AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aide les nouveaux à se sentir chez eux
Deviens parrain et viens aux prochaines soirées cb d'intégration.
Le forum a besoin de vous pour vivre
N'oubliez pas de voter autant que possible.

 eznny ▲ i'll be home for christmas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
l'étoile presque bleue
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : divorcée, en réhabilitation sociale.
MÉTIER : peintre et photographe, partage son atelier aux artistes dans le besoin, et le transforme les week-ends en workshop ouvert au public.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison à rénover, qui prend doucement des airs de nid confortable.

POSTS : 3586 POINTS : 910

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 7 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

EZNNY #7EZNNY (contre les zombies)EZNNY #4 (au)
I wake up alone, in an other life the world was beneath us. Tonight comes, mistaken for a vision. Something of my own creation.


ZOMBENNYBENNY #7
Unconscious mind, wanna feel one last time. Anywhere, whenever. Apart, but still together. I know I'm not alone.


EDWINNY #2 (fb) EDWINNY #4 MCGERALD EDWINNY #5
I need more than myself this time, and I do believe that we rely on. All my life to sacrifice, now listen to what I say. When will I know that I really can't go?


CORANNY (fb)
If there's no one beside you when your soul embarks, then I'll follow you into the dark. Just our hearts clasped so tight, waiting for the hint of a spark.


TADDY #2
I'll sit out on the front sofa while your hands, they talk to me. All of this fooling around is as fun as it used to be.

hassan #2joanne #3jamie #2


RPs EN ATTENTE : ryleigh

PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

MessageSujet: eznny ▲ i'll be home for christmas   Ven 1 Déc - 5:43



i'll be home for christmas
eznny

Ils avaient mis le paquet. Je laissais Noah apprécier le spectacle en retrait, incapable d’être aussi démonstrative que lui, aussi émue. C’est qu’il était plus que stimulé, à voir ses pupilles dilatées, son air émerveillé, ses cris, empressés, qu’il émettait dès qu’on allumait un luminaire, dès qu’on entendait la musique prendre en volume. La rue est complètement  transformée pour l’occasion, enjolivée d’un esprit festif, de rouge, de vert, de blanc, de doré. Et il n’en a que faire de se blottir dans mon cou, il préfère trottiner à gauche, se faufiler à droite. Sa tête blonde me nargue maintenant qu’il zigzague à travers la foule, que ma main le cherche maintenant qu’il s'esquisse jusqu’à l’avant. Et le sourire qui tapisse mon visage est vrai, beau, doux, mérité. Il souligne toutes ces années à célébrer Noël alors que le gamin était enfoui sous les draps de la 214, à grignoter ce que la cafétéria de l’hôpital avait de savoureux - ou pas - à nous offrir. Un premier Noël rien qu’à lui, rien que pour lui, où j’avais voulu faire les choses en grand. Et cette parade qui s’était immiscée à l’horaire, qui avait agit à titre d’excuse parfaite pour quitter la famille alors qu’elle devenait trop entreprenante, maman, papa, Matt, tous rassemblés, tous de trop. Je m’étais excusée au pied du sapin illuminé, j’avais prétexté autre chose, une migraine, un mal-être, n’importe quoi qui m’aurait sorti de là dans l’immédiat, qui aurait suffit pour que je n’ai pas à supporter leur hypocrisie en public, devant témoins. Depuis les dernières révélations, depuis que je savais ce qu’il avaient manigancé en trio derrière mon dos, rien ni personne n’aurait pu me convaincre de rester à leur chevet, de faire vivre à mon fils un Noël d’apparences, là où rien ni personne n’avait de constance à mon sens. « Je… on ne restera pas. » que j’avais sifflé, polie, une gorgée de punch plus tard, alors que maman s’enflammait sur l’énergie que pouvait dégager Noah, sur ses allers et retours autour du sapin, sur son regain quelques bouchées de bûche plus tard. Ils savaient que j’étais là pour lui et strictement lui, ils savaient que je ne m’éterniserait pas, que je n’en avais que faire de leurs préoccupations, de leurs bonnes intentions à la veille de Noël. Un remerciement sec plus tard, et Noah m’avait accompagné vers notre prochaine destination, docile, la tête dodelinant du hall jusqu’au trottoir, pour finir par s’engouffrer dans un taxi, et filer jusqu’à Pine Rivers. De là, ce serait les réjouissances, on oublierait le reste, on n’y serait que nous. Trois.      

