AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -20%
Casque audio Bluetooth BOSE QuietComfort 35 II ...
Voir le deal
159 €

 no one knows which way we’re going (elise #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 2957 POINTS : 8085

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
no one knows which way we’re going (elise #5) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(douze) - present: angus #3charlie #3elise #5léo #2megan #6saül #7call me by your name | past: saül #3wendywhat the folksdouble trouble | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › auden #5 › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2 › megan #7

RPs TERMINÉS :
no one knows which way we’re going (elise #5) 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


(oops we did it again)(#scénariodramatik)

what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : RENEGADE (avatar and signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyLun 1 Nov - 15:22




no one knows which way we’re going

***

Les traditions ne lui importaient que peu, en réalité, au jeune italien. Même si certaines d’entre elles lui avaient été inculquées de gré - voire plutôt de force - par ses parents au fil des années et du temps passé, ce n’était pas pour autant qu’au présent, il y portait une grand attention. Cependant, pour les semaines qui venaient se s’écouler et pour toutes celles qui s’apprêtaient à venir, les traditions allaient forger la différence, allaient venir créer la parfaite illusion. Et même s’il n’était pas de ceux appréciant les traditions, la dernière de sa vie d’homme célibataire, il se devait de la respecter autant que possible.

Alors, pour ne pas voir la mariée avant le moment fatidique où ils allaient se retrouver devant l’autel - ou devant l’église, en l’occurence pour eux -, Damon n’était pas resté à l’appartement la veille au soir du grand événement. Un retour à la case départ, dans la maison qui l’avait accueilli dans un premier temps lorsqu’il avait déménagé en Australie, serait nécessaire et ce fut avec son costume emballé dans une main et une pizza dans l’autre qu’il vint passer le seuil de la maison. « Bonsoir, maman. » Il vint déposer un baiser tendre sur la joue d’Elise, alors qu’elle refermait la porte derrière lui. S’il avait pris pour habitude depuis des semaines désormais d’appeler son père Saül et non par ce surnom affectif qu’il avait pourtant chéri pendant des années, il n’avait su se résoudre à agir de la sorte pour Elise; elle resterait sa mère à ses yeux et il venait lui pardonner bien des torts qui ne passaient plus auprès de son aîné pourtant. « Je me suis permis de passer prendre une pizza pour le diner, j’espère que ça te dérange pas. » Pour son dernier repas en tant que célibataire, il n’imaginait pas que sa mère allait broncher de quelconque sorte; et puis, si tel en venait à être le cas, il n’en avait pas grand chose à faire en réalité. S’il avait toujours plié aux exigences de ses parents jusqu’alors, ces dernières semaines le comportement du blond était venu changer; au début de façon presque imperceptibles, puis d’une manière bien plus marquée au fil des semaines. Certains - et ils n’auraient pas tout à fait tort - blâmeraient l’arrivée de Megan dans sa vie; d’autres bien plus observateurs pourraient tout simplement comprendre que le vase était désormais plein.

Damon vint se débarrasser du carton de la pizza, encore bien chaude, sur la table de la cuisine avant de filer dans sa chambre pour y déposer avec délicatesse son costume. Même s’il n’était en rien ravi des événements qui s’en venaient à grande vitesse, ce n’était pas pour autant qu’il ne faisait pas les choses correctement; il s’y prenait d’ailleurs à merveille: il avait eu des années pour répéter auprès de ses parents. Esquissant une petite moue peinée, il fit le chemin inverse par la suite pour venir retrouver sa mère dans la cuisine. « Encore merci, de m’accueillir ce soir. » Elise aurait pu refuser; après tout, les affaires entre le fils et le père ne la regardaient que de très loin et elle aurait pu préférer ne pas en faire partie du tout. Pourtant, elle n’avait pas hésité un seul instant pour répondre à l’appel lorsque Damon lui avait avoué avoir besoin d’un endroit où se réfugier ce soir.



:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Elise Irish
Elise Irish
le sourire de façade
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 44 ans (02/03)
STATUT : sous le charme de ton (nouveau) mari un jour sur deux
MÉTIER : sans emploi, tu jongles avec la fortune de ton ex-mari
LOGEMENT : parfois au #667 water street, spring hills, parfois dans celle à la sortie de la ville
no one knows which way we’re going (elise #5) Dbsa
POSTS : 1286 POINTS : 2010

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : (07/07) saül #16 & damon #4megan #2damon #8jet #14federico #1dinis #8 • saül #20

no one knows which way we’re going (elise #5) Ebnu
ELOZ + there's someting unspoked about the dark, someting i can never quite put words to, someting terrifying yet beautiful

no one knows which way we’re going (elise #5) Kp1y
JELISE + set me free to fly, let me touch the sky, i wanna shine like stars, without any fear of scars

no one knows which way we’re going (elise #5) R8bu
baby, have you seen, there is a snake in our paradise, a serpent that's wriggling between us, and freezing our feelings to ice

RPs EN ATTENTE : no one knows which way we’re going (elise #5) 4179555d92fac0b964307c3148bc85d6197ae159
AVATAR : Sarah Paulson
CRÉDITS : black arrow
DC : norman le baroudeur & seth le chieur
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28885-the-mask-of-happiness-elise https://www.30yearsstillyoung.com/t41086-when-tempest-tossed-embrace-chaos#2042517 https://www.30yearsstillyoung.com/t28985-elise-williams#1263022 https://www.30yearsstillyoung.com/t34151-elise-williams#1516905

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyDim 7 Nov - 20:08



« Bonsoir, maman. » Un sourire illumina rapidement ton visage à la vue de ton fils de l'autre côté de la porte. C'était un peu à la dernière minute qu'il t'avait demandé de venir passer la nuit ici, mais tu n'avais pas hésité une seule seconde à l'accueillir. Il pourrait débarquer sans prévenir qu'il serait toujours le bienvenue. À vrai dire, tu ne t'attendais pas une seule seconde à ce qu'il respecte cette vieille tradition de ne pas voir la mariée la veille du mariage. À quoi bon respecter toutes les traditions ? Ce mariage était maudit d'avance. C'est quand même pas toi qui va se plaindre de l'avoir pour toi toute seule ce soir. Ces moments se font de plus en plus rares. « Allez, viens. Entre. » que tu lui dis en lui faisant signe d'entrer d'une main, chose qu'il fait alors que tu refermes la porte derrière lui.

« Je me suis permis de passer prendre une pizza pour le diner, j’espère que ça te dérange pas. » Il va déposer la boîte de pizza qu'il a dans l'une de ses mains sur la table de la cuisine, alors que dans l'autre se trouve la housse qui contient probablement son habit pour demain. « Bien sûr que non. C'est parfait. » Tu avais exagérément dévalisé le marché du coin parce que tu ne savais pas ce qui lui ferait plaisir pour ce soir, mais tu voulais être prête pour chaque éventualité. Tu avais même regretté d'avoir manqué de temps pour finaliser le tout à ton goût. Finalement, il a été lui-même se chercher une pizza et ça lui convient ainsi. Voilà ce qu'il est, un jeune homme qui a grandi dans la complexité, mais qui aime la simplicité. C'est à rien n'y comprendre, mais c'est tout à son honneur. Il en profite d'ailleurs pour aller porter son habit à l'étage, dans sa chambre dont rien n'a bougé depuis qu'il est parti voilà presque un an maintenant. Le temps passe à une vitesse folle. Cosimo revient quelques minutes plus tard dans la cuisine alors que tu fouilles dans les armoires pour sortir des assiettes et ustensiles à mettre sur la table. « Encore merci, de m’accueillir ce soir. » C'est un doux sourire qui orne ton visage alors que tu as un peu de mal à discerner l'expression que cache le sien. Il est triste ? Anxieux ? Il veut en parler ? Il veut faire comme si demain n'existait pas ? « Tu es ici comme chez toi. Tu sais bien. Tu viens quand tu veux. » La porte lui sera toujours ouverte, jour et nuit. Ici, ce sera toujours l'endroit où il pourra se réfugier quand il sera fatigué de faire semblant. Ici, il peut être lui tout simplement, sans faux semblant, sans faux mariage heureux. « Comment tu te sens ? » que tu ne peux t'empêcher de lui demander. Comment il va lui. Tu en feras toujours une priorité, même si en ce moment, tu te sens complètement impuissante et démunie pour chasser ses malheurs. Il ne sera sûrement pas heureux, mais avec un peu de chance, il ne sera pas malheureux non plus. Il finira sûrement pas y trouver son équilibre. Tu lui souhaites du moins.



