pour le secret : d’aucuns, pas même Midas, ne connaissent mon adresse personnelle et, en toute honnêteté, j’aurais parfois envie de lever ce faux-mystère - mon épouse et moi avant distribué une information à demi fausse pour noyer le poisson - au moins pour lui, pour ce cousin qui me manifeste une confiance presque aveugle, sauf que les hypothèses supposant qu’il soit filé sont nombreuses. Alors, je m’abstiens. Je chasse l’once de culpabilité qui naît au fond de mon estomac et je me rachète en étant là pour lui, dès qu’il me sonne ou, le cas échéant, lorsqu’il m’est donné l’occasion de lui manifester mon affection envers Posey ou envers lui. L’achat aux enchères de cette guitare en est l’exemple et, tandis que je dépose l’étui sur le fauteuil, j’ai la tête haute et le torse bombé. Je suis fier de mon effet, assez heureux pour me montrer enthousiaste, voire pressé, à l’idée qu’il découvre le cadeau destiné à sa fillette. C’est plus important que tout discours au sujet de sa décoration. Je me fiche qu’elle respire le chic et le bon genre - vulgairement parlant, la thune - j’en suis heureux pour lui, bien assez pour l’en féliciter. Je suis un homme simple qui ne connaît pas l’envie. Depuis peu, j’apprends à maîtriser la jalousie amoureuse : elle est conduite vers son paroxysme, elle comble tous les trous laissés par les défauts qui ne me caractérisent pas. «Tu n’es pas obligé de me dire Merci. Tu es content, c’est le principal.» C’était l’objet du geste. Il n’était question pour moi de me faire mousser parce qu’il signifie : “j’ai de l’argent”. Je suis conscient que si je n’avais pas rencontré Raelyn : je ne me vanterai que d’une certitude, celle de ne pas vivre à ses crochets. «J’aimerais bien te dire qu’on a les enfants qu’on mérite.» ai-jeté en réponse à son inquiétude, les lèvres tordues par la grimace de l’impuissance. «Mais, ce n’est pas vrai. Il y a ce que nos gosses sont, ce qu’on aimerait qu’ils deviennent et ce qu'ils seront et, crois-moi, ils nous réservent parfois des surprises.» Selon le cas, bonnes ou mauvaises. Après la mort de Sofia, j’ai été assommé par les secondes, mais je le tais. A quoi bon ternir cet instant de joie ? J’ai toujours préféré parler des autres que de mois et je statue à la faveur d’un silence brisé par un aveu à propos des questions de Midas.. «Je l’ai appris dans le catalogue de la présentation des objets. Sinon, je n’en savais rien. Mais, je ne suis pas surpris.» Oscar n’a rien d’un artiste. J’imagine aisément qu’à ses yeux, le mot “bohème” est une insulte à la stabilité. «Il pense quoi de tout ça ?» J’ai englobé la villa d’un geste circulaire du bras, mais l’interrogation est bien plus vaste. Que pense-t-il de la réussite de son cadet, de la situation de la benjamine, de l’éducation de sa nièce, des amours de son frère ? Que pense-t-il de celle que Midas s’apprête à rejoindre dans un camp où son arrivée fera certainement sensation ? J’ai deviné sans grand mal ce qui garderait mon cousin loin de son enfant. Mes raisons auraient été semblables ou presque. La différence ? Un prénom. « L’énigme était trop facile. Exceptionnel à cause de ce que je pense ?  » Mes prédictions se sont-elles réalisées ? Le sous-entendu est inquiétant, si bien que je le détaille de mes prunelles assombries et inquisitrices. Je veux des détails désormais. «Tu peux m’apporter un verre d’eau, oui, et tu peux aussi ne pas fuir mes questions. Il s’est passé quoi pour que tu profites d’une occasion de te taper le bout du monde juste pour la voir ?»  








--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyVen 6 Oct 2023 - 12:42



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

« Tu n’es pas obligé de me dire Merci. Tu es content, c’est le principal. » - « Tu plaisante ? Bien sûr que je te remercie. C’est pas une bricole que tu m’offres là – que tu offres à Posy. » Et j’ai été élevé pour être un bon garçon, poli et reconnaissant. Je le suis de tout ce qui m’arrive, et je le suis d’autant plus lorsqu’un membre de ma famille me prouve à l’aide de gestes comme celui d’Amos qu’il est fier de moi et qu’il me soutient. C’est rare, avec la famille qui est la nôtre. Tout ce qui sort du cadre préétabli par nos parents certainement trop archaïques dans leur vision de la réussite peine à se voir valorisé. Et mon frère appliquant les fondement de notre éducation à la lettre, je manque de vrai complicité fraternelle, et valorise à sa juste valeur la place qu’Amos prend progressivement dans ma vie depuis presque un an. Habitué à recevoir de belles choses, je suis pourtant gêné et je reste là, face à lui et les bras ballants.

« J’aimerais bien te dire qu’on a les enfants qu’on mérite. » - « Oh je suis pas certain de mériter une enfant aussi éveillée et généreuse que Posy. » Je suis bien content que, dans mon cas à moi, ce précepte ne s’applique pas. Ma petite fille est à mes yeux une merveille qui ressemble bien plus à mon génie de petite sœur qu’à moi. Mais peut-être suis-je tout simplement incapable d’objectivité concernant ma progéniture. « Mais, ce n’est pas vrai. Il y a ce que nos gosses sont, ce qu’on aimerait qu’ils deviennent et ce qu'ils seront et, crois-moi, ils nous réservent parfois des surprises. » - « Tant qu’elle a un peu plus de jugeotte que sa mère, crois-moi, je serais content. » Je ne dis que rarement du mal de Harleen. Même là, il s’agit du maximum de ce dont je suis capable, alors qu’elle m’agace parfois. Elle m’agace d’autant plus que son manque de transparence et son originalité mettent parfois notre petite fille en danger. Depuis le mois d’avril, j’ai tenté de récupérer la main sur tout ce qui touche à la santé et notamment aux vaccins de ma fille, affolé de réaliser qu’elle n’était pas plus responsable la concernant.

« Je l’ai appris dans le catalogue de la présentation des objets. Sinon, je n’en savais rien. Mais, je ne suis pas surpris. » - « Ouais, il l’ a eue à un noël mais ça ne l’a pas intéressé plus de deux trois jours. Quand je l’ai récupérée, il avait certainement déjà oublié qu’elle lui appartenait. » Et moi, j’étais heureux de pouvoir commencer à apprendre à jour d’un instrument de musique, toujours attiré sans oser l’avouer par ce domaine là en particulier. « Il pense quoi de tout ça ? » Je pousse un soupir, et me laisse tomber sur un sofa en me frottant la nuque. « Ma foi, s’il te le dit, je veux bien être au courant. » Autrement dit : je n’en sais rien. Les rapports entre moi et mon frère sont tendus, si pas inexistants. « Il a jamais mis les pieds ici, en tout cas. » Mais je ne l’ai jamais invité à le faire non plus, gêné par cet étalage de richesse qu’est la demeure, j’en suis conscient.

« L’énigme était trop facile. Exceptionnel à cause de ce que je pense ? » Encore un sujet qui fâche, que je ne refuse pas d’aborder avec mon cousin, mais qui va nécessiter que je me regrouper un instant pour formuler une réponse. « Tu peux m’apporter un verre d’eau, oui, et tu peux aussi ne pas fuir mes questions. Il s’est passé quoi pour que tu profites d’une occasion de te taper le bout du monde juste pour la voir ? » - « Je fuis pas. C’est promis. » Je lui adresse un sourire, avant de le quitter juste un instant pour attraper deux verres, une bouteille d’eau au réfrigérateur, ainsi qu’une canette de boisson énergisante pour moi. De retour, je commence par le bon bout de cette histoire. « Elle a pas apprécié la vérité, mais au moins elle la connaît maintenant. » C’est même un euphémisme. « Elle l’a pas entendue de ma bouche. Mon assistante m’a pas laissé le temps de m’interroger sur le bien-fondé de ton conseil. » Autrement dit, avant même que je n’ai le temps de réfléchir à l’idée de tout avouer à Jo, j’ai été pris de court. « J’ai eu le droit au traitement du silence pendant un moment. » Et à une gifle qui a fait le tour des réseaux sociaux, mais j’oublie parfois que mon cousin n’est pas le genre à les fréquenter. « Elle commence doucement à se rouvrir à moi, alors, ouais, je rate pas une seule occasion. » J’ouvre ma cannette, et me sert un verre en esquissant à destination de mon cousin un sourire mi-figue mi-raisin. « Elle est rancunière. » Ce n’est pas peu de le dire. « Mais au moins, plus de secret. » Je lui ai tout dis, même concernant notre émission commune d’il y a sept ans.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyLun 9 Oct 2023 - 15:02






