AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Besoin d'un coup de main pour t'intégrer ?
Clique ici pour trouver un parrain et relever les défis du nouveau !
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ d’achat
Voir le deal
-44%
Le deal à ne pas rater :
REALME C21 64 Go Cross Black
109.91 € 196.57 €
Voir le deal

 our wrongs remain unrectified (channing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otto Lazzari
Otto Lazzari
la vengeance dans la peau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans (02.06).
SURNOM : bus.
STATUT : marié, la nostalgie ayant remplacé l'amour depuis bien longtemps.
MÉTIER : responsable de la branche cambriolage pour le Club.
LOGEMENT : #666, carmody road (toowong), avec une chambre de trop.
our wrongs remain unrectified (channing) Ffb5474b3dedf880c449f70ae17c1de32c0e2a9e
POSTS : 305 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : (huit) present: auden #2 › channingkieran › murphy #2 › saülserena #3don't call me at all | past: serena #2
RPs TERMINÉS : audenmurphyraelyn › serena
oh no:
 

AVATAR : robert pattinson.
CRÉDITS : ethereal (avatar), nobodys (profil gif), RENEGADE (signature icons).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39133-

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptyMer 20 Oct - 19:47




our wrongs remain unrectified

***

« Tu as quoi ? » Les yeux d’Otto ne vinrent pas un seul instant lâcher ceux de Sean, qui était encore on ne pouvait plus chanceux de les avoir bien placés dans ses orbites. Les mâchoires de l’italien étaient à deux doigts de venir limer ses dents à tout jamais, et il dut faire les cent pas dans l’entrepôt afin de ne pas exploser en plein vol. Jouer de façon générale, dans leur branche de métier, n’était jamais une bonne idée - seuls les idiots pouvaient se permettre le loisir de penser le contraire. Otto n’était pas idiot, et il était encore moins téméraire à ce point là. Otto savait surtout parfaitement à qui il répondait, de qui il recevait ses ordres, et cela lui suffisait pour se tenir à carreaux. Apparemment, certains autres étant sous ses ordres n’avaient pas bien compris que ce n’était pas à eux de venir disposer des règles comme bon leur semblait. Dommage pour eux, vraiment dommage pour eux. « Je lui ai remis les pendules à zéro, il avait besoin qu’on lui explique qu’il pouvait pas s’en sortir comme ça. » Le regard, pourtant d’un bleu pur d’origine, devenu noir du Lazzari vint se planter dans celui qui lui servait de sous-fifre. Déglutissant de façon exagérément ralentie, venant se frotter les yeux du bout des doigts, un instant avant de venir s’en servir pour fusiller l’autre, il finit par relâcher un soupire d’exaspération. « Tu n’es pas en charge du plan, je le suis. Tu dois obéir aux ordres que je te donne, sans poser de question, et ne pas improviser. » La colère et l’énervement suintaient par tous les pores de sa peau, et l’accent italien déjà bien présent de nature ne se faisait que plus présent - sa concentration se portait sur bien autre chose que ses foutues habitudes de langue. « Profites de l’air frais pendant que je vais régler le merdier dans lequel tu nous as mis, parce-que si je peux pas nous en sortir, c’est toi qui plonge. » Il s’était avancé petit à petit de l’autre triple buse, si bien que désormais son souffle se répercutait directement sur son visage et qu’il pouvait sentir son haleine sans avoir à faire le moindre effort.

Les pas se firent finalement entendre dans la grande maison de Bayside, alors que la nuit était présente depuis bien des heures en dehors des murs. Assis sur le canapé d’un salon qui n’était ne rien fait pour l’accueillir, Otto n’attendit pas que le maitre des lieux viennent remarquer sa présence pour la lui déclarer. « Tu allumes la lumière, t’es un homme mort. » Le ton du Lazzari était étonnement calme, pour une fois; surement parce-qu’il avait l’impression d’avoir enfin repris la situation en mains et en être le maitre. Bien sur, plus d’une variable restait à traiter mais une ouverture de jeu permettait de plus facilement placer ses pions pour la suite de la partie, et de naviguer avec plus d’aisance vers la victoire. Se levant du divan sans peine, Otto vint parcourir quelques mètres au sein de la maison, en faisant toujours en sorte de rester dans l’ombre. Il avait une cagoule prête à être mise en place si l’homme chez qui il se trouvait tentait de venir découvrir, une fois de plus, l’identité de quelqu’un qu’il n’était pas supposé connaître. L’italien comptait cependant sur l’effet de surprise pour jouer en sa faveur. « Si tu tentes rien de dangereux, je resterais sage aussi. » Il y avait tout de même des chances qu’il ne tienne pas tout à fait sa parole, mais là était un soucis pour les deux hommes du futur, ceux dans quelques minutes lorsque le dialogue serait vraiment installé entre eux. « Est-ce que t’as compris ? » D’ordinaire, les personnes se retrouvant dans ce type de situation ne faisaient pas les malins, comprenant rapidement que le jeu n’en valait pas la chandelle. Otto espérait tout de même que l’autre homme, à quelques mètres de lui désormais, comprenne également ça. Il n’était pas réellement d’humeur à jouer ce soir, contrairement à d’ordinaire, Otto.


Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
our wrongs remain unrectified (channing) 7vHkInU ÂGE : 35 ans, né le 26 août 1986
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : il trouve du réconfort et de la chaleur en compagnie de Danika, là où les souvenirs d'une époque meilleure l'envahissent
MÉTIER : dirigeant du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable
our wrongs remain unrectified (channing) U4ok
POSTS : 1068 POINTS : 70

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a pas mal voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est môme › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, une connerie de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il n'aime pas se confier, est très pudique de ses sentiments › il aime passer du temps à sillonner la ville avec sa CBR
RPs EN COURS :
our wrongs remain unrectified (channing) Lkj4
CHANELLE #9 #10 #11 i didn't kissed you that night, cause if i did, i wouldn't have been able to walk away. i would have stay with you and forget about the world, cause you were mine #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11

our wrongs remain unrectified (channing) Ohbi
CHANNIKA #4 mirror on the wall, here we are again, through my rise and fall you’ve been my only friend, you told me that they can understand the man i am, so why are we here talking to each other again

our wrongs remain unrectified (channing) Lc5g
WALKERS › salt and sugar look alike. be careful who you trust

our wrongs remain unrectified (channing) 7xrt
ELANING › the heart needs more time to accept what the mind already knows. i'm just glad to have you by my side, now and always

our wrongs remain unrectified (channing) T836
WALKIE #4 #5 i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something


RPs EN ATTENTE :
our wrongs remain unrectified (channing) 0pkf

(l'ordre n'est pas à prendre en compte)
carlisle › garret #2 › nicky #2 › basile

RPs TERMINÉS : elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #3gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #4adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5

rps abandonnés:
 

AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar) astra (signature)
DC :  
PSEUDO : astre, eternalia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptyDim 24 Oct - 23:32



our wrongs remain unrectified

@Otto Lazzari & Channing
La journée a été longue, interminable et épuisante. Elle a été une de celles dont les minutes sont des heures, et Channing l'a passée dans son bureau. Le Walker Group a été mis sur de nouveaux projets de construction, notamment un en périphérie de Brisbane concernant un projet de complexe hôtelier de luxe. Le client, un riche investisseur américain, a passé une bonne partie de l'après-midi dans l'agence et en est parti il y a tout juste trois heures. Depuis, la nuit est tombée et l'héritier n'a pas bougé de son siège, peaufinant inlassablement les rapports et croquis du milliardaire. Lorsqu'il lève les yeux vers l'horloge murale à laquelle il fait face, se questionnant distraitement, il est bientôt une heure du matin et le Walker s'y reprend à deux fois. Une heure du matin. Ce qui signifie que son assistante est passée le voir il y a maintenant cinq heures, lorsque sa journée s'est terminée, et qu'il n'a depuis pas bougé d'un pouce. Pas étonnant que ses jambes soient engourdies, ses paupières lourdes et sa gorge sèche. Channing pose son stylet, éteint sa tablette et se passe une main sur le visage avant de se résoudre à se lever. Il doit rentrer, se reposer et poursuivre tout cela demain lorsqu'il sera en mesure d'être à nouveau productif. Il rassemble ses affaires et attrape ses clés de voiture avant de quitter son bureau puis le siège de l'entreprise, se chargeant de faire l'extinction des feux puisqu'il est définitivement le dernier encore présent dans l'immense building.

