AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -34%
[CDAV] SAMSUNG Galaxy S20FE 128Go 5G Bleu à ...
Voir le deal
329 €

 (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yasmine Khadji
Yasmine Khadji
le coeur sur la main
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 34 ans (19.02.88)
SURNOM : yas par tout le monde ; khadji par edgerton ; benthi par ses parents ; mrs price par erreur (ou pas)
STATUT : à un oui de changer de nom, à une barre verticale de gonfler comme un ballon
MÉTIER : infirmière, elle a longtemps travaillé au service des urgences du st-vincent's hospital (2010-2020). après dix ans de bons et loyaux services, elle a difficilement choisi d’abandonner son poste suite aux retombées d’un voyage humanitaire de huit mois au niger (octobre 2017-mai 2018) et elle s’est donnée les moyens de profiter de sa démission (mi-juillet 2020) pour faire le point sur son avenir, mais surtout pour trouver une meilleure façon de donner de sa personne sans que ça ne l’atteigne davantage. elle a rejoint le staff médical de l’hibiscus sports (mi-janvier 2021) et s’y est bien acclimatée pour reprendre du poil de la bête, ce qui est chose faite. lui ayant permis de remettre les choses en perspective, c’est après quelques semaines d’hésitation qu’elle a enfin repostulé à son ancien poste: son retour aux urgences est acté depuis le début du mois d’octobre 2022. toujours bénévole assidue au service pédiatrique du même hôpital, et ce depuis un trop gros nombre d’années pour qu’elle puisse être plus précise à ce sujet, elle donne également de son temps (et de son énergie) à l'association run for judy
LOGEMENT : elle a officiellement dit adieu au #221 orchid street pour poser ses plantes et laisser sasha profiter d’un plus grand terrain de jeux au #45 toowong. à ce qu’on dit, elle connait bien le proprio
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all IKddd8tp_o
POSTS : 2687 POINTS : 655

TW IN RP : anxiété, mention de crises d'angoisses et de paniques, ptsd, mention d'agression sexuelle, religion (islam), domaine médical, fausse-couche, maternité, mention de catastrophe naturelle, mention de consommation de nourriture
TW IRL : naissance prématurée, mort infantile, manipulations d'aiguilles et actes médicaux décrits, relations sexuelles explicites (et sans discussion au préalable: c'est comme dans la vraie vie, un minimum de consentement pour ce genre de rps écrits à quatre mains, merci), racisme
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : australo-marocaine ☽ musulmane pratiquante ☽ crises de panique et insomnies récurrentes ☽ un voyage humanitaire traumatisant au niger au compteur ☽ douée avec les enfants, rêvait de chirurgie pédiatrique ☽ loyale, proche de sa famille ☽ karaoké queen ☽ conduit une vieille jeep, ne l’échangerait pour rien au monde ☽ sait gérer l'urgence, pas le conflit ☽ parle l’arabe ☽ bonne chanteuse et conteuse ☽ alcool et porc proscrits ☽ beyoncé stan ☽ croit en la pinky promise ☽ tatouée (اثني عش) ☽ amatrice de bijoux, tient au e qu'elle porte autour du cou ☽ fausse-couche récente
CODE COULEUR : mediumvioletred
RPs EN COURS :
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 19Xawkre_o
PRIADJI ☽ boy i love that you can't help but be yourself around me yourself around me sugar well you're trippin' i know we'll make up and make love so i'll let you be i'll let you be it's the way you listen when i'm cryin' you let me lean in it's the way you want one more kiss after you said you were leavin'
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 6c11c7563ab6e94571269e8b8c52d34e2abc0aff
KHADJIS ☽ we can sit on the edge of your bed tell me all of the fears in your head and i'll sing you your favourite song till the pain and all the tears are all gone i'll be there with you no matter what you're going through i'll be there with you anytime that you need me to
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 8d601929328ecd8176c52933c50ab2d3fced0d37
YASSAN ☽ and i knew how you took your coffee and your favourite songs by heart i read all of your self-help books so you'd think that i was smart stupid emotional obsessive little me you found someone more exciting and you left me there cryin' wonderin' what i did wrong 'cause all i ever wanted was to be enough for you

malcolm#2edgerton#26muiredach#2hassan#9jackson#2isaac#3 (event)sofia#1 (fb sept. 2020)hassan#0 (fb oct. 2017)edgerton#0 (fb 2016)