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Tout homme écrit son histoire personnelle. La mienne, c’était de perdre une fille et d’en nourrir à jamais de la culpabilité. Elle est prégnante, elle justifie à elle seule à propos des enfants que l’on mérite ou non. Pour ma part, il est acté que, concernant Sofia, j’ai loupé un coche. Alors, j’amenuis l’impact du fond de ma pensée en suggérant que Midas, lui, est et sera toujours un meilleur père que je ne l’ai été. Je le contredis d’un «Tu es trop dur avec toi-même», certes sincère, mais dont on ne débattra pas. Je saisis au vol l’origine de sa remarque. Moi-aussi, face à Micah, je considère que je ne serai jamais à la hauteur de sa perfection. Sans doute est-ce le propre de tout parent d’idéaliser leur gosse. Peut-être est-ce la raison pour laquelle les autres - ceux qui n’ont pas d’enfant - nous fuient, parfois, tantôt à raison, tantôt anticipativement, déjà lasse de nous entendre vanter les exploits de notre progéniture. Evidemment, je ne classe pas Midas dans la catégorie des “oppressants” : nous ne dégainons pas le téléphone dès qu’il est question de nos fillettes pour la présenter à des inconnus qui ne manifestent à leur égard aucun intérêt particulier et, tandis qu’il évoque son ex, je me demande à quel gang appartient cette dernière. Je m’interroge également sur ce qu’elle aurait pu commettre en erreur pour s’attirer le mécontentement d’un Midas qui lui voue, de coutume, assez de respect pour ne pas la noircir devant autrui. «Jugeotte ? Qu’est-ce qu’elle a fait ? » me suis-je enquis, surtout d’avoir visé le mille de la cible : je suis capable de lire entre les lignes. «Tu sais que je peux l’aider si tu en as besoin. Tu n’es pas obligé de l’assumer tout seul.» De réparer ses bêtises parce qu’effectivement, elle est un peu ingénue, naïve, avec un bon fond, mais systématiquement attirée par des mauvais gars, exception faite de mon cousin. «Je suis là.» Contrairement à son grand-frère, si je l’en crois, quoique je ne relève pas. Nous traiterons des problèmes de famille élargie plus tard. Pour le moment, il est question de celle de la pop star et de Jo.

Jo ! De ce que j’en sais et m’imagine, elle est dotée d’un caractère en béton armé. Elle doit difficilement accepter la présence d’Harleen dans l’arrondissement de Midas. Je le sais, j’ai un modèle à la maison (un plus abouti, j’en suis convaincu). Est-ce pour cette raison qu’il se montre moins indulgent ? Curieux, je ne le quitte pas des yeux. Je suis attentif à tous ses mots et j’ose même l’inviter à ne pas me gruger tandis qu’il s’encourt me servir un verre d’eau. Pas de secret de polichinelle entre nous. Depuis qu’il m’a révélé l’étendue de ses secrets, je suis convaincu qu’il explosera tôt ou tard. A chaque fois que j’ai pensé à lui, j’ai espéré qu’il ait révélé la vérité avant qu’elle ne lui explose au visage, comme une bouteille de gaz dans une cheminée exploserait sous l’effet de la chaleur sans prévenir au préalable. Pour autant, je ne ressens pas de déception lorsque j’apprends de sa bouche qu’il s’est décidé trop tard. Je suis simplement triste, embêté d’envisager de ce qu’il a dû affronter en indifférence, en peine, en colère et en angoisse à l’idée que les torts causés ne soient pas réparables. Se sent-il, comme moi à une autre époque, comme un moïse moderne en pleine traversée du désert ? «Je suis rassuré que tu le prennes avec philosophie. Je suppose que tu te le permets parce que c’est en voie de guérison chez elle, que c’est pour ça que tu cours jusque la, et pas parce que tu vas rester assis devant une porte pendant des heures avec une pizza.» Histoire vécue. Dans mon souvenir, je lui ai confié l’anecdote, si bien que je présume qu’il en saisira le pouvoir “comique”. «ça fait combien de temps qu’elle sait la vérité ?» Nulle doute que j’ai hoché la tête : elle vaut mieux hors des limbes qu’enfouie dans les ténèbres du mensonge. La lueur d’une bougie suffit souvent à l’éclairer et les conséquences peuvent être dramatiques. « Est-ce que tu lui as dit que tu croyais en son talent, que c’est pour ça que tu l’as fait ? Parce que, si elle pense que tu as agi par pitié ou pour l’acheter, qu’elle s’ouvre à toi ne veut pas dire qu’elle va pardonner.» me suis-je enquis en m’installant dans le sofa et non sans le remercier de m’avoir apporté mon verre. La pudeur est-elle un mal atavique chez les Sterling ? «Et, les fleurs, c’est pas suffisant. Si je peux me permettre un nouveau conseil, reste loin, mais alors très loin de sa carrière, même si elle te demande conseil. Evite. Et n’oublie jamais plus de la consulter, même quand tu dois pisser.» L’exemple est exagéré. Il n’a vocation qu’à étirer nos lèvres sur des sourires. Par contre, le fond est juste. Après un tel crime de lèse-majesté - le manque d’honnêteté - il convient de ne surtout plus brider leur liberté en sous-entendant, par un geste pétri de bonnes intentions, que ces femmes fortes ont en réalité besoin de nous pour penser ou, tout simplement, exister.









--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyDim 15 Oct 2023 - 17:43



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

« Tu es trop dur avec toi-même. » Peut-être. Ou peut-être suis-je surtout influencé par la culpabilité que je ressens toujours lorsqu’il est question de ma paternité : ma fille ne peut pas avoir pris grand-chose de moi, puisque sa mère l’a bien plus élevée que je ne l’ai fait. Je regrette que Harleen ne soit pas plus de choses – terre à terre et responsable, surtout – mais si Posy n’a jamais manqué d’amour et d’attention c’est grâce à elle et uniquement à elle, alors lorsqu’il s’agit de lui casser du sucre sur le dos, je le fais toujours avec des pincettes. Je n’aime pas médire sur la mère de ma petite fille, mais depuis que son excentricité que je trouvais attirante lorsque nous nous sommes rencontrés a mis Posy en danger, je lui en veux. « Jugeotte ? Qu’est-ce qu’elle a fait ? » Je pousse un soupir et prends ma tête dans mes mains un instant. J’ai peur d’entendre qu’au fond, je suis aussi coupable que la brune, que c’est à cause de mon absence que je ne sais pas tout de ma princesse et de sa santé. « «Tu sais que je peux l’aider si tu en as besoin. Tu n’es pas obligé de l’assumer tout seul. Je suis là. » Je pose ma main sur l’épaule de mon cousin et d’une pression de me doigts, je lui témoigne toute ma reconnaissance. « Merci. Merci de me dire ça, je le pense vraiment. » Je n’ai pas les mots pour expliquer qu’en l’absence d’Oscar dans mon existence et qu’à cause de mes rapports avec mon père, cela fait du bien de pouvoir compter sur lui. « L’automne dernier, j’ai amené Posy à un festival, je lui ai offert une gaufre et je l’ai laissé goûter la mienne. » Tout cela sonne tellement anodin qu’Amos risque de ne pas voir où je veux en venir. « Elle a fait une réaction allergique. Une très très grosse réaction allergique, elle arrivait plus à respirer et si y’avait pas eu les secours sur place pour la prendre ne charge et la conduire à l’hôpital rapidement après ça… » Je n’ai pas envie de penser à ce qu’il aurait pu advenir de ma petite fille, et je n’ai pas envie de l’évoquer non plus, mais je ne suis pas idiot. La crise de ma fille n’avait rien d’une réaction anodine. « Je savais même pas qu’elle avait des allergies aussi graves. Et suite à ça quand j’ai demandé à m’intéresser à son carnet de santé, j’ai découvert qu’elle était pas vaccinée contre grand-chose. Tu comprends, Harleen, c’est le genre d’excentrique qui pense que ce sont les vaccins qui rendent malade. » Je suis autant en colère contre moi que contre la mère de ma fille, de toute évidence.

