AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le Deal du moment : -29%
-29% Ecran PC 32″ LED AOC (Dalle VA – 75 ...
Voir le deal
189.91 €

 (harter #20) the end of a decade, the start of an age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(harter #20) the end of a decade, the start of an age MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(harter #20) the end of a decade, the start of an age S7nx
POSTS : 5135 POINTS : 1160

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyDim 28 Jan 2024 - 13:23




the end of a decade, the start of an age
@Nicholas Hurley ☆ crédit/josshelps

Docile, Jo pivota sur la plateforme sur laquelle elle était debout depuis quelques longs instants maintenant, ne redoutant plus les piqûres d’aiguilles, ou les contacts non-sollicités de la part de la petite-main qui s’occupait d’elle avec une précision d’orfèvre, appliquée dans ses retouches. On s’habituait à ce genre de choses, à devenir la poupée grandeur nature de gens aux rêves tout aussi grands que les vôtres, alors ça rendait tolérants. Elle, elle était tolérante ici pour une simple raison qui en ferait rire plus d’un si l’accès à son esprit était possible : elle était nerveuse, et ça se voyait uniquement parce qu’elle était d’un calme aussi olympien que le jet-lag commençait à se rappeler à elle, alors elle ménageait son énergie en se montrant coopérative, presque douce même, au grand bonheur de son équipe qui s’attelait autour, enchaînant photos et commentaires en appréciant que pour une fois, elle daigne se plier à ce qu’on lui demandait sans se comporter comme une enfant capricieuse. Ils ne se faisaient pas d’illusions, quand elle aurait retrouvé son rythme, elle ne les raterait pas et sa grande gueule recommencerait à tirer à balles réelles, mais pour l’heure, ils savouraient le calme avant la tempête en prenant soin d’elle à la hauteur de ce qu’elle méritait. Elle était à Paris pour les essayages de la robe qu’elle porterait pour les Grammy Awards, et c’était quelque chose ; alors avec ça venait l’anticipation de ce qu’elle avait toujours imaginé pour elle, pour sa carrière, ses voyages se succédant, et les chiffres de son single s’avérant bien meilleurs que ce que personne n’aurait été tenté de croire. Elle n’était pas de nature anxieuse, elle se complaisait dans l’amoncellement de choses à faire, plus à l’aise active qu’inactive, mais la sensation était vertigineuse, autant que la paire de talons qu’elle porterait pour la cérémonie, mais dont elle était départie ici, à plat sur la plateforme qu’elle sentait lisse sous la plante de ses pieds dont les mouvements la mirent face à son propre reflet.

On l’accusait souvent de manquer d’humilité, et jamais elle ne s’en offusquait. Là, elle savait qu’elle avait raison de se trouver belle, que ce n’était même pas exagérer, même si sa tenue n’était pas complétée des bijoux qu’on lui prêterait, de la coiffure sur laquelle elle s’était arrêtée, et du maquillage qui allait avec : elle adorait sa robe dont les reflets pailletés flattaient son teint hâlé, le dégradé de rose et de doré semblait être fait pour elle, autant que la ligne épurée du jupon qui laissait entrevoir le galbe de ses jambes. À bien y réfléchir, peut-être qu’on lui reprocherait son décolleté, mais elle n’était pas impressionnée par l’idée qu’on parle davantage d’elle encore ; tout était absolument parfait, voilà ce qu’elle se dit en se voyant dans le miroir. Elle se voyait avec Midas sur le tapis rouge sans même avoir besoin de se concentrer, et si monter sur scène pour récupérer leurs trophées restait un songe auquel elle n’osait même pas se fier tant elle ne tenait pas à dissuader les astres de les aider à obtenir leur dû, elle se mit à espérer qu’à défaut, on leur attribuerait surement la palme du couple le plus beau. Elle ne se serait pas sentie mieux dans une autre robe que celle-ci, elle lui correspondait en tout point, et c’était encore l’essentiel à ses yeux. L’honneur de pouvoir la porter alors qu’elle venait à peine d’être présentée au monde lors du ballet incessant des défilés de la Fashion week parisienne s’ajoutant au reste, elle se rendit compte que ses yeux — démaquillés, on lui avait solennellement demandé de venir la plus naturelle possible — s’étaient mouillés ; et elle ne fut pas la seule à s’en apercevoir "Tu te sens comment ?" Son styliste s’approcha d’elle avec prudence, remarquant que son émotion avait fait permuter le noir de ses yeux en un marron un peu moins soutenu. Elle secoua la tête, chassant l’action-même d’être émue en expliquant en même temps pourtant, aussi sincère qu’au fond, ce n’était pas que ça qui la rendait brièvement esclave de son émotion, mais la réalisation que quelque chose s’était passé, et qu’elle en était arrivée à un point où fantasmer sa vie n’était même plus une option ; c’était devenu sa réalité "J’aurais bien voulu que ma grand-mère soit là." Et le dire à voix haute, ça n’arrangea pas vraiment les choses, ça ne fit que grossir la tension qu’elle avait dans la gorge ; qu’elle chassa finalement en se la raclant doucement, signal pour son styliste qu’il ne valait mieux pas s’attarder sur le moment, même s’il la trouvait plus touchante que jamais "OK, tu vas descendre, et on va prendre quelques photos. Tu te sens de traverser l’atelier sans rien sur le dos ?" Les températures étaient négatives à Paris, chose à laquelle Jo était si peu habituée qu’elle s’était en long en large et en travers plainte à Midas à l’autre bout de la planète en inventant un complot pour la rendre malade avant le mois prochain. Mais là, elle opina simplement du chef, et ce sans faire la fine bouche. Jo se tut pour préserver sa crédibilité, consciente que sa voix serait légèrement altérée par ce qu’elle ressentait sur le moment, et elle se laissa aider par le jeune homme qui lui présenta des chaussons douillets avant de lui serrer brièvement l’épaule en la serrant contre lui, seul geste qu'il s’autorisa pour lui montrer qu'il était de son côté. Enfin, il lui désigna le chemin à suivre pendant que l’essaim d’assistants et de petites-mains se pressaient derrière eux  — et leur traversée du couloir de l’atelier s’arrêta à l’angle du studio-photos annexé non loin de là, et qui déjà occupé par un autre groupe de personnes dont l’attention se dirigea immédiatement vers les nouveaux arrivants.


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZhUxEFTm_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZTFIeFX
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age 25PxQLdc_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age WIMCHzQj_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age KGbJkXNg_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age GcxN9Q3F_o

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age DGeYqRYC_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age IUMy4gZJ_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Nicholas Hurley
le jukebox humain
le jukebox humain
Présent
ÂGE : 40 ans, l'âge de la raison, il parait, tout ça (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : célibataire et ce, même si dans les commentaires sous tes posts et après tes passages, on parle d'une certaine brune qui a attiré ton attention et qui a été aperçue plus d'une fois à tes côtés
MÉTIER : leader de nicky & the saints, groupe de music indie rock, dont tu es le guitariste, chanteur et parolier; signé par un label du Royaume-Uni, tout s'enchaine rapidement depuis quelques mois, la version deluxe de l'abum du premier album est sortie, la première série de concert est terminée avec succès, c'est le moment de récolter les lauriers... et de songer à un deuxième album
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée; juste pour quelques mois de plus, tu cherches, depuis le début de l'année ton propre pied-à-terre
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C3ee524a605393dda7f995c7b4a0b19f8136ac8c
POSTS : 847 POINTS : 400

TW IN RP : anxiété, ptsd, mention de violences (physiques et verbales) & d'abus sur mineur
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
CODE COULEUR : #0033ff
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 983356ec315321c1294fcd17efbd5c9098eff89b
mila • I find myself running home to your sweet nothings, outside, they're push and shoving, you're in the kitchen humming, all that you ever wanted from me was sweet nothing. on the way home, I wrote a poem, you say, "What a mind", this happens all the time...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age E91701d827c64ede2bb4e2b13fa6c35dcdc4c00e
harter • half-moon eyes, bad surprise, Did you realize out of time? she was on your mind with some dickhead guy that you saw that night, but you were on somethin' it was one drink after another, fuckin' politics and gender roles, and you're not sure and I don't know, got swept away in the gray...

mila#2mila#3jordan#5jo#20mavis#5

RPs EN ATTENTE :

(harter #20) the end of a decade, the start of an age 6f061e95cd6114c3ff80e4426eb930128b090dc2
vance (scénario libre) • I was born on the wrong side of the train tracks, always born on the wrong side of the train tracks, lay me on my side or hold me up to the light, yeah, I was burned by the cold kiss of a vampire, I was promised the keys to an empire...


