AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two ...
Voir le deal

 (rosalie #3) the rain ain't permanent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptySam 14 Jan 2023 - 12:24



Rosalie a récupéré Gabriel. Il va bien, bien sûr. Il a été gâté, choyé, surprotégé, et ce alors qu’il n’est resté que quelques heures à peine chez le couple, juste le temps pour eux de se remémorer à quel point ils veulent un enfant (comme s’ils risquaient de l’oublier), sans pour autant prendre le risque de ne déjà plus vouloir lui rendre son enfant. Après tout, Rory en restera toujours l’oncle et ils le verront grandir pour les décennies à venir, ce qui est une idée que Swann n’oublie jamais et qui a toujours le don de lui mettre un certain baume au coeur. Ils ont désormais tout pour être heureux et ils profitent de chaque instant, de chaque indice allant en ce sens. Pourtant, et comme à son habitude, l’anglais ne sait pas se rendre compte des chances qu’il a ou, du moins, il sait s’en rendre compte mais il ne leur donne pas le poids qu’elles devraient avoir. Preuve en est, alors qu’il laisse une fois de plus une certaine part de doutes et de questionnements reprendre le dessus sur sa soirée. Il ne le devrait pas, ce n’est pas juste, c’est encore moins sensé, et pourtant le voilà à avoir appréhender le moment où Rosalie reviendrait.

Et même s’il observe la mère et son enfant d’un sourire attendri, il y a aussi et surtout beaucoup de questions qui courent dans son esprit. “Hey, Rosalie, dis-moi… Tu la connais depuis longtemps, Talia ?” Ils parlent de la même Talia. Bien sûr qu’ils parlent de la même Talia. Il s’en est assuré (les contacts Facebook servent encore à ça, malgré tout), parce qu’il n’aurait jamais voulu passer pour le paranoïaque du coin. Il a beaucoup d’insécurités, mais pas celle-ci. Tout du moins, il espère qu’elle n’en fait pas partie. Il a déjà bien assez géré dans l’état actuel des choses, et pour une fois il doit bien avouer qu’il est plutôt soulagé que Rory ait dû se rendre au bureau pour des essayages, un point, ou Dieu sait quoi encore - Swann ment éhontément quand il dit comprendre comment se prépare un événement tel que le Festival de Berlin, où son fiancé sera reçu en grandes pompes. Il n’y comprend pas grand chose, mais fort heureusement cela ne l’empêche jamais d’être particulièrement fier de tout le chemin qu’il a parcouru. “Je me disais bien que je connaissais son prénom et j’y ai réfléchi durant la soirée. Elle était une maman du groupe d’enfants que j’entraînais, avant.Avant, c’est le terme générique pour ne pas préciser les choses et, surtout, pour ne pas préciser qu’il n’a pas décidé par lui-même de se retirer de ce travail volontaire. On lui a montré la porte, sans qu’il n’ait son mot à dire, et elle faisait partie de celles qui se sont assurées qu’il n’y aurait pas de retour en arrière possible pour l’anglais. “Elle… va bien ?” Et malgré tout, il demande sincèrement. Il a beaucoup souffert de leur échange, en effet, mais il n’a aucun mal à comprendre qu’une mère souhaite protéger son enfant coûte que coûte, et c’est une chose qu’il comprend avec un peu plus de précision à chaque jour qui passe. “Je savais pas que vous vous connaissiez.” Il souhaite aussi le lui dire, parce qu’il ne voudrait pas que Rosalie pense qu’il a attendu le bon moment pour lui en parler, ou peut-être même celui où il se retrouverait au pied du mur.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyJeu 19 Jan 2023 - 14:00


the rain ain't permanent

ROSALIE CRAINE & @SWANN BUCHANAN

Gabriel est à tes pieds, demandant déjà ton attention alors que tu as la tête dans son sac, pour t’assurer que tu n’oublies rien chez Rory et Swann. Il suffirait bien que tu oublies son doudou préféré derrière pour que tu te retrouves face à une crise monstre que rien ne saurait calmer. Si tu n’avais aucun doute, Swann t’a tout de même rassuré à plusieurs reprises que tout s’était bien passé et que Gabriel avait passé un super moment avec ses oncles, bien que Rory manque désormais à l’appel, ayant dû répondre à ce que tu imagines être une obligation professionnelle. D’un cri, Gabriel te rappelle qu’il réclame toujours tes bras, et tu te penches légèrement pour l’attraper et placer le garçon contre ta hanche. « T’as été gentil avec tonton Swann? » que tu demandes au bambin dont les mains attrapant déjà tes cheveux, ou bien tentent de pincer tes joues. Tu es légèrement distraite par les marques d’affection de ton fils quand Swann reprend la parole. « Hey, Rosalie, dis-moi… Tu la connais depuis longtemps, Talia? » « Hmm. » que tu commentes sans avoir réellement entendu la question, trop occupée à essayer d’empêcher ton fils de mettre l’un de ses doigts collants dans tes yeux. Tu mets quelques secondes de plus pour comprendre ce qu’il te demande avant de répondre « Eh oui, depuis que je suis arrivée à Brisbane. » Un léger sourire apparaît sur tes lèvres alors que tu te remémores tes années d’université. Si tu en avais longtemps voulu à tes parents de vous avoir forcer à déménager, de te retrouver à l’université de Brisbane t’avait permis de rencontrer Talia qui demeurait encore à ce jour-là l’une de tes plus fidèles alliées.

« Je me disais bien que je connaissais son prénom et j’y ai réfléchi durant la soirée. Elle était une maman du groupe d’enfants que j’entraînais, avant. » « Ah, tu connais Maya! C’est un vrai rayon de soleil. » que tu commentes comme le ferait une tante un peu gaga et incroyablement fière. Certes, tu n’avais pas de lien de sang avec la gamine, mais c’est comme ça que tu avais été introduit dans sa vie et c’était resté. Tu connaissais Maya depuis toujours, et puis tu savais que la gamine avait des intérêts variés et qu’elle était toujours la première à vouloir tout essayer. « Je savais pas que tu entraînais des enfants. Quel sport? » que tu lui demandes curieuse, ne t’intéressant que très peu à l’imparfait que Swann avait utilisé pour qualifier son temps d’entraîneur. « Elle… va bien? » Tu remarques l’hésitation dans la voix de l’anglais, et fronce légèrement les sourcils, incertaine de la réponse qu’il espère obtenir. « Oui, oui. Elle va très bien. Occupée entre Maya et son boulot, mais ça c’est la réalité de tous les parents j’imagine. » Une réalité que tu ne connaissais que depuis qu’un an, mais dont les ramifications avaient changé ton quotidien du tout. Une réalité que Swann et Rory ne connaissaient pas encore, mais que tu leur souhaitais de tout cœur. « Je savais pas que vous vous connaissiez. » « Moi non plus. » que tu commentes, te demandant de plus en plus ce que Swann essayait de te dire avec tout ça. « On s’est rencontrées à l’université, pendant ma première année. Elle est pratiquement la première amie que je me suis faite en arrivant ici. » Ça faisait presque vingt ans de cela aujourd’hui. Vingt ans d’amitié. Vingt ans de haut et de bas, mais jamais Talia ne t’avait jugé pour quoique ce soit, même quand tu étais à ton plus bas, quand tu trompais ton fiancé avec celui qui deviendrait éventuellement le père de ce petit garçon impatient et gigotant dans tes bras. « Je peux lui dire que tu la salues la prochaine fois que je la vois, si tu veux? » Gabriel continue de tirer sur tes cheveux et impatiente, tu le reposes par terre, lui tendant l’un de ses jouets sortant de son sac, avant de reporter toute ton attention sur Swann.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyJeu 2 Fév 2023 - 16:49



Être tonton, même par procuration, est sans doute un des rôles que Swann apprécie le plus en ce monde. Il est la personne qu’on finit toujours par appeler pour jouer au nounou (même si, encore une fois, c’est Rory qu’on appelle plutôt que lui), et il se débrouille toujours pour répondre présent, autant parce qu’il est animé de l’éternel besoin de venir en aide à ses proches que parce qu’il a toujours à coeur de passer un peu de temps avec des mini-humains. A chaque fois, il se retrouve toujours un peu plus envieux du moment où il sera lui-même père. A chaque fois, aussi, il observe avec une certaine tendresse les retrouvailles avec les parents, toujours synonyme de joie des deux côtés. Les retrouvailles entre Gabriel et sa mère sont tendres, en témoigne l’attention que quémande l’enfant et celle que lui donne aussitôt sa mère. « T’as été gentil avec tonton Swann? » - “Un véritable petit ange.” Elle n’a pas à se soucier de l’attitude qu’il pourrait avoir lorsqu’elle n’est pas là, voilà tout ce que Swann cherche à lui faire comprendre. Tout s’est bien passé, et il ne le dit pas uniquement pour lui faire plaisir: c’est la simple vérité.

