AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur ...
Voir le deal

 (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyLun 27 Nov 2023 - 14:25



(zone event → avis de tempête)


the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Cartercrédit/ssoveiagifs

Refuser de bouleverser mes plans pour me rendre auprès de Jo et de sa grand-mère n’a jamais été une option. Pas plus que de la laisser seule pendant qu’Olga - quel nom ridicule - se dirige vers nos côtes et menace de frapper la ville. Que ses parents soient là ou pas n’a pas la moindre importance et la présence de ces derniers - son père surtout, vu qu’il ne m’inspire rien de bon - ne m’aurait pas empêché de me rendre auprès d’elle. J’aurais préféré les accueillir chez moi, là où je sais que rien ne pourra arriver à qui que ce soit, mais je comprends les arguments de Jo et son envie, son besoin de ne pas perturber Ava. « Rentrez chez-vous. » Ai-je ordonné aux agents qui occupent le poste de sécurité de la propriété nuit et jour en suivant un roulement immuable. Ce soir et les prochaines nuits, ils auront envie d’être auprès des leurs alors, pourquoi surveiller un bâtiment parfaitement vide ? Posy et moi n’y attendrons pas la tempête ; nous le ferons depuis la modeste maison qu’occupent ma petite amie et sa grand-mère. « On s’organisera pour votre retour quand le cyclone sera passé. » Via mon manager et le leur, ça n’a pas la moindre importance pour l’instant, ce qui compte, c’est que chacun soit auprès de ceux et celles qu’ils veulent protéger et rassurer. Peu de pertes humaines sont à prévoir mais les dégât, eux, seront sans doute importants si l’on en croit les autorités. Le matériel, cela n’a pas la moindre importance pour moi, les personnes qui comptent le plus pour moi seront soit en sécurité chez mes parents - pour Olive - soit auprès de moi. Harleen est à l’autre bout du pays et ne risque rien et Posy, accrochée à mon cou avec ses petits bras, ne quittera pas mon champ de vision. « Je sors la voiture, puis vous pourrez y aller. » J’adresse à mes employés un dernier signe de tête, avant de rebrousser chemin pour installer ma fille sur son siège auto, son petit sac rose et mon sac à dos à moi dans le coffre. Les deux contiennent le nécessaire pour quelques jours - la tempête ne doit frapper qu’une nuit et une journée - au cas où un retour à ma propriété nous serait impossible.  

Dans la voiture, je bavarde avec ma fille qui, depuis l’arrière, m’interroge sur notre destination autant que sur l’événement qui agite la ville depuis l’annonce des autorités. Elle est en âge de comprendre certaines choses à présent, et je m’applique à les lui expliquer en m’adaptant malgré tout à une sensibilité d’enfant, conscient qu’elle pourrait facilement être heurtée par les conséquences plausibles les plus graves. Je me concentre sur une seule chose : tout ira bien pour nous. Nous serons en sécurité chez Jo qui a barricadé sa maison et qui est bien plus loin des côtes que nous le sommes. La pire chose qui pourrait arriver, c’est que l’électricité soit coupée et je dédramatise cette possibilité en avance en lui partageant à quel point cela pourrait être amusant, de veiller à la lumière de la bougie. Avec un peu de chance, Posy dormira pendant la majeure partie du passage d’Olga.

En sortant de la voiture, je l’attrape à nouveau dans mes bras. Heureusement, les photographes et les curieux ont d’autres chats à fouetter aujourd’hui et, en cette fin d’après-midi, les rues sont vides. L’ambiance est lugubre et, pour me dépêcher d’entrer, je prends les deux sac à dos sur une seule épaule, Posy accrochée sur une de mes hanches. Le pas qui me conduit jusqu’à la porte d’entrée est rapide. Puisque j’ai annoncé mon arrivée d’un message, Jo m’ouvre avant que je n’ai le temps de presser la sonnette d’entrée. Je dépose un baiser rapide sur ses lèvres - je prendrai le temps de l’embrasser comme elle le mérite d’ici quelques instants - avant de déposer ma petite fille par terre et d’attraper sa main dans la mienne. « La route était dégagée, la plupart des gens sont déjà enfermés chez eux. » L’enfant la sert fort dans la sienne sans oser faire entendre sa petite voix. Elle est discrète Posy, mais elle connaît la chanteuse à présent, et la reconnaît certainement. Toutefois, conscient qu’elle ne doit pas être rassurée à cause du contexte, je m’agenouille à son niveau. « Tu te souviens de ce que je t’ai dit ma puce ? On est chez Jo. » Qui, elle le sait, est bien plus que l’amie de papa. Olive, amusée par la situation, s’est fait une joie de lui apprendre que la chanteuse était mon amoureuse. « On va dire bonjour à Ava, sa grand-mère, c’est d’accord ? » Elle hoche la tête, et adresse même un "bonjour" à Jo d’une petite voix timide. « Je suis heureux d’être auprès de vous. » Et soulagé que le trajet se soit passé sans incident à déplorer.
 




:sing: :


Dernière édition par Midas Sterling le Mar 28 Nov 2023 - 17:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell S7nx
POSTS : 5147 POINTS : 1480

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

madison#5olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyLun 27 Nov 2023 - 20:17




the path to heaven runs through miles of clouded hell
@Midas Sterling ☆ crédit/ssoveia

Expliquer en détail à Ava ce qui allait se dérouler ces prochaines heures, ça avait pris une bonne partie du temps de Jo ce matin. Elle n’était même pas sûre qu’au fond, ça avait eu l’impact espéré. Elle ne pouvait rien contre ça, comme elle ne pouvait rien contre cette tempête à la con qui l’inquiétait moins que l’état dans lequel elle récupérerait sa grand-mère à la fin, mais elle composerait, se satisfaisant au moins de ne pas avoir été obligé de supplier Midas de comprendre pourquoi elle ne voulait pas bouger d’ici et migrer chez lui le temps que tout ça se passe. Ça faisait une épine en moins dans son pied, et c’était encore tout ce que sa patience était capable de supporter, pas experte dans la gestion de ce genre de connerie. Peut-être qu’elle devrait commencer à s’intéresser à l’écologie, allez savoir, ça lui permettrait d’être moins surprise quand la nature se mettait à piquer des crises aussi impressionnantes que les siennes.

Elle avait eu de l’aide pour barricader les fenêtres, Marcus et son père se portant volontaires pour faire bonne mesure, et le reste n’avait été qu’une succession de taches qui avaient occupée l’autre moitié de sa matinée : s’assurer que son équipe et ses musiciens étaient en sécurité avant que les lignes ne sautent, demander à Maisie d’annuler ses rendez-vous pour cause d’avis de tempête, rejeter pour la énième fois les demandes de son père de se confiner sous le même toit, préparer la dernière chambre vacante pour Midas et sa fille, sortir toutes les bougies et lampes de poche de la maison pour les avoir à proximité au cas-où ils se retrouveraient dans le noir. Elle n’était pas sereine, elle l’était d’autant moins que Midas ne venait pas seul, et que la présence d'une enfant de moins de dix ans sous son toit, ça avait tendance à lui donner envie de se tirer une balle. Mais tout irait bien, non ? Elle en serait sûre une fois qu'ils arriveraient, que nana prendrait la mesure de ce qui les attendait, et qu’elle pourrait reprendre son souffle pour la première fois depuis qu'elle était sortie du lit.

Elle le fit enfin quand elle intercepta sur l’écran de son portable la notification de message en provenance de Midas. Dévalant la rangée de marches qui menaient à l’étage, elle annonça à sa grand-mère, posée dans le salon, y passant la tête avant de s’engager dans le vestibule "C’est Midas." Pour qu’elle ne s’inquiète pas, et alla leur ouvrir pour mieux les laisser entrer. Elle accepta le baiser furtif qu’il lui donna, ses yeux rencontrant ceux de la petite Posy dans l’intervalle ; sa vraie source de panique finalement, c’était peut-être bien de se retrouver pour une durée prolongée avec la petite, mais elle le nierait certainement alors que pour la énième fois, elle se faisait la réflexion qu’elle ressemblait beaucoup trop à son papa pour que ça ne la touche pas "Je suis contente que vous soyez là." Contente n’était certainement pas le bon mot, soulagée serait plus adapté, mais on lui pardonnerait ses coquilles, soumise à un émoi relatif à la situation qui demandait du flegme — ce qu’elle savait ne pas avoir, donc elle avait de quoi se sentir oppressée.

Un donne-moi ça plus tard, s’accaparant les sacs que Midas avait sur l’épaule sans demander son reste, elle le laissa s’adresser à la timide Posy. Jo ne savait toujours pas comment s’adresser à elle, mais en la voyant tâtonner, elle s’y essaya quand même "C’est plus petit que chez papa, mais je te montrerai toutes les bonnes cachettes pour gagner à cache-cache si tu veux." Pas sûre qu’elle apprécierait le voyage au grenier poussiéreux, où les araignées jouaient à la dinette avec les vestiges de la vie  trépidante de nana Carter, mais on ne pourrait pas l’accuser de ne pas tenter de rendre l’expérience un peu fun. Posant finalement les deux sacs sur le secrétaire de l’entrée, elle dégagea son visage de ses cheveux relâchés pour les coincer à deux mains derrière ses oreilles, un léger souffle filant de ses lèvres entrouvertes, et opina à ce que Midas proposa à sa fille, soit de dire bonjour à Ava "Moi je l’appelle nana. T’as le droit de l’appeler comme ça aussi, mais c’est que toi et moi, OK ?" Elle lui présenta sa main pour qu’elle tape dedans histoire de sceller cette autorisation-là, et une fois que ce fut fait, elle suivit avidement des yeux le mouvement de Midas qui se releva pour hocher la tête à ce qu’il lui dit. Elle ne répéta pas qu’elle était contente qu’ils soient venus, son regard cramponné au sien parlant pour elle "J’ai préparé la dernière chambre de libre pour vous deux, je savais pas si elle allait vouloir dormir toute seule dans une maison qu’elle connait pas." Une vieille maison qui vivait, craquait,  surtout sous la tempête, et ne devait pas être très rassurante pour un presque bébé — elle, elle était presque à quémander une caresse pour avoir tenté de faire les choses bien, et elle trouvait ça un peu pathétique. Mais elle ne se laissa pas le temps d’y réfléchir, elle jeta plutôt une oeillade discrète à Posy, et après un instant d’hésitation, elle demanda plus bas à Midas "Tu lui as expliqué ?" Que Ava avait des pertes de mémoire, qu’elle serait peut-être amenée à répéter inlassablement son prénom au cours des prochaines heures ?


