AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Soldes d’été 2024 : trouvez les meilleures promos !
Voir le deal

 (cosigan #26) when we bleed we bleed the same

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 2 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 7117 POINTS : 850

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(cinq) - present: auden #11cesarjo #2megan #32norah

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : sinead
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28megan #29megan #30megan #31merylmollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohshiloh #2zoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : harley (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman) › maxwell eames (ft. matt smith).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyDim 20 Aoû 2023 - 10:04


when we bleed we bleed the same
(c) keetika
lieu: logements, spring hill.

***

« Y’a pas de juste milieu quand il s’agit de blesser les gens ou non Damon. Tu peux pas tout le temps vouloir contenter tout le monde et faire des compromis. J’ai pas envie de te partager avec tout le monde. » Sauf qu’il n’y avait pas besoin de blesser qui que ce soit en cet instant, c’était ce que Megan ne pouvait voir de son point de vue. Damon n’avait pas prévu de prendre le parti de l’un pour tourner le dos à l’autre, il voulait simplement faire en sorte que sa réponse et la réaction générale de tout le monde à cette situation soit celle qui soit le moins problématique justement. Il préférait pouvoir savoir ce qui se passait de quel côté pour avoir une vue d’ensemble un peu plus juste - mais en cet instant, il n’avait aucun point de vue qui valait la peine d’être défendu finalement. Ambrose ne voulait pas lui en dire plus, et Megan était allée le voir sans l’avertir en amont et maintenant refusait de voir les côtés qui étaient pourtant à leur avantage dans cette situation comme tel; elle refusait également de voir les points qui pourraient se retourner contre eux s’ils ne les identifiaient pas dès maintenant. « Je l’ai pas eue de lui l’histoire. Il s’est contenté de m’écouter raconter ce que ton père m’a fait en me prenant pour une conne, ta sainte nitouche. » Là, il ne sut se retenir de lever de façon ostentatoire les yeux au ciel: le surnom appuyé de cette sorte n’était pas nécessaire en cet instant. « C’est pas une question de concours. C’est une question de priorité et de montrer clairement où elles sont. » - « Parce-que quand je te dis que ça pourrait nous mettre en danger et que je veux m’assurer que ce soit pas le cas, que je veux pas laisser les choses déraper, tu penses pas que c’est montrer mes priorités peut-être ? » Il secoua quelque-peu la tête: il ne comprenait pas ce qu’elle ne comprenait pas - l’inverse était tout aussi vrai, mais il ne le percevait pas tout comme l’inverse existait. « Mais c’est pas parce-que je lui montre mon soutien à côté que ça remet en cause le fait que tu sois la priorité, qu’on soit la priorité, que j’ai surtout et principalement envie que nous on s’en sorte avec le moins de problèmes possible de cette situation. » Elle ne voyait pas toute cette partie, elle mêlait des choses qui aux yeux de Damon n’avaient pas besoin de l’être.

« C’est pas ça que je dis Damon. » - « C’est ce que je perçois moi. » - « Laisse tomber. »

Si Damon arrivait à argumenter et à maintenir la conversation jusque maintenant, les choses changèrent et prirent un nouveau courant lorsque Megan commença à formuler ses paroles d’une manière différente - d’une façon à ce que ses idées se transformaient en ordres face à l’italien. Et ça, ce n’était pas quelque-chose qu’il désirait entendre et recevoir de sa part. Il avait passé des années sous le courroux d’un homme qui ne savait faire autre chose que de lui donner des ordres comme s'il n’était qu’un vulgaire chien ajouté à sa meute, et il n’était pas question qu’un comportent pouvant s’en rapprocher de près ou de loin puisse venir de la part de sa femme. Il ne tenait pas tête à grand chose ni à grand monde Damon, mais c’était la blonde elle-même qui lui avait appris à prendre un peu plus sa propre défense de temps à autres: c’était une chose qu’il mettrait en place aujourd’hui. « Je… Ok. Fais ce que tu veux. » Il percevait bien que c’était là la réponse par défaut qu’elle lui donnait, celle qui permettait de se murer derrière une expression ou une réaction qui n’était pas celle qui venait du coeur; mais pour le moment, il n’était pas capable de prendre du recul sur cette information que son cerveau enregistrait malgré tout dans un coin de son esprit. Pour le moment, c’était l’émotionnel qui prenait le dessus chez Damon plutôt que de le rationnel - et toutes ces informations qu’il enregistrait dans un coin de sa tête seraient pour plus tard, lorsqu’il reprendrait dans une situation où il aurait le coeur davantage apaisé les images de cette conversation.

« Joue pas à l’idiot. » Il ne jouait pas à l’idiot: il ne comprenait pas ce que cela pouvait changer dans cette situation. « Pourquoi je suis allée le voir ? » Outre le fait qu’elle eut pensé qu’il puisse leur nuire à cause du nom de Williams, cela allait sans dire; parce-que si c’était juste pour ça, elle ne se serait jamais soucié de ce qu’il avait pu représente pour Damon - cela lui aurait été égal qu’ils aient partagé une intimité. Mais ce n’était pas le cas, et c’était sur ce point là que lui tiquait et n’arrivait pas à intégrer sa façon de réagir à elle. « Et c’est anormal ? » Il haussa les épaules. « A toi de me dire. » Parce-que pour lui, bien sur que cela l’était. « Je suis pas allée le voir parce que j’en ai quoi que ce soit à foutre de ce qui lui est arrivé. Je suis allée le voir parce que j’en ai marre que des hommes comme l’ex de Shiloh ou comme Saül nous blesse et s’en sortent au mieux avec une tape sur les doigts. » Sauf qu’Ambrose n’était pas celui qui donnait les coups: d’une certaine manière, à leur instar, il les avait également reçu. « Je l’ai pas fait parce que je voulais le soutenir ou être à ses côtés. C’est ça la différence entre toi et moi, c’est ça que je supporte pas. » - « Parce-que la différence entre toi et moi, c’est que tu le connais pas, c’est normal que t’aies pas envie de lui donner un coup de main sans raison. » Ou disons qu’elle aurait pu, mais il n’était pas dupe au point de se dire que c’était là une façon qu’aurait pu avoir Megan de réagir - il ne fallait pas non plus oublier qu’ils étaient mariés parce-qu’elle avait fait passer ses intentions et ses désirs en priorités. « Et je critique pas que tu l’aies fait pour faire tomber l’autre, ça je peux pas te le reprocher. » Sur cette partie là, rien ne pourrait être trouvé à redire: ce n’était pas quelque-chose qui pourrait le déranger, que de voir la tête de Saül au bout d’une pique, alors que ce dernier avait littéralement pourri toutes les vies qu’il avait touché, d’une façon ou d’une autre.

« Et c’est tout ? T’as pas l’intention d’aller le consoler, d’aller le prendre dans tes bras, d’aller lui frotter le dos pour lui remonter le moral et lui offrir ton soutien inconditionnel ? » Il ouvrit la bouche pour répondre, mais la referma dans la foulée: Megan lui posait la question tout en sachant pertinemment qu’elle serait la réponse. Damon n’était pas capable de ne pas montrer ce type d’empathie. « Soutien inconditionnel je t’ai dit, c’est pas ce que je veux lui apporter, parce-que c’est pas lui ma priorité. » Du soutien oui, mais il n’irait pas à l’encontre de ce qu’ils avaient besoin eux pour survivre à une épreuve qui pouvait rapidement arriver en travers de leur chemin. Quand à tout ce qu’elle avait cité à côté… rien que le fait qu’il peine à garder son regard dans le sien prouvait bien qu’elle avait malheureusement raison et qu’elle le savait de toutes façons. Mais si c’était un soutien inconditionnel qu’il aurait voulu accorder à Ambrose, et que ce dernier aurait du se faire en étant mis en compétition avec n’importe quelle autre chose qui impliquait Megan, il n’aurait pas fini dans cet état dans la cuisine de leur appartement; il aurait très bien pu faire demi-tour dès que la conversation avait commencé à être difficile, dès qu’il s’était aperçu qu’ils ne verraient pas la situation aujourd’hui de la même façon - surement sur le long terme aussi, mais s’attarder sur le moment suffisant amplement en cet instant. Cela faisait longtemps maintenant que Damon avait fait son choix, comme il tentait de lui expliquer, de lui pointer du doigt: ce n’était pas aujourd’hui que ce dernier était nécessaire d’être fait, puisqu’aujourd’hui il n’y en avait plus à faire. Là où leurs avis divergeaient, c’était qu’à ses yeux à lui, il était tout à fait possible de montrer son soutien à Ambrose sans ne rien remettre en question à côté; la vision de Megan différait de la sienne. « C’est difficile Damon de se sentir spéciale, d’avoir le sentiment que j’ai une place particulière quand ce que tu es - tu l’es avec tout le monde. » Il pinça ses lèvres, clignant un brin davantage des paupières en cet instant: était-elle en train de lui reprocher d’être trop bon, globalement, et de ne pas avoir préféré agir en parfait enflure comme d’autres modèles qu’il avait eu autour de lui pendant une longue partie de sa vie ? Parce-qu’aux yeux de l’italien, c’était ce que ses paroles voulaient dire dans un sens: être bon avec les gens n’était pas la façon dont il devrait se comporter. Alors que justement, ça avait toujours été là son plus grand atout.