Stars can't shine without darkness

no one knows which way we’re going (elise #5) LKqJkYj
no one knows which way we’re going (elise #5) 3yMbGgA
no one knows which way we’re going (elise #5) MndC3d3_d
no one knows which way we’re going (elise #5) LWu8USB
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 2957 POINTS : 8085

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
no one knows which way we’re going (elise #5) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(douze) - present: angus #3charlie #3elise #5léo #2megan #6saül #7call me by your name | past: saül #3wendywhat the folksdouble trouble | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › auden #5 › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2 › megan #7

RPs TERMINÉS :
no one knows which way we’re going (elise #5) 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


(oops we did it again)(#scénariodramatik)

what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : RENEGADE (avatar and signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyLun 8 Nov - 9:41




no one knows which way we’re going

***

Le sourire qui vint illuminer le visage de sa mère alors qu’elle vint apercevoir son fils sur le pas de la porte de la maison qu’ils avaient, fut un temps, partagé, fit du bien au coeur du jeune italien. S’ils n’étaient plus faits pour venir vivre ensemble désormais, il avait l’avantage de toujours se sentir chez lui lorsqu’il arrivait chez Elise - et ça, ça n’avait pas de prix. « Allez, viens. Entre. » Damon ne se fit en rien prier pour venir obtempérer, et l’instant d’après il se trouvait dans la demeure. En venant jeter un coup d’oeil circulaire, alors qu’il déposait la pizza achetée en chemin sur le plan de travail de la cuisine, il put s’apercevoir que certaines choses avaient changé depuis sa dernière visite ici. « Bien sûr que non. C'est parfait. » Il vint faire glisser le carton sur le marbre, avant de reprendre le chemin initial de son entrée ici: celui de l’étage, la housse contenant son costume pour la cérémonie le lendemain commençant à peser. Et alors qu’il passait le seuil de sa chambre, il pouvait dire sans même regarder plus d’un instant que rien n’avait changé dans cette pièce; elle était telle qu’il l’avait laissé presque un an auparavant, lorsqu’il avait fui la maison dite familiale, après avoir appris qu’en réalité, ses parents et lui n’avaient rien d’une famille comme ils avaient pu le prétendre pourtant pendant des années. Damon ne savait pas si c’était le fait d est trouver de nouveau dans sa chambre ici qui le rendait de la sorte, ou simplement l’effet de savoir qu’il allait se marier le lendemain, mais il fut pris d’une vague de nostalgie. Pas bien longtemps, juste un instant, mais assez pour qu’il en vienne à laisser échapper un soupire, un petit sourire attristé sur les lèvres, avant de venir descendre rejoindre sa mère dans la cuisine.

Elise vint se retourner lorsque la voix de son fils se fit de nouveau entendre derrière elle. Elle se trouvait en train de mettre la table pour deux, alors qu’il devait certainement l’interrompre dans son flot de pensées. Deux assiettes signifiait quelque-chose d’assez rassurant en cet instant pour Cosimo: aucun autre homme ne viendrait se joindre à eux ce soir. C’était égoïste, mais il se sentait soulagé. Il avait besoin de venir passer cette soirée uniquement avec sa mère et personne d’autre dans le tableau. « Tu es ici comme chez toi. Tu sais bien. Tu viens quand tu veux. » Ce n’était pas le seul endroit de la ville où il était ici comme chez lui, mais c’était parmi les rares où il avait envie de pouvoir venir quand il le souhaitait tout en se sentant chez lui. Le jeune homme avait eu l’habitude d’être emmené à droite et à gauche, au cours de ses jeunes années, et d’avoir cette sensation de ne jamais vraiment être chez soi nulle part. Ce n’était pas une sensation qu’il avait envie de voir perdurer dans sa vie désormais. « Comment tu te sens ? » Venant croiser un instant le regard d’Elise, Damon vint finalement détourner le sien, en laissant échapper un long soupire. La question qu’elle venait lui poser là était bien plus complexe qu’il n’y paraissait, venait aborder plus d’un sujet à la fois. Mais le mot qui venait surement résumer d’une façon bien plus simple tout ce qu’il pouvait ressentir en ce moment, en cet instant, était le suivant: « Dépassé. » Le contrôle de la situation ne lui avait jamais appartenu, Saül ne lui ayant pas laissé la moindre occasion que ce soit le cas; et lorsqu’il avait tenté de venir ne serait-ce que tenter d’être maitre de son destin, les choses ne s’étaient pas déroulées comme il s’y attendait. « Mais je suppose que c’est normal lorsqu’on est sur le point de se marier. »

Et comme d’ordinaire, il vint minimiser l’impact que la situation pouvait avoir sur lui. A l’instar de son comportement habituel, il préféra venir prétendre que tout était sous contrôle lorsque chaos et le désordre étaient pourtant les deux rois de ces derniers mois dans sa vie personnelle. C’était plus simple, de se dire que tout allait bien aller même lorsque ce n’était en rien le cas; au moins cela laissait apercevoir l’espoir d’une accalmie à travers la tempête. Finalement, après un instant de silence, il vint attraper le carton de pizza pour venir la découper en parts égales, en déposant une dans l’assiette de sa mère et une dans la sienne. L’appétit n’était pas bien présent, mais il se devait de conserver le peu de forces qui lui restait pour ne pas se décomposer devant tous les invités le lendemain: il avait un rôle important à jouer dans cette pièce de théâtre. « Tu voudras partager ma voiture demain pour se rendre à l’église ou Saül passe te chercher ? » Même aux cotés d’Elise, Damon ne faisait même plus l’effort d’appeler Saül papa et là était le signe que ce dernier était allé bien trop loin dans ses gestes et ses paroles ces derniers temps.



:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Elise Irish
Elise Irish
le sourire de façade
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 44 ans (02/03)
STATUT : sous le charme de ton (nouveau) mari un jour sur deux
MÉTIER : sans emploi, tu jongles avec la fortune de ton ex-mari
LOGEMENT : parfois au #667 water street, spring hills, parfois dans celle à la sortie de la ville
no one knows which way we’re going (elise #5) Dbsa
POSTS : 1286 POINTS : 2010

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : (07/07) saül #16 & damon #4megan #2damon #8jet #14federico #1dinis #8 • saül #20

no one knows which way we’re going (elise #5) Ebnu
ELOZ + there's someting unspoked about the dark, someting i can never quite put words to, someting terrifying yet beautiful

no one knows which way we’re going (elise #5) Kp1y
JELISE + set me free to fly, let me touch the sky, i wanna shine like stars, without any fear of scars

no one knows which way we’re going (elise #5) R8bu
baby, have you seen, there is a snake in our paradise, a serpent that's wriggling between us, and freezing our feelings to ice

RPs EN ATTENTE : no one knows which way we’re going (elise #5) 4179555d92fac0b964307c3148bc85d6197ae159
AVATAR : Sarah Paulson
CRÉDITS : black arrow
DC : norman le baroudeur & seth le chieur
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28885-the-mask-of-happiness-elise https://www.30yearsstillyoung.com/t41086-when-tempest-tossed-embrace-chaos#2042517 https://www.30yearsstillyoung.com/t28985-elise-williams#1263022 https://www.30yearsstillyoung.com/t34151-elise-williams#1516905

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyJeu 11 Nov - 19:27



« Dépassé. » Il aurait dû dire nerveux, mais excité. C'est ce qu'on dit quand on est à quelques heures de passé la bague au doigt à la femme qu'on aime. Cosimo, lui, il est dépassé de passer la bague au doigt d'une inconnue. Ton coeur est en mille miettes, tout comme le sien. Tu savais déjà que tu n'aurais pas dû poser une telle question. La réponse est trop difficile à entendre. « Mais je suppose que c’est normal lorsqu’on est sur le point de se marier. » « Je suppose. » que tu répètes à ton tour en te concentrant plutôt sur ta tâche de mettre la table pour deux histoire de fuir cette situation qui te met mal à l'aise et que tu ne sais toujours pas comment gérer. À t'entendre parler, on dirait que tu ne sais pas ce que ça fait de se marier. C'est pas faux de dire que tu ne sais pas ce que ça fait d'être marié sous ces conditions. Ça fait si longtemps. Tu t'en souviens comme d'un rêve, comme si c'était arrivé à quelqu'un d'autre. Parfois, c'est ce que tu souhaiterais. D'autre fois, tu ne changerais pas une seule minute de ta vie.

C'est dans un silence que Damon coupe deux pointes de la pizza qu'il dépose dans chacune des assiettes. Tu prends place sur l'une des chaises alors qu'il fait de même. « Tu voudras partager ma voiture demain pour se rendre à l’église ou Saül passe te chercher ? » « Non. » Tu ne réalises même pas à quel point ton non est dit sèchement. Le seul fait d'entendre le prénom de ton ancien époux suffit à te faire hisser le poil sur les bras. Tu deviens toute crispée tout d'un coup. C'est vraiment pas contre lui, même si on dirait que c'est le cas. « J'veux dire, oui, je viendrais avec toi. » que tu te reprends réalisant que ce n'était sûrement pas clair pour quelle partie de sa question s'adressait ton non. Il était pour Saül. Pas pour lui, évidemment. « On ne s'est pas parlé depuis des semaines avec Saül. » Et s'il peut juste t'ignorer comme il sait si bien le faire tout au long de la cérémonie ça ferait bien ton affaire. C'est probablement brisé à tout jamais Saül et toi. Tu es bien loin d'être convaincu que vous allez vous relever de votre dernière dispute qui a été particulièrement violente. Pire que d'habitude. « J'suis pas certaine que ça va se régler cette fois-ci. Je suis désolée. » que tu lui réponds en prenant une première bouchée de ton assiette. L'appétit n'est clairement pas au rendez-vous ce soir. Il doit s'en foutre Cosimo que votre famille vole en éclat, que ta relation avec son père ne peut même plus être cordiale pour lui, mais toi, ça te rend quand même triste. Ce sont vingt ans d'effort pour préserver cette famille réduit à néant. Tout ça pour rien. Tu peux pas le concevoir. Pourtant, c'est bien là. C'était sûrement inévitable. Tu as toujours été le pont entre Saül et son fils. Donc, sans toi… non. Ils n'ont pas fait long feu les deux Williams. Eux aussi, ils sont sûrement détruit à tout jamais. Tant que ta relation avec Cosimo ne tourne pas de la même manière. C'est tout ce que tu souhaites.