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZhUxEFTm_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZTFIeFX
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25PxQLdc_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell WIMCHzQj_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell KGbJkXNg_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell GcxN9Q3F_o

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell DGeYqRYC_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell IUMy4gZJ_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyMar 28 Nov 2023 - 17:05




the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

« Je suis contente que vous soyez là. » Malgré la quasi-certitude que nous ne risquons rien de réellement grave – certes, il est facile de considérer que le matériel ne représente pas grand-chose lorsqu’on possède des moyens quasi illimités mais n’est-ce pas le cas pour tout le monde lorsqu’il est mis en parallèle de la possibilité de perdre un proche ? – nous sommes tous les deux plus que contents. Notre étreinte est brève, mais elle trahit le soulagement que nous ressentons tous les deux à l’idée d’être ensemble. Les communications risquent d’être au pire coupées, au mieux saturées pendant la nuit et les particuliers ont pour consigne de laisser au maximum la bande passante pour les services de secours, sauf en cas d’urgence vitale. Ce que cela signifie, c’est que séparé l’un de l’autre nous aurions passé la soirée à attendre des nouvelles au compte-goutte de l’autre. Je préfère être ici avec elle qu’à l’abri derrière les murs de mon immense propriété sans. Malgré cela, je ne serai pas venu sans la certitude que je ne mets pas ma petite fille en danger ; je ne peux pas penser qu’à moi dans cette situation.

Personne n’a caché à Posy ce que Jo représentait pour moi mais, fidèle à ma discrétion naturelle, je suis d’une pudeur rare alors tant qu’elle est encore dans la pièce. Mais venant de Jo, c’est encore plus surprenant et loin de son personnage de grande gueule que rien ni personne n’arrête. Alors qu’elle récupère les sacs sur mon épaule, j’en profite pour rassurer ma fille et lui rappeler chez qui nous sommes mais, étant donnée la façon dont elle dévisage la chanteuse, je doute qu’elle ait oublié. Si j’ai de mon côté à cœur de préserver son innocence en ne lui laissant accès qu’aux jeux et programmes de son âge, j’ignore le genre de chose qu’elle peut regarder chez sa mère. Mais en janvier, elle fera sa rentrée à l’école élémentaire. Au contact avec des enfants plus vieux qu’elle, prendra-t-elle un peu plus conscience de l’univers unique dans lequel elle évolue ? Elle sait qui je suis et elle commence à comprendre le concept de notoriété. Elle sait aussi qui est la brune et je me demande parfois ce qu’il se passe dans son esprit. « C’est plus petit que chez papa, mais je te montrerai toutes les bonnes cachettes pour gagner à cache-cache si tu veux. » Comment ne pas tomber un peu plus amoureux de Jo lorsque je l’observe s’adresser à ma fille avec autant de douceur et de pédagogie ? « J’ai pris mon nouveau puzzle la reine des neiges, j’ai pris le jeu de la grande tour, j’ai pris deux Barbies... » Jo a abordé la thématique du jeu et, ce faisant, elle a mis en marche la "machine" Posy qui compte sur ses doigts tout ce que je lui ai laissé emporter dans son sac. Moi, j’adresse un sourire à moitié désolé à Jo en caressant les cheveux de ma fille. « Si je l’avais pas freinée, elle aurait certainement emporté tout ce qu’elle aurait réussi à faire tenir dans la voiture. » Plus bas, pour que seule la jeune femme puisse m’entendre, j’ajoute. « Mais si tu te poses la question, oui elle parle de la tour infernale et oui on dirait pas comme ça mais elle a assez de caractère pour nous obliger à jouer avec elle, on coupera pas à une partie. » Je le dis avec humour et légèreté, mais une part de moi appréhende cette soirée. Jo n’est pas connue pour l’amour qu’elle porte aux enfants. Je crains qu’elle ne voie comme une corvée la place que prendra Posy ce soir et autant de temps que nous resterons enfermés ici. J’ai peur aussi de la situation délicate dans laquelle cela pourrait me mettre : j’aime Jo de tout mon cœur, mais Posy est ma fille et elle n’ira nulle part, certainement pas alors que je me suis promis d’être plus présent dans sa vie que je ne l’ai été jusque-là.

« Moi je l’appelle nana. T’as le droit de l’appeler comme ça aussi, mais c’est que toi et moi, OK ? » Pour l’instant je n’ai pas la moindre raison de m’inquiéter ; Jo balaye me doute en se montrant parfaite avec ma fille. J’observe cette dernière taper dans la main de la brune avec tendresse et, alors qu’elle se redresse pour s’adresser à moi, je glisse une main autour de sa taille, crevant d’envie de l’embrasser. « J’ai préparé la dernière chambre de libre pour vous deux, je savais pas si elle allait vouloir dormir toute seule dans une maison qu’elle connait pas. » Je lui adresse un sourire reconnaissant, et je hoche la tête. « On lui demandera. » Je l’ignore, à vrai dire. Posy arrive à l’âge où elle ne veut plus être perçue comme un bébé, mais elle garde encore les instincts de l’enfance. Au cœur de la tempête, elle sera certainement terrorisée et à ce moment-là, elle ne voudra plus me quitter. « A mona vis, elle risque de s’endormir dans la salle à manger, le salon, ou n’importe quel endroit où on sera. » Un peu plus fort, je m’adresse à présent à ma fille. « On va dire bonjour à Ava - » J’ai bien noté que je faisais pas partie du groupe sélect de ceux qui ont le droit de l’appeler nana et ma fille se fera un plaisir de me le rappeler si je m’y risque « - puis Jo te montrera ta chambre, on pourra poser tes affaires. » - « D’accord. » Elle glisse sa petite main dans la mienne, rassurée mais pas encore assez à l’aise pour se décoller de moi. « Tu lui as expliqué ? » - « Pour la tempête ? » Je relève la tête vers Jo et, voyant qu’elle regarde en direction de l’endroit où sa grand-mère est certainement installée, je comprends ma méprise. « Ah. Oui, enfin, autant qu’elle pouvait comprendre. » Je lui ai dit que la grand-mère de Jo ne se souvenait pas de tout, et qu’il faudrait qu’elle soit douce et gentille. « Je m’inquiète pas. » Ma fille n’est pas une enfant insolente et qui aime répondre ou se moquer des adultes. Elle me ressemble par bien des aspects et ne fera pas la moindre remarque à ce sujet-là.  





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell S7nx
POSTS : 5147 POINTS : 1480

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

madison#5olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyMer 29 Nov 2023 - 11:43




the path to heaven runs through miles of clouded hell
@Midas Sterling ☆ crédit/ssoveia

Si elle avait eu voix au chapitre, ça n’aurait pas été exclu que Jo demande à Midas de renvoyer Posy chez sa mère. En contre-coup, elle se serait sentie comme la pire des garces de l’avoir fait, alors autant s’exempter de la sensation, jamais très agréable, même si elle assumait souvent ce côté-ci de sa personnalité. Elle était évidemment la bienvenue ici, ce n’était pas sa faute si Jo avait une incapacité chronique à gérer les gamins. Elle s’y essayait, ce n’était jamais trop un échec, plus capable qu’elle-même ne le croyait, mais on ne pouvait pas dire qu’elle se montrait douce et pédagogue. D’ordinaire, en tout cas. Elle n’était pas bien différente de qui elle était avec les adultes lorsqu’elle se trouvait avec des enfants. Jo, c’est la tante qui se pointe pimpée comme jamais aux repas de famille, qui roule des yeux face aux discours politiquement engagés des plus de dix-huit, distribue des préservatifs aux plus de quinze, qui apprend des gros mots aux moins de dix, les incite à les répéter et éclate de son rire de vicieuse patentée en croisant les doigts quand elle promet de ne plus jamais recommencer, qui consulte pourtant ses options pour leur en apprendre des encore pires l’année suivante. Elle n’avait plus l’âge de faire des bêtises, c’était encore elle qui les faisait avant qu’elles ne traversent l’esprit des gosses des autres. Avec Posy, ce serait sans doute une autre histoire. Elle redoutait ça, ce n’était pas rationnel, c’était encore moins naturel, de devoir apprendre à s’adresser à elle en mettant de côté le fait immuable qu’elle était le résultat d’une relation passée de Midas, et ce ne serait pas simple ; c’était même putain de dur si elle devait être honnête. Mais encore une fois, ce n’était pas la faute de Posy, et quand bien même Jo était éminemment immature, s’arrangeant pour faire la part des choses que quand ça faisait tourner la situation à son avantage, elle ne ferait rien payer à la gamine sous le prétexte que par défaut, elle ne pouvait pas voir sa mère sans même l’avoir jamais rencontrée. Pour se consoler, elle se disait que Midas ne lui avait pas imposé sa présence, à celle-là, c’était déjà ça "Ça m’aurait pas dérangé." Que Posy ramène tous ses jouets. Il n’y en avait pas ici, pas qui occuperaient une gamine de son âge. Elle avait fouillé à droite et à gauche, elle avait retrouvé de vieux prototypes de tenues de scène qu’Ava lui avait cousu lorsqu’elle avait l’âge de Posy, peut-être qu’elle pourrait s’en servir comme déguisement ? Pour l’instant, elle ne le proposa pas encore, ne tenant pas à griller toutes ses cartouches maintenant, et intercepta les paroles murmurées de Midas en tournant la tête vers lui, les paupières légèrement plissées pour annoncer les prémices d’une gentille provocation qu’elle lui fit en posant simplement sa main sur son épaule "Dis-moi pas que t’as peur de perdre ?" Empruntant le même ton discret que lui, elle ajouta dans la foulée, remuant la tête à la négative pour lui faire comprendre que rien ne la dérangerait aujourd’hui, et lui répéta "Ça me dérange pas. Je savais à peu près ce qui m’attendait quand tu m’as dit qu’elle viendrait avec toi." Posy n’était pas la plus turbulente, c’était encore tout ce qu'il y avait à retenir pour qu’elle puisse quasi-assurer qu’elle ne perdrait pas patience. Mais une partie d’elle était nerveuse de ce contact prolongé avec cette enfant-ci en particulier. Pas assez cependant pour ne pas apprécier la main que Midas glissa sur sa taille pendant qu’elle, elle tachait de faire mûrir une complicité avec Posy, consciente dans le fond que, si elles se détestaient mutuellement, ce serait elle qui perdrait des points. L’idée lui était insupportable, et pas uniquement parce qu’elle n’aimait pas perdre. C’était tout ce qui la forcerait à faire des efforts avec elle : se dire que si ça ne matchait pas avec sa fille, ça pourrait éventuellement mettre un frein à quelque chose entre eux, c’était ça qui la rendait la plus contrite en vérité "La maison est confortable, elle trouvera bien un coin où se lover." Peut-être contre le chat des Hurley qu’elle avait fait entrer avant que les portes et fenêtres ne soient barricadées. Nicholas était absent, elle avait jugé bon en prendre la responsabilité en se disant que, dans le meilleur des cas, Posy aimerait s’en occuper. Mais là encore, elle ne dit rien, laissant le loisir au chat de montrer le bout de son nez au moment le plus opportun et de créer la surprise au coeur d’une situation angoissante. Intercalant ses doigts entre ceux de Midas quand il s’adressa de nouveau à Posy pour lui indiquer ce qu’ils feraient dans les prochaines minutes, elle sentit l’anxiété relative à la maladie de sa grand-mère monter, et lui demanda s'il en avait touché deux mots à la petite ; la méprise ne dura qu’une nanoseconde, pour qu’enfin il la rassure "Tant mieux. T’es prête ?" demanda-t-elle dans la foulée à Posy avant de lâcher la main de Midas et de s’engager devant eux pour qu’ils la suivent.