RPs TERMINÉS : (fiche de liens)


AVATAR : andrew garfield
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profils & sign) josshelps/tumblr, chaussette, ssoveia & cordyceps-brain/tumblr (ub) loonywaltz
DC : lashana reeves • lara pearson • abel reyes • laurie wright • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful
https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t50864-nicholas-hurley-instagram

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyJeu 1 Fév 2024 - 20:10



the end of a decade, the start of an age
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

Par bien des aspects, atterrir à Paris est une anomalie en soi. Un petit détour avant de retrouver Brisbane et définitivement la maison, ta grand-mère, ton chat et tes habitudes. Tout ça parce que tu as tapé dans l'œil de quelqu'un, qu'on t'a complimenté, j'adore votre style, et que Jules, efficace, bienveillante et sachant flairer les opportunités de loin, a su rebondir et prendre la carte tendue. Toi ? Tu t'es contenté de dire merci, et puis si tu as bien appris quelque chose en étant loin de tes repères, c'est qu'il faut avoir confiance en son équipe. Jules, Vance, Jordan et tous les gens qui sont loin avec toi, ils sont là pour assurer ta réussite, pas l'inverse, et tu peux leur faire confiance. Sans hésiter. Si ce n'était pas pour ta manager, tu ne serais même pas là aujourd'hui, à Paris, à sortir ta paire de lunettes de soleil de la poche de ton manteau. Tu pousses la paire, plus ronde que d'habitude, sur ton nez alors que vous sortez de la voiture, Vance sur ta droite et Jules à ta gauche. Les flashs des caméras sont familiers et tu suis Jules sans aucune hésitation, il y a quelques poignées de mains et saluts échangés, peu savent qui tu es, ça ne t'étonne pas, tu es une addition de dernière minute après tout.
"N'oublie pas, si tu vois quelque chose qui te plaît, tu me fais signe et ça sera dans ta valise." Jules te dit cela alors que vous êtes à l'intérieur, loin de la foule, de la presse et avec les spécialistes et autres invités. "Comme par magie ?" Que tu réponds avec un sourire et elle a un rire la jeune femme."Non, enfin si ça veut dire que je suis une fée, moi je veux bien." "Hey, je t'appelle comme tu veux, ça tu le sais." Vous êtes bien d'accord sur cela et tu es d'accord avec Vance quand il dit qu'il faut immortaliser cela avec une photo. Tu laisses le batteur se charger de l'angle, toi tu es entre ta manager et lui avec un sourire aux lèvres. Bien entouré, et vous trouvez vos places tout aussi rapidement. Le troisième rang, pas une place d'honneur que t'explique Jules, mais une place tout de même. C'est elle qui te donne les prénoms, qui t'explique qui est au premier rang et tu hoches la tête. Tu reconnais certains noms cités, d'autres sont étrangers et quand on s'assoit à côté de vous, tu salues et serres les mains. Il y a d'autres mannequins, des journalistes, des influenceurs. Des invités choisis avec un soin particulier. Le défilé est une expérience particulière, beaucoup de son et lumière, les tenues s'enchaînent à un rythme fou et tu ne peux t'empêcher de te demander à quel point c'est le chaos dans les coulisses. Et de te dire que c'est un autre type de performance, pas de musique et de chansons, mais des tenues crées et élaborées à partir de rien, étant mises en valeur. Tu comprends l'intérêt, comme la musique, c'est de l'art. Tu es debout avec le reste du public quand tout touche à sa fin et que le créateur fait son apparition.
"Alors premier défilé ? T'en penses quoi ?" Jules récolte déjà ton avis. "Impressionnant, vraiment." Un simple mot mais c'est la vérité. Tu suis le mouvement et tu ne sais pas comment tu te retrouves dans un autre studio photo, rempli. Une des mannequins encore habillée, te fait face, et tu la félicites alors qu'elle t'explique qu'elle a encore deux autres défilés de ce genre aujourd'hui avant de pouvoir se reposer. Mais ça en vaut le coup, tu le sais à son expression. Tu tournes la tête alors que tu dois serrer une autre main, et c'est à ce moment-là que ton regard se pose sur Jo. Tes yeux ne se trompent pas, vous avez beau à être des kilomètres de Brisbane, tu connais cette brune, tu connais cette silhouette et ce visage. "... J'y crois pas, Jo ?" Tu le dis surtout un peu trop fort et un rire t'échappe déjà, parce que tu sais que ce n'était décidément pas sur le planning de Jules ça, du tout. "De tous les arrières d'atelier du monde..." Vous vous croisez ici, ici alors que tu es une addition de dernière minute et que ça ressemble plus aux genres d'événements faits pour elle. Comme cette robe, c'est une du créateur que vous venez d'applaudir, n'est-ce pas ? Tu as envie de dire que oui, dans tous les cas, le choix de Jo est le bon. "Je suppose que je n'ai pas besoin de la présenter à qui que ce soit?" Que tu dis, avant de donner un léger coup de coude à Vance, qu'il se rende compte lui aussi vous êtes entre Australiens... Encore une fois.



And if I make it to the morning, I should've come with a warning, And if I make it to the stage, I'll show you what it means to be sad...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Y9oy77A
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(harter #20) the end of a decade, the start of an age MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(harter #20) the end of a decade, the start of an age S7nx
POSTS : 5135 POINTS : 1160

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyVen 2 Fév 2024 - 11:06



the end of a decade, the start of an age
@Nicholas Hurley ☆ crédit/josshelps

Ces derniers mois, Jo s’était rendu compte que le monde du show-business était plus petit qu’on voulait bien le faire croire, tout se recoupant, tous se rencontrant, pour finir au même point et lier des contacts utiles qui aidaient à grimper la grande échelle de la réussite. Mais il y avait des hasards auxquels elle ne se ferait jamais, celui de tomber nez-à-nez avec son demeuré de voisin en faisant partie — elle était dure, ça ne changerait pas sous le prétexte qu’elle pouvait désormais accuser des millions de ventes dans tous les recoins de la planète, non seulement en duo, mais aussi en solo grâce à son premier titre qui avait fait danser la planète entière lors de la soirée du Nouvel An. Même relativement émue d’être ici, dans cet atelier qui lui était ouvert pour la journée, privatisé aux bons soins d’une promesse de promotion gratuite lors du tapis rouge le plus couru de l’année, et dont elle ferait affaire du showroom une fois que ses essayages et retouches seraient terminés, elle réussissait à être un peu courroucée de les reconnaître, lui et son acolyte, en se demandant au fond si Midas n’avait pas raison quand il l’accusait de la couver d’un regard équivoque ; peut-être l’espionnait-il, pour ce qu’elle en savait. Sa langue balayant rapidement sa rangée de dents du haut pendant que, dans ses chaussons sans talons, elle rognait les derniers mètres qui la séparait de l’endroit où elle devait aller, elle se demanda ce qu’il pouvait bien faire ici. La maison qui lui faisait l’honneur de lui prêter une pièce de sa collection printemps-été — Georges Hobeika, pour ne pas la citer — était avant tout composée d’une mode haute-couture à destination des femmes ; il y avait des pièces pour les hommes, mais rien qui ne plairait à Nicholas dont le style se situait entre la clochardise et l’action de piocher le truc le plus hideux de sa garde-robe et de se dire que ça ferait l’affaire. Elle le connaissait pour chiner dans des endroits qui plairaient davantage à Richie qu’à un homme dans la fleur de l’âge, pas pour se pavaner dans des pièces à plusieurs milliers, alors qu’est-ce qu’il foutait ici ?