Pourtant, malgré la culpabilité que je ressens, c’est Jo que je cours rejoindre. Ma relation avec la brune posera-t-elle un obstacle à celle que j’essaie de construire avec ma petite fille ? Pour l’instant, je ne me pose pas de question ; la chanteuse a toujours semblé réfractaire à l’idée de passer la moindre minute de truc avec Posy ou tout enfant de son âge, mais je me dis que ça a le temps de changer, qu’elle était certainement mal à l’aise. « Je suis rassuré que tu le prennes avec philosophie. Je suppose que tu te le permets parce que c’est en voie de guérison chez elle, que c’est pour ça que tu cours jusque-là, et pas parce que tu vas rester assis devant une porte pendant des heures avec une pizza. » - « Oui, elle m’a demandé de venir. » Et c’est une nouveauté, c’est assez exceptionnel pour que mes yeux brillent de la lueur d’un espoir retrouvé.

« Ça fait combien de temps qu’elle sait la vérité ? » - « Elle l’a découvert la vieille de la finale. Cassie, mon assistante, a rien trouvé de mieux que de lui jeter la vérité au visage au pire moment. Je te jure, si elle faisait pas comme partie de la famille… » Je n’aurais rien fait parce que je suis bien trop gentil et compréhensif. Mais ma confiance en la petite blonde en a pris un coup, malgré tout ce que j’affirme et malgré mon affection pour elle. « Est-ce que tu lui as dit que tu croyais en son talent, que c’est pour ça que tu l’as fait ? Parce que, si elle pense que tu as agi par pitié ou pour l’acheter, qu’elle s’ouvre à toi ne veut pas dire qu’elle va pardonner. » - « Je l’ai répété autant de fois que je l’ai jugé nécessaire mais… Je sais pas, je crois qu’une part d’elle se dit toujours que je l’ai fait parce que je la pensais pas capable de gagner par elle-même. » Alors qu’au contraire, j’ai agi de la pire des façon, mais parce que je savais le jeu truqué et la production pourrie. J’ai acheté sa victoire parce que je sais que le talent et le mérite n’ont pas la moindre valeur dans cet univers. « Et, les fleurs, c’est pas suffisant. Si je peux me permettre un nouveau conseil, reste loin, mais alors très loin de sa carrière, même si elle te demande conseil. Evite. Et n’oublie jamais plus de la consulter, même quand tu dois pisser. » Je laisse échapper un rire amusé, secouant la tête. « C’est ce que t’as fait, avec ta femme ? Tu la consulte même pour aller pisser ? » Amos est un chic type, mais j’ai du mal à l’imaginer en mari soumis. « La musique, c’est ce qui nous a rapproché elle et moi, et c’est quand on chante ensemble que tout ce qu’on pourrait être devient évident. J’ai pas envie de tirer un trait sur la possibilité de pouvoir partager ça avec elle, tu comprends ? »





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptySam 21 Oct 2023 - 15:20






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Il y a quelque chose de touchant dans l’attitude de Midas à mon égard. Toute aide proposée, somme toute sincèrement, fait l’objet d’un témoignage de gratitude : une tape dans le dos, un sourire élargi et, sur l’heure, ses doigts se refermant sur mon épaule qui par le geste déclame un poème tacite de remerciements. Certes, j’apprécie qu’il remarque ô combien je lui suis dévoué. Néanmoins, en plus de m’embarrasser - mes propositions relèvent à mon sens de la normalité - je m’inquiète de cette solitude trahie par son sentiment. N’a-t-il donc personne pour l’écouter ? Pour l’aider ? Pour le soutenir dans les moments compliqués et inévitables de notre destin ? Est-il de ceux qui gardent ses problèmes pour lui sous couvert de la pudeur, mais qui se consacre à offrir oreille et épaule à son prochain ? Je n’en serais pas surprise. Midas est quelqu’un de bien. C’est une bonne pâte à l’humanité décelable dans son regard. Abuse-t-on de sa gentillesse parfois ? L’aime-t-il ou lui arrive-t-il quelque fois d’être différent, soit plus égoïste ? Moins tourné vers les autres ? Plus soucieux de lui-même et de son bien-être ? Nul doute que Posy a de la chance d’être sa fille et Dieu ce que j’aimerais qu’il en ait davantage conscience ? Qu’il peut lâcher aussi prise parce qu’il ne peut tout contrôler puisque la parentalité est une aventure qui se vit à deux ? Que d’aucuns des parents ne sont autorisés à décider seuls ? Qu’a-t-elle fait, Harleen ? A-t-elle contredit cette vérité d’ordre générale ? «Et, tu n’étais pas au courant pour les vaccins ?» A fortiori, et tenu compte de sa réaction, j’en déduis que la seule réponse qui tombera sera négative. J’en grimace aussitôt : rien de ce qui sortira de ma bouche n’ira dans le sens de l’ancienne copine de mon cousin. Ce dernier aurait dû être au courant que Posy souffrait d’allergie. Il aurait dû connaître tous les détails, recevoir la liste de tout ce qui provoque chez sa fille de dangereuses allergies. « Avant toute chose, elle s’est bien remise ? » me suis-je inquiété, craignant d’éventuels séquelles d’ordre psychologique. «Et, elle aurait dû te le dire. Tu devrais tout savoir ce qui se passe dans la vie de la petite, surtout quand il est question de sa santé.» J’enfonce des portes déjà ouvertes. Je m’en fiche, j’insiste tout de même : la cause est noble. «Mais, connaissant l’apôtre…» Principalement grâce à ce qu’il m’en raconte. «… je doute qu’elle soit capable de faire ça.» Elle n’est pas idiote, Harleen. Mon sous-entendu concerne surtout sa capacité à être transparente puisqu’elle doit être consciente de compter parmi les “excentriques” décrites par Midas. «Alors, à ta place, je prendrais des rendez-vous moi-même chez les médecins pour tout savoir et la mettre en ordre de vaccin.»  L’est-elle, Micah ? Jamais je ne me suis posé la question : j’ai confiance en Raelyn et, pourtant, je n’exclus pas que je l’interrogerai sur l’état de santé de Micah de peur de reproduire mes erreurs d’hier. Je détesterais assister à la détresse de ma fillette et de me sentir impuissant. «Tu me tiendras au courant ? » ai-je demandé en songeant que, peut-être, un jour venu, je pourrais peut-être approcher nos deux pupilles.

La première fois, Posy n’a pas souffert de la différence d’âge. Elle s’est occupé de mon bébé avec la patience d’une petite soeur. A-t-elle, avec tout le monde, un aussi bon contact, la jeune Sterling ? A-t-elle déjà rencontré Jo depuis que cette dernière a appris son existence d’une triste manière ? Je fouille ma mémoire. Rien ne suggère que j’ai reçu l’info. J’en venais à partir la pêcher quand j’ai été happé par ce que j’ai redouté pour mon cousin dès l’instant où il m’a avoué l’ampleur de son mensonge à l’égard de cette femme dont il est tombé amoureux. Son secret a été démasqué et j’entends qu’il se précipite à l’autre bout du pays pour la retrouver maintenant qu’elle accepte de lui donner l’heure. De suite, la relation de la dénommée Carter avec sa peut-être (probable ?) future belle-fille me semble moins capitale. «La veille de la finale ? Et elle a accepté de la faire ? » Nul doute que Raelyn m’aurait laissé le trophée entre les bras et, par conséquent, m’aurait obligé de par mon comportement à me démerder avec les producteurs achetés pour l’honorer. «J’ai pas suivi l’émission. Tu sais, la musique et moi, c’est…» Compliqué, à cause de Sofia, mais ce n’est pas le sujet, si bien que je m’en détourne rapidement. «Mais, c’est pas important. Ce qui l’est, c’est que tu te mettes en tête qu’elle en doutera à chaque fois que tu essaieras de te mêler de ce qu’elle fait. Même lui proposer un duo pourrait être compliqué.» L’emploi du conditionnel n’est pas anodin, il signifie que je ne la connais pas et que mon raisonnement est le fruit de mes suppositions. Mes conseils, en revanche, quoiqu’il ne soit pas coulé de force jugée, ont été testé et pour la plupart approuvé par mes soins. Dès lors, je les distribue franco et sans hésiter, et ce, depuis la causeuse dans laquelle je sirote une eau plate. «Ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas accepter quand ça vient d’elle.» ai-je nuancé, riant à mon tour du portrait brossé de ma relation. «Tu te doutes que je ne vais pas jusque là, mais j’essaie vraiment de la laisser mener sa barque à sa guise.» J’essaie, ce qui sous-entend que de temps à autre, j’échoue. Je dénie son indépendance au profit de mes obsessions. Evidemment, ce n’est pas volontaire, mais le résultat est toujours le même : une dispute, de la mauvaise foi, un recadrage et moi, m’excusant d’avoir dépassé les bornes. «Et que tu ne peux pas t’arranger pour que l’idée vienne d’elle… même si ça doit passer par une dispute¨. Ce n’est pas malsain, les disputes. Parfois, c’est même plutôt distrayant.»