« Papa! »  l’exclamation du gamin me donne des frissons, alors que j’ignore l’instant d’une fraction de seconde s’il a vu Edward, ou Ezra. C’est con, c’est ridicule, mais je suis encore en phase d’adaptation, je suis encore à même de tenter de comprendre comment je réagirai face à tout ceci, lorsque la poussière sera retombée, lorsque je réaliserai que Noah sait tout, que le divorce est signé, que notre vie en duo commence, et qu’il en a les rennes. « C’est aussi étrange pour toi que pour moi? »  et j’éclate de rire, reconnaissant entre mille la tête blonde et les mèches hirsutes d’Ezra qui viennent se poster à notre hauteur, le bambin s'agrippant à son t-shirt, mon sourire s’arrimant au reste. On avait convenu de se retrouver ici en famille, on avait décidé de passer la soirée ensembles, de tout faire en notre pouvoir pour que notre fils ait droit au Noël qu’il avait toujours mérité. Les rues enneigées de Londres me manquent mais je n’en dis rien, attirant plutôt le jeune homme un peu plus près de nous, l’invitant à s’ajouter à la foule qui se resserre au premier rang. «  Viens là, y’a de la place. » on se pousse le temps qu’il nous rejoigne, et c’est un coup d’oeil complice qui se vrille dans sa direction lorsqu’il finit par prendre Noah dans ses bras, lui donner amplement vue sur tout ce qui se trame devant nous, et sur les préparatifs de la parade de Noël qui est à quelques minutes à peine d’être lancée.«  Noël chez les McGrath était particulièrement… particulier. »  que je lui confie, me doutant qu’il voudra probablement savoir comment j’avais trouvé ce premier contact avec ma famille depuis leur visite impromptue à l’hôpital, depuis leurs aveux, depuis mon refus de leur parler, de les contacter pour quoi que ce soit. Pour Noah j’avais fait un effort, et ce serait le seul jusqu’à l’an prochain. «  Et chez les Beauregard? » il a tout de même eu à braver les interrogatoires j’en suppose plutôt salés de ses frères, soeur, et père avant de venir se poster à mes côtés, et j’ai l’impression, à détailler son visage, que ça n’a pas été particulièrement facile.  

Made by Neon Demon



    When she's spinning me around, kissing is a color. What in the world can make a brown-eyed girl turn blue, when everything I'll ever do I'll do for you. She's a juvenile scam, never was a quitter. Tasty like a raindrop, she's got the look.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de Toowong.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.

POSTS : 22335 POINTS : 2125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
ginny #7 › ginny #6ginny #4 (réalité alternative)matt #2 (4/5, close)


RPs EN ATTENTE : dean › heidi #2
RPs TERMINÉS : amelia #1amelia #2amelia #3amelia #4amelia #5amelia #6amelia #7amelia #8cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3ginny #5heidijamesonjamiejoanne › livianamatt #1 (fb)thomas #1thomas #2broregard #1broregard #2family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby
AVATAR : sam claflin
CRÉDITS : Blossom (avatar)
DC : kaecy wilson (emma watson) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