"Vous êtes venus essayer des robes, les filles ?" Elle se trouvait fine d’esprit Jo, un sourire goguenard venant faire s’arrondir ses pommettes dépourvues de tout maquillage, son styliste sur ses talons veillant à ce que qui n’avait pas encore été raccourci de la partie basse de sa robe ne traîne sur le parquet flottant de l’atelier. Elle avait retrouvé sa voix sans qu’aucune nuance d’émotion ne vienne dévoiler qu’elle était bouleversée de tout ce qui lui arrivait, de l’imminence d’une consécration à laquelle elle ne voulait pas trop croire par crainte d’attirer le mauvais oeil, son ego lui rappelant cependant qu’elle pouvait y aspirer sans aucun doute, et que c’était la destinée ; en plus de sa grand-mère, elle aurait aimé que Midas voit sa robe aujourd’hui, et au fond que quelqu’un d’autre que lui, en dehors de sa propre équipe, ne la voit en avant-première, ça la mit assez mal à l’aise pour que doucement, elle demande à son styliste "On peut m’apporter un peignoir ? Ou alors je la retire, et on fait une petite pause, on passera aux photos pour les archives ensuite ?" Elle posait la question pour une fois, n’ordonnant pas comme elle en avait l’habitude, prenant en compte la délicatesse de ceux qui la regardaient avec fierté aujourd’hui "On va t’apporter un peignoir, ce sera trop fastidieux de te retirer les pinces et les épingles et de les remettre ensuite. On a pas beaucoup de temps." lui dit son styliste qui, dans la foulée, réceptionna son peignoir pour le lui enfiler sans demander son reste, aussi doux et consciencieux avec elle qu’elle savait être ferme et exigeante. Resserrant les côtés du tissu molletonné contre sa poitrine, Jo sécurisa les crans de la pince crabe qui retenait ses longs cheveux bruns dans un chignon décoiffé du meilleur effet, et surprit le regard de Vance à qui elle dit, le menton rentré "Regarde ailleurs, abruti." avant de reporter ses yeux sur Nicholas. Les assistants autours comprirent qu’il était temps de faire une pause, et la porte-parole de la maison lui assura dans la foulée qu’ils pouvaient avec plaisir investir l’annexe mise à disposition des visiteurs de prestige, où ils trouveraient de quoi boire. D’un geste du menton, Jo les invita à la suivre, donnant quasiment l’air d’être chez elle "Alors, vous faites quoi ici ?"

Spoiler:


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZhUxEFTm_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZTFIeFX
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age 25PxQLdc_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age WIMCHzQj_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age KGbJkXNg_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age GcxN9Q3F_o

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age DGeYqRYC_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age IUMy4gZJ_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Nicholas Hurley
le jukebox humain
le jukebox humain
Présent
ÂGE : 40 ans, l'âge de la raison, il parait, tout ça (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : célibataire et ce, même si dans les commentaires sous tes posts et après tes passages, on parle d'une certaine brune qui a attiré ton attention et qui a été aperçue plus d'une fois à tes côtés
MÉTIER : leader de nicky & the saints, groupe de music indie rock, dont tu es le guitariste, chanteur et parolier; signé par un label du Royaume-Uni, tout s'enchaine rapidement depuis quelques mois, la version deluxe de l'abum du premier album est sortie, la première série de concert est terminée avec succès, c'est le moment de récolter les lauriers... et de songer à un deuxième album
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée; juste pour quelques mois de plus, tu cherches, depuis le début de l'année ton propre pied-à-terre
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C3ee524a605393dda7f995c7b4a0b19f8136ac8c
POSTS : 847 POINTS : 400

TW IN RP : anxiété, ptsd, mention de violences (physiques et verbales) & d'abus sur mineur
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
CODE COULEUR : #0033ff
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 983356ec315321c1294fcd17efbd5c9098eff89b
mila • I find myself running home to your sweet nothings, outside, they're push and shoving, you're in the kitchen humming, all that you ever wanted from me was sweet nothing. on the way home, I wrote a poem, you say, "What a mind", this happens all the time...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age E91701d827c64ede2bb4e2b13fa6c35dcdc4c00e
harter • half-moon eyes, bad surprise, Did you realize out of time? she was on your mind with some dickhead guy that you saw that night, but you were on somethin' it was one drink after another, fuckin' politics and gender roles, and you're not sure and I don't know, got swept away in the gray...

mila#2mila#3jordan#5jo#20mavis#5

RPs EN ATTENTE :

(harter #20) the end of a decade, the start of an age 6f061e95cd6114c3ff80e4426eb930128b090dc2
vance (scénario libre) • I was born on the wrong side of the train tracks, always born on the wrong side of the train tracks, lay me on my side or hold me up to the light, yeah, I was burned by the cold kiss of a vampire, I was promised the keys to an empire...


RPs TERMINÉS : (fiche de liens)


AVATAR : andrew garfield
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profils & sign) josshelps/tumblr, chaussette, ssoveia & cordyceps-brain/tumblr (ub) loonywaltz
DC : lashana reeves • lara pearson • abel reyes • laurie wright • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful
https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t50864-nicholas-hurley-instagram

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptySam 10 Fév 2024 - 15:01




the end of a decade, the start of an age
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