Stars can't shine without darkness

no one knows which way we’re going (elise #5) LKqJkYj
no one knows which way we’re going (elise #5) 3yMbGgA
no one knows which way we’re going (elise #5) MndC3d3_d
no one knows which way we’re going (elise #5) LWu8USB
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 2957 POINTS : 8085

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
no one knows which way we’re going (elise #5) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(douze) - present: angus #3charlie #3elise #5léo #2megan #6saül #7call me by your name | past: saül #3wendywhat the folksdouble trouble | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › auden #5 › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2 › megan #7

RPs TERMINÉS :
no one knows which way we’re going (elise #5) 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


(oops we did it again)(#scénariodramatik)

what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : RENEGADE (avatar and signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyLun 15 Nov - 11:03




no one knows which way we’re going

***

« Je suppose. » Elle supposait également, alors que pourtant le mariage était un rayon que Elise connaissait bien. Pendant des années, elle était venue parer le bras de Saül dans un mariage dont Damon ne connaissait, heureusement pas, toutes les ficelles. Mais même si elle venait dire qu’elle supposait que ce type de ressenti était normal, cela ne venait en rien rassurant le jeune homme. Bien sur qu’il aurait préféré entendre de la part de sa mère que tout ceci était normal, que son ressenti était légitime et que tout allait bien se passer. Après tout, elle n’était pas à un mensonge près à lui dire, surtout si ce dernier pouvait venir rassurer le coeur de son fils.

Ils prirent tous les deux places autour de la table, chacun ayant une assiette remplie d’une part de pizza. Il fut un temps où ils se faisaient des soirées comme celle là régulièrement, rien que tous le deux. Damon avait toujours apprécié passer du temps avec sa mère; de ses deux parents, elle avait été celle toujours présente à ses côtés, et aujourd’hui en était encore la preuve. Il ne blâmait plus Saül autant qu’il pouvait l’avoir fait étant plus jeune, Cosimo, ayant par la force des choses compris qu’il ne pourrait pas obtenir une présence plus régulière de son père à ses côtés, bien qu’en pleine construction de l’adulte qu’il allait devenir. Mais il avait sa mère à ses côtés et pendant des années, cela avait suffi. Alors, ce fut naturellement qu’il vint lui demander si elle serait une fois de plus à ses côtés le lendemain, lorsqu’il se rendrait sur les lieux de la cérémonie; ou si Elise attendait que Saül passe la chercher, comme il le faisait fut un temps. « Non. » La réponse rapide et sèche de sa mère vint lui faire froncer les sourcils. Elle dut se rendre compte qu’elle n’avait pas été des plus claires, car elle vint sans même lui laisser le temps de formuler à haute voix ses doutes, reprendre la parole. « J'veux dire, oui, je viendrais avec toi. » Il eut un petit soupire de soulagement; silencieux, mais bien présent tout de même. Cela venait lui mettre du baume au coeur que de savoir qu’elle serait à ses côtés pour affronter cette journée qui s’annonçait d’avance musclée et sportive.