En réalité, elle ne lui disait pas ça, elle lui disait qu’il existait des degrés pour l’être et que certains personne ne méritaient surement pas qu’il le soit avec elles. Mais comme à ses yeux, ce n’était pas une erreur pour cette situation que de se comporter comme ça avec Rose, il ne comprenait pas comment cela pouvait être là pointé du doigt. « Je me sens pas spéciale à tes yeux quand tu fais ça. » Alors, il leva sa main gauche à hauteur de regard, pointant son alliance du doigt, écarquillant légèrement les yeux. « Et ça, ça veut rien dire, rien prouver pour toi ? » Certes, les choses ne s’étaient peut-être pas déroulées exactement de la façon classique dont les couples se formaient; mais il n’avait en réalité plus aucun engagement auprès de Megan de son côté, étant donné qu’il s’en contrefichait de voir Saül tomber désormais. Il aurait pu retirer l’alliance et ne pas poursuivre sur cette voix depuis longtemps, si leur mariage et son engagement auprès de la jeune femme ne comptait pas à ses yeux et surtout auprès de son coeur. « Je la garde pas pour faire joli, je la garde parce-que je t’aime et que je veux que tu sois ma femme. » Haussant les épaules, laissant retomber ses mains le long de son corps dans un bruit un peu sourd, une nouvelle slave de larmes silencieuses mouillant ses joues sans qu’il ne cherche à les cacher ou à les retirer. « Et je sais qu’il y a bien des façons de te montrer que t’es spéciale pour moi, peut-être même la plus spéciale, mais j’avais l’impression jusque maintenant que le fait qu’on soit mariés soit déjà un bon début. »



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SCY0m
POSTS : 5530 POINTS : 620

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(06) maisie #4ginny #2jo #13shiloh #13damon #38molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SYLHY
cosigan #38 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Ba6d52c10af2138578cc31cabe7d31be2b329811
melly #5 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 19df766b0497134765b7fb5522c364b27dc6d83a
joseegan #13 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0f5c09aa2a5ecae2f70f5c8dd774ac7908a560fa
meloh #13 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 7e42273cf39582a413ff889cbe42debd51a5014c
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : meteoraa (avatar), harley (gif profil, gif signature & crackship cosigan), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Leo Woodall)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyLun 21 Aoû 2023 - 19:54


when we bleed we bleed the same
Megan Williams & @Damon Williams ☆ crédit/gifsbyharley

« Parce-que quand je te dis que ça pourrait nous mettre en danger et que je veux m’assurer que ce soit pas le cas, que je veux pas laisser les choses déraper, tu penses pas que c’est montrer mes priorités peut-être ? » - « Et t’as besoin de lui montrer ton soutien pour faire ça ? T’as besoin de le voir et de le voir seul ? » Parce que je ne suis pas idiote et étant donnée la tournure que prennent les choses, je sais déjà que c’est ce que le blond a prévu de faire, et ça me rend malade rien que d’y penser. C’est la confiance inconditionnelle qui n’est pas mon fort, me concernant. Et cela vient certainement aussi du fait que j’ai du mal à croire que quelqu’un comme Damon soit tombé amoureux de quelqu’un comme moi, avec tout ce que je suis et tout ce que cela implique. « Mais c’est pas parce-que je lui montre mon soutien à côté que ça remet en cause le fait que tu sois la priorité, qu’on soit la priorité, que j’ai surtout et principalement envie que nous on s’en sorte avec le moins de problèmes possible de cette situation. » - « Tu lui montres ton soutien alors que tu sais que ça va me blesser. » Parce que j’ai été suffisamment claire à ce sujet, mais peut-être s’imagine-t-il que c’est un caprice, ou que ça va me passer. « Vouloir faire aucun choix, parfois, c’est faire des choix, tu sais. » En choisissant de voler au secours de Constantine, il choisit d’ignorer mes sentiments, dans mon esprit à moi c’est aussi simple que ça.

« A toi de me dire. » - « A moi de te dire ? » Si je n’étais pas aussi bouleversée par la conversation que nous sommes en train d’avoir, je serais profondément en colère. « Vu que mon avis a pas l’air de compter, t’as qu’à choisir de penser que c’est anormal. Fais ce que tu veux. » Parce que je suis assurément braquée et que je n’ai pas le sentiment qu’il serait réellement utile, la suite – "tu as déjà décidé que tu ferais ce que tu voulais de toute façon" - flotte dans l’air. Il est en droit de le faire, évidemment, mais je n’avais pas été habituée à ce genre de réaction avec lui. Et la différence entre le crédit qu’il attribue à ce type qui a l’air d’être tout sauf de confiance et celui qu’il m’attribuait autrefois quand j’essayais de toutes mes forces de faire les choses bien, moi aussi, fait mal au cœur. « Parce-que la différence entre toi et moi, c’est que tu le connais pas, c’est normal que t’aies pas envie de lui donner un coup de main sans raison. » - « La différence entre toi et moi c’est que moi j’ai pas couché avec lui. » Peut-être serait-il plus objectif si ça n’avait pas été le cas. « Ça me permet d’être objective. » Lui ne l’est pas, le sous-entendu est clair. J’ignore quel genre de salade le politicien lui a vendu, mais il a l’air bien plus doué que la moyenne pour prétendre être bien mieux intentionné qu’il ne l’est réellement. « Et je critique pas que tu l’aies fait pour faire tomber l’autre, ça je peux pas te le reprocher. » Encore heureux. Je lui aurais hurlé qu’il oublie que son Ambrose n’est pas la seule victime de Saül Williams et que, moi au moins, je n’ai pas décidé de m’abaisser jusqu’à lui offrir des faveurs sexuelles en étant parfaitement consciente du genre d’homme qu’il est. On ne me la fera pas : je doute que Ambrose Constantine ait jamais été persuadé qu’il taillait des pipes à quelque chose d’autre qu’un monstre, il a juste été surpris d’en devenir une victime à son tour.

« Soutien inconditionnel je t’ai dit, c’est pas ce que je veux lui apporter, parce-que c’est pas lui ma priorité. » Mais du reste, il n’a rien à redire : je commence à connaître assez Damon pour savoir que ne pas répondre et ne rien dire, c’est sa façon d’acquiescer et j’ai plus mal au cœur encore. La scène de leurs émouvantes retrouvailles se dessine un peu plus dans mon esprit et j’ai du mal à ne pas éclater en sanglot. Je contiens mes larmes au prix d’une pudeur naturelle et de murs érigés entre moi et le reste du monde depuis des années. Ne l’est-il pas son soutien, inconditionnel, puisqu’il refuse d’ouvrir les yeux sur le fait qu’il a probablement lui aussi été un pion dans tout ça ? Une façon pour un homme ambitieux de se rapprocher d’un milieu qui le fait baver d’envie ? J’ai été une Ambrose Constantine, je ne suis pas aussi dupe que mon innocent et adorable mari.