Les routes sont calmes à cette heure de la nuit, surtout pour un vendredi soir, et cela n'est pas pour lui déplaire. Il est ailleurs le brun, fatigué, le silence de l'habitacle perturbé par le ronronnement continu du moteur étant sa seule source de distraction alors qu'il conduit machinalement jusqu'à Bayside. Une fois le quartier résidentiel atteint, la voiture rejoint le parvis de la villa et le moteur se coupe au même moment où un souffle d'aise s'échappe de ses lèvres. Il n'a pas même l'intention de manger ou le courage de se glisser sous la douche, et c'est d'un pas lent et tranquille qu'il descend de sa voiture et va faire tourner ses clés dans la serrure de la porte d'entrée. Il la pousse, la referme derrière lui et s'avance dans la spacieuse pièce à vivre pour aller poser son portable et ses clés sur le comptoir avant de tendre la main vers l'interrupteur de lumière, avec pour seul but de se servir à boire avant d'aller se coucher. « Tu allumes la lumière, t’es un homme mort. » Ses doigts restent suspendus dans le vide, frôlant le bouton alors que tout son être se fige. Ses pensées se taisent, ses sens déjà en sommeil se réveillent et sa vision s'éclaircit dans le salon à moitié dans l'obscurité, la lumière de la lune pénétrant par la grande baie vitrée étant la seule source de lumière dans la pièce. Lentement, Channing abandonne l'interrupteur et se tourne vers la provenance de la voix, prenant son temps pour ne pas paraître brusque mais aussi et surtout pour repousser l'inévitable. Il ne veut pas y croire, il n'y a pas réellement quelqu'un debout dans son salon, pas pour la deuxième fois en quelques mois. Il aimerait être trop fatigué, être victime d'une hallucination, mais pourtant l'inconnu est bien réel. L'héritier le distingue, lui et silhouette élancée à peine visible, avant qu'il ne tourne la tête pour jeter un oeil à son système d'alarme. Désactivé. Il s'hydrate lentement les lèvres, se reporte sur l'homme sans bouger alors que son coeur tambourine. Ils ont l'air tout aussi calme l'un que l'autre, à se regarder sans un mot alors que la mâchoire du grand brun se tend face à la démarche féline de l'homme. « Si tu tentes rien de dangereux, je resterais sage aussi. » Channing n'ose bouger, de crainte que cela soit perçu comme une menace, cloué sur place alors qu'il a conscience que son portable est à portée. Alors qu'il a conscience que l'autre ment probablement, ou peut-être pas, mais qu'il pourrait tendre son bras à tout moment. Peut-être n'aurait-il pas le temps de faire quoique ce soit avec, ou peut-être que si. Il n'a aucune moyen de le savoir, si ce n'est celui de prendre le risque. Il déglutit en silence alors qu'il ne réagit pas à ses paroles, n'esquissant pas le moindre geste. « Est-ce que t’as compris ? » Il y a un flottement après sa question, un durant lequel l'héritier se fait violence pour rester tranquille. « Ne jouez pas les héros, ne faites rien de stupide. Ne les provoquez pas, faites ce qu'ils demandent. » Il se remémore les mots de l'agent ayant pris sa déposition le lendemain de son braquage, se force à les croire, quand pourtant pour l'une des rares fois de sa vie il n'a pas envie de suivre les règles. Quand, pour une fois, il aurait envie de prendre ce risque pour inverser la tendance. Bêtement, naïvement sans aucun doute. Mais comment cet homme est-il entré chez lui, sans alerter son système de sécurité flambant neuf, et que veut-il ? Il acquiesce finalement, doucement. « Qu'est-ce que vous voulez ? » demande t'il, la voix calme alors qu'il ne l'est pas. Pas réellement.
rainmaker


darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

our wrongs remain unrectified (channing) 5j4zfpzs

our wrongs remain unrectified (channing) 1207904071:
 


Dernière édition par Channing Walker le Ven 19 Nov - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto Lazzari
Otto Lazzari
la vengeance dans la peau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans (02.06).
SURNOM : bus.
STATUT : marié, la nostalgie ayant remplacé l'amour depuis bien longtemps.
MÉTIER : responsable de la branche cambriolage pour le Club.
LOGEMENT : #666, carmody road (toowong), avec une chambre de trop.
our wrongs remain unrectified (channing) Ffb5474b3dedf880c449f70ae17c1de32c0e2a9e
POSTS : 305 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : (huit) present: auden #2 › channingkieran › murphy #2 › saülserena #3don't call me at all | past: serena #2
RPs TERMINÉS : audenmurphyraelyn › serena
oh no:
 

AVATAR : robert pattinson.
CRÉDITS : ethereal (avatar), nobodys (profil gif), RENEGADE (signature icons).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39133-

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptyMer 3 Nov - 10:23




our wrongs remain unrectified

***

L’effet de surprise était primordial, dans ce type de situation. Pas le simple fait de venir flanquer une quelconque frousse à qui que ce soit, mais bien de venir prendre l’ascendant dans une situation où votre interlocuteur ne savait pas même avoir mis les pieds. C’était ça, le vrai effet de surprise - et c’était cette méthode-ci que Otto venait appliquer. Le brun venait de rentrer chez lui après ce qui se devait d’être une longue journée de travail, et là il pensait être tranquille il se retrouvait avec un inconnu dans son salon. Qui plus était, malgré son ton calme et mesuré, un invité peu aimable et surement bien énervé. Cependant, et contre toutes attentes il devait l’avouer, le brun chez qui Otto se trouvait ne vint pas bouger d’un pouce en entendant la voix de l’italien résonner entre ses murs. D’ordinaire, lors de ce type de rencontre, la personne menacée se mettait à paniquer et en venait à dire des paroles idiotes et à faire des gestes qui l’étaient d’autant plus. Là, il resta stoïque et calme, et même Otto se trouvait être impressionné.