« On ne s'est pas parlé depuis des semaines avec Saül. » Venant remplir deux verres d’eau avec la cruche présente sur la table, Damon en glissa un devant l’assiette de sa mère. S’il avait fut un temps où ce type d’aveux l’aurait laissé de déboussolé, Cosimo n’était plus un enfant désormais, il avait grandi. Et avec cet événement, il en était venu à comprendre que les choses ne pouvaient rester roses entre ses parents alors que ces derniers n’avaient plus qu’une dose de patience limitée l’un envers l’autre. « J'suis pas certaine que ça va se régler cette fois-ci. Je suis désolée. » Déposant sa part de pizza dans son assiette, il vint relever son regard pour capter les azurs de sa mère, étirant un petit sourire se voulant rassurant à son égard. « C’est pas grave, tu sais. » Parce-qu’il la connaissait assez pour savoir qu’elle s’en voulait surtout par rapport à lui. « Je ne suis plus un enfant maman, tu n’as plus besoin d’être désolée pour moi. » Elle pouvait l’être pour elle, s’il lui semblait justifié de l’être. Mais pour Cosimo, l’enfant perdu au milieu d’une mer contre laquelle il n’avait jamais su lutter, il ne fallait pas se donner tant de peine. « J’ai bien compris que vous avez mieux à faire séparés qu’ensemble. » Il vint poser sa main sur celle de sa mère. « Et puis, si ça peut te rassurer, t’es pas la seule à qui il parle à peine ces derniers temps. » Il ne voulait pas qu’elle le prenne en pitié, mais plutôt qu’elle comprenne qu’une fois de plus, ils étaient dans le même bateau. Et que dans ce même bateau, ils étaient ensemble. Plus contre le reste du monde comme ça avait pu être le cas pendant des années, une décennie de cela, mais qu’ils étaient toujours ensemble mine de rien.



:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas
Elise Irish
Elise Irish
le sourire de façade
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ÂGE : 44 ans (02/03)
STATUT : sous le charme de ton (nouveau) mari un jour sur deux
MÉTIER : sans emploi, tu jongles avec la fortune de ton ex-mari
LOGEMENT : parfois au #667 water street, spring hills, parfois dans celle à la sortie de la ville
no one knows which way we’re going (elise #5) Dbsa
POSTS : 1286 POINTS : 2010

GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les beaux garçons.
RPs EN COURS : (07/07) saül #16 & damon #4megan #2damon #8jet #14federico #1dinis #8 • saül #20

no one knows which way we’re going (elise #5) Ebnu
ELOZ + there's someting unspoked about the dark, someting i can never quite put words to, someting terrifying yet beautiful

no one knows which way we’re going (elise #5) Kp1y
JELISE + set me free to fly, let me touch the sky, i wanna shine like stars, without any fear of scars

no one knows which way we’re going (elise #5) R8bu
baby, have you seen, there is a snake in our paradise, a serpent that's wriggling between us, and freezing our feelings to ice

RPs EN ATTENTE : no one knows which way we’re going (elise #5) 4179555d92fac0b964307c3148bc85d6197ae159
AVATAR : Sarah Paulson
CRÉDITS : black arrow
DC : norman le baroudeur & seth le chieur
Femme (elle)
INSCRIT LE : 04/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28885-the-mask-of-happiness-elise https://www.30yearsstillyoung.com/t41086-when-tempest-tossed-embrace-chaos#2042517 https://www.30yearsstillyoung.com/t28985-elise-williams#1263022 https://www.30yearsstillyoung.com/t34151-elise-williams#1516905

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyLun 22 Nov - 17:25



« C’est pas grave, tu sais. » Quand même un peu non ? Tu t'es battu toute ta vie pour maintenir cette famille là debout. Et pour quoi ? Pour que ça se termine ainsi ? Il est énorme le sentiment d'échec que tu ressens au fond de toi. Le sentiment d'avoir échoué ta vie au grand complet. Ils reviennent brutalement les mots horribles que Saül t'a craché au visage. Incapable de te sauver toi-même. Incapable de sauver ton fils. Personne n'arrive à nager à la surface. Tout le monde se noie et Saül est juste là pour regarder le spectacle. « Je ne suis plus un enfant maman, tu n’as plus besoin d’être désolée pour moi. » « Oui, je sais. » Tu le sais parfaitement même si tu passes ton temps à l'oublier. C'est plus fort que toi. Ce sentiment, ce besoin plutôt de le protéger de tout, c'est pas prêt de s'en aller. C'est plus fort que toi. Tu n'arrives pas à faire autrement. Il ne s'en est jamais plaint Cosimo, mais il a dû te trouver étouffante à de nombreuses reprises. Même s'il a trouvé son départ difficile, New York lui a sûrement permis de vivre un peu mieux son adolescence comme un enfant (presque) comme les autres. Il est toujours bien difficile de se dissocier de l'étiquette de fils de.