MessageSujet: Re: eznny ▲ i'll be home for christmas   Jeu 4 Jan - 16:08



i'll be home for christmas
eznny

« Papa! » Relevant directement la tête de son téléphone au son de cette voix, Ezra chercha des yeux la petite tête blonde qui ne mit pas si longtemps que ça avant de le rejoindre. « Salut bonhomme ! » Se baissant pour venir embrasser Noah, c’était un sourire plus qu’heureux qui s’affichait sur le visage d’Ezra. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que son fils était sorti d’affaire et qu’il gambadait partout de nouveau comme un enfant de son âge. Et le voir comme ça, le voir pour de vrai et non dépendant de son lit d’hôpital, c’était le plus beau cadeau de noël dont il aurait pu bénéficier. « C’est aussi étrange pour toi que pour moi? » Si Noah était là, c’était forcément que Ginny n’était pas très loin et qu’elle l’avait laissé venir jusque lui sans crainte et danger. Un petit rire de sa part vint faire écho à celui de la jeune femme avant de se relever pour venir l’embrasser sur la joue. « Oh oui. Mais j’aime plutôt bien ce genre de situation étrange, je dois avouer. » Il vint passer un main dans la chevelure rebelle, semblable à la sienne, de son fils. Tout semblait être tout à fait normal, en regardant d’extérieur. Quelqu’un qui passait à leur côté penserait à une famille ordinaire se réunissant pour fêter le réveillon de noël et pour faire plaisir au petit, pour profiter de l’instant présent avant de rejoindre le reste de la famille le lendemain. En apparence, ça rendait vraiment bien - et Ezra aimait cette idée de la famille parfaite qu’ils pouvaient représenter quand ils étaient comme ça. Mais il savait que ce n’était que des apparences et que la réalité était un peu plus compliquée que ça. Pas moins bien, juste plus compliquée. Il savait surtout qu’il devait profiter des petits moments comme celui là, car même si Ginny le laissait voir Noah dès qu’il le désirait, légalement ce n’était pas encore tout à faire ça - quelques papiers trainaient encore de ci, de là, en attente de confirmation. « Viens là, y’a de la place. » Ezra suivit rapidement Ginny sur quelques pas, quelques mètres, pour qu’ils puissent obtenir l’une des meilleures places et regarder la parade comme il se devait. La ville avait doublé d’efforts cette année pour rendre ça beau, à croquer pour les yeux des petits comme des grands. Et celui qui s’agitait bien sur le plus dans toute cette histoire, c’était Noah qui du haut de ses trois pommes tentait d’apercevoir au mieux par dessus les épaules des autres personnes devant lui. Un coup d’oeil complice à Ginny confirma à Ezra que son idée était la bonne. Sans même le prévenir, il attrapa Noah afin de le prendre dans ses bras - d’ici, il était sûr de voir toute la parade. « Va falloir manger un peu plus de soupe et grandir gamin ! « Le rire d’Ezra déclencha celui de Noah avant que ce dernier ne reporte son attention sur les couleurs et les lumières à leurs pieds. « Noël chez les McGrath était particulièrement… particulier. » Portant désormais son attention sur la jeune femme, Ezra tira une petite moue désolée en direction de la jeune femme. Depuis qu’elle avait découvert le pot aux roses, les relations qu’elle pouvait entretenir avec sa famille étaient devenues plus que délicates - et Ezra ne pouvait pas lui en vouloir, il s’était promis d’arracher les yeux de la tête de Matt le jour où il le croiserait enfin. « J’espère qu’ils ne t’en ont pas trop fait baver… » Il connaissait les tendances McGrath à bien savoir remuer le couteau dans la plaie - et ce n’était pas forcément la chose la mieux venue en cette période de fête, de famille et de célébration. « Et chez les Beauregard? » Cette fois ci, ce fut avec un léger soupire qu’Ezra vint accueillir les paroles de la jeune femme. Il s’assura que Noah était réellement occupé par ce qu’il se passait sous ses yeux pour reprendre la parole - sa vie de petit garçon était déjà assez compliquée sans les histoires de sa nouvelle famille. « Je… Je suis passé chez mon père ce soir, avant de venir. Et je retrouve mes frères demain midi normalement. » Il eut un petit silence, et il secoua la tête légèrement - rire à peine amusé qui s’échappa de ses lèvres. « J’avais oublié que tu n’étais pas au courant de toute cette histoire. Avec tout… » Il tourna le regard quelques instants vers Noah avant de reposer les pupilles sur Ginny. « Mon père a renié Thomas, et c’est un peu parti dans tous les sens entre lui et tous les autres, moi y compris, à la suite… » Il haussa légèrement les épaules. Après tout, il savait que c’était la seule finalité possible entre eux tous avec les choses qui s’étaient passées. Cependant, avec les montagnes russes d’émotions qu’il avait vécu ces derniers mois, Ezra n’avait pu s’empêcher d'aller au moins voir son père en cette soirée de réveillon de noël. Parce-que s’il ne l'avait pas fait, il s’en serait voulu malgré tout.  

Made by Neon Demon




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'étoile presque bleue
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : divorcée, en réhabilitation sociale.
MÉTIER : peintre et photographe, partage son atelier aux artistes dans le besoin, et le transforme les week-ends en workshop ouvert au public.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison à rénover, qui prend doucement des airs de nid confortable.

POSTS : 3586 POINTS : 910

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 7 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

EZNNY #7EZNNY (contre les zombies)EZNNY #4 (au)
I wake up alone, in an other life the world was beneath us. Tonight comes, mistaken for a vision. Something of my own creation.


ZOMBENNYBENNY #7
Unconscious mind, wanna feel one last time. Anywhere, whenever. Apart, but still together. I know I'm not alone.


EDWINNY #2 (fb) EDWINNY #4 MCGERALD EDWINNY #5
I need more than myself this time, and I do believe that we rely on. All my life to sacrifice, now listen to what I say. When will I know that I really can't go?


CORANNY (fb)
If there's no one beside you when your soul embarks, then I'll follow you into the dark. Just our hearts clasped so tight, waiting for the hint of a spark.