« Et ça, ça veut rien dire, rien prouver pour toi ? » Il brandit devant lui son annulaire gauche sur lequel trône une magnifique alliance, mais le moment ne pourrait pas être moins bien choisi. Ce mariage, j’en connais les dessous moi aussi, l’a-t-il oublié ? Nerveusement, je joue avec la mienne que je fais tourner autour de mon doigt. Je n’ai jamais eu autant l’impression que j’ai volé ma place à ses côtés que ce soir. « Je la garde pas pour faire joli, je la garde parce-que je t’aime et que je veux que tu sois ma femme. » Lui aussi il pleure, et je tente de museler mon excessivité pour ne pas empirer une situation qui est déjà si compliquée. « Et je sais qu’il y a bien des façons de te montrer que t’es spéciale pour moi, peut-être même la plus spéciale, mais j’avais l’impression jusque maintenant que le fait qu’on soit mariés soit déjà un bon début. » - « Ce serait le cas, si on s’était mariés parce que t’était tombé fou amoureux de moi, que t’avais vraiment pas voulu attendre plus longtemps pour lier ta vie à la mienne et que tu m’avais vraiment demandé de t’épouser parce que tu m’aimais. » Mais les choses ne se sont pas passées comme ça et je me suis plus souvent sentie comme une intruse que comme sa femme. Ce n’est plus le cas depuis que nous sommes ensemble, mais malgré tout ce qu’il a pu dire, je me sens comme sa petite amie, son amoureuse, mais j’ai bien du mal à considérer que je suis légitime pour être admise comme sa femme. Je n’ai pas besoin de plus d’amour venant de sa part, j’ai besoin d’être rassurée, sure que je suis son choix et qu’il n’est pas tombé amoureux de moi parce que j’étais là, sous ses yeux, et qu’il n’avait pas le sentiment d’avoir d’autres choix possible. « Notre mariage, c’est pas un bon souvenir pour toi. » C’est même le pire de sa vie, je suppose, puisqu’en plus de s’être lié à moi parce que ça lui était imposé, nous avons terminé la nuit à l’hôpital. « Tu l’as pas choisi et tu l’aurais pas fait si t’avais eu le choix. » Alors oui, je ne l’admets pas parce que nous pleurons déjà tous les deux bien assez comme ça, mais j’ai du mal à considérer que l’alliance à son doigt est une preuve. Je ne le vois pas, de mon côté, qu’il aurait pu se débarrasser de moi à présent s’il le voulait. Damon l’a prouvé à de nombreuses reprises, il est trop bon pour envisager de faire du mal à qui que ce soit et il est aussi mu par un sens du devoir réellement saisissant. Parfois, dans les pires moments, ceux comme ceux là ou ma possessivité et mon manque de confiance ne moi prennent les reines, je me vois comme un devoir de plus pour lui. « Je ferais mieux d’aller me coucher. » J’ai peur que continuer d’en discuter nous fasse à tous les deux un peu plus de mal. « On se fait du mal au cœur. » Et nous ne sommes pas en état de prendre du recul et de réfléchir. Moi, une fois glissée sous les draps, j’éclaterai en sanglot en m’imaginant incomprise.





(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 B1pETfL
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 3H454l8
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0AksjVi
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 CzhhNv5
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Oofo0NG
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 ZJMPY8n


(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 4052937387 :



Dernière édition par Megan Williams le Mer 6 Sep 2023 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 2 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 7117 POINTS : 850

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(cinq) - present: auden #11cesarjo #2megan #32norah

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : sinead
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28megan #29megan #30megan #31merylmollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohshiloh #2zoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : harley (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman) › maxwell eames (ft. matt smith).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyJeu 24 Aoû 2023 - 2:01


when we bleed we bleed the same
(c) keetika
lieu: logements, spring hill.

***

« Et t’as besoin de lui montrer ton soutien pour faire ça ? T’as besoin de le voir et de le voir seul ? » Devait-il véritablement précisé qu’il n’y était effectivement pas obligé, qu’il n’y avait pas là un besoin mais plutôt une envie de sa part ? Oh, Megan n’était pas dupe: elle l’avait déjà compris. Peut-être était-ce là le plus gros soucis de toute cette situation. Damon ne désirait pas lui mentir, mais se cantonner à la vérité et la stricte vérité devenait de plus en plus compliqué au fil de cette conversation car il savait pertinemment qu’à chaque nouvelle justification, chaque nouvelle réponse qu’il pourrait avancer cela enfoncerait un peu plus le couteau dans la plaie. Il n’avait pas besoin de montrer son soutien à Ambrose, mais il avait envie de le faire; ce qu’il avait besoin de faire en revanche, c’était de s’assurer de ce qu’il avait prévu de faire exactement, pour savoir si Megan et lui devaient courir leurs arrières dès maintenant où si la chute ne se ferait pas ressentir de leur côté.

Alors, il ouvrir doucement la bouche une première fois, la referma - pour refaire ce schéma une seconde fois avant de prendre la parole. « C’est pour couvrir nos arrières à nous que je le fais. » Cela voulait tout et rien dire: il pourrait prétendre apporter son soutien à Constantine pour s’assurer qu’il ne retourne pas sa veste contre eux au dernier moment, alors qu’il était parti pour détruire le même nom de famille que Megan et lui possédaient tous deux désormais. Elle comme lui savaient pertinemment en réalité que Damon n’agissait pas dans ce but là - alors il ne niait pas que ce soit le cas. « Tu lui montres ton soutien alors que tu sais que ça va me blesser. Vouloir faire aucun choix, parfois, c’est faire des choix, tu sais. » Il serrait les mâchoires, l’italien. Peut-être effectivement que ne pas faire de choix, c’était en faire un tout de même, il était vrai. Il y avait quelques mois de cela, quelques années même désormais, cela ne la dérangeait pas qu'il ne soit pas apte à faire le moindre choix lorsqu’elle avait elle en premier menacé toute la famille Williams et avait failli être prise dans le revers de son propre jeu. « J’ai envie de lui montrer mon soutien, mais je choisirai de le faire quand j’aurais pu voir la situation avec lui. Je sais que c’est pas ce que tu t’attendais de ma part, et que même tu t’attendais pas à ce que ça ressemble à ça l’envers du décor, mais je me baserais pas que sur des mots écrits pour un article. J’ai besoin de savoir et d’entendre avec ses mots ce qu’il compte faire. » Alors effectivement, peut-être lui montrait-il son soutien alors que cela risquait de blesser la blonde - parce-que ce n’était pas de cette façon là que les choses étaient supposées se passer. Elle ne devrait pas ressentir la moindre blessure, envisager là la moindre trahison - parce-qu’à travers ses mots, c’était également ce qu’elle ressentait, s’il savait interpréter correctement -, parce-que ce n’était pas là ce qu’envisageait de faire Damon. Il souhaitait montrer son soutien à Ambrose parce-qu’il connaissait à quel point Saül pouvait ruiner des vies; il savait aussi ce que c’était de ne pas être épaulé face à l’homme d’affaires. Avant de le faire, il se devait de s’assurer que les intentions de Constantine étaient louables et ne les précipiteraient pas plus bas au fond du trou.

« A moi de te dire ? Vu que mon avis a pas l’air de compter, t’as qu’à choisir de penser que c’est anormal. Fais ce que tu veux. » Fais ce que tu veux, prononcé comme une accusation; il secoua quelque peu son minois. Pourquoi étaient-ils en train de s’ériger l’un contre l’autre, exactement, en cet instant alors que leurs intentions initiales en faisant la démarche séparément d’aller voir Ambrose était de protéger l’autre ? N’était-ce pas là le comble de la situation, de se voir s’affronter dans une conversation qui ne faisait que ternir leurs émotions ? Fais ce que tu veux, comme si c’était là le comble dans la liste des réactions qu’il pouvait avoir, que de défendre son point de vue et la façon dont il aimerait agir pour la suite. Toute sa vie lui avait été dictée sans qu’il n’ait son mot à dire, ou alors simplement sur les choix qui n’auraient que peu de conséquences sur le long terme. Plus d’une fois lui avait-elle reproché de trop s’écraser, de ne pas assez agir pour lui-même; et lorsqu’il le faisait, il n’était plus dans le droit chemin, ne devait plus se trouver dans une libre volonté d’agir en fonction des éléments qui lui étaient apportés ? Il préféra ne pas souligner l’évidence de ce qu’elle avançait avec ce type de réponse, à savoir qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’il montre la moindre résistance face à elle; parce-que cela voulait dire qu’elle le percevait toujours comme cette petite chose fragile et malléable qu'il avait une fois été, qu’il était toujours et encore la plupart du temps - et il n’avait pas envie que ce soit cette image qui s’imprime dans son esprit en cet instant.

« La différence entre toi et moi c’est que moi j’ai pas couché avec lui. Ça me permet d’être objective. » - « Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre que j’ai couché avec lui à la fin. » C’était vraiment le point qui la chiffonnait elle, qu’importe ce qu’elle pourrait trouver comme parade à ça: elle n’appréciait pas qu’il puisse côtoyer de près ou de loin quelqu'un qui avait un jour eu une partie de la place qu’elle pouvait occuper aujourd’hui. « Ca me rend pas moins objectif, ça me permet juste de pas le traiter comme vulgaire animal. » Comme un défaut, une gêne dont il fallait se débarrasser à tout prix: c’était là des façons de faire qui appartenaient à Saül, et il n’était pas question pour Damon de pouvoir lui être associé de cette sortie. Il n’était en réalité pas tout à fait objectif, bien sur, bien qu’il y croyait dur comme fer; mais son jugement n’était pas totalement erroné parce-qu’il prenait en considération ce que pouvait représenter réellement Ambrose. Dans sa façon de voir les choses, il manquait à Damon un brin de jugeote et de prudence qu’il pourrait piocher dans la façon de faire de Megan; en revanche, il avait bien plus de coeur et de compassion - et c’était l’équilibre des deux qui pourrait potentiellement être le comportement correct et attendu pour toute cette situation, finalement. Ce n’était pas de cette façon là qu’il s’en sortirait ce soir, ce n’était pas vers cette finalité là que Megan tendrait non plus alors qu’ils cherchaient tous deux à tirer le noeud de la corde dans leur camp sans se dire qu’il pouvait être défait pour retrouver une forme qui leur conviendrait mieux à tous les deux.