RPs EN ATTENTE :
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 373be2fe7279568a24c845ba29aabe6a7cb86680
JAHAN ☽ wipe the lust from your eyes i see that you're not mine i can see the lust in your eyes you can't hide it you can't be the one i realize we're divided i hear the secrets that you keep when you're talkin' in your sleep (scénario libre)
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Tumblr_inline_nubln67XV31so10o6_250
THE ST-VINCENT'S FIVE ☽ now i just fell in love and i just quit my job i'm gonna find new drive damn they work me so damn hard work by nine then off past five and they work my nerves that's why i cannot sleep at night (préliens libres)

+sohan#10 ☽ rhett#2

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : shanina shaik
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs) ☽ ©lady-birds, harley, angiemcalisters, senatoramidallas (gifs) ☽ ©astra (code) ☽ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & jo carter & laila ferrer & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/05/2018
https://www.30yearsstillyoung.com/t19795-land-called-far-away-yasmine https://www.30yearsstillyoung.com/t19812-yasmine-don-t-let-this-life-drive-you-crazy https://www.30yearsstillyoung.com/t28923-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t30594-yasmine-khadji https://www.30yearsstillyoung.com/t38981-libre-rahul-kohli

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Empty
Message(#) Sujet: (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all EmptySam 20 Aoû - 11:22



Octobre 2017/Yasmine avait essayé d’échapper aux larmes de sa mère in-extremis, prétextant vouloir faire un tour dehors pour ne pas être soumise plus longtemps à ses yeux brillants de désespoir, ceux qu’elle avait posé sur elle dès l’instant où il avait été question qu’elle fasse ce voyage humanitaire. Ce n’était que pour trois mois, sous condition que ça pourrait tout aussi bien durer plus longtemps cependant, et c’était risible à ce stade, de penser que Fatima puisse redouter autant de la voir s’en aller loin d’elle, loin d’eux, alors qu’elle allait avoir trente ans… mais quand on connaissait la relation que les Khadji entretenaient, ce n’était pas difficile de s’imaginer à quel point cette décision pesait lourd sur la conscience de tous. Elle pensa à Sohan à ce moment précis, Yasmine, quand elle ouvrit la baie-vitrée du salon dans un bruit feutré, rejoignant la véranda qu’elle traversa d’un pas léger, le cœur un peu plus lourd. Il aurait dû être présent, à ce petit dîner d’au revoir, mais il ne l’était pas. Ça ne changerait pas l’idée qu’elle lui avait réservé une soirée entière la veille, seulement ça avait toujours une saveur différente, de ce dire que ça aurait pu être différent. C’était peut-être ça qui la poussait à se montrer aussi enthousiaste de s’en aller également, alimentant un souhait enfantin qui partait que, la distance qu’elle mettrait avec les siens durant un laps de temps donné, pourrait les pousser à se rassembler pour que, quand elle rentrerait, elle les retrouverait sans avoir à se scinder en plusieurs morceaux pour pouvoir apprécier leur présence et leur chaleur. Elle s’arrêta en haut du tout petit escalier qui menait au magnifique jardin de son père, se courbant pour s’y asseoir tandis qu’elle n’y voyait pas grand-chose, si ce n’était la lumière éphémères des étoiles formées par les guirlandes lumineuses accrochées le long de l’allée arborée, aussi soignée sur le permettait l’âge d’Amjad. Elle ne regrettait pas de s’en aller, néanmoins elle avait un peu peur, ce qui n’était pas anormal si on considérait qu’il s’agissait là de son premier voyage à l’étranger, pour une cause qui lui était chère, qui la ferait grandir aussi. Elle en avait besoin, de prospérer autrement qu’en se raccrochant à sa zone de confort, celle que ses parents avaient établie en s’installant ici, il y avait maintenant des décennies. Cela dit, ce n’était pas simple pour tout un tas de raisons qu’elle évitait d’anticiper, le regard perdu dans l’immensité de l’inconnu dans lequel elle s’apprêtait à mettre les pieds.