--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyMer 1 Nov 2023 - 2:11



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

« Et, tu n’étais pas au courant pour les vaccins ? » Je secoue la tête, une grimace sur le visage. « Pas plus que pour les allergies. Je pensais qu’elle se forçait à être un minimum responsable, au moins en ce qui concerne Posy. » N’ai-je pas manqué à mon devoir, moi aussi ? N’aurais-je pas dû vérifier et poser des questions, plutôt que de partir du principe que Harleen gérait les choses ? Suis-je hypocrite de critique la façon dont elle gère les choses puisque, justement, elle est bien souvent la seule à le faire ? Lorsque Posy me voit, c’est toujours pour des moments de fêtes. Mon ex gère quand à elle les choses moins joyeuses, enfilant bien plus souvent que moi le costume du mauvais flic et sans doute voudrait-elle parfois pouvoir être elle aussi la maman cool. « Avant toute chose, elle s’est bien remise ? » - « Oui, elle va bien. Heureusement qu’une présence médicale était assurée sur la foire, et heureusement que les soignants ont été discrets. » Me faisant même passer par une entrée du personnel une fois à l’hôpital, pour m’assurer de la discrétion. Le secret médical me liant aux différentes personnes m’ayant croisé avec ma gamine, je nourris la croyance que rien ne filtrera. « Mais on est pas passé loin d’un drame et… Je sais pas comment j’aurais pu me relever s’il lui était arrivé quelque chose sous ma garde. » Si ma fille avait dû garder des séquelles. Est-ce indélicat, d’aborder ce genre de sujet avec Amos ? Une grimace sur le visage, j’ajoute que je suis « Désolé… » de raviver peut-être de vieilles blessures. « Et, elle aurait dû te le dire. Tu devrais tout savoir ce qui se passe dans la vie de la petite, surtout quand il est question de sa santé. Mais, connaissant l’apôtre… Je doute qu’elle soit capable de faire ça. » - « Ouais. Le médecin m’a dit que je pouvais intenter une action légale, pour être officiellement responsable de ces aspects là de sa vie mais… Je sais pas, je continue à penser que Harleen a du mérite, elle l’élève presque toute seule, au fond. » Je suis là pour être le papa de Posy, je suis aimant et je tente d’être présent, mais je ne gère pas tout ce qui relève du quotidien et de l’important. « Alors, à ta place, je prendrais des rendez-vous moi-même chez les médecins pour tout savoir et la mettre en ordre de vaccin. » Je hoche la tête. « Déjà fait. Sa mère était furieuse, mais faut bien que quelqu’un soit raisonnable. » Et en bonne anti-vaccin, la mère de ma fille n’est pas le genre de personne à qui l’on peut se fier sur ces sujets-là. Amos me demande de le tenir au courant, et je hoche la tête, conscient que je le ferai sans que cela n’ait pour moi le goût de l’obligation. Peu à peu, cela devient naturel de me confier à lui comme je l’aurais fait à un frère.

« La veille de la finale ? Et elle a accepté de la faire ? J’ai pas suivi l’émission. Tu sais, la musique et moi, c’est… » - « J’ai cru qu’elle allait pas se pointer. » Et je pense qu’elle l’a envisagé également, Jo. Si elle ne l’a pas fait, c’est certainement parce qu’elle a jaugé que personne ne devait la priver de son rêve, et je m’en serais voulu toute ma vie si elle était passée à côté de cette chance. J’en aurais voulu à Cassie, également. Jo est venue, mais la finale a certainement été l’un des pire instant de ma vie. « Mais, c’est pas important. Ce qui l’est, c’est que tu te mettes en tête qu’elle en doutera à chaque fois que tu essaieras de te mêler de ce qu’elle fait. Même lui proposer un duo pourrait être compliqué. » J’écoute Amos, même si une bonne partie de ce qu’il dit risque d’entre dans une oreille et de ressortir par l’autre. Je valorise ses conseils et opinions mais, en ce qui concerne ma collaboration musicale avec la brune, je suis têtu comme un âne. Même lorsqu’elle me faisait la guerre, j’ai eu le culot de lui rappeler qu’elle me l’avait promise, cette chanson. Je n’en démordrai pas, même si je sais qu’au fond mon cousin a certainement raison. « Ce qui ne veut pas dire que tu ne peux pas accepter quand ça vient d’elle. Tu te doutes que je ne vais pas jusque-là, mais j’essaie vraiment de la laisser mener sa barque à sa guise. Et que tu ne peux pas t’arranger pour que l’idée vienne d’elle… Même si ça doit passer par une dispute. Ce n’est pas malsain, les disputes. Parfois, c’est même plutôt distrayant. » - « C’est compliqué tout ça. Être omniprésent jusqu’à faire le pied de grue devant chez elle, mais la laisser mener sa barque et croire que toute idée vient d’elle… Je suis pas certain d’avoir ta finesse. » Moi, je suis parfois trop bête et méchant, et bien incapable de saisir les nuances de la psychologie féminine. Finalement, rationnel, je conclus que. « Jo est terrifiante quand elle est en colère. » En capable d’une certaine dose de culot. « Généralement, j’accepte que c’est de ma faute et je m’excuse. » Il est plus facile d’avoir la paix en fonctionnant comme ça. « Elle serait capable de tenir tête même à quelqu’un comme ta mère. »





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyLun 20 Nov 2023 - 14:29






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Je suis un père inquiet. Jamais je ne négligerais l’importance d’un vaccin à destination de Micah. J’ai par ailleurs l’esprit assez étroit pour comprendre l’aversion des uns envers ce miracle de la science. Ceci étant, je garde ces considérations-là pour moi. Inutile d’alourdir les épaules d’Harleen de mon jugement. Je préfère m’attarder sur l’essentiel, à savoir la santé de Posy après cet incident. Je suis soulagé de m’entendre dire qu’elle s’est retapée comme une chef, mais catastrophé d’apprendre que sans la chance, l’histoire aurait été différente, plus triste voire dramatique. «N’y pense pas, tu vas te rendre malade. Tout s’est bien terminé.  Ce qui compte maintenant, c’est que tu saches tout ce qu’il y a savoir sur la santé de Posy sans devoir passer par ton ex. Du reste, au-delà de son mérite, ce n’est jamais une bonne idée de se mettre la mère de son enfant à dos, avant tout pour son bien.» ai-je conseillé, conscient qu’il ne me contredira pas. Il le dit lui-même, Midas. Il est le parent raisonnable et responsable. Il n’a rien d’un excentrique. Ce qui lui serait reprochable, s’il convenait d’émettre une critique, c’est d’être un soupçon trop naïf. Je suis heureux que ses mensonges à propos de sa famille tienne le coup. J’espère toutefois qu’il s’est préparé au jour où la vérité éclatera au grand jour. Je doute que les répercussions soient profitables à sa carrière et à son moral, mais ce n’est pas le sujet. Je me détourne aussitôt de cette voie avant de trop en dire. Je n’ai pas envie d’éroder sa bonne humeur tandis qu’il s’apprête à rejoindre la femme qu’il aime. Au vu des événements récents qui ont frappé sa relation, sa joie tangible est compréhensible et contagieuse. Sont-ils bien utiles mes avertissements ? Il la connaît mieux que moi, sa copine. Je ne l’ai jamais rencontrée. Ce n’est pas faute de curiosité, l’occasion se présenterait que je la saisirais sans hésitation, histoire d’évaluer selon les critères de l’instinct de sa sincérité. En attendant ce jour, je tente de me faire une idée plus ou moins précise de sa personnalité. Par bien des aspects, elle me rappelle mon épouse. De cette ressemblance découle quelques confidences qui, petit à petit, noue entre mon cousin et moi les lacets de la confiance, des liens de complicité. J’avoue, j’y tiens. Je la soigne, notre relation. Il me ferait regretter cette froideur qui s’installe entre Olive et moi. Elle semble convaincue que je lui en veux par rapport à Sofia, mais j’ai appris avec le temps que mon frère ou ma cousine ne sont en rien responsable de ses choix. Je ne blâme que Sarah et moi de ne pas avoir correctement enraciné en elle la certitude qu’elle ne serait jamais seule. Nous sommes les coupables, non pas de sa descente aux enfers, mais de ce qu’elle a refusé de réclamer de l’aide.