« Qu'est-ce que vous voulez ? » Otto vint lever les yeux au ciel, bien que le brun ne puisse pas le voir. C’était là toujours les mêmes questions, lorsque dialogue en venait à être ouvert. Que voulez-vous, pourquoi vous faites ça, pourquoi moi - cette dernière question était surement la préférée du Lazzari, qui pouvait alors se permettre de venir inventer des excuses à dormir debout rien que pour se moquer de la personne qu'il était en train de menacer. Souvent, cependant, si cette question était la première lancée cela voulait dire qu’il se trouvait avec quelqu’un de faible dans les pattes - et il préférait de loin avoir quelqu’un d’un peu plus têtu, d’un peu plus solide, même si la question posée n’était pas aussi intéressante. « Je pense qu’on a un petit… désaccord, à résoudre toi et moi. » Il parlait avec une lenteur exagérée, sachant très bien qu’il était pour le moment toujours le maitre de la situation. Si l’autre idiot ne venait pas jouer les héros, il le serait d’ailleurs jusqu’à la fin de leur échange. « Si tu as un verre de whisky, j’en veux bien un. » La soirée avait été longue de son côté aussi, et il ne refuserait pas un verre d’une boisson pour venir se redonner un petit coup d’énergie. Qui plus était, il l'avait demandé presque gentiment. « Toujours sans allumer la lumière, bien sur. » Il était presque détendu mais il ne perdait pas de vue l’objectif principal, qui était de venir réparer un tort et non d’en créer un nouveau.

Alors, comme s’il était chez lui ou à défaut chez un ami, Otto vint parcourir les quelques pas qui le séparaient du canapé pour s’y installer dedans la seconde qui s’en suivit. Sa main attendait patiemment que le verre de boisson vienne la rejoindre, alors que ses yeux ne quittaient pas un seul instant les mouvements du brun. « Tu as une sacrée jolie maison, au fait. » Parce-que bien sur il s’était permis un petit tour du propriétaire avant de venir attendre aussi sagement que possible le brun à l’intérieur du salon. « Ca te fait pas peur, de garder autant de belles choses ici ? » Peut-être qu’en amenant la sujet de la sorte, il viendrait faire un certain rapprochement entre l’intrusion récente dans sa maison et celle qu’il était en train de vivre en ce même instant.


Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
our wrongs remain unrectified (channing) 7vHkInU ÂGE : 35 ans, né le 26 août 1986
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : il trouve du réconfort et de la chaleur en compagnie de Danika, là où les souvenirs d'une époque meilleure l'envahissent
MÉTIER : dirigeant du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable
our wrongs remain unrectified (channing) U4ok
POSTS : 1068 POINTS : 70

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a pas mal voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est môme › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, une connerie de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il n'aime pas se confier, est très pudique de ses sentiments › il aime passer du temps à sillonner la ville avec sa CBR
RPs EN COURS :
our wrongs remain unrectified (channing) Lkj4
CHANELLE #9 #10 #11 i didn't kissed you that night, cause if i did, i wouldn't have been able to walk away. i would have stay with you and forget about the world, cause you were mine #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11

our wrongs remain unrectified (channing) Ohbi
CHANNIKA #4 mirror on the wall, here we are again, through my rise and fall you’ve been my only friend, you told me that they can understand the man i am, so why are we here talking to each other again

our wrongs remain unrectified (channing) Lc5g
WALKERS › salt and sugar look alike. be careful who you trust

our wrongs remain unrectified (channing) 7xrt
ELANING › the heart needs more time to accept what the mind already knows. i'm just glad to have you by my side, now and always

our wrongs remain unrectified (channing) T836
WALKIE #4 #5 i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something


RPs EN ATTENTE :
our wrongs remain unrectified (channing) 0pkf

(l'ordre n'est pas à prendre en compte)
carlisle › garret #2 › nicky #2 › basile

RPs TERMINÉS : elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #3gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #4adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5

rps abandonnés:
 

AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar) astra (signature)
DC :  
PSEUDO : astre, eternalia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptySam 6 Nov - 22:04



our wrongs remain unrectified

@Otto Lazzari & Channing
Les battements de son coeur cognent anormalement fort contre les parois de sa cage thoracique. Le bruit en fond de l'océan, d'ordinaire apaisant, ne l'est plus et il a l'impression d'être pris au piège. Une impression qu'il a conscience d'être une réalité, puisque si les murs qui les entourent sont les siens il sait pourtant ne pas avoir la moindre issue. Il sait pourtant qu'il n'est plus maître de la situation, se contentant d'être celui des lieux, et sa position est aussi inconfortable qu'angoissante. Il en faut pourtant, pour le rendre nerveux et incertain, mais face à un mec aussi calme qui se balade dans son salon en le défendant d'allumer la lumière, il perd ses repères. Ce n'est pas le genre de situation face à laquelle il sait comment se comporter, ni une qu'il a pour habitude de croiser. D'ailleurs, il ne faudrait pas que cela en devienne une, d'habitude. Son regard s'est posé sur l'intrus alors qu'il l'interroge de la façon la plus logique qui soit. Une question que l'autre doit avoir l'habitude d'entendre, une qui doit résonner comme une musique à ses oreilles. Que pouvait-il lui demander d'autre en premier lieu ? « Je pense qu’on a un petit… désaccord, à résoudre toi et moi. » Il s'exprime lentement, prenant tout le loisir de le faire mariner un peu. Il fait durer le suspens, pas comme si Channing s'attendait à ce qu'il dévoile cartes sur table la raison de sa présence. Ce petit manège perdrait en charme et en intérêt. L'héritier se met alors à réfléchir, gardant le silence même s'il ne le quitte pas des yeux. Comme un enfant à qui on fait un reproche, il se repasse ces dernières semaines en tête à la recherche de ce que pourrait bien être ce désaccord. Malheureusement - ou heureusement, rien ne lui vient et il se contente de le laisser poursuivre. « Si tu as un verre de whisky, j’en veux bien un. » Il bat lentement des paupières à la requête de l'homme, attendant quelques secondes avant de bouger, comme s'il s'attendait à le voir se mettre à rire et à fouetter l'air de sa main en avouant plaisanter. Mais au lieu de ça, une précision s'en vient. « Toujours sans allumer la lumière, bien sur. » « Bien sûr. » répète t'il d'une voix toute aussi calme que celle de l'autre, conciliant. Il n'a aucun intérêt à lui refuser ce verre, et si la satisfaction de le voir le recevoir en véritable invité peut, d'une manière ou d'une autre, entretenir ce calme étrange qui flotte dans la pièce, soit.