Rapidement, pourtant, et surtout avant que Rosalie ne rentre déjà chez elle, il lui pose la question qu’il a sur le bout des lèvres depuis un moment déjà. « Eh oui, depuis que je suis arrivée à Brisbane. » Ah. Elle lui sourit, sans doute par simple politesse ou bien par nostalgie face à son amitié avec la jeune femme. De son côté, le blond ne lui rend pas la pareille, un peu trop occupé à jongler avec ses pensées. Sans vouloir jouer le jeu de l’omission plus longtemps, il précise connaître Talia et sa fille, sans pour autant ajouter plus de détails pour l’heure. « Ah, tu connais Maya! C’est un vrai rayon de soleil. » Sur ce sujet-là, il hoche la tête sans y réfléchir à deux fois. “Oui, elle est adorable.” Tous les enfants qu’il entraînait l’étaient, en réalité.

« Je savais pas que tu entraînais des enfants. Quel sport? » Il ne lui en veut pas, bien entendu. L’entraînement des plus petits n’était qu’un passe temps, bien que c’était un passe-temps qu’il aimait tout particulièrement. “Football australien. J’ai commencé à faire ça quand je suis arrivé à Brisbane… après avoir compris vos règles, du moins.” C’était pour lui un moyen de trouver sa place dans cette nouvelle ville et de se rendre utile tout en restant proche du monde du sport, qui l’a toujours attiré, à un niveau amateur du moins. Mais ce n’est pas vraiment le sujet. C’est une information nécessaire à sa compréhension dans sa globalité, de toute évidence, mais il n’y a pas plus à en dire, raison pour laquelle il reprend déjà ses questions à propos de Talia, assez pour que Rosalie lui annonce qu’elle se porte bien. Et il jure que ça lui fait plaisir, malgré tout, parce que jamais il ne penserait lui souhaiter du mal. « Je peux lui dire que tu la salues la prochaine fois que je la vois, si tu veux? » - “Non, non non.” Cette fois-ci, il répond vivement, pour ne pas lui laisser le temps de donner du poids à cette idée. Il ne veut pas que Talia entende parler de lui pour l’heure. A vrai dire, il ne veut pas qu’elle entende parler de lui tout court. “On s’est pas vraiment quittés en bon terme. Je doute qu’elle me porte en estime.” Et il n’ose même pas dire dans son coeur, parce que cette fois-ci il sait que ce n’est pas le cas. Swann souffle, conscient qu’il lui doit désormais de plus amples explications. “C’est… Tu sais, à l’époque les choses étaient un peu compliquées, et j’avais fini par me battre dans un bar. Pour faire court, c’est remonté jusqu’aux oreilles du club de sport, on m’a montré la porte, et les parents d’élèves ont fini par savoir pourquoi.” Il passe outre le fait qu’il se soit battu avec Lawrence parce qu’il avait agressé Lucia, il passe outre tous les détails qui vont sans doute en son sens mais dont il n’a que faire. Il n’est pas fier de cette partie de sa vie, et il ne cherche pas à ce que Rosalie le comprenne ou le plaigne. “Je me souviens de Talia parce qu’elle avait été la plus virulante, c’est tout.” Et, en retour, il ne cherche pas à lui faire de procès non plus, parce qu’il se doute qu’elle pensait protéger sa fille. Il n’ose pas imaginer sa réaction si elle le savait en plein processus d’adoption, en réalité, et surtout il ne veut pas le savoir.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyDim 12 Fév 2023 - 13:50


the rain ain't permanent

ROSALIE CRAINE & @SWANN BUCHANAN

L’une des premières choses que tu as appris sur Swann, c’est qu’il aime les enfants. Un fait qui est une de fois de plus consolider par la manière dont il parle de Gabriel et de Maia, un sourire sincère apparaissant sur son visage. Et puis quelqu’un qui n’aime pas les enfants ne choisirait jamais volontairement de s’imposer leur présence dans le cadre d’activité extrascolaire comme l’avant autrefois fait le Buchanan. Autant tu pouvais adorer ton fils et celle que tu considérais comme ta nièce, jamais ô grand jamais tu ne pourrais t’imaginer en train de coacher une douzaine de petites têtes toutes plus énervées les unes des autres, à essayer de leur faire suivre des instructions. Non, pas pour toi. Mais sans surprise, tu n’avais pas le moindre mal à imaginer Swann, avec son éternelle patience et son calme prendre un tel rôle à cœur. « Football australien. J’ai commencé à faire ça quand je suis arrivé à Brisbane… après avoir compris vos règles, du moins. » Tu échappes un léger rire. Tu ne peux pas dire que tu sois la plus grande fan de football qui soit, mais tu avais appris les règles quand ton frère avait déclaré sa passion pour ce sport, avant que cette dernière ne lui soit arrachée par une blessure l’empêchant de passer pro. « C’est un drôle de choix. » que tu ne peux t’empêcher de commenter, puisque tu savais que le football australien n’avait rien à voir avec le foot en Angleterre, ni même le football américain ou tout autre sport pouvant s’y rapprocher de près ou de loin. « Pourquoi le football australien quand t’aurais pu choisir un sport dont tu comprenais déjà les règles? » que tu demandes par curiosité plus qu’autre chose, sans doute dans une tentative d’apprendre à mieux connaître l’homme qui deviendrait ton beau-frère dans l’année à venir.

La conversation ne tourne pas autour du sport bien longtemps toutefois, pas même autour de Maya alors que Swann revient sur Talia sans que tu ne comprennes trop pourquoi. « Non, non, non. » Tu fronces les sourcils devant la réaction précipitée de l’anglais, te posant davantage de questions sur cette curiosité qu’il portait à la Choudhry s’il ne souhaitait pas qu’elle sache que vous aviez parlé d’elle. Ton regard quitte rapidement celui de Swann pour t’assurer que Gabriel n’est pas en train de faire une bêtise, mais dès que c’est fait, l’anglais a droit à toute ton attention de nouveau. « On s’est pas vraiment quittés en bon terme. Je doute qu’elle me porte dans son estime. » « Comment ça? » Évidemment que le pourquoi est la première chose que tu veux savoir, surtout que tu peines à t’imaginer Talia se prendre la tête avec qui que ce soit pour des bêtises. Tu connais assez ta meilleure amie pour savoir qu’elle n’est pas le genre à créer des conflits autour d’elle sans raison et jusqu’à maintenant, tu aurais été tenté de dire la même chose de Swann. Tu peines à additionner ces deux faits ensemble, alors tu laisses l’opportunité à Swann d’expliquer avant de former un quelconque jugement. « C’est… Tu sais, à l’époque les choses étaient un peu compliquées, et j’avais fini par me battre dans un bar. Pour faire court, c’est remonté jusqu’aux oreilles du club de sport, on m’a montré la porte, et les parents des élèves ont fini par savoir pourquoi. » « Oh. » que tu commentes doucement, te rappelant vaguement que Talia t’avait parlé d’une histoire ressemblant à celle-là, t’imaginant bien que ça devait être de Swann qu’elle te parlait à l’époque, bien que tu n’aies gardé que très peu de souvenirs de l’ensemble de cette conversation. « J’ai dû mal à t’imaginer être le genre à te battre dans un bar. » que tu commentes parce que de toute cette histoire, c’est la partie qui te semble la plus improbable. Tu ne le connaissais pas particulièrement bien, ni depuis particulièrement longtemps si on oubliait les quelques rencontres il y a quelques années de cela, quand Rory l’avait présenté comme n’étant qu’un ami, mais tu voulais croire que Swann n’avait rien d’un homme au tempérament excessif, prêt à lever les poings à la moindre contrariété. Non, c’était Wyatt ça, et le père de ton fils et ton futur beau-frère semblait n’avoir que peu en commun, si ce n’est le fait qu’ils se retrouvent tous les deux constamment au milieu des drames entourant les Craine. « Je me souviens de Talia parce qu’elle avait été la plus virulente, c’est tout. » Tu fais une légère grimace. « À ce point-là? » que tu commentes, seulement à moitié surprise maintenant que tu détiens un peu plus de détails. « Talia est très protectrice avec Maya. Je sais pas ce qu’elle t’a dit, mais elle avait sans doute juste en tête de protéger sa fille. » Pas que tu excuses son comportement, ou celui de Swann. Tu ne sais pas pourquoi il s’est battu, ni comment l’information a pu se rendre aux parents, mais tu peux comprendre les réflexions venant des deux partis. « Est-ce que les choses sont encore compliquées pour toi, en ce moment? » que tu lui demandes, reprenant ses mots, curieuse mais aussi inquiète, espérant que ni lui ni ton frère n’étaient au milieu de situations pouvant leur emmener le moindre soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyLun 13 Fév 2023 - 14:05