Son sourire se fendit de lui-même, la faisant remuer doucement "Je t’ai entendu." fit-elle tout aussi doucement, tournant à peine la tête pour regarder derrière elle quand elle sentit l’atmosphère changer et une présence se rappeler à la place qu’elle tenait dans cette réalité qui était la sienne. Elle sentit un poids peser soudain sur ses épaules, un poids agréable, quand Hassan disposa un plaid sur ses épaules, puis un sentiment de sérénité inexplicable quand il s’installa à ses côtés, sur les petites marches sur lesquelles elle était plusieurs fois tombées, dans le passé. Elle fronça le nez, tournant la tête à ses côtés en s’emparant de la tasse de thé qu’il lui tendit, lui faisant réaliser que ça lui manquerait, ces petits moments passés à siroter du thé, un plaid sur les épaules, en pensant que c’était le moyen le plus sûr d’être réconforté "Je crois qu’elle m’en veut de m’en aller." admit-elle avant de prendre une gorgée, l’avalant très lentement en la savourant, ses yeux clairs retrouvant le chemin lumineux qui s’étendait devant elle. Son observation, elle la rendit un instant silencieuse, laissant la place à un engrenage dans son esprit qui lui fit dire au jeune homme, son visage se retournant dans sa direction, avec le genre de sourire qu’elle accordait quand elle n’était pas sûre d’elle, comme si elle anticipait déjà l’idée que ça la rendait idiote de penser ce genre de choses, qu’elle partagea pourtant avec lui, sans craindre d’être jugée "Tu m’en veux de m’en aller, toi ?"

@Hassan Jaafari (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 873483867


    can't nobody love somebody that do not love themselves, you are what you choose to be, it's not up to no one else. so be great, be kind, don't let them dim your light. yes, you are like the sun, so always stay bright.
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all FEs4GtV
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all QqLqwzn
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all QZss7l7
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all VHNfP8d
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Lbjcusp

    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 3ve2lU9
    (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all LwqmGzA

    :burger::
Revenir en haut Aller en bas
Hassan Jaafari
Hassan Jaafari
le barbapapa
le barbapapa
Voir le profil de l'utilisateur
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all V5Pnm5h ÂGE : 41 ans, aïe ça pique (19/08/1981)
SURNOM : hassou
STATUT : il swipe à droite avec ennui, échaudé par les tergiversations incessantes de sa jolie voisine
MÉTIER : doyen du pôle de sciences humaines et sociales & professeur de géopolitique et relations internationales @ university of Queensland ~ consultant géopolitique et Moyen-Orient @ ABC studios, présent chaque jeudi à 18h à la table des débats de l'hebdo politique d'ABC News24, son planning ressemblerait à un champ de mines si Ethel n'était pas là pour y mettre de l'ordre
LOGEMENT : #25 latimer road (logan city), l'ancienne maison de son enfance qu'il retape avec application, partage avec Spike le berger allemand & Bandit le bouvier australien à trois pattes, et dont la chambre d'amis est actuellement occupée par Owen, sans compter la présence "temporaire" d'un passager clandestin d'1m20
gif@consciencekiller
POSTS : 19484 POINTS : 1435