TADDY #2
I'll sit out on the front sofa while your hands, they talk to me. All of this fooling around is as fun as it used to be.

hassan #2joanne #3jamie #2


RPs EN ATTENTE : ryleigh

PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

MessageSujet: Re: eznny ▲ i'll be home for christmas   Mer 17 Jan - 6:57



i'll be home for christmas
eznny

Noah qui gigote au sol et Ezra qui s’esclaffe, l’attrapant par les hanches pour l’installer bien en hauteur, la pique de travers. « J’ai pas encore atteint la puberté, on se calme! » et j’hausse le sourcil avant d’éclater de rire devant la surprise - et la réplique particulièrement arrêtée d’un gamin qui en a assez goûté, des smoothies aux 44 légumes et autres concoctions à base de plantes que sa chère mère lui fait ingérer avec toute la bonne volonté du monde. « Je t’ai pas dit? Les médicaments post-opération lui ont donné une répartie d’enfer. » je soupçonne que j’y suis pour quelque chose, à voir comment je joue d’humour noir et de sarcasme au quotidien. Le mauvais exemple tient là, format adulte, maintenant que je retiens un énième rire d’encourager le gamin à nous relancer, mais son attention dérive bien vite vers la gauche, là où on commence doucement à se mettre en place, costumes, chars allégoriques et décorations festives à la clé. « Bah, je m’étais faite à l’idée. Ils ont été corrects avec l’autre terreur - c’est l’essentiel. » que je finis par rassurer Ezra, les mains qui se glissent nonchalamment dans mes poches. C’était inévitable que ma présence pour les Fêtes chez les McGrath soit tout sauf naturelle. Si j’étais ravie de retrouver cousines, cousins, tantes et oncles, mon frère et mes parents n’avaient pas laissé une once de quiétude au brunch du jour. Au moins, je m’y attendais - et au mieux, je n’en avais tristement plus rien à faire. « Et ils prévoient repartir pour Londres sous peu. Tout est bien qui finit bien. » pour ce qui est de Matt, je me doute qu’il sera dans le coin encore un long moment. Mais savoir papa et maman dans un prochain avion vers l’Angleterre me laissait un vrai capital de sûreté, rassurée d'apprendre qu’ils ne seraient pas là à épier le moindre de mes faits et gestes, l’espoir de me rabibocher avec leurs diktats  de bourges bien hypocrites de sitôt.

De ma famille, c’est maintenant au sujet de la sienne qu’on discute. Je me doutais bien que la situation avec Noah et moi n’allait pas être simple à expliquer aux Beauregard, encore moins lorsque j’entends qu’au final, ils sont tous aussi divisés que ma propre fratrie. La voix d’Ezra se casse, mon coeur se resserre sous l’impulsion. « Oh… Ezra… si tu veux retourner avec lui, ou avec Thomas, ou quiconque, tu peux, hésite pas une seule seconde. » mes prunelles trouvent les siennes dans la seconde, insistant sur chaque mot, même envolés trop vite. Je n’avais jamais voulu qu’il se sente obligé de quoi que ce soit en notre présence, et il n’avait pas besoin de prouver quelque chose en restant ici, si ses propres frères et soeur avaient encore besoin de lui. Il avait été si présent à nos côtés depuis des semaines, il avait passé le plus clair de son temps avec moi au chevet de Noah, c’était donc sans réflexion aucune que je le libérais s’il avait à être ailleurs, sans la moindre culpabilité d’un départ précipité. Et comme je tiens à insister sur notre nouvelle situation, sur ces bases qu’on pose, sur ce qu’on construit, là, tous les trois, j’ajoute, le sourire doux, entendu. « Tu sais, on peut se reprendre n’importe quand, maintenant. » c’est l’espoir qui parle, et mes pieds bien ancrés au sol, à Brisbane. C’est mon adresse civique qui est maintenant à mon nom et non à celui de mon ex-mari, ni de mes parents. C'est la santé de Noah qui n'est plus notre épée de Damocles. C’est ma volonté de créer un nid dans une ville qui nous ressemble, des marques pour enfin s'enraciner à quelque part. Et c’est surtout ce nous, là, encore difficile à décrire mais qui semble si naturel quand on s’arrête pour le voir, pour l’accepter, le vivre. « Papa, je vois plus rien, on peut avancer? » Noah qui insiste, gesticulant, chassant le silence d'une demande plus que suppliée, les yeux plissés alors que d’autres gens viennent de se poster en peu trop dans son champ de vision. « Bon, si tu as à partir ailleurs, faudra que ce soit après la parade tout de même. » et mon ton est moqueur, juste assez. La blague remonte jusqu’à ce qu’un soupir la suive, et qu’il ne reste que du beau. « On est chanceux, que tu sois là. » et que tout le reste soit enfin derrière nous.   