"J’entends des messes basses depuis tout à l’heure." "Et ça t’est insupportable de pas être le centre de l’attention, c’est ça ? On sait de qui je tiens." Une entrée en matière qui ne laissait pas de doute quant à la complicité entre la grand-mère et la petite-fille qui enchaîna en posant une main sur l’arrière du crâne de Posy "Tu connais déjà Midas." En théorie "Difficile d’oublier des yeux aussi bleus." Le soulagement était réel, qu’elle ne remette pas en doute les paroles de Jo, bien que cette dernière grimaça avec toute l’immaturité qu’elle était capable d’apporter à une situation pareille, et ce juste pour ne pas donner raison à nana sur l’instant, même si inutile de dire qu’elle était on ne peut plus d’accord avec elle, qu’importait ce que disait le roulement d’yeux théâtral qu’elle adressa à Midas un air de lui dire tu peux vraiment pas t’en empêcher comme s'il avait fait du charme à Ava alors que rien de tout ça n'était arrivé "Par contre, je te présente Posy. Ils vont rester avec nous ces prochains jours à cause de la tempête, comme je te l’ai expliqué ce matin." Peut-être l’avait-elle déjà oublié, difficile à dire sur l’instant parce qu’elle ne réagit qu’à la présence de la petite qu’elle invita une main espiègle à venir grimper sur l’accoudoir du fauteuil qu’elle occupait à ce moment-là "Qui a des yeux aussi bleus que son papa. Je suis très contente de te rencontrer." qu’elle pépia doucement à la petite à qui elle finit par déposer un baiser sur le dos de sa main, se montrant aussi précautionneuse avec elle que si elle avait été une petite princesse en visite chez ses sujets. Elle finit par prendre son visage en coupe pour l’observer avec bienveillance durant une longue seconde. Jo partagea un regard avec Midas en s’autorisant à penser que ce moment aurait été propice à lui voler un vrai baiser — ce qu’elle ne fit pas, gardant un oeil sur ce qui se passait entre Ava et Posy. Sa grand-mère n’était pas le type de grand-mère gâteau qu’on imaginait. Toujours bien mise malgré sa maladie, elle ne sentait pas le moisi, ne piquait pas des joues, ne faisait pas peur, et était relativement moderne malgré le mal qu’elle avait à rester dans le présent ; elle était particulièrement belle pour une femme dont l’âge avoisinait les 85 ans, avec son mascara et son rouge à lèvres, et si on ne savait pas que sa mémoire lui faisait défaut, elle paraissait en santé. Sauf que "C’est curieux quand même, elle ne te ressemble pas du tout." Jo eut un léger rire enroué, peut-être un peu surjoué, sa main trouvant la poitrine de Midas qu’elle tapota tout doucement quand elle expliqua à nana "Parce qu’elle est juste la fille de Midas." Ava hocha la tête en harponnant de loin le regard de sa petite-fille, puis passa sur Midas dans la foulée, qu’elle toisa l’air d’un peu le juger quand même, pendant que ses sourcils se fronçaient graduellement. Jo sentit que ça devait faire sens dans son esprit, mais que ça ne cliquait pas tout à fait pour autant alors, regardant brièvement Midas en retirant sa main de lui, elle lança "Elle a apporté un puzzle, t’as envie de le faire avec elle ?" Ça ne pourrait que faire travailler subtilement les capacités d’Ava qui sourit à la petite-fille à qui Jo s'adressa juste après "Tu peux aller le chercher. Tu fais comme si t'étais chez papa ici, OK ?" l’encouragea-t-elle quand elle passa à ses côtés, glissant à Midas dans l’intervalle, son regard rencontrant à nouveau le sien, avec plu d’insistance cependant "On les laisse cinq minutes ?"


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZhUxEFTm_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZTFIeFX
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25PxQLdc_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell WIMCHzQj_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell KGbJkXNg_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell GcxN9Q3F_o

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell DGeYqRYC_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell IUMy4gZJ_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyDim 3 Déc 2023 - 12:59




the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

« Ça m’aurait pas dérangé. »
« C’est surtout que je sais pas où on aurait mis tout ça. » Peut-être que Posy est un peu trop gâtée, peut-être.
« Dis-moi pas que t’as peur de perdre ? »
« Je suis presque sûr que j’ai bien plus d’entrainement que toi. »

J’esquisse un sourire amusé, presque attendri alors que s’impose à moi l’image d’une Jo en train de jouer avec ma fille qui sera ravie d’apprendre le prénom de toutes ses poupées et leur histoire à la brune. Pour ça, j’ai parfois un peu de mal à me passionner et je sais que Posy adore avoir l’attention d’Olive toute pour elle depuis qu’elle vit avec moi. « Ça me dérange pas. Je savais à peu près ce qui m’attendait quand tu m’as dit qu’elle viendrait avec toi. » J’ignore s’il convient de lui dire que je suis désolé de lui imposer ma fille, mais je ne le ferais pas. Posy est une partie de qui je suis et si je ne demanderai jamais à Jo de la traiter comme si c’était son enfant, j’ai besoin de savoir qu’elles peuvent cohabiter dans mon existence sans que cela ne devienne un problème. De toute évidence, ma fille n’ira nulle part et pendant presque quinze ans encore, elle dépendra de moi et de sa mère. Je n’ai pas non plus envie qu’elle devienne un tabou, que Jo élude dès qu’il est question d’elle quand, moi, elle fait partie de mes sujets de conversation favoris. « La maison est confortable, elle trouvera bien un coin où se lover. » - « Je me fais pas de souci. Ce sera plus compliqué si la tempête frappe vraiment fort et qu’elle a peur. » Pour la rassurer, je me note de lui faire faire le tour de la maison pour lui montrer les fenêtres barricadées et lui prouver qu’il ne peut rien nous arriver.

J’observe la brune partager un moment de complicité avec mon enfant avec un sourire aux lèvres et les mains dans mes poches, comme si je ne savais pas où me mettre. Dans les faits, je suis ravi d’être mis à part et qu’elle agisse comme si elles partageaient un secret précieux, toute les deux. Je n’entends même pas Ava Carter arriver dans mon dos. « J’entends des messes basses depuis tout à l’heure. » - « Et ça t’est insupportable de pas être le centre de l’attention, c’est ça ? On sait de qui je tiens. Tu connais déjà Midas. » Je me retourne, et offre un grand sourire à Ava tandis que Posy, loin d’être effrayée mais timide, observe la grand-mère de Jo sans faire un bruit. « Difficile d’oublier des yeux aussi bleus. » Je laisse un rire m’échapper, avant de poser ma main sur l’épaule de la vieille dame. « Ava, vous êtes resplendissante, me dites pas que vous avez prévu d’aller quelque part et de nous fausser compagnie ce soir. » La grand-mère de Jo, même si je ne l’ai vue que peu de fois, m’a toujours donné l’impression d’attacher de l’importance à sa toilette, qu’elle se prépare pour sortir ou qu’elle projette de rester chez elle toute la journée. Concernant Posy, je laisse Jo faire les présentation, consciente qu’Ava sera certainement bien plus réceptive à sa petite fille qu’à moi qu’elle ne connait que très mal. « Par contre, je te présente Posy. Ils vont rester avec nous ces prochains jours à cause de la tempête, comme je te l’ai expliqué ce matin. » - « Merci de nous accueillir chez vous Ava. » Bien sûr, j’aurais préféré que les circonstances soient différentes et que nous puissions tous rester sur ma propriété. Toutefois, venir auprès de Jo, ce n’est pas un sacrifice. J’ai compris ses arguments à l’instant où elle les a exprimés et je n’ai pas tenté de négocier ou de la convaincre, puisque je sais à quel point l’équilibre de sa grand-mère est important pour elle, et à quel point il est précaire.

Ava se concentre à présent sur Posy, comme si elle tentait de se souvenir d’elle, comme si elle cherchait quelque chose, j’ignore quoi, dans son doux minois. « Qui a des yeux aussi bleus que son papa. Je suis très contente de te rencontrer. » - « Bonjour nana. » Polie, sage comme un cœur, ma fille salue la vieille dame de la façon dont elle a été autorisée à le faire, et mon cœur de papa fond. « C’est curieux quand même, elle ne te ressemble pas du tout. » C’est donc Jo qu’elle cherchait dans les traits de ma fille, et je me demande ce qu’elle sait de notre relation, ce qu’elle a compris seule et ce qu’elle croit avoir deviné. Gêné, curieux de la réaction de Jo également – envisage-t-elle d’en avoir un jour, des enfants ? Est-elle dégoutée par la simple idée que ce soit le cas ? – je me garde bien de répondre quoi que ce soit. Le rire un peu surjoué de la chanteuse ne me donne pas grand-chose à me mettre sous la dent en termes d’interprétation. Elle tapote mon torse et explique la situation à sa grand-mère. « Parce qu’elle est juste la fille de Midas. » Posy quant à elle semble un peu perdue. Pour la rassurer, je dépose une main sur sa tête et je caresse ses cheveux blonds. Jo trouve la bonne parade pour dissiper le léger malaise qui s’était installé. « Elle a apporté un puzzle, t’as envie de le faire avec elle ? » Même timide, ma fille est enjouée par cette idée puisqu’elle entrouvre la bouche d’excitation, comme prête à me demander si elle en a le droit. Bien sûr qu’elle l’a, et je me contente de hocher la tête sans qu’elle n’ait rien à dire. « Tu peux aller le chercher. Tu fais comme si t'étais chez papa ici, OK ? » - « D’accord. » Elle se tourne vers Ava et je suis ravie de voir qu’elle possède toujours l’innocence des enfants : elle s’adresse à la vieille dame comme elle le ferait avec n’importe qui d’autre, ne marquant aucune différence à cause de son âge ou de sa condition médicale que j’ai tenté de lui vulgariser. « Je vais le chercher, tu bouges pas hein ? » J’éclate de rire face à la candeur de ma fille qui part déjà en courant en direction de l’endroit où elle a vu Jo poser son sac à dos à l’effigie de je ne sais quelle princesse. Lorsqu’elle revient, elle glisse sa petite main libre dans celle d’Ava Carter qui l’entraîne avec elle au salon tandis que, moi, j’observe la scène avec satisfaction et émotion.