Il voit bien que Rosalie prend le temps de poser le décor. Elle le questionne sur sa vie, sur son ancien passe-temps de coach sportif, et sur tout ce que ça implique. Ils se connaissaient déjà à l’époque, mais les choses étaient bien différentes et il n’était alors que l’ami de Rory, comme il devait en avoir beaucoup d’autres - sans qu’aucun d’eux ne passe les fêtes de famille en leur compagnie, cependant. A aucun moment il ne pense lui reprocher de ne pas s’être intéressé à sa vie plus tôt, à commencer parce qu’il n’y trouve rien de palpitant, autant que parce qu’il ne se voit pas devenir personnage principal d’une histoire qui est loin de la sienne. « C’est un drôle de choix. » La Craine commente, ce qui amène un sourire sur le visage de l’anglais, qui ne sait décidément pas faire autrement. Il ne prend pas mal ces mots, non, bien sûr que non. N’importe lequel de ses amis anglais l’aurait renié pour avoir choisi ce sport, là où Rosalie se contente d’être étonnée par le choix. « Pourquoi le football australien quand t’aurais pu choisir un sport dont tu comprenais déjà les règles? » - “Pour m’intégrer.” Tout simplement. On lui a dit que les australiens jouaient à leur propre football bien plus qu’à celui qu’il connaissait, alors il s’est adapté, il a appris. Il voulait s’intégrer plus que toutes choses, et il mentirait s’il disait ne pas aussi avoir été influencé par la propre passion de Rory pour ce métier. “Et parce que c’était soit ça, soit le surf, alors je savais où se situaient mes chances.” Il reprend avec un sourire sincère, n’accordant qu’une simple seconde au souvenir de son frère Matt, qu’une simple sortie de surf a arraché à la vie.

Pourtant, et suite à sa première question, le sujet principal de la conversation se pose rapidement sur Talia à nouveau, sans que Swann ne soit aussi à l’aise à l’idée d’en parler. Il veut le faire, et il le fait, mais il sait que sa position n’est pas claire dans cette histoire - et sans doute qu’il porte encore le poids d’une certaine culpabilité, même après tout ce temps. « Comment ça? » C’est compliqué. En résumé, c’est ce qu’il voudrait dire, pourtant déjà bien au courant que cela n’aiderait pas Rosalie à y voir plus clair au cœur d’une histoire dont elle n’a sans doute jamais entendu parler. Il tente de lui apporter une certaine lumière, sans pour autant rentrer dans les détails qu’il souhaite lui épargner, autant parce qu’elle s’en moque sans doute que parce qu’il ne veut pas lui-même y repenser de trop. A cette époque, pourtant pas si lointaine, tout était terriblement différent. Il y avait de belles choses dans sa vie, de belles personnes, mais la balance finale n’en était pas moins négative. « J’ai dû mal à t’imaginer être le genre à te battre dans un bar. » Effectivement parce qu’il n’est pas ce genre de personne, pas même s’il a bu un verre de trop. Il n’est pas un violent, il n’a pas le sang chaud, et surtout il n’a aucun désir de s’exprimer à travers ses poings. Pour autant, il ne regrette pas de s’être battu avec Lawrence, parce qu’il l’avait mérité, parce qu’il voulait protéger Lucia aussi. Si c’était à refaire, il n’hésiterait, et ce même en en connaissant aujourd’hui les nombreuses conséquences. “C’était particulier.” Il tente d’abord d’avancer, avant de rapidement reprendre la parole lorsqu’il comprend que son explication ne signifie pas grand chose. “Je veux dire, c’était la première et la dernière fois.” Il ajoute avec une certaine hâte, ne voulant pas laisser Rosalie croire à son tour qu’il est du genre violent et que cela pourrait par exemple avoir des conséquences sur son couple avec Rory, ou même le simple fait que les deux hommes ont parfois la garde de Gabriel. Il ne se pardonnerait jamais que ses erreurs du passé touchent à leur couple, ou à son petit-ami tout simplement.

« À ce point-là? » Il se contente d’un haussement d’épaules. Swann ne veut pas changer l’image qu’elle a de son amie, ce n’est pas son but. Pour autant, il n’en pense pas moins. Elle a été la plus virulente, ce qui signifie qu’elle a aussi été celle qui lui a fait le plus de mal, mais pourtant il ne lui en tient pas rigueur. Plus maintenant, du moins ; et à l’époque, il était sans doute un peu trop occupé à aller mal pour donner de l’importance à ceux l’ayant mené plus bas que terre. « Talia est très protectrice avec Maya. Je sais pas ce qu’elle t’a dit, mais elle avait sans doute juste en tête de protéger sa fille. » Les mots de Rosalie ne sont pas mal interprétés, et il comprend parfaitement qu’elle tente d’expliquer les actions de son amie, qu’elle connaît bien évidemment plus que Swann ne la connait. “Je sais, oui. J’ai aucun mal à comprendre l’idée d’instinct de protection envers son enfant.” Et c’est pour cette raison qu’il ne blâme pas outre mesure Talia, parce qu’elle n’a jamais eu toute l’histoire et qu’elle n’aurait jamais pu s’en douter. “Si j’avais été à sa place, j’aurais pas laissé les choses se faire non plus.” Il n’aurait pas envoyé de mail incendiaire pour autant, parce qu’il restera toujours égal à lui-même même lorsqu’il deviendra père, mais cela ne l’empêchera jamais de protéger son enfant au détriment de tout le reste. “Tout comme je sais que tu pendrais pas le risque qu’on touche à un cheveu de Gabriel.” Il conclut avec un sourire. Tous les parents sont les mêmes, à un certain niveau.

« Est-ce que les choses sont encore compliquées pour toi, en ce moment? » Pris de court, c’est un regard plutôt soucieux qu’il repose sur les prunelles de Rosalie. “C’est ce que tu penses ? Non, non tout va bien maintenant.” Il ne lui aurait pas exactement dit ça si elle avait posé la questions quelques mois plus tôt, au cours de l’hiver, mais depuis les choses se sont calmées et tassées et le compliqué ne fait plus réellement partie de son quotidien. “Avec Rory, et de façon générale aussi.” Il prend le temps de préciser, ne sachant exactement où se situaient les doutes de la sœur de son fiancé. Tout va particulièrement bien avec Rory, et le reste suit son cours. “C’est pas le genre de situation qui arriverait aujourd’hui, je veux dire. Et je compte essayer de reprendre ma place dans le club, mais ça risque de prendre un peu de temps.” L’eau a coulé sous les ponts depuis le temps, mais ce n’est pas le genre de jolie petite phrase toute faite qui pourrait convaincre des parents protecteurs de lui laisser une seconde chance, il s’en doute. Avant d’entamer ces démarches-là, il a besoin de se reconstruire un certain bouclier. “Et toi, ça va ?” Elle a une vie tumultueuse, Rosalie. La question ne vient pas de nulle part. “Je te pose pas souvent la question.” Mais ça l’intéresse vraiment, parce qu’il la considère à son tour comme une soeur, sans pour autant demander à ce que ce soit réciproque.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyMar 7 Mar 2023 - 13:37


the rain ain't permanent

ROSALIE CRAINE & @SWANN BUCHANAN

« Pour m’intégrer. » La réponse amène un nouveau sourire sur tes lèvres. Si tu voyais là un drôle de choix de la part de Swann, lui y est allé pour l’approche pragmatique. Ce n’est pas une mauvaise façon de faire les choses après tout, et puis tu n’as pas la moindre idée de ce que c’est, que de devoir essayer de trouver sa place dans un nouveau pays. « Et parce que c’était soit ça, soit le surf, alors je savais où se situaient mes chances. » Tu échappes un léger rire. « On fait pas beaucoup de surf d’où tu viens? » que tu demandes avec une voix moqueuse, curieuse d’en savoir un peu plus sur les origines de l’anglais, réalisant soudainement que tu n’en sais pas beaucoup à son sujet. « C’était particulier. » Tu ne sais pas si tu dois pousser ou simplement le laisser te dire ce qu’il est prêt à te partager à ce sujet. Tu n’en sais définitivement pas assez sur Swann pour faire des suppositions sur ce qui a pu se passer ou ce qui a pu le mener à se battre dans un bar, que ce soit une fois ou dix, tu n’es certainement pas là pour le juger. « Je veux dire, c’était la première et la dernière fois. » « Je suis sûre que t’avais tes raisons. » que tu te contentes de commenter alors avec un sourire qui se veut rassurant parce que tu ne veux pas qu’il pense que ce qu’il est en train de te confier va venir moindrement changer le jugement que tu te fais de lui ou de la relation qu’il entretient avec ton petit frère. Dans d’autres circonstances, peut-être que tu poserais un regard plus dur sur le Buchanan, mais tu sais trop bien ce que ça fait, que de voir les membres de sa propre famille juger constamment la personne que tu aimes et avec qui tu as choisi de faire ta vie et tu refuses de faire ça, d’être cette personne entre Swann et Rory.

