AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

 (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 5460750ccf9ba8b7cb05d52ced8403d891e45742
POSTS : 23454 POINTS : 1290

TW IN RP : violence physique et verbale
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)gabrielledamon #15james #21ginny #115evelyn #2savannah #9


(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : perkamentus (avatar) › genuineviolence (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyLun 11 Sep 2023 - 20:58



Sans doute qu’avoir évoqué le cousin de James avec ce dernier m’a rendu curieux. Du moins, je ne peux pas dire que ma présence à ce festival de jazz soit purement le fruit du hasard ; pas alors que j’ai au préalable consulté le planning pour m’assurer de venir le soir de sa prestation. Non pas que j’apprécie la musique, mais simplement pour m’assurer de mourir un peu moins bête en sachant au moins quel genre de musique le gamin arrive à chanter. En sachant aussi quel visage mon frère a observé tout près du sien avant de frapper - mais c’est une autre histoire, dira-t-on. C’est une histoire dont Ugo n’a jamais eu vent et qui n’a pas vocation à être amenée jusqu’à lui. Je ne cherche pas à lier Ugo à ce genre d’histoire, et encore moins à lui créer le moindre souci alors que je me doute que la vie n’est pas aussi simple de son côté. Je garde la majorité de mes interrogations quant à la fin de son mariage, certain qu’il sera toujours plus adepte à parler du sien que moi du mien - bien que je sois loin d’être une bonne référence, je le sais bien.

« Je me suis pas découvert une passion pour le jazz, t’as pas intérêt à vouloir m’offrir un concert pour mon anniversaire. » Que les choses soient claires. Je profite de l’événement pour engager une discussion et être avec celui que je considère comme mon meilleur ami pour le temps d’une simple soirée, mais au-delà de ça il n’y a aucune conclusion à tirer de mon choix de sortie. D’ici quelques jours tout sera terminé, et cela me convient tout aussi bien. « Commande à boire si tu veux, je nous trouve une table. » Assez loin de la scène, où nous pourrons discuter sans être rendus sourds et où, surtout, mon visage ne risque pas d’être éclairé par une lumière ou une autre et être reconnu par le chanteur. Si je peux aussi éviter ce genre de discussion de mon côté, cela a tout pour m’arranger. Il sait déjà que je m’en tiendrai à de l’eau de mon côté, alors cela ne sert à rien que je perde de mon temps autour du bar de toute façon noir de monde: personne ne devient uniquement pour la musique et nombre d’entre eux ne viennent sûrement pas pour la musique tout court, d’ailleurs. De mon côté, j’estime être une bonne personne au cœur d’un 50/50 raisonnable et balancé.

Lorsqu’il arrive à la table que je nous ai réservé, je profite de l’instant pour prendre rapidement une photo de lui et la poster sur Instagram. A défaut de faire autant de peinture que je le souhaiterais, j’alimente au moins mon compte de temps à autre. Déjà, les images du Lac de Côme me manquent. « Tu les connais, les mômes sur scène ? J’ai choisi au hasard. » Je mens éhontément, sans m’en vouloir un seul instant.











(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Ugo De Luca
Ugo De Luca
La nostalgie des sentiments
La nostalgie des sentiments
Présent
ÂGE : quarante ans (02.09.1984)
SURNOM : compa • papa • sciocco
STATUT : divorcé & célibataire, il découvre les applications de rencontre après plus de quinze ans de mariage. Pour lui, une révolution à laquelle il ne comprend pas grand chose.
MÉTIER : directeur de collection d'une maison de haute couture, Weatherton
LOGEMENT : spring hill, numéro 380
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_oya8prZpf71rq49qyo6_400
POSTS : 1682 POINTS : 500

TW IN RP : adultère & mensonge & potentiel language grossier
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a deux enfants (quinze & douze ans)
RPs EN COURS : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 830dc57943e11a7dd6f55e4aa75d2e0ad494831e
RPs TERMINÉS : cf, fiche de liens
AVATAR : Miguel Angel Silvestre
CRÉDITS : @ssoveia (avatar) @derek-theler (gifs signature)
DC : Edison. Molls. Anthony.
PSEUDO : émilie, éms.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 07/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48736-ugo-de-luca-suit-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t48773-la-vita-e-una-combinazione-di-pasta-e-magia-ugo
https://www.30yearsstillyoung.com/t48774-ugo-de-luca

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyJeu 14 Sep 2023 - 18:38



« Je me suis pas découvert une passion pour le jazz, t’as pas intérêt à vouloir m’offrir un concert pour mon anniversaire. » « Ah merde – je pensais que c’était un message subliminal pour me guider sur le cadeau idéal. T’as bien fait de me le dire », dit-il avec ironie tout en lui jetant un bref coup d’œil en biais. « Commande à boire si tu veux, je nous trouve une table. » Acquiescement de signe de tête.