Je me souviens qu’à l’évocation de sa douleur si Posy ne s’était pas remise de l’incident, j’ai haussé les épaules, gestes ayant pour but de sous-entendre que, dans ces conditions, on fait ce que l’on peut pour survivre. Qu’importe, je dompte mes pensées pour en revenir à sa romance. «Je n’ai aucune finesse en moi. J’ai autant de subtilité qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Tu vois le genre ?» Un sourire élargi fend mes traits avec sincérité : je suis à la fois touché par mes souvenirs et amusé par les déductions de Midas. «Tu as cette impression parce que je t’ai pas raconté mes ratés.» ai-je ponctué en saisissant le verre d’eau qu’il m’a rapporté plus tôt. J’en ai bu une longue gorgée et, comme à l’habitude, j’ai songé que tout est plus terne sans alcool. «Le nombre de fois où on se dispute parce qu’elle considère que j’ai pris des décisions sans elle alors qu’elle était concernée. Je ne saurais même plus les compter. Je ne saurais même pas te dire laquelle aura été la plus grave de toute.» Ce n’est pas tout à fait vrai. J’ai bien en tête ce jour où nous nous sommes presque déchiré à cause de Liv et de l’accord que j’avais pris avec elle. Un jour, je rapporterai l’entièreté de ses événements à mon cousin. Je ne tairai que la nature des activités de Raelyn. Samuel sait, mais il restera le seul à être instruit, tout simplement parce que nous avons été élevés pour nous soutenir. Chez les Taylor ne sont pas taillés pour se causer mutuellement du tort ou pour nous noircir auprès des autres. En outre, je me moquais bien qu’il me méprise : notre relation n’a jamais été au beau fixe. «Rae l’est aussi quand elle est furieuse et dotée d’un certain don pour me faire culpabiliser quand j’ai des raisons de le faire.» Jamais je ne suis la victime de ses instincts de manipulatrice grâce à mon statut de privilégié. Il y a une dose pharaonique d’amour entre Raelyn et moi. Nous nuire ne nous traverserait jamais l’esprit. Ce serait nous trahir l’un l’autre que de sciemment calculer ou tricher. « Et pour ma part, je n’oserais pas faire ça. Il faut que je batte un minimum où elle aurait tôt fait de me grimper sur la tête. Déjà que Micah fait la loi. Tu la verrais, elle grandit à vue d’oeil, ça me rend complètement fou. Et, en parlant de ma mère, elle te remet le bonjour.» ai-je affirmé après un éclat de rire venant du fond du coeur. La réputation de Margaret Taylor la précède. «Et, je donnerais beaucoup pour voir ça. Quand est-ce que tu me la présentes, ta Jo ?»









--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyJeu 23 Nov 2023 - 20:11



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

« N’y pense pas, tu vas te rendre malade. Tout s’est bien terminé.  Ce qui compte maintenant, c’est que tu saches tout ce qu’il y a savoir sur la santé de Posy sans devoir passer par ton ex. Du reste, au-delà de son mérite, ce n’est jamais une bonne idée de se mettre la mère de son enfant à dos, avant tout pour son bien. » Je hoche la tête avec vigueur parce qu’il prêche un converti. Ma situation et la sienne sont différentes certes - il est toujours en couple et heureux en ménage avec la mère de Micah - mais il n’en reste pas moins vrai que Harleen, bien que je ne l’aime pas à la façon d’un homme amoureux qu’elle pourrait mener par le bout du nez, pourrait se transformer en vrai épine dans mon pied si elle le décidait. J’ai reconnu ma fille mais, légalement, je n’ai pas réellement de droit sur elle. Tout a été fait à l’amiable et cette situation un peu floue nous convient à tous les deux, et elle est consciente que je préfère que les choses restent comme ça. Se déchirer pour la garde d’un enfant est toujours à éviter et un déchirement, mais le faire avec une visibilité comme la mienne, c’est un tout autre niveau, et une exposition que je n’ai pas envie de faire subir à ma petite fille. « Certainement pas. » Je conclus alors, ayant fait moi-même le même genre de réflexion au médecin qui m’a rappelé que si je voulais réclamer plus de droit sur la vie et la santé de ma fille, je pouvais le faire, que j’avais des ressorts légaux pour palier ma situation. « Et c’est une bonne mère, je le sais et ça change n’y change rien. » Si la vie de Posy était menacée, je sais que mon ex serait capable de faire la part des choses et qu’elle foncerait aux urgences sans tarder par désamour pour le corps médical moderne.

« Je n’ai aucune finesse en moi. J’ai autant de subtilité qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Tu vois le genre ? Tu as cette impression parce que je t’ai pas raconté mes ratés. » J’éclate de rire face à cette description qui pourrait tout à fait me correspondre, qui serait peut-être celle que Jo ferait de moi si on me posait la question. « Je vois tout à fait. De mon côté, la seule exception, ce sont mes chansons. Y’a que là que j’arrive à dire les choses comme je les pense vraiment. » Mais du reste, j’ai du mal à croire qu’il soit aussi pataud que je le suis. Son statut d’ainé et d’homme marié lui offre un certain rayonnement à mes yeux. « Elle t’a épousé et vous êtes ensemble depuis… Depuis combien de temps ? C’est que tu dois être plus doué que tu le crois. » S’il me confirmait son manque total de subtilité et de "savoir-parler", de façon générale, il me donnerait peut-être un peu l’espoir d’arriver à entretenir une relation basée sur le dialogue et ce malgré mon handicap. « Le nombre de fois où on se dispute parce qu’elle considère que j’ai pris des décisions sans elle alors qu’elle était concernée. Je ne saurais même plus les compter. Je ne saurais même pas te dire laquelle aura été la plus grave de toute. » - « Et elle t’a toujours pardonné. » Cette déclaration là est faire sur un ton admiratif : je le suis entièrement, que ce soit pour sa réussite - sa relation semble solide malgré ce qu’il avance - que de son culot d’admettre tout de go ses fautes et de les revendiquer pour me faire me sentir un peu moins seul. « Faudra que tu m’explique comment tu fais. Jo a l’air d’être un peu moins remontée - » Remontée est un mot faible, disons qu’elle a l’air de supporter l’idée d’être en ma présence. « - mais j’ai quand même l’impression que c’est ma dernière chance et que j’ai pas intérêt à déconner. » Je me sens en sursis pour l’instant, peut-être un jour aurais-je la conviction d’avoir son pardon total et sans condition, mais pour l’instant, je me sens comme une équilibriste.

« Rae l’est aussi quand elle est furieuse et dotée d’un certain don pour me faire culpabiliser quand j’ai des raisons de le faire. » - « Elles sont toutes douées pour ça, non ? » Gêné, je me frotte l’arrière de la nuque en observant en chien de faïence mon cousin. Ils sont beaux, les prétendus mâles alpha, assis à se plaindre du traitement que leur réserve leur chère et tendre. Elles sont compliquées ces fichus gonzesses, que je pourrais dire sans que le sens et l’intention ne soient réellement différents. « Et pour ma part, je n’oserais pas faire ça. Il faut que je batte un minimum où elle aurait tôt fait de me grimper sur la tête. Déjà que Micah fait la loi. Tu la verrais, elle grandit à vue d’oeil, ça me rend complètement fou. Et, en parlant de ma mère, elle te remet le bonjour. » - « Tu le lui passeras aussi. » Ma tante est bien moins dure avec moi qu’elle ne l’est avec ses fils, je crois que je jouis de l’aura du petit dernier, bien que n’étant pas le sien et qu’ayant été suivi par Olive. Je suis le dernier petit bonhomme de la génération malgré tout pour une génération pour laquelle ce genre de chose compte, je suppose. « Je crois que j’ai pas de fierté, lorsqu’elle est concernée. » De façon générale, je ne suis pas un homme bouffi par ce trait de personnalité là, de toute façon. « Elle peut me faire marcher sur les mains autant qu’elle veut, tant qu’elle ne me fait pas la guerre, je m’en fous. » Et je crois que ce n’est pas le genre de la brune que d’en profiter, dans le fond. Elle aime certainement le pouvoir qu’elle a sur moi - elle prétendrait le contraire que je trouverais que cela ne lui ressemble pas, mais elle n’en a jamais réellement abusé. « Et, je donnerais beaucoup pour voir ça. Quand est-ce que tu me la présentes, ta Jo ? » - « Ce serait avec plaisir, tu le sais. » Rapprocher deux parts importantes de qui je suis - ma famille d’un côté et Jo de l’autre - c’est tout ce à quoi j’aspire. « Mais elle voulait qu’on reste discrets la dernière fois, et j’ai beau espérer, je crois pas que ce sera différent maintenant, pas tout de suite en tout cas. » Je ne désespère pas, sinon, ne serait-je pas capable de cesser de m’accrocher à l’espoir fou qu’un jour elle daigne s’accrocher à mon bras. « Je suis sûre qu’elle te plairait. » J’ai du mal à affirmer le contraire tant Jo est imprévisible. Mais Amos est un type bon, et je sais au moins qu’elle le reconnaîtrait. Elle sait l’importance que mon cousin prend petit à petit dans ma vie, en plus de ça. « Je lui ai déjà parlé de toi. Mais c’est peut-être un peu tôt pour elle pour les repas de famille. » On rentre dans le "dur" du sujet : un secret qui ne tardera pas à me dévorer.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyJeu 25 Jan 2024 - 17:58