Made by Neon Demon



    When she's spinning me around, kissing is a color. What in the world can make a brown-eyed girl turn blue, when everything I'll ever do I'll do for you. She's a juvenile scam, never was a quitter. Tasty like a raindrop, she's got the look.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'or dans les doigts
l'or dans les doigts
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : trente-trois étés colorés, né une certaine fête nationale australienne de quatre-vingt cinq.
STATUT : officiellement célibataire. son coeur ? lui il est perdu...
MÉTIER : el boss chez mecanor, garage auto/moto situé dans le quartier de Toowong.
LOGEMENT : ap. 159, fortitude valley.

POSTS : 22335 POINTS : 2125

ORIENTATION SEXUELLE : J'aime les jolies filles.
PETIT PLUS : la famille avant tout › n'était pas donneur compatible de rein, don qui avait pour but de sauver son fils › cora coverdale est la plus belle › a rencontré son fils; coup de foudre au premier regard, comme on dit › après trois longues années de lutte pour le petit et pour Ginny, et quelques mois pour lui, Noah est enfin tiré d'affaire de cette maladie qui a failli lui coûter la vie
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :
ginny #7 › ginny #6ginny #4 (réalité alternative)matt #2 (4/5, close)


RPs EN ATTENTE : dean › heidi #2
RPs TERMINÉS : amelia #1amelia #2amelia #3amelia #4amelia #5amelia #6amelia #7amelia #8cora #1cora #2ginny #1ginny #2ginny #3ginny #5heidijamesonjamiejoanne › livianamatt #1 (fb)thomas #1thomas #2broregard #1broregard #2family reunion › #pinkteam (battles2016)#teammalaise
the ghosts from the past:
 

PSEUDO : luleaby
AVATAR : sam claflin
CRÉDITS : Blossom (avatar)
DC : kaecy wilson (emma watson) › soren west (ian somerhalder) › debra brody (gal gadot)
INSCRIT LE : 07/04/2015
http://www.30yearsstillyoung.com/t6792-ezradorable http://www.30yearsstillyoung.com/t1495-ezra-beauregard