« Une table loin de la scène ? Loin des enceintes ? Là où les gens les plus emmerdants de la soirée s’installent pour pouvoir s’entendre critiquer ceux qui se produisent … », lance-t-il en arrivant devant la table choisie par Auden. Le sourire d’Ugo n’a pas disparu, pire ! il est devenu un peu plus présent. A vrai dire, l’invitation soudaine et spontanée avait intrigué l’italien qui n’avait pas hésité une seconde. Passer une soirée avec Auden après que celui-ci s’est éclipsé à Côme … oui, on est d’accord, Ugo espérait au moins avoir quelques détails, informations sur ce petit chapitre. « Parfait ! » clame-t-il alors en venant déposer les boissons sur la table. Après avoir pris la pose, il prend finalement place autour de cette table et saisit son verre pour le lever dans sa direction et en boire une gorgée ; à un certain âge et degré d’amitié, on est un peu moins tatillons sur les règles de politesse. Pas vrai ? « Tu les connais, les mômes sur scène ? » Verre entre les mains déjà porté à ses lèvres, il tourne la tête vers Auden tout en restant dans cette position. « J’ai choisi au hasard. » Il avale une gorgée et repose son verre sur la table tout en accompagnant son geste de quelques paroles, un ton moqueur et un regard malicieux : « T’as été inspiré par quoi ? Leur nom ?! » Le nom ne l’avait pas fait sourire – il plaide coupable. Ugo est devenu ringard très tôt ; à la trentaine, autour de la trentaine ouais. Un jour, il s’est réveillé, regardé dans le miroir et s’est rendu compte qu’il était devenu le père de famille qui n’est plus in, qui ne connaît pas ce qui est in … et qui utilise le mot in pour désigner quelque chose à la mode. Ce qui fait également rugir ses enfants. « Apparemment un groupe de Brisbane … post hardcore, aucune idée … mais les gamins de l’âge de Bobby connaissent … d’ailleurs, il me les a brisé pour venir » souffle-t-il en balayant les lieux à la recherche de son fils. « J’ai l’interdiction formelle de l’approcher, lui adresser la parole en premier … tu te souviens quand je te disais de profiter … quand ils sont adolescents, ce sont vraiment ce qu’il y a de pire … » un sourire et un léger coup de coude en accompagnant ses paroles. Auden pouvait profiter de l’âge candide de son fils. D’ici quelques années, il se retrouvera lui-aussi – sans doute – assis à une table avec des règles strictement instaurées par l’âiné. Le pire dans tout cela, Ugo va les suivre à la lettre pour ne pas faire de vagues.


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 5460750ccf9ba8b7cb05d52ced8403d891e45742
POSTS : 23454 POINTS : 1290

TW IN RP : violence physique et verbale
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)gabrielledamon #15james #21ginny #115evelyn #2savannah #9


(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : perkamentus (avatar) › genuineviolence (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptySam 23 Sep 2023 - 1:54



« Une table loin de la scène ? Loin des enceintes ? Là où les gens les plus emmerdants de la soirée s’installent pour pouvoir s’entendre critiquer ceux qui se produisent … » - « Depuis quand t’es le plus barbant de nous deux ? »

Mon sourire s’étire, sans doute bien plus pour lui faire comprendre que je n’ai pas envie de continuer cette discussion que pour marquer une quelconque gentillesse de ma part. Je ne suis pas venu parce que j’aime particulièrement ce genre de musique, ni même la musique de façon générale, et ça aussi il le sait très bien. Ce soir marque surtout l’occasion pour moi de m’extirper d’une routine qui commence peu à peu à me ronger. L’absence de Ginny devient pesante, inévitable, et je n’ai toujours pas trouvé le parfait moyen de m’en extirper, quand bien même j’y travaille. Ugo veut que je lui parle de ce genre de choses, et c’est sans doute ma façon à moi de le faire. Ô combien maladroite, mais au moins existante. « T’as été inspiré par quoi ? Leur nom ?! » - « Si j’avais cherché à donner un nom au vomi de mon chien après avoir mangé de l’herbe, ça m’aurait sûrement inspiré à ce moment précis, en effet. » Alors non, autant dire que je n’ai pas choisi cette soirée en particulier grâce au nom de scène choisi par les gamins en question. Il a le mérite d’être original, certes, mais du reste je suis le premier à penser qu’ils auraient tout de même pu trouver mieux, surtout que j’imagine qu’ils ont quand même dû se réunir et discuter pour pondre une telle connerie. Mais peu importe. Je ne suis pas là pour la musique, je le répète, et je ne suis même pas là pour profiter de l’occasion et me moquer des gamins à peine en âge de boire de l’alcool dans tous les pays du monde.

Ugo semble s’être renseigné sur le groupe et je l’écoute tel un écolier presque attentif. Non pas que ça m’intéresse, mais j’aime au moins l’idée de savoir qui j’écoute. A la mention de son fils, mon intérêt devient réel. « Pourquoi tu lui as pas proposé de venir ? » Il aurait pu rester à trois mètres de nous histoire de ne pas passer pour un ringard, mais il sait bien que je ne me serais jamais opposé à la présence de son fils, surtout alors que je sais que tout n’est pas simple avec sa femme, ou sa vie de façon générale. Après quelques secondes, je comprends néanmoins que le gamin est bel et bien présent, quelque part dans le bar. « Tâche de pas ramener sa future belle-mère chez toi ce soir et tout ira bien. » En d’autres termes, il vaut mieux pour lui qu’il fasse attention à ses gestes alors que Bobby le surveille sûrement autant que l’inverse est vrai, même si personne ne souhaiterait l’avouer. « Sloan use toute ma patience parce qu’il veut dessiner des chats à tout va maintenant, je crois que c’est le pire que je puisse craindre de lui pour le moment. » Il a un caractère particulièrement doux et sans nul doute hérité de sa mère, je ne crains donc pas ce à quoi pourrait ressembler sa crise d’adolescence le moment venu. Une part de moi craint encore qu’il me reproche l’absence de sa mère, ce dont je sais être pleinement fautif, et ce je je devrai lui avouer le moment venu. Il est inimaginable qu’il grandisse dans un quelconque mensonge, mais pour l’heure je me complains dans notre quotidien insouciant, bien que ponctué par sa nouvelle passion pour le chat de James. « Mais tu te doutais pas qu’il serait compliqué à vivre quand il était encore gamin, pas vrai ? » Parce que tous les enfants ont un capital douceur et insouciance, je ne peux pas le nier. « C’est pire depuis le divorce ? » J’ose finalement demander sur un ton différent, bien plus occupé à véritablement prendre de ses nouvelles plutôt qu’à en rire.