« On les laisse cinq minutes ? » Alors que sa grand-mère et Posy disparaissent au salon, je m’approche de Jo pour glisser mes mains sur ses joues et l’embrasser avec un peu moins de pudeur que précédemment. Je laisse mon nez caresser le sien tandis que mon pouce en fait de même sur sa joue, avant de m’enquérir sur la façon dont elle se sent vraiment. Les textos rassurants ne veulent rien dire à mon sens. « Comment tu te sens pour de vrai ? Tu es inquiète ? » Les autorités ont été rassurantes sans l’être totalement. Jo est assez loin de la côte, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne craint pas pour cette maison qui a une valeur sentimentale pour elle, je le sais. « Tes parents ? Ça s’est passé comment ? » Elle m’a partagé qu’elle avait eu du mal à les tenir à l’écart, moi, j’ai toujours l’impression de marcher sur des œufs lorsqu’il est question d’eux ; j’ai le sentiment que quelque chose cloche, sans parvenir à réellement mettre le doigt dessus.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell S7nx
POSTS : 5147 POINTS : 1480

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

madison#5olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyDim 3 Déc 2023 - 16:53




the path to heaven runs through miles of clouded hell
@Midas Sterling ☆ crédit/ssoveia

Posy était une enfant bien élevée qui ne poserait aucun problème, Jo n’en doutait pas. Elle doutait plus d’elle-même, de sa capacité à rester connectée à son envie de bien faire, et même si elle ne le montrait pas, le noeud qu’elle avait au ventre, il trouvait plus sa source là-dedans que dans la tempête, ou dans l’idée que tout se passe mal avec Ava. Elle avait déjà évoqué la possibilité que la petite la déteste quand, amenée par surprise à Sydney par Olive, Jo ne s’était pas montrée très enjouée de découvrir l’importance qu’elle avait pour Midas. Après coup, il s’était amusé qu’elle craigne qu’elle la déteste. C’était pourtant une éventualité qui lui faisait bien plus peur que le vent. Posy était petite, elle ne se rendait pas compte de tout, mais Jo connaissait les désirs enfouis des enfants des couples séparés. Ça paraissait plutôt évident à comprendre, même si ses parents étaient restés ensemble toute leur vie : elle ne voulait pas devenir l’ennemie d’une gamine qui pourrait lui reprocher d’être l’obstacle dans l’histoire, voire dans la réconciliation, de ses parents. Alors elle était probablement sur la réserve pour l’heure, ayant du mal à se réjouir de sa présence sans la regretter, une part d’elle espérant simplement qu’elle oublierait que leur première vraie rencontre avait débouché sur un semblant de bouderie de la part de l’adulte qu’elle était censée être.

Midas ne se faisait pas de souci à propos de la capacité de sa fille à s’adapter à ce nouvel environnement, est-ce qu’il s’en faisait pour autre chose ? Il n’en avait pas l’air, mais il n’était pas tout à fait du genre à partager tout ce qui lui passait par la tête à moins d’y être forcé. Jo n’avait pas envie de s’en soucier non plus sur le moment, plus intéressée par ce qu’elle voyait de la réaction de sa grand-mère vis-à-vis de ses invités pour les prochains jours, que par ses craintes apportées par ce qu’elle connaissait de sa propre personnalité "Rappelle-lui que dans quelques semaines, tu seras une femme mariée. Il est clairement en train de te draguer." Confidence faite pour que tous l’entende en vérité, même si ce genre d’humour n’atteindrait probablement pas l’enfant de la maison. Ava fronça le nez en feignant la mine d’une jeune fille un peu timide quand Jo savait très bien quel genre de femme elle était — pas timide pour un sou donc — et se tourna vers Midas quand il la remercia de les accueillir, lui et Posy. Lui aussi, il était bien élevé, une observation qui ne l’étonna pas, mais qui ravit sa grand-mère. Par anticipation à ce que sa petite-fille dirait à Posy quelques minutes plus tard, elle dit à Midas "C’est chez toi ici, maintenant. Les quelques jours que vous passerez avec nous, comme plus tard." Passe-droit offert sous les yeux d’une Jo qui parut faussement impressionnée par la facilité avec laquelle sa grand-mère accordait sa confiance à Midas. Elle glissa sa main dans la sienne par habitude, son pouce caressant le dos de sa main dans un geste aussi usuel que l’autre, mais aussi parce que ça lui faisait plaisir qu’elle prenne l’initiative de lui dire ce genre de choses. Évidemment, elle se sentit tout de même obligée d’ajouter sur le ton de la rigolade "Tout ça parce qu’il t’a fait un compliment, c’est vraiment trop facile de t’avoir la poche." Ava ne confirma ni n’infirma quoi que ce soit, se recentrant sur Posy le temps d’un échange qui se termina sur une note un peu gênante. Pas de quoi impressionner Jo qui attendit que la petite aille chercher son sac pour d’abord lâcher la main de Midas, s’en éloigner, puis s’approcher d’Ava qui n’attendit pas pour replacer convenablement les coutures du pull épais que sa petite-fille portait sur le dos, ne supportant pas la tendance qu’elle avait à porter ses hauts de travers. Jo la laissa faire en lui disant "Nana, t’es gentille avec elle, d’accord ? Elle est un peu timide, alors tu forces pas si tu sens qu’elle préfère faire autre chose, ou qu’elle veut revenir avec Midas. On sera dans la cuisine." "J’ai élevé ton père Josephine, je sais comment m’y prendre avec les enfants." Justement, s’en voulut-elle de penser. Elle ne dit rien de plus. Elle se contenta, elle, de venir replacer le pendentif que sa grand-mère portait autour du cou en hochant la tête en même temps, laissant le temps à Posy de revenir avec son entrain timide et son sac à dos, pour mieux les laisser partir toutes les deux au salon.

Dans la cuisine, les lèvres de Midas trouvèrent les siennes pour un baiser moins innocent que leur bonjour de tout à l’heure. Elle le lui rendit dans une inspiration profonde, passant un bras sur son épaule, posant sa main sur l’autre. Elle profita un instant de la caresse de son nez contre le sien, de son pouce sur sa peau, et répondit tout de suite à sa question, reculant juste un peu son visage du sien pour le regarder "Je suis pas inquiète. Les fenêtres sont barricadées, la maison est bien isolée. Le toit craint un peu, mais pas au point d’avoir peur qu’il s’envole. Ça va aller." La maison allait craquer toute la nuit, ça ne serait qu’un mauvais moment à passer. Elle tint tout de même à lui dire, la main qu’elle avait posé sur son épaule trouvant sa nuque "Je t’aurais pas laissé venir et prendre des risques si je craignais vraiment quoi que ce soit, tu le sais ?" Elle n’était pas très altruiste, mais elle savait penser aux autres de temps en temps. Surtout à lui, qui enchaîna avec une question qui n’avait rien de drôle, mais qui la fit doucement rire et rouler des yeux "Mon père a insisté pour nous aider nous occuper des fenêtres. Je crois qu’en apprenant que Maisie resterait pas avec nous, il pensait qu’en signe de reconnaissance, j’accepterais qu’à la place, il reste ici avec ma mère." Inutile de dire qu’à Jo, ça ne lui avait pas traversé l’esprit. En revanche, ce qui lui avait traversé l’esprit, c’était que si Marcus, son chauffeur, n’avait pas été là au moment où elle lui avait dit non, elle aurait subi son courroux au point de ne plus être en mesure de le repousser. Ça lui faisait redouter quelque chose qu’elle partagea avec Midas dont elle se recula un peu plus, abandonnant sa nuque dans une caresse "Il trouvera un moyen de passer une tête à un moment donné. Demain, peut-être. Mais on fera semblant de rien entendre avec la tempête." Elle en sourit malicieusement. Elle ne voulait pas s’attarder sur le sujet pour un tas de raisons qu’elle ne soulèverait pas sans y être obligée, alors déposant un nouveau baiser sur ses lèvres, furtif, mais tendre, pendant que son regard sondait le sien en même temps, elle lui demanda juste après "T’es inquiet, toi ? Olive est en sécurité ?"


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZhUxEFTm_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZTFIeFX
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25PxQLdc_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell WIMCHzQj_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell KGbJkXNg_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell GcxN9Q3F_o

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell DGeYqRYC_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell IUMy4gZJ_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyMer 6 Déc 2023 - 15:40




the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

« Rappelle-lui que dans quelques semaines, tu seras une femme mariée. Il est clairement en train de te draguer. » J’éclate de rire devant tout ce que cette idée a de risible, moi, en train de faire du gringue à la grand-mère de ma petite amie. Je ne suis pas assez potache pour ne pas être gêné – un peu – en témoigne la main que je porte à ma nuque que je gratte du bout des doigts. « Toutes mes félicitations Ava, je n’ai pas eu le temps de vous les adresser plus tôt. » Et force est de constater que j’ai beau être proche de la fille, les présentations en bonne et due forme n’ont pas été faites auprès des familles respectives. Toutefois, j’écoute Jo lorsqu’elle parle, et ce qu’elle me dit n’entre pas dans une oreille pour ressortir par l’autre. Je lui accorde toujours toute mon attention, comme à un être quasi divin, et je l’ai retenue, l’information du mariage de sa grand-mère. Je n’ai pas un cœur d’artichaut. Je n’ai pas fondu devant cette preuve que l’amour n’a pas d’âge. Toutefois, je reste poli et touché par le bonheur que cette nouvelle procure à Jo. « C’est chez toi ici, maintenant. Les quelques jours que vous passerez avec nous, comme plus tard. » Surpris par cette déclaration, j’écarquille les yeux et entrouvre les lèvres. Posy accrochée à ma main libre, et les doigts de Jo emprisonnés dans l’autre, je ressens une bouffée de reconnaissance. Je me surprends même à rêver à un futur – pas trop proche, je n'ai pas l’intention de trop hâter les choses – où je pourrais considérer ce tableau comme celui de ma famille, une nouvelle venant étendre l’ancienne qui n’a pas vocation à être remplacée. « Merci beaucoup, vraiment. » - « Tout ça parce qu’il t’a fait un compliment, c’est vraiment trop facile de t’avoir la poche. » Elle est touchée, Jo. Je le sens à la pression singulière de son pouce sur le dos de ma main, à celle que ses doigts prisonniers des miens exercent eux aussi. Sauf que lorsqu’elle l’est, elle tourne les choses avec humour ou sarcasme. J’ai appris avec le temps que c’est plus facile pour elle de gérer les choses de la sorte. « Et puisque c’est ici chez vous, je peux considérer que je serai toujours le bienvenu ici, même lorsque Jo en aura assez de me supporter ? » Si l’humour est plus facile pour Jo que les émotions fortes, alors je m’y prête de bon gré. Je ne confirme pas les doutes que doit déjà nourrir la vieille dame, mais je ne cache pas non plus tout l’amour que je porte à sa petite fille. Je laisse surtout la brune mener la danse et imposer son rythme, malgré notre récente officialisation.