Cela te parait un peu fou et même un peu idiot de retrouver Jo, ici, a des kilomètres de tout. C'est à croire que le hasard fait bien les choses. Ou pas que tu te dis l'instant suivant. Vous n'étiez même pas censés être ici, sans les excès de zèle de Jules, vous seriez à Brisbane depuis longtemps. Tu aurais retrouvé ton chat, tes habitudes, ta grand-mère et bien évidemment, les Carters juste à côté. Est-ce que tu serais allé taper à la porte pour prendre des nouvelles d'Ava et de sa petite-fille ? Bien sûr que oui, ça te paraît être l'évidence même, après tout, le t-shirt qui proclame I Love London dans ta valise, il n'est pas pour Esmée, mais bien pour Jo. Tu supposes que ce sera un bien maigre cadeau comparé à tout ce qu'elle pourra essayer et enfiler ici, dans cette atmosphère très sélecte et très privée. Et non, vous n'êtes pas là pour des essayages vous-mêmes. "Si je dis oui, tu auras l'air maligne." Que tu répliques sur le même ton que la brune, ton sourire faisait écho au sien et parce que tu n'as rien de plus constructif à ajouter. Tu ne t'imaginais pas la voir ici, pas aujourd'hui, alors rien ne te vient immédiatement à l'esprit. Quoi que... tu pourrais lui demander comment elle trouve Paris et les accents prononcés. Tu ne comprends rien au Français et ce malgré tes meilleurs efforts et les quelques mots et expressions que Jules t'a donnés parce que ce n'est pas si difficile que ça. C'est elle qui a l'habitude de tout ça, après tout, la France, c'est juste à côté de son pays natal alors pas d'excuses pour elle. Jules que tu vois jeter un léger regard à Jo avant qu'on ne lui apporte un peignoir et qu'elle soit couverte, peu importe ce que ta manager veut dire, c'est effacé par l'ordre que Jo donne à Vance.
"Toujours aussi aimable à ce que je vois, Brisbane ou Paris, on ne change pas une équipe qui gagne, pas vrai ?" Vance le dit en roulant des yeux et se tournant vers toi. Quoi ? Que tu penses aussitôt en échangeant un regard avec le batteur, c'est mal poli de fixer quelqu'un, tu n'y peux rien si Vance a été élevé dans une auberge (une version un peu raccourcie de la longue vie bien mouvementée du batteur, ça, tu le sais) et tu hausses les épaules."Hey, ne me regarde pas, je ne m'en mêle pas." Il est assez grand pour répondre tout seul et si Jo vous indique de la suivre, tu le fais, persuadé qu'elle doit plus avoir ses marques ici que toi. Beaucoup plus que toi et Jules te fait un petit signe et échange quelques phrases avec toi: elle va aller papoter un peu avec un autre assistant tandis que vous suivez la chanteuse, ta manager a autre chose à faire que de converser avec Jo Carter visiblement. Tu la soupçonnes d'avoir une idée bien précise en tête, et tu ne le remets pas en question, entrant dans l'annexe juste après Jo et Vance.
"Nicky a tapé dans l'oeil d'un styliste." Il répond en premier à la brune et si c'est une simple phrase, tu dois avouer que cela résume bien les choses. Tu hoches même la tête, car tu n'as rien à ajouter et Vance soupire, il sait que tu vas vouloir parler un peu plus avec Jo et visiblement, cela ne l'intéresse pas du tout. "Mais je ne m'éternise pas, il y a à boire." Pour la brune, ton batteur a un sourire faux et hypocrite à souhait, avant de faire un pas dans une autre direction de la pièce. Tu ne sais pas sur quoi il va jeter son dévolu, mais tu espères que ce sera quelque chose de léger et sans alcool, Jules lui en voudra sinon. Pour l'heure, tu te tournes vers Jo, pour appuyer un peu plus les propos de Vance. "C'est vrai, même si ça parait impossible, donc est là pour dire merci et visiter un peu la ville, et puis vu qu'on était juste à côté avec la fin de notre petit tour de l'Angleterre..." Un dernier stop avant la maison, voilà comment te l'a présenté ta manager, c'était sur le chemin, aucune raison de dire non. Et, chose dont Jo doit totalement se douter et facilement deviner, vous vous croisez depuis longtemps, c'est la première fois que tu mets les pieds à Paris. "Et toi ? Je suppose que tu as été invitée pour des raisons trois fois plus importantes." Non, tu ne suis pas les hauts et bas de sa vie, qu'ils soient mis en lumière par la presse ou non, mais même toi, tu étais déjà au courant pour ses nominations aux Grammys, même toi.



And if I make it to the morning, I should've come with a warning, And if I make it to the stage, I'll show you what it means to be sad...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Y9oy77A
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(harter #20) the end of a decade, the start of an age MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(harter #20) the end of a decade, the start of an age S7nx
POSTS : 5135 POINTS : 1160

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptySam 10 Fév 2024 - 16:05




the end of a decade, the start of an age
@Nicholas Hurley ☆ crédit/josshelps

Vance lui tapait déjà sur le système. Comme quoi, lui non plus n’était pas bien différent qu’il soit à Paris ou bien à Brisbane. Il échangea un regard avec Nicholas que Jo sut interpréter puisqu’elle les pratiquait tous les deux depuis assez d’années maintenant pour comprendre leur dynamique et se rendre compte pour la énième fois que, même si elle avait tort, qu’elle n’aurait peut-être pas dû s’adresser à Vance de cette manière, Nicholas lui accordait la main sans vraiment le dire, se mettant commodément en retrait de la petite guerre perpétuelle qu’il y avait entre eux. Ça lui refit penser à la conversation qu’elle avait eu avec Midas dont les observations avaient été plus fines que les siennes et qui mettaient en avant l’éventualité que son voisin la regardait moins comme une voisine que comme un objet de quelque chose que Jo n’avait pas envie d’être dans ses yeux. Elle se détourna de lui, le laissant à sa conversation de quelques mots avec elle ne savait qui pour rejoindre l’annexe indiquée par l’équipe autour d’eux, et donna un coup de hanche à Vance pour le faire basculer de son axe sans raison particulière, simplement parce que ça la détournait de l’idée que Midas avait raison et que ça la gênait aussi un peu d’être passée à côté de ça tout au long de ces années. Ça ne provoquait chez elle rien de plus qu’un peu de dégout, même si c’était certainement un peu trop fort pour être désigné de cette façon au fond, mais ça la rendait surtout atrocement naïve — pour ne pas dire complètement conne, elle avait décidé d’être indulgente avec elle-même sur ce coup-ci — de ne s’être aperçue de rien quand elle espérait tant susciter ce genre de choses chez les gens, que quand elle se rendait compte que c’était vraiment le cas, elle se sentait obligée de le prendre de la mauvaise façon. Quand on fait son lit, on se couche, ce n’était pas ça l’expression ? Jo n’en savait foutrement rien, mais elle préférait encore dormir par terre que dans ce lit-là.

Alors évidemment, elle profita du double-sens de la révélation de Vance pour lui demander, se tournant vers lui avec la mine graveleuse dont elle seule avait le secret "Tapé dans l’oeil-tapé dans l’oeil." Et si ce n’était pas assez clair, elle accompagna ses paroles par une expression plus neutre d’abord, avant de faire danser ses sourcils sur son front et de remuer les épaules en mimant une petite danse lascive qui voulait tout dire quand elle répéta à nouveau "Ou tapé dans l’oeil-tapé dans l’oeil." En d’autres termes, Nicholas allait-t-il enfin soulager sa crampe, ou il devrait se contenter de ses chaussettes dépareillées toute sa vie pour balancer la purée ? Prenant une bouteille d’eau sur la table en riant en essayant de la déboucher, elle suivit le départ de Vance des yeux avant de les reposer sur son voisin qui entrait enfin dans la pièce et que Jo accueillit en lui tendant sa bouteille pour qu’il l’ouvre à sa place — elle avait deux doigts de la main gauche cassés, chose qu’elle expliqua à Nicholas en balayant ça d’un "Pose pas la question si tu veux pas connaître la réponse." Puis d’enchaîner en changeant d’expression, et en lui prenant sa bouteille débouchée des mains pour en boire une très courte gorgée "Alors comme ça, t’as pécho un styliste ?" Sauf que ses espoirs furent vite enterrés étant donné que les plans de la visite de Nicholas étaient bien moins sexy que ceux qu’elle avait imaginé dans son esprit qui tournait beaucoup trop vite quand ce genre de délire était impliqué. Elle en roula des yeux, mais pas très longtemps, contournant le jeune homme pour marcher jusqu’à une fenêtre contre laquelle elle s’adossa pour mieux répondre à sa question "J’ai pas pécho de styliste, non." Elle plaisantait, la grimace qu’elle lui attribua en étant la preuve concrète, et reprit plus sérieusement "Six fois plus importantes, tu veux dire. Mes tenues pour les Grammys." confirma-t-elle, expliquant dans la foulée, montrant trois doigts de sa main droite pour en révéler le nombre à Nicholas ; une pour le tapis rouge, une pour la performance, et une pour l’after-party "On va performer aussi, et j’ai pas envie de porter la même robe à chaque fois, alors j’essaye de faire les choses bien. T’as aperçu celle que je porte ?" Elle le lui demandait plus par curiosité qu’autre chose, même si elle ajouta juste après, laissant un seul doigt dressé devant elle pour le pointer vers le jeune homme avec une sévérité galvaudée par le fait évident qu’elle était très émue d’être ici dans ces conditions "T’as pas le droit de vendre la mèche, je veux que tous les détails restent secrets jusqu’au grand jour. Même Midas sait pas ce que je vais porter." Elle était certaine qu’il lui répondrait qu'il n’avait personne à qui raconter ce qu'il avait vu de toute façon, mais la mise en garde valait quand même d’être faite à son humble avis. Dans un passé pas si lointain, elle lui aurait proposé de revoir le résultat en enlevant son peignoir comme la starlette excessive qu’elle était, roulant des hanches et des épaules en même temps, mais ça c’était avant. De fait, se contentant de reprendre une gorgée de sa bouteille d’eau, elle finit par lui demander simplement "La tournée, c’était comment ?"