I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas #4  

@Midas Sterling  

Lorsque j’entends Midas tenir des propos flatteurs à propos d’Harleen, et ce, malgré la preuve récente des conséquences de son côté bohême, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a l’âme belle, mon cousin. Moi, je peine à trouver des qualités à mon ex-femme au regard du mal qu’elle m’a causé personnellement et de celui dont elle a voulu rendre victime Raelyn ou mon couple. est-ce là, la différence ? S’explique-t-elle parce que je suis un revanchard patenté ? Pour répondre à cette question, il conviendrait que je me plonge dans des souvenirs malheureux alors que j’étais porteur de bonne nouvelle. Aussi, me suis-je abstenu de tout commentaire. J’ai préféré lui offrir un sourire chargé de bienveillance et d’une tape approbatrice dans le dos. Elle respire de cette forme de fierté envers ces êtres chers que nous prenons sous notre aile. J’ignore si Midas a besoin de moi. Je ne suis pas assez présomptueux pour l’envisager, mais qu’importe ? Je ressens et, puisque je me sens en sécurité, je l’exprime sans les mots. Je le trahis par un regard tandis que je campe mon rôle de bienfaiteur à merveille. La guitare est en place et, naturellement, la conversation s’oriente vers Jo et vers mon épouse. Je ne sais pas grand-chose de la première, mais j’affirme sans peine qu’elle est sculptée dans le même bois que Raelyn. Ô, je ne dirais pas que cette dernière soit difficile à vivre : j’assume de ne pas être un cadeau contrairement à mon cousin qui m’apparaît comme une bonne pâte. En revanche, elle souffre - quoique nous nous enorgueillisons de leur caractère en acier trempé - d’un besoin d’indépendance qui, pour ma part, m’a régulièrement empêché à trouver ma place au sein de notre duo. Les choses ont évolué. Ce n’est plus toujours handicapant, mais il m’arrive encore d’être abasourdi par certaines des réactions de ma conjointe. «Disons qu’elle m’a appris à communiquer un peu mieux.» Je ne prétendrais pas que je prête à l’exercice avec aisance et je veille à demeurer au plus proche de la vérité. «Mais, je n’ai pas de support comme toi.» En l'occurrence, la musique. Il l’avoue avec un éclat de reconnaissance dans le regard : je ne m’avance pas sur des charbons ardents. «Et ça fait quatre ans, je crois.» Je ne célèbre aucune date : il présume que le temps passe, que je vieillis et depuis la naissance de Micah, mon âge est de plus en plus problématique. «Et je crois que c’est surtout elle qui est patiente, même si je pourrais t’en raconter où c’est elle qui a déconné.» ai-je terminé par un clin d’oeil. Il sous-entend que je ne me prêterai pas à ce jeu mesquin. Que du contraire, j’aime vanter les qualités de ma dulcinée. Je lui en inventerais volontiers : je l’ai idéalisée il y a longtemps, j’en suis conscient et je n’en tire aucune gêne. «Sauf que même si je lui ai promis cent fois que j’arrêterais de le faire, il m’arrive encore de décider pour nous deux et oui, jusqu’ici, elle m’a toujours pardonné. Pour combien de temps encore, par contre… » Dieu seul connaît la suite de notre histoire et, quoique j’ai peur de perdre Raelyn à chaque jour qu’il bâtit de ses mains, je n’ai pas le loisir d’abdiquer en cas de conflit. S’il demeure une brèche dans laquelle m’infiltrer pour me défendre d’accusations que je trouve injustes, je m’y infiltre sans scrupule. Je me défends alors avec énergie, ce qui rend nos conflits tempétueux, c’est vrai, mais nos réconciliations plus intenses encore. «Tu vois, je crois que c’est la différence entre toi et moi. J’aime bien quand on se fait la guerre. Pas trop souvent évidemment.» Je me suis enfoncé dans mon siège, ai bu une gorgée de mon verre d’eau et, rassemblant mes esprits, je me suis expliqué de peur d’être qualifié de fou. «Mais, parfois, une dispute, ça nous rend vivants, beaux. Ca me rappelle que l’on s’aime encore, beaucoup, assez fort pour se battre non pas l’un contre l’autre, mais pour nous, pour éviter de reproduire des erreurs qui nous abîmerait. Je voudrais pas qu’on soit “moins”. Tu vois ce que je veux dire ?» Toute notre histoire s’est érigée sur les fondations d’une passion dévorante, pas seulement pour ce le vocable induit de voluptueux ou de sensuel, mais aussi pour ce qu’il suggère, étymologiquement, en douleur et en souffrance. Nous nous sommes autant adorés que torturés et pour rien au monde je n'échangerais l’un de nos souvenirs pour un autre moins palpitant, moins coloré de tout cet aura qui émane de nous, celle qui instruit l’autre qu’à un moment donné nous avons fusionné. C’est de loin l’expérience la plus grisante qu’il m’ait été donné de vivre, le plus beau cadeau que j’aurais pu recevoir et je regrette que Midas ne rencontre pas cette chance. «Rester discret. Pour ? Sa carrière ?» Cela pourrait s’expliquer : elle semble “jeune” sa vie d’artiste. Peut-être convient-il qu’elle se présente comme une célibataire pour vendre tant par son talent que grâce aux fantasmes inspirés à ses fans masculin, fantasmes qui ne sont possibles qu’en cas de célibat. «Ou c’est un choix délibéré ? Je n’insisterai pas pour la rencontrer si tu ne la sens pas prête, même si je suis convaincu que c’est à Raelyn qu’elle plairait beaucoup et c’est plutôt rare. Les femmes, c’est pas sa tasse de thé. Mais, c’est pas la question. Tu sais que tu as le droit d’avoir une famille, au même titre que la sienne, non ? Tu la connais, toi, sa famille ? » J’entends que chacun ne puisse pas accorder la même valeur aux impondérables de son conjoint. Somme toute, il est des efforts à fournir au nom de l’équité et un petit quelque chose, dans notre échange, finit par m’inquiéter : y pense-t-il, à l’équilibre utile à la pérennité de tout couple ?







--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7vHkInU Présent
ÂGE : 30 ans (15.10.1993) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Bf55f6d5832f82d4a0586a12ac0d7dc5d6cd90bd
POSTS : 1618 POINTS : 410

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4olive #7cassie #4jo #30 › harleen #1


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #30 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4eed092927093cd907fec4dd7b50920e4dc8394
harleen ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Leo Woodall
CRÉDITS : cheekeyfire (avatar), rampld2 (gif signature & profil), londewhoregifs (gif jo), plumegifs (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyMar 30 Jan 2024 - 14:56



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE
Midas Sterling & @Amos Taylor ☆ crédit/hillsidepacks