(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Ugo De Luca
Ugo De Luca
La nostalgie des sentiments
La nostalgie des sentiments
Présent
ÂGE : quarante ans (02.09.1984)
SURNOM : compa • papa • sciocco
STATUT : divorcé & célibataire, il découvre les applications de rencontre après plus de quinze ans de mariage. Pour lui, une révolution à laquelle il ne comprend pas grand chose.
MÉTIER : directeur de collection d'une maison de haute couture, Weatherton
LOGEMENT : spring hill, numéro 380
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_oya8prZpf71rq49qyo6_400
POSTS : 1682 POINTS : 500

TW IN RP : adultère & mensonge & potentiel language grossier
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a deux enfants (quinze & douze ans)
RPs EN COURS : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 830dc57943e11a7dd6f55e4aa75d2e0ad494831e
RPs TERMINÉS : cf, fiche de liens
AVATAR : Miguel Angel Silvestre
CRÉDITS : @ssoveia (avatar) @derek-theler (gifs signature)
DC : Edison. Molls. Anthony.
PSEUDO : émilie, éms.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 07/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48736-ugo-de-luca-suit-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t48773-la-vita-e-una-combinazione-di-pasta-e-magia-ugo
https://www.30yearsstillyoung.com/t48774-ugo-de-luca

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptySam 23 Sep 2023 - 15:45


« Depuis quand t’es le plus barbant de nous deux ? » Il jette un coup d’œil à sa main, l’envie pressante de lui brandir son majeur par provocation mais il se retient en lui balançant un regard qui veut dire exactement la même chose.

« Si j’avais cherché à donner un nom au vomi de mon chien après avoir mangé de l’herbe, ça m’aurait sûrement inspiré à ce moment précis, en effet. » Ugo ferme les yeux, secoue la tête doucement de droite à gauche comme s’il vient d’être touché par la grâce et prononce d’une voix presque solennelle qui ne dure pas bien longtemps vu qu’un large sourire finit par étirer ses lèvres à la fin de sa phrase : « Hm. Un poète ! Tu touches directement mon âme. » Ugo ouvre de nouveau les yeux en direction de la scène un peu plus loin. Sur son passage, son regard croise différents groupes de personnes. Apparemment, le public est assez hétéroclite pour ce groupe et c’est ce qui attise la curiosité de l’italien. Si on peut toucher autant de monde, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche : du moins, dans son monde à lui. Je vous ai dit qu’il était devenu ringard. Il avale une gorgée de son verre après avoir mentionné la présence de Roberto dans les parages. « Pourquoi tu lui as pas proposé de venir ? » « Mais j’ai proposé Auden … j’ai proposé », commence-t-il par dire. « Ce sale gosse ne semble pas avoir envie de m’avoir dans les parages. Elle est finie l’époque où j’étais le père cool. » Nouvelle gorgée. « Tâche de pas ramener sa future belle-mère chez toi ce soir et tout ira bien. » Ugo fait les gros yeux, fronce les sourcils tout en lui donnant un coup du revers de la main sur son bras. « Dis pas de connerie ! Ce soir, je n’ai d’yeux que pour toi », ajoute-t-il en battant des cils à la manière d’un cartoon, approchant son visage de celui de son ami à distance raisonnable tout en affichant un sourire abruti, un classique de la part d’Ugo.

« Sloan use toute ma patience parce qu’il veut dessiner des chats à tout va maintenant, je crois que c’est le pire que je puisse craindre de lui pour le moment. » « Profite », souffle-t-il en riant, portant son verre à ses lèvres pour en boire une nouvelle gorgée. « Mais tu te doutais pas qu’il serait compliqué à vivre quand il était encore gamin, pas vrai ? C’est pire depuis le divorce ? » La question le pique directement en plein cœur car avec un pas de recul – il ne faut pas beaucoup de recul – il sait que c’est exactement ça. Verre posée sur la table face à eux, il tient toujours son verre entre ses mains et le fait tourner sur la table. « On va dire que le divorce n’a pas aidé. Y’a quelque chose qui a changé. L’idée d’avoir la famille parfaite, d’avoir les parents parfaits, d’avoir un père qui gère sa vie professionnelle et sa vie personnelle sans le moindre heurt … je crois qu’il a pris conscience que je suis qu’un type comme les autres … », peut-être que c’est pour ça que cet abruti s’était inscrit dans ce match de rugby et qu’il avait fini par passé les jours d’après allongé dans son fauteuil, à se faire masser à pas d’heures pour pouvoir avoir le sentiment de retrouver l’usage de ses membres. Les sports de contact, pas pour lui. « On est leur héros jusqu’à un certain moment … et putain, le retour à la réalité peut être violent ! », dit-il en concluant par un léger éclat de rire même si la vérité était bien moins drôle, bien plus dure. Triste réalité.