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZhUxEFTm_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZTFIeFX
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age 25PxQLdc_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age WIMCHzQj_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age KGbJkXNg_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age GcxN9Q3F_o

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age DGeYqRYC_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age IUMy4gZJ_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Nicholas Hurley
le jukebox humain
le jukebox humain
Présent
ÂGE : 40 ans, l'âge de la raison, il parait, tout ça (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : célibataire et ce, même si dans les commentaires sous tes posts et après tes passages, on parle d'une certaine brune qui a attiré ton attention et qui a été aperçue plus d'une fois à tes côtés
MÉTIER : leader de nicky & the saints, groupe de music indie rock, dont tu es le guitariste, chanteur et parolier; signé par un label du Royaume-Uni, tout s'enchaine rapidement depuis quelques mois, la version deluxe de l'abum du premier album est sortie, la première série de concert est terminée avec succès, c'est le moment de récolter les lauriers... et de songer à un deuxième album
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée; juste pour quelques mois de plus, tu cherches, depuis le début de l'année ton propre pied-à-terre
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C3ee524a605393dda7f995c7b4a0b19f8136ac8c
POSTS : 847 POINTS : 400

TW IN RP : anxiété, ptsd, mention de violences (physiques et verbales) & d'abus sur mineur
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
CODE COULEUR : #0033ff
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 983356ec315321c1294fcd17efbd5c9098eff89b
mila • I find myself running home to your sweet nothings, outside, they're push and shoving, you're in the kitchen humming, all that you ever wanted from me was sweet nothing. on the way home, I wrote a poem, you say, "What a mind", this happens all the time...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age E91701d827c64ede2bb4e2b13fa6c35dcdc4c00e
harter • half-moon eyes, bad surprise, Did you realize out of time? she was on your mind with some dickhead guy that you saw that night, but you were on somethin' it was one drink after another, fuckin' politics and gender roles, and you're not sure and I don't know, got swept away in the gray...

mila#2mila#3jordan#5jo#20mavis#5

RPs EN ATTENTE :

(harter #20) the end of a decade, the start of an age 6f061e95cd6114c3ff80e4426eb930128b090dc2
vance (scénario libre) • I was born on the wrong side of the train tracks, always born on the wrong side of the train tracks, lay me on my side or hold me up to the light, yeah, I was burned by the cold kiss of a vampire, I was promised the keys to an empire...


RPs TERMINÉS : (fiche de liens)


AVATAR : andrew garfield
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profils & sign) josshelps/tumblr, chaussette, ssoveia & cordyceps-brain/tumblr (ub) loonywaltz
DC : lashana reeves • lara pearson • abel reyes • laurie wright • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful
https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t50864-nicholas-hurley-instagram

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyMer 14 Fév 2024 - 12:40




the end of a decade, the start of an age
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

Vance et Jo sont seuls l'espace de quoi... Quelques minutes ? Juste quelques petites minutes pendant lesquelles tu échanges avec Jules, toujours à l'écoute de tout ce que ta manager a à dire, toujours. Mais, cela est suffisant pour que Vance parle pour toi et tu ne le sais pas, mais il fait une confession à Jo, répondant aux questions de ta célèbre voisine. "Nan, c'est quelqu'un d'autre qui s'est occupé de ça, elle s'appelle Mila." Cela tu ne l'entends pas, si c'était le cas, en plus du coup de hanche que Jo lui a donné, Vance aurait eu le droit à une tape sur l'épaule droite de ta part. Avant que tu ne le pousses vers la table de boissons et autres toi-même. Tu ne le fais pas, si bien que tu es un peu surpris quand Jo se tourne vers toi. Et t'explique à toi, la raison de ta présence dans la capitale française ?  "Pardon ? Qui a..." Tu ne rougis pas, non, à la place tu as un rire nerveux et tu bats des cils plusieurs fois. Avant de connecter tous les éléments, tout seul comme un grand (où est ta médaille vraiment), et tu te tournes vers Vance. À qui tu jettes l'équivalent d'un regard désapprobateur, avant de nouveau te tourner de nouveau vers Jo, alors qu'elle va s'appuyer contre une fenêtre. Personne n'a pécho de styliste, tu ne le dis pas, n'ayant pas envie de participer à cette conversation de lycéens. Tu préfères les juger un peu au passage, autant Vance que Jo d'ailleurs. "Hmm donc dès que j'ai le dos tourné, vous parlez de ce qui se passe sous mes draps ? Vraiment, Paris ou Brisbane, rien ne change. C'est presque rassurant maintenant que j'y pense bien." Tu poses une main sur ton cœur pour faire remarquer que cela te touche avant de légèrement rire.
Et si tout le monde, Jules, Vance, Jo, et même Jordan... Arrêtait de se mêler de ta vie privée ? De ce qui pourrait ou non se passer avec un styliste, un roadie ou même une certaine Italienne ? Peu importe, les nouvelles de Jo sont tellement plus intéressantes. Et importantes, sans aucune équivoque. "Oh, tellement plus important. C'est la consécration pour un musicien." Un événement important pour elle, pour son compagnon et l'autre star du duo dont Jo fait partie, et tu ne leur souhaites que des bonnes choses pour la suite. Des victoires, plus d'album et plus de chansons qui envahissent les ondes. Sincèrement, Jo n'avait déjà rien à prouver à tes yeux, maintenant, c'est vrai aux yeux du monde également. Et si ce n'est pas la chose la plus importante dans l'immédiat, tu ne vois pas ce qui pourrait surpasser cela. "Tu as déjà dû l'entendre un million de fois, mais félicitations, je sais déjà que tu vas assurer." Tu le dis avec un sourire serein sur le visage, tu l'écoutes toujours alors qu'elle te dit, explicitement, de garder ce que tu as vu pour toi. Que la brune soit rassurée, tu n'allais pas te précipiter sur les réseaux sociaux pour dire que tu as vu Jo Carter et qu'elle a signé ton journal intime. Non, du tout. Tu as beau débuter dans tout ça, tu n'es pas sur le point de commettre un tel faux-pas. "Hmm... et à qui je vendrais la mèche ? Les seules personnes un peu cool que je connais sont... dans cette pièce en ce moment." Tu as un geste de la main pour Vance, puis vers Jo. "Je ne dirais rien, promis."
Tes lèvres sont scéllees, et tu mimes même le geste, tes doigts passent sur tes lèvres et au lieu de jeter la clef imaginaire, elle trouve la poche du long manteau que tu as toujours sur les épaules. Ce qui ne fait pas de sens car tu es prêt à parler à la dernière question de Jo. Les mots sont là immédiatement, une autre genre d'excitation passant sur ton visage. "Génial ? Éreintant ? La meilleure expérience de ma vie ? Un peu humiliant ? Un brin addictif ?" Tu ne sais même pas par où commencer pour parler de tout ça à Jo, tu n'as pas encore mis de l'ordre dans ton propre cœur et tes propres pensées. Tout a été rapide, tout a été lent, tu te souviens encore de chaque date, de chaque accord de guitare, de ton cœur en train de battre la chamade face aux stades remplis et tous les flashs.
"J'ai des tas d'adjectifs et des tas de photos. Ma capacité à pouvoir m'endormir n'importe où a été très utile et..." Tu parles vite, tellement vite que tu dois faire une brève pause pour inspirer et pour trouver la fin de ta phrase. "Oui, si tu me demandais de choisir entre repartir pour quelques dates-là tout de suite et rentrer à la maison, je choisirais très certainement de repartir en tournée." Et oui, que Jo s'accroche bien à sa bouteille d'eau, c'est Nicholas Hurley qui vient de dire ça. "Les miracles existent." Tu hoches la tête avant de la questionner en retour. "Et toi ? Comment se passent la promo et la préparation à tout ça ? Quand est-ce que tu pars pour les Etats-Unis d'ailleurs ?"