TW IN RP : dépression, maladie, deuil, pensées suicidaires, pratique religieuse, stérilité
TW IRL : non-communiqués
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : sept ans après, la rémission est (enfin) une guérison ☆ bénévole au service pédiatrique du st vincent ☆ iranien d'origine ☆ en couple/marié de 2004 à 2014 ☆ parle le farsi (persan) + niveau d'arabe intermédiaire ☆ deux tentatives de suicide en 2016, une dépression (pas toujours) en sommeil ☆ ni porc ni alcool ☆ rugbyman amateur depuis l'enfance, champion universitaire (2005), coach des 8-12 ans @ logan city rugby club ☆ tatoué 5 fois ☆ membre d'Amnesty International ☆ musulman modérément pratiquant ☆ amateur de plantes vertes et de tapis anciens ☆ bricoleur hors pair ☆ "ancien" fumeur
CODE COULEUR : conte et raconte en "indianred"
RPs EN COURS :
ruben #1 ☆ rhett #6jenna #3camil #3 ☆ yasmine #20juliet #3kelly #8owen #4sohan #6 ☆ juliana #2 (10/10)

FLASHBACKS / ALTERNATIFS : yasmine (2017)rhett (au 2023)jamie (au)kyte (au)

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all HideousNiftyCommongonolek-max-1mb
SOHASSAN (6) › we're lost in the playground, late night nostalgia, friends round the fire outside in december, open the sky for me now

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all RLNTA9v
YASSAN (20) (21) › i've been sleeping with my soul, won't hide my pride, and i remember every song you used to sing along, but i forgot you changed at all

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all A4ed7455c8e653280dc1cc333b0cc942e8dfcd62
RHESSAN (6) (au) › we drew up a landscape, we climbed down a ladder carved out a memory to follow the pattern, and now on a clear glass wall i can see our faith, you know it's never too late

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Ac644c55c5b4c8b16641aea0a4c1c471ffb58ac1
KELLSSAN (8) › believe me i'm trying to move on, it's complicated but understand me 'cause i need time, my heart is numb, has no feeling, so while i'm still healing just try and have a little patience

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 1aeb6c64c74170aae6dd23013861db8a26d6e083
OWASSAN (4) › i know we got it good, but they got it made and their grass is getting greener each day, i know things are looking up, but soon they'll take us down before anybody's knowin' our name

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Tumblr_inline_pgigvqdodA1tvq6hz_250
JENNASSAN (3) › oh no, it's not me, i just forgot to tell you, didn't mean, it seems obscene, we just lost track along the way, i'm coming to terms and starting to learn, this ain't all it's cracked up to be

RPs EN ATTENTE : isaac ☆ chad #3 ☆ alfie #2 ☆ joshua ☆ ethel
RPs TERMINÉS :
(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 4021ad1ee0b0124b239792bcb6d9677b6f82bd9d
JAAFARIS › so if no one else believes in you i'm completely yours, and i've got so much faith in you. no matter what this life puts in front of you, you can save this world, i've got so much faith in you

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Tumblr_oln4l8lU8F1sl1n5fo5_400
JOASSAN › it feels as though we've made amends, like we found a way eventually. i don't wanna hurt you, i don't wanna make you sway like i know i've done before, i will not do it anymore

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 03b867830f038f34f37ee65228f290b678946a43
LEILASSAN (scénario) › i hope you still feel small when you stand beside the ocean, whenever one door closes i hope one more opens, promise me that you'll give faith a fighting chance, and if you get the chance to sing it out and dance, i hope you dance

2022rhett #5mabelrhett #4yasmine #19juliet #2owen #3

2021rhett #3rhett #2lawrence #2yasmine #18kelly #7chad #2lawrence #1joanne #20

2020sawyer #1kelly #6camil #2sohan #5joanne #19kelly #5colleen #1yasmine #17jenna #2sixtine #1khadjaafari #1edge #1joanne #18golden four #1

2019yasmine #16juliet #1kelly #4camil #1joanne #17sohan #4owen #2juliana #1jenna #1rhett #1yasmine #15joanne #16asher #1alfie #1yasmine #14kelly #3ginny #3