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 5460750ccf9ba8b7cb05d52ced8403d891e45742
POSTS : 23454 POINTS : 1290

TW IN RP : violence physique et verbale
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)gabrielledamon #15james #21ginny #115evelyn #2savannah #9


(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : perkamentus (avatar) › genuineviolence (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyJeu 28 Sep 2023 - 18:54


« Mais j’ai proposé Auden … j’ai proposé. Ce sale gosse ne semble pas avoir envie de m’avoir dans les parages. Elle est finie l’époque où j’étais le père cool. » Je souris, certainement pas envieux à l’idée de connaître Sloan à l’adolescence. Je doute qu’il sera du genre à me faire une crise en bonne et due forme, mais cela voudra déjà dire qu’il a quinze ans de plus et n’est plus le petit garçon qui demande à tout va à dessiner Shady. Il est parfait tel qu’il est ainsi, heureux et inconscient du monde qui l’entoure, tout aussi inconscient qu’il l’est de l’absence de sa mère et du fait qu’elle ne reviendra jamais. Ugo prend une nouvelle gorgée alors que je me contente de sourire face à ses paroles désespérées. « Dis pas de connerie ! Ce soir, je n’ai d’yeux que pour toi » Il réfute un peu trop vite l’idée de trouver une femme avec qui repartir ce soir, si jamais vous voulez mon avis. « Ça me fait une belle jambe tiens. » J’annonce à mon tour, soulignant une fois de plus qu’il serait impossible qu’il se passe quoi que ce soit entre lui et moi. Je suis bisexuel, mais il est mon meilleur ami, parfaitement hors d’atteinte et loin de tout désir. « Je préfère encore que tu m’abandonnes pour d’autres beaux yeux. » Plutôt que d’imaginer un quelconque rapprochement entre nous, parce que cela me semble parfaitement impossible.

J’ose à peine hocher la tête lorsqu’il aborde le sujet de sa famille désormais déconstruite et de l’image brisée que son fils a de lui. Je n’ai pas beaucoup d’arguments contre cette idée, il faut le dire, ce qui ne m’en rend pas moins désolé pour ce qui lui arrive. Au moins, il ne semble pas trop se morfondre sur son sort, ce qui est une des meilleures choses que je pouvais lui souhaiter. « Je pense qu’on fêtera Noël en famille cette année. Si tu veux venir, t’es le bienvenue. » Puisque je ne serai pas avec Ginny, puisque mes sœurs sont d’éternelles célibataires, puisque Saül a fui dans n’importe quel pays du monde n’ayant pas d’accord d'extradition avec l’Australie. Tous les éléments sont réunis pour que nous nous retrouvions entre frères et sœurs, et Ugo est comme un membre de la fratrie à mes yeux. « Les gamins pourront rester un peu avec Damon. » Il est à peine plus âgé qu’eux, après tout. Ils s’entendraient bien, tous les trois. Quatre, s’il amène sa femme. A peine plus vieille, mais certainement pas assez pour être ailleurs qu’à la table des enfants. « Et à nouvel an je te souhaiterai de tourner la page pour 2024, ça me semble être pas mal, hm ? » Je ne tourne pas beaucoup mieux la page que lui au sujet de mon mariage, certes, mais j’ai au moins pour excuse d’avoir à faire face à des conditions différentes qui imposent un traitement différent. De son côté, il sait que tout est bel et bien terminé et il n’aura qu’à se retrouver quelqu’un quand il aura un peu mieux digéré le traitement imposé par sa femme. Rien que ça.











(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Ugo De Luca
Ugo De Luca
La nostalgie des sentiments
La nostalgie des sentiments
Présent
ÂGE : quarante ans (02.09.1984)
SURNOM : compa • papa • sciocco
STATUT : divorcé & célibataire, il découvre les applications de rencontre après plus de quinze ans de mariage. Pour lui, une révolution à laquelle il ne comprend pas grand chose.
MÉTIER : directeur de collection d'une maison de haute couture, Weatherton
LOGEMENT : spring hill, numéro 380
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_oya8prZpf71rq49qyo6_400
POSTS : 1682 POINTS : 500

TW IN RP : adultère & mensonge & potentiel language grossier
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a deux enfants (quinze & douze ans)
RPs EN COURS : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 830dc57943e11a7dd6f55e4aa75d2e0ad494831e
RPs TERMINÉS : cf, fiche de liens
AVATAR : Miguel Angel Silvestre
CRÉDITS : @ssoveia (avatar) @derek-theler (gifs signature)
DC : Edison. Molls. Anthony.
PSEUDO : émilie, éms.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 07/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48736-ugo-de-luca-suit-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t48773-la-vita-e-una-combinazione-di-pasta-e-magia-ugo
https://www.30yearsstillyoung.com/t48774-ugo-de-luca

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyMer 4 Oct 2023 - 23:01



« Ça me fait une belle jambe tiens. Je préfère encore que tu m’abandonnes pour d’autres beaux yeux. » Ugo laisse échapper un éclat de rire en lui donnant une petite tape sur l’épaule. Il devrait peut-être lui dire que les beaux yeux de sa sœur sont ceux dans lesquels il aurait aimé se noyer ce soir … il devrait mais il ne dit rien. Ne rien dire. Pas encore. Pas tout de suite.