And if I make it to the morning, I should've come with a warning, And if I make it to the stage, I'll show you what it means to be sad...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Y9oy77A
Revenir en haut Aller en bas
Jo Carter
Jo Carter
Les lauriers factices
Les lauriers factices
(harter #20) the end of a decade, the start of an age MTtf4TM Présent
ÂGE : âge fixé à 27 ans (03.11) et c'est pas la peine de chercher sur internet pour connaître son année de naissance. trouve-toi une vie
STATUT : plus de où, quoi, comment, depuis quand au sujet de sa relation avec midas : c’est officiel, assumé, le peuple peut respirer
MÉTIER : chanteuse à suivre, grande gagnante 2023 (plus ou moins légitime) de la version all star de l’émission qui l’a fait connaître il y a sept ans : the x-factor australia (25.03.2023). son contrat avec sony music australia vaut $1000000, autant dire qu’elle a plutôt intérêt à se donner. et c’est le cas ; son premier single est sorti en décembre dernier, le reste suivra en février de cette année, suite du succès mondiale de son duo avec midas récompensé par un grammy award. une première pour elle, et certainement pas la dernière
LOGEMENT : #421 carmody road, toowong, avec sa grand-mère, ava. elle y est forcément moins fourrée, ce qui a tendance à faire grimper sa culpabilité
(harter #20) the end of a decade, the start of an age S7nx
POSTS : 5135 POINTS : 1160

TW IN RP : langage cru et grossier, mention de violence paternelle, mention de maladie d'alzheimer, surexposition médiatique (j'adapte mes rps sans problème, contactez-moi si besoin)
GENRE : Je suis une femme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : 6éme enfant, unique fille des carter ◦ chanteuse née, pianiste acharnée, recrutée jeune pour faire partie du groupe managé par son père baptisé six times motown ◦ diva sur les bords ◦ eyebrows on fleek, lipstick classic ◦ finaliste 2016, gagnante 2023 de the x factor aussie; magouilles et trahison++++ ◦ proche de sa mamie malade d'alzheimer, ruinerait la vie de quiconque oserait lui faire du mal ◦ trop petite (1m54), compense avec son trop gros ego ◦ estime mériter mieux que tout le monde, c'est important d'y croire ◦ pas la peine de lui donner ton prénom #dontcare ◦ pro du bingo ◦ jazz 4ever
CODE COULEUR : #A4508B
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Xdoq
MINE ◦ when i hear you sing it gets hard to breathe can't help but think every song's about me and every line every word that i write you are the muse in the back of my mind don't want to ask about it 'cause you might brush it off i'm afraid you think that it means nothing at all i don't know why i won't admit that you're all i want
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Jomr
CARSON ◦ we're all here the lights and noise are blinding we hang back it's all in the timing it's poker he can't see it in my face but i'm about to play my ace we need love but all we want is danger we team up then switch sides like a record changer the rumors are terrible and cruel but honey most of them are true
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Fbbef4a9938adc30f06b190b310bbf7287ae4a38
JOSEEGAN ◦ girl just come 'round mine tonight i've got wine and make-up wipes i’ll hold you we can put the kettle on talk 'bout how he's not the one i told you but i'm never gonna say i told you so
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C81d79d63d4b8893475e6f0c4588840d7e0c61a5
HARTER ◦ don't cry no more for me don't waste your time convincing me that maybe someday we'll get it right 'cause we never could i wish that we would but we won't

olive#7scarlett#2nicholas#20midas#27micah#7mabel#5laurie#6 (fb 2009)micah#5 (fb 2015)

RPs EN ATTENTE :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age Aa1c7b51a934a0ed60d29800e90a570a118170b5
LEE ◦ he played the drum in the marching band his parents cared more about the bible than being good to their own child he wore long sleeves 'cause of his dad and somehow we fell out of touch hope he took his bad deal and made a royal flush don't know if i'll see you again someday but if you're out there i hope that you're ok (scénario libre)
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 1cc345c5575cf00e1ff5658ae3046c3b045ea2eb
PEGGY ◦ there ain't no words to the song i'm here to sing no there ain't no words to the song i came to sing oh i just don't know the words to tell you what i mean and i'm at the end of my mind trying to do the right thing (scénario libre)

RPs TERMINÉS : cf. fiche de liens
AVATAR : alexa demie
CRÉDITS : ©ssoveia (av, gifs profil, sign, mine, carson, joseegan) ◦ ©padmeamiidalas (gif harter), katmcnamaragifs (gif jolie), dejjavus (gif lee), blondewhoregifs (gif peggy) ◦ ©astra (code) ◦ ©loonywaltz (userbars)
DC : evelyn pearson & mavis barnes
PSEUDO : ssoveia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 07/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28932-jo-it-s-a-me-myself-kinda-attitude
https://www.30yearsstillyoung.com/t29075-jo-you-know-i-m-no-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t42752-jo-carter
https://www.30yearsstillyoung.com/t48702-libre-riley-keough

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyJeu 15 Fév 2024 - 10:15




the end of a decade, the start of an age
@Nicholas Hurley ☆ crédit/josshelps

"T’as toujours l’air archi-tendu, on s’inquiète juste pour toi." Le mensonge était prononcé sur le ton usuel de la conversation, sa bouteille d’eau débouchée levée jusqu’à ses lèvres qu’elle posa à peine contre le goulot pour ajouter, très sûre d’elle comme à son habitude "Ça libère des endorphines tu sais. Regarde-moi, je suis super détendue depuis quelques temps." Micah ne dirait surement pas la même chose vu comment elle avait passé ses nerfs sur lui, mais c’était un autre débat qui tourna court. Elle ne comptait pas parler de sa vie intime avec un Nicholas qui rougissait comme une collégienne chaque fois qu’on prononçait le mot sexe, surtout maintenant que l’idée qu’il avait le béguin pour elle s’était infiltrée dans son esprit et qu’elle ne voulait pas forcer le sien à monter des scénarios louches à son sujet. Un homme restait un homme, c’est ce qu’on se tuait à lui répéter, et si elle ne pouvait pas vraiment se targuer d’être chaste et innocente Jo, il y avait des moments où elle préférait encore se raconter des histoires en prétendant que pas tous les hommes ; bien sûr que si, la preuve. Elle préférait encore parler des Grammys, ressentant le genre de pression salutaire que tout jeune artiste connaît lorsque ses débuts sont salués par la profession. On lui ferait sans doute remarquer qu’elle jouissait de l’avantage d’être accompagnée par quelqu’un qui avait déjà fait ses preuves, mais elle évitait d’y songer. Pas parce qu’elle sous-estimait Midas et son influence, très loin de là en vérité, chantant ses louanges sans fausses notes ni absence d’objectivité pour le coup, son talent n’ayant pas besoin d’être enrubanné de la couche épaisse d'amour et de dévotion qu’elle lui réservait à lui, et à lui seul, mais parce qu’elle n’avait pas envie de se laisser consumer pas l’idée désagréable qu’à nouveau, c’était à lui qu’elle devait cette avancée significative dans sa toute jeune carrière.