Tu ne sais pas réellement quoi penser de la confession de l’anglais, ni de la position dans laquelle ça te place. Évidemment, tu ne veux pas croire que Swann te raconte tout ça pour créer un froid entre Talia et toi, probablement juste pour que tu sois au courant, si leurs chemins devaient être emmenés à se croiser ou tu-ne-sais-quoi. Et c’est naturel chez toi de chercher à défendre ta meilleure amie, ou du moins à expliquer pourquoi elle a agi comme elle l’a fait, quand bien même tu ignores les mots ou les commentaires qu’elle a pu faire à l’égard de ton futur beau-frère. « Je sais, oui. J’ai aucun mal à comprendre l’idée d’instinct de protection envers son enfant. » Ça te rassure de l’entendre dire qu’il comprend, même si tu ne doutes pas que ça n’a pas dû être facile de se retrouver le receveur de mots blessants, qu’importe la véritable intention qu’il y avait derrière. « Si j’avais été à sa place, j’auras pas laissé les choses faire non plus. » « J’imagine que les parents ne savaient que le strict minimum? » Du genre, pas la raison exacte de la bagarre, ou ne serait-ce que le fait que c’était la toute première fois et hors du caractère habituel de l’anglais. Qu’importe vraiment, quand ça ne prend qu’une seule et unique fois pour que tout s’enflamme et s’évapore en poussière ensuite. « Tout comme je sais que tu prendrais pas le risque qu’on touche à un cheveu de Gabriel. » La simple idée te procure un sentiment d’horreur. « Jamais. » que tu confirmes avec un léger hochement de la tête. « Mais je serais pas celle à craindre. Wyatt a le sang beaucoup plus chaud que moi. » Wyatt n’aurait aucun mal à dire des bêtises au premier risquant la sécurité de son fils, il n’aurait pas non plus du mal à être celui qui crée une bagarre, surtout pour l’honneur de ceux qu’il aime et qu’il veut protéger. Est-ce que les futures années scolaire de ton fils t’inquiète pour cette raison? Absolument.

« C’est ce que tu penses? Non, non, tout va bien maintenant. Avec Rory, et de façon générale aussi. » Tu accroches sur le maintenant, mais tu ne dis rien pour l’instant, simplement ravie d’entendre que tout va bien. Ils ont l’air heureux, Rory et Swann, pour les quelques fois où tu les as vu ensemble dans des circonstances autre que cette horrible soirée chez Nina et Ruben. « Non, c’est pas ce que je pense, mais je préférais demander, juste pour être certaine. » que tu lui avoues sans trop de réticence. « Pour que tu saches que tu pourrais me le dire, si ça allait pas. » Pour une raison ou pour une autre, s’il voulait se confier à toi, tu serais là. Peut-être parce que tu essayes de compenser sur l’absence de proximité avec la majorité des membres de ta famille, mais aussi parce que du peu que tu en sais, Swann n’a pas vraiment de famille ici et il mérite de savoir qu’il n’est pas seul, dans des termes qui ne laissent pas place au doute. « C’est pas le genre de situation qui arriverait aujourd’hui, je veux dire. Et je compte essayer de reprendre ma place dans le club, mais ça risque de prendre un peu de temps. » « Ça fait longtemps, la bagarre? » Assez pour que ça continue de le suivre? « Tu peux pas essayer dans un autre club peut-être? » que tu proposes, pas réellement certaine du fonctionnement de la chose. « Si jamais tu veux que je dise quelque chose à Talia, ou au club… » Tu ne sais pas si tu as réellement le moindre pouvoir à ce sujet-là, le nom Craine peut avoir un certain effet, mais il y a un moment déjà que tu n’as pas essayé de t’en servir à la recherche d’une faveur ou d’une autre. Et puis parler à Talia, c’est une idée, peut-être une mauvaise, tu ne sais pas mais l’offre est là, si jamais. « Et toi, ça va? Je te pose pas souvent la question. » Tu n'hésites pas une seule seconde lorsque tu hoches la tête à la positive. Pour une fois, les zones d’ombres se font bien plus limitées que tout le positif qui habille ton quotidien. Gabriel va bien, Wyatt aussi. Vous allez de l’avant, les épreuves du passé toujours présentes, mais elles ne prennent plus toute la place comme ça a souvent été le cas. Et il y a ce plan aussi qui plane au-dessus de vos têtes, cette envie que tu n’as pas encore partagée avec qui que ce soit, mais les mots t’échappent. « On pense à avoir un autre enfant, Wyatt et moi. » Et quand tu dis pense, tu veux plutôt dire que vous êtes déjà dans le processus d’essayer, mais ça te paraît encore tellement surréel que pour l’instant et étrange dit à voix haute que vraiment, c’est tout ce que tu peux dire à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyMar 7 Mar 2023 - 16:52



« On fait pas beaucoup de surf d’où tu viens? »
Change le “pas beaucoup” par “jamais” et on y est.

Les mots de Swann ne sont pas portés de reproches et bien au contraire. Il ne risque pas de se vexer que Rosalie ne soit pas incollable sur son pays, cela ne ferait pas réellement de sens. Et puis, il est toujours heureux de distiller des informations et anecdotes par ci par là, parce que c’est au moins ce à quoi sert d’être le seul petit anglais de son groupe de proches et sa famille: il a l’exclusivité des connaissances relatives à la Couronne. Son sourire se fane simplement lorsqu’il est question de revenir sur les souvenirs relatifs à Lucia, à Lawrence et à cette bagarre pathétique dans le bar qui a été la leur. Si c’était à refaire, il frapperait simplement plus fort, peu importe s’il connaît aujourd’hui les conséquences malheureuses de cette histoire. « Je suis sûre que t’avais tes raisons. » Elle le défend sans connaître les tenants et aboutissants, et c’est par ces simples mots qu’il comprend plus que jamais qu’elle lui fait une place dans sa famille. Il n’est pas fier de son geste, mais il en ressort aujourd’hui avec un sourire timide. “C’était il y a longtemps.” Aujourd’hui, il n’y a plus Lawrence, et il n’y a plus Lucia non plus. Aujourd’hui, rien de tout ceci ne pourrait se reproduire, alors.

Pourtant, la raison première pour laquelle il aborde le sujet de cette bagarre, c’est parce qu’il apprend aujourd’hui que Rosalie est une proche amie de Talia, lien qu’il n’avait jusqu’alors jamais eu l’occasion de faire. « J’imagine que les parents ne savaient que le strict minimum? » Tristement, il hoche la tête. Encore une fois, pourtant, il sait que personne n’est réellement à mettre en cause: les parents veulent protéger leur progéniture, pas avoir le compte rendu détaillé d’une histoire de plus qui a dérapé dans un bar de la ville. “Comme tu t’en doutes.” Il la trouve bien souvent tranchante dans ses conclusions, Rosalie, mais elle n’en est pas moins dotée de bon sens. « Jamais. Mais je serais pas celle à craindre. Wyatt a le sang beaucoup plus chaud que moi. » Il sourit face à cette réflexion, ayant de son côté pour idée que la vengeance d’une mère serait bien plus à craindre que les poings d’un père - peu importe à quel point ce résumé stéréotypé est à bannir. “Pour ce que ça vaut, je pense que personne voudrait avoir à faire à toi ou à Wyatt.” Ils aiment leur enfant, c’est indéniable et c’est surtout immuable, peu importe les difficultés que leur couple doit parfois traverser. Encore une fois, Swann n’est de toute façon pas le mieux informé sur la situation.