«Je pense qu’on fêtera Noël en famille cette année. Si tu veux venir, t’es le bienvenue. » Ugo repose aussitôt son verre, fixant Auden en entendant cette invitation tout droit sortie de nulle part mais qui tombe à pic. Les fêtes de Noel, les premières depuis le divorce, il était toujours en train de négocier avec son ex-femme qui allait avoir le droit de passer les fêtes avec les enfants. Ils ne s’étaient pas encore mis d’accord là-dessus. Valencia voulait à tout prix emmener les enfants dans sa famille et Ugo ne s’imaginait pas Noel sans ses enfants et réaliser ensemble les fameuses traditions, tout comme le joli portrait de famille ô kitsch comme on aime. «Les gamins pourront rester un peu avec Damon. » «On est encore en train de négocier avec Valencia, ce serait avec plaisir… que ce soit avec les mômes ou non. » S’il ne s’étend pas dans des remerciements émotifs, son regard exprime le reste. Il le remercie. Sincèrement. D’être là. Toujours. Et encore. « Et à nouvel an je te souhaiterai de tourner la page pour 2024, ça me semble être pas mal, hm ? » Il affiche un sourire et laisse échapper un éclat de rire. Tourner la page serait pas mal. Écrire un nouveau chapitre, voire un nouveau livre vu combien le dernier chapitre était à chier. Il lève son verre comme pour souligner son accord à cette idée. «Je valide l’idée, ouais. A nouvel an, t’as qu’à m’inviter à Come tiens … à moins que tu ais déjà prévu quelque chose …», il a le coude posé sur la table, son menton vient s’appuyer sur la paume de sa main et il fixe désormais Auden avec un petit air malicieux. La curiosité le brûle.


Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 5460750ccf9ba8b7cb05d52ced8403d891e45742
POSTS : 23454 POINTS : 1290

TW IN RP : violence physique et verbale
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)gabrielledamon #15james #21ginny #115evelyn #2savannah #9


(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : perkamentus (avatar) › genuineviolence (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyVen 6 Oct 2023 - 9:01


Je l’invite aux fêtes de fin d’année sans consulter le reste de la famille, déjà bien au fait qu’Ugo est sûrement la seule personne avec laquelle nous nous entendons tous. Il a grandi avec nous, après tout, et il a su faire l’unanimité au sein de notre famille, ce qui n’était certainement pas gagné à en juger par les nombreuses divergences de caractères. Maintenant, il est l’un des nôtres. «On est encore en train de négocier avec Valencia, ce serait avec plaisir… que ce soit avec les mômes ou non. » J’hoche la tête, comprenant sans mal la difficulté de négocier avec son ex-femme. Je ne m’immisce pas davantage dans la conversation, parce que je conçois aisément que ça ne me regarde pas. Il est le bienvenue, avec ou sans les enfants, et c’est assez évident pour que je ne prenne pas la peine de préciser le fond de ma pensée, me contentant simplement d’aborder le sujet du nouvel uniquement pour lui souhaiter de tirer un trait sur cette histoire et mieux commencer à se reconstruire. «Je valide l’idée, ouais. A nouvel an, t’as qu’à m’inviter à Come tiens … à moins que tu ais déjà prévu quelque chose …» Il ressemble à une adolescente qui n’attend que des nouvelles de la dernière amourette en date. Mon regard se pose dans le sien, sans doute pris de court par son volte-face et sa pirouette à laquelle je ne m’attendais pas, et pour laquelle je me suis encore moins préparé.

Je ne lui ferai pas l’affront de lui demander ce dont il parle, mes doigts pianotant sur mon téléphone depuis plusieurs minutes déjà, envoyant des messages pour s’adresser à celui qu’on ne nomme pas. « C’est différent, Côme. » C’est la villa de James et moi. Elle a son lot de règles implicites, et sans doute qu’une des premières d’entre elles se résume à ne pas inviter des tierces personnes. Peut-être qu’Ugo pourrait être une exception une fois de plus ; si jamais son patron arrivait à comprendre qu’il n’a pas de quoi être jaloux à son sujet, déjà. « James pense qu’on baise ensemble. » J’annonce, mi-amusé et mi-agacé ; parce que la discussion n’est pas seulement au sujet d’Ugo. « Donne moi cinq minutes. » J’aurais aimé trouver une parade pour expliquer plus subtilement sortir le temps d’appeler James et de mettre les choses au clair avec ce dernier, autant que m’assurer à son timbre de voix que sa jalousie inexpliquée soit son seul souci du soir. A défaut, je me contente de ne pas citer explicitement les faits, le téléphone pourtant posé contre ma joue avant même que je ne sois dehors.

* * *

Les cinq minutes se sont transformées en dix mais je n’en fais pas de commentaire. Ugo s’en chargera à ma place, lui et son franc-parler, lui et sa curiosité. « T’as vraiment pas de plan pour la fin d’année ? Pour venir gratter à ma porte. » Je ne commente pas mon absence, toujours pas. Mon regard clair l’interroge sans répit. S’il veut revenir sur ce qu’il s’est passé, qu’il se débrouille, parce que je ne compte pas lui tendre la moindre perche.