« J’ai bien compris que vous avez mieux à faire séparés qu’ensemble. » Sans doute oui. Tu ne pensais tout de même pas que être séparés viendrait avec le fait de couper les ponts complètement. Tu pensais que les vingt dernières années ensemble suffirait à garder quelque chose entre vous deux. Ça n'a pas toujours été facile, plus souvent difficile même. Mais ça n'a pas été que difficile, non ? Il faut croire que c'est juste toi. Saül n'a jamais voulu de toi dans sa vie. Il a été parfaitement clair. Le voilà débarrasser de la vermine une bonne fois pour toute. « Et puis, si ça peut te rassurer, t’es pas la seule à qui il parle à peine ces derniers temps. » qu'il te dit Damon en venant doucement poser sa main sur la tienne. Il se veut rassurant, alors que ce n'est pas son rôle. Et puis, ses paroles ne te rassurent pas non. Saül t'adresse à peine la parole depuis que vous vous êtes officiellement séparé. Donc son silence des derniers jours n'a rien de bien inquiétant. La différence entre avant, c'est que s'il tentait de te contacter, tu ne répondrais à aucun de ses appels et ne lui ouvrirait jamais la porte. Tu as envie de dire que ce n'est que passager. Des élans de colère contre ton ex époux, tu en as eu à plusieurs reprises, mais ils étaient rapidement oubliés. Là, c'est différent. Tu accepterais probablement ses excuses, mais elles ne viendront jamais, tu n'es pas assez idiote pour les espérer. C'est la fin. Tu le sens. Demain sera la dernière fois que tu vas côtoyer le père de ton fils. Pourquoi est-ce que ça fait si mal d'y penser ? Ça devrait pourtant te soulager. « Peu importe. » Ces deux petits mots semblent tellement difficiles à sortir de ta bouche tellement ta gorge est noué, tellement ça te demande un effort surhumain pour ne pas juste éclater en sanglots. Tu veux être forte pour Damon, mais y'a longtemps que tu ne l'es plus, que tu es juste à bout de souffle. « On va pas le laisser gâcher cette soirée. » que tu ajoutes comme pour clôturer le sujet Saül pour la soirée. Tu ne sais même pas comment tu fais pour arriver à lui faire un sourire réconfortant. « Qu'est-ce qui te ferait plaisir ce soir ? » Qu'est-ce que tu as envie de faire de ta dernière soirée de célibataire - ou d'homme libre plutôt ?



Stars can't shine without darkness

no one knows which way we’re going (elise #5) LKqJkYj
no one knows which way we’re going (elise #5) 3yMbGgA
no one knows which way we’re going (elise #5) MndC3d3_d
no one knows which way we’re going (elise #5) LWu8USB
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
les illusions perdues
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : vingt-et-un ans, le début d'une nouvelle ère (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : on lui a promis que ça rapporterait aussi trois bonheurs que ce soit un mariage forcé plutôt qu'un mariage d'amour.
MÉTIER : sera diplômé en sciences politiques à la fin du mois, mais n'a aucune idée de ce qu'il souhaite faire par la suite. met un pied trop de fois par semaine à la michaell hills en attendant de construire son avenir de ses propres mains.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. là également où les masques tombent et où megan et lui n'ont plus besoin de jouer au petit couple parfait.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 2957 POINTS : 8085

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant à la colombia university de new-york, il est officiellement venu en australie au début de l'été 2020 pour se rapprocher des siens. officieusement, ce sont ses problèmes de comportement qui ont poussé l'administration à lui demander de s'éloigner pour quelques temps › parle couramment l'anglais et l'italien.
RPs EN COURS :
no one knows which way we’re going (elise #5) DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021

(douze) - present: angus #3charlie #3elise #5léo #2megan #6saül #7call me by your name | past: saül #3wendywhat the folksdouble trouble | alternative: murphy

RPs EN ATTENTE :
angus #4 (fb) › auden #5 › ivy #2 (début mars, retrouvailles) › ivy #3 (fin mars, italie) › marcus #2 › megan #7

RPs TERMINÉS :
no one knows which way we’re going (elise #5) 210129021645793185


chronologie des sujets à jour (OUI) dans ma fiche de liens.

evermore:
 


(oops we did it again)(#scénariodramatik)

what did the buffalo say to his son when he left for college ?:
 


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : RENEGADE (avatar and signature icons), nobodys (gif), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et otto lazzari, la vengeance dans la peau (ft. robert pattinson).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon https://www.30yearsstillyoung.com/t31212-whatever-helps-you-sleep-at-night https://www.30yearsstillyoung.com/t34908-damon-williams