Et s’il arrivait à slalomer entre les différents sentiments contradictoires malgré le sujet plutôt difficile de leur conversation, Swann fait soudainement face à un mur lorsque Rosalie en vient à lui demander si les choses sont compliquées pour lui. Elle vise aussi juste qu’à côté, et c’est ce paradoxe qui contribue à la surprise évidente de l’anglais. « Non, c’est pas ce que je pense, mais je préférais demander, juste pour être certaine. » Il accepte l’explication sans chercher plus loin, pourtant évidemment destabilité par la question alors qu’il jure aller mieux, et qu’il aurait pensé que cela semblait désormais évident. « Pour que tu saches que tu pourrais me le dire, si ça allait pas. » Le regard de l’anglais se pose en silence sur celui de la mère de famille, incapable de savoir quoi lui répondre. Elle est sincère, il le sait. Elle veut bien faire, il le sait aussi. Rosalie est tout sauf une ennemie prête à lui tendre un piège, c’est évident, et ça aussi il le sait. “Je sais, oui.” Il finit par souffler, dans un nouveau sourire qui lui assure pourtant qu’il ne retient rien pour lui. Swann sait qu’il pourra toujours lui parler, même si elle reste avant toutes choses la sœur de Rory avant d’être son amie, ou sa belle-soeur. “Je te le dirais, s’il y avait quelque chose.” L’anglais assure une fois de plus: il lui dira aussi, le jour où il y aura quelque chose. Bien conscient que le bonheur n’est jamais une assurance de stabilité, il sait aussi que sa vie n’est pas voué à être éternellement rose, bien qu’il ne soit pas évidemment impatient de connaître les épreuves à venir de sa vie. Mais Rosalie sera là, elle sera toujours là, à défaut de tous les membres de sa famille adoptive qu’il a perdu peu à peu.

« Ça fait longtemps, la bagarre? » - “Presque deux ans.” Avant qu’il ne retrouve Rory, en somme. « Tu peux pas essayer dans un autre club peut-être? » Swann hoche la tête. “J’essaierai. Quand j’aurai un peu de temps, je me pencherai sur la question.” Pour l’heure encore, il procrastine et se protège par la même occasion. « Si jamais tu veux que je dise quelque chose à Talia, ou au club… » Lentement, très lentement, les mouvements de sa tête marquent la négation. “Non, je veux pas te mêler à ça. J’apprécie la proposition, mais je veux pas te mettre dans cette position.” Elle est l’amie de Talie, elle est la sienne, et il ne veut pas la mettre entre eux pour qu’elle défende chacun. Ce serait aussi injuste qu’égoïste, surtout alors qu’il jure pouvoir se débrouiller seul. S’il n’arrive pas à réintégrer le club alors tant pis, il jure que cela ne l’affectera pas outre mesure, surtout alors que son quotidien est déjà bien rempli.

Et c’est justement parce qu’elle se soucie sincèrement de Swann qu’il en fait de même à son tour, ayant toujours eu une raison particulière avec Rosalie. Il la respecte, sans pouvoir réellement expliquer tout le reste. Et son bonheur lui importe, sans que ce soit un besoin qui nécessite d’explications. « On pense à avoir un autre enfant, Wyatt et moi. » La surprise est sincère dans le regard de l’anglais, lui qui ne cherche pas un seul instant à la cacher. “Alors j’en conclue que tout va vraiment bien, en effet.” Il ajoute dans un sourire, sincèrement heureux pour le couple. Chercher à avoir un second enfant signifie que leur quotidien se passe au mieux, voilà ce qu’il se dit. “Vous en avez parlé récemment ?” Il ne cherche pas à conduire sa curiosité trop loin dans l’intimité et la vie privée du couple, simplement il cherche à savoir si cette envie d’agrandir leur famille est une idée récente, ou s’ils en ont parlé il y a déjà quelques temps, ce qui pourrait dire qu’ils sont sur leur petit nuage depuis plus de temps. “La table des enfants sera immense aux prochains repas de famille.” Il ajoute dans un simple sourire, l’espoir vif que Rory et lui auront d’ici là adopté un petit garçon ou une petite fille. L’espoir vif, aussi, qu’un nouveau repas de famille arrive tout simplement un jour ; et qu’il finisse sans cris ni larmes, cette fois-ci.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyLun 10 Avr 2023 - 13:45


the rain ain't permanent

ROSALIE CRAINE & @SWANN BUCHANAN

« C’était il y a longtemps. » Tu hoches doucement la tête à nouveau. Tu pourrais dire que tu ne sais pas pourquoi il te parle de tout ça aujourd’hui, mais la raison est évidente: Swann vient de faire le lien entre Talia et toi et peut-être qu’il s’est senti obligé de te parler de ses interactions passées avec ta meilleure amie, au cas où son nom finirait par sortir entre vous deux. Ce n’est pas complètement impossible remarque, tu t’es bel et bien confiée à la Choudhry au sujet des fiançailles de ton frère et de son mariage à venir, même si tu ne crois pas être rentrée dans les détails au sujet de la personne qu’il allait épouser. Est-ce que Talia aurait dit quoique ce soit, si elle était celle qui avait la connexion la première? Est-ce que son discours aurait été bien différent des quelques détails offerts par Swann? Tu ne sais pas et la vérité c’est que cela n’a pas réellement d’importance. Talia était ta meilleure amie depuis presque 20 ans, cela n’était pas sur le point de changer. Mais Swann allait aussi devenir ton beau-frère dans les mois à venir et tu avais bien assez de famille à dos pour vouloir t’immiscer au sein d’un conflit qui était passé date et dans lequel tu n’avais pas ta place. « Comme tu t’en doutes. » Alors tu ne peux pas en vouloir à Talia d’avoir potentiellement tenu des propos tranchants envers Swann, tout comme tu peux compatir pour Swann qui s’est retrouvé à payer les conséquences de circonstances qui, tu le devines, étaient en partie hors de son contrôle. L’un n’empêche pas l’autre et tu acceptes cette réalité pour ce qu’elle est: quelque chose d’affreusement triste d’un côté comme de l’autre. « Pour ce que ça vaut, je pense que personne voudrait avoir à faire à toi ou à Wyatt. » Le commentaire t’arrache un rire. « C’est quelque chose d’incroyablement fort, la protection d’un parent. » que tu commentes et tu ne peux t’empêcher de te demander à quel moment est-ce que tes propres parents ont préféré mettre à l’avant vos réussites avant même votre bien-être ou votre bonheur.

« Je sais, oui. » Tu ne connais pas grand chose sur la vie familiale de Swann, mais du peu que tu as compris, il semble seul ici et ça, ce n’est pas quelque chose que tu peux comprendre. Si les relations que tu entretiens avec tes frères et tes sœurs sont souvent compliquées et mitigées, ça ne change pas le fait que pour la grande majorité de ta vie, tu pouvais compter sur au moins l’un d’eux pour te soutenir et t’épauler, qu’importe ce qui se passait dans ta vie et si tu peux être ça pour Swann, et bien tu tiens à ce qu’il le sache. « Je te le dirais, s’il y avait quelque chose. » « Te sens pas obligé ou quoique ce soit. Je me doute que tu as des gens autour de toi et on fait difficilement plus attentif que mon frère, mais l’offre est là. Si jamais. » Si jamais il en ressent le besoin. Si jamais il a besoin d’un avis majoritairement impartial et d’une dose bien forte d’opinions et de vérités peu mâchées. Si jamais il perd le pied dans le clan Craine qui n’est pas toujours ce qu’il y a de plus compréhensif et de plus accueillant, surtout quand leurs enfants décident de sortir de la norme et du chemin parfaitement tracé qu’ils avaient en tête.