« Disons qu’elle m’a appris à communiquer un peu mieux. Mais, je n’ai pas de support comme toi. » Je comprends sans mal qu’il fait allusion à la musique, puisque son regard dévie presque imperceptiblement en direction de l’étui de guitare posé sur la table basse. Par support, je me demande donc naturellement s’il ne voulait pas plutôt dire échappatoire ou exutoire, et je suis surpris, parce que je me dis que chacun devrait avoir le sien. Sans la musique, je garderais certainement beaucoup de mes émotions en moi, beaucoup trop pour ne pas devenir fou dans les moments les plus compliqués à traverser, à l’image de ma séparation avec Jo après qu’elle ait découvert la supercherie. « Tu faisais pas de la boxe à une époque ? De la plongé ? » Ces activités ne lui servent-elles pas de soupape de décompression lorsqu’il en ressent le besoin ? La première pourtant me semble un excellent moyen d’extérioriser. « Et ça fait quatre ans, je crois.» » Je pousse un sifflement admiratif, posant sur mon cousin un regard qui transpire la fierté. Ce n’est pas ma place puisque j’ai plus de dix ans de moins que lui, mais j’admire cet homme qui a vécu ce qu’il peut arriver de pire à un père et se relever pour parvenir à reconstruire quelque chose. « Et je crois que c’est surtout elle qui est patiente, même si je pourrais t’en raconter où c’est elle qui a déconné. » Jo n’est pas parfaite, loin de là, mais puisque je suis pour l’instant dans une démarche de reconquête de la jeune femme, même si celle-ci semble plutôt très bien engagée, je ne dirai rien d’autre que du positif à son sujet : j’ai appris de mes erreurs. Alors, je lève les mains en signe d’innocence, avant d’énoncer mon mantra. « Même lorsqu’elles ont tort, elles ont raison. » Ou en tout cas, c’est de mon côté ainsi que je gère les choses pour obtenir tranquillité d’esprit et au sein de mon tout jeune couple. « Sauf que même si je lui ai promis cent fois que j’arrêterais de le faire, il m’arrive encore de décider pour nous deux et oui, jusqu’ici, elle m’a toujours pardonné. Pour combien de temps encore, par contre… » Je sens que la confession d’Amos est un peu moins anodine que les précédentes, que cette réflexion là le taraude certainement plus qu’il ne veut bien l’avouer et je pince mes lèvres avant de joindre mes mains ensemble, signe d’analyse. « Jo, j’essaie de pas faire des promesses sans être certain que je pourrais les tenir. » Je la sais radicale lorsqu’elle se sent bafouée. « Elle me le pardonnerait pas, je pense. C’est important une promesse. » Je n’ai pas mieux à lui offrir en guise de conseil, alors je laisse un silence méditatif flotter.

« Tu vois, je crois que c’est la différence entre toi et moi. J’aime bien quand on se fait la guerre. Pas trop souvent évidemment. » J’éclate de rire, surpris par la réponse de mon cousin : je ne suis pas câblé pour la comprendre. J’aime les relations sans accros et, si la passion m’intéresse, je suis un homme bien plus tendre et doux que ne je suis fougueux. « Mais, parfois, une dispute, ça nous rend vivants, beaux. Ça me rappelle que l’on s’aime encore, beaucoup, assez fort pour se battre non pas l’un contre l’autre, mais pour nous, pour éviter de reproduire des erreurs qui nous abîmerait. Je voudrais pas qu’on soit “moins”. Tu vois ce que je veux dire ? » - « Pas vraiment. » J’esquisse un sourire amusé, avant de hausser les épaules. « Je vois de quoi tu parles. Mais je crois que c’est pas fait pour moi, j’aime ma tranquillité d’esprit. » Je la savoure d’autant plus maintenant que je n’ai plus rien à cacher à ma petite amie. Je me suis fait des nœuds à l’estomac à l’idée qu’elle découvre tout pendant bien trop longtemps, je m’en fais encore concernant mon propre statut et ma propre carrière alors, concernant ma vie amoureuse, j’aime les choses simples. « Mais quand je vous vois, toi et ta femme, je me dis que c’est peut-être toi qui es dans le vrai. Tu penses qu’aimer les choses simples, ça m’empêchera d’avoir une relation durable ? » Avec n’importe quelle femme, mais surtout avec Jo : il n’y a qu’avec elle que cela compte à mes yeux de pouvoir me projeter. Suis-je trop plan plan pour la gent féminine ? Est-ce pour ça que Harleen, même enceinte de moi, est retombée dans les bras de son ex ? Je ne regrette plus de ne pas avoir su retenir la mère de ma fille, mais je ne veux pas nourrir la crainte qu’il m’arrive la même chose avec Jo.

« Rester discret. Pour ? Sa carrière ? Ou c’est un choix délibéré ? Je n’insisterai pas pour la rencontrer si tu ne la sens pas prête, même si je suis convaincu que c’est à Raelyn qu’elle plairait beaucoup et c’est plutôt rare. Les femmes, c’est pas sa tasse de thé. Mais, c’est pas la question. Tu sais que tu as le droit d’avoir une famille, au même titre que la sienne, non ? Tu la connais, toi, sa famille ? » - « Pour sa carrière pour l’instant, ouais. Je crois qu’elle a envie qu’on s’intéresse à elle et à ses premiers titres pour autre chose que parce qu’elle est ma petite amie. » Ce que je comprends, même si la situation ne me plaît pas beaucoup. Moi aussi je n’aurais pas voulu que l’on m’encense pour les mauvaises raisons, et cela m’aurait donné la désagréable sensation que je dois ma réussite à quelqu’un d’autre. « Elle a trop de talent pour qu’on la résume à ça, et je le comprends. » Pour autant, est-ce que je ne voudrais pas pouvoir la présenter en bonne et due forme au reste de la famille ? Lui prendre la main dans la rue ? Bien sûr que si. « Je connais sa grand-mère, et je crois que c’est le seul membre de sa famille qui ait de l’importance à ses yeux. » Mais Jo vit avec Ava et Ava est malade – Amos le sait -notre rencontre a été provoquée plus que réellement mise en place parce que souhaitée. Toutefois, je soupçonne Jo de se ravir de voir que la vieille dame m’apprécie. « Elle connait Olive, et elle a rencontré Posy. Crois-moi, vu son aisance avec les enfants, c’est déjà un grand pas. » Au fond de moi, je nourris bien sûr la peur qu’elle ne se fasse jamais à ma petite fille ou plutôt, à ce que son existence lui rappelle. « Elle est mal à l’aise avec elle, je lui laisse le temps. »





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Amos Taylor
Amos Taylor
le faiseur de rêves
le faiseur de rêves
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MTtf4TM Présent
ÂGE : 46 ans (02/05/1977)
STATUT : Elle a gommé ses ratures, effacé ses coquilles. Elle lui a rappelé que derrière le tragique se terrent parfois de belles histoires d'amour. Elle est sa renaissance, son renouveau et, aujourd'hui, ils sont ensemble parents d'une petite Micah née en décembre 2021.
MÉTIER : Propriétaire d'un casino que Raelyn a appelé "Octopus". Bras droit de Raelyn au Club, il gère l'acheminement et la revente des armes illégales.
LOGEMENT : Il vit depuis janvier 2021 avec Raelyn au 721 Daisy Hill Road à Logan City, dans un loft dont il tait l’adresse. Il possède également un catamaran dans un emplacement privé et, lui aussi, inconnu tous. Rae et lui, pour leur couverture, louent aussi un appartement "témoin" pour recevoir leurs proches et, de cette manière, conserver le secret de leur adresse.
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_inline_pkitw9EVnj1rjxgbh_1280
POSTS : 7275 POINTS : 0

TW IN RP : Dépression › Suicide › Alcoolisme › TSPT › Coma éthylique › Deuil › Addiction › Overdose d'un proche › Meurtre › Décès d'un proche
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Il ne cuisine pas, mais il sait faire à manger › C'est un excellent nageur › Après l'accident, il n'a plus plongé pendant des années. Il a recommencé récemment grâce à Raelyn › Alcoolique notoire. Il l'admet et essaie de se soigner après que les médecins lui ont promis une mort anticipée s'il n'arrêtait pas › La mauvaise foi est son arme préférée › Il fume beaucoup trop pour son bien › Il est obsédé par la sécurité de Raelyn, mais aussi celle de Micah. Sa peur de la perdre est grandissante et ne semble pas vouloir s'éteindre.
CODE COULEUR : 66cc66
RPs EN COURS : (7+2=9) Amelyn #96Midas #4Anwar #2Rhett #3Abramos #1Samuel #1Chad #5 › Atlas 7#

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 0ca41f4f930cbaeae8e9a2d29a926cecd384086c
Amelyn 96 ⊹ I was lost until I found me in you. I saw a side of me that I was scared to, but now I hear my name and I'm running your way. I still look at you with eyes that want you. When you move, you make my oceans move too. It's my desire that you feed, you know just what I need. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627282930313233343536373839404142434445464748495051525354555657585960616263646566676869707172737475767778798081828384858687888990919293949596

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE 56314a9c59aee1395475bcb536c1c83e8a68d224
Atlas #7 ⊹ I am the key to the lock in your house. That keeps your toys in the basement. Do not cry out or hit the alarm, you know we're friends till we die.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Tumblr_nm1d3lw4051qg8dzlo4_r1_250
Taylor & Sterling Chad #5 & Midas #4 & Samuel #1 & Abraham#1 ⊹ By faith, being moved by the fear of God, he made ready an ark for the salvation of his family

UNIVERS ALTERNATIFS :


(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Deuy
Amelyn UAchp 12 & chp 13 › ⊹ Everybody knows that baby's got new clothes, but lately I see her ribbons and her bows have fallen from her curls. She takes just like a woman. She makes love just like a woman and she aches just like a woman. But she breaks just like a little girl. ☽ 12345678910111213


RPs EN ATTENTE : Jonah
RPs TERMINÉS : Liste mise à jour dans la fiche de liens.