À pas prudents, il se dirige vers le mini bar et sort deux verres rocks, dans lesquels il déverse sensiblement la même quantité de whisky. L'autre surveille ses moindres faits et gestes, et l'héritier repose doucement la bouteille avant de s'emparer des deux verres pour lui en apporter un et garder l'autre pour lui. Lui aussi a bien besoin d'un peu de cran pour ce qui peut se passer par la suite. Il glisse la boisson dans sa main ouverte, posant chastement un regard sur sa personne. « Tu as une sacrée jolie maison, au fait. Ca te fait pas peur, de garder autant de belles choses ici ? » Il se recule, réinstaure une certaine distance en allant s'appuyer d'une manière aussi nonchalante que possible à l'insert cheminée face au sofa. « Je vous ai fais attendre ? » l'interroge t'il doucement, puisque l'autre semble avoir pris le temps de faire le tour du propriétaire. La question est peut-être malvenue, ou la prononce t'il peut-être pour chercher à bluffer l'autre quant à sa décontraction apparente. Lui-même se surprend à demeurer aussi calme, sa voix ne tremblant pas même une seconde. Mais peut-il vraiment bluffer ce type ? Il hausse légèrement les épaules en réponse à sa seconde interrogation. « Les premiers temps, si. Plus maintenant. » avoue t'il en toute transparence. Il ne cherche pas à mentir, pas quand il n'a pas la moindre idée de ce que cela pourrait lui coûter. « Un peu comme la première fois qu'on s'introduit chez quelqu'un, je suppose. On a peur au début, puis cela passe et on demande à boire. » souffle t'il d'une voix égale, cherchant à le rester le plus possible. Pas que lui se soit habitué en une fois à trouver un intrus en rentrant chez lui, et cela risque de le suivre bien plus longtemps qu'il ne l'imagine. Mais pour le moment, il parvient à garder la face. Sous réserve de l'évolution de la situation. « Un désaccord ? » répète t'il pour en savoir plus.
rainmaker


darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

our wrongs remain unrectified (channing) 5j4zfpzs

our wrongs remain unrectified (channing) 1207904071:
 


Dernière édition par Channing Walker le Ven 19 Nov - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otto Lazzari
Otto Lazzari
la vengeance dans la peau
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-huit ans (02.06).
SURNOM : bus.
STATUT : marié, la nostalgie ayant remplacé l'amour depuis bien longtemps.
MÉTIER : responsable de la branche cambriolage pour le Club.
LOGEMENT : #666, carmody road (toowong), avec une chambre de trop.
our wrongs remain unrectified (channing) Ffb5474b3dedf880c449f70ae17c1de32c0e2a9e
POSTS : 305 POINTS : 270

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
RPs EN COURS : (huit) present: auden #2 › channingkieran › murphy #2 › saülserena #3don't call me at all | past: serena #2
RPs TERMINÉS : audenmurphyraelyn › serena
oh no:
 

AVATAR : robert pattinson.
CRÉDITS : ethereal (avatar), nobodys (profil gif), RENEGADE (signature icons).
DC : ezra beauregard, le coeur navré (ft. sam claflin) et damon williams, les illusions perdues (ft. rudy pankow).
PSEUDO : luleaby.
INSCRIT LE : 13/06/2021
https://www.30yearsstillyoung.com/t39133-

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptyDim 14 Nov - 14:08




our wrongs remain unrectified

***

« Bien sûr » Bien sur qu’il viendrait agir en fonction des dires de l’italien; s’il ne l’avait pas encore compris jusque là, l’évidence devait être de mise désormais. La seule chose qui faisait un brin douter Otto en cet instant, concernant la compréhension et l’implication du Walker dans cette situation, fut le ton bien trop serein qu’il vint emprunter pour lui répondre. Cela ne permit qu’à mettre d’autant plus le Lazzari sur ses gardes, ne lâchant pas un seul instant du regard les moindres gestes que le propriétaire pouvait effectuer. Il se devait d’être prudent, mais il était plus simple de venir anticiper les actions des personnes se retrouvant quelque-peu perturbées par l’intrusion d’un tiers chez eux que par celles semblant être maitres de leurs émotions. C’en était d’un chiant, d’être maitre de ses émotions.