(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Ugo De Luca
Ugo De Luca
La nostalgie des sentiments
La nostalgie des sentiments
Présent
ÂGE : quarante ans (02.09.1984)
SURNOM : compa • papa • sciocco
STATUT : divorcé & célibataire, il découvre les applications de rencontre après plus de quinze ans de mariage. Pour lui, une révolution à laquelle il ne comprend pas grand chose.
MÉTIER : directeur de collection d'une maison de haute couture, Weatherton
LOGEMENT : spring hill, numéro 380
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_oya8prZpf71rq49qyo6_400
POSTS : 1682 POINTS : 500

TW IN RP : adultère & mensonge & potentiel language grossier
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a deux enfants (quinze & douze ans)
RPs EN COURS : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 830dc57943e11a7dd6f55e4aa75d2e0ad494831e
RPs TERMINÉS : cf, fiche de liens
AVATAR : Miguel Angel Silvestre
CRÉDITS : @ssoveia (avatar) @derek-theler (gifs signature)
DC : Edison. Molls. Anthony.
PSEUDO : émilie, éms.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 07/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48736-ugo-de-luca-suit-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t48773-la-vita-e-una-combinazione-di-pasta-e-magia-ugo
https://www.30yearsstillyoung.com/t48774-ugo-de-luca

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyMar 31 Oct 2023 - 13:04


« C’est différent, Côme. » Ugo lève un sourcil, en voulant en savoir plus tout en sachant qu’il marche sur des œufs à cet instant. Auden a toujours été doué pour dissimuler ses émotions, ses pensées, sa vie privée. Si Ugo a tendance à sortir les gros sabots pour lui tirer les vers du nez, il sait néanmoins qu’il est parfois préférable de se la fermer. Alors qu’il porte son verre à ses lèvres tout en posant son regard sur la scène, il se fige brusquement en entendant les paroles de son ami d’enfance. « James pense qu’on baise ensemble. » La phrase est courte. Les mots sont simples. Le contexte est clair. Pourtant, le cerveau d’Ugo est en train de pédaler dans la semoule. Il essaie de voir s’il n’y a pas une autre interprétation à de telles paroles. James. Quel James ? Son boss James ? Comme s’il en connaissait des millions. Baiser ensemble ? Qui ? Auden et Ugo ? Pourquoi est-ce que cette phrase sort comme ça, tout d’un coup ? La tête penchée sur le côté, le verre toujours entre sa bouche et la table, il tourne la tête vers Auden pour finalement reposer son verre, les sourcils froncés. Il est en train de nous avoir un problème technique l’italien. « Hé ?! » est le bruit qui s’échappe de ses lèvres. « Donne moi cinq minutes. » Pas le temps de réagir qu’Auden se lève de sa chaise. Ugo se met à le suivre du regard, évidemment. Il va téléphoner avec qui ? James ? Est-il en pleine crise de jalousie ? Est-ce que … ? Il finit par secouer la tête pour retirer quelques pensées de son esprit et se concentrer de nouveau sur le concert.

Quand Auden revient, Ugo a recommandé une tournée. Possible qu’il en ait besoin ou que Auden en ait besoin. Qu’importe ! Il fixe toujours le concert, essayant de retarder le moment où son regard se posera sur son ami et où les questions fuseront à la vitesse de la lumière. «T’as vraiment pas de plan pour la fin d’année ? Pour venir gratter à ma porte. » « S’il pense qu’on baise ensemble, c’est que je dois être plutôt pas mal, non ? » qu’il finit par dire en tournant la tête vers Auden, ignorant la question sur sa vie désertique du moment. « Est-ce que je dois craindre la prochaine réunion au boulot ? Ou est-ce que tu es parvenu à le convaincre que tu ne croqueras jamais mon petit cul ? » Un sourire mutin et il lève les mains en signe de reddition : « je fais que demander pour être au courant du ton à employer la prochaine fois que je croise mon patron. »



Revenir en haut Aller en bas
Auden Williams
Auden Williams
le complexe de Dieu
le complexe de Dieu
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane MTtf4TM Présent
ÂGE : 40 ans. (25/12/1983)
SURNOM : Il répond à tout, surtout aux insultes.
STATUT : Dire à Ginny qu'il veut divorcer: check. Dire à James qu'il l'aime (à un moment pas opportun du tout): check.
MÉTIER : Meilleur peintre d'Australie. Il n'a rien peint depuis deux ans, le sujet est automatiquement censuré pour quiconque tente de l'aborder.
LOGEMENT : Le passage chez James a été aussi bref que chaotique, finalement. Il reste à l'hôtel en attendant de trouver autre chose.
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 5460750ccf9ba8b7cb05d52ced8403d891e45742
POSTS : 23454 POINTS : 1290

TW IN RP : violence physique et verbale
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Né en Italie, il est bilingue › Bisexuel assumé depuis toujours, les états d'âme féminins l'agacent pourtant › A quitté l'école à 16 ans pour vagabonder en Italie, c'est à partir de là qu'il a commencé à travailler son art › La peinture est sa raison de vivre, il touche à toutes les formes d'art par besoin de créer › Ne boit pas, ne fume pas (longue histoire) › Ambidextre › Égoïste, rancunier, colérique, manichéen, un vrai Enfer à vivre au quotidien › Père de Damon (2000) et de Sloan (2020), deux mères différentes qui le détestent › Fuit dès qu'il développe des sentiments pour autrui
CODE COULEUR : darkgreen
RPs EN COURS : (06)gabrielledamon #15james #21ginny #115evelyn #2savannah #9