AVATAR : Bradley cooper
CRÉDITS : Stairsjumper (avatar), Loma (gifs signature), harley (crackships profil), WALDOSIA. (code signature), casiopeis (gif from serena) hillsidepacks
DC : Nope
PSEUDO : Ci!
Femme (elle)
INSCRIT LE : 16/12/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28495-amos-taylor-my-senses-have-been-stripped
https://www.30yearsstillyoung.com/t28558-amos-taylor-ace-of-spades

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE EmptyJeu 1 Fév 2024 - 18:17



I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE

Il m’arrive encore d’enfiler des gants de boxe. Moins qu’avant, mais il n’est pas rare pour autant que je ne pousse pas les portes du dojo tenu par l’une de ses vieilles connaissances que l’on salue par habitude, mais dont on ignore jusqu’au prénom. Je m’y rends souvent avec Abe, régulièrement, ce qui nous permet de mettre à jour Par contre, à quand remonte la dernière fois où j’ai enfilé une combinaison de plongée ? Des palmes ? Vérifier mes bouteilles pour ensuite me perdre dans l’immensité sous l’océan ? Je n’arrive pas à m’en souvenir et j’en déduis que ça remonte à bien trop loin. J’ai un partenaire pourtant. Toute débutante soit mon épouse, elle n’a pas détesté. J’ai même un bateau pour nous emmener là où bon nous semble histoire d’en découvrir toujours plus sur les fonds marins. Alors, pourquoi ? Pensif, je hoche la tête et je hausse les épaules. «C’est vrai… Je plonge peu.» ai-je remarqué sans m’interroger à propos de mon premier passe-temps. «Pourtant, il m’a semblé que Raelyn avait apprécié et c’est pas comme si j’avais pas tout ce qu’il fallait.» Trouver une explication est-il utile ? Peut-être et, pourtant, je n'ose pas trop m'attarder sur ce qu'elle pourrait signifier. Alors, je m’abstiens de trop réfléchir. Je repousse au loin la question au profit des réponses à celles de mon cousin. C’est long, quatre ans, pour un jeune homme de son âge. Pour moi, qui ai sacrifié deux vies à une autre, le compte me semble peu impressionnant. Certes, au regard de mes blessures, de mon caractère de cochon et de ce que Raelyn m’est assimilable, je ne doute pas que peu auraient misé pour nous. Pour moi, dès lors que je me suis abandonné à cette attirance mutuelle qui nous consumait l’un l’autre, notre relation m’est apparue comme une évidence. Nous avions des choses à apprendre, ensemble et séparément. Nous avons chacun avancer nos pions et, aujourd’hui, il en résulte un mariage, une magnifique petite fille et, depuis mon sevrage, beaucoup plus de disputes que d’instants formidables. Je n’en suis pas inquiet. Je vis dans le déni d’une réalité qui m’effraie : c’est préférable. «Je crois à toutes mes promesses. Mais, quand il est question de réfléchir complètement différent par rapport à ce qu’on est, parfois, on se loupe. Les femmes et leur besoin d’indépendance, je découvre.» Est-ce vraiment à mon cousin qu’il convient d 'exemplifier ? «Mais, J’aime ça chez elle. J’aime qu’elle n’ait pas besoin de moi ou pas comme la société l’entend en tout cas.» ai-je ponctué, persuadé qu’affectivement, nous sommes unis par des liens indéfectibles et que de leur rupture découlerait une intolérable souffrance. Peut-être est-ce pour ne jamais l’oublier qu’il nous arrive - surtout à moi - de nous chercher des poux.

Est-ce que j'essaie de conjurer les mauvais sorts du destin, celui qui instille du doute en tout être ? Est-ce que je les chasse en tentant de réveiller tout ce qu’il y a de plus passionné en nous ? Là encore, je sens poindre une inquiétude qui deviendra latente, plus tard, mais pour l’heure, je l’ignore dans tous les sens du terme : j’y prête peu d’attention et je ne dispose pas d’une boule de cristal qui me permettrait de lire l’avenir. Le mien m’intéresse moins que celui de Micah ou de Raelyn. Celui de mes frères me rend par ailleurs tout aussi curieux que celui de Midas. «Tu veux que je te dise ? Je crois que tu ne devrai pas te prendre la tête.» ai-je affirmé en avalant  une gorgée de mon verre d’eau. « Ça dépend de notre tempérament, de nos expériences et d’elles, aussi. De ce qu’elles cherchent… Jo et Raelyn ont l’air d’avoir toutes les deux une sacré personnalité, mais c’est ce que nous vivons qui nous façonnent. Qui aurait pu imaginer que le mec tranquille, marié à dix-huit piges, t’aurait balancé qu’il ne recule jamais devant un conflit ?» C’était aux antipodes de mon reflet dans le regard de mes proches et, pourtant, je suis plus ambitieux qu’il n’y paraîssait. Lorsque j’ai autorisé mon essence à irradié de mon aura, ma famille a découvert un homme que peu approuve sans que ça ne le chatouille plus. «Elle te dit quoi, elle ? Et tu en penses quoi, toi ?» Raelyn dirige à la baguette des tas d’hommes en quête de pognon : elle s’ennuierait si j’obéissais au doigt et à l’oeil. Qu’en est-il pour Jo qui, pour l’instant, n’est qu’une sombre inconnue à mes yeux ?

Une inconnue que j’ai l’impression de connaître en partie tant elle habille mes conversations avec mon cousin. Est-ce si surprenant que je manifeste le désir de la rencontrer ? L’est-ce de tiquer devant cette éventualité, celle où découvrir ceux qui entourent son compagnon ne semble pas au programme ? Raelyn n’est pas famille, mais elle était curieuse de tout me concernant. Aussi, ai-je arqué un sourcil suspicieux. Quoique je saisisse les tracas de l’artiste par rapport à sa carrière et à sa volonté de se construire seule et non dans l’ombre d’un artiste reconnu depuis des années, je n’en demeure pas moins perplexe face au récit du jeune Sterling. «Tu parles à quelqu’un qui vit majoritairement caché. Mon couple est conventionnel.» Rae et moi ne sommes pas des libertins qui enchaînons les aventures parallèles. Nous n’avons pas non plus des mœurs douteuses. Mon métier est synonyme de débauche pour les croquants et celui de Raelyn - le véritable - est un secret bien gardé. Qui est au courant ? Le musicien lui-même est à des lieues de le soupçonner. « Vous ne risqueriez pas grand-chose avec nous. Tu pourras rester son vilain petit secret, mais je n’insisterai pas…» J’ai grimacé avant de poursuivre. «Elle connaît Olive ou elle s’entend avec Olive ?» me suis-je enquis, mes yeux rivés dans ceux de mon jeune protégé. Nous en sommes là, aujourd’hui. Je suis prêt à le soutenir si Jo est celle qu’il a choisie. Le cas échéant, je n’autoriserai pas la jeune femme à le rendre malheureux d’une quelconque façon. «Pour Posy, c’est normal. C’est une toute petite fille. Elle a une maman qui l’aime et j’imagine que ça ne doit pas être évident de trouver sa place dans ce genre de situation.» Je ne l’ai pas vécue : je n’émets que des suppositions. «Pour ce qui est du reste des tiens, je suis pas en train de te parler d’un repas familial avec père et mère, porcelaine et rond de serviette à nos noms. Je te parle d’une soirée dans un casino… pas de quoi fouetter un chat. Et Micah n’y est pas en général. Elle n’aura pas à fréquenter un autre enfant.» ai-je conclu d’un clin d’oeil avant d’ajouter qu’il est juste amené à y réfléchir et «Tiens-moi au courant si tu te sens lui en toucher deux mots. J’en ferai de même de mon côté. » Convaincre Raelyn de rencontrer ce jeune couple sera moins compliqué que d’envisager que, globalement, elle pourrait l’apprécier, la brunette nouvellement célèbre.




--- and suddenly
i was there, caught up in a dream, running after a new reality.

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE JLuMeCF
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE TiuE8UW
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE B2ZhCTC

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE MjUFQYH
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Hod8yO6
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Qsba
(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE X69W5fv

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty
Message(#) Sujet: Re: (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE (Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(Midas & Amos #4) I CANNOT BELIEVE IT'S TRUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-