MessageSujet: Re: eznny ▲ i'll be home for christmas   Mar 30 Jan - 20:14



i'll be home for christmas
eznny

« J’ai pas encore atteint la puberté, on se calme! » Le rire de Ginny fut rapidement rejoint par celui d’Ezra. Il apprenait encore à apprendre son propre fils, et parfois il avait tendance à oublier qu’il n’était plus si enfant que ça. « Je t’ai pas dit? Les médicaments post-opération lui ont donné une répartie d’enfer. » Le sourire d’Ezra s’agrandit, parce-que c’était le pire qu’il pouvait souhaiter pour Noah que d’avoir obtenu une nouvelle répartie d’enfer avec les traitements. Il savait que ce n’était pas forcément simple, mais au moins c’était et ça resterait - c’était l’important. « Bah, je m’étais faite à l’idée. Ils ont été corrects avec l’autre terreur - c’est l’essentiel. Et ils prévoient repartir pour Londres sous peu. Tout est bien qui finit bien. » Il finit par hocher délicatement de la tête. Il ne s’attendait pas non plus à ce que les parents de Ginny accueillent la nouvelle comme une bénédiction, parce-qu’ils savaient depuis toutes ces années dans quoi ils s’étaient engagés. Quand à Matt… C’était une autre histoire, lui. « Tu vas pouvoir respirer un peu, au moins. » Et il allait pouvoir arrêter de regarder à deux fois les personnes qu’ils croisaient dans la rue de temps à autres, voulant toujours être sûr que ce n’était pas eux qu’il venait de croiser. Il n’était pas du genre à s’énerver contre les gens de manière générale pour rien, mais contre eux il ne savait pas de quoi il en ressortirait. Finalement, d’une famille à une autre, ils en vinrent à parler des Beauregard. Une autre époque, pour sûr, de ce côté là aussi. Et il était vrai qu’avec les événements récents, Ezra avait l’impression que cette époque là était déjà bien loin - alors que quelques mois seulement séparés cette journée mémorables en famille du présent moment. « Oh… Ezra… si tu veux retourner avec lui, ou avec Thomas, ou quiconque, tu peux, hésite pas une seule seconde. Tu sais, on peut se reprendre n’importe quand, maintenant. » Ce fut un sourire attendri qui vint se glisser sur les lèvres d’Ezra. Parce-que malgré tout ce qu’il se passait entre eux, autour d’eux, Ginny ne changeait pas tant que ça. Elle restait ce coeur qui pensait aux autres et qui voulait que ça aille bien pour eux. C’était de ça qu’il était tombé amoureux, la première fois, ou c’était au moins l’un des arguments et des raisons qui avaient fait chavirer son coeur. Et aujourd’hui encore, il ne pouvait qu’aimer ce côté d’elle qui la rendait si unique. « Papa, je vois plus rien, on peut avancer? » Comme à chaque fois qu’il l’appelait désormais de la sorte, le mot papa sortant de la bouche de Noah vint enrober le coeur d’Ezra d’une chaleur à laquelle il n’arrivait pas encore à s’acclimater - mais ce n’était en rien dérangeant, au contraire. « Allons-y gamin ! » Il jeta un regard complice à Ginny, avant de commencer à faire quelques pas à travers la foule pour obtenir un meilleur angle de vue. « Bon, si tu as à partir ailleurs, faudra que ce soit après la parade tout de même. » Un petit rire et ils étaient de nouveau en place, installés alors que la parade commençait réellement. L’attention d’Ezra n’était cependant absolument pas focalisée sur cette dernière mais plutôt sur la jeune femme qui se tenait à ses côtés. « Je n’ai nulle part autre où être ce soir, tu sais. » Il attendit qu’elle porte à son tour de nouveau son attention sur lui. « Tu disais que je pouvais partir si y’avait besoin. Je n’ai pas besoin de partir. » Il prit une grande inspiration, un petit sourire réellement heureux sur le visage. « Ca menaçait d’imploser depuis longtemps de toutes façons, avec papa, alors ce n’est pas ce soir qui changerait les choses. Et puis, je suis avec ma famille là, ce soir, c’est tout ce dont j’ai besoin. » Famille peu typique et un encore en apprentissage, mais c’était le cas. Désormais, même s’il vouait un amour connu et infini à ses frères et soeurs, sa famille c’était Ginny et Noah. Il se devait de profiter d’eux comme il avait pu profiter des autres durant toutes ces années - et ce sentiment était exacerbé depuis qu’il connaissait réellement le prix de la vie d’un enfant. « On est chanceux, que tu sois là. » Venant tenir Noah d'une seule main désormais, il passa son second bras autour des épaules de Ginny avant de venir déposer un baiser délicat sur le dessus de son front. « Et moi j’ai de la chance de vous avoir retrouvés. » Surtout que les choses auraient pu tourner bien différemment. Même si les derniers mois n’avaient pas été des plus faciles, Ezra n’aurait changé ça pour rien au monde, et il n’aurait partagé ces moments avec d’autres personnes en échange de rien. « Quoi au programme pour toi, pour la suite ? » Il savait à quel point Ginny avait pu mettre sa vie entre parenthèses pour le petit, et pour ça il lui en serait à jamais reconnaissant. Mais il était temps qu’elle puisse penser à elle aussi, qu’elle s’octroie du temps personnel et du bon temps. « Et puis, il va falloir qu’on parle école pour la terreur aussi, maintenant. »  

Made by Neon Demon




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'étoile presque bleue
l'étoile presque bleue
Voir le profil de l'utilisateur
ÂGE : 27 ans (05/03)
SURNOM : Virginia Mary Elisabeth, pour un max de confusion.
STATUT : divorcée, en réhabilitation sociale.
MÉTIER : peintre et photographe, partage son atelier aux artistes dans le besoin, et le transforme les week-ends en workshop ouvert au public.
LOGEMENT : #11 Logan City - une vieille maison à rénover, qui prend doucement des airs de nid confortable.

POSTS : 3586 POINTS : 910

ORIENTATION SEXUELLE : Je n'aime que ma moitié.
PETIT PLUS : Maman de Noah, un petit ange de 7 ans qui se remet doucement d'une grave maladie l'ayant gardé hospitalisé depuis les trois dernières années. ▲ Ne parle plus à ses parents ni à son frère après avoir appris qu'ils ont manipulé sa vie. ▲ Accro au café. ▲ N’a que quelques bons amis qu’elle compte sur les doigts d’une main. ▲ Née à Brisbane, expatriée à Londres, revenue depuis 3 ans. ▲ Geek dans l’âme, elle adore les BDs et les jeux vidéos. ▲ Végétarienne, yogi aguerrie et adepte de méditation. ▲ A un humour douteux, discret, mais bien sarcastique.
UN RP ? : Pas dispo pour le moment.
RPs EN COURS :

EZNNY #7EZNNY (contre les zombies)EZNNY #4 (au)
I wake up alone, in an other life the world was beneath us. Tonight comes, mistaken for a vision. Something of my own creation.


ZOMBENNYBENNY #7
Unconscious mind, wanna feel one last time. Anywhere, whenever. Apart, but still together. I know I'm not alone.