2018sohan #3joanne #15tad #2sohan #2yasmine #13khadjaafavis #1owen #1chad #1carlisle #1kelly #2yasmine #12jamie #5tadassanny #1joanne #14blazemariannaleena

2017tad #1clara #1kelly #1ginny #2mia #2joanne #13mia #1jamie #4priam #2yasmine #11joanne #12joanne #11ginny#1joanne #10jamie #3yasmine #10joanne #9priam #1joanne #8

2016hannahyasmine #9joanne #7joanne #6yasmine #8yasmine #7jamie #2sauljoanne #5yasmine #6yasmine #5yasmine #4joanne #4yasmine #3enzokennethellayasmine #2

2015sohan #1jamie #1joanne #3yasmine #1jordanleela #2joanne #2jayantleela #1joanne #1

flashbacks › ariane (2014)joanne (2004)

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Tumblr_n83skt7Bxl1ql1253o2_500

AVATAR : dominic cooper
CRÉDITS : avatar@moneyhoney & sign@madsounds + kiri & gifs @harley & userbar@loonywaltz
DC : tommy & vittorio & anwar
PSEUDO : yumita (élodie)
Femme (elle)
INSCRIT LE : 20/09/2015
https://www.30yearsstillyoung.com/t4591-there-s-more-life-left-to-go-hassan https://www.30yearsstillyoung.com/t4679-hassan-jaafari https://www.30yearsstillyoung.com/t14530-hassan-jaafari http://madebyumita.tumblr.com/

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all Empty
Message(#) Sujet: Re: (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all EmptyMar 8 Nov - 23:34


Les souvenirs de ces trois dernières semaines – ou bien était-ce quatre ? – remisés aussi profondément que possible dans un coin de son crâne, Hassan s’était laissé engloutir tout entier par la préparation des examens de fin de semestre, qui approchaient à grands pas et plongeait l’université et le campus dans cet état d’effervescence qu’ils ne connaissaient à aucun autre moment de l’année. Il rasait les murs des studios ABC pour que personne n’ait l'indélicatesse de lui rappeler cet après-midi de septembre où le coeur de Jamie Keynes n’avait tenu à la force de ses connaissances en premiers secours, et rasait ceux de l’hôpital dans l’angoisse d’y croiser Joanne, son coeur à lui encore lourd de leur dernier face à face et de la certitude que sur les braises de leur mariage ne se reformerait jamais la moindre flamme. Joanne ne l’aimait plus, elle avait trouvé le courage de l’admettre et Hassan celui de refuser le semblant d’amitié qu’elle lui proposait en échange : il avait besoin d’avancer, et surtout il avait besoin de se sortir enfin de l’incertitude dans laquelle elle le maintenait malgré elle depuis plus d’un an. Il allait passer à autre chose, une bonne fois pour toutes, et nourrissait l’espoir de voir son horizon s’éclaircir après être resté brumeux durant tant d’années. L’année à venir serait différente de toutes celles qui avaient précédé, et si d’autres en auraient été terrifiés, Hassan lui n’attendait que cela.

Différente, elle le serait sans doute aussi pour Yasmine, à l’aube d’un envol pour lequel elle avait tergiversé durant (trop) longtemps mais qu’elle trouvait enfin le courage de saisir à pleines mains. L’infirmière s’apprêtait à quitter la chaleur rassurante du foyer familial, et ses deux parents s’apprêtaient de leur côté pour la première fois à contempler la solitude que laissaient derrière eux les oisillons qui quittaient le nid. Les choses auraient pu en être autrement, Sohan aurait pu se trouver à table avec eux, et la fille autant que les parents auraient probablement trouvé du réconfort à l’idée que l’aîné des enfants reste dans les parages tandis que la cadette s’envolait pour un autre continent. Le Khadji n’était pas là mais il manquait à chacune des personnes attablées sans qu’elles n’aient besoin de mentionner son nom – à ce sujet Hassan ne faisait pas exception, tantôt penaud, tantôt peiné de l’impasse dans laquelle se trouvait sa relation avec le plus cher (et le plus ancien) de ses amis. L’année à venir serait peut-être aussi celle-ci : celle où il trouverait les mots justes pour faire le premier pas, et pour tenter de recoller les morceaux avant qu’il ne leur reste plus rien à sauver. Et s’il refusait de le promettre à Yasmine pour ne pas causer de déception, il se le promettait au moins à lui-même.