A distance de Nicholas, l’observant sans vraiment le faire, elle laissa filer un léger arc de sourcils avant de lui dire "Si ça se trouve, ce sera toi et Vance la prochaine fois." Elle haussa les épaules "L’académie mise beaucoup sur les artistes émergeants de la scène alternative depuis quelques années, peu importe le style." Rock, R’n’B, beaucoup d’artistes venaient des petites scènes désormais. Avec Internet, ça devenait plus facile de faire grimper la popularité de petits artistes qui ne jouissaient pas de plateformes comme X Factor pour faire leur trou, alors qui savait qui seraient les grandes stars de demain. Nicholas et Vance étaient de très bons musiciens, de très bons auteurs-compositeurs également, leurs chances pouvaient bien être les mêmes que leurs pairs tant ce qu’ils avaient accompli ces derniers temps avait été fulgurant. En moins d’un an, ils avaient enchaîné enregistrement, album et tournée de laquelle Jo s’enquit parce que ça l’intéressait d’abord, parce que ça lui permettait de faire la conversation ensuite "Humiliant ? Pourquoi humiliant ?" Elle resta interdite le temps d’une seconde à peine, fronçant les sourcils dans une expression d’incompréhension rieuse, ses yeux se déportant de quelques centimètres du visage de Nicholas pour rentrer le menton, et ajouter avec une pointe d’impatience habituelle chez elle "Tu fais ce que t’aimes et ce pourquoi t’es doué, y a rien d’humiliant à ça." Est-ce qu’on disait à un boulanger qu’il devrait avoir honte de pétrir ses putains de miches de bon matin ? Elle laissa un pfft lui échapper, se décollant d’une pression d’omoplate contre la vitre, sa bouteille d’eau toujours tenue fermement dans sa main droite "Vous allez plancher sur un nouvel album, ou vous vous laissez du temps ? Pas de tournée prévue en Australie ?" lui demanda-t-elle, ayant déjà assez fait le tour de la propension de Nicholas à ne pas vouloir sortir de chez lui pour s’émerveiller qu’il trouve enfin du plaisir à le faire. C’était juste normal, elle n’allait pas l’applaudir pour ça.

Elle se hissa sur un tabouret haut à sa portée, prenant soin à ce que son peignoir reste bien fermé et que les pinces et épingles qui tenaient sa robe dessous ne bougent pas, reportant son attention sur lui quand il la questionna en retour. Elle inclina la tête "Mon single marche super bien, les chiffres sont dingues." Plus que ça en vérité. Elle marchait bien en Europe et en Amérique latine, fait remarqué par sa mère qui la tannait depuis pour qu’elle révise son espagnol, rouillé depuis qu’elle s’évertuait à ne vouloir ne rien avoir avec ses parents, et dont à échapper à ses racines qui n’étaient pas norvégiennes, c’était une évidence. Elle laissa un sourire fier et sincère lui échapper, continuant sur sa lancée "La promo a été ralentie à cause de la tempête — oui, parce que pendant que tu la donnais en Europe, je te rappelle que Brisbane a morflé comme jamais, et que les habitants avec un peu de notoriété ont été sollicité pour lever des fonds et donner un coup de main. Je me suis déguisée en mère Noël, c’était un grand moment que tous les papas de Brisbane sont pas prêts d’oublier." affirma-t-elle en passant sous silence sa discussion avec Midas à ce moment-là et qui l’avait contrainte à aller défoncer les chicots de Micah quelques jours seulement après. D’ailleurs, ça la fit revenir sur l’informations que Vance avait partagé tout à l’heure avec elle, puis à faire permuter son expression vaguement songeuse sur l’instant en une mine curieuse qu’elle lui offrit avec la volonté d’une gamine capricieuse d’obtenir l’objet de sa considération "Alors, Mila, huh ?"


    you can find me under the lights, diamonds under my eyes, turn the rhythm up, don't you wanna just come along for the ride? oh my outfit so tight, you can see my heartbeat tonight, i can take the heat, baby, best believe that's the moment i shine.

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZhUxEFTm_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age ZTFIeFX
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age 25PxQLdc_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age WIMCHzQj_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age KGbJkXNg_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age GcxN9Q3F_o

    (harter #20) the end of a decade, the start of an age DGeYqRYC_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age IUMy4gZJ_o
    (harter #20) the end of a decade, the start of an age OZWxBZEI_o

    :sing::
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas Hurley
Nicholas Hurley
le jukebox humain
le jukebox humain
Présent
ÂGE : 40 ans, l'âge de la raison, il parait, tout ça (03.10.1983)
SURNOM : nico, nick ou encore nicky, tu laisses les gens raccourcir ton prénom comme ils le souhaitent
STATUT : célibataire et ce, même si dans les commentaires sous tes posts et après tes passages, on parle d'une certaine brune qui a attiré ton attention et qui a été aperçue plus d'une fois à tes côtés
MÉTIER : leader de nicky & the saints, groupe de music indie rock, dont tu es le guitariste, chanteur et parolier; signé par un label du Royaume-Uni, tout s'enchaine rapidement depuis quelques mois, la version deluxe de l'abum du premier album est sortie, la première série de concert est terminée avec succès, c'est le moment de récolter les lauriers... et de songer à un deuxième album
LOGEMENT : tu habites dans toowong, au 422, carmody road, avec ta grand-mère, Esmée; juste pour quelques mois de plus, tu cherches, depuis le début de l'année ton propre pied-à-terre
(harter #20) the end of a decade, the start of an age C3ee524a605393dda7f995c7b4a0b19f8136ac8c
POSTS : 847 POINTS : 400

TW IN RP : anxiété, ptsd, mention de violences (physiques et verbales) & d'abus sur mineur
TW IRL : racisme, homophobie, transphobie, relations sexuelles non-consenties et/ou explicites (le suggéré et la métaphore filée sont mes meilleurs amis)
GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : #soft • fils unique, ta grand-mère Esmée est ta seule et unique famille à tes yeux et tu ne réponds que très rarement aux questions qui concernent tes parents • tu as la musique dans les veines, tu joues de plusieurs instruments avec une facilité certaine (piano, violon, guitare, basse, clarinette) • toujours et uniquement aperçu en pulls • romantique dans l'âme, tes relations passées se comptent avec les doigts d'une seule main • grand timide • propriétaire d'un van qui a connu de meilleurs jours et qui sert pendant les déplacements • compositeur de tes propres textes et mélodies •
CODE COULEUR : #0033ff
RPs EN COURS :
(harter #20) the end of a decade, the start of an age 983356ec315321c1294fcd17efbd5c9098eff89b
mila • I find myself running home to your sweet nothings, outside, they're push and shoving, you're in the kitchen humming, all that you ever wanted from me was sweet nothing. on the way home, I wrote a poem, you say, "What a mind", this happens all the time...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age E91701d827c64ede2bb4e2b13fa6c35dcdc4c00e
harter • half-moon eyes, bad surprise, Did you realize out of time? she was on your mind with some dickhead guy that you saw that night, but you were on somethin' it was one drink after another, fuckin' politics and gender roles, and you're not sure and I don't know, got swept away in the gray...

mila#2mila#3jordan#5jo#20mavis#5

RPs EN ATTENTE :

(harter #20) the end of a decade, the start of an age 6f061e95cd6114c3ff80e4426eb930128b090dc2
vance (scénario libre) • I was born on the wrong side of the train tracks, always born on the wrong side of the train tracks, lay me on my side or hold me up to the light, yeah, I was burned by the cold kiss of a vampire, I was promised the keys to an empire...