EDWINNY #2 (fb) EDWINNY #4 MCGERALD EDWINNY #5
I need more than myself this time, and I do believe that we rely on. All my life to sacrifice, now listen to what I say. When will I know that I really can't go?


CORANNY (fb)
If there's no one beside you when your soul embarks, then I'll follow you into the dark. Just our hearts clasped so tight, waiting for the hint of a spark.


TADDY #2
I'll sit out on the front sofa while your hands, they talk to me. All of this fooling around is as fun as it used to be.

hassan #2joanne #3jamie #2


RPs EN ATTENTE : ryleigh

PSEUDO : hub
AVATAR : Daisy Ridley
CRÉDITS : shiya
DC : Matt le p'tit con, Ariane l'incandescente et Jack le sensible
INSCRIT LE : 18/10/2016
http://www.30yearsstillyoung.com/t12335-ginny-sit-still-look-pretty http://www.30yearsstillyoung.com/t17242-good-things-to-come http://www.30yearsstillyoung.com/t12358-ginny-mcgrath http://www.30yearsstillyoung.com/t12357-ginny-mcgrath

MessageSujet: Re: eznny ▲ i'll be home for christmas   Jeu 1 Fév - 16:19



i'll be home for christmas
eznny

Bien sûr que je m’inquiète devant son discours ; le simple ton qu’il emploie, et l’idée que sa propre famille soit en train de se détruire autant que la mienne ne me plaît pas du tout. Si au départ j’avais cru que l’arrivée de Noah, et la mienne par la bande, dans sa vie aurait pu être un sujet de discorde autour de la table Beauregard, c’est un tout autre angle qu’il m’expose, et devant lequel je lui offre une porte de sortie sans aucune attache, sans aucune arrière-pensée autre que d’être près de ceux qui en ont besoin. Pourtant, Ezra ne met pas longtemps à me confirmer qu’il ne compte pas aller nulle part, et si je garde quand même l’esprit alerte au moindre détail qui pourrait me suggérer le contraire malgré ses paroles rassurantes, je suis contente qu’il reste. Foncièrement contente. Assez pour lever la tête dans sa direction maintenant qu’il passe son bras autour de mes épaules, pour laisser un doux sourire caresser mes lèvres alors qu’il pose les siennes sur mon front, et pour en ajouter une couche, maligne. « Tu te trompes. » et je bats des cils, la voix qui chante, l’humour qui rattrape. « T’as pas nulle part où être ; ta place est obligatoire, demandée, nécessaire. En avant, là. » Noah approuve d’un mouvement de mains, tapotant les épaules d’Ezra pour l’encourager à franchir encore un peu plus de distance entre la rue et la foule, nous positionnant exactement là où on ne risque de rien manquer du tout. Un regard désolé par-dessus mon épaule face à tous ceux qui, derrière, auront la tête dodelinante, surexcitée et surélevée de mon gamin bien en vue avant de reporter mon attention sur le duo de blonds et sur ce que l’année prochaine me réserve. « La maison, principalement. Je termine les rénovations avec Hassan au retour des Fêtes, tout devrait enfin avoir un minimum d’allure. Tu passeras, quand tu veux. » et ça me plaît, de me concentrer sur ce petit nid, le nôtre, à Noah et à moi. Ça me plaît, parce qu’il n’y a rien de dramatique à clouer des planches, à repeindre des murs, à aligner des plantes, choisir des rideaux. La simplicité avait toujours été ce à quoi j’aspirais le plus, et la simple possibilité de ne pas avoir besoin de me soucier d’autre chose que du traitement à faire sur les lattes du plancher deux fois l’an, et la décoration que je finirai par installer sur la terrasse me rassure, me satisfait à des niveaux encore inespérés. « Puis il y a les ateliers qui recommencent et… possiblement un vernissage à Southport au printemps. J’y pense encore. » pas convaincue, pas à l’aise, Dannie qui insiste, Jamie qui se retire, le talent que je cherche encore et l’inspiration qui est là, mais pas suffisante à mon goût. Je sais que je me fiche tous les obstacles et toutes les excuses du monde en travers, que personne ne tombera dans mon petit jeu et que je finirai par devoir affronter mes peurs, mais ce sera pour un autre jour. L'art recommençait enfin à faire sa place dans ma vie, à me tenter plus que par nostalgie, par dépit, et j’en apprécierais chaque seconde. « Et toi? 2018 s’annonce comment?  » elle commence particulièrement en feu de bengal pour le Beauregard, à mon sens. Un fils entre la vie et la mort, une famille le moindrement brisée, et un char allégorique de fées des étoiles qui s’immobilise devant nous, misant le tout pour le tout avec des costumes à paillettes et des feux d’artifices pétaradants. La mention du retour officiel de Noah à l’école me fait sourire. « Une chose est certaine, c’est qu’il ne pourra plus utiliser l’excuse des prises de sang qui l’épuisent pour ne pas compléter ses exercices de maths et me les faire faire à sa place. » et le gamin me lance un regard noir en coin, avant que je lui tire la langue en échange. Il s’était contenté de l’école à la maison si longtemps que de remettre les pieds dans une classe, à l’autre bout du monde aussi, risquait d’être un défi plutôt intéressant. Je verrai en janvier, pour les inscriptions.  