La partie qui le fit vriller - si tel était un mot qui pouvait être utilisé pour décrire Damon en cet instant -, c’était la partie où elle remettait en cause son engament envers elle. Megan l’avait piqué et pointé du doigt durant tout leur échange, mais il fut un moment de la conversation où le jeune italien ne sut souligner de façon plus appuyer que c’était là une façon erronée d’imaginer les choses. C’était aux côtés de Megan qu’il se rangeait: il n’y avait pas d’autres versions existantes de cette réalité. Elle n’arrivait pas à envisager qu’il puisse dire la vérité à ce sujet alors qu’il désirait montrer son soutien à un autre en même temps, et pourtant il n’existait pas plus logique que cela aux yeux de Damon. Sa priorité était Megan, l’annuaire orné de son alliance en était la preuve ultime. « Ce serait le cas, si on s’était mariés parce que t’était tombé fou amoureux de moi, que t’avais vraiment pas voulu attendre plus longtemps pour lier ta vie à la mienne et que tu m’avais vraiment demandé de t’épouser parce que tu m’aimais. » Il laissa retomber ses mains lourdement contre son corps: ce n’était pas juste. Elle comparait la version de lui de quelques années en arrière à celle qu’elle avait devant elle aujourd’hui. Bien des choses avaient changé. Effectivement, à l’époque il ne l’avait pas épousé pour les bonnes raisons, et s’ils se contentaient de ce moment là il était vrai que si le choix lui avait été laissé il aurait tout refusé. Aujourd’hui, avec les sentiments qu’il éprouvait à l’égard de la blonde, les choses étaient vues sous un prisme différent - c’était ce qu’elle comprenait pas. « Notre mariage, c’est pas un bon souvenir pour toi. Tu l’as pas choisi et tu l’aurais pas fait si t’avais eu le choix. » Ses joues ne savaient faire autrement que de se retrouver mouillées, désormais. « Je ferais mieux d’aller me coucher. On se fait du mal au cœur. »

« C’est même le pire souvenir peut-être, si tu veux savoir. » Il ne désirait pas qu’elle aille se coucher alors qu’il avait l’impression que cette conversation n’était pas terminée; en tous cas, il ne désirait pas la voir disparaitre derrière la moindre porte alors qu’il avait encore une chose importante à lui dire. « J’ai vu ma vie changer sans que je puisse y faire quoi que ce soit et j’ai failli perdre mon père ce soir là. Rien dans cette journée me procure de la joie quand je reprends les faits et que je les étale devant moi. » D’un revers de la main, il essuya autant ses joues que possible des larmes qui les inondaient, inspirant longuement dans la foulée. « Mais c’est pas les faits qui sont importants, pas là. » Heureusement qu’il ne s’arrêtait pas à ceux là, sinon il n’aurait jamais su pardonner à Megan le coup de couteau qu’elle avait pu lui planter dans le dos pendant qu’elle lui faisait ses plus beaux sourires par devant. « Je me suis pas marié avec toi parce-que j’étais fou amoureux de toi à l’époque, mais je reste marié à toi aujourd’hui parce-que je le suis. J’ai pas besoin d’aller plus loin, c’est aussi simple que ça. » Parce-qu’avec le temps, il avait appris à apprécier autant ses qualités que ses défauts, qu’il avait appris à savoir qui se cacher derrière le masque qu’elle présentait au monde entier. Parce-qu’il avait laissé son coeur éprouver ce que ce dernier aurait pu lui faire comprendre depuis de longs mois si Damon l’avait laissé faire: il était fou amoureux de sa femme. « Si c’était à refaire aujourd’hui, maintenant que je t’aime et même que je suis fou amoureux de toi, je choisirai de t’épouser. » Il haussa les épaules. « Alors oui, on se fait du mal là parce-que y’a des sujets qui nous crèvent le coeur, mais mierda que je préfère que ce soit toi qui me fasse du mal plutôt que n’importe qui d’autre. » Du Damon tout craché: mettre son coeur, ses ressentis et ses émotions à nu surtout face à quelqu’un en qui il avait confiance n’était en rien un problème à ses yeux. Etre à son plus vulnérable en sachant qu’il pouvait être fauché en plein lancer n’était pas un problème à ses yeux parce-qu’il préférait choisir de faire confiance que de se méfier. Ca lui jouait des tours, aujourd’hui encore c’était d’ailleurs le coeur du problème, mais c’était tou de même la voie qu’il emprunterait qu’importaient les circonstances.

Et puis merde: c’était évident après tout. « Tu veux te sentir spéciale pour moi, Meg ? Tu veux que je te montre à quel point tu es ma priorité à travers tout ça ? » Damon parcourut les quelques pas qui manquaient pour réduire la distance entre eux, tout en lui laissant son espace personnel intact; il voulait lui montrer quelque-chose, pas s’imposer à elle. « Est-ce que tu veux m’épouser, pour de vrai cette fois ci ? » Il retira sa propre alliance pour la mettre devant la jeune femme. « On oublie l’autre mariage, on oublie ce qu’on a déjà pu se promettre parce-qu’on sait tous les deux que la moitié ça a été dit à cause des circonstances qui nous entouraient. » Aucun des deux n’était dupe. « Est-ce que te proposer de devenir ma femme pour de vrai cette fois-ci, ça crie assez que c’est toi que j’aime et personne d’autre ? »



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SCY0m
POSTS : 5530 POINTS : 620

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(06) maisie #4ginny #2jo #13shiloh #13damon #38molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SYLHY
cosigan #38 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Ba6d52c10af2138578cc31cabe7d31be2b329811
melly #5 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 19df766b0497134765b7fb5522c364b27dc6d83a
joseegan #13 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0f5c09aa2a5ecae2f70f5c8dd774ac7908a560fa
meloh #13 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 7e42273cf39582a413ff889cbe42debd51a5014c
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : meteoraa (avatar), harley (gif profil, gif signature & crackship cosigan), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Leo Woodall)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyVen 25 Aoû 2023 - 17:50


when we bleed we bleed the same
Megan Williams & @Damon Williams ☆ crédit/gifsbyharley

« C’est pour couvrir nos arrières à nous que je le fais. » Si j’ouvre la bouche pour finalement la refermer, réellement choquée, si mon regard se voile d’une tristesse différente des précédentes, c’est parce que j’estime que Damon fait une chose qu’il n’a jamais faite, ou en tout cas jamais faite avec moi : il me ment. Il ne dit pas toute la vérité et, pour moi, c’est du pareil au même. Il le fait en étant parfaitement conscient que je ne serai pas dupe, que je le connais assez pour savoir que leur échange ne se limitera pas à ça et qu’il ne comportera vraisemblablement pas la moindre trace d’animosité de la part de mon époux. Visiblement, pour l’instant, la seule personne concernant laquelle il est capable d’ouvrir les yeux, c’est Saül et c’est vers lui que toute sa colère semble dirigée. Je ne dis pas qu’il ne la mérite pas – au contraire, mon beau père est un monstre qui mérite d’être traduit en justice, trainé dans la boue et détruit – mais il n’est pas le seul à avoir utilisé Damon, pas le seul à ne pas être un petit ange sans le moindre défaut. Je ne dis rien parce que Damon vient de créer un précédent qui n’aurait pas dû être créer et que toute la tristesse que je ressens à cette idée se lit de toute façon dans mon regard. Damon m’a menti, avec difficulté certes – je vois ses joues rougir et son regard fuir le miens – mais il m’a menti en me regardant droit dans les yeux. « J’ai envie de lui montrer mon soutien, mais je choisirai de le faire quand j’aurais pu voir la situation avec lui. Je sais que c’est pas ce que tu t’attendais de ma part, et que même tu t’attendais pas à ce que ça ressemble à ça l’envers du décor, mais je me baserais pas que sur des mots écrits pour un article. J’ai besoin de savoir et d’entendre avec ses mots ce qu’il compte faire. » Les mots me glissent dessus parce que nous tournons en rond, et parce que je risquerai de verser bien plus de larmes que je ne le fais déjà si je tentais de dire quelque chose, de répondre quelque chose, de lui faire comprendre ma vision des choses et toutes les raisons pour lesquelles j’ai mal au cœur. Damon va rencontre Ambrose, ne va rien jauger du tout puisqu’il est plus naïf qu’un poussin qui sort de l’œuf, le prendra certainement dans les bras pour lui glisser des mots rassurants à l’oreille et moi je resterai là, sur le banc de touche, à imaginer cet échange et à me torturer avec.

« Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre que j’ai couché avec lui à la fin. » - « Moi j’en ai pas rien à foutre. » Mais ce n’est même pas ça le sujet. La seule chose que je cherche à pointer du doigt il l’a bien comprise, parce qu’il s’en défend. « Ca me rend pas moins objectif, ça me permet juste de pas le traiter comme vulgaire animal. » - « Y’a un monde entre traiter les gens comme des animaux et les prendre dans les bras pour les consoler. J’ai jamais eu l’intention de traiter comme un vulgaire animal qui que ce soit. » Et du reste, je pousse un soupir désabusé. « Pas moins objectif. » Nouveau soupir et je secoue la tête. Je n’ai pas besoin de dire à nouveau à quel point Damon est aveugle dès que son cœur se met à battre. Et j’enrage, je souffre de me dire qu’il bat encore au moins un peu pour cet homme.

« C’est même le pire souvenir peut-être, si tu veux savoir. » - « T’es pas obligé d’enfoncer le clou. » Ma voix est étranglée, et je ne comprends pas où il veut en venir avec ça. Ne réalise-t-il pas que ce n’est pas le moment pour me remettre les yeux en face des trous ? Que je sais très bien ce qu’il ressent à l’égard de l’alliance à son doigt, et que je n’ai certainement pas besoin d’un rappel aujourd’hui, alors que je viens de confesser souffrir de la situation ? S’il est capable de me mentir, ne peut-il pas au moins avoir la décence de me mentir par omission à ce sujet ou au moins de se taire et de ne pas en rajouter une couche ? « J’ai vu ma vie changer sans que je puisse y faire quoi que ce soit et j’ai failli perdre mon père ce soir-là. Rien dans cette journée me procure de la joie quand je reprends les faits et que je les étale devant moi. » J’ignore où il veut en venir mais il va falloir qu’il y vienne rapidement parce que si j’ignore à quoi il joue, quel plaisir sadique il prend à me faire un peu plus mal que je ne souffre déjà, je vais faire demi-tour et m’enfermer dans la salle de bain pour ne plus l’entendre. Cette journée qui, dans un couple traditionnel est la plus belle d’entre toute, a-t-elle réellement besoin d’être encore un peu plus salie ? « J’ai compris Damon. Tais-toi. » J’ai beau connaître les faits exactement de la même façon que lui, j’ai besoin qu’il me laisse mes souvenirs. Je ne vois pas les choses en noir et en blanc, comme lui le fait et, si j’ai eu mal au cœur à plusieurs reprises ce jour-là, il n’en marque pas moins le début d’une nouvelle vie que je n’ai pas envie d’abandonner. Il marque des promesses que j’ai faites à Damon et que j’entends tenir et, si nous n’étions pas un couple à l’époque, il n’en reste pas moins vrai que d’une certaine façon, cette journée marque aussi nos débuts. Qui a dit que le chemin devait être idyllique pour que le résultat soit beau ? N’ai-je pas le droit de ressentir un sentiment ambivalent et nuancé à l’égard de ce jour où je suis devenue une Williams ? Ne puis-je pas lui accorder un peu de valeur ? « Mais c’est pas les faits qui sont importants, pas là. » Mes yeux lui conjurent de se dépêcher, il ne se rend pas service à trop traîner en longueur. « Je me suis pas marié avec toi parce-que j’étais fou amoureux de toi à l’époque, mais je reste marié à toi aujourd’hui parce-que je le suis. J’ai pas besoin d’aller plus loin, c’est aussi simple que ça. » - « Tu restes marié. Je suis censée être reconnaissante ? » Le remercie pour ce sacrifice ? Ce soir, couchée dans mon lit et lorsque j’ouvrirai les vannes, je me souviendrai aussi que dans la phrase, il a confessé qu’il était fou amoureux de moi. Pour l’instant, la formulation me fait tiquer et l’emporte sur le reste. « Quand tu le dis comme ça, on a presque l’impression que je t’ai juste tendu un piège. » Qu’il est tombé amoureux de moi parce qu’on l’y a forcé, que c’est ce qui devait arriver qu’à présent, il reste marié avec moi comme s’il s’agissait d’une fatalité. Ce n’est pas grandiloquent ce n'est pas un aveu qui remue les tripes. « Si c’était à refaire aujourd’hui, maintenant que je t’aime et même que je suis fou amoureux de toi, je choisirai de t’épouser. » Cela ne fait pas sens pour moi, qu’on puisse m’aimer à ce point, et c’est peut-être ça le problème. C’est facile de dire si. C’est plus dur pour moi d’y croire parce que cela ne ressemble à rien de ce à quoi j’ai été habituée. « Alors oui, on se fait du mal là parce-que y’a des sujets qui nous crèvent le coeur, mais mierda que je préfère que ce soit toi qui me fasses du mal plutôt que n’importe qui d’autre. » - « Damon laisse-moi aller me coucher. Ça rime à rien. » Ce sont juste des paroles. Voilà ce que je pense. Des paroles qui ne nous aiderons pas à résoudre une situation bien réelle et qui ne nous empêchent pas d’être en train de nous causer de la peine l’un à l’autre.

« Tu veux te sentir spéciale pour moi, Meg ? Tu veux que je te montre à quel point tu es ma priorité à travers tout ça ? » Il a visiblement besoin de temps pour comprendre les choses Damon, mais je ne peux pas de sa pitié pour autant. Je ne veux pas de quelque chose s’il me donne l’impression que j’ai mendié pour l’obtenir. « Est-ce que tu veux m’épouser, pour de vrai cette fois ci ? » Il retire son alliance et ma réaction la plus immédiate est une bouffée d’angoisse. J’ai envie de tendre les mains pour attraper les siennes et l’en empêcher, mais je reste pétrifiée. « On oublie l’autre mariage, on oublie ce qu’on a déjà pu se promettre parce-qu’on sait tous les deux que la moitié ça a été dit à cause des circonstances qui nous entouraient. » Oublier ? Oublier me tétanise. Et s’il changeait d’avis ? Et si cela lui donnait l’occasion de revenir en arrière ? Je n’aime pas envisager que je l’ai piégé, mais je n’aime pas plus l’idée de le savoir libre de toute engagement envers moi. Et pourtant je suis renversée par sa démarche. Je suis bouleversée par ce qu’il est en train de proposer même si je ne comprends pas encore exactement tout ce que cela implique pour lui, de tout recommencer. « Est-ce que te proposer de devenir ma femme pour de vrai cette fois-ci, ça crie assez que c’est toi que j’aime et personne d’autre ? » Mais j’ai surtout l’impression qu’il s’agit d’une façon de faire ses preuves, et j’ai l’impression de lui avoir mis un couteau sous la gorge. « Tu veux qu’on se remarie ? » Comment ? Où ? Nous sommes déjà mariés. « Tu veux qu’on se remarie parce qu’on est en train de se disputer et que tu veux me faire plaisir ? Je veux pas de ta pitié, et je veux pas non plus avoir l’impression que je te mets un couteau sous la gorge et que c’est ta réponse à ça. » Lorsqu’Anouch est en colère contre lui, Scott lui offre un beau bijou, ou en tout cas c’est ce qu’il faisait à l’époque. Ce mariage, est le bijou de Damon, une façon que cette fichue bonne femme soit contente à la fin ? « Tu veux qu’on le fasse parce que t’en as vraiment envie et besoin ou parce que tu penses que c’est ce que j’ai envie d’entendre ? » Je n’arrive pas à comprendre et puisque je suis fébrile, je ne veux pas me faire d’idée et laisser ma joie exploser pour rien. Je ne veux pas de montagne Russe et Damon est bien trop maladroit dans sa démarche. Pourtant déjà, mon langage corporel semble dire que je suis moins fermée qu’un instant auparavant.





(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 B1pETfL
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 3H454l8
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0AksjVi
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 CzhhNv5
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Oofo0NG
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 ZJMPY8n


(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 4052937387 :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 2 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 7117 POINTS : 850

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(cinq) - present: auden #11cesarjo #2megan #32norah

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : sinead
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28megan #29megan #30megan #31merylmollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohshiloh #2zoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : harley (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman) › maxwell eames (ft. matt smith).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyJeu 7 Sep 2023 - 12:47


when we bleed we bleed the same
(c) keetika
lieu: logements, spring hill.