« Nana, t’es gentille avec elle, d’accord ? Elle est un peu timide, alors tu forces pas si tu sens qu’elle préfère faire autre chose, ou qu’elle veut revenir avec Midas. On sera dans la cuisine. » - « J’ai élevé ton père Josephine, je sais comment m’y prendre avec les enfants. » Je sens Jo se tendre de façon presque imperceptible et ma main glisse jusqu’à l’arrière de sa nuque. J’y dépose ma main, y apposant une pression vouée à être tranquillisante mais, mais pas assez prégnante pour lui donner l’impression que le geste est autre chose que d’une douceur qui me caractérise. Je ne fais pas la moindre remarque, j’ai déjà tenté de lui forcer la main pour qu’elle parle de ce père qui reste un sujet tabou, et je ne suis parvenu à rien. J’apprends petit à petit comment gérer les choses avec la chanteuse.

« Je suis pas inquiète. Les fenêtres sont barricadées, la maison est bien isolée. Le toit craint un peu, mais pas au point d’avoir peur qu’il s’envole. Ça va aller. Je t’aurais pas laissé venir et prendre des risques si je craignais vraiment quoi que ce soit, tu le sais ? » - « Je sais. » Je n’aurais pas emmené Posy avec moi si je n’avais pas une parfaite confiance en la jeune femme. Si ma fille avait risqué quelque chose chez elle, elle m’aurait empêché de les rejoindre. Elle a beau ne jamais être très à l’aise dès qu’il est question de ma petite fille – ça aussi, je l’ai remarqué – elle reste responsable et consciente de ce que mon bébé représente pour moi, de combien je serais détruit s’il lui arrivait quelque chose. « Et je sais que tu m’aurais encore moins laissé venir avec elle.  » J’ai confiance en elle.« Mon père a insisté pour nous aider à nous occuper des fenêtres. Je crois qu’en apprenant que Maisie resterait pas avec nous, il pensait qu’en signe de reconnaissance, j’accepterais qu’à la place, il reste ici avec ma mère. » Je tique à cette nouvelle mention de son père, la seconde dans la journée après son message par texto. C’est rare, et je me demande si cela signifie qu’elle est désormais prête à s’ouvrir un peu plus à ce sujet. Je ne m’avance pas trop, cependant. « Il trouvera un moyen de passer une tête à un moment donné. Demain, peut-être. Mais on fera semblant de rien entendre avec la tempête. » Je lui attrape doucement le menton entre les doigts, pour accompagner son regard à me regarder dans les yeux. « Si t’as pas envie qu’il soit là, alors, alors on le laissera pas rentrer. » Et par on, j’entends je. De plus en plus, je me dis que cette situation cache des choses : son chef de la sécurité, elle est censée avoir confiance en lui. Elle est censée se fier à lui les yeux fermés et j’ai l’impression, peut-être délirante, qu’elle en aurait peur. Je n’ose imaginer ce que cela pourrait cacher. « Et si t’as besoin que quelqu’un lui dise qu’on a pas besoin de lui ici, je n’ai pas de problème à le faire. Vraiment, Jo. » Un peu poussé par mon côté preux chevalier d’une part, et le sentiment d’être intouchable que me procure mon statut à part, je n’imagine pas une seule seconde que les choses pourraient mal tourner, si je me lançais dans une telle expédition. Ce que je sais, c’est qu’il est hors de question que Jo se sente mal à l’aise si je peux l’empêcher. « T’es inquiet, toi ? Olive est en sécurité ? » - « Elle est rentrée chez mes parents. C’est plus loin, ils devraient pas être sur le passage direct de la tempête. Je me fais un peu de souci pour la ferme de ma tante et mon oncle et pour les animaux, ils risquent d’y avoir quelques dégâts. » Mais rien qui ne dépasse le financier et, dans la famille, nous sommes plusieurs à avoir de la ressource pour les y aider. « Ava est au courant pour nous ? » La question sous-jacente ne tarde pas à être éclaircie. « Je veux me comporter comme je l’entends avec toi, mais si tu me dis que t’as pas envie de la déstabiliser et qu’il faut pas trop bousculer ce qu’elle sait et ses habitudes, je comprendrais. » Parce que cela n’a rien à voir avec le fait de se cacher du grand public et de ne pas assumer notre relation. « J’espère aussi que Posy ira doucement avec elle. Mais je me fais pas de souci, c’est pas une enfant turbulente. » Au contraire, ma fille est douce, calme et attentive. Elle tient de moi par beaucoup d’aspects.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell S7nx
POSTS : 5147 POINTS : 1480

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

madison#5olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyJeu 7 Déc 2023 - 14:53




the path to heaven runs through miles of clouded hell
@Midas Sterling ☆ crédit/ssoveia

"Oublie pas, t’es ma nana, c’est à moi que tu dois accorder ton soutien. Les yeux bleus et les longs cils, c’est pas un bon argument pour prendre son parti. Moi aussi j’ai des beaux yeux, regarde." Elle aurait pu faire du cinéma Jo, tant jouer la comédie, c’était une extension naturelle de la personne qu’elle était, se retrouvant soudainement avec une main sous le menton, à battre des cils pour flatter l’éclat mordoré de son regard brun profond. Oublie pas, le genre de phrase prononcée sur le ton de la conversation qui n’avait d’impact que si on lui en donnait. Sur le moment, personne n’en donna à celle que Jo venait de prononcer, provoquant juste le petit rire d’Ava qui resta muette face à la conversation silencieuse qui se jouait devant elle, Jo lançant un regard à Midas un air de lui dire que dans ses rêves peut-être, elle finirait par ne plus le supporter. La réalité était différente, même si dans le passé elle avait cru le haïr au point de ne plus vouloir le voir, elle savait désormais que le rayer de sa vie, ça s’apparenterait à l’amputer d’un membre. Il n’y avait aucun danger qu’elle se lasse de lui, de ce qu’ils avaient déjà, de ce qu’ils auraient sans doute dans un futur plus ou moins proche, même si par trouille, elle évitait quand même d’y penser trop fort. Elle devrait peut-être le présenter au reste de sa famille, mais quand on savait à quel point elle se tendait à chaque mention de son père, ce serait une folie de l’envisager maintenant. Midas semblait s’en rendre compte aussi, la main qu’il porta à sa nuque pour la tranquilliser lui en révélant bien plus sur ses dons de télépathie qu’autre chose. Elle se demandait ce qu’il en tirait de ces moments volés où elle se laissait transir par ce qu’elle ressentait pour ses parents, pour son père en particulier, s'il avait eu le temps de raccorder les fils et de tirer des conclusions précises de ce qu’elle ne voulait pas aborder avec lui. Mais là encore elle ne voulait pas précipiter les choses. Elle n’évoquait que rarement son rapport à sa famille en dehors de sa grand-mère, et s’il n’était pas toujours très perspicace le jeune homme, il devait tout de même avoir compris que ça cachait quelque chose, non ? Il faudrait qu’elle s’occupe de ça aussi, sa liste commençait à s’allonger, mais chaque chose en son temps.

C’est ce qu’elle se disait avant de laisser Ava et Posy à leur activité de ce début de journée, se retrouvant seule avec Midas pour mettre les choses au clair, et se figurer de ce que l’un et l’autre ressentait à propos de la tempête. Elle avait accepté qu’ils viennent les retrouver parce qu’elle s’y sentait en sécurité, elle n’était pas inquiète outre mesure à ce sujet. Avoir Midas à ses côtés, ça soulageait tout de même une certaine pression qu’elle ne se doutait pas ressentir, la même qu’il couvait lui aussi, certainement plus fort qu’elle puisqu'il devait penser à sa fille, à sa sécurité, et à comment lui expliquer que si ça paraissait effrayant, ils ne risquaient rien. Elle voulait qu’il sache qu’elle aussi, elle en était convaincue, et que les accueillir ne découlait pas de son envie égoïste de rester avec Midas, de l’avoir avec elle pour ne pas être obligée de l’imaginer en danger, mais bel et bien parce qu’elle croyait sincèrement que ce serait ici qu’ils seraient les plus sereins. Il le savait, ça la fit hocher la tête pour lui confirmer encore plus fort les choses tandis qu’à nouveau, le père de Jo s'invita dans la conversation.

