AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 A place for my head || Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axel Hartmann
Axel Hartmann
la torche humaine
ÂGE : 24 ans - 08.11.1999
SURNOM : Genre quatre lettres, c'est pas déjà un surnom en soi ?!
STATUT : célibataire. Avec des liens qui s'entachent et qui se détachent. En gros : tombe en 'amour', comme on peut tomber d'une chaise quoi.
MÉTIER : Vendeur dans une boutique de comics spécialisée - Comics Etc - mais poussé à reprendre des études.
LOGEMENT : Un appartement sur Spring Hill au numéro 88, partagé avec un cousin récemment trouvé. On va croiser les doigts pour que la coloc' se passe bien. Jusque là, pas de meurtres à déplorer.
A place for my head || Loan E0mk
POSTS : 172 POINTS : 750

TW IN RP : Mots grossiers - dépréciation - violence verbale et physique - deuil parental - accident de la route
TW IRL : Aucun
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : Passionné de tout ce qui peut toucher de près ou de loin au neuvième art || Fumeur depuis ses quatorze ans || Bombe à retardement d'1m75 || Tente de privilégier la discussion aux poings (c'est pas encore gagné)
CODE COULEUR : #850606
RPs EN COURS : || Loan ; || Kehlani ; || Norah ; || Aubrey ; || Ishtar ; || Lincoln ; || Jayden ; || Liliana ; || Norah #2 ; || Jesse
AVATAR : Benjamin Wadsworth
CRÉDITS : harley
DC : Nieves, la vie en mieux
INSCRIT LE : 05/07/2024

A place for my head || Loan Empty
Message(#)A place for my head || Loan EmptyDim 7 Juil 2024 - 16:00


(c) tumblr
A place for my head

C'était la toute dernière étape d'un périple qui avait duré pas moins de vingt-quatre heures. Périple, dont j'étais pas certain de ce que je pourrais trouver à l'arrivée. Est-ce que ça allait bien se passer ? Est-ce qu'on allait se faire une accolade comme dans ces films de merde, que je détestais ? Ou est-ce qu'on allait se regarder comme deux inconnus dans le blanc des yeux ?
C'était un peu ce qu'on était, fondamentalement. Fallait pas se leurrer.

Moi, j'étais rincé. Lessivé et fatigué. Alors, que je tentais de passer par tous les scénarii possibles, sans qu'ils soient catastrophiques. Et, y'en avait pas des masses qui se finissaient bien, pour être un tant soit peu honnête. J'envisageais l'apocalypse, parce que j'étais pas habitué à d'autres trucs. Puis, c'était aussi chercher un peu la merde, que de pas s'annoncer avant d'arriver ... ça aussi, fallait pas se mentir. Inspirant et expirant doucement, je tentais de repousser l'inévitable, mon casque vissé sur mes oreilles, alors que je pianotais en rythme sur le tissu sombre de mon sac à dos, sans me préoccuper de ce qui se tramait autour.

Y'avait juste ce paysage qui m'intéressait et que je connaissais pas. Ou si, parce que je l'avais vu seulement en photos, quand je m'étais renseigné sur le lieu de villégiature du cousin. Loan, de son petit prénom. Et, dont j'avais un cliché que j'avais tant de fois malmené entre mes doigts, lui laissant une forme de cicatrice éphémère sur le visage. À défaut de la mienne. Mais là, c'était un peu comme si on se ressemblait et que ça pouvait que nous rapprocher. Haussant mes épaules, je laissais ma tête reposer contre la vitre de la navette que j'avais pris en sortant de l'aéroport pour me rendre là, où il bossait. Ça aussi, cette information, je l'avais eue en même temps que le tirage.

Tout en me frottant l'arête du nez, je voyais bien que j'allais pas tarder à arriver. Parce que je voyais apparaître dans mon champ de vision, l'énorme édifice. Évidemment, j'aurais pu directement me rendre chez Loan Hartmann, -là aussi je la connaissais l'adresse-, mais force était de constater que j'avais opté pour un lieu neutre, pour une première rencontre. Me redressant, j'empoignais mon sac à dos et récupérais ma valise, présente dans la soute. Jusqu'à la traîner sur le parking de l'hôpital tout en m'en grillant une. Enfin.

Un sourire venait de naître sur mes lèvres, alors que je soufflais la fumée blanchâtre dans l'air et que ça me faisait encore retarder l'échéance. De quelques secondes ? Quelques minutes. Parce qu'à peine la première cigarette terminée, je m'en allumais une deuxième. M'adossant contre le mur de l'entrée, pas encore convaincu de pénétrer à l'intérieur du bâtiment.
Ouais. Je devais avouer que ça me foutait un peu les boules de rencontrer un mec qui portait le même nom de famille que moi et que j'avais jamais vu. Enfin si, en photo.

- Vous avez besoin d'aide jeune homme ? Perdu dans mes pensées, j'avais pas vu l'infirmière. Ou du moins, ce qui y ressemblait. ... vous êtes blessé ? Vous venez rendre visite à quelqu'un ?
- Je viens voir le Docteur ... Hartmann.

C'était clair et concis. J'avais abattu mon principal atout de toute façon.
Tant et si bien que la jeune femme me fixa avec un air circonspect tout en m'exhortant à entrer.

- Vous êtes un patient du Docteur Hartmann ?
- Je suis plus que ça, à vrai dire. Avec un sourire, je laissais planer une forme de quiproquo. Conscient qu'il y aurait mésinterprétation de la chose. Mais honnêtement, qu'est-ce que j'en avais à foutre à cette étape-ci ? Rien.

Tout ce qui m'importait, c'était qu'elle me conduise au bureau du Docteur Hartmann. Le reste, c'était accessoire. Ce fut lorsque j'attendis dans un fauteuil non loin de ce même bureau portant l'identité de mon cousin, que je pris conscience de la réalité de cet état de fait. Que j'allais pas tarder à le rencontrer mais que je m'attendais à rien. C'était bizarre comme sentiment.

J'avais pas les mains moites. J'étais pas anxieux. J'étais juste curieux. Parce qu'à première vue, on se ressemblait pas plus que ça, quoi. Mais y'avait peut-être moyen de voir des similitudes autre part, non ? C'était cette idée qui me frappa l'esprit quand je le vis débouler devant moi. Là par contre, j'avais la bouche sèche et un manque de répartie flagrant.

- Salut. Wow.


☾☾ Crucio
The only way that I can identify with anyone is through a similar painful experience.

Revenir en haut Aller en bas
 

A place for my head || Loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-