« Presque deux ans. » Tu reviens finalement sur la bagarre dont la majeure partie des détails te manquent toujours, pas réellement certaine de ce que tu cherches à savoir au fond. « J’essaierai. Quand j’aurai un peu de temps, je me pencherai sur la question. » « C’est les préparatifs du mariage qui occupe tout ton temps en ce moment? » Ce mariage pour lequel tu étais aussi excitée que nerveuse, en vu de toutes les potentielles choses qui pourraient mal tournées vu les tensions dans ta famille, bien que tu étais prête à tout et n’importe quoi pour assurer que Swann et Rory puisse vivre leur grand jour sans la moindre complication. « Non, je veux pas te mêler à ça. J’apprécie la proposition, mais je veux pas te mettre dans cette position. » « Ce serait pas un problème Swann. » Tu ne vois pas cela comme une quelconque position. C’est une tentative de faire voir l’envers de la médaille à ton amie et aussi peut-être donner une chance à l’anglais de refaire quelque chose qui semblait lui tenir réellement à cœur. « Mais je ne dirais rien sans ton accord. » Parce que tu sais trop bien ce que c’est, quand les autres veulent prendre des décisions à ta place et agir pour toi, parce que tu l’as déjà fait pour d’autres et ça n’a jamais mené à quoique ce soit de bon.

Tu vas bien, oui. Ton couple (oui, oui, couple) va bien, ta famille va bien, si bien que vous avez envie de l’agrandir. Et la surprise qui apparaît sur le visage de Swann ne te surprend pas, toi non plus, tu n’étais pas certaine que tout cela arriverait un jour. « Alors j’en conclue que tout va vraiment bien, en effet. » « On peut dire ça comme ça. » Le sourire qui apparaît sur tes lèvres le cri, lui aussi. Oui, tu vas vraiment bien. Tu es heureuse, plus que tu ne l’as été depuis très longtemps et si l’idée d’une nouvelle grossesse ne vient pas sans crainte et anxiété, l’idée de voir ton fils devenir grand frère et de découvrir à nouveau cet amour inconditionnel sont des arguments bien plus puissants que tout le reste. « Vous en avez parlé récemment? » Tu hoches doucement la tête de haut en bas. « Pendant le temps des fêtes. » Ça ne fait que quelques semaines, mais tu as déjà eu la confirmation de ton docteur que vous pouvez essayer, que les risques malgré ton premier accouchement catastrophique sont minces et que de toute façon, si tu devais tomber enceinte, tu aurais un suivi serré. « La table des enfants sera immense aux prochains repas de famille. » « Vous comptez y ajouter aussi? » que tu commentes, incapable de retenir la question. Tu connais ton frère et ses aspirations dans la vie, tu sais que le rêve de devenir père en est un qui lui est cher et tu espères que c’est quelque chose que Swann partage avec lui. « Si seulement la présence des enfants forçaient tout le monde a se comporter comme des adultes. » Dieu sait que c’était loin d’être le cas, dans ta famille.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyLun 10 Avr 2023 - 14:59



« Te sens pas obligé ou quoique ce soit. Je me doute que tu as des gens autour de toi et on fait difficilement plus attentif que mon frère, mais l’offre est là. Si jamais. » Il hoche la tête pour tous les aspects de sa réponse. Effectivement, Swann est entouré de quelques unes des personnes les plus merveilleuses en ce monde, Rory en tête de liste, mais il sait aussi que la nature de ses doutes définit aussi la personne à qui il pourrait choisir de parler. Il a appris que rien de bon ne se passe lorsqu’il garde ses doutes pour lui, tout comme il ne veut pas faire reposer toutes les discussions de la sorte sur les épaules d’une seule et même personne - pas même Rory, à qui il parle pourtant de toutes choses. “Et ça me touche. Tout comme l’offre est valable en retour: je suis plus doué pour conseiller que pour appliquer mes propres conseils.” Il esquisse un sourire, bien conscient qu’il n’a pas offert à son fiancé les débuts les plus simples qui puissent être pour un couple. Mais l’offre de Rosalie est touchante, et il sait qu’elle en pense chaque mot, la considérant à son tour comme sa propre famille. Bientôt, il portera officiellement le même nom qu’elle. « C’est les préparatifs du mariage qui occupe tout ton temps en ce moment? » Il esquisse un sourire en demie-teinte. “Ça, et mon incapacité à accepter les changements.” Swann l’avoue finalement assez rapidement, sans chercher à faire reposer toute la faute de son manque de temps sur les préparatifs du mariage: cela leur demande beaucoup de temps, il est vrai, mais rien qui ne soit pas supportable pour s’occuper parfois à d’autres choses. D’un autre côté, il est aussi et surtout très difficile pour lui d’imaginer reprendre son rôle d’entraîneur dans un autre endroit alors qu’il a toutes ses habitudes ailleurs, et qu’il connaît déjà certains des enfants qui ont pourtant dû grandir, depuis le temps. “Mais le mariage demande effectivement beaucoup de temps. On est ensemble depuis longtemps, et on a tous les deux envie de faire les choses au mieux, mais… ouais, ça demande du temps.” Elle le sait, Rosalie. Elle aussi a eu à préparer un mariage, ou tout du moins à commencer les préparatifs. Elle se doute d’autant plus de la réalité des choses parce qu’elle connaît son frère et son éternelle envie que tout soit parfait, du plan de table, au repas, en passant évidemment par la décoration. Tout, dans les moindres détails.

Et c’est justement parce qu’il est partisan du un problème à la fois que Swann demande à sa belle-sœur de ne pas aborder le sujet avec Talia. Ce n’est pas ce qu’il cherchait à faire en venant lui parler, et ce n’est certainement pas une conséquence qu’il recherche non plus. Il ne veut pas la mêler à des problèmes qui ne sont pas les siens, surtout alors qu’il ne pense de toute façon pas à reprendre son rôle avant le mariage - après, disons simplement qu’il y réfléchira le moment venu. « On peut dire ça comme ça. » Elle lui annonce chercher à avoir un second enfant, et Swann en déduit simplement que son couple se porte au mieux. La nouvelle le réjouit, simplement parce que cela signifie qu’elle va aussi bien que possible, au point de penser à agrandir sa famille à nouveau. « Pendant le temps des fêtes. » La discussion est donc toute récente, et il s’attend maintenant à avoir une annonce de sa part d’ici quelques semaines ou mois tout au plus ; le genre d’annonce plus proche de la réalité encore. “C’est une belle période pour parler bébé.” Il continue, un sourire rêveur toujours imprimé contre ses lèvres. « Vous comptez y ajouter aussi? » La question de Rosalie ne le surprend pas, mais elle a tout de même pour conséquence de figer son sourire et d’y ajouter un brin de tristesse. “On aimerait. Les démarches sont en cours, mais on doit se contenter d’attendre, maintenant.” Il aimerait surtout pouvoir dire que leur enfant sera présent au mariage mais il ne veut pas avoir autant d’espoir, assuré que se rendre compte de la réalité des choses ne fera que le détruire. « Si seulement la présence des enfants forçaient tout le monde a se comporter comme des adultes. » Si seulement. Swann souffle un instant et pèse le pour et le contre avant de reprendre la parole, le pour le gagnant finalement de peu. “Tu sais, votre père a aidé, pour l’adoption. Il a parlé à quelques avocats pour assurer la solidité de notre dossier.” Il a tenu son rôle de père, il a tenté d’être un soutien pour Rory. Il arrive trois décennies trop tard, mais sans doute qu’il tente à sa façon de rattraper le temps perdu. “Ça n’excuse rien, et ça n’assure pas non plus qu’il saura se tenir au mariage, mais j’ai envie de croire que tout le monde essaie de faire au mieux.” Il veut vraiment y croire, parce que l’idée que leur mariage soit un désastre aurait tout pour le détruire, aussi. “Mon meilleur ami n’est pas fan de Rory, et il n’est pas encore invité au mariage parce que je suis pas certain qu’il saurait se tenir. Je pense que si Rory a aussi des doutes pour d’autres invités, il s’interposera.” Et par d’autres invités, il est évidemment questions de leurs parents - l’invitation de Murphy n’étant même pas envisageable, même toute la capacité de Swann à accorder son pardon ayant ses limites.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptySam 22 Avr 2023 - 10:39