Elle remarqua que même si elle tachait de rester détachée à ce moment-là, Midas tiqua. Elle le laissa guider son regard dans le sien, levant la tête quand il lui saisit le menton avec ses doigts. Elle se raidit sans le vouloir, mais elle ne se déroba pas à sa volonté de lui faire passer un message silencieux d’abord, faisant entendre sa voix la seconde d’après sans qu’elle ne trouve ça déplacé qu’il le fasse "J’ai pas envie qu’il soit à proximité de Posy." C’était encore une piste à lui fournir sans que ce ne soit totalement précis, mais ça laissait présager qu’elle avait conscience qu’avec les enfants, son père manquait particulièrement de patience. Tout comme elle, une pensée qu’elle refoula en déglutissant péniblement pour continuer de se concentrer sur les paroles de Midas, ses yeux quittant le bleu des siens pour fixer sa bouche un instant. Midas, c’était un homme serviable, gentil, qui était peut-être aussi buté qu’elle parfois, qui restait profondément bon au point de faire du bien-être de ses proches une priorité. Mais Isaiah Carter était tout le contraire, et si elle ne voulait pas en parler, elle s’entendit lui dire surement un peu trop bas étant donné qu’ils n’étaient que tous les deux "C’est pas quelqu'un de bien tu sais." C’est tout, elle ne dirait que ça parce qu’elle ne voulait pas que le karma se mêle des saloperies qu’elle pourrait dire sur son père.
Peut-être que par acquis de conscience, c’est ce qui lui fit ajouter dans un léger rire un peu faux, ses yeux clignant une fois pour se recentrer sur sa volonté farouche de garder ses secrets pour elle pour l’instant "Ma mère est plus sympa, mais j’ai pas envie que tu la rencontres non plus. Je lui ressemble beaucoup trop physiquement, j’aurais peur que tu tombes amoureux." Pas du tout. Michelle était magnifique, plantureuse brune qui avaient honoré sa fille de ses atouts, souffrant toutes les deux d’une hauteur relative, mais d’un tour de taille de guêpe, elle n’était presque que ça pourtant : belle. Continuant de rire doucement, sauvant les apparences en quittant Midas un instant pour se diriger vers l’îlot central de la cuisine, elle s’appliqua à nouveau à écouter ce qu’il lui disait, abandonnant leur bulle de confidences pour prendre des nouvelles de sa petite soeur pour laquelle il s’inquiétait moins que pour la ferme de son oncle et de sa tante "Aucun de tes cousins n’est allé leur prêter main forte ?" Peut-être aurait-il moyen de prendre de leurs nouvelles tout de même, pendant la tempête ? Elle pinça les lèvres, accrochant son regard au loin en fronçant les sourcils à sa question suivante "Comment ça ?" Est-ce qu’Ava était au courant pour eux ? Jo sourit, presque trop, faisant momentanément se brider ses yeux qu’elle avait toujours de posés sur Midas "Tu penses vraiment qu’elle a jamais entendu parler de toi pendant six ans ?" Midas Sterling, disait la manière dont elle secoua la tête en le fixant de loin "Elle a des trous de mémoire, mais chaque fois que tu viens ici, elle se rappelle de toi." De ses yeux en l’occurence "Je crois que tu te rends pas compte à quel point ça te rend spécial." Même moi, elle m’oublie maintenant, faillit-elle lui dire, mais c’était encore trop douloureux pour elle. Alors oui, ça le rendait spécial en effet. Ça, mais aussi qu’elle lui accorde sa confiance comme elle l’avait fait tout à l’heure en l’invitant à être ici comme chez lui, fait induit par les confidences de Jo à son sujet, et qu’elle confirma au jeune homme en s’approchant de nouveau de lui pour passer ses deux bras autour de son cou, le menton levé bien haut pour le regarder bien en face "Elle est au courant pour nous. Je crois même qu’elle était au courant pour nous avant que nous, on soit au courant pour nous." Une formulation de phrase qui la fit sourire en écrasant doucement sa bouche sur la sienne pour un baiser furtif qu’elle termina par une nouvelle confession, moins critique celle-ci, l’une de ses mains glissant de son épaule pour se poser sur sa poitrine, sa tête se penchant sur le côté en même temps "C’est trop bizarre que tu sois là. Dans la toute petite maison de ma grand-mère, où j’ai pas fait autant de bêtises que ça, si tu te poses la question." Petit mensonge qu’elle fit passer avec un nouveau baiser, plus appuyé, avant de rebondir sur ce qu’il lui disait à propos de Posy "Je suis pas inquiète pour ça non plus. Je suis pas une pro des gamins, mais je doute qu’elle lui bouffe toute son énergie. Elle te ressemble vraiment beaucoup." Et parce que dans le passé, il avait pris cette réflexion pour un affront, elle précisa en faisant mine de rouler des yeux "Et c’est un compliment." Elle était prête à le lui jurer s’il le fallait.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZhUxEFTm_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZTFIeFX
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25PxQLdc_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell WIMCHzQj_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell KGbJkXNg_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell GcxN9Q3F_o

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell DGeYqRYC_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell IUMy4gZJ_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptySam 9 Déc 2023 - 17:35




the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

« J’ai pas envie qu’il soit à proximité de Posy. » Face à cette déclaration, je fronce les sourcils et répète presque bêtement, comme cherchant à intégrer, à donner du sens au mots de Jo et à comprendre l’étendu de ce qu’ils cachent. « Tu veux pas qu’il soit à proximité de Posy. » Les mots de Jo ont toujours nimbé le sujet de son père d’une aura négative et un tantinet inquiétante et qui me mets la puce à l’oreille. En revanche, je n’aurais jamais pensé qu’il pouvait être dangereux, et c’est à présent ce que je comprends en lisant entre les lignes. Pour quelle autre raison voudrait-elle le tenir éloigné de ma fille ? « C’est pas quelqu'un de bien tu sais. » Pense-t-elle qu’il pourrait révéler son identité ? Pire ? J’ai du mal à imaginer en quoi pire pourrait consister, j’ai bien trop été épargné par la vie pour ça, mais je nourris toutefois un mauvais pressentiment. « Okay… » Les sourcils froncés, je tente d’écouter ce qu’elle a à me dire sans minimiser ou, au contraire, faire une tempête dans un verre d’eau. « Tu penses qu’il serait capable de révéler son existence à la presse ? » J’aime encore moins les autres raisons qui pourraient pousser Jo à considérer son père comme quelqu’un de mauvais. « J’aime encore moins l’idée que ce soit lui qui soit en charge de ta sécurité, maintenant. » Je ne le dis pas comme un homme possessif qui cherche à contrôler ses faits et gestes et prendre ses décisions pour elle. Je le dis comme un homme amoureux et inquiet puisque trop de choses m’alertent au sujet de cet homme que je n’ai jamais rencontré.

« Ma mère est plus sympa, mais j’ai pas envie que tu la rencontres non plus. Je lui ressemble beaucoup trop physiquement, j’aurais peur que tu tombes amoureux. » Elle tente de ramener un peu de légèreté dans la conversation, Jo. Cela ne suffit pas à désamorcer ma méfiance, mais je vais dans son sens pour ne pas la brusquer. Comme elle, je me permets de plaisanter et j’entre même dans son jeu en la narguant. « Deux femmes Carter pour moi ? Tu plaisantes, je vais pas passer à côté de cette occasion ! C’est tout ce dont je rêvais sans même le savoir. » Nul doute qu’elle me plantera son coude dans les côtes ou autre chose d’équivalent pour me faire regretter ma provocation. Moi, je sourirais comme un idiot fier de sa blague, le cas échéant.

« Aucun de tes cousins n’est allé leur prêter main forte ? » Je suis la jeune femme à l’intérieur de la cuisine et, doucement, je saisis ses deux mains dans les miennes. « Chad est pompier volontaire, j’ignore si Samuel connait encore le chemin du ranch - » Je suis peut-être un peu dur avec lui, après tout, n’a-t-il pas donné plusieurs années de sa vie à la ferme de ses parents, avant de quitter la ville pour plusieurs années ? « - et Amos est assigné à domicile. » J’ai déjà parlé de son arrestation cet hiver à Jo. « Mais Abe les a aidé à barricadé la maison. » Du reste, même si je les nomme à l’occasion, cela fait peut-être un peu trop de prénoms pour Jo que j’attire contre moi pour déposer un baiser sur son front. « Promis, je te fais pas d’interro demain matin. »

Parce que j’ai conscience qu’Ava est un élément important – si pas primordial – de l’existence de sa petite fille, je la rassure quant à ce que je suis prêt à me comporter comme elle voudra que je le fasse face à sa grand-mère. Elle a parlé de ne pas la perturber et, puisque j’ignore toutes les formes que cela peut prendre, je me dis qu’il vaut mieux prévenir que guérir. « Tu penses vraiment qu’elle a jamais entendu parler de toi pendant six ans ? » J’ignore ce qu’elle a entendu, ce qu’elle retient, et ce que Jo lui épargne parce que cela ferait bien trop d’informations pour elle. Ce que je sais, c’est que je n’exigerai jamais rien d’elle à ce niveau-là. « Elle a des trous de mémoire, mais chaque fois que tu viens ici, elle se rappelle de toi. Je crois que tu te rends pas compte à quel point ça te rend spécial. » Les mains de la brune quittent les miennes, et elle enroule ses bras autour de mes épaules. Ma main gauche se pose sur sa hanche et l’autre se lève jusqu’à son visage pour le caresser du bout des doigts. « Elle se souvient de mes yeux, ça on va finir par en avoir la certitude. » J’esquisse un sourire tendre et amusé avant de laisser retomber ma main droite pour qu’elle s’enroule elle aussi autour des hanches de la brune. « Elle est au courant pour nous. Je crois même qu’elle était au courant pour nous avant que nous, on soit au courant pour nous. » - « Y’a beaucoup de personnes qui étaient au courant pour nous avant nous. » Olive a toujours été discrète, mais je sais qu’elle n’a jamais été dupe quand je l’interrogeais l’air de rien au sujet de la chanteuse avec laquelle elle échangeait de temps à autre. « Pour Oli, je crois que c’est ma façon de regarder son téléphone par-dessus son épaule dès que je comprenais qu’elle échangeait avec toi ou regardais tes réseaux les six dernières années qui lui a mis la puce à l’oreille. » Je n’ai plus honte d’avouer que je me suis langui d’elle, je n’ai pas non plus de pudeur mal placée.

« C’est trop bizarre que tu sois là. Dans la toute petite maison de ma grand-mère, où j’ai pas fait autant de bêtises que ça, si tu te poses la question. » - « C’est ça, oui. » Elle n’a pas grandi ici Jo, mais c’est tout comme. « Je sais que t’aimes pas des masses parler de tes parents ou de ton enfance, j’ai pas besoin de savoir exactement pourquoi pour m’en être rendu compte. » Même si, ce soir, elle m’a donné un peu plus d’indice que je finirai bien par tous rassembler pour comprendre la situation qui a été la sienne. « Mais parfois, je me dis que j’aimerais vraiment en savoir plus sur toi, et sur cette époque. » Moi, je considère que mon enfance a forgé l’homme que je suis aujourd’hui. Est-ce le cas de la brune également ? « Alors je suis content d’être ici, je sais que c’est un endroit important pour toi. » Dans lequel j’ai déjà mis les pieds, mais jamais plus d’une poignée de minutes. Là, je vais y passer une nuit et peut-être davantage. « Je suis pas inquiète pour ça non plus. Je suis pas une pro des gamins, mais je doute qu’elle lui bouffe toute son énergie. Elle te ressemble vraiment beaucoup. Et c’est un compliment. » Mon sourire trahit la bouffée de fierté que je ressens à cette idée. « Plus elle grandit, plus son caractère s’affirme, et c’est vrai qu’elle est discrète. » Enjouée, souriante, polie, mais timide et discrète. Même en confiance, elle n’est jamais une grande bavarde, bien plus observatrice. « Mais faudra pas que tu hésites à me le dire, si tu sens qu’Ava fatigue. » Posy est trop jeune pour le sentir et savoir agir en conséquence sans qu’on l’aide un peu. « Tu as besoin d’aider pour quoi que ce soit ? Préparer le repas, ou pour continuer de préparer la maison pour la tempête ? » Puisque j’entends à présent Posy en grande discussion – qui a parfois des allures de monologues – avec la grand-mère de Jo à qui elle "explique" son puzzle, nous avons du temps pour nous. « T’as l’impression qu’elle a compris ce qu’il se préparait ? » Sa grand-mère, dont je ne sais pas grand-chose de sa santé mentale.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell S7nx
POSTS : 5147 POINTS : 1480

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

madison#5olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyDim 10 Déc 2023 - 13:59




the path to heaven runs through miles of clouded hell
@Midas Sterling ☆ crédit/ssoveia

"J’ai pas envie de te mentir." Ça ne lui plairait pas d’entendre ce que Jo s’apprêtait à lui dire. Seulement, elle avait la sensation de faire trop de mystère autour de sa propre vie de famille, et c’était excitant dans une certaine mesure, de tirer sur la corde de l’énigme, elle qui en était une aux yeux de beaucoup de personnes, qui s’en félicitait, sachant comment faire naître le désir et la curiosité. Mais Midas la connaissait mieux que personne, alors commencer à lui épargner la dissimulation de ses traumas d’enfance, c’était quelque chose à quoi elle devrait s’efforcer pour qu’il la connaisse encore un peu plus "S’il y a un gros pactole à la clef, il en serait capable, oui." Elle ressentit comme le besoin de se justifier "Mais je fais attention. Je parle jamais d’elle, qu’il soit présent ou pas." Pas une seule fois elle n’avait mentionné la petite-fille, même en tant que nièce de Midas. Elle savait que la faute de la proximité de son père avec le reste de son entourage était de sa faute, c’était elle qui l’avait autorisé à revenir dans son sillage. Midas appuya sur ça juste au moment où elle y pensait, preuve qu’encore une fois, ils avaient parfois le même chemin de pensées "Je croyais que ce serait pas si terrible que ça de le laisser gérer cet aspect des choses." Elle s’était plantée en beauté, et maintenant, elle pouvait difficilement le mettre à la porte. Comme vengeance, elle récolterait son omniprésence dans les médias, à vendre au plus offrant les secrets de sa fille qui n’était plus que sa fille désormais, qui était aussi la partenaire de vie du meilleur vendeur de disques de cette fin d’année "Je sais pas comment faire pour lui dire que j’ai plus besoin de lui." finit-elle par avouer à Midas sans lui parler du reste, de ce qu’en dehors des coups-bas par interviews interposées, il serait capable de faire pour la faire payer de le tenir de nouveau à distance, quand enfin elle atteignait le sommet.