(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane A14f2e701b77642d6b86bb52b2455fb019c96709
willton #18 › don't tell me this is all for nothing. i can only tell you one thing: on the nights you feel outnumbered, i see everything you can be. i'm in love with how your soul's a mix of chaos and art, and how you never try to keep 'em apart.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ced3f346bf11c2988b40736efd5224dfde6f3e94
ginauden #114 › can you hear the rumble that's calling? i know your soul is not tainted even though you've been told so. i can feel the thunder that's breaking in your heart, i can see through the scars inside you. now there is nothing between us. from now our merge is eternal. can't you see that you're lost without me?

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 02758a5bdb605676271cd8651f6b01e61722e808
damen #15 › my high hopes are getting low but i know i'll never be alone. it's alright, we'll survive 'cause parents ain't always right. every morning he would wake up with another plan. mum and dad, they couldn't understand why he couldn't turn it off, become a better man. all this therapy eats away gently at the side of hid mind that he never had. this story told too many times.

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 6cec3c203940f6f6e8ed3f9e3682f4ef507bab22
modeo #5 › young, dumb. now all the words are my own, but i don't want you to judge. i thought inspiration was all about fun, life's been eating me up it's poisoned my cup and if i leave the house, i'll get hit by a truck.

RPs EN ATTENTE : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_nsbti9nOT01t0u8w9o4_250
famiglia: savannah #9 › intense, graphic, sexy, euphoric, provocative, edgy, thought-provoking, technically and visually stunning. a compelling work of science fiction, a suspenseful exposé. cinema like you've never seen it before. the exotic, bizarre and beautiful world. this is your invitation to enter.

RPs TERMINÉS : (beaucoup.)
cf. fiche de liens

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Ea555c08fd728878e94d6f1508e526d4

AVATAR : Richard Madden
CRÉDITS : perkamentus (avatar) › genuineviolence (gif) › harley (gif damon & james) › fuckyou (gif ginny) › louisbxne (gif ugo) › loonywaltz (ub)
DC : Swann, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 29/05/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t24284-auden-canicule-en-ete-mamie-va-y-passer
https://www.30yearsstillyoung.com/t37070-
https://www.30yearsstillyoung.com/t24554-auden-williams

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyMer 1 Nov 2023 - 9:27



Sans doute que je m’en veux de lui avoir fait part de la nature de notre échange et surtout des sous-entendus que James nourrit au sujet de la relation que je pourrais entretenir avec Ugo, mais il faut bien avouer que je suis le premier à être tombée des nues. Nous n’avons jamais nourri la moindre ambiguïté d’aucune sorte, chose que mon ami de toujours est particulièrement bien placé pour savoir, et c’est notamment pour lui faire part de ces quelques mots que je décide d’appeler James plutôt que de laisser notre conversation par messages s’envenimer sans raison. Pour ça, il faut aussi avouer que nous sommes particulièrement doués, mais j’ai assez donné pour ne pas avoir la moindre envie de reprendre ce genre de chemin. Malgré la surprise d’Ugo, j’annonce tout de même le laisser seul quelques instants, le temps de mettre les choses au clair - et il est un grand garçon qui peut attendre seul un instant, j’imagine.

Pour ma défense, je reviens rapidement. Pas aussi rapidement qu’annoncé, certes, mais encore une fois je ne regrette pas d’avoir laissé la conversation s’étendre de quelques minutes supplémentaires, à faire les cent pas devant la salle de spectacle de la ville. « S’il pense qu’on baise ensemble, c’est que je dois être plutôt pas mal, non ? » Ma tentative pour changer de sujet est envoyée paître, de toute évidence, et mon regard se relève enfin pour croiser les prunelles d’Ugo. Je lui ai donné un bout de gras, et il ne risque pas de quitter cet endroit sans avoir pu le dévorer dans son entièreté. Je pense que James aurait pu penser une telle chose de n’importe quel homme m’étant proche, même le pire des laiderons. Je me garde pourtant de lui préciser cette pensée, notamment à cause de tout ce qu’elle sous-entend et pourrait signifier à elle seule: et je sais mon meilleur ami assez intelligent pour en comprendre aisément la finalité. « Je serais vexé qu’on m’associe à un Picasso. » Je me contente de répondre, sans reprendre la question qui était la sienne. Après tout, il n’a pas répondu à ma question non plus, alors je peux sans doute me permettre à mon tour d’ériger mes propres règles, non ?