the rain ain't permanent

ROSALIE CRAINE & @SWANN BUCHANAN

« Et ça me touche. Tout comme l’offre est valable en retour : je suis plus doué pour conseiller que pour appliquer mes propres conseils. » Un léger rire t’échappe. « Je suis terrible dans les deux cas de figure. » que tu lui avoues. Tu es loin de te considérer comme étant quelqu’un de bon conseil, tu as bien trop longtemps été préoccupé simplement pour ton monde et ta petite personne pour croire le contraire, mais cela ne veut pas dire que tu ne tentes pas de faire mieux, qu’importe ce à quoi cela ressemble réellement. Peut-être que c’est un peu maladroit, entre Swann et toi, mais les intentions sont bonnes dans un sens comme dans l’autre et ça suffit à te faire du bien. De savoir qu’il se sent assez à l’aise avec toi pour te parler de certaines de ses expériences passées, de quelque chose qui a clairement laissé une marque assez douloureuse sur sa personne, ça te touche et tu ne prends pas cela à la légère. « Ça, et mon incapacité à accepter les changements. » « L’inconnu est effrayant. » Tu en conviens. Dieu sait que tu as longtemps refusé et repoussé tout changement de peur de te faire mal, de peur de ne pas retrouver ce qui était déjà établi dans ce cocon sécuritaire. Mais tu serais passée à côté de tellement de choses, si tu n’avais pas osé briser tes barrières et tenter autre chose, ailleurs. « Mais tous les changements ne sont pas mauvais. Sinon, on risque de passer à côté de belles choses. » Et peut-être qu’en ce moment, toute l’attention de Swann était portée sur les autres changements qui se préparaient dans sa vie, tellement qu’il était incapable de s’imaginer en ajouter un de plus et tu ne pouvais pas le blâmer pour cela. Un mariage, ce n’était pas seulement qu’une célébration. C’était le fusionnement de deux personnes et de tout ce que les entouraient et c’était bien assez de changement pour effrayer même les individus les plus stables qui soit. « Mais le mariage demande effectivement beaucoup de temps. On est ensemble depuis longtemps, et on a tous les deux envie de faire les choses au mieux, mais… ouais, ça demande du temps. » « Je suis certaine que tout votre temps et tous vos efforts seront récompensés. » Dans la forme d’une journée parfaitement à leur image, un évènement que rien ni personne ne viendrait assombrir si tu pouvais l’en empêcher.

Tu n'as aucune mauvaise nouvelle à partager, bien au contraire. Tout va bien, ton fils est à son comble, entouré d’amour par tout ceux qui veulent faire partie de sa vie et même si ton cœur se serre encore quand tu penses à ton frère ou à tes parents qui passent à côté de belles occasions de créer des liens avec lui, tu préfères te concentrer sur l’attention et l’amour qu’il reçoit déjà, amour qui sera aussi apporté à un petit frère ou une petite sœur si vos plans venaient à se produire. « C’est une belle période pour parler bébé. » La plus belle sans doute, entourée de la magie et de la féérie de Noël, même si vous en avez reparler depuis et que le projet est bien solide et sérieux autant de sa part que de la tienne. « On aimerait. Les démarches sont en cours, mais on doit se contenter d’attendre, maintenant. » « Ils vous ont donné une timeline possible ou c’est vraiment impossible de prévoir? » Tu ne connaissais pas grand-chose au processus d’adoption, n’ayant jamais réellement eu besoin de te poser la question et tu reconnaissais que cela devait peser lourd sur les épaules du couple, leur envie d’avoir un enfant ne reposant pas seulement à savoir s’ils étaient compatibles ou non, mais étant plutôt une longue et chère démarche législative qui pouvait éventuellement mener à des déceptions plutôt que des joies. Dans tous les cas, tu serais la première à les soutenir et célébrer l’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille, en espérant que ce serait le cas pour toute ta famille, même si tu ne bénéficiais pas de la même réaction. « Tu sais, votre père a aidé, pour l’adoption. Il a parlé à quelques avocats pour assurer la solidité de notre dossier. » Un flash de surprise doit se lire sur ton visage, mais tu ne tentes pas de le camoufler. Loin derrière est l’époque où tu devais cacher le moindre de tes sentiments.

« Ça n’excuse rien, et ça n’assure pas non plus qu’il saura se tenir au mariage, mais j’ai envie de croire que tout le monde essaie au mieux. » « Je me fais pas trop de doutes pour le mariage, honnêtement. Mes parents ne sont pas friands des scandales sur la place public, et Rory étant une personnalité connue, ils ne voudront pas s’y risquer je pense. » Ce ne sont peut-être pas pour les meilleures raisons qui soient, mais tu espérais tout de même que cela saurait légèrement calmer les inquiétudes de l’anglais face à ça. « Et je suis contente que mon père se soit impliqué pour vous aider, c’est bien le moins qu’il puisse faire. » Ta hargne pour ton paternel pouvait facilement s’entendre dans ta voix sèche, et t’assurant que ton fils était toujours trop occupé à jouer avec ses jouets, tu osas t’approcher légèrement de ton futur beau-frère. « Je sais que je ne suis probablement pas la mieux placée pour juger les actions de mon père, considérant… mon passé. » Tu te doutais que Swann devait être au courant de tout ce qui s’était passé avec ton ex-fiancé, ton infidélité qui avait pris place des années durant. « Mais je sais pas si je pourrais un jour pleinement me pardonner pour ce que j’ai fait, pour le mal que j’ai causé à Lachlan, et à Wyatt. » Les mots sont difficiles à dire, ce n’est pas quelque chose que tu admets normalement, mais Swann s’étant confié à toi, tu te sens plus confortable de lui partager tout cela. « Mais mon père, il n’a pas le moindre regret. Il continue de tromper ma mère, même si elle sait, même s’il voit que ça lui fait du mal et pour ça, je sais pas si je pourrais un jour lui pardonner. » Tes parents maintenaient les apparences, pour le bien de votre famille apparemment, mais à quel prix? « Je suis désolée, c’était beaucoup. » que tu avoues avec un rire nerveux, songeant que tu aurais peut-être mieux fait de ne rien dire, ton but n’étant pas de teinter l’opinion que l’anglais se faisait de ton père. « Mon meilleur ami n’est pas fan de Rory, et il n’est pas encore invité au mariage parce que je suis pas certain qu’il saurait se tenir. Je pense que si Rory a aussi des doutes pour d’autres invités, il s’interposera. » « J’en doute pas. » Même si Rory était un pacifiste et voulait souvent le mieux pour tout le monde, tu ne doutais pas qu’il saurait mettre ses limites si la situation l’exigeait. « J’espère que ton meilleur ami saura réaliser qu’il est en tort avant qu’il ne soit trop tard. Ce serait dommage de manquer ton grand jour simplement parce qu’il n’a pas encore compris à quel point mon frère est merveilleux. » que tu ajoutes avec un sourire plus doux, l’affection que tu portes pour ton frère transparente comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Swann Craine
Swann Craine
la loi des sentiments
la loi des sentiments
En ligne
(rosalie #3) the rain ain't permanent MTtf4TM Présent
ÂGE : Trente quatre ans. (20/01/1990)
SURNOM : Robin (02/2023), sa fille, essaie très fort de lui trouver beaucoup de noms.
STATUT : Il a épousé son amour de sept ans, Rory, le 2 juin 2023 après l’avoir longtemps aimé en secret. Aujourd’hui il ne pourrait être plus fier ni plus heureux de porter son nom.
MÉTIER : Kinésithérapeute, il a un cabinet en ville. Il veut se poser depuis l'arrivée de leur fille.
LOGEMENT : Une villa à Bayside accueille sa famille, loin du tumulte de la ville et de la curiosité des journalistes de bas-étage.
I wish i was the monster you think I am
POSTS : 47114 POINTS : 350

TW IN RP : adoption (passé: automutilation, pensées suicidaires)
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Père inconnu, mère absente, sujet tabou › Médiateur par excellence › A fui Londres pour Brisbane en 2016 en pensant y trouver son père: c'était un mensonge › Passionné par son métier › A eu besoin de six ans pour accepter sa bisexualité et son couple › Terrorisé à l'idée d'être différent › Deux tentatives de suicide au compteur › Poignets marqués par les cicatrices, aujourd'hui cachées par deux tatouages floraux › Ecoute beaucoup, se confie peu › Prêt à tout pour sa famille et ceux qu'il aime › Ne dites pas du mal de Doctor Who, il risque de froncer les sourcils › Pur produit anglais
CODE COULEUR : mediumpurple (plum pour design sombre)
RPs EN COURS : (05)rory #57greta #8rory #58 (ua)scarlett #4 (fb 2005) › arthur #16

(rosalie #3) the rain ain't permanent 21e5aee5bb8b3566bb19ab4d843ce822e55cd7fe
rowann #57
& #58 (ua) › when i was a ghost inside, you were there for me. legend never lies, we were meant to be. i'm blessed to be alive when i'm in your company. memories we've made could fill a whole book. if we were a movie, we'd be in Hollywood. on my lowest days, you were all it took. you make my demons go away, bleach the sky on rainy days.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 26195243b2c9ece1df8431d9dd1d5d329163f975
arwann #16 › why don't you just take what you want from me? i think you should take what you want and leave. you're changing everyday, you played me, you're taking everything. i let you run the game.