Leurs tentatives d’humour paraissaient tomber à plat. Elle fit tout de même mine de s’offusquer d’un Midas à l’affût de la moindre femme Carter. Elle plissa les paupières dans une mine menaçante qui se fendit d’un léger sourire, Jo détournant la conversation sur la famille du chanteur qui paraissait mieux organisée que la sienne, si ce n’était plus saine. Elle ne la connaissait pas plus que Midas ne connaissait la sienne, mais il en parlait avec plus de tendresse "Je me souviens d’Amos." confirma-t-elle en oubliant presque immédiatement les autres, et en s’en défendant tout en laissant son front être embrassé par Midas "Mais j’ai pas la mémoire des prénoms. C’est pas parce que je m’en fous." La précision se valait juste parce qu’il lui avait déjà reproché de ne pas assez écouter. Ce n’était pas le cas là, c’était juste qu’il y avait des informations qu’elle retenait, d’autres pas, et qu’elle ne voulait pas que sa mauvaise mémoire ne devienne le terreau de reproches futurs. Sa bouche se pinça à la mention de la certitude qu’Ava se souvenait toujours des yeux de Midas, et le reste de la conversation parut s’alléger un peu quand ils remirent en perspective le flair des autres à propos d’eux "C’est surement pour ça que la prod a essayé de vendre une romance maudite pendant le concours, qui sait ?" C’était clairement pour ça, ils ne l’ignoraient pas "C’est le moment où je t’avoue que, même si je te suivais pas sur Instagram, j’avais un faux compte qui commentait tes publications quand j’étais d’humeur sarcastique." Souvent donc. Elle ne s’en voulait plus aujourd’hui, le sourire qu’elle lui offrit en même temps le confirmant sans qu’elle ne juge bon d’ajouter quoi que ce soit d’autre, profitant juste de l’accalmie.

Ses bras se tendirent sur les épaules de Midas pendant que ses mains trouvèrent ses hanches, et elle songea que même si c’était la tempête qui l’avait mené jusqu’ici, elle était heureuse qu’il soit là avec elle, même si c’était un peu curieux de le voir évoluer dans un environnement aussi modeste. Il ne jurait pas avec, il paraissait à sa place, mais en même temps, Jo le voyait avec les yeux d’une amoureuse qui n’avait jamais douté un instant qu’il était capable de se hisser au rang de demi-dieu. On était loin de l’immense villa dans laquelle il vivait aujourd’hui, et sans doute se sentirait-il vite à l’étroit, mais garder Ava dans un endroit qu’elle connaissait déjà, c’était encore la chose la plus sensée à faire pour vivre la tempête sereinement. Encore que sereinement n’était pas le bon mot, ceux de Midas faisant se contracter son estomac quand il souleva son envie d’en savoir plus sur son enfance. Elle resta interdite un court instant pour celui d’après, lui demander avec une pointe d’humour "Tu veux jeter un oeil aux vieux album-photos, c’est ça que t’es en train de me dire ?" Ce n’était pas que ça, et elle le savait très bien. Alors ça la fit se rembrunir, mais pas se braquer ; juste s’enfoncer dans ses pensées pendant que ses doigts replaçaient les cheveux que Midas avait sur le front. Elle évita son regard en le faisant, mais il retrouva le sien quand elle statua sur un compromis dont elle lui fit part en même temps "On va pas beaucoup dormir cette nuit avec le tempête —" Sans aucun sous entendu graveleux, elle était sérieuse "— si ça nous permet de tuer le temps, on pourra en parler si tu veux. T’auras carte-blanche sur toutes les questions que tu voudras me poser, et je te promets que j’y répondrai sans détourner le sujet." Ça la mettait déjà mal. Pour contrer ça, elle renchérit en roulant des yeux, sa voix se faisant un peu plus traînante pour parfaire sa comédie "Et si vraiment tu veux voir des photos gênantes, je ressortirais les vieux album-photos mais là par contre, tu garderas tes commentaires pour toi. Deal ?" Elle pouvait à peu près anticiper que ce serait un marché qu’il conclurait sans problème, aussi le scella-t-elle avec un baiser à la commissure de ses lèvres, avant de se détacher de lui pour mieux gérer l’état d’alerte dans lequel ça la mettait déjà de devoir s’épancher sur tout ça, sentant des fourmillements au bout de ses doigts qu’elle occupa en déplaçant la corbeille de fruits de l’îlot central pour la remettre exactement à la même place la minute suivante.

Par chance, parler de Posy avait détourné le sujet. Elle remarqua la fierté dans les yeux de Midas quand elle se retourna vers lui. Ses reins posés contre le bord de l’îlot, elle lui demanda avec la tête inclinée sur le côté "Tu crois qu’elle fera de la musique plus tard ?" Pas que c’était une obligation. Une partie d’elle savait pourtant que les aspirations des parents pour leurs enfants se calaient sur leurs propres désirs. Midas n’était pas un papa-tyran, son avis sur les inclinaisons de sa progéniture valait tout de même d’être écouté. Elle avait envie de les écouter "Elle réagit plutôt bien au contact des enfants. Quand le frère de Maisie vient parfois, elle passe beaucoup de temps avec lui." Encore une fois, elle ne se faisait pas tant de souci que ça, elle se faisait un peu plus de souci sur sa propre capacité à supporter la petite. Elle préféra ne pas le dire. Se réactivant aux questions suivantes de Midas, elle lui répondit dans le même temps "On pourrait refaire un tour de la maison pour vérifier que tout soit toujours bien barricadé ? Il est encore tôt pour préparer le dîner, et j’ai l’impression qu’elles s’entendent bien, on peut les laisser encore un peu toutes les deux ?" Le rire de Posy était un bon indicateur, d’ailleurs ça la fit bouger de son coin de cuisine pour s’approcher de l’ouverture, et jeter un oeil en direction du salon visible de là pour les espionner "Non, pas vraiment. Je lui ai expliqué ce matin qu’on était en alerte-météo, mais elle a déjà oublié." Elle n'avait même pas demandé pourquoi Richie n’était pas là aujourd’hui "D’ailleurs, ça paraît évident, mais il y a des moments où il faudra lui répéter plusieurs fois les choses sur un court laps de temps. Elle le fait pas exprès, mais je sais que c’est frustrant." Là encore, comme si elle le devait, elle prit le parti de défendre sa grand-mère en se retournant pour le regarder "Je suis sûre que ça va bien se passer."


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZhUxEFTm_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell ZTFIeFX
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25PxQLdc_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell WIMCHzQj_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell KGbJkXNg_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell GcxN9Q3F_o

    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell DGeYqRYC_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell IUMy4gZJ_o
    (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Midas Sterling
Midas Sterling
la nuit des temps
la nuit des temps
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7vHkInU Présent
ÂGE : 31 ans (15.10.1992) - balance ascendant lion
STATUT : Les tabloïds leur inventent des ruptures à la pelle et autant de réconciliations mais, la vérité, c'est qu'il est heureux de pouvoir qualifier Jo de petite-amie et de ne plus avoir à se cacher.
MÉTIER : Popstar, auteur-compositeur-interprète, gagnant 2016 de l'édition australienne de The X-Factor & détenteur de trois Grammy Award : un premier en 2018 et deux en février 2024. Ces récompenses ont entérinés le statut de "meilleur album de sa carrière" de "Yours", quatrième album studio intime et personnel sorti en septembre.
LOGEMENT : 340 Beachcrest road à Bayside. Si ce n'est pas encore la campagne, il s'est toutefois éloigné de l'agitation du centre ville.
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell MjVLPigu_o
POSTS : 1557 POINTS : 940

TW IN RP : ras.
ORIENTATION : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : enfant du milieu d'une fratrie de trois, déprécié par ses parents pour ses choix de vie peu conventionnels › garde l'existence de sa fille secrète pour la protéger des médias › fait pour la scène et la musique, mais pas pour la célébrité › accumule les disques de platine en australie comme à l'étranger, il s'est produit sur les plus grandes scènes du monde entier › fan de rock'n'roll des années quatre-vingt mais cantonné à la pop commerciale par son label › joue de la guitare (beaucoup) et du piano (un peu) › père de Posy depuis le 2 février 2018
CODE COULEUR : royalblue.
RPs EN COURS :
(05)
amos #4ginnyolive #7cassie #4jo #27


(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 5ba6ae2b5f4d2c63143a726f9f878490797a0677
mine #27 ☆ i think she knew what she was doing getting into my car outside Amoeba Music or the standard bar. independent when i met her, now she's my only medicine. when it gets quiet, i can hear her mind race. she could be the mona lisa if the mona lisa had a prettier face. this could be heaven if heaven was an actual place. ☽ 123456789101112131415161718192021222324252627

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell B4f61f27a7f3dd878ee1e086d6d0b0b5769c3bcd
olive #7 ☆ hey sister, know that water's sweet but blood is thicker. oh, if the sky comes falling down for you, there's nothing in this world I wouldn't do. what if I'm far from home ? oh brother, i will hear you call. what if i lose it all ? oh sister, i will help you out.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 053206208b4592cc4699310dcf5529765ee2ed7f
missie #4 ☆ don't ever say it's over if she is breathin'. racin' to the moonlight and she is speedin'. she's headed to the stars, ready to go far, she's star walkin'. on the mission to get high up, she know that she's gonna die reachin' for a life that she doesn't really need at all.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 25b36f9f1e9ea8abde34133ed09740b912ab5e21
sterlinoramos #4 ☆ stolen dreams took our childish days, still ain't nothin' changed, now we're grown. we're still young, still got our mindless ways and our timeless phase, kickin' songs.