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) EmptyHier à 4:29




no one knows which way we’re going

***

« Oui, je sais. » Entre savoir et agir en conséquence de ce savoir, il y avait un monde. Damon ne venait pas nier qu’Elise ait tellement acquis l’idée qu’il ne soit plus un enfant, mais ce n’était pas pour autant qu’elle venait agir en conséquence derrière. S’inquiéter pour son fils alors que ce dernier savait pertinemment que les relations entre ses parents ne seraient jamais de nouveau ce qu’elles étaient, c’était considérer Damon comme un enfant. Et il aurait pu venir pester après tout ça, mais ce n’était pas la raison de sa présence ce soir ici et il ne voulait en rien commencer à s’engager sur cette voie - pas avec sa mère en tous cas. A la place, il vint étirer un petit sourire tendre, vint poser sa main sur celle d’Elise, se voulant être le plus rassurant possible. Certes, la famille qu’ils avaient autre fois composé n’était plus et pouvait être comparée à des ruines désormais. Mais ce n’était pas pour autant que les choses s’arrêtaient là et qu’il n’y avait plus rien à reconstruire; ce serait juste différent et parfois, c’était cette différence qui faisait du bien. Si Saül préférait faire cavalier seul, ils apprendraient à naviguer en tandem - il avait de toutes façons toujours eu tendance à venir les isoler tous les deux du reste du monde, ce ne serait que la suite logique de ses pensées et ses actions déjà aperçues par le passé. « Peu importe. » Il valait mieux s’en tenir à peu importe, effectivement. « On va pas le laisser gâcher cette soirée. »

Et il vint vraiment tenter de toutes ses forces de garder la face, de rester de marbre, de faire persister son sourire, Damon. Il se devait d’agir de la sorte et de ne pas céder face à des paroles si simples, comme celles qu’Elise venait de prononcer. Il allait rencontrer bien d’autres personnes qui en auraient des plus salées, des plus acerbes, des paroles; ce n’était pas en restant aussi proche du nid qu’il pouvait se permettre de se laisser abattre par de tels mots. Il était vrai qu’ils ne devaient pas se laisser avoir et permettre à Saül de venir ainsi gâcher leur soirée - s’ils avaient voulu en arriver à une telle fin, il aurait invité l’italien à prendre part à leur table des jours plus tôt déjà. Ils ne l’avaient pas fait, la question n’existait même pas mais la réponse était pourtant déjà toute dite - ils ne désiraient pas qu’il vienne changer quoi que ce soit entre eux. Cependant, à entendre sa mère prononcer sa phrase de cette sorte, Damon reçut la vérité en pleine figure: non, il ne laisserait pas Saül venir gâcher cette soirée, mais en contrepartie il ne disait rien quand ce dernier venait lui gâcher le restant de sa vie. Avec grand peine, il déglutit, pris un morceau de pizza et une gorgée d’eau, se contentant de venir hocher la tête pour répondre à Élise.

« Qu'est-ce qui te ferait plaisir ce soir ? » Au moins, avec un changement de sujet de la sorte, il pourrait reprendre contenance assez rapidement. Cela leur permettait de venir penser à autre chose qu’au lendemain, qu’à ce que Damon s’apprêtait à réaliser. Ce soir, ils pouvaient de nouveau juste être mère et fils comme ils l’avaient été pendant des années. Reprenant sa main toujours posée jusqu’alors sur celle de sa mère, il vint hausser quelque peu les épaules. « J’y ai pas spécialement réfléchi en réalité. » Pour lui, l’idée de venir se réfugier chez sa mère ce soir permettait de mettre de côté les six derniers mois comme s’ils n’avaient jamais existé, comme si la vie avait toujours été aussi simple que juste ramener une pizza dans un carton en guis de dîner en fin de journée. Cela lui permettait de reprendre une dernière fois correctement son souffle avant le grand plongeon. Il n’avait jamais réellement été jusqu’à planifier ce qu’ils pourraient faire, en concret, ce soir mais cela n’était pas vraiment dérangeant. Il vint insuffler à son visage un petit sourire, l’espace d’un instant. « Je crois que juste rester sur le canapé avec un bon bouquin me suffit. » Il n’avait pas vraiment la tête à venir s’imaginer faire la fête jusqu’au bout de la nuit. « A moins que tu aies quelque-chose en tête ? » Et qu’elle attende le bon moment pour venir lui en parler ? Finalement, il était désormais intrigué, ne pouvant empêcher l’un de ses sourcils de venir légèrement s’arquer sur son front.



:rainbow::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

no one knows which way we’re going (elise #5) Empty
Message(#) Sujet: Re: no one knows which way we’re going (elise #5) no one knows which way we’re going (elise #5) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

no one knows which way we’re going (elise #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: spring hill :: logements
-