Cependant, le Walker vint être assez docile pour servir, comme demandé - ordonné - par Otto deux verres de whisky. S’il avait besoin d’une dose de courage de son côté, c’était son problème; l’italien lui ne savait juste pas faire autrement qu’en ayant des substances venant parcourir ses veines dès que l’occasion se présentait. « Je vous ai fais attendre ? » Venant hausser rapidement les épaules de façon nonchalante, il vint boire d’une gorgée la moitié du verre qui lui avait été servi. La qualité du breuvage était surprenante. « Pas vraiment. » Il vint poser son verre sur la table basse à disposition, alors que l’autre homme vint se contenter de s’appuyer contre la cheminée - s’il avait été vraiment dans un mauvais jour, Otto aurait imaginé y mettre le feu, à cette cheminée. « Ca m’a laissé le temps d’observer avec attention les lieux, ce qui revient à être un avantage pour moi. » Ainsi, Otto avait eu le temps de prévoir tous les scénarios pouvant être tirés de cette rencontre. Il connaissait parfaitement désormais les issues de la demeure, savait très bien comment venir mettre ces informations à son avantage. L’autre n’avait pas pensé jusque là, puisque de toutes manières, il ne s’attendait en rien à recevoir l’italien chez lui ce soir. « Les premiers temps, si. Plus maintenant. » De garder des biens d’une si grande valeur. Otto vint hausser un sourcil, légitimement surpris. Il s’attendait à une réponse bien plus proche de la positive que de l’indifférence; et il se demandait désormais à quel point la fortune du jeune homme pouvait être élevée, s’il n’avait que si peu d’attachement à ses biens matériels. « Un peu comme la première fois qu'on s'introduit chez quelqu'un, je suppose. On a peur au début, puis cela passe et on demande à boire. » A ces derniers mots, Otto ne put réfréner un petit rire - amusé, réellement. Peut-être que le calme apparent n’était qu’une façade, après tout, afin de venir mesurer contre qui il devait se défendre en cet instant.

« Un désaccord ? » - « Oui et non. » Afin de venir croise ses mains, coudes sur les genoux, comme s’il s’apprêtait à raconter la meilleure anecdote de sa vie, Otto vint se pencher légèrement en avant. « C’est pas de la peur qu’on ressent, dans ces moments là, c’est de l’adrénaline. » L’excitation de venir faire quelque-chose d’absolument illégale sans personne derrière vous pour vous sermonner; là était la réalité du terrain qu’il appréciait un brin de trop. « Parfois, elle est de retour. Et parfois effectivement, elle s’efface pour venir laisser place à une normalité qui peut faire peur à voir. » Bien sur qu’il était satisfait d’une telle réponse, alors qu’il vint attraper de nouveau son verre pour venir en prendre une lampée. A cette allure là, il allait devoir prendre la bouteille entière pour étancher sa soif; ou plutôt pour venir apaiser ses pulsions qui pouvaient parfois mener à des situations bien plus compliquées que les originales. En parlant d’originale, il ne perdait en rien son objectif principal dont ils semblaient gentiment se détourner. « C’est pas pour parler des bienfaits de ces intrusions que je suis là, en revanche. » Son regard vint se planter dans celui du Walker; un de ces regards où, si vous n’étiez pas assez en confiance avec vous même ou la situation, pourrait vous faire faire un arrêt cardiaque assez rapidement. Otto avait des bons côtés, c’était indéniable; ces derniers n’étaient cependant pas en exposition permanente et devaient être mérités pour venir en entrevoir la surface. « Mais plutôt pour venir discuter des conséquences de ces dernières. Ou de la dernière tout court, dans ton cas. » S’il n’avait pas tout à fait compris où cette discussion s’en allait, avec un minimum de concentration, il serait apte à le faire désormais. « Je pense pas que tu l’aies déjà oublié. Un désaccord ? » Jouer avec sa proie, telle était l’adrénaline qu’il aimait ressentir dans ces situations.