De longues minutes passent sans que ni l’un ni l’autre de nous bouge. Noah a les yeux rivés sur la parade, il n’en manque pas une seconde. S’il finit par réclamer d'être posé à terre pour pouvoir aller chercher les livres à colorier et les crayons qu’une mascotte aux couleurs du Grinch agite sous l’intérêt de tous les enfants présents, Ezra et moi restons derrière. Son bras toujours autour de mes épaules, les mains dans mes poches, son souffle qui s’accorde au mien, et les réflexions qui partent. Je me perds dans ma tête de voir le tableau qu’on représente, petite famille typique et normale si on demande à tous ceux qui nous entourent, et pourtant, on part de loin. « J’ai ressenti quelque chose. Quand tu m’as embrassée l’autre fois. »  ma voix est enrouée d’être restée cachée un peu trop longtemps. Je sens le regard du jeune homme dans ma direction, et même si je n’ai pas parlé si fort que ça, même si ma confession arrachée des suites d’une conversation avec Joanne et d’une remise en question plus tard trouve enfin sa place sur mes lèvres, à voix haute, je me félicite de l’avoir soufflé dans un murmure. Impossible que Noah ait entendu, lui qui danse maintenant sur un remake d’une chanson de la Reine des Neiges façon comptine. « Je ne sais pas si c’est un bon signe, ou un mauvais.  » mes iris finissent par s’accrocher à ceux d’Ezra, un fin sourire qui se dessine sur mes lèvres, et tous les efforts du monde pour éviter de froncer les sourcils sous l’interrogation. « Je ne sais pas non plus si ça veut dire que tout est fini, ou s’il reste encore quelque chose. » de mon regard, de mon ton, il reconnaîtra cette promesse qu’on s’était faite de toujours tout se dire désormais. Et même si le baiser avait eu lieu en situation extrême, et même si on était à des miles de penser à quoi que ce soit pour nous deux, le simple contact physique de mon amour d'avant ici, et il y avait quelques semaines plus tôt, sa présence et ses non-dits, ce temps perdu qu’on rattrapait du mieux qu’on pouvait, il restait toujours des zones grises. Tout sauf ce que je voulais pour nous. « Et je sais encore moins où nous situer là-dedans. » mes mots dépassent ma pensée, un peu plus et l’ambiance pourrait s’alourdir, un peu plus et la seconde se presse avant que Noah se rappelle que nous sommes en retrait, qu’il devra venir nous rejoindre dans une poignée de minutes. Mon expression est plus soulagée que pensive. « Mais étrangement ça ne me dérange pas tant que ça, tu sais. » ce qui aurait dû me triturer l’esprit, justifier de longs questionnements, des craintes, des doutes, des regrets, ce qui aurait dû compliquer tout le reste n’arrive pas à m’atteindre. « Parce que peu importe ce que c’est, on restera toujours Ezra et Ginny. » c’est la certitude. Qu’il sera toujours Ezra, le type un peu perdu, le grand coeur sur deux pattes, le père solide qu’il s’applique à devenir depuis que nous sommes revenus à Brisbane, depuis qu’il apprivoise ses nouvelles responsabilités. Que je serai toujours Ginny, la tête dans les nuages, le rire facile, les mots qui se perdent. La maman qui tente d’offrir une vie douce et simple à son fils, maintenant qu’il a enfin la chance de la vivre. « Ezra, Ginny, et Noah. » doucement, mes prunelles se vrillent au petit être qui s’agite non loin, qui finit par trottiner jusqu’à nous, le visage illuminé.

Made by Neon Demon



    When she's spinning me around, kissing is a color. What in the world can make a brown-eyed girl turn blue, when everything I'll ever do I'll do for you. She's a juvenile scam, never was a quitter. Tasty like a raindrop, she's got the look.





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: eznny ▲ i'll be home for christmas   


Revenir en haut Aller en bas
 

eznny ▲ i'll be home for christmas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS STILL YOUNG :: 
brisbane, australie.
 :: logan city :: oates park
-