RPs EN ATTENTE :
(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 85f01d09d0cc095741ac3972bc6098aaaee2c412
harleen (scénario libre) ☆ all this time I've spent with you, all that we've been through. all this time I've spent with you, i am tied to you. a year away, a year alone. the tears have fallen but we have grown. the sun will rise, the seasons change, and here we are. a year has passed, Our children grow and in their eyes, i see your soul.

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell 7e1b7d323758be625ec2ec240fb8c544b3d292ad
oscar (scénario libre) ☆ when we were young we were the ones, the kings and queens oh yeah, we ruled the world. we smoked cigarettes, man, no regrets, wish i could relive every single word. we've taken different paths and travelled different roads.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 20232022

AVATAR : Tom Blyth
CRÉDITS : sooveia (avatar), lessrafm (gif profil), blondewhoregifs (gif jo), wegif (gif harleen), harley (gif olive) keetika (gif cassie), gifsbymel (gif sterlinor) & blondewhoregifs (gif oscar)
DC : Raelyn Blackwell (Lady Gaga) & Megan Williams (Sydney Sweeney)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 17/08/2022
https://www.30yearsstillyoung.com/t45772-midas-hide-away-your-sons-and-daughters
https://www.30yearsstillyoung.com/t45785-midas-there-are-times-when-i-don-t-like-myself
https://www.30yearsstillyoung.com/t46660-midas-sterling

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell EmptyMar 12 Déc 2023 - 18:31




the path to heaven runs through miles of clouded hell
Midas Sterling & @Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

« J’ai pas envie de te mentir. S’il y a un gros pactole à la clef, il en serait capable, oui. » Il y aurait certainement un gros pactole à la clé pour ce genre d’information, j’ai beau être naïf, je ne suis pas totalement idiot et, surtout, je cache l’existence de ma fille pour une bonne raison : je me doute qu’elle attirerait bien trop d’attention. Je ne me faisais pas réellement d’illusions en posant cette question à Jo, étant données les choses qu’elle laisse échapper sur son père. Mais je m’inquiète que ses confessions cachent bien plus que ça : qu’elle ne veuille pas l’homme autour de ma petite fille est une chose, mais qu’elle semble nerveuse, inquiète et presque irascible lorsqu’il est question de cet homme en est une autre. « Mais je fais attention. Je parle jamais d’elle, qu’il soit présent ou pas. » - « Je sais, je te fais confiance. » Je pose ma main sur son épaule et j’y applique une pression rassurante. J’ai posé la question pour savoir à quoi m’attendre et de quoi me prémunir, pas parce que je m’inquiétais à l’idée qu’elle vende la mèche ? « S’ils viennent, je dirai à Posy de rester enfermée dans la chambre et de ne pas faire de bruit. » Ou plutôt, si nous n’arrivons pas à les empêcher d’entrer. Quoi qu’il en soit, ma volonté de le tenir à l’écart, particulièrement demain ou tant que je serai ici avec ma fille, se confirme à nouveau. « Je croyais que ce serait pas si terrible que ça de le laisser gérer cet aspect des choses. » Ou bien n’a-t-elle pas su dire non ? Si je suis surpris, c’est parce que Jo est une femme de caractère, le genre qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. A partir de là, j’ai du mal à appréhender ce qui est différent dans le présent cas de figure. « Je sais pas comment faire pour lui dire que j’ai plus besoin de lui. » Sa détresse me prend aux tripes. Je n’y suis pas coutumier : jamais Jo ne m’a semblée si fragile. « Je peux m’en occuper. » Si je m’écouter, j’aurais simplement annoncé que j’allais le faire. Mais Jo reste Jo et je crains de la braquer. « Je sais que t’es capable de prendre soin de toi par toi-même. » Je l’affirme pour qu’elle n’ait pas à me le préciser, le sujet est grave et je n’ai pas de temps à perdre en quiproquo et disputes entre nous. « Mais j’aime pas ce que j’entends. Laisse-moi t’aider, s’il te plait. » Presque timidement – je crains sa réaction – je glisse une main dans sa direction pour tenter de frôler et caresser sa joue.  

Je sais que la brune ne se moque pas de ce que je lui raconte quand je lui parle de ma famille et je ne suis pas un homme de mauvaise foi : ce genre de critique ne lui tombera pas dessus quand je serai en colère ou qu’elle s’y attendra le moins. Je balaye d’un hochement de tête cette éventualité. A présent que sa famille comme la mienne sont au courant pour nous – mes cousins, sans me parler directement de notre officialisation, n’ont pas pu s’empêcher de me houspiller à ce sujet – c’est d’Ava que je m’inquiète, sans raison si j’en crois la réaction de Jo. « C’est surement pour ça que la prod a essayé de vendre une romance maudite pendant le concours, qui sait ? » - « Qui sait oui. » A peu près tout le monde sauf nous. « C’est le moment où je t’avoue que, même si je te suivais pas sur Instagram, j’avais un faux compte qui commentait tes publications quand j’étais d’humeur sarcastique. » - « C’était donc toi, cette garce qui avait toujours quelque chose à dire ? » Je fronce les sourcils de façon exagérée et théâtrale. Elle aurait pu faire tout et m’insulter de surcroît, je n’aurais rien trouvé à y redire. Du reste, je ne gère pas mes réseaux sociaux et je suppose que s’y rassemblent un certain nombre de détracteurs.

« Tu veux jeter un œil aux vieux album-photos, c’est ça que t’es en train de me dire ? » - « Evidemment que je veux jeter un œil aux vieux albums photos. J’y trouverais aussi des photos de maman Carter dans sa jeunesse ? » Sa mère, qu’elle décrit comme lui ressemblant et étant magnifique mais pour laquelle je ne fais évidemment que feindre mon intérêt. « On va pas beaucoup dormir cette nuit avec la tempête si ça nous permet de tuer le temps, on pourra en parler si tu veux. T’auras carte-blanche sur toutes les questions que tu voudras me poser, et je te promets que j’y répondrai sans détourner le sujet. » - « Toutes les questions ? » Je crains de devoir utiliser cette chance, véritable joker face à une Jo qui se livre peu – pour poser les questions qui fâchent, pas celle qui pourraient renforcer notre complicité. « C’est juré ? » Je l’observe, interdit. Se doute-t-elle qu’elle s’engage à répondre à des questions concernant son père ? Que j’ai besoin de savoir si mes instincts me soufflent la vérité, à savoir qu’il est dangereux pas uniquement pour ma fille, mais pour la sienne également ? « Et si vraiment tu veux voir des photos gênantes, je ressortirais les vieux album-photos mais là par contre, tu garderas tes commentaires pour toi. Deal ? » - « Je suis certain que t’étais adorable. » J’ai du mal à l’imaginer autrement, Jo. Je sais qu’elle chante depuis toute petite, et j’espère que cette partie là de son existence est documentée également. « Mais c’est promis. Je me moquerai pas, je peux même te promettre que j’en aurai pas envie une seule seconde. » Je manque d’objectivité lorsqu’il est question d’elle.

« Tu crois qu’elle fera de la musique plus tard ? » Le doux rire de Posy et le contexte m’aident à comprendre qu’elle parle d’elle. Je tends l’oreille quelque secondes, pour m’assurer que tout se déroule bien dans la pièce d’à côté, avant de hausser les épaules. « Je sais pas. Bien sûr que j’espère que ça l’intéressera, mais si pas, c’est pas important. » Un jour, elle sera fière d’être ma fille, c’est tout ce que je désire, bien que conscient qu’elle passera par le stade la préadolescence pendant lequel elle aura certainement honte que son père se donne en spectacle de la sorte. « Pour l’instant, elle a demandé à sa mère si elle pouvait faire du poney à la rentrée. » Sans que cela n’ait surpris personne vu le temps qu’elle passe passionnée par les chevaux du ranch lorsque nous rendons visite à mon oncle et ma tante. « Pour l’instant, elle a toutes les passions des petites filles de son âge. » Et je me contente d’être ravi qu’elle semble devenir une petite fille équilibrée. « Elle réagit plutôt bien au contact des enfants. Quand le frère de Maisie vient parfois, elle passe beaucoup de temps avec lui. » Je ne connais sa colocataire que de nom et au travers des histoires de Jo, mais je suis malgré tout attentif aux confessions de Jo. Je sens de la tristesse dans la voix de Jo, comme j’en ai senti lorsqu’elle a affirmé qu’Ava se souvenait de moi à chacune de mes visites. J’aimerais pouvoir régler tous ses problèmes mais je ne peux malheureusement rien contre le mal qui ronge sa grand-mère. « Les enfants sont simples et la traitent pas différemment. » J’ignore si ça a quelque chose à voir dans tout ça mais n’est-ce pas commun que des gens souffrant d’un handicap ou d’une grave maladie affectant leur état général lient du contact bien plus facilement avec ces êtres innocents ?

« On pourrait refaire un tour de la maison pour vérifier que tout soit toujours bien barricadé ? Il est encore tôt pour préparer le dîner, et j’ai l’impression qu’elles s’entendent bien, on peut les laisser encore un peu toutes les deux ? » - « On peut les laisser toutes les deux, oui. » Je rassurerai Posy lorsque la tempête battra son plein et qu’elle sera inquiète. Pour l’instant, elle joue, s’amuse, et je n’ai pas envie de l’éloigner de ça. Alors pour l’instant, qu’elle soit insouciante et innocente, qu’elle s’amuse de cette soirée pyjama improvisée qui rompt avec son quotidien d’une façon plaisante pour un petit enfant. « Non, pas vraiment. Je lui ai expliqué ce matin qu’on était en alerte-météo, mais elle a déjà oublié. » Peut-être auront nous deux être fragiles et en panique à gérer cette nuit alors. Malgré ça, je ne regrette pas un instant d’être venue près de Jo. « D’ailleurs, ça paraît évident, mais il y a des moments où il faudra lui répéter plusieurs fois les choses sur un court laps de temps. Elle le fait pas exprès, mais je sais que c’est frustrant. » - « Ne t’inquiète pas. Je suis patient, et ma fille aussi. Je lui ai dit qu’il fallait être gentille avec elle, en plus. » Pour rassurer la brune, je l’attire contre moi et je passe un bras autour de ses épaules. « Je suis sûre que ça va bien se passer. » - « Bien sûr que ça va bien se passer. » J’embrasse le sommet de son crâne, avant de la libérer. « Tu veux que je commence pas vérifier quelle pièce ? » Elle est aux commandes et je m’exécuterai.





:sing: :
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty
Message(#) Sujet: Re: (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell (mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(mine #24) the path to heaven runs through miles of clouded hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-