RPs TERMINÉS : (fiche de liens)


AVATAR : andrew garfield
CRÉDITS : (av) malibu; (gifs profils & sign) josshelps/tumblr, chaussette, ssoveia & cordyceps-brain/tumblr (ub) loonywaltz
DC : lashana reeves • lara pearson • abel reyes • laurie wright • heath wilson
PSEUDO : malibu
Fluide/non-binaire (iel/ellui)
INSCRIT LE : 08/02/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t28951-nicholas-how-big-how-blue-how-beautiful
https://www.30yearsstillyoung.com/t29071-nicholas-i-m-just-a-soul-whose-intentions-are-good
https://www.30yearsstillyoung.com/t50864-nicholas-hurley-instagram

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age EmptyAujourd'hui à 14:11



the end of a decade, the start of an age
@Jo Carter ☆ crédit/ssoveiagifs

"Si ça se trouve, on en est encore loin tu sais... on va commencer par finir un deuxième album, c'est mon seul objectif sur le long terme pour le moment." C'est dans un sens un peu flatteur et optimiste que Jo pense cela de toi et Vance. Et ce même si elle ne dit cela que pour se faire bien voir ou pour faire la conversation. Tu en doutes beaucoup, ce n'est pas le genre de ta voisine de dire des choses parce qu'elle est sensée les dire. C'est quelque chose que tu as toujours admiré chez elle d'ailleurs, Jo fait ce qui lui plait quand ça lui plait, de même pour les discours qu'elle tient. Et c'est bien elle, quand vous étiez encore à Brisbane et cantonnés à votre petit quartier de Toowong, qui t'a toujours dit qu'il y avait une opportunité pour toi. Que tu devais juste la saisir et te bouger un minimum. Ce que tu as fait, ce que tu fais depuis des mois et pour le moment, il ne se passe que des choses positives. Tu ne peux pas le nier, ça, c'est certain. Tu es content de pouvoir vivre de ta musique et même de gagner peu à peu en notoriété grâce à cette dernière. Tu n'en es pas à l'échelle de Jo et ceux qui partagent sa vie et les podiums avec elle, mais, il y a une place pour toi. Ce qui est rassurant. Quand tu vois tout ce que tu as pu accomplir en un an, même toi, tu n'en reviens pas.
"Hmm, je ne sais même pas pourquoi c'était sur ma liste d'adjectifs, je me pencherai dessus et jte donnerai une réponse concrète plus tard, okay?" Tu le dis avec un hochement de tête, et parce que tu n'as pas pu faire le point dans ta propre tête. Et réaliser que tout ceci t'arrive bien à toi et pas à quelqu'un d'autre. Il n'y a pas d'autre Nicholas Hurley dans la salle ou dans cet atelier alors autant l'assumer et ne plus regarder la semelle de tes chaussures. Jo te le rappelle, là encore une fois, à sa façon, et c'est tellement familier, cette façon un peu irritante de te rappeler à l'ordre... Comme quoi, certaines choses ne changent pas. "Non pas encore et puis tu me connais, j'ai déjà commencé à l'écrire ce second album. Dans ma tête. Mais je veux que ce soit fini cette année." Est-ce trop ambitieux ? Tu t'en fiches, tu ne laisses plus passer les opportunités, ça, c'est assumé et tu continues ton explication, répondant à Jo. "Et le label est d'accord avec moi, il faut profiter du succès de la tournée, de la re-sortie de l'album... c'est le meilleur moment pour tester des trucs et sortir des nouvelles chansons." À ton niveau, tu peux encore faire des erreurs sans que cela ne soit dévastateur pour ta carrière, tu peux tester, essayer, et voir ce qui plait le plus et t'adapter en fonction. Tu ne sais pas de quoi est fait le futur de nicky & the saints, mais la musique sera bien au centre de tout. Tout comme le futur de Jo il te semble, bien entendu, tu as écouté son single et tu as pu constater par toi-même, le nombre d'écoutes, sa place dans les charts. Elle ne passe pas inaperçue la brune, ça n'a jamais été le cas, mais maintenant, sa notoriété dépasse ce que quelqu'un comme toi peut imaginer et concevoir.
"Hmm, tu fais comme si je vivais dans une bulle, je suis au courant pour la tempête." Tu l'as appelé au mauvais moment après tout, ça, tu ne l'as pas oublié."Mais... je ne savais pas pour la levée des fonds, mais c'est bien de savoir que les gens se sont tendus la main." Tu n'as même pas besoin d'ajouter que tu aurais voulu être là, et que si ça avait été le cas, tu aurais été le premier à lever des fonds, ça, elle le sait très bien. Mais la conversation dérive, tu ne peux même pas te moquer d'elle parce qu'elle a porté un déguisement (mère Noël, sérieusement ? C'est un truc que tu aurais pu faire toi), parce qu'elle parle de Mila. Jo parle de Mila. "Je..." Pendant quelques secondes, tu te retrouves silencieux, un peu stupide, sans savoir comment finir cette phrase. Sans savoir si c'est un sujet que tu peux aborder avec Jo. Ou même que tu veux aborder avec ta voisine. Sur le papier, tu es juste le voisin de Jo, juste celui qui aide au besoin et celui dont il est facile de se moquer, cela n'est jamais allé plus loin que ça.
Déjà, vous n'avez pas le même âge, ensuite, Jo est prise et tu ne te serais jamais pardonné de l'avoir fait se sentir inconfortable juste parce que tu es un idiot fini. Qui a été troublé par le passé en la voyant un bras d'un autre, pas assez troublé pour faire quelque chose ou le lui dire. Encore une fois, parce que c'est bête et pas important. Cela te parait presque loin tout ça, comme si ça appartenait à une autre personne (oh le déni est beau) et tu hausses enfin les épaules, réussissant à mettre de l'ordre dans tes pensées avec une seconde de retard."Je te demanderai bien comment tu es au courant de tout ça mais…" Tes yeux s'attardent sur Vance, qui d'autre aurait pu parler de Mila à la chanteuse, qui d'autre ? "Je n'ai absolument rien à dire." Un mensonge éhonté, ça, n'importe qui peut l'entendre. "Sauf que c'est une amie et qu'on s'entend bien. Très bien." Est-ce que tu parleras de votre petit aparté à Londres ? Non, tu n'estimes que ce n'est que pour toi cela."Une information choquante et scandaleuse, je sais... si tu crois les rumeurs, je la cache dans ma valise et je l'emmène partout avec moi, non... même si on sortait vraiment ensemble, je ne ferais pas ça, j'ai beaucoup de défaut, mais je ne suis pas un petit-ami collant." Tu as une grimace en disant cela, on pourrait te faire remarquer que pour quelqu'un qui se dit non intéressé et célibataire, tu y as pensé. Mais, c'est une vérité que tu n'es pas prêt à entendre. Pour l'heure, tu as juste un autre soupir pour Jo."Ma vie amoureuse est toujours aussi vide, désolé, ce n'est pas passionnant à entendre."



And if I make it to the morning, I should've come with a warning, And if I make it to the stage, I'll show you what it means to be sad...

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Y9oy77A
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty
Message(#) Sujet: Re: (harter #20) the end of a decade, the start of an age (harter #20) the end of a decade, the start of an age Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

(harter #20) the end of a decade, the start of an age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
voyager vers d'autres horizons.
 :: sur la route
-