« Est-ce que je dois craindre la prochaine réunion au boulot ? Ou est-ce que tu es parvenu à le convaincre que tu ne croqueras jamais mon petit cul ? » Il en sourit, il en rigole, et à mon tour je finis par adopter la même attitude, le coeur un peu plus léger maintenant que je sais qu’il a compris l’aspect particulièrement infondé (et injuste) de ses suspicions à l’égard d’Ugo et moi. Maintenant, et avec un peu de recul, la situation est effectivement digne d’amusement. « je fais que demander pour être au courant du ton à employer la prochaine fois que je croise mon patron. » Tout ce que j’espère, c’est qu’il oubliera rapidement cette histoire et que cette discussion ne changera pas d’une manière ou d’une autre la relation professionnelle et leur capacité, à tous les deux, à être particulièrement bons dans leurs domaines. « Arrête de dire des conneries, je lui ai dit ce qu’il en est vraiment. » Et donc que personne ne croque le cul de personne, du moins pas entre les deux personnes qu’il avait pu soupçonner. « Et il va de soi que cette discussion ne sort pas d’ici. » En d’autres termes: il n’a pas intérêt à en tenir le moindre sous-entendu à son patron, parce que la colère de ce dernier se mêlerait particulièrement bien à la mienne si cela venait à arriver. « T’es pas au courant, j’ai déjà tout oublié, et voilà. » Et je pointe de nouveau la scène de mon index, pour lui signifier qu’on devrait écouter ce foutu groupe de musique et arrêter de discuter de telles choses, parce que je n’ai pas envie d’en parler davantage, que ce soit en sa présence ou celle de quiconque.











(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 1542980520 :
Revenir en haut Aller en bas
Ugo De Luca
Ugo De Luca
La nostalgie des sentiments
La nostalgie des sentiments
Présent
ÂGE : quarante ans (02.09.1984)
SURNOM : compa • papa • sciocco
STATUT : divorcé & célibataire, il découvre les applications de rencontre après plus de quinze ans de mariage. Pour lui, une révolution à laquelle il ne comprend pas grand chose.
MÉTIER : directeur de collection d'une maison de haute couture, Weatherton
LOGEMENT : spring hill, numéro 380
(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Tumblr_oya8prZpf71rq49qyo6_400
POSTS : 1682 POINTS : 500

TW IN RP : adultère & mensonge & potentiel language grossier
TW IRL : violence contre les animaux (!) & transphobie
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : a deux enfants (quinze & douze ans)
RPs EN COURS : (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane 830dc57943e11a7dd6f55e4aa75d2e0ad494831e
RPs TERMINÉS : cf, fiche de liens
AVATAR : Miguel Angel Silvestre
CRÉDITS : @ssoveia (avatar) @derek-theler (gifs signature)
DC : Edison. Molls. Anthony.
PSEUDO : émilie, éms.
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 07/05/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t48736-ugo-de-luca-suit-up
https://www.30yearsstillyoung.com/t48773-la-vita-e-una-combinazione-di-pasta-e-magia-ugo
https://www.30yearsstillyoung.com/t48774-ugo-de-luca

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane EmptyMer 1 Nov 2023 - 18:47


« Je serais vexé qu’on m’associe à un Picasso. » La réplique mérite qu’il lève son verre dans sa direction.

« Arrête de dire des conneries, je lui ai dit ce qu’il en est vraiment. Et il va de soi que cette discussion ne sort pas d’ici. » Il acquiesce, docile. A vrai dire, Ugo n’est pas le même quand il est au boulot et quand il est en mode privé. Non, il s’agit bien de deux personnes différentes. Il le sait. Il entretient même ce rôle de mec un peu froid, guindé, pour ne pas dire coincé. Ça fait partie du rôle qu’il a confectionné dans le monde de la mode. Ne surtout pas montrer ses émotions, ses fêlures et surtout ne pas montrer qui on est réellement. Une pièce de théâtre en soi, qui lui donne parfois le rôle du grand con. Mais il prend. « T’es pas au courant, j’ai déjà tout oublié, et voilà. » Ugo n’a pas tourné la tête vers la scène, même si l’index d’Auden la désigne. Il essaie d’une manière ô combien ridicule de savoir si ça vaut le coup de continuer à creuser ou si ça suffit pour ce soir. Une crise de jalousie, ça veut dire que le patron en pince vraiment pour son ami. Ça veut dire que c’est un peu plus sérieux que ce qu’il pensait. Ça veut dire qu’en réalité, il devrait davantage creuser. Mais pas ce soir, non, il devait avancer à pas feutrés pour ne pas effrayer la biche qu’est Auden quand il s’agit de sa vie privée, sentimentale. « Marché conclu, j’oublie …», qu’il finit par concéder en tournant finalement (!) la tête vers la scène pour apercevoir le groupe qui parvient à animer une partie du public. « Pour ce soir », qu’il prend la peine néanmoins de préciser avant de porter son verre à ses lèvres. La messe est dite. Il le laisse tranquille ce soir mais il continuera quand il sera temps d’en savoir un peu plus … Qu’Auden voit quelqu’un, c’est une bonne chose. Que ce soit son patron, il s’en moque. Que ce dernier soit marié, ça a quelque chose d’un peu troublant … à vrai dire, il est surtout inquiet de le voir sombrer dans une relation qui ressemble à une ligne droite vers un mur. Etre témoin d’un choc frontal sans ceinture de sécurité, il n’en a pas vraiment envie. Qu’il le veuille ou non, il veillera sur lui. Il gardera un œil sur lui.

Le concert se poursuit. Son fils vient même s’approcher de leur table pour « emprunter » quelques billets à son paternel qui se contente de soupirer et cède … parce qu’il cède toujours. La soirée se poursuit et se termine. « Je te dépose chez toi ? », qu’il demande tout en jetant un coup d’œil à son téléphone.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty
Message(#) Sujet: Re: (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane (modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(modeo #3) hear the rain keep beating on my window pane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-