***

« Moi j’en ai pas rien à foutre. » Elle devrait, pourtant. « Y’a un monde entre traiter les gens comme des animaux et les prendre dans les bras pour les consoler. J’ai jamais eu l’intention de traiter comme un vulgaire animal qui que ce soit. » Il entendit, bien sur, le soupire qu’elle ajouta sans chercher à le cacher. « Pas moins objectif. » Dans son monde à lui, avec sa perspective en cet instant sur la situation, il n’y avait que deux façons possibles de régir là où Megan appelait ça un monde entier entre les deux; peut-être était-ce le cas, mais il ne saurait s’e apercevoir maintenant, alors que son coeur arrivait à accélérer la cadence tout en se brisant d’une pierre deux coups au fur et à mesure de cette conversation.

« T’es pas obligé d’enfoncer le clou. » Il n’enfonçait pas le clou: il se contentait de statuer des faits dont elle était déjà parfaitement au courant. Si les retombées de leur mariage étaient désormais douces, cela n’avait pas toujours été le cas et il n’avait caché que cet événement lui avait apporté plus de peine au coeur qu’autre chose. « J’ai compris Damon. Tais-toi. » Il secoua la tête un instant, pinçant ses lèvres, les larmes déjà présentes dans les deux camps de toutes façons. « Laisse moi juste terminer. » Parce-qu’effectivement, en se contentant de s’arrêter ici, il pouvait comprendre que du point de vue de Megan les choses n’étaient pas plaisantes. Qu’elle lui laisse encore un instant, qu’elle lui laisse l’espace dont il avait besoin pour exprimer ses ressentis sur la question; il avait un trop plein d’émotions qu’il tentait de canaliser et d’exposer à la fois, ce n’était pas là un exercice facile d’ordinaire mais lorsque vous étiez Damon Williams cela s’apparentait à une longue et lente torture. « Tu restes marié. Je suis censée être reconnaissante ? Quand tu le dis comme ça, on a presque l’impression que je t’ai juste tendu un piège. » C’était vrai pour une partie de l’histoire - ce n’était pas de celle là dont il était question. Fronçant les sourcils, il secoua la tête: ce n’était pas ce qu’il voulait dire, ce n’était pas ce qu’il ressentait non plus. Ce qu’il tentait de lui faire comprendre c’était à quel point la situation avait pu changer au cours des deux dernières années, et à quel point elle avait pu changer pour le meilleur, surtout.

« Damon laisse-moi aller me coucher. Ça rime à rien. » - « Non, attends. »

Parce-qu’elle n’avait pas saisi là où il souhaitait en venir alors que pourtant, c’était d’une importance capitale. Se déchirer n’était pas plaisant, mais si cela se faisait pour les bonnes raisons et pour en ressortir plus forts, il ne lâcherait pas le morceau si facilement. Elle souhaitait qu’il lui démontre à quel point elle pouvait être importante pour lui ? A quel point la place qu’elle occupait dans son coeur était spéciale ? Qu’elle accepte de l’épouser, alors - pour de vrai cette fois-ci, parce-que c’étaient leurs sentiments qui parlaient et non tout accord avec des personnes n’ayant normalement pas leur voix au chapitre. « Tu veux qu’on se remarie ? Tu veux qu’on se remarie parce qu’on est en train de se disputer et que tu veux me faire plaisir ? Je veux pas de ta pitié, et je veux pas non plus avoir l’impression que je te mets un couteau sous la gorge et que c’est ta réponse à ça. » Il ne voulait pas lui faire plaisir, mais si rendre les choses officielles de cette façon pouvait la faire se sentir mieux, alors il ne voyait pas de raison de ne pas le faire. Ce n’était pas pour cette raison là qu’il s’était approché d’elle et qu’il avait formulé une telle question, mais si au passage les choses pouvaient être plus simples autant dans son esprit que dans son coeur, il prenait ces retombées là. « Tu veux qu’on le fasse parce que t’en as vraiment envie et besoin ou parce que tu penses que c’est ce que j’ai envie d’entendre ? » Il savait qu’elle avait besoin de l’entendre, même si elle ne s’en rendait pas aussi facilement compte ou qu’elle n’avait pas envie de mettre cette partie là en avant. « Je t’aime. » Et ajouté à sa propre alliance qu’il gardait en main, il mit un genou à terre: il ne pouvait pas faire plus évident. « Tu me mets pas de couteau sous la gorge, et c’est pas de la pitié. » Même si à travers les quelques larmes qui continuaient de s’échapper, c’était compliqué de le comprendre au premier regard; promis, ce n’était pas le cas. « Le premier mariage a été fait dans des circonstances qui nous ont échappé, mais c’est pas pour autant que j’ai pas envie qu’il soit vrai maintenant. » Il inspira longuement. « Alors recommençons, à notre manière. » Il l’emmènerait de nouveau à Bali pour refaire cette proposition si ce n’était que ça. « Sans la pression de personne, et parce-qu’on s’aime. Aucune autre raison. » Dans la foulée, cela permettrait à Megan d’avoir sous ses yeux ce qu’elle avait besoin d’entendre effectivement; mais les gestes de Damon n’auraient jamais existé si ce n’était que pour cette raison là et que l’amour n’était pas son véritable moteur.

« Epouse moi. Pour de vrai. S’il te plait. » Ils avaient déjà le meilleur et le pire d’exposé devant eux, et ils étaient déjà en train de faire en sorte de le traverser en se tenant la main. Ils continueraient de se disputer, parce-qu’ils n’auraient jamais tous leurs points de vue alignés - mais comme il le lui avait déjà dit, il préférait que ce soit tous les deux qu’ils se brisent le coeur plutôt que d’autres personnes prennent leur place. « Ou accepte au moins ma vraie demande si tu veux qu’on y aille doucement cette fois-ci. Je changerai pas d’avis dans la nuit. »



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas
Megan Williams
Megan Williams
la détresse des roses
la détresse des roses
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 MTtf4TM Présent
ÂGE : 25 ans (28.03.99) - bélier ascendant taureau
SURNOM : Meg généralement, "Barbie les emmerdes" pour Joséphine.
STATUT : Elle a dit oui à Damon une première fois en novembre 2021, et à nouveau en novembre 2022. La seconde fois, plus personne n'avait de doigts croisés dans le dos.
MÉTIER : Modèle photo, wannabe influenceuse et rôle principal du film "Nine" - adapté de la biographie à succès du même nom - sorti en salles en février 2024. En parallèle, en janvier 2024, elle a repris ses études après six ans d'interruption : cette fois, elle se dirige vers un bachelor en "Social Work" avec l’espoir d’un jour aider des gamins qui traversent les épreuves qu’elle a traversées enfant et adolescente.
LOGEMENT : Megan, Damon et Bowie, le chien qui ne garde pas grand chose, ont d'emménagé en janvier au #283 Dornoch Terrace, à West End, dans une petite maison à la façade typiquement australienne.
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SCY0m
POSTS : 5530 POINTS : 620

TW IN RP : Négligence et retrait de l'enfant par les services sociaux / enfance dans le système, objectification de la femme, dépendance affective, overdose et décès d'un proche, deuil, fausse couche.
ORIENTATION : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : véritablement obsédée par l'idée de s'élever dans l'échelle sociale, elle s'y emploie sans penser aux dommages collatéraux › forte, passionnée, impatiente et déterminée, Megan est courageuse et têtue jusqu'à l'épuisement › balottée entre une mère toxicomane et alcoolique et plus de familles d'accueil qu'elle ne veut les compter, elle ne parle de son enfance à personne › spécialiste des fausses bonnes idées, Megan agit avant et réfléchit après › elle a un grand coeur, pourtant elle n'hésite pas à laisser derrière elle ceux qui deviennent pour elle des "poids morts"
DISPONIBILITÉ RP : Je suis disponible pour RP
CODE COULEUR : darkgoldenrod.
RPs EN COURS :
― megan's theme ―

(06) maisie #4ginny #2jo #13shiloh #13damon #38molly #5

(ua) olive #2 (slasher)

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 SYLHY
cosigan #38 ☆ you made me cry, i won't deny that. yes, we lied and told our friends that we were fine and played pretend but i'm so scared of being alone and you're the only one that feels like home. i'm just a mess, now I'm just a mess, and you're just the person that changed my life. 1234567891011121314151617181920212223242526272829303132333435363738

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Ba6d52c10af2138578cc31cabe7d31be2b329811
melly #5 ☆ are you a stranger ? but you seem so familiar, it's hard to explain. and maybe i'm broken, but my arms are wide open for you. and you'll never know it, but you're just like me. now you can't deny the times you lied and cried, you missed your mother. and I know, the story goes, you say you really tried, you didn't try at all. so now you hate the world, it hates you back is your excuse to fall.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 19df766b0497134765b7fb5522c364b27dc6d83a
joseegan #13 ☆ sometimes, baby, i'm so carefree, with a joy that's hard to hide. and then, sometimes, again it seems that all i have is worry, and then, you're bound to see my other side. but i'm just a soul whose intentions are good. oh lord, please don't let me be misunderstood.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0f5c09aa2a5ecae2f70f5c8dd774ac7908a560fa
meloh #13 ☆ you have my heart, and we'll never be worlds apart. when the sun shines, we'll shine together. told you i'll be here forever, said i'll always be your friend, took an oath, i'ma stick it out 'til the end. these fancy things will never come in between, you're part of my entity, here for infinity.