Revenir en haut Aller en bas
Channing Walker
Channing Walker
l'ironie du sacrifice
l'ironie du sacrifice
Voir le profil de l'utilisateur
our wrongs remain unrectified (channing) 7vHkInU ÂGE : 35 ans, né le 26 août 1986
SURNOM : chan en général, souvent monsieur Walker ou Walker tout court
STATUT : il trouve du réconfort et de la chaleur en compagnie de Danika, là où les souvenirs d'une époque meilleure l'envahissent
MÉTIER : dirigeant du Walker Group, entreprise de renom dans le domaine de l'immobilier
LOGEMENT : 216 beachcrest road à bayside, dans une villa avec une vue imprenable
our wrongs remain unrectified (channing) U4ok
POSTS : 1068 POINTS : 70

GENRE : Je suis un homme
ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : il est né et a toujours vécu à Brisbane, même s'il a pas mal voyagé › il est gourmand, excellent cuisinier › il a un tempérament calme et diplomate › il fait du piano depuis qu'il est môme › il participe à des courses illégales au coeur de Brisbane, un vieux démon › il est trilingue (anglais, français et italien) › il a un tatouage « 007 » en bas du dos, une connerie de soirée quand il avait 22 ans › il adore le bon vin et le whisky › il n'aime pas se confier, est très pudique de ses sentiments › il aime passer du temps à sillonner la ville avec sa CBR
RPs EN COURS :
our wrongs remain unrectified (channing) Lkj4
CHANELLE #9 #10 #11 i didn't kissed you that night, cause if i did, i wouldn't have been able to walk away. i would have stay with you and forget about the world, cause you were mine #1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11

our wrongs remain unrectified (channing) Ohbi
CHANNIKA #4 mirror on the wall, here we are again, through my rise and fall you’ve been my only friend, you told me that they can understand the man i am, so why are we here talking to each other again

our wrongs remain unrectified (channing) Lc5g
WALKERS › salt and sugar look alike. be careful who you trust

our wrongs remain unrectified (channing) 7xrt
ELANING › the heart needs more time to accept what the mind already knows. i'm just glad to have you by my side, now and always

our wrongs remain unrectified (channing) T836
WALKIE #4 #5 i’d take a bullet for you. not in the head tho, but like in the leg or something


RPs EN ATTENTE :
our wrongs remain unrectified (channing) 0pkf

(l'ordre n'est pas à prendre en compte)
carlisle › garret #2 › nicky #2 › basile

RPs TERMINÉS : elizabeth #1dani #1caelan #1raphaellexie #1clyde #1dani #2eddie #1elizabeth #2dani #3elizabeth #3caelan #2dani au #4danika #1dani #5lexie #3eddie #2victoria #1hayden #1dani #6dani #7elizabeth #4clyde #2 et lexie #2danika #2dani #9garett #1gabrielle #1gabrielle #2gabrielle au #3lexie #3gabrielle #4hunter #1james #1danika #3gabrielle #6nicky #1lexie #4adriana #1freddy #1gabrielle au #8eddie au #3gabrielle #7gala de charitégabrielle #5elizabeth #5

rps abandonnés:
 

AVATAR : Matthew Daddario
CRÉDITS : dramaclubsandwich (avatar) astra (signature)
DC :  
PSEUDO : astre, eternalia
Femme (elle)
INSCRIT LE : 27/11/2020
https://www.30yearsstillyoung.com/t35209-cafe-noir-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35307-des-bleus-a-l-ame-channing https://www.30yearsstillyoung.com/t35936-channing-walker https://www.30yearsstillyoung.com/t35934-channing-walker

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) EmptyVen 19 Nov - 16:47



our wrongs remain unrectified

@Otto Lazzari & Channing
« Pas vraiment. » Le brun ne réagit pas à la réponse qui lui est donnée. Il se contente de regarder l'homme, se demandant à quel point la donne aurait été différente s'il l'avait devancé en rentrant plus tôt. Si l'autre se serait introduit malgré sa présence, ou si en voyant les lumières allumées se serait ravisé pour repousser sa visite au lendemain. Il se pose un tas de questions l'héritier, pas qu'il songe réellement à leur apporter des réponses. Il n'est pas celui en mesure de poser des questions, uniquement d'y répondre, et il n'est pas assez stupide pour prétendre le contraire. Pour croire que, même si la situation est pacifique pour le moment, elle va le rester. « Ca m’a laissé le temps d’observer avec attention les lieux, ce qui revient à être un avantage pour moi. » Où a-t-il été, qu'a-t-il touché ? Le brun s'efforce de ne pas se tendre, de ne pas laisser la moindre fissure fragiliser son masque d'indifférence, mais le jeu n'est pas aussi simple qu'il n'y parait. Pas aussi simple qu'il l'aimerait. Son regard parcourt un long moment le visage de celui qui se tient dans la semi pénombre, à la recherche du moindre indice quant à sa présence ici, du moindre détail justifiant son air nonchalant dans son sofa. Mais Channing n'y décèle rien, rien de plus qu'une profonde assurance et décontraction. Il note simplement une certaine surprise, trahie par un haussement de sourcil, lorsqu'il feint n'accorder aucune importance aux biens qu'il détient entre ses murs. Puis un rire assez spontané, bref et qui le fait frémir. Est-il réellement amusé par sa remarque ou réfrène t'il son envie de faire craquer dès maintenant une allumette dans la cheminée sur laquelle il s'appuie ?