(rosalie #3) the rain ain't permanent Ea1cf0b4c0789e024192804c86de29c639ec1640
mcraine #6 › straighten up, little soldier. stiffen up that upper lip. what you cryin' about? you got me. i can see you're sad, even when you smile, even when you laugh. i can see it in your eyes, deep inside you wanna cry. we gon' pull together through it, we gon' do it.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 608f5a7db57c564a4753dc6c67a67c1c53012574
scarlett #4 › uc.

(rosalie #3) the rain ain't permanent 4352647a472aac80acb22ae7ad5ec5a8da816903
greta #8 › i learned that there's beauty i can't keep, learned that there's demons in stories. whenever she's calling, she'll call me. promise you'll smile off a memory. some summer night, I hope I see you again. you'll find your way.

RPs EN ATTENTE : min-kyung #4 › ginny #6

RPs TERMINÉS : (beaucoup)
cf. fiche de liens

AVATAR : Evan Peters
CRÉDITS : eliyam (avatar) › nairobi (gif) › harley (rowann, arwann) › fuckyou (ginny) › margotrobbie (scarlett) › haydenpanettieres (greta) › loonywaltz (ub)
DC : Auden, Lily, Rhett & Ambrose
PSEUDO : Kaelice
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/08/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t28950-a-little-bit-of-heaven-a-little-bit-of-hell-swann
https://www.30yearsstillyoung.com/t41172-
https://www.30yearsstillyoung.com/t34837-swann-mcgrath

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent EmptyDim 23 Avr 2023 - 15:32



« L’inconnu est effrayant. Mais tous les changements ne sont pas mauvais. Sinon, on risque de passer à côté de belles choses. » Il hoche la tête, ne pouvant que tomber d’accord avec les paroles de Rosalie. Il n’aime pas l’inconnu, et cela change à peine alors qu’il travaille dessus depuis des années. Pour autant, lorsque l’inconnu se concrétise dans l’idée d’un mariage avec Rory, qui est d’ailleurs bien plus qu’une simple idée, il ne peut pas s’en montrer effrayé: il sait que ce n’est que pour le mieux, sans aucune ombre au tableau. Le constat n’est pas aussi manichéen lorsqu’il est question d’adopter un enfant, parce que la joie de devenir père est à la même hauteur que la crainte de ne pas être assez bon dans ce rôle. Ce qui fait toujours pencher la balance en direction du oui, c’est la certitude que Rory sera toujours à ses côtés et que, pour sa part, il ne sera rien d’autre que parfait dans son rôle. « Ils vous ont donné une timeline possible ou c’est vraiment impossible de prévoir? » Tristement, sa tête balaie l’air de droite à gauche. Cela pourrait prendre deux semaines comme deux ans. Comme ne jamais aboutir, et ce malgré l’aide apportée par surprise par le père de Rory, chose que les deux fiancés ont accueilli avec un certain soulagement et sans doute une pointe d’émotion. Il n’a pas été le meilleur père qui soit pour Rory, ou n’importe quel autre de ses enfants, mais il tente déjà d’être un grand-père et cela a de quoi les toucher tous les deux.

D’un autre côté, cela permet aussi à Swann d’avoir bon espoir que le mariage sa passe bien, et surtout qu’aucun des deux parents Craine ne trouve le moyen d’en faire un terrain de bataille. « Je me fais pas trop de doutes pour le mariage, honnêtement. Mes parents ne sont pas friands des scandales sur la place public, et Rory étant une personnalité connue, ils ne voudront pas s’y risquer je pense. » L’anglais serre les dents et se contente d’espérer que Rosalie soit dans le vrai. Il n’est pas certain d’inviter Arthur au mariage pour des raisons semblables à “préserver la paix”, mais il n’imagine pas Rory passer ce jour en l’absence de ses parents, malgré la possibilité qu’ils fassent une scène. Ils doivent prendre le risque, parce qu’il subsiste une chance pour que tout se passe bien. « Et je suis contente que mon père se soit impliqué pour vous aider, c’est bien le moins qu’il puisse faire. » Il ne veut pas donner à Rosalie des raisons de se montrer plus amère encore, alors il continue et passe à peine à autre chose. “Ca a fait plaisir à Rory. Il n’aurait jamais osé lui demander, je pense.” Parce qu’il n’aurait pas voulu prendre le risque d’entendre de sa bouche qu’il n’en a rien à faire de l’adoption d’un fils qui a fait un choix de vie l’empêchant d’avoir un enfant naturellement - ce qui est plus ou moins ce que la mère de Swann lui a dit, à sa façon, mais sans pincettes. « Je sais que je ne suis probablement pas la mieux placée pour juger les actions de mon père, considérant… mon passé. » Swann est au courant de son passé, lui aussi, mais ce n’est effectivement pas ce dont il veut parler avec elle en cet instant. Elle est plus que jamais heureuse avec Wyatt désormais, cela signifie qu’elle a sûrement pris la bonne décision, malgré tout le reste. Bien sûr, il aurait aimé et préféré qu’elle ne piétine pas le cœur de son ex-fiancé au passage, mais il n’est pas non plus le mieux désigné pour donner des leçons de cœur. « Mais je sais pas si je pourrais un jour pleinement me pardonner pour ce que j’ai fait, pour le mal que j’ai causé à Lachlan, et à Wyatt. » Il ne rajoute rien. S’il avait eu une place dans cette histoire, il n’aurait jamais pu pardonner à Rosalie non plus, pas alors qu’il ne comprend pas pourquoi elle est restée avec un homme qu’elle a trompé pendant si longtemps. “Tout va pour le mieux, maintenant. Pour vous tous.” Mais les dégâts vont au delà du trio, en témoignent les nombreuses discussions entretenues entre Rory et lui au sujet de la question de l’adultère et le besoin que ressent l’anglais de le rassurer à ce sujet: cela a touché Rosalie, cela a touché Ruben, mais il jure sur tout ce qu’il aime que jamais cela ne les touchera, eux.

Bien avant la fratrie, il y a aussi et surtout eu leur père, maître du jeu en termes de tromperies. « Mais mon père, il n’a pas le moindre regret. Il continue de tromper ma mère, même si elle sait, même s’il voit que ça lui fait du mal et pour ça, je sais pas si je pourrais un jour lui pardonner. » L’anglais baisse les yeux, incapable de comprendre comment une telle situation peut exister mais surtout comment elle peut perdurer. « Je suis désolée, c’était beaucoup. » - “Non, t’en fais pas.” Il n’est pas un enfant, il peut l’entendre. Il aspire à faire partie de cette famille de façon plus officielle que jamais, qui plus est, et cela le concerne désormais à un certain niveau. “Je comprends que l’amour ne dure parfois pas, mais je conçois pas qu’on puisse en venir à vouloir du mal à une personne avec qui on a partagé sa vie. Et fondé une famille, qui plus est.” S’il ne le fait pas pour sa femme, alors il devrait au moins le faire pour ses enfants, et maintenant pour ses petits-enfants: ils ne méritent pas de connaître un tel spectacle et d’être aussi tôt dans leur existence placés face à la dure réalité de l’imperfection des relations humains. « J’espère que ton meilleur ami saura réaliser qu’il est en tort avant qu’il ne soit trop tard. Ce serait dommage de manquer ton grand jour simplement parce qu’il n’a pas encore compris à quel point mon frère est merveilleux. » Il sourit, un peu plus apaisé cette fois. Evidemment que Rory est merveilleux, il ne sera pas celui qui risque de la contredire. “On verra. Je laisserai rien gâcher cette journée, de toute façon.” Ni l’absence d’Arthur, ni la présence parfois controversée de son père, ni quoi que ce soit. “Je te retiens pas pour parler mariage, Gabriel veut sûrement rentrer chez lui.” Il a tout le temps du monde pour lui poser des questions et surtout lui demander des conseils, pour le mariage ou pour tout le reste, et il repose son regard sur le petit garçon qui s’occupe sagement en attendant que les adultes aient fini tout leur bla-bla. Bientôt, il espère être celui qui à son tour viendra récupérer son enfant après une journée occupée.












:hotmug::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(rosalie #3) the rain ain't permanent Empty
Message(#) Sujet: Re: (rosalie #3) the rain ain't permanent (rosalie #3) the rain ain't permanent Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(rosalie #3) the rain ain't permanent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-