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 7e42273cf39582a413ff889cbe42debd51a5014c
morigan #4 ☆ every single day, yeah, i dig a grave, then i sit inside it, wondering if i'll behave. it's a game i play, and i hate to say, you're the worst thing and the best thing that's happened to me. i don't know what to do, you don't know what to say, the scars on my mind are on replay.

RPs TERMINÉS : liste tenue à jour dans ma fiche de liens.
liste des conversations téléphoniques.

― statistiques RP ―
2024 ☆ 202320222021

AVATAR : Sydney Sweeney
CRÉDITS : meteoraa (avatar), harley (gif profil, gif signature & crackship cosigan), blondewhoregifs (gif joseegan), raquelsgifs (gif shiloh), alicemxkesthings (gif maisie), zvldagifs (gif molly)
DC : Raelyn Blackwell (ft. Lady Gaga) & Midas Sterling (Leo Woodall)
PSEUDO : stairsjumper
Femme (elle)
INSCRIT LE : 01/09/2019
https://www.30yearsstillyoung.com/t38701-megan-i-m-your-biggest-fan-i-ll-follow-you-until-you-love-me
https://www.30yearsstillyoung.com/t45663-
https://www.30yearsstillyoung.com/t38735-megan-monroe

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2023 - 17:43


when we bleed we bleed the same
Megan Williams & @Damon Williams ☆ crédit/gifsbyharley

J’ai mal au cœur, le visage rouge de colère et de contenir mes larmes, la majorité en tout cas, et je me demande ce que gagne Damon à me rappeler les circonstances dans lesquelles nous nous sommes passés la bague au doigt. Je ne les ai pas oubliées. Sauf que contrairement à lui, j’essaie de n’en retirer que le meilleur. J’essaie de ne pas voir ce jour comme l’aboutissement d’un plan idiot et destructeur, j’essaie de ne pas me souvenir de la présence de son ex, d’oublier que même si Damon est resté à mes côtés tout du long, il aurait préféré être ailleurs, d’oublier que nous avons passé la seconde moitié de la nuit à l’hôpital et que nous nous sommes hurlés dessus lorsque nos nerfs respectifs ont lâché. J’essaie de me dire que, ce jour-là, un homme dont je suis aujourd’hui amoureuse – et c’est réciproque, m’a passé la bague au doigt. Qu’il ne me devait rien à l’époque et qu’il a tout de même remonté l’allée pour venir me chercher parce qu’il n’était pas envisageable pour lui de me laisser descendre seule, comme Saül l’avait décidé en l’absence de figure parentale ou familiale à mes côtés. J’essaie de me souvenir de ses vœux, de son discours lors de la réception et de me dire que, s’il ne les pensait pas à l’époque, il y croit dur comme fer aujourd’hui, et que dans ces conditions, l’ordre dans lequel tout s’est déroulé a moins d’importance que ce que nous partageons aujourd’hui. Je crois dur comme fer que c’était notre seule et unique chance, et qu’il convient de s’en souvenir avec douceur. Sans ça, si le souvenir supposé être structurant pour nous en tant que couple est gâté, pourri par le reste, comment pouvons-nous regarder vers l’avenir avec confiance ? Comment avoir confiance en lui, en nous, simplement parce que nous portons une alliance, si elle ne signifie rien de positif à ses yeux ? « Non, attends. » Parce que je préfère de nous éviter de nous faire du mal, j’esquisse un mouvement de recul, pour aller me coucher comme je l’avais initialement prévu. Il me rattrape en serrant doucement ses doigts autour de mon poignet pour que je ne m’échappe pas, parce qu’il n’a pas fini et j’ignore de toute évidence à quel point.

Et tout s’enchaine. Lui qui retire son alliance, m’affolant immédiatement, lui qui me demande de l’épouser à nouveau, lui qui me propose de m’épouser à nouveau et pour de vrai, moi qui doute parce qu’il s’y prend comme un manche, et parce que je n’ai pas la moindre envie de me dire à nouveau que je lui ai mis un couteau sous la gorge, que je lui ai fait du chantage affective et que je ne mérite pas son amour ni ce qu’il me donne au quotidien. « Je t’aime. » - « Je t’aime aussi Damon. Et je sais. » Je sais qu’il m’aime de tout son cœur. « Mais c’est pas ça la question. Je peux pas avoir encore une fois l'impression que je te force la main. » Une fois de plus. Sans tout ça, sans ce qu’il considère comme de la vulgaire jalousie mal placée et qu’il balaye, fermant la discussion à ce sujet, m’aurait-il fait le même genre de proposition. « Tu me mets pas de couteau sous la gorge, et c’est pas de la pitié. » Sous mes yeux, Damon pose un genou à terre, son regard trempé de larme dans le mien, et mon cœur vacille. Bien sûr que j’ai rêvé qu’elle soit vraie, cette jolie histoire que nous avons raconté aux autres pendant deux ans concernant le jour où il a fait sa demande. Bien sûr que, depuis que nous sommes devenus un vrai couple, j’ai fermé les yeux et tenté de la dessiner dans mon esprit plus de fois que je ne peux le compter, en espérant que je finirai par croire que les choses se sont déroulées exactement de cette façon. Alors quand je l’observe, mes mains tremblent et j’en porte une à mes lèvres, rongeant nerveusement mes ongles manucurés. « Le premier mariage a été fait dans des circonstances qui nous ont échappé, mais c’est pas pour autant que j’ai pas envie qu’il soit vrai maintenant. » Nerveusement, je glisse mes doigts dans les siens pour les serrer un peu trop fort sans doute. « Alors recommençons, à notre manière. Sans la pression de personne, et parce-qu’on s’aime. Aucune autre raison. » Je plisse les lèvres. Je les mord entre elles pour contenir un peu de la vague d’émotion que je ressens, et si je laisse échapper quelques larmes, elles n’ont plus la couleur de celles que j’ai versées un peu plus tôt. « Epouse moi. Pour de vrai. S’il te plait. Ou accepte au moins ma vraie demande si tu veux qu’on y aille doucement cette fois-ci. Je changerai pas d’avis dans la nuit. » Dire que je suis bouleversée est un euphémisme. Les filles comment moi, celle qui grandissent sans père, sans figure parentale, sans stabilité et avec bien peu d’amour ne rêvent-elles pas toutes de ce genre de moment ? De celui où quelqu’un leur dit qu’elles sont dignes d’être aimées, qu’elles sont dignes de prendre des risques et de faire des choses un peu folles, comme de demander sa main à une femme à laquelle on est légalement déjà marié ? Je hoche la tête, doucement puis avec un peu plus de conviction. Je me laisse tomber à genoux face à Damon et je glisse mes deux bras autour de sa nuque pour l’attirer vers moi et nicher mon visage au creux de son cou. « Je veux t’épouser pour de vrai. » Je le serre un peu plus fort contre moi. « Mais refais ça à nouveau s’il te plait. » Je le lui demande avec douceur et fébrilité. « J’ai trop imaginé une vraie demande de ta part, j’ai trop tenté de me convaincre que c’était exactement comme ça que ça c’était passé la première fois. » Et pas comme une transaction, une bague qu’il me tend sans ouvrir l’écrin simplement pour officialiser l’accord orchestré par son père. « Je veux pas que quand on y repense, ce souvenir là aussi soit gâché parce qu’on était en train de se disputer et de se faire mal au cœur. » Je ne veux pas me souvenir du sujet de discorde non plus, quand je fermerai les yeux pour me rappeler que si, nous sommes mariés pour de vrai. « Change pas d’avis s’il te plait. » Je le supplie presque, à voix basse et honteuse d’admettre à moitié l’étendue de mon manque d’amour propre et de confiance en moi.