L’estomac repu de la cuisine de Fatima, chacun digérait à son rythme : Amjad feuilletait le journal dans son fauteuil, son épouse parcourait le programme télévisé de la semaine à venir armée de son stylo pour entourer ce qui retenait son attention, et Yasmine s’était éclipsée au jardin où les lampions installés par son père baignaient le coin de verdure dans une pénombre chaleureuse. Hassan avait insisté pour s’occuper du thé, savourant le court intermède de solitude à la cuisine autant qu’il avait savouré les discussions à table, la balance de ses émotions jamais aussi bien équilibrée qu’au contact de cette famille qui, par la force des choses était un peu devenue la sienne. Les premières tasses déposées près de Fatima et Amjad, le brun avait embarqué les deux autres à l’extérieur avec un plaid et trouvé Yasmine assise sur la plus haute marche de l’escalier, le regard perdu on ne savait où mais l’attention toujours belle et bien là : « Je t’ai entendu. » Sans rien dire, le Jaafari avait déposé sur le rebord de la fenêtre les deux tasses de thé et installé le plaid sur les épaules de l’infirmière, avant de lui tendre une des deux boissons et de s’installer à ses côtés en remontant la fermeture éclair de sa veste. « Je crois qu’elle m’en veut de m’en aller. » Plongeant son nez dans sa tasse de thé, la jeune femme avait laissé échapper un bref soupir avant de fixer à nouveau les ombres du jardin. « Elle s’inquiète. Ce n’est pas tous les jours que son bébé change de fuseau horaire. » Posant une main sur son épaule, Hassan avait offert à l’infirmière un sourire réconfortant. Fatima et Amjad étaient comme tous les parents, un peu plus émus à chaque occasion de réaliser que leurs enfants n’en étaient justement plus – des enfants. « Tu m’en veux de m’en aller, toi ? » Le visage de la brune tournant dans sa direction, l’enseignant y avait vu un brin d’incertitude que la pénombre ne suffisait pas à camoufler, et penchant la tête sur le côté il avait répondu « Je dis pas que je m’inquiète pas un peu aussi. » avec douceur, mais ajouté aussitôt d’un air résolu « Mais t’en vouloir ? Ça, jamais. » Marquant une pause, sa main avait remis en place une mèche de cheveux qui tombait sur les yeux de son amie. « Je suis fier de toi. » Cela ne datait pas d’hier, bien sûr, mais à la lueur des hésitations soudaines de la jeune femme il lui semblait opportun de le rappeler. Elle prenait depuis trop longtemps ses décisions en fonction des autres ; Il était fier de la voir s’accorder enfin la première place. « T’avises pas d’oublier de revenir par contre, je pourrais me fâcher. » avait-il cependant fini par ajouter d’un ton faussement sévère, donnant à Yasmine un léger coup d’épaule pour tenter de la dérider. Les lèvres trempant brièvement dans sa propre tasse de thé, et le regard se perdant un instant face à eux à son tour, il avait finalement repris à voix basse, et le ton soudainement sérieux. « T’as le droit d’être inquiète aussi, tu sais. C’est pas pour autant que c’est une mauvaise décision. » Il aurait trouvé plus inquiétant qu’elle ne doute pas un seul instant que l’inverse, en vérité.




(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 763064237  (yassan) back when i was livin’ for the hope of it all 1949770018:

Revenir en haut Aller en bas
 

(yassan) back when i was livin’ for the hope of it all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: hors du temps :: flashbacks
-