« Oui et non. » Ses sourcils se froncent légèrement alors qu'il attend patiemment - non - que l'homme poursuive. Il se penche vers l'avant, son verre déjà à moitié vide après une unique gorgée, et Channing garde le silence. D'ordinaire, le grand brun a un oeil assez juste pour déterminer les intentions de ceux qu'il côtoie. Pour savoir, notamment dans le domaine professionnel, si la personne qui lui fait face va lui faire perdre son temps ou au contraire, l'intéresser et lui apporter. Mais face à l'inconnu, il est tout bonnement incapable de tirer un quelconque jugement. De prédire la moindre de ses actions, de deviner s'il est sur le point de le tuer ou de lui taper dans l'épaule. et le sentiment est étrange, malaisant, pas vraiment rassurant. « C’est pas de la peur qu’on ressent, dans ces moments là, c’est de l’adrénaline. » De l'adrénaline. Celle qu'il ressent au volant de sa sportive, celle qui fait palpiter son coeur, celle qu'il recherche le soir en rejoignant les parkings sombres du centre-ville. Recherchent-ils la même chose ? La même adrénaline, différemment, en s'adonnant à leurs activités illégales respectives ? Fait-il cela, s'introduire chez les gens, pour vibrer en voyant la peur dans leurs yeux ? Ont-ils vraiment des points en communs ? « Parfois, elle est de retour. Et parfois effectivement, elle s’efface pour venir laisser place à une normalité qui peut faire peur à voir. » La normalité. Celle qu'il cherche à fuir en remplaçant ses papiers d'identité par ceux de Ace, celle qu'il cherche à oublier l'espace d'un temps pour la rendre plus facile à accepter en la retrouvant. Les pensées du brun flottent un moment alors qu'il l'écoute, le suivant toujours des yeux lorsqu'il se penche pour reprendre une gorgée de son verre. Pour goûter une nouvelle fois au whisky servi par son hôte, se fichant de voir la ligne de la boisson dangereusement descendre après chaque aller-retour entre ses lèvres et la table. Channing jette un oeil vers la bouteille laissée sur le mini bar, et laissant son propre verre sur l'insert de cheminée, il prend la décision de lentement aller s'en quérir avant de revenir la poser sur la table basse. Il est lent dans ses gestes, ne joue pas les héros, est sage et prévisible. et il est à nouveau appuyé à sa place initiale la minute suivante, la bouteille à portée de l'homme qui est à présent libre de recharger son verre au besoin.

« C’est pas pour parler des bienfaits de ces intrusions que je suis là, en revanche. » Son regard se plante dans le sien et celui du Walker se redresse pour le soutenir. et s'il s'appuyait jusque maintenant d'une manière distraite au marbre de l'insert, il s'y repose cette fois-ci pour de bon. Il déglutit en silence, et s'il garde la face son coeur marque toutefois un loupé. « Mais plutôt pour venir discuter des conséquences de ces dernières. Ou de la dernière tout court, dans ton cas. » Son cambriolage de juin. Il bat une, puis une seconde fois des paupières en réalisant. Bien sûr qu'il avait conscience que cette seconde visite inopinée n'était pas sans rapport avec la première, mais la confirmation à voix haute des faits le fit frissonner désagréablement. « Je pense pas que tu l’aies déjà oublié. Un désaccord ? » Il s'amuse avec lui. Comme si le brun n'était rien de plus qu'une souris condamnée entre ses griffes, et si jusque lors Channing faisait preuve d'une patience indéfectible et d'une sérénité à toute épreuve, une certaine tension vient à présent trahir les lignes de son visage et celles de ses épaules. « Vous êtes le grand patron, je me trompe ? » et cela, se tromper, il en doute. Il en est presque certain quand l'inconnu sait exactement ce qu'il fait, quand il parvient d'une main de maître à le faire tourner en rond. Quand il est assez sûr de lui pour y aller tout en douceur, ayant pour seul but de rendre la torture plus délicieuse, quand ceux qui étaient sans doute ses disciples ont sorti le grand jeu il y a quelques mois de cela. Eux voulaient se rassurer et l'impressionner, lui au contraire n'est ni intéressé par l'un ou l'autre. C'est de la peur qu'il veut lui faire ressentir, ou de l'adrénaline selon la façon dont le Walker veut vivre ce moment. « Pourquoi avoir fait le déplacement ? » demande t'il à nouveau, son ton de voix toujours calme en apparence. Se contenter de répondre aux questions, n'est-ce pas.
rainmaker


darkness is your candle
she took my heart i think she took my soul. with the moon i run far from the carnage of the fiery sun. driven by the strangle of vein showing no mercy i'd do it again, open up your eyes you keep on crying baby i'll bleed you dry

our wrongs remain unrectified (channing) 5j4zfpzs

our wrongs remain unrectified (channing) 1207904071:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

our wrongs remain unrectified (channing) Empty
Message(#) Sujet: Re: our wrongs remain unrectified (channing) our wrongs remain unrectified (channing) Empty


Revenir en haut Aller en bas
 

our wrongs remain unrectified (channing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: bayside :: logements
-