(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 B1pETfL
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 3H454l8
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 0AksjVi
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 CzhhNv5
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Oofo0NG
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 ZJMPY8n


(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 4052937387 :

Revenir en haut Aller en bas
Damon Williams
Damon Williams
la lueur de l'ombre
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 IAeu3cF ÂGE : "i don't know about you, but i'm feeling" + 2 an (04.07).
SURNOM : le petit cappuccino frappé, a.k.a 'pleurnichard' (Saül, 2021).
STATUT : mais c'était sur en fait, qu'il n'allait pas résister au charme de megan bien longtemps. mariés depuis novembre 2021, ils ont pris leur temps pour s'apprivoiser mais ces derniers mois ont montré qu'il en pince plus que de raison pour sa propre femme.
MÉTIER : encore quelques mois à tirer et il aura complété son master en sciences politiques (et surtout, il pourra dire au revoir à la mhi). a été repéré par wyatt parker pour lui donner un coup de main à rédiger son prochain best-seller; et même s'il panique à l'idée de pas être à la hauteur, est plus qu'heureux d'être vu à sa juste valeur pour une fois.
LOGEMENT : #61 st paul's terrace (spring hill), là où la vue devient imprenable sur la ville la nuit tombée. sa chambre est devenu avec les semaines une chambre d'amis dans laquelle il ne met un pied que pour piocher dans son dressing.
never be so polite, you forget your power (never wield such power, you forget to be polite)
POSTS : 7117 POINTS : 850

TW IN RP : violences (physiques et verbales), abus émotionnel.
ORIENTATION : J'aime tout le monde.
PETIT PLUS : né cosimo, se faisant appeler damon depuis plus de cinq ans désormais › les liens du sang, c'est toujours compliqué, mais dans sa famille ça l'est d'autant plus. en effet, son père est son oncle et son oncle son père (bon courage pour suivre) › étudiant prêté de la colombia university à la queensland university depuis janvier 2020 › parle couramment l'anglais et l'italien.
CODE COULEUR : navy.
RPs EN COURS :
(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 DcVdfvo
sait compter deux par deux et lacer ses chaussures.

NaNoWriMo 2021
NaNoWriMo 2022

(cinq) - present: auden #11cesarjo #2megan #32norah

TELEPHONE :
ambrosemegan

RPs EN ATTENTE : sinead
RPs TERMINÉS :
ambroseambrose #2ambrose #3ambrose #4angus › angus #2 › angus #3angus #4 › angus #5auden › auden #2 › auden #3auden #4auden #5auden #6auden #7auden (sld)auden #9auden #10charlie › charlie #2charlie #3charlie #4julietjules #2 › jomaisiemeganmegan #2megan #3megan #4 › megan #5megan #6megan #7megan #8megan #9megan #10megan #11megan #12megan #13megan #14megan #15megan #16megan #17megan #18megan #19megan #20megan #21megan #22megan #23megan #25megan #26megan #27megan #28megan #29megan #30megan #31merylmollymurphy (sld)raelyn (sld)raelyn #2 (sld)saül › saül #2 › saül #3saül #4saül #5 › saül #6saül #7saül #8saül #9shilohshiloh #2zoyazoya #2 (sd)zoya #3zoya #4 (sd)la famigliala famiglia #2mariage léoliewitchcraftdouble troublehappy birthdeadwhat the folkscall me by your nameanniversaire megansweet and sour dinerdameolyn (sld)

chronologie des sujets à jour (lolz) dans ma fiche de liens.

evermore:


what did the buffalo say to his son when he left for college ?:


AVATAR : rudy pankow.
CRÉDITS : harley (avatar), RENEGADE (signature icons), loonywaltz (userbars).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) › malone constantine, le poids des regrets (ft. jack lowden) › ruben hartfield, le miroir sans tain (ft. harry styles) › millie butcher, le fantôme du présent (ft. zendaya coleman) › maxwell eames (ft. matt smith).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 01/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t34617-take-me-to-the-lakes-where-all-the-poets-went-to-die-damon
https://www.30yearsstillyoung.com/t50750-
https://www.30yearsstillyoung.com/t48007-damon-williams

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 EmptyMar 3 Oct 2023 - 18:15


when we bleed we bleed the same
(c) keetika
lieu: logements, spring hill.

***

Il savait que sa demande n’était pas la plus adroite de toutes, mais il savait aussi à quel point elle était importante et se devait d’être exprimée aujourd’hui sans plus attendre. Il aurait fini par en venir à cette conclusion là à un moment ou à un autre, ce n’était qu’une question de temps - mais aujourd’hui, c’était tout ce qu’ils avaient pour eux. Ca, et leur amour. « Je t’aime aussi Damon. Et je sais. » - « Tu sais mais je te le redirai tous les jours pour que tu l’entendes. » Parce-qu’il savait ô combien elle doutait souvent que tout ce qui s’érigeait autour d’elle puisse être vrai. « Mais c’est pas ça la question. Je peux pas avoir encore une fois l'impression que je te force la main. » Sans même y réfléchir, il se mit à secouer la tête de gauche à droite. La situation qu’elle décrivait n’existait plus. Ils n’étaient plus de retour plus de deux ans en arrière lorsqu’elle avait effectivement manipulé l’homme qui les faisait presque trembler aujourd’hui pour obtenir quelque-chose de plus grand. Aujourd’hui, si Damon lui demandait sa main, ce n’était pas pour les mauvaises raisons mais parce-que l’amour s’en était mêlé. Et même Megan ne pourrait trouver à redire à cette idée, si c’était l’amour et rien d’autre qui guidait les paroles et les gestes du jeune homme. Un genou à terre, les yeux embués de larmes - dans toutes les circonstances, c’était de cette façon là qu’il se serait présenté à elle, incapable de camoufler ses émotions surtout lorsqu’il laissait parler son coeur.

Il n’attendait plus qu’elle lui donne le moindre signe pour au moins lui indiquer qu’il n’était pas sur la mauvaise voix et qu’il n’avait pas à ravaler ses larmes pour déverser son chagrin dans une autre pièce. Alors bien sur, lorsque Megan hocha fébrilement la tête, ce fut un soupire de soulagement qui s’échappa d’entre les lèvres de Damon. Il était sur de lui, il savait qu’elle l’aimait et que c’était quelque-chose qu’elle désirait aussi, mais il n’avait pu se laisser emporter par la simple idée qu’elle puisse dire non l’espace d’un instant. C’était idiot, mais il avait tant l’habitude que les autres ne valident pas ou n’aillent pas à minima dans le sens de ses émotions que c’était un réel soulagement qu’il ressentait en cet instant. Lorsqu’elle se mit à genoux devant lui à son tour, il n’attendit même pas qu’elle s’accroche à son cou pour passer ses bras autour de son corps et la ramener vers lui; il n’avait jamais compté la lâcher de toutes façons. « Je veux t’épouser pour de vrai. » Ses baisers se désossaient sur son crâne, sur ses tempes, sur les parties qui lui était possible d’atteindre sans défaire leur étreinte. « Merci. » Un mot qui s’échappa malgré lui d’entre ses lèvres.

« Mais refais ça à nouveau s’il te plait. » Elle ne la verrait jamais, la peur qui traversa son regard en cet instant - elle put peut-être sentir les vibrations de son coeur être modulées en revanche, l’espace d’un instant, avant qu’elle ne prenne la parole de nouveau. « J’ai trop imaginé une vraie demande de ta part, j’ai trop tenté de me convaincre que c’était exactement comme ça que ça c’était passé la première fois. » Laissant son souffle devenir soupire, il nicha de nouveau son nez dans les cheveux de Megan. Si ce n’était que cela, il pourrait lui refaire une demande sans soucis; s’il le fallait, il la referait même sept fois et plus encore. « Je veux pas que quand on y repense, ce souvenir là aussi soit gâché parce qu’on était en train de se disputer et de se faire mal au cœur. » - « Promis quand on y pensera on aura pas mal au coeur. » Il ferait en sorte que ce ne soit pas le cas, parce-que des choses romantiques Damon il savait en faire. Alors il choisirait un moment plus doux, plus approprié pour demander officiellement la main de sa femme - la formulation était toujours délicate, mais elle était on ne pouvait plus véritable. « Je referai ça comme tu l’as toujours rêvé. » Parce-que les contes de fée n’étaient pas que pour ceux qui vivaient dans un univers différent du leur, ils avaient aussi le droit d’avoir leur part. « Elle effacera tout le reste. » Et il savait de toutes façons que tout le reste qui s’en suivrait prendre largement la place au moins dans leur coeur si ce n’était complètement dans leur souvenir pour tout le reste de ce qui avait été organisé pour eux. Ils avaient eu un beau mariage, ils ne pourraient jamais le nier - mettre une somme astronomique dans les préparatifs et pour le jour J avait aidé -, mais ce qui s’en suivait pour eux serait forcément plus beau, parce-que ce serait fait avec amour. C’était ce qui leur avait manqué jusque maintenant: de l’amour.

« Change pas d’avis s’il te plait. » - « Je te promets de ne pas changer d’avis. Je t’aime, je veux t’épouser. Tu peux souffler, tout sera encore là demain. »



:rainbow::
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty
Message(#)(cosigan #26) when we bleed we bleed the same - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(cosigan #26) when we bleed we bleed the same

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
écrire son histoire.
 :: nouer des contacts :: mémoire du passé
-